LA POURSUITE POUR DETTES ET LA FAILLITE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA POURSUITE POUR DETTES ET LA FAILLITE"

Transcription

1 Département de l Intérieur TUTEUR GENERAL BUREAU D'AIDE ET CONSEIL AUX TUTEURS, CONSEILS LEGAUX ET CURATEURS PRIVES Ch. de Mornex Lausanne LA POURSUITE POUR DETTES ET LA FAILLITE q Tout d'abord, les factures ont fait l'objet de rappels et de sommations. Normalement, si le tuteur/curateur a connaissance de la dette, il devrait réagir avant la mise aux poursuites. Il existe trois voies de poursuite : Poursuite par voie de saisie : article 42 LP Poursuite par voie de réalisation de gage : article 41 LP. Ce mode de poursuite doit être expressément requis par le créancier. Poursuite par voie de faillite : article 39 LP : pour la faillite, le débiteur doit être inscrit au Registre du Commerce. Dans ce type de poursuite, il existe encore trois procédures différentes : Faillite ordinaire Faillite pour effets de change Faillite sans poursuite préalable. Paiement ou retrait de la réquisition: dès lors, l'inscription ne figure plus dans la liste des poursuites en cours de l'office des poursuites. q Toutes les poursuites, à l exception de la faillite sans poursuite préalable, débutent de la façon suivante : 1. Réquisition de la poursuite (article 67 LP): Faite par le créancier et adressée à l office compétent par écrit ou verbalement. 2. Commandement de payer (articles 69 et suivants LP) : Celui-ci est rédigé par l office et doit contenir les éléments suivants : Sommation de payer dans les 20 jours pour la poursuite ordinaire et dans les 5 jours dans la poursuite pour effets de change. L avis que le débiteur peut former opposition dans les 10 jours dès la notification (5 jours dans la poursuite pour effets de change). Que faute de paiement ou d opposition, la procédure suivra son cours. L60

2 TUTEUR GENERAL Ce commandement de payer est notifié au tuteur, en sa qualité de représentant légal; le nom du débiteur doit être clairement spécifié. Attention, si la dette est liée à la gestion des biens laissés à la disposition du travail du pupille ou si elle est issue de l'exercice autorisé d'une profession, la poursuite doit également être notifiée au débiteur (pupille). En cas de poursuite contre une personne sous curatelle, la notification est faite au curateur mais également au pupille 1 lorsque la curatelle a été publiée ou communiquée à l'office des poursuites. Pour une personne sous conseil légal, la notification des actes de poursuites est faite au Conseil légal et au pupille. 3. Opposition au commandement de payer (articles 74 à 87 LP): Faite par le tuteur en sa qualité de représentant légal du débiteur (=pupille). Lorsque la dette concerne un achat ou la signature d'un contrat n'ayant pas été approuvé (par écrit) par le tuteur, mentionner sur l'acte de poursuite: "l'achat ou la signature du contrat n'a pas été autorisé par le tuteur", en faisant opposition. Bien entendu, il est inutile de faire opposition à des dettes qui découlent d'obligations légales, non soumises à l'approbation du tuteur, tels que impôts, primes d'assurances obligatoires, amendes, etc. Pour les dettes antérieures à la tutelle, vérifier si le tuteur précédent a donné son consentement. Dans le doute, faire opposition. 4. Requête de mainlevée de l'opposition (articles 79 à 87 LP): Effectuée par le créancier. Celui-ci doit s'adresser à la Justice de paix ou au Tribunal d'arrondissement. Le créancier doit alors prouver que le tuteur a bien approuvé le contrat ou que le débiteur lui a caché des informations importantes. Dans une telle hypothèse, le pupille peut être tenu responsable lorsqu'il s'est faussement donné pour capable de conclure un contrat 2. Dans le cas où le tuteur est convoqué pour confirmer l'opposition, il est impératif qu'il se présente muni de son avis de nomination et qu'il confirme l'opposition. 5. Réquisition de continuer la poursuite : Effectuée par le créancier, à l expiration du délai de 20 jours à compter de la notification du commandement de payer (article 88 LP), lorsque: L'opposition est levée sur réquisition du créancier La créance est établie Il n'y a pas eu d'opposition de la part du débiteur ou de son représentant légal (tuteur). Doit être faite dans un délai d'un an, sinon la poursuite s'éteint. 1 Pour plus de détails, se référer aux articles 68c à 68 e LP. 2 Cf. article 411 al.2 CC.

3 TUTEUR GENERAL q C est à ce stade que, le préposé choisit le mode de poursuite (faillite ou saisie): Dans la poursuite par voie de saisie: L'office des poursuites se renseigne sur la situation financière du pupille en envoyant un questionnaire au tuteur. Il est impératif de remplir consciencieusement ce questionnaire. Si le pupille a des biens ou des revenus saisissables: l' OP fait un avis de saisie au tiers. Les rentes AI, AVS et les PC ne sont pas saisissables. Par contre, les salaires, les rentes 2 ème pilier( montant saisissable : le surplus tenant compte de l espérance de vie, capital transformé en rente virtuelle) et SUVA le sont 3. Les rétroactifs de rentes capitalisés sous forme de fortune peuvent aussi être saisis s'ils n'ont pas été avancés par l'asv. Dans son budget pour déterminer le montant de la saisie, l'op ne tient pas compte des dettes en cours, lesquelles pourraient être réglées par mensualités 4. Les primes d'assurance maladie et les pensions alimentaires sont comprises dans le minimum vital pour autant que le débiteur s'en acquitte régulièrement. Il en est de même pour le loyer et des charges de son logement. La taxation fiscale étant établie sur le revenu net sans saisie de l'op, les subsides OCC calculés sur ces mêmes bases, ce sont de nouvelles dettes que le tuteur/curateur ne peut amortir et qui risquent de faire l'objet de nouvelles poursuites. Si le pupille ne possède aucun bien saisissable et qu'aucune retenue ne peut être imposée sur ses revenus, l'op lui délivre un acte de défaut de biens (adb). Les poursuites faisant l'objet d'adb peuvent être réactivées par les créanciers jusqu'à l'échéance du délai de prescription. Dans ce cas, le délai est ramené à la date de la nouvelle procédure. Dans le cas d'une précédente faillite d'un pupille, les poursuites liées à cette dernière et réactivées par un créancier ne sont admissibles que si le débiteur (pupille) est revenu à meilleure fortune 5. 3 Po ur plus de détails, se référer aux articles 92 et suivants LP. 4 Telles que: crédits bancaires, impôts et primes d'assurance vie ainsi que les locations d'objets mobiliers et leasings (sauf si le bien est considéré par l'op comme indispensable au débiteur pour l'exercice de sa profession). 5 Seuil de retour à meilleure fortune: il se situe au moment où l'on arrive de nouveau à mener un train de vie conforme à sa situation et en plus à épargner. Cf. également, article 265 al.2 LP. Ex emples de retour à meilleure fortune : hériter, recevoir le deuxième pilier sous forme de prestation en capital, retrouver un travail permettant d épargner, recevoir en don un objet de valeur, bénéficier économiquement de valeurs mises formellement au nom d autrui.

4 TUTEUR GENERAL Si ce n'est pas le cas, faire opposition en précisant sur le commandement de payer: "Opposition, pas revenu à meilleure fortune". Le délai de prescription pour les créances ayant fait l'objet d'adb est de 20 ans (art.149a LP) 6. q Recours: le pupille qui entend déposer un recours auprès du Tribunal fédéral en matière de poursuite pour dettes et faillite a besoin du consentement de l'autorité tutélaire 7. q Notons encore que le débiteur peut se déclarer personnellement en faillite par une déclaration d insolvabilité en justice, que le débiteur soit inscrit ou non au registre du Commerce (article 191 LP). On appelle cette procédure également faillite personnelle ou dépôt de bilan. q Enfin, le montant des fonds à avancer pour la mise en faillite dépend du nombre des créanciers. Selon l office des poursuites de Lausanne, il faut compter entre 4'000 frs.- et 5'000 frs.-. L'aide sociale vaudoise n'avance pas ces frais. q Rappel: Pour être valables, les actes de poursuites doivent être notifiés aux personnes suivantes (art. 68 c et d LP): Pour la personne sous tutelle: au tuteur Pour le conseil légal gérant: à la personne sous conseil légal et au conseil légal si le créancier entend être satisfait non seulement sur les revenus du débiteur (pupille) mais aussi sur sa fortune. Pour les curatelles: à la personne sous curatelle et au curateur si la nomination a été publiée ou communiquée à l'op. Attention: si la dette est liée à la gestion des biens laissés à la disposition du pupille ou du produit de son travail de ce dernier, ou si elle est issue de l'exercice autorisé d'une industrie, la poursuite doit également être notifiée au pupille débiteur. Offices compétents: (for) Le for de la poursuite correspond toujours au domicile du débiteur. Le domicile des personnes sous tutelle est au siège de l'autorité tutélaire, celui des personnes sous curatelle est, en règle générale, celui où ses papiers sont déposés; (si ce lieu ne correspond pas au lieu de résidence de la personne sous curatelle, le for de la poursuite est à son lieu de résidence). Lorsque le débiteur a changé de domicile, il faut vérifier si des adb sont inscrits dans d'autres offices où le débiteur (pupille) a précédemment résidé. 6 Selon l'article 127 CC, les actions se prescrivent par 10 ans lorsque le droit civil n'en dispose pas autrement. Quant aux actions de l'article 128 CC, elles se prescrivent par 5 ans ( notamment les loyers, fermages, intérêts de capitaux ). 7 Arrêt du TF 7B.223/2004 du 24 décembre 2004.

5 TUTEUR GENERAL En présentant sa nomination ainsi qu'une pièce d'identité, le tuteur/curateur/conseil légal peut obtenir des OP où le débiteur (pupille) réside/résidait, une liste des poursuites et des adb. Précisons que certains cantons ne tiennent pas de registre des adb. Le cas échéant, une demande peut également être formulée à l'office des faillites pour connaître le découvert d'une faillite. Ce résumé ne donne que des conseils et un aperçu des dispositions en vigueur. Seuls les textes légaux, lois, ordonnances, règlements font foi dans le traitement des cas individuels. Mise à jour, le

6 TUTEUR GENERAL REMBOURSEMENT DES DETTES ET PLAN DE DESENDETTEMENT Remboursement lorsque le tuteur/curateur dispose d'un capital: héritage, rétroactif d'assurance, etc. Ne pas oublier qu'une taxation fiscale sera établie et que tous ces montants feront l'objet d'impôts à payer. Avant toute démarche de remboursement de dettes, s'assurer que l'impôt a été déduit du solde à disposition. Dettes prioritaires: Les avances de l'aide sociale vaudoise (ASV), effectuée en attente d'une décision AI, chômage ou assurance perte de gain, sont remboursables prioritairement lorsqu'elles couvrent les périodes des avances et du droit à la rente. Les autres avances de l'asv ne sont pas prioritaires. Pensions alimentaires dues. Salaires dus à des travailleurs, les prestations d'assurances sociales (LAPRAMS, SPJ) ainsi que les prestations d organisme officiels qui ont fait des avances basées sur des dispositions légales (se référer à l'état à collocation art. 219 LP). Dettes non prioritaires : Poursuites en cours * (sauf arrangement direct avec le créancier). Frais de pension ayant fait l'objet de versement des régimes sociaux et détournés de leur destination.* Frais de justice, amendes * * sont remboursables intégralement. Les autres dettes et les adb (acte de défaut de biens) peuvent faire l'objet d'une négociation de rachat pour éponger toutes les dettes par des propositions aux créanciers, sans dépasser le montant disponible/et proportionnellement à ce dernier. En cas d'acceptation du créancier, le débiteur ou son représentant légal paie le montant convenu contre quittance pour solde de dette. Si ce versement est effectué auprès de l'office des poursuites et faillites, celui-ci radie automatiquement de l'adb en cas de règlement et, il s'il s'agit d'un acompte modifie l'adb en conséquence. Lorsque le débiteur s'arrange avec le créancier pour le rembourser partiellement ou totalement, seul le créancier peut demander la radiation à l'office en lui restituant l'adb délivré.. Lors d'un arrangement, il faut bien préciser que le créancier accepte le versement en consentant à la radiation de toute la dette. Demander copie de la lettre du créancier à l'op pour la radiation de la dette.

7 TUTEUR GENERAL Remboursement lorsque le tuteur/curateur dispose d'un revenu du pupille Dettes de pupille dont les revenus sont équivalents ou inférieurs au minimum vital (selon barèmes ASV Aide sociale vaudoise -, PC ou Office des poursuites): Un plan de remboursement de dettes ne peut être fait qu'avec l'accord du pupille qui doit accepter de diminuer le montant de son entretien (frais personnels) pour payer les dettes. Faire signer par le pupille un budget pour accord. Dettes de pupille bénéficiant d'un revenu supérieur au minimum vital: Pour déterminer ce minimum vital, se référer aux normes PC, OP ou FRC (Fédération romande des consommatrices). Etablir un budget mensuel et déterminer avec le pupille (signature du pupille sous curatelle pour accord) le montant qui est prélevé sur ses ressources pour amortir les dettes. Si une partie des dettes fait déjà l'objet de poursuites et de saisie de revenus, le pupille n'aura plus que le minimum vital selon le barème de l'op pour vi vre. Il sera très difficile voire impossible pour le tuteur/curateur de prélever des montants sur ce solde pour amortir de nouvelles dettes ou des dettes ne faisant pas l'objet de poursuites. Le tuteur/curateur doit veiller à ce qu'aucune nouvelle dette ne soit contractée sans son accord écrit et prend contact avec les créanciers pour contester la dette non-autorisée ou demander une remise (impôts, etc.), prolongation du délai de paiement ou annulation. Attention Les Offices de recouvrement (Inkassa, Débita, Proco, etc.) font pression en laissant parfois entendre que leurs dettes sont prioritaires, même si ce n'est pas le cas. Il faut pourtant traiter ces dettes comme les autres, négocier au besoin rachat des adb. En cas de refus de ces bureaux, le recouvrement se poursuit normalement et la dette subsiste. Mise à jour, le

8 TUTEUR GENERAL Lettre modèle "Proposition de rachat" Adresse du tuteur/curateur Adresse du destinataire Concerne : tutelle de M. ou Mme.. ADB.. du... réf... Madame, Monsieur, Je vous informe que dans sa séance du.., la Justice de paix du cercle de (localité) m'a nommé (type de mandat) du précité/e. Mon pupille est au bénéfice d une rente d assurance invalidité, revenu non saisissable, couvrant ses frais actuels. Or, actuellement j'ai à disposition un capital qui ne me permet pas de couvrir l ensemble de la dette, mais qui pourrait permettre de trouver un arrangement visant à satisfaire l ensemble des créanciers. Dans cette perspective, j'espère que vous accepterez ma proposition de vous verser un montant forfaitaire de fr..-. pour solde de tout compte et de consentir à la radiation de la totalité de la dette figurant à l'adb, à savoir Frs..-. Au cas où vous seriez intéressé par mon offre, je vous prie de bien vouloir me répondre par prochain courrier en joignant un bulletin de versement. A réception de mon paiement, je vous remercie de bien vouloir demander la radiation de la poursuite auprès de l Office des poursuites et de m'adresser une copie de votre courrier pour notre dossier. Dans l attente de vos nouvelles, je vous présente, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées. Signature du tuteur/curateur:

9 TUTEUR GENERAL Modèle de lettre pour "demande de liste des ADB + poursuites en cours".... OFFICE DES POURSUITES DE...., le Tutelle/curatelle de M/Mme. Domicilié(e). Madame, Monsieur, Je vous informe que dans sa séance du.. la justice de paix du cercle de.. m'a nommé(e) tuteur/curateur à forme de l'art. CC de M/Mme De ce fait, je vous saurai gré de m'adresser sans frais la liste détaillée des actes de défaut de biens et poursuites en cours. Je vous en remercie par avance et vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, mes salutations distinguées. Annexe: avis de nomination.

Schéma de la procédure de poursuite

Schéma de la procédure de poursuite Schéma de la procédure de poursuite Acteur responsable pour l'étape Créancier Débiteur Office compétent Juge S A I S I E P O U R S U I T E Paiement Avis de saisie Exécution de la saisie Réquisition de

Plus en détail

I. PRINCIPES GENERAUX

I. PRINCIPES GENERAUX EXECUTION FORCEE I. Principes généraux II. Saisie ou faillite? III. La procédure de poursuite IV. Organisation des OPF genevois V. Quelques renseignements pratiques VI. Données statistiques I. PRINCIPES

Plus en détail

REQUETE D'ASSISTANCE JUDICIAIRE GRATUITE

REQUETE D'ASSISTANCE JUDICIAIRE GRATUITE Adresse du Tribunal compétent Dossier N... Date... REQUETE D'ASSISTANCE JUDICIAIRE GRATUITE Situation personnelle du requérant / Nom Prénom Adresse Date de naissance Profession/Employeur Situation familiale

Plus en détail

Directives relatives à la tenue des comptes de tutelle et curatelle

Directives relatives à la tenue des comptes de tutelle et curatelle Directives relatives à la tenue des comptes de tutelle et curatelle A. Entrée en fonctions d'un tuteur ou curateur de gestion et information générale à ce dernier 1. La première tâche de la personne en

Plus en détail

COMMENT OUVRIR UN COMPTE BANCAIRE POUR UN PUPILLE SOUS TUTELLE/CURATELLE

COMMENT OUVRIR UN COMPTE BANCAIRE POUR UN PUPILLE SOUS TUTELLE/CURATELLE Département de l Intérieur TUTEUR GENERAL BUREAU D'AIDE ET CONSEIL AUX TUTEURS, CONSEILS LEGAUX ET CURATEURS PRIVES Ch. de Mornex 32 1014 Lausanne 021 316 67 33 e-mail: info.aidetuteur@vd.ch COMMENT OUVRIR

Plus en détail

La faillite personnelle

La faillite personnelle La faillite personnelle Selon l article 191 de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite (LP), Le-la débiteur-trice surendetté-e peut se déclarer lui-elle-même en faillite. Critères Si

Plus en détail

COMMENT OUVRIR UN COMPTE BANCAIRE POUR UN PUPILLE SOUS TUTELLE/CURATELLE

COMMENT OUVRIR UN COMPTE BANCAIRE POUR UN PUPILLE SOUS TUTELLE/CURATELLE Département de l Intérieur TUTEUR GENERAL BUREAU D'AIDE ET CONSEIL AUX TUTEURS, CONSEILS LEGAUX ET CURATEURS PRIVES Ch. de Mornex 32 1014 Lausanne 021 316 67 33 e-mail: info.aidetuteur@vd.ch COMMENT OUVRIR

Plus en détail

Comment remplir le formulaire demande de rectification

Comment remplir le formulaire demande de rectification Comment remplir le formulaire demande de rectification N AVS 13 Indiquer votre N AVS13. Pour la Suisse, le N AVS13 comporte 13 chiffres et se présente sous la forme 756.9999.9999.99 En effet, depuis le

Plus en détail

Les titres de mainlevée. Conférence du 6 novembre 2008 Par Roger Vergère juriste

Les titres de mainlevée. Conférence du 6 novembre 2008 Par Roger Vergère juriste Les titres de mainlevée Conférence du 6 novembre 2008 Par Roger Vergère juriste No 1 - Poursuite ordinaire par voie de saisie ou de faillite Le créancier adresse à l OP compétent la réquisition de poursuite

Plus en détail

MEMORANDUM RECOUVREMENT D UNE CREANCE EN SUISSE (27-3-2007)

MEMORANDUM RECOUVREMENT D UNE CREANCE EN SUISSE (27-3-2007) MEMORANDUM RECOUVREMENT D UNE CREANCE EN SUISSE (27-3-2007) Recommandation préalable: il est recommandé de faire signer le mandat de traduction par le donneur d ouvrage. Le mandat doit fixer les modalités

Plus en détail

de l autorité de surveillance en matière de poursuite et faillite du canton de Berne

de l autorité de surveillance en matière de poursuite et faillite du canton de Berne Circulaire No A 42 de l autorité de surveillance en matière de poursuite et faillite du canton de Berne aux offices des poursuites et aux offices des faillites du canton de Berne Assistance judiciaire

Plus en détail

Guide pratique genevois. Guide sur les successions

Guide pratique genevois. Guide sur les successions Guide pratique genevois Guide sur les successions Edition janvier 2011 Sommaire Sommaire Préambule 3 Compétence de la Justice de paix 4 Qui sont les héritiers? 5 Comment s acquiert la successions? 6 Quels

Plus en détail

DEMANDE DE PRESTATIONS COMPLEMENTAIRES FAMILIALES

DEMANDE DE PRESTATIONS COMPLEMENTAIRES FAMILIALES REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'emploi, des affaires sociales et de la santé Service des prestations complémentaires Route de Chêne 54 - Case postale 6375-1211 Genève 6 DEMANDE DE PRESTATIONS

Plus en détail

Nom * Rue * / N Numéro de téléphone. Prénom * Case postale Numéro de téléphone portable. Date de naissance NPA * / Lieu * Adresse e-mail

Nom * Rue * / N Numéro de téléphone. Prénom * Case postale Numéro de téléphone portable. Date de naissance NPA * / Lieu * Adresse e-mail Rekurskommission EDK/GDK Commission de recours CDIP/CDS Commissione di ricorso CDPE/CDS Requête d assistance judiciaire 1 Partie requérante Nom * Rue * / N Numéro de téléphone Prénom * Case postale Numéro

Plus en détail

Cour suprême du canton de Berne. Autorité de surveillance en matière de poursuite et de faillite

Cour suprême du canton de Berne. Autorité de surveillance en matière de poursuite et de faillite Obergericht des Kantons Bern Aufsichtsbehörde in Betreibungs- und Konkurssachen Cour suprême du canton de Berne Autorité de surveillance en matière de poursuite et de faillite Circulaire no B 1 aux offices

Plus en détail

RÉGLEMENT RELATIF À L AIDE RÉGIONALE AU PERMIS DE CONDUIRE B

RÉGLEMENT RELATIF À L AIDE RÉGIONALE AU PERMIS DE CONDUIRE B RÉGLEMENT RELATIF À L AIDE RÉGIONALE AU PERMIS DE CONDUIRE B Vu le Code Général des collectivités territoriales, Vu le Code Général des Impôts, Vu le Code Civil, Vu le protocole d'accord signé le 15 avril

Plus en détail

CIRCULAIRE N 23 DETTES ET LA FAILLITE)

CIRCULAIRE N 23 DETTES ET LA FAILLITE) RÉPUBLIQUE ET CANTON DU JURA TRIBUNAL CANTONAL COUR DES POURSUITES ET FAILLITES EN SA QUALITÉ D'AUTORITÉ CANTONALE DE SURVEILLANCE CIRCULAIRE N 23 LIGNES DIRECTRICES POUR LE CALCUL DU MINIMUM VITAL DU

Plus en détail

com Plan Information Encouragement à la propriété du logement 1.1 Limites temporelles / délais de blocage

com Plan Information Encouragement à la propriété du logement 1.1 Limites temporelles / délais de blocage Information Encouragement à la propriété du logement com Plan La loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP) vous permet d utiliser votre argent de la Caisse

Plus en détail

Retraite et impact fiscal dans le canton de Genève

Retraite et impact fiscal dans le canton de Genève Retraite et impact fiscal dans le canton de Genève Administration fiscale cantonale Direction de la taxation des personnes physiques Cédric Marti 10.02.2015 - Page 1 Thèmes de la présentation Système fiscal

Plus en détail

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale Centre Communal d Action Sociale 01.34.90.89.73 Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale - Livret de Famille

Plus en détail

Arrêt du 7 mars 2013

Arrêt du 7 mars 2013 102 2012-332 Arrêt du 7 mars 2013 II e COUR D APPEL CIVIL COMPOSITION Président : Adrian Urwyler Juges : Catherine Overney, Michel Favre Greffier : Luis da Silva PARTIES V., requérant et recourant, contre

Plus en détail

Instructions sur la manière de remplir la déclaration pour les associations et fondations 2011

Instructions sur la manière de remplir la déclaration pour les associations et fondations 2011 Instructions sur la manière de remplir la déclaration pour les associations et fondations 2011 Mesdames, Messieurs, Nous vous remettons, en annexe, la déclaration d impôt pour la période fiscale 2011.

Plus en détail

Composition Présidente: Catherine Overney Adrian Urwyler, Dina Beti

Composition Présidente: Catherine Overney Adrian Urwyler, Dina Beti Kantonsgericht KG Rue des Augustins 3, case postale 1654, 1701 Fribourg T +41 26 304 15 00, F +41 26 304 15 01 www.fr.ch/tc 105 2014 106 Arrêt du 16 octobre 2014 Chambre des poursuites et faillites Composition

Plus en détail

Ordonnance concernant les procédures d'encaissement et de recouvrement du 28 juin 2006

Ordonnance concernant les procédures d'encaissement et de recouvrement du 28 juin 2006 - 1-611.104 Ordonnance concernant les procédures d'encaissement et de recouvrement du 28 juin 2006 Le Conseil d'etat du Canton du Valais vu l'article 57 de la Constitution cantonale; vu les articles 34bis

Plus en détail

DEMANDE D AIDE SOCIALE LÉGALE

DEMANDE D AIDE SOCIALE LÉGALE CADRE RESERVÉ AU CONSEIL GÉNÉRAL : N dossier familial : N de foyer : N aide : Gestionnaire : ORGANISME AYANT CONSTITUÉ LA DEMANDE ET PERSONNE RÉFÉRENTE :.............. DEMANDE D AIDE SOCIALE LÉGALE POUR

Plus en détail

Dépôts et consignations, Loi sur les, L.R.Q. c - D-5

Dépôts et consignations, Loi sur les, L.R.Q. c - D-5 Dépôts et consignations, Loi sur les, L.R.Q. c - D-5 Dernière mis à jour: avril 2007 L.R.Q., chapitre D-5 Loi sur les dépôts et consignations SECTION I DU BUREAU DES DÉPÔTS ET CONSIGNATIONS Bureau des

Plus en détail

Arrêt du 19 décembre 2012 CHAMBRE DES POURSUITES ET FAILLITES

Arrêt du 19 décembre 2012 CHAMBRE DES POURSUITES ET FAILLITES 105 2012-161 Arrêt du 19 décembre 2012 CHAMBRE DES POURSUITES ET FAILLITES COMPOSITION Présidente : Catherine Overney Juges : Adrian Urwyler, Françoise Bastons Bulletti Greffier : Luis da Silva PARTIES

Plus en détail

01_15. Directive sur la poursuite contre un mineur

01_15. Directive sur la poursuite contre un mineur REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département des finances Office des poursuites Direction générale 01_15. Directive sur la poursuite contre un mineur Modifications, contrôles, approbation Version Date Description,

Plus en détail

Renseignements concernant la famille du postulant

Renseignements concernant la famille du postulant Renseignements concernant la famille du postulant Le père, le beau-père ou le tuteur (rayer les mentions inutiles) NOM... Prénoms... Profession... Situation de famille : Marié Veuf Divorcé Séparation de

Plus en détail

Séance d'information aux mandataires sur le suivi administratif d'une mesure de protection

Séance d'information aux mandataires sur le suivi administratif d'une mesure de protection RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE POUVOIR JUDICIAIRE Tribunal de Protection de l'adulte et de l'enfant Case postale 3950 1211 Genève 3 Séance d'information aux mandataires sur le suivi administratif d'une

Plus en détail

Composition Présidente: Anne-Sophie Peyraud Josef Hayoz, Marianne Jungo Greffier-rapporteur: Marc Boivin

Composition Présidente: Anne-Sophie Peyraud Josef Hayoz, Marianne Jungo Greffier-rapporteur: Marc Boivin Kantonsgericht KG Rue des Augustins 3, case postale 1654, 1701 Fribourg T +41 26 304 15 00, F +41 26 304 15 01 www.fr.ch/tc 605 2013 31 Arrêt du 13 février 2015 I e Cour des assurances sociales Composition

Plus en détail

Conditions générales pour les prêts hypothécaires aux membres du 10 février 2014 (état au 20 mars 2014)

Conditions générales pour les prêts hypothécaires aux membres du 10 février 2014 (état au 20 mars 2014) Conditions générales pour les prêts hypothécaires Article 1 Qualité de l emprunteur 1 L emprunteur doit être un membre de la Caisse de prévoyance de l Etat de Genève (ci-après, «la Caisse»). S il perd

Plus en détail

Recouvrement des honoraires : CHECK - LIST

Recouvrement des honoraires : CHECK - LIST Assurances et patients toxicodépendants Patrick Forel, AVMCT CD-rom de l AVMCT, janvier 2004 Introduction : Le problème, souvent difficile et récurrent, du recouvrement des honoraires va peutêtre s améliorer

Plus en détail

crédit privé Transparent et avantageux

crédit privé Transparent et avantageux crédit privé Transparent et avantageux La pièce d identité doit impérativement contenir les informations suivantes: nom et prénom date de naissance nationalité et lieu d origine photo nº de la pièce d

Plus en détail

REVOR Fondation de libre passage Obtenir la couverture de prévoyance. Prévoyance

REVOR Fondation de libre passage Obtenir la couverture de prévoyance. Prévoyance REVOR Fondation de libre passage Obtenir la couverture de prévoyance Prévoyance Qui a besoin d un compte de libre passage? Vous avez besoin d un compte de libre passage dans les circonstances suivantes:

Plus en détail

Aide à l'exécution de la LIM: les garanties

Aide à l'exécution de la LIM: les garanties Berne, le 7 avril 2000 mod Aide à l'exécution de la LIM: les garanties L'art. 12 de la LF du 21 mars 1997 sur l'aide aux investissements dans les régions de montagne (LIM) exige que: "le canton veille

Plus en détail

Retraite. Date de la retraite

Retraite. Date de la retraite Retraite A quelle date vais-je prendre ma retraite? Vaut-il mieux percevoir une rente ou un capital? Dois-je annoncer mon départ à la retraite? A la fin de la vie professionnelle, tout le monde est confronté

Plus en détail

concernant l exécution de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite Le Grand Conseil du canton de Fribourg

concernant l exécution de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite Le Grand Conseil du canton de Fribourg 8. Loi du mai 89 concernant l exécution de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la loi fédérale du avril 889 sur la poursuite pour dettes

Plus en détail

Composition Président: Adrian Urwyler Jérôme Delabays, Catherine Overney

Composition Président: Adrian Urwyler Jérôme Delabays, Catherine Overney Kantonsgericht KG Rue des Augustins 3, case postale 1654, 1701 Fribourg T +41 26 304 15 00, F +41 26 304 15 01 www.fr.ch/tc 102 2015 154 Arrêt du 8 octobre 2015 II e Cour d appel civil Composition Président:

Plus en détail

04_04 Directive relative à la traduction des actes de poursuite et autres documents

04_04 Directive relative à la traduction des actes de poursuite et autres documents REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département des finances Office des poursuites Service des notifications 04_04 Directive relative à la traduction des actes de poursuite et autres documents Modifications,

Plus en détail

Montant maximum : 2 400 au taux d intérêt annuel fixe de 3% Les frais de dossier représentent 3 % du capital prêté et seront déduits du capital versé

Montant maximum : 2 400 au taux d intérêt annuel fixe de 3% Les frais de dossier représentent 3 % du capital prêté et seront déduits du capital versé DEMANDE DE PRÊT «AMELIORATION DU CADRE DE VIE» Montant maximum : 2 400 au taux d intérêt annuel fixe de 3% Les frais de dossier représentent 3 % du capital prêté et seront déduits du capital versé Bénéficiaires

Plus en détail

Le SPC. un service de l'administration cantonale (DEAS) sa mission réside dans l'exécution d'une action administrative et financière

Le SPC. un service de l'administration cantonale (DEAS) sa mission réside dans l'exécution d'une action administrative et financière Le SPC un service de l'administration cantonale () sa mission réside dans l'exécution d'une action administrative et financière son efficacité sociale repose sur son organisation permettant le traitement

Plus en détail

DEMANDE DE VERSEMENT ANTICIPE / MISE EN GAGE / TRANSFERT

DEMANDE DE VERSEMENT ANTICIPE / MISE EN GAGE / TRANSFERT DEMANDE DE VERSEMENT ANTICIPE / MISE EN GAGE / TRANSFERT Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle Personne assurée Nom Prénom Date de naissance Rue et no NPA Localité

Plus en détail

F o n d a t i o n B é a t r i c e

F o n d a t i o n B é a t r i c e F o n d a t i o n B é a t r i c e DEMANDE D AIDE FINANCIERE FORMULAIRE A RETOURNER A LA DIRECTION DE L'ECOLE FREQUENTEE Veuillez écrire lisiblement et remplir complètement et correctement le formulaire.

Plus en détail

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (Art. 1675/4 du Code judiciaire) Au Tribunal du travail de Liège,

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (Art. 1675/4 du Code judiciaire) Au Tribunal du travail de Liège, REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (Art. 1675/4 du Code judiciaire) Au Tribunal du travail de Liège, Division HUY Attention!!! : Merci de compléter la Requête lisiblement en majuscules et/ou biffer

Plus en détail

sur les bourses et les prêts d études (RBPE)

sur les bourses et les prêts d études (RBPE) Règlement du 8 juillet 2008 Entrée en vigueur : 01.09.2008 sur les bourses et les prêts d études (RBPE) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 14 février 2008 sur les bourses et les prêts

Plus en détail

Montant maximum : 2 000 - sans intérêts Les frais de dossier représentent 1,5 % du capital prêté et seront déduits du capital versé

Montant maximum : 2 000 - sans intérêts Les frais de dossier représentent 1,5 % du capital prêté et seront déduits du capital versé DEMANDE DE «PRÊT SOCIAL» Montant maximum : 2 000 - sans intérêts Les frais de dossier représentent 1,5 % du capital prêté et seront déduits du capital versé Bénéficiaires : agents de droit public rémunérés

Plus en détail

1. Nom de famille Indiquer aussi le nom de jeune fille pour les femmes mariées, veuves, divorcées ou séparées

1. Nom de famille Indiquer aussi le nom de jeune fille pour les femmes mariées, veuves, divorcées ou séparées REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'emploi, des affaires sociales et de la santé Service des prestations complémentaires Route de Chêne 54 - Case postale 6375-1211 Genève 6 Téléphone : 022

Plus en détail

Caisse d allocations familiales PROMEA. Règlement

Caisse d allocations familiales PROMEA. Règlement Caisse d allocations familiales PROMEA Ifangstrasse 8, Postfach, 8952 Schlieren Tél. 044 738 53 53, Fax 044 738 54 73 info@promea.ch, www.promea.ch Caisse d allocations familiales PROMEA Règlement valable

Plus en détail

A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5)

A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5) A VOTRE SITUATION PERSONNELLE ET PROFESSIONNELLE (1/5) METTRE DANS CETTE POCHETTE LES PHOTOCOPIES DES DOCUMENTS SUIVANTS (et cocher à droite si vous avez bien fourni le document) DOCUMENTS À FOURNIR (photocopies)

Plus en détail

Conditions générales pour les prêts chirographaires. Du 20 mars 2014 (état au 21 mars 2014)

Conditions générales pour les prêts chirographaires. Du 20 mars 2014 (état au 21 mars 2014) pour les prêts chirographaires Du 0 mars 04 (état au mars 04) du 0.0.04 (état au.0.04) TABLE DES MATIERES Article Principes généraux Article Décision d octroi ou de refus du prêt Article Documents à signer

Plus en détail

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1 Fiche d informations financières assurance vie Argenta-Flexx 1 Type d assurance vie Assurance vie (branche 21) avec rendement garanti par Argenta Assurances SA (dénommée ci-après l Assureur ). Depuis le

Plus en détail

Arrêt du 4 mars 2013

Arrêt du 4 mars 2013 102 2012-322 Arrêt du 4 mars 2013 II e COUR D APPEL CIVIL COMPOSITION Président : Adrian Urwyler Juges : Catherine Overney, Michel Favre Greffier : Luis da Silva PARTIES F., opposante et recourante, représentée

Plus en détail

CLOTURE. Entrée en vigueur : 01.12.2008 Mise à jour : 16.01.2015 Responsable(s) : Approbateur(s) : OCN CPZ

CLOTURE. Entrée en vigueur : 01.12.2008 Mise à jour : 16.01.2015 Responsable(s) : Approbateur(s) : OCN CPZ République et canton de Genève Département des finances Office des faillites OF-07-01_v011 Entrée en vigueur : 01.12.2008 Mise à jour : 16.01.2015 Responsable(s) : Approbateur(s) : OCN CPZ Sommaire 1.

Plus en détail

concernant la protection de l enfant et de l adulte (OPEA)

concernant la protection de l enfant et de l adulte (OPEA) Ordonnance du 18 décembre 2012 Entrée en vigueur : 01.01.2013 concernant la protection de l enfant et de l adulte (OPEA) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 15 juin 2012 concernant la

Plus en détail

DEMANDE D AIDE SOCIALE REMBOURSABLE «1 ER INSTALLATION» (ASR) ADHÉRENT CONJOINT (OU P.V.M.) SITUATION PROFESSIONNELLE.

DEMANDE D AIDE SOCIALE REMBOURSABLE «1 ER INSTALLATION» (ASR) ADHÉRENT CONJOINT (OU P.V.M.) SITUATION PROFESSIONNELLE. MAA DEMANDE D AIDE SOCIALE REMBOURSABLE «1 ER INSTALLATION» (ASR) Mutuelle de l Armée de l Air - Pôle Social - 48, rue Barbès - 92544 Montrouge Cedex Tél. : 0 970 809 721 (appel non surtaxé). Site internet

Plus en détail

Financer. Quels que soient vos projets et vos réalisations, votre banque vous offre une solution sur mesure

Financer. Quels que soient vos projets et vos réalisations, votre banque vous offre une solution sur mesure Quels que soient vos projets et vos réalisations, votre banque vous offre une solution sur mesure Financer Vous avez une dépense inattendue? Un achat important? Un projet qui vous tient à cœur? Vous voudriez

Plus en détail

Protection des données personnelles et refus de crédit

Protection des données personnelles et refus de crédit GUIDE PRATIQUE Protection des données personnelles et refus de crédit ÉDITION 03/2003 Sommaire PRÉSENTATION page 2 VÉRIFIER QUE VOUS N ÊTES PAS FICHÉ A LA BANQUE DE FRANCE page 3 LES EXPLICATIONS POSSIBLES

Plus en détail

Convention de prévoyance

Convention de prévoyance (à usage interne, laisser en blanc s.v.p.) N de compte prévoyance Original pour la Fondation Convention de prévoyance Conformément à l art. 82 LPP, le/la titulaire convient avec la Fondation de prévoyance

Plus en détail

Prestations complémentaires familiales (PCFam) (entrée en vigueur le 1er novembre 2012) SPC - Edition décembre 2013

Prestations complémentaires familiales (PCFam) (entrée en vigueur le 1er novembre 2012) SPC - Edition décembre 2013 Prestations complémentaires familiales (PCFam) (entrée en vigueur le 1er novembre 2012) SPC - Edition décembre 2013 2 Service des prestations complémentaires (SPC) Route de Chêne 54 1211 Genève 6 Tél +41

Plus en détail

LES RECOURS EN CAS DE NON PAIEMENT DE LA PENSION ALIMENTAIRE

LES RECOURS EN CAS DE NON PAIEMENT DE LA PENSION ALIMENTAIRE LES RECOURS EN CAS DE NON PAIEMENT DE LA PENSION ALIMENTAIRE Le cadre général Lorsque le juge aux affaires familiales a fixé la pension alimentaire pour un époux ou pour les enfants, cette décision s'impose

Plus en détail

Ordonnance sur la rémunération et le remboursement des frais en matière de gestion de mesures de protection de l'enfant et de l'adulte

Ordonnance sur la rémunération et le remboursement des frais en matière de gestion de mesures de protection de l'enfant et de l'adulte 1.1 Ordonnance sur la et le remboursement des frais en matière de gestion de mesures de protection de l'enfant et de l'adulte du septembre 014 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu l'article

Plus en détail

Requête aux fins d ouverture d une mesure de protection juridique (articles 425 et suivants du Code Civil)

Requête aux fins d ouverture d une mesure de protection juridique (articles 425 et suivants du Code Civil) Requête aux fins d ouverture d une mesure de protection juridique (articles 425 et suivants du Code Civil) présentée à par : Votre identité Monsieur ou Madame le Juge des Tutelles TRIBUNAL D INSTANCE 27

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE

LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR A L APPUI DE VOTRE DEMANDE DE BOURSE 2015-1 - 1 Cette liste n'est pas exhaustive. L'Administration se réserve le droit de demander tout document complémentaire qui lui apparaîtrait nécessaire lors de l'instruction du dossier. Aucun document

Plus en détail

Procédure de recouvrement d impayés

Procédure de recouvrement d impayés Procédure de recouvrement d impayés En cas de facture non payée à échéance, on engage ce que l on appelle une procédure de recouvrement d impayés. Afin d optimiser vos chances d obtenir le paiement, il

Plus en détail

Requête en réclamation d aliments (articles 205 et suivants du Code Civil)

Requête en réclamation d aliments (articles 205 et suivants du Code Civil) présentée à Requête en réclamation d aliments (articles 205 et suivants du Code Civil) Monsieur ou Madame le Juge aux Affaires Familiales TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE 21 Place Saint Pierre 55 000 BAR-LE-DUC

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LE MÉCANISME JURIDIQUE DE LA SUBROGATION

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LE MÉCANISME JURIDIQUE DE LA SUBROGATION LE MÉCANISME JURIDIQUE DE LA SUBROGATION Le mécanisme de la subrogation Introduction La subrogation est un mécanisme juridique qui permet au créancier (A) qui est payé par une autre personne (B) que son

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU REMBOURSEMENT DES MONTANTS

CONVENTION RELATIVE AU REMBOURSEMENT DES MONTANTS CONVENTION RELATIVE AU REMBOURSEMENT DES MONTANTS LIES AU CONTENTIEUX DANS L ASSURANCE-MALADIE Bases légales Loi sur I'assurance maladie (LAMal) du 18 mars 1994 Loi fédérale sur la poursuite pour dettes

Plus en détail

Retraite et conséquences fiscales Office

Retraite et conséquences fiscales Office Département Retraite et conséquences fiscales Office Administration fiscale cantonale Direction de la taxation des personnes physiques Bertrand BANDOLLIER Directeur adjoint Novembre 2009 Page 1 système

Plus en détail

Caisse de pension et propriété du logement/

Caisse de pension et propriété du logement/ Encouragement à la propriété du logement (EPL) Caisse de pension et propriété du logement/ Versement anticipé et mise en gage des avoirs issus du 2 e pilier Table des matières Mobilisation des capitaux

Plus en détail

La prévoyance en Suisse

La prévoyance en Suisse La prévoyance en Suisse 27 1 er pilier Montants de base des rentes AVS/AI 2010 Rente de vieillesse simple Montant minimum par an par mois Montant maximum par an par mois 13 680 1 140 27 360 2 280 Rente

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT ÉTUDIANT ANNÉE UNIVERSITAIRE 2015/2016

DEMANDE DE PRÊT ÉTUDIANT ANNÉE UNIVERSITAIRE 2015/2016 MERCI DE COMPLÉTER, CI-DESSOUS, LE : NOM DE L ETUDIANT : M.... Prénom :... Adresse :...... N de tél. :... Adresse mail :... DEMANDE DE PRÊT ÉTUDIANT ANNÉE UNIVERSITAIRE 2015/2016 Les demandes de prêts

Plus en détail

OBLIGATIONS ET RESPONSABILITES D'UN ADMINISTRATEUR D'UNE COMPAGNIE EN FAILLITE

OBLIGATIONS ET RESPONSABILITES D'UN ADMINISTRATEUR D'UNE COMPAGNIE EN FAILLITE OBLIGATIONS ET RESPONSABILITES D'UN ADMINISTRATEUR D'UNE COMPAGNIE EN FAILLITE Avis est, par les présentes, donné à d'administrateur d'une compagnie en faillite. de ses obligations et responsabilités à

Plus en détail

concernant la protection de l enfant et de l adulte (OPEA)

concernant la protection de l enfant et de l adulte (OPEA) DSJ/Avant-projet du octobre 0 Ordonnance du... concernant la protection de l enfant et de l adulte (OPEA) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 5 juin 0 concernant la protection de l enfant

Plus en détail

du 23 mars 2001 (Etat le 10 décembre 2002)

du 23 mars 2001 (Etat le 10 décembre 2002) Loi fédérale sur le crédit à la consommation (LCC) 221.214.1 du 23 mars 2001 (Etat le 10 décembre 2002) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 97 et 122 de la Constitution 1, vu le

Plus en détail

Mise à jour le 08.07.2013 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Mise à jour le 08.07.2013 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Papiers à conserver Mise à jour le 08.07.2013 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Principe Le délai de des papiers varie selon leur nature. Il s'agit de durées minimales

Plus en détail

Aspects de droit fiscal

Aspects de droit fiscal CENTRE DE DROIT NOTARIAL DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE Planification matrimoniale et successorale en matière d assurance des 2e et 3e piliers Aspects de droit fiscal 1 Notion de prévoyance professionnelle

Plus en détail

En avril 2006, un citoyen produit sa déclaration de revenus 2005. En septembre de la même année, il constate une erreur dans sa déclaration initiale et produit une déclaration amendée à laquelle il joint

Plus en détail

Loi d'introduction de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite (LILP) 1)

Loi d'introduction de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite (LILP) 1) 12 novembre 1996 Loi d'introduction de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite (LILP) 1) Etat au 1 er janvier 2011 Le Grand Conseil de la République et Canton de Neuchâtel, vu la loi

Plus en détail

DIRECTIVES POUR LES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES

DIRECTIVES POUR LES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES DIRECTIVES POUR LES PRÊTS HYPOTHÉCAIRES à durée déterminée et taux d intérêt fixe Edition Septembre 2014 Pensionskasse Alcan Schweiz Directives pour les hypothèques fixes 2 TABLE DES MATIERES Art. 1 Champ

Plus en détail

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier Prévoyance professionnelle Ce qu il faut savoir du 2 e pilier Prévoyance professionnelle obligatoire (LPP) en Suisse Etat: janvier 2012 Table des matières Le 2 e pilier dans le système suisse de prévoyance

Plus en détail

Règlement de prévoyance Pens3a

Règlement de prévoyance Pens3a Règlement de prévoyance Pens3a A) Dispositions générales Pour faciliter la lecture, les termes désignant des personnes sont utilisés au masculin et se rapportent à la fois aux hommes et aux femmes. 1.

Plus en détail

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations 2.09 Etat au 1 er janvier 2009 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

DES MEUBLES INCORPORELS

DES MEUBLES INCORPORELS Un bien meuble incorporel est un bien qui n a pas d existence matérielle. C est un bien impalpable (ex : une somme d argent, les parts d une société). En France, il existe différents types de saisies de

Plus en détail

concernant la protection de l enfant et de l adulte (LPAE)

concernant la protection de l enfant et de l adulte (LPAE) DSJ/Avant-projet du 5..0 Loi du concernant la protection de l enfant et de l adulte (LPAE) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la modification du 9 décembre 008 du code civil suisse (Protection de

Plus en détail

Documents à fournir en fonction de votre situation familiale, financière et patrimoniale :

Documents à fournir en fonction de votre situation familiale, financière et patrimoniale : 2012-1 MERCI DE REMETTRE VOTRE DOSSIER COMPLET A LA SECTION CONSULAIRE DE L AMBASSADE SUR RENDEZ-VOUS UNIQUEMENT (TEL. 44 02 17 34) AU PLUS TARD LE 30 SEPTEMBRE 2012 Documents à fournir quelle que soit

Plus en détail

COMMUNICATION N D. 134

COMMUNICATION N D. 134 71.074/PERM.FIN/CV. Bruxelles, le 18 avril 1995. COMMUNICATION N D. 134 Objet : Utilisation des "créances sur réassureurs" comme valeurs représentatives. Application de l'article 10 3-8 de l'arrêté royal

Plus en détail

LES SUCCESSIONS VACANTES

LES SUCCESSIONS VACANTES Avec la collaboration des Instituts du C.S.N LES SUCCESSIONS VACANTES Textes Loi du 23 juin 2006 Articles 809 à 810-12 du Code civil Articles 1342 à 1353 du Code de procédure civile SOMMAIRE 1. L OUVERTURE

Plus en détail

COMPTE DE GESTION Année :

COMPTE DE GESTION Année : COMPTE DE GESTION Année : Tribunal compétent: Régime de Protection: N R.G: Nom de la personne protégée: Adresse de la personne protégée: Type d'hébergement: Nom du représentant légal: Adresse du représentant

Plus en détail

FIDUCIAIRE MICHEL FAVRE SA FASCICULE COMPTABLE. , le

FIDUCIAIRE MICHEL FAVRE SA FASCICULE COMPTABLE. , le FIDUCIAIRE MICHEL FAVRE SA FASCICULE COMPTABLE Nom, prénom: ou raison sociale: Adresse commerciale: Lieu et date:, le Signature: Nous vous saurions gré de bien vouloir établir vos inventaires avec le plus

Plus en détail

Durée de conservation. Durée du contrat + 2 ans. Durée du contrat + 10 ans. Durée de conservation

Durée de conservation. Durée du contrat + 2 ans. Durée du contrat + 10 ans. Durée de conservation ASSURANCES Quittances et primes Contrat d'assurance habitation et automobile Dossier "dommages corporels" Assurance sur la vie et assurance décès Durée du contrat + 10 ans Durée du contrat + 10 ans Quittances,

Plus en détail

Notice 5 Paiement de l impôt

Notice 5 Paiement de l impôt Notice 5 Paiement de l impôt Valable pour la période fiscale 2014 Cette notice a pour but d expliquer en détail comment fonctionne le système fiscal appliqué par le canton de Neuchâtel en matière de perception

Plus en détail

Ordonnance sur les formulaires et registres à employer en matière de poursuite pour dettes et de faillite et sur la comptabilité

Ordonnance sur les formulaires et registres à employer en matière de poursuite pour dettes et de faillite et sur la comptabilité Ordonnance sur les formulaires et registres à employer en matière de poursuite pour dettes et de faillite et sur la comptabilité (Oform) 281.31 du 5 juin 1996 (Etat le 1 er janvier 1997) Le Tribunal fédéral

Plus en détail

RÉPUBLIQUE ET CANTON DU JURA

RÉPUBLIQUE ET CANTON DU JURA RÉPUBLIQUE ET CANTON DU JURA TRIBUNAL CANTONAL COUR ADMINISTRATIVE ADM 18 / 2013 Président : Pierre Broglin Greffière : Gladys Winkler Docourt JUGEMENT DU 22 AOÛT 2013 en la cause liée entre X., et recourant,

Plus en détail

La Retenue à la source obligatoire en Tunisie : Article 52 du Code de l IS et de l IRPP (à jour jusqu à la Loi de finances 2008)

La Retenue à la source obligatoire en Tunisie : Article 52 du Code de l IS et de l IRPP (à jour jusqu à la Loi de finances 2008) La Retenue à la source obligatoire en Tunisie : Article 52 du Code de l IS et de l IRPP (à jour jusqu à la Loi de finances 2008) Objet Article Dispositions Taux Principe 52-I Règle générale Hôtels Bureaux

Plus en détail

PIECES JUSTIFICATIVES A JOINDRE A VOTRE DEMANDE DE LOGEMENT

PIECES JUSTIFICATIVES A JOINDRE A VOTRE DEMANDE DE LOGEMENT PIECES JUSTIFICATIVES A JOINDRE A VOTRE DEMANDE DE LOGEMENT (pour chaque personne appelée à vivre dans le logement) 1 Votre identité Carte nationale d identité de chaque personne (copie recto/verso) Titre

Plus en détail

- STATUTS - SOCIETE ANONYME UNIPERSONNELE

- STATUTS - SOCIETE ANONYME UNIPERSONNELE - STATUTS - SOCIETE ANONYME UNIPERSONNELE Le Soussigné: Si l actionnaire est une personne physique, sont indiqués le prénom, le nom et l'adresse. Si l actionnaire est une personne morale, sont indiqués

Plus en détail