Pose des entrevous Seacbois en toute sécurité de l étage inférieur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pose des entrevous Seacbois en toute sécurité de l étage inférieur"

Transcription

1 Seac système de construction planchers en béton 1 11 Le Plancher Léger Thermo-Acoustique une solution pour le logement collectif au label BBC Bâtiment Basse Consommation permettant l isolation thermique par l intérieur. Mise en place des entrevous Seacbois par glissement sur les talons des poutrelles Pose des entrevous Seacbois en toute sécurité de l étage inférieur Réalisation facile des poutres en T Adaptabilité Étaiement suffisant par une file d étais Passage traversant sans coffrage Accroche facile dans le panneau OSB de résistance à l arrachement de 50 kg par vis Performance acoustique assurée par l ajout du complexe faux-plafond avec laine minérale Traitement des ponts thermiques au niveau des balcons et des terrasses Entrez dans la Haute Performance Énergétique grâce au PLTA-Seacbois 21 Seac10RV.indd 21 20/08/10 19:59:11

2 SEAC Système de construction Planchers en béton Présentation PLANCHER LÉGER THERMO-ACOUSTIQUE SYSTÈME Le Plancher Léger Thermo-Acoustique Seacbois est un plancher qui résout à la fois les ponts thermiques au droit des planchers et les transmissions de bruit entre appartements. Il est constitué d un plancher Seacbois et d un faux-plafond. Le plancher Seacbois est composé de poutrelles en béton précontraint, d entrevous Seacbois en polystyrène expansé à sous-face en panneau de bois et d une dalle de compression en béton avec treillis soudé. Le faux-plafond est composé d une isolation en laine minérale et d un parement en plaque de plâtre. La légèreté du système, environ 200 kg/m², lui donne un atout environnemental déterminant. Descriptif Les poutrelles en béton sont posées à une distance des murs comprise entre 20 et 45 cm pour que les entrevous en polystyrène assurent le traitement des ponts thermiques longitudinaux. Aucun rupteur de pont thermique spécifique n est utilisé, ce qui permet de garantir l homogénéité du plancher au niveau phonique, les entrevous assurant le traitement des ponts thermiques. La sous-face des entrevous est en panneau OSB de classe 3 de 8 mm d épaisseur, afin d obtenir une résistance à l arrachement de 50 kg par vis à plaque de plâtre de 3,5 x 25 mm. Le parement du faux-plafond est en plaque de plâtre de 13 mm d épaisseur et l isolation est en laine minérale de 4,5 à 10 cm d épaisseur en fonction de l affaiblissement acoustique à obtenir. Certifications Le Plancher Léger Thermo-Acoustique Seacbois bénéficie d un Avis technique n 3/ du CSTB. Les poutrelles en béton précontraint G.F. et les entrevous en polystyrène expansé Seacbois bénéficient de Certificats CSTBat du CSTB. Les performances acoustiques du plancher PLTA-Seacbois ont été calculées par le Bureau d Études GAMBA ACOUSTIQUE et validées par des essais réalisés par le FCBA, rapport d essais n 404/08/1/1-404/08/1/2, et le CSTB, rapport d essais n ER QIN. Le plancher PLTA-Seacbois est en cours de référencement dans le logiciel AcoubatSound du CSTB. Avantages Le Plancher Léger Thermo-Acoustique Seacbois : fait office de rupteur thermique à la jonction mur-plancher, évite l isolation par l extérieur, traite le pont thermique au droit des balcons, traite le pont thermique en toiture-terrasse au niveau de l acrotère, présente un excellent comportement acoustique, évite les aléas de finition en sous-face de plancher grâce au faux-plafond, simplifie la gestion des corps d état secondaires par la localisation des réseaux, y compris les gaines de ventilation, grâce au faux-plafond, est un produit standard, ajustable aux modifications de chantier de dernière minute, notamment au niveau des réservations, diminue le matériel de chantier, supprime les zones à coffrer pour une économie de temps et de bois de coffrage, permet de maîtriser les coûts liés à la diminution de béton, d aciers et d étaiement, permet de diviser le poids du plancher par 2,5 pour une économie de construction et de structure, garantit une isolation thermique entre étages dans le cas d appartements non chauffés, contribue au respect de l environnement par une diminution d émission de CO 2 de 45 kg/m² de plancher grâce à l économie de ciment. Solutions balcons et toiture-terrasse Le plancher PLTA-Seacbois répond parfaitement à la réglementation thermique qui oblige à traiter les ponts thermiques créés à la jonction mur-plancher par les balcons et en toiture-terrasse par les acrotères. Traitement des ponts thermiques au droit des balcons : Le plancher PLTA-Seacbois permet de réduire le pont thermique en le limitant à l épaisseur de la dalle de compression tout en permettant la reprise du porte-à-faux engendré par le balcon. Traitement des ponts thermiques au droit des acrotères : Le plancher PLTA-Seacbois permet de traiter le pont thermique en toiture-terrasse au niveau des acrotères tout en maintenant une liaison mécanique avec la dalle de compression du plancher. Performances thermiques Plancher PLTA-Seacbois sans rupteur de pont thermique. Traitement des ponts thermiques en partie courante : Coefficient de transmission thermique linéique Réglementation RT 2005 Plancher PLTA-Seacbois Dalle pleine 20 cm Ψ (W/m.K) Référence Sans rupteur Sans rupteur longitudinal 0,36 0,60 0,82 transversal 0,46 Traitement des ponts thermiques au droit des balcons et des acrotères : Coefficient de transmission thermique linéique Plancher PLTA-Seacbois Balcon Plancher PLTA-Seacbois Acrotère Ψ (W/m.K) Sans rupteur Sans rupteur longitudinal 0,48 0,27 transversal 0,50 0,32 Performances acoustiques Plancher PLTA-Seacbois avec isolation en faux-plafond et revêtement de sol. Affaiblissement acoustique aux bruits aériens et de chocs : Indice d affaiblissement acoustique R et Niveau de bruit de choc L n Montage Seacbois Faux-plafond Plaque de plâtre (mm) Plénum Laine minérale (mm) Revêtement de sol Revêtement souple L w = 15 db Chape carrelage + matériaux résilient L w = 19 db Bruit aérien R (db) Bruit de choc L n (db) Essais sur plancher PLTA-Seacbois 12+5 avec une chape de carrelage de 50 mm réalisés par le FCBA. Essais sur plancher PLTA-Seacbois 15+5 avec une chape de carrelage de 40 mm réalisés par le CSTB. Détemination des Kij et validation des Lw sur plancher PLTA-Seacbois 15+5 réalisés par le CSTB. Comparatif de consommations et de poids Plancher PLTA-Seacbois et planchers traditionnels en béton. Portée de plancher < 6,50 ml Béton (l/m²) Aciers (kg/m²) Étaiement Coffrage et ragréage Poids (kg/m²) PLTA-Seacbois file Aucun 206 Poutrelles Hourdis béton 8+13 cm files Prédalle 20 cm files Dalle pleine 22 cm toute la sous-face Démarche de qualité environnementale Autour des réservations, rives de planchers, biais, changement d'entraxe Autour des réservations, cueillies et joints En totalité, meulage des cueillies et joints Le plancher PLTA-Seacbois a fait l objet d une Analyse de Cycle de Vie réalisée conformément à la norme NF P et présentée dans une Fiche FDES disponible sur le site internet de SEAC. Démarche de labellisation énergétique Le plancher PLTA-Seacbois participe à l obtention des labels HPE et THPE 2005 et également du label BBC-Effinergie. INfORMATIONS GÉNÉRALES Lieux de fabrication : 20 sites de production en France Métropolitaine. Distribution : par un réseau de grossistes indépendants. Garantie : garantie décennale dans le cadre des responsabilités légales de l entreprise de mise en œuvre. Assistance technique : Service logistique : SEAC 47, boulevard de Suisse BP Toulouse cedex 2 Responsable : M. Laurent Guiraud, directeur général Tél. : Fax : Internet : RCS Toulouse

3 PRÉSENTATION La consultation concernait les procédés de construction destinés principalement à la construction des bâtiments d habitation, de type individuels ou collectifs à un ou plusieurs niveaux. Trois procédés de construction ont été sélectionnés : un procédé de mur en maçonnerie de blocs de béton cellulaire autoclavé, un procédé modulaire de construction à ossature bois, un procédé de plancher léger thermoacoustique nervuré en béton et faux-plafond acoustique. Système de construction à isolation thermique répartie : Le procédé de mur en maçonnerie de blocs de béton cellulaire autoclavé montés à joint mince de mortier-colle appartient à la famille des procédés à isolation thermique répartie. À ce procédé de mur en maçonnerie sont associés des linteaux, des dalles de plancher et de toiture en béton cellulaire autoclavé armé. Il est destiné à la réalisation de murs porteurs ou non porteurs sans complément d isolation thermique pour tous les types de construction courante. Système de construction modulaire à ossature bois : Le procédé industriel en filière sèche consiste en la fabrication de modules tridimensionnels à ossature bois. Les modules sont totalement équipés en usine. Ils intègrent la structure, l énergie et les fluides, l aménagement et les finitions intérieures et extérieures. La gamme de produits s étend aux types de logement T2 à T5 avec un large choix d options architecturales. La gamme de produits bénéficie du label THPE en version standard et du label BBC- Effinergie en option. Système de plancher léger thermoacoustique en béton : Le plancher léger thermo-acoustique est composé d un plancher nervuré en béton, à poutrelles préfabriquées en béton précontraint et entrevous en polystyrène expansé, et d un faux-plafond avec isolation acoustique et parement. Ce système destiné à la construction des bâtiments d habitation de type collectifs permet de traiter les ponts thermiques aux jonctions mur-plancher, sans avoir recours à l isolation thermique par l extérieur, et les transmissions de bruit entre logements. NORMALISATION ET CERTIFICATION Système de construction à isolation thermique répartie : Les procédés de mur en maçonnerie de blocs de béton cellulaire font l objet d une certification NF ou CSTBat selon le produit : blocs en béton cellulaire : Marque NF Blocs en béton cellulaire autoclavé, autres éléments en béton cellulaire et mortiers-colles de montage : Avis techniques et Certificats de qualification CSTBat du CSTB. Leur mise en œuvre fait référence aux DTU, Cahiers des clauses techniques et Règles de calcul en vigueur. Système de construction modulaire à ossature bois : Les procédés de construction à ossature bois sont soumis aux normes en vigueur. Leur mise en œuvre fait référence notamment au DTU 31.2 Travaux de bâtiment Construction de maisons et bâtiments à ossature en bois. Système de plancher léger thermoacoustique en béton : Les planchers en béton relèvent de la procédure de l Avis technique et du Certificat de qualification CSTBat du CSTB. SYSTÈMES DE CONSTRUCTION FABRICANTS : SÉLECTION HABITAT 2010/11 Page habitat d avenir 19 seac 21 YtOnG 23 Leur mise en œuvre fait référence notamment au CPT «Planchers» Cahier des Prescriptions Techniques Communes aux procédés de planchers. DÉMARCHE DE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE Deux des trois procédés de construction présentés ont fait l objet d une Analyse de Cycle de Vie réalisée conformément à la norme NF P et présentée dans une FDES Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire, disponible auprès des fabricants, de leurs syndicats ou du CSTB, sur le site internet de la base de données de référence INIES. DÉMARCHE DE LABELLISATION ÉNERGÉTIQUE Les trois procédés de construction présentés participent, par leurs performances énergétiques, à l obtention des labels HPE et THPE Haute et Très Haute Performance Énergétique, et également du label BBC- Effinergie Bâtiment Basse Consommation d énergie. CRITÈRES DE CHOIX Critères éliminatoires Les procédés de construction présentés devaient être conformes aux normes et à la réglementation en vigueur. Ils devaient bénéficier, pour ceux relevant de la procédure, de la certification NF ou CSTBat. Critères de sélection Les conditions économiques ont constitué le principal critère de sélection. Les conditions de distribution, de mise en œuvre et d assistance technique étaient également examinées. MISE EN ŒUVRE La mise en œuvre des procédés de construction doit être effectuée selon les prescriptions des DTU et des Avis techniques du CSTB. GARANTIE Les procédés de construction relèvent de la garantie décennale. 16

4 LE BÉTON CELLULAIRE ET LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE Le béton cellulaire, baptisé Thermopierre en France, est un produit dont les caractéristiques environnementales et sanitaires sont largement reconnues en Allemagne, en Europe du Nord et dans les pays scandinaves. En France, nous disposons d un référentiel permettant de caractériser l impact environnemental d un produit de construction grâce à la série des normes NP P ACV et fiches INIES La qualité environnementale d un matériau de construction fait désormais partie intégrante des autres critères de qualité technique que sont les performances et la durabilité. Le marché de la construction s oriente vers de nouvelles solutions techniques, matériaux et choix économiques appuyés notamment par des aides financières directes (bâtiment HQE, énergie solaire, etc.). À l initiative de Xella Thermopierre, une analyse de cycle de vie a été réalisée par le CSTB. Cette analyse fait l objet d un rapport complet réf. ED/ disponible sur demande. Les conclusions de cette étude apportent la confirmation officielle du caractère naturel du Thermopierre ainsi que du respect des principes énergétiques et économiques lors de sa production et de son utilisation. Enfin, l étude précise que ce matériau entre bien dans une perspective de développement durable. Le détail des résultats de cette étude est disponible sous forme de fiches INIES sur simple demande. Le Thermopierre et la démarche HQE La Haute Qualité Environnementale HQE est une démarche volontaire pour maîtriser les impacts sur l environnement d un bâtiment tout en assurant à ses occupants des conditions de vie saines et confortables tout au long de la vie de l ouvrage. Lancée il y a quelques années par le Plan urbanisme construction et architecture (Puca) et le CSTB, la démarche de Haute Qualité Environnementale vise à concilier la protection de l environnement, la qualité de la construction et l amélioration de la qualité d usage. Cette démarche a été formalisée par l association HQE autour de 14 cibles permettant d atteindre 2 grands objectifs : maîtriser les impacts sur l environnement extérieur : cibles éco-construction et éco-gestion, créer un environnement intérieur sain et confortable : cibles de confort et de santé. éco-construction éco-gestion confort santé relation harmonieuse des bâtiments avec leur environnement immédiat Gestion de l énergie confort hygrothermique conditions sanitaires des espaces choix intégré des procédés et produits de construction Gestion de l eau confort acoustique Qualité de l air chantiers à faibles nuisances Gestion des déchets d activités confort visuel Qualité de l eau Gestion de l entretien et de la maintenance confort olfactif L utilisation du Thermopierre dans le bâti permet d apporter une réponse environnementale sur un certain nombre de cibles identifiées en jaune dans le tableau ci-dessus. 1. Cible : choix intégré des produits, systèmes et procédés de construction La norme européenne qui a servi de référence à l ACV du Thermopierre vise à favoriser ce choix. 2. Cible : chantier à faible nuisance La technique de mise en œuvre du Thermopierre nécessite un outillage léger et des moyens de malaxage manuportables qui permettent de limiter sensiblement les nuisances sonores. Le montage à joint mince des blocs réduit la quantité d eau nécessaire pour préparer la colle, et minimise l impact du nettoyage du matériel en fin de journée. Par sa facilité de découpe d une part, et la possibilité de réutiliser les chutes de coupes au cours du montage de la maçonnerie d autre part, le Thermopierre permet de réduire sensiblement la quantité de déchets produits sur chantier. Le Thermopierre est un produit neutre. Sur chantier, les chutes peuvent servir de remblai. Le Thermopierre est accepté dans les déchetteries en classe 3. La coupe par sciage à sec du béton cellulaire au moyen d une scie à ruban ou d une scie thermique génère une faible quantité de poussières et des granulats dont la taille et la composition ne présentent pas de risques pour les opérateurs. Lors de la mise en œuvre, ces poussières peuvent être récupérées et mélangées à la colle pour moitié, afin de constituer un mortier sec permettant un rebouchage aisé des saignées. Par ailleurs, un rapport d analyse réalisé sur des poussières de Thermopierre montre qu elles ne présentent pas de danger pour l homme (Bericht N /tal.td). 3. Cible : gestion de l énergie La contribution du gros œuvre sur les pertes énergétiques est de l ordre de 15%. Un bâti bien isolé constitue un avantage pour réduire les besoins énergétiques en matière de chauffage. Le mur en Thermopierre répond à cette exigence tout en assurant la fonction de mur porteur. Il permet en outre de réduire significativement les ponts thermiques aux liaisons plancher/mur extérieur, plancher/refend et refend/mur extérieur. 4. Cible : confort hygrothermique Les avantages du Thermopierre dans ce domaine sont indéniables. Ils résultent d un compromis optimal entre ses performances en matière d isolation et son inertie thermique. Ces aspects sont essentiels en matière de confort d hiver, mais aussi de confort d été. 5. Cible : confort acoustique Le mur en Thermopierre répond aux exigences acoustiques définies dans les réglementations actuelles, à la fois en maison individuelle et en petit collectif. En fonction des systèmes utilisés, les niveaux d affaiblissement acoustique des parois varient de 48 db à 67 db. 6. Cible : confort olfactif Grâce à l isolation thermique répartie dans la masse d une part, et aux traitements des ponts thermiques aux liaisons d autre part, le mur Thermopierre évite tout phénomène de condensation générateur de moisissures et de mauvaises odeurs. 7. Cible : conditions sanitaires des espaces Les performances du matériau dans ce domaine se traduisent par : l absence de composés organiques volatiles COV, des niveaux de radioactivité nettement inférieurs aux seuils européens admissibles. 17

5 LES PLANCHERS EN BÉTON ET LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE Poutrelles précontraintes en béton extrait de la Fiche de déclaration environnementale et sanitaire du cerib Caractérisation du produit selon NF P Définition de l Unité Fonctionnelle (UF) Supporter les charges et autres éléments de plancher ou de toiture sur un mètre linéaire pendant une annuité. Le produit est calculé et mis en œuvre selon les règles de l art (CPT planchers titre I et Avis Techniques). La durée de vie typique retenue est de 100 ans. Masse de produit nécessaire pour l Unité Fonctionnelle (UF) Quantité de produits, et éventuellement de produits complémentaires et d emballage de distribution, contenue dans l UF sur la base d une Durée de Vie Typique (DVT) de 100 ans. La fonction est assurée par un mètre linéaire de poutrelle précontrainte en béton manuportable de hauteur moyenne 11 cm typiquement utilisée en maison individuelle dans la réalisation de planchers à poutrelles et entrevous. La portée maximale est de 5,50 m pour des planchers de type cm avec entrevous béton et entraxe de 60 cm. Ce type de poutrelle sous Avis Technique fait l objet d une certification CSTBat. Contribution du produit aux impacts environnementaux selon NF P Le tableau ci-dessous présente une synthèse des impacts environnementaux représentatifs pour l Unité Fonctionnelle ainsi que pour toute la DVT. Ces impacts ont été calculés conformément à la norme NF P Impact environnemental Valeur par UF (1) Valeur par mètre linéaire de poutrelle (2) consommation de ressources énergétiques Énergie primaire totale 0,366 36,6 MJ dont énergie récupérée (3) 0,036 3,57 MJ Énergie renouvelable 0,019 1,86 MJ Énergie non renouvelable 0,35 34,8 MJ kg équivalent indicateur d épuisement de ressources (adp) 1, , antimoine consommation d'eau 0,18 18,1 litre déchets solides valorisés 0,01 1,35 kg déchets solides éliminés déchets dangereux 9, , kg déchets non dangereux (dib) 1, ,118 kg déchets inertes 0,15 15,38 kg déchets radioactifs 2, , kg changement climatique 0,03 3,38 kg équivalent co 2 acidification atmosphérique 1, , kg équivalent so 2 Pollution de l'air 2 199,67 m 3 Pollution de l'eau 9, ,93 m 3 destruction de la couche d'ozone stratosphérique Unité 6, , kg équivalent cfc-11 kg équivalent Formation d'ozone photochimique 1, , éthylène (1) Les valeurs sont exprimées pour l unité fonctionnelle c est-à-dire par mètre linéaire de poutrelle pour une annuité (avec pour base de calcul une durée de vie typique de 100 ans). (2) Les valeurs sont exprimées pour un mètre linéaire de poutrelle pendant toute la durée de vie. (3) L énergie récupérée correspond à l énergie provenant des différents types de déchets valorisés en cimenterie. source : cerib Fiche de déclaration environnementale et sanitaire : Poutrelle précontrainte en béton décembre

Pour logements collectifs

Pour logements collectifs Pour logements collectifs 1 DEFINITION Plancher Seacbois Laine minérale BA 13 Ce système est équivalent à une dalle pleine au niveau acoustique 2 SOLUTION ACOUSTIQUE Dalle pleine de 18 cm = 58 db Dalle

Plus en détail

Le Plancher Léger Thermo-Acoustique

Le Plancher Léger Thermo-Acoustique - P L T A -S e a c b o i s Le Plancher Léger Thermo-Acoustique Chapitre I : Les solutions thermiques et acoustiques Chapitre II : Les avantages du - 48 Les Solutions du - C H A P I T R E I : SOLUTIONS

Plus en détail

SYSTÈMES DE CONSTRUCTION

SYSTÈMES DE CONSTRUCTION SYSTÈMES DE CONSTRUCTION PRÉSENTATION La consultation concernait les procédés de construction destinés principalement à la construction des bâtiments d habitation, de type individuels ou collectifs à un

Plus en détail

Produit Br eveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond

Produit Br eveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond Produit Breveté Hourdis Iso-Plat à sous-face bois Conditionnement Pose Découpe Tympan Pas de chute Coulage Sous-face Suspente standard Faux-Plafond Toiture-Terrasse Combles Sous-toiture Haut d étage Haut

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 La réglementation r thermique 2012 LES SOLUTIONS SEAC 11 SOLUTIONS POUR LA MAISON INDIVIDUELLE 21 Vide sanitaire le hourdis polystyrène avec languette Pour répondre aux exigences de la RT 2012, nous avons

Plus en détail

Eco Bric Thermo Bric G7

Eco Bric Thermo Bric G7 Eco Bric Briques traditionnelles Les briques à perforations horizontales peuvent être utilisées pour un grand nombre d usages comme les maisons individuelles, villages, maisons de retraite, écoles, établissements

Plus en détail

Nous répondons au Label BBC - Effinergie

Nous répondons au Label BBC - Effinergie Nous répondons au Label BBC - Effinergie Pour pouvoir obtenir le Label BBC Effinergie, l exigence principale est de ne pas dépasser une valeur de consommation de : 50 kwh d énergie primaire par m² de Surface

Plus en détail

Comment? Evaluation de la performance environnementale des bâtiments et écoconditionnalités. Modifiez le style du titre

Comment? Evaluation de la performance environnementale des bâtiments et écoconditionnalités. Modifiez le style du titre les styles du texte du masque Troisième niveau Evaluation de la performance environnementale des bâtiments et écoconditionnalités Comment? Multicritère, performances, et ACV Bâtiment 1 Évaluation le environnementale

Plus en détail

PLACO IMPACT La plaque idéale pour la maison à ossature bois. Avril 2010 - F4045

PLACO IMPACT La plaque idéale pour la maison à ossature bois. Avril 2010 - F4045 PLACO IMPACT La plaque idéale pour la maison à ossature bois Avril 2010 - F4045 Choisir une maison à ossature bois, c est opter pour une maison respectueuse de l environnement et qui offre de réels atouts

Plus en détail

économies d énergie Isoltop RT 2012 RT2012

économies d énergie Isoltop RT 2012 RT2012 Le Grenelle de l environnement a prévu la mise en œuvre d un programme de réduction des consommations énergétiques des bâtiments, avec deux objectifs majeurs: la généralisation des bâtiments basse consommation

Plus en détail

1.1.1. Unité fonctionnelle de référence, à laquelle sont rapportés les impacts environnementaux du Chapitre 2

1.1.1. Unité fonctionnelle de référence, à laquelle sont rapportés les impacts environnementaux du Chapitre 2 EXTRAIT DE LA DECLARATION ENVIRONNEMENTALE et SANITAIRE CONFORME A LA NORME NF P 01-010 PROFILES PVC DE DECORATION ET D AMENAGEMENT INTERIEURS ET EXTERIEURS Edition DECEMBRE 2005 SNEP - Profilés PVC de

Plus en détail

L ensemble de ces paramètres joue un rôle sur la consommation énergétique et sur le confort des occupants.

L ensemble de ces paramètres joue un rôle sur la consommation énergétique et sur le confort des occupants. 1 FICHE OX «Enveloppes de bâtiments performantes avec solutions techniques ou architecturales minimisant la part des ponts thermiques dans les déperditions» 1. Contexte Enjeux La performance d une enveloppe

Plus en détail

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005

THERMIQUE RÉGLEMENTATION RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE LA RT 2005 THERMIQUE RÉDUIRE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE Construire une maison bien isolée et faiblement consommatrice d énergie est devenu une priorité. Les systèmes constructifs en béton sont d ores et déjà prêts

Plus en détail

BP 30059 28231 ÉPERNON CEDEX

BP 30059 28231 ÉPERNON CEDEX Centre d Études et de Recherches de l Industrie du Béton BP 30059 28231 ÉPERNON CEDEX FRANCE CONSULTATION TECHNOLOGIQUE RAPPORT Demandeur : PERIN & Cie/TPM 102 rue de Vannes 35600 REDON Objet : Détermination

Plus en détail

La prédalle qui traite les ponts thermiques

La prédalle qui traite les ponts thermiques La prédalle qui traite les ponts thermiques Une réponse thermique, simple, économique, sûre pour des bâtiments RT 12 sans contrainte. Prédalle à correction de pont thermique intégrée pour préserver tous

Plus en détail

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL C COUT Le procédé ATTIQUE construction permet d optimiser les coûts de réalisation des logements sur plusieurs points. Non seulement le coût de construction s avère particulièrement compétitif du fait

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

2.2.2 - Les domaines d emploi du béton

2.2.2 - Les domaines d emploi du béton 2.2.2 - Les domaines d emploi du béton Le bâtiment Le béton tient une place essentielle dans l urbanisme moderne. Cela semble normal lorsqu on considère sa participation dans la construction de logements

Plus en détail

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée PB20RT+ à isolation rapportée PONCEBLOC 20RT+ Dimension du bloc standard (L x ép. x h en mm) Résistance mécanique L 30 Nombre de blocs/m² 8 Poids du bloc sec (kg) 12,5 Résistance thermique maçonnerie seule

Plus en détail

5 bonnes raisons. de construire en mono mur bio bric. www.bouyer-leroux.com une marque bouyer leroux

5 bonnes raisons. de construire en mono mur bio bric. www.bouyer-leroux.com une marque bouyer leroux 5 bonnes raisons de construire en mono mur bio bric La RT 2012 fixe 3 objectifs de résultats : besoins bioclimatiques, consommation d énergie primaire, confort d été. La réponse à ces objectifs est notamment

Plus en détail

Présentation du process. Une révolution dans la construction ossature bois

Présentation du process. Une révolution dans la construction ossature bois Présentation du process Une révolution dans la construction ossature bois L origine Objectifs La création du label BBC et l annonce de la RT2012 a déclenché la recherche d une solution appropriée. La manière

Plus en détail

Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort. Distribué par EZ-ZAHIA

Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort. Distribué par EZ-ZAHIA Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort Distribué par EZ-ZAHIA 1 I- Qu est ce que c est le béton cellulaire? Le Béton cellulaire est un matériau de construction minéral et massif. Ses

Plus en détail

Le Seacbois L E S E A C B O I S. Seacbois

Le Seacbois L E S E A C B O I S. Seacbois Le L E S E A C B O I S Chapitre I : Chapitre II : Chapitre III : Chapitre IV : CARACTERISTIQUES GENERALES POSSIBILITES DE MONTAGE LA MISE EN OEUVRE LIMITES DE PORTEE 35 Le C H A P I T R E I : CARACTERISTIQUES

Plus en détail

La GARANTIE d'une maçonnerie de QUALITÉ avec le BLOC BÉTON CERTIFIÉ. Qualité des produits

La GARANTIE d'une maçonnerie de QUALITÉ avec le BLOC BÉTON CERTIFIÉ. Qualité des produits La GARANTIE d'une maçonnerie de QUALITÉ avec le BLOC BÉTON CERTIFIÉ Qualité des produits Choisir la sérénité Ce document, destiné aux prescripteurs et aux entrepreneurs, a été conçu pour leur apporter

Plus en détail

L application des «pré-murs double peau» au procédé LOGIPASS apporte trois progrès majeurs au concept :

L application des «pré-murs double peau» au procédé LOGIPASS apporte trois progrès majeurs au concept : CQFD : Logements optimisés Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais 5 Evolutions techniques et conceptuelles du procédé constructif 5.0 - PRÉAMBULE Depuis que la proposition LOGIPASS Un passeport pour l habitat

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS Maryse SARRE CSTB Expérience française dans le domaine de l isolation par l intérieur en construction neuve ou en rénovation Journée 16 septembre 2010 PAGE 1 Techniques

Plus en détail

Mémento du béton cellulaire Données de base pour la conception et la réalisation

Mémento du béton cellulaire Données de base pour la conception et la réalisation Syndicat national du béton cellulaire Mémento du béton cellulaire Données de base pour la conception et la réalisation Groupe Eyrolles, 2005, ISBN 2-212-11647-0 TABLE DES MATIÈRES Mémento du béton cellulaire

Plus en détail

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. isolant TMS

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. isolant TMS Solutions d isolation thermique Confort économies d'énergies, Environnement le panneau isolant référence pour l'isolation des sols isolant isolant confort, économie et performance confort économie performance

Plus en détail

BGV Primo BGV Thermo BGV Costo

BGV Primo BGV Thermo BGV Costo 034 Crédit Photos : J.J. Bernier Juin 00 Imprimé sur du papier 60% recyclé BGV Primo BGV Costo 6 avenue Jules Verne BP 3337 4430 SaintSébastiensurLoire Tél. 0 40 807 807 Fax 0 40 807 808 www.bouyerleroux.com

Plus en détail

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS

Plus en détail

Planchers à entrevous FABRIBOIS LA PERFORMANCE À TOUS LES NIVEAUX. www.planchers-fabre.fr

Planchers à entrevous FABRIBOIS LA PERFORMANCE À TOUS LES NIVEAUX. www.planchers-fabre.fr s à entrevous FABRIBOIS LA PERFORMANCE À TOUS LES NIVEAUX www.planchers-fabre.fr Domaines d application et performances 5 bonnes raisons de choisir la solution FABRIBOIS Applications planchers Performances

Plus en détail

Présentation du process. Assembleur de murs thermo-économiques

Présentation du process. Assembleur de murs thermo-économiques Présentation du process Assembleur de murs thermo-économiques Présentation du brevet COMPOMUR Janvier 2013 L origine Objectifs La création du label BBC et l annonce de la RT2012 a déclenché la recherche

Plus en détail

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. isolant TMS

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. isolant TMS Solutions d isolation thermique Confort économies d'énergies, Environnement le panneau isolant référence pour l'isolation des sols isolant isolant confort, économie et performance confort économie performance

Plus en détail

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. tms isolant

Solutions d isolation thermique. le panneau. isolant. référence. pour l'isolation. des sols. tms isolant Solutions d isolation thermique Confort économies d'énergies, Environnement tms isolant le panneau isolant référence pour l'isolation des sols tms isolant confort, économie et performance confort économie

Plus en détail

Isolant pour les murs. 100% polyuréthane

Isolant pour les murs. 100% polyuréthane Isolant pour les murs 100% polyuréthane uthermwall DOMAINE D EMPLOI Applications UTHERM Wall est utilisable pour les bâtiments d habitation de 1 ère et 2 ème familles (constructions individuelles isolées

Plus en détail

La prédalle à correction de ponts thermiques intégrée

La prédalle à correction de ponts thermiques intégrée La prédalle à correction de ponts thermiques intégrée L ITI CONFORME ET MOINS CHÈRE En maçonnerie La performance d isolation de la ThermoPrédalle est suffisante pour rester en maçonnerie courante. En béton

Plus en détail

AXE 4 : Collectivité éco-responsable

AXE 4 : Collectivité éco-responsable ACTION 61: Cibler une grille qualitative HQE concernant les critères visés dans le cadre de travaux Pièce(s) justificative(s) N : (Voir cahier des charges) Grille jointe Date de création : 20/03/2015 Date

Plus en détail

Pour répondre aux enjeux de la RT 2O12

Pour répondre aux enjeux de la RT 2O12 Pour répondre aux enjeux de la RT 2O12 Toutes les solutions présentées dans ce document sont des solutions de murs en maison individuelle répondant aux exigences de performances de la RT 2O12 Bloc LES

Plus en détail

Le Seacbois LE SEACBOIS. Seacbois

Le Seacbois LE SEACBOIS. Seacbois Le LE SEACBOIS Chapitre I : Chapitre II : Chapitre III : Chapitre IV : CARACTERISTIQUES GENERALES POSSIBILITES DE MONTAGE LA MISE EN OEUVRE LIMITES DE PORTEE 35 Le C H A P I T R E I : CARACTERISTIQUES

Plus en détail

Gaines techniques verticales Placostil

Gaines techniques verticales Placostil 01 Cloisons sur ossature métallique Placostil Gaines techniques verticales Placostil Description Les gaines techniques verticales peuvent être réalisées avec les mêmes produits et systèmes Placo que ceux

Plus en détail

édito LES accessoires /// angle

édito LES accessoires /// angle édito LES accessoires /// angle Le TeCHNIBLOC a été élaboré spécifiquement pour répondre à l environnement, à la santé, à la sécurité et à un manque de main-d œuvre. Il est la solution clés en mains à

Plus en détail

Rapprochons nos compétences

Rapprochons nos compétences Rapprochons nos compétences Nos conseillers techniques connaissent votre terrain Saint-Pierre-des-Corps La Ballastière 37705 Saint-Pierre-des-Corps Téléphone : 0 800 850 853 Télécopie : 02 47 44 42 68

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

Avis Technique N 3/07-529

Avis Technique N 3/07-529 Avis Technique N 3/07-529 LES SOLUTIONS PLANCHERS POUTRELLES AVEC ÉTAI - GAMME RII REPÈRES LIBRE Lg Lg ACIER EPAISSEUR PLANCHER HABITATION EPAISSEUR PLANCHER COMBLES R 80 0,70 0,80 0,90 12 + 4 12 + 4 R

Plus en détail

Niveau de prise en compte de la cible

Niveau de prise en compte de la cible Caractéristiques environnementales du bâtiment (selon les cibles HQE) Niveau de prise en compte de la cible Objectif fixé lors de la phase de conception 1. Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement

Plus en détail

Principes de mise en œuvre

Principes de mise en œuvre Principes de mise en œuvre Chape hydraulique ou mortier de pose avec revêtement scellé Les isolants Knauf sont mis en œuvre conformément à la norme NF P 61-20. Ils sont posés de préférence en une seule

Plus en détail

SOCOTEC. Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation. Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances

SOCOTEC. Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation. Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances SOCOTEC Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances David RETIERE / david.retiere@socotec.fr 31/05/2012 Sommaire

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

Parquet massif en chêne, épaisseur 23mm, fabriqué en France

Parquet massif en chêne, épaisseur 23mm, fabriqué en France Parquet massif en chêne, épaisseur 23mm, fabriqué en France DECLARATION ENVIRONNEMENTALE Selon les normes NF EN 15804:2012+A1:2014 et XP P01064/CN:2014 Crédits photo Crédits : UFFEP photo : UFFEP Version

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 Contact : Agence LAIR et ROYNETTE 01 43 70 24 64 LR@lair-roynette.fr Philippe LAIR 06 09 84 85 34 ph.lair@lair-roynette.fr L agence LAIR et ROYNETTE Créée en 1988, l

Plus en détail

La Performance Environnementale des Bâtiments

La Performance Environnementale des Bâtiments Rencontre nationale Pratiques Territoriales de l Évaluation de la Performance Environnementale des Bâtiments La Performance Environnementale des Bâtiments Hadjira Schmitt-Foudhil Chef de projet performance

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Rapport réalisé par ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Réhabilitation et extension de la maison Bailleul à Toulouse ville, Maison Bailleul

Plus en détail

>I En savoir plus I Développement durable

>I En savoir plus I Développement durable g Qu est ce que c est? 1987 Rapport Brundtland Commission des Nations Unies sur l Environnement et le Développement «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans

Plus en détail

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton.

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Maisons Individuelles THPE et BBC Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Principes des solutions étudiées dans le cadre de la Réglementation Thermique concernant les prestations courantes

Plus en détail

PERFORMANCES ACOUSTIQUES :

PERFORMANCES ACOUSTIQUES : FICHE CONSEIL N 10 PERFORMANCES ACOUSTIQUES : LES BONNES PRATIQUES DE MISE EN ŒUVRE. La performance acoustique des ouvrages en plaques de plâtre (cloison, contre-cloison, plafond) dépend non seulement

Plus en détail

VIVRACOME Les exigences réglementaires

VIVRACOME Les exigences réglementaires Les exigences réglementaires VIVRACOME et la réglementation thermique (NFP 52.307) La réglementation thermique actuelle des bâtiments neufs ou existants porte sur l amélioration de leur performance énergétique.

Plus en détail

ETANCHEITE A L AIR Guide technique de mise en œuvre

ETANCHEITE A L AIR Guide technique de mise en œuvre ETANCHEITE A L AIR Guide technique de mise en œuvre Janvier 2015 La performance énerg nergétique La règlementation thermique 2012 impose en France de nouvelles performances énergétiques des bâtiments afin

Plus en détail

LE PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE

LE PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE LE PLANCHER SUR VIDE SANITAIRE MIEUX CONSTRUIRE ENSEMBLE Le défi Le RT2012 choix des équipements, de l énergie et de l orientation implique des bâtis très différents? votre variable d ajustement choisissez

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

LE CHANTIER LA PREFABRICATION BOIS

LE CHANTIER LA PREFABRICATION BOIS LA PREFABRICATION BOIS LE CHANTIER Réaliser des structures bois nécessite pour chaque ouvrage d en maitriser la conception, les calculs, les dessins, les notices et les plans de pose. Chaque fabrication

Plus en détail

Les procédés d impression ne permettent pas une reproduction fi dèle des teintes - Document non contractuel.

Les procédés d impression ne permettent pas une reproduction fi dèle des teintes - Document non contractuel. Solutions CLIMAmur Mur la nouvelle gamme de briques climatiques à isolation intégrée Murbric, Mur Hybride ou Monomur, la gamme des briques Porotherm apportent des solutions innovantes qui réponden t aux

Plus en détail

VENTILATION MÉCANIQUE CONTRÔLÉE SIMPLE ET DOUBLE FLUX ET COMPOSANTS DE VMC

VENTILATION MÉCANIQUE CONTRÔLÉE SIMPLE ET DOUBLE FLUX ET COMPOSANTS DE VMC VENTILATION MÉCANIQUE CONTRÔLÉE PRÉSENTATION La consultation concernait les systèmes de ventilation mécanique contrôlée simple flux hygroréglable et double flux standard, statique et thermodynamique. Les

Plus en détail

mb rock mb rock + 0,40

mb rock mb rock + 0,40 MB ROCK & MB ROCK + mb rock mb rock + MB ROCK est un panneau rigide avec bord flexible pour l isolation des constructions à ossature bois entre montants structurels. MB ROCK + est un panneau rigide double

Plus en détail

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures?

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? N 20 - Novembre 2008 www.siplast.fr contact.ealliance@icopal.com Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? Les enjeux de

Plus en détail

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Troisième session ANNEXES 2 octobre 2009 SOMMAIRE Annexe 1 - Evolution

Plus en détail

En France, 7 maçonneries sur 10 sont réalisées avec des blocs béton.

En France, 7 maçonneries sur 10 sont réalisées avec des blocs béton. LES BLOCS EN BETON Les blocs, généralement de forme parallélépipédique, ont un poids et des dimensions qui permettent de réaliser des parois de géométrie simple ou complexe et qui les rendent manuportables

Plus en détail

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON

BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON BRIQUES DE STRUCTURE ET DE CLOISON c e s t é l é m e n T E R R E Savoir-faire et innovation SOMMAIRE B RIQUES DE STRUCTURE Réglementation Briques C Briques C à barrettes 3 ACCESSOIRES DES BRIQUES DE STRUCTURE

Plus en détail

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE 30/06/2011 CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE NOTICE EXPLICATIVE Page 1 I. QUE SIGNIFIE LA NORME BBC & RT 2020? A. Qu est-ce qu une Maison BBC? Pour obtenir le Label BCC, Effinergie a

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 04 15 Le maçon à son poste de travail Partie 3 : les produits de maçonnerie Caractéristiques, manutention manuelle, livraison La réalisation de murs en maçonnerie est une opération

Plus en détail

FERMACELL cloisons non porteuses Parement double

FERMACELL cloisons non porteuses Parement double Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Les cloisons FERMACELL double peau sont des cloisons distributives non porteuses

Plus en détail

COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE

COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE EHPAD Debrou - Joué-lès-Tours (37) OPERATION PHASE Projet de construction et restructuration de l établissement Profil et incidences de la démarche

Plus en détail

LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES

LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES Gamme des produits BLOCS EN BÉTON DE GRANULATS COURANTS BLOCS DE COFFRAGE PRÉLINTEAUX - BLOCS STANDARDS - BLOCS ACCESSOIRES - BLOCS SPÉCIAUX - BLOCS AVEC EMBOÎTEMENTS VERTICAUX

Plus en détail

EUR SOL. les situations. L isolant à l aise dans toutes

EUR SOL. les situations. L isolant à l aise dans toutes EUR SOL L isolant à l aise dans toutes les situations Performant et léger Facile à poser Hautement résistant à la compression Adapté à tous les planchers, y compris chauffants et rafraîchissants La performance

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012

La Réglementation Thermique 2012 La Réglementation Thermique 2012 La réglementation thermique 2012 ou RT 2012 est le fruit d une réflexion de deux ans des acteurs des différents secteurs du bâtiment, faisant suite au dernier Grenelle

Plus en détail

Constructions en brique et Acoustique : réponses à la réglementation

Constructions en brique et Acoustique : réponses à la réglementation 34 Constructions en brique et Acoustique : réponses à la réglementation Valérie Borg, Ingénieur acousticien, CTTB, 17, rue Letellier, 75015 Paris, tél. : 01 45 37 77 77, fax : 01 45 37 77 71 Michel Villot,

Plus en détail

# " $%% & ' ( " ) ) * + ' ) ) ) ) *

#  $%% & ' (  ) ) * + ' ) ) ) ) * ! " Bloc béton # "$%%& ' (")) * +'))) )* , ) - " Il consomme 42,7% de l énergie finale totale "./* "$0& "$11% Il génère 23% des émissions nationales, soit 123 mt/an La consommation énergétique dans les

Plus en détail

CAISSON KERTO RIPA. Caractéristiques techniques

CAISSON KERTO RIPA. Caractéristiques techniques CAISSON KERTO RIPA Caractéristiques techniques Le caisson Kerto-Ripa est un système sous Avis Technique permettant de passer de grandes portées en plancher et en toiture. Fruit de la R&D Metsä Wood, il

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 : Le cas du logement collectif Ulrich ROCHARD Ingénieur génie climatique / thermicien POUGETS Consultants, Paris Mardi 8 novembre 2011 La RT 2012 : le départ est donné

Plus en détail

Cloison Plastbau, une solution aux multiples avantages

Cloison Plastbau, une solution aux multiples avantages Le système Plastbau comprend trois types d éléments : Plastbau-3 (mur), Plastbau hourdis (plancher) et les cloisons Plastbau. Celles-ci viennent ainsi compléter la gamme des produits composant le système

Plus en détail

Le «Clair de Terre» à Décines, 34 logements BBC. Livraison 2010

Le «Clair de Terre» à Décines, 34 logements BBC. Livraison 2010 Le «Clair de Terre» à Décines, 34 logements BBC. Livraison 2010 Présentation du projet Maître d ouvrage: GRANDLYON HABITAT Maître d œuvre: ATELIER ARCHE 34 logements (31 PLUS 3 PLAI) Label BBC 2005 Ordre

Plus en détail

La Simulation Thermique Dynamique

La Simulation Thermique Dynamique Techniques & Logiciels La Simulation Thermique Dynamique Présentation de l étude Version 0 Création du document Date 26/02/14 Rédigé par Marion DUPRE et Thomas DELMAS Vérifié par Laurent PAYET Principe

Plus en détail

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés

OBJECTIFS. Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés 1. TRAITEMENT DE L ACOUSTIQUE DANS LE BÂTIMENT Acquérir des compétences globales sur la performance acoustique des parois : choix des matériaux et mise en œuvre adaptés Acoustique phénomène physique Définition

Plus en détail

BIEN CHOISIR SA SOLUTION COMPLEXES DE DOUBLAGE

BIEN CHOISIR SA SOLUTION COMPLEXES DE DOUBLAGE BIEN CHOISIR SA SOLUTION COMPLEXES DE DOUBLAGE Une gamme simplifiée, familles de doublages Polyplac La famille de complexes de doublage Knauf pour l isolation thermique des bâtiments en neuf ou en rénovation

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP.

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP. IDE A LA REDACTION D UN CCTP : Prescriptions particulières PLANCHERS BAS Allotissement SE 26/07/2013 REAMBULE Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme

Plus en détail

deltarock mb rock CONSEIL ROCKWOOL Isoler les planchers bois en sous-face

deltarock mb rock CONSEIL ROCKWOOL Isoler les planchers bois en sous-face deltarock ou MB ROCK DELTAROCK et MB ROCK sont des panneaux de laine de roche mono densité rigide utilisés pour l isolation thermique entre éléments de structure (solives, poutrelles ) avant la pose du

Plus en détail

Le plancher poutrelles hourdis

Le plancher poutrelles hourdis Le plancher SEACPLANS DES ETUDES OPTIMISEES Le logiciel SEACplans offre les meilleures solutions possibles à l étude technique des planchers. UNE UTILISATION SIMPLE ET CONVIVIALE Etude Devis Cartouche

Plus en détail

L isolant tout-terrain

L isolant tout-terrain EUR TOIT L isolant tout-terrain des toitures inclinées Performant et léger Rigide et résistant Facile et rapide à poser Faible encombrement Supprime les ponts thermiques (méthode du Sarking) La performance

Plus en détail

MAISON ULTRA-PERFORMANTE

MAISON ULTRA-PERFORMANTE V0813 - Crédits photos : Fotolia + Shutterstock - Pré-Presse-Retouches graphiques et Edition : Flugel Communication SA - Depuis 1891-57340 Morhange LEADER DES MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION À HAUTE PERFORMANCE

Plus en détail

Présentation du Béton de Chanvre dans la Construction / Rénovation

Présentation du Béton de Chanvre dans la Construction / Rénovation Présentation du Béton de Chanvre dans la Construction / Rénovation Bureau d Etudes de Maîtrise d Oeuvre sommaire La perfo au natu rm rel ance 1Qu est ce que le chanvre? 2 Le stockage du Carbone 3 Les solutions

Plus en détail

PB20RT Bloc thermique à isolation rapportée

PB20RT Bloc thermique à isolation rapportée PB20RT PONCEBLOC 20RT Dimension du bloc standard (L x ép. x h en mm) 500 x 200 x 250 Résistance mécanique L 40 Nombre de blocs/m² 8 Poids du bloc sec (kg) 16 Résistance thermique maçonnerie seule 1,20

Plus en détail

Effet d une rénovation thermique sur la performance acoustique de bâtiments

Effet d une rénovation thermique sur la performance acoustique de bâtiments Effet d une rénovation thermique sur la performance acoustique de bâtiments C. Guigou-Carter, R. Foret, M. Villot and J.-B. Chéné CSTB - Centre Scientifique et Technique du Bâtiment PAGE 1 Introduction

Plus en détail

Santé et Qualité dans le bâtiment : pensez à l acoustique!

Santé et Qualité dans le bâtiment : pensez à l acoustique! Santé et Qualité dans le bâtiment : pensez à l acoustique! Animation Frédéric LAFAGE Directeur Limoges, le 5 juillet 2012 SARL ORFEA 33 rue de l Ile du Roi 19103 Brive cedex Tél : 05.55.86.34.50 / Fax

Plus en détail

www.france-air.com/habitat

www.france-air.com/habitat www.france-air.com/habitat Rue des Barronnières - BEYNOST - 01708 Miribel Cedex Fax : 04 78 55 25 63 www.france-air.com/habitat www.traitdunion-com.fr X E Un nouvel air éco-durable O N I U Q E Le premier

Plus en détail

> Guide des planchers isolants. Maisons individuelles

> Guide des planchers isolants. Maisons individuelles > Guide des planchers isolants Maisons individuelles > IPSEO Mieux préserver l énergie ensemble Préserver l énergie est une impérieuse nécessité et la réglementation thermique nous impose de nouvelles

Plus en détail

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS 3 Label Promotelec Habitat Neuf, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS Production d eau chaude sanitaire Réseaux de communication MARQUAGE QUALITÉ EXIGÉ Tous systèmes de production d'eau chaude sanitaire

Plus en détail

Référentiels et labels pour le logement existant

Référentiels et labels pour le logement existant La réglementation sur l existant Les labels dans l habitat existant Le label BBC EFFINERGIE La certification CERQUAL Patrimoine Environnement Un exemple d opération labélisée BBC Rénovation Référentiel

Plus en détail

C. C. T. P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Lot n 2 ETANCHEITE HABITAT DAUPHINOIS

C. C. T. P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Lot n 2 ETANCHEITE HABITAT DAUPHINOIS HABITAT DAUPHINOIS 20, rue Balzac 26000 VALENCE Construction d un immeuble de 12 logements en accession et de 2 locaux commerciaux en rez-de-chaussée Résidence «Cœur de ville» Place Rambaud 26140 ANNEYRON

Plus en détail

LES PRODUITS RECOMMANDÉS PRÉPARATION

LES PRODUITS RECOMMANDÉS PRÉPARATION POSE AU SOL EN NEUF TOUS LES LOCAUX CLASSÉS P4 AU PLUS ET NON SOUMIS À UNE CIRCULATION RÉGULIÈRE DE VÉHICULE À MOTEUR SOLUTIONS JUSQU À 60 X 60 CM ET AU-DELÀ JUSQU À 10 000 CM 2? QUESTIONS Quelles solutions

Plus en détail