Option Texte Parole et Image Par Chemame Chaouki

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Option Texte Parole et Image Par Chemame Chaouki"

Transcription

1 Badji Mokhtar University -Annaba- جامعة باجي مختار عنابة -Annaba- Universite Badji Mokhtar Faculté : Sciences de l'ingénieur Année 2010 Département : Informatique MEMOIRE Présenté en vue de l'obtention du diplôme de magister Implémentation d une infrastructure collaborative asynchrone basée sur les services web Option Texte Parole et Image Par Chemame Chaouki DIRECTEUR DE MEMOIRE: M. M.SELLAMI Professeur Université Annaba DEVANT LE JURY Président : FARAH Nadir MC Université Annaba Examinateurs : SERIDI Hassina MC Université Annaba BELLEILI Habiba MC Université Annaba

2 Avant tout, je remercie Dieu le tout puissant de m avoir aidé à concrétiser et à mener à terme ce travail. Je tiens à exprimer mes vifs remerciements à mon encadreur ; le professeur Sellami «Directeur du laboratoire de recherche en informatique de l université Badji Mokhtar Annaba», d avoir assuré l encadrement de ce travail et pour le soutien qu il m a apporté tout le long de la réalisation de ce manuscrit, qu il trouve ici l expression de ma très profonde reconnaissance. Je remercie vivement les membres du jury qui m ont fait le grand honneur d accepter de juger ce travail. Ma reconnaissance s adresse, à tous les enseignants du département d informatique pour l enseignement et les conseils qu ils m ont apportés durant toute ma formation ainsi qu à toutes les personnes qui, de prés ou de loin, ont généreusement contribués à l élaboration de ce mémoire. Merci infiniment Mémoire de Magister

3 ملخص التطور السريع في تكنولوجيا المعلومات الشبكات والاتصالات أدى إلي توسع هاي ل للا نترنت. إننا نمر بعهد جديد من الديمقراطية في لا نترنت و الانتقال إلى مجتمع المعلومات اللذان أديا إلى عملية عولمة التي قامت بتحريض الناس على إقامة علاقات وإنشاء فرق افتراضية مع بعضهم البعض وفي آافة أنحاء العالم. وهكذا يا تي عهد بناء مناهج تعاونية في مختلف المجالات (إدارة المعرفة التعلم والطب عن بعد... إلخ). هذه المناهج التعاونية يمكن أن تدمج عدة أدوات تعاونية المتزامنة منها و الغير متزامنة و هذا لا تاحة فرص التفاعل وتبادل المعلومات بين مجموعات من الناس عن بعد. إن وصول تكنولوجيا الخدمات الموجهة وتكنولوجيا خدمات الانترنت وفر عدة حلول جديدة لهذه المناهج التعاونية لاسيما من حيث سرعة الاستجابة وذلك من خلال إنشاء وحدات تعاونية قابلة للا عادة حسب احتياجات المستخدمين أو من حيث مستوى المرونة وعدم التجانس بجعل آافة الخدمات تتعامل مع بعضها البعض رغم اختلاف طبيعتها التي تصبح بدورها خدمات جديد قابلة للاستهلاك من طرف مناهج أخرى. إذا الغرض من هذه المذآرة هو توفير بنية تعاونية تستند إلي مجموعة من أدوات التعاون الغير متزامن مصممة في شكل خدمات يمكن استهلاآها من طرف أي منصة توفر هذا النوع من التكنولوجيا. الكلمات المفتاحية: الهندسة الموجهة للخدمات خدمات الشبكة العالمية المنصة التعاونية أداة التعاون المتزامن أداة التعاون الغير متزامن. Mémoire de Magister

4 Résumé Le développement fulgurant des technologies de l information, des réseaux et des moyens de communication est à l origine d une expansion prodigieuse de l internet. Nous traversons une nouvelle ère où la démocratisation de l internet et le passage à la société de l information conduisent à un processus de globalisation incitant à la mise en relation des personnes et à la constitution d équipes virtuelles réparties à travers le monde. Ainsi l ère des plates-formes collaboratives construites dans des domaines différents (gestion des connaissances, enseignement à distance, Télémédecine, etc.), intègrent plusieurs outils de collaboration (synchrones et asynchrones) et offrent des possibilités d interaction et d échange d informations entre des groupes de personnes situés dans des endroits différents. L avènement de l architecture orientée service et des technologies des services web a apporté de nouvelles solutions à ces plates-formes collaboratives, notamment au niveau de la réactivité et de l évolutivité, en mettant en place des services ou des modules de collaboration évolutifs et recomposables au gré des besoins des utilisateurs, et au niveau de la flexibilité et de l hétérogénéité, en faisant communiquer des services de natures différentes, qui peuvent devenir à leur tour des nouveaux services consommables par d autres plates-formes. Le but de ce mémoire est ainsi de proposer une infrastructure collaborative basée sur un ensemble d outils de collaboration asynchrones conçus sous forme de services et qui peuvent être consommés par n importe quelle plate-forme offrant ce type de technologies. Mots clés : Architecture Orientée Services, SOA, Services web, Plate-forme collaborative, Outil de collaboration synchrone, Outil de collaboration asynchrone. Mémoire de Magister

5 Abstract The rapid development of information technology, networks and communications rise to a prodigious expansion of the Internet, We are in a developing era where democratization of the Internet and the transition from information to society has led a process of globalization, encouraging the linking of people and the creation of virtual teams spread around the world. Thus the era of collaborative platforms built in different fields, such as knowledge management, distance learning, telemedicine, etc, that are Integrating several collaborative tools, which include synchronous and asynchronous, providing opportunities for interaction and exchange of information between groups of people located in different places. The arrival of service-oriented architecture and Web services technologies has provided solutions to this newly found collaborative platform, especially in the reactivity and the scalability, by setting up services or collaborative evolutionary modules and redialing to the needs of users and concerning flexibility and heterogeneity by communicating with different types of services, which have become new services consumable by other platforms. The purpose of this memorandum is to provide a collaborative infrastructure based on a set of asynchronous collaboration tools designed in the form of services and which can be consumed by any other platform offering this type of technology. Key words: Service oriented architecture, SOA, Web service, Collaborative platform, Synchronous tool for collaboration, Asynchronous tool for collaboration. Mémoire de Magister

6 TABLEAU DE MATIERES Table des matières 2...ملخص RESUME... 3 ABSTRACT... 4 TABLE DES MATIERES... 5 LISTE DES FIGURES... 9 INTRODUCTION GENERALE CHAPITRE I : ARCHITECTURE DES SERVICES WEB PARTIE 1 : ARCHITECTURE DES SERVICES WEB I.1. INTRODUCTION...15 I.2. SERVICES WEB : DEFINITION ET PRINCIPES...15 I.3. DESCRIPTION DE SERVICES WEB...16 I.3.1. Description fonctionnelle et structurelle WSDL...16 I.3.2. Description comportementale...17 I.3.3. Description d'aspects non-fonctionnels < WS-Policy >...17 I.4. LES PRINCIPALES TECHNOLOGIES DE DEVELOPPEMENT DES SERVICES WEB...18 I.4.1. XML (Extensible Markup Language)...18 I XML un descendant de SGML...18 I Codage des données et interopérabilité...18 I Utilisation des fichiers XML...19 I.4.2. SOAP (Simple Object Access Protocol)...20 I Modèles d échange de messages en SOAP...20 I Enveloppe SOAP...21 I En tête SOAP...21 I Corps SOAP...21 I.4.3. Apatche-Axis Une mise en œuvre de SOAP...22 I.4.4. WSDL (Web Service Description Language)...23 I.4.5. UDDI (Universal Description Discovery and Integration)...24 I.5. CYCLE DE VIE DES SERVICES WEB...24 I.6. AVANTAGES DES SERVICES WEB...25 I.7. LIMITES DES SERVICES WEB...26 PARTIE 2 : COMPOSITION DES SERVICES WEB I.8. DEFINITIONS ET TYPES DE COMPOSITION DE SERVICES WEB...27 I.8.1. Définitions...27 I L encapsulation de services natifs...27 I L établissement d accord d externalisation...27 I L assemblage de services composants...27 I L exécution de services composants...27 I Le contrôle de l exécution de services composites...27 I L évolutivité des services...28 I.8.2. Types de composition de services Web...28 Mémoire de Magister

7 TABLEAU DE MATIERES I Orchestration...28 I Chorégraphie...30 I.8.3. Langages de composition de services Web...32 I XLANG (XML Business Process Language)...33 I BPML (Business Process Modeling Language)...33 I WSFL (Web Service Flow Language)...33 I WSCL (Web Service Conversation Language)...34 I WSCI (Web Service Choreography Interface)...34 I BPEL4WS...34 a. Le processus abstrait...35 b. Le processus exécutable...35 I WS-CDL (Web Services Choreography Description Language)...37 I.9. CONCLUSION...37 CHAPITRE II : LES PLATES-FORMES COLLABORATIVES II.1. INTRODUCTION...39 II.1.1. Les Outils Synchrones...39 II.1.2. Les Outils Asynchrones...39 II.2. DEFINITION DE TRAVAIL COLLABORATIVE...39 II.3. CATEGORIE DES SYSTEMES COLLABORATIFS...40 II.3.1. Les collecticiels...40 II.3.2. Le Workflow...40 II.4. LES PRINCIPAUX PLATES-FORMES EXISTANTES...41 II.4.1. SAKAI...41 II.4.2. Open-Xchange...42 II Présentation...42 II Fonctionnalités de Open-Xchange Server...43 II.4.3. Silverpeas...44 II Des services collaboratifs...44 a. Le service«almanach»...45 b. Le service«chat»...45 c. Le service «ANNUAIRE»...45 d. Le service «ENQUETE»...45 e. Le service «FORUM»...46 f. Le service de «GESTION DE PROJET» - (PROJECT ORGANIZER)...47 g. Le service «PLAN D ACTION»...47 h. Le service «QUIZ»...48 i. Le service «NEWS»...48 j. Le service «BLOG»...49 k. Le service «GALLERY» (BANQUE D IMAGES)...49 l. Le service «SILVERCRAWLER»...50 m. Le service de NOTIFICATION...50 n. WORKFLOW DE CIRCULATION DES INFORMATIONS...50 II Des services de GED et de gestion de connaissances...50 II.4.4. Xwiki...51 II.5. CONCLUSION...52 Mémoire de Magister

8 TABLEAU DE MATIERES CHAPITRE III : ARCHITECTURE PROPOSEE III.1. INTRODUCTION...54 III.2. L OUTIL OPEN SOURCE...54 III.2.1. Définition...54 III.2.2. La licence open source...54 III Libre redistribution...54 III Code source...54 III Travaux dérivés...54 III Intégrité du code source de l'auteur...55 III Pas de discrimination entre les personnes ou les groupes...55 III Pas de discrimination entre les domaines d'application...55 III Distribution de la licence...55 III La licence ne doit pas être spécifique à un produit...55 III La licence ne doit pas contaminer d'autres logiciels...55 III.3. L INTEGRATION DES APPLICATIONS AU SEIN D'UN ENVIRONNEMENT COLLABORATIVE...56 III.3.1. Les problèmes liés à l intégration d applications...56 III La complexité...56 III Une programmation redondante et ne pouvant être réutilisée...56 III Des interfaces multiples...56 III.3.2. Les exigences de la programmation d aujourd hui...57 III L exploitation du parc informatique existant...57 III La prise en charge de tous les types d intégrations requis...57 III La possibilité de mises en œuvre incrémentielles et de migration du parc...58 III La constitution dans un cadre de composants standards...58 III La possibilité de mise en œuvre de nouveaux modèles informatiques...58 III.3.3. Une architecture orientée services : au-delà des services Web...58 III Les éléments constitutifs d une architecture orientée services...59 III La nature d un service...59 III L intégration d applications...60 III Les exigences d intégration au sein de l architecture...61 a. L intégration au niveau de l interface...62 b. La connectivité d applications...62 c. L intégration des informations...62 III.4. ARCHITECTURE PROPOSEE...63 III.4.1. Architecture orientée service (SOA)...63 III.4.2. Difficultés rencontrées dans la réalisation d une plate-forme collaborative complète...64 III.4.3. Vers l intégration d applications existantes...65 III.4.4. Architecture proposée...66 III.5. CONCLUSION...68 CHAPITRE IV : EXPERIMENTATION IV.1. INTRODUCTION...70 IV.2. LA PLATE-FORME SILVERPEAS...70 IV.2.1. Présentation de la plateforme silverpeas...70 IV.2.2. La Structure de Silverpeas...71 IV Administration...72 IV Le Bus...72 IV Services...73 Mémoire de Magister

9 TABLEAU DE MATIERES IV.2.3. L architecture de Silverpeas...73 IV.3. LA PLATE-FORME XWIKI...74 IV.3.1. Installation de Xwiki...75 IV Configurer Tomcat...75 IV Configurer MySQL...76 IV Démarrer Xwiki...77 IV.3.2. Architecture de la plate-forme Xwiki...78 IV.4. QUELQUES SCENARIOS DE TEST...78 IV.4.1. L espace personnel...79 IV.4.2. Moteur de recherche...80 IV.4.3. Barre D outils...80 IV.4.4. Page d accueil...81 IV.4.5. Logo Silverpeas...81 IV.4.6. Espaces et Services...81 IV.5. LES SERVICES DE LA PLATE-FORME...81 IV.5.1. Attribution des Rôles...82 IV.6. CREER UN ESPACE OU UN SOUS ESPACE...82 IV.7. OUVRIR XWIKI...83 IV.8. CONCLUSION...84 CONCLUSION RÉFÉRENCES ANNEXE Mémoire de Magister

10 LISTE DES FIGURES Liste des figures Figure I-1 : Représentation d un livre en xml Figure I-2 : Structure d un message SOAP Figure I-3 : Définition du type d enveloppe SOAP Figure I-4 : Spécification d un Service Web avec WSDL Figure I-5 : Cycle de vie de service Web Figure I-6 : Illustration de l'orchestration Figure I-7 : Vue générale de l'orchestration Figure I-8 : Illustration de la Chorégraphie Figure I-9 : Vue générale d une composition de services Web de type chorégraphie Figure I-10 : Langages de coordination de Web services Figure I-11 : Mise en œuvre des deux types de processus (exécutable et abstrait) par BPEL4WS Figure I-12 : Exemple de code source Figure II-1 : Architecture Générale de Sakai Figure II-2 : Open-Xchange Figure II-3 : Interface Silverpeas Figure II-4 : Interface Xwiki Figure III-1 : Le problème d intégration Figure III-2 : L intégration d applications Figure III-3 : L intégration des services Figure III-4 : Exemple d interaction simple entre une application cliente et un service Web. 66 Figure III-5 : L architecture générale de la plate-forme Figure IV-1 : Présentation de Silverpeas Figure IV-2 : Structure de Silverpeas Figure IV-3 : Architecture de Silverpeas Figure IV-4 : Ouverture de serveur Tomcat Figure IV-5 : La page d administration Tomcat Figure IV-6 : Fichier Hibernate Figure IV-7 : Page d ouverture de Xwiki Figure IV-8 : La page d accueil par défaut de Xwiki Figure IV-9 : L architecture de la plate-forme Xwiki Figure IV-10 : La fenêtre d accueille de l application Figure IV-11 : Rubriques de l espace personnel Figure IV-12 : Barre d outils Figure IV-13 : Liste des services disponibles Figure IV-14 : Création d un espace ou d un sous-espace Figure IV-15 : Espace université badji mokhtar annaba Figure IV-16 : le lien de service wiki Figure IV-17 : Service Wiki de la plate-forme Mémoire de Magister

11 INTRODUCTION INTRODUCTION Mémoire de Magister Chemame Chaouki «Implémentation d une infrastructure collaborative asynchrone basée sur les services web»

12 INTRODUCTION GENERALE Introduction Générale Problématique abordée Face aux nouveaux défis à relever, l'information, la connaissance et le savoir-faire constituent des ressources stratégiques et opérationnelles indispensables pour permettre aux diverses organisations d'assurer une croissance pérenne. Le développement et l'exploitation des connaissances requièrent alors de déployer des dispositifs organisationnels et techniques (réseaux informatiques et les technologies de l information et de la connaissance) permettant à la fois leur mémorisation, leur partage, leur production collective et leur diffusion au plus près des acteurs concernés. Autour de ces technologies, le management des " communautés de pratiques " prend une importance considérable, en définissant des nouvelles formes de coordination au sein ou entre les organisations, mais en offrant également des outils facilitant la communication et les échanges, tels que les services de collaboration asynchrones. Nous pouvons citer à titre d exemple : Forum : ce service permet l organisation et le suivi de forums de discussion sur l ensemble de l entreprise ou au niveau d un espace collaboratif. Gestion de projet : ce service permet au chef de projet d allouer des tâches aux membres de son équipe et faire le suivi de l évolution du projet. Chaque participant peut gérer ses propres tâches tout en visualisant le travail réalisé par les autres membres de l équipe. Quizz : le service Quizz permet d évaluer le niveau de connaissance acquis par l audience visée et de faire un suivi des formations. Ce service est instanciable dans l espace entreprise mais également dans chaque espace collaboratif. Il peut être utilisé pour des tests de vérification des connaissances. Le service Gallery : permet de gérer et d afficher des fichiers de type images dans une arborescence d albums. La publication d images est facilitée grâce à l utilisation du glisser/déposer qui accepte un/plusieurs fichier(s), un/plusieurs répertoire(s) mais aussi un fichier zip. Gallery permet de classer et d afficher des images (photos, logos, plans etc) dans des albums. Faire interagir ces différentes applications en réseau a toujours été une affaire complexe, notamment si on souhaite standardiser certains aspects de cette interaction. Mémoire de Magister

13 INTRODUCTION GENERALE Pour résoudre ce problème on fait appel à un ensemble de protocoles qui permettent, au moins de faire communiquer (avec un protocole de haut niveau) des programmes tournant sur des machines différentes et écrits dans des langages de programmation différents. Ils le font en reprenant certains principes du Web (transport sur HTTP, formatage en XML) mais en mettant l accent sur la communication entre applications, pas entre humains en se basant sur une architecture orientée services. Objectif du mémoire On a deux principaux objectifs dans notre mémoire, le premier objectif, est ainsi de proposer une infrastructure collaborative intégrant et offrant des services de collaboration asynchrones en se basant sur les nouvelles technologies orientées services. Notre deuxième objectif est de mettre en œuvre cette infrastructure en proposant une approche qui se base sur l intégration d applications déjà existantes en utilisant des services web. De nombreux travaux se sont déjà focalisés sur cette problématique : les plates-formes collaboratives à base d intégration. Notamment dans le domaine des applications reparties, où le spectre va vers des solutions à base d intergiciels (tel que CORBA, et les langages de composition des services web) à l utilisation de nouvelles technologies des services web. Plan du mémoire Le mémoire est structuré en quatre chapitres, plus cette introduction et une conclusion générale et perspectives. Dans le premier chapitre, intitulé «Architecture Des Services Web», se compose de deux parties, dans la première partie, nous présentons la définition, la description et les principales technologies de développement des services web. Dans la deuxième partie, nous présentons les différents types de composition de service web et nous terminons par la présentation d un ensemble des langages de composition des services web les plus utilisés actuellement. Dans le deuxième chapitre, intitulé «Les Plates-Formes Collaboratives», nous présentons un état de l art de notre problématique de recherche, nous introduisons des concepts fondamentaux sur la collaboration et la coopération, afin de présenter le contexte de nos travaux. Dans ce contexte, nous abordons la problématique liée au développement d applications collaboratives, nous présentons les différents outils de collaboration ainsi que quelques platesformes collaboratives que nous avons testé tout au long de notre travail, pour pouvoir concevoir une plate-forme qui se base sur une approche d intégration basée sur des frameworks. Mémoire de Magister

14 INTRODUCTION GENERALE Dans le troisième chapitre intitulé «Architecture Proposée», on fait une présentation générale de l architecture orientée service, et l outil open source afin de pouvoir proposer une architecture ou bien une infrastructure collaborative basée sur ce type de technologies. Nous présentons aussi notre propre architecture basé sur une architecture web service et qui englobe plusieurs technologies : L utilisation d outils open source. L utilisation d une architecture orientée service. la notion d intégration d applications. Dans le dernier chapitre, intitulé «Expérimentation», et dans le but de valider notre approche nous optons pour l intégration de deux plates-formes libres afin d offrir à une communauté d utilisateurs un environnement collaboratif proposant des outils de collaboration asynchrones dans un domaine bien précis. La première plate-forme s appelle «Silverpeas» qui se base sur une architecture orienté service, elle offre à l utilisateur via une interface riche un ensemble de services asynchrones (forum, enquête, annuaire, etc). La deuxième plate-forme s appelle «XWIKI», c est une plate-forme de la famille des systèmes de gestion de contenu de site web rendant les pages web modifiables par tous les visiteurs y étant autorisés. Il facilite l'écriture collaborative de documents avec un minimum de contraintes. Nous terminons notre contribution par une conclusion générale et perspectives où nous présentons les principaux résultats et nous proposons quelques perspectives à développer dans le prochain futur. Mémoire de Magister

15 CHAPITRE I ARCHITECTURE DES SERVICES WEB CHAPITRE I. ARCHITECTURE DES SERVICES WEB Mémoire de Magister Chemame Chaouki «Implémentation d une infrastructure collaborative asynchrone basée sur les services web»

16 CHAPITRE I ARCHITECTURE DES SERVICES WEB Partie 1 : Architecture Des Services Web I.1. Introduction L'accès aux systèmes d'information s'appuie aujourd'hui de plus en plus sur des technologies de l Internet. Les efforts de standardisation dans ce contexte ont accentué l'engouement des personnes et des organisations (aussi bien académiques, qu'industrielles, commerciales, ou institutionnelles) pour l'utilisation de l'internet et ont permis l'émergence des services Web comme support de développement des applications accessibles par Internet. Ainsi, les technologies associées aux services Web sont devenues incontournables pour le développement d'applications interagissant les unes avec les autres par le biais de l'internet. Nous proposons dans ce chapitre de faire un point sur le sujet des services Web. L'objectif de la discussion est de traiter des aspects conceptuels des services aussi bien que des aspects liés à leur implantation. I.2. Services Web : définition et principes Plusieurs définitions des services Web ont été mises en avant par différents auteurs. Ci-dessous, nous citons une définition généralement acceptée et fournie par le consortiumw3c A Web service is a software system designed to support interoperable machine-tomachine interaction over a network. It has an interface described in a machine-processable format (specifically WSDL). Other systems interact with the Web service in a manner prescribed by its description using SOAP messages, typically conveyed using HTTP with an XML serialization in conjunction with other Web-related standards [1]. Une étude plus approfondie des points communs partagés par les différentes définitions et par les usages qui sont faits des services Web, permet de dégager au moins deux principes fondamentaux : Les services Web interagissent au travers d'échanges de messages encodés en XML. Les interactions dans lesquelles les services Web peuvent s'engager sont décrites au sein d'interfaces. La définition W3C restreint la portée des interfaces des services Web aux aspects fonctionnels et structurels, en utilisant le langage WSDL qui, essentiellement, ne permet de décrire que des noms d'opérations et des types de messages Mémoire de Magister

17 CHAPITRE I ARCHITECTURE DES SERVICES WEB I.3. Description de services Web Dans cette section nous discutons à la description des interfaces des services. Cette description peut porter sur les aspects structurels et/ou comportementaux des services, aussi bien que sur leurs aspects non-fonctionnels. Les langages présentés dans cette section sont fondés sur XML (Extensible Markup Language), XML est un standard de représentation de données semi-structurées [2]. Dans un document XML, la structure des données est fournie par le biais de l'utilisation de balises (comme en SGML Standard Generalized Markup Language [3], mais en s'affranchissant des aspects liés à la présentation des données). Cette structure n'est pas aussi rigide que celle d'une base de données relationnelle par exemple. Dans un document XML, les données peuvent être définies selon un schéma, mais cela n'est pas obligatoire et le schéma peut laisser quelques parties partiellement spécifiées. Une problématique généralement associée à la description de services est celle de leur publication et de leur découverte. Un standard proposé pour s'attaquer à cette problématique est UDDI [4]. UDDI définit une interface de programmation pour publier des descriptions de services dans des répertoires dédiés, pour soumettre des requêtes à base de mots-clés sur ces répertoires et pour naviguer au travers des descriptions obtenues par le biais de ces requêtes. I.3.1. Description fonctionnelle et structurelle WSDL WSDL (Web Services Description Language) est un langage de la famille XML permettant de décrire les types de données supportés et les fonctions offertes par un service Web. L'objectif est de fournir la description, en XML, des services indépendamment de la plate-forme et du langage utilisés et sous une forme que des personnes ou des programmes peuvent interpréter. Les descriptions WSDL sont en fait l'équivalent des interfaces IDL (Interface Définition Language) de CORBA par exemple [5]. Dans le langage WSDL, un service est vu comme une collection de messages pour les échanges et d'une collection de points d'entrée. Un point d'entrée consiste en la description abstraite d'une interface et de son implantation. La description abstraite contient : la définition des messages qui sont consommés et générés par le service (les entrées et les sorties) la signature des opérations offertes par le service. Mémoire de Magister

18 CHAPITRE I ARCHITECTURE DES SERVICES WEB I.3.2. Description comportementale La portée de WSDL est limitée la description des types des données incluses dans les messages qu'un service est capable de recevoir ou d'émettre. Dans de nombreuses applications, ces descriptions uniquement structurelles n'offrent pas assez d'information sur les contraintes régissant les interactions dans lesquelles un service peut ou est censé s'engager. Dans certains cas, ces contraintes sont assez simples, comme par exemple : < le fournisseur n'envoie le bordereau de livraison qu'après avoir reçu la confirmation du paiement >. D'autres fois, ces contraintes peuvent être relativement complexes. Plusieurs initiatives de recherche, de développement et de standardisation sont en cours afin de définir des langages de description de services prenant en compte des aspects comportementaux, et d'utiliser ces descriptions < comportementales >lors du développement et de l'exécution des services. BPEL est un langage fondé sur XML et permettant de décrire aussi bien des interfaces comportementales que des orchestrations complètement exécutables. En quelques mots, BPEL permet de décrire des actions communicationnelles (envois et réceptions de message dont les types sont décrits en WSDL et XML Schéma), et de lier ces actions au travers d'opérateurs de flot de contrôle (par exemple la séquence, le choix, l'itération, et les clauses throw/catch pour le traitement des exceptions). I.3.3. Description d'aspects non-fonctionnels < WS-Policy > Les services Web étant généralement développés par des équipes indépendantes, ont besoin d'être décrits de façon précise selon des conventions standards, et de telle manière que leurs descriptions puissent être utilisées au maximum pour automatiser le processus de développement et de déploiement des futurs services devant interagir avec un service existant. WSDL et BPEL permettent de décrire les opérations fournies par un service Web, les types de données des messages devant être échangés pour invoquer ces opérations, et les dépendances comportementales entre ces opérations. Cependant, ils ne permettent pas de décrire des aspects non-fonctionnels des services tels que leur capacité à garantir une certaine qualité de service par rapport à des préoccupations telles que la sécurité, la fiabilité, la journalisation des accès ou la gestion de transactions. Ce manque est en partie compensé par le concept de politiques d'usage. Une politique d'usage est une énonciation explicite des possibilités et des restrictions d'usage d'un service Web. < WS-Policy >est un langage extensible permettant d'exprimer des politiques (ou règles) d'usage sous forme de conjonctions et de disjonctions (au sens logique) d'assertions [6]. Mémoire de Magister

19 CHAPITRE I ARCHITECTURE DES SERVICES WEB I.4. Les principales technologies de développement des Services Web Une caractéristique qui a permis un grand succès de la technologie des services web est qu'elle est construite sur des technologies standards de l industrie. Dans cette section il y a une description de ces technologies. I.4.1. XML (Extensible Markup Language) Le langage XML (Extensible Markup Language) est un langage balisé, issu d une recommandation W3C (WorldWideWeb Consortium), ayant pour but d encoder tout type de données, indépendamment du code machine de celles-ci. Il a été développé dans le but de partager facilement des données entres différents systèmes et en particulier à travers un réseau Internet. I XML un descendant de SGML SGML (Standard Generalized Markup Language) est un métalangage avec lequel il est possible de définir des langages balisés. Il est lui-même descendant de la recherche sur la théorie des langages et en particulier du langage GML (Generalized Markup Language) d IBM. Il est devenu par la suite un standard ISO. XML est un sous-ensemble simplifié du langage SGML (Standard Generalized Markup Language) et est utilisé dans de nombreuses technologies ou protocoles tels que (RDF, RSS, XHTML, Atom, MathML,...etc). Tous les langages dérivés présentent le même avantage : encoder de façon structurée l information destinée à être partagée à travers un parc d ordinateurs et de logiciels hétérogènes. En plus d avoir donné naissance à XML, SGML est également à la base du langage de balisage HTML, un des éléments clés d Internet. Par contre, son petit frère, XHTML qui hérite les propriétés de XML, d où les similitudes entre ces différents langages [7]. I Codage des données et interopérabilité XML permet d écrire sous forme de fichier texte, dont le codage est exprimé en entête, tous les types définis eux-mêmes par un autre fichier XML. Ainsi, grâce à ces deux fichiers (l un contenant les données, l autre de description des types de données), n importe quel logiciel pouvant accéder à des fichiers texte peut analyser les données. Ce type de technologie est une solution, très utilisée aujourd hui, pour permettre l interopérabilité des logiciels à travers Internet. Il est vrai que la syntaxe XML est très verbeuse, ce qui la rend difficilement lisible pour un humain : mais c est le prix à payer pour une compatibilité maximale et une description au mieux des données pour leur traduction informatique. Mémoire de Magister

20 CHAPITRE I ARCHITECTURE DES SERVICES WEB Son succès est grandissant, et de nouvelles technologies apparaissent comme AJAX par exemple, une technologie web basée sur la JavaScript, le XML et le XHTML, permettant de travailler les données du côté client pour en envoyer une version complète au serveur sans faire de requête entre chaque petite modification. I Utilisation des fichiers XML Plusieurs méthodes permettent d exploiter les données d un fichier XML. Des méthodes permettent d accéder à la donnée précise en parcourant le chemin hiérarchique lié au balisage du fichier : ce sont les technologies telles que le langage XPath. Il permet d exploiter le fichier sans devoir construire une représentation complète en mémoire du fichier. D autres technologies consistent à construire un arbre représentant le fichier XML dans son entier, les nœuds de cet arbre étant les différentes balises XML. Cet arbre s appelle l arbre DOM (Document Object Model). Une telle utilisation est difficilement concevable pour accéder aux quantités de données stockées dans une base de données XML, mais est totalement viable pour analyser un fichier de description simple de service web, par exemple. Nous allons prendre un exemple simple pour visualiser graphiquement quelle serait la hiérarchie du document XML correspondant et quelle est la structure du document. L exemple choisi est celui d un livre (Figure I-1). <Livre> <titre>le super livre</titre> <chapitre> <numéro>1</numéro> <titre>titre du chapitre 1</titre> <contenu>abcdef </contenu> </chapitre> <chapitre> </chapitre> </Livre> Figure I-1 : Représentation d un livre en xml XML possède une galaxie de technologies. Parmi celles-ci nous pouvons citer XML Query (langage de requêtes), XSL Extensible Stylesheet Language (définition de présentations de documents XML), XSLT XSL Transformations (langage permettant la transformation de documents XML), XPath XML Path (langage de requêtes permettant d accéder à chaque élément d un document XML). Mémoire de Magister

Systèmes d Information Avancés (et répartis)

Systèmes d Information Avancés (et répartis) Systèmes d Information Avancés (et répartis) Université Lyon 1 MIAGE L. Médini, mars 2005 Plan des cours Protocole HTTP et programmation serveur Architectures réparties Objets distribués Introduction aux

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

Présentation générale des Web Services

Présentation générale des Web Services Présentation générale des Web Services Vue Globale Type d'architecture reposant sur les standards de l'internet Alternative aux architectures classiques : Client/serveur n/tiers Orientée services permettant

Plus en détail

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C#

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# CHAPITRE 1 Introduction aux web services Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# NetBeans JavaScript Eclipse Objective C Xcode PHP HTML Objectifs du chapitre : Ce

Plus en détail

Architectures et Web

Architectures et Web Architectures et Web Niveaux d'abstraction d'une application En règle générale, une application est découpée en 3 niveaux d'abstraction : La couche présentation ou IHM (Interface Homme/Machine) gère les

Plus en détail

Evolutions du Web et des langages

Evolutions du Web et des langages Evolutions du Web Evolutions du Web et des langages WEB statique Ces pages sont écrites en HTML Les pages demandées sont identiques quelque soit La personne qui les demande L heure de la demande Etc. WEB

Plus en détail

Qu'est-ce qu'un Web Service?

Qu'est-ce qu'un Web Service? WEB SERVICES Qu'est-ce qu'un Web Service? Un Web Service est un composant implémenté dans n'importe quel langage, déployé sur n'importe quelle plate-forme et enveloppé dans une couche de standards dérivés

Plus en détail

Composition de Services Web

Composition de Services Web Composition de Services Web Dr. Djamel Benmerzoug Email : djamel.benmerzoug@univ-constantine2.dz Maitre de Conférences A, Département TLSI Faculté des NTIC Université Constantine 2 Abdelhamid Mehri 127

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Le web dans l entreprise Sommaire Introduction... 1 Intranet... 1 Extranet...

Plus en détail

Architectures web pour la gestion de données

Architectures web pour la gestion de données Architectures web pour la gestion de données Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Plan Le Web Intégration de données Architectures distribuées Page 2 Le Web Internet = réseau physique d'ordinateurs

Plus en détail

Référence Etnic Architecture des applications

Référence Etnic Architecture des applications Référence Etnic Architecture des applications Table des matières 1. Introduction... 2 2. Architecture... 2 2.1 Démarche générale... 2 2.2 Modèle d architecture... 3 2.3 Découpe d une architecture applicative...

Plus en détail

*4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web

*4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web *4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web Table des matières I. INTRODUCTION page 3 II. VERS UNE DEFINITION DES SERVICES WEB 1. Qu est ce que c est? page 3 2. A quoi ça sert?

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement Mme BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

Modèle spagetthi et solution EAI

Modèle spagetthi et solution EAI EAI Définition L'EAI est une notion ancienne mais toujours d'actualité. En effet, le besoin de faire communiquer des applications développées à des moments différents, dans des technologies différentes

Plus en détail

XML, PMML, SOAP. Rapport. EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003. Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million

XML, PMML, SOAP. Rapport. EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003. Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million XML, PMML, SOAP Rapport EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003 Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million i TABLE DES MATIÈRES Table des matières 1 XML 1 1.1 Présentation de XML.................................

Plus en détail

Introduction aux Composants Logiciels

Introduction aux Composants Logiciels Introduction aux Composants Logiciels Christian Pérez LIP/INRIA Année 2010-11 Plan Introduction aux composants logiciels Pourquoi des composants logiciels Notions de composants logiciels Conclusion Survol

Plus en détail

J2EE : Services Web. Stéphane Croisier, Directeur Serge Huber, Directeur Technique. 13 Juin 2002. 2002 Jahia Ltd. All rights reserved.

J2EE : Services Web. Stéphane Croisier, Directeur Serge Huber, Directeur Technique. 13 Juin 2002. 2002 Jahia Ltd. All rights reserved. J2EE : Services Web Stéphane Croisier, Directeur Serge Huber, Directeur Technique 13 Juin 2002 Aperçu Interopérabilité en XML/HTTP SOAP ebxml Outils d EAI JXTA Normes d interopérabilité XML SOAP/UDDI Inventé

Plus en détail

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application Architecture Multi-Tier Traditionnellement une application informatique est un programme exécutable sur une machine qui représente la logique de traitement des données manipulées par l application. Ces

Plus en détail

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Oussama ELKACHOINDI Wajdi MEHENNI RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Sommaire I. Préliminaire : Notice d exécution et mode opératoire...4 II. Architecture globale de l application...5

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION L.M.D.

OFFRE DE FORMATION L.M.D. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE OFFRE DE FORMATION L.M.D. MASTER PROFESSIONNEL ET ACADEMIQUE Systèmes d Information

Plus en détail

Applications Web. Web 2.0, web services, 18/01/2016. Plan du cours. Introduction Application Web Web/Web 2.0/Web 3.0 HTML 5 Web Services Ajax

Applications Web. Web 2.0, web services, 18/01/2016. Plan du cours. Introduction Application Web Web/Web 2.0/Web 3.0 HTML 5 Web Services Ajax Applications Web Web 2.0, web services, Hubert Segond Orange Labs Année 2015-16 Plan du cours Introduction Application Web Web/Web 2.0/Web 3.0 HTML 5 Web Services Ajax Syndication de contenu & outils de

Plus en détail

Mise en œuvre des serveurs d application

Mise en œuvre des serveurs d application Nancy-Université Mise en œuvre des serveurs d application UE 203d Master 1 IST-IE Printemps 2008 Master 1 IST-IE : Mise en œuvre des serveurs d application 1/54 Ces transparents, ainsi que les énoncés

Plus en détail

EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013. Réf FR 80452

EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013. Réf FR 80452 EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013 Réf FR 80452 Durée : 3 jours A propos de ce cours : Ce cours offre une information interactive et détaillée sur le développement d extensions pour Microsoft Dynamics

Plus en détail

Exposé: Web sémantique. Web 2.0: impact Sur les IHM, Plasticité. Présenté par: BEN AMOR Akram

Exposé: Web sémantique. Web 2.0: impact Sur les IHM, Plasticité. Présenté par: BEN AMOR Akram Exposé: Web sémantique. Web 2.0: impact Sur les IHM, Plasticité Présenté par: BEN AMOR Akram Plan Web Sémantique Définition et objectif Historique Principe général Quels sont les finalités et les objectifs

Plus en détail

Applications orientées données (NSY135)

Applications orientées données (NSY135) Applications orientées données (NSY135) 2 Applications Web Dynamiques Auteurs: Raphaël Fournier-S niehotta et Philippe Rigaux (philippe.rigaux@cnam.fr,fournier@cnam.fr) Département d informatique Conservatoire

Plus en détail

Gestion des immeubles

Gestion des immeubles RAPPORT DE CONCEPTION Gestion des immeubles BOUSSRHAN YOUSSEF & BENZITI WALID Email : Youssefboussrhan@gmail.com GSM : 0678510690, 0611347597 ISTA NTIC SYBA CRJJ GROUPE B Annexe : Figure 1: Diagramme de

Plus en détail

Conception d Applications Réparties

Conception d Applications Réparties Jean-François Roos LIFL - équipe GOAL- bâtiment M3 Extension - bureau 206 -Jean-Francois.Roos@lifl.fr 1 Objectifs du Cours Appréhender la conception d applications réparties motivations et concepts architectures

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

L approche Bases de données

L approche Bases de données L approche Bases de données Cours: BD. Avancées Année: 2005/2006 Par: Dr B. Belattar (Univ. Batna Algérie) I- : Mise à niveau 1 Cours: BDD. Année: 2013/2014 Ens. S. MEDILEH (Univ. El-Oued) L approche Base

Plus en détail

Web Services. SLenoir@ugap.fr 17/01/2009

Web Services. SLenoir@ugap.fr 17/01/2009 Web Services SLenoir@ugap.fr 17/01/2009 1. Pourquoi les Web Services? 1.1. Historique des SI 1.2. Exigences actuelles 1.3. SOA 1.4. Mise en place de services 17/01/2008 Web Services 2 1.1. Historique des

Plus en détail

les GDT dans le Système d Information informatisé Muriel Pinel Laurent Tabourot

les GDT dans le Système d Information informatisé Muriel Pinel Laurent Tabourot les GDT dans le Système d Information informatisé Muriel Pinel Laurent Tabourot Introduction Le Système d Information Les fonctions du SI Un système d information collecte diffuse, transforme et stocke

Plus en détail

Programmation Avancée pour le Web

Programmation Avancée pour le Web L3 Informatique Option : ISIL Programmation Avancée pour le Web RAMDANI Med U Bouira 1 Contenu du module Introduction aux applications Web Rappels sur les sites Web Conception d une application Web Notion

Plus en détail

Usages d un site Web contributif

Usages d un site Web contributif 1/9 Date : à partir du 8 novembre 2011 Durée : 4 séances de 3 heures Public : Licence Pro Usages d un site Web contributif Eléments de cours sur le CMS SPIP Objectifs Accompagner la découverte et la prise

Plus en détail

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform IBM Software Group Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform Thierry Bourrier, Techical Consultant thierry.bourrier@fr.ibm.com L Architecture

Plus en détail

Introduction à Windows Workflow Foundation

Introduction à Windows Workflow Foundation Introduction à Windows Workflow Foundation Version 1.1 Auteur : Mathieu HOLLEBECQ Co-auteur : James RAVAILLE http://blogs.dotnet-france.com/jamesr 2 Introduction à Windows Workflow Foundation [07/01/2009]

Plus en détail

Présentation. Logistique. Résumé de la 1e Partie. Mise en place du système

Présentation. Logistique. Résumé de la 1e Partie. Mise en place du système Présentation Diapo01 Je m appelle Michel Canneddu. Je développe avec 4D depuis 1987 et j exerce en tant qu indépendant depuis 1990. Avant de commencer, je tiens à remercier mes parrains Jean-Pierre MILLIET,

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau)

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau) CS WEB Ch 1 Introduction I. INTRODUCTION... 1 A. INTERNET INTERCONNEXION DE RESEAUX... 1 B. LE «WEB» LA TOILE, INTERCONNEXION DE SITES WEB... 2 C. L URL : LOCALISER DES RESSOURCES SUR L INTERNET... 2 D.

Plus en détail

L architecture orientée services

L architecture orientée services 1 Introduction La première difficulté à laquelle on se heurte lorsqu on aborde le vaste sujet des technologies de services Web est d ordre terminologique. Un exemple, désormais bien connu, du désordre

Plus en détail

4.1 Services Web : historique, définition, et principes

4.1 Services Web : historique, définition, et principes Intergiciel et Construction d Applications Réparties c 2006-2008 M. Dumas, M.-C. Fauvet (version du 12 juin 2008-17:18) Licence Creative Commons (http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/deed.fr)

Plus en détail

Problématiques de recherche. Figure Research Agenda for service-oriented computing

Problématiques de recherche. Figure Research Agenda for service-oriented computing Problématiques de recherche 90 Figure Research Agenda for service-oriented computing Conférences dans le domaine ICWS (International Conference on Web Services) Web services specifications and enhancements

Plus en détail

CORBA. (Common Request Broker Architecture)

CORBA. (Common Request Broker Architecture) CORBA (Common Request Broker Architecture) Projet MIAGe Toulouse Groupe 2 1 CORBA, introduction (1/4) Les systèmes répartis permettent de créer des applications basées sur des composants auto-gérables,

Plus en détail

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise)

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Développer la communication et le travail collaboratif pour mieux servir le citoyen Thomas Coustenoble

Plus en détail

Aide à la conception de Système d Information Collaboratif, support de l interopérabilité des entreprises

Aide à la conception de Système d Information Collaboratif, support de l interopérabilité des entreprises Aide à la conception de Système d Information Collaboratif, support de l interopérabilité des entreprises Jihed Touzi, Frédérick Bénaben, Hervé Pingaud Thèse soutenue au Centre de Génie Industriel - 9

Plus en détail

Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005

Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005 MDA : Un Tutoriel Introduction pratique au Développement orienté Modèle Pierre Parrend, Mars 2005 1 Sommaire Table des matières 1 Sommaire 1 2 Introduction 2 2.1 A qui s adresse ce tutoriel......................

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD3 Exercices Exercice 1 Enumérez les sept étapes du processus consistant à convertir les communications de l utilisateur en données. 1. L utilisateur entre les données via une interface matérielle.

Plus en détail

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1 Introduction 3 2 Parseur XML et processeur XSLT 4 2.1 Le Parseur XML v2 4 2.1.1 Les API DOM et SAX 4 2.1.2 Le parseur

Plus en détail

4. SERVICES WEB REST 46

4. SERVICES WEB REST 46 4. SERVICES WEB REST 46 REST REST acronyme de REpresentational State Transfert Concept introduit en 2000 dans la thèse de Roy FIELDING Est un style d architecture inspiré de l architecture WEB En 2010,

Plus en détail

Master 2 MIAGE NTDP Nom : Le Prof! UE «Web Services et SOA», Prénom

Master 2 MIAGE NTDP Nom : Le Prof! UE «Web Services et SOA», Prénom Master 2 MIAGE NTDP Nom : Le Prof! UE «Web Services et SOA», Prénom Epreuve écrite individuelle 8 Décembre 2008, durée 45 mns Aucun document autorisé => Finalement, autorisés et semble-t-il utiles!!...

Plus en détail

de survie du chef de projet

de survie du chef de projet KIT de survie du chef de projet 01 1 2 3 4 5 6 04 03 07 07 03 03 LE SERVEUR LE CLIENT TECHNOLOGIE WEB CLIENT LE SERVEUR WEB TECHNIQUES & CADRE DE TRAVAIL APPLICATIONS 101 LE SERVEUR Un serveur informatique

Plus en détail

Systèmes d'informations historique et mutations

Systèmes d'informations historique et mutations Systèmes d'informations historique et mutations Christophe Turbout SAIC-CERTIC Université de Caen Basse-Normandie Systèmes d'informations : Historique et mutations - Christophe Turbout SAIC-CERTIC UCBN

Plus en détail

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref Services professionnels CONSEIL STRATÉGIQUE En bref La bonne information, au bon moment, au bon endroit par l arrimage des technologies appropriées et des meilleures pratiques. Des solutions modernes adaptées

Plus en détail

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire FICHE PRODUIT Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire BENEFICES POUR LES DSI Réussir les projets de gouvernance dans les délais et les budgets Démarrer de manière tactique tout en

Plus en détail

Sommaire. Introduction La technologie ebxml EDI conventionnels versus ebxml Web Services et ebxml Acteurs de l ebxml Conclusion

Sommaire. Introduction La technologie ebxml EDI conventionnels versus ebxml Web Services et ebxml Acteurs de l ebxml Conclusion ebxml Sommaire Introduction La technologie ebxml EDI conventionnels versus ebxml Web Services et ebxml Acteurs de l ebxml Conclusion Introduction Pourquoi L EDI EDI : échange de données informatisé Remplacer

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

Programmation Internet Cours 4

Programmation Internet Cours 4 Programmation Internet Cours 4 Kim Nguy ên http://www.lri.fr/~kn 17 octobre 2011 1 / 23 Plan 1. Système d exploitation 2. Réseau et Internet 3. Web 3.1 Internet et ses services 3.1 Fonctionnement du Web

Plus en détail

EDI et commerce électronique

EDI et commerce électronique EDI et commerce électronique Table des matières 1. L Echange des Données Informatisées «EDI»... 2 1.1 La naissance du Besoin à L'EDI... 2 1.2 L objectif de L EDI... 2 1.3 Définition de L EDI... 2 1.4 Mise

Plus en détail

Conception et Implémentation

Conception et Implémentation I. INTRODUCTION Dans ce chapitre on va définir la conception de notre site web dynamique et nous expliquons les étapes de réalisation, les outils utilisés et l interface principale ainsi que les différentes

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

Architecture des systèmes d information

Architecture des systèmes d information Architecture des systèmes d information Table des matières 1 La décennie 70 1 2 Le modèle relationnel (les années 80) 1 3 Enrichissement du relationnel (les années 80/90) 2 4 Système d informations (les

Plus en détail

Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté

Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté Success story client : développement d applications Web avec mode déconnecté Depuis quatre ans, les applications de guichet pour

Plus en détail

Sémantique formelle et synthèse de client pour services Web

Sémantique formelle et synthèse de client pour services Web Sémantique formelle et synthèse de client pour services Web Séminaire «Services Web» 24 Janvier 2006 sylvain.rampacek@univ-reims.fr CReSTIC LAMSADE Plan Introduction Services Web Description de la plate-forme

Plus en détail

IFIPS 5 / Nouvelles Architectures Logicielles Projet : Bus de web services avec «moteur» BPEL

IFIPS 5 / Nouvelles Architectures Logicielles Projet : Bus de web services avec «moteur» BPEL IFIPS 5 / Nouvelles Architectures Logicielles Projet : Bus de web services avec «moteur» BPEL Un bus de services Un bus de services (ESB) permet d assembler des web services existants, le résultat de cet

Plus en détail

PROSOP : un système de gestion de bases de données prosopographiques

PROSOP : un système de gestion de bases de données prosopographiques PROSOP : un système de gestion de bases de données prosopographiques Introduction : Ce document présente l outil en développement PROSOP qui permet la gestion d'une base de donnée prosopographique de la

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

Libérez votre intuition

Libérez votre intuition Présentation de Qlik Sense Libérez votre intuition Qlik Sense est une application nouvelle génération de visualisation de données en libre-service qui permet à chacun de créer facilement des visualisations

Plus en détail

Les services web. Module 04 Les Services Web. Campus-Booster ID : 697. www.supinfo.com. Copyright SUPINFO. All rights reserved

Les services web. Module 04 Les Services Web. Campus-Booster ID : 697. www.supinfo.com. Copyright SUPINFO. All rights reserved Les services web Module 04 Les Services Web Campus-Booster ID : 697 www.supinfo.com Copyright SUPINFO. All rights reserved Les services web Objectifs de ce module En suivant ce module vous allez: Comprendre

Plus en détail

Introduction aux applications réparties

Introduction aux applications réparties Introduction aux applications réparties Noël De Palma Projet SARDES INRIA Rhône-Alpes http://sardes.inrialpes.fr/~depalma Noel.depalma@inrialpes.fr Applications réparties Def : Application s exécutant

Plus en détail

Microsoft TechNet - Les End Points ou points de terminaison

Microsoft TechNet - Les End Points ou points de terminaison Page 1 sur 5 Plan du site Accueil International Rechercher sur Microsoft France : Ok Accueil TechNet Produits & Technologies Solutions IT Sécurité Interoperabilité Déploiement des postes de travail Scripting

Plus en détail

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer 1 Bases de Données Objectifs Maîtriser les concepts d un SGBD relationnel Les modèles de représentations de données Les modèles de représentations de données La conception d une base de données Pratiquer

Plus en détail

TP 2 : programmation côté serveur À rendre pour le mardi 6 mai 2008

TP 2 : programmation côté serveur À rendre pour le mardi 6 mai 2008 Université Claude Bernard Lyon 1 UFR d informatique avril 2006 MIAG soir Systèmes d Information Méthodes Avancées TP 2 : programmation côté serveur À rendre pour le mardi 6 mai 2008 Introduction Dans ce

Plus en détail

Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes

Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes Philippe Quéinnec Télécommunication et Réseaux 2e année ENSEEIHT 24 février 2014 Inspiré de cours de G. Padiou, Ph. Mauran

Plus en détail

Résumé XML XML. XPATH SVG Schema XSL. VoiceXML. Figure 1 : évolution des langages à balises

Résumé XML XML. XPATH SVG Schema XSL. VoiceXML. Figure 1 : évolution des langages à balises XML, extensible Markup Language 1-Origine de XML On trouve l origine des langages à balises dans la nécessité d échanger des informations dont la structure est trop complexe pour être simplement mise sous

Plus en détail

Les serveurs applicatifs et les architectures Java

Les serveurs applicatifs et les architectures Java 03 Lucas Part 02 Page 179 Lundi, 20. août 2001 2:58 14 Chapitre 15 Les serveurs applicatifs et les architectures Java Nous avons vu jusqu ici, dans les chapitres précédents, que les utilisateurs accèdent

Plus en détail

Exécution des applications réparties

Exécution des applications réparties Exécution des applications réparties Programmation des Applications Réparties Olivier Flauzac URCA Master STIC-Informatique première année Olivier Flauzac (URCA) PAR : Exécution des applications réparties

Plus en détail

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES DÉCOUVREZ DES POSSIBILITÉS ILLIMITÉES GRÂCE A L INTÉGRATION À DES SYSTÈMES D ENTREPRISE EXISTANTS FONCTIONNALITÉS Connectivité des systèmes

Plus en détail

XML-Bases. www.fenetresurtoile.com XHTML. Les bases. Jean-François Ramiara. INP-ENM 04/10/2012 Toulouse. Copyright J.F. Ramiara Tous droits réservés

XML-Bases. www.fenetresurtoile.com XHTML. Les bases. Jean-François Ramiara. INP-ENM 04/10/2012 Toulouse. Copyright J.F. Ramiara Tous droits réservés XHTML Les bases Jean-François Ramiara INP-ENM 04/10/2012 Toulouse 1 Généralités Jean-François Ramiara XML 2 jours Initiation à XML Contenu Cours Exercices Support PDF Horaires Tour de table 2 Sommaire

Plus en détail

PRotocole d'echange STandard Ouvert

PRotocole d'echange STandard Ouvert PRotocole d'echange STandard Ouvert 28 février 2007 Frédéric Law-Dune Direction Générale de la modernisation de l'etat 1 Contexte L administration électronique monte en puissance De nombreux services sont

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0

Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0 Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0 Table des matières Avant-propos................................................ 1 Quel est l objectif de cet ouvrage?............................. 4 La structure

Plus en détail

ORCHESTRATION A HAUT NIVEAU ET BPEL

ORCHESTRATION A HAUT NIVEAU ET BPEL UFR Informatique & Mathématiques Appliquées LSR - ADELE ECOLE DOCTORALE MATHEMATIQUES, SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE L INFORMATION, INFORMATIQUE Master Mathématiques Informatique 2e année, Recherche Spécialité

Plus en détail

Retour d expérience Inria sur sa GED

Retour d expérience Inria sur sa GED Retour d expérience Inria sur sa GED DSI SESI 13 octobre 2015 SOMMAIRE 1. Solution Alfresco 2. Implémentation Alfresco chez Inria 3. Cas d usage 13 octobre 2015-2 1 Solution Alfresco 13 octobre 2015-3

Plus en détail

Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet

Cahier de charges (Source : Java EE - Guide de développement d'applications web en Java par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module Site Web dynamique JSP / Servlet Sujet : betaboutique Soutenance le 04 / 01 /2013 &

Plus en détail

MEGA System Oriented IT Architecture. Guide d utilisation

MEGA System Oriented IT Architecture. Guide d utilisation MEGA System Oriented IT Architecture Guide d utilisation MEGA 2009 SP5 R7 2ème édition (août 2012) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne

Plus en détail

Systèmes de Gestion de Contenu

Systèmes de Gestion de Contenu Introduction aux de site Web Master 1 CAWEB Page 1/7 Introduction Définition CMS Content Management Systems : logiciels de conception et de mise à jour dynamique de site web ou d'application multimédia

Plus en détail

Evolution et architecture des systèmes d'information, de l'internet. Impact sur les IDS. IDS2014, Nailloux 26-28/05/2014 pascal.dayre@enseeiht.

Evolution et architecture des systèmes d'information, de l'internet. Impact sur les IDS. IDS2014, Nailloux 26-28/05/2014 pascal.dayre@enseeiht. Evolution et architecture des systèmes d'information, de l'internet. Impact sur les IDS IDS2014, Nailloux 26-28/05/2014 pascal.dayre@enseeiht.fr 1 MVC et le web 27/05/14 2 L'évolution des systèmes informatiques

Plus en détail

Architecture Orientée Service, JSON et API REST

Architecture Orientée Service, JSON et API REST UPMC 3 février 2015 Précedemment, en LI328 Architecture générale du projet Programmation serveur Servlet/TOMCAT Aujourd hui Quelques mots sur les SOA API - REST Le format JSON API - REST et Servlet API

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 8 26/09/2013 16:49 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé Licence : Licence Sciences, technologies, santé mention Informatique

Plus en détail

Architecture Orientée Services d Entreprise (esoa)

Architecture Orientée Services d Entreprise (esoa) Architecture Orientée Services d Entreprise (esoa) SAPNW SOA100 SOA110 SOA200 5 jours SOA400 4 jours Introduction à SAP NetWeaver Architecture orientée services d entreprise SAP: les fondamentaux SAP Enterprise

Plus en détail

Java, développement d'applications mobiles (J2ME) XML 21/03/2007. Formation ITIN

Java, développement d'applications mobiles (J2ME) XML 21/03/2007. Formation ITIN Java, développement d'applications mobiles (J2ME) XML Rappels rapides XML est un acronyme pour extensible Markup Language. Utilisation de tags pour délimiter le contenu et représenter une structure. XML

Plus en détail

Exploration des technologies web pour créer une interaction entre Mahara et les plateformes professionnelles et sociales

Exploration des technologies web pour créer une interaction entre Mahara et les plateformes professionnelles et sociales Exploration des technologies web pour créer une interaction entre Mahara et les plateformes professionnelles et sociales D 1.3.2 Rapport d analyse Auteurs: Johann Luethi, Laurent Opprecht, Patrick Roth

Plus en détail

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel.

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. Méthode de Test Pour WIKIROUTE Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. [Tapez le nom de l'auteur] 10/06/2009 Sommaire I. Introduction...

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

Programmation Web. Introduction

Programmation Web. Introduction Programmation Web Introduction 1 Introduction 10 séances 1 h cours + 1h TD Notes : contrôle continu DS 1 TP : note de groupe : rapport + code source + démo TD : note personnelle (=0 si 2 absences non justifiées)

Plus en détail

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit v 1.0.0 PD 20 mars 2008 Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit Fonctionnalités L application Gestion des mouvements d arrivée / départ de Requea permet la gestion collaborative

Plus en détail

Business Intelligence (BI) Stratégie de création d un outil BI

Business Intelligence (BI) Stratégie de création d un outil BI Business Intelligence (BI) La Business intelligence est un outil décisionnel incontournable à la gestion stratégique et quotidienne des entités. Il fournit de l information indispensable, sous plusieurs

Plus en détail

Modélisation Principe Autre principe

Modélisation Principe Autre principe Modélisation Principe : un modèle est une abstraction permettant de mieux comprendre un objet complexe (bâtiment, économie, atmosphère, cellule, logiciel, ). Autre principe : un petit dessin vaut mieux

Plus en détail

Programmation du Web : Présentation du Web dynamique

Programmation du Web : Présentation du Web dynamique Programmation du Web : Présentation du Web dynamique Jean-Baptiste Vioix (Jean-Baptiste.Vioix@u-bourgogne.fr) IUT de Dijon-Auxerre - LE2I http://jb.vioix.free.fr 1-8 Présentation Nécessité du web dynamique

Plus en détail

Evolution des Grilles Plates formes orientés services (SOA) Open Grid Service Architecture (OGSA) Web Services Web Services et Grid Services

Evolution des Grilles Plates formes orientés services (SOA) Open Grid Service Architecture (OGSA) Web Services Web Services et Grid Services Evolution des Grilles Plates formes orientés services (SOA) Open Grid Service Architecture (OGSA) Web Services Web Services et Grid Services 1 Evolution des grilles de calcul (1) P E R F O R M A N C E

Plus en détail

Introduction aux concepts d ez Publish

Introduction aux concepts d ez Publish Introduction aux concepts d ez Publish Tutoriel rédigé par Bergfrid Skaara. Traduit de l Anglais par Benjamin Lemoine Mercredi 30 Janvier 2008 Sommaire Concepts d ez Publish... 3 Système de Gestion de

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD PLAN CONCEPT DE SYSTEME D INFORMATION MODELISATION D UN SYSTEME D INFORMATION MODELISATION CONCEPTUELLE : les METHODES METHODE SYSTEMIQUE METHODE OBJET L3 Informatique

Plus en détail