INF 211. Détection et mesure d obstacle par infrarouge

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INF 211. Détection et mesure d obstacle par infrarouge"

Transcription

1 INF 211 Détection et mesure d obstacle par infrarouge Bilan des Informations Collectées BOIVIN Grégoire DRAME Yakhoub FAU Simon TROCME Benoit

2 Introduction Que ce soient les capteurs de distance, de lumière ou encore de pression, ces composants électroniques se sont faits une place dans notre vie quotidienne. Nous comptons de nos jours sur la mesure de distance pour créer, par exemple, des voitures dans lesquelles nous sommes plus en sécurité : une application directe des systèmes embarqués. Ces capteurs sont aussi utilisés dans les sèche-mains, les témoins de recul, chasse d eau automatique... Ils sont très petits et peu chers, et la valeur retournée est relativement précise. De plus on peut les connecter directement à un microcontrôleur. Ce sujet nous offre une première approche de ce type de projet, sur les lesquels les ingénieurs en électronique se penchent actuellement. Analyse du sujet : «Détection et mesure d obstacle par infrarouge» : Il nous faudra un composant qui permet de détecter un obstacle, et surtout de donner une distance l en séparant. Généralités sur les rayonnements infrarouges Au-delà du rouge, se situe une zone du spectre électromagnétique dont les longueurs d ondes sont comprises entre 700 et nm. Ces ondes portent le nom d infrarouge. Le nom signifie «en deçà du rouge» du latin infra : «en deçà de», car l'infrarouge est une onde électromagnétique de fréquence inférieure à celle de la lumière rouge (et donc de longueur d'onde supérieure à celle du rouge s arrêtant à 700nm). L'infrarouge est subdivisé en l IR proche (PIR : de 0,78 µm à 1,4 µm), l IR moyen (MIR : de 1,4 à 3 µm) et l IR lointain (de 3 µm à 1000 µm). Ils sont également utilisés

3 dans la commande à distance, préférés aux ondes radios car ils n interfèrent pas avec d autres signaux électromagnétiques. Ils sont très utilisés dans le domaine de la robotique ou dans les appareils nécessitant des transmissions de données à courte distance sans obstacle. Capteurs Sharp Nous nous sommes tournés vers l ECEborg qui nous a indiqué les «capteurs Sharp», ce sont des capteurs de proximité fonctionnant avec des ondes infrarouges. Après des recherches sur Internet pour consulter la datasheet (document technique fourni par le constructeur), nous avons trouvé le mode de fonctionnement des capteurs Sharp ainsi que la façon de traiter les données que renvoie le capteur : Une led infrarouge émet un signal lumineux modulé dans une plage de fréquence autour de 40 khz, ce qui permet d éviter les perturbations dues à la lumière visible. Le signal lumineux est réfléchi par l obstacle, selon les lois de l optique, et un récepteur infrarouge récupère ce signal réfléchi, ce dernier le convertit en une tension proportionnelle à son intensité lumineuse. Il existe deux types de capteurs Sharp analogiques (qui renvoient une tension entre 0 et 3V) selon la distance de détection : le GP2D120 qui permet une détection entre 4 et 30 cm et le GP2Y0A02YK qui permet de déterminer la distance d un objet entre 20 et 150 cm. Nous avons eu comme idée de faire une sorte de tourelle radar composée d un pylône comportant 2 à 3 capteurs Sharp et d un moteur permettant la rotation de l ensemble. Moteur pas-à-pas Un problème s est alors posé : en effet nous avons pour but de retranscrire sur ordinateur les obstacles ainsi que leur distance. Pour cela nous avons besoin de savoir dans quelle direction pointe le faisceau du capteur, il nous faut donc avoir un angle de rotation du moteur. La solution d un moteur qui permettrait d avoir l angle de la tourelle était un servomoteur, malheureusement ce type de moteur ne permet pas de faire un tour à 360 et surtout de tourner indéfiniment. Heureusement, les moteurs pas-à-pas se sont révélés adaptés, ces moteurs tournent pas par pas, un pas allant d environ 6 à 1 selon le nombre de pas du moteur. Ce type de moteur nécessite un double pont en H qui permet d inverser le courant dans les deux bobines qui composent le moteur et permettant à celui-ci de tourner.

4 La bobine gauche est alimentée, elle est polarisée en Sud. L autre bobine n est pas alimentée et n est donc pas polarisée. La bobine du bas est alimentée, elle est polarisée en Nord. Le moteur tourne d un pas. L autre bobine n est pas alimentée et n est donc pas polarisée. La bobine gauche est alimentée, elle est polarisée en Nord. Le moteur tourne d un pas. L autre bobine n est pas alimentée et n est donc pas polarisée. La bobine gauche est alimentée, elle est polarisée en Nord. Le moteur tourne d un pas. L autre bobine n est pas alimentée et n est donc pas polarisée. Le microcontrôleur Pour contrôler le moteur, recevoir les données des capteurs Sharp et envoyer les données à un PC, il nous faut un microcontrôleur, qui réalisera un prétraitement des données et les enverra par liaison Série ou USB. Celui-ci sera un PIC de Microchip. Partie logicielle Nous souhaitons afficher les données des capteurs sous forme d un écran radar sur un PC. Pour cela le pic enverra l angle du moteur ainsi que les distances des obstacles qu il détecte. Pour réaliser l interface nous utiliserons GTK, bien que cela soit de l évènementiel nous avons trouvé une méthode permettant de traiter un flux continu de données. Pour la liaison série, Windows gère cette interface en C, contrairement à l USB où nous aurons besoin d une bibliothèque annexe.

5 Problématique : Voici le diagramme que nous en déduisons et qui représente ce que nous aurons à faire.

6 Bibliographie Datasheets des composants Cours GTK Ing 2 Cours d électronique

Guillaume COMTE / Rémi BAZINETTE / Julien ALAIMO / Sylvain BARANTHOL. Projet Cachan

Guillaume COMTE / Rémi BAZINETTE / Julien ALAIMO / Sylvain BARANTHOL. Projet Cachan 1 Projet Cachan 2014 Ce document est un dossier technique qui a pour but de décrire le robot «Chamallow-Q» participant au concours de robotique de Cachan représentant l iut de Grenoble. é 2 SOMMAIRE I

Plus en détail

Evitement d obstacles

Evitement d obstacles Evitement d obstacles Version 1.0 POBTechnology Thème général Eviter les obstacles avec le robot POB Capacités Récupérer des données depuis un robot Analyser des données et les traiter pour éviter un obstacle

Plus en détail

MANUEL D AVENTURE SUR LA ROBOTIQUE

MANUEL D AVENTURE SUR LA ROBOTIQUE STIM Science Technologie Ingénieur Mathématiques Robotiques MANUEL D AVENTURE SUR LA ROBOTIQUE MANUEL D AVENTURE SUR LA ROBOTIQUE STIM 1 Mise en situation Nous sommes en l an 2028, il y a maintenant 15

Plus en détail

TECHNOLOGIES ROBOTIQUE PROGRAMMATION

TECHNOLOGIES ROBOTIQUE PROGRAMMATION Electronique TECHNOLOGIES ROBOTIQUE PROGRAMMATION MANUEL DE L UTILISATEUR KIT SUMOBOT Partie 2 Association Evénement de l association Esieespace, association d électronique et de robotique de ESIEE Paris

Plus en détail

e-course - Manuel Utilisateur Course En Cours Manuel Utilisateur - 1 - septembre 2010

e-course - Manuel Utilisateur Course En Cours Manuel Utilisateur - 1 - septembre 2010 Course En Cours Manuel Utilisateur - 1 - Contenu CONTENU... 2 INSTALLATION DU LOGICIEL... 3 1. Installation du driver USB... 3 2. Installation du logiciel... 7 1. UTILISATION DU LOGICIEL... 8 2. RAPPEL

Plus en détail

Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge

Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge Bureau d Étude d électronique Tronc Commun 1A :PET/PMP Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge Responsables : Fanny Poinsotte Nicolas Ruty Lien Chamilo : http ://chamilo2.grenet.fr/inp/ courses/phelmaa13pmcpel9

Plus en détail

MOTORISATION, PILOTAGE, INSTRUMENTATION D UN FAUTEUIL ELECTRIQUE

MOTORISATION, PILOTAGE, INSTRUMENTATION D UN FAUTEUIL ELECTRIQUE Licence Professionnelle Vega MOTORISATION, PILOTAGE, INSTRUMENTATION D UN FAUTEUIL ELECTRIQUE Projet Tutoré 2013-2014 Sahin Mustafa et Lopez Jhonatan Remerciements Le projet présenté dans ce compte rendu,

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures PSI* 28/11/12 Lycée P.Corneille tp_modele_mecanique_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

2 - La télédétection optique

2 - La télédétection optique Introduction à la télédétection 2 - La télédétection optique OLIVIER DE JOINVILLE Table des matières I - Principes d'acquisition des images 5 A. Acquisition d'une image...5 1. 2. 3. 4. Le scanner...6 Le

Plus en détail

Verre et contrôle solaire

Verre et contrôle solaire Verre et contrôle solaire 2004 1 INTRODUCTION... 2 2 LE RAYONNEMENT ÉLECTROMAGNÉTIQUE... 3 2.1 LES DIFFÉRENTS TYPES DE RAYONNEMENTS... 3 2.2 LE SPECTRE SOLAIRE... 4 3 FACTEURS ÉNERGÉTIQUES ET LUMINEUX...

Plus en détail

Le code RC5. A Généralités sur le rayonnement infrarouge

Le code RC5. A Généralités sur le rayonnement infrarouge A Généralités sur le rayonnement infrarouge Le spectre de la lumière blanche révèle toute l étendue des radiations lumineuses visibles qui le composent : Chaque radiation se caractérise par sa longueur

Plus en détail

- Programmer un capteur infra rouge -

- Programmer un capteur infra rouge - - Programmer un capteur infra rouge - L utilisation d un interface d amplification est indispensable. 1. Sorties utilisées - LED rouge : pin O non disponible - LED jaune : pin 1 (scénario 2 du détecteur)

Plus en détail

Cours de physique appliqué Terminale STI électronique epix@fr.st. L optique (Chap 3)

Cours de physique appliqué Terminale STI électronique epix@fr.st. L optique (Chap 3) L optique (Chap 3)! Révisé et compris! Chapitre à retravaillé! Chapitre incompris 1. La lumière : La lumière est une onde électromagnétique, caractérisé par sa fréquence f. Les ondes électromagnétiques

Plus en détail

Lego Mindstorms EV3 EDU Cours d introduction

Lego Mindstorms EV3 EDU Cours d introduction Lego Mindstorms EV3 EDU Cours d introduction Source principale: Frédéric Genevey - v1.0, septembre 2013 Introduction 3 Présentation du matériel 5 La brique EV3 6 Caractéristiques techniques de la brique

Plus en détail

OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur?

OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur? OBSERVER Couleurs et images Comment l œil fonctionne-t-il? D où vient la lumière colorée? Comment créer de la couleur? Notions et contenus Compétences attendues Couleur, vision et image Couleur des objets.

Plus en détail

DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE

DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE SEQUENCE DE TRAVAUX PRATIQUES N 1 Fonctionnement et performances 1/18 2/18 SOMMAIRE 1. PROBLEME TECHNIQUE:... 5 2. DEROULEMENT DE LA SEANCE... 6 3. MISE EN SITUATION...

Plus en détail

Bras télémanipulateur PYTHON MISE A JOUR : 02/2013

Bras télémanipulateur PYTHON MISE A JOUR : 02/2013 Bras télémanipulateur PYTHON MISE A JOUR : 02/2013 PRESENTATION DU PYTHON Le Python est un bras motorisé à pilotage entièrement électronique, conçu spécialement pour effectuer un grand nombre d opérations

Plus en détail

1) PETIT RAPPEL SUR LA RADIOASTRONOMIE :

1) PETIT RAPPEL SUR LA RADIOASTRONOMIE : 1) PETIT RAPPEL SUR LA RADIOASTRONOMIE : La radioastronomie consiste en l étude d une partie du spectre électromagnétique*, les ondes radio, comprise entre 0,8mm et 15m de longueur d onde. 2) LA RADIOASTRONOMIE

Plus en détail

CHAPITRE 5. Capteurs de position et de déplacement

CHAPITRE 5. Capteurs de position et de déplacement CHAPITRE 5 Capteurs de position et de déplacement PLAN INTRODUCTION POTENTIOMETRES RESISTIFS CAPTEURS INDUCTIFS CAPTEURS CAPACITIFS CAPTEURS ULTRASONORE CAPTEURS OPTIQUES CAPTEURS DIGITAUX CONCLUSION INTRODUCTION

Plus en détail

Carte multi capteurs USB : Télémétrie ultrasonique & capteurs de contact

Carte multi capteurs USB : Télémétrie ultrasonique & capteurs de contact Valérian REITHINGER ENS de Cachan - Bureau d étude 2007 - Dossier de soutenance Carte multi capteurs USB : Télémétrie ultrasonique & capteurs de contact Valérian REITHINGER - Bureau d étude 2007 - Carte

Plus en détail

Logiciel de paramétrage et d exploitation des capteurs PARATRONIC : IHM capteurs

Logiciel de paramétrage et d exploitation des capteurs PARATRONIC : IHM capteurs NOTICE D INSTALLATION Constructeur français Logiciel de paramétrage et d exploitation des capteurs PARATRONIC : IHM capteurs Sommaire 1 PRESENTATION... 3 2 INSTALLATION... 3 3 DRIVERS... 5 4 CONNEXION...

Plus en détail

A la découverte des capteurs 1/6

A la découverte des capteurs 1/6 But de l'activité Amuse-toi avec les dont tu disposes dans ton atelier. En les connectant à l ordinateur, programme une petite station météo, une station d alarme, une hôtesse d accueil automatique pré-requis

Plus en détail

Arduino en technologie. Quatrième / Troisième

Arduino en technologie. Quatrième / Troisième Arduino en technologie Quatrième / Troisième Arduino, c est quoi? Une carte d interface programmable capable de piloter des capteurs et des actionneurs afin de simuler ou créer des systèmes automatisés.

Plus en détail

Daisylab.fr POURQUOI

Daisylab.fr POURQUOI POURQUOI POURQUOI La porte du garage s ouvre-t-elle? L ouverture de la porte du garage est une illustration d un principe de base de l automatisme : INFORMATION ( CAPTEUR ) TRAITEMENT INFORMATION ( MICROCONTROLEUR)

Plus en détail

68300 SAINT-LOUIS T.P. n G. Durée : 2 H. Plan du T.P.

68300 SAINT-LOUIS T.P. n G. Durée : 2 H. Plan du T.P. CORRECTION TP AMOS Durée : 2 H. A. OBJECTIF DU T.P. A. Objectif du T.P. B. Travail demandé B.1. But B.2. Fibre optique B.3. Speckle B.4. Monochromateur B.5. CCD B.6. Pockels B.7. Piezo B.8. Diode laser

Plus en détail

Université Joseph Fourier Grenoble. Master Pro «Optique et Photonique» TP «Photométrie, détecteurs»

Université Joseph Fourier Grenoble. Master Pro «Optique et Photonique» TP «Photométrie, détecteurs» Université Joseph Fourier Grenoble Master Pro «Optique et Photonique» TP «Photométrie, détecteurs» Campus de aint Martin d Hères, Bt C, 2 ème étage On réalisera le TP «Calibration photométrique d une chaîne

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LA RT2012 Dans la performance thermique et lumineuse des parois vitrées, les fermetures et les stores jouent le rôle de régulateur des entrées et sorties

Plus en détail

Travaux Pratiques CARACTERISATION DE LA REPONSE DU PILOTE A UN ECHELON DE CAP

Travaux Pratiques CARACTERISATION DE LA REPONSE DU PILOTE A UN ECHELON DE CAP PSI * 24/01/14 Lycée P.Corneille Réponse à un échelon de cap.doc Page : 1 Travaux Pratiques CARACTERISATION DE LA REPONSE DU PILOTE A UN ECHELON DE CAP Temps alloué 2 heures Vous disposez: du pilote TP5000

Plus en détail

Identification de personnes Système Mains-libres Lecteur RFID UHF STid GAT

Identification de personnes Système Mains-libres Lecteur RFID UHF STid GAT Identification de personnes Système Mains-libres Lecteur RFID UHF STid GAT NOTE D APPLICATION Introduction Le lecteur GAT permet l identification «mains libres» de personnes en mouvement. Ce document a

Plus en détail

ExAO-NG FOXY. Foxy. Réf : 485 000. Français p 1. Version : 2101

ExAO-NG FOXY. Foxy. Réf : 485 000. Français p 1. Version : 2101 ExAONG Français p 1 Foxy Version : 2101 ExAONG 1 Introduction La console Foxy est une console ExAO de nouvelle génération : Elle accepte les capteurs dotés d un afficheur LCD. Aucun pilote, aucune installation

Plus en détail

lundi 1er février 2016

lundi 1er février 2016 lundi 1er février 2016 Carte de commande et puissance 4 axes, 0.5 à 4 ampères (4.5A MAX) au µpas pour moteurs bipolaires Carte de commande et puissance modulaire au µpas pour moteurs bipolaires www.iprocam.com

Plus en détail

lumière blanche flash électronique

lumière blanche flash électronique 3. La lumière Le mot photographie veut dire «dessiner avec la lumière». La qualité de la lumière est donc très importante et primordiale. On utilise de la lumière naturelle que l on nomme aussi «lumière

Plus en détail

FICHE SYNTHESE CI2A1. I/ Les solutions techniques pour réaliser les fonctions motrices «avancer», «pivoter», «reculer», s'arrêter.

FICHE SYNTHESE CI2A1. I/ Les solutions techniques pour réaliser les fonctions motrices «avancer», «pivoter», «reculer», s'arrêter. Etude de solutions techniques existantes (1 / 6) Pour réaliser une même fonction technique, plusieurs solutions techniques peuvent exister. Nous allons voir les solutions techniques présentes sur le robot

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES D OPTOELECTRONIQUE

TRAVAUX PRATIQUES D OPTOELECTRONIQUE TVUX PTIQUES D OPTOELECTONIQUE L optoélectronique est l ensemble des techniques permettant de transmettre des informations à l aide d ondes électromagnétiques dont les longueurs d onde sont proches de

Plus en détail

Le guidage électronique des finisseurs

Le guidage électronique des finisseurs Le guidage électronique des finisseurs Le guidage électronique des finisseurs Le guidage altimétrique Le nivellement d une couche d enrobé peut-être réalisée de deux manières : Mode dit «vis-calées» :

Plus en détail

TRAIN: TRAIN RUNNING ADVANCED INFORMATION ON NETWORK

TRAIN: TRAIN RUNNING ADVANCED INFORMATION ON NETWORK TRAIN: TRAIN RUNNING ADVANCED INFORMATION ON NETWORK Rhanjati Mohamed mrhanjati@yahoo.com RÉSUMÉ Le projet «TRAIN» consiste en la gestion d un site ferroviaire donné. Cette gestion étant axée sur la détection,

Plus en détail

DÉCISION D'APPROBATION DE MODÈLE n 97.00.851.011.2 du 16 septembre 1997

DÉCISION D'APPROBATION DE MODÈLE n 97.00.851.011.2 du 16 septembre 1997 Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie Secrétariat d Etat à l Industrie Direction de l action régionale et de la petite et moyenne industrie Sous-direction de la métrologie DA 13-147 DÉCISION

Plus en détail

DETECTEUR DE MOUVEMENT

DETECTEUR DE MOUVEMENT MANUEL DE PRODUIT DETECTEUR DE MOUVEMENT DETECTEUR DE MOUVEMENT KNX ZN1IO-DETEC Edition 1 Version 1.0 1. Introduction... 3 2. Installation... 4 2.1. Installation du détecteur de mouvement... 4 2.2. Description

Plus en détail

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases

CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h. Conf 1 : WIFI, les bases CULTe Le samedi 9 février2008 à 15h Conf 1 : WIFI, les bases 1) Principes de fonctionnement (antennes, fréquences, emetteurs/recepteurs, point d'accés) a) Les grandes classes de fréquences HF, 300 Khz

Plus en détail

Lasers de marquage S tations de travail

Lasers de marquage S tations de travail Lasers de marquage S tations de travail laser gamme Laser L-Box XL-Box Technologie Laser Technologie laser : un marquage rapide et de haute qualité sur tous matériaux! intégrables Pour répondre aux exigences

Plus en détail

Conception d'une pince en légo NXT

Conception d'une pince en légo NXT Le Falher Alexandre Dominicus Geoffrey Conception d'une pince en légo NXT Dans le cadre du projet du semestre 4 de notre formation, pendant lequel nous devrons programmer un moteur NXT, nous avons déjà

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS I DEFINITIONS 1 Exemple E x O X B V Le potentiomètre convertit une grandeur d entrée mécanique, la distance x en une grandeur de sortie électrique, la tension

Plus en détail

Panneau solaire orientable

Panneau solaire orientable Panneau solaire orientable Cours Secondaire d'orsay Club robotique 2013/2014 Sommaire 1. Présentation générale...3 2. Étude du besoin...4 3. Fonctionnement...5 3.1. Schéma fonctionnel...5 3.2. Entrées...5

Plus en détail

Coupe de Belgique de Robotique 2012 Dossier projet

Coupe de Belgique de Robotique 2012 Dossier projet Coupe de Belgique de Robotique 2012 Dossier projet Questionnaire Nom de l équipe : Numéro de l équipe : inconnu L équipe Voici un descriptif de notre équipe et de notre projet. 1. Personnes faisant partis

Plus en détail

I. Spectroscopie UV - visible

I. Spectroscopie UV - visible hap. A5 Spectres UV visible et I I. Spectroscopie UV - visible 1- ouleurs et solutions La lumière blanche contient toutes les radiations visibles dont les couleurs s'étendent du rouge au violet. - le vert

Plus en détail

Question de société : QUELLES SONT LES RETOMBÉES DES PROGRÈS SCIENTIFIQUES ET

Question de société : QUELLES SONT LES RETOMBÉES DES PROGRÈS SCIENTIFIQUES ET Question de société : QUELLES SONT LES RETOMBÉES DES PROGRÈS SCIENTIFIQUES ET TECHNOLOGIQUES DANS LES DOMAINES DE LA ROBOTIQUE ET DE L AÉRONAUTIQUE SUR NOTRE QUOTIDIEN? (SANTÉ, DOMOTIQUE, ENVIRONNEMENT)

Plus en détail

REG-Sentry Système automatisé de contrôle d'accès pour véhicules

REG-Sentry Système automatisé de contrôle d'accès pour véhicules REG-Sentry Système automatisé de contrôle d'accès pour véhicules 2 REG-Sentry - Système automatisé de contrôle d'accès pour véhicules REG-Sentry est une solution de contrôle d'accès par reconnaissance

Plus en détail

Alarme intrusion. À retenir. 1) Composition d un système d alarme 3 parties principales. 3) normalisation. 2) Les différents types de détecteurs

Alarme intrusion. À retenir. 1) Composition d un système d alarme 3 parties principales. 3) normalisation. 2) Les différents types de détecteurs À retenir 1) Composition d un système d alarme 3 parties principales DETECTION CENTRALISATION SIGNALISATION a. La détection. Pour un bâtiment, quatre zones de détections sont définies : - la détection

Plus en détail

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR

TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR TP 05 : Spectre visible d une espèce colorée Spectres IR Ce TP s étale sur une séance de 2 heures (spectre visible), puis une séance d 1 heure (spectre infrarouge). Objectifs : - Identifier un colorant

Plus en détail

Automatismes. Quelques capteurs

Automatismes. Quelques capteurs Automatismes industriels Quelques capteurs Détecteur de position Tout ou Rien Capteurs mécaniques a contact Ces capteurs permettent, à partir d une action mécanique directe, de fermer ou d ouvrir un ou

Plus en détail

433,92 MHz / 868,35 MHz +-150KHz 0 à 100 m en champ libre

433,92 MHz / 868,35 MHz +-150KHz 0 à 100 m en champ libre DATA SHEET SCIEL_READER R SCIBT27 LECTEUR D IDENTIFIANTS ACTIFS RFID LONGUE PORTEE Relais intégré «Mains Libres» : Système de lecture automatique sans contact ni manipulation des identifiants RFID active

Plus en détail

Les capteurs de position

Les capteurs de position Page 1 Les capteurs de position I/ Introduction Les capteurs de positions sont les capteurs les plus répandus dans les automatismes. Ils sont utilisés pour détecter: la position précise d'un objet la présence

Plus en détail

SCHEMA DE CONNEXION. 49/51 rue Samatan 13 007Marseille Tel : 04 91 46 25 88 Fax : 04 91 46 49 15 Mail : support@nauticom.fr

SCHEMA DE CONNEXION. 49/51 rue Samatan 13 007Marseille Tel : 04 91 46 25 88 Fax : 04 91 46 49 15 Mail : support@nauticom.fr SCHEMA DE CONNEXION Les schémas ci-dessous montrent l intégralité des installations possibles entre des instruments et un ordinateur où le Multiplexeur NMEA joue un rôle prépondérant. Dans chaque cas l

Plus en détail

Activité Cours : Spectrophotométrie Infrarouge

Activité Cours : Spectrophotométrie Infrarouge Activité Cours : Spectrophotométrie Infrarouge Objectifs : Connaître et appliquer les règles de nomenclature des composés en chimie organique. Associer un groupe caractéristique à une fonction dans le

Plus en détail

Conception d un robot autonome dans l espace

Conception d un robot autonome dans l espace Stanislas Bruhière Valentin Sallent Mickael Ribero Hubert Laury Thomas Fresnel Groupe C Conception d un robot autonome dans l espace Projet de semestre 2 M. Guinand et M. Remy Professeur d Etude & Réalisation

Plus en détail

TPE Alarme LASER. MICHEL Victorien NUMA Stève

TPE Alarme LASER. MICHEL Victorien NUMA Stève CONTON Steeven MICHEL Victorien NUMA Stève Classe de 1 ère S1 TPE Alarme LASER M. Audry, professeur de sciences de l'ingénieur M. Poussel, professeur de physique-chimie Année 2012/2013, Lycée Etienne Bézout

Plus en détail

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son.

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. TP 9 Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. 9.1 Introduction Émise par un corps, réfléchie par une surface, rétrodiffusée ou encore modulée à diverses fréquences,

Plus en détail

DECISION D'APPROBATION DE MODELE n 97.00.852.002.2 du 10 mars 1997. --------------- Opacimètre TECNOTEST modèle FLEX ---------------

DECISION D'APPROBATION DE MODELE n 97.00.852.002.2 du 10 mars 1997. --------------- Opacimètre TECNOTEST modèle FLEX --------------- Ministère de l Industrie, de la Poste et des Télécommunications SOUS-DIRECTION DE LA MÉTROLOGIE DA 13-1317 DECISION D'APPROBATION DE MODELE n 97.00.852.002.2 du 10 mars 1997 --------------- Opacimètre

Plus en détail

PRESENTATION DE CHARAPONT VIERZON 2011

PRESENTATION DE CHARAPONT VIERZON 2011 ADER Association Des Étudiants en Robotique Association n 0901004441 Régie par la loi de 1901 IUT Belfort-Montbéliard / Dpt GEII BP 527 90 016 Belfort Cedex DOSSIER ROBOTIQUE PRESENTATION DE CHARAPONT

Plus en détail

-ACQUERIR L INFORMATION - Les capteurs

-ACQUERIR L INFORMATION - Les capteurs -ACQURIR L INFORMATION - LIAISON RFRNTIL B.32 Le conditionnement du signal Thèmes : I3 -- Liaison entre chaîne d énergie et chaîne d information I4 -- Transformation d une grandeur physique à mesurer en

Plus en détail

Logiciel PICAXE Programming Editor

Logiciel PICAXE Programming Editor Logiciel PICAXE Programming Editor Notice réduite 1. Lancer le logiciel PICAXE Programming Editor 2. Dessiner un diagramme 3. Sauvegarder un diagramme 4. Sélectionner le port USB 5..Transférer un programme

Plus en détail

Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR)

Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR) Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR) 1 Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR) Pour déterminer la formule développée d une molécule, on peut utiliser diverses méthodes : Des méthodes chimiques

Plus en détail

Université du Québec à Chicoutimi. Rapport final. # Projet : 2010-169 Conception d'un système de stationnement automatique pour une voiture téléguidée

Université du Québec à Chicoutimi. Rapport final. # Projet : 2010-169 Conception d'un système de stationnement automatique pour une voiture téléguidée MODULE D INGÉNIERIE Génie électrique 6gin555 Rapport final # Projet : 2010-169 Conception d'un système de stationnement automatique pour une voiture téléguidée Préparé par Lapointe Mathieu Pour Hung Tien

Plus en détail

Communications Numériques par Fibre Optique

Communications Numériques par Fibre Optique Université Mohammed Premier École Nationale des Sciences Appliquées d Oujda Cours de la 5 ème Année : Cycle d Ingénieurs Module 5M4 Version 1.0 (Septembre 2009) Communications Numériques par Fibre Optique

Plus en détail

Mode d emploi. Détecteur de mouvement 360 (grand rayon de détection) télécommandable et télé programmable.

Mode d emploi. Détecteur de mouvement 360 (grand rayon de détection) télécommandable et télé programmable. Mode d emploi. Détecteur de mouvement 360 (grand rayon de détection) télécommandable et télé programmable. Accessoires disponibles : Télécommande 3 fonctions Télécommande de programmation Important Avant

Plus en détail

1/10 guide_utilisateur_carte_mermoz_v1.8

1/10 guide_utilisateur_carte_mermoz_v1.8 1/10 guide_utilisateur_carte_mermoz_v1.8 Fonctions La carte Mermoz est un système électronique qui se charge d enregistrer et de dater des mesures de tension. Elle peut être utilisée pour une large variété

Plus en détail

Projet Mécatronique S4. Plateau élévateur

Projet Mécatronique S4. Plateau élévateur Projet Mécatronique S4 Plateau élévateur Réalisé par El Khairi Neji Desfontaine Jonas 2013~2014 20 Spécification Technique des Besoins (STB) Projet : Plateau élévateur Réf. : STB001 Organisme émetteur

Plus en détail

Paramétrage -------------------------------------------- Page 3

Paramétrage -------------------------------------------- Page 3 Installation -------------------------------------------- Page 2 Paramétrage -------------------------------------------- Page 3 Connection entre et --------------------------------------------

Plus en détail

TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013

TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013 FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013 Optique 1 Pr Mariano-Goulart Séance préparée par Inès BOULGHALEGH, Hélène GUEBOURG DEMANEUF, Karim HACHEM, Jeff VAUTRIN

Plus en détail

Bin Remi Stephan Mathieu Talbotier Lise. Projection de formes 3D par laser

Bin Remi Stephan Mathieu Talbotier Lise. Projection de formes 3D par laser Bin Remi Stephan Mathieu Talbotier Lise Projection de formes 3D par laser I) La maquette Afin de pouvoir réaliser notre projet, nous avons un mois avant celuici fabriqué la maquette présentée ici en photo.

Plus en détail

www.sick.fr ou www.sick.de

www.sick.fr ou www.sick.de ACCES INTERDIT AUX PERSONNES NON AUTORISEES Les scanner à balayage laser LMS de SICK trouvent leur utilisation partout où de larges zones demandent une protection complète contre toute intrusion non autorisée.

Plus en détail

Mode d emploi. Détecteur de mouvement télécommandable et télé programmable. 360WM IR

Mode d emploi. Détecteur de mouvement télécommandable et télé programmable. 360WM IR Mode d emploi. Détecteur de mouvement télécommandable et télé programmable. 360WM IR Accessoires disponibles Important -Avant de commencer l installation du détecteur de mouvement, vérifiez (à l aide d

Plus en détail

Modélisation d une pompe hydraulique à engrenage avec CosmosMotion et CosmosWorks

Modélisation d une pompe hydraulique à engrenage avec CosmosMotion et CosmosWorks Modélisation d une pompe hydraulique à engrenage avec CosmosMotion et CosmosWorks Introduction Je propose de soumettre à nos outils de MAO (mécanique assistée par ordinateur) Cosmos pack éducation 2006,

Plus en détail

Ludovic. Robot inspecteur de. Câbles

Ludovic. Robot inspecteur de. Câbles BOURY Ludovic TS1 Robot inspecteur de Câbles En début d année scolaire, Jérémy Barra, Robin Bertholet, Mathieu Delabays, Samuel Duval, Jérémy Villevieille et moi-même avons formé une équipe de six personnes

Plus en détail

6. MOYENS DE TRANSMISSION. 6.1 Transport par bras articulé. 6.2. Focalisation - 27 -

6. MOYENS DE TRANSMISSION. 6.1 Transport par bras articulé. 6.2. Focalisation - 27 - - 27-6. MOYENS DE TRANSMISSION 6.1 Transport par bras articulé Certaines radiations fortement absorbées par l'eau en particulier (dans le domaine infrarouge) ne sont pas transmissibles par fibre optique

Plus en détail

Logiciel Embarqué du Tripy RoadMaster Release Notes

Logiciel Embarqué du Tripy RoadMaster Release Notes Fichier TRM_Release_Notes_1.12.41_FR Page 1/5 Logiciel Embarqué du Tripy Release Notes Cher client, Le présent document a pour objet de synthétiser les améliorations, changements et fonctions supplémentaires

Plus en détail

Le Robot Caméléon. Lycée Louis-Le-Grand. JACQUIN Aymeric. LAZARD Benjamin. RAKOTOMALALA Adrielle 1 / 16

Le Robot Caméléon. Lycée Louis-Le-Grand. JACQUIN Aymeric. LAZARD Benjamin. RAKOTOMALALA Adrielle 1 / 16 2012 2013 Le Robot Caméléon Lycée Louis-Le-Grand JACQUIN Aymeric LAZARD Benjamin RAKOTOMALALA Adrielle 1 / 16 Introduction Les animaux, qui ont souvent plusieurs prédateurs naturels, ont au cours de l

Plus en détail

Mise en œuvre d une liaison LIFI

Mise en œuvre d une liaison LIFI C3 3 DEFINIR L ARCHITECTURE GLOBALE D UN PROTOTYPE OU D UN SYSTEME. Mise en œuvre d une liaison LIFI 1 But de notre travail : Le but de cette séquence est de mettre en œuvre un système de communication

Plus en détail

Organisation d un système

Organisation d un système Organisation d un système référence à la page 45 du document d accompagnement Approche système : Les échanges de flux entre le système et son environnement -Flux d information -Flux d énergie -Flux de

Plus en détail

PROJET de SI: Robot inspecteur de câbles

PROJET de SI: Robot inspecteur de câbles Villevieille Jérémy TS1 PROJET de SI: Robot inspecteur de câbles Sommaire: I. Présentation 1. Introduction 2. Cahier des charges II. Partie Mécanique 1. Structure du robot 2. Les roues 3. La caméra III.

Plus en détail

GUIDE DE DÉMARRAGE. Montage du produit. Français. 50 à 100 m = x 4

GUIDE DE DÉMARRAGE. Montage du produit. Français. 50 à 100 m = x 4 GUIDE DE DÉMARRAGE Montage du produit 50 cm 50 à 100 m = x 4 50 cm La ligne de visée entre le détecteur et le réflecteur doit être dégagée. 8 à 100 m Montez l'équipement sur des surfaces rigides (mur porteur

Plus en détail

Boîte mécanique 6 vitesses 02M

Boîte mécanique 6 vitesses 02M Service. Programme autodidactique 205 Boîte mécanique 6 vitesses 02M Conception et fonctionnement Afin de permettre aux automobiles modernes de satisfaire aux exigences croissantes en matière de confort

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION. Détecteur de température du point de rosée muni d un pointeur laser. Modèle IRT600

MANUEL D UTILISATION. Détecteur de température du point de rosée muni d un pointeur laser. Modèle IRT600 MANUEL D UTILISATION Détecteur de température du point de rosée muni d un pointeur laser Modèle IRT600 Présentation Toutes nos félicitations pour votre acquisition du détecteur de température du point

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR Session 2014 Page 1 sur 14 Nacelle gyrostabilisée pour prise de vue aérienne par multicoptère CORRECTION Page 2 sur 14 1. Analyse

Plus en détail

CHAPITRE 6 : SPECTROSCOPIE U.V. VISIBLE

CHAPITRE 6 : SPECTROSCOPIE U.V. VISIBLE CHAPITRE 6 : SPECTROSCOPIE U.V. VISIBLE Lycée International des Pontonniers Novembre 2015 I. Généralités 1. Spectre d absorption - Lorsqu elle traverse une substance autre que l air ou le vide, la lumière

Plus en détail

À propos de ce document

À propos de ce document HarvestLab PFP12489 À propos de ce document Ce guide aidera l'utilisateur à apprendre comment effectuer des tâches courantes à l'aide de son HarvestLab. Il constitue un supplément au livret d'entretien

Plus en détail

DÉMARRAGE DE ROBOLAB

DÉMARRAGE DE ROBOLAB DÉMARRAGE DE ROBOLAB 1- Installation du logiciel ROBOLAB sur votre ordinateur. 1. Insérez le cédérom du programme dans votre lecteur et démarrez-le. Suivre les instructions pour l installation. Celle-ci

Plus en détail

Travaux Pratiques d Optique Intégrée Caractérisation de Circuits Optiques Intégrés

Travaux Pratiques d Optique Intégrée Caractérisation de Circuits Optiques Intégrés Caractérisation de Circuits Optiques Intégrés ATTENTION : SOYEZ DELICAT!! LE MATERIEL EST FRAGILE ET TOUTE DEGRADATION ENTRAINERA UNE NOTE ELIMINATOIRE. Principe de mesure : Un signal lumineux en provenance

Plus en détail

Habitat : Communication dans l'habitat Extraits de bac

Habitat : Communication dans l'habitat Extraits de bac Exercice 1 STLB AG 2015 Le radar, élément essentiel de sécurité à bord d'un bateau. Nous en aborderons quelques principes ainsi que des aspects pratiques d'utilisation. 1. A l'aide du document D1 présenté

Plus en détail

Les phares directionnels

Les phares directionnels ECOLE ROYALE MILITAIRE 146 ème Promotion SSMW, Lieutenant de Vaisseau Victor BILLET Année académique 2009 2010 1 ère Licence Les phares directionnels Par les Sous-lieutenants Elèves Alain LANGUILLIER Jérémy

Plus en détail

ROBOT INSPECTEUR DE CABLES

ROBOT INSPECTEUR DE CABLES Barra Jérémy TS1 SSI ROBOT INSPECTEUR DE CABLES En ce début d année de terminale S Si, nous ont été présentés différentes idées de projets que l on pourrait réaliser pour notre projet personnel encadré.

Plus en détail

Capteurs de position et de déplacement

Capteurs de position et de déplacement Chapitre 5 Capteurs de position et de déplacement I] Introduction : La mesure de la position et du déplacement est indispensable dans des nombreux domaines : Machine à outils Robotique.. Et la mesure de

Plus en détail

guide de mise en service rapide

guide de mise en service rapide guide de mise en service rapide 1 principe général La table Rodeon TurnIt! est conçue pour réaliser automatiquement des prises de vue d objets sous toutes leurs faces afin de produire des fichiers interactifs

Plus en détail

Les capteurs mesure de distance au service de l automatisation

Les capteurs mesure de distance au service de l automatisation Les capteurs mesure de distance au service de l automatisation Les capteurs de distance de SensoPart Le défi central de la mesure de distance et ce dans de nombreux domaines de l automatisation est une

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES 2. Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite. Par : Boniface Lalié et Alex Couture

CAHIER DES CHARGES 2. Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite. Par : Boniface Lalié et Alex Couture CAHIER DES CHARGES 2 Support automatisé de bagages à main pour personnes à mobilité réduite Par : Boniface Lalié et Alex Couture CÉGEP DE SHERBROOKE Date : 20/12/2013 Table des matières 1. But:... 3 2.

Plus en détail

CAPTEURS Tout Ou Rien (TOR)

CAPTEURS Tout Ou Rien (TOR) Cours BAC ELEEC E2 ETUDE D UN OUVRAGE S4 : Communication et traitement de l information CAPTEURS Tout Ou Rien (TOR) S4.5 : Acquisition de données 1. MISE EN SITUATION : Sur tous les systèmes nous avons

Plus en détail

Certificat d'examen de type n 01.00.251.002.1 du 16 octobre 2001

Certificat d'examen de type n 01.00.251.002.1 du 16 octobre 2001 DIRECTION DE L ACTION RÉGIONALE ET DE LA PETITE ET MOYENNE INDUSTRIE SOUS-DIRECTION DE LA MÉTROLOGIE 20, AVENUE DE SEGUR F-75353 PARIS 07 SP Certificat d'examen de type n 01.00.251.002.1 du 16 octobre

Plus en détail

Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé. D après l oscillogramme, B reçoit le signal avec un décalage de 6,0 divisions par rapport à A.

Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé. D après l oscillogramme, B reçoit le signal avec un décalage de 6,0 divisions par rapport à A. Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé Partie A : Ondes ultrasonores. I. Mesure de la célérité des ultrasons dans l air. A. Première méthode : émetteur en mode «salves» 1. Détermination du retard τ avec

Plus en détail

Marwan Brouche Ecole Supérieure d Ingénieurs de Beyrouth, LIBAN 2010-2011. Force centrifuge

Marwan Brouche Ecole Supérieure d Ingénieurs de Beyrouth, LIBAN 2010-2011. Force centrifuge Force centrifuge I- Introduction Dans ce TP, nous étudions la force centrifuge exerçant sur un corps, résultant de la rotation autour d un axe défini. Dans un premier temps, l étude de la force en fonction

Plus en détail

Technologie Projet 2 : «Défit ROBOTS» 3éme Séquence 1 DU SYSTÈME TECHNIQUE

Technologie Projet 2 : «Défit ROBOTS» 3éme Séquence 1 DU SYSTÈME TECHNIQUE DÉCOUVERTE DU SYSTÈME TECHNIQUE Remarques importantes : Cette première séquence à pour but de vous permettre de comprendre le fonctionnement du robot, les moyens de programmation ainsi que les détails

Plus en détail