THÈSE PRESENTEE PAR THEME

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "THÈSE PRESENTEE PAR THEME"

Transcription

1 République Algérienne Démocratique et Populaire MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ORAN ES-SENIA FACULTE DES SCIENCES DEPARTEMENT INFORMATIQUE THÈSE PRESENTEE PAR Mr Ali BELKACEMI Pour obtenir le Diplôme de Magistère Spécialité : Informatique THEME BASES DE DONNEES TITRE Vers la Réplication Universelle Date de Soutenance : 11 juin 2008 Composition du Jury : Président : Pr. D. Benhamamouch Examinateurs : Dr. S. Nait Bahloul Pr. H. Haffaf Dr. M. Ouali Directeur de Thèse : Pr. M. K. Rahmouni

2

3 REMERCIEMENTS Mes premiers remerciements vont aux membres du jury : Monsieur Benhamamouche Djillali, Professeur au département d informatique faculté des sciences Es-Sénia Oran pour l honneur qu il me fait de présider ce jury. Monsieur Haffaf Hafid, Professeur au département d informatique faculté des sciences Es-Sénia Oran d avoir bien voulu apporter son jugement sur cette thèse. Je tiens à lui exprimer toute ma gratitude pour l intérêt qu il porte à mon travail. Melle Nait Bahloul Safia, Maître de conférences au département d informatique faculté des sciences Es-Sénia Oran qui me fait honneur de juger mon travail. Monsieur Ouali Mohamed, Chargé de cours au département d informatique faculté des sciences Es-Sénia Oran, qui me fait l honneur de participer à ce jury. Je le remercie également pour l aide, les conseils et la confiance qu il m a apportés. Monsieur Rahmouni Mustapha Kamel professeur au département d informatique faculté des sciences Es-Sénia Oran, qui m a encadré. Je lui suis reconnaissant pour sa disponibilité, ses conseils et sa gentillesse dont il a fait preuve. Je ne saurai jamais lui exprimer toute ma gratitude pour avoir été mon encadreur, mais aussi une personne sur laquelle j ai toujours pu compter. Outre les membres du jury, mes remerciements vont a : Mademoiselle Bendida Nacera, pour la disponibilité et l efficacité dont elle a fait preuve. Monsieur Izza Rabah et Fatmi Mohamed pour leur soutien. Melle Zegai Imène pour sa disponibilité. Enfin, je n oublierai pas mes familles, en particulier Maman, pour s être occupée de moi et qui m a permis de conquérir le monde adulte. Ma femme et mes enfants pour l amour et la fierté qu ils éprouvent envers moi. N oubliez pas je serai toujours la pour vous.

4 L informatique c est génial Mais quand ça fonctionne.

5

6 Introduction Générale... 1 Chapitre I Bases de Données et SGBD I.1 Première définition de la réplication...5 I.2 Notion de Base de Données...5 I.2.1 Définitions..5 I.2.2 Analyse de la définition..6 I.2.3 Objectifs liés a la définition 6 I.3 Le Système de gestion de bases de données ou SGBD..7 I.4 Vers un SGBD Idéal...8 I.5 Conclusion...10 Chapitre II De la Sauvegarde Vers la Réplication II.1 Introduction II.2 Copie ou sauvegarde?...12 I I. 3 Finalité II.4Critères de choix..13 II.5 Stratégies de sauvegarde 14 II.6 Sauvegarde sur serveur 14 II.7 Sauvegarde sur système client 15 II.8 Sauvegarde sur Internet 15 II.9 Méthodes de sauvegarde les plus courantes II.10 Mécanisme.17 II.10.1 Sauvegarde complète.17 II.10.2 Sauvegarde différentielle 17 II.10.3 Sauvegarde incrémentale..18 II.11 Pourquoi sauvegarder 18 II.11.1 Sauvegarde informatique face aux virus.18 II.11.2 Sauvegarde informatique face aux SPYWARES 19 II.11.3 Sauvegarde informatique Face aux pannes.19 II.12 Limites de la sauvegarde 20 II.13 Conclusion..21

7 Chapitre III : La Réplication Classique III.1 Introduction...23 III.2 Cas application n utilisant...pas de réplication.24 III.3 Cas application utilisant la réplication..25 III.4 Fonctionnalités..25 III.5 Objectifs de la réplication...25 III.6 Répliquer Quoi?...25 III.6.1 Base de données Maître «Replica maître»...26 III.6.2 Base de données Replica «Replica abonné» 26 III.7 Comment Répliquer?...26 III.7.1 réplication mono directionnelle (asymétrique)...27 III.7.2 réplication bi directionnelle (symétrique)..27 III.8 Méthodes de propagation..28 III.8.1 Mise a jour synchrone (temps réel)...28 III.8.2 La mise a jour asynchrone...28 III.8.3 Les différents types de réplication..28 III Réplication asymétrique synchrone.29 III Réplication symétrique synchrone..29 III Réplication asymétrique asynchrone...29 III Réplication symétrique asynchrone.30 III.9 Quels sont les moyens de réplications?...31 III.10 Solutions existantes.33 III.11 Limites de la réplication classique...33 III.12 Conclusion...34 Chapitre IV : Vers la réplication Universelle IV.1 Introduction...36 IV.1.1Définition 36 IV.1.2 Principe de fonctionnement...36 IV.1.3 Présentation de l UDR (Universal Data Réplication)...37 IV.1.4. UDR puissance et facilités 38 IV.1.5 l UDR : media hétérogènes, connexion hétérogènes 39 IV.2 Notion ODBC 40 IV.2.1 Inconvénients de la technologie ODBC.41 IV.2.2 Pilotes ODBC par défaut 41 IV.3 Nom des sources de données (DSN)...41 IV.4 Déclaration de la source de données.42 IV.5 Introduction OLEDB.45 IV.6 TCP/IP...45

8 IV.7 Accès aux bases tierces.46 IV.7.1 Accès natif..46 IV.7.2 Accès par un driver ODBC direct..46 IV.7.3 Accès ODBC via le provider OLE DB..47 IV.7.4 Accès par un provider OLE DB.47 IV.8 Comment utiliser le Driver ODBC 47 IV.9 Les journaux.48 IV.9.1 Journaux relatifs aux traitements...48 IV définition..48 IV contenu du journal..48 IV les types de journaux..49 IV.9.2 journaux propres a la réplication 50 IV.10 Contraintes pour réussir la réplication.50 IV.11 Notion de déclencheurs (triggers).. 51 IV.1.2 Définition...51 IV.1.3 Intérêts des triggers 52 IV.1.4 Manipulation des triggers...52 IV Procédure associée...52 Chapitre V : Solution technique V.1 Introduction V.2 Présentation de la solution.55 V.2.1 Principe de fonctionnement.56 V.2.2 Cycle de vie..57 V.3 Plateformes de développement..58 V.4 Enchaînement des traitements..58 V.4.1 PHASE : Description générale...59 V.4.2 PHASE : Description utilisateur...62 V.4.3 PHASE : Génération..63 V.5 L Edition d une réplication...67 V.6 Sauvegarder...67 V.7 Suppression de projet...67 V.8 Mise à niveau...67 V.9 Description de l analyse 68 V.9.1 Dictionnaire des rubriques.68 V.9.2 Liste des fichiers 68 V.10 Traitement associé à la réplication 75 V.10.1 Traitement Trigger avant 75 V.10.2 Traitement Trigger après 76

9 Conclusion Générale 80 Glossaire...82 Bibliographie..90

10

11 1ntroduction Générale Vers la Réplication Universelle Le monde évolue, la technologie évolue. Le marché des systèmes de gestion des bases de données ne cesse de s enrichir (ORACLE, MYSQL, DB2, INFORMIX, INGRES.) Les systèmes d exploitation (dos, win30 windows95, vista, Linux.) Les réseaux ne font pas exception (local, intranet, Internet) Les media aussi (disquette, lecteur zip, CD, DVD, clé USB) Aujourd'hui, les bases de données sont de plus en plus utilisées au fur et à mesure que le monde informatique se développe et que les flux de données augmentent sur Internet. Ainsi, il y a un plus gros besoin de transférer des données entre bases de données. La synchronisation est une solution efficace à ces problématiques. Elle est particulièrement utile dans des situations telles que la sauvegarde de données, synchroniser des bases de données qui ont été modifiées sur différents serveurs, ou encore envoyer à un utilisateur seulement les données dont il a besoin. Problématique De nombreux outils de synchronisation sont déjà fournis par des serveurs de base de données tels que Microsoft SQL Server et Oracle. Ce sont des solutions performantes et intégrées mais elles ne fonctionnent qu'à l'intérieur de leur propre système. Le besoin des entreprises de communiquer à l'extérieur de leur structure (avec des clients et des fournisseurs par exemple) amène à synchroniser des données entre bases de données de différentes organisations et qui peuvent donc être hétérogènes (SGBD). Il est évident qu il n existe pas actuellement d outils universels permettant de synchroniser les données entre plusieurs bases de données évoluant dans divers SGBD. Cette thèse s attaque à l analyse, la conceptualisation et la mise en uvre d une technique de réplication originale permettant de faire communiquer plusieurs SGBD, sites, média, types de réseaux et systèmes d exploitation. Cette technique permet de rendre transparent toutes les interactions entre les sites, média, types de réseaux et systèmes d exploitation [CHA84]. Il devient désormais suffisant pour le concepteur de connaître un SGBD, un système d exploitation pour pouvoir communiquer avec d autres SGBD. Éléments de réponse La première idée qui nous est venue à l esprit c est de passer par un format intermédiaire universel tel que XML, Excel, etc. Dans ce cas, la base de données d origine est importée sous le format universel, traitée, puis reconvertie dans son format d origine. Cependant, nous avons vite abandonné cette idée car elle présente plusieurs inconvénients, entre autres, elle ne permet que la réplication asynchrone, et le temps de transformation est considérable, posant un problème de performance. 1

12 1ntroduction Générale Vers la Réplication Universelle Dans le but de surmonter les difficultés posées par notre objectif de réplication multi SGBD, multi systèmes d exploitation, multi supports, multi sites, tout en gardant un niveau de performance acceptable, nous suggérons de mettre au point un système utilisant les technologies existantes. Ce système ne peut se réaliser que par l intermédiaire de deux modules différents : L interface d'administration est un programme qui permet de configurer et de gérer efficacement un nombre infini de réplications. Il donne la possibilité, pour chacune d'entre elles, de définir quelles bases de données sont concernées, quelles données doivent être répliquées et enfin quand et à quelle fréquence la tâche doit être effectuée [GRA07, SSP06]. Le serveur de réplication est en fait un programme tournant en permanence. Il récupère le planning de réplications depuis l'interface puis initie par luimême l'exécution des tâches en fonction de ce planning. Vu la difficulté du projet, on se limitera au développement de la première partie, puis on donnera une idée sur la deuxième partie. Cette thèse est organisée de la façon suivante : le chapitre I traite des notions de bases de données et des systèmes de gestion de bases de données (SGBD) ; il permet de situer les bases de données par rapport aux SGBD et montre les principales fonctionnalités d un SGBD puis met en relief les principaux critères de choix d un SGBD ; le chapitre II permet de mieux situer la copie par rapport à la sauvegarde et la sauvegarde par rapport à la réplication ; il fait aussi ressortir le caractère sécuritaire de la sauvegarde et, par conséquent, de la réplication ; des éléments de synthèse sont présentés à la fin du chapitre montrant les avantages de la réplication par rapport à la sauvegarde ; le chapitre III présente les méthodes de réplication qualifiées de classiques tout en introduisant le langage propre à la réplication (réplica maître, réplica abonné, bidirectionnelle, monodirectionnelle, synchrone, asynchrone) ; les discussions à la fin du chapitre montrent la limite de la réplication classique et ouvrent les perspectives de la réplication universelle ; 2

13 1ntroduction Générale Vers la Réplication Universelle le chapitre IV présente l UDR (Universal Data Replication) comme solution à la réplication universelle ; il définit le contexte de l universalité considéré (SGBD, supports, systèmes d exploitation, modes d accès) ; par ailleurs, il met en relief un réplica maître évoluant dans un SGBD «x» par rapport aux réplicas abonnés chacun défini dans un SGBD différent ; une solution globale de la réplication universelle est présentée permettant l automatisation des procédures de la mise en uvre et la mise en place de la réplication UDR ; le chapitre V présente la solution technique de la réplication universelle UDR tout en pensant à une extension vers l UDR+, qui poursuit l ouverture du serveur de réplication par rapport à plusieurs bases de données ; une conclusion générale synthétise les travaux présentés dans cette thèse et ouvre d autres perspectives (vers la réplication «update»). 3

14 Bases de Données et Systèmes de Gestion de Bases de Données

15 Chapitre 1 Bases de données et SGBD I.1 Première définition de la réplication (dictionnaire phpmyvisites) La réplication désigne le procédé par lequel on produit une copie d une base de données dans une autre base de données. Par conséquent elle a tendance à améliorer la tolérance aux pannes [BHG87, HT94, SCH90]. Cette première définition met en évidence trois mots clés : base de données, copie et tolérance aux pannes (sécurité informatique) ; il est important pour nous d en tenir compte [GHO96]. I.2 Notion de Base de Données Qu est ce qu un système de gestion de base de données? [CHA01] Avant de répondre à la question, il paraît important savoir ce qu est une base de données. qu est ce qu une base de données? I.2.1 Définitions En effet dans différents ouvrages on retrouve différentes définitions d une base de données. Parmi ces définitions, nous avons retenu celles qui sont les plus explicites [TOM85]. * «une base de données est une collection de données opérationnelles liées par des relations» * «une base de données est une collection de données en relation mutuelle sans redondance nuisible ou inutile, pour être utilisées dans de multiples applications ; les données sont enregistrées de telle sorte qu elles soient indépendantes des programmes qui les utilisent ; une approche commune et contrôlée est utilisée pour ajouter de nouvelles données et modifier ou retrouver des données existantes dans la base de données.les données sont structurées pour servir de base de développement de futures applications.un système est dit contenir une collection de bases de données si cellesci ont leurs structures complètement séparées. * «une base de données informatique est un ensemble de fichiers informatiques sur lequel sont basées toutes les activités d une organisation et dans lequel est placée une grande confiance sur la disponibilité et l exactitude». 5

16 Chapitre 1 Bases de données et SGBD * «dans une organisation une base de données est essentiellement un outil communautaire. Contrairement à l approche traditionnelle ou chaque application crée ses propres fichiers et vit de manière relativement isolée, l approche base de données consiste à définir pour un ensemble d applications ayant un univers de référence commun, une structure susceptible d optimiser de manière globale le système d information». I.2.2 Analyse de la définition Une base de données est donc un ensemble, au sens mathématique, de données. Physiquement, cet ensemble de données a la forme d une collection d informations [KP97]. Ces informations seront enregistrées sur des supports informatiques. Les méthodes de codages des informations, ainsi que les méthodes d écriture et de mise à disposition de ces informations ne nous préoccuperont pas dans leur aspect physique. Seul compte le fait que nous associons au concept de base de données l idée d une collection de données disponible, accessible et extensible. Cet ensemble de données est structuré. Cela signifie que la collection est organisée. Il existe donc des liens entre les différents éléments. Il est important de noter que ces relations entre les diverses informations sont autant d informations supplémentaires. Une base de données est donc plus riche qu une accumulation d informations, car toute information s y enrichit des liens qu elle a avec les autres. Ces liens permettent d accéder plus rapidement et plus facilement à une information à partir d une autre. Donc les bases de données tirent leur richesse des interrelations entre les informations qu elles contiennent. Une base de données aura donc plus d intérêt de regrouper des données ayant un dénominateur commun. Cet élément commun est l application pour laquelle est construite la base de données. Le terme application inclut généralement le développement des traitements. Une même donnée pourra donc être utilisée différemment par plusieurs traitements. Une base de données unique, regroupant l ensemble des données, mettra donc à disposition l ensemble des informations nécessaires à tous les traitements requis par l application. Pour construire une base de données il est nécessaire de répondre aux questions suivantes : quelles peuvent être ces données? quels seront les liens qui les uniront? quels seront les traitements qui les utiliseront? 6

17 Chapitre 1 Bases de données et SGBD I.2.3 Objectifs liés a la définition. Une base de données : 1. doit pouvoir être utilisée en mode interactif et en mode batch 2. doit permettre l indépendance des données et des traitements 3. doit permettre tout accès prévu à une donnée. 4. doit permettre le contrôle des accès aux données. 5. n est pas figée mais évolutive. Cet ensemble peut être restructuré. I.3 Le Système de gestion de bases de données ou SGBD fourni avec le LDD (Langage de description de données) et le LMD (langage de manipulation de données) Un SGBD peut être vu comme un ensemble d utilitaire permettant d effectuer les opérations décrites précédemment. Ces opérations peuvent être regroupées à travers une explication du verbe gérer [KP97]. Gérer = Construire+Utiliser+Maintenir+Réorganiser. 1. Construire (LDD) Le SGBD doit offrir les moyens de créer la base de donnés. Le SGBD doit fournir les moyens pour pouvoir implanter physiquement les données (partie physique) et décrire les liens qui les unissent (partie logique). 2. Utiliser (LMD) La finalité d une base de données est de mettre à disposition des informations. Les données devront être accessible en mode interactif ou en mode batch. Par conséquent : Le SGBD doit fournir les outils de consultation et de mise à jour. Le SGBD doit assurer les fonctions de contrôle de données et contrôles des accès concurrents. 7

18 Chapitre 1 Bases de données et SGBD 3. Maintenir (utilitaires) La crédibilité d une base de données repose sur sa cohérence. Le SGBD aura donc pour fonction de maintenir la base dans un état cohérent et, à défaut, offrir les moyens de générer la base à partir d une sauvegarde. 4. Réorganiser (LDD) Réorganiser signifie remettre en question, au moins modifier ce qui a été construit. Le SGBD doit donner les moyens de réorganiser physiquement, logiquement les données. I.4 Vers un SGBD Idéal Vu la concurrence des SGBD existant dans le marché, un choix s impose, nous nous contentons d énumérer les points déterminants : Critères pouvant participer à l'évaluation d'un SGBD [TRI93] - gestion de l espace disque - gestion des clés primaires et secondaires - gestion des liaisons inter fichiers - gestion du dictionnaire de données - restructuration des données et optimisation - journalisation et reprise des incidents - portabilité des programmes et fichiers d une version à l autre Le système induit une certaine centralisation (une seule et même base pour tout le monde); on peut donc réduire les redondances, et veiller à leur cohérence (une mise à jour est faite pour tout le monde et non pas uniquement pour celui qui en est à l'origine). le système supporte au moins un modèle (abstrait) de données ; indépendance physique: le stockage physique des données dépend uniquement du site sur lequel elles sont implantées et tient compte des critères de performances [CT92, ACL87, JA91], facilités d'accès, encombrement des volumes... indépendance logique: les données manipulées modélisent une certaine réalité perçue de façon différente suivant les utilisateurs; ainsi chacun doit pouvoir appréhender sa propre vision du réel au travers de la base (ne voir qu'une partie des données, les associer de manière différente...); 8

19 Chapitre 1 Bases de données et SGBD Environnement de développement non procédural: l'utilisateur doit spécifier ce qu'il désire extraire de la base et non comment l'extraire (QUOI et non COMMENT); les applications sont indépendantes des chemins d'accès. La complexité des systèmes sous-jacents impose pratiquement un langage de requêtes; c'est donc au système d'effectuer la conversion et d'optimiser la procédure interne de réponse à la requête); ces indépendances facilitent l'évolutivité des applications; Convivialité permettant la manipulation de la base pour des utilisateurs banalisés en particulier non informaticiens; Les garanties au niveau de la sécurité et de l'intégrité des données sont prises en charge automatiquement: les accès sont restrictifs (tout le monde n'a pas accès à tout), différents niveaux d'autorisation sont possibles (d'où confidentialité); les données entrées dans la base passent par un crible qui en assure l'intégrité; Gestion des accès concurrents, notion de transaction; partageabilité: utilisation transactionnelle en temps réel dans un environnement multiutilisateurs; ces possibilités ont à la base de certains types d'applications dans le domaine de la banque, de systèmes de réservations... Sécurité contre les destructions: journalisation, sauvegarde, reprise après panne; Standardisation des systèmes permettant une portabilité maximale des données et des applications; Administration: seul l administrateur (*) a tous les droits sur la base: il l'a créée, suit son évolution, gère les sauvegardes, ajuste les paramètres du système, accorde les droits d'accès, résoud les conflits ; il est le responsable de l'efficacité des accès et de la sécurité des données. (*) L administrateur de la base étant la personne ou le groupe de personnes qui ont la responsabilité du contrôle général du SGBD. 9

20 Chapitre 1 Bases de données et SGBD I.5 Conclusion En résumé nous dirons que : Une base de données est un ensemble structuré de données. Le SGBD est un logiciel permettant la gestion de la base de données. Pour conclure ce chapitre, nous dirons que si la base de données est importante, sa sécurité l est encore plus. La sécurité étant un domaine tellement vaste que nous nous limiterons à l étude de la sauvegarde. Le chapitre suivant lui sera réservé. 10

21 De la sauvegarde vers la réplication

22 Chapitre II De la sauvegarde vers la réplication II.1 Introduction La sécurité informatique est l'ensemble des techniques qui assurent que les ressources du système d'information (matérielles ou logicielles) d'une organisation sont utilisées uniquement dans le cadre où il est prévu qu'elles le soient. Une perte de données accidentelle, un sinistre, ou une attaque virale, peuvent conduire à la perte de données, et par conséquent nuire au système. C est à ce moment là que le système devient vulnérable. Il est donc nécessaire de prévoir des mécanismes de sauvegarde (backup 1 ), idéalement sur des sites distants pour garantir la pérennité des données. II.2 Copie ou sauvegarde? - Copier (Dupliquer) : permet de reproduire fidèlement une source de données (Enregistrement, Fichier, ) Action Copier sauvegarder Nbre Enregistrement N N Nbre Fichier N N Type (Donnée, Multimédia) Quelconque Quelconque Support Quelconque Quelconque Durée de Vie Instantanée Selon Méthode (*) Utilisée (*) Voir Chapitre Sauvegarde 1 Mot anglais : consiste à copier des fichiers sur un support. 12

23 Chapitre II De la sauvegarde vers la réplication La Sauvegarde est une action qui permet de pérenniser la copie Généralement on parle de sauvegarde lorsque la copie est effectuée dans un but sécuritaire. II.3 Finalité [CCM] Les copies de sûreté sont utiles principalement à deux choses : La première et la plus évidente est de permettre de restaurer un système informatique dans un état de fonctionnement suite à un incident (perte d'un support de stockage tel que disque dur, bande magnétique, etc., ou de tout ou partie des données qu'il contient). La seconde, incluse dans la première mais certainement la plus courante, est de faciliter la restauration d'une partie d'un système informatique (un fichier, un groupe de fichiers, un système d'exploitation, une donnée dans un fichier, etc.) suite à une suppression accidentelle ou à une modification non désirée. La technique la plus fréquente est la recopie des données sur un support indépendant du système initial (ordinateur local, serveur, etc.). L'opération inverse qui consiste à réutiliser des données sauvegardées s'appelle une restauration. On parle de «stockage» pour les données sauvegardées en attente d'une éventuelle restauration. II.4 Critères de choix Le choix d'une technique de sauvegarde se fera en prenant en compte : la capacité de stockage du support (le volume d'information) la vitesse de sauvegarde, la fiabilité du support (notamment après une longue période de stockage), la simplicité de classement, la facilité à restaurer les données, 13

24 Chapitre II De la sauvegarde vers la réplication et bien sûr le coût de l'ensemble. Intervient également la possibilité de sélectionner les données à sauvegarder. Enfin pour les grands systèmes de sauvegarde, il faut tenir compte de critères physiques : volume physique des supports de stockage, poids, sensibilité à la température, à l'humidité, à la poussière, à la lumière. II.5 Stratégies de sauvegarde On distingue la sauvegarde d'un poste individuel et la sauvegarde sur serveur. L'une et l'autre s'adressent à la même nature d'information (la donnée informatique) et ont le même objectif (protéger l'information et permettre de la retrouver si elle était perdue), mais les méthodes de sauvegarde sont différentes pour plusieurs raisons : les données sur poste client sont réputées moins importantes que les données gérées sur des systèmes centraux ; les utilisateurs sont moins sensibilisés au risque de perte de données que les professionnels de l'informatique ; ils ont également moins de formation sur les techniques de sauvegarde ; les moyens techniques sont moins développés sur poste individuel que sur serveur, même si des progrès importants ont été réalisés ces dernières années (chute du rapport coût/volume des supports de sauvegarde, simplification des interfaces de sauvegarde, sauvegarde sans intervention de l'utilisateur, etc.) De fait, la sauvegarde des données des postes individuels reste marginale dans la stratégie d'utilisation des ordinateurs. Cependant, les entreprises, en généralisant l'usage des micro-ordinateurs et du partage des ressources en réseau, ont ressenti un besoin de sécurité qui a favorisé le développement d'outils de sauvegarde sur microordinateurs, lesquels gagnent petit à petit le monde de la micro-informatique personnelle. II.6 Sauvegarde sur serveur La sauvegarde s'inscrit dans une démarche plus globale qui consiste à assurer la continuité d'activité d'un système informatique ou, en cas de défaillance, son redémarrage le plus vite possible. Cette démarche est souvent formalisée dans un document qui peut porter des noms divers, par exemple le "PRA" (plan de reprise d'activité) ou le "PS" (plan de secours), et qui fait appel soit à des automatismes (ex. donner l'alerte en cas de coupure de courant ou de perte d'accès à une unité de stockage) soit à des gestes manuels (ex. remplacer des bandes magnétiques défectueuses). La tendance est à l'automatisation, réputée plus sûre dans les situations d'urgence que les opérations manuelles. 14

25 Chapitre II De la sauvegarde vers la réplication En terme de support, les serveurs ont depuis toujours requis des supports à grande capacité de stockage. La bande magnétique a longtemps été le principal vecteur, du fait de sa grande capacité, de son coût faible (par rapport aux autres supports), de sa capacité de réutilisation et de sa relative stabilité au temps et à l'usure. Puis sont venus les cartouches numériques (bandes magnétiques intégrées dans un boîtier plastique) les disques durs et plus récemment les médias optiques, réinscriptibles ou non, tels que les CD-R, DVD-R ou formats similaires. II.7 Sauvegarde sur système client Au cours des années , la plupart des utilisateurs d'ordinateurs personnels (PC) associaient principalement le terme "backup" au fait de faire des copies sur disquettes. Avec le développement de micro-ordinateurs mieux équipés, les utilisateurs personnels ont adopté des supports plus performants : disques optiques (CD-ROM ou DVD), Clés USB. De même, les ordinateurs intègrent des fonctions de sauvegarde de plus en plus évoluées, par exemple : des outils intégrés au système d'exploitation tels que les "points de restauration" que l'on peut exécuter avant d'installer un nouveau logiciel et qui remettront le système en l'état d'avant l'installation si l'utilisateur le demande ; des logiciels capables de faire une image parfaite du système à un moment donné (image appelée un "ghost", mot qui signifie "fantôme" en anglais) ; cette image sera stockée sur l'ordinateur lui-même ou sur un support externe. II.8 Sauvegarde sur Internet Aujourd'hui, les copies de sûreté dites "en ligne" deviennent populaires et, avec la banalisation des connexions Internet à large bande et à haut débit, de plus en plus d utilisateurs recourent à ce type de service de sauvegarde. Elles consistent à se connecter à un site Internet, appelé "hébergeur", et à y transférer ses données. Les avantages sont multiples : minimiser le risque de perte puisque le site est géré par un professionnel qui fait lui-même des sauvegardes ; 15

26 Chapitre II De la sauvegarde vers la réplication accéder à ses données à partir de n'importe quel ordinateur connecté à Internet ; souvent le coût de cette prestation est modique, parfois même gratuit pour les petites sauvegardes. L'inconvénient majeur est de laisser ses données à disposition d'un tiers qui peut à loisir les consulter, les modifier, les dupliquer, les publier ou en faire commerce ; et même les rendre indisponibles (cas des faillites, rachats de sites par des concurrents, ou différend commercial avec l'hébergeur). Évidemment, des dispositions contractuelles viennent réguler ces risques mais elles ne peuvent empêcher l'hébergeur d'agir techniquement de façon malveillante. Une des parades à la consultation abusive consiste à chiffrer/crypter les données. Un autre inconvénient vient des limites imposées sur le stockage ou la récupération des données : pour maîtriser l'usage de ses disques et de sa bande passante, un hébergeur peut limiter contractuellement son client à un volume de stockage ou de données consultées au-delà duquel il bloque l'accès aux données. II.9 Méthodes de sauvegarde les plus courantes La méthode la plus simple est la sauvegarde complète ou totale (appelée aussi "full backup") ; elle consiste à copier toutes les données à sauvegarder que celles-ci soient récentes, anciennes, modifiées ou non. Cette méthode est aussi la plus fiable mais elle est longue et très coûteuse en terme d'espace disque, ce qui empêche de l'utiliser en pratique pour toutes les sauvegardes à effectuer. Afin de gagner en rapidité et en temps de sauvegarde, il existe des méthodes qui procèdent à la sauvegarde des seules données modifiées et/ou ajoutées entre deux sauvegardes totales. On en recense deux : La sauvegarde différentielle La sauvegarde incrémentielle La restauration d'un disque avec l'une de ces méthodes s'avère plus longue et plus fastidieuse puisqu'en plus de la restauration de la sauvegarde différentielle ou des sauvegardes incrémentielles, on doit également restaurer la dernière sauvegarde complète. Les fichiers supprimés entre temps seront également restaurés. Afin de comprendre la différence entre les deux méthodes, nous prendrons l'exemple d'un plan de sauvegarde selon le cycle suivant : Une sauvegarde complète au jour J 16

Architecture des ordinateurs. Environnement Windows : sauvegarde

Architecture des ordinateurs. Environnement Windows : sauvegarde Architecture des ordinateurs Environnement Windows : sauvegarde 1/14 Table des matières 1.Introduction...3 a)objectifs...3 b)critères de choix...3 c)stratégies de sauvegarde...3 2.La source...4 a)sauvegarde

Plus en détail

A F D T E C H N O L O G I E S CONSULTING & MANAGED SOLUTIONS Principe et fonctionnement des systèmes de sauvegarde Sommaire 1 Définition de la sauvegarde 2 Critères de choix 3 Stratégies de sauvegarde

Plus en détail

Date : 01/10/12 Cours SISR1 Greta Lycée La Tournelle La Garenne Colombes

Date : 01/10/12 Cours SISR1 Greta Lycée La Tournelle La Garenne Colombes SISR1 Maintenance des accès utilisateurs Backup & Restore En informatique, la sauvegarde (backup en anglais) est l'opération qui consiste à dupliquer et à mettre en sécurité les données contenues dans

Plus en détail

GESTION CENTRALISÉE DELL POWERVAULT DL 2000 OPTIMISÉ PAR SYMANTEC

GESTION CENTRALISÉE DELL POWERVAULT DL 2000 OPTIMISÉ PAR SYMANTEC GESTION CENTRALISÉE DELL POWERVAULT DL 2000 OPTIMISÉ PAR SYMANTEC NOTE DE SYNTHESE La solution Dell PowerVault DL2000 optimisée par Symantec Backup Exec est la seule à proposer un système intégré de sauvegarde

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

CA ARCserve Backup. Avantages. Vue d'ensemble. Pourquoi choisir CA

CA ARCserve Backup. Avantages. Vue d'ensemble. Pourquoi choisir CA DOSSIER SOLUTION : CA ARCSERVE BACKUP R12.5 CA ARCserve Backup CA ARCSERVE BACKUP, LOGICIEL DE PROTECTION DE DONNÉES LEADER DU MARCHÉ, INTÈGRE UNE TECHNOLOGIE DE DÉDUPLICATION DE DONNÉES INNOVANTE, UN

Plus en détail

Solution de sauvegarde externalisée

Solution de sauvegarde externalisée Solution de sauvegarde externalisée POURQUOI BACK NET «Le choix d une stratégie de sauvegarde performante présente pour les entreprises d aujourd hui, un véritable enjeu en termes de viabilité.» Elle doit

Plus en détail

Solutions de Sauvegarde

Solutions de Sauvegarde Situations professionnelles n 2 Solutions de Sauvegarde Texte descriptif : Mise en place d'une solution de sauvegarde Fiche de sauvegarde Fiche de restauration Guide utilisateur sur les types de sauvegarde

Plus en détail

Sauvegarde et archivage

Sauvegarde et archivage Les Fiches thématiques Jur@tic Sauvegarde et archivage de vos données informatiques Les Fiches thématiques Jur@TIC? 1. Pourquoi SAUVEGARDER SES DONNÉES? Quels que soient vos usages des outils informatiques,

Plus en détail

Clients et agents Symantec NetBackup 7

Clients et agents Symantec NetBackup 7 Protection complète pour les informations stratégiques de l'entreprise Présentation Symantec NetBackup propose un choix complet de clients et d'agents innovants pour vous permettre d optimiser les performances

Plus en détail

B3 : Sauvegarder, sécuriser, archiver ses données en local et en réseau

B3 : Sauvegarder, sécuriser, archiver ses données en local et en réseau Domaine B3 B3 : Sauvegarder, sécuriser, archiver ses données en local et en réseau KARINE SILINI UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D'OPALE SUPPORT DE COURS EN LIBRE DIFFUSION Version du 18 octobre 2009 Table

Plus en détail

1. Introduction... 2. 2. Avantages, fonctionnalités, limitations et configuration requise... 2. Avantages... 2

1. Introduction... 2. 2. Avantages, fonctionnalités, limitations et configuration requise... 2. Avantages... 2 Guide de démarrage rapide : moteur Zip Sommaire 1. Introduction... 2 2. Avantages, fonctionnalités, limitations et configuration requise... 2 Avantages... 2 Fonctionnalités spécifiques au moteur Zip de

Plus en détail

CA ARCserve Backup r12

CA ARCserve Backup r12 DOSSIER SOLUTION : CA ARCSERVE BACKUP r12 CA ARCserve Backup r12 CA ARCSERVE BACKUP R12 ASSURE UNE PROTECTION EXCEPTIONNELLE DES DONNÉES POUR LES SERVEURS, LES BASES DE DONNÉES, LES APPLICATIONS ET LES

Plus en détail

Chapitre 5 La sécurité des données

Chapitre 5 La sécurité des données 187 Chapitre 5 La sécurité des données 1. Les risques de perte des données La sécurité des données La sauvegarde des données est essentielle pour une entreprise, quelle que soit sa taille, à partir du

Plus en détail

PARAGON SYSTEM BACKUP 2010

PARAGON SYSTEM BACKUP 2010 PARAGON SYSTEM BACKUP 2010 Paragon System Backup 2010 2 Manuel d'utilisation SOMMAIRE 1 Introduction...3 1.1 Comment System Backup protège mon ordinateur?...3 1.1.1 Emplacement du stockage des clichés...

Plus en détail

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation Base de données S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Notion de bases de données Fondements / Conception Utilisation :

Plus en détail

Windows Internet Name Service (WINS)

Windows Internet Name Service (WINS) Windows Internet Name Service (WINS) WINDOWS INTERNET NAME SERVICE (WINS)...2 1.) Introduction au Service de nom Internet Windows (WINS)...2 1.1) Les Noms NetBIOS...2 1.2) Le processus de résolution WINS...2

Plus en détail

CPLN 20/08/2009 MBO Service ICT et Pédagogie

CPLN 20/08/2009 MBO Service ICT et Pédagogie La clé USB Présentation De première vue, une clé USB est un simple "morceau de plastique". Hors, elle est très utile et de plus en plus utilisée. Elle permet de stocker des fichiers (et dossiers) tout

Plus en détail

Distinguer entre «Enregistrer» et «Sauvegarder»

Distinguer entre «Enregistrer» et «Sauvegarder» Compétence D1.4 IV - : Pérenniser ses données IV Assurer une sauvegarde 33 Compresser / Décompresser un fichier ou un ensemble de fichiers / dossiers 35 A. Assurer une sauvegarde Distinguer entre «Enregistrer»

Plus en détail

LES ACCES ODBC AVEC LE SYSTEME SAS

LES ACCES ODBC AVEC LE SYSTEME SAS LES ACCES ODBC AVEC LE SYSTEME SAS I. Présentation II. SAS/ACCESS to ODBC III. Driver ODBC SAS IV. Driver ODBC SAS Universel V. Version 8 VI. Références I. Présentation Introduction ODBC, qui signifie

Plus en détail

Symantec NetBackup 7.1 - Nouveautés et tableau comparatif des versions

Symantec NetBackup 7.1 - Nouveautés et tableau comparatif des versions Symantec 7.1 - Nouveautés et tableau comparatif des versions Symantec 7 permet aux clients de standardiser les opérations de sauvegarde et de restauration dans les environnements physiques et virtuels,

Plus en détail

Sauvegarder automatiquement ses documents

Sauvegarder automatiquement ses documents Sauvegarder automatiquement ses documents Il n'y a rien de pire que de perdre ses documents suite à un problème avec son ordinateur. Qu'ils s'agissent de vos photos, de vos musiques, de vos rapports, de

Plus en détail

SUPPORT DE COURS WINDOWS VISTA

SUPPORT DE COURS WINDOWS VISTA SOMMAIRE I.... LA GESTION DE L'ORDINATEUR... 2 A.... LES UNÎTES LOGIQUES... 2 1 DISQUES DURS... 2 2 SUPPORTS AMOVIBLES... 3 3 PROPRIÉTÉS DU SUPPORT... 3 B... LE CONTENU DE L'ORDINATEUR... 4 1 DOSSIERS...

Plus en détail

Cours Bases de données

Cours Bases de données Informations sur le cours Cours Bases de données 9 (10) séances de 3h Polycopié (Cours + TD/TP) 3 année (MISI) Antoine Cornuéjols www.lri.fr/~antoine antoine.cornuejols@agroparistech.fr Transparents Disponibles

Plus en détail

Hyper File 7 en mode réseau sur un serveur Windows NT4 / Windows 2000 / Windows 2003 : Optimisation de la vitesse I. Préambule

Hyper File 7 en mode réseau sur un serveur Windows NT4 / Windows 2000 / Windows 2003 : Optimisation de la vitesse I. Préambule en mode réseau sur un serveur Windows NT4 / Windows 2000 / Windows 2003 : Optimisation de la vitesse I. Préambule Ce document est fourni à titre purement informatif et n'est pas contractuel. Ces informations

Plus en détail

Projet : PcAnywhere et Le contrôle à distance.

Projet : PcAnywhere et Le contrôle à distance. Projet : PcAnywhere et Le contrôle à distance. PAGE : 1 SOMMAIRE I)Introduction 3 II) Qu'est ce que le contrôle distant? 4 A.Définition... 4 B. Caractéristiques.4 III) A quoi sert le contrôle distant?.5

Plus en détail

Système d'information Page 1 / 7

Système d'information Page 1 / 7 Système d'information Page 1 / 7 Sommaire 1 Définition... 1 2 Fonctions du système d information... 4 2.1 Recueil de l information... 4 2.2 Mémorisation de l information... 4 2.3 Traitement de l information...

Plus en détail

Module 0 : Présentation de Windows 2000

Module 0 : Présentation de Windows 2000 Module 0 : Présentation de Table des matières Vue d'ensemble Systèmes d'exploitation Implémentation de la gestion de réseau dans 1 Vue d'ensemble Donner une vue d'ensemble des sujets et des objectifs de

Plus en détail

LA SAUVEGARDE DES DONNEES SUR LES ORDINATEURS PERSONNELS

LA SAUVEGARDE DES DONNEES SUR LES ORDINATEURS PERSONNELS Janvier 2008 LA SAUVEGARDE DES DONNEES SUR LES ORDINATEURS PERSONNELS 1 Pourquoi est-il indispensable de sauvegarder ses données? Sur un ordinateur on a en gros trois sortes de données : - Le système d'exploitation

Plus en détail

Comment votre PC peut-il être piraté sur Internet?

Comment votre PC peut-il être piraté sur Internet? Edited By BIANCHI Lorenzo A.C.S2013SERVICES INFORMATIQUE 2014 Comment votre PC peut-il être piraté sur Internet? Comment votre PC peut-il être piraté sur Internet? Toujours le fait de personnes malveillantes,

Plus en détail

Les bases de données Page 1 / 8

Les bases de données Page 1 / 8 Les bases de données Page 1 / 8 Sommaire 1 Définitions... 1 2 Historique... 2 2.1 L'organisation en fichier... 2 2.2 L'apparition des SGBD... 2 2.3 Les SGBD relationnels... 3 2.4 Les bases de données objet...

Plus en détail

Maintenance de son PC

Maintenance de son PC AVEC XP et Vista : Quelques règles élémentaires permettent d assurer le bon fonctionnement de son ordinateur. Si vous les suivez vous pourrez déjà éviter un grand nombre de pannes. 1) Mettre à Jour son

Plus en détail

Description du logiciel Acronis Backup & Recovery 11.5

Description du logiciel Acronis Backup & Recovery 11.5 Description du logiciel Acronis Backup & Recovery 11.5 Restauration rapide : Sans avoir à réinstaller le système d'exploitation, ni les applications. Vous souhaitez restaurer un fichier, un courrier électronique

Plus en détail

Retrospect 7.7 Addendum au Guide d'utilisation

Retrospect 7.7 Addendum au Guide d'utilisation Retrospect 7.7 Addendum au Guide d'utilisation 2011 Retrospect, Inc. Certaines parties 1989-2010 EMC Corporation. Tous droits réservés. Guide d utilisation d Retrospect 7.7, première édition. L utilisation

Plus en détail

Systèmes d exploitation

Systèmes d exploitation Systèmes d exploitation Un système d exploitation (SE, en anglais Operating System ou OS) est un ensemble de programmes responsables de la liaison entre les ressources matérielles d un ordinateur et les

Plus en détail

Belleville Nicolas Robert Sylvain Sabadotto Cédric. Sécurité : SAUVEGARDE DE SITE A DISTANCE

Belleville Nicolas Robert Sylvain Sabadotto Cédric. Sécurité : SAUVEGARDE DE SITE A DISTANCE Belleville Nicolas Robert Sylvain Sabadotto Cédric Sécurité : SAUVEGARDE DE SITE A DISTANCE Présentation: Le problème posé dans le sujet est de sauvegarder les données informatiques des serveurs situés

Plus en détail

1. Paramétrer la sauvegarde automatique de Windows

1. Paramétrer la sauvegarde automatique de Windows personnelles (documents, images, musiques, vidéos, etc.) est une démarche à ne pas négliger. Qu il survienne en effet une panne ou un dégât de l ordinateur et celles-ci sont définitivement perdues sans

Plus en détail

Atelier sauvegarde de données

Atelier sauvegarde de données Atelier sauvegarde de données Formation COCSSI 25 mars 2014 Introduction Pierre Vincens Des incidents... Des incidents multiples Dégâts dans l'environnement Vol ou perte de matériel Panne de matériel Erreurs

Plus en détail

Sauvegarder automatiquement ses documents

Sauvegarder automatiquement ses documents Sauvegarder automatiquement ses documents Par Clément JOATHON Dernière mise à jour : 22/09/2014 Il n'y a rien de pire que de perdre ses documents suite à un problème avec son ordinateur. Qu'ils s'agissent

Plus en détail

Projet Storebox. Livre blanc Swisscom (Suisse) SA

Projet Storebox. Livre blanc Swisscom (Suisse) SA Projet Storebox Livre blanc Swisscom (Suisse) SA Sommaire Sommaire... 2 Introduction... 3 Différence entre synchronisation et sauvegarde... 3 Quelle méthode utiliser?... 3 Situation initiale... 4 Enjeux...

Plus en détail

Guide d'intégration à ConnectWise

Guide d'intégration à ConnectWise Guide d'intégration à ConnectWise INTÉGRATION DE CONNECTWISE À BITDEFENDER CONTROL CENTER Guide d'intégration à ConnectWise Intégration de ConnectWise à Bitdefender Control Center Date de publication 2015.05.14

Plus en détail

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES

Faculté des sciences de gestion et sciences économiques BASE DE DONNEES BASE DE DONNEES La plupart des entreprises possèdent des bases de données informatiques contenant des informations essentielles à leur fonctionnement. Ces informations concernent ses clients, ses produits,

Plus en détail

Installation de Windows Serveur 2008

Installation de Windows Serveur 2008 Présentation Windows serveur 2008 et Vista ont une partie de code commun. Le noyau de serveur 2008 est une amélioration du noyau de Vista. Ce noyau propose nouvelles fonctionnalités au niveau réseau et

Plus en détail

Enterprise Intégration

Enterprise Intégration Enterprise Intégration Intégration des données L'intégration de données des grandes entreprises, nationales ou multinationales est un vrai cassetête à gérer. L'approche et l'architecture de HVR est très

Plus en détail

Document de Validation du Portefeuille de Compétences

Document de Validation du Portefeuille de Compétences Document de Validation du Portefeuille de Compétences Projet : DATASEC1 Bouana Jonathan Du 14-09-2011 au 05-10-2011 Description : Utilisation de logiciels de mail GMAIL, Thunderbird, 1 serveur de FTP avec

Plus en détail

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles)

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) SGBDR Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) Plan Approches Les tâches du SGBD Les transactions Approche 1 Systèmes traditionnels basés sur des fichiers Application 1 Gestion clients

Plus en détail

Formateurs : Jackie DAÖN Franck DUBOIS Médiapôle de Guyancourt

Formateurs : Jackie DAÖN Franck DUBOIS Médiapôle de Guyancourt Client sur un domaine stage personnes ressources réseau en établissement janvier 2004 Formateurs : Jackie DAÖN Franck DUBOIS Médiapôle de Guyancourt Lycée de Villaroy 2 rue Eugène Viollet Le Duc BP31 78041

Plus en détail

Bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données

Bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données Cours 1 : Généralités sur les bases de données POLYTECH Université d Aix-Marseille odile.papini@univ-amu.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/bd.html Plan du cours 1 1 Qu est ce qu une

Plus en détail

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 Tsoft et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 OEM Console Java OEM Console HTTP OEM Database Control Oracle Net Manager 6 Module 6 : Oracle Enterprise Manager Objectifs Contenu A la fin de ce module,

Plus en détail

Forum I6S. Module USB Instructions d'installation & Guide de l'utilisateur. Windows 98 SOMMAIRE 1 À PROPOS DE USB 3

Forum I6S. Module USB Instructions d'installation & Guide de l'utilisateur. Windows 98 SOMMAIRE 1 À PROPOS DE USB 3 Forum I6S Module USB Instructions d'installation & Guide de l'utilisateur Windows 98 USommaire SOMMAIRE 1 À PROPOS DE USB 3 Manuel Forum I6S USB (2744.02303) Révision A 1 CONFIGURATION REQUISE 3 COMPOSANTS

Plus en détail

Symantec Protection Suite Enterprise Edition Protection éprouvée pour les terminaux, la messagerie et les environnements Web

Symantec Protection Suite Enterprise Edition Protection éprouvée pour les terminaux, la messagerie et les environnements Web Fiche technique: Sécurité des terminaux Protection éprouvée pour les terminaux, la messagerie et les environnements Web Présentation permet de créer un environnement (terminaux, messagerie et Web) protégé

Plus en détail

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Entreprise Server Remarques : 1. L'installation de STATISTICA Entreprise Server s'effectue en deux temps : a) l'installation du serveur et

Plus en détail

Sauvegarde. de données. Nos conseils de prise en main

Sauvegarde. de données. Nos conseils de prise en main Sauvegarde de données de prise en main Pourquoi sauvegarder? L espace de stockage de nos ordinateurs continue sans cesse d augmenter. Le nombre de données que nous y enregistrons est de plus en plus important,

Plus en détail

Symantec Backup Exec.cloud

Symantec Backup Exec.cloud Protection automatique, continue et sécurisée qui sauvegarde les données vers le cloud ou via une approche hybride combinant la sauvegarde sur site et dans le cloud. Fiche technique : Symantec.cloud Seulement

Plus en détail

THEGREENBOW FIREWALL DISTRIBUE TGB::BOB! Pro. Spécifications techniques

THEGREENBOW FIREWALL DISTRIBUE TGB::BOB! Pro. Spécifications techniques THEGREENBOW FIREWALL DISTRIBUE TGB::! Pro Spécifications techniques SISTECH SA THEGREENBOW 28 rue de Caumartin 75009 Paris Tel.: 01.43.12.39.37 Fax.:01.43.12.55.44 E-mail: info@thegreenbow.fr Web: www.thegreenbow.fr

Plus en détail

Procédure d'installation et d'utilisation Pilote ODBC (Open DataBase Connectivity) Solune

Procédure d'installation et d'utilisation Pilote ODBC (Open DataBase Connectivity) Solune Solune Informatique, 34 chemin de Pau, 64 121 MONTARDON Tél. 0970 460 594 Procédure d'installation et d'utilisation Pilote ODBC (Open DataBase Connectivity) Solune 1 / 11 Introduction L'objectif de ce

Plus en détail

Cours 10701A - Configuration et gestion de Microsoft SharePoint 2010

Cours 10701A - Configuration et gestion de Microsoft SharePoint 2010 Cours 10701A - Configuration et gestion de Microsoft SharePoint 2010 INTRODUCTION Ce cours apprend aux stagiaires comment installer, configurer et administrer SharePoint, ainsi que gérer et surveiller

Plus en détail

PLAN. Industrialisateur Open Source LANS DE SECOURS INFORMATIQUES PRINCIPES GENERAUX ETAT DE L ART SELON BV ASSOCIATES

PLAN. Industrialisateur Open Source LANS DE SECOURS INFORMATIQUES PRINCIPES GENERAUX ETAT DE L ART SELON BV ASSOCIATES PLAN LANS DE SECOURS INFORMATIQUES PRINCIPES GENERAUX & ETAT DE L ART SELON BV ASSOCIATES Copyright BV Associates 2013 IMEPSIA TM est une marque déposée par BV Associates Page 1 SOMMAIRE 1 PRINCIPES GENERAUX

Plus en détail

Gestion des sauvegardes

Gestion des sauvegardes Gestion des sauvegardes Penser qu un système nouvellement mis en place ou qui tourne depuis longtemps ne nécessite aucune attention est illusoire. En effet, nul ne peut se prémunir d événements inattendus

Plus en détail

Avantages de l'archivage des e-mails

Avantages de l'archivage des e-mails Avantages de l'archivage des e-mails En plus d'être l'un des plus importants moyens de communication actuels, l'e-mail est aussi l'une des sources d'information les plus complètes et précieuses. Or, les

Plus en détail

Initiation aux bases de données (SGBD) Walter RUDAMETKIN

Initiation aux bases de données (SGBD) Walter RUDAMETKIN Initiation aux bases de données (SGBD) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Moi Je suis étranger J'ai un accent Je me trompe beaucoup en français (et en info, et en math, et...)

Plus en détail

Lettre d'annonce ZP09-0108 d'ibm Europe, Moyen-Orient et Afrique datée du 5 mai 2009

Lettre d'annonce ZP09-0108 d'ibm Europe, Moyen-Orient et Afrique datée du 5 mai 2009 datée du 5 mai 2009 De nouveaux produits IBM Tivoli Storage Manager V6.1 offrent une protection des données et une gestion de l'espace optimisées dans les environnements Microsoft Windows Table des matières

Plus en détail

Restauration rapide et fiable sur des plates-formes matérielles différentes, dans des environnements virtuels ou sur des sites distants.

Restauration rapide et fiable sur des plates-formes matérielles différentes, dans des environnements virtuels ou sur des sites distants. Protégez votre entreprise contre les périodes d'indisponibilité et les sinistres grâce à une solution de sauvegarde/restauration rapide et fiable Présentation Symantec Backup Exec System Recovery 2010

Plus en détail

Desktop Firewall ASaP

Desktop Firewall ASaP Desktop Firewall ASaP Service complet de sécurisation par firewall il surveille, contrôle et tient l'historique de l'activité réseau de votre PC La plupart des utilisateurs d'ordinateurs personnels (PC)

Plus en détail

Acronis Backup & Recovery 10 Advanced Server Virtual Edition. Guide de démarrage rapide

Acronis Backup & Recovery 10 Advanced Server Virtual Edition. Guide de démarrage rapide Acronis Backup & Recovery 10 Advanced Server Virtual Edition Guide de démarrage rapide Ce document explique comment installer et utiliser Acronis Backup & Recovery 10 Advanced Server Virtual Edition. Copyright

Plus en détail

La sécurité informatique d'un centre d imagerie médicale Les conseils de la CNIL. Dr Hervé LECLET. Santopta

La sécurité informatique d'un centre d imagerie médicale Les conseils de la CNIL. Dr Hervé LECLET. Santopta La sécurité informatique d'un centre d imagerie médicale Les conseils de la CNIL Dr Hervé LECLET Tous les centres d'imagerie médicale doivent assurer la sécurité informatique de leur système d'information

Plus en détail

LANDPARK NETWORK IP LANDPARK NETWORK IP VOUS PERMET D'INVENTORIER FACILEMENT VOS POSTES EN RÉSEAU

LANDPARK NETWORK IP LANDPARK NETWORK IP VOUS PERMET D'INVENTORIER FACILEMENT VOS POSTES EN RÉSEAU LANDPARK NETWORK IP Avril 2014 LANDPARK NETWORK IP VOUS PERMET D'INVENTORIER FACILEMENT VOS POSTES EN RÉSEAU Landpark NetworkIP est composé de trois modules : Un module Serveur, que l'on installe sur n'importe

Plus en détail

Généralités sur les bases de données

Généralités sur les bases de données Généralités sur les bases de données Qu est-ce donc qu une base de données? Que peut-on attendre d un système de gestion de bases de données? Que peut-on faire avec une base de données? 1 Des données?

Plus en détail

Prise en main. Norton Ghost 2003. Pour trouver des informations supplémentaires. A propos de Norton Ghost

Prise en main. Norton Ghost 2003. Pour trouver des informations supplémentaires. A propos de Norton Ghost Prise en main Norton Ghost 2003 This document includes the following topics: Pour trouver des informations supplémentaires A propos de Norton Ghost Scénarios élémentaires Concepts et idées essentiels Sauvegarde

Plus en détail

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES Haute disponibilité pour Serveurs Ouverts (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware ) Généralités Quelques définitions

Plus en détail

Backup Exec 2010 vs. BackupAssist V6

Backup Exec 2010 vs. BackupAssist V6 Backup Exec 2010 vs. BackupAssist V6 Sommaire Introduction... 3 Tableau comparatif... 3 Installation et configuration... 7 Installation... 7 Configuration... 7 Fonctionnalités... 7 Sauvegarde... 7 Sauvegardes

Plus en détail

La maison connectée grâce au courant porteur en ligne (CPL)

La maison connectée grâce au courant porteur en ligne (CPL) La maison connectée grâce au courant porteur en ligne (CPL) Introduction au réseau informatique Quel est l'intérêt de créer un réseau informatique? Partager les photos de son PC sur sa TV, imprimer depuis

Plus en détail

Nouvelles stratégies et technologies de sauvegarde

Nouvelles stratégies et technologies de sauvegarde Nouvelles stratégies et technologies de sauvegarde Boris Valera Laurent Blain Plan Contexte Les nouveaux enjeux de la sauvegarde La sauvegarde des machines virtuelles La déduplication Les architectures

Plus en détail

PC Check & Tuning 2010 Optimisez et accélérez rapidement et simplement les performances de votre PC!

PC Check & Tuning 2010 Optimisez et accélérez rapidement et simplement les performances de votre PC! PC Check & Tuning 2010 Optimisez et accélérez rapidement et simplement les performances de votre PC! MAGIX PC Check & Tuning 2010 est la solution logicielle complète pour l'analyse, la maintenance et l'accélération

Plus en détail

Préparer la synchronisation d'annuaires

Préparer la synchronisation d'annuaires 1 sur 6 16/02/2015 14:24 En utilisant ce site, vous autorisez les cookies à des fins d'analyse, de pertinence et de publicité En savoir plus France (Français) Se connecter Rechercher sur TechNet avec Bing

Plus en détail

Programme détaillé. Administrateur de Base de Données Oracle - SQLServer - MySQL. Objectifs de la formation. Les métiers

Programme détaillé. Administrateur de Base de Données Oracle - SQLServer - MySQL. Objectifs de la formation. Les métiers Programme détaillé Objectifs de la formation Les systèmes de gestion de bases de données prennent aujourd'hui une importance considérable au regard des données qu'ils hébergent. Véritable épine dorsale

Plus en détail

Sauvegarde automatique des données de l ordinateur. Manuel d utilisation

Sauvegarde automatique des données de l ordinateur. Manuel d utilisation Sauvegarde automatique des données de l ordinateur Manuel d utilisation Sommaire 1- Présentation de la Sauvegarde automatique des données... 3 2- Interface de l'application Sauvegarde automatique des données...

Plus en détail

La sécurité informatique dans la petite entreprise Etat de l'art et Bonnes Pratiques (2ième édition)

La sécurité informatique dans la petite entreprise Etat de l'art et Bonnes Pratiques (2ième édition) Généralités sur la sécurité informatique 1. Introduction 13 2. Les domaines et normes associés 16 2.1 Les bonnes pratiques ITIL V3 16 2.1.1 Stratégie des services - Service Strategy 17 2.1.2 Conception

Plus en détail

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer Bases de Données Réparties Définition Architectures Outils d interface SGBD Réplication SGBD répartis hétérogènes BD réparties Principe : BD locales, accès locaux rapides accès aux autres SGBD du réseau

Plus en détail

Sécurité des Postes Clients

Sécurité des Postes Clients HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Sécurité des Postes Clients Table ronde CFSSI Jeudi 29 mars 2007 Benjamin

Plus en détail

Utilitaire d importation et d exportation de données pour NewWayService 4

Utilitaire d importation et d exportation de données pour NewWayService 4 Utilitaire d importation et d exportation de données pour NewWayService 4 Copyright 1996-2009 OroLogic Inc. http://www.orologic.com Révision 4.01 Table des matières I Table des matières Introduction à

Plus en détail

Les stratégies de restrictions Logicielles

Les stratégies de restrictions Logicielles Les stratégies de restrictions Logicielles Guillaume DESFARGES Laboratoire Supinfo des Technologies Microsoft The Moderator Présentation Dans un environnement d'entreprise, les utilisateurs sont rarement

Plus en détail

Présentation du module. Base de données spatio-temporelles. Exemple. Introduction Exemple. Plan. Plan

Présentation du module. Base de données spatio-temporelles. Exemple. Introduction Exemple. Plan. Plan Base de données spatio-temporelles S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Partie 1 : Notion de bases de données (Conception

Plus en détail

FACILITER LES COMMUNICATIONS. Le gestionnaire de réseau VPN global de Saima Sistemas

FACILITER LES COMMUNICATIONS. Le gestionnaire de réseau VPN global de Saima Sistemas FACILITER LES COMMUNICATIONS Le gestionnaire de réseau global de Saima Sistemas Afin d'améliorer le service proposé à ses clients, SAIMA SISTEMAS met à leur disposition le SAIWALL, gestionnaire de réseau

Plus en détail

FileMaker 13. Guide ODBC et JDBC

FileMaker 13. Guide ODBC et JDBC FileMaker 13 Guide ODBC et JDBC 2004-2013 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054 FileMaker et Bento sont des marques commerciales de

Plus en détail

Manuel d'utilisation de Phone Link

Manuel d'utilisation de Phone Link Manuel d'utilisation de Phone Link Copyright 2003 Palm, Inc. Tous droits réservés. Le logo Palm et HotSync sont des marques déposées de Palm, Inc. Le logo HotSync et Palm sont des marques commerciales

Plus en détail

Lisez-moi d abord. Nouveautés de la version 10.5. Présentation de Symantec pcanywhere 10.5

Lisez-moi d abord. Nouveautés de la version 10.5. Présentation de Symantec pcanywhere 10.5 Lisez-moi d abord Nouveautés de la version 10.5 Symantec Corporation 2001. Tous droits réservés. Imprimé en Irlande. 10/01 07-70-01298-FR Présentation de Symantec pcanywhere 10.5 Symantec pcanywhere, vous

Plus en détail

Documentation utilisateur, manuel utilisateur MagicSafe Linux. Vous pouvez télécharger la dernière version de ce document à l adresse suivante :

Documentation utilisateur, manuel utilisateur MagicSafe Linux. Vous pouvez télécharger la dernière version de ce document à l adresse suivante : Documentation utilisateur, manuel utilisateur MagicSafe Linux. Vous pouvez télécharger la dernière version de ce document à l adresse suivante : http://www.hegerys.com/documentation/magicsafe-windows-doc.pdf

Plus en détail

F-Secure Anti-Virus for Mac 2015

F-Secure Anti-Virus for Mac 2015 F-Secure Anti-Virus for Mac 2015 2 Sommaire F-Secure Anti-Virus for Mac 2015 Sommaire Chapitre 1: Prise en main...3 1.1 Gestion des abonnements...4 1.2 Comment m'assurer que mon ordinateur est protégé...4

Plus en détail

Gestion du serveur WHS 2011

Gestion du serveur WHS 2011 Chapitre 15 Gestion du serveur WHS 2011 Les principales commandes Windows Home Server 2011 reprend l ergonomie de Windows 7 et intègre les principales commandes de Windows Server 2008 R2. Les commandes

Plus en détail

Guide de configuration de SQL Server pour BusinessObjects Planning

Guide de configuration de SQL Server pour BusinessObjects Planning Guide de configuration de SQL Server pour BusinessObjects Planning BusinessObjects Planning XI Release 2 Copyright 2007 Business Objects. Tous droits réservés. Business Objects est propriétaire des brevets

Plus en détail

NAS 259 Protéger vos données avec la Synchronisation à distance (Rsync)

NAS 259 Protéger vos données avec la Synchronisation à distance (Rsync) NAS 259 Protéger vos données avec la Synchronisation à distance (Rsync) Créer et exécuter une tâche de sauvegarde Rsync C O L L E G E A S U S T O R OBJECTIFS DU COURS À la fin de ce cours, vous devriez

Plus en détail

Déployer des Ressources et des Applications sous Android.

Déployer des Ressources et des Applications sous Android. Déployer des Ressources et des Applications sous Android. Maj 24 avril 2013 Préambule Pour déployer des ressources et des applications sur des Appareils Android en établissement scolaire, plusieurs solutions

Plus en détail

Installation cadwork Version 21.0 Manuel

Installation cadwork Version 21.0 Manuel Installation cadwork Version 21.0 Manuel Table des matières 1. Recommandation... 3 Systèmes d'exploitation... 3 Autres recommandations... 3 Cadwork sur Mac... 3 2. Installation... 4 3. Paramètres avancés...

Plus en détail

IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE GESTION ÉLECTRONIQUE :

IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE GESTION ÉLECTRONIQUE : IMPLANTATION D UN SYSTÈME DE GESTION ÉLECTRONIQUE : SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES À L INTENTION DES AGENCES ET COURTIERS À LEUR COMPTE IMPORTANT L OACIQ se réserve le droit de modifier ses exigences en fonction

Plus en détail

LANDPARK HELPDESK GUIDE DE PRISE EN MAIN (VERSION 3.9.2)

LANDPARK HELPDESK GUIDE DE PRISE EN MAIN (VERSION 3.9.2) LANDPARK HELPDESK GUIDE DE PRISE EN MAIN (VERSION 3.9.2) Avril 2014 Installation de l application Pré-requis (page 2) Mise en place de la base de données Base de données SQL Express (page 2) Base de données

Plus en détail

Présentation. Logistique. Introduction

Présentation. Logistique. Introduction Présentation Diapo01 Je m appelle Michel Canneddu. Je développe avec 4D depuis 1987 et j exerce en tant qu indépendant depuis 1990. Avant de commencer, je tiens à remercier mes parrains Jean-Pierre MILLIET,

Plus en détail

Chapitre 10. Architectures des systèmes de gestion de bases de données

Chapitre 10. Architectures des systèmes de gestion de bases de données Chapitre 10 Architectures des systèmes de gestion de bases de données Introduction Les technologies des dernières années ont amené la notion d environnement distribué (dispersions des données). Pour reliér

Plus en détail

Les sauvegardes de l ordinateur

Les sauvegardes de l ordinateur Les sauvegardes de l ordinateur Les sauvegardes de l ordinateur sont de deux natures : * les sauvegardes de vos documents personnels * les sauvegardes du système d exploitation Vos documents photos, textes,

Plus en détail