Dossier #2 : Des expressions de notre. patrimoine religieux québécois

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier #2 : Des expressions de notre. patrimoine religieux québécois"

Transcription

1 Dossier #2 : Des expressions de notre patrimoine religieux québécois Basilique Saint-Anne-de-Beaupré Nom : Gr :

2 Dans ce dossier. - Qu est-ce que le patrimoine religieux québécois? - Un peu de savoir - Questionnaire (10 points) - Présentation du projet - Recherche d information local info! - Projet (90 points) - Grille d évaluation Au boulot!!!! 2

3 Un patrimoine à découvrir Intention L élève est amené à prendre conscience de la présence du patrimoine religieux dans différentes sphères de la société québécoise, telles que l éducation, les soins de santé, la famille, les œuvres patrimoniales, les valeurs et les normes. À travers un de ces sujets, il démontrera l apport du religieux à la société québécoise. Mise en situation L influence des traditions religieuses sur la société québécoise est visible dans plusieurs domaines, notamment celui de la musique. Au Québec, depuis une dizaine d années, les groupes de musique traditionnelle sont de plus en plus populaires. La plupart de ces groupes puisent leurs inspirations dans les textes folkloriques québécois. Comme une grande partie de ces textes fait référence à des éléments passés du religieux québécois, une écoute attentive de ce genre de musique permet de découvrir des éléments qui ont été retenus dans le patrimoine. Pensons d abord au groupe Les Charbonniers de l enfer qui nous livre des chansons telles que Il n y a qu un seul Dieu, Le diable dans la ville de Poitiers, C est dans notre paroisse, Le p tit moine et bien d autres. Pensons aussi au groupe Mes aïeux dont les costumes de scène ont été longtemps inspirés de la tradition catholique québécoise. On pouvait, entre autres, voir sur scène un curé, un ange et le diable chanter dans l harmonie des titres comme Le yâbe est dans la cabane, Juste et bon et Le bedeau est amoureux. L influence des traditions religieuses sur la société québécoise s étend donc bien au-delà d un ensemble de bâtiments historiques; elles ont aussi marqué la tradition orale et l imaginaire des créateurs. Des éléments du patrimoine religieux actuels se trouvent dans des œuvres et des manières de penser, d être et d agir contemporaines. 3

4 Suite à l écouter de la chanson Dégénération, du groupe Mes Aïeux, identifie les mots reliés au patrimoine. 1. Mon explication de ce qu est le patrimoine religieux : 2. Nomme des éléments de ton environnement social et culturel qui témoignent du patrimoine religieux québécois : 4

5 Patrimoine matériel les biens matériels (orgues, statues, objets de culte, etc.) les lieux de culte (églises, oratoires, basiliques, temples, etc.) Par exemple : - l Oratoire Saint-Joseph - la Basilique Saint-Patrick - la Basilique Sainte-Anne-de-Beaupré - le Sanctuaire Notre-Dame des Douleurs - le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap - l Abbaye de Saint-Benoît-du-Lac - la cathédrale de la Sainte-Trinité - la Synagogue Beth Schloïme de Montréal les bâtisses à vocation religieuse (couvents, monastères, presbytères, etc.) les cimetières; croix de chemin; les œuvres d art à caractère religieux; etc. Le PATRIMOINE MATÉRIEL comprend les OBJETS, les IMMEUBLES, les SITES, les ARCHIVES que l on peut voir et toucher. Les éléments matériels du patrimoine RELIGIEUX appartiennent ou ont appartenu à une église ou à des communautés religieuses. 5

6 Un grand atelier d art La sculpture et la peinture Dans la religion catholique, la sculpture et la peinture occupent une place très importante. Les œuvres d art sculptées ou peintes représentent le Christ, les saints et des scènes de la Bible. Ces œuvres peuvent être indépendantes de la structure du lieu de culte ou intégrées à la structure architecturale de l Église. Dans une église catholique, les principaux travaux de sculpture sont les crucifix, les statues, la chaire, les fonts baptismaux, l autel et le tabernacle. Parfois les bancs, les portes et les balustrades sont en partie sculptés. Autrefois, on faisait appel à un peintre pour réaliser une œuvre représentant le saint patron ou la sainte patronne d une église en construction. On plaçait généralement ce tableau au-dessus du maitre-autel et du tabernacle. Jusqu au 20 ieme siècle, beaucoup de peintre et de sculpteurs ont gagné leur vie en réalisant des oeuvres destinées aux églises, ici comme ailleurs dans le monde chrétiens. Un grand nombre de ces œuvres d art sont aujourd hui conservées dans des musées. La mosaïque et le vitrail L autel est la table sacrée sur laquelle l eucharistie est célébrée. Le tabernacle est une petite armoire qui contient le ciboire, qui sert à conserver les hosties. La mosaïque et le vitrail sont deux techniques artistiques parmi les plus anciennes du monde. En Grèce vers le 9 ieme siècle avant notre ère, la mosaïque servait à décorer l intérieur des maisons et des temples. Quant au vitrail, il a été mis au point en Europe pendant le Moyen-Âge. Il s agit de la forme d art la plus fréquente dans les lieux de cultes de toutes les traditions religieuses. La mosaïque est un assemblage de fragments de pierre, de verre ou de céramique qui forme des motifs ou des figures. Elle sert à ornementer des planchers, des murs ou des plafonds. La mosaïque occupe une place importante dans les arts religieux musulmans et judaïque. Au Québec, la mosaïque fait son apparition dans les ornementations des lieux de culte au 20 ieme siècle. Le vitrail est un assemblage de pièces de verre coloré qu on installe généralement dans l ouverture des fenêtres. En traversant le vitrail, les rayons du soleil créent à l intérieur de l édifice des effets tout à fait 6

7 unique. Du Moyen-Âge jusqu au 20 ieme siècle, on s est servi du vitrail pour composer des «tableaux de verre» dans les églises. L orfèvrerie et les arts textiles. Les êtres humains travaillent les métaux depuis des millénaires. L orfèvrerie consiste à transformer les métaux précieux pour en faire des objets d ornements de toutes sortes. Pour les lieux de culte, l orfèvre confectionne les objets sacrés, comme les calices, les chandeliers, les lustres, les tabernacles, de même que certains ornements architecturaux. De nombreuses pièces d orfèvrerie religieuse, comme les calices et les ciboires, sont surtout fabriqués en or ou en argent, car on a longtemps considéré les autres matériaux indignes du Christ. Ce n est qu en 1969 que l Église catholique a autorisé l utilisation des autres matériaux comme le bois ou la céramique pour les vases sacrés. Les pratiques religieuses exigent généralement du célébrant qu il porte des vêtements spéciaux. Autrefois, ces vêtements étaient souvent faits avec de riches étoffes ornementées d or, d argent et de pierres précieuses. Dans la religion catholique, on a souvent confié aux religieuses la confection de ces vêtements. Les arts textiles comprennent le tissage, la couture et la broderie. 7

8 1. De quoi s agit-il? a) Du Moyen-Âge au 20 ieme siècle, j ai servi à composer des «tableaux de verre». b) J occupe une place importante dans les arts religieux musulmans et judaïques. c) On nous confiait la confection des vêtements religieux. d) On me plaçait au-dessus du maitre-autel et du tabernacle. e) Pour confectionner des objets sacrés, j utilise des métaux dignes du Christ. 2. Relie les énoncés de la colonne de gauche à la forme d art appropriée. 8

9 a) Je suis un assemblage de pièces de verre coloré qu on installe généralement dans l ouverture des fenêtres. b) On en voit parfois dans les éléments du décor comme les bancs, les portes ou les balustrades. c) L or et l argent y sont utilisés d) La broderie et le tissage en font partie. e) Des fragments de différents matériaux sont assemblés pour créer des motifs ou des figures. Les arts textiles La mosaïque L orfèvrerie La sculpture /10 Le vitrail Si le Québec a le visage qu on lui connait, c est en partie grâce à l apport de différentes cultures religieuses. Ces dernières laissent différentes traces qui, dans la société québécoise, expriment la présence du religieux, autrefois et maintenant. Oratoire Saint-Joseph On nomme «patrimoine» l ensemble des éléments du passé qu un peuple souhaite préserver pour les générations futures. Le patrimoine religieux québécois, lui, réunit des éléments qui démontrent la contribution des différentes cultures religieuses à la société québécoise. Ce patrimoine continue aujourd hui de s enrichir. Le patrimoine religieux est formé d éléments bien concrets, comme une église, une synagogue, etc. Il inclut également des éléments plus abstraits comme des chants, des traditions liées à certaines fêtes, des manières de vivre. Ces éléments, qu on appelle aussi des «expressions du religieux», sont présents en très grand nombre autour de nous. On les trouve parfois là où on ne les attend pas! 9

10 Pénétrer dans un édifice religieux, c est accéder à la richesse des expressions du religieux qu on y trouve. Qu elles soient architecturales, décoratives ou utilitaires, les diverses expressions sont spécifiques à chacune des religions, et elles varient d un lieu à l autre. Basilique Notre-Dame de Montréal Dans une Abbaye société de multiethnique Saint-Benoît-du-Lac comme celle du Québec, les expressions du religieux sont nombreuses et variées. Savez-vous ce que signifient ces expressions? D où viennent-elles? Quelles sont leurs fonctions? Description du travail Dans le travail qui suit, vous serez amenés à prendre conscience des expressions qui nous entoure en lien avec la religion. Par le biais de la coopération, vous devrez analyser des expressions du religieux et interagir avec les autres. Pour ce faire, voici quelques informations importantes : En équipe, vous aurez à piger une expression du religieux. Vous devrez ensuite faire la description de cette expression. 10

11 Pour vous aider, vous trouverez aux pages suivantes un plan de travail ainsi qu une grille d évaluation. Le reste de cette période sera consacrée à la recherche d informations. Si cela n est pas suffisant, vous aurez à poursuivre en dehors des heures de classe ou sur l heure du midi. Bonne recherche! Temple Sikh Plan de travail Voici les éléments que nous devons absolument retrouver. Vous pouvez en ajouter d autres s il vous semble important de le mentionner. Nom de l expression religieuse; Emplacement Année de construction et nom du «créateur» (si mentionné) Photographie (s); Description physique Utilité (à cet époque et/ou aujourd hui) 11

12 Est-ce que cette expression retient votre attention? Justifier votre réponse. Qu avez-vous découvert par le biais de cette recherche? Nom des coéquipiers : Grille d évaluation Des expressions de notre patrimoine québécois Travail de recherche Critères Notes 12

13 Compétence 2 : Manifester une compréhension du phénomène religieux (composante : établir des liens entre des expressions du religieux et l environnement social et culturel) Nom de l expression religieuse /5 Emplacement /5 Année de construction et nom du «créateur» (si mentionné) /5 Photographie(s) /10 Signification et description /25 Utilité /10 Retient-elle votre attention? Justification /5 Découvertes /5 Originalité /10 Total : /80 Compétence 3 : Pratiquer le dialogue (composante : interagir avec les autres) Utilise adéquatement son temps de travail alloué Commentaires : /10 % % 13

L ABBAYE SAINT VICTOR ET SES CRYPTES

L ABBAYE SAINT VICTOR ET SES CRYPTES JEU DE PISTE A L ABBAYE SAINT VICTOR DURÉE : 1H30 L ABBAYE SAINT VICTOR ET SES CRYPTES Lirelart sera ton guide! 1 Cette collection comprend 7 jeux de piste : Marseille Antique les collections égyptiennes

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Génie mécanique - Grilles d évaluation du projet Étapes 1 et 2

Génie mécanique - Grilles d évaluation du projet Étapes 1 et 2 Génie mécanique - Grilles d évaluation du projet Étapes 1 et 2 Les grilles d évaluation que je vous fais parvenir sont généralement utilisées pour l évaluation des projets. Utilisées depuis près d une

Plus en détail

REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES

REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES «J attends des chefs d établissements qu ils participent à l exercice de ma charge de pasteur en assurant une présentation de la foi chrétienne à tous les élèves,

Plus en détail

Lightroom 2. pour les photographes. Traduction et adaptation Volker Gilbert avec la collaboration de Stéphane Brunet.

Lightroom 2. pour les photographes. Traduction et adaptation Volker Gilbert avec la collaboration de Stéphane Brunet. Lightroom 2 pour les photographes Martin Evening Traduction et adaptation Volker Gilbert avec la collaboration de Stéphane Brunet Groupe Eyrolles, 2009, pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12368-5

Plus en détail

a. Essaie de schématiser ce que tu vois, puis fais-en la description sur ton cahier de sciences.

a. Essaie de schématiser ce que tu vois, puis fais-en la description sur ton cahier de sciences. 4 5 6 7 8 9 Le ciel et la terre : la durée du jour, de la nuit, le calendrier, la lune QUE SAIS-TU? Sur ton cahier de sciences, essaie de répondre par VRAI ou FAUX aux phrases ou expressions qui suivent.

Plus en détail

Dans notre cadre, le référentiel d activités devra fournir une description de s activités du poste à partir de la situation observée.

Dans notre cadre, le référentiel d activités devra fournir une description de s activités du poste à partir de la situation observée. Fiche pratique N 3 «Analyse des activités d un poste de travail et référentiel d activités» De quoi s agit-il? 1 Il s agit de recueillir des données relatives au poste de travail qui devront être fidèles

Plus en détail

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges M u s é e d u V i e u x N î m e s Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges Contact Charlotte Caragliu, Chargée de projet pour les collèges, les lycées et les écoles supérieures Isaline Portal, Responsable

Plus en détail

ÉGLISE SAINT- FRÉDÉRIC

ÉGLISE SAINT- FRÉDÉRIC ÉGLISE SAINT- FRÉDÉRIC HISTOIRE EXTÉRIEUR DE L ÉGLISE Construite en 1822 sur un lot offert par le fondateur de Drummondville, Frederick George Heriot, la première église est démolie en 1879 pour faire

Plus en détail

Ça bouge en France : l Alsace

Ça bouge en France : l Alsace Ça bouge en France : l Alsace Reportage de 3 minutes - Niveau A2 Thèmes France, francophonie, langue française Concept TV5MONDE vous propose de découvrir des régions en France. Richesses culturelles, paysages,

Plus en détail

Présentation L ÉDITEUR D ÉTAT SUR PÉRICLÈS 5

Présentation L ÉDITEUR D ÉTAT SUR PÉRICLÈS 5 Présentation L ÉDITEUR D ÉTAT SUR PÉRICLÈS 5 Sommaire Questions fréquentes (Cliquez sur la question pour accéder directement à la réponse.) - Introduction... 3 - Présentation de la barre d outils... 4

Plus en détail

Introduction SOMMAIRE. Fiche Objectifs Supports... 2. Fiche Scénario pédagogique... 5. À propos... 12

Introduction SOMMAIRE. Fiche Objectifs Supports... 2. Fiche Scénario pédagogique... 5. À propos... 12 1 Arabe Disciplines associées : histoire, géographie, arts plastiques Lycée / B1 B2 Introduction Dossier pédagogique La mosquée des Omeyyades à Damas «L Islam» Né au VII e siècle dans la péninsule Arabique,

Plus en détail

LA PASTORALE EN TROISIEME

LA PASTORALE EN TROISIEME Pastorale Le 3 septembre 2015 01 30 15 92 66 06 44 95 11 29 aumonerie321t@bs78.net LA PASTORALE EN TROISIEME Toutes les bonnes choses ont une fin! Et oui les vacances sont finies! Mais d autres bonnes

Plus en détail

La période de l Harmattan, de décembre à

La période de l Harmattan, de décembre à 4 TEMPS LITURGIQUES FORTS POUR VIVRE LA DIMENSION SPIRITUELLE La période de l Harmattan, de décembre à Pâques, couvre 4 temps liturgiques forts. Lier le sens de l action de la caravane et ces thèmes liturgiques

Plus en détail

2.9 LES ÉLÉMENTS D ORNEMENTATION

2.9 LES ÉLÉMENTS D ORNEMENTATION 2.9 LES ÉLÉMENTS D ORNEMENTATION 2.9.1 GÉNÉRALITÉS Les volets À l époque, aucune des maisons de la première phase de construction n était ornée de volets, sauf les types E-05 (non illustré), K-02 et L-01

Plus en détail

Histoire des arts : La naissance du cinéma à la fin du XIXe siècle

Histoire des arts : La naissance du cinéma à la fin du XIXe siècle Histoire des arts : La naissance du cinéma à la fin du XIXe siècle Exercice et méthode de recherche sur Internet Dans le cadre du thème Histoire des arts retenu pour la classe de 4 ( Mouvement et vitesse

Plus en détail

UTILISATION DE CE GUIDE MISE EN GARDE D UN APPEL

UTILISATION DE CE GUIDE MISE EN GARDE D UN APPEL UTILISATION DE CE GUIDE Ce guide contient des instructions sommaires relatives aux fonctions fréquemment utilisées du téléphone SUPERSET MC 401. Plusieurs de ces fonctions sont activées au moyen des touches

Plus en détail

Voir mon village autrement : Reconnaître les anciennes cités ouvrières

Voir mon village autrement : Reconnaître les anciennes cités ouvrières Voir mon village autrement : Reconnaître les anciennes cités ouvrières 1. Description rapide, contexte, motivation : Ce travail a été mené dans une classe de CE1 CE2 à Chamouilley(52). Il s agit de faire

Plus en détail

CCE 035M C.G. P.L. 82 Patrimoine culturel. Projet de loi n o 82 LOI SUR LE PATRIMOINE CULTUREL. Mémoire du Conseil du patrimoine religieux du Québec

CCE 035M C.G. P.L. 82 Patrimoine culturel. Projet de loi n o 82 LOI SUR LE PATRIMOINE CULTUREL. Mémoire du Conseil du patrimoine religieux du Québec CCE 035M C.G. P.L. 82 Patrimoine culturel Projet de loi n o 82 LOI SUR LE PATRIMOINE CULTUREL Mémoire du Conseil du patrimoine religieux du Québec Novembre 2010 1. Patrimoine religieux québécois 1.1 Définition

Plus en détail

Directives à l intention de l enseignant ou de l enseignante. La Création. Tâche d évaluation sommative. Enseignement religieux 1 re année

Directives à l intention de l enseignant ou de l enseignante. La Création. Tâche d évaluation sommative. Enseignement religieux 1 re année ER Directives à l intention de l enseignant ou de l enseignante La Création Tâche d évaluation sommative Enseignement religieux 1 re année Introduction Tâche d évaluation sommative en enseignement religieux

Plus en détail

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception d une séquence de lecture (CP au CM2)

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception d une séquence de lecture (CP au CM2) Conception d une séquence de lecture (CP au CM2) ECOLE : Saint Thégonnec Niveau de classe : CE1 ENSEIGNANTE : Hélène Griffon A- Choix de l item travaillé (programmes 2008) Lire silencieusement un texte

Plus en détail

NOM : Prénom : 2SPVL

NOM : Prénom : 2SPVL NOM : Prénom : 2SPVL Rapport de Période de Formation en Milieu Professionnel (PFMP) à (indiquer le nom de la structure de PFMP) du (indiquer la date de début et de fin de la PFMP) dans le cadre du BAC

Plus en détail

Rencontres d Artistes à La Linerie (76) du samedi 14 mai au dimanche 5 juin 2016

Rencontres d Artistes à La Linerie (76) du samedi 14 mai au dimanche 5 juin 2016 Rencontres d Artistes à La Linerie (76) du samedi 14 mai au dimanche 5 juin 2016 Appel à projet Arts plastiques Dépôt des dossiers d intentions 30 avril 2015 La Manifestation Artistique les «Rencontres

Plus en détail

«La notion de stratégie d apprentissage»

«La notion de stratégie d apprentissage» fiche pédagogique FDLM N 373 / EXPLOITATION DES PAGES 24-25 PAR PAOLA BERTOCHINI ET EDVIGE COSTANZO «La notion de stratégie d apprentissage» PUBLIC : FUTURS ENSEIGNANTS EN FORMATION INITIALE ET ENSEIGNANTS

Plus en détail

«Une photo ancienne de notre école». Lire une trace du passé pour mieux comprendre son présent.

«Une photo ancienne de notre école». Lire une trace du passé pour mieux comprendre son présent. «Une photo ancienne de notre école». Lire une trace du passé pour mieux comprendre son présent. Type d outil : Démarche visant le développement de la compétence «Entrer en contact avec le temps». Auteur(s)

Plus en détail

Niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A1. Livret de l examinateur. Production orale PMA12S009 02/06/14

Niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A1. Livret de l examinateur. Production orale PMA12S009 02/06/14 Niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret de l examinateur Production orale PMA12S009 02/06/14 Épreuve de production / interaction orale 25 points Cette épreuve est composée

Plus en détail

VOUS ET LE CANNABIS UNE AIDE A LA REFLEXION, UN OUTIL D EVALUATION

VOUS ET LE CANNABIS UNE AIDE A LA REFLEXION, UN OUTIL D EVALUATION VOUS ET LE CANNABIS UNE AIDE A LA REFLEXION, UN OUTIL D EVALUATION Prénom, nom, âge Thérapeute Date Explication à l usage du patient Ce document vous permet d évaluer l importance et les effets éventuels

Plus en détail

dans le silence des lieux un travail photographique

dans le silence des lieux un travail photographique 156 le sujet dans la Cité dans le silence des lieux un travail photographique Léa Crespi Entretien avec Christine Delory-Momberger Léa Crespi est une jeune photographe indépendante 1. Elle est diplômée

Plus en détail

Intitulé de l activité

Intitulé de l activité Intitulé de l activité L origine des feux de la Saint-Jean Branche Histoire (Leçon adaptée pour les 3 e et 4 e années) Compétence(s) visée(s) / Objectif Socle de compétences : Formation historique 3.1.2.

Plus en détail

La ligne du temps au primaire : guide de l enseignant

La ligne du temps au primaire : guide de l enseignant La ligne du temps au primaire : guide de l enseignant Niveau et discipline : troisième cycle du primaire en univers social. Intention éducative : orientation et entreprenariat : appropriation des stratégies

Plus en détail

Construire ensemble le Parc Blandan Quel positionnement pour le parc?

Construire ensemble le Parc Blandan Quel positionnement pour le parc? Construire ensemble le Parc Blandan Quel positionnement pour le parc? A quoi sert un positionnement? Proposer des bénéfices qui répondent aux attentes des publics cibles S inspirer des attentes exprimées

Plus en détail

Construire un référentiel de communication avec les élèves

Construire un référentiel de communication avec les élèves Construire un référentiel de communication avec les élèves Oser entrer en communication : Ø Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre Ø S exprimer

Plus en détail

Mon voyage en Asie a modifié mon regard

Mon voyage en Asie a modifié mon regard Mon voyage en Asie a modifié mon regard Marc est un jeune étudiant en médecine de vingt-deux ans. Il nous fait part de sa réflexion à partir d un voyage de trois mois en Asie. Pouvez-vous résumer ce voyage

Plus en détail

2.1 J approfondis ma réflexion

2.1 J approfondis ma réflexion Je sais ce que je veux faire, mais j ai besoin de mieux savoir comment m y prendre. Quelles sont les étapes? Quelles sont les questions à se poser? Qui va pouvoir m aider? 2.1 J approfondis ma réflexion

Plus en détail

14. Projet d écriture

14. Projet d écriture 14. Projet d écriture Affiche publicitaire : Une soirée de magie Français 10-2 Cahier de l élève Nom : Une soirée de magie DESCRIPTION DU PROJET Les deux textes qui sont présentés dans ce projet te donneront

Plus en détail

34. Projet d exposé. Français 10-2. Discours explicatif : Explique-moi. Cahier de l élève. Nom :

34. Projet d exposé. Français 10-2. Discours explicatif : Explique-moi. Cahier de l élève. Nom : 34. Projet d exposé Discours explicatif : Explique-moi Français 10-2 Cahier de l élève Nom : Explique-moi DESCRIPTION DU PROJET Tu es invité à faire une courte recherche pour expliquer un fait, un phénomène

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Dossier professeur collège-lycée. Exposition des marionnettes du Musée comtois. Christophe Loiseau

Dossier professeur collège-lycée. Exposition des marionnettes du Musée comtois. Christophe Loiseau Dossier professeur collège-lycée Exposition des marionnettes du Musée comtois Christophe Loiseau Le Musée comtois L histoire Bénédicte Laubie Situé au cœur de la Citadelle de Besançon, classé au patrimoine

Plus en détail

Titre : Chambre au bord de la mer de E.HOPPER

Titre : Chambre au bord de la mer de E.HOPPER Titre : Chambre au bord de la mer de E.HOPPER Classe de cycle 3. Octobre 2013 PREALABLE Posture de l enseignant : accueillir toutes les propositions des enfants Ne pas présenter le titre et le nom de l

Plus en détail

Le Mot du Président de l'association Solid'ART

Le Mot du Président de l'association Solid'ART Le Mot du Président de l'association Solid'ART «M. Hermelin est fondateur et President de l'association Rohan Solid'ART qui a pour objet de développer la pratique des arts en Centre Bretagne et auprès

Plus en détail

Exposition «Sculptures romanes en pays civraisien, entre religieux et imaginaire»

Exposition «Sculptures romanes en pays civraisien, entre religieux et imaginaire» LIVRET JEU ENFANT Exposition «Sculptures romanes en pays civraisien, entre religieux et imaginaire» 1 NOM : Prénom :. A l époque romane, c est-à-dire aux 11 e et 12 e siècles, s est produit un élan important

Plus en détail

PLAN D ACTION CULTUREL

PLAN D ACTION CULTUREL 2016 Loisirs PLAN D ACTION CULTUREL Volets, objectifs et actions en lien avec la politique INTRODUCTION Le 23 février 2009, après avoir consulté le milieu culturel de Verchères, il était apparu que de

Plus en détail

Caté : la découverte des Béatitudes

Caté : la découverte des Béatitudes Caté : la découverte des Béatitudes Deux rencontres de deux heures sur les Béatitudes avec une découverte du Sermon sur la montagne et des Béatitudes d aujourd hui. Déroulement de la rencontre (partie

Plus en détail

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction 1. Bonjour, je m appelle et je suis un(e) policier(ière). (Présentez toute autre personne présente dans la pièce; idéalement, personne d

Plus en détail

Tété : Mon trésor. Paroles et musique : Tété Epic-Jive / Sony BMG. Thèmes. Objectifs. Vocabulaire. Liste des activités. siècle. L amour, la rupture.

Tété : Mon trésor. Paroles et musique : Tété Epic-Jive / Sony BMG. Thèmes. Objectifs. Vocabulaire. Liste des activités. siècle. L amour, la rupture. Tété : Mon trésor Paroles et musique : Tété Epic-Jive / Sony BMG Thèmes L amour, la rupture. Objectifs Objectifs communicatifs : Exprimer une opinion. Identifier des informations visuelles. Associer des

Plus en détail

Services de liquidateur. Alléger le fardeau

Services de liquidateur. Alléger le fardeau Services de liquidateur Alléger le fardeau C est un honneur d être désigné liquidateur*. Mais c est également une lourde responsabilité. Les questions juridiques, fiscales et administratives peuvent rendre

Plus en détail

LA PRODUCTION D ÉCRITS

LA PRODUCTION D ÉCRITS LA PRODUCTION D ÉCRITS AU CYCLE 3 Sevin Laëtitia CPC EPS - Circonscription d ALBI - Jeudi 21 mars 2013 Collège J.Jaurès 1- Comment construire une programmation en production d écrits? 2- Comment relier

Plus en détail

Le Théâtre. Ecriture, mise en scène et représentation Plusieurs ateliers sont à proposer :

Le Théâtre. Ecriture, mise en scène et représentation Plusieurs ateliers sont à proposer : Le Théâtre Cette exposition a été achetée chez «Comme vous voulez». Le théâtre, lieu d émotion et de partage, est ici présenté à travers le temps et aussi à travers le monde. Du théâtre antique aux comédies

Plus en détail

Vue aérienne (Source : Bing Maps)

Vue aérienne (Source : Bing Maps) DÉSIGNATION PATRIMONIALE Plan d urbanisme : Loi sur les biens culturels : Désignation patrimoniale fédérale : Bâtiment d intérêt patrimonial et architectural, situé dans un secteur de valeur intéressante

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B1 Petits malheurs de la vie quotidienne Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - un document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara,

Plus en détail

Informations et inscriptions : Pèlerin Grand prix Pèlerin du patrimoine - 18 rue Barbès - 92128 Montrouge CEDEX www.pelerin-patrimoine.

Informations et inscriptions : Pèlerin Grand prix Pèlerin du patrimoine - 18 rue Barbès - 92128 Montrouge CEDEX www.pelerin-patrimoine. Informations et inscriptions : Pèlerin Grand prix Pèlerin du patrimoine - 18 rue Barbès - 92128 Montrouge CEDEX www.pelerin-patrimoine.com Le Grand prix Pèlerin du patrimoine a pour but de valoriser notre

Plus en détail

2012 Pearson France Le regard d'une mère Tracey Clark

2012 Pearson France Le regard d'une mère Tracey Clark 38 ComPosition Et CRÉAtivitÉ CADRAGE ET ESPACE Lorsque vous regardez au travers de votre viseur, considérez ce que vous voyez comme une toile. Tout ce qui est dans le cadre (ou sur la toile) joue un rôle

Plus en détail

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses années, les enseignants

Plus en détail

Société catholique de la Bible 2000, rue Sherbrooke Ouest. Montréal (QC), H3H 1G4

Société catholique de la Bible 2000, rue Sherbrooke Ouest. Montréal (QC), H3H 1G4 Société catholique de la Bible 2000, rue Sherbrooke Ouest. Montréal (QC), H3H 1G4 Montréal, le 28 janvier 2013 Madame, Monsieur, Au nom de la Société catholique de la Bible, j ai le plaisir de vous présenter

Plus en détail

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux 4 L évaluation des incidences du projet sur l environnement 2. Un outil plus adapté à la mise en valeur du patrimoine 3. Une constructibilité

Plus en détail

Aperçu de l activité Web «DÉCRIRE DES PHOTOGRAPHIES ANCIENNES»

Aperçu de l activité Web «DÉCRIRE DES PHOTOGRAPHIES ANCIENNES» Aperçu de l activité Web «DÉCRIRE DES PHOTOGRAPHIES ANCIENNES» Description: Années: Durée: Réalisation du travail: Dossier de l élève: Outil: Observer et décrire huit photographies anciennes en suivant

Plus en détail

French 3200 Exam SECTION A TOTAL VALUE: 25%

French 3200 Exam SECTION A TOTAL VALUE: 25% French 3200 Exam SECTION A TOTAL VALUE: 25% Tâche 1 Vous allez entendre deux fois une série d annonces. Examinez les séries d images 5 ci-dessous, puis, écoutez bien. Choisissez l image de chaque série

Plus en détail

S informer Poser des questions Donner son opinion

S informer Poser des questions Donner son opinion Guide pratique pour aider les citoyennes et les citoyens à participer à une consultation publique S informer Poser des questions Donner son opinion Adaptation en texte simplifié Simplicom 2 L auteur a

Plus en détail

Des lieux à découvrir, des apprentissages à construire

Des lieux à découvrir, des apprentissages à construire Animation Pédagogique Découverte du monde / Se repérer dans l espace Elaborer des représentations simples de l espace familier : la classe, l école, le quartier, le village Lien avec l EPS : la course

Plus en détail

Guide des Archives à usage des Ligues, Comités et Clubs 1

Guide des Archives à usage des Ligues, Comités et Clubs 1 Guide des archives à usage des Ligues, Comités et Clubs. Guide des archives à usage des Ligues, Comités et Clubs Ces quelques pages sont destinées à diffuser les notions essentielles en matière d archives

Plus en détail

Le souffle des origines (Genèse 1, 1-5)

Le souffle des origines (Genèse 1, 1-5) Le vent souffle où il veut, et toi tu entends sa voix. Mais tu ne sais pas d où il vient et tu ne sais pas où il va? A l écoute de cette voix qui parle en moi, la chance m est donnée de découvrir la trace

Plus en détail

«La Belgique, pays d accueil»

«La Belgique, pays d accueil» «La Belgique, pays d accueil» Activités réalisées dans le cadre de l appel à projets interculturels 2009-2010 CONTEXTE Athénée Royal Serge Creuz 1 à BRUXELLES Cours d ouverture aux cultures Professeur

Plus en détail

RENOVATION URBAINE ET CONSERVATION DES SITES HISTORIQUES AU TOGO: OUTILS LEGISLATIFS ET PRATIQUES DE TERRAINS

RENOVATION URBAINE ET CONSERVATION DES SITES HISTORIQUES AU TOGO: OUTILS LEGISLATIFS ET PRATIQUES DE TERRAINS Titre de la communication : RENOVATION URBAINE ET CONSERVATION DES SITES HISTORIQUES AU TOGO: OUTILS LEGISLATIFS ET PRATIQUES DE TERRAINS Par TUBLU Komi N kégbé Fogâ Gestionnaire de Patrimoine Culturel

Plus en détail

BIENVENUE À LA MAISON DES ARTS

BIENVENUE À LA MAISON DES ARTS BIENVENUE À LA MAISON DES ARTS LIVRET JEU POUR ENFANTS Exposition du 17 janvier au 24 mars 2013 «Au pays du jamais-jamais» Anne Brégeaut Bienvenue à toi jeune visiteur! Tu as pris place à bord du vol 2413

Plus en détail

SUIVONS LES TRACES DE MONSIEUR DEWEY. Atelier d initiation à la classification Dewey

SUIVONS LES TRACES DE MONSIEUR DEWEY. Atelier d initiation à la classification Dewey www.alphabiblio.cdeacf.ca SUIVONS LES TRACES DE MONSIEUR DEWEY Atelier d initiation à la classification Dewey Introduction Dans plusieurs bibliothèques, les livres sont classés selon les principes de classification

Plus en détail

Questionnaire relatif à l indicateur du niveau d'insertion des diplômés de l'enseignement supérieur Culture

Questionnaire relatif à l indicateur du niveau d'insertion des diplômés de l'enseignement supérieur Culture Questionnaire relatif à l indicateur du niveau d'insertion des diplômés de l'enseignement supérieur Culture NOM : PRENOM : 1 SEXE féminin masculin 2 ANNÉE DE NAISSANCE 3 QUEL DIPLOME AVEZ-VOUS OBTENU EN

Plus en détail

TEST DE PERSONNALITÉ

TEST DE PERSONNALITÉ NOM PRÉNOM TITRE DE POSTE ACTUEL DATE TEST DE PERSONNALITÉ Saviez-vous que ce test psychométrique est le plus utilisé au monde? «Chaque problème qui se présente dans notre vie est relié à un défi, chaque

Plus en détail

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français.

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Projet de recherche Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Réalisé lors du stage de formation au CIEP, Sèvres du 22 avril au 2 mai 2014 Par Roopa

Plus en détail

Grand temple de Lyon. restauration et mise en valeur

Grand temple de Lyon. restauration et mise en valeur restauration et mise en valeur restauration et mise en valeur Le Grand manifeste la présence des protestants à Lyon. Situé au bord du Rhône, il est un bâtiment phare pour le quartier et la ville : des

Plus en détail

La photographie : observer, décrire et créer Découvrir l œuvre d un artiste pour créer une œuvre collective. Présentation du projet

La photographie : observer, décrire et créer Découvrir l œuvre d un artiste pour créer une œuvre collective. Présentation du projet La photographie : observer, décrire et créer Découvrir l œuvre d un artiste pour créer une œuvre collective Auteur : M.A Alfonso, Ecole d Adé Références : Photographies de Michel Dieuzaide, photographe

Plus en détail

Appel à candidatures,

Appel à candidatures, Parcours d Education Artistique et Culturelle Communauté de Communes du Cœur de l Avesnois (3CA) Musée-Atelier Départemental du Verre de Sars-Poteries La Communauté de Communes du Cœur de l Avesnois, et

Plus en détail

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!»

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» L équipe pédagogique et artistique de la Compagnie Gazelle missionnée en milieu scolaire pour

Plus en détail

Du Mont Saint-Michel...à Pontmain

Du Mont Saint-Michel...à Pontmain Du Mont Saint-Michel......à Pontmain Duu 13 au 14juin 2015 "Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu" Pèlerinage des 4èmes LA JOIE DU PELERINAGE Partir en pèlerinage c'est partir de chez soi et refaire

Plus en détail

projet Arts Visuels / Histoire des Arts et tice pour la classe des CM1/CM2 école Henri Matisse- Classe d Aurélie Maurel Le 3 février 2011

projet Arts Visuels / Histoire des Arts et tice pour la classe des CM1/CM2 école Henri Matisse- Classe d Aurélie Maurel Le 3 février 2011 projet Arts Visuels / Histoire des Arts et tice pour la classe des CM1/CM2 école Henri Matisse- Classe d Aurélie Maurel Parcours artistique à travers des ateliers d art conceptuel Sarkis, artiste internationnal

Plus en détail

SÉQUENCE PROGRAMMÉE. Objectifs ÉTAPE 3

SÉQUENCE PROGRAMMÉE. Objectifs ÉTAPE 3 ÉTAPE 3 LES RUBRIQUES COMPTABLES ET ÉCONOMIQUES DU BILAN SÉQUENCE PROGRAMMÉE Objectifs 1. Classer les différents postes du bilan en rubriques comptables. 2. Connaître la signification des différentes rubriques.

Plus en détail

Partie 1. Camera raw. 2013 Pearson France Les Ateliers de retouche Photoshop CS6 et CC Serge Ramelli

Partie 1. Camera raw. 2013 Pearson France Les Ateliers de retouche Photoshop CS6 et CC Serge Ramelli Partie 1 Camera raw Camera Raw est une partie de Photoshop qui permet de développer vos photos à la manière des chambres noires de l époque argentique, mais avec beaucoup, mais alors beaucoup plus de facilité.

Plus en détail

Leçon 12- Les Psaumes. Leçon 12 Psaumes

Leçon 12- Les Psaumes. Leçon 12 Psaumes Leçon 12 Psaumes Introduction Nous avons entamé la semaine dernière la troisième section des livres de l Ancien Testament, formée par des livres poétiques, en faisant un survol du livre de Job. Le livre

Plus en détail

Chantons pour les droits de l enfant!

Chantons pour les droits de l enfant! Chantons pour les droits de l enfant! 1 Sensibiliser les enfants et les jeunes aux droits de l enfant Le 20 novembre, la Convention internationale des droits de l enfant fête son anniversaire, et le 20

Plus en détail

EVALUATION DE LA SORTIE. Ce carnet appartient à : Année 2007/2008 Classe de. Appréciation générale et note : REPONSES POSSIBLES : OUI /NON/ PARFOIS

EVALUATION DE LA SORTIE. Ce carnet appartient à : Année 2007/2008 Classe de. Appréciation générale et note : REPONSES POSSIBLES : OUI /NON/ PARFOIS EVALUATION DE LA SORTIE REPONSES POSSIBLES : OUI /NON/ PARFOIS MOI LES PROFESSEURS Je me suis intéressé(e) à la sortie Je me suis bien comporté lors de la sortie Mon dossier est complet Les réponses de

Plus en détail

Accueillir le psaume. Méditation sur le psaume 44

Accueillir le psaume. Méditation sur le psaume 44 Accueillir le psaume Ce psaume est un psaume royal, de louange. Il décrit à la fois l intronisation d un roi et son mariage. Il chante l amour humain dans toute sa force et sa beauté. Le lire plusieurs

Plus en détail

SECONDE MRCU ET APRES?

SECONDE MRCU ET APRES? NOM : PRENOM : PROJET PROFESSIONNEL SECONDE MRCU ET APRES? Projet professionnel : seconde MRCU et après? 1 Classe : Seconde MRCU NOM :... Prénom : DEBUTE LE :... TERMINE LE : DUREE PREVUE :.. DUREE REELLE

Plus en détail

LE CARÊME 40 JOURS POUR SE LAISSER CONVERTIR PAR LE CHRIST

LE CARÊME 40 JOURS POUR SE LAISSER CONVERTIR PAR LE CHRIST LE CARÊME 40 JOURS POUR SE LAISSER CONVERTIR PAR LE CHRIST La proposition articule : 1 Une rencontre d une heure des enfants avec leur catéchiste. 2 Un livret de carême en noir et blanc que le catéchiste

Plus en détail

Migration et ruée vers l or du Klondike

Migration et ruée vers l or du Klondike Migration et ruée vers l or du Klondike Aperçu de la leçon : Les élèves analysent des données du recensement pour expliquer l influence de la ruée vers l or du Klondike sur la distribution de la population

Plus en détail

Comprendre et prévenir la violence. Cahier d exercices. pour les jeunes. autochtones. Les réponses aux exercices. www.lessentiersdelaguerison.

Comprendre et prévenir la violence. Cahier d exercices. pour les jeunes. autochtones. Les réponses aux exercices. www.lessentiersdelaguerison. uérison gles sentiers de la Comprendre et prévenir la violence Cahier d exercices pour les jeunes autochtones Les réponses aux exercices Jeu-questionnaire : Les sentiers de la guérison Faites ce jeu-questionnaire!

Plus en détail

PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS

PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS Quel est l objectif de cet exercice? Recenser et trier vos réalisations Préparer un éventail de réalisations pour vos entretiens de recrutement A quoi va-t-il vous servir?

Plus en détail

APPRENDRE LA RENOVATION DE MA MAISON

APPRENDRE LA RENOVATION DE MA MAISON COMMUNIQUE DE PRESSE APPRENDRE LA RENOVATION DE MA MAISON UNE ANIMATION DE L Espace INFO ÉNERGIE de Moselle Est CHANTIER PARTICIPATIF A HONSKIRCH «MAISON ANCIENNE ET RESTAURATION ECOLOGIQUE» ADIL 57 /

Plus en détail

PASS & GO. Expériences Capacités - Compétences Autoportrait Projet de vie. Expériences Capacités - Compétences Autoportrait Projet de vie Rencontres

PASS & GO. Expériences Capacités - Compétences Autoportrait Projet de vie. Expériences Capacités - Compétences Autoportrait Projet de vie Rencontres Version n 3 PASS & GO Accompagnement Compétences Orientation Motivations Projet professionnel Rencontres Métiers Capacités Projet de vie Identité Construire Devenir... Capacités - Compétences Autoportrait

Plus en détail

ART DRAMATIQUE : INVENTER, INTERPRÉTER ET APPRÉCIER

ART DRAMATIQUE : INVENTER, INTERPRÉTER ET APPRÉCIER Desséquencesdramatiques surlescomportementssécuritaires Fiche ART DRAMATIQUE : INVENTER, INTERPRÉTER ET APPRÉCIER Compétence ciblée : Inventer des séquences dramatiques Interpréter des séquences dramatiques

Plus en détail

1.1 À qui la FCEI fait-elle référence par l utilisation du terme «agent autorisé»?

1.1 À qui la FCEI fait-elle référence par l utilisation du terme «agent autorisé»? Réseau de distribution 1. Référence : FCEI, Tableau comparatif, 1. Définitions «En accord, suggestion : À l exclusion de Gaz Métro ou tout agent autorisé, nul ne peut, à aucun moment, ni d aucune façon,

Plus en détail

Trouver le bonheur en suivant le Seigneur Jésus Ouvrir son cœur aux besoins des autres

Trouver le bonheur en suivant le Seigneur Jésus Ouvrir son cœur aux besoins des autres Trouver le bonheur en suivant le Seigneur Jésus Ouvrir son cœur aux besoins des autres Catéchèse 1 1 Réfléchir ce qui donne vraiment du bonheur Accueil et chant populaire Qu est-ce qu on attend pour être

Plus en détail

1. Accédez au site internet de l école Fadette à l adresse suivante : www.fadette.cssh.qc.ca. 2. Vous atteindrez la page suivante :

1. Accédez au site internet de l école Fadette à l adresse suivante : www.fadette.cssh.qc.ca. 2. Vous atteindrez la page suivante : Procédure d utilisation : Module 7 Motiver les absences 2014-2015 et les retards 2014-10-02 1. Accédez au site internet de l école Fadette à l adresse suivante : www.fadette.cssh.qc.ca 2. Vous atteindrez

Plus en détail

L AUTOMATISATION DU FONCTIONNEMENT D UNE BASE DE DONNÉES

L AUTOMATISATION DU FONCTIONNEMENT D UNE BASE DE DONNÉES 1 L AUTOMATISATION DU FONCTIONNEMENT D UNE BASE DE DONNÉES Dans ce chapitre, nous allons automatiser le fonctionnement de la base de données. Jusqu à présent, nous avons créé différents objets, mais maintenant

Plus en détail

Déclaration au personnel et à l Eglise

Déclaration au personnel et à l Eglise Déclaration au personnel et à l Eglise Dans quelques instants, je vais présenter un communiqué concernant les suppressions de postes et autres réductions de dépenses nécessaires. Avant tout, je suis profondément

Plus en détail

Programme détaillé BTS TECHNICO-COMMERCIAL. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS TECHNICO-COMMERCIAL. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Programme détaillé BTS TECHNICO-COMMERCIAL Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur Technico-commercial est un diplôme national de l enseignement supérieur dont le titulaire a pour fonction

Plus en détail

Appel à projets DIFFUSION CULTURELLE 2016 CDDRA du Pays de Maurienne

Appel à projets DIFFUSION CULTURELLE 2016 CDDRA du Pays de Maurienne Appel à projets DIFFUSION CULTURELLE 2016 CDDRA du Pays de Maurienne Rappel : cette fiche synthétique doit être envoyée par courrier avec l'ensemble du dossier, et par mail à l'adresse suivante : culture.patrimoine@maurienne.fr

Plus en détail

pour Réforme, La Fédération Protestante de France, La Croix Et l Institut Européen en Sciences des Religions

pour Réforme, La Fédération Protestante de France, La Croix Et l Institut Européen en Sciences des Religions pour Réforme, La Fédération Protestante de France, La Croix Et l Institut Européen en Sciences des Religions Etude auprès des protestants Résultats détaillés Le 21 mai 2010 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

Plan d études du Bachelor de Sciences des religions

Plan d études du Bachelor de Sciences des religions Plan d études du Bachelor de Sciences des religions (sous réserve de ratification par les instances universitaires) Première année (semestres 1 et 2) Dispositions générales relatives aux examens de 1 ère

Plus en détail

CARNET DE BORD DE L ÉTUDE DE GESTION

CARNET DE BORD DE L ÉTUDE DE GESTION CARNET DE BORD DE L ÉTUDE DE GESTION Nom : Prénom : Classe : Sciences Gestion : Étu gestion Page 1 sur 16 I Qu'est-ce que l'étu Gestion? Source : Extrait du Bulletin officiel n 21 du 24/05/2012), note

Plus en détail

Gérard Garouste, éloge du questionnement

Gérard Garouste, éloge du questionnement Peinture Entretien avec Philippe Piguet Gérard Garouste, éloge du questionnement Face à la critique radicale de l acte de peindre, reprendre la peinture à l origine. La confronter aux Maîtres du passé

Plus en détail

Mon Carnet d Explorateur

Mon Carnet d Explorateur Mon Carnet d Explorateur Nom :... Prénom :... Âge :... Surnom d explorateur :... avec TOM & Léa Bienvenue Comment Jouer Le Roc-aux- abrite un trésor de la préhistoire : une frise sculptée, gravée et peinte,

Plus en détail