Vie privée et protection des renseignements dans les nuages: réalité ou utopie?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vie privée et protection des renseignements dans les nuages: réalité ou utopie?"

Transcription

1 Vie privée et protection des renseignements dans les nuages: réalité ou utopie? Me René W. Vergé, cipp/c, cissp, cisa Colloque CCH: Droit des nouvelles technologies 27 mars 2012 (Montréal) 3 avril 2012 (Québec) 1

2 Note aux participants et aux lecteurs Ce qui suit représente l opinion personnel de l auteur et non des avis juridiques Pour cette présentation, je ne suis pas votre avocat, ni l avocat de Brouillette& Associés, de e-risk, de CCH, de Google ou de Facebook Nous allons faire le survol d un sujet complexe et cette information devrait vous orienter dans vos recherches juridiques futures 2

3 Qu est ce que l infonuagique? (Cloud Computing) Partage et stockage d informations sur des serveurs distants, exploités par ou appartenant à d'autres et accessibles par Internet -World Privacy Forum 2011 une forme particulière de gérance de l'informatique l'emplacement des données n étant pas porté à la connaissance des clients. - Commission générale de terminologie et de néologie (France) 3

4 4

5 Qu est ce que l'infonuagique? Modèlepermettant un accès pratique et sur demande à un ensemble de ressources informatiques partagées et configurables (e.g., réseaux, serveurs, stockage, applications et services), quipeuvent être rapidementmises en opération, avec un minimum d effort de la part du client ou d interaction de la part du fournisseur du nuage. - NIST

6 Types d infonuagique? SaaS STaaS PaaS IaaS BPaaS EaaS? Nuage privé Nuage public Nuage hybride Nuage communautaire 6

7 Adoption de l'infonuagique 35% *A Global Cloud Computing Study, Red Shift Research & AMD, mars

8 Croissance de l infonuagique Dépenses totales de 280G$ de 2011 à 2016 Croissance annuelle de 27 à 32 % 50% des nouvelles dépenses TI d ici % de la charge TI d ici 2015 SaaS= la plus grosse charge TI (applications d affaires, réseaux sociaux, solutions mobiles, etc.) De mieux, plus vite et moins cher, vers une transformation de l entreprise *Sources: SaugatuckTechnologies, Market Intel Group, Standard and Poors *The Future of Virtualization, Cloud Computing & Green IT Global Technologies & Markets Outlook

9 Utilisation de l infonuagique Courriel Photo Application Vidéo Sauvegarde Fichier *http://www.cloudhypermarket.com 9

10 Avantages de l infonuagique Utilisateurs: pratique, accessible de partout, sécurité des données en cas de défaillance, plus facile à partager les données Moins de ressources à maintenir Permet de se concentrer sur la tâche à accomplir Démocratisation de la sécurité des données Accès progressif aux ressources selon la croissance et les besoins Économies pour les organisations, les utilisateurs (et les contribuables) 10

11 Avantages de l infonuagique Accès simplifié Expérience améliorée Diminution du défi de performance Diminution du coût de l infrastructure Réduction de la pression sur les ressources internes *http://www.cloudhypermarket.com 11

12 Surveillance et compilation par le fournisseur et les autorités d une quantité énorme de données et de transactions Perte de contrôle sur l information Risques de l infonuagique De plus en plus d information est confiée à des tiers qui n ont pas de lien direct avec l utilisateur ou l organisation Le transfert d information à un tiers peut aboutir à une protection inférieure contre les accès et la divulgation sans consentement L accès à l information par le FDN (selon besoins techniques et modèle d affaire) Contraintes légales découlant de l incertitude concernant l emplacement des données (e.g. Allemagne, Colombie-Britanique, Nouvelle-Écosse ) 12

13 La confiance envers le nuage 50% *A Global Cloud Computing Study, Red Shift Research & AMD, mars

14 Préoccupations principales *A Global Cloud Computing Study, Red Shift Research & AMD, mars

15 Transfert de RP à l extérieur du Québec requiert une protection équivalente (entreprise ou gouvernement) LPRPSP, LADOPPRP, LCJTI Il faut aviser les clients Québec Certaines exigences pour les organismes publics (Règlement sur la diffusion de l information et PRP) Ces lois prescrivent plusieurs mesures concernant la sécurité de l information électronique Pour les avocats: Guide du Barreau du Québec 15

16 Québec LPRPSP: 10.Toute personne qui exploite une entreprise doit prendre les mesures de sécurité propres à assurer la protection des renseignements personnels collectés LPRPSP: 17. La personne qui exploite une entreprise au Québec et qui communique à l'extérieur du Québec des renseignements personnels doit prendre tous les moyens raisonnables pour s'assurer 1) que les renseignements ne seront pas utilisés à des fins non pertinentes à l'objet du dossier ni communiqués à des tiers sans le consentement des personnes concernées sauf a. 18 et 23 16

17 Québec LADOPPRP: 67.2.Un organisme public peut, sans le consentement de la personne concernée, communiquer un renseignement personnel à toute personne ou à tout organisme si cette communication est nécessaire à l'exercice d'un mandat ou à l'exécution d'un contrat de service, l'organisme public doit 1) contrat par écrit 2)indiquer les dispositions de la présente loi qui s'appliquent 3) indiquer les mesures de sécurité 4) délais de conservation LADOPPRP: 70.1.Avant de communiquer à l'extérieur du Québec des renseignements personnel, l'organisme public doit s'assurer qu'ils bénéficieront d'une protection équivalant à celle prévue à la présente loi 17

18 Transfert de RP à l extérieur du Canada requiert une protection équivalente (entreprise ou gouvernement, sauf CB et NE pour RP détenus par l État) LPRPDE, LPRP Il faut aviser les clients (décision) (pas d exclusion no opt out) Qu en est-il du USA Patriot Act? Canada Plus ou moins équivalent au Canada (mandat de perquisition, assignation, injonction ou ordonnance secrète, écoute électronique sans mandat, etc.): Code criminel (mandat de perquisition) Loi sur le Service canadien du renseignement de sécurité = Foreign Intelligence Surveillance Act(mandats secrets) Loi de l impôt sur le revenu (ordonnance administrative) Loi sur la défense nationale = Foreign Intelligence Surveillance Act (communications internationales) 18

19 Transfert de RP à l extérieur de l UE requiert une protection adéquate (4 options): Consentement de l individu Sphère de sécurité (Safe Harbor) UE-ÉU - FTC Règles d'entreprise contraignantes (BCR) Clauses contractuelles types Union européenne LPRPDE, LPRP = protection adéquate depuis

20 Une multitude de lois fédérales et étatiques concernant la vie privée, la sécurité, la fraude informatique et la divulgation d incident impliquant des RP Protège certains types de renseignements (HIPAA, GLBH, COPPA ) ou certains types d activités (CAN SPAM Act, FCRA ) Plusieurs standards de sécurité (FISMA, PCI-DSS ) États-Unis Ces lois s appliquent même si les RP sont transférés dans un nuage à l extérieur des É.U. (en théorie) ECPA (1986): accès aux communications par le Gouv Interprétation inconsistante Peut décourager l infonuagiqueaux É.U. Pourrait changer bientôt Avis donnés par les barreaux des États (New-York, Pennsylvanie, Oregon, Caroline du Nord ) 20

21 La sécurité et la loi dans les nuages Les FDN peuvent donc être assujettis à plusieurs lois dans plusieurs juridictions Les nuages privés, hybrides ou communautaires peuvent être une solution Facilite la conformité car il est possible de dédier les ressources à un seul ou à un groupe de clients Amazon Cloud Achieves Key Federal Security Standard (2011/09) Google releases FISMA-compliant Apps for Government (2011/04) EMC targets FISMA compliance in cloud networks (2010/08) 21

22 Exemples d organisations qui utilisent le nuage Google American Universityin Cairo BASF Cap Gemini Essilor Grant Thornton KLM Singapore Ministryof Education Konica Minolta Cadillac Fairview University of Alberta University of Amsterdam 22

23 Si ce n est pas interdit par la loi, les utilisateurs/organisations devraient être avisés des requêtes(criminelles et civiles) d accès à leurs informations Aucune divulgation sans consentement Recommandation 1 Accès aux données par les autorités Obligation de résister et de contester Obligation de coopération avec les autorités réglementaires (conjointement) 23

24 Recommandation 2 Utilisation secondaire des données L utilisation secondaire doit être clairement divulguéeet identifiée, en tant que «justification technique» ou «justification d affaire*» pour l utilisation des données Manque de consensus (par contrat, limité ou interdit) Selon la loi de la juridiction Devrait être très limitée dans le cas d une organisation (justification technique seulement) 24

25 Le FDN devrait favoriser la portabilité et l interopérabilité des données Recommandation 3 Portabilité et interopérabilité Ne pas devenir dépendant à 100% du FDN Prévoir des copies de sauvegarde et exportation de données Prévoir les mesures concernant l administration de la preuve électronique, le cas échéant, selon les exigences et les risques sous-jacents. 25

26 Recommandation 4 Sécurité des données Le FDN doit démontrer que des mesures de sécurité appropriéessont en place par le biais d audits et de certifications 26

27 Recommandation 5 Protection des RP (services gratuits) Les services gratuits devraient avoir les mêmes mesures de protectiondes renseignements personnels que les services payants 27

28 Recommandation 6 Destruction des données Les utilisateurs/organisations devraient pouvoir supprimer en tout temps l information transférée dans le nuage Aucune conservation d information une fois le contrat terminé (sauf si obligation légale ou entente avec le FDN) 28

29 Recommandation 7 Responsabilité pour divulgation Prévoir une compensation proportionnelle pour divulgation d information sans consentement Aucune limite de responsabilité pour atteinte à la confidentialité et la sécurité Dans les faits? 29

30 Recommandation 8 Transparence Certaines informations de base devraient être fournies par le FDN (niveaux de service, modèle d affaire, protection légale applicable aux données, personnes à contacter pour questions ou problèmes ) 30

31 Bonnes pratiques pour la vie privée et la sécurité dans les nuages Sécurité de l information en transit (SSL, VPN, etc.) Complexité des mots de passe et authentification forte Contrôle d accès renforcé (authentification à l écran) Sécurité physique des serveurs (centre de données) Entente de niveau de services avec le FDN Vérification des antécédents et cautionnement Cautionnement des employés du FDN Entente de non divulgation et de confidentialité Droit d audit, certification et assurance 31

32 Aller vers le nuage? En général, si le FDN a une bonne réputation, votre information est mieux protégée dans le nuage Ils ont plus de ressources à consacrer à la sécurité Les utilisateurs mobiles n auront plus à transporter d information sur des équipements vulnérables Autres avantages décrits précédemment La juridiction est plus ou moins importante L exécution du contrat doit être assuré Maturité du système juridique Gestion du risque légal 32

33 L avenir de la vie privée dans les nuages? Le monde a moins d'une décennie pour faire de la protection des renseignements personnels et de la vie privée en ligne une priorité avant que ces concepts soient perdus à jamais... les problèmes de confidentialité en ligne ne feront que s'aggraver si les gouvernements ne prennent pas une position ferme. -Commissioner Cavoukian, Ottawa Citizen, August 18, 2010 Si nous n'agissons pas maintenant, je prédis que la vie privée, comme nous la connaissons, aura disparu - perdue, au-delà de notre portée, d'ici Commissioner Cavoukian, International Conference of Data Protection and Privacy Commissioners, Jerusalem, October 28,

34 Questions?

Vie privée et protection des renseignements dans les nuages: réalité ou utopie?

Vie privée et protection des renseignements dans les nuages: réalité ou utopie? Vie privée et protection des renseignements dans les nuages: réalité ou utopie? Me René W. Vergé, cipp/c, cissp, cisa Droit du cyberespace et des technologies de l information Brouillette & Associés, avocats,

Plus en détail

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration

Politique de sécurité de l information. Adoptée par le Conseil d administration Politique de sécurité de l information Adoptée par le Conseil d administration Le 10 novembre 2011 Table des matières PRÉAMBULE 1. GÉNÉRALITÉS... 3 2. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 4 3. DÉFINITIONS... 8

Plus en détail

Énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services Canada, Inc.

Énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services Canada, Inc. Énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services Canada, Inc. Merci de vous procurer et de lire l énoncé sur la protection des renseignements personnels de TeleCheck Services

Plus en détail

Infonuagique 101. L'infonuagique : une brève introduction. Linuq, 23 mai 2012. Avertissement

Infonuagique 101. L'infonuagique : une brève introduction. Linuq, 23 mai 2012. Avertissement Infonuagique 101 L'infonuagique : une brève introduction Linuq, 23 mai 2012 Avertissement Je ne suis pas un spécialiste en infonuagique; Je ne suis pas un architecte technologique; C est ma vue/opinion

Plus en détail

L INFONUNAGIQUE DANS LE CONTEXTE GOUVERNEMENTAL ASPECTS LÉGAUX

L INFONUNAGIQUE DANS LE CONTEXTE GOUVERNEMENTAL ASPECTS LÉGAUX L INFONUNAGIQUE DANS LE CONTEXTE GOUVERNEMENTAL ASPECTS LÉGAUX JOURNÉE DES ACQUISITIONS ET DES TIC 15 octobre 2014 M e Cynthia Morin Direction des affaires juridiques Centre de services partagés du Québec

Plus en détail

L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise

L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise L impact d un incident de sécurité pour le citoyen et l entreprise M e Jean Chartier Président Carrefour de l industrie de la sécurité 21 octobre 2013 - La Malbaie (Québec) Présentation générale La Commission

Plus en détail

PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL

PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL PRÉAMBULE OBJECTIFS PROCESSUS RÉGISSANT L UTILISATION DE LA LIGNE ÉTHIQUE DU BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL DE LA VILLE DE MONTRÉAL PRÉAMBULE Considérant la reconnaissance par la Ville de Montréal (ci-après

Plus en détail

Bâtir son entreprise sur du SOLIDE

Bâtir son entreprise sur du SOLIDE Bâtir son entreprise sur du SOLIDE Pieux Vistech possède une solide équipe à travers le Québec. Elle recherche actuellement de nouveaux distributeurs pour le reste du Canada et à l international. Avec

Plus en détail

RÉPONSE DU CCBE SUR LA CONSULTATION PUBLIQUE DE LA COMMISSION EUROPÉENNE SUR L'INFORMATIQUE EN NUAGE

RÉPONSE DU CCBE SUR LA CONSULTATION PUBLIQUE DE LA COMMISSION EUROPÉENNE SUR L'INFORMATIQUE EN NUAGE RÉPONSE DU CCBE SUR LA CONSULTATION PUBLIQUE DE LA COMMISSION EUROPÉENNE SUR L'INFORMATIQUE EN NUAGE Réponse du CCBE sur la consultation publique de la Commission européenne sur l'informatique en nuage

Plus en détail

POLITIQUE DE RESPECT DE LA VIE PRIVÉE ET DES PRATIQUES DE GESTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

POLITIQUE DE RESPECT DE LA VIE PRIVÉE ET DES PRATIQUES DE GESTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS La présente Politique de respect de la vie privée et des pratiques de gestion des renseignements personnels (ci-après: «Politique») détermine les pratiques de Antirouille Métropolitain MD via ses sites

Plus en détail

Hébergement MMI SEMESTRE 4

Hébergement MMI SEMESTRE 4 Hébergement MMI SEMESTRE 4 24/03/2015 Hébergement pour le Web Serveurs Mutualités Serveurs Dédiés Serveurs VPS Auto-Hébergement Cloud Serveurs Mutualités Chaque Serveur héberge plusieurs sites Les ressources

Plus en détail

La sécurité dans les entreprises en 2005

La sécurité dans les entreprises en 2005 La sécurité dans les entreprises en 2005 Par Michel Guy Paiement, CISSP Conseiller principal CGI / GMSI VP Technologie d infrastructures et de communication Date: 2005-05-6 Plan de la présentation Introduction

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

Quelles assurances proposer? Focus sur le cloud computing

Quelles assurances proposer? Focus sur le cloud computing ACTUALITÉ DU DROIT DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION Quelles assurances proposer? Focus sur le cloud computing Jean-Laurent SANTONI, Docteur en Droit, Président de Clever Courtage, IT risk insurance broker

Plus en détail

Guide sur la politique de la protection des renseignements personnels et des données électroniques de Groupe Cloutier Inc. Annexe 16 Septembre 2015

Guide sur la politique de la protection des renseignements personnels et des données électroniques de Groupe Cloutier Inc. Annexe 16 Septembre 2015 Guide sur la politique de la protection des renseignements personnels et des données électroniques de Groupe Cloutier Inc. Annexe 16 Septembre 2015 Table des matières 1. Protection des renseignements personnels...

Plus en détail

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.)

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011 Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) Les ateliers ENP L Espace Numérique Professionnel vous propose 11 ateliers pour répondre

Plus en détail

L anonymisation en matière de recherche biomédicale. Nathalie Bosmans CPP Tours Ouest I Janvier - février 2010 nathalie.bosmans-2@etu.univ-tours.

L anonymisation en matière de recherche biomédicale. Nathalie Bosmans CPP Tours Ouest I Janvier - février 2010 nathalie.bosmans-2@etu.univ-tours. L anonymisation en matière de recherche biomédicale Nathalie Bosmans CPP Tours Ouest I Janvier - février 2010 nathalie.bosmans-2@etu.univ-tours.fr Plan I- Définitions : 1-Les avantages 2- Les problématiques

Plus en détail

Politique sur la protection des renseignements personnels lors d un sondage

Politique sur la protection des renseignements personnels lors d un sondage Page 1 de 5 Politique sur la protection des renseignements personnels lors d un sondage DATE DE MISE EN VIGEUR 2011-10-17 BUT Cette politique vise à assurer la protection des renseignements personnels

Plus en détail

PRENEZ VOS APPAREILS PERSONNELS. Comment vous protéger lorsque vos employés utilisent leurs appareils personnels au travail?

PRENEZ VOS APPAREILS PERSONNELS. Comment vous protéger lorsque vos employés utilisent leurs appareils personnels au travail? PRENEZ VOS APPAREILS PERSONNELS Comment vous protéger lorsque vos employés utilisent leurs appareils personnels au travail? Prenez vos appareils personnels: Nouvelle approche en matière de mobilité En

Plus en détail

Journée des CPA 2012

Journée des CPA 2012 Journée des CPA 2012 L INFORMATIQUE EN NUAGE EN PME Démystifier Évaluer Aligner Hugo Boutet, B.A.A., Adm.A. Contenu de la présentation Pourquoi? Démystifier Avantages Risques Comparaisons Votre rôle Évolution

Plus en détail

BULLETIN SUR LA TRANSPARENCE ET LA RESPONSABILISATION CBC/RADIO-CANADA FAIT LE POINT

BULLETIN SUR LA TRANSPARENCE ET LA RESPONSABILISATION CBC/RADIO-CANADA FAIT LE POINT BULLETIN SUR LA TRANSPARENCE ET LA RESPONSABILISATION CBC/RADIO-CANADA FAIT LE POINT Octobre 2011, numéro 1 Bienvenue dans le premier numéro du Bulletin sur la transparence et la responsabilisation, qui

Plus en détail

ADARUQ Atelier sur l infonuagique

ADARUQ Atelier sur l infonuagique ADARUQ Atelier sur l infonuagique 25 avril 2016 Guillaume Moutier Directeur du Bureau d Architecture des Technologies de l Information 1 Sommaire L infonuagique, qu est-ce que c est? Quels avantages? Quels

Plus en détail

MEYER & Partenaires Conseils en Propriété Industrielle

MEYER & Partenaires Conseils en Propriété Industrielle Alexandre NAPPEY Conseil en Propriété Industrielle Carole FRANCO Juriste TIC Département Multimédia Aspects juridiques du Cloud Computing INTRODUCTION une infrastructure virtuelle et partagée obtenue à

Plus en détail

«Le partage des données à caractère personnel et le respect de la vie privée à domicile»

«Le partage des données à caractère personnel et le respect de la vie privée à domicile» Conférence Le Point «Maison connectée et intelligente» Paris, 28 mars 2013 Peter Hustinx Contrôleur européen de la protection des données «Le partage des données à caractère personnel et le respect de

Plus en détail

Votre organisme honore-t-il son fardeau de diligence raisonnable dans la gestion d information confidentielle obtenue via Internet?

Votre organisme honore-t-il son fardeau de diligence raisonnable dans la gestion d information confidentielle obtenue via Internet? Votre organisme honore-t-il son fardeau de diligence raisonnable dans la gestion d information confidentielle obtenue via Internet? Me René W. Vergé, CISSP, CISA, CIPP/C Associé principal et avocat-conseil

Plus en détail

SOCIÉTÉ PARKINSON CANADA

SOCIÉTÉ PARKINSON CANADA POLITIQUE EN MATIÈRE DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS SOCIÉTÉ PARKINSON CANADA Adopté par le Conseil national en février 2004 1 OBJET DU MANUEL...2 POLITIQUE EN MATIÈRE DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

Code de conduite des fournisseurs

Code de conduite des fournisseurs Code de conduite des fournisseurs Novembre 2014 1. Introduction La Société canadienne des postes (Postes Canada), une société d État fédérale, vise à maintenir la confiance de tous ses intervenants en

Plus en détail

Data Risks by Hiscox Questionnaire préalable d assurance

Data Risks by Hiscox Questionnaire préalable d assurance 1. Identification du proposant Raison sociale Adresse de la société Code postal Site web 2. Couverture demandée Montant de garantie 500 000 1 000 000 2 000 000 3 000 000 4 000 000 5 000 000 Autre: Franchise

Plus en détail

Introduction à l infonuagique

Introduction à l infonuagique Introduction à l infonuagique Lorsque vous stockez vos photos en ligne au lieu d utiliser votre ordinateur domestique, ou que vous utilisez le courriel Web ou un site de réseautage social, vous utilisez

Plus en détail

Traitement transfrontalier des données personnelles Lignes directrices

Traitement transfrontalier des données personnelles Lignes directrices Commissariat à la protection de la vie privée du Canada LPRPDE Traitement transfrontalier des données personnelles Lignes directrices OBJET Le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada a

Plus en détail

Liste de contrôle relative à la politique en matière de protection de la vie privée

Liste de contrôle relative à la politique en matière de protection de la vie privée Fiche-conseil Liste de contrôle relative à la Pourquoi les organismes de bienfaisance enregistrés doivent-ils avoir une politique en matière de protection? Des lois ont été adoptées par le gouvernement

Plus en détail

L infonuagique démystifiée LE CLOUD REVIENT SUR TERRE. Par Félix Martineau, M. Sc.

L infonuagique démystifiée LE CLOUD REVIENT SUR TERRE. Par Félix Martineau, M. Sc. L infonuagique démystifiée LE CLOUD REVIENT SUR TERRE Par Félix Martineau, M. Sc. Bonjour! Félix Martineau Directeur, Pratique Atlassian, R3D Conseil Objectif Définir clairement ce qu est l infonuagique

Plus en détail

Traitement des Données Personnelles 2012

Traitement des Données Personnelles 2012 5 ème Conférence Annuelle Traitement des Données Personnelles 2012 Paris, le 18 janvier 2012 Les enjeux de protection des données dans le CLOUD COMPUTING Xavier AUGUSTIN RSSI Patrick CHAMBET Architecte

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415(F) Avant-propos Le présent rapport annuel au

Plus en détail

SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES

SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES SECTION 16- CODE DE CONDUITE ET DE PRATIQUES COMMERCIALES 16.1) DÉFINITIONS Les définitions suivantes s appliquent aux lignes directrices : «Compagnie» Désigne la Compagnie SouthEastern Mutual Insurance.

Plus en détail

Le cloud computing c est pour moi?

Le cloud computing c est pour moi? Le cloud computing c est pour moi? Hackfest 2011 OPTIMIZED 4 novembre 2011 - Version 1.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com Votre conférencier Mario Lapointe ing. MBA CISA

Plus en détail

The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014. M elle Rafia BARKAT. Chargée d Etudes Experte

The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014. M elle Rafia BARKAT. Chargée d Etudes Experte The Arab Cloud Computing Study Days Tunis- Tunisia 4-5 December 2014 M elle Rafia BARKAT Chargée d Etudes Experte Quels sont les avantages du Cloud Computing? Quels sont les risques et les principales

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT

CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT Décembre 2014 CONSEIL D ADMINISTRATION MANDAT 1. CRÉATION Le Conseil d administration de la Banque du Canada (le «Conseil») est constitué en vertu de l article 5 de la Loi sur la Banque du Canada (la «Loi»).

Plus en détail

Les défis et nouvelles opportunités du «cloud computing»

Les défis et nouvelles opportunités du «cloud computing» Les défis et nouvelles opportunités du «cloud computing» MODÉRATEUR : Christian Leblanc Fasken Martineau PANÉLISTES : Stéphane Gilker Fasken Martineau Antoine Aylwin Fasken Martineau Jérôme Arnaud OVH

Plus en détail

PRENEZ VOS APPAREILS PERSONNELS. Comment vous protéger lorsque vos employés utilisent leurs appareils personnels au travail?

PRENEZ VOS APPAREILS PERSONNELS. Comment vous protéger lorsque vos employés utilisent leurs appareils personnels au travail? PRENEZ VOS APPAREILS PERSONNELS Comment vous protéger lorsque vos employés utilisent leurs appareils personnels au travail? Prenez vos appareils personnels: Nouvelle approche en matière de mobilité En

Plus en détail

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Communiqué Juin 2011 Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Les provinces du Québec et de l Ontario ont adopté l

Plus en détail

La sécurité des données hébergées dans le Cloud

La sécurité des données hébergées dans le Cloud Conférence IDC Cloud Computing 2012 La sécurité des données hébergées dans le Cloud 25/01/2012 Patrick CHAMBET Responsable du Centre de Sécurité C2S, Groupe Bouygues Planning Quelques rappels Vue simplifiée

Plus en détail

Aide-mémoire pour les administrateurs Liste de vérification

Aide-mémoire pour les administrateurs Liste de vérification Aide-mémoire pour les administrateurs Liste de vérification Prenez note que cette liste ne s applique qu aux organismes de bienfaisance enregistrés qui sont constitués en personne morale ou qui sont établis

Plus en détail

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Audit des contrôles de base pour l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Octobre 2013 Bureau du contrôleur général Pourquoi est-ce important? Les Canadiens s attendent

Plus en détail

Big data et protection des données personnelles

Big data et protection des données personnelles Big data et protection des données personnelles Séminaire Aristote Ecole Polytechnique 15 octobre 2015 Sophie Nerbonne Directrice de la conformité à la CNIL La CNIL : autorité en charge de la protection

Plus en détail

Guide de SÉCURITÉ DE L INFORMATION POUR LE SECTEUR DES SOINS DE SANTÉ

Guide de SÉCURITÉ DE L INFORMATION POUR LE SECTEUR DES SOINS DE SANTÉ ehealth_guide_2010_french_ehealth_guide_2010 4/19/2011 1:45 PM Page 1 Guide de SÉCURITÉ DE L INFORMATION POUR LE SECTEUR DES SOINS DE SANTÉ Information et ressources à l intention des petits cabinets de

Plus en détail

Le Cloud. Généralités & Sécurité. Valentin Lecerf Salon du multimédia et de la photo 2013 - Proville

Le Cloud. Généralités & Sécurité. Valentin Lecerf Salon du multimédia et de la photo 2013 - Proville Le Cloud Généralités & Sécurité Qui suis-je? Expert SharePoint Etudiant Master 2 TIIR Technologies pour les Infrastructures de l'internet et pour leur Robustesse Contributeur Actif Microsoft Me contacter?

Plus en détail

Tiers fournisseurs de services en sécurité des données

Tiers fournisseurs de services en sécurité des données Plusieurs entreprises impartissent les services de gestion et de contrôle de certains ou de tous leurs systèmes d information, de leurs réseaux ou des mécanismes de stockage des données à des fournisseurs

Plus en détail

Recommandations sur le Cloud computing

Recommandations sur le Cloud computing Recommandations sur le Cloud computing EuroCloud, Paris, 25 septembre 2012 Didier GASSE, membre de la Commission nationale de l informatique et des libertés Myriam GUFFLET, Juriste au Service des affaires

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

Clauses de Protection de la Vie Privée du Site Internet. Informations fournies volontairement par un utilisateur du site

Clauses de Protection de la Vie Privée du Site Internet. Informations fournies volontairement par un utilisateur du site Politique générale Vippass de Protection de la Vie privée et des données personnelles sur Internet Vippass respecte votre droit à la vie privée. Le présent documentent vise à identifier quels types de

Plus en détail

Protection des données personnelles de candidat Alstom

Protection des données personnelles de candidat Alstom Protection des données personnelles de candidat Alstom Contents Section 1 L engagement d Alstom envers la protection des données personnelles... 1 Section 2 Definitions:... 1 Section 3 Données personnelles...

Plus en détail

BIG DATA Jeudi 22 mars 2012

BIG DATA Jeudi 22 mars 2012 BIG DATA Jeudi 22 mars 2012 87 boulevard de Courcelles 75008 PARIS Tel :01.56.43.68.80 Fax : 01.40.75.01.96 contact@haas-avocats.com www.haas-avocats.com www.jurilexblog.com 1 2012 Haas société d Avocats

Plus en détail

L'infonuagique, les opportunités et les risques v.1

L'infonuagique, les opportunités et les risques v.1 L'infonuagique, les opportunités et les risques v.1 Avril 2014 Présenté au PMI 2014 Tactika inc. www.tactika.com @tactika http://ca.linkedin.com/in/tactika 1 Contenu de la conférence 1. Les concepts 2.

Plus en détail

En quoi consiste la gestion des dossiers et de l information (GDI)?

En quoi consiste la gestion des dossiers et de l information (GDI)? OBJET Les dossiers et l information sont d importants biens stratégiques pour une organisation et, comme c est le cas d autres éléments organisationnels (ressources humaines, capital et technologie), ils

Plus en détail

L informatique en nuage comme nouvel espace documentaire

L informatique en nuage comme nouvel espace documentaire L informatique en nuage comme nouvel espace documentaire Heather Lea Moulaison @libacat Professeure adjointe, Université du Missouri Congrès des milieux documentaires du Québec 2011 30 novembre 2011 1

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier E6 Veille Technologique Cloud-Computing Jérémy chevalier Table des matières DESCRIPTION :...2 Introduction :...2 Définition du Cloud :...2 Exemple de serveur proposant la solution de Cloud :...2 Les spécificités

Plus en détail

Se conformer à la Loi Informatique et Libertés

Se conformer à la Loi Informatique et Libertés Se conformer à la Loi Informatique et Libertés Le cadre législatif Loi n 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l informatique, aux fichiers et aux libertés modifiée par la loi du 6 août 2004 dite loi Informatique

Plus en détail

Services-conseils et d intégration d applications réseau HP

Services-conseils et d intégration d applications réseau HP Services-conseils et d intégration d applications réseau HP Services HP Données techniques Les Services-conseils et d intégration d applications réseau HP (les «Services») sont en mesure de répondre à

Plus en détail

Conditions générales d hébergement de l application La-Vie-Scolaire.fr

Conditions générales d hébergement de l application La-Vie-Scolaire.fr de l application La-Vie-Scolaire.fr Référence :.. Date : Définitions «Contrat d accès au Service» : désigne le bon de commande, les conditions générales de vente et les éventuels annexes ou avenants conclus

Plus en détail

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL

GROUPE TMX LIMITÉE. (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL 1. Généralités GROUPE TMX LIMITÉE (anciennement la Corporation d Acquisition Groupe Maple) (la «société») MANDAT DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité

Plus en détail

Être conforme à la norme PCI. OUI, c est possible!

Être conforme à la norme PCI. OUI, c est possible! Être conforme à la norme PCI OUI, c est possible! Présentation Réseau Action TI 8 mai 2013 Johanne Darveau Directrice systèmes, portefeuille de projets et support applicatif Technologies de l information

Plus en détail

Le Responsable de l'accès : véritable décideur ou courroie de transmission?

Le Responsable de l'accès : véritable décideur ou courroie de transmission? PRÉSENTÉ À L ASSOCIATION DES CADRES SCOLAIRES DU QUÉBEC, 11 AVRIL 2014 Le Responsable de l'accès : véritable décideur ou courroie de transmission? Prisonnier du cadre imposé par la loi ou habilité à faire

Plus en détail

L infonuagique au gouvernement du Québec

L infonuagique au gouvernement du Québec L infonuagique au gouvernement du Québec Journée des acquisitions et des technologies de l'information et des communications 15 octobre 2014 Portrait des ressources informationnelles (RI) au gouvernement

Plus en détail

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia

Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique. Guillaume Bédard, Directeur des Solutions d Affaires Odesia L Comment assurer le plein potentiel de votre solution analytique ODESIA 1155 University suite 800 Montreal, Qc, Canada H3B 3A7 Phone: (514) 876-1155 Fax: (514) 876-1153 www.odesia.com Guillaume Bédard,

Plus en détail

ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT

ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT ENTENTE D ACCÈS AU CENTRE D ÉCHANGE D INFORMATION DE L INTERNATIONAL FUEL TAX ASSOCIATION, INC. POUR MEMBRE NON PARTICIPANT 1. Parties La présente entente (ci-après «l Entente») est conclue entre le gouvernement

Plus en détail

ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ENGAGEMENT RELATIF À LA PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS COGECO est une société de portefeuille diversifiée qui exerce des activités de câblodistribution, de télécommunication et de radiodiffusion

Plus en détail

La sécurité - Pourquoi? Pourquoi la sécurité? (suite) Confiance Affaires. Pourquoi parler de sécurité? La sécurité informatique, une entrée en matière

La sécurité - Pourquoi? Pourquoi la sécurité? (suite) Confiance Affaires. Pourquoi parler de sécurité? La sécurité informatique, une entrée en matière Pourquoi parler de sécurité Si vous ne pouvez expliquer un concept à un enfant de six ans, c est que vous ne le comprenez pas complètement - Albert Einstein La sécurité - Pourquoi Pourquoi la sécurité

Plus en détail

Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec

Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec Plan d action de la gestion Audit des contrôles de base de Développement économique Canada pour les régions du Québec Opinion de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Plus en détail

La protection ti des données dans l UE

La protection ti des données dans l UE Chambre de Commerce de Luxembourg, 25 mai 2011 La protection ti des données dans l UE Commission Européenne Justice 1 Le cadre européen de protection des données Le rôle de l Union européenne La Directive

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc.

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. Politique en matière de protection des renseignements personnels et de respect de la vie privée. Novembre 2006 LA GESTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

Plus en détail

Pour bien commencer avec le Cloud

Pour bien commencer avec le Cloud Pour bien commencer avec le Cloud Pour s informer sur les solutions et les services du Cloud Pour déterminer si le Cloud correspond à vos besoins Pour bien initialiser votre démarche vers le Cloud I -

Plus en détail

Panorama de l'évolution du cloud. dans les domaines d'orchestration (cloud et virtualisation)

Panorama de l'évolution du cloud. dans les domaines d'orchestration (cloud et virtualisation) Panorama de l'évolution du cloud et des Datacenters ; La sécurité dans les domaines d'orchestration (cloud et virtualisation) Eric Deronzier (YSOSECURE) Rémi Grivel (SynAApS) 1 L évolution des usages TIC

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») CHARTE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS (la «société») 1. Généralités CHARTE DU CONSEIL Le conseil d administration de la société (le «conseil») a pour principale responsabilité la gouvernance

Plus en détail

Proposition pour rente fixe et viagère Pour contrat enregistré et contrat non enregistré

Proposition pour rente fixe et viagère Pour contrat enregistré et contrat non enregistré POU Service à la clientèle Tél. 506-853-6040/1-888-577-7337 Téléc. 506-853-9369/1-855-577-3864 Courriel : services.financiers@assomption.ca Proposition pour rente fixe et viagère Pour contrat enregistré

Plus en détail

Nacira Salvan. Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN. CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain

Nacira Salvan. Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN. CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain Nacira Salvan Responsable Pôle Architecture Sécurité Direction Infrastructure IT SAFRAN Nacira.salvan@safran.fr CRiP Thématique Sécurité de l informatique de demain 03/12/14 Agenda Quelques définitions

Plus en détail

Vers une standardisation des accords de niveau de service

Vers une standardisation des accords de niveau de service Vers une standardisation des accords de niveau de service Analyse du référentiel publié par la Commission européenne le 24 juin 2014 «Cloud Service Level Agreement standardisation guidelines» Eléonore

Plus en détail

INFORMATIQUE ET LIBERTES

INFORMATIQUE ET LIBERTES INFORMATIQUE ET LIBERTES MARCIN SKUBISZEWSKI skubi@skubi.net http://www.skubi.net c Marcin Skubiszewski Informatique et libertés 1 INFORMATIQUE ET LIBERTES De quoi parlons-nous? de données nominatives

Plus en détail

Les Matinales IP&T. Les données personnelles. Le paysage changeant de la protection des données personnelles aux Etats-Unis et en Inde

Les Matinales IP&T. Les données personnelles. Le paysage changeant de la protection des données personnelles aux Etats-Unis et en Inde Les Matinales IP&T Les données personnelles Le paysage changeant de la protection des données personnelles aux Etats-Unis et en Inde Jim Halpert, Avocat associé jim.halpert@dlapiper.com jeudi DLA Piper,

Plus en détail

Avis de non-responsabilité et conditions applicables au site Web

Avis de non-responsabilité et conditions applicables au site Web Avis de non-responsabilité et conditions applicables au site Web IMPORTANT! VOTRE ACCÈS À CE SITE WEB ET LES RENSEIGNEMENTS ET/OU LE CONTENU QUE VOUS Y SOUMETTEZ SONT ASSUJETTIS AUX PRÉSENTES CONDITIONS

Plus en détail

impacts du Cloud sur les métiers IT: quelles mutations pour la DSI?

impacts du Cloud sur les métiers IT: quelles mutations pour la DSI? impacts du Cloud sur les métiers IT: quelles mutations pour la DSI? Intervenants : Diarétou Madina DIENG Directrice Développement Orange business Services Sénégal Brutus Sadou DIAKITE Directeur Systèmes

Plus en détail

«Les dossiers professionnels dans le cloud»

«Les dossiers professionnels dans le cloud» «Les dossiers professionnels dans le cloud» Caroline ZORN Avocat au Barreau de Strasbourg, Docteure en Droit, chargée d enseignements à l Université de Strasbourg, SAF section de Strasbourg Julien GOSSA

Plus en détail

Bénéficiez d une solution Cloud rationalisée et adaptée à vos besoins

Bénéficiez d une solution Cloud rationalisée et adaptée à vos besoins Bénéficiez d une solution Cloud rationalisée et adaptée à vos besoins Le bureau virtuel toujours disponible, n importe où, simplement et de façon totalement sécurisée. Desk-inCloud est une solution (Daas)

Plus en détail

Study Tour Cloud Computing. Cloud Computing : Etat de l Art & Acteurs en Présence

Study Tour Cloud Computing. Cloud Computing : Etat de l Art & Acteurs en Présence Study Tour Cloud Computing Cloud Computing : Etat de l Art & Acteurs en Présence Extraits des études réalisées par MARKESS International Approches d Hébergement avec le Cloud Computing & la Virtualisation

Plus en détail

AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015

AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015 AFDIT I Les contrats Cloud : des contrats clés en main? 15 octobre 2015 Déroulement Rappel : qu est-ce que Syntec Numérique? Une définition du Cloud Computing Les caractéristiques du Cloud Computing Les

Plus en détail

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL

CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL CORPORATION CANADIENNE DE COMPENSATION DE PRODUITS DÉRIVÉS CODE DE CONDUITE DU CONSEIL APPLICATION Le présent code de conduite (le «code du conseil») s applique à vous si vous êtes membre du conseil d

Plus en détail

Outil d évaluation aux fins de la notification en cas d atteinte à la vie privée

Outil d évaluation aux fins de la notification en cas d atteinte à la vie privée Outil d évaluation aux fins de la notification en cas d atteinte à la vie privée Décembre 2006 Commissaire à l information et à la protection de la vie privée de l Ontario David Loukidelis Commissaire

Plus en détail

COMMISSION D ACCÈS À L INFORMATION

COMMISSION D ACCÈS À L INFORMATION Siège Bureau de Montréal Bureau 1.10 Bureau 18.200 575, rue Saint-Amable 500, boulevard René-Lévesque Ouest Québec (Québec) G1R 2G4 Montréal (Québec) H2Z 1W7 Tél. : (418) 528-7741 Tél. : (514) 873-4196

Plus en détail

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence :

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence : STAGIAIRE - DEMANDE D INSCRIPTION AU STAGE AVOCAT - DEMANDE D AUTORISATION D AGIR COMME MAÎTRE DE STAGE Articles 26, 27, 28 et 29 du Règlement sur la formation professionnelle des avocats Ce formulaire

Plus en détail

Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques

Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques Conseil des ressources humaines du secteur culturel (CRHSC) Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents informatiques Politique sur les renseignements personnels Septembre 2004

Plus en détail

LETTRE DE DÉCLARATION CANADIENNE #1 DÉCLARATION D OPÉRATIONS ET AUTRES OBLIGATIONS

LETTRE DE DÉCLARATION CANADIENNE #1 DÉCLARATION D OPÉRATIONS ET AUTRES OBLIGATIONS International Swaps and Derivatives Association, Inc. LETTRE DE DÉCLARATION CANADIENNE #1 DÉCLARATION D OPÉRATIONS ET AUTRES OBLIGATIONS publiée le 23 avril 2014 par International Swaps and Derivatives

Plus en détail

Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI. 9/12/2014 Cloud & Security

Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI. 9/12/2014 Cloud & Security Qualité et ERP CLOUD & SECURITY (HACKING) Alireza MOKHTARI 9/12/2014 Cloud & Security Sommaire Rappel court de Cloud Pour quoi cette sujet est important? Données sensibles dans le Cloud Les risques Top

Plus en détail

Cycle de conférences sur Cloud Computinget Virtualisation. Cloud Computing et Sécurité Pascal Sauliere, Architecte, Microsoft France

Cycle de conférences sur Cloud Computinget Virtualisation. Cloud Computing et Sécurité Pascal Sauliere, Architecte, Microsoft France Cycle de conférences sur Cloud Computinget Virtualisation Cloud Computing et Sécurité Pascal Sauliere, Architecte, Microsoft France Agenda Qu est-ce que le Cloud Computing? NIST Berkeley Sécurité dans

Plus en détail

Options pour le paiement tenant lieu d indemnité de départ Estimation seulement Date :

Options pour le paiement tenant lieu d indemnité de départ Estimation seulement Date : Options pour le paiement tenant lieu d indemnité de départ Estimation seulement Date : Renseignements de l employé Nom : Statut : Indéterminé Terme CIDP : BP/ministère/liste de paie : Salaire annuel (poste

Plus en détail

DEMANDE AU TITRE DU PROCESSUS D ENTENTE À TERME FIXE (Écrire en lettres moulées si vous remplissez le formulaire sur papier)

DEMANDE AU TITRE DU PROCESSUS D ENTENTE À TERME FIXE (Écrire en lettres moulées si vous remplissez le formulaire sur papier) DEMANDE AU TITRE DU PROCESSUS D ENTENTE À TERME FIXE (Écrire en lettres moulées si vous remplissez le formulaire sur papier) PARTIE I DEMANDE EN RÉPONSE À L AVIS DE POSSIBILITÉ D ENTENTE À TERME FIXE SUIVANT

Plus en détail

CENTRE DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX DES ETCHEMINS GESTION DES RESSOURCES MATÉRIELLES POLITIQUE RI-1 POLITIQUE DE SÉCURITÉ DE L INFORMATION ANNEXE A FONDEMENTS JURIDIQUES Cette annexe présente les principales

Plus en détail

L encadrement juridique du Cloud computing

L encadrement juridique du Cloud computing L encadrement juridique du Cloud computing Héloïse Deliquiet, avocat associé, FIDAL Sophie Guicherd, doctorante en droit, Grenoble II H.D., S.G. - ADIRA 16.05.2013 1 I. Le cadre juridique et le fonctionnement

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE 1 Introduction ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Sauvegarder ses données à domicile ou sur Internet Qui n a jamais perdu des photos ou documents suite à une panne

Plus en détail