Compétences Business Objects

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compétences Business Objects - 2014"

Transcription

1 Compétences Business Objects «Mars-Juin Réf : Version 1 Page 1 sur 34

2 Sommaire CONTEXTE DE LA REMISE A NIVEAU EN AUTOFORMATION MODELISATION DESCRIPTION FONCTIONNEL DE L'APPLICATION 'AEROCLUB' CONSTRUCTION D'UN CONTEXTE BO CONSTRUCTION D'UN ALIAS CONSTRUCTION D'UN OBJET REPORT DESKTOP INTELLIGENCE SECTIONS MAITRE/DETAIL PROCESSUS D'EDITION CUBE OLAP CONSTRUCTION DU MODELE CONSTRUCTION DES HIERARCHIES CONSTRUCTION D'UN ETAT OLAP ANNEXE Réf : Version 1 Page 2 sur 34

3 CONTEXTE DE LA REMISE A NIVEAU EN AUTOFORMATION Ce document a pour but de recenser les notions fondamentales d'un processus de flux Business Objects avec la partie Designer et la partie Report Desktop Intelligence. La version de BO choisie est la Edge 3.0, appliquée à une Database Oracle 11g. Parmi les notions fondamentales, il convient de tester : - La modélisation dans un Univers - L'optimisation par la suppression de boucle à l'aide des Alias et Contextes notamment - La construction de nouveaux objets et classes - La construction de requêtes - La mise en place de sections et de cumul par critère - La mise en place de hiérarchies - Construction d'un modèle OLAP, Cube Réf : Version 1 Page 3 sur 34

4 1. MODELISATION Le cas fonctionnel analysé sera celui d'un Aéroclub possédant des appareils à disposition d'instructeurs ayant des adhérents à former. 1.1 DESCRIPTION FONCTIONNEL DE L'APPLICATION 'AEROCLUB' Liste des tables : Adhérent : L'ensemble des adhérents. Un adhérent est autonome pour certains types d'engin. Il a un interlocuteur privilégié (son instructeur suiveur). Un adhérent paye des vols à bord d'un avion. S'il n'est pas autonome, il doit alors être dirigé par un instructeur compétent pour ce vol. Un adhérent peut aussi être un instructeur. Dans ce cas, il n'est pas suivi par un collègue. Il doit être compétent pour certains types d'engins. Sa compétence est incluse dans son autonomie. Avion : L'ensemble des avions. Correspond à la flotte de l'aéro-club. Instructeur : L'ensemble des instructeurs. Un instructeur dirige les vols pour lesquels les adhérents ne sont pas autonomes et qui rentrent dans sa compétence. Il suit aussi des adhérents. Il a un salaire mensuel fixe et aussi un supplément de salaire en fonction de la direction des vols du mois dernier. Type Engin : Les types d'engins disponibles pour les vols et qui rentrent dans l'autonomie des adhérents et dans la compétence des instructeurs. Vol : L'ensemble des vols effectués à bord d'un avion de l'aéro-club par un adhérent sous la direction éventuelle d'un instructeur. IndVol : L'ensemble des vols effectués à bord d'un avion de l'aéro-club par un adhérent sous la direction éventuelle d'un instructeur. Réf : Version 1 Page 4 sur 34

5 1.2 CONSTRUCTION D'UN CONTEXTE BO Contextes: EXPLOITATION, EST_AUTONOME_POUR, EST_QUALIFIE_POUR EST_AUTONOME_POUR : Il s'agit des avions de l'autonomie d'un adhérent suivi par un instructeur suiveur. EST_QUALIFIE_POUR : Il s'agit des avions de la qualification d'un instructeur. EXPLOITATION : Il s'agit de l'avion concerné par le vol. Réf : Version 1 Page 5 sur 34

6 Au moment de l'insertion des tables du modèle Oracle, Business Objects génère lui-même une multiplicité de jointures, qui provoquent la génération de boucles multiples. AVANT : La relation instructeur.numadherent/est_autonome_pour.numadherent est inutile APRES, adaptation des relations du contexte EST_AUTONOME_POUR : Réf : Version 1 Page 6 sur 34

7 Résultats : résolution des boucles 153, 156, etc...sur 500 boucles Suppression des jointures parasites générées par BO : AVANT : Réf : Version 1 Page 7 sur 34

8 APRES : il reste 1 boucle sur 122 et non plus CONSTRUCTION D'UN ALIAS Construction de l'alias Histo_vols donnant l'historique complet des vols d'un adhérent Réf : Version 1 Page 8 sur 34

9 construction du contexte avec l'alias résolution de la dernière boucle avec le contexte histo_vols_adh venant de l'alias histo_vols : Réf : Version 1 Page 9 sur 34

10 visualiser le contenu : résultat de la visualisation rapide : Réf : Version 1 Page 10 sur 34

11 construction d'un report simple, possible par l'éditeur de requête : Réf : Version 1 Page 11 sur 34

12 1.4 CONSTRUCTION D'UN OBJET Objets : TEMPO_VOLS, ANNEE_VOL Table temporaire des vols TEMPO_VOLS : vols avec bonne date vols autonome ou vol dirige par instructeur qualifie Uniquement les adhérents non instructeurs Table des vols ANNEE_VOLS : Les indicateurs annuels des vols dont l'agrégation du nombre de vols par an Remarque : pour l'année, on peut passer par la fonction trunc (date_table, 'YEAR') Ici, il s'agissait de créer 2 objets pour préparer une hiérarchie de temps, mais ces objets doivent normalement être créés sur Oracle sous forme de tables à insérer ensuite dans BO. cf. partie 3 sur le Cube OLAP Réf : Version 1 Page 12 sur 34

13 2. REPORT DESKTOP INTELLIGENCE 2.1 SECTIONS MAITRE/DETAIL Maitre : Numéro d'instructeur. Réf : Version 1 Page 13 sur 34

14 2.2 PROCESSUS D'EDITION Réf : Version 1 Page 14 sur 34

15 Sélection de l'univers ou de la requête SQL SQL : Univers : Réf : Version 1 Page 15 sur 34

16 Enregistrement en Excel : Construction d'un Etat : drag and drop du select et du where : Réf : Version 1 Page 16 sur 34

17 double clic de l'opérateur : choix de l'opérande : Réf : Version 1 Page 17 sur 34

18 soit la requête : OK mais ajout du numéro instructeur donne KO Réf : Version 1 Page 18 sur 34

19 raison numinstructeur de la classe Histo_vols : l'objet est unknown résolution : réallocation de la bonne table pour cet objet soit la table VOL Réf : Version 1 Page 19 sur 34

20 Faire 'visualiser le SQL' puis enregistrer Actualiser les données : Réf : Version 1 Page 20 sur 34

21 format de cellule (ici en numérique) : Réf : Version 1 Page 21 sur 34

22 possibilité de créer un état maitre/détail : Réf : Version 1 Page 22 sur 34

23 3. CUBE OLAP Il s'agit de faire une analyse multidimensionnelle du cas aéroclub. Pour cette analyse OLAP, on ne s'intéresse qu'à l'exploitation de l'aéroclub. Le plus petit niveau de détail temporel est la semaine. 3.1 CONSTRUCTION DU MODELE Modélisation en étoile du schéma normalisé Filtrages des données par la création et l'alimentation de la table TEMPO_VOLS. Tables des dimensions : DIM_ENGIN, DIM_ADH et DIM_TEMPS. Table des faits : FAITS_VOLS Tables agrégées : AGG_TOUT_VOLS(id,nbvols,dureecumulee,cainduit,couttotal,marge) Les indicateurs portent sur l'ensemble du recensement des vols. AGG_ANNEE_VOLS(annee,nbvols,dureecumulee,cainduit,couttotal,marge) Les indicateurs annuels des vols. AGG_TYPE_VOLS(typeavion,nbvols,dureecumulee,cainduit,couttotal,marge) Déclinaison des indicateurs par type d'avion. AGG_SUIVEUR_VOLS(numinstructeur,nbvols,dureecumulee,cainduit,couttotal,marge) Déclinaison des indicateurs par instructeur suiveur. AGG_SUIVEUR_VOLS(numinstructeur,nbvols,dureecumulee,cainduit,couttotal,marge) Déclinaison des indicateurs par instructeur suiveur. Réf : Version 1 Page 23 sur 34

24 Modèle Physique Oracle 11g : DROP TABLE FAITS_VOLS; DROP TABLE DIM_ENGIN; DROP TABLE DIM_ADH; DROP TABLE DIM_TEMPS; CREATE TABLE DIM_ENGIN( numavion VARCHAR(32) CONSTRAINT dim_engin_pkey PRIMARY KEY, typeavion VARCHAR(32) NOT NULL) ; CREATE TABLE DIM_ADH( numadherent NUMBER(6) CONSTRAINT dim_adh_pkey PRIMARY KEY, numinstructeur NUMBER(6) NOT NULL, nomcompletadherent VARCHAR(32) NOT NULL, nomcompletinstructeur VARCHAR(32) NOT NULL ); CREATE TABLE DIM_TEMPS( idtps NUMBER(6) CONSTRAINT dim_temps_pkey PRIMARY KEY, semaine VARCHAR(2) not null, libelle_semaine VARCHAR(32) not null CONSTRAINT sem_uq UNIQUE, mois VARCHAR(2) not null, libelle_mois VARCHAR(32) not null, mois_en_lettre VARCHAR(32) not null, annee VARCHAR(4) not null ); Réf : Version 1 Page 24 sur 34

25 DROP TABLE TEMPO_VOLS; CREATE TABLE TEMPO_VOLS( NumVol NUMBER(6) not null CONSTRAINT tempo_vols_pkey PRIMARY KEY, NumInstructeur NUMBER(6) null, NumAdherent NUMBER(6) not null, NumAvion VARCHAR(32) not null, DateVol date not null, DureeVol NUMBER(6) not null, CAInduit NUMBER(15,2) not null, CoutTotal NUMBER(15,2) not null, Marge NUMBER(15,2) not null ); DELETE FROM TEMPO_VOLS; INSERT INTO TEMPO_VOLS(NumVol,NumInstructeur,NumAdherent,NumAvion,DateVol,DureeVol,CAIndu it,couttotal,marge) SELECT Numvol,NumInstructeur,NumAdherent,NumAvion,DateVol,DureeVol,CAInduit,CoutTotal,Mar ge FROM IndVol WHERE NumAdherent NOT IN ( ; AND ( NumVol IN ( OR NumVol IN ( ) DROP TABLE FAITS_VOLS; SELECT NumAdherent FROM Instructeur ) SELECT NumVol FROM VOL,AVION WHERE VOL.NumAvion=AVION.NumAvion AND DateVol>=DateMiseEnService AND VOL.NumAdherent IN( SELECT NumAdherent FROM EST_AUTONOME_POUR WHERE TypeAvion=AVION.TypeAvion ) ) SELECT VOL.NumVol FROM VOL,AVION WHERE VOL.NumAvion=AVION.NumAvion AND DateVol>=DateMiseEnService AND (VOL.NumInstructeur) IN ( SELECT NumInstructeur FROM EST_QUALIFIE_POUR WHERE TypeAvion=AVION.TypeAvion ) ) Réf : Version 1 Page 25 sur 34

26 CREATE TABLE FAITS_VOLS( idtps NUMBER(6), numadherent NUMBER(6), numavion VARCHAR(32), CONSTRAINT faits_vols_pkey PRIMARY KEY(idtps,numavion,numadherent), CONSTRAINT idtps_fkey FOREIGN KEY(idtps) REFERENCES dim_temps(idtps), CONSTRAINT numadh_fkey FOREIGN KEY(numadherent) REFERENCES dim_adh(numadherent), CONSTRAINT numeng_fkey FOREIGN KEY(numavion) REFERENCES dim_engin(numavion), nbvols NUMBER(6) not null, dureecumulee NUMBER(6) not null, cainduit NUMBER(15,2) not null, couttotal NUMBER(15,2) not null, marge NUMBER(15,2) not null ); DROP TABLE AGG_ANNEE_VOLS; CREATE TABLE AGG_annee_VOLS( annee VARCHAR(4) not null, nbvols NUMBER(6) not null, dureecumulee NUMBER(6) not null, cainduit NUMBER(15,2) not null, couttotal NUMBER(15,2) not null, marge NUMBER(15,2) not null ); DROP TABLE AGG_TYPE_VOLS; CREATE TABLE AGG_TYPE_VOLS( typeavion VARCHAR(32) NOT NULL, CONSTRAINT agg_t_vols_pkey PRIMARY KEY(typeavion), nbvols NUMBER(6) not null, dureecumulee NUMBER(6) not null, cainduit NUMBER(15,2) not null, couttotal NUMBER(15,2) not null, marge NUMBER(15,2) not null ); DROP TABLE AGG_SUIVEUR_VOLS; CREATE TABLE AGG_SUIVEUR_VOLS( numinstructeur NUMBER(6), CONSTRAINT agg_s_vols_pkey PRIMARY KEY(numinstructeur), nbvols NUMBER(6) not null, dureecumulee NUMBER(6) not null, cainduit NUMBER(15,2) not null, couttotal NUMBER(15,2) not null, marge NUMBER(15,2) not null ); DROP TABLE AGG_TOUT_VOLS; CREATE TABLE AGG_TOUT_VOLS( Réf : Version 1 Page 26 sur 34

27 id NUMBER(6), CONSTRAINT agg_tout_vols_pkey PRIMARY KEY(id), nbvols NUMBER(6) not null, dureecumulee NUMBER(6) not null, cainduit NUMBER(15,2) not null, couttotal NUMBER(15,2) not null, marge NUMBER(15,2) not null ); -- Uniquement des adherents non instructeurs DELETE FROM DIM_ADH; INSERT INTO DIM_ADH(numadherent,numinstructeur,nomcompletadherent,nomcompletinstructeur) SELECT A1.numadherent,A1.numinstructeur,concat(concat(A1.prenomadherent,' '),A1.nomadherent),concat(concat(A2.prenomadherent,' '),A2.nomadherent) FROM ADHERENT A1,INSTRUCTEUR, ADHERENT A2 WHERE A1.NumInstructeur=Instructeur.NumInstructeur AND Instructeur.NumAdherent=A2.NumAdherent ; DELETE FROM DIM_TEMPS; CREATE SEQUENCE idtps_seq START WITH 1000 INCREMENT BY 1 NOCACHE NOCYCLE; DROP SEQUENCE idtps_seq; CREATE SEQUENCE idtps_seq START WITH 1 INCREMENT BY 1; INSERT INTO DIM_TEMPS(idtps,semaine,libelle_semaine,mois,libelle_mois,mois_en_lettre,annee) SELECT idtps_seq.nextval, b.* from (select distinct to_char(to_date(datevol),'ww'), concat(to_char(to_date(datevol),'ww'),to_char(to_date(datevol),'year')),to_char(to_d ate(datevol),'mm'), concat(to_char(to_date(datevol),'month'),to_char(to_date(datevol),'year')),'janvier', to_char(to_date(datevol),'yyyy') FROM TEMPO_VOLS GROUP BY to_char(to_date(datevol),'ww'), concat(to_char(to_date(datevol),'ww'),to_char(to_date(datevol),'year')), to_char(to_date(datevol),'mm'), concat(to_char(to_date(datevol),'month'), to_char(to_date(datevol),'year')),'janvier',to_char(to_date(datevol),'yyyy') ORDER BY to_char(to_date(datevol),'ww'), concat(to_char(to_date(datevol),'ww'),to_char(to_date(datevol),'year')), to_char(to_date(datevol),'mm'), concat(to_char(to_date(datevol),'month'), to_char(to_date(datevol),'year')),'janvier',to_char(to_date(datevol),'yyyy') ) b ; Réf : Version 1 Page 27 sur 34

28 UPDATE DIM_TEMPS SET mois_en_lettre='fevrier' WHERE mois=2; UPDATE DIM_TEMPS SET mois_en_lettre='mars' WHERE mois=3; UPDATE DIM_TEMPS SET mois_en_lettre='avril' WHERE mois=4; UPDATE DIM_TEMPS SET mois_en_lettre='mai' WHERE mois=5; UPDATE DIM_TEMPS SET mois_en_lettre='juin' WHERE mois=6; UPDATE DIM_TEMPS SET mois_en_lettre='juillet' WHERE mois=7; UPDATE DIM_TEMPS SET mois_en_lettre='aout' WHERE mois=8; UPDATE DIM_TEMPS SET mois_en_lettre='septembre' WHERE mois=9; UPDATE DIM_TEMPS SET mois_en_lettre='octobre' WHERE mois=10; UPDATE DIM_TEMPS SET mois_en_lettre='novembre' WHERE mois=11; UPDATE DIM_TEMPS SET mois_en_lettre='decembre' WHERE mois=12; -- Pas de filtre particulier, on prend tous les avions! DELETE FROM DIM_ENGIN; INSERT INTO DIM_ENGIN (NumAvion,typeavion) SELECT NumAvion,TypeAvion FROM Avion ; INSERT INTO FAITS_VOLS(idtps,numadherent,numavion,nbvols,dureecumulee,cainduit,CoutTotal,marge) SELECT TPS.idtps,TV.numadherent,TV.numavion,count(*),sum(TV.DureeVol),sum(TV.CAInduit),sum (TV.CoutTotal),(sum(TV.CAInduit)-sum(TV.CoutTotal))/sum(TV.CAInduit) FROM DIM_TEMPS TPS,TEMPO_VOLS TV WHERE tps.semaine=to_char(to_date(tv.datevol),'ww') and tps.mois=to_char(to_date(tv.datevol),'mm') and tps.annee=to_char(to_date(tv.datevol),'yyyy') GROUP BY tps.idtps,tv.numadherent,tv.numavion ; DELETE FROM AGG_tout_VOLS; INSERT INTO AGG_tout_VOLS(id,nbvols,dureecumulee,cainduit,couttotal,marge) SELECT 1,count(*),sum(DureeVol),sum(CAInduit),sum(CoutTotal),(sum(CAInduit)- sum(couttotal))/sum(cainduit) FROM TEMPO_VOLS ; Réf : Version 1 Page 28 sur 34

29 DELETE FROM AGG_annee_VOLS; INSERT INTO AGG_annee_VOLS(annee,nbvols,dureecumulee,cainduit,couttotal,marge) SELECT to_char(to_date(datevol),'yyyy'),count(*),sum(dureevol),sum(cainduit),sum(couttotal),( sum(cainduit)- sum(couttotal))/sum(cainduit) FROM TEMPO_VOLS GROUP BY to_char(to_date(datevol),'yyyy') ; DELETE FROM AGG_type_VOLS; INSERT INTO AGG_type_VOLS(typeavion,nbvols,dureecumulee,cainduit,couttotal,marge) SELECT TypeAvion,count(*),sum(DureeVol),sum(CAInduit),sum(CoutTotal),(sum(CAInduit)- sum(couttotal))/sum(cainduit) FROM TEMPO_VOLS,DIM_ENGIN WHERE TEMPO_VOLS.NumAvion=DIM_ENGIN.NumAvion GROUP BY TypeAvion; DELETE FROM AGG_SUIVEUR_VOLS; INSERT INTO AGG_SUIVEUR_VOLS(numinstructeur,nbvols,dureecumulee,cainduit,couttotal,marge) SELECT DIM_ADH.numinstructeur,count(*),sum(DureeVol),sum(CAInduit),sum(CoutTotal),(sum(CAIn duit)-sum(couttotal))/sum(cainduit) FROM TEMPO_VOLS,DIM_ADH WHERE TEMPO_VOLS.NumAdherent=DIM_ADH.NumAdherent GROUP BY DIM_ADH.numinstructeur ; Réf : Version 1 Page 29 sur 34

30 raccordement des objets informations aux objets des dimensions associées : construction des dimensions avec les Réf : Version 1 Page 30 sur 34

31 résultats des constructions des dimensions avec les exemple pour le nombre de vols dans la classe 'Faits Vols' m(agg_type_vols.nbvols),sum(agg_suiveur_vols.nbvols),sum(faits_vols.nbvol s)) Réf : Version 1 Page 31 sur 34

32 3.2 CONSTRUCTION DES HIERARCHIES Les adhérents sont décrits selon la hiérarchie suivante : 'Nom de l'adhérent'->'nom de l'instructeur'. La dimension Avion supporte la hiérarchie 'Numéro d'immatriculation de l'avion'->'type de l'avion' La dimension Temps supporte la hiérarchie temporelle 'Semaine dans l'année'->'mois dans l'année'->'année' La classe 'Faits Vols' permet de regrouper tous les indicateurs concernant les vols. Mois de l'année en français (Dimension Temps) Temps\mois en Temps\annee) Concaténation du nom du mois en français avec l'année. Permet de spécifier complètement un mois. Utilisation d'objet concaténé par Business Object avec uniquement des fonctions de concaténation du SGBD. Réf : Version 1 Page 32 sur 34

33 3.3 CONSTRUCTION D'UN ETAT OLAP Croisements de la dimension Temps avec la dimension 'Faits Vols' afin d'obtenir les indicateurs de Vols par année. Possibilité ensuite de décliner par mois puis par semaine donc. Résultats en report : Réf : Version 1 Page 33 sur 34

34 Autre état avec mise en place : d'une formule d'agrégat en somme des vols pouvant s'appliquer sur chaque dimension d'un tableau croisé de diagrammes graphiques 4. ANNEXE Ouvrage ENI - Business Objects versions 6.5 et XI - conception, mise en oeuvre, déploiement, maintenance d'univers (( colonnes-numeriques-dun-tableau/ )) Réf : Version 1 Page 34 sur 34

Département Génie Informatique

Département Génie Informatique Département Génie Informatique BD51 : Business Intelligence & Data Warehouse Projet Rédacteur : Christian FISCHER Automne 2011 Sujet : Développer un système décisionnel pour la gestion des ventes par magasin

Plus en détail

Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD

Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD 1 SQL : Introduction SQL : Structured Query Langage langage de gestion de bases de donn ees relationnelles pour Définir les données (LDD) interroger

Plus en détail

Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL

Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL ENT - Clé sql2009 BD - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1 Insertion dans une relation Pour insérer un tuple dans une relation: insert into Sailors

Plus en détail

DROP TABLE Aeroport CASCADE CONSTRAINTS; CREATE TABLE Aeroport ( VARCHAR(60) NOT NULL, CONSTRAINT PK_aeroport primary key (codeaeroport) );

DROP TABLE Aeroport CASCADE CONSTRAINTS; CREATE TABLE Aeroport ( VARCHAR(60) NOT NULL, CONSTRAINT PK_aeroport primary key (codeaeroport) ); / Fichier: tp1-2.sql Nom: Martin Rancourt - Matricule: 14059412 Nom: Vincent Ribou - Matricule: 14042001 Description : Travail pratique #1 partie 2. Base de données qui permet de gérer les vols d une compagnie

Plus en détail

Bases de données. Jean-Yves Antoine. VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr. L3 S&T mention Informatique

Bases de données. Jean-Yves Antoine. VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr. L3 S&T mention Informatique Bases de données Jean-Yves Antoine VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr L3 S&T mention Informatique Bases de Données IUP Vannes, UBS J.Y. Antoine 1 Bases de données SGBD

Plus en détail

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie Cours Web Lionel Seinturier Université Pierre & Marie Curie Lionel.Seinturier@lip6.fr Structured Query Language Langage de manipulation des données stockées dans une base de données interrogation/insertion/modification/suppression

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses

Plus en détail

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Objets d une base de données Dans un schéma Tables, vues Index, clusters, séquences, synonymes Packages, procédures, fonctions, déclencheurs

Plus en détail

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT Nom Prénom Promotion Date Buhl Damien Année 1 Groupe 2 21 Janvier 2007 CER Prosit n 22 Mots-Clés : - Requête/Langage SQL Le langage SQL (Structured Query Language) est un langage de requêtes, il permet

Plus en détail

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C)

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C) Web dynamique Techniques, outils, applications (Partie C) Nadir Boussoukaia - 2006 1 SOMMAIRE 1. MySQL et PHP (20 min) 2. SQL (petits rappels) (20 min) 2 MySQL et PHP Synthèse 3 MySQL et PHP SGBD MySQL

Plus en détail

Chapitre 4. Enrichir un Univers

Chapitre 4. Enrichir un Univers Chapitre 4 Enrichir un Univers Déroulement du cours 1 : Le rôle du Designer d Univers 2 : Créer un Univers avec l Assistant 3 : Créer un Univers étape par étape 4 : Enrichir un Univers 5 : Création d objets

Plus en détail

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2

COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 SQL Sommaire : COMMANDES SQL... 2 COMMANDES DE DEFINITION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE MANIPULATION DE DONNEES... 2 COMMANDES DE CONTROLE TRANSACTIONNEL... 2 COMMANDES DE REQUETE DE DONNEES... 2 COMMANDES

Plus en détail

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL 2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL PLAN : I. Le langage de manipulation des données II. Le langage de définition des données III. Administration de la base de données IV. Divers (HORS PROGRAMME) Introduction:

Plus en détail

Introduction aux Systemes d Information et aux Bases de Données

Introduction aux Systemes d Information et aux Bases de Données Introduction aux Systemes d Information et aux Bases de Données L2 Informatique Serenella Cerrito Département d Informatique Évry 2014-2015 Quels valeurs peut prendre un attribut? Ici, les types les plus

Plus en détail

Annexe. Méthodologie de mise en œuvre d un projet BusinessObjects

Annexe. Méthodologie de mise en œuvre d un projet BusinessObjects Annexe Méthodologie de mise en œuvre d un projet BusinessObjects Déroulement du cours 1 : Le rôle du Designer d Univers 2 : Créer un Univers avec l Assistant 3 : Créer un Univers étape par étape 4 : Enrichir

Plus en détail

SQL Description des données : création, insertion, mise à jour. Définition des données. BD4 A.D., S.B., F.C., N. G. de R.

SQL Description des données : création, insertion, mise à jour. Définition des données. BD4 A.D., S.B., F.C., N. G. de R. SQL Description des données : création, insertion, mise à jour BD4 AD, SB, FC, N G de R Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot Mars 2015 BD4 (Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot) SQL 1/21

Plus en détail

SQL Historique 1982 1986 1992

SQL Historique 1982 1986 1992 SQL Historique 1950-1960: gestion par simple fichier texte 1960: COBOL (début de notion de base de données) 1968: premier produit de sgbdr structuré (IBM -> IDMS) 1970-74: élaboration de l'outil d'analyse

Plus en détail

TP1 - Corrigé. Manipulations de données

TP1 - Corrigé. Manipulations de données TP1 - Corrigé Manipulations de données 1. Démarrez mysql comme suit : bash$ mysql -h 127.0.0.1 -u user4 -D db_4 p Remarque: le mot de passe est le nom de user. Ici user4 2. Afficher la liste des bases

Plus en détail

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I

Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Oracle University Appelez-nous: +33 (0) 1 57 60 20 81 Oracle Database 10g: Les fondamentaux du langage SQL I Durée: 3 Jours Description Ce cours offre aux étudiants une introduction à la technologie de

Plus en détail

Les bases de données

Les bases de données Les bases de données Introduction aux fonctions de tableur et logiciels ou langages spécialisés (MS-Access, Base, SQL ) Yves Roggeman Boulevard du Triomphe CP 212 B-1050 Bruxelles (Belgium) Idée intuitive

Plus en détail

L2 sciences et technologies, mention informatique SQL

L2 sciences et technologies, mention informatique SQL Bases de données L2 sciences et technologies, mention informatique SQL ou : le côté obscure de la jolie théorie films titre réalisateur année starwars lucas 1977 nikita besson 1990 locataires ki-duk 2005

Plus en détail

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ;

ECR_DESCRIPTION CHAR(80), ECR_MONTANT NUMBER(10,2) NOT NULL, ECR_SENS CHAR(1) NOT NULL) ; RÈGLES A SUIVRE POUR OPTIMISER LES REQUÊTES SQL Le but de ce rapport est d énumérer quelques règles pratiques à appliquer dans l élaboration des requêtes. Il permettra de comprendre pourquoi certaines

Plus en détail

Il est nécessaire de connaître au moins un système d'exploitation de type graphique.

Il est nécessaire de connaître au moins un système d'exploitation de type graphique. GBD-030 Oracle Prise en main Saint-Denis à 9h30 5 jours Objectifs : Une formation Oracle complète pour découvrir tous les concepts du système et les différentes façons de les utiliser concrètement tout

Plus en détail

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Plan Généralités Langage de Définition des (LDD) Langage de Manipulation

Plus en détail

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion III.1- Définition de schémas Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion RAPPELS Contraintes d intégrité sous Oracle Notion de vue Typage des attributs Contrainte d intégrité Intra-relation

Plus en détail

1.1/Architecture des SGBD Les architectures physiques de SGBD sont très liées au mode de répartition.

1.1/Architecture des SGBD Les architectures physiques de SGBD sont très liées au mode de répartition. LP Informatique(DA2I), F7 : Administration Système, Réseaux et Base de données 15/11/2007, Enseignant : M. Nakechbnadi, mail : nakech@free.fr Première parie : Administration d une BD Chapitre 1 : Architecture

Plus en détail

Plan. Bases de données. Cours 1 : Généralités & rappels. But du cours. Organisation du cours. Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année

Plan. Bases de données. Cours 1 : Généralités & rappels. But du cours. Organisation du cours. Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année Plan Bases de données Polytech Paris-Sud Apprentis 4 ème année Cours 1 : Généralités & rappels 1.1 Avant-propos 1.2 Algèbre relationnelle kn@lri.fr http://www.lri.fr/~kn 2/18 But du cours Organisation

Plus en détail

Compte rendu d activité Fiche n 1

Compte rendu d activité Fiche n 1 Compte rendu d activité Fiche n 1 Alexandre K. (http://ploufix.free.fr) Nature de l activité Création d une base de connaissances avec PostgreSQL Contexte : Le responsable technique souhaite la mise en

Plus en détail

F. Opérations multidimensionnelles

F. Opérations multidimensionnelles F. Opérations multidimensionnelles Roll up (drill-up)/drill down (roll down) Roll up (drill-up) : résumer, agréger des données en montant dans une hiérachie ou en oubliant une dimension Drill down (roll

Plus en détail

Instructions SQL. Première partie : Langage de description et de gestion des données

Instructions SQL. Première partie : Langage de description et de gestion des données Instructions SQL Première partie : Langage de description et de gestion des données Quelques instructions et leur syntaxe 1. Introduction Trois principales catégories d instructions. Instructions de création

Plus en détail

Introduction aux bases de données relationnelles

Introduction aux bases de données relationnelles Formation «Gestion des données scientifiques : stockage et consultation en utilisant des ases de données» 24 au 27 /06/08 Introduction aux ases de données relationnelles Christine Tranchant-Dureuil UMR

Plus en détail

Cours 3 Le langage SQL

Cours 3 Le langage SQL DUT SRC IUT de Marne-la-Vallée 05/02/2014 M2203 Bases de données Cours 3 Le langage SQL Philippe Gambette Sources Cours de Tony Grandame à l'iut de Marne-la-Vallée en 2010-2011 Cours de Mathieu Mangeot,

Plus en détail

SAP BusinessObjects Web Intelligence (WebI) BI 4

SAP BusinessObjects Web Intelligence (WebI) BI 4 Présentation de la Business Intelligence 1. Outils de Business Intelligence 15 2. Historique des logiciels décisionnels 16 3. La suite de logiciels SAP BusinessObjects Business Intelligence Platform 18

Plus en détail

Introduction à Business Objects. J. Akoka I. Wattiau

Introduction à Business Objects. J. Akoka I. Wattiau Introduction à Business Objects J. Akoka I. Wattiau Introduction Un outil d'aide à la décision accès aux informations stockées dans les bases de données et les progiciels interrogation génération d'états

Plus en détail

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES?

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? BASE DE DONNÉES OBJET Virginie Sans virginie.sans@irisa.fr A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? Stockage des informations : sur un support informatique pendant une longue période de taille importante accès

Plus en détail

1/28. I Utiliser à bon escient les types de données proposés par SQL, ou. Introduction 3/28

1/28. I Utiliser à bon escient les types de données proposés par SQL, ou. Introduction 3/28 Introduction 1/28 2/28 Anne-Cécile Caron Licence MIAGE - BDD 2015-2016 Objectifs Après ce cours, les TD et TP correspondants, vous devez être capables de I Créer des tables à partir d un modèle I Utiliser

Plus en détail

Pour les débutants. langage de manipulation des données

Pour les débutants. langage de manipulation des données Pour les débutants SQL : langage de manipulation des données Les bases de données sont très utilisées dans les applications Web. La création, l interrogation et la manipulation des données de la base sont

Plus en détail

RAPPORT SUR LE PROJET DE BDA : AGENCE DE VOYAGES

RAPPORT SUR LE PROJET DE BDA : AGENCE DE VOYAGES DESENNE Nicolas LEGUAY Gaël ZHU Min RAPPORT SUR LE PROJET DE BDA : AGENCE DE VOYAGES Sujet présenté par : M. Prudence Page :1/18 Table des matières Cahier des charges...3 Besoins fonctionnels...3 Ensemble

Plus en détail

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013 November 26, 2013 SQL : En tant que langage d interrogation En tant que langage de mise à jour En tant que langage de définition de données Langages de requête Langages qui permettent d interroger la BD

Plus en détail

BD51 BUSINESS INTELLIGENCE & DATA WAREHOUSE

BD51 BUSINESS INTELLIGENCE & DATA WAREHOUSE BD51 BUSINESS INTELLIGENCE & DATA WAREHOUSE Document de synthèse de projet Développement d un système décisionnel pour la gestion des ventes par magasin pour la base de données EMODE. VINCENT Jérémy Roussel

Plus en détail

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont

Faculté de Sciences Économiques et de Gestion. Bases de données. Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Bases de données Maîtrise de Sciences Économiques Année 2001-2002 Jérôme Darmont http://eric.univ-lyon2.fr/~jdarmont/ Plan du cours I. Introduction II. Le

Plus en détail

Solutions des exercices du chapitre 6 selon la syntaxe du dialecte Oracle

Solutions des exercices du chapitre 6 selon la syntaxe du dialecte Oracle Solutions des exercices du chapitre 6 selon la syntaxe du dialecte Oracle 1. a Ajouter un CHECK sur la table LigneCommande ALTER TABLE LigneCommande ADD (CONSTRAINT XXX CHECK (noarticle

Plus en détail

SQL Les fondamentaux du langage (2ième édition)

SQL Les fondamentaux du langage (2ième édition) Introduction 1. Un peu d'histoire 11 2. Les normes SQL 12 3. Description rapide du modèle relationnel 14 3.1 Principaux concepts du modèle relationnel 15 3.2 Principales règles 16 4. Les opérateurs en

Plus en détail

Chapitre 4 : Le langage SQL

Chapitre 4 : Le langage SQL Chapitre 4 : Le langage SQL Table des matières I) Introduction...2 II) Rappel...2 III) Gestion de la base de données...2 1) Création de la base de données...2 2) Modification de la base de données...2

Plus en détail

ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL

ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL ISC21-1 --- Système d Information Architecture et Administration d un SGBD Compléments SQL Jean-Marie Pécatte jean-marie.pecatte@iut-tlse3.fr 16 novembre 2006 ISIS - Jean-Marie PECATTE 1 Valeur de clé

Plus en détail

Chapitre 3: Modèle relationnel et conception

Chapitre 3: Modèle relationnel et conception LOG660 - Base de données de haute performance Solutions: Chapitre 3: Modèle relationnel et conception QUESTION 1 Plusieurs schémas sont acceptables. Les points à considérer sont: 1. L'agrégation entre

Plus en détail

Bases de données. Ecole Marocaine des Sciences de l Ingénieur. Yousra Lembachar

Bases de données. Ecole Marocaine des Sciences de l Ingénieur. Yousra Lembachar Bases de données Ecole Marocaine des Sciences de l Ingénieur Yousra Lembachar Rappel Variables dans SQL Les fonctions d agrégation Les opérateurs ensemblistes Les sous-requêtes SELECT Contraintes statiques

Plus en détail

TP3 : Creation de tables 1 seance

TP3 : Creation de tables 1 seance Universite de Versailles IUT de Velizy - Algorithmique 2005/2006 TP3 : Creation de tables 1 seance Objectif : Creation et modication de tables dans une base de donnees. Avant de commencer ce TP, terminer

Plus en détail

2.1/ Les privilèges sous oracle

2.1/ Les privilèges sous oracle LP Informatique(DA2I), UF7 : Administration Système, Réseaux et Base de données 13/12/2007, Enseignant : M. Nakechbnadi, mail : nakech@free.fr Première parie : Administration d une BD Chapitre 2 : Transaction,

Plus en détail

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes

Langage SQL (1) 4 septembre 2007. IUT Orléans. Introduction Le langage SQL : données Le langage SQL : requêtes Langage SQL (1) Sébastien Limet Denys Duchier IUT Orléans 4 septembre 2007 Notions de base qu est-ce qu une base de données? SGBD différents type de bases de données quelques systèmes existants Définition

Plus en détail

TP Contraintes - Triggers

TP Contraintes - Triggers TP Contraintes - Triggers 1. Préambule Oracle est accessible sur le serveur Venus et vous êtes autorisés à accéder à une instance licence. Vous utiliserez l interface d accés SQL*Plus qui permet l exécution

Plus en détail

Le language SQL (2/2)

Le language SQL (2/2) Les commandes de base sous Unix SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Création d'une base ([] facultatif) : createdb nombase [ -U comptepostgres ] Destruction

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES DE BASES DE DONNEES PARTIE A : CONCEPTION DU MCD ET MLD

TRAVAUX PRATIQUES DE BASES DE DONNEES PARTIE A : CONCEPTION DU MCD ET MLD TRAVAUX PRATIQUES DE BASES DE DONNEES PARTIE A : CONCEPTION DU MCD ET MLD Cette partie est à réaliser sur papier uniquement. Il s agit de réaliser un modèle conceptuel de données (MCD) suivi du modèle

Plus en détail

Introduction : présentation de la Business Intelligence

Introduction : présentation de la Business Intelligence Les exemples cités tout au long de cet ouvrage sont téléchargeables à l'adresse suivante : http://www.editions-eni.fr Saisissez la référence ENI de l'ouvrage RI3WXIBUSO dans la zone de recherche et validez.

Plus en détail

Formation PHP/ MYSQL

Formation PHP/ MYSQL Formation PHP/ MYSQL Deuxième PARTIE 1/12 II MYSQL (PHPmyAdmin) Création d un annuaire avec une table MySQL dans phpmyadmin. Voici l écran de PHPmyAdmin lorsque vous vous y connectez. 2/12 1) Création

Plus en détail

Bases de données Niveau 1 SQL - MySQL MariaDB - Cours et TP 5 DDL et DML

Bases de données Niveau 1 SQL - MySQL MariaDB - Cours et TP 5 DDL et DML Bases de données Niveau 1 SQL - MySQL MariaDB - Cours et TP 5 DDL et DML MariaDB : https://mariadb.org/ Site officiel MySQL : http://www-fr.mysql.com/ Zone pour les développeurs : http://dev.mysql.com/

Plus en détail

Définition de contraintes. c Olivier Caron

Définition de contraintes. c Olivier Caron Définition de contraintes 1 Normalisation SQL-92 Les types de contraintes 1 Les types de contraintes Normalisation SQL-92 Les contraintes de domaine définissent les valeurs prises par un attribut. 1 Les

Plus en détail

BTS SIO. Session 2013 2015

BTS SIO. Session 2013 2015 BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Session 2013 2015 Collé Maxime Année 2013-2014 Option : SLAM Activité professionnelle N 1 NATURE DE L'ACTIVITE : DÉVELOPPEMENT DE L APPLICATION WEB «GESTION

Plus en détail

BUSINESS OBJECTS V5 / V6

BUSINESS OBJECTS V5 / V6 BUSINESS OBJECTS V5 / V6 Durée Objectif 2 jours L objectif de ce cours est de savoir utiliser le logiciel BUSINESS OBJECTS pour faire des interrogations multi - dimensionnelles sur les univers BO et de

Plus en détail

La Business Intelligence 01/05/2012. Les Nouvelles Technologies

La Business Intelligence 01/05/2012. Les Nouvelles Technologies 2 La Business Intelligence Les Nouvelles Technologies 3 Une expertise méthodologique pour une intervention optimale sur tous les niveaux du cycle de vie d un projet 4 5 Ils nous font confiance : L ambition

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 1 : Vues et Index Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Les Vues Généralités Syntaxe Avantages Conditions de mise à jour 2 Index Généralités

Plus en détail

Prise en main du BusinessObjects XI R2 Service Pack 2/ Productivity Pack

Prise en main du BusinessObjects XI R2 Service Pack 2/ Productivity Pack Prise en main du BusinessObjects XI R2 Service Pack 2/ Productivity Pack A propos de ce guide A propos de ce guide Ce guide contient des informations de prise en main du BusinessObjects XI R2 Service Pack

Plus en détail

Projet Business Object

Projet Business Object UNIVERSITE DE BRETAGNE-SUD (IUT DE VANNES) Projet Business Object Réalisé par : ROLLET Benoist DESPLATS Gaëtan HERVY Yann GUILLEMOTO Gwendal QUILLERE Mickaël 2009-2010 Sommaire Présentation de l équipe

Plus en détail

SQL. Oracle. pour. 4 e édition. Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste

SQL. Oracle. pour. 4 e édition. Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste Christian Soutou Avec la participation d Olivier Teste SQL pour Oracle 4 e édition Groupe eyrolles, 2004, 2005, 2008, 2010, is BN : 978-2-212-12794-2 Partie III SQL avancé La table suivante organisée en

Plus en détail

Projet de Base de données

Projet de Base de données Julien VILLETORTE Licence Informatique Projet de Base de données Année 2007-2008 Professeur : Marinette Savonnet Sommaire I) Introduction II) III) IV) Diagrammes a. Diagramme Use Case b. Diagramme de classes

Plus en détail

Le Langage De Description De Données(LDD)

Le Langage De Description De Données(LDD) Base de données Le Langage De Description De Données(LDD) Créer des tables Décrire les différents types de données utilisables pour les définitions de colonne Modifier la définition des tables Supprimer,

Plus en détail

Projet MVC-CD. Comportement de VP lors du déploiement itératif et incrémental du MPD vers la base de données cible

Projet MVC-CD. Comportement de VP lors du déploiement itératif et incrémental du MPD vers la base de données cible Projet MVC-CD Comportement de VP lors du déploiement itératif et incrémental du MPD vers la base de données cible Créé par S. Berberat, le 23 octobre.2014 Modifié par S. Berberat, le 29 octobre 2014 Page

Plus en détail

SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN

SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Les commandes de base sous Unix Création d'une base ([] facultatif) : createdb nombase [ -U comptepostgres ] Destruction

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données 1/73 Introduction aux bases de données Formation continue Idir AIT SADOUNE idir.aitsadoune@supelec.fr École Supérieure d Électricité Département Informatique Gif sur Yvette 2012/2013 2/73 Plan 1 Introduction

Plus en détail

TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage

TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage SQL. Durée : 1 h 50 TD 3 Requêtes SQL Description du système

Plus en détail

Bases de données et Systèmes transactionnels

Bases de données et Systèmes transactionnels Bases de données et Systèmes transactionnels Dominique Laurent dominique.laurent@u-cergy.fr Tao-Yan Jen jen@u-cergy.fr Plan du cours Introduction Modèle Entité/Association Langage SQL - ORACLE Architectures

Plus en détail

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire

Informatique Initiation aux requêtes SQL. Sommaire cterrier.com 1/14 04/03/2008 Informatique Initiation aux requêtes SQL Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs

Plus en détail

VBA Access 2013 Programmer sous Access

VBA Access 2013 Programmer sous Access Avant-propos 1. Introduction 15 2. Objectifs du livre 15 Généralités 1. Rappels 19 2. Principes fondamentaux de VBA 20 3. Passage des macros à VBA 21 3.1 Conversion de macros dans un formulaire ou un état

Plus en détail

SQL SERVER 2008, BUSINESS INTELLIGENCE

SQL SERVER 2008, BUSINESS INTELLIGENCE SGBD / Aide à la décision SQL SERVER 2008, BUSINESS INTELLIGENCE Réf: QLI Durée : 5 jours (7 heures) OBJECTIFS DE LA FORMATION Cette formation vous apprendra à concevoir et à déployer une solution de Business

Plus en détail

DEVAKI NEXTOBJET PRESENTATION. Devaki Nextobjects est un projet sous license GNU/Public.

DEVAKI NEXTOBJET PRESENTATION. Devaki Nextobjects est un projet sous license GNU/Public. DEVAKI NEXTOBJET 1 Présentation...2 Installation...3 Prérequis...3 Windows...3 Linux...3 Exécution...4 Concevoir une BDD avec Devaki NextObject...5 Nouveau MCD...5 Configurer la connexion à la base de

Plus en détail

INSIA Bases de données ORACLE 2 SELECT avancé SQL*Plus SQL Developper

INSIA Bases de données ORACLE 2 SELECT avancé SQL*Plus SQL Developper INSIA Bases de données ORACLE SELECT avancé SQL*Plus SQL Developper http://st-curriculum.oracle.com/tutorial/dbxetutorial/index.htm http://st-curriculum.oracle.com/ http://www.oracle.com/ Bertrand LIAUDET

Plus en détail

Formations MyReport. Formations MyReport

Formations MyReport. Formations MyReport Formations MyReport Formations MyReport MyReport Data Niveau 1 1 journée Concepteurs des applications "métier" Connaissances 1er niveau en bases de données : notions de tables, bases, champs Connaissances

Plus en détail

Tutoriel de création d une application APEX

Tutoriel de création d une application APEX Tutoriel de création d une application APEX 1 - Objectif On souhaite créer une application APEX destinée à gérer des dépenses et recettes. Ces dépenses et recettes seront classées par catégories. A partir

Plus en détail

Modélisation et Gestion des bases de données avec mysql workbench

Modélisation et Gestion des bases de données avec mysql workbench Modélisation et Gestion des bases de données avec mysql workbench par novembre 2011 Table des matières 1 Installation 3 1.1 Ecran de chargement 3 1.2 Page d accueil 3 2 Réalisation d une base de données

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail

1.1 Création d'une table : CREATE TABLE

1.1 Création d'une table : CREATE TABLE SQL : LDD et LMD SQL ne se résume pas aux requêtes d'interrogation d'une base. Ce langage permet aussi de : - créer des tables - de modifier la structure de tables existantes - de modifier le contenu des

Plus en détail

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS

Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS Rudiments SQL pour Oracle BDA_RCS 08-11-2014 1 La base de données Gestion des commandes 08-11-2014 2 Les noms de colonnes sont volontairement simplifiés 3 Ajout de nouvelles colonnes dans des tables qui

Plus en détail

Le Langage SQL version Oracle

Le Langage SQL version Oracle Université de Manouba École Supérieure d Économie Numérique Département des Technologies des Systèmes d Information Le Langage SQL version Oracle Document version 1.1 Mohamed Anis BACH TOBJI anis.bach@isg.rnu.tn

Plus en détail

Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées

Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées Loïc Paulevé, Nassim Hadj-Rabia (2009), Pierre Levasseur (2008) Licence professionnelle SIL de Nantes, 2009, version 1 Ces notes ont été élaborées

Plus en détail

Module Bases de Données et Sites Web Partiel du 1 er avril 2005

Module Bases de Données et Sites Web Partiel du 1 er avril 2005 Université Pierre et Marie Curie - Paris 6 - UFR 922 - Licence d'informatique Module Bases de Données et Sites Web Partiel du 1 er avril 2005 Documents autorisés Durée : 2h. Exercice 1 : Autorisation Question

Plus en détail

420-PK6-SL Banques de données Avancées LES VUES

420-PK6-SL Banques de données Avancées LES VUES 420-PK6-SL Banques de données Avancées LES VUES CAS D'UTILISATION Prenons en exemple cette requête complexe : SELECT a.tablespace_name, a.contents, a.extent_management, a.allocation_type, a.segment_space_management,

Plus en détail

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5

1. Qu'est-ce que SQL?... 2. 2. La maintenance des bases de données... 2. 3. Les manipulations des bases de données... 5 1. Qu'est-ce que SQL?... 2 2. La maintenance des bases de données... 2 2.1 La commande CREATE TABLE... 3 2.2 La commande ALTER TABLE... 4 2.3 La commande CREATE INDEX... 4 3. Les manipulations des bases

Plus en détail

Tutoriel de création d une application APEX

Tutoriel de création d une application APEX Tutoriel de création d une application APEX 5-Création de deux pages, de vue d ensemble et de saisie des écritures 5.1 Visualisation et modification d une page Cliquons sur l icône «Page 1» pour accéder

Plus en détail

Secteur Tertiaire Informatique Filière étude - développement. Accueil. Apprentissage. Période en entreprise. Evaluation.

Secteur Tertiaire Informatique Filière étude - développement. Accueil. Apprentissage. Période en entreprise. Evaluation. Secteur Tertiaire Informatique Filière étude - développement Activité «Développer la persistance des données» PL / SQL: Mise à jour des données Accueil Apprentissage Période en entreprise Evaluation Code

Plus en détail

Table des matières PREAMBULE...I 1 L OUTIL SQL*PLUS... 1-1 2 L INTERROGATION DES DONNEES... 2-1 3 LES OPERATEURS LOGIQUES... 3-1

Table des matières PREAMBULE...I 1 L OUTIL SQL*PLUS... 1-1 2 L INTERROGATION DES DONNEES... 2-1 3 LES OPERATEURS LOGIQUES... 3-1 Table des matières PREAMBULE...I 1 L OUTIL SQL*PLUS... 1-1 Le langage SQL... 1-2 Le langage PL/SQL... 1-4 Qu'est-ce que SQL*Plus?... 1-5 Commandes SQL*Plus... 1-7 Variables de substitution... 1-15 La commande

Plus en détail

BD50. TP5 : Développement PL/SQL Avec Oracle SQL Developer. Gestion Commerciale

BD50. TP5 : Développement PL/SQL Avec Oracle SQL Developer. Gestion Commerciale Département Génie Informatique BD50 TP5 : Développement PL/SQL Avec Oracle SQL Developer Gestion Commerciale Françoise HOUBERDON & Christian FISCHER Copyright Avril 2007 Présentation de la gestion commerciale

Plus en détail

IFT3030 Base de données. Chapitre 6 SQL. Plan du cours

IFT3030 Base de données. Chapitre 6 SQL. Plan du cours IFT3030 Base de données Chapitre 6 SQL Plan du cours Introduction Architecture Modèles de données Modèle relationnel Algèbre relationnelle SQL Conception Fonctions avancées Concepts avancés Modèle des

Plus en détail

Le TP cherche à simuler le fonctionnement de ce groupe hospitalier en utilisant le principe des Bases de données réparties.

Le TP cherche à simuler le fonctionnement de ce groupe hospitalier en utilisant le principe des Bases de données réparties. Base de données Avancée (BDA) 2012/2013, Enseignant : M. Nakechbnadi, mail : nakech@free.fr Thème : Implémentation d une BD Répartie : Liens, vue matérialisé, snapshot, intégrité révérencielle et déclencheur

Plus en détail

Historisation des données

Historisation des données Historisation des données Partie 1 : mode colonne par Frédéric Brouard, alias SQLpro MVP SQL Server Expert langage SQL, SGBDR, modélisation de données Auteur de : SQLpro http://sqlpro.developpez.com/ "SQL",

Plus en détail

Créer le modèle multidimensionnel

Créer le modèle multidimensionnel 231 Chapitre 6 Créer le modèle multidimensionnel 1. Présentation de SSAS multidimensionnel Créer le modèle multidimensionnel SSAS (SQL Server Analysis Services) multidimensionnel est un serveur de bases

Plus en détail

Considérons une partie d un modèle conceptuel de données avec les schémas d entités. Figure 1: Une partie du modèle conceptuel de données

Considérons une partie d un modèle conceptuel de données avec les schémas d entités. Figure 1: Une partie du modèle conceptuel de données Considérons une partie d un modèle conceptuel de données avec les schémas d entités suivants: EMP(EmpNo, Enom, Job, DirNo, Sal, Prime) DEPT(DeptNo, Dnom, Adr) Où EmpNo est la clé primaire de EMP et DeptNo

Plus en détail

Conception de Systèmes de Bases de Données Avec UML TD 1 - Correction

Conception de Systèmes de Bases de Données Avec UML TD 1 - Correction 1 1 Bases de Données Avancées Module B IUT Lumière, License CE-STAT 2006-2007 Pierre Parrend Conception de Systèmes de Bases de Données Avec UML TD 1 - Correction Etapes de conception d'un système de base

Plus en détail

Objectif. Participant. Prérequis. Oracle BI Suite EE 10g R3 - Développer des référentiels. 5 Jours [35 Heures]

Objectif. Participant. Prérequis. Oracle BI Suite EE 10g R3 - Développer des référentiels. 5 Jours [35 Heures] Objectif Utiliser les techniques de gestion de la mise en cache pour contrôler et améliorer les performances des requêtes Définir des mesures simples et des mesures calculées pour une table de faits Créer

Plus en détail