Textes de Guy Brenier qui fut rédacteur en chef et contributeur important

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Textes de Guy Brenier qui fut rédacteur en chef et contributeur important"

Transcription

1 Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 1/55 Textes de Guy Brenier qui fut rédacteur en chef et contributeur important On se décide, oui ou non?" 2 Treize à la douzaine" 3 Midi à quatorze heures?" 5 De l eau pour le Sahel!" 8 Prête-moi ta plume, pour écrire un mot*." 10 De FIL en aiguille" 11 Les mots pour le dire" 12 Ma candidature" 13 Sottisier" 14 Le système pifométrique" 15 Patronymes" 18 Mai Mars Qui dit mieux?" 20 De l Atlantique à l Oural en bateau" 21 Roissy CDG, un cas de figure cartographique" 23 L Imprimerie nationale déménage à Choisy-le-Roi (la presse)" 25 Questions et réflexions : Charters Où est le risque?" 27 Symbiose" Terre nette" 30 Notre ami Lapente-Cote, P3 chez Précaire," 32 Nous z aut des Auberges" 34 Je ne marche plus" 35 A propos de Notre Amitié" 37 La crue" Une petite lumière d espoir dans le trouble." 40 Un TGV européen?" 41 Roulés dans la farine" 42 Soixante-seize fois un." 44 Statistiques bigoudaines" 46 Humeur." 47 L Empreinte écologique d après WWF" 48 La beauf attitude" 51 La France, le seul pays où les milliardaires font grève!" 52 Miss Koty" 53 Un journal, des journaux" 54

2 Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 2/55 On se décide, oui ou non? Le premier écologiste de France, soucieux de démocratie appliquée, va nous consulter afin que nous nous prononcions en mai prochain pour ou contre Pour ou contre quoi, au fait? Pour l Europe? Oui, trois fois oui! Auparavant, lisons le préambule de la Constitution qui va encadrer les destinées de cette Europe que nous sommes nombreux à vouloir : on y lit huit fois le mot «social» ou un de ses composés. Bravo! On lit quatre-vingts et quelques fois les mots et expressions : échanges commerciaux, libre échange, prix à la production, libre concurrence, productivité Il ne vous vient pas comme un doute? Que devient l homme, dans cette affaire? Où le trouve-t-on? Il est question de son travail, de son argent, du profit qu on peut en tirer, mais nous, citoyens de base, salariés et retraités, où est notre place dans cette Europe du CAC 40 et des affaires? Quelle avancée sociale? Quel bien-être pour les Européens que sont nos enfants qui devront, durant plusieurs décennies, supporter les conséquences surtout les ambiguïtés d un texte approuvé par le Medef qui applaudit à la directive Bolkenstein? Voilà qui devrait faire réfléchir. Soyons, comme notre Premier ministre, attentifs au contenu de cette Constitution taillée pour une Europe libérale et à ses conséquences inscrites dans le texte. Devons-nous nous réjouir de la privatisation de France- Télécom, demain de celle d EDF et, pourquoi pas, à terme, de tout le système hospitalier et scolaire? Dénationalisations, démantèlements, remise au privé de l outil collectif, exportation du travail et délocalisation, c est ça avant tout le libéralisme. On me dira qu en votant Non je mêlerai mes voix à celles d un certain vicomte qui sent l eau bénite et nous offre la France d avant-hier en modèle, ou à un incertain et peu fréquentable Jean-Marie La Peste, le négationniste. Peut-être alors vais-je voter Oui Oui avec le président que j ai soutenu dans la peur en assurant sa réélection en mai Oui avec Super-Menteur qui a promis de réduire la fracture sociale, de résoudre le chômage, de résorber les trop grands écarts de revenus, de combattre la corruption et le copinage, d aplanir les inégalités sociales, de mener une saine et transparente gouvernance Il a même promis de faire payer les pollueurs, c est dire. Oui à l Europe, les copains, mais pas celle-là! retour au début G. Brenier

3 Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 3/55 Treize à la douzaine ou La mesure du temps Au début était Cro Magnon qui vivait de chasse, de pêche et de cueillette. Durant environ ans il va observer la nature et en tirer profit en créant des outils, en enfouissant des graines, en domestiquant le cheval et le mouton, en apprenant à stocker dans la grotte ses récoltes pour l hiver. Mais il ne possède encore aucun instrument lui permettant de mesurer le temps afin de se livrer «en temps utile» aux opérations qu exige la terre. du Nil, labours, s les, floraison, récolte, mise en grange, fraie des poissons, le tout assorti d un animal fétiche ou symbolique introduit par les religieux : le bœuf, le chien, le lion, les poissons, le serpent, le bélier et leurs prédateurs qui les font travailler ou s en nourrissent. Pour la définition de l année, c est la main qui va servir d étalon aux Chaldéens : 12, 3 X 4, 6 + 6, 24 et la suite On doit aux Chaldéens d avoir fixé la durée de l année solaire et de l avoir divisée en douze mois. Avant eux, l année est luni-solaire (les règles des femmes). Le croissant arabe en est le dernier avatar. Précisons que notre année de 365 jours comporte douze lunaisons plus une dizaine de jours qui faussent les calculs. Le Chaldéen va y remédier en usant de son cerveau et de son corps pour désigner les étalons qui lui sont nécessaires et dont certains sont encore en usage : le pouce, la main, le pied, la coudée, la toise Comment s y est-il pris? C est à la portée de chacun de nous. Plantez dans votre jardin sur un sol très plat un poteau téléphonique surmonté d une boule. A l aide d un crayon à graver, notez chaque jour au sol la course de l ombre portée par la boule. Le 20 juin, à midi, vous obtiendrez le point le plus rapproché de la base du poteau. Le 20 décembre, à midi, vous aurez le point le plus éloigné : Nous avons défini l année solaire, l observation du ciel va aboutir au Zodiaque qui partage le ciel dans sa partie où court le Soleil en douze segments affublés de douze figures symboliques vite reprises par la religion qui en fait son fonds de commerce. Bien avant le calendrier révolutionnaire, les Egyptiens donneront à ces douze segments des noms rappelant la nature et ses générosités : crue Qu ont vu les Chaldéens de cette main? Quatre doigts = quatre saisons. Trois phalanges par doigt = les trois mois composant les quatre saisons observées en fonction de la durée du jour. Un doigt moyen et ses trois phalanges = le Printemps. - Un doigt long = l Eté. - Un doigt moyen = l Automne. - Un doigt court = l Hiver. Pour définir le début de l année solaire, il suffisait aux Egyptiens de noter le jour où apparaissait à l observatoire d Alexandrie une étoile remarquable, Sirius, étoile de 1 ère grandeur visible l hiver sous nos latitudes. Les Chaldéens se fient aux migrations d oiseaux et aux cycles de la germination mais la précision reste aléatoire et provoque des querelles. Les Grecs verront les choses de manière plus rationnelle. Car, grâce aux Arabes et aux Phéniciens, ils ont appris la géométrie et les mathématiques (al gèbre est un mot arabe). Anaximandre de Milet et Aristarque de Samos vont s attaquer au problème de la division du temps. C est ce dernier qui suggéra que la Terre était une sphère gravitant autour du

4 Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 4/55 Soleil en trois cent soixante jours : année de douze mois de trente jours plus cinq jours de liesse pour plaire aux dieux et conjurer le sort (le Mardi Gras, nos carnavals de printemps, le charivari ) qu il fait débuter à l équinoxe de printemps. La chrétienté verra les choses à sa manière en faisant naître le Christ au solstice d hiver et en adoptant le calendrier de Jules César, d où son nom de calendrier julien (en - 43) qui fait débuter l année au 1 er janvier. Et la semaine? C est aux Chaldéens que l on doit la semaine de sept jours. Gens de bon sens, ils se sont fiés aux phases de la Lune pour diviser le temps = quatre phases de sept jours auxquelles ils donnent les noms des planètes connues à l époque. Voici l heptagone chaldéen : Mais, outre cette exception avec le nombre sept, on n avait pas quitté le système duodécimal. En effet, la division du jour comportait alors huit «moments» diurnes et quatre moments nocturnes (8 + 4 = 12). On s en satisfera jusqu à ce que les Grecs y mettent de l ordre et il faudra attendre dix siècles pour que tout ce petit monde accepte que la journée soit divisée en douze séquences diurnes et douze séquences nocturnes. On venait d inventer l heure. On inventa ensuite des systèmes de vases gradués qui, en se vidant, jalonnent la journée en douze portions égales : les douze heures du jour divisées elles-mêmes en un multiple de 12, les minutes et leurs duodécimales, les secondes. Ce qui ne fait d ailleurs pas toujours le bonheur de nos petits écoliers. Et voilà que, 800 ans avant notre ère, l imagination créative émigre dans le Péloponnèse avec les Phéniciens qui colonisent tout l espace méditerranéen. Aristote puis Aristarque de Samos et plus tard Ptolémée vont inventer des instruments d observation qui permettront de fixer les b a s e s d e l a c o s m o g o n i e q u e n o u s connaissons encore aujourd hui. En 385, Aristarque prédit que la Terre est une sphère. Il est repris quatre siècles plus tard par Ptolémée qui suggère que c est la Terre qui se déplace dans l espace et non le Soleil. Mais il n est pas écouté car pour ses contemporains c est Hélios qui, sur son char, parcourt le Ciel autour de la Terre laquelle reste le centre de l Univers. Les Chinois, les Incas savent déjà qu il n en est rien. On en est resté là durant tout le moyen âge, malgré Galilée et Copernic. Car, pour la religion catholique dont l emprise s étend à toute l Europe, la Terre que Dieu a créée ne peut se situer ailleurs qu au centre de l Univers. Il faudra attendre 1952 (oui, j ai bien dit 1952!) pour que Rome se décide à accepter «comme une hypothèse commode et probable mais pas comme une certitude» que c est la Terre qui tourne autour du Soleil et non l inverse. Ptolémée persiste, il réalise une sphère et il y place naturellement les pôles et l Equateur. Il définit le début de l année au moment où le Soleil se trouve sur le plan de l Equateur (l Equinoxe) et donne à l année sa valeur de 365 jours à compter du 21 mars. Il divise cette valeur par douze (les douze mois) et suggère de diviser la journée en deux périodes de douze heures comme le font les Phéniciens. Rien n a changé depuis. G. Brenier retour au début

5 Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 5/55 Midi à quatorze heures? Lorsqu il est midi, il est quatorze heures. Ne cherchez pas, c est la conséquence d un des caprices de Giscard d Estaing (avec les diamants de Bokassa et le remplacement du jeudi par le mercredi pour les écoliers). Pour d obscures raisons d économies d énergie Giscard nous a remis à l heure allemande. Nous vivons donc sous trois heures différentes : a) celle du soleil, b) l heure dite légale, en avance de soixante minutes sur celle du soleil, et c) l heure d été, en avance de deux heures sur la première. Qui décide de la mesure du temps? Les Incas, les Chinois, les Egyptiens, les Sumériens, les Grecs, les Arabes, les Celtes, toutes les civilisations anciennes ont cherché à fixer la mesure du temps qui s écoule. Leur unique outil : le Soleil dans sa course apparente autour de la Terre. Tous ont planté verticalement un manche de pioche (à défaut de poteau téléphonique) sur un sol très plat afin de noter les points de passage de l ombre portée par la pointe de cet objet. Le point médian leur a fourni le moment de la demi journée, le mi-di, moitié du jour. Devenus géomètres, ils ont procédé au découpage de la journée en 12 portions diurnes et 12 portions nocturnes. Plus tard, vers le XIV e siècle, on a inventé l horloge, la pendule, la montre On doit au néerlandais Charles Huygens d avoir mis au point le système mécanique d échappement qui permet (pour faire court) d indiquer l heure qu il est. Encore fallait-il s accorder pour que toutes les horloges d une ville ou d une province marquent la même heure. Jusqu en 1876, l heure de midi était fixée par le méridien du lieu. Il était midi lorsque le Soleil culminait dans le ciel là où l on se trouvait et l on s en accommodait puisqu on vivait au rythme du soleil, de la marche à pied et du déplacement à cheval. A l Observatoire de Paris, un coup de canon déclenché par une loupe dirigée vers le soleil de midi et allumant une mèche indiquait alors aux Parisiens qu il était midi. Le train va tout changer Or, voilà qu on venait d inventer le chemin de fer. Et l heure du méridien était toujours en usage. L express Paris-Brest mettait alors (disons) huit heures pour effectuer son parcours. Pareil pour le rapide Paris-Strasbourg. Partant tous deux à 10 heures de Paris, ils arrivaient huit heures plus tard en gare de Brest et de Strasbourg : à 18 heures à l heure du méridien de Paris. Mais à 17 h 28 à l heure du méridien de Brest, à 18 h 21 à celui de Strasbourg. Ils avaient croisé leur homologue, le Brest-Paris qui arriverait à Paris à 18 h 32 tandis que la pendule de la gare de Brest affichait 18 heures et que le Strasbourg-Paris croisait son homologue qui arriverait à Paris à 17 h 39. Quelque chose n allait pas qu il fallait corriger. C est ce que firent des savants du monde entier réunis le 7 février 1879 à Greenwich, siège de la National Geographic Society. Ils décidèrent alors que la Terre serait divisée en vingt-quatre fuseaux horaires avec le méridien de Greenwich pour référence, fuseaux dans lesquels l heure serait en tous lieux constante. Un jour que nous campions à l île d Ouessant, nous assistâmes au coucher du soleil. C était au tout début de juillet. A ma grande surprise, je constatai qu il était 22 h 20. Dans mon village de la banlieue, j avais noté deux jours auparavant que ce même coucher s était produit à 21 h 50. Où était donc le mystère?

6 Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 6/55 Sachant que 15 de longitude = une heure de course du Soleil dans l espace, un degré représente 4 minutes d ensoleillement d un point à un autre à latitude égale (Dreux ou Provins par rapport à Paris) séparent Strasbourg de l île d Ouessant. Presque la valeur d un fuseau horaire. L écart entre ces deux lieux est donc de 53 minutes. Il fait encore nuit à Ouessant lorsque le soleil est levé à Strasbourg, il fait déjà nuit dans cette dernière ville lorsque le soleil disparaît à Ouessant. Ayant voyagé vers l ouest (et Ouessant est une sacrée référence!), nous avons suivi le soleil dans sa course et l avons vu se coucher plus tard qu à Paris. Si nous étions allés camper à Strasbourg, vers l est, nous aurions assisté au phénomène à 21 h 26, une demi heure plus tôt qu à Paris. Phénomène ou pas, nous acceptons le décalage horaire sans nous questionner lorsque nous voyageons hors des frontières puisque c est inscrit dans le code du voyageur. Or, bizarrement, nous voilà surpris lorsque ce décalage a nos propres frontières pour cadre. A ce propos, le cas de la Russie mérite qu on s y attarde. Le tsar Alexandre II a envoyé un représentant à la conférence de Greenwich mais celui-ci a reçu la consigne de ne rien signer. La Russie dans son entier, de la Pologne à Vladivostok conservera l heure de Moscou. Incluant l Ukraine, l empire s étend alors sur 147, soit dix fuseaux horaires. Et, sous l oukase du tsar, les trains circuleront à l heure de Moscou. Jusques et y compris le transsibérien qui traverse le pays d ouest en est dans sa totalité. Il faudra attendre 1931 pour que Staline adopte le principe des dix fuseaux horaires (neuf aujourd hui, l Ukraine étant devenue indépendante). Et, puisque dans ce pays les usages sont tenaces, le transsibérien continue de fonctionner à l heure de

7 Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 7/55 Moscou. Il passe par exemple à Irkoutsk à 13 h 10 (18 h 10). Il faut lire l horaire local entre les parenthèses pour savoir l heure effective de son passage en un lieu donné. Si le Chili n occupe qu un seul fuseau horaire de par sa configuration verticale, les Etats- Unis et le Canada sont partagés en quatre fuseaux (cinq en comptant l Alaska), ce qui a donné de la matière à de nombreux écrivains pour la trame de quelques bons romans policiers. Exemple : 13 heures à New York = 9 heures à San Francisco, ce qui ne facilite pas les appels téléphoniques et les horaires des transports aériens. La Chine ne s est pas embarrassée avec ces histoires de fuseaux horaires, Mao a décidé que l heure serait uniforme en République Populaire de Chine. Ce sera comme ça et pas autrement. C est pourquoi, quand il est 20 heures au méridien de Fujin, près de Vladivostok, et seulement 17 heures à celui de Kashgar, à la frontière de l Afghanistan, il est 18 heures dans toute la Chine. Quand les premiers sont sur le point d aller dormir, les autres sont encore au travail. Je ne suis pas certain d avoir trouvé midi à quatorze heures mais je suis sûr d avoir fait fonctionner vos neurones. G. Brenier La laïcité, c est quand Dieu et le Diable se serrent la paluche lorsqu ils se croisent en se rendant chaque matin au boulot. retour au début

8 Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 8/55 De l eau pour le Sahel! En#in une entente humanitaire. Aux Etats- Unis et au Canada, où les gens ne sont pas aussi mauvais qu on le dit, un grand élan de solidarité s est créé en faveur du Sahel qui, on le sait, souffre de sécheresse. Les Etats du Texas, de Floride, de l Ohio pour les USA et d Alberta au Canada, des Etats particulièrement pollueurs, se sont réunis le 1 er avril 2012 et ils ont pris la décision conjointe de créer un fonds spécial a#in de venir en aide aux populations du Sahel. Des usines de dessalement d eau de mer et des pipe- lines de 18 pouces vont être installés sous l égide de l ONU qui supervisera l ensemble du projet km de réseau d irrigation vont permettre à huit Etats africains de pouvoir développer leur agriculture. Le montant du projet est évalué à six milliards et demi de dollars. Le débit total des trois réseaux sera de m³/heure, ce qui correspond à l irrigation de cinq de nos départements. Les travaux devraient durer trois ans. Total a donné son accord pour s associer au projet. Gazprom et Exxon se sont montrés favorables mais ils ont demandé un délai de ré#lexion. C était une première information. En voici une autre : De son côté, Atlantico nous informe : «Voici maintenant une question que tout bon trader londonien se pose souvent : lorsque le supercalculateur automatique de la Bourse de Séoul ou de Tokyo joue sur une conversion Yen/Livre Sterling, notre trader sait que l ordre émis fera le trajet Londres- Tokyo en seulement 115 millisecondes. Cependant, à l heure du trading haute fréquence sur des écarts in#iniment petits, ces 115 millisecondes sont encore trop longues face à une salle de marchés aux ordres deux fois plus rapides. C est pourquoi, pas moins de trois projets proposent à l horizon 2013/2015 de relier directement la City à Tokyo et Séoul par un câble optique, sur km sans halte ni relais terrestres via l océan Arctique. Ces trois projets sont : l Arctic Fiber canadien, l Arctic Link américain et le Polarnet Projekt russe.

9 Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 9/55 Dès le mois d août 2012 débutera l étude du passage pour la pose du premier câble par les Canadiens de l Arctic Faber. C est avant tout un dé#i technologique majeur. Traversant l océan Arctique pour la première fois à l aide de brise- glaces nucléaires, les câbles seront tendus depuis les Cornouailles jusqu à Séoul et Tokyo par l océan Atlantique, les îles du Nunavut et le détroit de Béring sur km. Plus tard, la #ibre concurrente du projet russe traversera l Arctique en longent les côtes de Sibérie. La première information était fausse. La seconde est hélas vraie. Je vous laisse conclure. G. Atlantico, 27 mars Atlantico est à l UMP ce que Médiapart est au PS retour au début

10 Prête-moi ta plume, pour écrire un mot*. Vous assis lisse tout are de colon biné π é ρ : C était à vent 1/3 l un dit sûr le coude neveu ré 1/4, l œuf acteur a pelé au scie deux puits peut pré posé à dépôt zée une miss Yves dent la boue hâte dune de moi zèle. C est taie teint messe sage de Pi- Héros à son âme y Colon bine, et crie au clair de l une pour lui dires d eux maux et lui deux ment dé camp esse kilo raie lâche anse de l hareng contré. Ilot frais de lavoir chaise aile le lande main mate un peu après qu elle se soie fête bêle. Colon bina raie pondue ouie sangs A tendre. Cent cela voué ou vair te ment elle étêtait prise de l âme hie Pi air eau. Il a pro mis qu il ce fée rabot, qu île mètre haie thune l aval hier maie saucisson plu belle à tour et se présente raie avec un bouc haie de mue gai et dés choque au las Allah lique heur de franc boise et au cure à sceau. Deux vents sa raie ponce, Col on bina bien ri gaule et. Ilet a paru un scie kil avé et cri, la fée tant trait puits aile a houx vert les friands disent essai écrit yé : «Mange on lait an semble maintes nant à van deux noues en bras sait! Ou y, café le Pi- Héros, Jean nez 13 en vie!» Label ne porc taie ri hein soue sage up, aile a lait deux venir son à menthe. Ce lasse cent haies deux puits qu ils et taie talé dans séant semble allo casions dune serrer mon i de #ille en saille oh vil âge. Il paresse haie toux d œuf treize et prix maie nielle ni luit nant par lait ou verte ment rat port oh comme ment terre et aux vils Huns rats goths du voies y nage. Compte île con sommé à prêt sept sennes des chauds colas Allah lique heure? Six lances! Dix on pour l âme orale queue sa naît para comptable y scie. Mort alité : Colomb y n a faux thé, ces serre thym et aile sœur à punie houe aile a pêche et. Aile va noue fer un petit colon binais sou l aine œuf m oie. Laids cris vains en vaque anse *) S-plication : Inscrivez-vous sans tarder à un atelier d écriture, ça aide à se remuer les méninges et parfois on rigole bien retour au début Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 10/

11 De FIL en aiguille Tout ça ne tient qu à un FIL. C est FILoctète, ce FILou, qui l affirme. Car, s il a du FIL à retordre et s il FILe un mauvais coton, il n en est pas moins FILandreux dans son propos. Son histoire est cousue de FIL blanc. Se libérant d un FIL à la patte, ce FIListin buveur d eau car victime du FILoxéra, FIt L inverse de ce qu on attendait de lui. C est son ami ThéoFIL, un cinéfil de renom, qui l affirme. D abord il FI Les monts avant de suivre le FIL de la rivière. Pour survivre, il FI La manche accompagné en FILe indienne d un FIL en trope nommé FILippe. Ils se fâchèrent car ce dernier n avait pas inventé le FIL à couper le beurre. Affirmation gratuite? Non, car un FIL ibère le proclamait souvent par la TSF, la téléphonie sans FIL. Vous ne perdez pas le FIL? Je poursuis : FILoctète, qui a un FIL à la patte et dont l espoir ne tient qu à un FIL ce faux FIL a beau dire, on ne le croit plus tant il est FIL à menteux FILoctète, donc, avait pour FIL conducteur un ouvrage célèbre, Au FIL de l épée, de son excellent camarade Charles le FrancoFIL, l homme qui s exprimait sans notes tout en respectant le FIL de son discours. L ouvrage était son FIL d Ariane. Il le gardait en poche, il lui servait de coupe-fil dans les longues FILes d attente, ou lorsqu il guettait la place de serre-file dans les défilés. Un jour, il a perdu le FIL à la suite d un coup de FIL adressé depuis FIL à Delphie par une FILeuse nommée FIL au Maine, une rapide née sous le signe d une étoile FIL ante. Du coup, il a disparu, il est passé en FILigrane. C était pourtant, un pro, FIL! Cette histoire m a été contée par Liliane FILiâtre, vous savez, cette personne FILiforme qui chaque hiver FILe vers les Antilles, des îles en enfilade. (Yerres, Atelier d écriture.) retour au début Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 11/ FILibert le FILologue.

12 Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 12/55 Les mots pour le dire Depuis quelques années, depuis que le chômeur est devenu «une personne à la recherche d emploi» et la femme de ménage une «technicienne de surface», on assiste à une évolution du langage qui n est rien d autre qu une dérive des mots destinée à en faire oublier le sens. Ainsi le mot réforme qui pourtant désigne la remise en question d un texte en vue de l amender, de l améliorer, cache- t- il en réalité l inverse de ce qu il proclame : réforme scolaire, hospitalière, de la justice, des retraites, du code du travail se traduisent par des sanctions bien plus que par l amélioration des conditions de vie de la majorité de ceux qu elles touchent. A chaque usage du mot réforme, il s agit de mettre en valeur l aspiration au mieux- être et d en détourner le sens a#in de faire passer la politique programmée de démolition des acquis au pro#it du seul capital. Depuis que les hommes politiques alignent leur langage sur celui des commerciaux, on assiste au double phénomène du matraquage et du détournement des termes. On n expose plus, on n explique plus, on communique à coup de «petites phrases» élaborées par des gens issus des grandes écoles et dont la fonction est de détourner les mots de leur origine a#in de séduire et d endormir : la valorisation du travail, les partenaires sociaux, les fruits de l effort commun partagés, le redéploiement des tâches pour dire récession, délocalisation, chômage banalisé et, en #inale, pro#its accrus assurés pour l actionnaire. In?lation verbale et langue de bois En appelant libéralisme à visage humain le capitalisme sauvage, investisseurs les actionnaires, plans sociaux les licen- ciements et management la mise en pièces des entreprises, on voit où conduit le new langage en usage au sommet de l Etat, dans la bouche des ministres chargés de véhiculer les éléments de langage. Ils nous servent quotidiennement par voie de presse et à grands coups de JT le breuvage infect d une couleur et d un aspect si séduisants que nous l absorbons sans même y prêter attention. A ces mots qui veulent tout résumer s ajoute l in#lation verbale où l épithète bien choisie conduit à l obligation de croire avec, sournoisement, le formatage de la pensée qui aboutit à l inverse de l enseignement du siècle des Lumières : on cherchait à atteindre le niveau de pensée des philosophes, on s aligne aujourd hui sur les moins cultivés, les moins engagés (les braves gens, la France profonde, la France d en bas) qu on #latte parce que c est plus aisé et surtout plus fédérateur : de tel fait, vous devez penser ceci et non pas cela! Aux citoyens conscients et organisés, on préfère des sujets silencieux et soumis, rassemblés, certes, mais pour accepter les turpitudes de Bruxelles et le diktat du CAC 40. L exemple le plus frappant de détournement des mots est cette fausse querelle autour du mot laïcité et des lois de Même la #ille de son papa s en est emparée pour se refaire une vertu après les propos tenus pendant quarante ans par son géniteur. On n ose pas manifester ses doutes à l égard de l Islam, on risque de passer pour anti-musulman ou raciste, alors on s abrite derrière le bouclier des mots- valises en se gardant bien d en fournir une dé#inition claire. Les intéressés l ont si bien compris qu ils se laissent pousser la barbe et sortent des armoires burkas et tchadors tandis que, sur l autre trottoir, dé#ilent d autres barbus en redingotes et chapeaux d un autre âge. Dans le même temps, pour plaire au parti que l on sait, on traite d une identité nationale qui n est autre qu un mode de sélection, de rejet. Conjointement, on fait porter toute la responsabilité du mal sur une catégorie ciblée : les immigrés et en premier sur leur partie la plus visible, les «sans- papiers», thème rassembleur s il en est. Ils disent reconduite à la frontière pour expulsion, ils disent tolérance alors qu il faut entendre mépris de l autre. On fait ainsi oublier volontairement que s ils parlent notre langue c est parce que durant deux siècles nous leur avons apporté «la civilisation», sous- produit #latteur et contrepartie de la mise au pillage de leurs ressources naturelles. Ecoutez, analysez les mots et les termes, ouvrez vos oreilles à la critique, demandez- vous pourquoi telle «petite phrase» et, à bon entendeur, salut! G. Brenier retour au début

13 Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 13/55 Ma candidature J ai décidé de me porter candidat à la Présidence de la République en Il s agit d un acte mûrement rérléchi. En premier lieu, je le fais pour vous tous et je sais que vous m accorderez votre conriance. Je le fais aussi pour Madeleine à qui j ai promis qu elle serait un jour la Première Dame de France. A vous tous et à tous les Français, je promets : De mettre fin à l impuissance publique, De faire de la France une République irréprochable, De vaincre le chômage (ce sera ma priorité), De réhabiliter et valoriser le travail (j irai le proclamer à Gandrange), De maintenir les 35 heures hebdomadaires de travail ainsi que l âge de la retraite à 60 ans. De développer la croissance (j irai la chercher avec les dents), De ne pas augmenter l impôt et de ne pas en créer de nouveaux (je ne me fais pas élire pour augmenter les impôts!) De développer et d améliorer un système de santé qui fait référence dans le monde entier, De faire en sorte que l Europe se protège dans la mondialisation, De ramener la France au premier rang dans le concert des nations, De répondre à l urgence du développement durable, De permettre à tous les Français d être propriétaires de leur logement, De transmettre les repères de l autorité, du respect et du mérite, De faire en sorte que l école garantisse le succès de tous les élèves, De mettre l enseignement supérieur et la recherche au niveau des meilleurs mondiaux, De sortir les quartiers difficiles de l engrenage de la violence et de la relégation, De maîtriser l immigration en mettant en place de grandes politiques solidaires, fraternelles et responsables, etc, etc, etc Si après tout ça vous ne votez pas pour moi retour au début Vu, le Candidat. G. Brenier.

14 Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 14/55 Sottisier Si tu veux faire dire des sottises à ton meilleur ami,fais lui parler d aviation. Moins ils en savent et plus ils ont à dire. Moins ils ont à dire et plus ils le disent fort. Entendu sur les terrasses d Orly (jadis) et ailleurs : Scientifique : «Les trous d air, c est toujours quand on sort des nuages. Et cet autre : «Les trous d air, c est en relation avec les marées, c est pour ça que ça se produit toujours au- dessus de la mer. Pas contente : «On a traversé un trou d air, ils ne nous avaient même pas prévenus. Un autre : «Les trous d air, ils ont bon dos, c est le pilote qui n ose pas nous dire qu il abandonne les commandes pour se dégourdir les jambes. Un connaisseur : «Celui- là, il est gros, c est un charter! Un averti : «Pour les charters, ils nous mettent toujours des vieux avions, ça leur permet de les user. Etonnée : «On a fait l aller et retour en charter, c est moins cher et ça demande pas plus de temps. Un papa affirmatif devant un Airbus A-300 : «Celui- ci, c est un Boeing. Tous les gros avions c est des Boeing je te dis! Un expert devant un Vickers Viscount : «Le turbopropulseur, c est simple, c est un moteur à pistons conventionnel qui actionne un réacteur auquel on branche une hélice. Petit futé : «Sur les quadriréacteurs, pour faire des économies, lorsqu ils sont en altitude, ils n ont qu à couper deux moteurs. Dans le même registre : «Les Américains nous vendent des avions mais ils en brident les moteurs a#in qu on ne fasse pas concurrence à leurs compagnies. La logique : «S ils décollaient dans le même sens que le vent, ça les aiderait à prendre de la vitesse. Devant un Tupolev 154 d Aeroflot : «Çui- là, je le reconnais, dessus il y a écrit CéCéCéPé (il faut lire : SSSR). Déçue de son voyage : «On a mal choisi nos places dans l avion, on n a vu que des nuages durant tout le voyage! Emotive : «Il s est mis à nous faire des acrobaties, ça penchait d un côté, ça penchait de l autre Pour moi, il devait pas trouver la piste. Déconcerté : «Ça faisait pas un quart d heure qu on était en l air, ils nous ont fait attacher nos ceintures et on n a pas atterri. Y savent pas ce qu ils veulent! Etonnée : «On a voyagé sur un petit coucou, il y avait à peine vingt- cinq places, eh bien ils étaient deux pour piloter. Pas étonnant que ça coûte si cher! Un type fait son important : «C est facile à piloter, pendant la guerre, deux ou trois heures d école et hop! on les envoyait en mission pour bombarder (En réalité : + de 60 heures). Un ignorant : «Leur décalage horaire, j y comprends rien : on a volé pendant cinq heures et, à l arrivée, ils nous ont fait changer nos montres, c était deux heures seulement. Radine : «On a proposé que mon mari prenne le petit sur ses genoux, ils auraient gagné une place et nous ça nous aurait coûté moins cher. Entendu à Villeneuve-Saint-Georges : Pas content mais résigné : «Ils passent toujours au- dessus des mêmes maisons, on devrait demander au maire qu il fasse quelque chose! Géocentrisme : «Ils font exprès de passer juste au- dessus de chez moi. Précis : Certains jours, ils sont à dix- quinze mètres au- dessus de ma maison ( m). Observateur : «Pour atterrir, ils se guident sur le parking du supermarché, c est toujours éclairé. Amer : «Avant d atterrir, on les voit qui vident leurs réservoirs au- dessus de chez nous. Une solution : «Le bruit, c est la faute des aiguilleurs du ciel, ils n ont qu à les faire passer plus haut! G. B. Toutes ces remarques, authentiques, ont été glanées au fil des années, depuis 1950 où j ai commencé à prendre mes habitudes sur les terrasses d Orly. retour au début

15 Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 15/55 Le système pifométrique Dans le cadre des restrictions budgétaires conduisant au non remplacement des postes de fonctionnaires, le Pavillon de Breteuil est appelé à devenir un simple musée ouvert aux seuls historiens de la métrologie. Le système métrique, jugé trop contraignant par la Commission constituée pour en juger, a rendu son rapport et, à compter de 2014, le système pifométrique y sera substitué. La pifométrie est une science très ancienne et universelle. La preuve en est que chacun vient au monde avec son propre pifomètre incorporé. Cette particularité, appelée pifogenèse, relève de la transmissibilité des acquis et explique pourquoi le système pifométrique reste sensible aux influences sociales, corporatives, voire ethniques. Dans ces conditions, il est tout à fait surprenant de constater que la pifométrie n'a jamais fait l objet de travaux sérieux. Il est aujourd'hui nécessaire, essentiel et urgent de combler cette grave lacune. Le pifomètre, instrument personnel comme il a été précisé, n'est en vente nulle part, bien entendu. Il est d une remarquable justesse et d une sensibilité inégalable : jamais personne n'a eu besoin d'un pifomètre à vernier, encore moins d'un pifomètre à vis micrométrique. L'instrument de base issu de la pifogenèse suffit en toute occasion. Les unités du système pifométrique Unités de quan5té : La palanquée : Unité de grande quantité. Exemple : Nous étions une palanquée à concourir pour seulement trois places. La tapée : Unité de grande quantité, avec une connotation de dégoût : J'ai encore une tapée de dossiers à me farcir. La flopée : Unité de grande quantité, avec une connotation d'excès : Ils étaient une flopée à attendre un taxi. La chiée : Unité générique très populaire, voire triviale, de grande quantité connote naturellement à la fois le dégoût, l'excès et le mépris : Ils sont une chiée à vouloir prendre leurs congés en même temps. La tripotée : Unité de grande quantité, avec une connotation de mépris : Dans cette boîte, il y a une tripotée de bons-à-rien. La ribambelle : Unité désignant une longue suite d'objets ou de personnes offrant des caractères semblables, généralement ennuyeux : On a assisté à une ribambelle de questions sans intérêt. Le max : Unité de très grande quantité situant la mesure aux limites du raisonnable, voire même audelà : Il a témoigné un max contre moi Le fifrelin : Unité de petite quantité qui admet une forme adjective, qualifiant une quantité infinitésimale : Il m en reste un fifrelin. Son synonyme immigré est le chouïa : un petit chouïa de farine pour lier la sauce. La liche?e : Unité de petite quantité souvent associée à une notion de minceur : une lichette de beurre au fond de la poêle. Le iota : Unité de quantité nulle qui marque une constance désespérante : Ma situation financière n'a pas bougé d'un iota. Bézef : Unité adverbiale synonyme de "beaucoup" mais toujours utilisée dans la forme négative : Je travaille un max, pour pas bézef.

16 Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 16/55 Lerche : Synonyme de bézef. S'emploie dans les mêmes conditions : Untel travaille pas lerche, et il gagne un max! La dose : Unité de grande quantité associée à des valeurs humaines. Ses multiples sont la bonne dose et la sacrée dose : Pour supporter ça, il faut une bonne dose de patience ou : A l atelier, il faut une sacrée dose de souplesse. La ra5on : Unité de grande quantité synonyme de dose, mais évoquant, étymologiquement parlant, une certaine idée de rationalité ou de perfection parfaitement inaccessible. Les multiples sont la bonne ration et la sacrée ration : On a débuté avec une bonne ration d'optimisme ou : On s est lancés sur ce projet avec une sacrée ration d'optimisme. La couche : Unité de grande quantité. La grandeur à laquelle s'applique cette unité est rarement précisée. Les multiples sont la bonne couche et la sacrée couche. S'exprime au pluriel par une de ces couches : Machin en tient une (de ces) couche(s)! ou : Celui qui a pris cette décision en tient une sacrée. La tonne : Unité de très grande quantité toujours utilisée au pluriel pour renforcer l'idée de lourdeur ostentatoire inhérente à la mesure : Pour se faire remarquer ils en font des tonnes! Autres unités : De nombreuses autres unités de quantité sont communément employées mais n'ont pas été définies ici. Il incombe à chacun de se reporter à son dictionnaire favori. Le présent document se limitera à citer les plus connues : Exemples : un soupçon de curry, un rien de cannelle, un doigt de porto, une goutte de vinaigre, un nuage de lait, une larme de cognac, une pointe de fantaisie, Et leurs antonymes : Une avalanche d engueulades, un monceau de poussière, une nuée de mécontents, une myriade d ennuis, une kyrielle de postulants, tout un arsenal de cuisine, une débauche de projets, une orgie de questions Unités d'es5ma5on et d'ajustage : Au pif : Unité d'estimation permettant une approximation des grandeurs, des valeurs ou des attitudes : Au pif, ça fait deux kilomètres. A vue de nez : Unité dérivée de la précédente : A vue de nez, je dirais 30. A la louche : Unité définissant à la fois les fromages industriels et une quantité mesurable par excès : Par tempérament, il en rajoute à la louche. Le cheval près : Unité d'estimation grossière, indiquant que la mesure effectuée eût mérité une plus grande acuité : On n est pas à un cheval près. Le poil près : Unité d'estimation fine, le plus souvent par défaut. Son sous-multiple est le quart de poil près : Tu mesures ça à un poil près. La poussière : Unité d'ajustage de haute précision. Compte tenu de son extrême finesse, est toujours utilisée au pluriel pour affiner la mesure grossière d'une grandeur par un système conventionnel : Mille deux cents euro et des poussières. La brou5lle : Unité moins fine que la poussière. Elle est préconisée lorsque la mesure s applique à un sujet négligeable : Laisse tomber les broutilles. Le pouce : Unité d'ajustage indiquant que la mesure d'une grandeur par un système conventionnel est donnée par défaut, et qu'il convient d'y apporter plus de précision si l'on veut être sérieux : Un steak de 200 g, et le pouce. Unités de temps

17 Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 17/55 Le bout de temps : Unité de temps classique, employée aussi bien pour le passé que pour l'avenir. Les multiples sont le bon bout de temps et le sacré bout de temps : Ça a duré un bon bout de temps. L'éternité : Unité considérée comme synonyme du bout de temps mais qui ne s'applique que si ce dernier a été ou sera vraiment difficilement supporté : On a attendu une éternité avant d être servis L'instant : Unité strictement équivalente au bout de temps et à l'éternité, mais qui accorde à l'intervalle mesuré un préjugé de décontraction, d'aisance et de légèreté : Je vous demande juste un instant. Le laps de temps : Unité qui tend à se démocratiser. La certitude apaisante qu'elle induit par essence peut être corrigée en lui associant l'adjectif "certain", ce qui, paradoxalement, lui confère une certaine imprécision, voire une imprécision certaine : Ça va demander un certain laps de temps. Le bail : Unité s'appliquant toujours au temps passé, avec une connotation de longueur regrettable : Ça fait un bail que j attends. La paie : Unité équivalente au bail, qui pourrait faire référence à la durée toujours trop longue qui s'écoule entre deux versements de salaire. S'emploie dans les mêmes conditions : Ça fait une paie qu on t a pas vu. La minute : Unité de temps à venir, utilisée pour une mesure a priori. Pour une mesure a posteriori, la minute est qualifiée de coiffeur. Malgré ce que laisse supposer une homonymie aussi fâcheuse que fortuite, cette unité n'a aucun rapport avec la soixantième partie de l'heure. Ses sous-multiples sont la petite minute et la seconde, mais ils n'apportent rien sur le plan de la durée : Je vous demande juste une minute ou : j en ai pour une seconde et je suis à vous. L'heure : Unité de temps passé ou à venir, en général difficilement supporté et souvent subjectivement amplifié. Les multiples et sous-multiples, la bonne heure et la petite heure, n'apportent aucune information de durée supplémentaire mais servent à nuancer le degré du désagrément subi : Ça ne demandera qu une petite heure ou : ça fait une bonne heure que je poireaute. On pourrait aussi traiter des distances, comme par exemple le bout d chemin, la trotte, le petit kilomètre. On notera au passage que s il existe des «petits kilomètres», il n en existe pas de grands, ils sont bons, jamais grands. Le bout d chemin mérite qu on s y arrête. Un p tit bout d chemin laisse penser qu il s effectue à plusieurs alors que le bon bout d chemin annonce une fatigue à surmonter. Le méchant bout d chemin indique un risque d embûches. Quant au sacré bout d chemin, il donne une idée assez claire de l infini. Si l on vous dit que c est à deux pas du lieu où vous vous trouvez, remplacez le mot pas par pâtés de maisons. Le corollaire est valable pour le vélo : trois coups de pédale signifie souvent l autre extrémité de la localité. Lorsqu on vous dit à vol d oiseau, il est prudent de doubler la distance et de la tripler si l on ajoute que la route serpente. La portée de fusil, son multiple la portée de canon et son sous-multiple la portée de lance-pierres se mesurent à l oreille tandis que pas bien loin, qui ne s oppose pas à tout près, s apprécient à l œil. Lorsque vous dites que vous êtes à une demi-heure en voiture de votre travail, précisez votre heure de prise de service. Et tout ça, pour vous inciter à prendre des mesures. retour au début Maître Pifo.

18 Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 18/55 Patronymes Il y avait jadis à Coubert deux bouchers : Pinabelle et Miraucourt. Parmi les habitants il y avait Anacréon, Goujon, Legros, Legras, Legrand, Lefort, Lepetit. Il y avait aussi Carré et Séron, les Moulin, voisins des Meunier, et une famille polonaise au nom imprononçable constitué de neuf consonnes. Le curé s appelait Bellot (orthographe?), les jeunes du caté le surnommaient Belle Gueule. Il se trouve que le curé de l église Sainte-Cécile, à Paris, s appelait réellement Bellegueule. J ai partagé les bancs de la communale avec Poirier, Quatresous, Gagnant, Laforge, Janvier et Genet (les parents de Genet étaient pépiniéristes : les plantes à Genet). Plus tard, à Estienne, nous trouvions dans la même promotion Lécrivain, Leloup et Renard, Avril et Juillet, Herbette, Lheureux et Chanceux. Au régiment, dans ma chambrée il y eut Trouillard et Bigot ; dans la section on trouvait un grand rouquin nommé Lafraise, un petit rondouillard au nom de Laverge, et un autre, charcutier de son état qui s appelait Courge. J étais sous les ordres du lieutenant Fourrier. Le colonel qui commandait le régiment s appelait Fuzy. J ai connu une demoiselle Môme qui a épousé un monsieur Lenfant. Dans l entourage de ma mère une dame Py s est remariée avec un certain Moineau. Une dame Alexandre a divorcé pour reprendre son nom de jeune fille Legrand et, pour compléter, une dame Lacour était en ménage avec un certain Delarue. Au Journal officiel, tandis que Maisonneuve se faisait construire un pavillon, il y avait parmi le personnel Banyuls, Sauterne, Dieu, Lesaint (le notaire de Villeneuve-Saint-Georges s appelait Dieulesaint), Bouteloup, Loizeau, Cheval, Mouchebeuf, Lhéritier, Février, Empereur, Laverdure, Déglise, Mangematin, Fertile. J ai travaillé dans une imprimerie où un prénommé Parfait avait pour vis-à-vis un prénommé

19 Modeste. Dans cette même imprimerie, la comptable s appelait madame Sixous. Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 19/55 A Yerres, le principal du collège s appelait Bœuf, un des directeurs du primaire Piedvache. Ce dernier a eu en classe Touchebeuf. Un jour d élections je me trouvais en qualité de délégué d une liste, nous avons vu arriver un couple. Le monsieur s appelait Abbassadian, son nom figurait en premier sur le registre. Sa femme se nommait Zu-quelquechose, épouse Abbassadian, elle fermait la liste du registre. Un autre jour, j ai vu une madame Leblanc épouse Lenoir (ou l inverse, je ne sais plus). Parmi ceux qui suivent, quelques-uns ont peut-être figuré dans la rubrique «Comme son nom l indique» du Canard enchaîné. Au JO, nous corrigions le Bulletin officiel du registre du commerce et des métiers, nous ne manquions jamais de relever et de noter les patronymes équivoques dont le fleuron restera «Ugolin, boucher». J en ai retenu quelques autres : Leclerc, notaire, Jean Bon, charcutier, Dubois, menuisier, Renaud, garagiste, Darbois, ébéniste, Lafleur, pépiniériste, Verrier, miroitier, Leblanc, marchand de couleurs, Dutoit, plombier zingueur, Gigot, boucher, Lemarchand, épicier, Ménage, électroménager, Letourneur, décolletage, Delavaquerie, éleveur, Plumard, mobilier, Couture, tailleur, Voiture, taxi et ambulance, sarl Léveillé-Mabitte, chauffage, sans oublier le sénateur de l Hérault Poudevigne, défenseur de la viticulture et Vignemal, qui présidait une activité syndicale viticole du Midi. Les exemples de Jean Mangeret et Jean Aymard sont cocasses mais que dire de ces Rousseau que les parents ont prénommé Jean-Jacques? On trouve ainsi des Auguste Comte, des Michel Simon, des Albert Lebrun, des Louis Pasteur, des Pascal Paoli, des Jules Verne, des Gérard Philipe et, dans ce registre, la palme se partage sans hésitation entre Lazare Garcin et Noël Lepaire. GB retour au début

20 Extraits de «Notre Amitié», bulletin de l Anaaj Paris page 20/55 Mai Mars Qui dit mieux? Ça commence avec Le Fouquet s + le yacht de Bolloré + les vacances aux USA + les engagements auprès de Bush + un divorce + Disneyland + un remariage + Petra avec le fils de Carla sur les épaules + la mainmise sur les patrons des médias + la Rolleix + le bling-bling affiché + Rachida Dati, l erreur de casting + le bouclier fiscal + les coupes dans les remboursements de la Sécu + l augmentation des honoraires des médecins + le forfait hospitalisation + la TVA des restaurateurs + le pouvoir d achat qui diminue + la réintégration à l OTAN + l engagement en Afghanistan + la soumission des ministres aux conseillers de l Elysée + les déclarations faites au pape sur l école publique + le vote de refus des Français sur l Europe effacé + la France ridiculisée à l étranger + la fermeture des tribunaux d instance en province + la réception de Kadhafi sous sa tente + l affaire Woerth-Bettancourt + le Prince qui veut s emparer de l EPAD + l inutile discussion sur la burka + le néfaste débat avorté sur l identité nationale + l expulsion des Roms + les rafles d enfants étrangers devant leur école + l Union pour la Méditerranée avortée + les promesses non tenues + les lois votées à la hâte sans décret d application + la présence médiatique incessante + les vacances de MAM en Tunisie + les vacances de Fillon en Egypte + la grippe H1N1 et la 2 e erreur de casting + le Médiator + Proglio et l EDF + les roucoulades au MEDEF de salaire par jour aux patrons du CAC 40 + l appartement d Estrosi + les avions de la République pour amis postes d enseignants supprimés + la colère des magistrats + tout ce que j oublie et qui n est guère glorieux. Qui dit mieux? Normal, on a le droit d avoir des amis Normal, je prête bien ma voiture au voisin Normal, c est un vaste et beau pays Normal, les USA sont nos alliés historiques Et la vie privée, qu est-ce que vous en faîtes? Si on ne peut plus se distraire Quand l amour est plus fort, on cède Ragots de journalistes Normal, ils sont subventionnés pour obéir Normal, j ai une Lip et je n en fais pas une histoire Normal, chacun a sa marque et son style Belle et prometteuse, on cède à son charme naturel Normal, la justice sociale commence toujours par le haut Ça oblige les faux malades et profiteurs à se dévoiler Normal, vu la durée des études et les contraintes Normal, ils n ont qu à se faire soigner chez eux Normal, c était une promesse de Chirac Normal, ils n ont qu à travailler plus pour gagner plus Normal, l Europe l a fait, pourquoi pas nous? Normal, il s agit d un conflit contre l obscurantisme Une légende entretenue par la presse de gauche Normal quand on est chanoine de Latran Normal, gouverner c est agir pour le bien du pays Normal, ces imbéciles n ont rien compris Normal, le nombre des délits est en diminution Si c est la coutume chez lui, ça doit être respecté Quelle affaire Woerth-Bettancourt? Normal, puisqu il a les compétences et de l ambition Est-ce que ma femme se promène voilée? Si on ne peut plus parler entre Français, où va-t-on? Des gens sans foi ni loi, le plus souvent analphabètes Normal, leurs parents n ont qu à se soumettre aux lois C était compter sans ces salauds d Arabes Normal, c est la faute de la crise mondiale Normal, c est la faute des parlementaires Normal, il faut gagner à être connu Normal, ça ne dérange que les jaloux Normal, ça ne dérange que les envieux Normal, c est le principe de précaution dicté par Jospin Si on ne peut plus favoriser la science, où va-t-on? Normal, il faut prendre les compétences où elles sont Normal, ce sont eux qui font tourner l économie Normal, ils ont de très gros besoins Normal, Estrosi est un ami, un fidèle Normal, on ne va pas leur demander de se déplacer à vélo Normal, des gens qui travaillent 6 heures par jour, sont souvent absents et ont 6 mois de vacances dans l année Ces gens défendent leurs privilèges et leur carrière Ça, c est une vue de l esprit et l amalgame pratiqué par les médias et la presse de gauche N importe quel autre aurait fait pire, ça c est sûr! retour au début

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL AMÉLIE NOTHOMB Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL Éditions Albin Michel, 2011. ISBN : 978-2-253-17415-8 1 re publication LGF. «L obstination est contraire à la nature, contraire à la vie. Les seules personnes

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Handelsmittelschulen Bern Biel Thun. Aufnahmeprüfungen 2010. Datum: Montag, 22. März 2010. Lösungen. 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87

Handelsmittelschulen Bern Biel Thun. Aufnahmeprüfungen 2010. Datum: Montag, 22. März 2010. Lösungen. 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87 Handelsmittelschulen Bern Biel Thun Aufnahmeprüfungen 2010 Datum: Montag, 22. März 2010 Fach: Französisch Lösungen Zeit: 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87 NOTE : 1 Lisez ce texte: Logicielle

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00.

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé présente des actions passées, ponctuelles, et d une durée délimitée dans le passé. Formation : avoir ou être (au

Plus en détail

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher?

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher? Unité 3 LEÇON 1 A Répète puis écoute et montre la bonne image! 21-22 10 Envie de bronzer? Nous avons des plages! Envie d explorer? Nous avons des grottes! Envie de pêcher? Nous avons des rivières! Envie

Plus en détail

Chez les réparateurs de zém

Chez les réparateurs de zém Chez les réparateurs de zém Thèmes Questions de société, vie quotidienne Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier 30 trucs et astuces à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier Par Olivier Seban, auteur de : TOUT LE MONDE MERITE D ETRE RICHE Ou tout ce que vous n avez jamais appris à l école à propos

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes Débat et argumentation Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes à travers le partage d expériences «La question se pose de savoir si le lien social ne se constitue que dans la lutte pour la

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE Le tout petit œuf. La toute petite chenille Le tout petit œuf vu à la loupe Il était une fois un tout petit œuf, pondu là. Un tout petit œuf, petit comme un grain de poussière.

Plus en détail

Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but

Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but DE MATÉRIEL CONSÉQUENCE POUR ET DE BUTALLOPHONES 1 Notion de phrase Subordonnée circonstancielle de cause, de conséquence et de but 1 LA SUBORDONNÉE CIRCONSTANCIELLE DE CAUSE La subordonnée circonstancielle

Plus en détail

PRÉPARATION AU TEST! CULTURE INTERNATIONAL CLUB

PRÉPARATION AU TEST! CULTURE INTERNATIONAL CLUB Niveau 2 - Mots treize quatorze quinze seize dix-sept dix-huit dix-neuf vingt vingt-et-un vingt-deux vingt-trois vingt-quatre vingt-cinq vingt-six vingt-sept vingt-huit vingt-neuf trente quarante cinquante

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007

Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007 Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007 page 1 / 10 abscisse addition additionner ajouter appliquer

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

58 ème CONGRES DE L UIA Florence, Italie 29 octobre 02 novembre 2014

58 ème CONGRES DE L UIA Florence, Italie 29 octobre 02 novembre 2014 58 ème CONGRES DE L UIA Florence, Italie 29 octobre 02 novembre 2014 COMMISSIONS DROIT DES ASSURANCES/ DROIT MEDICAL Vendredi 31 Octobre 2014 LA TECHNOLOGIE MEDICALE DE POINTE ET SON COUT N GANN Supermann

Plus en détail

DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Sommaire. Gabrielle Vincent 2 Résumé 2. 1. Ernest et Célestine, deux personnages au cœur d enfant 3

DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Sommaire. Gabrielle Vincent 2 Résumé 2. 1. Ernest et Célestine, deux personnages au cœur d enfant 3 JANVIER 2008 LIRE C EST GRANDIR DOSSIER PÉDAGOGIQUE SÉLECTION DU MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE Sommaire Gabrielle Vincent 2 Résumé 2 AXES D ÉTUDE : 1. Ernest et Célestine, deux personnages au cœur

Plus en détail

SOMMAIRE. PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3. PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5. MS 1 : L odorat en M.S. 1...

SOMMAIRE. PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3. PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5. MS 1 : L odorat en M.S. 1... SOMMAIRE PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3 PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5 MS 1 : L odorat en M.S. 1... 7 MS 2 : La semaine des 5 sens en Moyenne Section... 8 MS 3 : La

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris

Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris Tu parles de toi, de tes goûts. Tu lis BD. Tu fabriques un poster pour te

Plus en détail

KEEZAM 10 JEUX POUR JOUER DANS LE CAR OU LE TRAIN, EN COLO, MINI-SÉJOUR, CAMP D ADOS, VOYAGE SCOLAIRE,... Fiche Animateurs

KEEZAM 10 JEUX POUR JOUER DANS LE CAR OU LE TRAIN, EN COLO, MINI-SÉJOUR, CAMP D ADOS, VOYAGE SCOLAIRE,... Fiche Animateurs KEEZAM Simplifie l organisation des séjours enfants et ados. www.keezam.fr Fiche Animateurs Nombre de pages : 8 10 JEUX POUR JOUER DANS LE CAR OU LE TRAIN, EN COLO, MINI-SÉJOUR, CAMP D ADOS, VOYAGE SCOLAIRE,...

Plus en détail

LES CONJONCTIONS ET LES PRÉPOSITIONS

LES CONJONCTIONS ET LES PRÉPOSITIONS LES CONJONCTIONS ET LES PRÉPOSITIONS En bref Les conjonctions de coordination relient des unités qui ont la même fonction. Les conjonctions de subordination relient une proposition subordonnée à une proposition

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

Histoire de Manuel Arenas

Histoire de Manuel Arenas Histoire de Manuel Arenas Dieu est le seul Dieu vivant nous pouvons Lui faire entièrement confiance! Source : Hugh Steven, «Manuel» ( 1970 Wycliffe Bible Translators) En français : «Manuel le Totonac»

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

«LIRE», février 2015, classe de CP-CE1 de Mme Mardon, école Moselly à TOUL (54)

«LIRE», février 2015, classe de CP-CE1 de Mme Mardon, école Moselly à TOUL (54) «LIRE», février 2015, classe de CP-CE1 de Mme Mardon, école Moselly à TOUL (54) Remarque : Bien que le verbe «lire» soit situé au CE2 dans la progression Vocanet, il nous a semblé important de traiter

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE PARTIE 1 Complétez les pointillés par une des réponses ci-dessus de manière que les phrases obtenues

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

Un moulin à scie!?! Ben voyons dont!!!

Un moulin à scie!?! Ben voyons dont!!! Un moulin à scie!?! Ben voyons dont!!! (Zénon Rinfret, matillon/encanteur, s est présenté chez Simion avec sa nouvelle acquisition, un camion flambant neuf, et, il a même passé la nuit chez notre ami.)

Plus en détail

DOSSIER Pédagogique. Semaine 21. Compagnie tartine reverdy. C est très bien!

DOSSIER Pédagogique. Semaine 21. Compagnie tartine reverdy. C est très bien! DOSSIER Pédagogique Semaine 21 Compagnie tartine reverdy C est très bien! 1 Sommaire Distribution istribution,, résumé,, a propos du spectacle 3 EXTRAIT 4 La compagnie 4 Biographie 4 Pistes de travail

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée

Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée Savoir lire une carte, se situer et s orienter en randonnée Le b.a.-ba du randonneur Fiche 2 Lire une carte topographique Mais c est où le nord? Quel Nord Le magnétisme terrestre attire systématiquement

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

S ickness Impact Profile (SIP)

S ickness Impact Profile (SIP) Nom : Prénom : Date de naissance : Service : Hôpital/Centre MPR : Examinateur : Date du jour : Étiquettes du patient S ickness Impact Profile (SIP) Il présente le même problème de droit d auteur (pour

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION COMPTE RENDU DE REUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Vendredi 8 octobre 2010 de 14h à 17h Salle de réunion Château MORARD Les Arcs Ordre du jour : - Point sur le dossier. - Préparation de la concertation

Plus en détail

Ne tombez pas dans les pièges tendus par

Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ne tombez pas dans les pièges tendus par Ce que vous devez savoir avant de dépenser votre 1 er sur Adwords Guide gratuit offert par le site www.ledroitdereussir.com Introduction Dans un instant vous allez

Plus en détail

Les contes de la forêt derrière l école.

Les contes de la forêt derrière l école. Circonscription de Lamballe EPS cycle 1 Les contes de la forêt derrière l école. Une proposition de travail en EPS pour les enfants de petite et moyenne section, ayant comme thèmes Les déplacements, les

Plus en détail

Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle

Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle commence sa crise d éternuements, il faut que je m arrache.

Plus en détail

L approvisionnement d électricité est vraiment mauvais ces derniers jours!

L approvisionnement d électricité est vraiment mauvais ces derniers jours! Learning by Ear Environnement 06 Energies renouvelables Texte : Richard Lough Rédaction et idée: Johannes Beck Introduction Bienvenue dans notre série d émissions Learning by Ear, consacrée à l environnement.

Plus en détail

DEC accéléré en Soins infirmiers

DEC accéléré en Soins infirmiers P O R T R A I T S D É T U D I A N T E S I M M I G R A N T E S P A R C O U R S I N S P I R A N T S Nous vous présentons des personnes immigrantes dont le parcours de vie, professionnel et scolaire est à

Plus en détail

N Y OU OÙ 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes. ni n y ou où

N Y OU OÙ 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes. ni n y ou où GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES NI HOMOPHONES N Y OU OÙ 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes ni n y ou où NI N Y ni : conjonction de coordination. ni est le pendant négatif de ou

Plus en détail

Institut Supérieur des Langues Université de Damas

Institut Supérieur des Langues Université de Damas Institut Supérieur des Langues Université de Damas Texte 1: Chère Josette, Il a de grands yeux bleus et une mèche blonde qui lui tombe sur le front. Il s appelle Alain, Alain et Aline, c est joli, n est-ce

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

Truf le chien. Truf est un chien. Truf n est pas un jouet, c est un animal. Et moi, comment vais-je faire pour lui parler?

Truf le chien. Truf est un chien. Truf n est pas un jouet, c est un animal. Et moi, comment vais-je faire pour lui parler? Truf viens Truf le chien Truf est un chien Truf peut être de bonne ou de mauvaise humeur. Truf peut avoir mal, il peut être malade. Truf n a pas de mains : il va prendre les choses avec ses dents ou les

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011 L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans Juin 2011 Sommaire 1. La moitié des 8-17 ans connectés à un réseau social p. 4 2. L attitude des parents face à l utilisation des réseaux sociaux par leurs

Plus en détail

Les repères de temps familiers

Les repères de temps familiers séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Les repères de temps familiers Je me repère dans le temps séance 1 A. Observe bien chacune de ces séries de deux photographies. À chaque fois, indique dans quel ordre elles

Plus en détail

Les 15 mots de Rey Évaluation de la capacité d apprentissage à court terme.

Les 15 mots de Rey Évaluation de la capacité d apprentissage à court terme. Les 15 mots de Rey Évaluation de la capacité d apprentissage à court terme. Présentation du test: La méthode consiste à lire et à faire répéter à plusieurs reprises au sujet examiné une série de 15 mots

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens.

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Les enfants et la sécurité alentour des Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Qu est-ce que ton chien aime faire avec toi? Qui

Plus en détail

Alain Souchon: Parachute doré

Alain Souchon: Parachute doré Alain Souchon: Parachute doré Paroles et musique : Pierre Souchon, Alain Souchon Virgin, Emi music Thèmes L argent, la crise financière. Objectifs Objectifs communicatifs : Émettre des hypothèses. Justifier

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!»

Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!» Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!» Musette s est lassée. Sous son plancher, «cric, crac, croc», Des enfants grignotent, gigotent et se font des croques. Alors un matin, elle

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Petit guide pédagogique

Petit guide pédagogique Petit guide pédagogique des 1. Peux-tu résoudre cette énigme? Mon premier se trouve dans un musée; mon deuxième est le petit de la biche; mon troisième a six faces et est utile dans un jeu; mon quatrième

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

Situations d apprentissage. Mat-2101-3

Situations d apprentissage. Mat-2101-3 Situations d apprentissage Mat-2101-3 Un vendredi au chalet (Activités 1, 2 et 3) Le taxi (Activités 1 et 2) Un entrepôt «sans dessus dessous» (Activités 1, 2, 3 et 4) France Dugal Diane Garneau Commission

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Chers parrains, chers amis, chère famille

Chers parrains, chers amis, chère famille Jeudi 1 er Janvier 2015, Jet New s n 2 Chers parrains, chers amis, chère famille Tout d abord je crois qu il est important que je vous souhaite pleins de belles choses pour cette année 2015!! «Vivez, si

Plus en détail

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS DÉCLARATION AUX MÉDIAS POUR LA PUBLICATION DU Rapport annuel 2013-2014 par François Boileau Commissaire aux services en français de l Ontario Jeudi 10 juillet 2014 11 h 00 Salle des médias Édifice de l

Plus en détail

3ème groupe : Tous les autres verbes et les verbes irréguliers (venir, prendre, savoir, devoir, vendre, croire, naître, courir...

3ème groupe : Tous les autres verbes et les verbes irréguliers (venir, prendre, savoir, devoir, vendre, croire, naître, courir... Les trois groupes de verbes 1er groupe : tous les verbes terminés par er (chanter,manger, tomber, laver...) sauf aller qui est irrégulier 2ème groupe : tous les verbes terminés par ir (finir, agir, réfléchir

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE 52 INSIDE Un autre regard sur Michel R. WALTHER Directeur général de la Clinique de La Source Directeur général de la Clinique de La Source, Michel R. Walther est né en 1949 au Maroc de parents suisses.

Plus en détail

bénévole à la paroisse où elle sert la messe, fait des lectures, distribue la communion.

bénévole à la paroisse où elle sert la messe, fait des lectures, distribue la communion. Rencontre Notre secteur AREQ vient de fêter son 25 e anniversaire d existence. En 1986, sous la présidence de Rita Fortin, quarante membres se sont réunis. Deux ans plus tard, Anne-Marie Roy Coulombe était

Plus en détail

LANCEMENT OFFICIEL DU JUMELAGE ENTRE LES GARES DE STRASBOURG ET EKATERINBOURG (RUSSIE)

LANCEMENT OFFICIEL DU JUMELAGE ENTRE LES GARES DE STRASBOURG ET EKATERINBOURG (RUSSIE) RÉGION ALSACE COMMUNIQUÉ N 10 - STRASBOURG, LE 19 MARS 2013 LANCEMENT OFFICIEL DU JUMELAGE ENTRE LES GARES DE STRASBOURG ET EKATERINBOURG (RUSSIE) En signant ce mardi 19 mars 2013, un accord de coopération

Plus en détail

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions

Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Chapitre 9 Les instruments d une bonne gestion financière: budget et prévisions Savoir utiliser son argent est un art et un art qui paie. Comme toutes les ressources, l argent peut être utilisé à bon ou

Plus en détail

Le conditionnel présent

Le conditionnel présent Le conditionnel présent EMPLOIS On emploie généralement le conditionnel présent pour exprimer: une supposition, une hypothèse, une possibilité, une probabilité ( certitude); Ça m'étonnerait! J'ai entendu

Plus en détail