jason, Le missionnaire de Harper

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "jason, Le missionnaire de Harper"

Transcription

1 Francophile, catholique pratiquant, ambitieux, Jason Kenney répand depuis six ans la bonne nouvelle conservatrice auprès des immigrants. C est à lui que Stephen Harper doit sa majorité au Parlement. On n a pas fini d entendre parler de ce jeune ministre albertain... jason, Le missionnaire de Harper Un grand portrait d Alec Castonguay PETER BREGG l actualité 15 décembre 2012 } 33

2 Pepto-Bismol. Chaussettes propres et sans trous.» Voilà les trois armes secrètes que Jason Kenney utilise depuis six ans pour bâtir la majorité conservatrice à la Chambre des communes et transformer en profondeur le système d immigration canadien. Le ministre s esclaffe en les énonçant, amusé de s entendre simplifier à l extrême sa méthode. En ce dimanche de mai, il vient de terminer en une seule journée une tournée exténuante de 14 activités dans les banlieues de Toronto, et la voiture file vers l aéroport Pearson, première étape de son retour à Ottawa. Le ministre rigole, mais il y a un fond de vérité derrière sa boutade. Depuis que le gouvernement Harper a pris le pouvoir, l Albertain Jason Kenney est en mission. Son objectif : comprendre, séduire et attirer au Parti conservateur les communautés culturelles, un électorat jadis acquis au Parti libéral du Canada. Il a serré des milliers de mains, digéré des centaines de repas très épicés et retiré ses chaussures un nombre incalculable de fois en entrant dans des mosquées, des temples ou des centres d intégration pour prononcer ses discours. Pendant plusieurs jours, L actualité l a suivi dans cette bataille de terrain. Un travail politique à l ancienne, loin des réseaux sociaux, où le contact humain, la proximité et le combat de valeurs entrepris par le Parti conservateur ont graduellement conquis bon nombre de nouveaux arrivants. Et permis à Jason Kenney, près de rencontres et activités plus tard, de briser le monopole libéral sur les communautés ethniques. Un succès dont souhaite même s inspirer le Parti conservateur de Grande-Bretagne, où le premier ministre, David Cameron, cherche à copier la recette de son cousin canadien. Suivre Jason Kenney, c est faire une incursion dans la vie de l un des plus puissants ministres d Ottawa, membre du «club des barons» cette garde rapprochée de Stephen Harper qui dirige vraiment le gouvernement. Il est l homme à qui le premier ministre a confié la tâche de réformer en accéléré le système d immigration canadien, ce qui modifie au même rythme la mosaïque du nouveau Canada. Francophile, catholique pratiquant, ambitieux, discipliné en public mais capable de sautes d humeur en privé, Jason Kenney met tout en place pour devenir le prochain chef de file du mouvement conservateur canadien. «P urell. des sikhs sidérés Jason Kenney balaie du regard la foule dense des quelque Canadiens d origine sikhe, vêtus de costumes et de turbans multicolores, venus célébrer la Vaisakhi fête qui commémore chaque année la fondation de cette communauté originaire du nord-ouest de l Inde. Assis en tailleur sur une mince couverture grise recouvrant l immense scène extérieure, le ministre bout intérieurement. Il peine à esquisser le demi-sourire de téflon du politicien. Kenney n aime pas ce qu il voit. Devant lui, une douzaine de drapeaux jaune et bleu du Khalistan fendent le rassemblement en direction de l estrade, portés par des gaillards qui combattent le chaud soleil de ce début mai en t-shirt. L homme au micro, qui harangue la foule en pendjabi, augmente la cadence et radicalise le ton. Il parle de génocide, d affrontements et de l indépendance du Khalistan pays qu une faction de nationalistes sikhs aimerait créer à l intérieur de l Inde. C en est trop. Jason Kenney, qui a appris de nombreux mots en pendjabi depuis qu il a été nommé ministre de l Immigration et de la Citoyenneté, en 2008, se lève en plein discours, traverse la scène et sort sous le regard médusé des trois députés conservateurs de la région, encore assis sur la scène, qui hésitent à le suivre. Au bas des marches, Kenney remet ses souliers en vitesse et porte la main droite à sa tête, avec l envie de retirer le bandana orange que tout visiteur doit obligatoirement porter sur les lieux du Rexdale Sikh Spiritual Centre y compris les journalistes. Il prend une grande respiration et se retient. Un organisateur sikh s approche, l air contrit. «Vous tentez d exploiter ma présence ici!» lance Kenney, le regard planté dans celui de son interlocuteur en turban blanc. «Ce n est pas une façon civilisée d agir. Je vous avais prévenu et vous l avez fait quand même. Je sais que vous voulez recevoir le premier ministre ici l an prochain. Oubliez ça! Il ne viendra pas.» Le ministre commence à se frayer un chemin vers la sortie, avec l organisateur sikh sur les talons, qui se confond en excuses. Il ne pourra jamais remettre en cadeau à Kenney le costume traditionnel coloré qu il lui avait réservé. L adjoint du ministre, Dominic, appelle le chauffeur en catastrophe pour qu il avance la voiture à l entrée des lieux, qui est bondée. Devant l ampleur de la fête, la Ville de Brampton, au nord-ouest de Toronto, a fermé les rues de son parc industriel en ce dimanche après-midi et, autour, la police dirige la circulation. Tout avait pourtant bien commencé, 25 minutes plus tôt. La célébration battait son plein. Les gens chantaient et dansaient dans tous les coins au son d une musique traditionnelle indienne. Des centaines d enfants s amusaient dans les jeux gonflables installés en bordure du boulevard 34 { 15 décembre 2012 l actualité

3 Chez les jeunes de la communauté chinoise de Toronto, Kenney est aussi connu que Justin Bieber. Il assiste ici à une cérémonie d appellation chinoise organisée en son honneur à Toronto le 21 janvier d.r. à quatre voies. Les odeurs d épices et de poulet rôti des barbecues géants chatouillaient les narines. Jason Kenney était monté sur scène avec les compliments réservés à un invité d honneur. Au micro, il avait lancé un bien senti : «Bole sonai hai? Sat siri akal!» Des milliers de personnes lui avaient répondu en chœur : «Sat siri akal!» Une formule sikhe de salutation qui pourrait se traduire par : «Qui se tient debout pour la vérité?», ce à quoi la foule répond : «Nous nous tenons debout pour la vérité, la vérité est Dieu!» Le ministre avait vanté les réalisations de son gouvernement, notamment la création, au sein du ministère des Affaires étrangères, du Bureau des libertés religieuses, qui assure la promotion et la défense de toutes les confessions. Il avait souligné que la Vaisakhi est maintenant une tradition canadienne, puisqu on la célèbre chaque année sur la colline du Parlement, à Ottawa. C est après son discours, une fois qu il était assis sur scène, que les drapeaux du Khalistan sont apparus À l entrée des lieux congestionnés, de longues minutes s écoulent avant que le chauffeur du ministre puisse s approcher avec le VUS Nissan noir. Dès que nous prenons place à l intérieur, Jason Kenney se tourne vers moi. «Je suis désolé», dit-il en français. Il retire finalement son bandana et explique que les nationalistes sikhs mènent maintenant leur combat au Canada. Ils espèrent convaincre les quelque Canadiens d origine sikhe, dont la majorité vit en banlieue de Toronto et de Vancouver, de faire pression sur leur famille restée en Inde, mais également sur le gouvernement canadien, pour que celui-ci appuie leurs revendications. Ils veulent qu Ottawa reconnaisse un génocide dont les sikhs auraient été victimes en 1984, en Inde. «C était un discours extrémiste, dit-il. Je devais quitter la scène, sinon la communauté aurait pensé que je cautionne ce genre de démonstration. Certains groupes essaient parfois d utiliser ma notoriété pour faire avancer leur cause. Je dois être sur mes gardes. Il ne faut pas les encourager l actualité 15 décembre 2012 } 35

4 à reproduire ici les tensions de leur pays.» Un message qu il répète également aux nouveaux arrivants chinois et tibétains, grecs et turcs, israéliens et iraniens Il jette un coup d œil par la vitre. La foule s éloigne. Il soupire. «Bienvenue dans mon monde», lâche-t-il. Il aurait pu dire «mes mondes», tellement la nouvelle toile immigrante et multiculturelle du Canada est étendue, diversifiée près de 200 langues et en plein bouleversement politique. Et Jason Kenney est au cœur de ces transformations. Plus de nouveaux arrivants s installent au Canada chaque année, avec des pointes à , comme en 2010, soit l équivalent de 0,8 % de la population la plus importante proportion des pays industrialisés, suivie par la Grande-Bretagne et l Allemagne (0,7 % chacune). Le Québec, qui sélectionne ses immigrants économiques en vertu d une entente avec Ottawa, accueille l équivalent de 0,6 % de sa population, soit quelque immigrants par année. Les démographes estiment que, à compter de 2015, la totalité de la croissance de la population active canadienne sera attribuable aux nouveaux arrivants. Responsable du multiculturalisme et de l identité canadienne depuis l arrivée au pouvoir de Stephen Harper, en 2006, puis à la tête du ministère de l Immigration depuis 2008, Jason Kenney a réussi à donner un nouveau visage au Parti conservateur aux yeux des communautés ethniques. Dans les coulisses du gouvernement, on le dit sans détour : Kenney est l architecte de la majorité conservatrice au Parlement, ayant travaillé discrètement mais sans relâche, depuis cinq ans, à bâtir des ponts avec les immigrants. À tel point que plusieurs communautés ont carrément tourné le dos au Parti libéral du Canada, ce qui a fait basculer des régions entières à l avantage du Parti conservateur en Ontario et en Colombie-Britannique. Un travail méticuleux aussi long que complexe. Le ministre a dû, avec la patience d un moine bouddhiste, assimiler les subtilités de chaque communauté et apprendre ses traditions, afin de savoir comment réagir aux multiples revendications et particularités. Ce n est pas un hasard si la première tournée du libéral Justin Trudeau dans sa course au leadership, en octobre, l a mené à Richmond et à Mississauga, deux villes à forte densité ethnique autrefois libérales et aujourd hui conquises par les conservateurs. À leur façon, Kenney, 44 ans, et Trudeau, 40 ans, représentent l avenir de leur formation. Et se battent sur les mêmes terrains. «prouve-moi que j avais tort!» La longévité en poste de Jason Kenney et l étendue de ses réformes surprennent les experts. «L immigration hérite généralement d un ministre junior, sans grande présence, qui a hâte de changer de ministère. Kenney, lui, est presque un premier ministre adjoint! Il est là depuis quatre ans et il procède à une quantité inouïe de réformes. Certaines sont bonnes, d autres sont très idéologiques», affirme Stephan Reichhold, directeur de la Table de concertation des organismes au service des personnes réfugiées et immigrantes, à Montréal. Pas mal pour un homme qui s intéressait peu aux politiques d immigration avant 2006 et qui ne voulait rien savoir de ce rôle au Cabinet! Le jeune député albertain avait même refusé d être critique en matière d immigration lorsque les conservateurs siégeaient dans l opposition. «Je voyais ça comme une énorme pression et une gestion délicate de cas humains, avec des politiques très complexes. Même une fois au pouvoir, j ai voulu me sauver en courant quand le premier ministre m en a parlé!» raconte Jason Kenney, éclatant d un grand rire qui fait plisser son visage rond. Stephen Harper l a coincé avec un argument qui fait vibrer l une de ses cordes sensibles : l avenir du mouvement conservateur canadien. Au moment de former son premier conseil des ministres, fin janvier 2006, Harper convoque Jason Kenney dans une suite d hôtel à Ottawa. «Tu te rappelles la conversation qu on a eue en octobre 1994?» lui demande-t-il. Jason Kenney s en souvient parfaitement. En ce dimanche frisquet d automne, le congrès du Parti réformiste venait de prendre fin dans la capitale fédérale, et Stephen Harper, jeune député de 35 ans fraîchement élu, sirotait une bière au pub Royal Oak, rue Bank, quand Jason Kenney est venu lui parler. Les deux hommes se connaissaient déjà, car Kenney, malgré ses 26 ans, dirigeait alors la Canadian Taxpayers Federation, un important lobby qui milite pour que les gouvernements perçoivent moins de taxes et d impôts. Jason Kenney lui expose alors sa théorie : la division du mouvement conservateur entre le Parti réformiste et le Parti progressiste-conservateur n est pas le seul problème de la droite. «Même avec un mouvement uni, dit-il, le conservatisme a plafonné. Les votes stagnent.» Il ajoute que pour s imposer, les conservateurs devront traverser «la dernière frontière» : celle des immigrants. «Regarde les changements démographiques, c est l avenir. Les immigrants ont les mêmes valeurs que nous, il faut leur parler, les convaincre!» Stephen Harper est sceptique et réplique que ce segment de la population très libéral ne votera jamais pour les conservateurs. Mieux vaut donc, selon lui, se concentrer sur les Canadiens de souche. Lorsque Harper accède au pouvoir à la tête d un gouvernement minoritaire, 12 ans plus tard, il propose à Jason Kenney de poursuivre la mission que celui-ci a lui-même définie, sans trop le savoir, une bière à la main, dans un bar d Ottawa! «Prouve-moi que j avais tort», lui lance le premier 36 { 15 décembre 2012 l actualité

5 DARRYL DYCK / LA PRESSE CANADIENNE ministre dans cette chambre d hôtel. Il le nomme secrétaire parlementaire du premier ministre et responsable du multiculturalisme, avec un double mandat. Le premier, plus politique, est de s assurer que les nouveaux arrivants s intègrent bien. «Les gens doivent pouvoir conserver leur identité tout en devenant une partie intégrante du Canada, lui dit Harper. Le multiculturalisme ne doit pas mener à la ghettoïsation des immigrants.» L autre mandat est partisan : devenir le lien entre le gouvernement, le Parti conservateur et les communautés culturelles, afin d augmenter les chances de succès aux prochaines élections. Horaires d enfer Kenney comprend l ampleur de la tâche en mars 2006, lors de l une de ses premières rencontres dans son nouveau rôle. Un leader de la communauté coréenne de Vancouver, médecin réputé de la région, lui demande carrément pourquoi les conservateurs sont racistes et anti-immigration. Surpris, Jason Kenney tente une défense, fait valoir que c est l ancien premier ministre conservateur John Diefenbaker qui a éliminé la discrimination raciale dans la sélection des immigrants, en Il se lance dans un discours sur les valeurs qu ils partagent : la famille, la valorisation du travail, la lutte contre la criminalité Le Coréen l écoute quelques minutes, puis l interrompt. Si la communauté coréenne vote majoritairement pour le NPD et le PLC à Vancouver, dit-il, c est surtout parce que leurs députés aident les immigrants à s installer, à trouver un logement. Ils deviennent le visage de l autorité canadienne. «Les élus assistent à nos activités, ils sont présents dans nos médias.» Pour Jason Kenney, c est le déclic. «Ça m a réveillé, dit-il. J ai compris que j allais devoir être partout, tout le temps. La relation personnelle est cruciale pour les nouveaux arrivants.» Depuis, le ministre est sur la route trois fins de semaine sur quatre, multipliant les réunions et les discours aux quatre coins du pays. Certains dimanches, à Toronto, Vancouver ou Montréal, il peut assister à jusqu à 20 activités organisées par les communautés culturelles, débutant à l aube dans un temple pour finir à la noirceur dans une réception partisane. «Pendant la dernière campagne électorale, j en faisais tellement que je suis devenu mêlé : j ai salué le mauvais dieu dans une église! J ai eu l air complètement ridicule!» avoue Kenney en rigolant. Il ne rentre dans ses terres, à Calgary-Sud-Est, circonscription qu il représente depuis 1997, qu une journée par mois. Ce qui ne l a pas empêché d être réélu en 2011 avec 76 % des suffrages et une avance écrasante de voix l un des meilleurs résultats au pays. «Mes électeurs comprennent que je travaille pour la cause conservatrice et que j ai un horaire chargé», dit Kenney. Les victoires sont si faciles pour lui qu une partie des dons politiques qu il recueille sont régulièrement transférés à des associations conservatrices moins nanties au Québec et en Ontario. Depuis 2007, Jason Kenney a ainsi envoyé plus de dollars à des candidats conservateurs qui bataillaient dans des luttes plus serrées. Un rythme de vie avec lequel il réussit à composer, mais qui n empêche pas les creux de vague. «Le vendredi, quand je vois arriver la fin de semaine avec 20 ou 25 rencontres prévues, sans compter les déplacements, je sens parfois une grande fatigue m envahir. Je dois me motiver en pensant que chaque geste compte à long terme», dit Jason Kenney. C est aussi un défi physique. «Les gens des communautés aiment te toucher, t embrasser, te serrer, alors que les contacts physiques, ce n est pas mon fort», ajoute-t-il. Le ministre n a ni femme ni enfant. Il partage sa maison, en Alberta, avec sa mère, Lynne. Et il a peu de temps pour Apôtre de la liberté de religion, Stephen Harper participait à la cérémonie du centenaire du temple gur-sikh d Abbotsford, en Colombie-Britannique, le 28 août les amis ou une vie amoureuse. Ses proches ne le décrivent toutefois pas comme un solitaire. Il se fait d ailleurs un point d honneur d organiser une ou deux réceptions par année à son condo, à Ottawa, pour ses collègues députés et les employés du Parti conservateur. «J aime travailler et être au service du public, dit Kenney. Je n ai pas le temps d avoir une vie privée. On a obtenu un gouvernement majoritaire, il ne faut pas perdre cette occasion de faire des changements importants.» Bâtir un lien de confiance entre le gouvernement et les com munautés immigrantes est rapidement devenu la priorité de Jason Kenney. Son équipe organise de six à huit fois par année des «journées d amitié» sur la colline du Par- l actualité 15 décembre 2012 } 37

6 le ment, où des leaders des communautés culturelles chefs spirituels, directeurs de centre communautaire, présidents de chambre de commerce ethnique, etc. viennent rencontrer les ministres de leur choix pour discuter de leurs dossiers prioritaires. «Ça donne une chance aux communautés de se faire entendre au plus haut échelon à Ottawa, et elles apprécient ce geste», affirme Agop Evereklian, d origine arménienne, qui a été chef de cabinet de Jason Kenney de 2008 à 2010 et qui était jusqu à récemment chef de cabinet de l ex-maire de Montréal Gérald Tremblay. Un accès qui fait toutefois grincer des dents sur la Colline. «C est un traitement de faveur inéquitable, presque du lobbying sans le dire», affirme un fonctionnaire qui a requis l anonymat. L équipe de Kenney s est imposée comme le réservoir d informations du Conseil des ministres sur les différentes communautés. C est elle qui coordonne tous les communiqués de presse que publie systématiquement le premier ministre pour souligner les différentes fêtes nationales et traditionnelles (Diwali, Vaisakhi, Yom Kippour, Nouvel An chinois ). Les excuses et compensations financières d Ottawa pour la taxe d entrée imposée aux immigrants chinois avant 1923, ou encore les reconnaissances officielles des génocides arménien et ukrainien, c est encore Kenney. «Il agit comme chef d orchestre pour corriger les erreurs du passé. Ça peut ne pas sembler important pour la majorité de la population, mais pour les communautés concernées, c est immense», dit Agop Evereklian. En 2008, Jason Kenney a mis sur pied le Programme de reconnaissance historique pour les communautés, doté d un budget de 13,5 millions de dollars, afin de financer des projets de commémoration ou l érection de statues en l honneur des membres importants de leur histoire. Les collectivités italienne, juive, indienne et chinoise en ont profité abondamment. En entrant en fonction, Jason Kenney a insisté pour que tous ses collègues du Conseil des ministres intègrent dans leur entourage des Canadiens issus de l immigration. Son propre cabinet est l un des plus étendus, avec, dans toutes les grandes villes, des attachés politiques qui font le lien avec les leaders des communautés. Une véritable toile d araignée, qui capte l information sur le terrain et la renvoie chaque jour à Ottawa. Le ministre enrichit ses connaissances avec la revue de presse des médias ethniques, qu il se fait traduire et qu il scrute chaque matin en se levant. «Je regarde ça avant les nouvelles de la presse nationale», dit-il. En ce dimanche matin de mai, dans la voiture qui nous amène d une activité à l autre au cœur de Toronto, Jason Kenney feuillette un journal sino-canadien acheté au dépanneur quelques minutes plus tôt. Il demande à son «La citoyenneté canadienne n est pas à vendre», dit Kenney, dont le ministère a ouvert une chasse aux fraudeurs. À ce jour, personnes ont vu leur citoyenneté révoquée. chauffeur d origine chinoise de traduire en anglais quelques gros titres. Puis, il s exerce à dire en mandarin : «Bonjour, je suis ministre de l Immigration.» Le conducteur rit à gorge déployée et tente de corriger l accent du ministre, qui s amuse lui aussi. «Ne me fais pas dire des niaiseries, lance Kenney. Je compte sur toi!» La voiture du ministre s arrête devant le Lucky Moose Food Mart, rue Dundas. Une grosse vache rose de deux mètres de haut, dans la plus pure tradition tape-à-l œil chinoise, sert d enseigne. En 2009, l épicerie a fait la manchette quand son propriétaire, David Chen, s est fait justice lui-même contre un voleur à l étalage qu il avait pris en flagrant délit. Après une courte bagarre, il l a immobilisé avant d appeler la police. Le voleur a toutefois porté plainte pour voies de fait. Le NPD et le Parti conservateur ont alors saisi l occasion pour proposer des projets de loi afin de permettre dorénavant à un commerçant d utiliser une «force raisonnable» contre des intrus, sans risque de se faire poursuivre. Aujourd hui, des photographes et quelques journalistes de la communauté attendent Jason Kenney. Il les salue en mandarin, achète une bouteille d eau et deux autres journaux chinois. Il serre la main de David Chen. Les flashs des appareils photo immortalisent le moment. «Nous avons tenu parole, lui dit-il. Nous avons passé votre projet de loi.» Chen, qui parle un anglais laborieux, se contente de sourire. Une fois de retour dans la voiture, Kenney me dit : «Cette affaire a fait beaucoup de bruit dans les médias chinois du Canada. C est là que je l ai lue en premier.» De 2006 à 2011, le nombre de Canadiens parlant mandarin, en majorité des nouveaux arrivants, a bondi de 51 %. Il y a maintenant trois quotidiens publiés dans cette langue au pays, sans compter les bulletins d informations télévisés, les hebdomadaires et les sites Web, explique le ministre pour justifier toute l attention qu il porte à cette communauté. Les communautés indienne, coréenne, ukrainienne, philippine, italienne, haïtienne et toutes les autres qui DESIGN PICS / ALAMY 38 { 15 décembre 2012 l actualité

7 forment la mosaïque canadienne ont aussi leurs propres médias. «Le Parti conservateur en était complètement absent avant», dit Jason Kenney. Il tourne la page du journal et aperçoit une photo de Thomas Mulcair prise lors d un rassemblement de la communauté chinoise à Richmond, en banlieue de Vancouver. «Il semble avoir compris que c est important», dit Kenney d une voix ironique. Dans les rues de la circonscription à forte immigration chinoise de Trinity-Spadina, au centre de Toronto, on salue à coups de klaxon le ministre qui marche sur le trottoir. Les gens s arrêtent pour lui parler. Une passante dans la vingtaine affirme qu il est aussi connu dans la communauté chinoise que le chanteur Justin Bieber! «Je peux marcher des heures à Calgary sans me faire reconnaître, mais pas ici», dit-il. Olivia Chow, députée néo-démocrate locale et veuve de Jack Layton, affirme que le travail de Jason Kenney force les députés des autres partis qui sont dans une circonscription à forte concentration d immigrants à «surveiller leurs arrières». «C est une bête politique, dit-elle. Il est toujours là au bon moment, sa photo est dans les journaux.» Au bureau de Jason Kenney, tout est minutieusement calculé. Moins d un mois avant la dernière campagne électorale, son directeur des affaires multiculturelles, Kasra Nejatian, envoie à des députés et organisateurs conservateurs une lettre leur demandant de recueillir rapidement dollars, destinés à une campagne éclair de publicité dans les médias ethniques. D une valeur totale de dollars, celle-ci devait commencer le 20 mars 2011, jour du premier match de la Coupe du monde de cricket, très populaire en Asie. Un document de 21 pages, intitulé «Abattre les frontières : bâtir la marque de commerce conservatrice dans les communautés culturelles», était joint à l envoi. Visant les Chinois, les Juifs, les Ukrainiens et les Asiatiques du Sud (sikhs et hindous), ce document résume la stratégie conservatrice. «Si les Asiatiques du Sud du grand Toronto formaient une ville, il s agirait de la troisième ville en importance du Canada», peut-on y lire. «Il y a beaucoup de votants ethniques. Il y en aura encore plus sous peu. Ils habitent là où nous avons besoin de gagner.» Le document ajoute que, une fois séduites, les communautés culturelles peuvent rester fidèles au même parti très longtemps. Dix circonscriptions «très ethniques» celles où les immigrants représentent plus de 20 % de la population étaient ciblées dans la stratégie publicitaire pré électorale conservatrice : quatre en Ontario, quatre en Colombie-Britannique, une au Québec (Mont-Royal) et une au Manitoba. Le jour du scrutin, le 2 mai suivant, le Parti conservateur en remportera sept. Pendant la dernière campagne électorale, la stratégie multiethnique a ciblé un total de 30 circonscriptions au pays. Autant d endroits répertoriés par Jason Kenney et labourés depuis cinq ans par la machine conservatrice. Le PCC en remportera 20, en route vers une majorité parlementaire de 11 sièges. Le document partisan était imprimé sur le papier officiel du bureau du ministre Jason Kenney, ce qui a fait bondir le député néo-démocrate Pat Martin, qui y voit l exemple par fait d un gouvernement qui oublie sa neutralité et se met au service de la machine du parti politique. «Ils violent toutes les règles en utilisant les ressources du gouvernement pour solliciter de l argent lors d une campagne du parti, dit Martin. C est choquant. Le ministre aurait dû démissionner.» Le castor au travail Certains de ses collègues comparent Jason Kenney à un castor, non seulement en raison de son allure un peu ronde et de son patriotisme canadien, mais surtout parce qu on le voit toujours en train de travailler. Lorsque ses adjoints arrivent au bureau, vers 7 h, le ministre est déjà là. Et vers 20 h, quand ils rentrent à la maison, Jason Kenney, lui, quitte la colline du Parlement et se dirige vers la rue Laurier, au centre-ville d Ottawa, où se trouve son deuxième bureau, au ministère de l Immigration. Il monte au 21 e étage, ferme la porte, installe son ipod sur le socle de la chaîne stéréo et écoute de la musique classique ou du chant grégorien en lisant ses dossiers, parfois délicats notamment les cas d expulsion du pays, auxquels il a le pouvoir discrétionnaire d accorder un sursis. C est généralement durant cette deuxième phase de la journée qu il reçoit un appel d un numéro confidentiel : celui du 24 Sussex, la résidence de Stephen Harper. Le premier ministre prend souvent quelques minutes, tard en soirée, pour consulter Jason Kenney sur différents dossiers, parfois sans aucun lien avec l immigration (les deux hommes dorment peu). Le ministre ne prend la direction de son condo que vers minuit. Dévoué à son travail, à l aise avec les médias (il est l un des rares ministres anglophones à accorder des entrevues en français), Jason Kenney s est graduellement imposé comme l un des ministres les plus influents d Ottawa, avec John Baird, aux Affaires étrangères, et Jim Flaherty, aux Finances. Il siège au sélect Comité des plans et priorités du Cabinet, le seul qui se réunit chaque semaine pour élaborer la stratégie du gouvernement. «Il est l un des rares ministres à avoir la confiance totale de Harper», dit une source proche des deux hommes. En ce dimanche 22 avril, alors que les journalistes se concentrent sur le Jour de la Terre et la manifestation qui aura lieu ce jour-là au centre-ville, Jason Kenney est dans l ouest de Montréal. Il commence sa journée à 8 h par un brunch de financement à Pointe-Claire, en compagnie l actualité 15 décembre 2012 } 39

8 des sénateurs Jacques Demers et Larry Smith. Puis, direction Dollard-des-Ormeaux, au temple Gurdwara Saheb, où Gurdeep Singh Sohal, homme souriant dans la cinquantaine qui dirige ce lieu de culte, le présente aux fidèles sikhs comme un ami. Dans l entrée, des dizaines de paires de chaussures sont empilées pêle-mêle dans un fatras de plastique et de cuir. Jason Kenney, ses assistants et moi-même y déposons les nôtres en essayant de bien nous rappeler où nous pourrons les retrouver! Le ministre se noue un bandana orange sur la tête et prend la direction de la grande salle toute blanche et couverte de tapis, où les femmes s assoient par terre à gauche et les hommes à droite. «Disons que mon catholicisme est souvent mis à l épreuve!» lance, sourire aux lèvres, l assistante italienne du minis tre, qui doit se conformer aux rituels de chaque lieu de culte. Le ministre rejoue la carte de la proximité. Il prononce quelques mots en pendjabi, puis remercie les sikhs en anglais pour leur contribution au Canada depuis un siècle. «Nous avons deux ministres sikhs, dit-il. Tim Uppal [Réforme démocratique] et Bal Gosal [Sports]. Nous respectons la liberté de religion, c est important pour notre gouvernement.» Après la courte cérémonie d une dizaine de minutes, Jason Kenney est entraîné dans une petite salle au deuxième étage du temple. Un classique, m explique-t-il en montant les marches. «Réussir à parler à un ministre en privé, c est une démonstration de puissance de la part des dirigeants de la communauté.» Dans la pièce aux murs beiges et nus, 11 hommes l attendent pour discuter autour d une table ronde certains en habit traditionnel, d autres en jeans et t-shirt, mais tous avec des turbans de différentes couleurs. «Le temple n a plus de prêtre depuis des semaines», commence Gurdeep Singh Sohal. Les leaders de la communauté souhaiteraient faire venir un leader religieux de l Inde pour quelques mois. Jason Kenney écoute, prend quelques notes, puis explique qu il existe un visa temporaire pour les travailleurs religieux qui veulent venir prêcher au Canada. Les hommes se regardent, gênés. «On nous l a refusé», dit l un d eux. Jason Kenney pose son crayon. «Si le prêtre donne sa date de départ et respecte les conditions d admission, le visa sera accepté dans 90 % des cas. Mais si le prêtre vient ici et demande le statut de réfugié, ça ne fonctionne pas. Votre dossier sera moins bon et les visas seront plus difficiles à obtenir», dit le ministre en regardant les hommes. L un des leaders de la communauté s éclaircit la gorge et demande si le ministre peut intervenir. «Non, réplique Kenney. Dans notre système, ce sont les fonctionnaires qui suivent les règles et prennent les décisions. Je sais que ça peut être difficile à comprendre pour certains, mais c est comme ça. Si je commence à prendre des décisions personnelles, le système s écroule.» Une fois de retour dans la voiture, Jason Kenney écrit un court message sur Twitter pour signaler la fin de l acti- Les conservateurs britanniques inspirés par Kenney Il n y a pas qu au Canada où les communautés immigrantes deviennent une cible politique de choix. En Grande-Bretagne, le gouvernement conservateur minoritaire de David Cameron cherche lui aussi à briser la domination sur le vote ethnique de son adversaire travailliste (le Labour Party), qui récolte plus de 68 % des voix immigrantes. Et pour y parvenir, le Parti conservateur britannique va s inspirer de la méthode élaborée par Harper et Kenney. Le 15 octobre dernier, lors d une visite à Londres, Jason Kenney a fait un détour en matinée au 10 Downing Street, résidence officielle du premier ministre britannique, pour livrer une partie de ses secrets. Le secrétaire politique de Cameron, Stephen Gilbert, était présent, tout comme une poignée de stratèges et une vingtaine de députés et candidats conservateurs qui représentent des circonscriptions à forte densité ethnique. «Nous sommes heureux de faire partager notre expérience aux autres partis de centre droit des pays démocratiques», dit Jason Kenney. Le ministre a résumé ainsi sa technique à ses hôtes : une présence assidue dans les circonscriptions et dans les rassemblements, un travail acharné, des politiques et des gestes symboliques dirigés vers les communautés, et une bataille de valeurs. «On a réussi notre approche basée sur les valeurs conservatrices, comme la responsabilité personnelle, la réduction du fardeau fiscal, la lutte contre la criminalité», leur a-t-il dit. Les conservateurs britanniques suivront la recette. Ils vont sélectionner une trentaine de circonscriptions ethniques et y assurer une présence constante. «Si on veut remporter une majorité, on a besoin de l appui des nouveaux arrivants, affirme Sayeeda Hussain Warsi, coprésidente du parti de David Cameron. Il faut que les gens qui partagent nos valeurs, parfois sans le savoir, votent pour nous y compris les immigrants. On doit apprendre de l expérience des autres pays.» 40 { 15 décembre 2012 l actualité

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS DÉCLARATION AUX MÉDIAS POUR LA PUBLICATION DU Rapport annuel 2013-2014 par François Boileau Commissaire aux services en français de l Ontario Jeudi 10 juillet 2014 11 h 00 Salle des médias Édifice de l

Plus en détail

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au

Canada. Bulletin d information. Réfugiés pris en charge par le gouvernement. Réinstallation des réfugiés au Réfugiés pris en charge par le gouvernement Canada Réinstallation des réfugiés au Bulletin d information Vous souhaitez vous réinstaller au Canada et votre demande a fait l objet d un examen initial par

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE

FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE FAIRE COMPTER LES VOTES DANS NOS MILIEUX DE VIE Que vous puissiez voter ou non, vous pouvez contribuer à façonner l avenir de notre pays : Dites aux autres pourquoi il est important de voter. Organisez

Plus en détail

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC. allocutions de

Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC. allocutions de 1 Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC allocutions de Bryan P. Davies Président du conseil d administration Société d assurance-dépôts du Canada et Michèle Bourque Présidente

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR Quelqu un glisse une lettre sous la porte d entrée du salon. Jake se précipite pour la ramasser. Jake retourne l enveloppe : elle est adressée à «Finn». Chouette,

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES

2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES Rapport annuel sur l application de la canadien 2014-2015 GABARIT DE PRÉSENTATION DES SOUMISSIONS PAR LES INSTITUTIONS FÉDÉRALES INSTRUCTIONS : Conformément aux exigences en matière de rapport prévues

Plus en détail

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays?

Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Le bilinguisme est-il essentiel au Québec et ailleurs au pays? Actuellement, 8,8 % offres d emploi affichées au pays exigent des candidats qu ils parlent les deux langues officielles. Il s agit d une baisse

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS»

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS» Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 SÈRIE 2 Comprensió escrita ALERTE AUX «BIG MOTHERS» 1. Oui, leur utilisation augmente progressivement. 2. Pour savoir si sa fille est rentrée à l heure prévue.

Plus en détail

Aspirations et valeurs

Aspirations et valeurs Communiquer avec les électeurs Un exposé consiste d'un énoncé de cinq à sept paragraphes qui offre une rationale complète et cohérente en faveur du candidat et qui établit un lien entre l'histoire personnelle

Plus en détail

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca

Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS. Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Aider une personne à cesser de fumer UNE ÉTAPE À LA FOIS Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Documents imprimés Une étape à la fois 1 2 Pour les personnes qui ne veulent pas cesser

Plus en détail

ENTREVUE D EMBAUCHE : COMMENT S Y PRÉPARER?

ENTREVUE D EMBAUCHE : COMMENT S Y PRÉPARER? ENTREVUE D EMBAUCHE : COMMENT S Y PRÉPARER? 1 PRÉPARATION GÉNÉRALE : Bien connaître son C.V. et en amener des copies supplémentaires (si plusieurs employeurs ou si celui-ci l a perdu). Ne pas plier son

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Le livret des réponses

Le livret des réponses Le livret des réponses Achat 1 Avant de dépenser tout ton argent, il faut réfléchir aux conséquences de cet achat. Auras-tu besoin d argent pour faire d autres activités dans les semaines qui viennent,

Plus en détail

Élections fédérales. Formation 101

Élections fédérales. Formation 101 Élections fédérales Formation 101 Déroulement de la formation 1- Le parlement canadien 2- Rôle du député 3- Rôle du premier ministre 4- Les enjeux locaux en lien avec les élections fédérales 5- Comment,

Plus en détail

DEC accéléré en Soins infirmiers

DEC accéléré en Soins infirmiers P O R T R A I T S D É T U D I A N T E S I M M I G R A N T E S P A R C O U R S I N S P I R A N T S Nous vous présentons des personnes immigrantes dont le parcours de vie, professionnel et scolaire est à

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

PROCÉDURE POUR L OUVERTURE DE LA PREMIÈRE SESSION DE LA 55 e LÉGISLATURE. Chambre de l Assemblée législative. le mardi 29 juillet 2003

PROCÉDURE POUR L OUVERTURE DE LA PREMIÈRE SESSION DE LA 55 e LÉGISLATURE. Chambre de l Assemblée législative. le mardi 29 juillet 2003 PROCÉDURE POUR L OUVERTURE DE LA PREMIÈRE SESSION DE LA 55 e LÉGISLATURE Chambre de l Assemblée législative le mardi 29 juillet 2003 1. À 15 heures, la greffière, les greffiers adjoints et le sergent d

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats

Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Votre guide pour l organisation d une rencontre de l ensemble des candidates et des candidats Élections municipales et scolaires de 2014 en Ontario Le lundi 27 octobre 2014 En Ontario, les élections municipales

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

Immigration : L Accord Canada-Québec

Immigration : L Accord Canada-Québec Immigration : L Accord Canada-Québec Publication n o 2011-89-F Révisée le 5 juillet 2011 Michel-Ange Pantal Division des affaires sociales Service d information et de recherche parlementaires Immigration

Plus en détail

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15

Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Discours de clôture Rencontre des nouvelles entreprises Mardi 14 octobre 2014 Centre événementiel 20h15 Mesdames, Messieurs, Chers collègues, Je suis particulièrement heureux de vous compter aussi nombreux

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

STEPHEN KING. Dôme. Tome 1 ROMAN TRADUIT DE L ANGLAIS (ÉTATS-UNIS) PAR WILLIAM OLIVIER DESMOND ALBIN MICHEL

STEPHEN KING. Dôme. Tome 1 ROMAN TRADUIT DE L ANGLAIS (ÉTATS-UNIS) PAR WILLIAM OLIVIER DESMOND ALBIN MICHEL STEPHEN KING Dôme Tome 1 ROMAN TRADUIT DE L ANGLAIS (ÉTATS-UNIS) PAR WILLIAM OLIVIER DESMOND ALBIN MICHEL L AVION ET LA MARMOTTE 1 À deux mille pieds d altitude, Claudette Sanders prenait une leçon de

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Manuscrit et Vocabulaire

Manuscrit et Vocabulaire Manuscrit et Vocabulaire Histoires fantastiques : En voiture! «Bienvenue dans votre voiture. Je vais accompagner pendant votre voyage. Laissez-moi vous guider!» On entend une voix mélodieuse quand Papa

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Législatives 2012. Le financement de la campagne électorale

Législatives 2012. Le financement de la campagne électorale Législatives 2012 Le financement de la campagne électorale Quelques rappels : La campagne débutera après l investiture du nouveau Président de la République et la formation du nouveau gouvernement soit

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon

JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année. STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA. Explo ra Sup. IFSI Rockefeller, Lyon JOLY Mélissandre, Mai 2012 Etudiante infirmière 3 ème année STAGE à L ETRANGER MONTREAL, CANADA Explo ra Sup IFSI Rockefeller, Lyon 1 Introduction J ai effectué un stage infirmier dans une maison de santé

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC GUIDE À L USAGE DE L EMPLOYEUR LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC un partenaire incontournable dans l intégration réussie de votre main-d œuvre immigrante Visitez-nous au desjardins.com/caissedequebec Être

Plus en détail

Course à la direction et statut de sympathisant

Course à la direction et statut de sympathisant Il me fait plaisir de présenter aux délégués du congrès et aux membres du Conseil des présidents, un rapport complet livré au nom des dirigeants du parti suivants : vice-président (anglophone), vice-président

Plus en détail

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY D O S S I E R libérez- LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY La VAR organisait le 27 mars 2003 un séminaire consacré à la créativité et à la pub radio. A cette occasion, elle avait invité deux

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

N-10 : 67 professionnelles et professionnels au service de l enseignement collégial Unité 10-Montmorency de la section N-Collèges du SPGQ

N-10 : 67 professionnelles et professionnels au service de l enseignement collégial Unité 10-Montmorency de la section N-Collèges du SPGQ Projet d ordinateurs portables pour le personnel professionnel 29 avril 2014 Bonjour, Lors de sa 238 e assemblée générale, l unité syndicale 10-Montmorency de la section N-Collèges du SPGQ (Syndicat de

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment RÉDIGER. une lettre de MOTIVATION JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment RÉDIGER. une lettre de MOTIVATION JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment RÉDIGER une lettre de MOTIVATION JE RECHERCHE DES OFFRES D EMPLOI ET J Y RÉPONDS Avec le soutien du Fonds social européen A quoi sert une lettre de motivation? Lorsque vous faites

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE?

LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? LES RESEAUX SOCIAUX SONT-ILS UNE MODE OU UNE REELLE INVENTION MODERNE? Hugo Broudeur 2010/2011 2ieme année Télécom SudParis SOMMAIRE Introduction... 3 A) Des réseaux sociaux pour tout le monde... 4 1)

Plus en détail

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM fiche pédagogique FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM Par Paola Bertocchini et Edvige Costanzo Public : Futurs enseignants en formation initiale et enseignants en formation continue Objectifs Prendre

Plus en détail

French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25%

French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25% French 3200 Public Examination SECTION A TOTAL VALUE: 25% Tâche 1 5 Vous allez entendre deux fois une série d annonces. Examinez les séries d images cidessous, puis, écoutez bien. Choisissez l image de

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Ngoc-hoang, l empereur de Jade, le dieu suprême des cieux, vivait dans son royaume céleste où il possédait un palais

Plus en détail

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer

Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout changer Inspiré de «The 90 Day Game Plan» d Eric Worre www.leblogdumlmpro.com - Tous droits réservés - Le Plan d Action sur 90 Jours 90 jours pour tout

Plus en détail

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 Cette documentation est réservée à l usage du personnel et des médecins du Centre de santé et de services sociaux de Port-Cartier. Les autres lecteurs doivent évaluer

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation du projet 2015. Programmation 3 ème édition. Le Mot du Producteur. Informations pratiques. Demande d accréditation

SOMMAIRE. Présentation du projet 2015. Programmation 3 ème édition. Le Mot du Producteur. Informations pratiques. Demande d accréditation SOMMAIRE Présentation du projet 2015 Programmation 3 ème édition Le Mot du Producteur Informations pratiques Demande d accréditation Cher média, L Association Les Brumes, la ville de Sainte-Sigolène, Produc

Plus en détail

Test - Quel type de voisin êtes-vous?

Test - Quel type de voisin êtes-vous? Test - Quel type de voisin êtes-vous? Être un voisin solidaire, c est d abord et avant tout un état d esprit. Chacun fait à sa façon, selon sa disponibilité et sa personnalité. Répondez au questionnaire

Plus en détail

Semestre d étude à l Université de Limerick

Semestre d étude à l Université de Limerick Camille DESTOMBES Rapport fin de séjour Semestre d étude à l Université de Limerick Année 2013-2014 J ai passé le semestre d automne 2013-2014 dans l université de Limerick dans le sud-ouest de l Irlande

Plus en détail

Utilisation des médias sociaux. Pour tirer le plein potentiel des médias sociaux

Utilisation des médias sociaux. Pour tirer le plein potentiel des médias sociaux Utilisation des médias sociaux Pour tirer le plein potentiel des médias sociaux Document réalisé par le Carrefour jeunesse-emploi Rivière-du-Nord 2013-2014 LES MÉDIAS SOCIAUX Les médias sociaux se sont

Plus en détail

Mon boss ne délègue pas

Mon boss ne délègue pas Situation 3 Mon boss ne délègue pas L importance d une rhétorique soignée Les situations de pur rapport de force Autonomie et contrôle La délégation Explication/justification La situation Pierre, notre

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

L éthique dans les relations commerciales. Par Johanne Boucher, trad. a. Cuba, le 13 décembre 2012. Bonjour tout le monde,

L éthique dans les relations commerciales. Par Johanne Boucher, trad. a. Cuba, le 13 décembre 2012. Bonjour tout le monde, L éthique dans les relations commerciales Par Johanne Boucher, trad. a. Cuba, le 13 décembre 2012 Bonjour tout le monde, Aujourd hui j ai l intention de vous expliquer ce qui m a amenée à réfléchir sur

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité

Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Page 1 de 6 CRIME ET CHÂTIMENT Les Américains, les Britanniques et les Canadiens ont une position sévère envers la criminalité Les répondants du Québec sont plus enclins que tous les autres répondants

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

Qu est-ce qui différencie une bonne photo d une mauvaise? Trois éléments sont importants : La composition L éclairage La qualité et la résolution

Qu est-ce qui différencie une bonne photo d une mauvaise? Trois éléments sont importants : La composition L éclairage La qualité et la résolution PRENDRE DE MEILLEURES PHOTOS 101 Par Lesley Ouimet Rien de plus facile que de prendre une photo numérique, mais c est un peu plus difficile de prendre une bonne photo numérique. Qu est-ce qui différencie

Plus en détail

ix questions à Guy Bérubé galeriste

ix questions à Guy Bérubé galeriste D ix questions à Guy Bérubé galeriste Guy Bérubé a complété des études dans le domaine de la photographie à Ottawa. Il a ensuite été photographe professionnel pendant dix ans. De 1990 à 2000, il a vécu

Plus en détail

Thomas Dutronc : Demain

Thomas Dutronc : Demain Thomas Dutronc : Demain Paroles et musique : Thomas Dutronc Mercury / Universal Music Thèmes La conception de la vie, la joie de vivre, l insouciance. Objectifs Objectifs communicatifs : Donner son avis,

Plus en détail

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années

Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Les campagnes syndicales mondiales en ligne: les dix prochaines années Eric Lee En novembre 2011, les militaires au pouvoir aux Fidji ont jeté en prison deux des plus importants dirigeants syndicaux du

Plus en détail

Nombreuses sont les occasions où l on réunit. Connaître les techniques de présentation collective. Méthodes pédagogiques. Animation.

Nombreuses sont les occasions où l on réunit. Connaître les techniques de présentation collective. Méthodes pédagogiques. Animation. Connaître les techniques de présentation collective Grâce à une journée de formation interne, les ingénieurs de ont fait le point sur l animation de séquences de présentation. Moments opportuns pour utiliser

Plus en détail

SERVICE DES PRIX Bourse John-G.-Diefenbaker 2016. 1 re étape Lisez les lignes directrices pour connaître l objet de la bourse, les candidats et

SERVICE DES PRIX Bourse John-G.-Diefenbaker 2016. 1 re étape Lisez les lignes directrices pour connaître l objet de la bourse, les candidats et LIGNES DIRECTRICES ET FORMULAIRE DE MISE EN CANDIDATURE SERVICE DES PRIX Bourse John-G.-Diefenbaker 2016 Veuillez suivre les trois étapes suivantes pour soumettre une candidature à cette bourse : 1 re

Plus en détail

PRÉSENTE. Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS

PRÉSENTE. Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS PRÉSENTE Alimentée par GUIDE DES CHAUFFEURS LA COURSE DU GRAND DÉFI PIERRE LAVOIE ÉDITION 2015 TABLE DES MATIÈRES Mission... 4 Contexte de l évènement... 4 Horaire... 5 La Course de nuit vendredi 8 mai...

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements

Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Ministère des Richesses naturelles de l Ontario Direction de l application des règlements Rapport annuel sur les éloges et les plaintes du public 1 Table des matières Message du responsable de la gouvernance

Plus en détail

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Aperçu de la leçon Le leadership est une qualité importante en temps de guerre. Qu est-ce qui fait un leader? Le chef Tecumseh a joué

Plus en détail

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable

La gestion des ressources humaines, un enjeu incontournable Petit-Matin RH Adecco : «Les défis d avenir de la gestion des ressources humaines» par Florent Francoeur, CRHA Le premier Petit-Matin RH 2013 organisé par Adecco s est déroulé le 21 février dernier au

Plus en détail

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Prise de position de Caritas_mars 2011 Migration: un plus pour la Suisse En bref: Quel est l effet de

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 214 Vol. 11.2 7 juillet 214 L enquête menée cet été fait encore ressortir des signes encourageants en ce qui concerne les perspectives

Plus en détail

Mon argent pour la vie

Mon argent pour la vie Mon argent pour la vie Bâtir son épargne. Protéger ses avoirs. Prendre sa retraite en toute confiance. QUESTIONNAIRE SUR LE STYLE DE VIE À LA RETRAITE NAME DATE CURRENT AGE AGE YOU HOPE TO RETIRE La vie

Plus en détail

S ickness Impact Profile (SIP)

S ickness Impact Profile (SIP) Nom : Prénom : Date de naissance : Service : Hôpital/Centre MPR : Examinateur : Date du jour : Étiquettes du patient S ickness Impact Profile (SIP) Il présente le même problème de droit d auteur (pour

Plus en détail

«Ce n est pas correct!»

«Ce n est pas correct!» Pour de plus amples renseignements Pour vous renseigner sur ce que fait le gouvernement du Canada pour les aînés ou pour trouver des services et des programmes de soutien offerts dans votre province ou

Plus en détail

Allocution de. Serge Leclerc. Président de SIPAR Société d Investissements en Participations Inc.

Allocution de. Serge Leclerc. Président de SIPAR Société d Investissements en Participations Inc. Allocution de Serge Leclerc Président de SIPAR Société d Investissements en Participations Inc. Deuxième conférence annuelle de L Association de Planification Fiscale et Financière (APFF) Sur le thème

Plus en détail

UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer

UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer MODULE ÉVALUER SON PROJET COMPRENDRE UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer L ÉVALUATION DE L IMPACT SOCIAL L Impact Social

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015

Conseil de l Europe. Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Conseil de l Europe Plan d action pour les personnes handicapées 2006 2015 Un plan sur la façon d améliorer les choses pour les personnes handicapées en Europe Version facile à lire Information et Participation

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs Guide du formateur Atelier 1 Objectifs Obtenir un premier contact avec le groupe; présenter la formation Jeune Leader; transmettre des connaissances de base en leadership; définir le modèle de leader du

Plus en détail