Autoconsommation photovoltaïque

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Autoconsommation photovoltaïque"

Transcription

1 Autoconsommation photovoltaïque Conseil Régional Aquitaine David MARTIN 21/03/2013 Sommaire L autoconsommation : définitions La parité réseau : une réalité proche Les modes de raccordement d une installation photovoltaïque L autoconsommation: le modèle économique Les optimisation techniques Une étape clé vers la transition énergétique 2 1

2 Autoconsommation : définitions Terme qui recoupe une notion physique et économique D un point de vue physique : Le courant électrique suit le chemin le plus court entre la source et le récepteur On parle d autoconsommation électrique quand l énergie produite localement est consommée avant le point de raccordement au réseau La consommation doit être concomitante avec la production C est le précurseur des réseaux électriques interconnectés 3 Autoconsommation : définitions Terme qui recoupe une notion physique et économique D un point de vue économique : Le produit de la vente de l énergie compense la dépense de l énergie consommée La différence entre le tarif de vente et le tarif d achat procure un effet levier En raisonnant d un point de vue économique il n y a pas de nécessité de concomitance entre la production et la consommation Si le tarif d achat est égal au tarif de vente on est dans la cas de compteurs réversibles Cela ne diminue pas la charge des réseaux 4 2

3 Autoconsommation : définitions Le stockage Le stockage permet le découplage temporel entre la production et la consommation Il peut être mis en œuvre a proximité d une installation de production pour : Pallier à l absence temporaire de production d énergie Les installations «critiques» Les installations hors réseau Il peut aussi avoir lieu sur le réseau de transport ou de distribution Le stockage local est aujourd hui utile pour des applications spécifiques et n est pas généralisé du fait de son coût et de l organisation du réseau électrique (postulat de «non stockabilité» de l énergie) Le stockage local va permettre d augmenter l autoconsommation 5 La parité réseau Elle est atteinte quand le coût du kwh photovoltaïque normalisé est inférieur au coût du kwh des énergies fossiles Selon les zones géographiques, elle est déjà atteinte ou le sera dans les années à venir En France, la parité réseau est basée sur l autoconsommation d un point de vue physique 6 3

4 Les modes de raccordement d une installation photovoltaïque Une installation photovoltaïque peut se raccorder au réseau Public de Distribution selon 3 schémas Vente totale de l énergie à l acheteur obligé Vente du surplus de l énergie à l acheteur obligé Pas de vente Pas de vente 7 Les modes de raccordement d une installation photovoltaïque Le choix entre les trois type de raccordements dépend de : Tarif de vente du kwh produit Tarif d achat du kwh consommé Concomitance entre la production et la consommation Coût d accès au réseau (loi NOME) Possibilité technique de raccordement Taille de l installation de production vs consommation 8 4

5 L autoconsommation : modèle économique Le coût du kwh électrique va vraisemblablement augmenter dans les décennies à venir (33% à 50% d ici 2030 selon la CRE) Cette évolution n est pas maîtrisable par le consommateur (+2,5%/an en moyenne) Le coût des installations photovoltaïques diminue Exemple : Entreprise qui consomme 500kWh/j en période diurne avec conso résiduelle le week end et vacances Région Aquitaine (1100 kwh/kwc/an) Pas de vente à EDF Installation PV de 50 kwc Couverture de 42% des besoins par la PV Coût kwh consommés sur 20 ans : 10,6 cts Coût kwh PV produit localement : 8,3 cts Temps de retour : 15 ans Investissement PV : 65 k Economie sur 20 ans : 24,6k 9 L autoconsommation : modèle économique L autoconsommation permet de s affranchir des coûts de raccordement au RPD qui sont à la charge exclusive du producteur et des taxes liées à la consommation d énergie L intégration de la fonction de production d énergie à des bâtiments industriels, tertiaires ou d habitation permet de réduire la dépendance énergétique de ce bâtiment Cette ajout augmente la valeur de l actif car il réduira les charges à venir pour l occupant et permet de maîtriser une partie de l approvisionnement en énergie 10 5

6 L autoconsommation : les optimisations techniques Plus le profil de consommation est parallèle à la production plus le temps de retour est court On cherchera des optimisations énergétiques afin de maximiser la consommation de l énergie solaire photovoltaïque L utilisation de PAC asservies à la production solaire permet de stocker de la chaleur, chez le particulier cela permet d amener le taux de couverture à 60% Le stockage reste onéreux par rapport au coût du kwh électrique du réseau mais les différentes technologies progressent Le pilotage intelligent des récepteurs permet d améliorer le taux d utilisation de la production photovoltaïque Ces optimisations s intègrent parfaitement avec les règlementations thermiques du bâtiment à venir (BZE, BEPOS) 11 L autoconsommation : une étape clé vers la transition énergétique Cette démarche est l amorce des réseaux intelligent de gestion de l énergie dans lesquels le consommateur est aussi producteur La mise en place d installation en autoconsommation aujourd hui est un grand pas en avant vers les réseaux à boucle courte Le développement de l autoconsommation pousse vers décentralisation d une partie de la production d énergie Le stockage local est un degré de flexibilité supplémentaire pour gérer la concomitance entre la production et la consommation Cette démarche permet de rendre le citoyen, l entrepreneur, l exploitant agricole acteur de la transition énergétique 12 6

7 Merci 13 7

Autoconsommation photovoltaïque

Autoconsommation photovoltaïque Autoconsommation photovoltaïque André JOFFRE Energivie 25-10-2013 Autoconsommation 2 Évolution des prix d achat de l électricité réseau La fin des tarifs électriques réglementés est programmée pour 2015

Plus en détail

Photovoltaïque et autoconsommation

Photovoltaïque et autoconsommation Photovoltaïque et autoconsommation Rencontres energivie.info 2013 Gautier Perrin Programme de la table ronde Photovoltaïque et autoconsommation : principe / avantage / perspective Gautier PERRIN Région

Plus en détail

L autoconsommation Photovoltaïque 21 Juin 2013

L autoconsommation Photovoltaïque 21 Juin 2013 Solution intermédiaire entre l autonomie complète et la revente totale de la production solaire, l autoconsommation reste l utilisation la plus vertueuse de l énergie solaire photovoltaïque pour les infrastructures

Plus en détail

Problématiques réglementaires et régulatoires relatives au stockage de l énergie

Problématiques réglementaires et régulatoires relatives au stockage de l énergie Problématiques réglementaires et régulatoires relatives au stockage de l énergie Grégory JARRY Chargé de mission Smart grids Commission de régulation de l énergie Journée technologique "Stockage de l énergie

Plus en détail

L AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAIQUE INDUSTRIE TERTIAIRE DOMESTIQUE

L AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAIQUE INDUSTRIE TERTIAIRE DOMESTIQUE L AUTOCONSOMMATION PHOTOVOLTAIQUE INDUSTRIE TERTIAIRE DOMESTIQUE Clément Brossard, Juin 2013 Solution intermédiaire entre l autonomie complète et la revente totale de la production solaire, l autoconsommation

Plus en détail

Autoconsommation d énergie photovoltaïque

Autoconsommation d énergie photovoltaïque Autoconsommation d énergie photovoltaïque Principe et intérêt de l autoconsommation de l électricité photovoltaïque Atelier technique PV-NET Mardi 3 décembre 2013 Marc Niell Ingénieur chargé d affaires

Plus en détail

«Concevoir un projet de production d énergies renouvelables» 29 Septembre 2015 BREST

«Concevoir un projet de production d énergies renouvelables» 29 Septembre 2015 BREST «Concevoir un projet de production d énergies renouvelables» 29 Septembre 2015 BREST Les dispositifs de soutien au développement des énergies renouvelables électriques Les dispositifs présents et futurs

Plus en détail

Autoconsommation photovoltaïque. Bureau d études indépendant en énergie solaire

Autoconsommation photovoltaïque. Bureau d études indépendant en énergie solaire Autoconsommation photovoltaïque Bureau d études indépendant en énergie solaire Situation actuelle: obligation d achat La quasi-totalité de la production électrique des centrales solaires est vendue à EDF

Plus en détail

APPEL A PROJET PHOTOVOLTAIQUE EN AUTOCONSOMMATION ELECTRIQUE ET CONNECTE AU RESEAU

APPEL A PROJET PHOTOVOLTAIQUE EN AUTOCONSOMMATION ELECTRIQUE ET CONNECTE AU RESEAU APPEL A PROJET PHOTOVOLTAIQUE EN AUTOCONSOMMATION ELECTRIQUE ET CONNECTE AU RESEAU PHOTOVOLTAIQUE : l énergie solaire Compte tenu de l azimut du soleil et de la durée d ensoleillement, la quantité d énergie

Plus en détail

Comment concevoir un projet de production d énergies renouvelables

Comment concevoir un projet de production d énergies renouvelables Comment concevoir un projet de production d énergies renouvelables Pascal Quénéa Quénéa Energies Renouvelables Energence 29 septembre 2015 Sommaire I - Présentation de l entreprise II - Présentation de

Plus en détail

Produire son électricité photovoltaïque pour en faire quoi?

Produire son électricité photovoltaïque pour en faire quoi? Produire son électricité photovoltaïque pour en faire quoi? Florence Volluet / Thierry Pottier LA TECHNIQUE 27/11/14 2 Principe du PV Utilisation en courant continu seulement en basse tension (24V) usages

Plus en détail

Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides. Heliopac - Solaire 2G S.A.S. 28 janvier 2016 Monitoring

Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides. Heliopac - Solaire 2G S.A.S. 28 janvier 2016 Monitoring Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides ECS et électricité pour 73 logements Sur un immeuble à Marseille, une installation couplant la technologie hybride

Plus en détail

Recommandations relatives à l autoconsommation de l énergie solaire photovoltaïque. Groupe de travail de la DGEC 16 avril 2014

Recommandations relatives à l autoconsommation de l énergie solaire photovoltaïque. Groupe de travail de la DGEC 16 avril 2014 Recommandations relatives à l autoconsommation de l énergie solaire photovoltaïque Groupe de travail de la DGEC 16 avril 2014 Le SER Présentation 8 filières, 380 adhérents, 2/3 de PME et d ETI 20 permanents

Plus en détail

RETOUR D EXPÉRIENCE. Autoconsommation Bordeaux Boris Berseneff 21 MARS 2013. La problématique PV + stockage

RETOUR D EXPÉRIENCE. Autoconsommation Bordeaux Boris Berseneff 21 MARS 2013. La problématique PV + stockage L AUTOCONSOMMATION DANS LE BÂTIMENT SOLAIRE RETOUR D EXPÉRIENCE Autoconsommation Bordeaux Boris Berseneff 21 MARS 2013 SOMMAIRE Présentation du CEA CEA, LITEN, INES La problématique PV + stockage Aspects

Plus en détail

RENOUVELABLES ET INTERMITTENCE: LE STOCKAGE EN SOUTIEN MARION PERRIN

RENOUVELABLES ET INTERMITTENCE: LE STOCKAGE EN SOUTIEN MARION PERRIN ge : ge» zone RENOUVELABLES ET INTERMITTENCE: LE STOCKAGE EN SOUTIEN MARION PERRIN CONTENU DE LA PRÉSENTATION 1. La problématique du photovoltaïque à plusieurs échelles 2. Le stockage comme solution 3.

Plus en détail

Grande batterie Expérience pratique du laboratoire Smart Grid de l EKZ

Grande batterie Expérience pratique du laboratoire Smart Grid de l EKZ Grande batterie Expérience pratique du laboratoire Smart Grid de l EKZ Michael Koller, responsable de gestion technologique, 31 mai 2016, Powertage 2016 Programme I. Laboratoire Smart Grid d EKZ II. Batterie

Plus en détail

MICRO/MINI COGENERATIONS

MICRO/MINI COGENERATIONS MICRO/MINI COGENERATIONS Préconisations du Club Cogénération de l ATEE pour faire évoluer les contrats d obligation d achat actuels SEGMENTATION DU PARC FRANÇAIS VERSUS PUISSANCES/TECHNOLOGIES/CONTRATS

Plus en détail

FACTURATION DE L ÉLECTRICITÉ PHOTOVOLTAÏQUE Sites bénéficiant d un seul contrat d achat régi par l arrêté du 10 juillet 2006

FACTURATION DE L ÉLECTRICITÉ PHOTOVOLTAÏQUE Sites bénéficiant d un seul contrat d achat régi par l arrêté du 10 juillet 2006 Énergies renouvelables et efficacité Energétique FACTURATION DE L ÉLECTRICITÉ PHOTOVOLTAÏQUE Sites bénéficiant d un seul contrat d achat régi par l arrêté du 10 juillet 2006 Remarque Préalable : Ce document

Plus en détail

PRÉAMBULE CRÉONS ENSEMBLE. L entreprise du bâtiment au centre de l acte de construire

PRÉAMBULE CRÉONS ENSEMBLE. L entreprise du bâtiment au centre de l acte de construire PRÉAMBULE CRÉONS ENSEMBLE Le GMPV-FFB, l Union LES MÉTIERS technique DE représentant DEMAIN les professionnels du photovoltaïque dans le bâtiment Ce guide a été établi par le GMPV-FFB, l Union de la Fédération

Plus en détail

Groupement des métiers du photovoltaïque. www.gmpv.ffbatiment.fr

Groupement des métiers du photovoltaïque. www.gmpv.ffbatiment.fr Le GMPV-FFB (Groupement des métiers du photovoltaïque), au sein de la FFB (Fédération Française du Bâtiment), regroupe les entreprises, notamment, de couverture, électricité, étanchéité, génie climatique

Plus en détail

THE GLOBAL PV EXPERTS. KRANNICH TRINITY

THE GLOBAL PV EXPERTS. KRANNICH TRINITY THE GLOBAL PV EXPERTS. KRANNICH TRINITY SOLUTION INTELLIGENTE POUR STOCKAGE DE L ENERGIE SOLAIRE Engagement total en faveur de l autonomie énergétique L AUTO- CONSOMMATION EST RENTABLE. En France, les

Plus en détail

Projet lauréat Appel à projet Autoconsommation (Région LR/ADEME) Maison de retraite Les Jardins d Adoyra Creissan - 34.

Projet lauréat Appel à projet Autoconsommation (Région LR/ADEME) Maison de retraite Les Jardins d Adoyra Creissan - 34. Projet lauréat Appel à projet Autoconsommation (Région LR/ADEME) Maison de retraite Les Jardins d Adoyra Creissan - 34 29 avril 2015 La Commune de Creissan 2 Présentation de la maison de retraite Les Jardins

Plus en détail

Contribution du GMPV-FFB

Contribution du GMPV-FFB Contribution du GMPV-FFB Consultation sur l évolution des mécanismes de soutien aux installations sous obligation d achat Février 2014 GMPV-FFB : Groupement des Métiers du Photovoltaïque de la Fédération

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Approvisionnement énergétique du Carréde Soie Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Objectifs Détailler les scénarios d approvisionnement en énergie

Plus en détail

Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles

Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Mardi 11 février 2014 Soizic BERNARD : Chef de service Performance HSE Simon LANDREAU : Ingénieur thermicien Principe

Plus en détail

VRF SOLAIRE Technologie SRV

VRF SOLAIRE Technologie SRV VRF SOLAIRE Technologie SRV Solution Photovoltaïque en autoconsommation Réduisez votre facture de climatisation jusqu à 80% www.senr.fr Bâtiments tertiaires, industriels et commerciaux Technologie SRV

Plus en détail

Conférence Régionale de l Energie

Conférence Régionale de l Energie Conférence Régionale de l Energie 19/11/2014 En Guyane, la Transition Energétique est en marche GENERG- Groupement des Entreprises en Energies Renouvelables et Efficacité Energétique de Guyane www.generg.fr

Plus en détail

Le Photovoltaïque. Production d électricité chez soi. Francis Ferro Damien Paquereau Veronica Sanchez Fabien Perrin. Le jeudi 5 février 2015

Le Photovoltaïque. Production d électricité chez soi. Francis Ferro Damien Paquereau Veronica Sanchez Fabien Perrin. Le jeudi 5 février 2015 Le Photovoltaïque Production d électricité chez soi Francis Ferro Damien Paquereau Veronica Sanchez Fabien Perrin Centrale photovoltaïque Leclerc Saint-Aunès Le jeudi 5 février 2015 Cette discussion abordera

Plus en détail

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone.

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 01 40 42 46 37 / service-de-presse@edf.fr EDF, ACTEUR ENGAGÉ DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Plus en détail

Efficacité Energétique Décret, arrêté, CSPE évitée

Efficacité Energétique Décret, arrêté, CSPE évitée Efficacité Energétique Décret, arrêté, CSPE évitée Direction des Systèmes Énergétiques Insulaires 5 juin 2013 1 2 - Efficacité Energétique SEI PROBLEMATIQUE PROBLEMATIQUE Du fait de la péréquation tarifaire,

Plus en détail

EDF ENR LANCE «MON SOLEIL & MOI» SON OFFRE EN AUTO- CONSOMMATION AVEC BATTERIES DOSSIER DE PRESSE

EDF ENR LANCE «MON SOLEIL & MOI» SON OFFRE EN AUTO- CONSOMMATION AVEC BATTERIES DOSSIER DE PRESSE EDF ENR LANCE «MON SOLEIL & MOI» SON OFFRE EN AUTO- CONSOMMATION AVEC BATTERIES DOSSIER DE PRESSE 1 L AUTOCONSOMMATION PAR EDF ENR, UNE INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE L autoconsommation

Plus en détail

Pour les personnes souhaitant comprendre le calcul de L, vous pouvez vous référer à l annexe 4 du présent document.

Pour les personnes souhaitant comprendre le calcul de L, vous pouvez vous référer à l annexe 4 du présent document. Énergies renouvelables et efficacité Energétique FACTURATION DE L ÉLECTRICITÉ PHOTOVOLTAÏQUE Sites bénéficiant d un seul contrat d achat régi par l arrêté du 10 juillet 2006 Comment calculer le tarif d

Plus en détail

Application du photovoltaïque à Genève Approches et expériences concrètes de SIG

Application du photovoltaïque à Genève Approches et expériences concrètes de SIG 6ème Symposium Photovoltaïque National SIG Genève 24 / 25 novembre 2005 Application du photovoltaïque à Genève Approches et expériences concrètes de SIG Robert Völki SE / Responsable de la Division Energie

Plus en détail

Autoconsommation & autoproduction: quel bilan? quelles perspectives?

Autoconsommation & autoproduction: quel bilan? quelles perspectives? Autoconsommation & autoproduction: quel bilan? quelles perspectives? BE POSITIVE Conférence PV-NET Marine JOOS 6 mars 2015 1 Sommaire Quelques fondamentaux Décrypter le rapport DGEC Conclusions 2 Les indicateurs

Plus en détail

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids

L attractivité de PACA pour le développement des smart grids L attractivité de PACA pour le développement des smart grids FORUM OCOVA 16 septembre 2014 Page 1 Les smart grids : une ambition pour la France Objectifs de la feuille de route du plan industriel Consolider

Plus en détail

Enercoop. éthique et écologique

Enercoop. éthique et écologique Enercoop Fournisseur d'électricité éthique et écologique L'ouverture du marché Création d'un marché européen de l'énergie Ouverture aux professionnels puis aux particuliers (2007) PRODUCTION TRANSPORT

Plus en détail

Réunion d information Photovoltaïque: quelles réalités?

Réunion d information Photovoltaïque: quelles réalités? Réunion d information Photovoltaïque: quelles réalités? Fédération Française du Bâtiment Quelques idées reçues trop cher Trop compliqué pas fiable polluant pas assez de soleil Dépassons les préjugés! Installer

Plus en détail

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain Séminaire Bâtiment Durable : Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain 27/03/2015 Bruxelles Environnement UNE TOITURE PLEINE D ENERGIE Jonathan FRONHOFFS, Spécialiste Energie Renouvelable Service

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES # 5 Quels choix en matière d énergies renouvelables et de nouvelles technologies de l énergie? Quelle stratégie de développement Eléments de définition Les énergies renouvelables (EnR) Les EnR sont à distinguer

Plus en détail

Délibération 1/5. 26 novembre 2009. 1 Voir : New Energy Finance, PV market outlook Q3 2009, 30 septembre 2009 et Research note : solar grid parity,

Délibération 1/5. 26 novembre 2009. 1 Voir : New Energy Finance, PV market outlook Q3 2009, 30 septembre 2009 et Research note : solar grid parity, Délibération Avis de la Commission de régulation de l énergie du 3 décembre 2009 sur le projet d arrêté fixant les conditions d achat de l électricité produite par les installations utilisant l énergie

Plus en détail

NOUVELLE OFFRE CLIPS HOME SOLUTIONS EN AUTO-CONSOMMATION

NOUVELLE OFFRE CLIPS HOME SOLUTIONS EN AUTO-CONSOMMATION NOUVELLE OFFRE CLIPS HOME SOLUTIONS EN AUTO-CONSOMMATION Produire et consommer son électricité En route vers l autonomie énergétique Le soleil, votre énergie à vie L autoconsommation C Le principe Des

Plus en détail

Confort et productivité. Efficacité et flexibilité énergétiques. Optimisation et «à énergie positive» Autonomie et résilience

Confort et productivité. Efficacité et flexibilité énergétiques. Optimisation et «à énergie positive» Autonomie et résilience La gestion active de l énergie : un système qui se décline à toutes les échelles depuis chaque pièce d un bâtiment jusqu au smart grid et à la smart city Au niveau pièce et LOCAL Charges : les équipements

Plus en détail

Appel à projets Photovoltaïque et autoconsommation. Vendredi 21 novembre 2014 - Gautier Perrin

Appel à projets Photovoltaïque et autoconsommation. Vendredi 21 novembre 2014 - Gautier Perrin Appel à projets Photovoltaïque et autoconsommation Vendredi 21 novembre 2014 - Gautier Perrin AAP 2014 Photovoltaïque et autoconsommation : Contexte Pourquoi l autoconsommation? Conjugaison des facteurs

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement APPEL A PROJETS Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014 Règlement L appel à projets «Utilisation dynamique des énergies renouvelables dans le bâtiment»

Plus en détail

Certificats d Economie d Energie Le groupe technique Agriculture au bénéfice du secteur horticole Colloque CEE-ATEE Lyon, 27 septembre 2011 Astredhor, Institut technique de l horticulture 44 rue d Alésia,

Plus en détail

Valeur de l énergie photovoltaïque distribuée produite chez l abonné producteur et valorisation des coûts évités au distributeur.

Valeur de l énergie photovoltaïque distribuée produite chez l abonné producteur et valorisation des coûts évités au distributeur. Valeur de l énergie photovoltaïque distribuée produite chez l abonné producteur et valorisation des coûts évités au distributeur. Qu est-ce que la génération d énergie électrique distribuée? Dans le modèle

Plus en détail

Appel à projet 2014 Photovoltaïque en autoconsommation

Appel à projet 2014 Photovoltaïque en autoconsommation Appel à projet 2014 Photovoltaïque en autoconsommation Cahier des charges des études de faisabilité préalable Version 1 Mars 2014 1 1 - Rappel de l appel à projets... 3 1.1 - Objet... 3 1.2 - Bénéficiaires...

Plus en détail

* Mille Installations de gestion énergétique dans les îles

* Mille Installations de gestion énergétique dans les îles * Mille Installations de gestion énergétique dans les îles Etre acteur de sa consommation d électricité. 2 avril 2015 Yves JEANJEAN ASPROM : Réseaux intelligents d eau, de gaz et d électricité. 1 * Mille

Plus en détail

La société Héliopac bénéficie d'une expérience de près de 20 ans dans le domaine des énergies renouvelables.

La société Héliopac bénéficie d'une expérience de près de 20 ans dans le domaine des énergies renouvelables. 1 La société La société Héliopac bénéficie d'une expérience de près de 20 ans dans le domaine des énergies renouvelables. => Conception et fabrication de systèmes de production d ECS pour le tertiaire

Plus en détail

L offre 2016 Transition Energétique

L offre 2016 Transition Energétique L offre 2016 Transition Energétique Les priorités d intervention de l ADEME Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Animation, aides à la décision, études de projets - Bâtiments : «Massification» de la rénovation

Plus en détail

3 I EXPÉRIMENTER DES TECHNOLOGIES INNOVANTES SUR LE RÉSEAU ÉLECTRIQUE AU SERVICE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

3 I EXPÉRIMENTER DES TECHNOLOGIES INNOVANTES SUR LE RÉSEAU ÉLECTRIQUE AU SERVICE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 3 I EXPÉRIMENTER DES TECHNOLOGIES INNOVANTES SUR LE RÉSEAU ÉLECTRIQUE AU SERVICE DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE Le contexte Accompagner la transition énergétique, préparer l avenir et développer les réseaux

Plus en détail

Pertinences et particularités d un réseau de chaleur en milieu rural : l exemple de Malempré

Pertinences et particularités d un réseau de chaleur en milieu rural : l exemple de Malempré Parole d expert Pertinences et particularités d un réseau de chaleur en milieu rural : l exemple de Malempré Charles HAVELANGE, Malempré, la Chaleur d y Vivre Avec le soutien de : Pertinence et particularités

Plus en détail

Auto-consommation des Energies renouvelables. Atelier 56watt du 2 juillet 2015 à Vannes

Auto-consommation des Energies renouvelables. Atelier 56watt du 2 juillet 2015 à Vannes Auto-consommation des Energies renouvelables Atelier 56watt du 2 juillet 2015 à Vannes 1 Etat des lieux Chaleur renouvelable : en auto-consommation Solaire Thermique : production d eau chaude à l aide

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

Avec les Témoignages de chefs d entreprise

Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! I- Le contexte énergétique II- Les économies d énergie III- Produire de l énergie renouvelable

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

Votre projet solaire photovoltaïque de A à Z. Mr Martin Espace Info Energie de la Ville de Nice

Votre projet solaire photovoltaïque de A à Z. Mr Martin Espace Info Energie de la Ville de Nice Votre projet solaire photovoltaïque de A à Z Mr Martin Espace Info Energie de la Ville de Nice Les Espaces Info Energie un réseau national, service gratuit, neutre et indépendant énergies renouvelables,

Plus en détail

Enjeux du réseau de chaleur de la CPCU

Enjeux du réseau de chaleur de la CPCU Concertation sur le projet de transformation du centre de traitement des déchets ménagers à Ivry-Paris 13 Groupe de Travail du 4 avril 2016 Thématique : Alternatives à la méthanisation sur site / valorisation

Plus en détail

4 mars 2014. Club Mines Energie. Smart Grids : premiers retours d expérience

4 mars 2014. Club Mines Energie. Smart Grids : premiers retours d expérience Club Mines Energie Smart Grids : premiers retours d expérience 4 mars 2014 Guillaume PARISOT Directeur Innovation 06 64 49 38 41 GPR@bouygues-immobilier.com Un territoire urbain mixte Territoire d innovation

Plus en détail

Smart Impulse. Mieux comprendre pour mieux consommer. Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles

Smart Impulse. Mieux comprendre pour mieux consommer. Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles Smart Impulse Mieux comprendre pour mieux consommer Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles Votre contexte Les économies d énergie commencent par la connaissance de sa consommation

Plus en détail

o o o o - Fédérer l ensemble des acteurs de la filière : les producteurs (propriétaires forestiers, industriels du bois ), les transformateurs ou prestataires intermédiaires (exploitants

Plus en détail

Les raccordements d installations d production photovoltaïques

Les raccordements d installations d production photovoltaïques Les raccordements d installations d de production photovoltaïques Eric DELHOMMEAU Responsable Agence ERDF SEQUELEC Sept 2009 Eric DELHOMMEAU Page 1 Répartition du territoire entre ERDF et les SEQUELEC

Plus en détail

Projet de loi sur la transition énergétique

Projet de loi sur la transition énergétique Projet de loi sur la transition énergétique Atelier Ville Durable DRIEA/UT92/SUBD 11/06/2015 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Direction régionale et interdépartementale de l'équipement et de l'aménagement

Plus en détail

Le photovoltaïque. au service de la performance énergétique. dans le bâtiment PRÉAMBULE CRÉONS ENSEMBLE

Le photovoltaïque. au service de la performance énergétique. dans le bâtiment PRÉAMBULE CRÉONS ENSEMBLE PRÉAMBULE CRÉONS ENSEMBLE Le GMPV-FFB, l Union LES MÉTIERS technique DE représentant DEMAIN les professionnels du photovoltaïque dans le bâtiment Ce guide a été établi par le GMPV-FFB, l Union de la Fédération

Plus en détail

Sujet: Production photovoltaïque en autoconsommation et stockage d énergie

Sujet: Production photovoltaïque en autoconsommation et stockage d énergie 1 Atelier autoproduction d énergie, autoconsommation et stockage Jeudi 02 juillet 2015 CCI du Morbihan à Vannes Sujet: Production photovoltaïque en autoconsommation et stockage d énergie Présenté par Jean-Benoît

Plus en détail

Les Smart Grids. Cette notion de smart grids basés sur l électricité peut être étendue aux réseaux intelligents de chaleur, de froid et de gaz.

Les Smart Grids. Cette notion de smart grids basés sur l électricité peut être étendue aux réseaux intelligents de chaleur, de froid et de gaz. Les Smart Grids A l heure où la gestion centralisée et unidirectionnelle 1 des réseaux de distribution d électricité montre ses limites et où les nouveaux projets prennent en compte la dimension quartier,

Plus en détail

Offre Photovoltaïque en autoconsommation ---- 2015

Offre Photovoltaïque en autoconsommation ---- 2015 Offre Photovoltaïque en autoconsommation ---- 2015 DIRECT SOLAR 2 rue Odette Jasse- 13015 MARSEILLE- Sarl au capital de 10000 - RCS Marseille : 75257102600018 - A PE 4690 Z Site internet : www.directsolar.fr

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement APPEL A PROJETS Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014 Règlement L appel à projets «Utilisation dynamique des énergies renouvelables dans le bâtiment»

Plus en détail

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE CONTRIBUTIONS PRÉLIMINAIRES DE LA FF3C AUX RÉFLEXIONS DU GROUPE DE CONTACT DES ENTREPRISES DE L ÉNERGIE Préambule La distribution d énergies hors réseaux (carburants

Plus en détail

la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance

la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance COMMISSION WALLONNE POUR L ENERGIE AVIS CD-7a16-CWaPE-158 concernant la compensation entre les achats et les fournitures du client final disposant d une installation d autoproduction de petite puissance

Plus en détail

ressources nécessaires Guy MENUT. Président du SYMIELECVAR. inférieure à 450 KW Art 5 du décret du 10 mai 2001. Dans les 2 cas, les obligations

ressources nécessaires Guy MENUT. Président du SYMIELECVAR. inférieure à 450 KW Art 5 du décret du 10 mai 2001. Dans les 2 cas, les obligations 1 Le département du Var dispose des ressources nécessaires pour être un acteur important dans le développement de la production d électricité photovoltaïque. Il nous appartient en tant qu élus, de mettre

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E NOVEMBRE 2015

D O S S I E R D E P R E S S E NOVEMBRE 2015 D O S S I E R D E P R E S S E NOVEMBRE 2015 Communiqué de presse Novembre 2015 GREENYEllOw, un SMaRt ENERGY MaNaGER au SERVIcE DES PRODuctEuRS-cONSOMMatEuRS DE DEMaIN Alors que s accélère le débat sur

Plus en détail

Consommation d énergie finale en 2011

Consommation d énergie finale en 2011 Consommation d énergie finale en 2011 Jonathan MULLER ADEME Alsace Photovoltaïque et autoconsommation Photovoltaïque et autoconsommation : Contexte En France En Alsace Photovoltaïque et autoconsommation

Plus en détail

SOLIRA Solaire investissement local Rhône Alpes SOLIRA. Solaire investissement local Rhône Alpes

SOLIRA Solaire investissement local Rhône Alpes SOLIRA. Solaire investissement local Rhône Alpes Solaire investissement local Pourquoi? Face aux menaces sur la planète : bouleversements climatiques, tensions autour des ressources, fin programmée des énergies fossiles, accroissement des risques nucléaires...

Plus en détail

Toit Solaire ANME. Installation PV de démonstration : Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie. Toit Solaire ANME Seite 1 17/10/2015

Toit Solaire ANME. Installation PV de démonstration : Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie. Toit Solaire ANME Seite 1 17/10/2015 Mis en œuvre par la: En coopération avec: Installation PV de démonstration : Toit Solaire ANME Projet DMS Développement du Marché Solaire en Tunisie 17/10/2015 Toit Solaire ANME Seite 1 QU EST CE QU UNE

Plus en détail

Comment réussir. photovoltaïque? GUIDE AUX PROFESSIONNELS

Comment réussir. photovoltaïque? GUIDE AUX PROFESSIONNELS Comment réussir sa facture photovoltaïque? GUIDE AUX PROFESSIONNELS Ce guide est destiné aux professionnels exploitant une installation d une puissance inférieure ou égale à 36 kwc sous contrat S10B (PHOTO2010BV1),

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

Le parcours du producteur solaire en Obligation d'achat 36kWc

Le parcours du producteur solaire en Obligation d'achat 36kWc Le parcours du producteur solaire en Obligation d'achat 36kWc LE LIVRET DU PRODUCTEUR Votre projet d installation se situe en France métropolitaine continentale et votre gestionnaire de réseau est ERDF.

Plus en détail

Electricité solaire et autoconsommation. Le retour d expérience allemand

Electricité solaire et autoconsommation. Le retour d expérience allemand Electricité solaire et autoconsommation Le retour d expérience allemand Autoconsommation Evolution du cadre réglementaire au cours des dernières années Janvier 2009 : introduction d un tarif d achat à

Plus en détail

Vu le message du Conseil d Etat du 13 septembre 2011 ; Sur la proposition de cette autorité,

Vu le message du Conseil d Etat du 13 septembre 2011 ; Sur la proposition de cette autorité, Loi du 7 février 2012 Entrée en vigueur :... modifiant la loi sur l énergie Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du 13 septembre 2011 ; Sur la proposition de cette autorité,

Plus en détail

ASTREO ENERGIES ----- «Qui sommes-nous?»

ASTREO ENERGIES ----- «Qui sommes-nous?» ASTREO ENERGIES ----- «Qui sommes-nous?» Dans la mythologie grecque, Astréos ou Astrée (en grec ancien Ἀστράιος / Astráios, «l'étoilé») est le fils du Titan Crios et d'eurybie, et le frère de Pallas et

Plus en détail

www.artelys.com ETUDE SUR LE POTENTIEL DU STOCKAGE D ÉNERGIES

www.artelys.com ETUDE SUR LE POTENTIEL DU STOCKAGE D ÉNERGIES www.artelys.com ETUDE SUR LE POTENTIEL DU STOCKAGE D ÉNERGIES ARTELYS: OPTIMISATION DE SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES Court terme (opérationnel) : Plan de production Opérations de marché Prévision Analyse et planning

Plus en détail

Smart Heat Pumps vs. Smart Grids

Smart Heat Pumps vs. Smart Grids Smart Heat Pumps vs. Smart Grids Laurent Vercruysse Technical Director Energie avenir =? Chauffage - Electricité Blz. 3 September 2013 Energie avenir =? Nous devons nous poser de nouvelles questions Chercher

Plus en détail

DE LA MDE AU STOCKAGE ET L AUTOCONSOMMATION DE L ÉNERGIE. M. Bernardino Gomes, Responsable Collectivités Locales, Schneider-Electric

DE LA MDE AU STOCKAGE ET L AUTOCONSOMMATION DE L ÉNERGIE. M. Bernardino Gomes, Responsable Collectivités Locales, Schneider-Electric DE LA MDE AU STOCKAGE ET L AUTOCONSOMMATION DE L ÉNERGIE M. Bernardino Gomes, Responsable Collectivités Locales, Schneider-Electric 1 Syndicat départemental d énergies du Morbihan Le bâtiment... 1. Bâtiment

Plus en détail

09.00 09.15 Arrivée des participants et café de bienvenue. 11.30 12.30 Enphase Training partie 1

09.00 09.15 Arrivée des participants et café de bienvenue. 11.30 12.30 Enphase Training partie 1 Heure Programme 09.00 09.15 Arrivée des participants et café de bienvenue 09.15 10.00 Ordre du jour et introduction 10.00 11.30 My-light Systems Training 11.30 12.30 Enphase Training partie 1 12.30 13.30

Plus en détail

Le solaire chez moi : mode d emploi

Le solaire chez moi : mode d emploi Le solaire chez moi : mode d emploi Sabine Pouchelle midi de l INES 02/10/2015 1 Est-ce l investissement le plus pertinent dans mon cas? Copropriété ou habitat individuel? Solaire thermique ou photovoltaïque?

Plus en détail

www.ciel-et-terre.net

www.ciel-et-terre.net «Photovoltaïque et industries : Le PV, technologie de production d énergie permettant de moins consommer d énergie électrique issue du réseau de distribution déjà rentable dans de nombreux pays. Quels

Plus en détail

PLAN DE TRANSITION ENERGETIQUE 2015 2030

PLAN DE TRANSITION ENERGETIQUE 2015 2030 PLAN DE TRANSITION ENERGETIQUE 2015 2030 - PRESENTATION - Conseil des ministres 2 novembre 2015 Les enjeux de la transition énergétique 1 L enjeu climatique Réduction des émissions de CO2 Problématique

Plus en détail

Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant communication sur le développement des réseaux intelligents

Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant communication sur le développement des réseaux intelligents Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 février 2015 portant communication sur le développement des réseaux intelligents Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE,

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015 1.Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL BEPOS-EFFINERGIE VERSION 3 8 septembre 2015 Les présentes Règles Techniques établies par l association Collectif

Plus en détail

Certificats d Economies d Energie (CEE)

Certificats d Economies d Energie (CEE) Certificats d Economies d Energie (CEE) Comment utiliser le dispositif pour une collectivité? 25 septembre 2014 Cyrielle Borde, Service Climat, ADEME Sommaire Dispositif des Certificats d économies d énergie

Plus en détail

L EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE POUR LE BÂTIMENT MÉDITERRANÉEN

L EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE POUR LE BÂTIMENT MÉDITERRANÉEN L EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE POUR LE BÂTIMENT MÉDITERRANÉEN Rencontres CEA INDUSTRIE en région PACA N 1 La cité des énergies Cadarache K. Zunino 12/12/2012 Référence Présentation jj mmm aaaa PLAN 1. L énergie

Plus en détail

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes

Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Lyon le 15 février 2012 ANNEXE : Avis d ERDF sur le projet SRCAE de la région Rhône Alpes Tout d abord, nous vous remercions d avoir associé ERDF à l établissement de ce SRCAE, dans le cadre des ateliers

Plus en détail

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables

Pôle d Innovation national de l Artisanat Efficacité énergétique et énergies renouvelables Introduction : L électricité photovoltaïque est un procédé résultant de la transformation du rayonnement solaire en énergie électrique par le biais de cellules photovoltaïques. A l origine, les cellules

Plus en détail

Parc de Production. Marchés

Parc de Production. Marchés Long terme Moyen terme Court terme Investissements Pluriannuel Planning d arrêts des tranches nucléaires Annuel Couverture Approvisionnement en combustibles Gestion du risque Valeurs d usage des grands

Plus en détail

LE METIER INTÉRÊT D UN CONTRAT LES TYPES DE CONTRAT APPLICABLES EXEMPLES

LE METIER INTÉRÊT D UN CONTRAT LES TYPES DE CONTRAT APPLICABLES EXEMPLES LES CONTRATS D EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE CVC: MISE EN ŒUVRE D UN PROJET D EFFICACITE ENERGETIQUE LE METIER INTÉRÊT D UN CONTRAT LES TYPES DE CONTRAT APPLICABLES EXEMPLES RQE du 26 octobre 2012 -Nantes

Plus en détail

SYNTHESE (NON EXHAUSTIVE DE LA D.I «BEPOS»)

SYNTHESE (NON EXHAUSTIVE DE LA D.I «BEPOS») SYNTHESE (NON EXHAUSTIVE DE LA D.I «BEPOS») ILOT 1 : REGLEMENTATION THERMIQUE La réglementation thermique 2005 vise à maîtriser les consommations d énergie et à limiter l émission de gaz à effet de serre.

Plus en détail