GRENOBLE INP ENSIMAG COMPUTER SCIENCE TEL2A - SECOND SEMESTRE, 2011 Teacher: Fabien Duchene - fabien.duchene [ at ] imag.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GRENOBLE INP ENSIMAG http://www.ensimag.fr. COMPUTER SCIENCE TEL2A - SECOND SEMESTRE, 2011 Teacher: Fabien Duchene - fabien.duchene [ at ] imag."

Transcription

1 4MMSR - SÉCURITÉ DES RÉSEAUX - EXAMEN GRENOBLE INP ENSIMAG COMPUTER SCIENCE TEL2A - SECOND SEMESTRE, 2011 Teacher: Fabien Duchene - fabien.duchene [ at ] imag.fr NOTE: Version française. Une version anglais américain est également disponible. Cet examen est à livre ouvert (open book). Vos notes de cours sont autorisées. Toutes les questions sont indépendantes. Je vous conseille de ne pas passer plus de 7 minutes par exercice (un exercice est numéroté de 1 à 8 et peut comporter une ou plusieurs questions). Aucun périphérique électronique n est autorisé. Tout étudiant utilisant un périphérique électronique sera exclu de l examen et aura un zéro. 1. (a) C3 (Chaos Communication Congress) est une conference annuelle de securité qui a lieu en Allemagne. Regardez la capture d écran lorsqu un ami a essayé d accéder à leur site web il y a 3 semaines : Figure 1 Tentative de connection à events.ccc.de sur le port 80 (i) Sachant que l application telnet permet de vérifier la connectivité à un socket, quelle propriété de sécurité n est pas servie et pour quelle service? Précisez également le numéro de port et s il s agit d UDP ou de TCP? (ii) Vous souhaitez assurer cette propriété pour le service HTTP (en cas d une requête importante de traffic). En sachant que la plupart des pages sont statiques (fréquence de changement de l ordre du jour), quel type de mécanisme mettriez-vous en place? (b) Regardez cette publicité (i) Est-ce une tentative de Phishing? (justifier) (ii) Quelle propriété de sécurité - concernant les données stockées sur le disque dur - prétend assurer cette personne? (iii) Décrivez brièvement un exemple de Phishing. Figure 2 Publicité. Authentique mage vaudou, ce sorcier mondialement connu dans le quartier, réparera votre PC par télépathie, sans qu il soit nécessaire de vous déplacer. Son pouvoir est tel qu il sera capable de réparer les secteurs défectueux de votre disque dur, il soigne également le cancer à distance, les problèmes d érection et rendra votre voisine amoureuse de vous. Paiement d avance 100 EUR par CB.

2 2 Figure 3 Verisign, Google, Microsoft... ont augmenté la sécurité d authentification de leurs services 2. Depuis 2008, plusieurs entreprises ont mis en place des mécanismes à authentification forte moins chèrs. Un de vos amis Ilyas ne comprend pas plusieurs détails concernant cette nouvelle méthode d authentification : Je dois toujours rentrer mon nom d utilisateur et mon mot de passe. En plus je dois lancer une application sur mon iphone, afin de récupérer un code qui ne marche qu une seule fois!. (a) Combien de facteurs utilise cette méthode d authentification (justifier). (b) Ilyas semble être un peu en colère à cause de cette nouvelle méthode. Convainquez-le que ceci va augmenter la sécurité de son compte : (i) Si Ilyas utilisait une méthode login+mot de passe, décrivez une attaque. (ii) Si Ilyas utilisait cette méthode d authentification forte (application téléphonique + login+mot de passe), comment un hacker modifierait l attaque précédente afin d impersonnifier Ilyas? (c) Nommez une autre méthode d authentification aussi sécurisée que celle énoncée ci-dessus. 3. Analyse de risque. (a) Un des objectifs de la cyberguerre est la capacité de paralyser un pays en mettant en défaut ses ressources égernétiques (ex : centrales nucléaires, éoliennes...) et d empêcher ou d intercepter les communications à travers les réseaux de télécommunications (ex : téléphone, voip, s, messagerie instantannée...). Stuxnet est un exemple récent montrant qu il n est pas si difficile de réaliser de telles attaques. (i) Lister les biens d un pays mentionnés dans le texte. (ii) Quels sont les objectifs de sécurité? (propriété(s) de sécurité que nous souhaitons garantir sur chaque bien). (iii) Pour chaque objectif de sécurité, décrivez brièvement une attaque. (iv) Qualifiez le risque pour chaque attaque. (v) Listez brièvement les contre-mesures que vous adopteriez afin d atteindre les objectifs de sécurité. (b) Votre site web possède une valeur estimée à EUR. Si un incident a lieu, votre analyste le plus pointu Karim a estimé que cela vous coûterait EUR et que la fréquence d apparition est de 1 fois tous les 6 mois. (i) Exprimez d abord l ALE (Average Loss Expectancy) en tant que formule de l ARO (Average Risk Occurrence ; unité=occurence annee 1 ) et du SLE (Single Loss Expectancy ; unité = EUR Occurence 1 ). (ii) Calculez l ALE (montant maximum que vous devez dépenser chaque année pour protéger un bien) de ce site web.

3 3 Figure 4 Quelques permissions NTFS sur un serveur d impression 4. Contrôle d accès NTFS (a) Quel(s) modèle(s) de contrôle d accès est(sont) implémenté(s) par NTFS? (b) Justifier chaque réponse (une ou deux phrases concises pour chaque question). Sachant que Everyone est un groupe de sécurité qui possède Authenticated Users en tant que membre (de ce fait, le scope de Everyone est plus important que celui de Authenticated Users), l utilisateur Sophie est-elle en mesure de : (i) imprimer (print)? (ii) contrôler l imprimante (manage the printer)? (iii) contrôler les documents (manage documents)?

4 4 5. Dans cette question, il est fait l hypothèse que WEP est utilisé pour assurer la confidentialité des données échangées entre un client sans fil et un point d accès. Soit t le nombre de possible des IV (Initialisation Vector). Soit Pr(B n ) la probabilité que deux paquets parmi n possèdent le même IV. Et Pr(B n ) = 1 Pr(B n ) (a) (i) Quelle est la valeur de t? (ii) Exprimer Pr(B 2 ) comme une fonction de t. (iii) Exprimer Pr(B 3 ) comme une fonction de t et de Pr(B 2 ). (iv) Exprimer Pr(B n ) comme une fonction de t de n. (Il est facile de démontrer ceci par récurrence, ne pas démontrer, uniquement fournir la formule). (b) Sachant que : Paul Richard Halmos (mathématicien, ) a démontré que 1 x < e (x)... combien de paquets un hacker a besoin de collecter afin d avoir une probabilité de 73% que 2 paquets capturés possèdent le même IV? (ne pas effectuer le calcul, juste mettre en équation et expliquer quelle valeur vous choisissez parmi les possibles). (c) Pendant la lecture, nous avons vu une autre attaque pour laquelle le paradoxe de l anniversaire était utile. Nommer cette attaque et décrire brièvement l objectif du hacker. 6. Vrai ou faux? (justifier en écrivant une ou deux phrases concises pour chaque affirmation). (a) SHA-256 est une fonction de signature. (b) L utilisateur Kevin Mitnick veut accéder à une application web dans corp.phelma.fr et s authentifier uniquement dans le domaine corp.ensimag.fr. Figure 5 Relation de confiance inter-domaine (i) La relation de confiance minimale est une relation de confiance uni directionnelle de corp.phelma.fr vers corp.ensimag.fr : (corp.ensimag.f r) < (corp.phelma.f r). (ii) Une relation de confiance Kerberos nécessiterait une clé secrète partagée entre le TGS de corp.ensimag.fr et l AS de corp.phelma.fr. (iii) Si WS-Federation a été configuré en utilisant la solution Directory Federation Services solution, le navigateur de Kevin obtiendrait un ticket SAML depuis le FS-Authenticator de corp.ensimag.fr et depuis le FS-Web Proxy de corp.phelma.fr. (c) Grâce à l inspection de paquets en profondeur (Deep Packet Inspection), il est possible de bloquer les fichiers PDF attachés à gmail tout en autorisant le reste des fonctionnalités gmail.

5 5 Figure 6 Des certificats SSL frauduleusement délivrés menacent des propriétés de sécurité sur les services de Google, Skype et Yahoo 7. Un hacker a récemment été en mesure de générer les certificats suivants depuis une Authorité de Certification Comodo : login.live.com mail.google.com login.yahoo.com (3 certificats) login.skype.com addons.mozilla.org Global Trustee Choisir la(les) réponse(s) correcte(s) pour chacune des affirmation suivantes. Pas de nécessité de justifier. CEPENDANT, vous devez indiquer votre degré de confiance (20%, 40%, 60%, 80% ou 100% pour chaque réponse) (a) Concernant les services d authentification (login.live.com, mail.google.com...), cette situation menace (i) l intégrité des données (ii) la disponibilité du service SSL (iii) la disponibilité des users (iv) la confidentialité des données (v) la disponibilité du service authentification (b) Afin que les systèmes d exploitation et navigateurs ne fassent plus confiance à ces certificats (et sachant que le hacker n a pas été en mesure d accéder à la clé privée de l autorité de certification émettrice, uniquement en mesure de délivrer des certificats), Comodo a dû : (i) éteindre cette AC (ii) supprimer le certificat de la base de données de cette AC (iii) éteindre l ordinateur du hacker (iv) publier une nouvelle CRL (v) augmenter la taille des paires de clés pour chacun de ces certificats (c) Le certificat délivré pour addons.mozilla.org permet au hacker de : (i) empêcher tout téléchargement des navigateurs Mozilla (ii) distribuer des plugins Mozilla qui paraissent valides au regard de leur signature (iii) lire chaque fichier chiffré de l équipe Mozilla (iv) potentiellement obtenir tous les mots de passe de chaque utilisateur d un navigateur Mozilla (v) déchiffrer chaque communication chiffrée entre ce site web et les utilisateurs s y connectant

6 6 8. Superman veut communiquer avec sa dulcinée Lois Lane en utilisant sa Kryptomachine aujourd hui connue sous le nom sobre d Ordinateur Personnel. (a) Il souhaite tout d abord masquer le fait que la communication a lieu, de sorte que Brainiac (un ennemi connu de Superman) ne soupçonne pas cette communication. Que lui conseillez-vous? (b) Par suite, Superman veut également s assurer que seule Lois soit en mesure de lire les messages qu il lui enverra. (i) Quel type de mécanisme de sécurité peut-il utiliser sur les messages qu il va envoyer? (ii) Il a également entendu qu il y a deux familles de ce méchanisme : asymmétrique et symmétrique. Pour chacune de ces familles, nommer au moins un cipher. (c) Maintenant Lois est suspecte. Elle veut s assurer qu il s agit effectivement de Superman qui lui a écrit cet romantique. Elle a entendu parler de la Kryptography à Clé Publique et souhaite programmer un algorithme afin de vérifier l intégrité du message que Superman signera avec un algorithme sha1rsa. Aidez-là en remplissant l espace vide (...). (marquez uniquement l instruction manquante sur votre feuille de réponse, et non la fonction check message integrity function). Elle sait qu elle est en mesure d utiliser les constantes suivantes : int HASH MD5=3 int HASH SHA-1=2... ainsi que les fonctions suivantes : string hash(int hash method, string message) string encrypt(int key, string message) string decrypt(int key, string message) Voici le code source qu elle a commencé à écrire : f u n c t i o n c h e c k m e s s a g e i n t e g r i t y ( s t r i n g superman message, i n t superman public key, s t r i n g r e c e i v e d s i g n a t u r e ) { boolean message OK=f a l s e } i f ( ) { message OK = true } r eturn message OK Figure 7 Bon stage et bonnes vacances! (XKCD #705)

TLS C.1 CRYPTAGE SYMÉTRIQUE. Objectif

TLS C.1 CRYPTAGE SYMÉTRIQUE. Objectif C TLS Objectif Cette annexe présente les notions de cryptage asymétrique, de certificats et de signatures électroniques, et décrit brièvement les protocoles SSL (Secure Sockets Layer) et TLS (Transport

Plus en détail

Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux

Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux Année scolaire 2009-2010 IG2I L5GRM Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux Enseignant : Armand Toguyéni Durée : 2h Documents : Polycopiés de cours autorisés Note : Ce sujet comporte deux parties. La

Plus en détail

Sécurité Informatique

Sécurité Informatique Avertissements : Le contenu de ce document est sous licence GPL. Le document est librement diffusable dans le contexte de cette licence. Toute modification est encouragée et doit être signalée à olivier

Plus en détail

Secure Socket Layer (SSL) Appareils concernés : Sommaire 1: Généralités

Secure Socket Layer (SSL) Appareils concernés : Sommaire 1: Généralités Secure Socket Layer (SSL) Appareils concernés : HL-4040CN HL-4050CDN HL-4070CDW DCP-9040CN DCP-9045CDN MFC-9440CN MFC-9840CDW Sommaire 1) Généralités 2) Bref historique 3) Avantage de l utilisation de

Plus en détail

Ce document décrit une solution de single sign-on (SSO) sécurisée permettant d accéder à Microsoft Exchange avec des tablettes ou smartphones.

Ce document décrit une solution de single sign-on (SSO) sécurisée permettant d accéder à Microsoft Exchange avec des tablettes ou smartphones. PERSPECTIVES Le Single Sign-On mobile vers Microsoft Exchange avec OWA et ActiveSync Ce document décrit une solution de single sign-on (SSO) sécurisée permettant d accéder à Microsoft Exchange avec des

Plus en détail

Trusteer Pour la prévention de la fraude bancaire en ligne

Trusteer Pour la prévention de la fraude bancaire en ligne Trusteer Pour la prévention de la fraude bancaire en ligne La solution de référence pour la prévention de la fraude bancaire en ligne Des centaines d institutions financières et des dizaines de millions

Plus en détail

FICHE N 10 SÉCURITÉ DES DONNÉES

FICHE N 10 SÉCURITÉ DES DONNÉES L article 34 de la loi «Informatique et Libertés» impose à un responsable de traitement de prendre toutes les précautions utiles pour préserver la sécurité des données dont il est responsable, en fonction

Plus en détail

Tour d horizon des différents SSO disponibles

Tour d horizon des différents SSO disponibles Tour d horizon des différents SSO disponibles L. Facq, P. Depouilly, B. Métrot, R. Ferrere ANF Les systèmes d authentification dans la communauté ESR : étude, mise en oeuvre et interfaçage dans un laboratoire

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.30/AC.2/2008/2 21 novembre 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Comité de gestion de la Convention

Plus en détail

Expérience d un hébergeur public dans la sécurisation des sites Web, CCK. Hinda Feriani Ghariani Samedi 2 avril 2005 Hammamet

Expérience d un hébergeur public dans la sécurisation des sites Web, CCK. Hinda Feriani Ghariani Samedi 2 avril 2005 Hammamet Expérience d un hébergeur public dans la sécurisation des sites Web, CCK Hinda Feriani Ghariani Samedi 2 avril 2005 Hammamet Plan Introduction Sécurisation des sites Web hébergés a Conclusion Introduction

Plus en détail

Webroot SecureAnywhere. Foire aux questions

Webroot SecureAnywhere. Foire aux questions Foire aux questions Janvier 2014 Table des matières Pourquoi la HSBC offre-t-elle le logiciel Webroot SecureAnywhere?... 1 Quelle est la différence entre Webroot SecureAnywhere et mon antivirus actuel?...

Plus en détail

Cryptographie et utilisation. Utilisation de la cryptographie. Rappel des propriétés à assurer. Assurer le secret :stockage.

Cryptographie et utilisation. Utilisation de la cryptographie. Rappel des propriétés à assurer. Assurer le secret :stockage. Rappel des propriétés à assurer Cryptographie et utilisation Secret lgorithmes symétriques : efficace mais gestion des clés difficiles lgorithmes asymétriques : peu efficace mais possibilité de diffuser

Plus en détail

CIBLE DE SECURITE CSPN DU PRODUIT PASS. (Product for Advanced SSO)

CIBLE DE SECURITE CSPN DU PRODUIT PASS. (Product for Advanced SSO) CIBLE DE SECURITE CSPN DU PRODUIT PASS (Product for Advanced SSO) Préparé pour : ANSSI Préparé par: Thales Communications & Security S.A. 4 Avenue des Louvresses 92622 GENNEVILLIERS CEDEX France This document

Plus en détail

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger Cours 14 Crypto Cryptographie Définition Science du chiffrement Meilleur moyen de protéger une information = la rendre illisible ou incompréhensible Bases Une clé = chaîne de nombres binaires (0 et 1)

Plus en détail

Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D.

Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D. 2013 Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D. Table des matières 1 Les architectures sécurisées... 3 2 La PKI : Autorité de certification... 6 3 Installation

Plus en détail

Le protocole RADIUS Remote Authentication Dial-In User Service

Le protocole RADIUS Remote Authentication Dial-In User Service Remote Authentication Dial-In User Service CNAM SMB 214-215 Claude Duvallet Université du Havre UFR des Sciences et Techniques Courriel : Claude.Duvallet@gmail.com Claude Duvallet 1/26 Objectifs du cours

Plus en détail

Skype (v2.5) Protocol Data Structures (French) Author : Ouanilo MEDEGAN http://www.oklabs.net

Skype (v2.5) Protocol Data Structures (French) Author : Ouanilo MEDEGAN http://www.oklabs.net Skype (v2.5) Protocol Data Structures (French) Author : Ouanilo MEDEGAN http://www.oklabs.net : Champ Encodé SKWRITTEN() : Champ Variable défini Précédemment & définissant l état des champs à suivre ECT

Plus en détail

Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS. P-F. Bonnefoi

Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS. P-F. Bonnefoi Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS 111 L authentification CAS : «Central Authentication Service» CAS ou le service central d authentification Le système CAS, développé

Plus en détail

Sécurisation des accès au CRM avec un certificat client générique

Sécurisation des accès au CRM avec un certificat client générique NOTE TECHNIQUE Sécurisation des accès au CRM avec un certificat client générique OBJETIF DE SECURITE Réduire les risques d usurpation d identité et de vols de données (exemple : keylogger, cheval de Troie

Plus en détail

Authentification et Autorisation

Authentification et Autorisation Authentification et Autorisation Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan de la présentation Introduction Contrôle accès Identification Authentifiction Autorisation Imputabilité (Accoutability) Conclusion

Plus en détail

Silcor Personal CAT. Solution pratique de signature électronique avancée professionnelle. CLUSIR, Lyon, 5 février 2002. Déroulement de la présentation

Silcor Personal CAT. Solution pratique de signature électronique avancée professionnelle. CLUSIR, Lyon, 5 février 2002. Déroulement de la présentation Silcor Solution pratique de signature électronique avancée professionnelle CLUSIR, Lyon, 5 février 2002 Déroulement de la présentation 1 - Ouverture de session sécurisée par carte à puce (logon). 2 - Accès

Plus en détail

CS REMOTE CARE - WEBDAV

CS REMOTE CARE - WEBDAV CS REMOTE CARE - WEBDAV Configuration des serveurs archange KONICA MINOLTA BUSINESS SOLUTIONS FRANCE Date Version Marque de révision Rédaction 18/10/2011 1 - Claude GÉRÉMIE Nicolas AUBLIN Sommaire 1) PRINCIPE

Plus en détail

Charte d installation des réseaux sans-fils à l INSA de Lyon

Charte d installation des réseaux sans-fils à l INSA de Lyon Charte d installation des réseaux sans-fils à l INSA de Lyon Toute installation d un point d accès est soumise à autorisation auprès du Responsable Sécurité des Systèmes d Information (RSSI) de l INSA

Plus en détail

1. Présentation de WPA et 802.1X

1. Présentation de WPA et 802.1X Lors de la mise en place d un réseau Wi-Fi (Wireless Fidelity), la sécurité est un élément essentiel qu il ne faut pas négliger. Effectivement, avec l émergence de l espionnage informatique et l apparition

Plus en détail

Authentification de messages et mots de passe

Authentification de messages et mots de passe Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 1 1 et mots de passe Sébastien Gambs sgambs@irisa.fr 1 décembre 2014 Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 1 2 Introduction à l authentification

Plus en détail

Mettre en place un accès sécurisé à travers Internet

Mettre en place un accès sécurisé à travers Internet Mettre en place un accès sécurisé à travers Internet Dans cette partie vous verrez comment configurer votre serveur en tant que serveur d accès distant. Dans un premier temps, les méthodes pour configurer

Plus en détail

Sécurisation du réseau

Sécurisation du réseau Sécurisation du réseau La sécurisation du réseau d entreprise est également une étape primordiale à la sécurisation générale de votre infrastructure. Cette partie a pour but de présenter les fonctionnalités

Plus en détail

Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service)

Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) JOSY «Authentification Centralisée» Paris, 6 mai 2010 Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) Julien Marchal Consortium ESUP-Portail SSO open source avec CAS Introduction Pourquoi

Plus en détail

Konica Minolta, un leader aux standards de sécurité les plus élevés du marché

Konica Minolta, un leader aux standards de sécurité les plus élevés du marché SéCURITé Konica Minolta, un leader aux standards de sécurité les plus élevés du marché A l ère du numérique, les communications mondiales connaissent une croissance sans précédent, et les risques de failles

Plus en détail

Signer électroniquement un document

Signer électroniquement un document Signer électroniquement un document Signer électroniquement un document.doc 1 / 20 Table des matières Introduction 3 Signer un document Microsoft Office 4 Signer un document Office 2003. 4 Signer un document

Plus en détail

Sécurité des réseaux sans fil

Sécurité des réseaux sans fil Sécurité des réseaux sans fil Francois.Morris@lmcp.jussieu.fr 13/10/04 Sécurité des réseaux sans fil 1 La sécurité selon les acteurs Responsable réseau, fournisseur d accès Identification, authentification

Plus en détail

Crédits... xi. Préface...xv. Chapitre 1. Démarrer et arrêter...1. Chapitre 2. L interface utilisateur...25

Crédits... xi. Préface...xv. Chapitre 1. Démarrer et arrêter...1. Chapitre 2. L interface utilisateur...25 Sommaire Crédits..................................................... xi Préface.....................................................xv Chapitre 1. Démarrer et arrêter................................1

Plus en détail

Bibliographie. Gestion des risques

Bibliographie. Gestion des risques Sécurité des réseaux informatiques Bernard Cousin Université de Rennes 1 Sécurité des réseaux informatiques 1 Introduction Risques Attaques, services et mécanismes Les attaques Services de sécurité Mécanismes

Plus en détail

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Nicole Dausque CNRS/UREC CNRS/UREC IN2P3 Cargèse 23-27/07/2001 http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/certificats.kezako.pdf http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/pc.cnrs.pdf

Plus en détail

Sensibilisation à la sécurité informatique

Sensibilisation à la sécurité informatique Sensibilisation à la sécurité informatique Michel Salomon IUT de Belfort-Montbéliard Département d informatique Michel Salomon Sécurité 1 / 25 Sensibilisation à la sécurité informatique Généralités et

Plus en détail

Installation et configuration de ZeroShell

Installation et configuration de ZeroShell Master 2 Réseaux et Systèmes informatiques Sécurité Réseaux Installation et configuration de ZeroShell Présenté par: Mor Niang Prof.: Ahmed Youssef PLAN 1. Présentation 2. Fonctionnalités 3. Architecture

Plus en détail

Déploiement d iphone et d ipad Gestion des appareils mobiles (MDM)

Déploiement d iphone et d ipad Gestion des appareils mobiles (MDM) Déploiement d iphone et d ipad Gestion des appareils mobiles (MDM) ios prend en charge la gestion des appareils mobiles (MDM), donnant aux entreprises la possibilité de gérer le déploiement d iphone et

Plus en détail

Fiche pratique. Présentation du problème. Pourquoi Rapport? Comment çà marche?

Fiche pratique. Présentation du problème. Pourquoi Rapport? Comment çà marche? Présentation du problème La banque Boursorama propose un logiciel de protection supplémentaire pour les transactions sur Internet. Ce logiciel est téléchargeable à l adresse suivante : http://www.trusteer.com/webform/download-rapport

Plus en détail

Gestion des certificats digitaux et méthodes alternatives de chiffrement

Gestion des certificats digitaux et méthodes alternatives de chiffrement Gestion des certificats digitaux et méthodes alternatives de chiffrement Mai 2011 Julien Cathalo Section Recherches Cryptographie à clé publique Invention du concept : 1976 (Diffie, Hellman) Premier système

Plus en détail

Manuel des logiciels de transferts de fichiers File Delivery Services

Manuel des logiciels de transferts de fichiers File Delivery Services Manuel des logiciels de transferts de fichiers File Delivery Services Editeur La Poste CH SA Technologies de l information Webergutstrasse 12 CH-3030 Berne (Zollikofen) Contact La Poste CH SA Technologies

Plus en détail

SOLUTIONS DE SECURITE DU DOCUMENT DES SOLUTIONS EPROUVEES POUR UNE SECURITE SANS FAILLE DE VOTRE SYSTEME MULTIFONCTIONS SHARP DOCUMENT SOLUTIONS

SOLUTIONS DE SECURITE DU DOCUMENT DES SOLUTIONS EPROUVEES POUR UNE SECURITE SANS FAILLE DE VOTRE SYSTEME MULTIFONCTIONS SHARP DOCUMENT SOLUTIONS SOLUTIONS DE SECURITE DU DOCUMENT DES SOLUTIONS EPROUVEES POUR UNE SECURITE SANS FAILLE DE VOTRE SYSTEME MULTIFONCTIONS SHARP DOCUMENT SOLUTIONS DES RESEAUX D ENTREPRISE SO Une sécurité réseau déficiente

Plus en détail

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références 2 http://securit.free.fr Introduction aux concepts de PKI Page 1/20

Plus en détail

HASH LOGIC. Web Key Server. Solution de déploiement des certificats à grande échelle. A quoi sert le Web Key Server? A propos de HASHLOGIC

HASH LOGIC. Web Key Server. Solution de déploiement des certificats à grande échelle. A quoi sert le Web Key Server? A propos de HASHLOGIC HASH LOGIC s e c u r i t y s o l u t i o n s Version 1.0 de Janvier 2007 Web Key Server Solution de déploiement des certificats à grande échelle A propos de HASHLOGIC HASHLOGIC est Editeur spécialisé dans

Plus en détail

Les certificats numériques

Les certificats numériques Les certificats numériques Quoi, pourquoi, comment Freddy Gridelet 9 mai 2005 Sécurité du système d information SGSI/SISY La sécurité : quels services? L'authentification des acteurs L'intégrité des données

Plus en détail

IPS-Firewalls NETASQ SPNEGO

IPS-Firewalls NETASQ SPNEGO IPS-Firewalls NETASQ SPNEGO Introduction Un utilisateur doit gérer de nombreux mots de passe. Un mot de passe pour la connexion au poste de travail, un mot de passe pour la messagerie et n mots de passe

Plus en détail

Administration de systèmes

Administration de systèmes Administration de systèmes Windows NT.2000.XP.2003 Copyright IDEC 2002-2004. Reproduction interdite. Sommaire... 2 Eléments logiques et physiques du réseau... 5 Annuaire et domaine... 6 Les utilisateurs

Plus en détail

Notions de sécurités en informatique

Notions de sécurités en informatique Notions de sécurités en informatique Bonjour à tous, voici un article, vous proposant les bases de la sécurité informatique. La sécurité informatique : Vaste sujet, car en matière de sécurité informatique

Plus en détail

La sécurité dans les grilles

La sécurité dans les grilles La sécurité dans les grilles Yves Denneulin Laboratoire ID/IMAG Plan Introduction les dangers dont il faut se protéger Les propriétés à assurer Les bases de la sécurité Protocoles cryptographiques Utilisation

Plus en détail

La citadelle électronique séminaire du 14 mars 2002

La citadelle électronique séminaire du 14 mars 2002 e-xpert Solutions SA 29, route de Pré-Marais CH 1233 Bernex-Genève Tél +41 22 727 05 55 Fax +41 22 727 05 50 La citadelle électronique séminaire du 14 mars 2002 4 info@e-xpertsolutions.com www.e-xpertsolutions.com

Plus en détail

Signature électronique. Romain Kolb 31/10/2008

Signature électronique. Romain Kolb 31/10/2008 Romain Kolb 31/10/2008 Signature électronique Sommaire I. Introduction... 3 1. Motivations... 3 2. Définition... 3 3. La signature électronique en bref... 3 II. Fonctionnement... 4 1. Notions requises...

Plus en détail

Vue générale des Certificats et des autorités dans CUCM

Vue générale des Certificats et des autorités dans CUCM Vue générale des Certificats et des autorités dans CUCM Contenu Introduction Conditions préalables Conditions requises Composants utilisés Conventions But des Certificats Définissez la confiance du point

Plus en détail

RTE Technologies. RTE Geoloc. Configuration avec Proxy ou Firewall

RTE Technologies. RTE Geoloc. Configuration avec Proxy ou Firewall RTE Technologies RTE Geoloc Configuration avec Proxy ou Firewall 2 Septembre 2010 Table des matières Introduction... 3 Présentation de RTE Geoloc... 3 Configuration des paramètres de sécurité... 3 Configuration

Plus en détail

Introduction à la sécurité Cours 8 Infrastructure de clés publiques. Catalin Dima

Introduction à la sécurité Cours 8 Infrastructure de clés publiques. Catalin Dima Introduction à la sécurité Cours 8 Infrastructure de clés publiques Catalin Dima 1 Gestion des clés La gestion des clés concerne : La distribution de clés cryptographiques, Les mécanismes utilisés pour

Plus en détail

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat SSL ET IPSEC Licence Pro ATC Amel Guetat LES APPLICATIONS DU CHIFFREMENT Le protocole SSL (Secure Socket Layer) La sécurité réseau avec IPSec (IP Security Protocol) SSL - SECURE SOCKET LAYER Historique

Plus en détail

RSA ADAPTIVE AUTHENTICATION

RSA ADAPTIVE AUTHENTICATION RSA ADAPTIVE AUTHENTICATION Plate-forme complète d authentification et de détection des fraudes D UN COUP D ŒIL Mesure du risque associé aux activités de connexion et de postconnexion via l évaluation

Plus en détail

Concilier mobilité et sécurité pour les postes nomades

Concilier mobilité et sécurité pour les postes nomades Concilier mobilité et sécurité pour les postes nomades Gérard Péliks Responsable Marketing Solutions de Sécurité EADS TELECOM 01 34 60 88 82 gerard.peliks@eads-telecom.com Pouvoir utiliser son poste de

Plus en détail

Accès au SI de RTE par certificats logiciels sous Microsoft Windows XP

Accès au SI de RTE par certificats logiciels sous Microsoft Windows XP Accès au SI de RTE par certificats logiciels sous Microsoft Windows XP Indice 4, 19/11/2010 Ce document est la propriété de RTE. Toute communication, reproduction, publication, même partielle, est interdite,

Plus en détail

AGASC / BUREAU INFORMATION JEUNESSE 06700 Saint Laurent du Var - E mail : bij@agasc.fr / Tel : 04.93.07.00.66 CONSIGNE N 1 :

AGASC / BUREAU INFORMATION JEUNESSE 06700 Saint Laurent du Var - E mail : bij@agasc.fr / Tel : 04.93.07.00.66 CONSIGNE N 1 : CONSIGNE N 1 : Rédiger puis envoyer un nouveau message La fenêtre de la boîte de messagerie s affiche Cliquer sur «Ecrire» ou «Nouveau message» pour ouvrir cette nouvelle fenêtre. Ensuite, suivre cette

Plus en détail

SSH, le shell sécurisé

SSH, le shell sécurisé , le shell sécurisé Objectifs : 1. Présenter le protocole et les outils associés Sébastien JEAN Pourquoi 1/2? Les services standards ne supportent que peu de propriétés de sécurité souvent l identification,

Plus en détail

Messagerie Étudiante

Messagerie Étudiante Messagerie Étudiante Accès Web... 3 Présentation de Outlook Web... 4 Envoi de message... 6 Transfert... 7 Configurer Outlook sur ses périphériques... 9 Android... 9 Smartphone Android... 9 Tablette Android...

Plus en détail

La sécurité de l'information

La sécurité de l'information Stéphane Gill Stephane.Gill@CollegeAhuntsic.qc.ca Table des matières Introduction 2 Quelques statistiques 3 Sécurité de l information Définition 4 Bref historique de la sécurité 4 La sécurité un processus

Plus en détail

Cible de Sécurité CSPN. Produit TrueCrypt version 7.1a. Catégorie Stockage Sécurisé

Cible de Sécurité CSPN. Produit TrueCrypt version 7.1a. Catégorie Stockage Sécurisé Cible de Sécurité CSPN Produit TrueCrypt version 7.1a Catégorie Stockage Sécurisé Date : le 15/01/2013 Page 1 sur 18 Siège : 4 bis Allée du Bâtiment 35000 Rennes France www.amossys.fr SIRET : 493 348 890

Plus en détail

Les fonctions de hachage, un domaine à la mode

Les fonctions de hachage, un domaine à la mode Les fonctions de hachage, un domaine à la mode JSSI 2009 Thomas Peyrin (Ingenico) 17 mars 2009 - Paris Outline Qu est-ce qu une fonction de hachage Comment construire une fonction de hachage? Les attaques

Plus en détail

Guide Numériser vers le réseau (Windows )

Guide Numériser vers le réseau (Windows ) Guide Numériser vers le réseau (Windows ) Pour obtenir des informations de base sur le réseau et les fonctions réseau avancées de l appareil Brother : consultez le uu Guide utilisateur - Réseau. Pour obtenir

Plus en détail

Les vols via les mobiles

Les vols via les mobiles 1 Les vols via les mobiles Android est le système d exploitation le plus populaire parmi les utilisateurs des appareils mobiles et malheureusement aussi parmi les cybercriminels puisque c est l OS le plus

Plus en détail

Securité de l information :

Securité de l information : Information Security Guidlines Securité de l information : (Politique:2013.0020) Responsabilité de l utilisateur final à propos de la politique " du bureau propre et de l écran vide" Version control please

Plus en détail

VPN L2TP/IPsec en utilisant un certificat X.509 v3

VPN L2TP/IPsec en utilisant un certificat X.509 v3 VPN L2TP/IPsec en utilisant un certificat X.509 v3 Installer une autorité de certification d entreprise : Dans notre cas de figure nous sommes dans un domaine qui s appelle «konoha.com». Une autorité de

Plus en détail

S28 - La mise en œuvre de SSO (Single Sign On) avec EIM (Enterprise Identity Mapping)

S28 - La mise en œuvre de SSO (Single Sign On) avec EIM (Enterprise Identity Mapping) Modernisation, développement d applications et DB2 sous IBM i Technologies, outils et nouveautés 2013-2014 13 et 14 mai 2014 IBM Client Center Paris, Bois-Colombes S28 - La mise en œuvre de SSO (Single

Plus en détail

www.netexplorer.fr contact@netexplorer.fr

www.netexplorer.fr contact@netexplorer.fr www.netexplorer.fr 05 61 61 20 10 contact@netexplorer.fr Sommaire Sécurité applicative... 3 Authentification... 3 Chiffrement... 4 Traçabilité... 4 Audits... 5 Sécurité infrastructure... 6 Datacenters...

Plus en détail

... ... Important: Cette série zéro est mise à disposition pour des exercices!

... ... Important: Cette série zéro est mise à disposition pour des exercices! Série zéro 010 Connaissances professionnelles écrites Pos. 4 Télématique et technique de réseau Procédure de qualification Télématicienne CFC Télématicien CFC Nom, Prénom Numéro de candidat Date.........

Plus en détail

Tunnels. Plan. Pourquoi? Comment? Qu est-ce? Quelles solutions? Tunnels applicatifs ESIL INFO 2005/2006. Sophie Nicoud Sophie.Nicoud@urec.cnrs.

Tunnels. Plan. Pourquoi? Comment? Qu est-ce? Quelles solutions? Tunnels applicatifs ESIL INFO 2005/2006. Sophie Nicoud Sophie.Nicoud@urec.cnrs. Tunnels ESIL INFO 2005/2006 Sophie Nicoud Sophie.Nicoud@urec.cnrs.fr Plan Pourquoi? Comment? Qu est-ce? Quelles solutions? Tunnels applicatifs 2 Tunnels, pourquoi? Relier deux réseaux locaux à travers

Plus en détail

LAB : Schéma. Compagnie C 192.168.10.30 /24 192.168.10.10 /24 NETASQ

LAB : Schéma. Compagnie C 192.168.10.30 /24 192.168.10.10 /24 NETASQ LAB : Schéma Avertissement : l exemple de configuration ne constitue pas un cas réel et ne représente pas une architecture la plus sécurisée. Certains choix ne sont pas à prescrire dans un cas réel mais

Plus en détail

Evolutions du guichet de la fédération et gestion des métadonnées SAML

Evolutions du guichet de la fédération et gestion des métadonnées SAML Evolutions du guichet de la fédération et gestion des métadonnées SAML 17/07/2015 1 Evolutions Guichet ajout des logos des IdP/SP collecte des URL de Single Logout vérifications sur les certificats X.509

Plus en détail

PORTAIL INTERNET DECLARATIF. Configuration du client Mail de MICROSOFT VISTA

PORTAIL INTERNET DECLARATIF. Configuration du client Mail de MICROSOFT VISTA PORTAIL INTERNET DECLARATIF Configuration du client Mail de MICROSOFT VISTA Configuration du client messagerie MAIL de MICROSOFT VISTA Ce chapitre fourni les informations nécessaires à la configuration

Plus en détail

E.N.T. Espace Numérique de Travail

E.N.T. Espace Numérique de Travail E.N.T. Espace Numérique de Travail Portail de l UM2 Outil de communication, de partage, de stockage, Présentation et Modalités d utilisation Page 1 sur 20 Sommaire I. Présentation du portail 3 A. Le concept

Plus en détail

SSL. Secure Socket Layer. R. Kobylanski romain.kobylanski@inpg.fr. janvier 2005 - version 1.1 FC INPG. Protocole SSL Application avec stunnel

SSL. Secure Socket Layer. R. Kobylanski romain.kobylanski@inpg.fr. janvier 2005 - version 1.1 FC INPG. Protocole SSL Application avec stunnel SSL Secure Socket Layer R. Kobylanski romain.kobylanski@inpg.fr FC INPG janvier 2005 - version 1.1 1 Protocole SSL 2 SSL/TLS Encapsule des protocoles non sécurisés (HTTP IMAP...) dans une couche chiffrée

Plus en détail

Technologies de l Internet. Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr

Technologies de l Internet. Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr Technologies de l Internet Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr Cryptage avec clé secrète même clé I think it is good that books still exist, but they do make

Plus en détail

Fiche produit. Important: Disponible en mode SaaS et en mode dédié

Fiche produit. Important: Disponible en mode SaaS et en mode dédié Fiche produit Important: Disponible en mode SaaS et en mode dédié La plate-forme étant enrichie en permanence, la liste des fonctionnalités présentées n est pas exhaustive. Nous vous invitons donc à nous

Plus en détail

Présentation. LogMeIn Rescue. Architecture de LogMeIn Rescue

Présentation. LogMeIn Rescue. Architecture de LogMeIn Rescue LogMeIn Ce document propose un aperçu de l architecture de LogMeIn. 1 Introduction 2 Confidentialité des données 3 Authentification 4 Validation des clés 5 Échange de messages 6 Authentification et autorisation

Plus en détail

INF4420/ 6420 Sécurité informatique

INF4420/ 6420 Sécurité informatique Directives : INF4420/ 6420 Sécurité informatique Examen final - SOLUTIONS 8 décembre 2004 Profs. : François-R Boyer & José M. Fernandez - La durée de l examen est deux heures et demi L examen est long.

Plus en détail

Guide de l'administrateur

Guide de l'administrateur NPD 4956-00 FR Table des matières Table des matières Droits d auteur et marques commerciales À propos du présent manuel Indications et symboles...5 Illustrations...5 Références aux systèmes d exploitation...

Plus en détail

VXPERT SYSTEMES. CITRIX NETSCALER 10.1 et SMS PASSCODE 6.2. Guide d installation et de configuration pour Xenapp 6.5 avec SMS PASSCODE 6.

VXPERT SYSTEMES. CITRIX NETSCALER 10.1 et SMS PASSCODE 6.2. Guide d installation et de configuration pour Xenapp 6.5 avec SMS PASSCODE 6. VXPERT SYSTEMES CITRIX NETSCALER 10.1 et SMS PASSCODE 6.2 Guide d installation et de configuration pour Xenapp 6.5 avec SMS PASSCODE 6.2 Pour VXPERT.fr et FGAGNE.COM François Gagné fgagne@vxpert.fr 1 1.

Plus en détail

Services Réseaux - Couche Application. TODARO Cédric

Services Réseaux - Couche Application. TODARO Cédric Services Réseaux - Couche Application TODARO Cédric 1 TABLE DES MATIÈRES Table des matières 1 Protocoles de gestion de réseaux 3 1.1 DHCP (port 67/68)....................................... 3 1.2 DNS (port

Plus en détail

Note technique. Recommandations de sécurité concernant l analyse des flux HTTPS

Note technique. Recommandations de sécurité concernant l analyse des flux HTTPS DAT-NT-19/ANSSI/SDE P R E M I E R M I N I S T R E Secrétariat général Paris, le 9 octobre 2014 de la défense et de la sécurité nationale N o DAT-NT-19/ANSSI/SDE/NP Agence nationale de la sécurité Nombre

Plus en détail

E-Remises Paramétrage des navigateurs

E-Remises Paramétrage des navigateurs E-Remises Paramétrage des navigateurs P-1651-DCI0015-9.00-Navigateurs Windows.doc Sommaire 1 UNE ERREUR JAVA APPARAIT : PROBLEME DE PARAMETRES DE SECURITE... 3 1.1 AVEC INTERNET EXPLORER... 3 1.2 AVEC

Plus en détail

Chiffrement : Échanger et transporter ses données en toute sécurité

Chiffrement : Échanger et transporter ses données en toute sécurité Chiffrement : Échanger et transporter ses données en toute sécurité Septembre 2014 Chiffrement : Confidentialité des données Malgré les déclarations de Google et autres acteurs du Net sur les questions

Plus en détail

Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) Vincent Mathieu Pascal Aubry Julien Marchal

Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) Vincent Mathieu Pascal Aubry Julien Marchal Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) Vincent Mathieu Pascal Aubry Julien Marchal SSO open source avec CAS Introduction Pourquoi le Single Sign-On? Principes du SSO sur le

Plus en détail

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE sommaire MIEUX COMPRENDRE LES CERTIFICATS SSL...1 SSL et certificats SSL : définition...1

Plus en détail

Guide d'installation Application PVe sur poste fixe

Guide d'installation Application PVe sur poste fixe Guide d'installation Application PVe sur poste fixe ANTAI Juillet 2011 1/21 Sommaire 1. PRÉ-REQUIS 3 1.1. MATERIEL À INSTALLER 3 2. MISE EN ŒUVRE DE L APPLICATION PVE SUR POSTE FIXE 4 2.1. INSTALLATION

Plus en détail

PortWise Access Management Suite

PortWise Access Management Suite Créez un bureau virtuel pour vos employés, partenaires ou prestataires depuis n importe quel endroit et n importe quel appareil avec Portwise Access Manager et Authentication Server. Fournir des accès

Plus en détail

Compromettre son réseau en l auditant?

Compromettre son réseau en l auditant? Compromettre son réseau en l auditant? Renaud Deraison Directeur de la Recherche Tenable Network Security 1 Introduction Devant la recrudescence de failles et la crainte de vers de toutes sortes, ainsi

Plus en détail

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free.

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free. 2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant Page:1/11 http://robert.cireddu.free.fr/sin LES DÉFENSES Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement

Plus en détail

Lotus Notes Traveler 8.5.2. GUIDE DE SURVIE http://traveler.gouv.nc/servlet/traveler

Lotus Notes Traveler 8.5.2. GUIDE DE SURVIE http://traveler.gouv.nc/servlet/traveler Lotus Notes Traveler 8.5.2 GUIDE DE SURVIE http://traveler.gouv.nc/servlet/traveler Le service http://traveler.gouv.nc/servlet/traveler issu de la technologie IBM «Lotus Notes Traveler» est une application

Plus en détail

Livre blanc. Sécuriser les échanges

Livre blanc. Sécuriser les échanges Livre blanc d information Sécuriser les échanges par emails Octobre 2013 www.bssi.fr @BSSI_Conseil «Sécuriser les échanges d information par emails» Par David Isal Consultant en Sécurité des Systèmes d

Plus en détail