Le contrôle de la conformité

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le contrôle de la conformité"

Transcription

1 Le contrôle de la conformité La qualité «produit» dans l entreprise La notion d écart Les «spécifications» du produit Les «procédés de mesurage» et de «contrôle» Sources d information: Les Mémothech de Eléducative Catalogue Mitutuyo GDI Hachette AFNOR Turgot 2005 Pour passer à l écran suivant, cliquez sur le bouton

2 L exploitation du Diaporama Étude - 01 Notions générales sur la «conformité» Durée moyenne: 5 minutes Étude - 02 Les «spécifications» du produit Durée moyenne: 10 minutes Étude 03 Le «contrôle» et les «procédés de mesurage» Durée moyenne: 15 minutes Étude 04 Les «appareils de mesure»: catégories, applications Durée moyenne: 10 minutes Pour lancer l étude désirée, cliquer sur le bouton associé Pour suivre de manière méthodique les animations du diaporama, ne cliquez que sur des boutons d action Voir les pages infos résumées

3 La notion de qualité dans l entreprise Le concept Si Qualité de la réalisation, du produit ou du service. Qualité attendue par le client. Alors Produit, service, conformes. donc Client satisfait La définition Les objectifs La qualité d un produit ou d un service est un ensemble de caractéristiques ( sécurité, normes, coût d achat, fiabilité,... ) qui lui confèrent l aptitude à satisfaire les besoins exprimés par le client. La qualité est un objectif indispensable à toute activité industrielle; elle permet d atteindre, * la prospérité économique ( accroissement des ventes, conquête de nouveaux marchés) * le nécessaire développement des relations humaines * la compétitivité optimale par la réduction des coûts en appliquant la règle des «cinq zéros» Zéro panne Zéro défaut Zéro délai Zéro stock Zéro papier Le parc machine est en bon état de fonctionnement Le produit obtenu est conforme au contrat fixé La planification assure la circulation des produits au bon moment, au bon endroit La gestion des stocks est maîtrisée (matières premières, encours, produits finis) La rédaction technique est concise et complète

4 Les notions d écart Ecart Ecart Qualité prévue en conception Qualité perçue par l utilisateur Ecart mesuré par le contrôle des spécifications imposées par le BE Le coût de la «qualité» BE, bureau des études Qualité réalisée en production Ecart jugé par l utilisateur (fiabilité, sécurité, coût,...) Pour l utilisateur Pour l entreprise Le prix d achat est d autant plus élevé que le niveau de qualité du produit est important. Pour lui, la «qualité» est liée à l aptitude du produit à conserver ses caractéristiques dans le temps (fiabilité). La recherche de la qualité impose des dépenses et des investissements importants. La recherche d un «niveau de qualité» acceptable [NQA] permet la réduction des coûts et une qualité dans les limites de fiabilité souhaitée.

5 Les composantes d une «qualité satisfaite» Si pour un produit, l une quelconque des composantes ci-dessous ne donne pas satisfaction, il y a non qualité avec toutes les conséquences qui peuvent en résulter. connues et jugées avant achat Présentation Esthétique Caractéristiques Fonctionnalité Performances Accueil Délais Les composantes de la QUALITE S. A. V. (service après-vente) jugées après achat ou à l usage, mais aussi par l image de marque Fiabilité Maintenabilité Disponibilité Durabilité Coût global de possession Sécurité d emploi Respect de l environnement Achat Utilisation Maintenance Retour au sommaire

6 Le produit et ses modèles de représentation structurelle La représentation en 3D, dite «en perspective» Cette représentation donne une allure générale du produit Elle permet une lecture géométrique du produit La représentation en 2D, dite «en vues planes» Le dessin de définition de produit fini (DF) Il précise les spécifications du produit C est le contrat à respecter par le fabricant Exemple Surfaces cylindriques Surfaces planes Elle permet une lecture morphologique du produit Exemple Trou débouchant Trou taraudé Arrondi Gorge Alésage

7 Les spécifications fonctionnelles du produit Ces spécifications, portées sur le dessin de définition (DF), sont de plusieurs types Les spécifications dimensionnelles, Ici, une «cote codée», cotation ISO Les spécifications géométriques de position, ici «coaxialité» Les spécifications dimensionnelles, Ici, une «cote en clair», bilimite Les spécifications géométriques d orientation, ici «perpendicularité» Les spécifications d état de surface ici «le critère de rugosité» Les spécifications géométriques de forme, ici «planéité»

8 Les spécifications électriques Dans le cas de produits électriques ou électroniques, les spécifications sont de types: dimensionnelles: tension ( volts V ), intensité ( ampères A ), résistance ( ohms Ω ), fréquence ( hertz HZ ), capacité ( farads F ),... géométriques: forme du signal ( sinusoïdal, carré, triangulaire, forme complexe ),... Exemple d étude: circuit générateur de signaux Spécification dimensionnelle; tension [ -15V, +15V ] Spécification dimensionnelle; résistance [ 15kΩ ] Spécification géométrique; forme du signal de sortie Les appareils de mesure courants: Contrôleur universel; mesures des grandeurs simples Oscilloscope; contrôler la forme et la fréquence des signaux complexes

9 Les composants d une spécification dimensionnelle Objet des tolérances Définition: Par suite de l imprécision des systèmes de fabrication, une pièce ne peut être réalisée rigoureusement à une dimension fixée à l avance. Il faut fixer des limites acceptables à cette dimension pour que la pièce soit apte à l emploi dans la qualité prévue. La différence entre ces deux limites constitue la tolérance dimensionnelle. Cote: spécification dimensionnelle constituée d un ensemble de dimensions comprises dans l intervalle de tolérance [ IT ]. La détermination des composants d une cote «Cote codée» La tolérance d une cote ISO se déduira des tableaux COTE TOLERANCEE «Cote en clair» Dimension nominale (unité mm) Les ECARTS admissibles (avec leur signe + ou -) Traduit par: Exemple d étude ,26-0,14

10 Le calcul des composants de la cote ,26-0,14 Composants Expression littérale Valeur Dimension nominale Dnom 25 Ecart supérieur ES ou (es) + 0,26 Ecart inférieur EI ou (ei) -0,14 Attention les écarts sont des valeurs algébriques ( >0 ; <0 ou =0 ) Dimension maximale Dmax = Dnom + ES 25,26 Dimension minimale Dmin = Dnom + EI 24,86 Dimension moyenne Dmoy = Dnom + [ ES + EI ] / 2 Dmoy = [Dmax + Dmin ] / 2 25,06 Intervalle de Tolérance [ IT > 0 ] IT = Dmax - Dmin ou IT = ES - EI 0,40

11 Dimension nominale Symbole de la POSITION de la tolérance 14 H 7 Les tolérances codées en langage ISO Exemple d étude Le décodage des valeurs numérique de la tolérance ISO se fait à l aide des tableaux [ NF R ], tels que celui ci-dessous. Choisir la colonne de la tolérance ISO concernée; ici H7 Symbole de la QUALITE de la tolérance Attention, les écarts sont exprimés en micromètres Décodage Choisir le palier de dimensions correspondant à la dimension nominale; ici ,018 Retour au sommaire

12 Objectif du «contrôle» et sa situation dans le processus Constat et contrat La fourniture de «pièces» aux postes de fabrication, de montage où à la distribution implique: que les conditions de durée de vie (résistance, usure,...) et de fonctionnement soient satisfaites Or, ces conditions concernent un certain nombre de contraintes fonctionnelles: telles que, dimensions, forme, position, caractéristiques mécaniques, grandeurs physiques, électriques,... généralement mesurables L aptitude à l emploi donc nécessite le respect des spécifications du produit, définies par le B-E, d où la nécessité du contrôle, seul capable de reconnaître les produits corrects et d éliminer ceux qui ne le seraient pas. Le «contrôle» dans le suivi du processus de réalisation Fabrication des bruts Contrôle de réception Fabrication des pièces Contrôle de production Montage du produit Contrôle de produit fini Exemple Exemple Contrôle de poste Exemple Exemple Mesurage dimensionnel par lecture directe d une pièce moulée Mesurage indirect par méthode différentielle Contrôle par attribut d une cote Vérification du jeu fonctionnel de rotation du galet 2

13 Le «contrôle» en cours de production Il se présente sous deux aspects: Le contrôle systématique, il s agit de contrôler toutes les pièces fabriquées: contrôle indispensable pour des pièces de sécurité, à tolérances serrées. Le contrôle par échantillonnage, on ne contrôle que des pièces prélevées à intervalle de temps régulier: pratiqué pour les pièces ordinaires et dans le cas d un procédé bien maîtrisé. Les méthodes adaptées: Le mesurage par lecture directe principe: évaluation directe, sur l instrument, du résultat brut du mesurage [M], L incertitude de mesurage [ ] dépend de la graduation de l instrument [gr], La solution est simple, rapide, peu coûteuse, moyennement exacte. Voir un schéma de principe Le mesurage indirect par méthode différentielle principe: évaluation indirecte, sur l instrument, du résultat brut du mesurage, L incertitude de mesurage dépend de la graduation de l instrument, La solution moins rapide, précise, très utilisée (métrologie au marbre. Voir un schéma de principe Le contrôle par attribut principe: vérifier si la valeur réelle de la dimension se trouve bien entre les limites maxi et mini autorisées par la tolérance. L évaluation chiffrée de la dimension n est pas recherchée. L expression du contrôle se traduit par, pièce «conforme» ou «non conforme». Retour au sommaire Voir un schéma de principe

14 Le mesurage par lecture directe Mesure au pied à coulisse Mesure au micromètre En tenant compte de l incertitude, on peut admettre que la mesure sera M ±0,02 En tenant compte de l incertitude, on peut admettre que la mesure sera M ±0,01 Retour aux définitions des méthodes

15 Le mesurage indirect par méthode différentielle Etape «a»; étalonnage du comparateur (mise au zéro) sur cale étalon de hauteur h = Dnom de la spécification Etape «b»; mise en place de la pièce sous le comparateur et lecture de l écart «e» entre «h» et «d» L évaluation indirecte de la dimension «d» se déduit de la relation: d = h - e Retour aux définitions des méthodes

16 Le contrôle par attribut Exemple Etape «a»; analyse de la spécification dimensionnelle Ø 20 H8 de l alésage Etape «b»; définir la méthode de contrôle Il faut contrôler si: Ø mini Ø réel de l alésage Ø maxi Calibres à limites +0,033 0 Tampon lisse double Le calibre maxi ne doit pas entrer dans l alésage Le calibre mini doit entrer sans forcer dans l alésage Retour aux définitions des méthodes

17 Les calibres à coulisse Les micromètres Les comparateurs Les calibres à limites Retour au sommaire

18 Les calibres à coulisse [instruments pour lecture directe] Les pieds à coulisse Type universel mécanique, à vernier au 1/50 Modèle simple pour usage courant, mesurage extérieur et intérieur Lecture délicate (apprentissage à la lecture nécessaire) Lecture de la dimension sur le vernier, Résolution: 0.02 incertitude de mesure: M ± 0,02 Capacité (courante): 150mm, 200mm Précision globale: ±0,03 Type universel numérique Modèle standard pour usage courant, mesurage extérieur et intérieur Lecture aisée, mise au zéro avant utilisation, mise à zéro sur n importe quelle position des becs Lecture de la dimension numérisée, Résolution: 0,01 incertitude de mesure: M ± 0,02 Capacité (courante) : 150mm, 200mm Précision globale: ±0,02

19 Les jauges de profondeur à coulisse Modèles conçus pour le mesurage de la profondeur des alésages, rainures, épaulements et évidements. à vernier au 1/50 affichage numérique Les caractéristiques globales de ces instruments sont identiques aux pieds à coulisse de même type

20 Les micromètres d extérieur (palmers) à tambour gradué au 1/100 Micromètre mécanique standard avec isolant, Mesurage extérieur Lecture délicate (apprentissage à la lecture nécessaire) Lecture de la dimension sur le tambour gradué Résolution: 0.01 incertitude de mesure: M ± 0,01 Capacité : 0-25; 25-50; 50-75; Précision globale: ± 0,002 jusqu à 50mm ± 0,003 jusqu à 100mm à affichage numérique Micromètre numérique, Mesurage extérieur Lecture aisée (rapide, fiable et très lisible) Lecture de la dimension numérisée Résolution: incertitude de mesure: M ± 0,001 Capacité : 0-25; 25-50; 50-75; Précision globale: ± 0,001 jusqu à 75mm ± 0,002 jusqu à 100mm

21 Les micromètres d intérieur (alésomètres) à vernier Micromètre mécanique à trois touches, Mesurage intérieur des alésages, grande précision grâce à l auto centrage des touches à 120 Lecture délicate (apprentissage nécessaire) Lecture de la dimension au vernier Résolution: incertitude de mesure: M ± 0,001 Capacité : 6-12; 12-20; 20-50, livré en coffret Précision globale: ± 0,002 Caractéristiques globales similaires, à affichage numérique Lecture aisée par l affichage numérisée de la dimension

22 Les jauges de profondeur micrométriques à vernier Les caractéristiques globales de ces instruments sont identiques aux micromètres de même type. Livrés en coffret avec jeu de tiges interchangeables à affichage numérique

23 Les comparateurs à cadran [instruments pour mesurage indirect] Comparateur standard,mesurage extérieur équipé d index de tolérances, palpeur interchangeable. Résolution: 0,01 Capacité: 0-10 Précision globale: ± 0,012 mécanique à cadran mesurage extérieur palpeur interchangeable. Résolution: 0,01 ou 0,001 Capacité: 0-12 Précision globale: ± 0,02 ou ± 0,003 à cadran numérique à palpeur orientable mesurage intérieur (gorge, alésage, rainure) palpeur orientable à 240. Résolution: 0,01 Capacité: 0-0,8 Précision globale: ± 0,008

24 Les supports de comparateurs à table support Les cales étalons Livrées en coffret à base magnétique standard Étalons prismatiques, en alliages d aciers spéciaux stabilisés de haute qualité. Grande précision géométrique et dimensionnelle. Précision globale: ± 0,0003

25 Les calibres à limites [instruments de contrôle par attribut] Tampon lisse double, mini maxi, contrôle des alésages Bague lisse, mini maxi, contrôle des arbres Calibre à mâchoires doubles, mini maxi, contrôle des arbres Jauge plate double, mini maxi, contrôle des rainures et alésages Tampon fileté, mini maxi, contrôle des taraudages Bague filetée, mini maxi, contrôle des filetages

Spécification géométrique des produits (GPS) I. Un peu d histoire 1

Spécification géométrique des produits (GPS) I. Un peu d histoire 1 2 Année PT S.I.I. CI 2 : Analyse et conception des mécanismes Fiche de TD Page 1 sur 1 Le GPS, «Geométric Product Spécification» est un concept qui a pour but de rendre la lecture des dessins de définition

Plus en détail

Module Techniques de mesure et de contrôle

Module Techniques de mesure et de contrôle 5ème édition Juin 2014 Module Techniques de mesure et de contrôle Art. Nr. 2401f Index Les moyens de contrôle et de vérification 7 Les moyens de mesure 11 La documentation de la qualité 34 Les tolérances

Plus en détail

LA MÉTROLOGIE LA MÉTROLOGIE. En mécanique générale, la métrologie des fabrications s'intéresse :

LA MÉTROLOGIE LA MÉTROLOGIE. En mécanique générale, la métrologie des fabrications s'intéresse : 1 DÉFINITION La métrologie est l'ensemble des moyens techniques utilisés pour le contrôle de pièces mécaniques. 2 LES CONTRÔLES En mécanique générale, la métrologie des fabrications s'intéresse : - au

Plus en détail

Les bases des techniques de mesure et de contrôle (Les caractéristiques de la garantie de qualité)... 5. La terminologie de base...

Les bases des techniques de mesure et de contrôle (Les caractéristiques de la garantie de qualité)... 5. La terminologie de base... Index Les Sujets de formation Les bases des techniques de mesure et de contrôle (Les caractéristiques de la garantie de qualité)...................... 5 La terminologie de base.....................................

Plus en détail

é 92 +0.2-0.1 Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr

é 92 +0.2-0.1 Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr Éléments de dessin technique (TN01 : Automne 2009) Cotes tolérancées é - Ajustements - Tlé Tolérances géométriques é 92 +0.2-0.1 Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr

Plus en détail

Référence : 3050241CD ISBN : 978-2-12-050241-1 Année d édition : 2011

Référence : 3050241CD ISBN : 978-2-12-050241-1 Année d édition : 2011 GPS Spécification géométrique des produits recueil sur CD-ROM Référence : 3050241CD ISBN : 978-2-12-050241-1 Année d édition : 2011 Analyse En rassemblant les normes de spécification géométrique des produits

Plus en détail

COTATION. G.P.S. ( Spécification Géométrique des Produits)

COTATION. G.P.S. ( Spécification Géométrique des Produits) COTATION G.P.S. ( Spécification Géométrique des Produits) La spécification géométrique des produits, symbolisée GPS, consiste à définir, au travers d un dessin de définition : La forme, les dimensions

Plus en détail

TP 7 - TOURNAGE Casse Tête PH 20 (TCN B)

TP 7 - TOURNAGE Casse Tête PH 20 (TCN B) Casse Tête PH 20 (TCN B) Durée : 3H00 Page:1/2 CI n 3 Support d activité Compétences attendues CONFIGURER UN EQUIPEMENT, REALISER UNE OPERATION - Centre d usinage C.N. Réalméca - Pièces finies en phase

Plus en détail

MESURES ET INCERTITUDES

MESURES ET INCERTITUDES MESURES ET INCERTITUDES OBJECTIFS DE CE CHAPITRE : Savoir exprimer une mesure avec le bon nombre de chiffres significatifs. Savoir arrondir le résultat d un calcul avec le bon nombre de chiffres significatifs.

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-5586 rév. 1

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-5586 rév. 1 Convention n 1282 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-5586 rév. 1 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

1STE Sciences Math B 2014/2015. Liaisons des pièces mécaniques. SCIENCES DE L INGENIEUR Manuel de cours. Liaisons et Assemblages

1STE Sciences Math B 2014/2015. Liaisons des pièces mécaniques. SCIENCES DE L INGENIEUR Manuel de cours. Liaisons et Assemblages SCIENCES DE L INGENIEUR Manuel de cours Liaisons des pièces mécaniques 1STE Sciences Math B 2014/2015 glioula.mohamed@gmail.com 1 Représentation des filetages 4.I Vocabulaire 4.II Filetage 4.III Taraudage

Plus en détail

Introduction : INDUSTRIALISATION. L opération de filetage en Commande Numérique. Cas de la vis:

Introduction : INDUSTRIALISATION. L opération de filetage en Commande Numérique. Cas de la vis: Introduction : Comme pour l'ajustement d'un arbre dans un alésage, l'engagement d'une vis dans un trou taraudé suit aussi un principe d'ajustement tolérancé. Cas de la vis: Remarque: Un filetage est dit

Plus en détail

POSSIBILITES D'ETALONNAGE DU LABORATOIRE ALPES QUALITE

POSSIBILITES D'ETALONNAGE DU LABORATOIRE ALPES QUALITE POIBIITE D'ETAONNAGE DU ABORATOIRE APE QUAITE METROOGIE DIMENIONNEE - Convention n 1345 - Accréditation N 2.1511 Portée disponible sur : www.cofrac.fr Mis jr le : 23/01/2015 Par : Jean-François BOOT aboratoire

Plus en détail

FICHE CONTRAT. Heinlex

FICHE CONTRAT. Heinlex Lycée professionnel Heinlex SUPPORT : Multitech FICHE CONTRAT Zone d étude ACTIVITES ET TACHES : A1-T2: Préparer son intervention son dépannage. COMPETENCES VISEES : CP2.1 : Analyser le fonctionnement

Plus en détail

Catalogue des prestations Laboratoire longueur, nano- et microtechnique

Catalogue des prestations Laboratoire longueur, nano- et microtechnique Institut fédéral de métrologie METAS CH-3003 Bern-Wabern, 9. décembre 2015 Catalogue des prestations Laboratoire longueur, nano- et microtechnique Valable dès le: 01.01.2016 Le laboratoire étalonne vos

Plus en détail

OIML R 93 RECOMMANDATION. Édition 1999 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE INTERNATIONAL ORGANIZATION. Frontofocomètres DE MÉTROLOGIE LÉGALE

OIML R 93 RECOMMANDATION. Édition 1999 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE INTERNATIONAL ORGANIZATION. Frontofocomètres DE MÉTROLOGIE LÉGALE RECOMMANDATION INTERNATIONALE OIML R 93 Édition 1999 (F) Frontofocomètres Focimeters OIML R 93 Édition 1999 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE DE MÉTROLOGIE LÉGALE INTERNATIONAL ORGANIZATION OF LEGAL METROLOGY

Plus en détail

Nom III. Termes et définitions normalisées (ISO) P 1

Nom III. Termes et définitions normalisées (ISO) P 1 Nom III. Termes et définitions normalisées (ISO) P 1 Les définitions proposées sont en partie extraites la norme NF ISO 20286-1 (ISO 286-1). Pour s détails complémentaires, se reporter à celle-ci. Alésage

Plus en détail

TRUSQUINS. Trusquin de précision. Trusquin à lecture digitale. Trusquin à vernier. Trusquin à comparateur. Trusquin à comparateur et double compteurs

TRUSQUINS. Trusquin de précision. Trusquin à lecture digitale. Trusquin à vernier. Trusquin à comparateur. Trusquin à comparateur et double compteurs TRUSQUINS Trusquin de précision Réglage vertical par volant Base ergonomique Construction rigide pour assurer une bonne précision Réglage fin Grand afficheur digital Mesures comparatives et absolues Zéro

Plus en détail

DOSSIER SUJET - REPONSES

DOSSIER SUJET - REPONSES NE RIEN ÉCRIRE DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms :

Plus en détail

CAO Créo2 MISE EN PLAN

CAO Créo2 MISE EN PLAN CAO Créo2 MISE EN PLAN I. Création d un fichier mise en plan et choix du format :... 2 II. Vue de face :... 3 III. Vue de projection :... 3 IV. Vue en perspective :... 4 V. Déplacement des vues (pour réaliser

Plus en détail

Dossier technologique

Dossier technologique Page 1/7 Il est nécessaire de connaître les outils de mesures et leurs fonctionnement pour pouvoir déterminer précisément des longueurs, déformations, etc..., pour permettre un diagnostic efficace et réaliste

Plus en détail

CAPTEURS DE POSITIONNEMENT ACTIONNEURS

CAPTEURS DE POSITIONNEMENT ACTIONNEURS CAPTEURS DE POSITIONNEMENT 1 2 SOMMAIRE P INTRODUCTION PAGE 4 P CAPTEURS DE POSITIONNEMENT LTS PAGE 5 P CAPTEURS DE POSITIONNEMENT LTL PAGE 9 SOMMAIRE P CAPTEURS DE POSITIONNEMENT LTE PAGE 12 3 INTRODUCTION

Plus en détail

Pierre BOURDET sept. 96 - fev. 2005. Tolérancement géométrique

Pierre BOURDET sept. 96 - fev. 2005. Tolérancement géométrique Tolérancement géométrique Modèle nominal - Réel - Écarts Géométrie nominale Représentation du réel Écarts Écarts Nuage de points Éléments de substitution Tolérancement : spécifier les limites de variation

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1446 rév. 4

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 2-1446 rév. 4 Convention n 3596 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 2-1446 rév. 4 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

LA MÉTROLOGIE. Lycée professionnel Gaston Barré. Certificat d Aptitude Professionnelle SESSION 2012-2013. Nom : Prénoms :

LA MÉTROLOGIE. Lycée professionnel Gaston Barré. Certificat d Aptitude Professionnelle SESSION 2012-2013. Nom : Prénoms : Lycée professionnel Gaston Barré Certificat d Aptitude Professionnelle Vendeur Magasinier en Pièces de Rechange et Equipements Automobiles SESSION 2012-2013 LA MÉTROLOGIE Nom : Prénoms : LYCEE GASTON BARRÉ

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES TP EII ExAO Page 1/6 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2 - une fiche

Plus en détail

LES INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES

LES INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES Roger Cadiergues MémoCad nd01.a LES INSTALLATIONS ÉLECTRIQUES SOMMAIRE nd01.1. Les éléments de base nd01.2. Les deux classements fondamentaux nd01.3. Les obligations concernant les matériels nd01.4. Alimentations

Plus en détail

LACLUSIENNE. Éléments filetés, normalisation. www.laclusienne.com

LACLUSIENNE. Éléments filetés, normalisation. www.laclusienne.com LACLUSIENNE C L U F I X Éléments filetés, normalisation www.laclusienne.com Éléments filetés, normalisation Ce document contient des informations relatives aux fi letages des produits LA CLUSIENNE-CLUFIX

Plus en détail

ESSAIS COMPARATIFS DE STABILITE DIMENSIONNELLE SUR PARQUET CHENE CONTRECOLLE MASSIF ET MASSIF 3 PLIS

ESSAIS COMPARATIFS DE STABILITE DIMENSIONNELLE SUR PARQUET CHENE CONTRECOLLE MASSIF ET MASSIF 3 PLIS ESSAIS COMPARATIFS DE STABILITE DIMENSIONNELLE SUR PARQUET CHENE CONTRECOLLE MASSIF ET MASSIF 3 PLIS 04/03/2014 Pour le compte de : Oakwood Import ZA La Croix Blanche 46200 Lachapelle-Auzac Contact : PFT

Plus en détail

MARQUE NF TUBES ET RACCORDS EN PVC NON PLASTIFIE RIGIDE DOCUMENT TECHNIQUE 6 : GROUPE EVACUATION DES EAUX PLUVIALES DESTINE AUX RESEAUX SIPHOIDES

MARQUE NF TUBES ET RACCORDS EN PVC NON PLASTIFIE RIGIDE DOCUMENT TECHNIQUE 6 : GROUPE EVACUATION DES EAUX PLUVIALES DESTINE AUX RESEAUX SIPHOIDES MARQUE NF TUBES ET RACCORDS EN PVC NON PLASTIFIE RIGIDE DOCUMENT TECHNIQUE 6 : GROUPE EVACUATION DES EAUX PLUVIALES DESTINE AUX RESEAUX SIPHOIDES Partie 1 : CHAMP D APPLICATION Partie 2 : MODALITES DE

Plus en détail

Exigences pour la certification de mouvements et de montres mécaniques résistant aux champs magnétiques de 1,5 T (15 000 G)

Exigences pour la certification de mouvements et de montres mécaniques résistant aux champs magnétiques de 1,5 T (15 000 G) Institut fédéral de métrologie METAS METAS-N001 Exigences pour la certification de mouvements et de montres mécaniques résistant aux champs magnétiques de 1,5 T (15 000 G) Numéro du document: METAS-N001/f

Plus en détail

Transept conçoit et fabrique une gamme complète de convoyeurs à bande

Transept conçoit et fabrique une gamme complète de convoyeurs à bande Transept conçoit et fabrique une gamme complète de convoyeurs à bande Entraînement direct Entraînement intermédiaire Entraînement déporté Une large gamme de bandes disponible Col de cygne à tasseaux Convoyeur

Plus en détail

Aligneur d arbre E 115 Aligneur de transmission E 113 à 115 Appareil à mesurer les états de surface E 86 à 87 Appareil de dureté E 99

Aligneur d arbre E 115 Aligneur de transmission E 113 à 115 Appareil à mesurer les états de surface E 86 à 87 Appareil de dureté E 99 Table des matières A CAT Pages N Aligneur d arbre E 115 Aligneur de transmission E 113 à 115 Appareil à mesurer les états de surface E 86 à 87 Appareil de dureté E 99 B Bague de contrôle (calibre - tampon)

Plus en détail

ETUDE DE LA CARACTERISTIQUE DU DIPÔLE OHMIQUE : LOI D OHM UTILISATION D UN TABLEUR

ETUDE DE LA CARACTERISTIQUE DU DIPÔLE OHMIQUE : LOI D OHM UTILISATION D UN TABLEUR Nom : Prénom : Classe : Date : Fiche élève 1/ 6 Physique Chimie ETUDE DE LA CARACTERISTIQUE DU DIPÔLE OHMIQUE : LOI D OHM UTILISATION D UN TABLEUR Objectifs : - Établir la loi d Ohm à l aide d un tableur-grapheur

Plus en détail

Dessin 2D et perspective

Dessin 2D et perspective CPGE TSI - Sciences de l Ingénieur TSI2 Dessin 2D et perspective Cours Réf. Programme: S53-Représentation géométrique du réel Comp. visées: A3-25, E1-02, E2-07 v1.1 Lycée Richelieu 64, rue Georges Sand

Plus en détail

Séquence 12 : production d énergie électrique Cours niveau troisième

Séquence 12 : production d énergie électrique Cours niveau troisième Séquence 12 : production d énergie électrique Cours niveau troisième Objectifs : - Comprendre le principe de fonctionnement d une centrale électrique - Comprendre le rôle et le fonctionnement de l alternateur

Plus en détail

Module Production à commande numérique - Tournage. Les techniques de production à commande numérique... 3. Introduction / historique...

Module Production à commande numérique - Tournage. Les techniques de production à commande numérique... 3. Introduction / historique... Index Les sujets de formation Les techniques de production à commande numérique.... 3 Introduction / historique...................................... 3 CNC, Généralités.........................................

Plus en détail

Silencieux à baffles. Baffles pour silencieux. Type XSA200 et XSA300. Type XKA200 et XKA300 6/10/F/1

Silencieux à baffles. Baffles pour silencieux. Type XSA200 et XSA300. Type XKA200 et XKA300 6/10/F/1 6/10/F/1 Silencieux à baffles Type XSA200 et XSA Baffles pour silencieux Type XKA200 et XKA Baffles à faible consommation d énergie avec cadre aérodynamique DIN EN ISO TESTED DIN EN ISO TESTED DIN EN ISO

Plus en détail

Situations pédagogiques à risques / Utilisation de l électricité Fiche 07N Page 1 / 6. Sécurité électrique

Situations pédagogiques à risques / Utilisation de l électricité Fiche 07N Page 1 / 6. Sécurité électrique Situations pédagogiques à risques / Utilisation de l électricité Fiche 07N Page 1 / 6 Contexte légal : Sécurité électrique BO N 10 de mars 1998. «La mise en œuvre, dans les établissements scolaires, des

Plus en détail

Servo-distributeurs 4/3 avec régulation de position électrique (Lvdt DC/DC) (Construction robuste: «Ruggedized»)

Servo-distributeurs 4/3 avec régulation de position électrique (Lvdt DC/DC) (Construction robuste: «Ruggedized») 1/16 Servo-distributeurs 4/3 avec régulation de position électrique (Lvdt DC/DC) (Construction robuste: «Ruggedized») RF 2984/1.9 Remplace: 1.5 Type 4WRL 1...25 Tailles nominales (N) 1, 16, 25 Série d

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien-régleur sur machines-outils à commande numérique de décolletage

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien-régleur sur machines-outils à commande numérique de décolletage COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 06/11/2014 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien-régleur sur machines-outils à

Plus en détail

SOMEFI est une entreprise dédiée à la fabrication de convoyeurs et d éléments modulaires de manutention continue. Depuis plus de 40 ans, SOMEFI

SOMEFI est une entreprise dédiée à la fabrication de convoyeurs et d éléments modulaires de manutention continue. Depuis plus de 40 ans, SOMEFI les rouleaux SOMEFI est une entreprise dédiée à la fabrication de convoyeurs et d éléments modulaires de manutention continue. Depuis plus de 40 ans, SOMEFI propose une gamme complète d appareils industriels,

Plus en détail

Servomoteurs numériques à courant alternatif MKD MKD112 9-1. Type du moteur MKD112A-024 MKD112A-058 Vitesse de rotation nom.

Servomoteurs numériques à courant alternatif MKD MKD112 9-1. Type du moteur MKD112A-024 MKD112A-058 Vitesse de rotation nom. Servomoteurs numériques à courant alternatif MKD MKD2 9-9 MKD2 9. Données techniques Description Symbole Unité Données Type du moteur MKD2A-02 MKD2A-058 Vitesse de rotation nom. n min - moteur ) 2000 Couple

Plus en détail

Apprentissage multimedia au mesurage tridimensionnel

Apprentissage multimedia au mesurage tridimensionnel Apprentissage multimedia au mesurage tridimensionnel J.M. BURGUET - Professeur agrégé de Génie Mécanique à Bayonne Ce CD-ROM permet de regrouper sur un même support toutes les informations nécessaires

Plus en détail

CH II Intensité et tension en courant continu

CH II Intensité et tension en courant continu CH II Intensité et tension en courant continu I) Les différentes formes de montage de récepteurs : 1) Le montage en série : Dans un montage en série, les différents récepteurs sont montés les uns à la

Plus en détail

Depuis 1984, TRIMOS SYLVAC METROLOGIE occupe une position de leader dans la mesure de précision.

Depuis 1984, TRIMOS SYLVAC METROLOGIE occupe une position de leader dans la mesure de précision. Bestsellers 2015 FRENCH PRESENTATION Depuis 1984, TRIMOS SYLVAC METROLOGIE occupe une position de leader dans la mesure de précision. Nous cherchons un contact étroit et durable avec le client. Celui-ci

Plus en détail

TP Fabrication assistée par Ordinateur F.A.O. (Solidworks et Efi-cn)

TP Fabrication assistée par Ordinateur F.A.O. (Solidworks et Efi-cn) 1 STI GM Productique Fonction Préparation du travail TP Fabrication assistée par Ordinateur F.A.O. (Solidworks et Efi-cn) Lycée d altitude de Briançon COMPETENCES ATTENDUES En possession d'un dessin de

Plus en détail

System20. Moniteurs et capteurs en ligne. Une méthode éprouvée de surveillance précise de l état d un système. Caractéristiques du produit :

System20. Moniteurs et capteurs en ligne. Une méthode éprouvée de surveillance précise de l état d un système. Caractéristiques du produit : Une méthode éprouvée de surveillance précise de l état d un Des capteurs et appareils de contrôle en ligne efficaces pour la surveillance de l état des fluides Les appareils de contrôle portatifs et les

Plus en détail

Travail du fil métallique

Travail du fil métallique Travail du fil métallique innove et fabrique Développement de l entreprise 2012 95 % du parc machines est à commandes numériques et permet à SCDC de proposer des solutions compétitives à l ensemble de

Plus en détail

ANNEXE 2 ÉPREUVE EP1 ÉTUDE ET CONSTRUCTION D UN MODÈLE (COEFFICIENT 4)

ANNEXE 2 ÉPREUVE EP1 ÉTUDE ET CONSTRUCTION D UN MODÈLE (COEFFICIENT 4) ANNEXE 2 ÉPREUVE EP1 ÉTUDE ET CONSTRUCTION D UN MODÈLE (COEFFICIENT 4) FINALITÉS ET OBJECTIFS DE L ÉPREUVE : Cette épreuve doit permettre de vérifier les compétences du candidat concernant l analyse du

Plus en détail

T.P. n 3. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe

T.P. n 3. polytech-instrumentation.fr 0,15 TTC /min à partir d un poste fixe .P. n 3 polytech-instrumentation.fr 85 563 563,5 C /min à partir d un poste fixe UILISAION DES MULIMERES I. Introduction Les multimètres numériques mesurent principalement des tensions et courants alternatifs

Plus en détail

DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE

DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE SEQUENCE DE TRAVAUX PRATIQUES N 1 Fonctionnement et performances 1/18 2/18 SOMMAIRE 1. PROBLEME TECHNIQUE:... 5 2. DEROULEMENT DE LA SEANCE... 6 3. MISE EN SITUATION...

Plus en détail

G U I D A G E S A B I L L E S

G U I D A G E S A B I L L E S ELEMENTS DE GUIDAGE NORMALISES Les colonnes et bagues de guidage DANLY sont fabriquées en acier de haute qualité, trempées à 6 HRC, rectifiées dans des tolérances strictes avec un fini de surface de 0,2µ.

Plus en détail

Exemple de sujet de TP de SII Oral des CCP voie PSI

Exemple de sujet de TP de SII Oral des CCP voie PSI Exemple de sujet de TP de SII Oral des CCP voie PSI Préambule Une partie des informations suivantes est issue du rapport de jury 2014. On y trouvera notamment les compétences et situations d évaluations

Plus en détail

MASTER de Génie Civil, Lyon Année scolaire 2006-2007 DYNAMIQUE DES SOLS ET DES STRUCTURES. Sujet No 1, durée : 2 heures

MASTER de Génie Civil, Lyon Année scolaire 2006-2007 DYNAMIQUE DES SOLS ET DES STRUCTURES. Sujet No 1, durée : 2 heures MASTER de Génie Civil, Lyon Année scolaire 6-7 Epreuve du 6 mars 7 DYNAMIQUE DES SOLS ET DES STRUCTURES GENIE PARASISMIQUE Sujet No, durée : heures Les copies doivent être rédigées en français et écrites

Plus en détail

GÉNIE MÉCANIQUE. Machine de production de sondes

GÉNIE MÉCANIQUE. Machine de production de sondes GÉNIE MÉCANIQUE Machine de production de sondes Présentation La machine étudiée est destinée à la production automatique de sondes médicales présentées figure 1. La figure 2 montre une vue en perspective

Plus en détail

Mesure chimique. Intelligent - meter. Ref : 701 001. Français p 1. Version : 9007

Mesure chimique. Intelligent - meter. Ref : 701 001. Français p 1. Version : 9007 Français p 1 Version : 9007 1 Présentation Cet appareil de mesures chimiques portatif permet la réalisation de mesures en laboratoire et sur le terrain. Très polyvalent, il peut mesurer de multiples grandeurs

Plus en détail

Plateforme modulable TSCS Page 1 sur 22. Note de conformité à la norme NF P93-520

Plateforme modulable TSCS Page 1 sur 22. Note de conformité à la norme NF P93-520 Page 1 sur Note de conformité à la norme NF P93-520 Page 2 sur Sommaire 1 Modalités d application (extrait de la norme NF P93-520 du 11/97)... 4 2 Domaine d application... 4 3 Définitions... 7 3.1 Hauteur:...

Plus en détail

Manuel d entretien. Brûleur fioul. Fonctionnement à 1 allure CODE MODELE TYPE 3744530 G5 445T30 2902091 (6)

Manuel d entretien. Brûleur fioul. Fonctionnement à 1 allure CODE MODELE TYPE 3744530 G5 445T30 2902091 (6) Manuel d entretien Brûleur fioul Fonctionnement à allure CODE MODELE TYPE 3744530 G5 445T30 9009 (6) DONNEES TECHNIQUES Puissance thermique débit 8 60 kw,3 5 kg/h Combustible F.O.D., viscosité max. à

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

MANUEL D INSTRUCTIONS

MANUEL D INSTRUCTIONS MANUEL D INSTRUCTIONS Modèle TES-48 LAN Cablemeter (Vérificateur de Câble LAN) TES Electrical Electronic Corp. 1. INTRODUCTION Le TES-48 LAN Cablemeter (appelé vérificateur de câble LAN dans la suite de

Plus en détail

Electricien - automaticien SIIC 1

Electricien - automaticien SIIC 1 Electricien - automaticien SIIC 1 Rôle de la situation: Apprentissage Intégration Rôle de l'évaluation: Formative Certificative Étudiant:...... Professeur:...... Constitution d'un dossier électrotechnique

Plus en détail

OPTIMISATION SOUS CONTRAINTES

OPTIMISATION SOUS CONTRAINTES OPTIMISATION SOUS CONTRAINTES Sommaire 1. Optimisation entre des bornes... 1 2. Exercice... 4 3. Optimisation sous contrainte à variables multiples... 5 Suite à une planification de la production, supposons

Plus en détail

PVE 14 110/211 FD POMPES A PALETTES A CYLINDREE VARIABLE AVEC REGULATEUR DE PRESSION DIRECT SERIE 30 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

PVE 14 110/211 FD POMPES A PALETTES A CYLINDREE VARIABLE AVEC REGULATEUR DE PRESSION DIRECT SERIE 30 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT 14 110/211 FD PVE POMPES A PALETTES A CYLINDREE VARIABLE AVEC REGULATEUR DE PRESSION DIRECT PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Les pompes PVE sont des pompes à palettes à cylindrée variable avec regulateur de

Plus en détail

GUIDE D'AIDE AU TOLERANCEMENT ET A LA MESURE DES ECARTS DU PROFIL D UNE SURFACE

GUIDE D'AIDE AU TOLERANCEMENT ET A LA MESURE DES ECARTS DU PROFIL D UNE SURFACE Comité de normalisation des moyens de production GUIDE D'IDE U TOLERNCEMENT ET L MESURE DES ECRTS DU PROFIL D UNE SURFCE GE04-046N Origine : CNOMO Document avec annexe(s) Janvier 1996 ICS : 01.100.01,

Plus en détail

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Plan Introduction: I Mesurer avec un multimètre Mesure de l intensité Mesure de la tension II Pour aller plus loin Mesures en courant continu. Rappels

Plus en détail

Machines de mesure tridimensionnelle. CRYSTA-Apex série S. Catalogue N E16004. Machine de mesure tridimensionnelle CNC haute performance.

Machines de mesure tridimensionnelle. CRYSTA-Apex série S. Catalogue N E16004. Machine de mesure tridimensionnelle CNC haute performance. Machines de mesure tridimensionnelle CRYST-pex série S Catalogue N E16004 Machine de mesure tridimensionnelle CNC haute performance. Machine de mesure tridimensionnelle à com Haute précision : 1,7 μm Comparaison

Plus en détail

Pompe à fioul type BFP

Pompe à fioul type BFP Catalogue partiel OEM à fioul type BFP 1 Octobre 1997 Sommaire Applications... page 2 Codification des différents modèles... page 2 Conception... page 3 Fonction... page 4 Caractéristiques techniques...

Plus en détail

Sferaco 90 rue du Ruisseau 38297 St Quentin Fallavier Tél : 04.74.94.15.90 Fax : 04.74.95.62.08 Internet : www.sferaco.fr

Sferaco 90 rue du Ruisseau 38297 St Quentin Fallavier Tél : 04.74.94.15.90 Fax : 04.74.95.62.08 Internet : www.sferaco.fr Dimensions : Raccordement : Température Mini : Température Maxi : Calibre 15 et 20 Fileté mâle BSP 0 C ( pour modèle eau froide ) + 90 C ( pour modèle eau chaude ) Pression Maxi : 16 Bars Caractéristiques

Plus en détail

série TXV la pompe à régulation

série TXV la pompe à régulation TXV - Présentation série TXV la pompe à régulation pompes hydrauliques à cylindrée variable LES POINTS FORTS Les pompes de la série TXV sont des pompes à cylindrée variable, équipées d'une régulation débit-pression

Plus en détail

COMPRESSEURS À VIS LUBRIFIÉES

COMPRESSEURS À VIS LUBRIFIÉES 03 COMPRESSEURS À VIS LUBRIFIÉES VITESSE FIXE VITESSE RÉGULÉE (RS) L-AIRSTATION L07 L22 L07RS L22RS INTELLIGENT AIR TECHNOLOGY CONCEPT AVANCÉ VITESSE FIXE ET VITESSE RÉGULÉE NOUVEL ÉLÉMENT DE COMPRESSION

Plus en détail

Bouton HOLD Rétroéclairage de l écran. Entrée 10A Entrée COM

Bouton HOLD Rétroéclairage de l écran. Entrée 10A Entrée COM Notice Multimètre Réf. 06127 et 01939 Écran LCD Bouton HOLD Rétroéclairage de l écran Bouton rotatif (sélection des calibres et des fonctions). Entrée 10A Entrée COM Autres entrées Contenu de l'emballage

Plus en détail

Colonne de mesure LH-600D

Colonne de mesure LH-600D Colonne de mesure LH-600D Colonne de mesure LH-600D (3) "Nouvelles caractéristiques : Précision exceptionnelle, port USB en standard, grand écran LCD". La colonne de mesure multifonctions LH-600D est un

Plus en détail

EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE

EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF Tubes en polyéthylène pour réseaux de distribution de gaz combustibles, réseaux de distribution d'eau potable, irrigation, industrie, eau non potable et assainissement

Plus en détail

MEGA-DESIGN. Présentation du programme MEGA-DESIGN. Conception. Sommaire. Dimensions. Tableaux des finitions: voir page 3

MEGA-DESIGN. Présentation du programme MEGA-DESIGN. Conception. Sommaire. Dimensions. Tableaux des finitions: voir page 3 Présentation du programme MEGA-DESGN Sommaire Page Présentation du programme, tableaux des finitions 2-3 Possibilités d agencement 4-5 Montants, montants suspendus, montants intermédiaires, tablettes pour

Plus en détail

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en Le guide des bonnes pratiques à l intégration en entreprise La réussite d intégration dans une entreprise dépend essentiellement de deux acteurs : le nouvel embauché et son attitude pour réussir son intégration,

Plus en détail

Bon à savoir sur les comparateurs. Page d informations. Brütsch/Rüegger Outils SA Tél. +41 44 736 63 63 Fax +41 44 736 63 00 www.brw.ch sales@brw.

Bon à savoir sur les comparateurs. Page d informations. Brütsch/Rüegger Outils SA Tél. +41 44 736 63 63 Fax +41 44 736 63 00 www.brw.ch sales@brw. SYLVAC Comparateurs Bon à savoir sur les comparateurs Page d informations Les comparateurs sont des instruments de mesure utilisés la plupart du temps pour des mesures comparatives. La transposition de

Plus en détail

Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires. Catalogue

Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires. Catalogue Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires Catalogue 2 Les chauffe-eau solaires Itho Daalderop propose deux modèles de chauffe-eau solaires, le Solior et le Préchauffeur. Le Solior est un

Plus en détail

Système ISO de tolérances Ajustements

Système ISO de tolérances Ajustements Principe de l interchangeabilité: Système ISO de tolérances Ajustements Lorsqu il faut fabriquer une série de pièces identiques, il est impossible d obtenir, d une pièce à l autre, exactement les mêmes

Plus en détail

Normes de représentation des dessins techniques 2D et perspectives

Normes de représentation des dessins techniques 2D et perspectives Centre d Intérêt CI 11 REPRESENTER ET CONCEVOIR REPRESENTATION GRAPHIQUE DU REEL Normes de représentation COURS 2 Normes de représentation des dessins techniques 2D et perspectives 1 La projection orthogonale

Plus en détail

ISAT/CM/2A/Glissières

ISAT/CM/2A/Glissières Analyse et conception des liaisons glissières I - Liaison glissière parfaite : définition II - Exemples : Classification des solutions technologiques III- Liaison glissière lisse III.1 Solutions sans préoccupation

Plus en détail

Série de modèle TRASY2 Système de mesure de la température des transformateurs

Série de modèle TRASY2 Système de mesure de la température des transformateurs www.messko.com Série de modèle TRASY2 Système de mesure de la température des transformateurs Messko La modularité a un nom - TRASY2 Particularités durée de vie et fiabilité extrêmes système modulaire

Plus en détail

Documentation technique de référence Chapitre 3 Performances du RPT Article 3.3 Capacité d accueil

Documentation technique de référence Chapitre 3 Performances du RPT Article 3.3 Capacité d accueil Chapitre 3 Performances du RPT Version 2 applicable à compter du 24 avril 2009 6 pages Page:2/6 1. RAPPEL DU CADRE REGLEMENTAIRE Cahier des charges annexé à l avenant, en date du 30 octobre 2008, à la

Plus en détail

Université de Montréal Lab xi Cellules solaires photovoltaïques 2

Université de Montréal Lab xi Cellules solaires photovoltaïques 2 Université de Montréal Lab xi Cellules solaires photovoltaïques 1 Table des matières Table des matières 1 Introduction 2 Théorie 3 Montages et manipulations 5 Partie 1 (Sans générateur) 5 Partie 2 (avec

Plus en détail

OU d un dispositif permettant la détection de présence de manière à ce que le vantail ne puisse en aucun cas toucher une personne (type E) 1

OU d un dispositif permettant la détection de présence de manière à ce que le vantail ne puisse en aucun cas toucher une personne (type E) 1 FICHE DE VALIDATION D INSTALLATION Portail coulissant automatique ou par impulsion sur un lieu de travail (installation d un produit complet marqué CE) Tampon de l entreprise Un portail donnant un accès

Plus en détail

www.messko.com Série de modèle COMPACT Système de mesure de la température des transformateurs Messko

www.messko.com Série de modèle COMPACT Système de mesure de la température des transformateurs Messko www.messko.com Série de modèle COMPACT Système de mesure de la température des transformateurs Messko La compacité a un nom - COMPACT Particularités durée de vie et fiabilité extrêmes tube-ressort Bourdon:

Plus en détail

Méthodes statistiques

Méthodes statistiques Méthodes statistiques Référence : 3210321CD ISBN : 978-2-12-210321-0 Année d édition : 2014 Analyse 5 normes phares : NF ISO 3534-3 (juin 2013) Statistique - Vocabulaire et symboles - Partie 3 : plans

Plus en détail

CONTRÔLE EN COURS DE FORMATION ÉPREUVES PROFESSIONNELLES DOSSIER D ÉVALUATION INDIVIDUEL DU CANDIDAT

CONTRÔLE EN COURS DE FORMATION ÉPREUVES PROFESSIONNELLES DOSSIER D ÉVALUATION INDIVIDUEL DU CANDIDAT Académie de Martinique Brevet d Études Professionnelles PRODUCTION MÉCANIQUE Session : «Session» Cachet ou nom du centre d'examen CONTRÔLE EN COURS DE FORMATION ÉPREUVES PROFESSIONNELLES DOSSIER D ÉVALUATION

Plus en détail

Algorithmique et Structures de Données

Algorithmique et Structures de Données 1.1 Algorithmique et Structures de Données Jean-Charles Régin Licence Informatique 2ème année 1.2 Itérations Jean-Charles Régin Licence Informatique 2ème année Itération : définition 3 En informatique,

Plus en détail

Norme ISO 9001 version 2000

Norme ISO 9001 version 2000 Norme ISO 9001 version 2000 Page 1 Plan Introduction : QQOQCP «comprendre les enjeux pour l organisme» 1.Les 8 principes du Management de la Qualité 2.ISO 9001 : 2000 et cycle PDCA 3.Le système documentaire

Plus en détail

Données clés. Un prix record pour les applications les plus importantes. A member of the UNITED GRINDING Group. The Art of Grinding.

Données clés. Un prix record pour les applications les plus importantes. A member of the UNITED GRINDING Group. The Art of Grinding. The Art of Grinding. A member of the UNITED GRINDING Group Un prix record pour les applications les plus importantes. Données clés La favoritcnc est une rectifieuse cylindrique universelle à CNC pour l

Plus en détail

Module amplificateur analogique

Module amplificateur analogique Module amplificateur analogique RF 30221/06.08 remplace: 12.05 1/8 type VT-MRPA1-... série 1X H7076 Table des matières titre page Caractéristiques spécifiques 1 Codification 2 Fonctionnement 2 Schéma fonctionnel

Plus en détail

DEMANDE DE BREVET EUROPEEN

DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Patentamt JEuropâisches European Patent Office Office européen des brevets Numéro de publication : 0 462 036 A1 @ DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt : 91420198.3 Int Cl.5 : E03B 9/10, F16L 27/12

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 12 La puissance en triphasé et sa mesure. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 12 La puissance en triphasé et sa mesure. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECTRICITE Analyse des signaux et des circuits électriques Michel Piou Chapitre La puissance en triphasé et sa mesure Edition /03/04 Table des matières POURQUOI ET COMMENT? PUISSANCE DANS UNE LIGNE TRIPHASEE....

Plus en détail

La mesure de la satisfaction clientèle

La mesure de la satisfaction clientèle La mesure de la satisfaction clientèle Réalisé par Richard Ladwein La mesure de la satisfaction clientèle 2 Une mesure pas ordinaire... On ne mesure pas l intelligence en demandant aux personnes si elles

Plus en détail

Nous sommes heureux de votre choix pour la PowerBox Evolution de notre gamme.

Nous sommes heureux de votre choix pour la PowerBox Evolution de notre gamme. - 1 - - 2 - Cher clients, Nous sommes heureux de votre choix pour la PowerBox Evolution de notre gamme. Nous vous souhaitons beaucoup de succès avec votre nouvelle PowerBox Evolution, et espérons que vous

Plus en détail

Etude et configuration

Etude et configuration Etude et configuration /2 SIMARIS CFB /3 Procédure de configuration /4 Liste de contrôle pour SIVACON S4 /6 Facteurs de correction /8 Température intérieure des tableaux basse tension /10 Exemple 2009

Plus en détail

Directive Technique DT N. 01.00-10f. 1. Domaine d application. 2. Références normatives. 3. Termes et définitions

Directive Technique DT N. 01.00-10f. 1. Domaine d application. 2. Références normatives. 3. Termes et définitions Fédération suisse des sapeurs-pompiers Directive Technique DT N Pompes centrifuges avec dispositif d amorçage destinées à la lutte contre l incendie conformes aux normes européennes (EN) 01.00 - f Décembre

Plus en détail

ANNEXE I c LEXIQUE. 62 Baccalauréat professionnel Maintenance des équipements industriels

ANNEXE I c LEXIQUE. 62 Baccalauréat professionnel Maintenance des équipements industriels ANNEXE I c LEXIQUE 62 Baccalauréat professionnel Maintenance des équipements industriels Amélioration : Ensemble des mesures techniques, administratives et de gestion, destinées à améliorer la sûreté de

Plus en détail

Chapitre 8. Corrigés

Chapitre 8. Corrigés Chapitre 8 Corrigés 1 Question 1. Indicateurs du BSC et stratégie de domination par les coûts Le BSC doit refléter les intentions stratégiques. Par conséquent, si l entreprise choisit de s orienter plutôt

Plus en détail