Collaboration des Processus Métiers dans les Echanges inter-entreprises (B2B) basée sur le Web Service Resource Framework (WSRF) du Grid

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Collaboration des Processus Métiers dans les Echanges inter-entreprises (B2B) basée sur le Web Service Resource Framework (WSRF) du Grid"

Transcription

1 REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Institut National de formation en Informatique (I.N.I) Thèse Présentée pour l obtention du diplôme de : Magister Spécialité : Systèmes d Information et des Connaissances SIC Titre de la thèse: Collaboration des Processus Métiers dans les Echanges inter-entreprises (B2B) basée sur le Web Service Resource Framework (WSRF) du Grid Réalisé par : Mlle. KHELIFA Lydia Nadia Soutenance prévue devant le jury composé de : Présidente Mme. Thouraya TEBIBEL Maître de Conférence, INI, Alger Directrice de Mémoire Mme. Habiba DRIAS Professeur, INI, Alger Co-Directeur de Mémoire Mr. Youcef AKLOUF Chargé de Cours, USTHB, Alger Examinateur Mr. Amar BALLA Maître de Conférence, INI, Alger FEVRIER 2008 B.P 68 M Oued-Smar Alger, ALGERIE Tél : 213 (21) (21) Fax : 213 (21) Site Web :

2 REMERCIEMENTS Je remercie Pr. Habiba DRIAS, pour m avoir permis d effectuer ce travail sans aucune contrainte et m encouragé toujours et poussé à faire le meilleur de moi de même. Je remercie également Dr. Aklouf Youcef pour avoir encadré ce travail. Ses remarques de fonds ainsi que sa lecture attentive et critique de ce rapport a très clairement permis de modifier la version initiale. Je le remercie aussi pour m avoir accordé toutes les facilités pour le bon déroulement de ce travail. Mes remerciements s adressent aussi aux membres du Jury pour m avoir honoré en consentant à juger mon travail. Je remercie mes collègues du CERIST, pour m avoir soutenu et aider dans l élaboration de ce travail. 2

3 Sommaire Introduction générale... 8 Chapitre I: Les échanges Business-to-Business (B2B) du e-commerce 1. Introduction Les échanges B2B du e-commerce L intégration B2B (B2B integration: B2Bi) Définition de l intégration B2B Le But de l intégration L interaction B2B Le modèle en couche du B2B Les technologies de l interaction B2B Echange électronique des données (Electronique Data Interchange: EDI) Workflow Les standards du B2B ebxml (Electronic Business XML) RosettaNet Conclusion Chapitre II : La collaboration des Processus Métiers 1. Introduction Définition des Processus Métiers Le cycle de vie d un Processus Métier La gestion des Processus Métier (Business Process Management : BPM) Les standards de modélisation des Processus Métiers Business Process Modeling Notation (BPMN) Unified Modeling Language (UML) Les concepts de bases pour la description des Processus Métiers Les standards de description des Processus Métiers XLANG Web Service Flow Language (WSFL) Business Process Execution Language For Web Services (BPEL4WS) Business Process Modeling Language (BPML) Web Service Choreography Interface (WSCI) Web Service Choreography Description Language (WS-CDL) La collaboration des Processus Métiers Les solutions de collaboration des Processus Métiers Synthèse des solutions Conclusion Chapitre III : Les Processus Métiers et les concepts des Grids 1. Introduction Définition du Grid Les concepts du Grid L Organisation Virtuelle Les Grid Services Définition des Grid Services Les principes des Grid Services Les principes de l Open Grid Service Architecture (OGSA) Le WS-Resource Framework (WSRF) Les Solutions combinant les Processus Métiers avec les concepts des Grids

4 4.1 Pourquoi combiner les Processus Métiers avec les concepts des Grids? Les solutions combinant les Processus Métiers avec les concepts du Grid Synthèse des solutions Conclusion Chapitre IV: Collaboration des Processus Métiers basée sur le Web Service Resource Framework (WSRF) 1. Introduction Pourquoi utiliser les concepts du Grid dans la collaboration des Processus Métiers? Approche adoptée Objectifs du modèle proposé Schéma général Architecture proposée Description de chaque module Fonctionnement de l architecture Implémentation proposée pour l architecture Conclusion Conclusion Générale Bibliographie Glossaire Annexes Annexe A: Les Services Web Annexe B : Le Grid computing Annexe C : Open Grid Service Infrastructure (OGSI) Annexe D : Exemple d un Service Web à état dans le WSRF

5 Table des Figures Figure 1: Example d échange B2B [66] Figure 2:Intégration métier [46] Figure 3: Un framework pour l'interaction B2B [27] Figure 4: Les couches d'interaction B2B [27] Figure 5 : Architecture de l EDI [34] Figure 6: Architecture ebxml[31] Figure 7: Exemple d'un processus métier Figure 8: Cycle de vie d'un Processus Métier [46] Figure 9: Orchestration versus chorégraphie [78] Figure 10: Le modèle de médiation [60] Figure 11: Gestion P2P du processus collaboratif [61] Figure 12: Architecture du framework du Processus Métier [64] Figure 13: Relation entre OGSA, OGSI et WSRF Figure 14: Création d'une instance de service [13] Figure 15: Publication de Grid Services [45] Figure 16: Le mécanisme de notification [13] Figure 17: Exemple d'un EPR [83] Figure 18: Message SOAP avec WS-Addressing [83] Figure 19: Exemple de notification avec WS-Notification [83] Figure 20: Les quatre couches du système [75] Figure 21: L'architecture du BPMM [76] Figure 22: L architecture proposée [77] Figure 23: Diagramme de séquence du service vendeur Figure 24 : Diagramme de séquence du marché pour un commerce directe Figure 25: Fondement de l approche Figure 26: Relation entre les partenaires dans une OV Figure 27: Architecture de la collaboration Figure 28: Les Processus Métiers Publics Figure 29: Correspondance entre composants de l'architecture et les spécifications WSRF Figure 30: Encapsulation des Processus Métiers Publics Figure 31: Invocation d un Processus Métier Public encapsulé Figure 32: Enregistrement des Processus Métiers Publics encapsulés Figure 33: Synchronisation entre registre privé de l'entreprise et le registre de l'ov Figure 34:Détails de l architecture proposée Figure 35 : Le fonctionnement des Web Services Figure 36: Architecture en pile Figure 37 : La structure d une enveloppe SOAP Figure 38 : Les couches de l'architecture du Grid [1] Figure 39 : Resolver un GSH [14] Figure 40: L'invocation d'un Web Service Sans Etat Figure 41: L'invocation d'un web service à état Figure 42: L'approche de ressource pour l'état Figure 43: WS-Resource

6 Les Tableaux Tableau 1: Exemple d'une architectutre Grid Tableau 2: Tableau comparatif entre Grid Computing et P2P Tableau 3: Le mapping des concepts primaires de l OGSI aux composants du WSRF [16] 112 6

7 Résumé Les échanges intre-entreprises du e-commerce est un domaine en plein expansion. La collaboration inter entreprise représente un défi auquel les entreprises sont confrontées. Cette collaboration tourne autour des processus métiers. Cependant, avec l émergence de nouvelles spécifications résultant de la convergence des web services et des Grids, à savoir le Web Service Resource Framework (WSRF) ouvrent de nouveaux horizons pour la collaboration des processus métiers. Le WSRF décrit les web services à état. Le WSRF est un ensemble de spécifications pour spécifier une approche orientée WS-Resource pour la modélisation et la gestion de l état dans un contexte web service. Le présent travail, a pour objectif de définir une collaboration qui se base sur le concept des grid à savoir les organisations virtuelles et le WSRF. Les web services à état sont utilisés pour encapsuler les processus métiers publics de chaque participant. En plus des spécifications du WSRF, le WS- Addressing est également utilisé pour l adressage. Mots clés: Collaboration des processus métier, Grid, WSRF. Abstract B2B e-commerce is an emergent area, which the profit of enterprises depend on its performance. The collaboration of Business Process is a challenge that the companies are facing to. However, the emergent specifications resulted form the convergence of web services and grid i-e Web Service Resource Framework (WSRF) open new horizon for the collaboration of business Processes. The WSRF specifies a WS-Resource approach to modeling and managing state in a Web services context. In this thesis, we present our vision of integrating the WSRF, its specifications and the WS-Addressing to the collaboration of Business Processes. The collaboration of Business Process is described through a collaborative Business Process defined by the whole participants. It s composed of the public Business Processes of each participant. The Stateful Web Services is used to encapsulate the private Business Processes. Then, the choreography of the Stateful Web Services defined by WSRF result the collaborative Business Process. The WS-Notification is used to notify about the state changes for following the execution of the other participant s Business Processes. Keywords: Business Process Collaboration, Grid, WSRF. 7

8 Introduction générale L ère est à la mondialisation de l'ensemble des échanges économiques. Ces échanges concernent les services, les biens et aussi les facteurs de production, devenus plus mobiles. Certains de ces échanges forment des marchés mondiaux. Ainsi, dans un tel environnement qualifié de hautement compétitif, l échange d information et la collaboration efficace deviennent critiques. L essence même de cet échange et de cette collaboration est le Processus Métier. Le Processus Métier appelé également Business Process représente les interactions sous forme d'échanges d'information entre divers acteurs: humains, applications ou services et processus tiers. Dans la réalité, la collaboration entre les différents acteurs, qui définissent ces processus, est souvent difficile. Même si de nombreuses solutions logicielles ont déjà vu le jour, l hétérogénéité des systèmes demeure une contrainte difficile à dépasser. Cette hétérogénéité peut être résolue avec le paradigme service web. Seulement, la collaboration n inclut pas uniquement l hétérogénéité, elle nécessite d autres notions telle que: la persistance de l état contenu dans les processus métiers d une manière générale et du processus métier collaboratif d une manière particulière; la notification lors d un changement d état ; et finalement, la gestion du cycle de vie des processus métiers. Toutefois, l alignement des Services Web avec celles des technologies du Grid qui a donné naissance aux Grid Services ou encore des Services Web à Etat, a ouvert de nouvelles orientations quant à la collaboration des processus métiers. Le Grid Service ou Web Service à Etat représente un concept du Grid qui a pour objectif de réaliser le partage flexible, sûr et coordonné de ressources ainsi que la résolution coopérative de problème au sein d organisations. Le Web Service à Etat est décrit avec des normes issues du Global Grid Forum (GGF) tel que le Web Service Resource Framework (WSRF) combiné à un autre concept des Grids à savoir les organisations virtuelles sont des candidats potentiels pour la définition d une architecture de collaboration de processus métiers. Principalement, après le succès du Grid noté dans le domaine du e-science. L objectif de ce travail, est de présenter une architecture permettant la collaboration des processus métiers en se basant sur les concepts des Grids, notamment les Services Web à Etat décrit avec le Web Service Resource Framework. 8

9 Organisation du document Le présent document se compose de quatre chapitres. Dans le premier chapitre, nous présentons le domaine de notre présente étude; les échanges B2B du e-commerce et les différentes technologies supportant ces échanges, afin d introduire le concept processus métier qui représente le noyau de ces échanges. Le second chapitre, porte sur la collaboration des processus métiers en décrivant les processus métiers, et les différentes solutions de collaboration qui existent. Le troisième chapitre comprend les différentes solutions comportant la combinaison des processus métiers avec les concepts des Grids. Les concepts du Grid y sont également décrits. Le quatrième chapitre décrit notre contribution qui consiste en la définition de la collaboration des processus métiers sur les concepts du Grid à savoir l organisation virtuelle et les Grid Services. Une conclusion générale ainsi qu un ensemble de perspectives terminent ce mémoire.. 9

10 Chapitre I: Les échanges Business-to-Business (B2B) du e-commerce Chapitre I: Les échanges Business-to-Business (B2B) du e- commerce Résumé: Ce premier chapitre décrit le principe des échanges B2B et de ses différents concepts. Nous commencerons par la définition de l intégration et de l interaction. Ensuite, nous décrirons le modèle en couche et les standards de l interaction inter-entreprises (B2B), afin d introduire le concept des processus métiers. 1. Introduction L évolution du web a révolutionné la façon avec laquelle les entreprises interagissent avec leurs partenaires et clients (consommateurs). Cette révolution représente un défi pour l interaction avec les applications hétérogènes internes et externes de l entreprise pour le Business-to-Business (B2B). Ce dernier représente notre domaine d étude. Ainsi, ce chapitre a pour objectif de présenter les concepts du Business-to-Business (B2B) du e-commerce, en présentant en premier l intégration B2B, ensuite l interaction B2B en décrivant son architecture, ses technologies et ses standards. 2. Les échanges B2B du e-commerce Le e-commerce a été définit par le groupe Gartner 1 comme étant un ensemble de produits et de services qui facilitent l échange de produits, de services et d information à travers des réseaux électroniques dans une entreprise, et entre les entreprises et leurs clients. Le e- commerce dans le B2B requiert l intégration des systèmes partenaires. Cette intégration doit supporter l interopérabilité entre ces systèmes partenaires avec lesquels ils doivent travailler. Le Business-to-Business (B2B) [66] représente une des catégories du e-commerce. Il décrit toute activité se déroulant entre les entreprises, les spécialistes et les professionnels. L utilisation de transactions électroniques entre les entreprises permet de baisser le coût des achats, de réduire et d optimiser les inventaires, d accélérer la mise sur le marché de nouveaux produits, de diminuer les dépenses pour la vente et le marketing et d ouvrir de nouveaux marchés. La figure ci-dessous, est un exemple représentant un échange automatique entre deux entreprises dans un cas commercial. Cet échange concerne un ordre d achat (PO) et d une 1 Le group Gartner étant est une firme américaine de consulting et de recherche dans le domaine de la technologie. Ayant environ clients, elle mène des recherches, fournit des services de consulting, tient à jour différentes statistiques et maintient un service de nouvelles spécialisées. 10

11 Chapitre I: Les échanges Business-to-Business (B2B) du e-commerce réponse d ordre d achat (POA). Une fois l ordre d achat envoyé par l entreprise, un POA est systématiquement renvoyé du vendeur à l acheteur en confirmant ou en rejetant cet ordre [66]. Figure 1: Example d échange B2B [66]. Les concepts de l intégration et de l interaction du B2B sont très importants dans le cadre du e-commerce du B2B. Ces concepts seront détaillés dans les sections suivantes. 2.1 L intégration B2B (B2B integration: B2Bi) Les entreprises se rendent compte de plus en plus qu'elles font partie de réseaux physiques et de réseaux virtuels complexes d'affaires, dans lesquels les entreprises sont liées par le partage d'informations, les transactions interdépendantes et la collaboration des processus affaires. Les entreprises tendent à intégrer leurs activités économiques pour plusieurs raisons, telle que la satisfaction de client, l excellence opérationnelle, l agilité (organisation virtuelle), la sécurité et la qualité du produit [47] Définition de l intégration B2B Le concept intégration du B2B est très important dans le cadre du e-commerce. L intégration métier est la création d une coordination plus serrée parmi les activités métiers conduits par différents individus, groupes de travail ou organisations pour qu un processus métier unifié se forme [47]. La figure 2 illustre un exemple d intégration B2B entre deux entreprises et au niveau de l entreprise elle-même [46]. Figure 2:Intégration métier [46]. 11

12 Chapitre I: Les échanges Business-to-Business (B2B) du e-commerce Le But de l intégration L intégration est la base de la collaboration entre partenaires et la collaboration est le but de l intégration [75]. Le but de l intégration selon [66] est de connecter des entreprises avec leurs partenaires commerciaux, afin de conduire des affaires. Cette connexion s effectue à travers des échanges de données d affaires. 2.2 L interaction B2B L'interaction est définie en tant que l'interopérabilité et l intégration avec des applications internes et externes d'entreprise [73]. L interaction dans le B2B offre un défi unique à cause des problèmes concernant le passage à l échelle, l autonomie et l hétérogénéité. Le e- commerce dans le B2B requiert l intégration et l interopérabilité entre systèmes partenaires avec lesquels ils doivent travailler. L interaction est aussi requise à un haut niveau de connexion tel que les applications front-end 2 avec les applications back-end 3 mais aussi les sources de données, les applications et le workflow [27]. La figure 3 illustre un exemple de framework pour une interaction B2B incluant deux partenaires. Figure 3: Un framework pour l'interaction B2B [27] Le modèle en couche du B2B Les applications B2B se réfèrent à l utilisation des systèmes informatiques, à savoir les serveurs web, les services réseaux et les bases de données, pour conduire des affaires tels que l échange de document et l achat de produits. L interaction du e-commerce dans le B2B se déroule à travers trois couches telles que définit par Medjahed et Al dans [27]: la couche communication, la couche contenu et la couche Business Process (processus métier). Ces couches sont représentées dans la figure ci-dessous et décrites en détail dans ce qui suit : 2 Front-end est une application avec laquelle l utilisateur interagit directement (l utilisateur peut être un humain ou un programme). 3 Back-end est une application ou un programme qui sert indirectement dans le support des services front-end. 12

13 Chapitre I: Les échanges Business-to-Business (B2B) du e-commerce Figure 4: Les couches d'interaction B2B [27]. La couche communication : Fournit les protocoles qui permettent l échange de message avec certains partenaires distants. Ces derniers peuvent utiliser différents protocoles de communication propriétaires ou standards (HTTP et SOAP). Les protocoles nécessitent l utilisation de passerelle pour traduire les messages entre les protocoles hétérogènes. La couche contenu : Pour une bonne compréhension de l information, cette couche fournit les langages et les modèles pour la décrire et l organiser. Les interactions dans cette couche accomplissent une bonne intégration des formats de données, des modèles de données et des langages. Le contenu des interactions requiert que les systèmes inclus, comprennent la sémantique et les types des documents métiers. La couche Processus Métier : Concerne les interactions conversationnelles entre services. L interaction dans cette couche permet aux partenaires autonomes et hétérogènes de publier leur vocabulaire et leurs capacités. Elle leur permet aussi de s engager dans des interactions pair-a-pair avec n importe quel partenaire. L interopérabilité dans cette couche, est un défi car elle requiert une compréhension de la sémantique des processus métiers des partenaires Les technologies de l interaction B2B Dans ce qui suit, nous détaillons certaines technologies qui supporte l interaction B2B dans le e-commerce Echange électronique des données (Electronique Data Interchange: EDI) L Electronic Data Interchange (EDI) a émergé dans les années 60 lorsque les entreprises ont senti le besoin de partager leurs données d une manière électronique. Il fut le premier standard pour l échange électronique de l information. L EDI a été défini comme le transfert des documents métiers d'application-à-application interorganisationnel (par exemple, ordres d'achat, factures, notices d expédition) entre les ordinateurs sous une forme compacte. Son but primaire est de réduire au minimum le coût, l'effort, et le temps de transfert des documents d'affaires [27]. Les documents EDI sont 13

14 Chapitre I: Les échanges Business-to-Business (B2B) du e-commerce structurés selon une norme (par exemple UN/EDIFACT 4 ) et un format exploitable par machine. L interaction B2B dans une EDI nécessite : A. Des documents métiers. B. Un Réseau à valeur rajoutée (Value Added Network:VAN): Réseau privé utilisé par une entreprise pour établir un lien de données dédié et servant de lien pour le transfert de données de type EDI ou d autres services réseaux entre partenaires métiers. Avec la venue du World Wide Web, les entreprises ont de moins en moins recours au VAN pour l acheminement des données. C. Un translateur. Comme illustré dans la figure 5: Le document est crée par l application (système d achat) de l émetteur, le translateur est utilisé pour décrire la relation entre les éléments d information dans une application et les standards de l EDI et pour convertir le document EDI en un message EDI dans une enveloppe électronique qui contient un identifiant pour le receveur. La transmission de l enveloppe électronique est réalisée par des logiciels de communications. Ces logiciels conservent le numéro de téléphone du partenaire commercial pour dialoguer et échanger les opérations. Le logiciel de communication peut être une application séparée ou une partie du traducteur. Le message EDI sera alors transmis via le VAN. Ce derniers, après lecture de l identifiant se trouvant dans l enveloppe, le place dans la boite électronique du récepteur et l opération inverse est établie, pour interpréter le contenu de l enveloppe. Les standards EDI, fournissent une solution homogène pour l interopérabilité du contenu Ils définissent également, un ensemble de type pour décrire les documents métiers. Cependant, la conduite d une transaction partenaire ayant des documents dont les paramètres ne sont pas inclus dans les documents EDI représente une limite pour l EDI. 4 United Nation/Electronic Data Interchange for Administration, Commerce, and Transport. 14

15 Chapitre I: Les échanges Business-to-Business (B2B) du e-commerce Système d achat Système de commande Document au format interne Conversion EDI translateur Document convertit sous format EDI EDI Messaging Document au format Interne Conversion au format interne EDI translateur Document sous format EDI EDI Messaging VAN Figure 5 : Architecture de l EDI [34] Workflow Un Workflow est un flux d'informations au sein d'une organisation, comme par exemple la transmission automatique de documents entre des personnes. On appelle «workflow» la modélisation et la gestion informatique de l'ensemble des tâches à accomplir et des différents acteurs impliqués dans la réalisation d'un processus métier. Ce dernier, consiste en une collection d activité relatives aux données et au flux de contrôle. Une activité est réalisée par l exécution d un programme ou encore par l invocation d autres processus métier. Le Workflow est une technologie clé pour l automatisation des processus métiers qui inclut l accès à plusieurs applications. Ce qui rend le workflow une technologie candidate à l intégration, l automatisation et le monitoring des processus [27]. Le workflow [72] selon le WFMC 5 est «l automatisation d un processus métier dans sa globalité ou en partie, durant laquelle les taches sont transmises d un participant à un autre pour agir suivant un ensemble de règles». Cependant, il peut y avoir plusieurs workflows à gérer, de là, la nécessité d un système de gestion des workflows (WFMS 6 ). Ce système définit par le WFMC comme étant «un système qui définit, crée et gère l exécution de workflows à travers l utilisation de logiciels, qui s exécutent sur un ou plusieurs moteurs workflows, ce dernier est capable d interpréter la définition du processus, d interagir avec les participants du workflow, où est requis d invoquer l utilisation des outils et des applications IT». Lotus Note, Ultimus, Action Works Metro, sont des exemples de produits de gestion de workflow. 5 WFMC: Workflow Management Coalition. 6 WFMS: Workflow Management System. 15

16 Chapitre I: Les échanges Business-to-Business (B2B) du e-commerce Les systèmes de workflow [51] peuvent être de type collaboratif. Ce dernier est principalement caractérisé par le nombre de participant inclus et les interactions entre eux. Des projets existent qui étendent les technologies workflow tel que CrossFlow [74] Les standards du B2B Plusieurs standards ont été apportés pour décrire les interactions B2B tels qu ebxml et RosettaNet qui reste les plus référencés dans la littérature ebxml (Electronic Business XML) L ebxml [44] est une initiative lancée en novembre 1999 dont l objectif était de définir un cadre de travail global pour le commerce électronique. Cette initiative est issue de l expérience de praticiens de l EDI et des connaissances des différents secteurs industriels où l échange de données électroniques s applique depuis longtemps avec succès. En effet, les promoteurs d ebxml sont UN/CEFACT 7 (qui a utilisé EDI pendant plus de 20 ans) et OASIS 8 (qui a une grande expérience en XML). L ebxml ne s occupe pas de documents échangés lors de transactions commerciales mais de la formalisation du processus métier. Il s agit d une chorégraphie d activités d une entreprise qui inclut une interaction entre participants sous la forme d échange d informations. Les Processus Métiers ebxml sont définis dans la norme ebpss (electronic business Process Specification Schema). Cette définition consiste en une séquence d opérations représentées par des échanges de messages entre parties prenantes au processus. L initiative ebxml a réuni un consensus autour des composants essentiels au commerce électronique qui sont: des services d annuaire, des Services de Messagerie, des protocoles, des contrats de collaboration et un schéma de spécification des processus métiers. Le détail de chacun de ces composants sera présenté dans ce qui suit : Des Services d annuaire (Registry/Repository): Le service d annuaire proposé par ebxml est similaire à UDDI. Le registre ebxml (ebrim : ebxml Registry Information Model) offre une série de services qui favorisent l échange d information entre parties intéressées, de façon à permettre l intégration d un processus d affaires entre ces mêmes parties en fonction des spécifications ebxml. L information ainsi partagée est conservée sous la forme d objets dans un référentiel et gérée par les services du registre ebxml. Un Registre ebxml fournit un ensemble de services destinés à partager l information entre des Partenaires Commerciaux. L accès au Registre ebxml est fourni par des Interfaces (APIs) publiées par les services du Registre. 7 UN/CEFACT: United Nations/Centre for Trade Facilitation and Electronic Business. 8 OASIS: Organization for the Advancement of Structured Information Standards. 16

17 Chapitre I: Les échanges Business-to-Business (B2B) du e-commerce Des Services De Messagerie (Messaging service): initialement, le service de messagerie a été construit sur MIME 9. Depuis février 2001, SOAP y a également été intégré. Ce service de messagerie est un standard OASIS (5 septembre 2002). Il est utilisé dans les échanges de messages lors de transactions de commerce électronique et dans les demandes et requêtes au registre. Les Protocoles et Les Contrats de Collaboration: il s agit de Collaboration Protocol Profile (CPP) et Collaboration Protocol Agreement (CPA) que nous détaillons dans ce qui suit : Collaboration Protocol Profile (CPP) décrit les capacités supportées par un partenaire commercial et les spécifications des Interfaces de Service. Ces dernières ont besoin d être «accordées» avant de pouvoir procéder à l échange de documents d affaires avec le partenaire commercial. Le CPP contient des informations essentielles au sujet du Partenaire Business, incluant de manière non limitative : des informations sur les coordonnées de contact, la classification par secteur d activité, les Processus Business supportés, les spécifications fonctionnelles d Interface et de Service de Messagerie. Les CPP peuvent également contenir des précisions sur la sécurité et des détails d'implémentation. Collaboration Protocol Agreement (CPA) : est un document qui représente l'intersection entre deux CPP et qui est l objet d un accord mutuel entre deux Partenaires Commerciaux quand ils prévoient d exécuter des opérations de Commerce Electronique en utilisant ebxml. Un CPA décrit le Service de Messagerie et les spécifications des procesus métiers qui sont agréés par deux ou plusieurs Partenaires Commerciaux. Un CPA contient les spécifications des besoins de l Interface de Service de Messagerie aussi bien que les détails d'implémentation relatifs aux processus métiers que les deux Partenaires Commerciaux conviennent d utiliser pour conduire leurs activités du e- commerce dans le B2B. La figure 6 illustre une architecture ebxml pour deux partenaires. 9 MIME: Multipurpose Internet Mail Extensions. 17

18 Chapitre I: Les échanges Business-to-Business (B2B) du e-commerce Spécification des Processus Métiers Spécification des Documents affaires Composants CPP Interface Service Business Applications Business Services Répertoire/ Registre CPA CPP Interface Service Business Applications Business Services Service de messagerie Service de messagerie Partenaire A Partenaire B Figure 6: Architecture ebxml[31]. Un schéma de spécification des Processus Métiers (BPSS Business Process Specifications) permet de convertir les modèles de processus construits en UML en documents XML. En effet, la norme ebxml recommande l emploi de la notation graphique UML 10 et de la méthodologie des cas d utilisation pour représenter le processus métier. Cette spécification est à la version 2.04 et a été renommée ebbp (ebxml Business Process) et a été approuvé comme un standard par OASIS le 21 décembre Dans ebxml, un processus métier possède trois types de vues: les vues métiers, les vues fonctionnelles et les vues d implémentation. Les vues métiers et fonctionnelles sont des documents texte qui contiennent souvent des diagrammes UML. 1. La vue métier (Business Operational View : BOV) contient le scénario général des différentes interactions entre les acteurs lors des transactions. La BOV est avant tout un moyen pour homogénéiser les points de vues de différents acteurs industriels d un secteur donné. Elle est réutilisée par d autres acteurs d un secteur industriel voisin. Les spécifications produites par la vue métier sont stockées dans les registres ebxml et sont transformées d une manière semi-automatique en des documents XML. De ces documents sont extraits les protocoles et les contrats de collaboration sous la forme de DTDs. Ces derniers donnent la structure aux transactions effectuées lors de la phase d implémentation du processus métier. 2. La vue fonctionnelle (Functional Service View : FSV) précise les interactions et les besoins fonctionnels nécessaires à l implémentation pratique de BOV. La FSV 10 Unified Markup Language: 18

19 Chapitre I: Les échanges Business-to-Business (B2B) du e-commerce exploite toutes les informations relatives aux processus métiers stockés dans les registres ebxml. 3. Les vues d implémentation sont décrites sous la forme de DTDs 11 afin de permette un usage immédiat dans l infrastructure XML des Web Services. Les processus métiers sont publiés dans les registres ebxml suivant le principe de séparation de ces vues. Les Collaborations des Processus Métiers dans l ebxml Une collaboration d affaire est un ensemble de rôles collaborant les uns avec les autres par l intermédiaire de transactions chorégraphiées lesquelles sont elles-mêmes constituées d échanges de Documents d Affaires. Une collaboration se compose de plusieurs activités. Une activité est celle d une transaction d affaire (par exemple : émission d une commande), ou d une autre collaboration binaire (par exemple: négociation d un accord). La collaboration constitue le premier engagement sur la définition de capacités. Cet engagement peut être déclaré par des Partenaires Commerciaux ebxml. Cette «déclaration de capacités» est facilitée par un profil distinct spécialement destiné à être publié ou référencé, dans un service d annuaire, comme un Registre ebxml, ou un tout autre service disponible. Les spécifications CPA - CPP incluent des annexes non normatives qui traitent de la négociation et de la composition d un CPA et présentent des recommandations pour la mise en œuvre des procédures de composition et de négociation. Les participants dans les transactions ebxml (trading partners) décrivent les processus métiers et le type de collaboration auxquels ils peuvent participer. Ceci est formalisé en utilisant le CPP qui est publié dans les annuaires ebxml. Le CPP permet de définir : 1. l identité du participant ; 2. les protocoles de transport et de sécurité requis et offerts ; 3. et les liens vers les schémas de processus métier. La recherche dans les annuaires permet de découvrir les profils appropriés à une transaction dans un processus métier. Ceci est fait de façon automatique par les moteurs de recherche, qui font partie des registres ebxml, en comparant les différents attributs des CPP. De ces comparaisons résulte un «dénominateur commun» entre les différentes contraintes des participants, comme par exemple, les protocoles à utiliser, les besoins en sécurité et la composition des messages. 11 DTD: Document Type Definition. 19

20 Chapitre I: Les échanges Business-to-Business (B2B) du e-commerce Le résultat de l analyse des profils est ensuite représenté en utilisant le CPA stocké par le programme Client et le Serveur qui règle l exécution des processus métiers correspondants. UMM UN/CEFACT Unified Modelling Methodology UMM [84] est une extension d UML 12. C est un profile UML utilisé pour décrire les composants UMM pour spécifier les stéréotypes spécifiques au domaine métier, qui supporte un processus métier complet, et la définition de l information pour décrire et analyser les processus métiers individuels. UMM est une approche pour définir les processus métiers inter-organisationnel. Il est utilisé pour modéliser la chorégraphie et l échange de données. Il peut être employé par les analystes métiers pour définir des frameworks de collaboration métier externe et interne. Il peut également être utilisé pour définir un framework de collaboration implémenté avec deux ou plusieurs parties. Le résultat final d une utilisation intégrée d UMM est la définition d un framework de collaboration métier. UMM a une compréhension des processus métiers et un méta-modèle de l information métiers aussi bien qu une méthodologie d analyse de processus. Il fournit une méthodologie et des composants qui supportent la capture des connaissances des processus métiers RosettaNet RosettaNet [35] a été créé en 1998 pour formaliser en XML tous les éléments nécessaires à l'automatisation des services sur le Web dans les secteurs de l'électronique, des semiconducteurs et de l'informatique. Cet organisme a pour objet de formaliser le dialogue entre partenaires lors de transactions commerciales. Il vise à simplifier la mise en place et la gestion des processus métiers dans les secteurs industriels qu il regroupe. Pour que le dialogue entre partenaires ait lieu, l'architecture technique de RosettaNet définit trois notions : Des dictionnaires et des codes définissant le vocabulaire commercial employé dans les documents RosettaNet transitant sur le Web. Un modèle de processus métier appelé Partner Interface Process (PIP) : PIP est un catalogue le plus complet possible de processus préfabriqués qui est mis à la disposition des utilisateurs de RosettaNet (PIP Directory). Un cadre d'implémentation RosettaNet Implementation Framework (RNIF) : RNIF définit les choix techniques du consortium pour le format et l'échange des messages RosettaNet. 12 UML: Unified Modeling Language. 20

Sommaire. Introduction La technologie ebxml EDI conventionnels versus ebxml Web Services et ebxml Acteurs de l ebxml Conclusion

Sommaire. Introduction La technologie ebxml EDI conventionnels versus ebxml Web Services et ebxml Acteurs de l ebxml Conclusion ebxml Sommaire Introduction La technologie ebxml EDI conventionnels versus ebxml Web Services et ebxml Acteurs de l ebxml Conclusion Introduction Pourquoi L EDI EDI : échange de données informatisé Remplacer

Plus en détail

Systèmes d Information Avancés (et répartis)

Systèmes d Information Avancés (et répartis) Systèmes d Information Avancés (et répartis) Université Lyon 1 MIAGE L. Médini, mars 2005 Plan des cours Protocole HTTP et programmation serveur Architectures réparties Objets distribués Introduction aux

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

Composition de Services Web

Composition de Services Web Composition de Services Web Dr. Djamel Benmerzoug Email : djamel.benmerzoug@univ-constantine2.dz Maitre de Conférences A, Département TLSI Faculté des NTIC Université Constantine 2 Abdelhamid Mehri 127

Plus en détail

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm. WEB15 IBM Software for Business Process Management un offre complète et modulaire Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.com Claude Perrin ECM Client Technical Professional Manager

Plus en détail

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire FICHE PRODUIT Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire BENEFICES POUR LES DSI Réussir les projets de gouvernance dans les délais et les budgets Démarrer de manière tactique tout en

Plus en détail

Institut Supérieur d Informatique WORKFLOW. Fahem KEBAIR kebairf@gmail.com

Institut Supérieur d Informatique WORKFLOW. Fahem KEBAIR kebairf@gmail.com Institut Supérieur d Informatique WORKFLOW Fahem KEBAIR kebairf@gmail.com INTRODUCTION Les entreprises cherchent de plus en plus des mécanismes aidant à l organisation, l exécution et l optimisation du

Plus en détail

Mineure Architectures Orientées Services SOA Business Process Modeling (BPM) Mineure SOA. Business Process Modeling (BPM)

Mineure Architectures Orientées Services SOA Business Process Modeling (BPM) Mineure SOA. Business Process Modeling (BPM) Mineure SOA Business Process Modeling (BPM) Idir AIT SADOUNE idir.aitsadoune@supelec.fr Idir AIT SADOUNE - Plan 1 Notion de processus? 2 Modélisation des processus? 3 Langages

Plus en détail

La gestion des flux d information : EDI

La gestion des flux d information : EDI La gestion des flux d information : EDI Introduction EDI (définition, composants, types et domaines d application) Les enjeux de l EDI La mise en œuvre de l EDI Conclusion Introduction Tâches Création

Plus en détail

Business Process Modeling (BPM)

Business Process Modeling (BPM) Business Process Modeling (BPM) Mineure SOA Cécile Hardebolle cecile.hardebolle@supelec.fr Programme 8 nov. 15 nov. Introduction. Enjeux, rôle de l'architecte SI Partie n 1 du cas d'étude Architecture

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Le web dans l entreprise Sommaire Introduction... 1 Intranet... 1 Extranet...

Plus en détail

Evolution des Grilles Plates formes orientés services (SOA) Open Grid Service Architecture (OGSA) Web Services Web Services et Grid Services

Evolution des Grilles Plates formes orientés services (SOA) Open Grid Service Architecture (OGSA) Web Services Web Services et Grid Services Evolution des Grilles Plates formes orientés services (SOA) Open Grid Service Architecture (OGSA) Web Services Web Services et Grid Services 1 Evolution des grilles de calcul (1) P E R F O R M A N C E

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref Services professionnels CONSEIL STRATÉGIQUE En bref La bonne information, au bon moment, au bon endroit par l arrimage des technologies appropriées et des meilleures pratiques. Des solutions modernes adaptées

Plus en détail

Aide à la conception de Système d Information Collaboratif, support de l interopérabilité des entreprises

Aide à la conception de Système d Information Collaboratif, support de l interopérabilité des entreprises Aide à la conception de Système d Information Collaboratif, support de l interopérabilité des entreprises Jihed Touzi, Frédérick Bénaben, Hervé Pingaud Thèse soutenue au Centre de Génie Industriel - 9

Plus en détail

Chapitre 2: Typologies & Techniques d intégration

Chapitre 2: Typologies & Techniques d intégration Chapitre 2: Typologies & Techniques d intégration Dr. Benmerzoug D. Département TLSI Faculté des NTIC Université Constantine 2 INTA - Master 2 - Recherche 66 Chapitre 2: Typologies & Techniques d intégration

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

L intégration des technologies XML dans le commerce électronique professionnel

L intégration des technologies XML dans le commerce électronique professionnel L intégration des technologies XML dans le commerce électronique professionnel Youcef AKLOUF Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene Faculté d Electronique et d Informatique Département

Plus en détail

Introduction au projet ebxml. Alain Dechamps

Introduction au projet ebxml. Alain Dechamps Introduction au projet ebxml Alain Dechamps 1 Introduction ebes Plan Le pourquoi de la réunion Contexte et projet ebxml Fonctionnement Avantages 2 Lexique Business process = processus métier Core component

Plus en détail

Présentation générale des Web Services

Présentation générale des Web Services Présentation générale des Web Services Vue Globale Type d'architecture reposant sur les standards de l'internet Alternative aux architectures classiques : Client/serveur n/tiers Orientée services permettant

Plus en détail

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM)

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) LA BOITE A OUTILS DE L ACHETEUR DE BPM Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) La boîte à outils de l acheteur de solution BPM -

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement Mme BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services.

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Solutions de Service Management Guide d achat Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Aujourd hui, toutes

Plus en détail

Workflow. François Bailly Christophe Brion M2 SID Miage Nancy

Workflow. François Bailly Christophe Brion M2 SID Miage Nancy Workflow François Bailly Christophe Brion M2 SID Miage Nancy Sommaire Introduction Description et bref historique Fonctionnement des Workflow Règles de conception Avantages et problèmes relatifs à l'entreprise

Plus en détail

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit v 1.0.0 PD 20 mars 2008 Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit Fonctionnalités L application Gestion des mouvements d arrivée / départ de Requea permet la gestion collaborative

Plus en détail

L SIO I N O 3 & & PE P R E S R PE P C E TIV I ES E

L SIO I N O 3 & & PE P R E S R PE P C E TIV I ES E INTRODUCTION SOMMAIRE 1 Modélisation de processus et Workflows 2 - Méthodes et outils pour la Modélisation de processus Workflows 3 Notions de flexibilité et d adaptabilité dans les WorkFlow CONCLUSION

Plus en détail

Description et illustration du processus unifié

Description et illustration du processus unifié USDP Description et illustration du processus unifié Définit un enchaînement d activités Est réalisé par un ensemble de travailleurs Avec des rôles, des métiers Avec pour objectifs de passer des besoins

Plus en détail

FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE. Direction de projets et programmes

FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE. Direction de projets et programmes FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE Direction de projets et programmes La représentation par les processus pour les projets Système d Information (SI) La modélisation de l'entreprise par les processus devient

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD3 Exercices Exercice 1 Enumérez les sept étapes du processus consistant à convertir les communications de l utilisateur en données. 1. L utilisateur entre les données via une interface matérielle.

Plus en détail

Workflow et Service Oriented Architecture (SOA)

Workflow et Service Oriented Architecture (SOA) White Paper Workflow et Service Oriented Architecture (SOA) Présentation Cet article offre une approche pragmatique de la SOA et du workflow à travers des problématiques d'entreprises, une méthodologie

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

*4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web

*4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web *4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web Table des matières I. INTRODUCTION page 3 II. VERS UNE DEFINITION DES SERVICES WEB 1. Qu est ce que c est? page 3 2. A quoi ça sert?

Plus en détail

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation Livre blanc Le pragmatisme de votre système d information Rédacteur : Marc LORSCHEIDER / Expert ITIL Mise à jour : 05/06/2013 ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques Pourquoi

Plus en détail

EDI et commerce électronique

EDI et commerce électronique EDI et commerce électronique Table des matières 1. L Echange des Données Informatisées «EDI»... 2 1.1 La naissance du Besoin à L'EDI... 2 1.2 L objectif de L EDI... 2 1.3 Définition de L EDI... 2 1.4 Mise

Plus en détail

Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée

Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée Colloque : Systèmes Complexes d Information et Gestion des Risques pour l Aide à la Décision Le pilotage des collaborations et l interopérabilité des systèmes d information Vers une démarche intégrée BELKADI

Plus en détail

J2EE : Services Web. Stéphane Croisier, Directeur Serge Huber, Directeur Technique. 13 Juin 2002. 2002 Jahia Ltd. All rights reserved.

J2EE : Services Web. Stéphane Croisier, Directeur Serge Huber, Directeur Technique. 13 Juin 2002. 2002 Jahia Ltd. All rights reserved. J2EE : Services Web Stéphane Croisier, Directeur Serge Huber, Directeur Technique 13 Juin 2002 Aperçu Interopérabilité en XML/HTTP SOAP ebxml Outils d EAI JXTA Normes d interopérabilité XML SOAP/UDDI Inventé

Plus en détail

Plan : divers exemples

Plan : divers exemples INF347 Langages XML et technologies WEB exemples Sylvie Vignes, ENST École Nationale Supérieure des Télécommunications Département Informatique et Réseaux Plan : divers exemples! Rendre accessible une

Plus en détail

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform IBM Software Group Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform Thierry Bourrier, Techical Consultant thierry.bourrier@fr.ibm.com L Architecture

Plus en détail

REseau qualité Enseignement supérieur et Recherche L APPROCHE PROCESSUS. Réunion du 00/00/2011 1

REseau qualité Enseignement supérieur et Recherche L APPROCHE PROCESSUS. Réunion du 00/00/2011 1 L APPROCHE PROCESSUS Réunion du 00/00/2011 1 MISSION QUALITE ET METHODE L APPROCHE PROCESSUS Xavier Darrieutort-Approche_PS-Janv_2012 L APPROCHE PROCESSUS 1. SOMMAIRE Définition d un PROCESSUS Caractérisation

Plus en détail

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0.

Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des factures. Kit de communication à destination des fournisseurs. Version 2.0. Chorus Factures, solution de dématérialisation fiscale des Kit de communication à destination des fournisseurs Version 2.0 Réf : SOMMAIRE Introduction Enjeux de la dématérialisation fiscale des Description

Plus en détail

Automatisation des copies de systèmes SAP

Automatisation des copies de systèmes SAP Pour plus d informations sur les produits UC4 Software, visitez http://www.liftoff-consulting.com/ Automatisation des copies de systèmes SAP Introduction Le thème de la copie des systèmes SAP est une source

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION L.M.D.

OFFRE DE FORMATION L.M.D. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE OFFRE DE FORMATION L.M.D. MASTER PROFESSIONNEL ET ACADEMIQUE Systèmes d Information

Plus en détail

Aperçu général sur la technologie des Workflows

Aperçu général sur la technologie des Workflows Aperçu général sur la technologie des Workflows Zakaria Maamar Groupe Interfonctionnement Section Technologie des systèmes d'information Centre de recherches pour la défense Valcartier 2459 boul. Pie-XI

Plus en détail

Gérez efficacement vos flux d entreprises.

Gérez efficacement vos flux d entreprises. Gérez efficacement vos flux d entreprises. g geai* répond au besoin de gestion des flux de données inter et intra-entreprises. Vous maîtrisez vos flux autour d une application centralisée. *EAI : Enterprise

Plus en détail

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information.

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information. PACBASE «Interrogez le passé, il répondra présent.». Le Module e-business Les entreprises doivent aujourd hui relever un triple défi. D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue

Plus en détail

IFT2255 : Génie logiciel

IFT2255 : Génie logiciel IFT2255 : Génie logiciel Chapitre 6 - Analyse orientée objets Section 1. Introduction à UML Julie Vachon et Houari Sahraoui 6.1. Introduction à UML 1. Vers une approche orientée objet 2. Introduction ti

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD PLAN CONCEPT DE SYSTEME D INFORMATION MODELISATION D UN SYSTEME D INFORMATION MODELISATION CONCEPTUELLE : les METHODES METHODE SYSTEMIQUE METHODE OBJET L3 Informatique

Plus en détail

Semarchy Convergence for Data Integration La Plate-Forme d Intégration pour le MDM Évolutionnaire

Semarchy Convergence for Data Integration La Plate-Forme d Intégration pour le MDM Évolutionnaire FICHE PRODUIT Semarchy Convergence for Data Integration La Plate-Forme d Intégration pour le MDM Évolutionnaire BENEFICES Des projets réussis dans les délais et les budgets La bonne donnée disponible au

Plus en détail

Management des Systèmes d information (SI) S1 - Gouvernance des SI

Management des Systèmes d information (SI) S1 - Gouvernance des SI 2015 / 2016 - Semestre 1&2 DSCG - UE5 Management des Systèmes d information (SI) S1 - Gouvernance des SI Module 5 - Gestion des Processus Métiers (BPM) Yves MEISTERMANN DSCG UE 5 - Bulletin officiel DSCG

Plus en détail

Introduction aux Composants Logiciels

Introduction aux Composants Logiciels Introduction aux Composants Logiciels Christian Pérez LIP/INRIA Année 2010-11 Plan Introduction aux composants logiciels Pourquoi des composants logiciels Notions de composants logiciels Conclusion Survol

Plus en détail

Introduction aux applications réparties

Introduction aux applications réparties Introduction aux applications réparties Noël De Palma Projet SARDES INRIA Rhône-Alpes http://sardes.inrialpes.fr/~depalma Noel.depalma@inrialpes.fr Applications réparties Def : Application s exécutant

Plus en détail

Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art

Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art Les nouvelles architectures des SI : Etat de l Art Objectif Mesurer concrètement les apports des nouvelles applications SI. Être capable d'évaluer l'accroissement de la complexité des applications. Prendre

Plus en détail

Talend Technical Note

Talend Technical Note Mars 2011 Page 1 sur 5 Le MDM offre un hub central de contrôle et une vision unique des données maître de l'entreprise, quelles que soient les disparités entre les systèmes source. Il assure que les données

Plus en détail

]project-open[ for IT Service Organizations

]project-open[ for IT Service Organizations ]project-open[ for IT Service Organizations ]project-open[ est une solution intégrée de gestion de projets informatiques basée sur ITIL, unifiant toutes les informations des projets, des services et des

Plus en détail

Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui

Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui Formation PARTIE 1 : ARCHITECTURE APPLICATIVE DUREE : 5 h Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui automatisent les fonctions Définir une architecture

Plus en détail

CONCEPTS ET MISE EN PRATIQUE POUR LA VALIDATION DE GRANDS SYSTÈMES

CONCEPTS ET MISE EN PRATIQUE POUR LA VALIDATION DE GRANDS SYSTÈMES MODEL-BASED TESTING (MBT) CONCEPTS ET MISE EN PRATIQUE POUR LA VALIDATION DE GRANDS SYSTÈMES Le Model-Based Testing est une pratique de test en plein développement dans l'industrie pour accroitre l'efficacité

Plus en détail

Référence Etnic Architecture des applications

Référence Etnic Architecture des applications Référence Etnic Architecture des applications Table des matières 1. Introduction... 2 2. Architecture... 2 2.1 Démarche générale... 2 2.2 Modèle d architecture... 3 2.3 Découpe d une architecture applicative...

Plus en détail

LeaderSHIP BPM TIBCO iprocess Suite The Forrester Wave : Human-Centric Business Process Management Suites, Q1 2006 www.tibco.com TIBCO Software Inc

LeaderSHIP BPM TIBCO iprocess Suite The Forrester Wave : Human-Centric Business Process Management Suites, Q1 2006 www.tibco.com TIBCO Software Inc TIBCO PM iprocess Suite «TIBCO est le seul fournisseur capable de prendre en charge l éventail complet des processus orientés systèmes et humains.» The Forrester Wave : Human-Centric Business Process Management

Plus en détail

MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie

MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie MASTER II ECONOMIE ET GESTION Spécialité Management des Organisations de la Neteconomie MODULE C03 - Séquence 1 INTRODUCTION I. UN PEU D'HISTOIRE II. LES RESSOURCES D'UN SI III. LA DÉFINITION D UN SI À

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Diagramme de Classe UML et Base de Données Relationnelle-objet

Diagramme de Classe UML et Base de Données Relationnelle-objet Ecole des Hautes Etudes Commerciales HEC Alger Diagramme de Classe UML et Base de Données Relationnelle-objet par Amina GACEM Module Informatique 1ière Année Master Sciences Commerciales Plan Introduction

Plus en détail

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Titre Domaine De l ingénierie des besoins à l ingénierie des exigences

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

L approche processus. Muriel Pinel Laurent Tabourot

L approche processus. Muriel Pinel Laurent Tabourot L approche processus Muriel Pinel Laurent Tabourot Introduction Des exigences venues de l ISO La Norme ISO 9001 v 2000 «encourage l'adoption d'une approche processus lors du développement, de la mise en

Plus en détail

Les FONDEMENTS de l ARCHITECTURE d ENTREPRISE Ingénierie de l organisation

Les FONDEMENTS de l ARCHITECTURE d ENTREPRISE Ingénierie de l organisation Les FONDEMENTS de l ARCHITECTURE d ENTREPRISE Ingénierie de l organisation Patrice Briol Les Fondements de l Architecture d Entreprise Ingénierie de l organisation 1 ère édition http://www.ingenieriedesprocessus.net

Plus en détail

Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté

Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté Success story client : développement d applications Web avec mode déconnecté Depuis quatre ans, les applications de guichet pour

Plus en détail

Contrôlez et Maîtrisez votre environnement de messagerie Lotus Notes Domino

Contrôlez et Maîtrisez votre environnement de messagerie Lotus Notes Domino Contrôlez et Maîtrisez votre environnement de messagerie Lotus Notes Domino avec MailFlow Analyzer TM un produit de l Infrastructure Management Suite TM Copyright COOPERTEAM SOFTWARE 2013 La gestion de

Plus en détail

Définition générale d'un Workflow :

Définition générale d'un Workflow : Workflow Table des matières Analyse... 3 Définition générale d'un Workflow :... 3 Avantages...4 Workflow Pattern...5 Forme Mathématique...7 Terminologie...8 Langages, Notations et Projets... 9 Les Notations:...9

Plus en détail

Qu'est-ce qu'un Web Service?

Qu'est-ce qu'un Web Service? WEB SERVICES Qu'est-ce qu'un Web Service? Un Web Service est un composant implémenté dans n'importe quel langage, déployé sur n'importe quelle plate-forme et enveloppé dans une couche de standards dérivés

Plus en détail

Gestion des immeubles

Gestion des immeubles RAPPORT DE CONCEPTION Gestion des immeubles BOUSSRHAN YOUSSEF & BENZITI WALID Email : Youssefboussrhan@gmail.com GSM : 0678510690, 0611347597 ISTA NTIC SYBA CRJJ GROUPE B Annexe : Figure 1: Diagramme de

Plus en détail

Sémantique formelle et synthèse de client pour services Web

Sémantique formelle et synthèse de client pour services Web Sémantique formelle et synthèse de client pour services Web Séminaire «Services Web» 24 Janvier 2006 sylvain.rampacek@univ-reims.fr CReSTIC LAMSADE Plan Introduction Services Web Description de la plate-forme

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise............................................................ Liste des figures..................................................................... Liste des tableaux...................................................................

Plus en détail

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL

CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL E NATIONS UNIES CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL Distr.: LIMITEE E/ECA/DISD/CODI.3/24 3 avril 2003 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Troisième réunion du Comité de l'information

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 1: La vision processus dans le management des organisations

Plus en détail

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise)

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Développer la communication et le travail collaboratif pour mieux servir le citoyen Thomas Coustenoble

Plus en détail

Système de Gestion de Contenus d entreprises

Système de Gestion de Contenus d entreprises Système de Gestion de Contenus d entreprises OUDJOUDI Idir, H.HOCINI Hatem. Centre de développement des technologies avancées Cité 20 Août Baba Hassan Alger Algérie Tél. 0(213)351040, Fax : 0(213)351039

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

Scénarios d intégration, fonctionnalités et processus relatifs à Microsoft Project Server

Scénarios d intégration, fonctionnalités et processus relatifs à Microsoft Project Server Scénarios d intégration, fonctionnalités et processus relatifs à Microsoft Project Server Par Katinka Weissenfeld, PMP Les différents processus mis en œuvre au sein des entreprises pour les activités de

Plus en détail

Architectures et Web

Architectures et Web Architectures et Web Niveaux d'abstraction d'une application En règle générale, une application est découpée en 3 niveaux d'abstraction : La couche présentation ou IHM (Interface Homme/Machine) gère les

Plus en détail

L architecture d entreprise

L architecture d entreprise BABoK Business Analyst Body of Knowledge «Référentiel d architecture d entreprise» L architecture d entreprise Introduction à l architecture d entreprise Référentiel ou méthodologie? Historique La base

Plus en détail

Active CRM. Solution intégrée de téléprospection. www.aliendoit.com 04/10/2011

Active CRM. Solution intégrée de téléprospection. www.aliendoit.com 04/10/2011 www.aliendoit.com Active CRM Solution intégrée de téléprospection 04/10/2011 Alien Technology 3E Locaux Professionnels Km 2.5 Route de Kénitra 11005 SALÉ MAROC Tél. : +212 537 84 38 82 Fax : +212 537 88

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION WEBEDI IXPATH

GUIDE D UTILISATION WEBEDI IXPATH Guide d utilisation WebEDI IXPath Page 1 sur 20 GUIDE D UTILISATION WEBEDI IXPATH SOMMAIRE 1. Objet... 2 2. Introduction... 2 3. Processus d échange entre OCP et un fournisseur... 4 4. Exploitation WebEDI

Plus en détail

Séance 4: Modélisation et diagnostic des processus (actuel)

Séance 4: Modélisation et diagnostic des processus (actuel) Séance 4: Modélisation et diagnostic des processus (actuel) 2 Une méthode de réingénierie Gestion de projet Leadership Ajout de valeur (évaluation des bénéfices) Mise en place du nouveau PA et du SI Développement

Plus en détail

Évolution du coffre à outils de l analyste d affaires Êtes-vous prêts?

Évolution du coffre à outils de l analyste d affaires Êtes-vous prêts? Évolution du coffre à outils de l analyste d affaires Êtes-vous prêts? Présenté par Gilles Morin Conférence de l IIBA Québec 10 avril 2013 2 10 avril 2013 Objectif Explorer la nouvelle boîte à outils de

Plus en détail

Introduction MOSS 2007

Introduction MOSS 2007 Introduction MOSS 2007 Z 2 Chapitre 01 Introduction à MOSS 2007 v. 1.0 Sommaire 1 SharePoint : Découverte... 3 1.1 Introduction... 3 1.2 Ce que vous gagnez à utiliser SharePoint... 3 1.3 Dans quel cas

Plus en détail

Conventions communes aux profils UML

Conventions communes aux profils UML Conventions communes aux profils UML Auteur : Projet ACCORD (Assemblage de composants par contrats en environnement ouvert et réparti)* Référence : Livrable 2.1 Date : Juin 2002 * : Les partenaires du

Plus en détail

White Paper ADVANTYS. Workflow et Gestion de la Performance

White Paper ADVANTYS. Workflow et Gestion de la Performance White Paper Workflow et Gestion de la Performance Présentation L automatisation des process combinée à l informatique décisionnelle (Business Intelligence) offre une nouvelle plateforme de gestion pour

Plus en détail

Génie logiciel avec UML. Notions sur le langage UML adapté pour les cours du programme Techniques de l informatique

Génie logiciel avec UML. Notions sur le langage UML adapté pour les cours du programme Techniques de l informatique Génie logiciel avec UML Notions sur le langage UML adapté pour les cours du programme Techniques de l informatique Claude Boutet Session hiver 2008 Modélisation de systèmes Table des matières TABLE DES

Plus en détail

Technologie SAFE* X3 - Outils et Développement. Développement, Fonction de base 2 e partie 3 jours. Web Services. 2 jours

Technologie SAFE* X3 - Outils et Développement. Développement, Fonction de base 2 e partie 3 jours. Web Services. 2 jours - Vous êtes consultant, chef de projets, acteur clé au sein de votre entreprise et vous intervenez en phase de déploiement ou de paramétrage d un logiciel Sage, Optez pour les formations «Produits» : Nous

Plus en détail

les GDT dans le Système d Information informatisé Muriel Pinel Laurent Tabourot

les GDT dans le Système d Information informatisé Muriel Pinel Laurent Tabourot les GDT dans le Système d Information informatisé Muriel Pinel Laurent Tabourot Introduction Le Système d Information Les fonctions du SI Un système d information collecte diffuse, transforme et stocke

Plus en détail

PRotocole d'echange STandard Ouvert

PRotocole d'echange STandard Ouvert PRotocole d'echange STandard Ouvert 28 février 2007 Frédéric Law-Dune Direction Générale de la modernisation de l'etat 1 Contexte L administration électronique monte en puissance De nombreux services sont

Plus en détail

Programmation orientée objet et technologies Web

Programmation orientée objet et technologies Web Programmation orientée objet et technologies Web LEA.3N, version 2012 Information : (514) 376-1620, poste 7388 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler

Plus en détail

Positionnement de UP

Positionnement de UP UNIFIED PROCESS Positionnement de UP Unified Process Langage Méthode Outil logiciel UML UP RUP 6 BONNES PRATIQUES développement itératif gestion des exigences architecture basée sur des composants modélisation

Plus en détail

Cours de Génie Logiciel

Cours de Génie Logiciel Cours de Génie Logiciel Sciences-U Lyon Diagrammes UML (2) http://www.rzo.free.fr Pierre PARREND 1 Avril 2005 Sommaire Les Diagrammes UML Diagrammes de Collaboration Diagrammes d'etats-transitions Diagrammes

Plus en détail

Cahier des charges de l application visant à effectuer un suivi de consommation énergétique pour les communes. Partenaires du projet :

Cahier des charges de l application visant à effectuer un suivi de consommation énergétique pour les communes. Partenaires du projet : Cahier des charges de l application visant à effectuer un suivi de consommation énergétique pour les communes Partenaires du projet : 1 Sommaire A) Contexte... 3 B) Description de la demande... 4 1. Les

Plus en détail