CHAPITRE 151. [Sanctionnée le 17 mai 1937]

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAPITRE 151. [Sanctionnée le 17 mai 1937]"

Transcription

1 CHAPITRE 151 Loi concernant la succession de feu Alfred Dalbec [Sanctionnée le 17 mai 1937] ATTENDU que dame Hermine Dalbec, veuve de Georges Tassé, en son vivant médecin, de la ville d'iberville, district d'iberville; dame Anita Dalbec, légalement domiciliée en la cité de Montréal, veuve de Iver Waagen, en son vivant courtier, de la cité d'oslo, royaume de Norvège, ladite dame Anita Dalbec, actuellement absente de Montréal, étant en voyage en Europe, et représentée aux fins des présentes par son procureur dûment nommé par procuration spéciale, Gaston Laurendeau, éditeur, de la cité de Montréal, suivant acte de procuration fait le 16 juin, 1933, à Montréal, devant J. H. A. Bohémier, notaire, et dont copie authentique a été produite avec la pétition ci-après mentionnée; Hector Dalbec, avocat, de la cité d'outremont, district de Montréal; Lucrèce Dalbec, fille majeure, usant de ses droits, de la cité et du district de Montréal; dame Eliane Dalbec, épouse contractuellement séparée de biens de Théophile Viau, manufacturier, de la cité d'outremont, district de Montréal, et ledit Théophile Viau pour autoriser sadite épouse; Roméo Dalbec, gentilhomme, de la cité de Montréal; et Alfred Blache Dalbec, gérant, administrateur et agent d'assurances, de la cité d'outremont, district de Montréal; tous sept étant grevés de substitution en vertu de la substitution créée par le testament de feu Alfred Dalbec, leur père, en son vivant, avocat, de la cité de Montréal, fait le 25 avril, 1910, à Montréal, devant Léandre Bélanger, notaire et un autre notaire ; Albert-Paul Dorais, avocat, de la cité de Westmount, district de Montréal, agissant 725 Préambule.

2 2 Chap. 151 Succession Dalbec 1 Geo. VI aux présentes en sa qualité d'exécuteur testamentaire nommé à la succession dudit feu Alfred Dalbec, en vertu du testament de ce dernier, et suivant les termes de ce testament, par jugement rendu par la Cour supérieure, l'honorable juge E.-F. Surveyer, le 17 mars, 1931; et Maurice Bessette, gentilhomme, de la cité d'outremont, district de Montréal, agissant aux présentes en sa qualité de curateur à la substitution créée par ledit testament de feu Alfred Dalbec, suivant acte de curatelle fait le 14 décembre, 1928, et homologué par le protonotaire de la Cour supérieure, pour le district de Montréal; ont, par leur pétition, représenté: Que Alfred Dalbec, père, est décédé le 2 octobre, 1916, et, par testament passé devant Me Léandre Bélanger, notaire, le 25 avril, 1910, a institué son épouse, dame Cordélia Blache, comme son exécutrice testamentaire ; Que ledit Alfred Dalbec avait également, par contrat de mariage, consenti à son épouse un usufruit de tous les biens meubles et immeubles qu'il délaisserait; Que ladite dame Cordélia Blache est décédée à Montréal, le 24 décembre, 1930; Que, par le testament de feu Alfred Dalbec, ses enfants ont été nommés ses héritiers et ses légataires universels à charge de substitution, quant à la part que chacun d'eux recevrait dans la substitution, en faveur de leurs enfants ou descendants légitimes, et, à défaut d'enfants, en faveur de leurs frères et sœurs à charge de restitution en faveur de leurs enfants ou descendants légitimes ; Que les enfants dudit feu Alfred Dalbec, au nombre de sept, administrent encore actuellement ladite succession, comme grevés, assistés du curateur à la substitution et d'un exécuteur testamentaire; Que tous les biens de la succession, meubles et immeubles, sont encore en indivision, et qu'il serait à l'avantage de tous les intéressés, grevés comme appelés, que le partage n'ait pas lieu actuellement; Que les pouvoirs des grevés et administrateurs, quant à l'administration de ladite succession, sont circonscrits dans les limites du Code civil de la province de Québec, bien que les termes du testament stipulent que l'épouse du testateur devait avoir les pouvoirs les plus absolus de gestion et d'administration; Qu'il serait à l'avantage de tous les intéressés, appelés aussi bien que grevés, qu'il soit pourvu à un autre 726

3 1937 Succession Dalbec Chap mode d'administration de ladite succession, mode plus rapide et plus économique; Que les revenus de ladite succession ont diminué, spécialement à cause de la baisse dans la valeur de l'immeuble, et que le mode actuel d'administration, vu les frais judiciaires nécessaires, les exigences de la loi et l'éloignement fréquent de plusieurs des grevés, est soumis à des lenteurs qui nuisent à la gestion de la succession; Que dans l'opinion des intéressés, le mode d'administration prévu par la présente loi aurait l'avantage de simplifier la procédure, d'assurer des revenus plus considérables, en économisant des frais et déboursés légaux, de permettre les transactions et compromis rapides qui seraient jugés avantageux, tout en ne négligeant aucunement les intérêts des appelés qui, au contraire, verraient leur situation s'améliorer; Et attendu qu'il convient de faire droit à leur demande ; A ces causes, Sa Majesté, de l'avis et du consentement du Conseil législatif et de l'assemblée législative de Québec, décrète ce qui suit: 2. Les cinq exécuteurs testamentaires et fiduciaires Pouvoirs des exécuteurs de la succession, à l'unanimité quant aux immeubles testamentaires. ou la majorité d'entre eux quant aux meubles, auront le pouvoir d'aliéner ou vendre de gré à gré, sans aucune formalité de justice, ni l'intervention des légataires ou héritiers, ni d'un curateur à la substitution, les biens de la succession, aux prix et conditions qu'ils jugeront bons, et pourront recevoir les prix de vente et tous autres biens de la succession sans formalités de justice, et les dépôts chez le protonotaire de la Cour supérieure ne seront en aucun cas requis de la part des acqué- 1. Pour administrer et représenter la succession de Nomination feu Alfred Dalbec ci-dessus désigné, et agir aux fins d'exécuteurs testamentaires. ci-après mentionnées, quatre exécuteurs testamentaires de la succession, outre celui déjà nommé en vertu des termes du testament, seront nommés par jugement de la Cour supérieure pour le district de Montréal, agissant par l'un de ses juges, sur avis du conseil de famille des enfants grevés du testateur Alfred Dalbec. Deux exécuteurs testamentaires devront être choisis parmi les grevés et deux parmi les appelés. 727

4 4 Chap. 151 Succession Dalbec 1 Geo. VI reurs, et les exécuteurs ne seront pas tenus de trouver un remploi sur-le-champ pour les prix de vente, mais pourront faire le remploi comme les exécuteurs ou la majorité d'entre eux le trouveront à propos. Placements des biens. 3. Les exécuteurs testamentaires à la majorité d'entre eux placeront les biens de la succession suivant l'article 981o du Code civil, sans l'intervention d'un curateur à la substitution ou d'aucun des héritiers ou appelés. Pouvoirs des exécuteurs. 4. Les exécuteurs à la majorité d'entre eux représenteront en justice la succession et pourront faire toutes transactions ou tous compromis ou règlements qu'ils jugeront à propos de faire au nom de la succession, et ces règlements ou compromis devront lier les héritiers et les appelés à substitution et être finals. Idem. 5. Les exécuteurs à la majorité d'entre eux pourront décider, dans les cas douteux ou sujets à litige, quels montants perçus et déboursés devront être attribués au capital ou aux revenus. Partage des biens. 6. Les exécuteurs à la majorité d'entre eux pourront faire le partage des biens de la succession par liquidation, ou en formant des lots avec ou sans l'aide d'experts, et faire tirer au sort ces lots par les héritiers ou intéressés, cette décision des exécuteurs, quant au partage, devant être finale et lier les héritiers et appelés à substitution; toutefois, le partage ne pourra être exigé ou être demandé par un ou des appelés alors vivants, mais dont les parents seraient décédés, ni avoir lieu à leur demande, avant l'expiration de quinze ans après l'entrée en vigueur de la présente loi, sans le consentement des exécuteurs ou de la majorité d'iceux. 7. Les exécuteurs à la majorité d'entre eux pourront décider toutes questions concernant la succession dans le cours de leur administration, liquidation ou partage, telle décision devant lier les héritiers et appelés à substitution. Administration. Réserve. 8. Les exécuteurs pourront mettre en réserve une partie des revenus nets de la succession pour pourvoir aux dépenses prévues et imprévues de l'administration, le total de ces réserves ne devant pas excéder cinq pour 728

5 1937 Succession Dalbec Chap cent du revenu annuel, ou globalement cinq pour cent du capital de la succession, toujours suivant la décision des cinq exécuteurs ou de la majorité d'entre eux. 9. Advenant la démission ou le décès ou l'incapacité Remplacement au cas d'un ou plusieurs des exécuteurs après la formation du de vacance. premier bureau d'exécuteurs, suivant la présente loi, les autres exécuteurs ou la majorité d'entre eux devront provoquer la nomination d'un ou des remplaçants par acte devant notaire et dans le plus court délai possible. Si l'exécuteur testamentaire à remplacer est un grevé, son remplaçant sera choisi par les grevés, convoqués par le notaire. Si par contre l'exécuteur testamentaire à remplacer est un appelé, son remplaçant sera choisi par les appelés, convoqués par le notaire et votant par souche. Rien n'empêche que ces exécuteurs testamentaires soient des étrangers, au choix des intéressés. 10. Quant à l'exécuteur testamentaire nommé en Remplacement de vertu du testament, s'il venait à cesser d'agir par décès, l'exécuteur démission ou autrement, un autre exécuteur devra être nommé par nommé avec les formalités prévues au testament. Cet testament. exécuteur devra être un étranger et le conseil de famille qui sera appelé à donner son avis sera formé des enfants du testateur en première ligne. Advenant le décès d'un ou de plusieurs des grevés, leurs enfants appelés majeurs pourront faire partie du conseil de famille mais voteront par souche seulement. 11. Durant l'absence ou en cas de désaccord de Absence ou l'un ou de deux des exécuteurs, les autres pourront agir désaccord. dans tous les cas après avis de huit jours à l'exécuteur ou aux exécuteurs absents ou dissidents. 12. Dans le cas de placements faits en contradiction avec la présente loi, les exécuteurs seuls qui auront agi seront responsables. 13. L'exécuteur nommé en vertu des dispositions Curateur à la substitution. du testament ou son remplaçant tiendra lieu de curateur à la substitution jusqu'après partage effectué des biens de la succession. Responsabibilité. 14. La comptabilité des affaires de la succession ou Rémunération et dé- l'administration des biens ou revenus pourra être confiée à l'un des exécuteurs ou à toutes autres penses. personnes, 729

6 6 Chap. 151 Succession Dalbec 1 Geo. VI moyennant une remuneration qui sera payée à même les revenus et que les exécuteurs pourront leur accorder pour dépenses de bureau et services rendus. Cautionnement. 15. Les étrangers qui viendraient à être nommés exécuteurs, s'ils ne possèdent pas de biens immobiliers d'une valeur nette excédant cinq mille dollars, devront donner un cautionnement de cinq mille dollars dont les primes seront payées par les revenus de la succession, mais les héritiers qui deviendraient exécuteurs, ne seront pas tenus de donner ce cautionnement. Entrée en vigueur. 16. La présente loi entrera en vigueur le jour de sa sanction. 730

CHAPITRE 103. Loi constituant en corporation La Prospérité, société de secours mutuels

CHAPITRE 103. Loi constituant en corporation La Prospérité, société de secours mutuels CHAPITRE 103 Que les personnes dont les noms suivent : MM. Henri Boisvert, N.P., Sylvio Brassard, Paul de la Durantaye, Alphonse Désilets, Arthur Drolet, J,-Lucien Gagné, Léopold Genest, J.-J. Girard,

Plus en détail

DEVANT Me.., Notaire à Montréal, Québec, Canada, assisté de Me.., témoin requis aux fins des présentes.

DEVANT Me.., Notaire à Montréal, Québec, Canada, assisté de Me.., témoin requis aux fins des présentes. Le présent testament est un exemple fait pour une famille musulmane composée d un mari, sa femme, son père, sa mère, son fils, sa fille, ses frères et sœurs. Le partage des biens diffère alors selon le

Plus en détail

L Association pour la protection du boisé Sainte-Dorothée (APBSD) RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX. RÈGLEMENT N 1.1 (Étant les règlements généraux)

L Association pour la protection du boisé Sainte-Dorothée (APBSD) RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX. RÈGLEMENT N 1.1 (Étant les règlements généraux) L Association pour la protection du boisé Sainte-Dorothée (APBSD) RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX RÈGLEMENT N 1.1 (Étant les règlements généraux) 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1.1. DÉNOMINATION SOCIALE L Association pour

Plus en détail

CHAP. 3. ayant le siège principal de ses affaires en la. de Montréal, la convention suivante : "CONVENTION ENTRE

CHAP. 3. ayant le siège principal de ses affaires en la. de Montréal, la convention suivante : CONVENTION ENTRE 26 Chap. 3 La Banque Nationale 14 Geo. V CHAP. 3 Loi concernant rémission d'obligations de la province au montant de quinze millions de dollars aux fins de la fusion de la Banque d'hochelaga et de la Banque

Plus en détail

CHAPITRE 44 Loi modifiant la Loi de la chasse relativement aux animaux sauvages vivant en captivité (Sanctionnée le 20 mars 1930)

CHAPITRE 44 Loi modifiant la Loi de la chasse relativement aux animaux sauvages vivant en captivité (Sanctionnée le 20 mars 1930) CHAPITRE 44 Loi modifiant la Loi de la chasse relativement aux animaux sauvages vivant en captivité (Sanctionnée le 20 mars 1930) A MAJESTÉ, de l'avis et du consentement du Conseil S législatif et de l'assemblée

Plus en détail

AMERICAN CONCRETE INSTITUTE

AMERICAN CONCRETE INSTITUTE AMERICAN CONCRETE INSTITUTE Les dispositions qui suivent constituent les règlements généraux (contrat d association) de l association non personnifiée «American Concrete Institute (ACI) Section du Québec

Plus en détail

2. La section 2 de la loi 9 Édouard VII, chapitre 144, est Id., s. 2,

2. La section 2 de la loi 9 Édouard VII, chapitre 144, est Id., s. 2, 1914 Frères Mariâtes Chap. 162 485 2. La section 2 de la loi 9 Édouard VII, chapitre 144, est Id., s. 2, remp. remplacée par la suivante : "2. La corporation pourra : 1. Etablir et maintenir des collèges

Plus en détail

10900, rue des Montagnards Beaupré (QC) G0A 1E0 Tél : 418-827-4193 Fax : 418-827-6856. Règlements Généraux

10900, rue des Montagnards Beaupré (QC) G0A 1E0 Tél : 418-827-4193 Fax : 418-827-6856. Règlements Généraux CENTRE DE LA PETITE ENFANCE LA PELUCHE 10900, rue des Montagnards Beaupré (QC) G0A 1E0 Tél : 418-827-4193 Fax : 418-827-6856 Règlements Généraux Adoptés par le conseil d administration du 17 janvier 2013

Plus en détail

FONDATION CéMaVie Fondation reconnue d utilité publique Siège : Nantes (Loire-Atlantique) ------------------------------------ STATUTS

FONDATION CéMaVie Fondation reconnue d utilité publique Siège : Nantes (Loire-Atlantique) ------------------------------------ STATUTS FONDATION CéMaVie Fondation reconnue d utilité publique Siège : Nantes (Loire-Atlantique) ------------------------------------ STATUTS I - But de la Fondation Article 1er L établissement dit CéMaVie fondé

Plus en détail

Liquidation des compagnies, Loi sur la, L.R.Q. c - L-4

Liquidation des compagnies, Loi sur la, L.R.Q. c - L-4 Liquidation des compagnies, Loi sur la, L.R.Q. c - L-4 Dernière mis à jour: avril 2007 L.R.Q., chapitre L-4 Loi sur la liquidation des compagnies SECTION I DU MODE DE LIQUIDATION VOLONTAIRE Liquidation

Plus en détail

1985, chapitre 62 LOI SUR LA SOCIÉTÉ MUTUELLE DE RÉASSURANCE DU QUÉBEC

1985, chapitre 62 LOI SUR LA SOCIÉTÉ MUTUELLE DE RÉASSURANCE DU QUÉBEC ASSEMBLÉE NATIONALE Trente-deuxième Législature, cinquième session 1985, chapitre 62 LOI SUR LA SOCIÉTÉ MUTUELLE DE RÉASSURANCE DU QUÉBEC Projet de loi 213 présenté par M. Claude Lachance, député de Bellechasse

Plus en détail

CHAPITRE 76 Loi concernant la copropriété des immeubles

CHAPITRE 76 Loi concernant la copropriété des immeubles C.c., a. 442, renuméroté. Id., aa. 441b-442p, aj. CHAPITRE 76 Loi concernant la copropriété des immeubles [Sanctionnée le 28 novembre 1969] SA MAJESTÉ, de l'avis et du consentement de l'assemblée nationale

Plus en détail

Cession de créance - Débiteur cédé en liquidation judiciaire - Maintien des cautions

Cession de créance - Débiteur cédé en liquidation judiciaire - Maintien des cautions Cession de créance - Débiteur cédé en liquidation judiciaire - Maintien des cautions L'an, Le, Par-devant M e, notaire à, A reçu le présent acte authentique de cession de créance à la requête des personnes

Plus en détail

Date : Le 20 décembre 2000. Destinataires : tous les registrateurs

Date : Le 20 décembre 2000. Destinataires : tous les registrateurs Bulletin n o 2000-6 Loi sur l enregistrement des droits immobiliers Ministère de la Consommation et du Commerce Date : Le 20 décembre 2000 Division de l enregistrement Destinataires : tous les registrateurs

Plus en détail

LOI N 88-04 du 16 JUIN 1988 FIXANT LE STATUT DE LA COPROPRIETE DES IMMEUBLES BATIS

LOI N 88-04 du 16 JUIN 1988 FIXANT LE STATUT DE LA COPROPRIETE DES IMMEUBLES BATIS LOI N 88-04 du 16 JUIN 1988 FIXANT LE STATUT DE LA COPROPRIETE DES IMMEUBLES BATIS Le développement «horizontal» de Dakar a considérablement réduit au cours de ces dernières années l espace susceptible

Plus en détail

LE MANDAT DE PROTECTION FUTURE

LE MANDAT DE PROTECTION FUTURE LE MANDAT DE PROTECTION FUTURE Selon le code civil (art. 1984), le mandat est l acte par lequel une personne, le mandant, donne à une autre, le mandataire, le pouvoir de faire quelque chose en son nom.

Plus en détail

1986, chapitre 135 LOI FUSIONNANT COMPAGNIE MONTRÉAL TRUST, CRÉDIT FONCIER ET LA SOCIÉTÉ DE FIDUCIE DU CRÉDIT FONCIER

1986, chapitre 135 LOI FUSIONNANT COMPAGNIE MONTRÉAL TRUST, CRÉDIT FONCIER ET LA SOCIÉTÉ DE FIDUCIE DU CRÉDIT FONCIER ASSEMBLÉE NATIONALE Trente-troisième Législature, première session 1986, chapitre 135 LOI FUSIONNANT COMPAGNIE MONTRÉAL TRUST, CRÉDIT FONCIER ET LA SOCIÉTÉ DE FIDUCIE DU CRÉDIT FONCIER Projet de loi 265

Plus en détail

CHAPITRE 19. Loi concernant certaines élections à l'assemblée législative. [Sanctionnée le 17 mai 1941]

CHAPITRE 19. Loi concernant certaines élections à l'assemblée législative. [Sanctionnée le 17 mai 1941] CHAPITRE 19 Loi concernant certaines élections à l'assemblée législative [Sanctionnée le 17 mai 1941] A MAJESTÉ, de l'avis et du consentement du Conseil S législatif et de l'assemblée législative de Québec,

Plus en détail

KLEPIERRE S T A T U T S

KLEPIERRE S T A T U T S KLEPIERRE Siège social : 21, avenue Kléber - 75116 PARIS 780 152 914 RCS PARIS S T A T U T S Mis à jour par décision du Président du Directoire du 21 mai 2012 S T A T U T S TITRE I FORME - OBJET - DENOMINATION

Plus en détail

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX COPORATION DE DÉVELOPPEMENT DU PARC INDUSTRIEL DE LANORAIE

RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX COPORATION DE DÉVELOPPEMENT DU PARC INDUSTRIEL DE LANORAIE RÈGLEMENTS GÉNÉRAUX COPORATION DE DÉVELOPPEMENT DU PARC INDUSTRIEL DE LANORAIE TABLE DES MATIÈRES DISPOSITIONS GÉNÉRALES Dénomination sociale page 4 Nature page 4 Mission page 4 Objets page 4 Investissements

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE CLUB MEDITERRANEE SA

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE CLUB MEDITERRANEE SA REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE CLUB MEDITERRANEE SA Le Conseil d Administration (le «Conseil d Administration» ou le «Conseil») de la société Club Méditerranée SA (la «Société») a décidé

Plus en détail

1883. Dép.du proc.-gén.-aud.. de la prov. etc. Chaps. 3,4. 21. Acte concernant le département du procureur-général.

1883. Dép.du proc.-gén.-aud.. de la prov. etc. Chaps. 3,4. 21. Acte concernant le département du procureur-général. 1883. Dép.du proc.-gén.-aud.. de la prov. etc. Chaps. 3,4. 21 CAP. III. Acte concernant le département du procureur-général. [Sanctionné le 30 mars, 1883.] A MAJESTÉ, par et de l'avis et du consentement

Plus en détail

49. Qui peut faire un testament ou une donation? Qui peut en bénéficier?

49. Qui peut faire un testament ou une donation? Qui peut en bénéficier? 49. Qui peut faire un testament ou une donation? Qui peut en bénéficier? Toute personne majeure et capable (aussi depuis peu certaines personnes sous statut d administration provisoire dans certaines conditions)

Plus en détail

FONDS DE REVENU DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHIQUES S.E.C., FRR-1503

FONDS DE REVENU DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHIQUES S.E.C., FRR-1503 FONDS DE REVENU DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHIQUES S.E.C., FRR-1503 Entente en vertu de la Loi sur les prestations de pension du Nouveau-Brunswick concernant les transferts d un compte de pension

Plus en détail

Décisions de la compétence de l Assemblée Générale statuant à titre ordinaire :

Décisions de la compétence de l Assemblée Générale statuant à titre ordinaire : GECI INTERNATIONAL Société anonyme au capital de 8.480.430 Siège social : 33 avenue des Champs Elysées - 75008 PARIS 326 300 969 RCS PARIS RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE MIXTE

Plus en détail

B) Concernant la situation matrimoniale et/ou testamentaire

B) Concernant la situation matrimoniale et/ou testamentaire FICHE I LE ROLE ET LA COMPETENCE D UN NOTAIRE FRANÇAIS DANS LE REGLEMENT D UNE SUCCESSION EN FRANCE Résumé : Cette fiche vous explique les démarches à accomplir après le décès d une personne proche, vous

Plus en détail

Comores. Décret d application de la loi fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis

Comores. Décret d application de la loi fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis Décret d application de la loi fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis Décret n 67-223 du 17 mars 1967 [NB - Décret n 67-223 du 17 mars 1967 portant règlement d administration publique pour

Plus en détail

REFORME DES SUCCESSIONS

REFORME DES SUCCESSIONS REFORME DES SUCCESSIONS Le projet de loi sur les successions a été adopté le 22 février 2006 par l assemblée nationale. Il sera évoqué par le Sénat dans le courant de la semaine prochaine. De manière assez

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. - Fiscalité / Succession -

NOTE JURIDIQUE. - Fiscalité / Succession - Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - Fiscalité / Succession - OBJET : L impact de la loi réformant le droit des successions sur les personnes

Plus en détail

Revue Fiduciaire Novembre 2008 Page 1

Revue Fiduciaire Novembre 2008 Page 1 LEXIQUE Ab intestat En l absence de testament. Les biens constituant la succession sont répartis entre les héritiers suivant les règles légales. Abattement Part de la valeur des biens imposables non soumise

Plus en détail

LES AMIS ET AMIES DE LA BIBLIOTHÈQUE PUBLIQUE DU CANTON DE RUSSELL CONSTITUTION ET RÈGLEMENT

LES AMIS ET AMIES DE LA BIBLIOTHÈQUE PUBLIQUE DU CANTON DE RUSSELL CONSTITUTION ET RÈGLEMENT LES AMIS ET AMIES DE LA BIBLIOTHÈQUE PUBLIQUE DU CANTON DE RUSSELL ARTICLE 1 NOM ET DÉFINITIONS CONSTITUTION ET RÈGLEMENT 1.1 Le groupe sera connu sous le nom de Les Amis et amies de la Bibliothèque publique

Plus en détail

CONVOCATIONS ROUGIER SA

CONVOCATIONS ROUGIER SA CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS ROUGIER SA Société Anonyme à conseil d administration au capital de 5 315 074 euros, Siège social : 155, avenue de la Rochelle, B.P. 8826

Plus en détail

GUIDE A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE DEMANDER UNE MESURE DE PROTECTION D'UNE PERSONNE MAJEURE

GUIDE A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE DEMANDER UNE MESURE DE PROTECTION D'UNE PERSONNE MAJEURE GUIDE A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE DEMANDER UNE MESURE DE PROTECTION D'UNE PERSONNE MAJEURE Vous souhaitez solliciter l ouverture d une mesure de protection judiciaire, avant de faire cette démarche,

Plus en détail

COMPROMIS DE VENTE D'UN BIEN IMMOBILIER A USAGE D'HABITATION

COMPROMIS DE VENTE D'UN BIEN IMMOBILIER A USAGE D'HABITATION COMPROMIS DE VENTE D'UN BIEN IMMOBILIER A USAGE D'HABITATION ENTRE : - M. ou/et Mme né le à.. demeurant. Vendeur ET : - M. ou/et Mme né le à.. demeurant. Acquéreur État. Capacité Les contractants confirment

Plus en détail

Statuts organiques de l Académie de législation

Statuts organiques de l Académie de législation TITRE PREMIER De l organisation de l Académie Statuts organiques de l Académie de législation ARTICLE PREMIER : Il est constitué à Toulouse une société dans le but de contribuer au développement de la

Plus en détail

1. Rappel sur le principe de la capacité. . Tout majeur dispose en principe de ses droits

1. Rappel sur le principe de la capacité. . Tout majeur dispose en principe de ses droits Nathalie DEGELDER Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs et coordinatrice du Service Régional d Information et de Soutien aux Tuteurs Familiaux vous présente le Thème Protéger un membre de sa

Plus en détail

IL EST RÉSOLU D ADOPTER L ARRÊTÉ No 1 DU CLUB VOITURES EUROPÉENNES D AUTREFOIS

IL EST RÉSOLU D ADOPTER L ARRÊTÉ No 1 DU CLUB VOITURES EUROPÉENNES D AUTREFOIS VOITURES EUROPÉENNES D AUTREFOIS IL EST RÉSOLU D ADOPTER L ARRÊTÉ No 1 DU CLUB VOITURES EUROPÉENNES D AUTREFOIS ARRÊTÉ #1 ARTICLE I - BUT ET OBJETS Les objectifs du Club des Voitures Européennes d Autrefois

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LE DELAS STATUTS

FONDATION D ENTREPRISE LE DELAS STATUTS FONDATION D ENTREPRISE LE DELAS STATUTS TITRE I - BUT DE LA FONDATION ARTICLE 1 - FORME Il est créé une Fondation d entreprise régie en application de la loi n 87-571 du 23 juillet 1987 sur le développement

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Personnel de l établissement Contractuels

Personnel de l établissement Contractuels Politique n o : POL-DG-115 d émission : 1998-06-15 Titre : Accès à des services sur les lieux de l'établissement, moyennant frais de révision : 2014-09-11 Source : Direction générale Responsable de l application

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 4 novembre 2015 N de pourvoi: 14-23662 ECLI:FR:CCASS:2015:C101218 Publié au bulletin Cassation partielle Mme Batut (président), président SCP Lesourd,

Plus en détail

IMMATRICULATION DES COPROPRIÉTÉS

IMMATRICULATION DES COPROPRIÉTÉS APPLICATION DE LA LOI ALUR COPOPRIÉTÉ IMMATRICULATION DES COPROPRIÉTÉS La loi instaure un fichier d immatriculation des copropriétés afin de prévenir leur dégradation. Cette immatriculation incombera aux

Plus en détail

Sont également présents le directeur général, M. Gilles Bertrand, et la greffière, M e Martine Savard. Alain Vanden Eynden Vicki May Hamm

Sont également présents le directeur général, M. Gilles Bertrand, et la greffière, M e Martine Savard. Alain Vanden Eynden Vicki May Hamm PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MAGOG À une séance extraordinaire du conseil municipal de la Ville de Magog, tenue le mardi 13 décembre 2005, à 17 h, dans la salle du conseil de l hôtel de ville. Sont présents

Plus en détail

Règlement Intérieur de fonctionnement

Règlement Intérieur de fonctionnement ENVOL ISERE AUTISME - Reconnue d intérêt général - Association Affiliée Autisme France - B.P. N 60241 Tél :06 60 72 07 58 38305 BOURGOIN-JALLIEU Cedex Correspondant Grenoble/Grésivaudan/Sud Isère 06 70

Plus en détail

Information sur le Droit de la Famille

Information sur le Droit de la Famille Information sur le Droit de la Famille Conformément au décret 2002-1556 du 23/12/02 modifié par décrets 2006-640 du 1er/06/06 1 par décrets 2006-640 du 1er/06/06 Ce document est destiné à donner une information

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. LA COUR DES COMPTES a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. LA COUR DES COMPTES a rendu l arrêt suivant : COUR DES COMPTES PREMIERE CHAMBRE PREMIERE SECTION Arrêt n 70023 DIRECTION REGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE ET DU DEPARTEMENT DE PARIS (Ancienne direction des services fiscaux

Plus en détail

LES MANDATS SUCCESSORAUX

LES MANDATS SUCCESSORAUX Promotion Jacques de Maleville du MASTER II DE DROIT NOTARIAL sous la direction de Philippe Delmas Saint-Hilaire Professeur à l Université Montesquieu Bordeaux IV Bordeaux, janvier 2013 LES MANDATS SUCCESSORAUX

Plus en détail

FICHE IV L APPLICATION D UN TESTAMENT EN FRANCE, SELON LE DROIT FRANÇAIS

FICHE IV L APPLICATION D UN TESTAMENT EN FRANCE, SELON LE DROIT FRANÇAIS FICHE IV L APPLICATION D UN TESTAMENT EN FRANCE, SELON LE DROIT FRANÇAIS Résumé: Cette fiche présente la manière dont un notaire français traitera le testament du défunt : qu il ait été établi en français,

Plus en détail

ATTENDU QUE le maire et le maire suppléant sont absents; ADOPTÉ 017-2015 OUVERTURE DE LA SÉANCE ET CONSTAT DU QUORUM

ATTENDU QUE le maire et le maire suppléant sont absents; ADOPTÉ 017-2015 OUVERTURE DE LA SÉANCE ET CONSTAT DU QUORUM PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE CRABTREE Procès-verbal de la séance ordinaire du Conseil de la municipalité de Crabtree tenue le 5 janvier 2014, ajournée au 12 janvier 2015, au lieu ordinaire des séances

Plus en détail

CHAPITRE I OBJET ET CHAMP D'APPLICATION DE L'ENTENTE

CHAPITRE I OBJET ET CHAMP D'APPLICATION DE L'ENTENTE ENTENTE INTERVENUE ENTRE LE MINISTRE DE LA JUSTICE ET LA CHAMBRE DES NOTAIRES DU QUÉBEC SUR LES CONDITIONS D'EXERCICE, LE MODE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS ET LE TARIF DES HONORAIRES DES NOTAIRES POUR LES

Plus en détail

LE CONSEIL D AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE CE QUI SUIT :

LE CONSEIL D AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE CE QUI SUIT : RÈGLEMENT CA-2006-16 MODIFIANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 98-4250 CONCERNANT LE RÉGIME DE RETRAITE DES POMPIERS SALARIÉS DE LA VILLE DE LONGUEUIL DE L ANCIENNE VILLE DE LONGUEUIL LE CONSEIL D AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE

Plus en détail

SOITEC PROCES-VERBAL DE L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE EN DATE DU 20 JANVIER 2012

SOITEC PROCES-VERBAL DE L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE EN DATE DU 20 JANVIER 2012 SOITEC Société Anonyme au capital de 12.210.579,20 Euros Siège social : Parc Technologique des Fontaines Chemin des Franques 38190 BERNIN 384 711 909 RCS Grenoble PROCES-VERBAL DE L'ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

ASSIGNATION A COMPARAITRE POUR L'AUDIENCE D'ORIENTATION DEVANT LE JUGE DE L'EXECUTION IMMOBILIERE PRES LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE ( )

ASSIGNATION A COMPARAITRE POUR L'AUDIENCE D'ORIENTATION DEVANT LE JUGE DE L'EXECUTION IMMOBILIERE PRES LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE ( ) Les modèles ci-dessous sont donnés à titre purement indicatif et ne pourraient en rien engager la responsabilité de l'aappe. En effet, les modèles d'actes se référent principalement aux textes et à certains

Plus en détail

Devant Me xxxxx notaire à Saint-Jérôme, province de Québec.

Devant Me xxxxx notaire à Saint-Jérôme, province de Québec. 09D02780090 L'AN DEUX MILLE NEUF, le vingt-trois mars. Devant Me xxxxx notaire à Saint-Jérôme, province de Québec. COMPARAISSENT : xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx, femme d'affaires,

Plus en détail

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager Loi sur les prestations de pension du Nouveau-Brunswick

Services Investisseurs CIBC Convention de modification Fonds de revenu viager Loi sur les prestations de pension du Nouveau-Brunswick Page 1 de 5 inc. a droit à des sommes de retraite régis par la Loi sur (nom du Rentier en caractères d'imprimerie) les prestations de pension du et désire transférer ces sommes dans un fonds de revenu

Plus en détail

FONDATION SAINT JEAN DE DIEU

FONDATION SAINT JEAN DE DIEU STATUTS FONDATION SAINT JEAN DE DIEU PRÉAMBULE La Fondation Saint Jean de Dieu a pour objet de poursuivre une œuvre âgée de plus de quatre siècles en France, fondée sur l inspiration originelle de Saint

Plus en détail

Chapitre Premier De la responsabilité des ordonnateurs, des contrôleurs et des comptables publics. I.- Dispositions générales

Chapitre Premier De la responsabilité des ordonnateurs, des contrôleurs et des comptables publics. I.- Dispositions générales 255 Loi n 61-99 relative à la responsabilité des ordonnateurs, des contrôleurs et des comptables publics promulguée par le dahir n 1-02-25 du 19 moharrem 1423 (3 avril 2002) (B.O n 5000 du 2 mai 2002),

Plus en détail

STATUTS DE LA SOCIETE

STATUTS DE LA SOCIETE STATUTS DE LA SOCIETE au 13 mai 2008 ARTICLE 1 - FORME La Société est de forme anonyme. Elle est régie par les lois et règlements en vigueur et par les présents statuts. Elle est en particulier régie par

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION Règlement intérieur adopté par le CA du 5/05/2008 modifié par le CA du 10/02/2012 CENTRE COMMUNAL D'ACTION SOCIALE DE LA VILLE DE GRENOBLE REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D'ADMINISTRATION L'article R.123-19

Plus en détail

RECOMMANDATION N 1 RELATIVE AUX CONVOCATIONS DES ASSEMBLÉES GÉNÉRALES

RECOMMANDATION N 1 RELATIVE AUX CONVOCATIONS DES ASSEMBLÉES GÉNÉRALES MINISTÈRE DE LA JUSTICE COMMISSION RELATIVE À LA COPROPRIÉTÉ La recommandation ci-après annule et remplace la précédente recommandation compte tenu de la loi SRU du 13 décembre 2000 et de son décret d'application

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE

SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE SOCIÉTÉ DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE RÈGLEMENTS DE RÉGIE INTERNE TEL QUE DÛMENT ADOPTÉ LE 25 MARS 2015 PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION Page 1 sur 17 S.D.C. DE SAINTE-ANNE-DE-BELLEVUE

Plus en détail

CERCLE DES ADMINISTRATEURS DE SOCIÉTÉS CERTIFIÉS RÈGLEMENT INTERNE

CERCLE DES ADMINISTRATEURS DE SOCIÉTÉS CERTIFIÉS RÈGLEMENT INTERNE CERCLE DES ADMINISTRATEURS DE SOCIÉTÉS CERTIFIÉS RÈGLEMENT INTERNE DISPOSITIONS GÉNÉRALES 1. Statut légal Le Cercle des administrateurs de sociétés certifiés (ASC) est constitué en vertu de la troisième

Plus en détail

Règlement No 1-B : Les règlements généraux. (Version révisée septembre 2002) (Version mise à jour, septembre 2008) (Version révisée, septembre 2009)

Règlement No 1-B : Les règlements généraux. (Version révisée septembre 2002) (Version mise à jour, septembre 2008) (Version révisée, septembre 2009) Règlements généraux de l Académie Louis-Pasteur dénomination sociale de la Corporation constituée selon la partie III de la Loi sur les compagnies du Québec (Version révisée septembre 2002) (Version mise

Plus en détail

Un bon testament : une priorité absolue

Un bon testament : une priorité absolue Édition Septembre 2011 Est ce possible que votre testament puisse devenir un outil de planification fiscale très utile qui aidera vos héritiers pendant des décennies face à la voracité toujours importante

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION SYNDICALE LOTISSEMENT LA PLAINE DE GRAUBIELLE A ROQUESERIERE

STATUTS DE L'ASSOCIATION SYNDICALE LOTISSEMENT LA PLAINE DE GRAUBIELLE A ROQUESERIERE 1 STATUTS DE L'ASSOCIATION SYNDICALE LOTISSEMENT LA PLAINE DE GRAUBIELLE A ROQUESERIERE Titre 1 - Formation ARTICLE 1 : FORMATION Il est formé une Association syndicale libre régie par l ordonnance n 2004-632

Plus en détail

1191 RÈGLEMENT CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME

1191 RÈGLEMENT CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME 1191 RÈGLEMENT CONCERNANT LES SYSTÈMES D ALARME AVIS AU LECTEUR : La présente codification administrative n'a pas de valeur officielle et n'est préparée que pour la commodité du lecteur. Toute erreur ou

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES

CONDITIONS GÉNÉRALES CONDITIONS GÉNÉRALES Conditions Générales valant note d information ARTICLE 1 : OBJET DU CONTRAT E-Xaélidia PEP est un contrat d assurance vie libellé en unités de compte et/ou en euros créé par La Fédération

Plus en détail

Loi relative à la Caisse de Retraite des Avocats de Beyrouth et de Tripoli

Loi relative à la Caisse de Retraite des Avocats de Beyrouth et de Tripoli Loi relative à la Caisse de Retraite des Avocats de Beyrouth et de Tripoli Chapitre I Dispositions Générales Article 1 : Une Caisse de retraite est établie à l intention des Ordres de Beyrouth et de Tripoli.

Plus en détail

-ORDRE DU JOUR- *********** PÉRIODE DE QUESTIONS ***********

-ORDRE DU JOUR- *********** PÉRIODE DE QUESTIONS *********** PROCÈS-VERBAL de l assemblée EXTRAORDINAIRE de la Société de transport de Lévis, tenue par CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE, le jeudi trente mai deux mille treize à 14h00. SONT PRÉSENTS : M. Jean-Pierre Bazinet,

Plus en détail

Lettre d actualité juridique

Lettre d actualité juridique Lettre d actualité juridique Mai - Juin 2009 Tutelle-Curatelle I. Les effets de la curatelle et de la tutelle quant à la protection de la personne Vous trouverez en annexe un tableau traitant des droits

Plus en détail

ARRÊTÉ ROYAL RELATIF À L'ALLOCATION POUR L AIDE AUX PERSONNES ÂGÉES

ARRÊTÉ ROYAL RELATIF À L'ALLOCATION POUR L AIDE AUX PERSONNES ÂGÉES ARRÊTÉ ROYAL RELATIF À L'ALLOCATION POUR L AIDE AUX PERSONNES ÂGÉES HISTORIQUE (*) Arrêté royal du 5 mars 1990 relatif à l'allocation pour l'aide aux personnes âgée (M.B. 05.04.90) (1) Arrêté royal du

Plus en détail

Elle est constituée sous le régime de la déclaration préalable (articles 2 et 5 de la loi).

Elle est constituée sous le régime de la déclaration préalable (articles 2 et 5 de la loi). Statuts de l'association Chapitre 1 : Dispositions Générales Article 1 : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

Article 1 er : la section Il du chapitre 1 er du titre IV du livre VI du code de la sécurité sociale est ainsi modifiée:

Article 1 er : la section Il du chapitre 1 er du titre IV du livre VI du code de la sécurité sociale est ainsi modifiée: 1 Projet de Décret en Conseil d Etat portant modification des règles relatives à la gouvernance des sections professionnelles de la Caisse nationale d assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL)

Plus en détail

Martin c. Dulude 2012 QCCS 189 COUR SUPÉRIEURE SOUS LA PRÉSIDENCE DE : L HONORABLE SALLY GOODMAN, J.C.S. JUGEMENT

Martin c. Dulude 2012 QCCS 189 COUR SUPÉRIEURE SOUS LA PRÉSIDENCE DE : L HONORABLE SALLY GOODMAN, J.C.S. JUGEMENT Martin c. Dulude 2012 QCCS 189 COUR SUPÉRIEURE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE QUÉBEC DATE : 29 JUIN 2012 SOUS LA PRÉSIDENCE DE : L HONORABLE SALLY GOODMAN, J.C.S. ANTHONY MARTIN Demandeur c. BERNADETTE

Plus en détail

Loi n 61-99 relative à la responsabilité des ordon nateurs, des contrôleurs et des comptables publics

Loi n 61-99 relative à la responsabilité des ordon nateurs, des contrôleurs et des comptables publics Dahir n 1-02-25 du 19 moharrem 1423 portant promul gation de la loi n 61-99 relative à la responsabilité des ordon nateurs, des contrôleurs et des comptables publics. (B.O du 2 mai 2002). Vu la Constitution,

Plus en détail

N 103 SÉNAT PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT APRÈS DÉCLARATION D'URGENCE

N 103 SÉNAT PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT APRÈS DÉCLARATION D'URGENCE PROJET DE LOI adopté le 13 juin 1972. N 103 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1971-1972 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT APRÈS DÉCLARATION D'URGENCE modifiant la loi n 71-579 du 16 juillet 1971 relative

Plus en détail

ENJALBERT/ALFRED 150000346-2229 TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE MONTAUBAN CAHIER DES CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE LICITATION

ENJALBERT/ALFRED 150000346-2229 TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE MONTAUBAN CAHIER DES CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE LICITATION ENJALBERT/ALFRED 150000346-2229 TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE MONTAUBAN CAHIER DES CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE LICITATION POUR : Maître ENJALBERT CONTRE : Avocat poursuivant : Maître Jean CAMBRIEL

Plus en détail

ARRETE n 1376 CM du 3 octobre 2000 portant fixation du tarif des notaires (JOPF du 12 octobre 2000, n 41, p.2435) modifié par :

ARRETE n 1376 CM du 3 octobre 2000 portant fixation du tarif des notaires (JOPF du 12 octobre 2000, n 41, p.2435) modifié par : 1 ARRETE n 1376 CM du 3 octobre 2000 portant fixation du tarif des notaires (JOPF du 12 octobre 2000, n 41, p.2435) modifié par : - Arrêté n 700 CM du 26 août 2005 ; JOPF du 8 septembre 2005, n 36, p.

Plus en détail

Statuts de l'a.s.b.l. «Fonds d'aide médicale urgente»

Statuts de l'a.s.b.l. «Fonds d'aide médicale urgente» Statuts de l'a.s.b.l. «Fonds d'aide médicale urgente» En exécution de l'article 7 de la loi du 8 juillet 1964 relative à l'aide médicale urgente, les entreprises d'assurance qui opèrent en Belgique et

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LA FRANCE LE CANADA

CONVENTION ENTRE LA FRANCE LE CANADA CONVENTION ENTRE LA FRANCE ET LE CANADA TENDANT A EVITER LES DOUBLES IMPOSITIONS ET A PREVENIR L'EVASION FISCALE EN MATIERE DE DROITS DE MUTATION PAR DECES signée à Paris le 16 mars 1951, approuvée par

Plus en détail

M. Mme Entreprise (sans objet dans le cas d un compte RER/FRR) Autre. Prénom Initiales Nom de famille. Ville Province Code postal

M. Mme Entreprise (sans objet dans le cas d un compte RER/FRR) Autre. Prénom Initiales Nom de famille. Ville Province Code postal DEMANDE D ADHÉSION Veuillez envoyer/télécopier cette formule à : RBC c/o Citigroup 2920 Matheson Blvd. East Mississauga ON L4W 5J4 TÉLÉC. : 1 866 877-9477 1. Renseignements sur le régime Numéro de compte

Plus en détail

B.O.I. N 2 DU 11 JANVIER 2011 [BOI 13L-13-10]

B.O.I. N 2 DU 11 JANVIER 2011 [BOI 13L-13-10] B.O.I. N 2 DU 11 JANVIER 2011 [BOI 13L-13-10] Références du document 13L-13-10 Date du document 11/01/11 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 13 L-13-10 N 2 DU 11 JANVIER 2011 INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2010 AVIS

Plus en détail

Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre planification successorale

Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre planification successorale Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre Le 3 novembre 2014 Si votre prévoit la création d une fiducie testamentaire, ou si vous êtes bénéficiaire d une fiducie ou exécuteur testamentaire,

Plus en détail

SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Potier de La Varde et Buk-Lament, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Potier de La Varde et Buk-Lament, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 5 décembre 2012 N de pourvoi: 11-24659 Non publié au bulletin Cassation partielle M. Charruault (président), président SCP Boré et Salve de Bruneton,

Plus en détail

Loi n 41-80 portant création et organisation d'un corps d'huissiers de justice (1).

Loi n 41-80 portant création et organisation d'un corps d'huissiers de justice (1). Dahir n 1-80-440 du 17 safar 1401 ( 25 décembre 1980 ) portant promulgation de la loi n 41-80 portant création et organisation d'un corps d'huissiers de justice (1). LOUANGE A DIEU SEUL! (Grand Sceau de

Plus en détail

AVENANT DE COÛT UNIFORME JACK HELPER & JILL HELPER

AVENANT DE COÛT UNIFORME JACK HELPER & JILL HELPER AVENANT DE COUVERTURE SUPPLÉMENTAIRE annexé à la police n o établi par la Transamerica Vie Canada Assuré au titre de l'avenant : JACK HELPER & JILL HELPER Date d'établissement de l'avenant : 01 octobre

Plus en détail

Requête aux fins d ouverture d une mesure de protection juridique (articles 425 et suivants du code civil)

Requête aux fins d ouverture d une mesure de protection juridique (articles 425 et suivants du code civil) Requête aux fins d ouverture d une mesure de protection juridique (articles 425 et suivants du code civil) présentée à par : Votre identité Monsieur ou Madame le Juge des Tutelles TRIBUNAL D INSTANCE 27

Plus en détail

INTERVENTION A LA FACULTE DE DROIT DE TOULON le 22 janvier 2010

INTERVENTION A LA FACULTE DE DROIT DE TOULON le 22 janvier 2010 INTERVENTION A LA FACULTE DE DROIT DE TOULON le 22 janvier 2010 La personne agée dépendante : assistance et protection judiciaire Intervention de Maître BODIKIAN Carole, notaire, membre de la Chambre Départementale

Plus en détail

TECHNICOLOR. Société Anonyme au capital de 26 989 002,80 Euros Siège social : 1-5, rue Jeanne d Arc, 92130 ISSY-LES-MOULINEAUX

TECHNICOLOR. Société Anonyme au capital de 26 989 002,80 Euros Siège social : 1-5, rue Jeanne d Arc, 92130 ISSY-LES-MOULINEAUX TECHNICOLOR Société Anonyme au capital de 26 989 002,80 Euros Siège social : 1-5, rue Jeanne d Arc, 92130 ISSY-LES-MOULINEAUX 333 773 174 RCS NANTERRE S T A T U T S (mis à jour au 27 janvier 2010) TECHNICOLOR

Plus en détail

SUCCESSIONS ET TESTAMENTS DES PRÊTRES. Obligation morale

SUCCESSIONS ET TESTAMENTS DES PRÊTRES. Obligation morale L1 TESTAMENTS Révisée : mai 2000 De l utilité d un testament - A quoi penser en le rédigeant? Références : guide administratif 1998 chapitre 1 SUCCESSIONS ET TESTAMENTS DES PRÊTRES TITRE I LES SUCCESSIONS

Plus en détail

CONVOCATIONS BOURSE DIRECT

CONVOCATIONS BOURSE DIRECT CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS BOURSE DIRECT Société anonyme à Directoire et Conseil de surveillance au capital de 13 988 845,75. Siège social : 253, boulevard Péreire 75017

Plus en détail

ENTREPRENDRE EN FAMILLE

ENTREPRENDRE EN FAMILLE ENTREPRENDRE EN FAMILLE Lorsqu une personne décide de créer ou de reprendre une entreprise, le futur chef d entreprise est confronté au financement de son projet, mais aussi, à la protection de ses biens

Plus en détail

1986, chapitre 134 LOI CONCERNANT LA COMPAGNIE MUTUELLE D'ASSURANCE-VIE DU QUÉBEC

1986, chapitre 134 LOI CONCERNANT LA COMPAGNIE MUTUELLE D'ASSURANCE-VIE DU QUÉBEC ASSEMBLÉE NATIONALE Trente-troisième Législature, première session 1986, chapitre 134 LOI CONCERNANT LA COMPAGNIE MUTUELLE D'ASSURANCE-VIE DU QUÉBEC Projet de loi 269 présenté par M. Jean-Pierre Belisle,

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA RÉPRESSION DES ABUS DE DROIT [DB 13L1534]

SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA RÉPRESSION DES ABUS DE DROIT [DB 13L1534] SOUS-SECTION 4 RAPPORT DU COMITÉ CONSULTATIF POUR LA Références du document 13L1534 Date du document 01/07/02 Madame R... a acquis de son frère, Monsieur T..., la moitié indivise de biens immobiliers recueillis

Plus en détail

PROCURATION. Bruxelles, Boulevard de la Woluwe, 58, immatriculée au Registre de Personnes Morales sous le numéro BE 0426 184 049 ;

PROCURATION. Bruxelles, Boulevard de la Woluwe, 58, immatriculée au Registre de Personnes Morales sous le numéro BE 0426 184 049 ; Le (La) soussigné(e) Personne morale: Dénomination sociale et forme juridique: PROCURATION Siège social: Valablement représentée par: Demeurant à: Personne physique: Nom: Prénom : Domicile: Numéro de téléphone

Plus en détail

Les successions et la fiscalité

Les successions et la fiscalité Ministère du Revenu du Québec www.revenu.gouv.qc.ca Les successions et la fiscalité Cette publication vous est fournie uniquement à titre d information. Les renseignements qu elle contient ne constituent

Plus en détail

Séance spéciale tenue ce vingt-sixième jour de novembre 2007 à 19h au lieu ordinaire des sessions et à laquelle prennent part :

Séance spéciale tenue ce vingt-sixième jour de novembre 2007 à 19h au lieu ordinaire des sessions et à laquelle prennent part : Province de Québec District d`arthabaska MRC de l`érable Ville de Princeville Séance spéciale tenue ce vingt-sixième jour de novembre 2007 à 19h au lieu ordinaire des sessions et à laquelle prennent part

Plus en détail

AVIS DE CONVOCATION. 1- Adjudication d une émission d obligations à la suite des demandes de soumissions publiques;

AVIS DE CONVOCATION. 1- Adjudication d une émission d obligations à la suite des demandes de soumissions publiques; CANADA PROVINCE DE QUEBEC DISTRICT DE CHARLEVOIX LA VILLE DE LA MALBAIE AVIS DE CONVOCATION À Mesdames et Messieurs les Conseillers(ères) Gilles Savard : 1505, Rang Sainte-Mathilde Est, La Malbaie, G5A

Plus en détail

Transactions notariées recueillis quotidiennement par JLR Recherche immobilière

Transactions notariées recueillis quotidiennement par JLR Recherche immobilière Transactions notariées recueillis quotidiennement par JLR Recherche immobilière A Abandon du droit de propriété: acte par lequel une personne renonce à son droit de propriété dans un bien. Adjudication

Plus en détail

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 IMMOBILISÉ AU FONDS DE REVENU VIAGER SUIVANT LE RÈGLEMENT EN APPLICATION DE LA LOI SUR LES

Plus en détail