Consommation d énergie en bâtiments d élevage laitier

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Consommation d énergie en bâtiments d élevage laitier"

Transcription

1 Consommation d énergie en bâtiments d élevage laitier

2 Consommation d énergie en bâtiments d élevage laitier 1. Les consommations d énergie Energie globale Energie directe en bâtiment 2. Les économies possibles sur les énergies directes en bâtiment et la production d énergie

3 Les consommations globales d énergie en élevage laitier Poids de l énergie directe en bovins lait : électricité du bloc traite Alimentation prépondérante 3

4 Les consommations globales d énergie en élevage laitier de 3,1 à4,1 MJ / litre de lait 4

5 Les consommations d énergie en bâtiments d élevage laitier Bloc traite et fonctionnement du bâtiment Tank Chauffe eau Pompe à vide Nettoyage Gaz 1 Electricité 2 Pratiques d élevage Distribution des aliments Paillage Raclage Curage, Fioul

6 1 Bloc traite et fonctionnement du bâtiment Pompe à vide, chauffe-eau, éclairage, Consommation électrique moyenne observée 420 kwh/vl (60 exploitations) kwh / Vache Laitière Wh / kg de lait Moyenne Maximum Minimum Vaches laitières

7 1 Bloc traite et fonctionnement du bâtiment Pompe à vide, chauffe-eau, éclairage, le tank, 43 % des consommations Pompe àvide Chauffe eau tank Wh/l lait

8 2 Pratiques d élevage Fioul : 45 à 52 litres en moyenne/vl/an (60 exploitations) litres fioul /VL/mois Toutes exploitations (x60) Exploitation sans séchage (x49) Mini 2 22 Moyenne Maxi Vaches laitières

9 2 Pratiques d élevage La distribution du fourrage, 54 % des consommations 49 exploitations sans séchage 2- Vaches laitières

10 Les consommations d énergie en bâtiments d élevage laitier Consommation moyenne observée = 884 kwh /VL/an, (60 exploitations) = 0,9 MJ énergie primaire / litre de lait L fioul / VL / an kwh / VL / an Wh / l lait Electricité Fioul Total Coût énergétique TOTAL : 57 /VL*an 8,40 /1000 L (62 % d électricité et 38 % de fioul) 2- Vaches laitières

11 Consommation d énergie en bâtiments d élevage laitier 2. Les économies possibles sur les énergies directes en bâtiment et la production d énergie

12 La méthode (globale) de diagnostic national Répartition des consommations par atelier Atelier cultures de vente Fioul Electricité Engrais achetés/atelier Aliments achetés/atelier Atelier animal 1 Aliments autoconsommés : Conso réelles des cultures alimentant l atelier Bâtiment&Bloc traite : Distribution des fourrages, raclage, paillage, Engrais achetés : quantité apportée sur les cultures alimentant l atelier Aliments achetés : quantité et type d aliments achetés (MJ) Atelier animal 2 Productions : 100 kg viande vive, 1000 litres lait

13 Le diagnostic Bâtiment-Bloc traite Répartition des consommations par poste Tank Chauffe-eau Electricité kwh Pompe à vide Nettoyage... Distribution des fourrages Fioul Litre Raclage des déjections Paillage des animaux.

14 Le diagnostic Bâtiment-Bloc traite

15 Le diagnostic Bâtiment-Bloc traite Le descriptif des bâtiments Mode logement, durée de stabulation, type d animaux, Les pratiques d élevage Type d équipement, puissance des engins, temps d utilisation, fréquence,... L éclairage Le bloc traite Type d installation, durée de traite, puissance des équipements,... Nettoyage (volume d eau, durée, fréquence,...) La laiterie Chauffe-eau, le tank, ventilation La nursery Mode d alimentation, ventilation La fabrication d aliments à la ferme L habitation 15

16 Le diagnostic Bâtiment-Bloc traite GAEC du Bois Consommation globale : Calculé : kWh Référence : kWh ICE = Indice de consommation énergétique 189Wh / litre de lait / an 128Wh / litre de lait / an Consommations électriques : Calculé : kWh Consommations fioul : Calculé : 4 334litres

17 Le diagnostic Bâtiment-Bloc traite Exemple des consommations électriques

18 Le diagnostic Bâtiment-Bloc traite Exemple des consommations électriques leviers d'action moyens économie (%) Réduction du temps de fonctionnement PàV 10 Chauffe eau solaire 40 Grille de ventilation laiterie 10

19 Entretien du groupe froid Effet attendu Electricité 5-10 % sur le tank

20 Aménagement de la laiterie Tank à lait - Assurer une bonne isolation de la laiterie - Maintenir une bonne aération : 0,85 m² d entré d air en partie basse et sortie d air de la surface du condenseur - Assurer un bon entretien du tank Laiterie ventilée

21 Aménagement de la laiterie Tank à lait - Séparer le groupe froid du tank (10 m maxi) - Installer une partie du tank à l extérieur Effet attendu Electricité % sur le tank 21

22 Pompe à vide - faciliter le déplacement des animaux dans la salle de traite - optimiser le temps de traite et la puissance de la pompe à vide - pompe à débit variable avec régulateurs (robots équipés) Effet attendu Electricité 5-20 % sur la pompe à vide

23 Pré-refroidisseur Principe : refroidir le lait avant son stockage dans le tank Cuve de stockage Pré-refroidissement (à l eau froide) Refroidissement final et stockage (8 22 C) (13 19 C) (2 4 C) Lait (35 C) (6 C - 12 C) Abreuvoirs Pompe à lait Eau froide Tank De l ordre de 2 litres d eau pour 1 litre de lait Effet attendu Electricité % sur le tank

24 Chauffe-eau - "Réduire" la quantité d eau chaude employée - Isoler les circuits et le chauffe-eau - Veiller à l entretien du chauffe-eau - Attention à l âge du chauffe-eau Effet attendu Electricité 5-35 % sur le chauffe-eau

25 Récupérateur de chaleur Principe : récupérer la chaleur du groupe froid du tank Echangeur à plaques De l ordre de 1 l d eau chaude pour 3-4 litres de lait Effet attendu Electricité % sur le chauffe-eau

26 Pratiques d élevage Pour l ensemble des pratiques - Optimiser le choix de l équipement - Organiser les circuits - Puissance de traction en lien avec l équipement - Procéder au réglage des tracteurs - Réduire le temps de présence en bâtiment Pour le raclage - Préférer les racleurs mécaniques ou hydrauliques 26

27 La production d énergie renouvelable en élevage laitier Production de chaleur pour la substitution? Solaire thermique Chaudière à biomasse Géothermie Méthanisation Adéquation besoin/production Oui Combiner des besoins complémentaires Combiner des besoins complémentaires Combiner des besoins complémentaires

28 La production d énergie renouvelable en élevage laitier Production d électricité pour la revente? Photovoltaïque Eolien Adéquation avec l élevage bovin Oui Oui Méthanisation Oui sous réserve de valoriser la chaleur

29 Consommation d énergie en bâtiments d élevage laitier Merci pour votre attention

Consommation d énergie en bâtiments d élevage laitier

Consommation d énergie en bâtiments d élevage laitier Consommation d énergie en bâtiments d élevage laitier Consommation d énergie en bâtiments d élevage laitier 1. Les consommations d énergie Energie globale Energie directe en bâtiment 2. Les économies possibles

Plus en détail

Réduire les consommations d énergie dans le bloc traite

Réduire les consommations d énergie dans le bloc traite Réduire les consommations d énergie dans le bloc traite Olivier Palardy - Chambre d Agriculture de Vendée Sources: Ferme Expérimentale de Derval Institut de l élevage Deux gros consommateurs!!! Répartition

Plus en détail

Les économies d énergies dans la salle de traite :

Les économies d énergies dans la salle de traite : Les économies d énergies dans la salle de traite : des équipements et des pratiques! Salon International du Machinisme Agricole Jeudi 24 Février 2011 Mélanie LOOBUYCK GIE Lait-Viande de Bretagne Vincent

Plus en détail

Les consommations d énergie en bâtiments d élevage laitier

Les consommations d énergie en bâtiments d élevage laitier Les consommations d énergie en bâtiments d élevage laitier Quelques repères sur les consommations énergétiques dans les bâtiments d élevages laitiers bourguignons Années de références 2007-2008 Une action

Plus en détail

Auto-diagnostic par l éleveur des consommations d énergie en bâtiment laitier

Auto-diagnostic par l éleveur des consommations d énergie en bâtiment laitier Troisième partie/ Auto-diagnostic par l éleveur des consommations d énergie en bâtiment laitier Dans cette partie, nous proposons un outil simple qui permet à l éleveur d estimer rapidement les consommations

Plus en détail

PREREFROIDISSEUR DE LAIT

PREREFROIDISSEUR DE LAIT PREREFROIDISSEUR DE LAIT Système tubulaire, source: Frigélait Système à plaques, source: Fr2E Lait 37 10 13 15 Fonctionne par gravité, sans apport énergétique Lait et eau circulent à contrecourant dans

Plus en détail

Les consommations d énergie en bâtiment d élevage laitier. Repères de consommations et pistes d économies

Les consommations d énergie en bâtiment d élevage laitier. Repères de consommations et pistes d économies Les consommations d énergie en bâtiment d élevage laitier Repères de consommations et pistes d économies collection s ynthès e Cet ouvrage a été rédigé par Jean-Baptiste Dollé et Benoît Delattre (Institut

Plus en détail

EXPLOITATION LAITIERE : 4 U.T.H. DIAGNOSTIC ENERGETIQUE GLOBAL :

EXPLOITATION LAITIERE : 4 U.T.H. DIAGNOSTIC ENERGETIQUE GLOBAL : Diagnostic Energétique Global & Projet d économie d énergie et d utilisation des énergies renouvelables Gaec la Clé des champs 64370 Casteide Candau EXPLOITATION LAITIERE : 4 U.T.H. Production animale

Plus en détail

Les pompes à chaleur Fabrice Ondet Carrier

Les pompes à chaleur Fabrice Ondet Carrier Les pompes à chaleur Fabrice Ondet Carrier Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1 Sommaire 1) Coût des énergies 2) Les différents systèmes 3) Choix du système Serres horticoles

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations et des modes de production

Plus en détail

Deuxième partie/ Les pistes pour réduire la facture énergétique

Deuxième partie/ Les pistes pour réduire la facture énergétique Deuxième partie/ Les pistes pour réduire la facture énergétique Le pré-refroidisseur lait : 40 à 50 % d économie sur la consommation du tank Le pré-refroidisseur lait consiste à abaisser la température

Plus en détail

Les consommations d énergie en bâtiment d élevage laitier. Repères de consommations et pistes d économies

Les consommations d énergie en bâtiment d élevage laitier. Repères de consommations et pistes d économies Les consommations d énergie en bâtiment d élevage laitier Repères de consommations et pistes d économies collection s ynthès e Cet ouvrage a été rédigé par Jean-Baptiste Dollé et Benoît Delattre (Institut

Plus en détail

Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air. Bilan et perspectives

Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air. Bilan et perspectives Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air Bilan et perspectives Les missions Sensibilisation, communication, formation Acquisition de références Olivier THIERCY Conseillers en maîtrise de l énergie

Plus en détail

FICHE 6 : LES LEVIERS POUR OPTIMISER LE COÛT DE PRODUCTION

FICHE 6 : LES LEVIERS POUR OPTIMISER LE COÛT DE PRODUCTION RÉSEAUX D ÉLEVAGE POUR LE CONSEIL ET LA PROSPECTIVE COLLECTION THÉMA REPÈRES SUR LE POSTE Il comprend : FICHE 6 : LES LEVIERS POUR OPTIMISER LE COÛT DE PRODUCTION Les bâtiment et équipements d élevage

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE STRASBOURG A R C H I T E C T E S + I N G É. Equipements BBC - Innovations

INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE STRASBOURG A R C H I T E C T E S + I N G É. Equipements BBC - Innovations INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE STRASBOURG A R C H I T E C T E S + I N G É N I E U R S Equipements BBC - Innovations B. Flament Assises européennes BBC 25 juin 2010 Les points abordés Equipements

Plus en détail

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS 3 Label Promotelec Habitat Neuf, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS Production d eau chaude sanitaire Réseaux de communication MARQUAGE QUALITÉ EXIGÉ Tous systèmes de production d'eau chaude sanitaire

Plus en détail

Evaluation expérimentale des performances énergétiques d un chauffe-eau thermodynamique au CO 2

Evaluation expérimentale des performances énergétiques d un chauffe-eau thermodynamique au CO 2 Evaluation expérimentale des performances énergétiques d un chauffe-eau thermodynamique au CO 2 Joanna HERRERA GIE Elevages de Bretagne Frédéric BAZANTAY Pôle Cristal Consommations d électricité en élevage

Plus en détail

Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides. Heliopac - Solaire 2G S.A.S. 28 janvier 2016 Monitoring

Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides. Heliopac - Solaire 2G S.A.S. 28 janvier 2016 Monitoring Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides ECS et électricité pour 73 logements Sur un immeuble à Marseille, une installation couplant la technologie hybride

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Conception et régulation des systèmes techniques

Formation Bâtiment Durable : Conception et régulation des systèmes techniques Formation Bâtiment Durable : Conception et régulation des systèmes techniques Bruxelles Environnement PRODUCTION D'ECS : QUELLES SONT LES CARACTÉRISTIQUES FONDAMENTALES DES DIFFÉRENTS SYSTÈMES? Jonathan

Plus en détail

Consommations d'énergie et systèmes fourragers en bovins viande

Consommations d'énergie et systèmes fourragers en bovins viande Consommations d'énergie et systèmes fourragers en bovins viande Quelques leviers d'action Jean-Bernard MIS CA81 Siège Social 96 rue des agriculteurs BP 89 81003 ALBI Cedex Tél : 05 63 48 83 83 Fax : 05

Plus en détail

Economies d énergie en élevage de porcs

Economies d énergie en élevage de porcs Economies d énergie en élevage de porcs Michel Marcon Auteurs dont principal en couleur SPACE - 2009 1 Contexte et enjeux? Contexte Augmentation du prix des énergies Le prix du fioul a été doublé en 8

Plus en détail

Avec les Témoignages de chefs d entreprise

Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! I- Le contexte énergétique II- Les économies d énergie III- Produire de l énergie renouvelable

Plus en détail

Sanistage. Chauffe-eau pompe à chaleur pour eau chaude sanitaire

Sanistage. Chauffe-eau pompe à chaleur pour eau chaude sanitaire Sanistage Chauffe-eau pompe à chaleur pour eau chaude sanitaire Sanistage chauffe-eau pompe à chaleur Système all in one pour bains et douches peu gourmand en énergie Le chauffe-eau Sanistage avec pompe

Plus en détail

Certificats d Economie d Energie Le groupe technique Agriculture au bénéfice du secteur horticole Colloque CEE-ATEE Lyon, 27 septembre 2011 Astredhor, Institut technique de l horticulture 44 rue d Alésia,

Plus en détail

Géothermie et géocooling

Géothermie et géocooling Bienvenue au CEJEF bâtiment au label Cité des microtechniques à Porrentruy Présentation personnelle Exemple d application pratique : Géothermie - Géocooling Phase d étude et de dimensionnement : avoir

Plus en détail

Les bâtiments bovins de demain : économes en paille et producteurs d énergie

Les bâtiments bovins de demain : économes en paille et producteurs d énergie Les conférences de l Institut de l Elevage Les bâtiments bovins de demain : économes en paille et producteurs d énergie 3 octobre 2013 Stéphane MILLE, Jacques CAPDEVILLE, Jean-Yves BLANCHIN service Environnement-bâtiment,

Plus en détail

T.Flow Hygro + Solution combinée ventilation + chauffe-eau

T.Flow Hygro + Solution combinée ventilation + chauffe-eau E A U C H A U D E S A N I T A I R E T.Flow Hygro + Solution combinée ventilation + chauffe-eau T.Flow Hygro + T. Flow Hygro + est un chauffe-eau thermodynamique combiné à une ventilation hygroréglable.

Plus en détail

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux.

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. veau de boucherie 2008-200200 Consommations d énergie en bâtiment veaux de boucherie Comité veau de boucherie FranceAgriMer Montreuil sous Bois Mardi 5 avril 20 Christophe Martineau Institut de l Elevage

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS) : conception et régulation

Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS) : conception et régulation Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS) : conception et régulation Bruxelles Environnement PRODUCTION DE CHALEUR: CARACTERISTIQUES DE SYSTEMES INNOVANTS Jonathan FRONHOFFS

Plus en détail

Sanistage. Sanistage. Chauffe-eau pompe à chaleur pour eau chaude sanitaire. durable water heater

Sanistage. Sanistage. Chauffe-eau pompe à chaleur pour eau chaude sanitaire. durable water heater Sanistage Chauffe-eau pompe à chaleur pour eau chaude sanitaire Sanistage durable water heater Sanistage chauffe-eau pompe à chaleur Système all in one pour bains et douches peu gourmand en énergie Le

Plus en détail

Comment économiser de l électricité dans le bloc traite?

Comment économiser de l électricité dans le bloc traite? Comment économiser de l électricité dans le bloc traite? La consommation électrique du bloc traite représente 20 % en moyenne de la consommation énergétique totale d une exploitation laitière. Le tank

Plus en détail

L aérothermie, source d eau chaude sanitaire

L aérothermie, source d eau chaude sanitaire Magna Aqua 300 Magna Aqua 300C Ballon Thermodynamique L aérothermie, source d eau chaude sanitaire Le confort en abondance Une source d eau chaude naturellement économique Les vertus de l aérothermie au

Plus en détail

Quels enjeux principaux pour demain?

Quels enjeux principaux pour demain? Les bâtiments d élevage de ruminants Quels enjeux principaux pour demain? Jacques CAPDEVILLE / Institut de l Elevage 1 Une approche globale pour répondre à des enjeux multiples Eco-construction Investissement

Plus en détail

Les Chauffe-Eau Solaires Individuels (CESI)

Les Chauffe-Eau Solaires Individuels (CESI) Les Chauffe-Eau Solaires Individuels (CESI) Cette fiche décrit la façon de renseigner dans Clima-Win les éléments constitutifs de l installation solaire de production d ECS. Date 0 2 / 1 0 /2013 V ersion

Plus en détail

Performances énergétiques des bâtiments

Performances énergétiques des bâtiments Autonomie énergétique en 225 Maîtrise des énergies (MDE) Énergies Renouvelables (ENR) Missions transversales de la Région MDE Patrimoine région Bilan Carbone région Club énergie Audit de performances énergétiques

Plus en détail

Forum aux éco-énergies et éco-constructions. - Comment rénover son habitation pour réduire ses factures - Produire de l électricité

Forum aux éco-énergies et éco-constructions. - Comment rénover son habitation pour réduire ses factures - Produire de l électricité Forum aux éco-énergies et éco-constructions 31 mars 2012 à Salles - Comment rénover son habitation pour réduire ses factures - Produire de l électricité CREAQ Julien COZIC Conseiller Info Energie 1 La

Plus en détail

Sanistage. Chauffe-eau pompe à chaleur pour eau chaude sanitaire

Sanistage. Chauffe-eau pompe à chaleur pour eau chaude sanitaire Sanistage Chauffe-eau pompe à chaleur pour eau chaude sanitaire Sanistage chauffe-eau pompe à chaleur Système all in one pour bains et douches peu gourmand en énergie Le chauffe-eau Sanistage avec pompe

Plus en détail

PGA 38 - PAC Gaz à Absorption. La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire

PGA 38 - PAC Gaz à Absorption. La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire 1 PGA 38 - PAC Gaz à Absorption La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire PAC GAZ A ABSORPTION : PGA 38 PGA 38 = Pac Gaz Absorption 38 (kw) Air /

Plus en détail

Chauffe eau solaire. Système

Chauffe eau solaire. Système Système Chauffe eau solaire I. INTERÊT Utiliser le soleil pour chauffer l eau sanitaire est une idée qui paraît d une logique implacable. Le principe des chauffe-eau solaires est simple et la technique

Plus en détail

Bureau d ingénierie d Aide à la décision pour Maitrise d Ouvrage et Maitrise d Œuvre

Bureau d ingénierie d Aide à la décision pour Maitrise d Ouvrage et Maitrise d Œuvre Mise en pratique de la démarche qualité énergétique dans le bâtiment Efficacité énergétique : Contrôle et gestion des nouveaux dispositifs de génération d'énergie Modélisation dynamique pour optimisation

Plus en détail

Etiquetage énergétique et Eco-conception pour les systèmes de production d ECS Analyse des 2 projets de Directive

Etiquetage énergétique et Eco-conception pour les systèmes de production d ECS Analyse des 2 projets de Directive Etiquetage énergétique et Eco-conception pour les systèmes de production d ECS Analyse des 2 projets de Directive 26 mars 2008 CFN P-50B PAGE 1 Historique Oct. 2004: Juin 2005: Nov. 2006: 2 projets de

Plus en détail

ANNEXES AUX NOTICES D INFORMATION A L ATTENTION DES DEMANDEURS DE L AIDE A L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

ANNEXES AUX NOTICES D INFORMATION A L ATTENTION DES DEMANDEURS DE L AIDE A L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES ANNEXES AUX NOTICES D INFORMATION A L ATTENTION DES DEMANDEURS DE L AIDE A L AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES 1 FICHE N1 Fiche explicative de certains investissements

Plus en détail

Sommaire. 1. Références sur les consommations énergétiques des élevages de porcs

Sommaire. 1. Références sur les consommations énergétiques des élevages de porcs Consommations d énergie en élevage de porcs et diagnostic-conseil conseil énergie Michel Marcon IFIP- Institut du porc Sommaire 1. sur les consommations énergétiques des élevages de porcs 2. Economies

Plus en détail

Le solaire chez moi : mode d emploi

Le solaire chez moi : mode d emploi Le solaire chez moi : mode d emploi Sabine Pouchelle midi de l INES 02/10/2015 1 Est-ce l investissement le plus pertinent dans mon cas? Copropriété ou habitat individuel? Solaire thermique ou photovoltaïque?

Plus en détail

La performance au service de l eau et du chauffage

La performance au service de l eau et du chauffage La performance au service de l eau et du chauffage Vous cherchez une solution performante de chauffage et de production d eau chaude sanitaire? L ensemble des questions et la diversité des réponses qui

Plus en détail

LABOLOGIC. Pompes à chaleur WWW.LABOLOGIC.COM. Solutions écologiques et économiques

LABOLOGIC. Pompes à chaleur WWW.LABOLOGIC.COM. Solutions écologiques et économiques Solutions écologiques et économiques Pompes à chaleur WWW..COM Pompes à chaleur habitation Les pompes à chaleur Labologic à haut rendement énergétique peuvent satisfaire les besoin en chauffage, climatisation

Plus en détail

T.Flow CRÉDIT D'IMPÔTS. Plus performant et plus silencieux! NOUVELLE GÉNÉRATION BÉNÉFICIEZ DE VMC HYGRORÉGLABLE & CHAUFFE EAU THERMODYNAMIQUE

T.Flow CRÉDIT D'IMPÔTS. Plus performant et plus silencieux! NOUVELLE GÉNÉRATION BÉNÉFICIEZ DE VMC HYGRORÉGLABLE & CHAUFFE EAU THERMODYNAMIQUE VMC HYGRORÉGLABLE & CHAUFFE EAU THERMODYNAMIQUE NOUVELLE GÉNÉRATION Plus performant et plus silencieux! BÉNÉFICIEZ DE CRÉDIT D'IMPÔTS Selon loi de finances en vigueur Un système révolutionnaire 2 en 1

Plus en détail

Helioclim. Solution de Climatisation Solaire RéversibleR

Helioclim. Solution de Climatisation Solaire RéversibleR Helioclim Solution de Climatisation Solaire RéversibleR Les ateliers innovations, dans le cadre des rencontres thématiques Industrie et Recherche Jeudi 7 juin 2012, Matériaux et Energie Solaire Thermique

Plus en détail

Rendez-vous Pro Énergie

Rendez-vous Pro Énergie Rendez-vous Pro Énergie La performance énergétique dans les exploitations du Tarn Julien NEDELLEC Conseiller énergie Siège Social 96 rue des agriculteurs BP 89 81003 ALBI Cedex Tél : 05 63 48 83 83 Fax

Plus en détail

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Approvisionnement énergétique du Carréde Soie Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Objectifs Détailler les scénarios d approvisionnement en énergie

Plus en détail

Chaudement recommandée : la plus haute efficacité en production d eau chaude sanitaire

Chaudement recommandée : la plus haute efficacité en production d eau chaude sanitaire Chaudière murale gaz à condensation ROTEX GW Full Condens Chaudement recommandée : la plus haute efficacité en production d eau chaude sanitaire Chaudière murale gaz à condensation avec production d eau

Plus en détail

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 3.1 Systèmes : Introduction Piotr Wierusz-Kowalski PRINTEMPS 2015 p.kowalski@mkengineering.be www.mkengineering.be 2 OBJECTIF(S) DE LA

Plus en détail

CHAUFFAGE SOLEIL & BOIS. Chauffe-eau solaire

CHAUFFAGE SOLEIL & BOIS. Chauffe-eau solaire CHAUFFE EAU SOLAIRE CHAUFFAGE SOLEIL & BOIS CHAUFFAGE PISCINE SOLEIL & BOIS Chauffe-eau solaire La solution la plus économique pour faire entrer le soleil dans votre chauffe-eau Simple Évolutif A moindre

Plus en détail

Le confort pour longtemps.

Le confort pour longtemps. pompe à chaleur air/eau Chauffage Eau Chaude Sanitaire Rafraîchissement Le confort pour longtemps. Faire le bon choix... Vous projetez de faire construire ou de rénover votre maison? C est donc le moment

Plus en détail

Performances et étiquetage des équipements de chauffage et de production d eau chaude sanitaire : ce qui va changer!

Performances et étiquetage des équipements de chauffage et de production d eau chaude sanitaire : ce qui va changer! 04 novembre 08 novembre 2013 Performances et étiquetage des équipements de chauffage et de production d eau chaude sanitaire : ce qui va changer! Intervenants: Valérie Laplagne et Jérôme Maldonado - UNICLIMA

Plus en détail

Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires. Catalogue

Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires. Catalogue Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires Catalogue 2 Les chauffe-eau solaires Itho Daalderop propose deux modèles de chauffe-eau solaires, le Solior et le Préchauffeur. Le Solior est un

Plus en détail

COLLOQUE BATIR DURABLE Saint Jean Bonnefonds. Jeudi 17 décembre 2009

COLLOQUE BATIR DURABLE Saint Jean Bonnefonds. Jeudi 17 décembre 2009 COLLOQUE BATIR DURABLE Saint Jean Bonnefonds Jeudi 17 décembre 2009 FICHES TECHNIQUES COSTIC / FFB AMELIORATION ENERGETIQUE DES BATIMENTS EXISTANTS ANCIENNES FICHES ADEME / FFB EXEMPLE DE FICHE AMÉLIORATION

Plus en détail

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet 1 Ordre du jour La comptabilité énergétique en entreprise - Définition - Objectif / Enjeux

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015 INSTALLATIONS SOLAIRES THERMIQUES EN AGRICULTURE FONDS CHALEUR

APPEL A PROJETS 2015 INSTALLATIONS SOLAIRES THERMIQUES EN AGRICULTURE FONDS CHALEUR APPEL A PROJETS 2015 INSTALLATIONS SOLAIRES THERMIQUES EN AGRICULTURE FONDS CHALEUR Cahier des charges Partenaires financeurs : Partenaires techniques : Appel à projets solaire thermique agricole 2015

Plus en détail

OÙ EN SOMMES NOUS? D'OÙ ÇA VIENS? LA SITUATION DU CHAUFFAGE EN SERRE AU QUÉBEC. Crise de 73 QU'EST-CE QU'ON A FAIT?

OÙ EN SOMMES NOUS? D'OÙ ÇA VIENS? LA SITUATION DU CHAUFFAGE EN SERRE AU QUÉBEC. Crise de 73 QU'EST-CE QU'ON A FAIT? OÙ EN SOMMES NOUS? LA SITUATION DU CHAUFFAGE EN SERRE AU QUÉBEC Par (et selon) Jean-Marc Boudreau prof.ing. Le 24 janvier 2006 $ par litre ÉVOLUTION DES COÛTS DE L'HUILE 0,80 0,70 OBSERVÉ 0,60 PRÉVU 0,50

Plus en détail

Diagnostic de Performance énergétique

Diagnostic de Performance énergétique Diagnostic de Performance énergétique Le diagnostic de performance énergétique (DPE) renseigne sur la performance énergétique d'un logement ou d'un bâtiment, en évaluant sa consommation d'énergie et son

Plus en détail

Pourquoi stocker l'eau chaude produite par des chaudières gaz ou fioul? Stockage d'eau chaude sanitaire Pas de stockage d'eau de chauffage

Pourquoi stocker l'eau chaude produite par des chaudières gaz ou fioul? Stockage d'eau chaude sanitaire Pas de stockage d'eau de chauffage STOCKAGE DE L'EAU CHAUDE PRODUITE PAR DES CHAUDIERES ET DES POMPES A CHALEUR chaudières gaz ou fioul? Stockage d'eau chaude sanitaire Pas de stockage d'eau de chauffage François DURIER CETIAT Confort (pas

Plus en détail

Economie d énergie et respect de l environnement de série. Chaudières bois. Chaudières à combustion inversée BVG-Lambda / BVG

Economie d énergie et respect de l environnement de série. Chaudières bois. Chaudières à combustion inversée BVG-Lambda / BVG Economie d énergie et respect de l environnement de série Chaudières bois Chaudières à combustion inversée BVG-Lambda / BVG Chaudière bois à combustion inversée BVG-Lambda Chaudière à combustion inversée

Plus en détail

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010 DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE Le République Présentation faite le 15 Novembre 2010 SOMMAIRE Description du bâti Descriptif des installations thermiques Analyse des consommations Etiquette énergétique

Plus en détail

PAC Facteur 7. Pompe à chaleur sur les eaux grises pour la production d eau chaude sanitaire à très haute efficacité énergétique

PAC Facteur 7. Pompe à chaleur sur les eaux grises pour la production d eau chaude sanitaire à très haute efficacité énergétique PAC Facteur 7 Pompe à chaleur sur les eaux grises pour la production d eau chaude sanitaire à très haute efficacité énergétique Georges NEHME Denis CLODIC Sommaire 1. Prototype PAC Facteur 7 Hôtel Golden

Plus en détail

Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC)

Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC) Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC) Cette fiche décrit la façon de renseigner dans Clima-Win les éléments constitutifs d une installation solaire collective de production d ECS. Date 1 3/ 12/2012

Plus en détail

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique)

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique) LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE (Synthèse de l audit énergétique) 1 Un constat alarmant Une consommation en augmentation légère mais régulière 195 190 185 180 175 170 165 160 Consommation

Plus en détail

Manuel d utilisation des chauffe-eau solaires

Manuel d utilisation des chauffe-eau solaires Manuel d utilisation des chauffe-eau solaires 1. Qu'est-ce qu'un chauffe-eau solaire? Le chauffe-eau solaire se substitue aux chauffe-eau électriques et chauffe-eau à gaz pour permettre aux occupants d'un

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #6 Appoints

Fiche explicative détaillée #6 Appoints Fiche explicative détaillée #6 Appoints 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

Technicien de maintenance des équipements thermiques

Technicien de maintenance des équipements thermiques Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 15/02/2016. Fiche formation Technicien de maintenance des équipements thermiques - N : 19312 - Mise à jour : 15/12/2015 Technicien de

Plus en détail

>> >> >> La technologie au service de votre bien-être. De l eau chaude pour longtemps Une sécurité à toute épreuve Encore plus d économies d énergie

>> >> >> La technologie au service de votre bien-être. De l eau chaude pour longtemps Une sécurité à toute épreuve Encore plus d économies d énergie Eco-conception by Cor-émail C H A U F F E - E A U É L E C T R I Q U E ADVANCE La technologie au service de votre bien-être >> >> >> De l eau chaude pour longtemps Une sécurité à toute épreuve Encore plus

Plus en détail

T.Flow Hygro. Combiné chauffe-eau thermodynamique et ventilation hygroréglable

T.Flow Hygro. Combiné chauffe-eau thermodynamique et ventilation hygroréglable T.Flow Hygro Combiné chauffe-eau thermodynamique et ventilation hygroréglable T.Flow Hygro Eau chaude 75 % gratuite et POUR MAISON INDIVIDUELLE ET HABITAT COLLECTIF Production d eau chaude en continu répondant

Plus en détail

Pompes à chaleur. Xinoé E3 & Xinoé Pro INNOVATION 2010. Fiche commerciale

Pompes à chaleur. Xinoé E3 & Xinoé Pro INNOVATION 2010. Fiche commerciale Fiche commerciale Pompes à chaleur Xinoé E3 & Xinoé Pro P o m P e s à c h a l e u r à a b s o r P t i o n g a z INNOVATION 010 motralec. 4 rue Lavoisier. ZA Lavoisier. 953 HERBLAY CEDEX. Tel. : 01.39.97.5.10

Plus en détail

Eco-gestes Rénovation énergétique Aides financières

Eco-gestes Rénovation énergétique Aides financières Eco-gestes Rénovation énergétique Aides financières Chantepie Mardi 2 Juin 2015 Jérôme GAUTIER Conseiller Espace Info Energie à l ALEC du Pays de Rennes Le réseau des L Espaces Info Energie Espace INFO

Plus en détail

LA POMPE A CHALEUR. SAT MARCHAND. Tous droits réservés SIRET : 796020105 00014. www.satmarchand.com

LA POMPE A CHALEUR. SAT MARCHAND. Tous droits réservés SIRET : 796020105 00014. www.satmarchand.com LA POMPE A CHALEUR Les pompes à chaleur ou PAC sont capables d'assurer seules, c'est-à-dire sans autre générateur d'appoint, la totalité du chauffage et de la production d'eau chaude d'un bâtiment. Elles

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse :

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse : Diagnostic pour les logements à chauffage individuel ------------------------------------------------------------------------------ Les consommations sont établies à partir d un calcul conventionnel Diagnostic

Plus en détail

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement.

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement. Streamline Chaudière gaz à condensation murale 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash MHG Mieux, tout simplement. Streamline Streamline : technique et rendement au meilleur prix Avec la série Streamline,

Plus en détail

HAUTE TEMPéRATURE 80 c

HAUTE TEMPéRATURE 80 c Fioul Pompe à chaleur Hybride Avec appoint FIOUL intégré HAUTE TEMPéRATURE 80 c Solution rénovation en remplacement de chaudière Faites connaissance avec... Fioul Qu est ce qu un produit «Hybrid Atlantic»?

Plus en détail

Programme de mesure de consommations d énergie directes en élevage bovin lait en Auvergne 2013 2014

Programme de mesure de consommations d énergie directes en élevage bovin lait en Auvergne 2013 2014 Programme de mesure de consommations d énergie directes en élevage bovin lait en Auvergne 2013 2014 Avec le soutien financier de : Et le soutien logistique de : 0 Table des matières 1. Préambule :... 2

Plus en détail

Optimisation du chauffage et de la distribution de l ECD au Complexe Southwest One

Optimisation du chauffage et de la distribution de l ECD au Complexe Southwest One Optimisation du chauffage et de la distribution de l ECD au Complexe Southwest One (Prix Energia 2013) (Méritas Technologique ASHRAE 2015) ASHRAE Stan Katz, LEED PA Directeur Général - Énergie, Tuyauterie

Plus en détail

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 Les P r o d u i t s facilité d intégration facilité d installation gains énergétiques renforcés : rendement stable quelle que soit la température

Plus en détail

Œrtli PU-CU 150 (F) Chaudière fioul compacte en fonte

Œrtli PU-CU 150 (F) Chaudière fioul compacte en fonte Œrtli PU-CU 150 (F) Chaudière fioul compacte en fonte Chauffage et eau chaude sanitaire Œrtli Chaudière fioul Aussi aboutie techniquement qu esthétiquement, Une conception innovante avec des composants

Plus en détail

Enquêtes auprès des éleveurs laitiers ayant installé un pré-refroidisseur dans le cadre du programme régional "éco énergie lait"

Enquêtes auprès des éleveurs laitiers ayant installé un pré-refroidisseur dans le cadre du programme régional éco énergie lait Enquêtes auprès des éleveurs laitiers ayant installé un pré-refroidisseur dans le cadre du programme régional "éco énergie lait" Juillet 2014 Rapport de résultats Avec le soutien et le partenariat de :

Plus en détail

CONCEPTION, DÉVELOPPEMENT ET FABRICATION EUROPÉENNE ECO EAUX CHAUDES SANITAIRES ÉCONOMIE CONFORT ÉCOLOGIE JUSQU À 85% D ÉCONOMIE. Nouvelle Conception

CONCEPTION, DÉVELOPPEMENT ET FABRICATION EUROPÉENNE ECO EAUX CHAUDES SANITAIRES ÉCONOMIE CONFORT ÉCOLOGIE JUSQU À 85% D ÉCONOMIE. Nouvelle Conception CONCEPTION, DÉVELOPPEMENT ET FABRICATION EUROPÉENNE ECO EAUX CHAUDES SANITAIRES ÉCONOMIE CONFORT ÉCOLOGIE PROBABLEMENT LE CHAUFFE-EAU SOLAIRE LE PLUS ÉVOLUÉ DU MONDE EAU CHAUDE 4 HEURES PAR JOUR FONCTIONNE

Plus en détail

Chauffage des bâtiments Considérations générales. Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech. Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW. Le 18 septembre 2012

Chauffage des bâtiments Considérations générales. Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech. Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW. Le 18 septembre 2012 1 Chauffage des bâtiments Considérations générales Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW Le 18 septembre 2012 Cycle d information «Energie et construction» Introduction

Plus en détail

Réduire la consommation électrique du tank grâce au pré-refroidissement du lait

Réduire la consommation électrique du tank grâce au pré-refroidissement du lait Réduire la consommation électrique du tank grâce au pré-refroidissement du lait > Principe de fonctionnement > Les différents types de pré-refroidisseurs > Points clés pour une installation réussie > Valorisation

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement type : Logement T3 Année de construction : 2011 Surface habitable : 60 m 2 Adresse : T3 no M02 Résidence HELCIA ILOT 2 - Bâtiment M / 11100 NARBONNE Propriétaire Nom : SA DOMICIL Adresse : 2595

Plus en détail

Gaz 7000 WT. Chaudière murale gaz basse température. Chauffage avec 3 bouteilles à stratification intégrées.

Gaz 7000 WT. Chaudière murale gaz basse température. Chauffage avec 3 bouteilles à stratification intégrées. Chaudière murale gaz basse température. Chauffage avec 3 bouteilles à stratification intégrées. Gaz 7000 WT WBN 4C O B4 N WBN 4C R B4 N Chauffage + eau chaude sanitaire stratifiée par ballon intégré Les

Plus en détail

PCAE. INVESTISSEMENTS ELIGIBLES (Opérations 4.1 et 4.4 du PDR Centre Val de Loire pour les appels à projets 2016)

PCAE. INVESTISSEMENTS ELIGIBLES (Opérations 4.1 et 4.4 du PDR Centre Val de Loire pour les appels à projets 2016) Toutes filières PCAE INVESTISSEMENTS ELIGIBLES (Opérations 4.1 et 4.4 du PDR Centre Val de Loire pour les appels à projets 2016) Thème Critères Types d investissements concernés Observations Diagnostics

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DIAG AZUR PERICHAULT 6 impasse Lou Pénéqué 13950 CADOLIVE Tél : 04 42 32 46 39 Cel : 06 20 76 89 36 EMAIL : jean-louis.perichaut@wanadoo.fr DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14

Plus en détail

Variabilité des coûts de production dans les élevages laitiers

Variabilité des coûts de production dans les élevages laitiers Variabilité des coûts de production dans les élevages laitiers Prix d équilibre? Coût de production? Prix de revient? Des méthodes différentes d analyse Le prix d équilibre Celui qui permet d équilibrer

Plus en détail

Plateforme Technologique ENERBAT Cogénération - Froid solaire par adsorption Construction Bois

Plateforme Technologique ENERBAT Cogénération - Froid solaire par adsorption Construction Bois Plateforme Technologique ENERBAT Cogénération - Froid solaire par adsorption Construction Bois Najeh GHILEN, Damien DESCIEUX, Riad BENELMIR LERMAB Faculté des Sciences et Technologies 54506 Vandœuvre-lès-Nancy

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX Gaz Solaire Air Électricité RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX DOSSIER DE PRESSE Septembre 2012 LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La Réglementation Thermique 2012 est applicable à

Plus en détail

«Regudis W-HTF» Stations d appartement avec circuit à haute température

«Regudis W-HTF» Stations d appartement avec circuit à haute température Information technique Descriptif du cahier des charges: Les stations d appartement Oventrop «Regudis W-HTF» avec circuit à haute température s utilisent pour l alimentation d appartements individuels en

Plus en détail

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Pour participer à l opération merci de remplir le questionnaire ci-dessous de la façon la plus complète

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

La BAO PROMODUL version Pro Expert MI

La BAO PROMODUL version Pro Expert MI La BAO PROMODUL version Pro Expert MI Logiciel de diagnostic et de simulation pour l amélioration de la performance énergétique et du confort thermique dans la maison individuelle La BAO PROMODUL version

Plus en détail

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 05 Le chauffe-eau solaire Filière Scientifique - Option Sciences de l Ingénieur LYCEE PAPE-CLEMENT - PESSAC 1 Lycée Pape CLEMENT

Plus en détail

ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 Télécopie : 02 37 21 45 77 Email : adexpertise@wanadoo.fr

ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 Télécopie : 02 37 21 45 77 Email : adexpertise@wanadoo.fr ADExpertises 67 Avenue de la Paix 28300 LEVES Téléphone : 02 37 36 00 76 Télécopie : 02 37 21 45 77 Email : adexpertise@wanadoo.fr DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre

Plus en détail