I4 : Bases de Données

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I4 : Bases de Données"

Transcription

1 I4 : Bases de Données Passage de UML au modèle relationnel Georges LOUIS Département Réseaux et Télécommunications Université de La Rochelle Module I G.Louis

2 Sommaire 1 Des classes aux tables 2 Les clés 3 Représentation des liens 4 Les différents types d association, et leur traduction 5 Peupler les tables 2 G.Louis

3 Des classes aux tables Sommaire 1 Des classes aux tables 2 Les clés 3 Représentation des liens 4 Les différents types d association, et leur traduction 5 Peupler les tables 3 G.Louis

4 Des classes aux tables Rappel : le modèle relationnel Structurer les données comme des «relations» (au sens des maths). En pratique : ranger les données dans des tables Exemple : table clients : numérocli nom solde ========== =========== ====== 1243 Romuald 2, Denis Pascal 2, Emmanuel 4 4 G.Louis

5 Des classes aux tables Rappel : les tables Les en-têtes de colonnes sont les nom des «attributs» Une ligne est un «tuple» ou «n-uplet» Les attributs possèdent un type, qui sera celui de chacune des données enregistrées dans la colonne correspondante. Les cases de la table ne contiennent que des données simples nombres, chaînes, dates,... Mais pas de tableaux, de structures... Toute la structuration des données passera par les tables 5 G.Louis

6 Des classes aux tables Rappel : les bases de données Une «base de données» est un ensemble de tables Le «schéma relationnel» d une base de donnée comprend les noms des tables, les noms des attributs, avec leurs types respectifs, des contraintes qui imposent des règles pour le contenu des tables. (On ne peut pas enregistrer n importe quel n-uplet dans une table). 6 G.Louis

7 Des classes aux tables Des instances aux n-uplets Le principe : une classe C une table T C chaque instance de la classe C une ligne de la table T C 7 G.Louis

8 Des classes aux tables Exemple Livre titre: string editeur : string publication : date livres titre editeur publication A Little Smalltalk Addison-Wesley 1987 On To Smalltalk Addison-Wesley G.Louis

9 Des classes aux tables Problème Si je possède deux fois le même livre, cela donnera deux instances de la classes qui ont des attributs identiques Le même titre, le même éditeur, la même date de publication Pas de problème dans le modèle à objets Dans la table : deux fois la même ligne CE QUI N EST PAS PERMIS Les tables sont des ensembles de n-uplets Un ensemble ne peut pas contenir deux éléments identiques l un à l autre 9 G.Louis

10 Des classes aux tables Solution Dans le modèle à objets, chaque instance a une IDENTITÉ indépendante de la valeur des attributs (Chaque objet a implicitement un identifiant (OID Object identifier)) Dans le modèle relationnel, l identité est donnée par la valeur des attributs (L identification par les valeurs) Il faut être sûr que les instances auront dans la table des valeurs différentes pour au moins un attribut Au besoin, on introduit un attribut supplémentaire, qui sera différent pour chaque instance 10 G.Louis

11 Les clés Sommaire 1 Des classes aux tables 2 Les clés 3 Représentation des liens 4 Les différents types d association, et leur traduction 5 Peupler les tables 11 G.Louis

12 Les clés Les tables et leurs clés Dans une table, on peut définir des clés Les clés sont des ensembles d attributs Si les attributs (a 1, a 2, a 3 ) pris ensemble forment une clé, alors il n y a pas deux lignes de la table, disons L 1 et L 2 où L 1.a 1 = L 2.a 1 et L 1.a 2 = L 2.a 2 et L 1.a 3 = L 2.a 3 Toutes les lignes ont des valeurs 2 à 2 différentes pour les colonnes (a 1, a 2, a 3 ) L ensemble des attributs d une table forment toujours une clé, puisqu aucune table ne peut contenir deux lignes identiques 12 G.Louis

13 Les clés Les clés primaires Parmi les clés possibles, on en choisit une comme clé primaire Comme on va le voir, il est très important de choisir une clé primaire qui soit : courte (pas trop de bits pour la représenter) absolument invariable dans le temps 13 G.Louis

14 Les clés Clés artificelles Il est très rare qu une donnée soit une bonne clé. Les gens changent de nom Les entreprises fusionnent, et les clients changent de numéro etc... (Peut-être le numéro de chassis d une voiture, mais ce n est pas très compact) Je recommande donc d introduire une clé artificielle de type entier (dans les tables qui correspondent à des classes) Ces clés artificielles jouent le rôle d OID. Ces clés doivent absolument être cachées aux utilisateurs. 14 G.Louis

15 Les clés Enfin du SQL CREATE TABLE livres ( id INTEGER PRIMARY KEY, titre VARCHAR(50), editeur VARCHAR(50), publication DATE ) 15 G.Louis

16 Représentation des liens Sommaire 1 Des classes aux tables 2 Les clés 3 Représentation des liens 4 Les différents types d association, et leur traduction 5 Peupler les tables 16 G.Louis

17 Représentation des liens Exemple Livre titre: string publication : date 0..* 1..1 Editeur nom: string L éditeur peut publier plusieurs livres : on ne peut pas représenter l ensemble des liens par un attribut de la table des éditeurs. En revanche, les livres ont un et un seul éditeur : on va représenter le lien par un attribut. Une «référence» des livres vers les éditeurs. 17 G.Louis

18 Représentation des liens Les tables livres id titre editeur publication 1 A Little Smalltalk On To Smalltalk Guide To Better Smalltalk éditeurs id nom 1 Addison-Wesley 2 Cambridge University Press L attribut «editeur» de la table «livres» fait référence à la clé primaire «id» de la table «éditeurs» 18 G.Louis

19 Représentation des liens SQL CREATE TABLE editeurs ( id INTEGER PRIMARY KEY, nom VARCHAR(50) ) CREATE TABLE livres ( id INTEGER PRIMARY KEY, titre VARCHAR(50), editeur INTEGER REFERENCES editeurs, publication DATE ) L attribut «editeur» est une référence à la clé prmaire de la table «editeurs» 19 G.Louis

20 Représentation des liens Les clés étrangères On dit que l attribut «editeur» est une clé étrangère (foreign key) dans la table «livres» Une clé étrangère est une référence à la clé primaire d une autre table («editeurs») Les valeurs dans la colonne «editeur» DOIVENT être des clés QUI EXISTENT dans la table «editeurs» 20 G.Louis

21 Représentation des liens Les clés étrangères sont des contraintes Le SGBD refuserait ceci (en vous empêchant de créer un tel n-uplet dans la table «livres») livres id titre editeur publication 1 A Little Smalltalk Guide To Better Smalltalk éditeurs id nom 1 Addison-Wesley 2 Cambridge University Press 21 G.Louis

22 Les différents types d association, et leur traduction Sommaire 1 Des classes aux tables 2 Les clés 3 Représentation des liens 4 Les différents types d association, et leur traduction 5 Peupler les tables 22 G.Louis

23 Les différents types d association, et leur traduction Les 10 cas d associations binaires G m..m n..n D m M n N Commentaire =1 =1 =1 =1 G D, au choix =0 =1 =1 =1 G D, au choix =0 >1 =1 =1 G D >0 >1 =1 =1 G D =0 =1 =0 =1 G D, au choix =0 >1 =0 =1 G D >0 >1 =0 =1 G D =0 >1 =0 >1 Une table pour l association >0 >1 =0 >1 Une table pour l association >0 >1 >0 >1 Une table pour l association 23 G.Louis

24 Les différents types d association, et leur traduction Les règles qui s appliquent aux multiplicités maximum G m..m n..n D Si M = 1, on peut mettre une clé étrangère dans la table pour D Si N = 1, on peut mettre une clé étrangère dans la table pour G Si M > 1 et N > 1 il faut créer une table pour l association. Cette table possède 2 colonnes : une clé étrangère qui référence G et une autre clé étrangère qui référence D. Pas besoin de clé primaire pour cette table, le SGBD rendra les 2 colonnes ensemble pour former la clé. 24 G.Louis

25 Les différents types d association, et leur traduction Exemple Etudiant... étudiants Stage... id... stage_id (clé étrangère) CREATE TABLE étudiants ( id INTEGER PRIMARY KEY,..., stage_id INTEGER REFERENCES stages ) stages id CREATE TABLE stages ( id INTEGER PRIMARY KEY,..., ) Créer la table «stages» AVANT la table «étudiants» 25 G.Louis

26 Les différents types d association, et leur traduction Exemple Livre * 1..* Auteur... On ne peut plus implémenter les liens par une clé étrangère dans une des deux tables associées. (On ne peut pas mettre un enemble de clés comme attribut) On crée une table pour représenter l association (Une table de jointure) 26 G.Louis

27 Les différents types d association, et leur traduction Exemple les tables CREATE TABLE livres ( id INTEGER PRIMARY KEY,... ) ; CREATE TABLE auteurs ( id INTEGER PRIMARY KEY,... ) ; CREATE TABLE auteurs_livres ( livre_id INTEGER REFERENCES livres, auteur_id INTEGER REFERENCES auteurs ) Pas besoin de clé primaire : le SGBD en formera une avec les 2 attributs. 27 G.Louis

28 Les différents types d association, et leur traduction Absence de lien et valeur nulle Etudiant Stage... Pendant la recherche de stage, il y a des étudiants qui n ont pas encore de stage, et des stages pour lesquels il n y a pas encore d étudiants. Pour indiquer l absence de lien, on utilise la «valeur nulle» étudiants id... stage_id (clé étrangère) 1... NULL stages id G.Louis

29 Les différents types d association, et leur traduction Règle pour la multiplicité minimale et contrainte NOT NULL Si on met une clé étrangère dans une table, et si la multiplicité minimale correspondante est 1, alors il faut mettre une contrainte «NOT NULL» sur la clé étrangère. Pour indiquer qu il y a toujours un lien. CREATE TABLE étudiants ( id INTEGER PRIMARY KEY,..., stage_id INTEGER NOT NULL REFERENCES stages ) Etudiant Stage G.Louis

30 Peupler les tables Sommaire 1 Des classes aux tables 2 Les clés 3 Représentation des liens 4 Les différents types d association, et leur traduction 5 Peupler les tables 30 G.Louis

31 Peupler les tables INSERT INTO CREATE TABLE editeurs ( id INTEGER PRIMARY KEY, nom VARCHAR(50) ) ; INSERT INTO editeurs (id, nom) VALUES (1, Addison-Wesley ) ; CREATE TABLE livres ( id INTEGER PRIMARY KEY, titre VARCHAR(50), editeur INTEGER NOT NULL REFERENCES editeur_id ) ; INSERT INTO livres (id, titre, editeur_id) VALUES (1, A Little Smalltalk, 1), (2, On To Smalltalk, 1) ; 31 G.Louis

32 Peupler les tables Commentaires Il faut gérer les «id» et les clés étrangères «à la main» Mais je vous montrerai plus tard comment le faire «automagiquement». Pour afficher tout le contenu d une table : SELECT * FROM livres ; 32 G.Louis

Sommaire. I4 : Bases de Données. Rappel : les tables. Rappel : le modèle relationnel. Des classes aux tables. Passage de UML au modèle relationnel

Sommaire. I4 : Bases de Données. Rappel : les tables. Rappel : le modèle relationnel. Des classes aux tables. Passage de UML au modèle relationnel Sommaire I4 : Bases de Données Passage de UML au modèle relationnel Georges LOUIS Département Réseaux et Télécommunications Université de La Rochelle Module I4 2008-2009 Peupler les tables 1 G.Louis 2

Plus en détail

Chapitre 3: Modèle relationnel et conception

Chapitre 3: Modèle relationnel et conception LOG660 - Base de données de haute performance Solutions: Chapitre 3: Modèle relationnel et conception QUESTION 1 Plusieurs schémas sont acceptables. Les points à considérer sont: 1. L'agrégation entre

Plus en détail

Introduction aux Systemes d Information et aux Bases de Données

Introduction aux Systemes d Information et aux Bases de Données Introduction aux Systemes d Information et aux Bases de Données L2 Informatique Serenella Cerrito Département d Informatique Évry 2014-2015 Quels valeurs peut prendre un attribut? Ici, les types les plus

Plus en détail

Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL

Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL ENT - Clé sql2009 BD - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1 Insertion dans une relation Pour insérer un tuple dans une relation: insert into Sailors

Plus en détail

Sommaire. I4 : Bases de Données. Données pour une application. Données dans l entreprise. Qu est-ce qu une BdD, à quoi cela sert-il?

Sommaire. I4 : Bases de Données. Données pour une application. Données dans l entreprise. Qu est-ce qu une BdD, à quoi cela sert-il? Sommaire I4 : Bases de Données Introduction Georges LOUIS Département Réseaux et Télécommunications Université de La Rochelle Module I4 2008-2009 Qu est-ce qu une BdD, à quoi cela sert-il? Le cours 1 G.Louis

Plus en détail

Les requêtes Oracle XML DB. Du modèle relationnelle au modèle Hiérarchique

Les requêtes Oracle XML DB. Du modèle relationnelle au modèle Hiérarchique Les requêtes Oracle XML DB Du modèle relationnelle au modèle Hiérarchique Sommaire Rappel des modèles Le modèle relationnel Le modèle hiérarchique Leurs différences Oracle XML DB Les types de XMLType Les

Plus en détail

TP1 - Corrigé. Manipulations de données

TP1 - Corrigé. Manipulations de données TP1 - Corrigé Manipulations de données 1. Démarrez mysql comme suit : bash$ mysql -h 127.0.0.1 -u user4 -D db_4 p Remarque: le mot de passe est le nom de user. Ici user4 2. Afficher la liste des bases

Plus en détail

Conception de Systèmes de Bases de Données Avec UML TD 1 - Correction

Conception de Systèmes de Bases de Données Avec UML TD 1 - Correction 1 1 Bases de Données Avancées Module B IUT Lumière, License CE-STAT 2006-2007 Pierre Parrend Conception de Systèmes de Bases de Données Avec UML TD 1 - Correction Etapes de conception d'un système de base

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données Introduction aux bases de données Cours 3. : Le langage SQL Vincent Martin email : vincent.martin@univ-tln.fr page personnelle : http://lsis.univ-tln.fr/~martin/ Master 1. LLC Université du Sud Toulon

Plus en détail

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion III.1- Définition de schémas Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion RAPPELS Contraintes d intégrité sous Oracle Notion de vue Typage des attributs Contrainte d intégrité Intra-relation

Plus en détail

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1

Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Chap. 5 : Langage SQL (Structured Query Language) Pr. : Mohamed BASLAM Contact : baslam.med@gmail.com Niveau : S4 BCG Année : 2014/2015 1 Plan Généralités Langage de Définition des (LDD) Langage de Manipulation

Plus en détail

Chapitre V. Les bases de données relationnelles en pratique : Mise en oeuvre et utilisation

Chapitre V. Les bases de données relationnelles en pratique : Mise en oeuvre et utilisation Chapitre V Les bases de données relationnelles en pratique : Mise en oeuvre et utilisation 175 Mise en oeuvre et utilisation d une base de données : points principaux Organisation d un système de gestion

Plus en détail

Bases de données Cours 7 : Modèle relationnel-objet

Bases de données Cours 7 : Modèle relationnel-objet -relationnel Cours 7 : Modèle relationnel-objet ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univ-mrs.fr http://pages-perso.esil.univmed.fr/ papini/ -relationnel Plan du cours 1 Introduction 2

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Bases de données relationnelles Système de Gestion de Bases de Données Une base de données est un ensemble de données mémorisé par un ordinateur, organisé selon un modèle et accessible à de nombreuses

Plus en détail

Bases de données. Jean-Yves Antoine. VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr. L3 S&T mention Informatique

Bases de données. Jean-Yves Antoine. VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr. L3 S&T mention Informatique Bases de données Jean-Yves Antoine VALORIA - Université François Rabelais Jean-Yves.Antoine@univ-tours.fr L3 S&T mention Informatique Bases de Données IUP Vannes, UBS J.Y. Antoine 1 Bases de données SGBD

Plus en détail

Vocabulaire 1/2. Base de données : collection de données interreliées. SGBD : système de gestion de bases de données.

Vocabulaire 1/2. Base de données : collection de données interreliées. SGBD : système de gestion de bases de données. Bases de données Au menu : Vocabulaire Le modèle relationnel Types de bases de données Implémentation libre : MySQL Le SQL (Simple Query Language) Administration d'un SGBD Sécurité des SGBD Vocabulaire

Plus en détail

JDBC et objet-relationnel

JDBC et objet-relationnel Types de données de SQL3 JDBC et objet-relationnel Université de Nice - Sophia Antipolis Version 1.6.4 5/11/11 Richard Grin JDBC supporte les types suivants de SQL3 qui sont des ouvertures vers le relationnelobjet

Plus en détail

1. Base de données SQLite

1. Base de données SQLite Dans ce TP, nous allons voir comment créer et utiliser une base de données SQL locale pour stocker les informations. La semaine prochaine, ça sera avec un WebService. On repart de l application AvosAvis

Plus en détail

Plan de la scéance. Modélisation et conception de bases de données. Que doit-on concevoir? L3Pro SCT Bases de données et programmation

Plan de la scéance. Modélisation et conception de bases de données. Que doit-on concevoir? L3Pro SCT Bases de données et programmation Modélisation et conception de bases de données L3Pro SCT Bases de données et programmation Mathieu Sassolas IUT de Sénart Fontainebleau Département Informatique Année 2015-2016 Plan de la séance 3 2 /

Plus en détail

Modification des données stockées dans une base. LIF4 - Initiation aux Bases de données : SQL - 3. Exemple. Insertion. Insertion utilisant une requête

Modification des données stockées dans une base. LIF4 - Initiation aux Bases de données : SQL - 3. Exemple. Insertion. Insertion utilisant une requête Modification des données stockées dans une base LIF4 - Initiation aux Bases de données : SQL - 3 E.Coquery emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr http ://liris.cnrs.fr/ ecoquery La modification s effectue par

Plus en détail

UML et les Bases de Données

UML et les Bases de Données CNAM UML et les Bases de Données UML et les Bases de Données. Diagramme de classes / diagramme d objets (UML)...2.. Premier niveau de modélisation des données d une application...2.2. Les éléments de modélisation...2.2..

Plus en détail

Introduction aux bases de données

Introduction aux bases de données 1/73 Introduction aux bases de données Formation continue Idir AIT SADOUNE idir.aitsadoune@supelec.fr École Supérieure d Électricité Département Informatique Gif sur Yvette 2012/2013 2/73 Plan 1 Introduction

Plus en détail

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie

11. MySQL. Cours Web. MySQL. 11. MySQL. 11. MySQL. Structured Query Language. Lionel Seinturier. Université Pierre & Marie Curie Cours Web Lionel Seinturier Université Pierre & Marie Curie Lionel.Seinturier@lip6.fr Structured Query Language Langage de manipulation des données stockées dans une base de données interrogation/insertion/modification/suppression

Plus en détail

Langage SQL : créer et interroger une base

Langage SQL : créer et interroger une base Langage SQL : créer et interroger une base Dans ce chapitre, nous revenons sur les principales requêtes de création de table et d accès aux données. Nous verrons aussi quelques fonctions d agrégation (MAX,

Plus en détail

Bases de Données Relationnelles. SQL Le langage de définition des données de SQL

Bases de Données Relationnelles. SQL Le langage de définition des données de SQL Bases de Données Relationnelles SQL Le langage de définition des données de SQL Introduction SQL : Structured Query Language SQL est normalisé SQL 2: adopté (SQL 92) SQL 3: adopté (SQL 99) Standard d'accès

Plus en détail

Chapitre 5 LE MODELE ENTITE - ASSOCIATION

Chapitre 5 LE MODELE ENTITE - ASSOCIATION Chapitre 5 LE MODELE ENTITE - ASSOCIATION 1 Introduction Conception d une base de données Domaine d application complexe : description abstraite des concepts indépendamment de leur implémentation sous

Plus en détail

Licence Professionnelle Développeur Web Programmation Orientée Objets Gestion de comptes en banque (Philippe.Genoud@imag.fr)

Licence Professionnelle Développeur Web Programmation Orientée Objets Gestion de comptes en banque (Philippe.Genoud@imag.fr) Grenoble 1 IMA Informatique & Mathématiques Appliquées UNIVERSITE JOSEPH FOURIER Sciences, Technologie, Médecine Licence Professionnelle Développeur Web Programmation Orientée Objets Gestion de comptes

Plus en détail

Kit de survie sur les bases de données

Kit de survie sur les bases de données Kit de survie sur les bases de données Pour gérer un grand nombre de données un seul tableau peut s avérer insuffisant. On représente donc les informations sur différentes tables liées les unes aux autres

Plus en détail

Cours n 6 SQL : Langage de définition des données (LDD)

Cours n 6 SQL : Langage de définition des données (LDD) Cours n 6 SQL : Langage de définition des données (LDD) Chantal Reynaud Université Paris X - Nanterre UFR SEGMI - IUP MIAGE Cours de Systèmes de Gestion de Données Licence MIAGE 2003/2004 1 Plan I. Langage

Plus en détail

NFA 008. Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013

NFA 008. Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013 NFA 008 Introduction à NoSQL et MongoDB 25/05/2013 1 NoSQL, c'est à dire? Les bases de données NoSQL restent des bases de données mais on met l'accent sur L'aspect NON-relationnel L'architecture distribuée

Plus en détail

Christian Soutou UML 2. pour les. bases de données. Avec 20 exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2007, ISBN : 978-2-212-12091-2

Christian Soutou UML 2. pour les. bases de données. Avec 20 exercices corrigés. Groupe Eyrolles, 2007, ISBN : 978-2-212-12091-2 Christian Soutou UML 2 pour les bases de données Avec 20 exercices corrigés Groupe Eyrolles, 2007, ISBN : 978-2-212-12091-2 chapitre n 3 Le niveau physique : de SQL2 à SQL3 Associations réflexives Les

Plus en détail

Paradigme relationnel-objet. Hiver 2011 C. Desrosiers

Paradigme relationnel-objet. Hiver 2011 C. Desrosiers LOG660 - Bases de données de haute performance Paradigme relationnel-objet Hiver 2011 C. Desrosiers Département de génie logiciel et des TI Le modèle relationnel-objet (OR Ajoute quelques notions au modèle

Plus en détail

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT

FONCTIONS DE TRAITEMENT} COUNT Nom Prénom Promotion Date Buhl Damien Année 1 Groupe 2 21 Janvier 2007 CER Prosit n 22 Mots-Clés : - Requête/Langage SQL Le langage SQL (Structured Query Language) est un langage de requêtes, il permet

Plus en détail

Faculté I&C, Claude Petitpierre, André Maurer. Bases de données. SQL (Structured Query Language)

Faculté I&C, Claude Petitpierre, André Maurer. Bases de données. SQL (Structured Query Language) Bases de données SQL (Structured Query Language) Une base de données contient des tables idv region cepage annee Lavaux chasselas 2005 Chianti sangiovese 2002 2 Bourgogne pinot noir 2000 Le nom et le type

Plus en détail

Des diagrammes objets vers le modèle Relationnel

Des diagrammes objets vers le modèle Relationnel Des diagrammes objets vers le modèle Relationnel J. Guyot - Université de Genève 1 Résumé des concepts Modèle Objet Modèle Relationnel Classe Relation Attribut Attribut Méthode (vue, fonction, attribut,

Plus en détail

Module MABD Master Informatique Spécialité IAD. Cours 3 Modèle objet-relationnel et SQL3

Module MABD Master Informatique Spécialité IAD. Cours 3 Modèle objet-relationnel et SQL3 Module MABD Master Informatique Spécialité IAD Cours 3 Modèle objet-relationnel et SQL3 1 L'objet-relationnel Relationnel (tables, attributs, domaine, clé) + Objet (collections, identifiants, héritage,

Plus en détail

ORACLE SQL LDD. Langage de définition de données

ORACLE SQL LDD. Langage de définition de données ORACLE SQL LDD Langage de définition de données Le langage SQL (Structured Query Language) SQL a été normalisé par l ANSI puis par l ISO depuis 1986 sous ses différents aspects : LDD : définition des données

Plus en détail

TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage

TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage TD sur les requêtes SQL 3 décembre 2008 Prérequis : Modèle conceptuel de données (entité-association), modèle relationnel, bases du langage SQL. Durée : 1 h 50 TD 3 Requêtes SQL Description du système

Plus en détail

1.1/Architecture des SGBD Les architectures physiques de SGBD sont très liées au mode de répartition.

1.1/Architecture des SGBD Les architectures physiques de SGBD sont très liées au mode de répartition. LP Informatique(DA2I), F7 : Administration Système, Réseaux et Base de données 15/11/2007, Enseignant : M. Nakechbnadi, mail : nakech@free.fr Première parie : Administration d une BD Chapitre 1 : Architecture

Plus en détail

Tutoriel de création d une application APEX

Tutoriel de création d une application APEX Tutoriel de création d une application APEX 1 - Objectif On souhaite créer une application APEX destinée à gérer des dépenses et recettes. Ces dépenses et recettes seront classées par catégories. A partir

Plus en détail

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013

SQL et Bases de données relationnelles. November 26, 2013 November 26, 2013 SQL : En tant que langage d interrogation En tant que langage de mise à jour En tant que langage de définition de données Langages de requête Langages qui permettent d interroger la BD

Plus en détail

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES?

A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? BASE DE DONNÉES OBJET Virginie Sans virginie.sans@irisa.fr A QUOI SERVENT LES BASES DE DONNÉES? Stockage des informations : sur un support informatique pendant une longue période de taille importante accès

Plus en détail

CREATION WEB DYNAMIQUE

CREATION WEB DYNAMIQUE CREATION WEB DYNAMIQUE IV ) MySQL IV-1 ) Introduction MYSQL dérive directement de SQL (Structured Query Language) qui est un langage de requêtes vers les bases de données relationnelles. Le serveur de

Plus en détail

Rappel sur les bases de données

Rappel sur les bases de données Rappel sur les bases de données 1) Généralités 1.1 Base de données et système de gestion de base de donnés: définitions Une base de données est un ensemble de données stockées de manière structurée permettant

Plus en détail

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role

Base de donnée relationnelle. Exemple de table: Film. Exemple de table: Acteur. Exemple de table: Role. Contenu de la table Role IFT7 Programmation Serveur Web avec PHP Introduction à MySQL Base de donnée relationnelle Une base de données relationnelle est composée de plusieurs tables possédant des relations logiques (théorie des

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Module B210 Bases de données relationnelles Travaux pratiques TP avec Oracle XE TP avec MySQL Gérard-Michel Cochard Travaux Pratiques avec Oracle XE Contenu : 1 - Installation et prise en main 2 - Un exemple

Plus en détail

Modèle entité-association 4pts

Modèle entité-association 4pts Examen NFP 107 septembre 2009 Sujet 1 3H documents autorisés Enseignant : Christine Plumejeaud Modèle entité-association 4pts Une agence immobilière voudrait créer une base de données pour la gestion des

Plus en détail

SQL : le Langage de Définition de Données

SQL : le Langage de Définition de Données Nadi Tomeh Slides par Amélie Gheerbrant SQL SQL permet d interroger et de créer, de modifier et de supprimer des bases de données et des données. SQL query : interrogation de données pas de modification

Plus en détail

Bases de données Niveau 1 SQL - MySQL MariaDB - Cours et TP 6 Clé primaire concaténée

Bases de données Niveau 1 SQL - MySQL MariaDB - Cours et TP 6 Clé primaire concaténée Bases de données Niveau 1 SQL - MySQL MariaDB - Cours et TP 6 Clé primaire concaténée MariaDB : https://mariadb.org/ Site officiel MySQL : http://www-fr.mysql.com/ Zone pour les développeurs : http://dev.mysql.com/

Plus en détail

1/28. I Utiliser à bon escient les types de données proposés par SQL, ou. Introduction 3/28

1/28. I Utiliser à bon escient les types de données proposés par SQL, ou. Introduction 3/28 Introduction 1/28 2/28 Anne-Cécile Caron Licence MIAGE - BDD 2015-2016 Objectifs Après ce cours, les TD et TP correspondants, vous devez être capables de I Créer des tables à partir d un modèle I Utiliser

Plus en détail

COURS : ENJEUX DE LA DOCUMENTATION ET PRATIQUES DOCUMENTAIRES EC 3 : N 3

COURS : ENJEUX DE LA DOCUMENTATION ET PRATIQUES DOCUMENTAIRES EC 3 : N 3 COURS : ENJEUX DE LA DOCUMENTATION ET PRATIQUES DOCUMENTAIRES EC 3 : N 3 Logiciels documentaires Par : Sahbi SIDHOM MCF.Université de Lorraine & Lab. LORIA / KIWI Cours en ligne : www.loria.fr/~ssidhom/

Plus en détail

Introduction. Correspondance Objet - Relationnel. Présupposé. Quelques problèmes du passage Relationnel Objet. 2 paradigmes

Introduction. Correspondance Objet - Relationnel. Présupposé. Quelques problèmes du passage Relationnel Objet. 2 paradigmes Introduction Correspondance Objet - Relationnel Université de Nice Sophia-Antipolis Version 1.0.1 15/9/07 Richard Grin Ce cours explique les problèmes de base qui se posent quand on veut faire correspondre

Plus en détail

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C)

Web dynamique. Techniques, outils, applications. (Partie C) Web dynamique Techniques, outils, applications (Partie C) Nadir Boussoukaia - 2006 1 SOMMAIRE 1. MySQL et PHP (20 min) 2. SQL (petits rappels) (20 min) 2 MySQL et PHP Synthèse 3 MySQL et PHP SGBD MySQL

Plus en détail

Chapitre 4 Modélisation et Conception de BD

Chapitre 4 Modélisation et Conception de BD Pourquoi une modélisation préalable? Chapitre 4 Modélisation et Conception de BD Il est difficile de modéliser un domaine sous une forme directement utilisable par un SGBD. Stockage physique Cohérence/intégrité

Plus en détail

Chapitre 3 LE MODELE RELATIONNEL

Chapitre 3 LE MODELE RELATIONNEL Chapitre 3 LE MODELE RELATIONNEL Le modèle relationnel a été inventé en 1960 et a fait l'objet de très nombreuses recherches qui ont débouché sur la réalisation et commercialisation de SGBDs relationnels.

Plus en détail

Solutions des exercices du chapitre 6 selon la syntaxe du dialecte Oracle

Solutions des exercices du chapitre 6 selon la syntaxe du dialecte Oracle Solutions des exercices du chapitre 6 selon la syntaxe du dialecte Oracle 1. a Ajouter un CHECK sur la table LigneCommande ALTER TABLE LigneCommande ADD (CONSTRAINT XXX CHECK (noarticle

Plus en détail

Introduction aux bases de données relationnelles

Introduction aux bases de données relationnelles Formation «Gestion des données scientifiques : stockage et consultation en utilisant des ases de données» 24 au 27 /06/08 Introduction aux ases de données relationnelles Christine Tranchant-Dureuil UMR

Plus en détail

TD4 - Autoformation 2

TD4 - Autoformation 2 Base de Données Avancées B Enseignant : Pierre Parrend Licence Professionnelle CE-Stat 06.03.2006 TD4 - Autoformation 2 1 Formes normales 1.1 Exercice 1 Considérez la relation suivante : VenteVoiture(NumVoiture,

Plus en détail

Optimisation. Bases de Données. Année 2007-08

Optimisation. Bases de Données. Année 2007-08 Optimisation Bases de Données Année 2007-08 Les index Les index sont utilisés pour accélérer l accès aux données. fonction de hachage qui permet de retrouver rapidement un ou des enregistrements les clés

Plus en détail

Programmation orientée objet en langage JAVA

Programmation orientée objet en langage JAVA Connexion à une base de données avec JDBC Programmation orientée objet en langage JAVA Connexion à une base de données avec JDBC Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe

Plus en détail

Bases de données relationnelles

Bases de données relationnelles Examen final Master 1 Ingénierie Mathématique Bases de données relationnelles Benjamin Auder 25 mars 2015 Exercice 0 [Environ 0% des points] Tux peut-il voler? Justifiez la réponse. Exercice 1 [Environ

Plus en détail

Bases de données et sites WEB Cours 2 : SQL3 Modèle

Bases de données et sites WEB Cours 2 : SQL3 Modèle Bases de données et sites WEB Cours 2 : SQL3 Modèle 1 Plan Insuffisances du modèle relationnel Concepts objet Modèle Objet-relationnel et SQL3 2 Insuffisances du modèle relationnel Opérations séparées

Plus en détail

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 3 : SQL Qu est ce qu une base de données? Introduction Une base de données est un ensemble d au moins un tableau contenant des données. Exemple : une base

Plus en détail

Plan. Bases de données. Cours 1 : Généralités & rappels. But du cours. Organisation du cours. Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année

Plan. Bases de données. Cours 1 : Généralités & rappels. But du cours. Organisation du cours. Polytech Paris-Sud. Apprentis 4 ème année Plan Bases de données Polytech Paris-Sud Apprentis 4 ème année Cours 1 : Généralités & rappels 1.1 Avant-propos 1.2 Algèbre relationnelle kn@lri.fr http://www.lri.fr/~kn 2/18 But du cours Organisation

Plus en détail

Le modèle relationnel. 8Les structures de données 8Les règles d intégrité structurelle 8L algèbre relationnelle

Le modèle relationnel. 8Les structures de données 8Les règles d intégrité structurelle 8L algèbre relationnelle Le modèle relationnel 8Les structures de données 8Les règles d intégrité structurelle 8L algèbre relationnelle Le modèle relationnel Inventé par E. F. Codd en 1970 Fondé sur la théorie mathématique des

Plus en détail

Bases de données sous Access

Bases de données sous Access Bases de données sous Access Plan Initiation aux bases de données Application sous Access Structure d une base de données Langages de manipulation de données Algèbre relationnelle (théorique) QBE d Access

Plus en détail

Module Bases de Données et Sites Web Partiel du 1 er avril 2005

Module Bases de Données et Sites Web Partiel du 1 er avril 2005 Université Pierre et Marie Curie - Paris 6 - UFR 922 - Licence d'informatique Module Bases de Données et Sites Web Partiel du 1 er avril 2005 Documents autorisés Durée : 2h. Exercice 1 : Autorisation Question

Plus en détail

Définition de contraintes. c Olivier Caron

Définition de contraintes. c Olivier Caron Définition de contraintes 1 Normalisation SQL-92 Les types de contraintes 1 Les types de contraintes Normalisation SQL-92 Les contraintes de domaine définissent les valeurs prises par un attribut. 1 Les

Plus en détail

Corrigé Contrôle de connaissance

Corrigé Contrôle de connaissance Ecole Supérieure de la Statistique et de l Analyse de l Information المدرسة العلیا للا حصاء وتحلیل المعلومات بتونس Corrigé Contrôle de connaissance Bases de données (2011/2012) 2 ème année ESSAI Proposé

Plus en détail

Bases de données. Ecole Marocaine des Sciences de l Ingénieur. Yousra Lembachar

Bases de données. Ecole Marocaine des Sciences de l Ingénieur. Yousra Lembachar Bases de données Ecole Marocaine des Sciences de l Ingénieur Yousra Lembachar Rappel Variables dans SQL Les fonctions d agrégation Les opérateurs ensemblistes Les sous-requêtes SELECT Contraintes statiques

Plus en détail

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL

2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL 2 ème PARTIE : LE LANGAGE SQL PLAN : I. Le langage de manipulation des données II. Le langage de définition des données III. Administration de la base de données IV. Divers (HORS PROGRAMME) Introduction:

Plus en détail

Séance de révision et manipulation de l utilitaire SQLLOADER

Séance de révision et manipulation de l utilitaire SQLLOADER Séance de révision et manipulation de l utilitaire SQLLOADER 1. Enoncé La base de données considérée représente les informations relatives à une bibliothèque qui gère le stockage, l indexation et l emprunt

Plus en détail

Instructions SQL. Première partie : Langage de description et de gestion des données

Instructions SQL. Première partie : Langage de description et de gestion des données Instructions SQL Première partie : Langage de description et de gestion des données Quelques instructions et leur syntaxe 1. Introduction Trois principales catégories d instructions. Instructions de création

Plus en détail

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données

Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Cours 7 : Langage de définition, manipulation et contrôle des données Objets d une base de données Dans un schéma Tables, vues Index, clusters, séquences, synonymes Packages, procédures, fonctions, déclencheurs

Plus en détail

Compte rendu d activité Fiche n 1

Compte rendu d activité Fiche n 1 Compte rendu d activité Fiche n 1 Alexandre K. (http://ploufix.free.fr) Nature de l activité Création d une base de connaissances avec PostgreSQL Contexte : Le responsable technique souhaite la mise en

Plus en détail

Modèle Entité/Association. Marc Plantevit. marc.plantevit@liris.cnrs.fr

Modèle Entité/Association. Marc Plantevit. marc.plantevit@liris.cnrs.fr Modèle Entité/Association Marc Plantevit marc.plantevit@liris.cnrs.fr Objectifs Savoir lire un schéma E/R. Savoir traduire un schéma E/R en Modèle Relationnel.... 2 Le modèle Entité-Association (E/A) E/R

Plus en détail

Bases de données. Ecole Marocaine des Sciences de l Ingénieur. Yousra Lembachar

Bases de données. Ecole Marocaine des Sciences de l Ingénieur. Yousra Lembachar Bases de données Ecole Marocaine des Sciences de l Ingénieur Yousra Lembachar Chapitre 2 Le modèle relationnel Plan Les concepts d un modèle relationnel Le passage du modèle entité-association vers le

Plus en détail

SQL Description des données : création, insertion, mise à jour. Définition des données. BD4 A.D., S.B., F.C., N. G. de R.

SQL Description des données : création, insertion, mise à jour. Définition des données. BD4 A.D., S.B., F.C., N. G. de R. SQL Description des données : création, insertion, mise à jour BD4 AD, SB, FC, N G de R Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot Mars 2015 BD4 (Licence MIASHS, Master ISIFAR, Paris-Diderot) SQL 1/21

Plus en détail

Les bases de données

Les bases de données Les bases de données Introduction aux fonctions de tableur et logiciels ou langages spécialisés (MS-Access, Base, SQL ) Yves Roggeman Boulevard du Triomphe CP 212 B-1050 Bruxelles (Belgium) Idée intuitive

Plus en détail

Pour les débutants. langage de manipulation des données

Pour les débutants. langage de manipulation des données Pour les débutants SQL : langage de manipulation des données Les bases de données sont très utilisées dans les applications Web. La création, l interrogation et la manipulation des données de la base sont

Plus en détail

SQL : Origines et Evolutions

SQL : Origines et Evolutions SQL : Origines et Evolutions SQL est dérivé de l'algèbre relationnelle et de SEQUEL Il a été intégré à SQL/DS, DB2, puis ORACLE, INGRES, Il existe trois versions normalisées, du simple au complexe : SQL1

Plus en détail

Le langage SQL Rappels

Le langage SQL Rappels Le langage SQL Rappels Description du thème : Présentation des principales notions nécessaires pour réaliser des requêtes SQL Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs,

Plus en détail

Objectifs du TP : Initiation à Access

Objectifs du TP : Initiation à Access Objectifs du TP : Initiation à Access I. Introduction Microsoft Access fait partie de l ensemble Microsoft Office. C est un SGBDR (système de gestion de bases de données relationnelles) présentant une

Plus en détail

Le language SQL (2/2)

Le language SQL (2/2) Les commandes de base sous Unix SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Création d'une base ([] facultatif) : createdb nombase [ -U comptepostgres ] Destruction

Plus en détail

UE Informatique Conception et Exploitation de Bases de Données

UE Informatique Conception et Exploitation de Bases de Données PeiP 1 ère année UE Informatique Conception et Exploitation de Bases de Données Session 2 : Généralités BD & MCD (Conception) 1. Retour sur MCD 3/28 Exemple d ambiguïté 1/4 Modéliser les informations suivantes

Plus en détail

Comment implémenter un modèle entité-association dans une machine?

Comment implémenter un modèle entité-association dans une machine? Chapitre 3 : Le modèle logique des données Introduction Comment implémenter un modèle entité-association dans une machine? Comment représenter une association? Comment représenter une entité? Il faut donc

Plus en détail

Conception des bases de données : Modèle Entité-Association

Conception des bases de données : Modèle Entité-Association Conception des bases de données : Modèle Entité-Association La modélisation d un problème, c est-à-dire le passage du monde réel à sa représentation informatique, se définit en plusieurs étapes pour parvenir

Plus en détail

Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL

Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL Informatique en CPGE (2015-2016) Le langage SQL S. B. Lycée des EK 30 mai 2016 Le SQL (Structured Query Language = langage de requêtes structuré) est un langage informatique de dialogue avec une base de

Plus en détail

Bases de données (SQL)

Bases de données (SQL) Bases de données (SQL) Skander Zannad et Judicaël Courant 2014-03-26 1 Le modèle logique (MLD) On a représenté des données par des tables. Par exemple, pour les films : The good, the Bad and the Ugly 1966

Plus en détail

1. Objectifs de la Modélisation. Dériver le schéma de la BD. Élaborer un modèle conceptuel. Modélisation E/R des Données

1. Objectifs de la Modélisation. Dériver le schéma de la BD. Élaborer un modèle conceptuel. Modélisation E/R des Données . Objectifs et principes Modélisation E/R des Données 2. Le modèle Entité-Association (E/R) 3. Passage au relationnel 4. Conclusion. Objectifs de la Modélisation Permettre une meilleure compréhension Le

Plus en détail

Chapitre 3 Le modèle relationnel

Chapitre 3 Le modèle relationnel Modèle relationnel Chapitre 3 Le modèle relationnel Sarah Cohen-Boulakia LRI, Université Paris-Sud 11, Orsay Un modèle pour décrire et manipuler les données d une base de données Inventé par Codd en 1970

Plus en détail

Bases de données et sites WEB Cours 3 : SQL3 Langage

Bases de données et sites WEB Cours 3 : SQL3 Langage Bases de données et sites WEB Cours 3 : SQL3 Langage 1 Plan Références Requêtes simples Expressions de chemin Appels de fonctions et d opérateurs Création d instances Opérations sur les collections 2 Références

Plus en détail

L2 sciences et technologies, mention informatique SQL

L2 sciences et technologies, mention informatique SQL Bases de données L2 sciences et technologies, mention informatique SQL ou : le côté obscure de la jolie théorie films titre réalisateur année starwars lucas 1977 nikita besson 1990 locataires ki-duk 2005

Plus en détail

Bases de données avancées Triggers

Bases de données avancées Triggers Bases de données avancées Triggers Wies law Zielonka 12 décembre 2009 Résumé Ces notes ne sont pas corrigées, mais peut-être vous les trouverez quand même utiles pour préparer l examen ou projet. Ne pas

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES DE BASES DE DONNEES PARTIE A : CONCEPTION DU MCD ET MLD

TRAVAUX PRATIQUES DE BASES DE DONNEES PARTIE A : CONCEPTION DU MCD ET MLD TRAVAUX PRATIQUES DE BASES DE DONNEES PARTIE A : CONCEPTION DU MCD ET MLD Cette partie est à réaliser sur papier uniquement. Il s agit de réaliser un modèle conceptuel de données (MCD) suivi du modèle

Plus en détail

Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD

Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD Le langage SQL pour Oracle - partie 1 : SQL comme LDD 1 SQL : Introduction SQL : Structured Query Langage langage de gestion de bases de donn ees relationnelles pour Définir les données (LDD) interroger

Plus en détail

SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN

SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN SQL (Première partie) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Les commandes de base sous Unix Création d'une base ([] facultatif) : createdb nombase [ -U comptepostgres ] Destruction

Plus en détail

Patrons de conceptions problème solution Design Patterns GoF

Patrons de conceptions problème solution Design Patterns GoF - Patrons de conceptions pour la programmation orientée objet - Chaque problème de programmation = déjà rencontré par d autres informaticiens - Une solution existe généralement parmi les Design Patterns

Plus en détail

OpenPaaS Le réseau social d'entreprise

OpenPaaS Le réseau social d'entreprise OpenPaaS Le réseau social d'entreprise Spécification des API datastore SP L2.3.1 Diffusion : Institut MinesTélécom, Télécom SudParis 1 / 12 1OpenPaaS DataBase API : ODBAPI...3 1.1Comparaison des concepts...3

Plus en détail

TP3 : Creation de tables 1 seance

TP3 : Creation de tables 1 seance Universite de Versailles IUT de Velizy - Algorithmique 2005/2006 TP3 : Creation de tables 1 seance Objectif : Creation et modication de tables dans une base de donnees. Avant de commencer ce TP, terminer

Plus en détail