AUTRES ASPECTS DU GPS. Partie I : tolérance de Battement Partie II : tolérancement par frontières

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AUTRES ASPECTS DU GPS. Partie I : tolérance de Battement Partie II : tolérancement par frontières"

Transcription

1 AUTRES ASPECTS DU GPS Partie I : tolérance de Battement Partie II : tolérancement par frontières 1

2 Partie I Tolérance de battement

3 Défaut de Battement Défautconjuguéde forme, orientation et position, constatélorsde la rotation d'un élément autour d'un axe de référence Type de déviationlimitépar unezone de tolérance Pas un aspect géométrique Peut être exprimé autrement par la combinaison des autre tolérances géométriques classiques 6 constructions possibles de zone de tolérance 3

4 Défaut de Battement 6 constructions possibles de zone de tolérance Battement circulaire (simple) ou battement total (double): suivant l'indication du cadre de tolérance Battement radial, axial ou oblique, suivant que la direction de la flèche soit parallèle, perpendiculaire ou oblique par rapport à l'axe de référence La largeur de la zone de tolérance s exprime sur la normale à l élément tolérancé 4

5 Défaut de Battement Exemples de représentation et d'interprétation : battement radial 5

6 Défaut de Battement Exemples de représentation et d'interprétation : battement axial 6

7 Défaut de Battement Exemples de représentation et d'interprétation : battement oblique 7

8 Défaut de Battement Méthode d'interprétation identique à celle vue dans le début du cours Règles d'interprétation communes aux six combinaisons Au moins une référence spécifiée de type «axe» La largeur de la zone de tolérance s exprime sur la normale à l élément tolérance 8

9 Défaut de Battement Règles propres au battement circulaire (ou simple) Support de la zone de tolérance est une ligne circulaire centrée sur la référence spécifiée «axe de référence» 9

10 Défaut de Battement Règles propres au battement total (ou double) Support de la zone de tolérance est un élément identique à l élément nominal (plan, cylindre ou cône) 10

11 Partie II Tolérancement par frontières

12 Exigence de l'enveloppe But : spécifier une dépendance entre la dimension d'une surface et sa géométrie (forme) N'a de sens que si les dimensions locales existent Surfaces cylindriques Couples de plans parallèles 12

13 Exigence de l'enveloppe Énoncé L'enveloppe de forme parfaite placée au maximum de matière ne doit pas être dépassée Remarque importante Raisonner sur le maximum de matière et non pas sur les dimensions maximum, pour éviter des confusions entre surfaces intérieures et extérieures 13

14 Exigences du Maximum et du Minimum de matière Buts Assurer l'assemblage statique de 2 pièces Assembler à moindres coûts Ce tolérancementspécifie une dépendance entre les dimensions d'une surface et ses défauts de position et d'orientation Se sont les mêmes éléments tolérancésque pour l'exigence de l'enveloppe : Un cylindre ou groupe de cylindres Un couple de plans parallèles en vis-à-vis 14

15 Maximum de matière Principe Accepter des écarts géométriques plus importants si la dimension de la surface ne la place pas au maximum de matière Énoncé L'état virtuel des éléments tolérancés et, si indiqué, l'état de forme parfaite au maximum de matière pour les éléments de référence ne doivent pas être dépassés 15

16 Maximum de matière Illustration : assemblage carter-flasque D d D d Carter réel Etat virtuel du carter Etat virtuel du flasque Flasque réel 16

17 Maximum de matière Introduction de la notion de l'étatvirtuel des pièces Définition Enveloppede formeparfaitepermisepar les spécifications Estgénéréepar l'effetcollectifde la dimension locale au maximum de matièreet des tolérances géométriques Spécificationpar frontièreet non plus par zone de tolérance 17

18 Maximum de matière Dimension de l'état virtuel pour une surface donnée Pour les contenus (arbre,...) Pour les contenants (alésages,...) 18

19 Maximum de matière Illustration de la dimension de l'état virtuel pour un arbre État virtuel ø16 ±0,02 Ø0,01 M A ø16,03 A 19

20 Maximum de matière Diagramme des tolérances dynamiques : Zone admissible pour le réglage de la fabrication et pour les pièces fabriquées Montre graphiquement la relation entre le défaut géométrique acceptable et les dimensions de la surface tolérancée 0,05 0,03 0,01 Zone admissible pour le réglage 15, ,02 Zones admissibles pour la surface Dimension locale 20

21 Maximum de matière Interprétation de la zone de tolérance : Volume limité par un cylindre de révolution de diamètre T dont l orientation de l axe est contrainte à être perpendiculaire à A. - Dont la valeur de T est : ØT T = 0.01 si l élément est dans son état maximal de matière (D=16.02). T = 0.05 si l élément est dans son état minimal de matière (D=15.98). Entre ces deux cas, T varie linéairement (cf. graphe précédent). 21 A

22 Interprétation des spécifications Synthèse de la démarche A1 : citer le principe de l'indépendance A2 : énoncer le type de spécification A3 : définir les éléments extraits relatifs à la specification A4 : définir les références spécifiées (si pas de MDM) ou l'état virtuel des références (si MDM) A5 : définir l'état virtuel sur les éléments tolérancés avec A6 : appliquer la condition de conformité 22

23 Exemples de spécifications Exemple sans référence au MDM A2 : tolérance de position : la localisation A3 : ET : 4 surfaces nom. cylindriques

24 Exemples de spécifications ER Surface nom. Plane ER(A) Lignenom. RectiligneER(B) Surface dérivéeextraiteer(c) A4 : système de référence I : plan tgt. ext. Mat. Minimisantl'écartmaxi. II : axe duplus grand cylindreinscrit perpendiculaire à la réf. Primaire III : plan médiande 2 plans tgtext mat perpendiculaire à A et symétrique par rapport à B 24

25 Exemples de spécifications A5 : étatvirtuelpour l'et 4 cylindres de forme parfaite De diamètre7,5 mm Positionnés et orientés par les cotes encadrés dans le système de références spécifiées Perpendiculairesàla réf. I Centréssurla référenceii et diamètre26 A 45 de la réfiii, puistousles 90 A6 : condition de validation L'étatvirtuelnedoitpas êtredépassé 25

26 Exemples de spécifications Exemple sur groupe d'alésages avec MdM sur les références A2 : tolérancede position : la localisation A3 : ET : 6 surfaces nom. cylindriques

27 Exemples de spécifications ER : Surface nom. Plane ER(A) Ligne dérivée extraite de la surface nom. cylindrique ER(B) A4 : système de référence I : plan tgt. Ext. Mat. Minimisant l'écart maxi II : état virtuel de la référence Cylindre de forme parfaite perpendiculaire à la réf. I De diamètre 44 mm 27

28 Exemples de spécifications A5 : étatvirtuelpour l'et 6 Cylindresde formeparfaitede diamètre8 mm Perp. àla réf. I, positionnéspar les cotes encadrées Pas de référence angulaire A6 : condition de validation Les étatsvirtuelsdes élémentstolérancéset des éléments de référence ne doivent pas être dépassés 28

29 Exemples de spécifications Définition du calibre de contrôle Représentation graphique du calibre de contrôle

30 Conclusion Pour le concepteur: L'état virtuel(la frontière) correspond au modèle nominal, si les tolérances géométriques sont nulleset au max. de mat. Pour le fabricant : Siusinagedansmêmephase, les défauts géométriques peuvent être nuls Pour le métrologue: calibre fonctionnel Réel: gabaritde contrôle Virtuel: traitement logiciel 30

COTATION. G.P.S. ( Spécification Géométrique des Produits)

COTATION. G.P.S. ( Spécification Géométrique des Produits) COTATION G.P.S. ( Spécification Géométrique des Produits) La spécification géométrique des produits, symbolisée GPS, consiste à définir, au travers d un dessin de définition : La forme, les dimensions

Plus en détail

Contrôle des spécifications dimensionnelles et géométriques sur Machines à Mesurer Tridimensionnelles

Contrôle des spécifications dimensionnelles et géométriques sur Machines à Mesurer Tridimensionnelles Contrôle des spécifications dimensionnelles et géométriques sur Machines à Mesurer Tridimensionnelles 1 Inspection d une spécification portée sur un dessin Les étapes : Définir selon la norme (ISO) la

Plus en détail

Spécification géométrique des produits (GPS) I. Un peu d histoire 1

Spécification géométrique des produits (GPS) I. Un peu d histoire 1 2 Année PT S.I.I. CI 2 : Analyse et conception des mécanismes Fiche de TD Page 1 sur 1 Le GPS, «Geométric Product Spécification» est un concept qui a pour but de rendre la lecture des dessins de définition

Plus en détail

Réunion des comités roulements et GPS

Réunion des comités roulements et GPS 24 Réunion des comités roulements et GPS Dès publication de la nouvelle version de la norme ISO 492, les tolérances dimensionnelles des roulements et les systèmes ISO de limites et d ajustements pourront

Plus en détail

Système ISO de tolérances Ajustements

Système ISO de tolérances Ajustements Principe de l interchangeabilité: Système ISO de tolérances Ajustements Lorsqu il faut fabriquer une série de pièces identiques, il est impossible d obtenir, d une pièce à l autre, exactement les mêmes

Plus en détail

Le tolérancement inertiel appliqué en décolletage

Le tolérancement inertiel appliqué en décolletage Le tolérancement inertiel appliqué en décolletage Mondialisation, augmentation du coût de l énergie et des matières, pressions sur les coûts. Les entreprises doivent évoluer dans un contexte changeant

Plus en détail

Exigences d enveloppe de Maximum et de Minimum Matière. Pierre BOURDET sept mars 2005

Exigences d enveloppe de Maximum et de Minimum Matière. Pierre BOURDET sept mars 2005 Exigences d enveloppe de Maximum et de Minimum Matière ISO 2692 : 1988 Indications de «limite virtuelle» à la matière l exigence d enveloppe E pour un élément isolé : un cylindre ou deux plans parallèles

Plus en détail

A) Introduction. Vues du produit

A) Introduction. Vues du produit A) Introduction Normalisation Domaine de la fabrication de pièces mécaniques Finalité de la norme : communiquer sans ambiguïtés Relation client-fournisseur Mondialisation Finalité de la cotation : traduire

Plus en détail

Pierre BOURDET sept. 96 - fev. 2005. Tolérancement géométrique

Pierre BOURDET sept. 96 - fev. 2005. Tolérancement géométrique Tolérancement géométrique Modèle nominal - Réel - Écarts Géométrie nominale Représentation du réel Écarts Écarts Nuage de points Éléments de substitution Tolérancement : spécifier les limites de variation

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

EXEMPLES DE DESSINS DE DÉFINITION DE PRODUITS FINIS TSCPI page 3/19

EXEMPLES DE DESSINS DE DÉFINITION DE PRODUITS FINIS TSCPI page 3/19 COURS Décoder et interpréter une spécification géométrique ² Connaissances associées extraire du dessin de définition le modèle géométrique associé au modèle réel définir et représenter les éléments tolérancés,

Plus en détail

é 92 +0.2-0.1 Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr

é 92 +0.2-0.1 Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr Éléments de dessin technique (TN01 : Automne 2009) Cotes tolérancées é - Ajustements - Tlé Tolérances géométriques é 92 +0.2-0.1 Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.fr

Plus en détail

Lecture d une tolérance géométrique ISO (sans indications particulières)

Lecture d une tolérance géométrique ISO (sans indications particulières) Lecture d une tolérance géométrique ISO (sans indications particulières) association opération Références simulées condition d appartenance Élément tolérancé Élément(s) de référence Référence spécifiée

Plus en détail

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. TTA-DEI1 Livret dessin cotation 1 17/12/04

REFERENCE MODULE REFERENCE DOCUMENT DATE DE CREATION. TTA-DEI1 Livret dessin cotation 1 17/12/04 COTATION 1 EXECUTION GRAPHIQUE DE LA COTATION Élément d une cote : 50 Valeur de la cote Ligne de cote Extrémité Ligne d attache 20 28 2.75 Disposition des lignes d attache : Point d épure Cotation d un

Plus en détail

Roulements de précision pour charges combinées

Roulements de précision pour charges combinées Roulements de précision pour charges combinées Roulements combinés Roulements à billes à contact oblique Roulements combinés avec système de mesure angulaire intégré Roulements de précision pour charges

Plus en détail

Proposition de corrigé

Proposition de corrigé CONCOURS COMMUN 25 DES ECOLES DES MINES D ALBI, ALES, DOUAI, NANTES Epreuve spécifique de Sciences Industrielles (filière PTSI) Vendredi 2 Mai 25 de 8h à 2h Proposition de corrigé A ETUDE FONCTIONNELLE

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES FOURNITURE DE TUBES EN POLYETHYLENE HAUTE DENSITÉ PEHD Pour le transport et la distribution de l eau 1 TABLE DES MATIERES 1. INTRODUCTION _ DOMAINE D EPMLOI 2. CONFORMITE

Plus en détail

Nom : Groupe : Date : 1. Quels sont les deux types de dessins les plus utilisés en technologie?

Nom : Groupe : Date : 1. Quels sont les deux types de dessins les plus utilisés en technologie? Nom : Groupe : Date : Verdict Chapitre 11 1 La communication graphique Pages 336 et 337 1. Quels sont les deux types de dessins les plus utilisés en technologie? Les dessins de fabrication. Les schémas.

Plus en détail

Roulements de précision pour charges combinées

Roulements de précision pour charges combinées Roulements de précision pour charges combinées Roulements combinés Roulements à billes à contact oblique Roulements combinés avec système de mesure angulaire intégré A chaque application, un produit adapté

Plus en détail

Bureau Des Méthodes BENLAHMIDI Said -Ecole Nationale Supérieure de Technologie-

Bureau Des Méthodes BENLAHMIDI Said -Ecole Nationale Supérieure de Technologie- VI. MISE EN POSITION DES PIECES VI.1 Introduction On appelle usinage toute opération de mise en forme par enlèvement de matière à l aide d une machine-outil destinée à conférer à une pièce des dimensions

Plus en détail

Formation au tolérancement ISO : Demi-journée de synthèse

Formation au tolérancement ISO : Demi-journée de synthèse Formation au tolérancement ISO : Demi-journée de synthèse Max Giordano, Eric Pairel Ecole Supérieure d Ingénieurs d nnecy M. Giordano, E. Pairel - Ecole Supérieure d Ingénieurs d nnecy 18 H7 E Dimensionnement

Plus en détail

COTATION FONCTIONNELLE Méthode CLIC / QUICK_GPS

COTATION FONCTIONNELLE Méthode CLIC / QUICK_GPS COTATION FONCTIONNELLE Méthode CLIC / QUICK_GPS Bernard ANSELMETTI janv 2013 1. PRINCIPE DE LA COTATION FONCTIONNELLE... 2 1.1 Objectifs de la cotation fonctionnelle... 2 1.2 Organigramme de la méthode...

Plus en détail

Caractérisation des écarts géométriques d état de surface. Présentation abrégée de la norme

Caractérisation des écarts géométriques d état de surface. Présentation abrégée de la norme Caractérisation des écarts géométriques d état de surface. Présentation abrégée de la norme Ecole Centrale de Lille, MOP 1 Écarts géométriques de l état de surface écart de forme : ordre 1 profil d ondulation

Plus en détail

Notions de métrologie et MMT. I. Introduction à la métrologie. A. Définitions

Notions de métrologie et MMT. I. Introduction à la métrologie. A. Définitions 2 Année PT S.I.I. CI 1 : Relation Produits-Procédés-Matériaux Fiche de TD Page 1 sur 20 I. Introduction à la métrologie A. Définitions 1- Métrologie : C est le domaine des connaissances relatives au mesurage.

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.Fr

Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.Fr Éléments de dessin technique (TN01 : Automne 2009) Modélisation des solides 3D Hocine KEBIR Maître de Conférences à l UTC Poste : 7927 Hocine.kebir@utc.Fr 1 Representation d un objet : Principe 1 2 Le

Plus en détail

Nom III. Termes et définitions normalisées (ISO) P 1

Nom III. Termes et définitions normalisées (ISO) P 1 Nom III. Termes et définitions normalisées (ISO) P 1 Les définitions proposées sont en partie extraites la norme NF ISO 20286-1 (ISO 286-1). Pour s détails complémentaires, se reporter à celle-ci. Alésage

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

Modélisation d une pompe hydraulique à engrenage avec CosmosMotion et CosmosWorks

Modélisation d une pompe hydraulique à engrenage avec CosmosMotion et CosmosWorks Modélisation d une pompe hydraulique à engrenage avec CosmosMotion et CosmosWorks Introduction Je propose de soumettre à nos outils de MAO (mécanique assistée par ordinateur) Cosmos pack éducation 2006,

Plus en détail

Roulements à une rangée de billes de génération C. Information Technique Produit

Roulements à une rangée de billes de génération C. Information Technique Produit Roulements à une rangée de billes de génération C Information Technique Produit Sommaire Caractéristiques 2 Avantages des roulements à billes FAG de génération C 2 Etanchéité et lubrification 2 Température

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Porte fenêtre à galandage

FICHE TECHNIQUE. Porte fenêtre à galandage FICHE TECHNIQUE CSTB CEBTP Bureau VERITAS CETEN APAVE Int. NORISKO Construction SOCOTEC QUALICONSULT SNFA du COPREC N 34 - Indice : B Date : Octobre 2008 Nombre de page : 6 Porte fenêtre à galandage Définition

Plus en détail

Fiche de Connaissances EFICN Innovation Technologique et Eco Conception

Fiche de Connaissances EFICN Innovation Technologique et Eco Conception Fiche de Connaissances EFICN Innovation Technologique et Eco Conception Page 1 I. La chaine numérique La chaine numérique est composée de données informatisées qui représente la géométrie de la pièce.

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Important IND2105. Questionnaire d'examen. Attention : les questions 5, 11, 12 et 15 sont plus longues que les autres.

Important IND2105. Questionnaire d'examen. Attention : les questions 5, 11, 12 et 15 sont plus longues que les autres. Questionnaire d'examen IND2105 Sigle du cours MODULE 1 QUESTION 1 : ( 0,5 point ) Durée maximale recommandée 2 minutes PAGE 1 / 14 Nom : Signature : Prénom : Matricule : Durant l élaboration d une pièce

Plus en détail

FTA 10/05-C Page 1 sur 5

FTA 10/05-C Page 1 sur 5 FTA 10/05-C Page 1 sur 5 FICHE TECHNIQUE FTA/10/05-C Robinets à membrane. Date d approbation : 16 mai 2013 Nombre de pages : 5 NOTES PRELIMINAIRES 1) S'il est fait mention de normes, de plans types, de

Plus en détail

APPAREILS DE MESURE DE DÉFAUTS DE FORME

APPAREILS DE MESURE DE DÉFAUTS DE FORME APPAREILS DE MESURE DE DÉFAUTS DE FORME Valable du 1er octobre au 31 décembre 2015 APPAREILS DE MESURE DE DÉFAULTS DE FORME MESURE DE DÉFAUTS DE FORME DE RÉVOLUTION ROUNDTEST RA-120P Solution «prêt à mesurer»

Plus en détail

La cotation. Coter un dessin, c est donner 13 toutes les dimensions D E S S I N T E C H N I Q U E R E G L E S D E C O T A T I O N S

La cotation. Coter un dessin, c est donner 13 toutes les dimensions D E S S I N T E C H N I Q U E R E G L E S D E C O T A T I O N S La cotation Ø 8 LAMAGE Ø14 X 3 PROF Les dessins techniques doivent non seulement décrire la forme des objets avec précision, 50 mais aussi servir de guides pour leur construction ou leur fabrication. Coter

Plus en détail

Thème 17: Optimisation

Thème 17: Optimisation OPTIMISATION 45 Thème 17: Optimisation Introduction : Dans la plupart des applications, les grandeurs physiques ou géométriques sont exprimées à l aide d une formule contenant une fonction. Il peut s agir

Plus en détail

LACLUSIENNE. Éléments filetés, normalisation. www.laclusienne.com

LACLUSIENNE. Éléments filetés, normalisation. www.laclusienne.com LACLUSIENNE C L U F I X Éléments filetés, normalisation www.laclusienne.com Éléments filetés, normalisation Ce document contient des informations relatives aux fi letages des produits LA CLUSIENNE-CLUFIX

Plus en détail

TESA MULTICOTES. Avec palpeurs inductifs. Lorsque la précision submicronique et la productivité sont essentielles CAS D APPLICATIONS

TESA MULTICOTES. Avec palpeurs inductifs. Lorsque la précision submicronique et la productivité sont essentielles CAS D APPLICATIONS CAS D APPLICATIONS TESA MULTICOTES Avec palpeurs inductifs Lorsque la précision submicronique et la productivité sont essentielles Les palpeurs inductifs restent inégalés lors de mesures multidimensionnelles

Plus en détail

ELASTICITE. l'isotropie du corps considéré: les propriétés élastiques sont les mêmes dans toutes les directions de l'espace;

ELASTICITE. l'isotropie du corps considéré: les propriétés élastiques sont les mêmes dans toutes les directions de l'espace; 7 M1 EASTICITE I.- INTRODUCTION orsqu'un corps est soumis à des contraintes externes, celui-ci subit des déformations qui dépendent de l'intensité de ces contraintes. Si ces dernières sont faibles, on

Plus en détail

T GM B2 DS N 1 : Vérin rotatif 28 Septembre 2005

T GM B2 DS N 1 : Vérin rotatif 28 Septembre 2005 L.P.T.I. Saint Joseph La Joliverie T GM B2 DS N 1 : Vérin rotatif 28 Septembre 2005 Mise en situation PRESENTATION DU MECANISME La sérigraphie est une technique pour le marquage des pièces plastiques.

Plus en détail

Vis à billes de précision à filets rectifiés

Vis à billes de précision à filets rectifiés sommaire Calculs : - Capacités de charges / Durée de vie - Vitesse et charges moyennes 26 - Rendement / Puissance motrice - Vitesse critique / Flambage 27 - Précharge / Rigidité 28 Exemples de calcul 29

Plus en détail

(Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto, et également pour un S2R1000, équipé d un disque acier en fond de cloche, et ressorts d origine)

(Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto, et également pour un S2R1000, équipé d un disque acier en fond de cloche, et ressorts d origine) Analyse de la charge transmise aux roulements de la roue dentée, notamment en rajoutant les efforts axiaux dus aux ressorts de l embrayage (via la cloche) (Exemple ici de calcul pour une Ducati 748 biposto,

Plus en détail

Tolérances. d = cote nominale du diamètre d alésage (petit diamètre pour les alésages coniques) d 1

Tolérances. d = cote nominale du diamètre d alésage (petit diamètre pour les alésages coniques) d 1 Tolérances des roulements de haute précision Les tolérances des roulements de haute précision sont normalisées selon DIN 620. Les définitions des dimensions et de la précision sont indiquées dans la norme

Plus en détail

Vannes 3 voies avec filetage extérieur, PN 16

Vannes 3 voies avec filetage extérieur, PN 16 4 464 Vannes 3 voies avec filetage extérieur, PN 6 VXG44... Corps en bronze CC49K (Rg5) DN 5...DN 40 k vs 0,25...25 m 3 /h Corps filetés avec étanchéité par joint plat G selon ISO 228/ Des raccords à vis

Plus en détail

APPAREILS DE MESURE DES DÉFAUTS DE FORME

APPAREILS DE MESURE DES DÉFAUTS DE FORME APPAREILS DE MESURE DES DÉFAUTS DE FORME Valable du 1er octobre au 31 décembre 2015 APPAREILS DE MESURE DES DÉFAUTS DE FORME MESURE DES DÉFAUTS DE FORME ROUNDTEST RA-120P Solution «prêt à mesurer» à partir

Plus en détail

GÉNIE MÉCANIQUE. Machine de production de sondes

GÉNIE MÉCANIQUE. Machine de production de sondes GÉNIE MÉCANIQUE Machine de production de sondes Présentation La machine étudiée est destinée à la production automatique de sondes médicales présentées figure 1. La figure 2 montre une vue en perspective

Plus en détail

Recommandations de maintenance et instructions de montage pour chaînes plates à charnières dans les fours industriels

Recommandations de maintenance et instructions de montage pour chaînes plates à charnières dans les fours industriels dans les fours industriels Page 1 de 5 1. A la livraison des, les chaînes d entraînement sont pourvues d une protection anticorrosion appliquée par un procédé d immersion à chaud. 2. Avant la mise en service

Plus en détail

LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES

LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES N o TJ-9500F GUIDE DU RÉDACTEUR DE DEVIS LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES EST DU CANADA Comprend les produits Trus Joist MD TimberStrand MD LSL, Microllam MD LVL et Parallam MD PSL Qualité constante et rendement

Plus en détail

Exemples de formations

Exemples de formations Exemples de formations CRITT Mécanique & Composites Espace Clément Ader Rue Caroline Aigle 31400 Toulouse Tél. : 33 (0)5 61 17 10 00 Fax : 33 (0)5 61 17 10 02 E-mail : critt-meca@critt.net Site web : www.mecanique-composite.com

Plus en détail

TOLÉRANCES GÉOMÉTRIQUES ET ÉTATS DE SURFACE (SPÉCIFICATION GÉOMÉTRIQUE DES PRODUITS) (GPS)

TOLÉRANCES GÉOMÉTRIQUES ET ÉTATS DE SURFACE (SPÉCIFICATION GÉOMÉTRIQUE DES PRODUITS) (GPS) TOLÉRANCES GÉOMÉTRIQUES ET ÉTATS DE SURFACE (SPÉCIFICATION GÉOMÉTRIQUE DES PRODUITS) (GPS) PTSI - SII P. CHAUVIN TOLÉRANCES GÉOMÉTRIQUES ET ÉTATS DE SURFACE (SPÉCIFICATION GÉOMÉTRIQUE DES PRODUITS) (GPS)

Plus en détail

GUIDE D'AIDE AU TOLERANCEMENT ET A LA MESURE DES ECARTS DU PROFIL D UNE SURFACE

GUIDE D'AIDE AU TOLERANCEMENT ET A LA MESURE DES ECARTS DU PROFIL D UNE SURFACE Comité de normalisation des moyens de production GUIDE D'IDE U TOLERNCEMENT ET L MESURE DES ECRTS DU PROFIL D UNE SURFCE GE04-046N Origine : CNOMO Document avec annexe(s) Janvier 1996 ICS : 01.100.01,

Plus en détail

+33 1 60 57 30 00 +33 1 60 57 30 15 77876 MONTEREAU CEDEX FRANCE SAS

+33 1 60 57 30 00 +33 1 60 57 30 15 77876 MONTEREAU CEDEX FRANCE SAS Câbles Energie SILEC CABLE 0 ENERGIE BT EDF - SOUTERRAIN CABLES DE BRANCHEMENT H1 XDV-AU Documents de normalisation : NF C 33-210, HD 603. Tension nominale Tension assignée : 0.6/1 kv Utilisation Excellent

Plus en détail

TOLÉRANCEMENT GÉOMÉTRIQUE INTERPRÉTATION

TOLÉRANCEMENT GÉOMÉTRIQUE INTERPRÉTATION TOLÉRNCEMENT GÉOMÉTRIQUE INTERPRÉTTION FBIEN SCHNEIDER IUFM DE LORRINE UNIVERSITÉ DE METZ ÎLE DU SULCY 57 045 METZ CEDEX f.schneider@ac-nancy-metz.fr MRS 99 vant-propos L objectif premier de ce document

Plus en détail

TP NUMERO 36 MACHINE DE MESURE TRIDIMENSIONNELLE

TP NUMERO 36 MACHINE DE MESURE TRIDIMENSIONNELLE TP NUMERO 36 MACHINE DE MESURE TRIDIMENSIONNELLE Lycée Technique Privé Saint-Nicolas 92 rue de Vaugirard 75006 Paris On donne : STI-génie mécanique Productique-Mécanique Un dessin de définition de produit

Plus en détail

PANNEAUX COMPLEMENTAIRES

PANNEAUX COMPLEMENTAIRES PANNEAUX COMPLEMENTAIRES 45 4. TÔLES MOBILES 001/010 Les tôles mobiles sont des éléments mobiles permettant d effectuer des jonctions en cotes bloquées, avec une fixation simple en bout de banches, gauche

Plus en détail

LES LIAISONS COMPLETES

LES LIAISONS COMPLETES ETUDE DES LIAISONS MECANIQUES LES LIAISONS COMPLETES Construction Référence au programme S.T.I Référence au module 2 Etude des liaisons mécaniques. module 6 : Construction des 2-2 Liaisons complètes. liaisons

Plus en détail

Règlement technique fédéral

Règlement technique fédéral S E C T E U R E Q U I P E M E N T RÈGLEMENT TECHNIQUE Edition Octobre 2009 Règlement technique fédéral La chaise d'arbitrage de badminton La chaise d arbitrage de badminton Règlement Technique Mise à jour

Plus en détail

1 Création d une pièce. 2 Travail complémentaire. 1-1 Réglage des barres d outils. 1-2 Exemples de réalisation de pièces à l aide d un modeleur 3D

1 Création d une pièce. 2 Travail complémentaire. 1-1 Réglage des barres d outils. 1-2 Exemples de réalisation de pièces à l aide d un modeleur 3D SolidWorks Logiciel de DAO (Dessin Assisté par Ordinateur) Palonnier Servomoteur SOMMAIRE : 1 Création d une pièce 1-1 Réglage des barres d outils 1-2 Exemples de réalisation de pièces à l aide d un modeleur

Plus en détail

Géométrical Product Specification

Géométrical Product Specification Géométrical Product Specification Source : Tolérancement géométrique : interprétation Fabien Schneider. Exploitation du concept GPS et de la normalisation pour la SGP Cerpet 1998. Cetim Informations :

Plus en détail

VERINS D APPUI. Programme général. Pression de fonctionnement jusqu à 500 bars. simple et double effet. 5 types d implantation différents

VERINS D APPUI. Programme général. Pression de fonctionnement jusqu à 500 bars. simple et double effet. 5 types d implantation différents Programme général VRINS D PPUI Pression de fonctionnement jusqu à simple et double effet 5 types d implantation différents Charge maximale de 6 jusqu à 102 kn Course du piston maximale de 6 jusqu à mm

Plus en détail

Drains et matériaux de drainage

Drains et matériaux de drainage CHAPITRE 11 Drains et matériaux de drainage 11.1 INTRODUCTION Les drains agricoles peuvent être fabriqués avec différent matériaux tels que la terre cuite, le ciment et plus récemment en matières thermoplastiques

Plus en détail

CONCEPTION ET PROCEDES DE FABRICATION

CONCEPTION ET PROCEDES DE FABRICATION Dessin technique 1 CONCEPTION ET PROCEDES DE FABRICATION OBJECTIFS DU MODULE Dans la première partie qui traite la conception I et éléments de machines, l étudiant doit être capable à la fin du cours de

Plus en détail

Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des

Il existe depuis longtemps dans nos sociétés une tendance à utiliser des sigles pour abréger des ghhhf hhfhhj gbbj bghh hfhh bbb bbghhhf ;y dpi L'IDENTIFICATION DES SYMBOLES Chapitre 3 CHAPITRE 3 L IDENTIFICATION DES SYMBOLES Il exite depui longtemp dan no ociété une tendance à utilier de igle pour

Plus en détail

Vérins. rotatifs. Série R Ø 32 à 125 mm

Vérins. rotatifs. Série R Ø 32 à 125 mm Vérins rotatifs Série R Ø 32 à 125 mm Vérins rotatifs série R Ø 32 à 125 mm La technologie SOPRA appliquée au vérin rotatif permet d atteindre un niveau élevé de précision et de fiabilité parfaitement

Plus en détail

ORG. Exemple d application. Pinces spéciales Pince pour montage de joints toriques. Poids 1.35 kg

ORG. Exemple d application. Pinces spéciales Pince pour montage de joints toriques. Poids 1.35 kg Tailles 85 Poids 1.35 kg Diamètre de joint pour montage extérieur env. Ø5 mm.. Ø160 mm Diamètre de joint pour montage intérieur env. Ø10 mm.. Ø120 mm Exemple d application Automate de montage intérieur

Plus en détail

Le dessin technique. Suivant les besoins, on utilise différentes représentations du réel, mais chacune possède ses règles et conventions.

Le dessin technique. Suivant les besoins, on utilise différentes représentations du réel, mais chacune possède ses règles et conventions. Le dessin technique Cours 1. Les différents dessins techniques : Suivant les besoins, on utilise différentes représentations du réel, mais chacune possède ses règles et conventions....... 2. Disposition

Plus en détail

Programmation linéaire

Programmation linéaire Programmation linéaire DIDIER MAQUIN Ecole Nationale Supérieure d Electricité et de Mécanique Institut National Polytechnique de Lorraine Mathématiques discrètes cours de 2ème année Programmation linéaire

Plus en détail

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL

FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL FICHES D AIDE POUR L UTILISATION DU LOGICIEL MECA 3D Travailler avec Méca 3D Effectuer un calcul mécanique Simuler le mouvement d un mécanisme Afficher une courbe de résultats Ajouter un effort (force

Plus en détail

Dimensionnement des liaisons : quelques exemples

Dimensionnement des liaisons : quelques exemples Dimensionnement des liaisons : quelques exemples Clavettes parallèles Cannelures à flancs parallèles Goupilles Frettage Liaisons boulonnées Clavettes parallèles Parallélépipède rectangle implanté par moitié

Plus en détail

DN 3/8" à 4" Femelle BSP - 10 C + 110 C Pression Maxi : 16 Bars jusqu au 2 Caractéristiques : Tamis inox démontable Femelle / Femelle Filtration fine

DN 3/8 à 4 Femelle BSP - 10 C + 110 C Pression Maxi : 16 Bars jusqu au 2 Caractéristiques : Tamis inox démontable Femelle / Femelle Filtration fine Dimensions : Raccordement : Température Mini : Température Maxi : DN 3/8" à 4" Femelle BSP - 10 C + 110 C Pression Maxi : 16 Bars jusqu au 2 Caractéristiques : Tamis inox démontable Femelle / Femelle Filtration

Plus en détail

Les tolérances et critères de réception des menuiseries et des vitrages

Les tolérances et critères de réception des menuiseries et des vitrages Les tolérances et critères de réception des menuiseries et des vitrages Que ce soit lors de défaut de production, de dégradation lors du transport ou lors de la pose ou plus simplement suite à une méconnaissance

Plus en détail

Esiee 2008 Buzer. Guide d utilisation. Scanner LPX-600

Esiee 2008 Buzer. Guide d utilisation. Scanner LPX-600 Esiee 2008 Buzer Guide d utilisation Scanner LPX-600 Principes de base Scan à balayage rotatif L objet est placé sur un plateau rotatif. Le système de mesure se déplace uniquement en hauteur. L objet va

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008. Cric électrique pour véhicule particulier

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008. Cric électrique pour véhicule particulier BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2008 ÉPREUVE : ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS Durée: 4 heures Coefficient : 6 Cric électrique pour véhicule

Plus en détail

MODELISATION. ❶ Choix d'un Mode de Représentation ❷ Construction d'un Modèle de l'objets 3D

MODELISATION. ❶ Choix d'un Mode de Représentation ❷ Construction d'un Modèle de l'objets 3D MODELISATION Modélisation deux étapes : ❶ Choix d'un Mode de Représentation ❷ Construction d'un Modèle de l'objets 3D Ces deux étapes ne sont pas Indépendantes Modèle = Ensemble d Informations sur l'objet

Plus en détail

LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES TRUS JOISTMD

LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES TRUS JOISTMD SOLUTIONS POUR LE PLANCHER SOLUTIONS POUR LA TOITURE LINTEAUX, POUTRES ET COLONNES TRUS JOISTMD TimberStrand MD LSL, Parallam MD PSL, Microllam MD LVL, ainsi que la nouvelle poutre TimberStrand MD LSL

Plus en détail

DEPOT CONSIGNE COMMERCANT et compartiments de location

DEPOT CONSIGNE COMMERCANT et compartiments de location COFFRES-FORTS DEPOT CONSIGNE COMMERCANT et compartiments de location Sécurité Défense - 91 - DEPOT CONSIGNE COMMERCANT agréé CAMCA «COTE BANQUE» Fabrication : Armoire Forte de sécurité : construction en

Plus en détail

Référence : 3050241CD ISBN : 978-2-12-050241-1 Année d édition : 2011

Référence : 3050241CD ISBN : 978-2-12-050241-1 Année d édition : 2011 GPS Spécification géométrique des produits recueil sur CD-ROM Référence : 3050241CD ISBN : 978-2-12-050241-1 Année d édition : 2011 Analyse En rassemblant les normes de spécification géométrique des produits

Plus en détail

Sanitaires Lavabo accessible

Sanitaires Lavabo accessible Fiche H.11 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux sanitaires, des articles R.111-19 à R.111-19- 3 ; R.111-19-6, R.111-19-8 et R.111-19-11 du code de la construction

Plus en détail

Conception Descendante / Top-Down Design. Sylvain DICK PTC Channel Technical Manager Fr.

Conception Descendante / Top-Down Design. Sylvain DICK PTC Channel Technical Manager Fr. Conception Descendante / Top-Down Design Sylvain DICK PTC Channel Technical Manager Fr. Conception Descendante / Top-Down Design Les différentes approches Quelles sont les différentes approches de conception?

Plus en détail

Optimisation de la performance. d un processus d usinage à commande numérique

Optimisation de la performance. d un processus d usinage à commande numérique Jacques ALEXIS 20 Novembre 2001 Optimisation de la performance d un processus d usinage à commande numérique 1 Exposé du problème à résoudre L exemple utilisé pour cette présentation a été présenté par

Plus en détail

Vérins à vis Série SE + SH

Vérins à vis Série SE + SH Vérins à vis Série + Sécurité anti-rotation (VS) (pour vis à avance axiale) Si la vis ne peut pas être immoilisée en rotation (rotule sphérique en out de vis au lieu du plateau B par ex..) une sécurité

Plus en détail

Les outils et les techniques de représentation graphique du réel

Les outils et les techniques de représentation graphique du réel Les outils et les techniques de représentation graphique du réel 4 L analyse morphologique et la représentation du réel Le dessin constitue un des modes d expression de l homme depuis les temps les plus

Plus en détail

BREVET D ETUDES PROFESSIONNELLES REPRESENTATION INFORMATISEE DE PRODUITS INDUSTRIELS. Epreuve EP1 Unité : UP1

BREVET D ETUDES PROFESSIONNELLES REPRESENTATION INFORMATISEE DE PRODUITS INDUSTRIELS. Epreuve EP1 Unité : UP1 Doc 1/11 BREVET D ETUDES PROFESSIONNELLES REPRESENTATION INFORMATISEE DE PRODUITS INDUSTRIELS Epreuve EP1 Unité : UP1 Analyser une pièce et produire sa maquette numérique en fonction d'un mode d'élaboration

Plus en détail

DETECTEUR LINEAIRE Réf. : 330 105

DETECTEUR LINEAIRE Réf. : 330 105 DETECTEUR LINEAIRE Réf. : 330 105 Notice installateur Respectez la nature et la longueur des câbles. Respectez la polarité des raccordements. L installation doit respecter les exigences de la norme NF

Plus en détail

Type de ressources : aide à la prise en main de logiciels permettant le traitement numérique des calculs d incertitudes

Type de ressources : aide à la prise en main de logiciels permettant le traitement numérique des calculs d incertitudes Niveau : terminale S. Thème : Calcul d incertitudes à l aide d outils numériques Type de ressources : aide à la prise en main de logiciels permettant le traitement numérique des calculs d incertitudes

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés CONVECTION - 93 Introduction Ce mode de transfert est basé sur le fait qu il y a déplacement de matière : il ne concerne donc que les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction où le transfert

Plus en détail

Définition de la forme de l arbre et des charges Possibilités de modifier toutes ces grandeurs

Définition de la forme de l arbre et des charges Possibilités de modifier toutes ces grandeurs Logiciel : ArbrEn2D Ce logiciel permet de calculer et de dessiner les efforts et les déformations dans une pièce rectiligne isostatique 2D à section variable. Les grandeurs d'entrée sont la géométrie de

Plus en détail

SPECIFICATIONS TECHNIQUES

SPECIFICATIONS TECHNIQUES SPECIFICATIONS TECHNIQUES WWW.PRINTOCLOCK.COM Attention, tout fichier non respectueux des spécifications techniques sera imprimé dans l état, modifié par nos soins ou bien mis en quarantaine dans l attente

Plus en détail

Plateforme modulable TSCS Page 1 sur 22. Note de conformité à la norme NF P93-520

Plateforme modulable TSCS Page 1 sur 22. Note de conformité à la norme NF P93-520 Page 1 sur Note de conformité à la norme NF P93-520 Page 2 sur Sommaire 1 Modalités d application (extrait de la norme NF P93-520 du 11/97)... 4 2 Domaine d application... 4 3 Définitions... 7 3.1 Hauteur:...

Plus en détail

NOTIONS ÉLEMENTAIRES SUR LES PNEUS

NOTIONS ÉLEMENTAIRES SUR LES PNEUS CE QU IL Y A DANS UN PNEU CEINTURES BANDE DE ROULEMENT ISOLANT DE NAPPES CARCASSE À ARCEAUX DROITS GARNITURE INTÉRIEURE CARCASSE TRINGLE FLANC La GARNITURE INTÉRIEURE du pneu maintient l air dans le pneu.

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES Version Cahier des prescriptions techniques pour Tubes PVC assainissement Janvier 21 CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES TUBES EN POLYCHORURE DE VINYLE [PVC] Pour l assainissement gravitaire 1 Version

Plus en détail

I) Introduction : le déplacement, la position, la vitesse des outils ou des produits.

I) Introduction : le déplacement, la position, la vitesse des outils ou des produits. PAGE : 1 I) Introduction : La croissance de la puissance des systèmes de traitement ainsi que les impératifs de productivité appellent dans tous les domaines de production industrielle un besoin d information

Plus en détail

GMEC1311 Dessin d ingénierie. Chapitre 1: Introduction

GMEC1311 Dessin d ingénierie. Chapitre 1: Introduction GMEC1311 Dessin d ingénierie Chapitre 1: Introduction Contenu du chapitre Introduction au dessin technique Normes Vues Traits Échelle Encadrement 2 Introduction Les dessins ou graphiques sont utilisés

Plus en détail

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires IMPORTANT : L objectif de la présente note technique n est pas de se substituer à l ouvrage «Alimentation électrique de sites isolés» mais de fournir des

Plus en détail

PG208, Projet n 2 : Dessin vectoriel

PG208, Projet n 2 : Dessin vectoriel PG208, Projet n 2 : Dessin vectoriel Bertrand LE GAL, Serge BOUTER et Clément VUCHENER Filière électronique 2 eme année - Année universitaire 2011-2012 1 Introduction 1.1 Objectif du projet L objectif

Plus en détail

Ingénerie du logiciel orienté objet. Les cas d utilisation

Ingénerie du logiciel orienté objet. Les cas d utilisation Ingénerie du logiciel orienté objet Répétition : Les cas d utilisation Cours d Ingénierie du Logiciel Orienté-Objet Examen écrit du mercredi 5 juin 2005 Livres fermés. Durée : 3 heures /2. Veuillez répondre

Plus en détail

Tournage Fraisage Rectification Plane Rectification cylindrique et tournage dur Spécialiste des travaux sur pièces de reprise Contrôle Tridimensionnel

Tournage Fraisage Rectification Plane Rectification cylindrique et tournage dur Spécialiste des travaux sur pièces de reprise Contrôle Tridimensionnel Tél : +33 (0)4 79 38 45 71 / Fax : +33 (0)4 79 38 61 51 Tournage Fraisage Rectification Plane Rectification cylindrique et tournage dur Spécialiste des travaux sur pièces de reprise Contrôle Tridimensionnel

Plus en détail

Manchons et accessoires

Manchons et accessoires Manchons 392 Définition 392 Séries 392 Variantes 392 Eléments de montage et de démontage 392 Suffixes 395 Caractéristiques 396 Manchon de serrage (cote métrique) 396 Manchon de serrage (cote pouce) 399

Plus en détail