GLOSSAIRE AIDE MEMOIRE DU CHAUFFAGE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GLOSSAIRE AIDE MEMOIRE DU CHAUFFAGE"

Transcription

1 JATECH Traitements Magnétiques des Fluides - Eaux - Gaz - Hydrocarbures Cidex ROQUEFORT LES PINS France tél/fax : GLOSSAIRE AIDE MEMOIRE DU CHAUFFAGE E Générateur Ce lexique a pour but de donner quelques notions indispensables pour s'intéresser et progresser dans la connaissance des matériels et des installations de chauffage. Réalisation : Rudy LAURES & Driss AFOUF Professeurs en génie thermique et climatique. pour la Société : JaTech TM sarl Ce document est la propriété de JaTech TM sarl protégé par les articles L111-1 du code de la propriété intellectuelle et suivants. Informations disponibles sur : - documents - mentions légales.

2 Accélérateur : 1 Dans les anciennes installations de chauffage à eau chaude, l eau circulait lentement par thermosiphon. Aujourd hui, le mouvement de l eau est accéléré grâce à une pompe. On appelle ces pompes des accélérateurs ou circulateurs. Aéraulique : (circuit ou équipement) Terme technique qualifiant une installation destinée au traitement ou au transfert de l air. Aérotherme : Appareil de chauffage comprenant un ventilateur et une batterie d eau chaude, très utile pour chauffer de gros volumes (usines, dépôts, etc...). Ventilateur + Batterie d eau chaude Traitement magnétique G Aquastat : C est un dispositif de contrôle de la température de l eau: «lorsque l eau est assez chaude, l aquastat arrête la chaudière». COUPE SIMPLIFIÉE D UN AQUASTAT : Circuit électrique de la chaudière EAU Bar : Unité de pression, pression exercée par une force de 1 DaN sur une surface de 1 cm². 1 bar 1 kg/cm² 10 m de colonne d'eau.

3 Batterie d eau chaude : 2 Échangeur de chaleur constitué par un tube métallique muni d ailettes dans lequel circule le fluide destiné à réchauffer l air. Batterie électrique : Élément de chauffage constitué par un tube métallique muni d ailettes dans lequel est logé, sous isolant, une résistance électrique. Bilame : Ensemble constitué par 2 rubans de métal ayant des coefficients de dilatation très différents. Le changement de température provoque une grande déformation de cet ensemble qui déclenche un signal électrique ou mécanique. Coef. Dilatation faible Organe de commande Coef. Dilatation importante Boîtier de sécurité : Élément essentiel qui contrôle et qui gère le cycle de fonctionnement du brûleur. (Prévention, pré allumage, contrôle de la flamme, sécurité). Bouclage d eau chaude sanitaire : Permet d obtenir de l eau chaude rapidement aux appareils sanitaires. Economie d eau et d énergie. (voir schéma page 19) Bouteille de découplage : Permet plusieurs fonctions dans une installation de chauffage: Séparer le circuit primaire du circuit secondaire en un point neutre. Répartir la chaleur dans les différents circuits. Décanter et désambouer. Dégazer. Si le débit de P2 > P1 fonctionnement en mélange. Si le débit de P2 < P1 fonctionnement en répartition (appelé «casse pression»). (Voir schéma page suivante).

4 3 P2 Radiateur Chaudière P1 Circuit primaire Anti-boue et bactérie JaTech Circuit secondaire Brûleur : Organe qui développe une flamme à partir d un mélange (combustible + comburant + étincelle). Il assure la source de chaleur. Générateur Traitement combustible JaTech By-pass : Permet de dériver un circuit dans le but de modifier le refoulement et l aspiration d une pompe, de façon à obtenir plusieurs courbes de fonctionnement, ou de remplacer des éléments d une installation (pompe, filtre,...). Traitement magnétique

5 4 Calorie : C est l ancienne unité de calcul de quantité, de chaleur. Une calorie est la quantité de chaleur nécessaire pour élever la température de un gramme d eau de 1 C grammes d eau à 0 C 0 C calories ou 100 kcal = 1000 grammes d eau à 100 C 100 C Chaleur : Phénomène physique par lequel la température s élève. 0 C 100 C Montée en température Changement d état 100 C Son unité est le joule. Autrefois, c était la calorie.

6 Chaleur latente : 5 Quantité de chaleur nécessaire pour transformer un corps liquide à température constante, en état gazeux. 539 kcal/kg 625 Wh chaleur 1 kg d eau à 100 C 1 kg de vapeur à 100 C Chaleur massique : quantité de chaleur nécessaire pour élever un corps d un kilogramme de 1 degré Celsius (exemple pour l eau: Cm = 1 kcal/kg./ C ou 1,16 Wh/kg./ C). Chaleur sensible : quantité de chaleur nécessaire pour élever la température d un corps sans changement d état. Quantité de chaleur = 60 kcal ou 70 Wh 1 kg d eau à 20 C 1 kg d eau à 80 C Chaudière : Elle constitue le générateur de chaleur.

7 Chauffage électrique intégré : 6 Chauffage utilisant la puissance électrique dont la conception est liée à l isolation thermique et éventuellement à un système de ventilation mécanique contrôlée Chauffage urbain : Système de distribution de vapeur basse pression utilisant la chaleur latente. Circuit primaire : Partie du circuit comprenant la chaudière. Circuit secondaire : Partie du circuit comprenant les surfaces de chauffe. Circulateur : (voir accélérateur). Conduction : Transmission de la chaleur par agitation moléculaire. Les matériaux conduisant la chaleur sont les mêmes que ceux conduisant l électricité. Convection : Mouvement des fluides provoqué par leur différence de température Clapet anti-retour : Autorise la circulation d un fluide dans un seul sens. Contrôleur de débit : (flow-switch) Elément électrique permettant la mise en service d une installation si le fluide est en circulation. Contrôleur de pression : (pressostat) Sonde signalant un changement de pression. Convecteur : Surface de chauffe. Corps de chauffe utilisant la convection.

8 Coup de bélier : 7 Provoqué par l arrêt brutal dans une canalisation, d un liquide en mouvement (Les DTU limitent les vitesses de circulation afin d atténuer le phénomène), la plupart des installations sont équipées d anti-coup de bélier. Crépine : Filtre placé à l entrée d un tuyau d aspiration qui est le plus souvent équipé d un clapet anti-retour pour éviter son désamorçage. Dégazeur : (séparateur d air) Permet de séparer l air de l eau contenu dans une installation. Il doit être surmonté d un purgeur automatique. Densité : Nombre qui définit le rapport de la masse d un volume d un liquide, à celle d un même volume d eau. Détection de flamme : Cellule photo résistante : Placée dans le canon du brûleur fioul, elle contrôle la flamme et sa résistance varie avec la luminosité. Contrôle ionisation : Sonde placée au coeur d une flamme gaz, elle contrôle la qualité de la combustion en mesurant la conductibilité électrique de la flamme. Cellule UV : Contrôle la présence de flamme en mesurant les rayons ultraviolets. Cette cellule est utilisée sur les brûleurs à flamme bleue. Détendeur : (régulateur de pression) Permet de réduire la pression d un réseau (en amont) à la pression souhaitée dans une installation (en aval). Déperditions : (calorifiques) Représentent les pertes de chaleur à vaincre pour chauffer un local. Ces déperditions varient en fonction de la conductibilité des matériaux utilisés.

9 Dilatation : 8 Augmentation du volume d'un corps sous l'action de la chaleur. Exemple: Allongement réel pour des tuyauteries de 5m et pour une élévation de température de 0 à 100 C (voir graphique page suivante). EAU : + 4% DILATATION ACIER CUIVRE PLOMB PLOMB ZINC PVC P.E Disconnecteur : Permet de séparer le circuit chauffage du circuit eau sanitaire, du réseau public au réseau privé. Rendu obligatoire dans toutes les installations. Réseau Amont P1 Réseau Aval P2 Vidange si P1 < P2

10 9 Échangeur : Appareil à double circuits séparés qui permet à partir d un fluide primaire de réchauffer ou refroidir un fluide secondaire (échangeur à plaques, à serpentin, à bouteille...). Expansion : Voir Vase d'expansion Fluide caloporteur : Communément utilisé pour désigner un fluide véhiculant de la chaleur. Force : Cause capable de modifier la forme ou la vitesse d'un corps d une masse d 1 kg. 1 Newton est la force nécessaire pour accélérer la vitesse d une masse d 1 kg.de 1 m/s toutes les secondes. 1 kg = 9,81 Newton 1 Deca newton (DaN) Générateur : Appareil produisant de la chaleur à partir d une combustion ou d une énergie électrique (exemple: chaudière). Gicleur : Organe essentiel d un brûleur fioul. Il calibre le débit du combustible en adéquation avec la chaudière. Il permet d obtenir un angle de pulvérisation désiré (30, 45, 60...). Il répartit les gouttelettes de fioul à l'intérieur du cône de pulvérisation (longueur de la flamme). Groupe de sécurité : Organe de sécurité qui regroupe plusieurs fonctions : - Robinet d arrêt - Clapet anti-retour - Soupape de sécurité Joule : Le joule est la quantité de travail qu'il faut fournir pour soulever un poids de 1N (# 100g) de 1m 1 cal = 4,18 joule

11 kwh : 10 Pour facturer nos consommations aujourd'hui, nous utilisons une unité d'énergie le kwh, c'est à dire l'énergie que donne un appareil d'une puissance d'1 kilo Watt pendant 1 heure. Manomètre : Permet de mesurer la pression (hauteur manométrique) d une installation. Masse volumique : Représente le rapport de la masse d un corps par son volume. Modérateur de tirage : Placé sur la conduite de cheminée en sortie de chaudière, il permet de régler le tirage. Nourrice : (clarinette) Collecteur qui permet d alimenter plusieurs circuits de chauffage ou de sanitaire. Traitement magnétique JaTech Optimiseur : Ce calculateur électronique permet de démarrer la chaufferie à une heure choisie en fonction de la vitesse à laquelle se refroidit l'installation après l'arrêt du chauffage. Ce paramètre est donné par une sonde. C'est cette vitesse de refroidissement qui va décider à quelle heure le chauffage va démarrer pour que les locaux soient en température à l'heure choisie.

12 11 Pertes de charge : Lorsqu un fluide circule, il se créé des frottements : Entre les molécules du fluide Contre la paroi du tuyau Ces frottements entraînent une perte d énergie cinétique au profit : d énergie calorifique ( échauffement ) d énergie acoustique ( bruit ) En pratique cela se traduit par une perte de pression que l on appelle perte de charge. (Voir shéma page suivante). PERTE DE CHARGE: 3 bars 2,9 bars Débit nul Vitesse nulle Frottements nuls Perte de charge nulle Débit faible Vitesse faible Frottements faibles Perte de charge faible La perte de charge augmente beaucoup quand le débit augmente. 2 bars Débit important Vitesse importante Frottements très importants Perte de charge très importante PH Potentiel Hydrogène : Mesure l acidité d un liquide: Si le PH < 7, la solution est acide Si le PH = 7, la solution est neutre Si le PH > 7, la solution est basique

13 12 Plancher chauffant : Système de chauffage à basse température très performant constitué de tubes noyés dans une dalle en béton. Traitement anti-boue 1 J0 sur 1 circuit pour 100m2. Point de rosée : Température à laquelle la vapeur d eau contenue dans les gaz de combustion (ou dans l air) va se condenser en eau (pour le fioul et le gaz = 55 C). Dans le cas d un combustible contenant du soufre, une réaction chimique rend ces gouttelettes très agressives (destruction du générateur ou du conduit des gaz brûlés). Pont thermique : Partie de la structure d'une paroi dans laquelle les déperditions calorifiques sont plus importantes. Exemple: Poutre, IPN, ferrures. Un pont thermique peut provoquer une importante condensation. Pouvoir calorifique : Le pouvoir calorifique d un combustible est la quantité de chaleur produite par la combustion. Il s exprime en PCS ou en PCI. Pouvoir calorifique inférieur PCI : Le PCI est la quantité de chaleur dégagée par la combustion complète sans la chaleur d évaporation et la vapeur d eau. Pouvoir calorifique supérieur PCS : Le PCS est la quantité de chaleur dégagée par la combustion complète y compris la chaleur d évaporation contenue dans la vapeur d eau. Dans la pratique, le PCI sera toujours utilisé. Quelques valeurs en kw h : PCS PCI Fioul domestique 12,8 kwh/kg 12 kwh/kg Gaz Naturel 11,3 kwh/m 3 10,2 kwh/m 3 Propane 27,589 kwh/m 3 25,479 kwh/m 3 Butane 37,22 kwh/m 3 34,33 kwh/m 3 Presse-étoupe : Constitué de différents éléments (tresse, téflon, joint torique). Il assure l étanchéité entre une partie en rotation et une partie fixe (Robinetterie, Pompes...).

14 13 Pression : Rapport d une force sur une surface donnée. La pression s exprime le plus souvent en bar la pression qu exerce 1 kg sur 1 cm². Puissance : C est une énergie par unité de temps, exprimée le plus souvent en kw. 1 kw = puissance nécessaire pour élever d un mètre une masse de 100 kg en 1 seconde Purgeur : Appareil destiné à éliminer l air d un circuit de chauffage. Radiateur : Corps de chauffe = Surface de chauffage, fonctionne par rayonnement et convection. Réchauffeur : (Brevet INPI Rudy Laurès N ) Élément chauffant monté sur la ligne du gicleur d un brûleur fioul. Celui-ci ne peut démarrer qui si le fioul a atteint une certaine température (environ 75 C). Il agit comme un régulateur de viscosité, améliore la combustion et limite les imbrûlés. 8 à 10% d économie de combustible. Régulation : C'est un système qui permet de façon automatique d'obtenir une température choisie en fonction d'un certain nombre de paramètres. Régulation en fonction de la température extérieure : Elle permet de faire varier la température de l'eau qui circule dans le radiateur en fonction de la température extérieure. Température extérieure Température de l'eau dans les radiateurs

15 14 Rendement d une chaudière : Les chaudières sont alimentées par un combustible qui est susceptible de fournir par combustion une quantité précise de chaleur. En fait, seulement une partie de cette chaleur disponible sera transmise à l eau du circuit de chauffage, le complément sera perdu notamment par la cheminée. Nc = Quantité de chaleur transmise à l eau Quantité de chaleur fournie par la combustion Robinet thermostatique : Permet en fonction d une température définie, de réguler la température de chaque radiateur. Le montage de robinets thermostatiques doit s associer à une soupape de décharge. Sondes : Appareils qui indiquent une température à un endroit précis (sonde extérieure, intérieure, de départ, de retour). A l inverse des thermostats, elles ne comportent pas d organe mécanique mais seulement un élément sensible dont la résistance électrique varie avec la température contrôlée. Soupape de sécurité : Appareil assurant l évacuation d un fluide en surpression. Dans les installations de chauffage, la plupart des soupapes s ouvrent au delà d une pression de 3 bars. La soupape doit être montée sur la chaudière, sans organe de coupure et raccordée en vidange (DTU). Soupape de décharge : Permet de maintenir un débit constant à la pompe de circulation, quel que soit le débit dans les surfaces de chauffe. Soupape de décharge Traitement magnétique E G

16 15 Surpresseur : Pompe équipée d un vase sous pression d azote permettant d augmenter la pression et le débit d utilisation. Té de réglage : Robinetterie montée sur le retour du radiateur qui permet de régler son débit, afin d équilibrer le circuit de chauffage et permet également d isoler le radiateur pour permettre son entretien ou son remplacement. Température : Unité par laquelle on mesure la chaleur. Lorsque l'on chauffe un corps, il monte en température ou il change d'état. La montée en température correspond à une agitation de plus en plus grande des molécules. Thermosiphon : Chauffage à circulation naturelle, utilise la variation de la masse volumétrique de l eau chaude, inversement proportionnelle à sa température. Ce type de chauffage est tombé en désuétude, sauf encore pour quelques anciennes installations. E A 70 C B 50 C Si la pression en B est supérieure à la pression en A, il y a circulation. Cette différence de pression s appelle: la charge Hydromotrice. Thermostat : Appareil contrôlant la température de l air. Thermostat à anticipation : Thermostat muni d une résistance à l intérieur qui anticipe l inertie de l installation.

17 16 Titre Hydrotimétrique : (T.H) Indique la dureté de l eau en concentration de calcium (calcaire) qui est exprimé en TH. 1 TH = 10 mg de calcaire dans 1 litre d eau. 0 à 5 TH = eau douce 5 à 15 TH = eau moyennement dure 15 à 25 TH = eau dure > 25 TH = eau très dure Thermocouples : Constitués de 2 métaux différents: carbone - carborandium (2000 C) chromel - alumel (2000 C) cuivre - constantant (700 C) platine - platine rhodié (1400 C) Le signal électrique est créé par la différence de températures des 2 soudures. Son utilisation la plus fréquente est celle du contrôle de la flamme. Lorsque la flamme disparaît, la température chute et le thermocouple commande la fermeture de l électrovanne, le débit est alors stoppé. (Voir shéma page suivante). THERMOCOUPLE G Alumel Alumel Chromel Soudure 1 Soudure 2 Vacuomètre : Manomètre qui indique la dépression, sur l aspiration de la pompe d un brûleur, et qui permet de contrôler si la canalisation d aspiration est bien dimensionné ou obstruée (- 0,4 bar maxi soit 4 m.c.e.). Au delà risque de cavitation de la pompe.

18 Vanne 3 voies : 17 Permet de réguler le débit ou la température dans un émetteur (suivant le montage). Montage en mélange Montage en décharge Montage en répartition Montage en décharge inversé régulation de la température de l émetteur régulation du débit dans l émetteur Vanne 4 voies : Permet de réguler la température des émetteurs en conservant un débit constant et de recycler sur la chaudière par thermosiphon une partie du fluide. H

19 Vase d expansion : (sous azote ou ouvert) 18 Permet d absorber la dilatation du volume d eau dû à l élévation de la température. Le vase sous azote est associé à une soupape de sécurité. Lorsqu'il est sous pression (d'azote), sa pression à froid doit être légèrement supérieure à la hauteur manométrique de l'installation (+ 0,5 bar). Exemple: Immeuble de 15m Pression à froid: 2 bar Son volume sera proportionnelle à la contenance en eau de l'installation, ce qui est souvent fastidieux à calculer. Un calcul approximatif donne 1L/kW. Les DTU précisent: Volume Utile (VU) = 6% de la capacité de l installation. Volume Total (VT) = VU + 1/3. VASE FERME 1 E Installation Pleine froide P 2 Installation En chauffe G 3 Installation en surchauffe Soupape ouverte Ventilation mécanique contrôlée : (VMC) Système intégré de ventilation qui permet le renouvellement d air. Ventilo-convecteur : Appareil destiné à modifier la température de l air qui le traverse ; l écoulement de l air est assuré par un ventilateur. L appareil est raccordé à une production centralisée ( Froid, Chaud, Froid et chaud ).

20 Venturi : 19 Effet provoquant une aspiration par augmentation de la vitesse du fluide en changeant la section d une canalisation. 3D 5D Watt : C'est la puissance créée par une énergie de 1 joule par seconde Joule 1 W = s Un radiateur de 1000 W est capable de fournir 1000 j à chaque seconde. Une chaudière de 500 kw fournit 500 kj à chaque seconde. L'ancienne unité était la kcal/h, c'est à dire, une énergie de 1 kcal toutes les heures j 4180 j 1 kcal/h = = = 1,16 W h 3600 s Un radiateur de 2000 W donne 1724 kcal/h. une chaudière de W donne kcal/h. Schéma de principe d un bouclage d eau chaude (voir bouclage page 2) Départ d eau chaude sanitaire Nourrice ECS Appareils sanitaire G Tube de bouclage Traitement Anti-calcaire Clapet anti-retour Pompe de bouclage Traitement Anti-bactéries Arrivée eau froide

21 UNE INSTALLATION SCHEMATISEE 20 LISTE DES SYMBOLES UTILISES 1) chaudière 16) fil électrique = trait fin 2) chaudière à condensation 17) vanne 4 voies 3) pompe 18) 4) R régulateur 19) ballon d eau chaude sanitaire sonde de température extérieur ou intérieur 5) aquastat - pressostat - etc 20) T.A thermostat d ambiance 6) sonde de température de l eau 21) brûleur 7) robinet thermostatique 22) clapet anti retour 8) soupape de sécurité 23) T sonde thermostatique 9) vanne de maintien de pression différentielle 24) filtre 10) radiateur 25) thermomètre 11) robinet de réglage de débit 26) manomètre 12) robinet de sectionnement 27) purgeur 13) vase d expansion 28) vanne trois voies (V3V) motorisée 14) disconnecteur 29) vanne de réglage de débit 15) compteur 30) batterie d eau chaude 31) batterie électrique

22 Depuis le 1er janvier 1978, la calorie n est plus une unité légale. 21 La joule (J) est la seule unité légale d énergie (emploi peu commode unité trop petite). L unité de puissance est le watt (1 W = 1 J/s). La pratique conduit à utiliser, car mieux adaptée: I. Une unité de puissance hors système Le kilowatt (kw) II. Une unité d énergie également hors système Le kilowattheure (kwh). Les appareils consommant de l énergie doivent porter une étiquette mentionnant leur puissance ou consommation unitaire en watts ou kilowatts. Ainsi, la consommation effective, exprimée en kwh se trouvera rattachée à la puissance de manière compréhensible et directe. De plus, la thermie (ancienne unité) et le kilowattheure sont de chaleur comparable. 1 kwh vaut 0,86 TH. I vaut tant de Unités dérivées du S.I. Unités hors système interdites Unités hors système autorisées J kj kcal cal th mth fg kwh Wh J kj kcal , , ,163 cal 4,185 4, ,163 1, th 4, , mth , , ,163 fg , , ,163 kwh , Wh ,6 0, , ,86 0,

23 GRANDEURS - UNITES - SYMBOLES 22 GRANDEURS SYMBOLES UNITES NOM SYMBOLE Intensité de courant I ampère A Différence de potentiel ou tension U volt V Résistance électrique R ohm Ω (oméga) Energie ou travail W joule ou wattheure J Wh Puissance P watt W Quantité d électricité Q coulomb C Capacité C farad F Induction magnétique B tesla T Flux d induction magnétique Φ weber Wb Inductance L henry H Réactance X ohm Ω Impédance Z ohm Ω Ce document est la propriété de JaTech TM sarl protégé par les articles L111-1 du code de la propriété intellectuelle et suivants. Informations disponibles sur : documents - mentions légales.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Simplicité et performance : Tant en nouvelles constructions qu'en remplacement La nouvelle gamme de chaudières gaz à condensation Initia Plus a été spécialement

Plus en détail

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI Aquacondens Chaudières murales à condensation AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE PAR BALLON SÉPARÉ 2 MODÈLES MODULANT DE 6 À 25

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

VOTRE PARTENAIRE POUR L EQUIPEMENT DES CHAUFFERIES ET DES SOUS STATIONS

VOTRE PARTENAIRE POUR L EQUIPEMENT DES CHAUFFERIES ET DES SOUS STATIONS VOTRE PARTENAIRE POUR L EQUIPEMENT DES CHAUFFERIES ET DES SOUS STATIONS Réchauffage de l eau d un circuit de chauffage Chaudières gaz à condensation PRESTIGAZ Chaudières gaz basse température EFFIGAZ Echangeurs

Plus en détail

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur 16 pompes à chaleur de 7 à 36 Géothermie CIAT : Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient et caleo une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur Nouveau design Haute température pour la rénovation

Plus en détail

Centre de Développement des Energies Renouvelables Caractéristiques techniques des Chauffe-eau eau solaires M. Mohamed El Haouari Directeur du Développement et de la Planification Rappels de thermique

Plus en détail

UNE FABRICATION SCANDINAVE

UNE FABRICATION SCANDINAVE STOCKAGE D ENERGIE Hydro-accumulateur Série S Ballon tampon sans ballon ECS(O) Ballon tampon avec ballon ECS(B) Ballon tampon avec ballon ECS et échangeur solaire(bs) 500/750 (O) 500/750 (B) 500/750 (BS)

Plus en détail

Besoin en puissance d une chaufferie

Besoin en puissance d une chaufferie Besoin en puissance d une chaufferie Le surdimensionnement fréquent des anciennes chaufferies trouve son origine dans le fait que les chauffagistes ou les bureaux d'étude avaient pour habitude de prendre

Plus en détail

2 Trucs et Astuces 2

2 Trucs et Astuces 2 Trucs et Astuces 2 2 Le chauffe-eau solaire 1.Les capteurs 2.Les circuits solaires 3.Le circuit sanitaire 4.Les systèmes d appoint 5.Fiches synthèse 6.Bon à savoir Trucs et Astuces 3 1 Les capteurs Trucs

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind made in Belgium With the future in mind HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC Chaudière au gaz à condensation, à fonction double HeatMaster TC à condensation pour le chauffage central HeatMaster

Plus en détail

Manuel de schémas THE FUTURE OF ENERGY. www.sonnenkraft.com

Manuel de schémas THE FUTURE OF ENERGY. www.sonnenkraft.com anuel de schémas THE FUTURE OF ENERGY www.sonnenkraft.com Remarque : Ce manuel de schémas (version n 080108-S-FR) annule et remplace les versions antérieures. 2 THE FUTURE OF ENERGY Version n : 080108-S-FR

Plus en détail

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Chaudières et chaufferies fioul basse température 2 Chaudières et chaufferies fioul basse température Olio 1500 F. La qualité et la robustesse au meilleur prix. Les chaudières

Plus en détail

Chaleur bienveillante

Chaleur bienveillante C 256-01 made in Italy Groupe thermique à condensation combiné avec ballon accumulateur et solaire Chaleur bienveillante FR Groupe thermique à condensation combiné avec ballon accumulateur PERFORMANCES

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE Condensol Chaudière sol gaz à condensation CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE 3 MODÈLES DE 24, 28 ET 34 KW CHAUFFAGE AVEC EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE VERSION VENTOUSE/CHEMINÉE* CONDENSATION GARANTIE 3 ANS *

Plus en détail

Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que dois-je savoir?

Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que dois-je savoir? COURS-RESSOURCES Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que Objectifs : / 1 A. Les besoins en eau chaude sanitaire La production d'eau chaude est consommatrice en énergie. Dans les pays occidentaux,

Plus en détail

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X

>> Compacte et légère >> Installation rapide et simple >> Maintenance aisée. << project.dedietrich-thermique.fr >> Le Confort Durable PMC-X SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ PMC-X CHAUDIÈRE MURALE GAZ À CONDENSATION MICRO-ACCUMULÉE PROJECT L essentiel de la condensation >> Compacte et légère >> Installation rapide et simple

Plus en détail

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION LE CHAUFFAGE CENRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULAION Descriptif de la technologie L association d une chaudière turbo bois et d un ballon d hydroaccumulation est aujourd hui le meilleur système de chauffage

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12 1 Synoptique de principe Chaufferie 8 7 5 2 6 3 4 Durée : 4h Coefficient : 3 Page 2 / 12 Plan d implantation Conduits de ventilation et de chauffage. Durée

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

cubefrance www.cubefrance.fr

cubefrance www.cubefrance.fr cubefrance www.cubefrance.fr Pourquoi investir dans un chauffe-eau solaire? Pour réduire son empreinte carbone sur la planète et contribuer à limiter les conséquences du changement climatique Pour se préparer

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr.

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr. Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole 01/10/2014 www.udppc.asso.fr Page 1 sur 11 ÉTUDE DE L EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE DE QUELQUES DISPOSITIFS

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE Les solutions solaires pour l Eau Chaude Sanitaire ou le Chauffage ficie z d'u Auréa n it Crédpôt d'imn la loi deueur Béné Solar Keymark N 011-7S841 F Chauffe-Eau Solaire selo s en vig ce finan Système

Plus en détail

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE L ORIGINE C est dans les pays où il fait froid que l on sait mieux qu ailleurs produire et conserver la chaleur. Depuis plus de vingt ans

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol :

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Page : 1 de 6 Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Référence article 058.01.250: VX18 Référence article 058.01.251: VX20 Référence article 058.01.252: VX30 Chaudière spéciale à gazéification

Plus en détail

CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL

CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL CATALOGUE DE VENTE 2014-2015 SOLUTIONS DE REGULATION ET CHAUFFAGE SOL Robinetterie de sécurité Sécurité et économies d eau COMAP offre une gamme d équipements de sécurité et de protection de la distribution

Plus en détail

NOTICE D'INSTALLATION, DE MISE

NOTICE D'INSTALLATION, DE MISE 8908908902890256 8908908902890256 8908908902890256 NOTICE D'INSTLLTION, DE MISE EN SERVICE ET D'ENTRETIEN Optitherm 6.25/6.5 C Optitherm 5.25/6.25/6.5 B Tableau de commande 2 EXIGENCES RÉGLEMENTIRES ET

Plus en détail

Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur

Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur Table des Matières A. Utilisations de la vapeur et terminologie Chaleur latente,chaleur sensible La boucle vapeur Le prix de la vapeur B. Optimisation de

Plus en détail

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014.

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Soltherm 2014 Annexe technique à partir du 1 er juin 2014 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Ce document doit être complété et signé par

Plus en détail

Condens 5000 W Maxx Chaudière murale gaz à condensation. Chaudière chauffage seul.

Condens 5000 W Maxx Chaudière murale gaz à condensation. Chaudière chauffage seul. Chaudière murale gaz à condensation. Chaudière chauffage seul. WBC 6H R N WBC 98H R N Chauffage seul Les points forts 100 kw sur une surface minimum avec une largeur de cm Idéale pour les petits et grands

Plus en détail

Chauffage à eau chaude sous pression

Chauffage à eau chaude sous pression Chauffage à eau chaude sous pression par René NARJOT Ingénieur de l École Centrale des Arts et Manufactures 1. Généralités... B 2 425-2 1.1 Domaine d utilisation de l eau chaude sous pression... 2 1.2

Plus en détail

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens Chaudière Hybride CONDENSATION GAZ AVEC CHAUFFE- EAU-SOLAIRE INTÉGRÉ www.marque-nf.com CIRCUIT SOLAIRE FONCTIONNANT EN AUTOVIDANGE PRÉPARATEUR SOLAIRE EN INOX CAPTEUR SOLAIRE - DRAIN L innovation qui a

Plus en détail

Quinta 25/30s et 28/35c

Quinta 25/30s et 28/35c Fiche produit Quinta 25/30s et 28/35c Quinta 25/30s et 28/35c Chaudière murale à condensation Avec ou sans production ECS intégrée Quinta 25/30s et 28/35c Remeha Quinta 25/30s et 28/35c Les Remeha Quinta

Plus en détail

Soltherm Personnes morales

Soltherm Personnes morales Soltherm Personnes morales Annexe technique Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er janvier 2015 ou dans des maisons unifamiliales/appartements dont la déclaration

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse de l installation Rue : N :. Code Postal : Commune : Age du bâtiment : - plus de 5 ans - moins de 5 ans 2. 2. Coordonnées de l installateur agréé 1

Plus en détail

Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING. Guide du monteur

Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING. Guide du monteur Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING Guide du monteur Contenu Page Comment monter son installation?...3 Procédé...3 Planification...3 Positionnement des

Plus en détail

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois Instructions de pose Solarfuture SARL El Castell 66320 Joch. France www.solarfuture.org Tel. 09 74 777 957 Solarfuture. MANUAL ECOHEAT Nov. 2013. V.1.

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. DE KORSAK Jérôme FOUCHER Romain Page 1

LE CHAUFFAGE. DE KORSAK Jérôme FOUCHER Romain Page 1 LE CHAUFFAGE FOUCHER Romain Page 1 SOMMAIRE 1. ANALYSE FONCTIONNELLE 2. NORMALISATION 3. CONCEPTION DU LOT ET COUPES TECHNOLOGIQUES 4. DIMENSIONNEMENT 5. PLANNIFICATION PAR RAPPORT AUX AUTRES LOTS 6. PLAN

Plus en détail

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw Guide de la mesure pour chaudières de 4 à 400 kw Selon le nouvel arrêté du 15/09/2009 nous mettons à votre disposition : les attestations au format PDF - Dans les mallettes des analyseurs de combustion

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE

FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE EPA Environnement Peinture et Application ÉTUVES POUR SÉCHAGE CUISSON PEINTURE OU POUDRE AVEC ÉCHANGEUR FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE 200 C 95 C 0 à 95 C pour peinture liquide / colle 0 à 200 C pour peinture

Plus en détail

Le chauffage de piscines www.psa-zodiac.com

Le chauffage de piscines www.psa-zodiac.com Réchauffeurs, échangeurs, chaudières Le chauffage de piscines www.psa-zodiac.com Réchauffeurs électriques Application : Chauffage des piscines plein air, intérieures ou spas. Principe de fonctionnement

Plus en détail

Fiche technique. Vannes thermostatiques à eau de refroidissement Type AVTA. Septembre 2002 DKACV.PD.500.A4.04 520B1429

Fiche technique. Vannes thermostatiques à eau de refroidissement Type AVTA. Septembre 2002 DKACV.PD.500.A4.04 520B1429 Fiche technique Vannes thermostatiques à eau de refroidissement Septembre 2002 DKACV.PD.500.A4.04 520B1429 Table des matières Page Introduction... 3 Caractéristiques techniques... 3 AVTA pour fluides neutres...

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Annexe au formulaire de demande de prime 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse Adresse de l installation Rue : N : Code Postal : Commune

Plus en détail

Installateur chauffage-sanitaire

Installateur chauffage-sanitaire Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Détail du programme

Plus en détail

ENERGIS. CHAUDIÈRE ÉLECTRIQUE - EAU CHAUDE DE CHAUFFAGE 36 À 1 400 kw

ENERGIS. CHAUDIÈRE ÉLECTRIQUE - EAU CHAUDE DE CHAUFFAGE 36 À 1 400 kw NRGIS HUIÈR ÉLTRIQU - U HU HUFFG À 00 kw Souples d utilisation, fiables et performantes, les chaudières électriques eau chaude LZ NRGIS trouvent leurs applications dans de nombreux domaines. n fonctionnement

Plus en détail

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES Durée : 6 jours Public : Plombiers, Electriciens, Chauffagistes Pré-requis : avoir suivi une formation climatisation

Plus en détail

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 FR Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 Sommaire 1 Introduction...4 1.1 Symboles utilisés...4 1.1.1 Symboles utilisés dans la notice...4 1.1.2

Plus en détail

VERSION 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé les travaux

VERSION 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé les travaux VERSION 2011 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt du 1 er janvier 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

Chambre de Métiers et de l Artisanat de Seine Saint Denis Gammes de maintenance PRESENTATION

Chambre de Métiers et de l Artisanat de Seine Saint Denis Gammes de maintenance PRESENTATION PRESENTATION Le présent document indique les prestations de maintenance préventive minimales à effectuer sur les équipements suivants : Chaudière Réseau d'alimentation en gaz Compteur d'énergie Sonde de

Plus en détail

SyScroll 20-30 Air EVO Pompes à chaleur réversibles

SyScroll 20-30 Air EVO Pompes à chaleur réversibles Compresseur croll Inverter Fluide Frigorigène R410a ycroll 20-30 ir EVO Pompes à chaleur réversibles De 20.0 à 34.0 kw De 20.0 à 35.0 kw 1 ycroll 20-30 ir EVO Les unités ycroll 20-30 ir EVO sont des pompes

Plus en détail

Générateur d air chaud Série BW TE

Générateur d air chaud Série BW TE gønørateur_d_air_chaud.qxd 05/02/2004 10:53 Page 1 Générateur d air chaud Série BW TE gønørateur_d_air_chaud.qxd 05/02/2004 10:53 Page 2 gønørateur_d_air_chaud.qxd 05/02/2004 10:53 Page 3 SOMMAIRE Conformité

Plus en détail

Votre revendeur CHAPPÉE

Votre revendeur CHAPPÉE 1, avenue Charles-Floquet 1 Le Blanc-Mesnil cedex - France Téléphone : 01 1 00 Télécopie : 01 1 www.chappee.com BAXI S.A. au capital de 21 0 R.C.S Bobigny B 02 01 - A.P.E 22 D Votre revendeur CHAPPÉE Ce

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H

Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H Ce document constitue une annexe technique au formulaire de demande de prime. Il doit être rempli par l entrepreneur

Plus en détail

L'INTERPRÉTATION DE L'ATTESTATION DE CONTRÔLE D'UNE CHAUDIÈRE

L'INTERPRÉTATION DE L'ATTESTATION DE CONTRÔLE D'UNE CHAUDIÈRE L'INTERPRÉTATION DE L'ATTESTATION DE CONTRÔLE D'UNE CHAUDIÈRE Dernière révision du document : janvier 2013 CONTEXTE En Wallonie, une nouvelle réglementation est d application depuis le 29 mai 2009 1 et

Plus en détail

GVS C 28-1HN / GVM C 26-1HN / GVM C 30-1HN 6 720 610 956-00.2O. Notice d emploi Chaudière gaz à condensation

GVS C 28-1HN / GVM C 26-1HN / GVM C 30-1HN 6 720 610 956-00.2O. Notice d emploi Chaudière gaz à condensation GVS C 28-1HN / GVM C 26-1HN / GVM C 30-1HN 6 720 610 956-00.2O Notice d emploi Chaudière gaz à condensation Modèles et brevets déposés Réf. : OSW Table des matières Table des matières Mesures de sécurité

Plus en détail

Energie solaire www.euroclima.fr

Energie solaire www.euroclima.fr Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Energie solaire www.euroclima.fr E U R O C L i M A Un système complet La clé de l efficience solaire réside dans l association et l optimisation des

Plus en détail

UNIMIX un système de réglage compact et universel pour le chauffage par le sol. member of

UNIMIX un système de réglage compact et universel pour le chauffage par le sol. member of UNIMIX un système de réglage compact et universel pour le chauffage par le sol member of UNIMIX UNIMIX EST UN SYSTÈME DE RÉGLAGE COMPACT ET UNIVERSEL POUR LE CHAUFFAGE PAR LE SOL QUI FONCTIONNE SUR LE

Plus en détail

Fonction Publique Territoriale

Fonction Publique Territoriale Fonction Publique Territoriale CONCOURS D'ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2EME CLASSE DES ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT SPECIALITE: INSTALLATIONS ELECTRIQUES SANITAIRES ET THERMIQUES MERCREDI

Plus en détail

Guide du monteur Thermostats

Guide du monteur Thermostats Refrigeration and Air Conditioning Controls Guide du monteur R E F R I G E R A T I O N A N D A I R C O N D I T I O N I N G Contenu Page Montage... 3 Thermostat KP avec sonde d ambiance... 4 Thermostat

Plus en détail

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Objectifs : - Savoir que : o Le watt (W) est l unité de puissance o Le joule (J) est l unité de l énergie o L intensité du courant électrique

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

Formation L énergie. dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement AUDIT INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE. Jonathan MATTHEWS ICEDD

Formation L énergie. dans les bâtiments durables. Bruxelles Environnement AUDIT INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE. Jonathan MATTHEWS ICEDD Formation L énergie dans les bâtiments durables Bruxelles Environnement AUDIT INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE Jonathan MATTHEWS ICEDD Objectifs de la présentation Identifier les principaux manquements dans

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

Novation Solar 330 homologation solarkeymark des capteurs

Novation Solar 330 homologation solarkeymark des capteurs Novation Solar 0 arantie a ns arantie 5a ns homologation solarkeymark des capteurs Capteur & Chauffe eau solaire Corps de chauffe & ballon CAUDÈRE SOLARE YBRDE CONDENSATON (SOLARE-FOUL) CREDT D POT * Eligible

Plus en détail

Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel. Guide pratique

Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel. Guide pratique Saisie et optimisation des réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire en résidentiel Guide pratique RT 2012 La polyvalence du système de chauffage à eau chaude Le système de chauffage

Plus en détail

Entretien annuel des chaudières fioul de 4 à 400 kw Fiche technique

Entretien annuel des chaudières fioul de 4 à 400 kw Fiche technique Entretien annuel des chaudières fioul de 4 à 400 kw Fiche technique Edition décembre 2009 sommaire La règlementation p.1 L entretien étape par étape p.2 L évaluation du rendement de la chaudière et des

Plus en détail

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation 300028223-001-03

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation 300028223-001-03 FR Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL Notice d utilisation 300028223-001-03 Sommaire 1 Consignes de sécurité et recommandations...4 1.1 Consignes de sécurité...4 1.2 Recommandations...4

Plus en détail

Variantes du cycle à compression de vapeur

Variantes du cycle à compression de vapeur Variantes du cycle à compression de vapeur Froid indirect : circuit à frigoporteur Cycle mono étagé et alimentation par regorgement Cycle bi-étagé en cascade Froid direct et froid indirect Froid direct

Plus en détail

Devis type pour l installation d une pompe à chaleur

Devis type pour l installation d une pompe à chaleur Devis type pour l installation d une pompe à chaleur Ce document a pour but de faciliter l'analyse des propositions techniques de l'installateur. HESPUL ne peut être tenue pour responsable de la qualité

Plus en détail

Ballons. et bouteilles. ballons

Ballons. et bouteilles. ballons Ballons Bouteilles de mélange / Ballons tampon... 26 à 27 Ballons : - Stockeurs chauffage... 28 - Stockeurs & échangeur E.C.S.... 29 à 30 - Stockeurs E.C.S... 3 Résistances et réchauffeurs... 32 Bouteilles

Plus en détail

Préchauffage et réchauffage

Préchauffage et réchauffage Accessoires Préchauffage et réchauffage Page 6 Préchauffage et réchauffage Batterie hors-gel FSH 00 00 500 Ø 60 0 e boîtier du filtre de l'air extérieur FSH (FSH = batterie hors gel) sert à protéger l'échangeur

Plus en détail

PROFESSIONNEL AN AIRWELL GROUP COMPANY

PROFESSIONNEL AN AIRWELL GROUP COMPANY PAC HT CHAUFFAGE PRODUCTION ECS POMPES À CHALEUR HAUTE TEMPÉRATURE PRODUCTION EAU CHAUDE SANITAIRE PROFESSIONNEL AN AIRWELL GROUP COMPANY PAC HT/ECS Pompes à Chaleur Haute Température et production d Eau

Plus en détail

Utilisation des mitigeurs thermostatiques T.Streiff 01/05/08

Utilisation des mitigeurs thermostatiques T.Streiff 01/05/08 Utilisation des mitigeurs thermostatiques T.Streiff 01/05/08 aractéristiques - Température de consigne réglable manuellement - Les sens des entrées et des sorties doivent être respectés sous peine de non

Plus en détail

THRi. Chaudières gaz condensation murales et sol à modulation permanente. www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT*

THRi. Chaudières gaz condensation murales et sol à modulation permanente. www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT* THRi www.geminox.fr Chaudières gaz condensation murales et sol à modulation permanente CRÉDIT D IMPÔT* SELON LA LOI DE FINANCES EN VIGUEUR * Crédit d impôt sur le prix de la chaudière posée par un professionnel,

Plus en détail

Chauffe-eau thermodynamique. Un gain de temps important et la garantie d un bon fonctionnement

Chauffe-eau thermodynamique. Un gain de temps important et la garantie d un bon fonctionnement Nouvelles énergies Pompe à chaleur PRECY Chauffe-eau thermodynamique Un gain de temps important et la garantie d un bon fonctionnement Un système conçu pour faciliter la vie de l installateur! TOUS NOS

Plus en détail

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT Fiche commerciale Pompes à chaleur Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010 bi-bloc MT INNOVATION 2010 Communiqué de presse Arcoa Nouvelle gamme de pompes à chaleur bi-bloc Des

Plus en détail

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE FICHE EXPLICATIVE SUR LES CHAUDIÈRES

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE FICHE EXPLICATIVE SUR LES CHAUDIÈRES Fiche explicative n FE01 Chaudières à combustible (type basse température àcondensation) Fiches d opérations standardisées concernées: Bâtiments résidentiels : BAR-TH-06 : Chaudière individuelle à condensation

Plus en détail

FLUENDO 11-14 CF E. CHAUFFE-BAINS A GAZ Modèles pour raccordement à un conduit de fumées. Notice d'installation et d'emploi. Sommaire: Description:

FLUENDO 11-14 CF E. CHAUFFE-BAINS A GAZ Modèles pour raccordement à un conduit de fumées. Notice d'installation et d'emploi. Sommaire: Description: FLUENDO 11-1 CF E CHAUFFE-BAINS A GAZ Modèles pour raccordement à un conduit de fumées Notice d'installation et d'emploi Cette notice d'installation et d'emploi est destinée aux appareils installés en

Plus en détail

MESURE DE LA TEMPERATURE

MESURE DE LA TEMPERATURE 145 T2 MESURE DE LA TEMPERATURE I. INTRODUCTION Dans la majorité des phénomènes physiques, la température joue un rôle prépondérant. Pour la mesurer, les moyens les plus couramment utilisés sont : les

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques 8/FR www.caleffi.com Groupes de transfert pour installations solaires Copyright Caleffi Séries 8 9 MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE Fonction Avertissements Gamme de produits Caractéristiques

Plus en détail

Œrtli POWERSUN PERFECTSUN. Économie et écologie

Œrtli POWERSUN PERFECTSUN. Économie et écologie Œrtli POWERSUN Économie et écologie Les chauffe-eau solaires pour la production d eau chaude sanitaire POWERSUN en PER Le soleil est une source d énergie inépuisable qui envoie 1,4 kw/m 2 sur notre planète,

Plus en détail

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF information produit édition 04/2011 Une source de chaleur nouvelle Les nouvelles normes énergétiques BBC (Bâtiment Basse

Plus en détail

Composants pour systèmes solaires

Composants pour systèmes solaires solarorkli Composants pour systèmes solaires Composants pour chauffage et eau chaude sanitaire Composants pour chauffage et eau chaude sanitaire Collecteurs équipements de distribution Robinets thermostatiques

Plus en détail

CAMPING-CAR. La chaleur douce et silencieuse

CAMPING-CAR. La chaleur douce et silencieuse CAMPING-CAR La chaleur douce et silencieuse Une technologie écologique pour votre bienêtre. Le système Alde à eau caloporteuse vous procure un confort inégalé. Au-delà d'une chaleur homogène et silencieuse,

Plus en détail

Professionnels du chauffage

Professionnels du chauffage Professionnels du chauffage CHAUDIÈRE F 24/0 E Chaudière murale gaz micro-accumulée à condensation Au service du confort écologique COMPACITÉ CONFORT ÉCONOMIE LES AVANTAGES Pour qui est faite THEMAPLUS

Plus en détail

INSTRUCTIONS POUR L'INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT AXION

INSTRUCTIONS POUR L'INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT AXION INSTRUCTIONS POUR L'INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT AXION Chaudière à gaz en cuivre à flux forcé et chambre étanche. Ballon avec revêtement en vitrocéramique à accumulation rapide. INDEX INSTRUCTIONS

Plus en détail

Logano plus SB315, SB615, SB745. La chaleur est notre élément. Document technique de conception 2012/01

Logano plus SB315, SB615, SB745. La chaleur est notre élément. Document technique de conception 2012/01 Document technique de conception 2012/01 Logano plus SB315, SB615, SB745 Chaudière gaz/ fioul à condensation Plage de puissance de 50 kw à 1200 kw La chaleur est notre élément Table des matières Table

Plus en détail

Faire le bon choix : Quelles chaudières, Quelle solution d évacuation des produits de combustion?

Faire le bon choix : Quelles chaudières, Quelle solution d évacuation des produits de combustion? Yoan Gué Vianney Bucher Faire le bon choix : Quelles chaudières, Quelle solution d évacuation des produits de combustion? Collectif individualisé Chaufferie gaz condensation Chaufferie fioul condensation

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS MODES DE CHAUFFAGE

LES DIFFÉRENTS MODES DE CHAUFFAGE Les dispositifs de régulation La régulation : mode spécifique de fonctionnement permettant de maintenir une valeur (de température, de débit, de pression ) dans certaines limites préalablement définies.

Plus en détail