1. PRINCIPES DE CONSOLIDATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. PRINCIPES DE CONSOLIDATION"

Transcription

1 1. PRINCIPES DE CONSOLIDATION A) PAR INTEGRATION GLOBALE: Les sociétés contrôlées, de droit ou de fait, sont consolidées par intégration globale. B) PAR INTEGRATION PROPORTIONNELLE: Les sociétés contrôlées paritairement sont consolidées par intégration proportionnelle. C) POUR MISE EN EQUIVALENCE: Les sociétés dans lesquelles le Groupe exerce une influence notable, notamment par la détention de droits de vote compris entre 10 et 50%, sont traitées par la mise en équivalence. D) SOCIETES POUR LESQUELLES IL EST DEROGE A CES CRITERES: Les sociétés qui sont en cessation d activité ou dont les résultats sont négligables par rapport à ceux du Groupe sont exclues du périmètre de consolidation. Sont également exclues, les sociétés dont l activité est éloignée de celle du Groupe et dont l impact est insignificant. 2. CRITERES QUI PRESIDENT AUX EVALUATIONS DANS LES COMPTES CONSOLIDES A) REGLES D EVALUATION Les règles d évaluation, qui régissent les comptes consolidés, s inspirent des règles définies au niveau de la maison mère. Les comptes sociaux des sociétés sont, le cas échéant, retraités afin de répondre aux règles énoncées ci-dessous, lorsque ces retraitements occasionnent un impact matériel du point de vue du principe de l image fidèle. 1. FRAIS D ETABLISSEMENT Ces frais ne sont immobilisés que sur décision du Conseil d Administration. Lorsqu ils le sont, ils font l objet d un amortissement sur une durée de 5 ans ou, lorsqu il s agit de frais d émission d emprunts, sur la durée de ces emprunts. 2. IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Les immobilisations incorporelles maintenues à l actif du bilan (principalement des fonds de commerce, des enseignes et des droits d usage d enseignes commerciales) sont amorties en fonction de la durée de vie économique des actifs concernés. 3. ECARTS DE CONSOLIDATION Les écarts de consolidation constatés lors de l entrée d une société dans le périmètre de consolidation, ou lors d une modification du pourcentage détenu dans une société, sont, dans la mesure du possible, imputés aux éléments de l actif et du passif de cette société. Le solde non affecté est inscrit au bilan consolidé sous la rubrique Ecarts de consolidation. Les éléments portés à l actif sont amortis en fonction de leur nature. Les montants imputés à la rubrique Ecarts de consolidation sont, compte tenu du caractère durable des investissements réalisés et de la nature du secteur qui assure un rendement soutenu et peu cyclique, en principe amortis sur une durée de 20 ans ou de 40 ans. La durée est choisie en fonction du pays où l investissement est réalisé: 40 ans pour les pays bénéficiant d une économie mûre et 20 ans pour les pays émergents. 4. IMMOBILISATIONS CORPORELLES Les immobilisations corporelles sont portées à l actif du bilan à leur prix de revient ou à leur valeur conventionnelle d apport. Les immobilisations détenues en leasing immobilier sont valorisées pour un montant égal à la partie des versements échelonnés prévus au contrat représentant la reconstitution en capital de la valeur du bien. Les amortissements sont calculés en fonction de la durée de vie économique des actifs concernés, soit en principe: Immeubles 40 ans Centres de distribution 33 ans Installations, matériel et outillage 10 ans Matériel à usage intensif 3 ans Mobilier 5 ans Matériel roulant 7 ans Les frais accessoires aux constructions sont soit portés à l actif et amortis sur la même durée que les éléments d actif concernés, soit pris en charge l année durant laquelle les dépenses sont exposées. 5. IMMOBILISATIONS FINANCIERES Les participations reprises à la rubrique Entreprises mises en équivalence y figurent pour le montant de la quote-part dans les capitaux propres des sociétés concernées. Les participations détenues dans les autres sociétés sont reprises à leur valeur d acquisition, déduction faite d éventuelles réductions de valeur, lorsque l évaluation fait apparaître une dépréciation durable. 6. STOCKS La méthode choisie pour la valorisation des stocks est celle du FIFO (First In, First Out). Pratiquement, il est procédé comme suit: A) Centres de distribution Les stocks sont inventoriés à leur prix d acquisition net ou au prix du marché à la date de la clôture de l exercice lorsque ce dernier prix est inférieur. B) Points de vente Les stocks sont inventoriés : soit selon la méthode connue sous le nom de Retail Inventory Method appliquée dans les entreprises de distribution et qui correspond à l utilisation du prix de vente des marchandises diminué d un taux de marge moyen pondéré au niveau de la famille d articles (rayon). soit à leur dernier prix d acquisition. 7. CREANCES ET DETTES Les créances et dettes sont enregistrées à leur valeur nominale, déduction faite d éventuelles réductions de valeur pour les créances lorsque l évaluation fait apparaître une dépréciation durable. Les créances et dettes libellées dans une autre devise que la devise de la filiale sont valorisées sur base du cours de change en vigueur à la date de clôture. Les écarts de conversion (par devise) qui en découlent sont pris en charge lorsqu ils sont négatifs et reportés lorqu ils sont positifs. Les différences de change en écarts de conversion provenant de dettes contractées pour le financement d actifs non monétaires sont pris en résultat en respectant le principe du rattachement des charges aux produits auxquels elles sont afférents. 8. PROVISIONS ET IMPOTS DIFFERES Des provisions pour risques et charges sont constituées pour couvrir des pertes ou charges nettement circonscrites quant à leur nature, mais qui, à la date de clôture de l exercice, sont probables ou certaines mais indéterminées quant à leur montant. Il est notamment tenu compte des: obligations en matière de pensions de retraite et de survie, de prépensions et autres pensions ou rentes similaires contractées par les entreprises consolidées en faveur de membres ou anciens membres du personnel; charges fiscales pouvant résulter de la rectification de la base imposable ou du calcul de l impôt, qui ne sont pas déjà comprises dans les estimations d impôts reprises en dettes à un an ou plus; frais importants de restructuration; réserve pour propre-assurance relative aux accidents de travail, litiges vis-à-vis des tiers et accidents de la route; charges que la société serait amenée à supporter du fait de litiges en cours. Des impôts différés sont calculés selon les méthodes du report variable et du calcul global, pour tenir compte des différences temporaires entre les valeurs comptables et fiscales d éléments d actif et de passif repris dans le bilan consolidé. Les impôts différés peuvent avoir deux origines: d une part les comptes annuels des sociétés du Groupe, d autre part les retraitements actés en consolidation. Les latences fiscales actives sont enregistrées dans les comptes consolidés uniquement dans la mesure où elles ont une probabilité raisonnable d être récupérées dans un futur prévisible. Dans une même entité fiscale, les impôts différés actifs et passifs sont compensés. Les soldes actifs sont repris sous une rubrique spécifique des créances à plus d un an. 9. CONVERSION DES DEVISES Les bilans des filiales sont convertis en Euros, sur base du cours en vigueur à la date de clôture de l exercice (cours de clôture). Les comptes de résultats de ces filiales sont convertis sur base du cours moyen journalier, c est-à-dire la moyenne annuelle des cours de chaque jour ouvrable du marché des devises concernées. Les différences provenant de l utilisation du cours moyen journalier en ce qui concerne les résultats et du cours de clôture en ce qui concerne le bilan sont portées sous la rubrique du passif Ecarts de conversion. RAPPORT ANNUEL

2 B. COURS DES DEVISES (en EUR) Cours de clôture Cours moyen journalier USD 1, , , , GRD 0, , , , CZK 2, , , , SKK 2, , , , THB 2, , , , IDR 0, , , , SGD 0, , , , ROL 0, , METHODOLOGIE A. BILAN CONSOLIDE Dans l analyse des différents postes de l actif et du passif, il convient de se rappeler que le taux de clôture du dollar américain, utilisé pour la conversion des bilans des sociétés américaines, est passé de EUR 0,995 à fin 1999 à EUR 1,075 à fin 2000, soit une augmentation de 8,-%. En 2000, les comptes de Hannaford sont consolidés pour la première fois. Les comptes des sociétés du groupe P.G., quant à eux, ont été exclus du bilan consolidé. Certains chiffres de 1999, dans les notes aux comptes consolidés, ont été retraités afin de correspondre à la présentation actuelle. B. COMPTE DE RESULTATS CONSOLIDE Dans l analyse des résultats consolidés, il convient de noter que le cours moyen journalier du dollar américain utilisé pour la conversion des résultats des sociétés américaines est de EUR 1,085 contre EUR 0,939 en 1999, soit une augmentation de 15,6%. Le compte de résultats consolidé comprend les résultats de Hannaford pour les cinq derniers mois et les résultats de P.G. pour les 9 premiers mois de l année. C. TABLEAU DE FINANCEMENT CONSOLIDE Tant la loi belge que les directives européennes sont muettes au sujet de la publication d un tableau de financement et de la méthodologie à suivre pour établir un tel tableau. La méthode retenue par le Groupe est dès lors basée sur les normes internationales édictées par l I.A.S.C. (Internation Accounting Standards Committee), en l occurrence la norme IAS 7 qui prescrit la méthode du tableau des flux de trésorerie. Ce tableau décrit les mouvements de trésorerie provenant des trois types d activités que sont l exploitation, les investissements et le financement. La norme IAS 7 propose deux méthodes pour calculer le flux provenant des opérations d exploitation : la méthode directe par laquelle les principales catégories de rentrées et de sorties de fonds brutes sont enregistrées (paiements reçus des clients, paiements aux fournisseurs,...) pour obtenir le flux net de trésorerie provenant des opérations d exploitation; la méthode indirecte par laquelle le bénéfice net est ajusté en fonction de l effet des transactions à caractère non monétaire (comme les amortissements), ainsi que des transactions relatives aux opérations d investissement ou de financement. Bien que les entreprises soient encouragées à utiliser la méthode directe, le Groupe a choisi, comme la grande majorité des autres sociétés qui publient un tableau de financement, d utiliser la méthode indirecte qui est moins ardue à mettre en oeuvre. En ce qui concerne les mouvements en devises étrangères, tous les flux sur des postes bilantaires ont été convertis au cours moyen des devises concernées, identiques à ceux utilisés pour le compte de résultats. En règle générale, les mouvements de trésorerie sont amplifiés, par rapport à l an dernier, par l augmentation du cours moyen du dollar de 15,6%. 4. FRAIS D ETABLISSEMENT Les frais d établissement représentent les frais d émission d emprunts par Delhaize America et Delhaize Le Lion. Etat des frais d établissement Valeur comptable nette au terme de l exercice précédent Nouveaux frais engagés 19 Amortissements (391) Ecarts de conversion 255 Valeur comptable nette au terme de l exercice Y compris : frais d émission d emprunts ECARTS DE CONSOLIDATION La valeur enregistrée dans cette rubrique correspond à l écart non affecté, lors de l investissement, entre le coût d acquisition des participations et la quote-part détenue dans l actif net comptable correspondant des sociétés. Ces primes d acquisition font l objet d un amortissement au taux annuel de 5% pour les sociétés situées dans des pays émergents et de 2,5% pour les sociétés situées dans des pays bénéficiant d une économie mûre (Etats-Unis). De nouveaux écarts de consolidation ont été reconnus lors de l acquisition de Hannaford (EUR 2.762,2 millions), de Delhaize America (EUR 18,6 millions), de Mega Image (EUR 13,9 millions), de Food Lion Thailand (EUR 2,7 millions) et d autres sociétés en Belgique (EUR 6,3 millions). Les écarts de consolidation ont également baissé de EUR 18,2 millions suite à la vente de P.G. L amortissement des écarts de consolidation est de EUR 39,9 millions. Delhaize America 3.008,4 329,6 Alfa-Beta 6,1 6,6 Delvita 6,1 6,4 Shop N Save 7,4 7,8 Food Lion Thailand 2,6 - Mega Image 13,4 - Part. financières et autres 6,2 18, ,2 369,2 Ecarts de consolidation Au terme de l exercice précédent Transferts d une rubrique à l autre (55.111) Variations de périmètre Amortissements (39.932) Diminution du pourcentage de détention (18.183) Ecarts de conversion (9.536) Valeur comptable nette au terme de l exercice RAPPORT ANNUEL 2000

3 6. IMMOBILISATIONS INCORPORELLES L augmentation des immobilisations incorporelles est principalement due aux immobilisations incorporelles identifiées lors de l acquisition de Hannaford, qui sont les marques (EUR 248,8 millions), le réseau de distribution (EUR 133,7 millions), le personnel (EUR 66,0 millions), les contrats de bail commercialement favorables (EUR 41,6 millions), et des dossiers d ordonnance (EUR 30,1 millions). Etat des immobilisations incorporelles Frais de recherche et Concessions, Brevets, Goodwill Acomptes de développement licences versés Valeur d acquisition Au terme de l exercice précédent Acquisitions Cessions et désaffectations (233) (750) (376) Transferts d une rubrique à une autre Ecarts de conversion (21) (4.882) (7) Variations de périmètre Au terme de l exercice Amortissements et réductions de valeur Au terme de l exercice précédent (41) (1.225) (11.043) (95) Actés à charge du compte de résultats (221) (9.790) (1) (7.023) (1) (42) Annulés Transferts d une rubrique à une autre (7.756) (111) Ecarts de conversion (677) 11 Variations de périmètre (2) Au terme de l exercice (238) (18.637) (18.347) (126) Valeur comptable nette au terme de l exercice (1) Certains montants, alloués aux immobilisations incorporelles, comme résultat de l allocation de la prime de première acquisition, sont relatifs à des écarts de consolidation. En conséquence, l amortissement de ces immobilisations incorporelles (EUR 11,6 millions) a été pris en considération lors du calcul de l amortissement des écarts de consolidation. Plus précisément, le montant d amortissement des immobilisations incorporelles concernées représente EUR 9,7 millions d amortissements de concessions, brevets et licences et EUR 1,9 million d amortissements de goodwill. 7. IMMOBILISATIONS FINANCIERES Mise en équivalence Autres entreprises 1. Participations, actions et parts Au terme de l exercice précédent Acquisitions Cessions et retraits (689) Résultats de l exercice (80) Ecarts de conversion 4 Variations de périmètre (324) Valeur comptable nette au terme de l exercice Créances Au terme de l exercice précédent Additions Remboursements (105) Variations de périmètre Ecarts de conversion (195) Valeur comptable nette au terme de l exercice RAPPORT ANNUEL

4 8. IMMOBILISATIONS CORPORELLES Delhaize America 3.056, ,2 Super Discount Markets 29,8 23,9 Delhaize Belgique 390,7 370,7 Alfa-Beta 106,1 105,6 Delvita 177,5 176,1 Mega Image 6,- - Part. financières et autres 25,7 51, , ,7 Les évolutions importantes des immobilisations corporelles peuvent se résumer comme suit : Acquisitions : 651,4 millions Cessions : (108,-) millions Amortissements : (455,-) millions Ecarts de conversion : 153,9 millions Variations de périmètre : 804,1 millions Les mouvements importants sont principalement dus à l acquisition de Hannaford et à l ouverture de nouveaux magasins par les filiales de Delhaize America. Delhaize America a ouvert 66 nouveaux magasins, fermé 28 magasins existants et ajouté 106 nouveaux magasins grâce à l acquisition de Hannaford. Delhaize America a également rénové 173 supermarchés en Etat des immobilisations corporelles Terrains et Installations, Mobilier et Location- Autres Immobilisations contructions machines et matériel financement immobilisations en cours outillage roulant et droits corporelles et acomptes similaires Valeur d acquisition Au terme de l exercice précédent Acquisitions, y compris la production immobilisée Cessions et désaffectations (45.293) ( ) (11.169) (24.307) (46.789) (3.433) Transferts d une rubrique à une autre (836) (3.892) ( ) Variations de périmètre Ecarts de conversion Au terme de l exercice Plus-values Au terme de l exercice précédent Enregistrés Transferts d une rubrique à une autre Ecarts de conversion (269) Annulés (827) Variations de périmètre (2) Au terme de l exercice Amortissements et réductions de valeur Au terme de l exercice précédent ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) - Actés à charge du compte de résultats (34.498) ( ) (32.958) (41.642) ( ) (1.002) Annulés Transferts d une rubrique à une autre (16) (71) 62 (220) Variations de périmètre (31.102) 134 (2.141) Ecarts de conversion (7.536) (58.036) (8.782) (11.117) (16.174) 29 Au terme de l exercice ( ) ( ) ( ) ( ) ( ) (2.981) Valeur comptable nette au terme de l exercice dont : terrains et constructions installations, machines et outillage mobilier et matériel roulant RAPPORT ANNUEL 2000

5 9. CREANCES A PLUS D UN AN Autres créances Super Discount Markets 1,- 0,8 Delhaize America 5,8 - Delhaize Belgique 0,5 0,3 Autres 0,9 0,9 8,2 2,0 Impôts différés actifs Impôts différés provenant des comptes de Kash n Karry : pertes reportées 15,2 18,3 Autres 1,9 2,3 17,1 20,6 Le montant de EUR 15,2 millions concerne les impôts à récupérer sur les pertes cumulées de Kash n Karry telles qu elles existaient au moment de la reprise de cette société en décembre 1996 (USD 56 millions). Ces pertes peuvent être déduites des bénéfices futurs à concurrence de USD 3,6 millions à USD 6,9 millions par an, en fonction de l année. Si le montant ne peut être utilisé entièrement une année, il peut être reporté à l année suivante. Les dates limites pour la récupération de ces pertes s échelonnent de 2008 à STOCKS Delhaize America 1.512, ,3 Super Discount Markets 23,1 17,9 Delhaize Belgique 231,- 225,3 Alfa-Beta 51,1 49,3 Delvita 30,- 27,7 Mega Image 2,- - Autres sociétés commerciales 14,7 24, , ,- Delhaize America valorise ses marchandises en stock selon la méthode LIFO. Comme pour l exercice précédent, les provisions pour renouvellement de stock résultant de l application de ce procédé ont été extournées en consolidation. 11. CREANCES A UN AN AU PLUS Delhaize America 344,7 241,3 Super Discount Markets 4,8 4,8 Delhaize Belgique 210,9 174,6 Alfa-Beta 8,5 6,2 Delvita 6,8 4,7 Mega Image 0,5 - Part. financières et autres 79,7 17,7 12. PLACEMENTS DE TRESORERIE 655,9 449,3 Le montant de EUR 33,4 millions représente principalement les placements à court terme de Delhaize Belgique. 13. COMPTES DE REGULARISATION Delhaize America 60,2 25,7 Super Discount Markets 1,3 1,1 Delhaize Belgique 17,8 6,6 Alfa-Beta 0,1 0,3 Delvita 8,3 9,- Mega Image 1,3 - Part. financières et autres 2,5 1,5 91,5 44,2 14. CAPITAL ET PRIMES D EMISSION En 2000, deux augmentations de capital ont eu lieu, suite à l exercice de warrants par des cadres de sociétés du Groupe. Le capital a ainsi augmenté de EUR (BEF 20 par nouvelle action créée) et les primes d émission de EUR (BEF par nouvelle action créée). Le 15 décembre 2000, le capital a été converti en euro et a ainsi augmenté de EUR , suite à l incorporation des réserves disponibles, dans le but d arrondir la valeur de chaque action à EUR 0, PLUS-VALUES DE REEVALUATION 18,2 16,6 Il s agit de la plus-value enregistrée en 1981 dans les comptes de la Société, à laquelle s ajoute une plus-value calculée, pour les besoins de la consolidation, sur les supermarchés détenus par Delimmo, ainsi qu une réévaluation, conformément à la loi, des terrains et constructions d Alfa-Beta, enregistrée en RESERVES DU GROUPE Réserves de la maison mère Réserve légale 2,6 2,5 Réserves indisponibles 0,4 0,4 Réserves immunisées 44,- 43,9 Réserves disponibles 15,2 15,7 Bénéfice reporté 4,3 8,8 Sous-total 66,5 71,3 Réserves consolidées 1.101,5 863,9 Total 1.168,- 935,2 En conformité avec les pratiques des années précédentes concernant les opérations de capital dans les filiales, le Groupe Delhaize a comptabilisé directement en réserves l effet positif de dilution de EUR 198,5 millions, provenant essentiellement de l émission d actions nouvelles de Delhaize America aux anciens actionnaires de Hannaford. Comme chaque année, de nouvelles actions ont été émises par Delhaize America dans le cadre de l exercice de stock options. Cela a également généré un léger effet positif de dilution. Réserves du Groupe Au 31 décembre 1999, les réserves du Groupe s élèvent à : Parts du Groupe dans le résultat consolidé Dividendes et tantièmes ( ) Parts du Groupe dans l émission de nouvelles actions par Delhaize America Augmentation de capital de la maison mère par incorporation de réserves et transfert en provenance des plus-values (404) de réévaluations taxées Au 31 décembre 2000, les réserves du Groupe s élèvent à RAPPORT ANNUEL

6 17. ECARTS DE CONVERSION (en millions d EUR) Exercice Sociétés Sociétés Autres Ecarts sur Mouvement Total américaines Eurozone sociétés les résultats de cumulé l exercice 1996 ( * ) (42,2) (4,8) 1,- (12,5) (58,5) (58,5) ,8 (0,3) (4,4) 2,3 70,4 11, (38,9) 0,4 1,3 (5,7) (42,9) (31,-) ,2 (0,1) 0,9 8,9 113,9 82, ,6 (1,6) (0,9) (0,8) 43,3 126,2 142,5 (6,4) (2,1) (7,8) 126,2 ( * ) cumul L évolution positive des écarts de conversion s explique par la hausse de 8% du cours du dollar au 31 décembre 2000, utilisé pour valoriser les comptes de bilan des sociétés américaines. Les écarts de conversion existants, relatifs à des participations situées dans l Eurozone, resteront dans cette rubrique jusqu au moment où elles seront revendues. 18. INTERETS DES TIERS Cette rubrique reprend la part des tiers dans les capitaux propres des sociétés consolidées par intégration globale mais non entièrement détenues par le Groupe Delhaize. Delhaize America 1.470,6 869,- Super Discount Markets 5,- 4,9 Alfa-Beta 29,4 24,4 Part. financières et autres 4,7 7, ,7 905,4 L évolution des intérêts des tiers s explique de la manière suivante : (en millions d EUR) Solde au 31 décembre ,4 Variation du périmètre et des pourcentages d intérêts 479,- Parts des tiers dans le résultat consolidé 95,5 Dividendes attribués au tiers (51,8) Variation des écarts de conversion 79,6 Autres 2,- Solde au 31 décembre ,7 Le mouvement de EUR 479 dans les parts des tiers est principalement dû à l émission par Delhaize America de nouvelles actions pour les anciens actionnaires de Hannaford. 19. PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES Delhaize America 344,9 123,2 Delhaize Belgique 3,6 1,7 Autres 5,1 5,- 353,6 129,9 Le montant relatif à Delhaize America est constitué principalement de provisions pour fermeture de magasins et de réserves pour propre-assurance qui étaient initialement comptabilisées dans les dettes à court terme. Au 31 décembre 2000, les provisions pour fermeture de magasins s élevaient au total à EUR 199,- millions, en augmentation de EUR 92,7 millions par rapport à l année précédente. Cette augmentation est constituée de provisions pour la fermeture de 15 magasins (dont 13 Save n Pack), de provisions pour la relocalisation de 13 magasins dans le cours normal des opérations, ainsi que de provisions pour la fermeture de 26 magasins dans le cadre de l acquisition d Hannaford. 201 magasins sont concernés par ces provisions, dont 187 avaient déjà été fermés au 31 décembre A cette date, le montant de réserve pour propre-assurance s élevait à EUR 116,4 millions. Delhaize America possède une couverture propre pour les accidents de travail, les litiges vis-à-vis de tiers et les accidents de la route, pour un maximum de USD par litige individuel. 20. IMPOTS DIFFERES Impôts différés provenant des comptes de Delhaize America 125,9 (29,7) Impôts sur retraitements de consolidation sur Delhaize America 61,4 51,9 Impôts sur retraitements de consolidation sur Delhaize Belgique 33,2 29,2 Impôts sur retraitements de consolidation sur Alfa-Beta 4,8 2,7 Autres (0,3) 1,1 225,- 55,2 21. DETTES A PLUS D UN AN Les principaux éléments contribuant à l évolution des dettes à long terme sont le remboursement en 2001 par Delhaize America d un emprunt à moyen terme de EUR 131,4 millions (reprises dans les dettes à plus d un an échéant dans l année), et l inclusion des dettes de Hannaford (EUR 217,5 millions). Emprunts obligataires Delhaize America 485,3 423,7 Delhaize Belgique 161,3 163,8 646,6 587,5 Dettes de location-financement Delhaize America 645,3 476,7 Delhaize Belgique 3,1 4,1 Part. financières et autres 0,7 0,9 649,1 481,7 Etablissements de crédit Super Discount Markets 20,3 10,9 Delvita 15,8 20,5 Mega Image 1,1 - Part. financières et autres 0,7 3,5 37,9 34,9 Autres emprunts Delhaize America 5,3-5,3 - Dettes commerciales - 1,3 Autres dettes 11,3 10, , ,- Les échéances des dettes à long terme en devises se répartissent comme suit : Devise >2005 Taux (en millions) moyen EMPRUNTS OBLIGATAIRES : USD 16,8 26,6 13,4 14,4 380,4 8,59% fixe EUR ,3 4,79% fixe DETTES DE LOCATION-FINANCEMENT : USD 47,9 47,4 46,6 46,1 413,0 11,72% fixe EUR 1,2 1,2 0,6 0,1 - - ETABLISSEMENTS DE CRÉDIT : USD 1,1 6,7 11, ,77% variable CZK ,75% variable EUR 0, Les taux sont en moyenne de 8,4%, et de 6,7% si l on excepte les dettes de locationfinancement. 84 RAPPORT ANNUEL 2000

7 Ventilation des dettes à long terme en fonction de leur durée résiduelle Dettes en fonction de leur durée résiduelle échéant dans l année ayant plus d un an mais 5 ans au plus à courir ayant plus de 5 ans à courir (rubrique n 42) (rubrique n 17) (rubrique n 17) Dettes financières Emprunts obligataires non subordonnés Dettes de location-financement et assimilées Etablissements de crédit Autres emprunts Dette commerciale Autres dettes Total DETTES A UN AN AU PLUS Delhaize America 4.175, ,5 Super Discount Markets 24,- 23,9 Delhaize Belgique 1.039,5 884,8 Alfa-Beta 115,8 117,4 Delvita 62,7 64,4 Mega Image 5,- - Part. financières et autres 43,2 71, , ,4 Le montant relatif à Delhaize America est en partie constitué par une dette financière à court terme de EUR millions, contractée dans le cadre de l acquisition de Hannaford. Delhaize America a l intention de refinancer cet emprunt à court terme par un emprunt obligataire à long terme en COMPTES DE REGULARISATION Delhaize America 103,4 91,1 Super Discount Markets 4,- 3,3 Delhaize Belgique 14,3 11,2 Delvita 2,4 2,8 Part. financières et autres 4,3 3,7 128,4 112,1 24. DROITS ET ENGAGEMENTS HORS BILAN GARANTIES REELLES CONSTITUEES OU IRREVOCABLEMENT PROMISES PAR LE GROUPE SUR SES ACTIFS PROPRES Les garanties réelles représentent le montant des inscriptions hypothécaires constituées par Delhaize Belgique et Delhaize America: ENGAGEMENTS D ACQUISITIONS D IMMOBILISATIONS En octobre 2000, Alfa-Beta a conclu un accord pour l acquisition de Trofo pour le prix d environ EUR 66,9 millions, qui sera entièrement payé en numéraire. ECHANGE D ACTIONS En date du 16 novembre 2000, le Conseil d Administration du Groupe Delhaize ainsi que celui de Delhaize America ont conclu un accord d échange d actions. Dans ce contexte, un formulaire F-4 a été introduit auprès de la Securities and Exchange Commission aux U.S.A. et a été approuvé le 26 mars Le Groupe Delhaize émettra de nouvelles actions en faveur des actionnaires de Delhaize America, si l échange d actions est approuvé lors de l Assemblée Générale Extraordinaire des actionnaires de Delhaize America qui se tiendra le 25 avril 2001, pour peu que cette décision soit prise conformément aux termes et aux conditions définis dans le contrat d échange d actions. Le nombre de nouvelles actions qui seront émises par le Groupe Delhaize est estimé à 40,6 millions. OPERATIONS LIEES AUX TAUX D INTERET Préalablement à l émission obligataire programmée devant refinancer la dette liée à l acquisistion de Hannaford, Delhaize America a conclu des contrats de protection contre une éventuelle hausse des taux d intérêts. Ces contrats couvrent le risque d augmentation des rendements des obligations de l Etat américain ( U.S. Treasuries ). Ils sont structurés de manière à couvrir au mieux les risques relatifs aux échéances allant de 5 à 30 ans, attendues sur l émission obligataire. Ils portent sur un montant notionnel total de USD 1,75 milliard. Le Groupe pense que l émission aura lieu. Il pense également que les contrats conclus et les taux s y rapportant, sont fortement correlés avec les taux qui seront payés. CONTRATS DE CHANGE A TERME Delhaize Belgique a conclu des contrats de couverture concernant des prêts et des emprunts ainsi que d autres engagements en devises étrangères. Engagement de vente de devises: INFORMATIONS AU SUJET DES LITIGES IMPORTANTS ET DES AUTRES ENGAGEMENTS IMPORTANTS NON VISES CI-DESSUS Les sociétés du Groupe sont impliquées dans un certain nombre de litiges et procès liés à la marche normale de leurs affaires. Bien que l issue définitive de ces différentes procédures ne puisse être prédite avec certitude, le Groupe estime que les obligations éventuelles qui en découleraient n auront pas d impact significatif sur ses comptes consolidés ou sa trésorerie. ENGAGEMENT EN MATIERE DE PENSION DE RETRAITE ET DE SURVIE EN FAVEUR DES MEMBRES DU PERSONNEL ET DE LEURS DIRIGEANTS Certaines sociétés du Groupe octroient des indemnités lors du départ en pension de leur personnel ou en cas de licenciement. Les obligations qui en découlent sont partiellement provisionnées dans les comptes de ces sociétés et dans les comptes consolidés. Au 31 décembre 2000, le montant des obligations non-provisionnées est estimé à EUR 2,7 millions. DETTES GARANTIES : Dettes (ou partie de dettes) garanties par des sûretés réelles constituées ou irrévocablement promises sur les actifs Dettes financières Emprunts obligataires non-subordonnés Dettes de location-financement et assimilées 993 Etablissements de crédit Dettes fiscales, salariales et sociales Impôts Rémunérations et charges sociales Total RAPPORT ANNUEL

8 25. CHIFFRE D AFFAIRES En millions de devises locales En millions d EUR Chiffre Reclassements Chiffre d affaires Chiffre Prise en compte Contribution dans le chiffre d affaires Variation d affaires total d affaires du % consolidé d intégration Delhaize America ,9 (17,6) (1) , , , ,5 34,4% Super Discount Markets 314,9 314,9 341,7 341,7 295,2 15,7% Delhaize 2.983, , , , ,2 6,5% Alfa-Beta , ,7 475,3 475,3 432,6 9,9% Delvita , ,1 344,1 344,1 311,7 10,4% P.G , ,7 239,6 (119,8) 119,8 151,1 (20,7)% Mega Image , ,- 20,2 20,2 - - Total Asie 228,7 (73,4) 155,3 106,6 45,7% Autres 0,5 0,5 0,2 125,5% Total , ,1 27,0% (1) Autres produits d exploitation L augmentation du chiffre d affaires de Delhaize America qui est de 16,3% en USD, est de 34,4% en EUR du fait de l évolution du cours du dollar. A cours de devises comparables, le chiffre d affaires a connu en 2000 une progression de 13,6% par rapport à REMUNERATIONS Delhaize America 1.783, ,- Super Discount Markets 47,5 38,9 Delhaize Belgique 395,6 375,- Alfa-Beta 48,2 44,4 Delvita 23,9 21,8 Mega Image 0,9 - Autres 28,4 29, , ,2 A cours de devises comparables, les rémunérations et charges sociales du Groupe s élèveraient à EUR 2.080,5 millions, en progression de 15,2%. Effectif moyen du personnel Ouvriers Employés Personnel de direction Frais de personnel a) Rémunérations et avantages sociaux directs b) Cotisations patronales d assurances sociales c) Primes patronales pour assurances extra-légales d) Autres frais de personnel e) Pensions AMORTISSEMENTS Delhaize America 368,2 240,- Super Discount Markets 5,2 4,3 Delhaize Belgique 50,1 48,1 Alfa-Beta 11,4 10,4 Delvita 11,4 9,7 Mega Image 0,2 - Autres 7,5 6,7 Primes d acquisition 51,5 8,7 505,5 327,9 28. RESULTATS D EXPLOITATION Delhaize America 711,9 582,2 Super Discount Markets 0,9 1,9 Delhaize Belgique 93,5 61,7 Alfa-Beta 18,2 9,1 Delvita 4,6 6,9 Mega Image 0,7 - Autres (9,3) (4,9) Amort. primes d acquisition (51,5) (8,7) Fermetures de magasins liées à la marche normale (29,5) - des affaires 739,5 648,2 86 RAPPORT ANNUEL 2000

9 Cash-flow d exploitation En millions de devises locales En millions d EUR Cash-flow Cash-flow Reclassements Retraitements Prise en compte Contribution des sociétés du % d intégration dans le cash flow d exploitation du Groupe Delhaize America 959, ,1 39,- (1) 1.080,1 822,2 Super Discount Markets 5,6 6,1 6,1 6,2 Delhaize Belgique 149,8 149,8 (6,2) (3)(4)(5) 143,6 109,8 Alfa-Beta 9.892,8 29,4 0,9 (1)(2) (0,7) (3) 29,6 19,5 Delvita 590,6 16,6 (0,6) (3) 16,- 16,6 P.G. 63,4 9,6 (4,8) 4,8 6,9 Autres (5,7) (5,1) Total 1.274,5 976,1 (1) Reclassement des charges financières et exceptionnelles. (2) Reclassement des impôts. (3) Frais d établissement. (4) 5% withholding tax sur dividende U.S. (5) Autres. 29. CHARGES FINANCIERES 311,3 149,2 L augmentation des charges financières en 2000 est essentiellement due à un emprunt à court terme contracté dans le cadre de l acquisition d Hannaford, qui a eu lieu le 31 juillet PRODUITS EXCEPTIONNELS 39,- 19,6 Les produits exceptionnels de 2000 se décomposent de la manière suivante : Montant Impact fiscal Plus-values sur cession d immobilisations corporelles 38,- (1,6) Cession de P.G. 32,4 - Autres plus-values 5,6 (1,6) Autres produits exceptionnels 1,0 (0,1) Total 39,- (1,7) 32. IMPOTS ET IMPOTS DIFFERES Les impôts et impôts différés représentent 36,3% du résultat consolidé avant impôts, contre 37,1% l an dernier. Avant résultats exceptionnels, le taux réel d impôts aurait été de 39,2% en 2000, et de 37,1% en Cette augmentation provient principalement du fait de la non déductibilité du goodwill réalisé lors de l acquisition d Hannaford. Les impôts se ventilent par pays comme suit : (en millions d EUR) Taux 2000 Taux 1999 Taux théorique effectif effectif Etats-Unis 38% 123,7 41,1% 174,6 38% Belgique 40,17% 15,9 27,5% 11,4 24% Grèce 35% 5,5 35,9% 2,5 36,6% Autres - 0,6 1,- - Total - 145,7 189,5-31. CHARGES EXCEPTIONNELLES 80,3 17,- Les charges exceptionnelles se décomposent comme suit : Montant Impact fiscal Delhaize America (74,2) 28,2 Provision pour fermetures (32,4) 12,3 Frais de fusion (41,8) 15,9 Moins-values sur cessions d immobilisations (2,6) 1,0 corporelles Autres (3,5) 0,4 Total (80,3) 29,6 RAPPORT ANNUEL

10 33. BENEFICE CONSOLIDE (en millions) Résultat Amortissement Divers Résultats totaux Résultats Retraitements Bénéfice Quote-part Part du Part du en devises goodwill en devises en EUR consolidé des tiers Groupe Groupe Delhaize America 155,5 37,7 59,3 (1) 252,5 274,- 12,2 (4)(6) 286,2 145,9 140,3 136,- Super Discount Markets (0,6) - - (0,6) (0,7) - (0,7) (0,3) (0,4) 0,7 Delhaize Belgique 126,6 - (63,4) (2) 63,2 63,2 4,6 (3)(5)(6) 67,8-67,8 43,1 Alfa-Beta 1.957, ,8 5,8 4,1 (3)(5) 9,9 4,9 5,- 2,2 Delvita (74,2) 22,5 - (51,7) (1,5) 1,- (5) (0,5) - (0,5) (1,7) P.G. 7, ,9 1,2-1,2-1,2 2,- Autres (27,2) 1,1 (6) (26,1) (0,4) (25,7) (7,6) Sous-total ,8 23,- 337,8 150,1 187,7 174,7 Amortissement goodwill, net d impôts (48,-) - (48,-) (21,1) (26,9) (4,8) Fermetures de magasins et résultats exceptionnels, nets d impôts (33,5) - (33,5) (33,4) (0,1) - Total ,3 23,- 256,3 95,6 160,7 169,9 (1) Reclassements d éléments non-récurrents. (2) Reclassements de charges corporate + élimination des dividendes reçus. (3) Retraitement des amortissements. (4) FAS 121 et retraitement des stocks. (5) Retraitement des frais d établissement. (6) Divers. 34. TABLEAU DE FINANCEMENT CONSOLIDE OPERATIONS D EXPLOITATION La trésorerie provenant des opérations d exploitation s est élevée à EUR 670,5 millions en 2000, soit une augmentation de 8,6 % par rapport aux EUR 617,6 millions en OPERATIONS D INVESTISSEMENT La trésorerie provenant des opérations d investissement s est élevée à EUR 3.330,4 millions en 2000 et à EUR 754,5 millions en En 2000, le Groupe a investi EUR millions pour des acquisitions, principalement EUR millions pour la partie payée en liquide lors de l acquisition d Hannaford et EUR 56,3 millions consacrés au rachat d actions Delhaize America en bourse. Les autres acquisitions concernent Mega Image, Amizoo et le rachat du solde des intérêts minoritaires dans Delhome et Delanthuis (Caddy-Home). Les investissements ont augmenté de 3,8% pour atteindre EUR 544,7 millions. OPERATIONS DE FINANCEMENT La trésorerie provenant des opérations de financement s est élevée à EUR 2.515,6 millions en 2000 et à EUR 256,9 millions en La principale raison de cet écart entre 1999 et 2000 provient de l emprunt à court terme de USD 2,7 milliards (EUR 2,9 milliards) contracté lors de l acquisition d Hannaford. 35. COMPTES STATUTAIRES ABREGES DELHAIZE LE LION S.A. Les comptes annuels de la société Etablissements Delhaize Frères et Cie Le Lion S.A. sont présentés ci-dessous dans un schéma abrégé. Conformément au Code des sociétés, ces comptes annuels, le rapport de gestion, ainsi que le rapport du Commissaire sont déposés à la Banque Nationale de Belgique. Ces documents sont également disponibles sur demande à: Delhaize Le Lion S.A., rue Osseghem 53, 1080 Bruxelles. Le Commissaire a exprimé une opinion sans réserve sur ces comptes statutaires. RESUME DES REGLES D EVALUATION Une description complète des règles d évaluation est reprise en annexe des comptes consolidés. Les seules différences concernent les immobilisations corporelles ainsi que les immobilisations financières : 1) Les immobilisations corporelles sont portées à l actif du bilan à leur prix d acquisition ou à leur valeur conventionnelle d apport. Les immobilisations détenues en leasing immobilier sont valorisées pour un montant égal à la partie des versements échelonnés prévus au contrat représentant la reconstitution en capital de la valeur du bien. Les amortissements sont pratiqués sur base de la méthode linéaire aux taux fiscalement admis, c est-à-dire : Terrains : 0,00% /an Constructions : 5,00% /an Centres de distribution : 3,00% /an Installations diverses : 10,00% /an Matériel, outillage : 20,00% /an Matériel à usage intensif : 33,33% /an Mobilier : 20,00% /an Matériel roulant : 25,00% /an Les frais accessoires aux constructions sont amortis dans l exercice durant lequel ils ont été exposés. 2) En principe, les participations restent évaluées à leur prix d acquisition, déduction faite des éventuelles réductions de valeur actées antérieurement. A la fin de chaque exercice social, une évaluation individuelle de chaque titre figu- 88 RAPPORT ANNUEL 2000

11 rant en immobilisations financières est effectuée, de manière à refléter de façon aussi satisfaisante que possible la situation, la rentabilité ou les perspectives de la société concernée. La méthode d évaluation est choisie objectivement, en tenant compte de la nature et des caractéristiques du titre. Elle peut être basée sur l une ou l autre des valeurs traditionnelles utilisées pour de telles appréciations ou bien sur la moyenne, pondérée de manière appropriée, de plusieurs d entre elles. En règle générale, c est la valeur de l actif net, redressée le cas échéant pour tenir compte des plus-values latentes, qui est retenue. Pour des participations établies à l étranger, l évaluation est faite sur base des taux de change de fin d exercice. La méthode d évaluation, ainsi adoptée pour un titre, est employée systématiquement d un exercice à l autre sauf, bien entendu, si l évolution des circonstances interdit la poursuite de son utilisation. Lorsque cette évaluation fait apparaître par rapport à la valeur d inventaire, une dépréciation durable, les titres font l objet d une réduction de valeur égale à la partie durable de la moins-value observée. 3) Le montant affecté en tant que rémunération du capital est une estimation raisonnable du résultat de l exercice comptable 2000, tel qu approuvé lors de l Assemblée Générale du 23 mai 2001, le montant exact du dividende n étant pas encore définitivement connu à cette date. Le montant total dépend du nombre d actions ayant effectivement droit au dividende et ce nombre ne sera connu que dans les semaines qui suivront l Assemblée Générale du 23 mai Cette Assemblée Générale a approuvé la distribution d un dividende brut par action de EUR 1,36 pour l exercice comptable 2000 et ce dividende sera octroyé à toutes les actions qui y ont droit. Le Conseil d Administration proposera, lors de l Assemblée Générale Ordinaire des Actionnaires qui se tiendra en mai 2002, d effectuer les corrections nécessaires au niveau des comptes sociaux, compte tenu du nombre exact d actions qui auront effectivement le droit de recevoir le dividende brut de EUR 1,36 par action. 4) Résumé du bénéfice net par action et du bénéfice net par action plus amortissement des goodwill et exceptionnels de Delhaize Le Lion S.A Bénéfice net par action 2,34 1,23 1,21 Bénéfice net par action plus goodwill et exceptionnels 2,35 1,24 1,29 COMPTES STATUTAIRES ABREGES DELHAIZE LE LION S.A. Bilan statutaire en milliers d EUR (après affectation) ACTIF ACTIFS IMMOBILISES Frais d établissement Immobilisations corporelles Immobilisations financières ACTIFS CIRCULANTS Créances commerciales à plus d un an Stocks et commandes en cours d exécution Créances commerciales à un an au plus Placements de trésorerie Valeurs disponibles Comptes de régularistion TOTAL DE L ACTIF PASSIF CAPITAUX PROPRES Capital Réserve disponible Autres réserves Bénéfice reporté PROVISIONS ET IMPOTS DIFFERES DETTES FINANCIERES A plus d un an A un an au plus DETTES COMMERCIALES AUTRES DETTES Autres dettes à un an au plus Comptes de régularisation TOTAL DU PASSIF Compte de résultats statutaires PRODUITS D EXPLOITATION Chiffre d affaires Autres produits d exploitation CHARGES D EXPLOITATION Approvisionnements et marchandises Rémunérations, charges sociales et pensions Autres charges d exploitation RESULTAT D EXPLOITATION Produits des immobilisations financières Charges et produits financiers BENEFICE COURANT AVANT IMPOTS Produits exceptionnels Charges exceptionnelles RESULTAT DE L EXERCICE AVANT IMPOTS Transfert (-)/ prélèvement (+) aux impôts différés Impôts RESULTAT DE L EXERCICE Transfert (-)/ prélèvement (+) aux réserves immunisées RESULTAT DE L EXERCICE A AFFECTER en milliers d EUR ( ) ( ) (60.934) (32.707) (772) (806) (10) 14 (9.720) (7.294) (15) RAPPORT ANNUEL

12 ETAT DU CAPITAL Capital social Capital souscrit (rubrique 100 du passif) Au terme de l exercice précédent Emission de nouvelles parts sociales Régularisation du capital en EUR Au terme de l exercice Représentation du capital Catégories d actions parts sociales sans désignation de valeur nominale Actions nominatives ou au porteur Nominatives Au porteur Engagements d émission d actions Suite à l exercice de droits de souscription Nombre de droits de souscription en circulation Montant du capital à souscrire Nombre maximum correspondant d actions à émettre Capital autorisé non-souscrit Montant en milliers d EUR Nombre d actions Montant en Nombre milliers d EUR d actions FILIALES I. INDICATIONS CONCERNANT LES FILIALES A) COMPRISES DANS LA CONSOLIDATION PAR INTEGRATION GLOBALE Actions détenues (en %) Directement Indirectement AIDI CENTER S.P.R.L. Rue Osseghem 53, 1080 Bruxelles T.V.A.: BE % ALBATROS S.A. Rue Osseghem 53, 1080 Bruxelles T.V.A.: BE % ALFA-BETA VASSILOPOULOS S.A. 81, Spata Ave., Gerakas, Athènes, Grèce T.V.A.: EL ,65% ANISERCO S.A. Rue Osseghem 53, 1080 Bruxelles T.V.A.: BE ,19% 27,81% ATHENIAN REAL ESTATE DEVELOPMENT, Inc. PO Box 1000, Portland, ME 04104, U.S.A. 100% ATLAS A.S. Za Panskou zahradou 1, Rudna U Prahy, République Tchèque 100% BEL-THAI SUPERMARKETS 55, Moo 1 Srinakarin Road 100% Nongborn, Pravate, Bangkok, Thaïlande BIRDSHOP S.P.R.L. Rue Osseghem 53, 1080 Bruxelles T.V.A.: BE % BONEY WILSON & SONS, Inc. PO Box 1000, Portland, ME 04104, U.S.A. 100% BOXER S.P.R.L. Rue Osseghem 53, 1080 Bruxelles T.V.A.: BE % DELANTHUIS N.V. Schijnpoortweg 121, 2170 Merksem T.V.A.: BE % 14% DELHAIZE AMERICA, Inc Executive Drive, Salisbury NC , U.S.A. 26,88% 18,24% DELHAIZE THE LION AMERICA, Inc. 950, East Paces Ferry Road, Atlanta, GA 30326, U.S.A. 100% DELHAIZE THE LION ASIA, Ltd. Unit 1603, 16th floor, Fairmont House, 8 Cotton Tree Drive, Hong-Kong 100% DELHAIZE THE LION COORDINATION CENTER S.A. Rue Osseghem 53, 1080 Bruxelles T.V.A.: BE % DELHAIZE THE LION NEDERLAND B.V. Martinus Nijhofflaan 2, 2624 ES Delft, Pays-Bas T.V.A.: NL B % DELHAIZE THE LION PACIFIC 55, Moo 1 Srinakarin Road 100% Nongborn, Pravate, Bangkok, Thaïlande DELHOME S.A. Bld de l Humanité 219/221, 1620 Drogenbos T.V.A.: BE % 20% 90 RAPPORT ANNUEL 2000

13 DELIMMO S.A. Rue Osseghem 53, 1080 Bruxelles T.V.A.: BE % DELNEMO A.S. Za Panskou zahradou 1, Rudna U Prahy, République Tchèque 100% DELREST, Inc. 950, East Paces Ferry Road, Atlanta, GA 30326, U.S.A. 100% DELSHOP S.A. Rue Osseghem 53, 1080 Bruxelles T.V.A.: BE % DELVITA A.S. Za Panskou zahradou 1, Rudna U Prahy, République Tchèque 100% DELVITA S.R.O. Tomasikova 14, Bratislava, Slovaquie 100% ESSEX REALTY CORP. PO Box 1000, Portland, ME 04104, U.S.A. 100% FOOD LION, LLC Executive Drive, Salisbury NC , U.S.A. 100% FRIPPIAT S.A. Rue de Fragnée 57, 4000 Liège T.V.A.: BE % GILLO S.P.R.L.. Rue Osseghem 53, 1080 Bruxelles T.V.A.: BE % HANNABRO, Co. PO Box 1000, Portland, ME 04104, U.S.A. 100% HANNAFORD BROS., Co. PO Box 1000, Portland, ME 04104, U.S.A. 100% HANNAFORD LICENSING CORP. PO Box 1000, Portland, ME 04104, U.S.A. 100% HANNAFORD PROCUREMENT CORP. PO Box 1000, Portland, ME 04104, U.S.A. 100% HANNAFORD TRUCKING COMPANY PO Box 1000, Portland, ME 04104, U.S.A. 100% HANNCOT., Inc. PO Box 1000, Portland, ME 04104, U.S.A. 100% JAN VAN GENT S.P.R.L. Rue Osseghem 53, 1080 Bruxelles T.V.A.: BE % KASH N KARRY FOOD STORES, Inc Harney Road, Tampa, FA 33610, U.S.A. 100% MARTIN S FOODS OF SOUTH BURLINGTON, Inc. PO Box 1000, Portland, ME 04104, U.S.A. 100% MEGA DOI Soeseaua Viitorului 182 bloc 49, Scara 2, Sector 2, Bucarest, Roumanie 85,96% MEGA DOLPHIN Soeseaua Viitorului 182 bloc 49, Scara 2, Sector 2, Bucarest, Roumanie 59,33% MEGA IMAGE Soeseaua Viitorului 182 bloc 49, Scara 2, Sector 2, Bucarest, Roumanie 51% PLAIN STREET PROPERTIES, Inc. PO Box 1000, Portland, ME 04104, U.S.A. 100% POINTS PLUS PUNTEN S.A. Rue Osseghem 53, 1080 Bruxelles T.V.A.: BE % PROGRESSIVE DISTRIBUTORS, Inc. PO Box 1000, Portland, ME 04104, U.S.A. 100% PT LION SUPER INDO Jl. Ancol I n 9-10, Ancol Barat, Jakarta 14430, Indonésie 51% REDELCOVER S.A. Avenue de la Gare 65, 1611 Luxembourg, Grand Duché du Luxembourg 100% SERDELCO S.A. Avenue de la Créativité 4, Villeneuve d Ascq, France T.V.A.: FR % SHOP N SAVE - MASS., Inc. PO Box 1000, Portland, ME 04104, U.S.A. 100% SUPER DISCOUNT MARKETS, Inc. Thornton Road 420, Lithia Springs, GA 30057, U.S.A. 60% SUPER DOLPHIN Soeseaua Viitorului 182 bloc 49, Scara 2, Sector 2, Bucarest, Roumanie 51% VADIS S.P.R.L. Rue Osseghem 53, 1080 Bruxelles T.V.A.: BE % WAMBACQ & PEETERS S.A. Isidoor Crockaertstraat 25, 1731 Zellik T.V.A.: BE % WINTRUCKS S.A. Isidoor Crockaertstraat 25, 1731 Zellik T.V.A.: BE % 80% B) COMPRISE DANS LA CONSOLIDATION PAR INTEGRATION PROPORTIONNELLE Directement Indirectement SHOP N SAVE 48, Lorong 21Geylang, Tai Thong Hung Building 04-01, Singapour 49% II. INDICATIONS CONCERNANT LES ENTREPRISES ASSOCIEES Part du capital détenu A) TRAITEES PAR MISE EN EQUIVALENCE DEBARRY CENTER Orange Park, Floride, U.S.A. 50% B) NON MISE EN EQUIVALENCE HOMERUNS.COM PO Box 1000, Portland, ME 04104, U.S.A. 8% SPECIAL EVENT S.A. Rue Marché-aux-Herbes 105, 1000 Bruxelles T.V.A.: BE % RAPPORT ANNUEL

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Hal, le 11 décembre 2006 RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Par rapport aux chiffres publiés précédemment (le 19

Plus en détail

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an Plan Comptable Minimum Normalisé (PCMN) des services résidentiels, d accueil de jour et de placement familial pour personnes handicapées Mise à jour au 01.01.2002 1. Fonds propres, provisions et impôts

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

Comptes Consolidés 30/06/2014

Comptes Consolidés 30/06/2014 Comptes Consolidés 30/06/2014 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS 2012

COMPTES CONSOLIDÉS 2012 ÉNERGIE ENVIRONNEMENT EAU ÉOLIEN RÉSEAUX HOLDING WALLON 2 Commentaires des comptes consolidés 1. ACQUISITION ET PÉRIMÈTRE Le périmètre de consolidation et les pourcentages détenus sont présentés dans le

Plus en détail

Comptes Consolidés 31/12/2013

Comptes Consolidés 31/12/2013 Comptes Consolidés 31/12/2013 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2011 Projet En cours d audit. Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2011

Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2011 Projet En cours d audit. Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2011 Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 2011 Projet En cours d audit Etats financiers consolidés 2011 Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 2011 Projet En cours d audit Sommaire

Plus en détail

68 Bilan consolidé 70 Compte de résultats consolidé 71 État consolidé du résultat global 72 État consolidé des variations des capitaux propres 74

68 Bilan consolidé 70 Compte de résultats consolidé 71 État consolidé du résultat global 72 État consolidé des variations des capitaux propres 74 ÉTATS FINANCIERS 68 Bilan consolidé 70 Compte de résultats consolidé 71 État consolidé du résultat global 72 État consolidé des variations des capitaux propres 74 Tableau des flux de trésorerie consolidé

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des participations

Plus en détail

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Chiffres clés 2012 Croissance des ventes du Groupe : +0,9% à 76,8

Plus en détail

LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES

LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES Informations relatives au passage aux normes IFRS pour l'établissement des états financiers Introduction

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Objectif L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des impôts sur le résultat. La question principale en matière

Plus en détail

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 SOCIETE DE GESTION DES PARTICIPATIONS DE L ETAT TOURISME & HOTELLERIE ENTREPRISE DE GESTION HOTELIERE CHAINE EL AURASSI SOCIETE PAR ACTIONS AU CAPITAL DE 1.500.000.000

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 Pages Bilan 2 Etat des engagements hors bilan 3 Etat de résultat 4 Etat des flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers 6 Bilan Arrêté au 30 JUIN 2015 (Unité

Plus en détail

I.P.C.F. INSTITUT PROFESSIONNEL DES COMPTABLES ET FISCALISTES AGREES

I.P.C.F. INSTITUT PROFESSIONNEL DES COMPTABLES ET FISCALISTES AGREES Plan comptable I.P.C.F. INSTITUT PROFESSIONNEL DES COMPTABLES ET FISCALISTES AGREES PLAN COMPTABLE (*) NOVEMBRE 2009 I.P.C.F. Avenue Legrand 45 1050 BRUXELLES Tél.: 02/626.03.80 Fax: 02/626.03.90 E-mail:

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101 États Financiers consolidés.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100.2 Bilan au 31 décembre 2008 101.3 Tableaux de passage des capitaux propres du 1 er janvier 2007 au 31 décembre 2008 102. Tableau

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Louvain-la-Neuve, le 18 mars 2010, 18h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET INVESTISSEMENTS Nous clôturons 2009 de manière contrastée. Tout d abord, les

Plus en détail

Comptes consolidés Au 31 décembre 2014

Comptes consolidés Au 31 décembre 2014 Comptes consolidés Au 31 décembre 2014 SCHNEIDER ELECTRIC - 2014 1 SOMMAIRE Comptes consolidés au 31 décembre 2014... 3 Compte de résultat consolidé... 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés... 5

Plus en détail

PLAN COMPTABLE NORMALISE

PLAN COMPTABLE NORMALISE PLAN COMPTABLE NORMALISE Classe 1 : COMPTES DE CAPITAUX, DE PROVISIONS ET DE DETTES FINANCIERES 10 Capital ou dotation des succursales et comptes de l exploitant 101 Capital souscrit (Sociétés de capitaux

Plus en détail

GROUPE D ALIMENTATION MTY INC.

GROUPE D ALIMENTATION MTY INC. États financiers consolidés de GROUPE D ALIMENTATION MTY INC. Exercices clos les 30 novembre 2013 et 2012 États consolidés des résultats Exercices clos les 30 novembre 2013 et 2012 2013 2012 $ $ Produits

Plus en détail

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière IFRS 1 Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière Objectif 1 L objectif de la présente Norme est d assurer que les premiers

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 1 EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 S O M M A I R E COMPTES CONSOLIDES Bilan consolidé...4 Compte de résultat consolidé...6 Tableau de flux de trésorerie consolidé...7 NOTES ANNEXES

Plus en détail

Comptes consolidés Au 31 décembre 2012

Comptes consolidés Au 31 décembre 2012 Comptes consolidés Au 31 décembre 2012 Sommaire COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2012... 3 Compte de résultat consolidé... 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés... 5 Bilan consolidé... 6 État de

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014 Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

PARTIE B - NOTES ANNEXES AUX COMPTES SOCIAUX

PARTIE B - NOTES ANNEXES AUX COMPTES SOCIAUX PARTIE B - NOTES ANNEXES AUX COMPTES SOCIAUX Note 1. Informations générales et faits marquants La société Bricorama SA et ses filiales exploitent en France, au Benelux et en Espagne un réseau de grandes

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BINCKBANK N.V.

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BINCKBANK N.V. PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) BINCKBANK N.V. Société anonyme de droit néerlandais. Siège social : Barbara Strozzilaan, 1083 HN Amsterdam, Pays-Bas. Comptes

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS 2014

COMPTES CONSOLIDÉS 2014 COMPTES CONSOLIDÉS 2014 COMPTES CONSOLIDÉS 2014 2 1 Compte de résultat consolidé 2 2 État du résultat global consolidé 3 3 État de la situation financière consolidée 4 4 Tableau des flux de trésorerie

Plus en détail

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 Relatif aux modalités de première application du règlement du CRC n 99-02 par les sociétés dont les instruments

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS DE PAGES JAUNES LIMITÉE (auparavant «Yellow Média Limitée»)

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS DE PAGES JAUNES LIMITÉE (auparavant «Yellow Média Limitée») ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS DE PAGES JAUNES LIMITÉE (auparavant «Yellow Média Limitée») 31 décembre 2014 Table des matières Rapport de l auditeur indépendant... 2 États consolidés de la situation financière...

Plus en détail

VEOLIA ENVIRONNEMENT - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2013

VEOLIA ENVIRONNEMENT - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés 31 décembre 2013 Sommaire ETATS FINANCIERS CONSOLIDES... 1 COMPTES CONSOLIDES... 4 1.1 État de la situation financière consolidée... 4 1.2 Compte de résultat consolidé... 6

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION 1 - DEFINITIONS 2 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS DONNEES EN CREDIT-BAIL 3 - RESTRUCTURATION DES LOYERS IMPAYES 4 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS

Plus en détail

LES CRÉANCES ET LES DETTES

LES CRÉANCES ET LES DETTES LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Définition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail

Notes annexes. 1. Méthodes comptables. 1.A Principales méthodes comptables

Notes annexes. 1. Méthodes comptables. 1.A Principales méthodes comptables Notes annexes (Montants en millions de dollars canadiens, à l exception des montants par action et sauf indication contraire) 1. Méthodes comptables 1.A Principales méthodes comptables Description des

Plus en détail

---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/06/2013 --------------------------------------

---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/06/2013 -------------------------------------- RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 1 er janvier 30 juin 2013 ---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/ -------------------------------------- Société anonyme au capital

Plus en détail

KBC GROUP NV SUPPLÉMENT (N 1) AU PROSPECTUS DE BASE EN DATE DU 10 FÉVRIER 2015. KBC Group NV (société à responsabilité limitée de droit belge)

KBC GROUP NV SUPPLÉMENT (N 1) AU PROSPECTUS DE BASE EN DATE DU 10 FÉVRIER 2015. KBC Group NV (société à responsabilité limitée de droit belge) Ce document est la traduction du Supplément N 1 au Prospectus de Base rédigé en anglais qui a été approuvé par la FSMA. En cas de contradictions entre la version anglaise et la version française du Supplément

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX COLLEGE Réunion du mardi 1 er juillet 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE - NORME N 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE NORME

Plus en détail

Comptes Consolidés 2014

Comptes Consolidés 2014 Comptes Consolidés 2014 Page 1 4.2 Comptes consolidés 4.2.1 Compte de résultat consolidé... 3 4.2.2 Résultat global consolidé... 4 4.2.3 Situation financière consolidée... 5 4.2.4 Variation des capitaux

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

IPSAS 2 TABLEAUX DES FLUX DE TRÉSORERIE

IPSAS 2 TABLEAUX DES FLUX DE TRÉSORERIE IPSAS 2 TABLEAUX DES FLUX DE TRÉSORERIE Remerciements La présente Norme comptable internationale du secteur public s inspire essentiellement de la Norme comptable internationale IAS 7 Tableaux des flux

Plus en détail

1. Définition des composantes de la trésorerie

1. Définition des composantes de la trésorerie Avis n 2015-06 du 3 juillet 2015 relatif à la norme 10 «Les composantes de la trésorerie» du Recueil des normes comptables de l Etat Le Conseil de normalisation des comptes publics a adopté le 3 juillet

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1 Principaux éléments des comptes 2004 IFRS 1 Avertissement Veolia Environnement est une société cotée au NYSE et à Euronext Paris et le présent document contient des «déclarations prospectives» (forward-looking

Plus en détail

Rapport de la direction

Rapport de la direction Rapport de la direction Les états financiers consolidés de Industries Lassonde inc. et les autres informations financières contenues dans ce rapport annuel sont la responsabilité de la direction et ont

Plus en détail

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations La nouvelle Swiss GAAP RPC 30 regroupe toutes les règles applicables aux comptes. Ce qui implique que toutes les autres Swiss GAAP RPC font référence aux comptes individuels. Quelles sont les questions

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

COMPTES ANNUELS: modèle complet pour entreprises. en euros (EUR)

COMPTES ANNUELS: modèle complet pour entreprises. en euros (EUR) BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE Centrale des bilans COMPTES ANNUELS: modèle complet pour entreprises en euros (EUR) Des informations concernant le dépôt des comptes annuels et consolidés sont disponibles

Plus en détail

États financiers consolidés. Pour l exercice 2013

États financiers consolidés. Pour l exercice 2013 États financiers consolidés Pour l exercice 2013 COMPTES CONSOLIDÉS DE RÉSULTAT (en millions de dollars canadiens, sauf les montants par action) Pour les exercices clos les 31 décembre 2013 2012 Produits

Plus en détail

Actif. B. Actifs incorporels (état n 1) II. Immobilisations incorporelles 2. Autres immobilisations incorporelles

Actif. B. Actifs incorporels (état n 1) II. Immobilisations incorporelles 2. Autres immobilisations incorporelles 36 Accédez à des informations complémentaires via www.integrale2013.be/fr/bilan 07 Actif (x 1.000 ) 2013 2012 B. Actifs incorporels (état n 1) II. Immobilisations incorporelles 2. Autres immobilisations

Plus en détail

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août Table des matières Bilans consolidés résumés... 1 États consolidés résumés du résultat net... 2 États consolidés résumés du résultat global...

Plus en détail

Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats de l émetteur

Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats de l émetteur COMPTES CONSOLIDÉS 2013 Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats de l émetteur 1 Informations financières historiques 3 Comptes de résultat consolidés

Plus en détail

GROUPE ALPHA MOS ETAT DE SITUATION FINANCIERE

GROUPE ALPHA MOS ETAT DE SITUATION FINANCIERE En K GROUPE ALPHA MOS ETAT DE SITUATION FINANCIERE Actif 30/09/2010 30/09/2009 Note Net Net Actifs non-courants Immobilisations incorporelles III-4 443 134 Ecarts d'aquisition III-2 484 484 Immobilisations

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS FONDATION D ENTREPRISE CHANEL 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS Exercice du 18 juin 2011 au 31 décembre 2012 SOMMAIRE COMPTES ANNUELS ANNEXE 6 1. Faits caractéristiques

Plus en détail

Rapport financier semestriel au 30 juin 2013 de BSB Rapport financier. Ajustement de l offre commerciale. Extension de l empreinte métier

Rapport financier semestriel au 30 juin 2013 de BSB Rapport financier. Ajustement de l offre commerciale. Extension de l empreinte métier Rapport financier semestriel 2013 Solife EBIT et EBITDA en hausse Nouveaux contrats majeurs Nouveau centre de développement Ajustement de l offre commerciale Extension de l empreinte métier Lancement d

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 225 17 décembre 2010. S o m m a i r e NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES POUR LES ENTREPRISES

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 225 17 décembre 2010. S o m m a i r e NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES POUR LES ENTREPRISES MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3633 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 225 17 décembre 2010 S o m m a i r e NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES

Plus en détail

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Comptabilité approfondie Chapitre 7 1 Pourquoi consolider? La société A a acheté la société B. La somme payée s élève à 9 500 par achat des titres du capital

Plus en détail

Les résultats du premier semestre 2007 sont encore totalement affectés par la situation stratégique antérieure et les charges du passé.

Les résultats du premier semestre 2007 sont encore totalement affectés par la situation stratégique antérieure et les charges du passé. De Rouck Geomatics poursuit la mise en œuvre de son plan de réorientation stratégique. Les résultats du premier semestre sont encore affectés par la situation stratégique antérieure. Au cours du premier

Plus en détail

Rapport de la direction. Rapport des vérificateurs

Rapport de la direction. Rapport des vérificateurs États financiers consolidés au 30 novembre Rapport de la direction Relativement aux états financiers consolidés Les états financiers consolidés de Quincaillerie Richelieu Ltée (la «Société») ainsi que

Plus en détail

AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE

AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE Avis portant plan et règles de fonctionnement des comptes et présentation des états financiers des entités d assurances et /ou de réassurances.

Plus en détail

Cegedim : Une année 2014 stratégique

Cegedim : Une année 2014 stratégique SA au capital de 13 336 506,43 euros R. C. S. Nanterre B 350 422 622 www.cegedim.com COMMUNIQUE DE PRESSE Page 1 Information Financière annuelle au 31 décembre 2014 IFRS - Information Réglementée Auditée

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 décembre 2013 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 4 COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2013 4 ETAT DU RESULTAT NET ET DES VARIATIONS D ACTIFS ET DE PASSIFS COMPTABILISEES

Plus en détail

Activation des frais de constitution d'une société

Activation des frais de constitution d'une société I. Frais d'établissement Sont portés sous cette rubrique, s'ils ne sont pas pris en charge à un autre titre durant l'exercice au cours duquel ils ont été exposés, les frais qui se rattachent à la constitution,

Plus en détail

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Bilan Compte de résultat Tableau des flux de trésorerie Variation des capitaux propres Annexe aux comptes consolidés 1 Transition aux normes IFRS 2 Principes et

Plus en détail

Président du Conseil d'administration

Président du Conseil d'administration ! 40! 15/07/2003! 457.006.788! 25! EUR!!-----+--------------------+--------------+-----+-----! ---------------! NAT.! Date du dépôt! N! P.! D.! 03462.1987! C 1.! C O M P T E S A N N U E L S E N M I L L

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DES ETABLISSEMENTS DELHAIZE FRERES ET CIE LE LION (GROUPE DELHAIZE) SUR L EXERCICE 2005

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DES ETABLISSEMENTS DELHAIZE FRERES ET CIE LE LION (GROUPE DELHAIZE) SUR L EXERCICE 2005 RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DES ETABLISSEMENTS DELHAIZE FRERES ET CIE LE LION (GROUPE DELHAIZE) SUR L EXERCICE 2005 Conformément au Code belge des sociétés et aux statuts de la société, veuillez

Plus en détail

GROUPE EDF RAPPORT ANNUEL 2005 ÉTATS FINANCIERS

GROUPE EDF RAPPORT ANNUEL 2005 ÉTATS FINANCIERS GROUPE EDF RAPPORT ANNUEL 2005 ÉTATS FINANCIERS 3 États financiers Comptes consolidés au 31 décembre 2005 5 Rapport des Commissaires aux comptes 111 Comptes individuels d Électricité de France résumés

Plus en détail

2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009

2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009 2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009 FISCALITE DES ENTREPRISES - UF 661 - IMPOT DES SOCIETES 1. Il s agit d une SPRL comptant deux associés gérants dont l un n est pas rémunéré. 2. La société

Plus en détail

COMPTES ANNUELS : schéma complet en milliers d'euros (EUR)

COMPTES ANNUELS : schéma complet en milliers d'euros (EUR) BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE Centrale des bilans COMPTES ANNUELS : schéma complet en milliers d'euros (EUR) Des informations concernant le dépôt des comptes annuels et consolidés sont disponibles sur le

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT Société anonyme au capital de 103 312 500. Siège social : 33, rue du Quatre Septembre, 75002

Plus en détail

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2011 1

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2011 1 GROUPE Comptes consolidés Au 31 décembre 2011 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET MÉTHODES

Plus en détail

FINANCIERS CONSOLIDÉS

FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ET NOTES ANNEXES RESPONSABILITÉ À L ÉGARD DE LA PRÉSENTATION DE L INFORMATION FINANCIÈRE 102 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS 103 Comptes consolidés de résultat 103 États consolidés

Plus en détail

RÈGLEMENT N 2011-02 DU 9 JUIN 2011. Règlement homologué par arrêté du 27 décembre 2011 publié au journal officiel du 30 décembre 2011

RÈGLEMENT N 2011-02 DU 9 JUIN 2011. Règlement homologué par arrêté du 27 décembre 2011 publié au journal officiel du 30 décembre 2011 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RÈGLEMENT N 2011-02 DU 9 JUIN 2011 Relatif au modèle abrégé d annexe des comptes annuels Règlement homologué par arrêté du 27 décembre 2011 publié au journal officiel du

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Edition 2014

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Edition 2014 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Edition RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL SOMMAIRE 1 COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDÉS CONDENSÉS 2 BILANS CONSOLIDÉS ACTIF 2 BILANS CONSOLIDÉS PASSIF ET CAPITAUX PROPRES 3 COMPTES

Plus en détail

IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros)

IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros) IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros) 1. Compte de résultats consolidé par segment au 30.06.2005 2. Bilan consolidé par segment au 30.06.2005 3. Tableau des flux de trésorerie

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

NORME IAS 16 LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES

NORME IAS 16 LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES NORME IAS 16 LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 16 : LES IMMOBILISATIONS CORPORELLES...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS La classe 1 comprend les comptes du capital propre, des réserves et provisions, et ceux des avances et emprunts à plus d un an, dont

Plus en détail

COMPTES ANNUELS EN EUROS

COMPTES ANNUELS EN EUROS COMPTES ANNUELS EN EUROS Dénomination: Forme juridique: Greenpeace Belgium Association sans but lucratif Adresse: Haachtsesteenweg N : 159 Boîte: Code postal: 1030 Commune: Schaerbeek Pays: Belgique Registre

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES GDF SUEZ TRADING

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES GDF SUEZ TRADING PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COTES ANNUELS) GDF SUEZ TRADING Société par actions simplifiée au capital de 351 200 000. Siège social : 1, place Samuel de Champlain, 92400

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS2014

COMPTES CONSOLIDÉS2014 COMPTES CONSOLIDÉS 2014 Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats de l émetteur 1 Informations financières historiques 3 Comptes de résultat consolidés

Plus en détail

Société Financière Manuvie

Société Financière Manuvie Société Financière Manuvie États financiers consolidés Pour l exercice terminé le 31 décembre 2008 - MODIFIÉS États financiers consolidés TABLE DES MATIÈRES 3. Responsabilité en matière d information financière

Plus en détail

Résultats semestriels au 30 juin 2010 SYSTEMAT S.A.

Résultats semestriels au 30 juin 2010 SYSTEMAT S.A. CONTACTS Martin Detry SYSTEMAT Tél.: +32 2 352 85 04 martin.detry@systemat.com SOUS EMBARGO JUSQU AU JEUDI 26 AOUT 2010, 17H40 Frédérique Jacobs Tél.: +32 479 42 96 36 frederique.jacobs@systemat.com Lasne,

Plus en détail

2. La croissance de l entreprise

2. La croissance de l entreprise 2. La croissance de l entreprise HEC Lausanne Vincent Dousse 2007 1 2.1. Les succursales Définition: Etablissement commercial qui, sous la dépendance d une entreprise dont elle fait juridiquement partie(établissement

Plus en détail