S1 - Michael BOURAK - ACAMAYA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "S1 - Michael BOURAK - ACAMAYA"

Transcription

1 Performance pour les applications Notes & Domino S1 - Michael BOURAK - ACAMAYA

2 Introduction 45 minutes Critères d évaluation d une application - 7+ slides Je vais en sauter beaucoup, vous aurez donc de la lecture pour après ;-) Justesse Performance Maintenabilité La justesse est primordiale mais - Si l application répond le résultat correct en 1min! Si l application répond en 1/1ème de seconde mais que le code n est pas évolutif et que vous êtes le seul à pouvoir le comprendre que toute modification demande un refactoring important Optimiser une application, c est souvent trouver de bons compromis Ne pas oublier l aspect utilisateur - la performance «perçue»

3 Généralités Il faut Mesurer - - On ne peut, en général, pas prédire les performances d une application Il faut être capable de quantifier les progrès suite à une «optimisation» Il n y a pas que le temps d exécution à prendre en compte Mémoire utilisée CPU Charge réseau induite Il faut toujours comparer des résultats en environnement équivalent La performance est un critère à prendre en compte tout au long du développement et de la vie de l application Rien ne remplace une bonne conception et souvent rien ne permettra de rattraper une mauvaise conception! Domino n est pas la solution adaptée à tous les problèmes - Cette remarque est valable pour tous les serveurs d applications Domino peut être utilisé conjointement à un serveur J2EE, une base de données La «légende urbaine» sur la mauvaise performance des applications Domino

4 Facteurs de performance d une application Le Serveur - Serveur physique : CPU / RAM / Disk - Réseau - Configuration du serveur Domino L application elle-même - Toutes les recommandations sont très «application dependant» - Il faudra toujours tester : - Dans votre contexte applicatif Dans votre environnement On peut toujours tuner un serveur Domino, mais Dans la majorité des cas le facteur le plus influant sur les performances d une application est l application elle-même ;-) - Pourtant, en cas de problème, la tendance est de commencer par regarder le serveur, essayer de le tuner - Seul un serveur trés mal configuré ou avec un problème hardware peut causer des problèmes de performance - A moins qu il ne soit sous dimensionné depuis le début Ou que la volumétrie de l application / le nombre d utilisateurs aient augmenté significativement Une application non optimisée sera toujours peu performante même avec un serveur tuné Dimensionner un serveur sans connaitre un minimum de l application est souvent impossible

5 Un coup d œil sur le serveur Domino

6 Un bon début

7 Première analyse des performances d un serveur Domino Log.nsf - Evénements divers : recherche d erreurs, d incidents etc Informations sur les bases : tailles des bases, des vues etc Commandes Serveur - Show Task Show Server Show Stats Show dbs Notes.ini et Directory (names) du serveur - Paramètres spécifiques Planification de taches type compact (documents «program») Réseau - Commandes niveau O.S Notesconnect On aboutit à un premier bilan sur le serveur - On a vérifié qu il n y a rien d anormal Première approche applicative

8 Show Task T as k Des c ription Databas e Server P erform c ons ole c ommands Databas e Server Lis ten for c onnec t reques ts on T C P I P Databas e Server Load M onitor is idle Databas e Server Databas e Direc tory M anager C ac he Refres her is idle Databas e Server O rganization N ame C ac he Refres her is idle Databas e Server I dle tas k Databas e Server P erform Databas e C ac he maintenanc e Databas e Server I dle tas k... Databas e Server P latform Stats is idle SM T P Server I dle tas k LDA P Server I dle tas k LDA P Server I dle tas k SM T P Server I dle tas k A dmin P roc es s I dle LDA P Server Lis ten for c onnec t reques ts on T C P P ort:3 8 9 SM T P Server Lis ten for c onnec t reques ts on T C P P ort:2 5 A gent M anager E xec utive '2 ': I dle A gent M anager Replic ator E xec utive '1 ': I dle I dle SM T P Server C ontrol tas k LDA P Server Router C ontrol tas k I dle A dmin P roc es s I dle Sc hedule M anager I dle Direc tory I ndexer I ndexer I dle I dle A gent M anager I dle Direc tory I ndexer I ndexer I dle I dle Direc tory I ndexer I ndexer E vent M onitor I dle I dle I dle

9 Show Server Lotus Domino (r) Server (Release 6.5.4FP1 for UNIX) 7/12/25 9:44:58 AM Server name: XXXXX/OUOUOUOU/OOOOO - Serveur DOMINO de XXXXX Server directory: /notes/donnees Partition:.notes.donnees Elapsed time: 1:55:47 Transactions/minute: Last minute: 1581; Last hour: 56; Peak: 315 Peak # of sessions: 31 at 7/12/25 9:44:36 AM Transactions: Max. concurrent: Availability Index: 1 (state: AVAILABLE) Mail Tracking: Not Enabled Mail Journaling: Not Enabled Shared mail: Not Enabled Number of Mailboxes: 1 Pending mail: 3 Dead mail: 1 Waiting Tasks: Transactional Logging: Not Enabled Fault Recovery: Enabled Activity Logging: Not Enabled Server Controller: Not Enabled Diagnostic Directory: /var/log/notes/ibm_technical_data Console Logging: Not Enabled Console Log File: /var/log/notes/ibm_technical_data/console.log

10 Show dbs Database Name Refs Mod FDs LockWaits/AvgWait #Waiters MaxWaiters.../stats.nsf 1 Y 1.../mail/fmut.nsf 3 Y 1.../public/diffacoss.nsf5 Y 1.../public/capnats.nsf 3 Y /mail/pika.nsf 3 N 1.../mail/rr.nsf 3 N 1.../mail/reyj.nsf 3 Y 1.../mail/ur nsf 3 Y 1.../mail/edibdem.nsf 3 N 1.../mail/ur nsf 3 Y 1 NB : Certains indicateurs nécessitent le positionnement d une variable dans le notes.ini

11 Show stat Database.Database.BufferPool.Maximum.Megabytes = 256 Database.Database.BufferPool.MM.Reads = 1 Database.Database.BufferPool.MM.Writes = Database.Database.BufferPool.Peak.Megabytes = 255 Database.DbCache.CurrentEntries = 93 Database.DbCache.HighWaterMark = 566 Database.DbCache.Hits = 4311 Database.DbCache.InitialDbOpens = 5936 Database.DbCache.Lookups = 616 Database.DbCache.MaxEntries = 768 NET.TCPIP.Sessions.Limit = NET.TCPIP.Sessions.LimitMax = NET.TCPIP.Sessions.LimitMin = 1 NET.TCPIP.Sessions.Peak = 38 Platform.Memory.RAM.AvailMBytes = Platform.Memory.RAM.AvailMBytes.Avg = Platform.Memory.RAM.AvailMBytes.Min = Platform.Memory.RAM.AvailMBytes.Peak = Platform.Memory.RAM.PctUtil = 52 Platform.Memory.RAM.TotalMBytes = Server.Users.Peak = 32 Server.Users.Active15Min = 25 Server.Users.Active1Min = 67

12 Notes.ini AMGR_DISABL LOOKUP=1 CONSTRAINEDSHMSIZEMB=124 EXTMGR_ADDINS=libmailreleaser.so INET_AUTHENTICATE_WITH_SECONDARY=1 NSF_BUFFER_POOL_SIZE_MB=256 ROUTERDISABLEREADERSFIELD=1 ROUTERENABL BYDEST= SERVER_MAX_CONCURRENT_TRANS=2 UPDATERS=3 VIEW_REBUILD_DIR=/translog/dtf/

13 Coming in 8.5

14 Désactiver les options de log et debug! Il y a des tas de paramètres pour tracer, loguer, débuguer Log_update, log_replication, debug_... Mais attention Comparatif debugthreadlogging - HTTPD.cnf 6 # req / s debugthreadlogging on Note: C ette variable s e trouve dans le fic hier httpd.c nf debugthreadlogging off

15 Quelques recommandations «serveur» Lisez le redbook ;-) - Défragmentation des disques - A associer intelligemment avec l optimisation des bases(compact) Seulement si vous avez suffisamment d espace libre Toujours copier les bases Domino via Domino - pas de ftp, partage réseau etc.. Tips set config CLUSTER_ADMIN_ON=1 CL copy servera!!db1.nsf serverb!!db2.nsf Transaction Log sur un disque séparé - Vraiment séparé Sinon, les performance seront certainement dégradées Attention aux config RAID, aux SAN Il y a beaucoup de chose dont je n ai pas le temps de parler (clustering etc ) «Best practices for Implementing Lotus Domino in a Storage Area Network (SAN) Environment» Attention aux environnements virtualisés - Le monde virtuel est parfois loin du monde réel ;-)

16 Un coup d œil sur les applications Domino Recommandations générales Recommandations spécifiques pour les applications Web Recommandations spécifiques pour les applications Notes

17 Recommandations générales La conception de l application est le point crucial - Particulièrement en environnement Domino qui est moins «libre» que d autres - Il y a un certain nombre de questions à se poser avant de démarrer les développements Légomino? Volumétrie, nombres d utilisateurs, type de client (w eb / notes), sécurité etc. Vous aurez besoin d un serveur pour faire vos tests - Soit vous avez une architecture dev / recette / preprod / prod Soit local, mais il vous faut donc un minimum de connaissance d administration Toujours tester vos applications avec des jeux de données représentatifs Toujours spécifier en début de projet les populations visées - nombres d utilisateurs, nombre d utilisateurs simultanés Vos interlocuteurs fonctionnels peuvent comprendre les implications de leurs décisions sur les performances - Pour peu que vous leur expliquiez! Au moins, vous les aurez prévenu ;-)

18 Recommandations générales Les agents et le scripting ne sont pas la solution ultime - La plupart du temps, un traitement sera bien plus performant - Essayez de toujours penser de façon «progressive» Il faut prendre en compte et utiliser à votre profit les spécificités de Domino Si vous devez intervenir quand il y a déjà un problème de performance - Quelques points-clés Identifier les goulots d étranglement avant de se lancer dans une optimisation Réduire l influence des composants non concernés (par exemple, le réseau) Un changement à la fois - : «Introduction to performance tuning in Domino» - We know how to do that!

19 Au niveau Application (base) Domino Vérifier que votre application est au bon niveau d ODS Bien configurer les options des applications Domino Ne pas activer l enregistrement des activités utilisateur Evidemment, à ajuster en fonction de l application! Organisation des données : - Les améliorations de performances amenées par les versions successives de Domino sont souvent liées à l ODS - Compact c + notes.ini en 8 / 8.5 (CREATE_R8_DATABASE=1) - Archiver les données inutiles - Structurez vos applis pour éviter que les bases les plus accédées soient aussi celles où le plus de document sont créés Exemple : 1 base C atalogue produits et 1 base C ommandes, pas une seule base Tous les traitements ne sont pas obligatoirement à exécuter en temps réel - pensez aux agents planifiés

20 Au niveau Application Domino : 8 & 8.5

21 Au niveau Application Domino (suite)

22 @ & Performance

23 Utiliser intelligemment les options de cache class : cache ; server : database ; view ; key ; columnnumber ; keywords) - NoCache que si vraiment utile, penser à «ReCache» - Cache + fermeture/ouverture de la base NoCache en bcp plus efficace Faire les requêtes sur une colonne plutôt que sur un nom de champ class : cache ; server : database ; view ; key ; columnnumber ; keywords) - Si requête sur un numéro de colonne, la donnée est issue de l index, sinon Domino doit «ouvrir» le document Utiliser pour ne faire les calculs que quand nécessaire - Sinon vos requêtes s exécutent plusieurs fois - Y compris dans les formules de choix, même si ND6/7/8 ont fait un certain nombre d optimisations seuls Formule de choix de valeurs : ))

24 (suite) Rapatrier toutes les données en 1 et parser le résultat - plutôt que de faire Toujours faire sur des vues systèmes non susceptibles d être modifiées pour des raisons «graphiques» Penser à l option de vue «generate unique keys in index» et à la catégorisation - Permet de limiter la quantité de données renvoyée - C est le moteur d indexation de Domino qui fait le travail une fois à l indexation - au lieu que ce soit vous à chaque (avec par ex) Tirer partie des nouvelles @For - Permettent dans bien des cas de ne pas avoir recours à un agent WQO / WQS

25 LS & Performance

26 LotusScript Certaines recommandations sont possibles au niveau «core language» - List plutôt que Array - For Loops plutôt que Do Loop plutôt que While Wend For y=1 to 15 z=z+1 Next Do z=z+1 y=y+1 Loop While y<= 15 - Simplifier vos «branching» if (a=x and b=y) then if a=x then if b=y then - Toujours déclarer les variables Les opérations de conversion de type sont très c outeuses For I = 1 to 1/ Next vs Dim I as Integer For I = 1 to 1 Next Mais dans la majorité des cas, si il y a pb, il ne vient pas de là - cela ne veut pas dire qu il ne faut pas y faire attention ;-)

27 LotusScript (suite) Les objets Domino sont souvent gros et leur création prend du temps LotusScript gère des références vers les objets - Tant qu il existe une référence vers un objet, celui-ci reste en mémoire Recommandations concernant les objets Domino - Les créer seulement quand et au moment où vous en avez besoin - Supprimer les quand vous n en avez plus besoin (Delete) - Passez les aux différentes Sub(...) et Function(...) plutôt que de les recréer Sub Initialize Dim s as New NotesSession Set db = s.currentdatabase Set view = db.getview ( "(Keyw ords)" ) Call Sub1 ( view ) Call Sub2 ( view ) -Ou utiliser les déclarations globales -Pas la peine pour les objets Session, CurrentDatabase et «Source» (dans les évènements), ces objets étant créés automatiquement par Domino

28 LotusScript (suite) Utiliser des variables temporaires pour référencer les objets Domino plutôt que de les utiliser directement dans des boucles de traitement VarViews = db.views Forall v in VarViews print v.name End Forall Forall v in db.views print v.name End Forall Utiliser les méthodes d accès plutôt que la notation étendue - doc.getitemvalue(«title»)() plutôt que doc.title() - Idem doc.replaceitemvalue( ) Utiliser la bonne casse - Si un champ s appelle Title, getitemvalue(«title») est plus performant que getitemvalue(«title») Accéder aux éléments de structure via leur nom, en respectant la casse - Rechercher un élément de structure par son alias est moins performant - Rechercher avec la bonne casse est plus performant

29 LotusScript (suite) Chaines - LotusScript gère toutes les strings en UNICODE (UTF16) - Notes/Domino gère les strings en LMBCS - Conclusion Faire les manipulations de chaines toujours en LS Eviter les va-et-vient entre LS et objets Domino Méthodes d accès aux documents - Get*ByKey Souvent la méthode la plus rapide Rapide mais nécessite la création de l index de recherche qui n est pas toujours à jour Limite du nombre de résultats en R5 Attention, ne jamais utiliser de cutoff date, surtout si la base est grosse - FTSearch - dbsearch - Penser à View.AutoUpdate pour les Get*ByKey - ByUNID ou ByNoteID?

30 LotusScript (suite) Db.DelayUpdates = True - Save & Remove method View.AutoUpdate = False - Décale la mise à jour de l index de vue à la fin de l exécution (et pas à chaque modification de document) - A utiliser Lors de mise à jour en masse de documents Lors de parcours de vue avec suppression Méthodes au niveau de toute une collection plutôt qu une itération - RemoveAll, StampAll - StampAllMulti en 8.5 Librairies de script - Plus il y a de librairies de script déclarées, plus le chargement est long charger uniquement les librairies utiles et concevoir les librairies de façon à ce que chaque librairie n ai pas besoin de toutes les autres - Plus la librairie est grosse, plus son chargement est long - Appendix B-2 : Dynamic Script Library Loading du redbook Domino Performance Considerations

31 Comment en savoir plus sur les performances d un script Agent Profiler - Depuis la R7 - Permet d évaluer les performances des agents et des webservices, en LS ou Java - Même si vous êtes en version inférieure, rien ne vous empêche de monter un serveur de test pour «profiler» vos agents

32 Comment en savoir plus sur les performances d un script GetThreadInfo - Retourne des informations sur l unité d exécution courante - Exmple : (Getthreadinfo(6)-StartTic) / Getthreadinfo(7) - Il existe aussi LSI_Info mais à ne pas utiliser! Function Value LSI_THREAD_LINE () C urrent line number LSI_THREAD_PROC (1) Name of current procedure LSI_THREAD_MODULE (2) Name of current module LSI_THREAD_VERSION (3) LotusScript version number LSI_THREAD_LANGUAGE (4) (Human) language setting LSI_THREAD_C OUNTRY (5) C ountry or region setting LSI_THREAD_TIC KS (6) Get current clock ticks LSI_THREAD_TIC KS_PER_SEC (7) Get clock ticks per second LSI_THREAD_PROC ESS_ID (8) Get current process ID LSI_THREAD_TASK_ID (9) Get current task ID LSI_THREAD_C ALLPROC (1) Get the name of the calling procedure LSI_THREAD_C ALLMODULE (11) Get the name of the calling module

33 Et si on faisait un p tit peu de Java?

34 Recycle me baby! Nécessaire car le GC Java ne sait pas réclamer la mémoire utilisée par les objets «non java» - Toutes les ressources sont récupérées a la fin de l exécution d un agent ou de l application - La méthode recycle ne corrige pas de fuite mémoire à proprement parler - C est plus un GC qui agit pendant l exécution - Très utile pour les servlets ou programme «hors domino» Recycle a plus d influence sur la stabilité de l application que sur sa vitesse d exécution Il faut recycler si possible, tous les «gros/nombreux» objets que l on crée - Les meilleurs candidats au recycle sont les parcours de collections de documents Document doc, doctemp; doc = view.getfirstdocument(); w hile (doc!= null) { // Le code ici... doctemp = view.getnextdocument(doc); doc.recycle(); doc = doctemp; } - Dans les agents (et uniquement dans les agents), les objets suivants ne peuvent pas être «recyclés» CurrentDatabase, CurrentAgent, AgentContext Car ils sont créés par Domino

35 Give me more! Où stocker ses librairies Java? Comparatif Librairies Java 8 7 # req / s Librairies Java "dans" l'agent Jar dans l'agent Jar dans le JavaUserClasses DIIOP - Se connecter depuis un programme Java «distant» - Utilisation d un pool de connexion (ex : Apache Commons Pool) Servlets - Domino possède un moteur de servlet mais aussi un «Websphere entitlement» - Bientôt peut-être que

36 Parlons un peu de vue

37 Vues Limiter le nombre de vues dans vos applications - Chaque vue demande des ressources pour son indexation - Si votre appli possède plus de 5 vues - Moyen simple d analyse : log.nsf Taille des vues, utilisation Formule de sélection la plus simple possible - Elle est évaluée pour chaque document de la base Même remarque pour les formules de colonnes - Dans certains cas, il vaut mieux stocker dans chaque document le résultat d une formule complexe plutôt que de mettre cette formule dans une vue - Bien sûr, cela implique de gérer les mises à jour Attention aux catégorisations, aux tris, au «re-sort» - Chaque tri supplémentaire augmente la taille d une vue Et donc les ressources nécessaires pour mettre à jour d index Autant de ressources qui ne seront pas disponibles pour répondre aux autres requêtes - Chaque option compte, la pire étant re-sort - Nouveau en 8 : «defer index creation» pour les «re-sort» - Penser aux propriétés permettant de contrôler la fréquence de ré-indexation - Note: les index de vue n ont rien a voir avec l index FT (recherche)

38 Vues (suite) Attention aux champs lecteurs - Et à l option «do not show empty categories» Séparer les vues systèmes des vues destinées aux utilisateurs Penser pour réduire le nombre de vues - Proche de l option «show single category» - Mais nécessite un peu de travail (nettoyage des filtres avant et après) Supprimer les vues qui ne servent plus - Cela nécessite de savoir si une vue est encore utile ou non (par ex en regardant la log.nsf) Ne «jamais» utiliser des critères dynamiques dans les formules de sélection : ne marche @Modified = impact sur les performances (réindex à chaque ouverture) - = ne marche pas (sauf le premier jour ou sauf si on modifie tous les documents tous les jours) - Si vous avez besoin de ce type de vues Vues privées, si possible desktop 1 Dossier privé et y mettre les documents NSFDB2 later today ;-)

39 Vues (suite) Lors du parcours d une vue en LS, utiliser les données des vues plutôt qu ouvrir chaque document - NotesViewEntryCollection & ColumnValues plutôt que NotesDocumentCollection et NotesDocument - Si pas possible, préférer GetNextDocument à GetNthDocument (pas toujours vrai, mais au pire quasi-équivalent) set doc = collection.getfirstdocument while not doc is nothing Set doc = collection.getnextdocument(doc) wend for x = 1 to collection.count set doc = collection.getnthdocument(x) next x Notes.ini: log_update = 1 pour suivre les mises à jour d index de vues Essayer de rendre les vues le plus «étanches» possibles les unes des autres Ne pas masquer les vues pour Notes, même si elles ne sont que pour les clients web Notes.ini : ViewRebuildDir = path - La mise à jour d un document doit entrainer le moins de ré-indexation possible - Sinon elles sont hors de portée de la tache d indexation - A faire pointer vers un disque rapide pour optimiser l indexation

40 Formulaires La performance d un formulaire est principalement liée aux calculs des champs qui le composent, mais pas uniquement Limiter le nombre de champs dans un formulaire - Après qq centaines de champs, même simples, les performances se dégradent - Ces champs se retrouvent aussi dans les documents créés avec ce formulaire et cela impacte les perfs - Penser a supprimer les champs temporaires Agent plannifié, SavenDisk = false) Attention aux champs Lecteurs Formules de masquage - Très utiles, mais à ne mettre en œuvre que si le niveau de sécurité exigé par l application le demande - Pas de champ lecteur vide, ou avec un rôle que tout le monde a, ou avec * - Les champs de type auteur ont bcp moins d influence sur les performances - Limiter leur nombre, simplifier les formules - Si la même formule est répétée n fois, passer par un champ temporaire - Penser aux solutions alternatives: sous-masques calculés, masquage de sections complètes ) Autres - Tableaux très complexes, images importées - Options de refresh, évènements LS dans tout les sens remettant à jour le document (Performance perçue)

41 Formulaires (suite) Evaluer les formules une seule fois si elles sont répétées dans le formulaire Limiter l utilisation des champs partagés, les sous-masques et surtout les imbrications de ressources partagées - Exemple : passer par un champ temporaire, Computed For Display - Un sous-masque dans un sous-masque dans. Limiter l utilisation des «Form Formula» Attention à l option «Automatically Refresh Fields» AutoReload = False (dans les vues) - Désynchronise le NotesUIDocument et son NotesDocument correspondant en back-end - Utiliser la méthode Reload pour rafraichir le uidoc M odific ations made to non-ric h-text items on the bac k- end doc ument ac c es s ed through the Doc ument property appear on the c urrent doc ument immediately; A utoreload is unnec es s ary. M odific ations made to non-ric h-text items on the c orres ponding bac k-end doc ument ac c es s ed from the front-end doc ument but not through the Doc ument property (for example, if you us e GetDoc umentbyu N I D) do not appear immediately unles s A utoreload is T rue. T o make the modific ations appear when A utoreload is Fals e, c all the Reload method or c los e the doc ument and reopen it. M odific ations made to ric h-text items on the bac k-end doc ument do not appear on the c urrent doc ument until it is c los ed and reopened.

42 Documents «Profile» Documents de structure, stockés en mémoire pendant leur utilisation - N apparaissent pas dans les vues Soit globaux, soit par «utilisateur» Excellente performance en lecture - Parfait pour stocker la configuration d une application, des listes de valeurs ) beaucoup plus performant que etc Principe de base : «one write, many read» - Si vous tentez d échapper à ce principe, vous risquez de rencontrer des pb liés au cache - Mais il y a des moyens de rafraichir le cache d une application Sortir de la base par exemple (c est le cas dans un agent planifié) Plus compliqué à gérer dans le cadre des applications web

43 Performance des applications Web Domino

44 Comment évaluer les performances d une application Web Simulation de charge - Outils simples MS W eb Application Stress Tool Pratique pour tester une url précise ou un scénario simple OpenSTA : free - Plus complets Permet de définir des scénarii complexes, de gérer des pools d utilisateurs, d injecter des données pour les formulaires, de faire du reporting etc IBM Rational Performance Tester Mercury Load Runner - A coupler avec les outils de suivi de performances de l OS Domlog.nsf - Temps serveur pour traiter chaque requête - Souvenez-vous, jamais en production ;-) Performance «coté client» - IBM Page detailler - Penser à bien vider le cache du navigateur avant un test

45 IBM Page Detailler & MS Web Application Stress Tool

46 Généralités Ne pas utiliser la Domlog - Uniquement pour du test ou site à très faible charge, activer l agent de purge - Préférer les logs au format texte : Analysable par les outils standards du marché Activer les filtres pour le pas tout loguer (images/gif, images/jpeg etc ) Autoriser les agents web concurrents - Ce n est pas le cas par défaut Pas de Cache pour pour les applis web attention! WebQueryOpen / WebQuerySave souvent les «performance killers» - A utiliser SI nécessaire - s exécutent dans les évènements «WebQuery», on peut y faire des choses sans déclencher d agent

47 Généralités (suite) Attention à «Generate HTML for all fields» Utiliser des redirections internes quand cela est possible - [/base.nsf/mapage?openpage] [[/base.nsf/mapage?openpage]] (la ressource cible doit être sur le serveur plutôt ([WebUsers]) Passthru plutôt que [< >] ou HTML Style.. Domino HTML directory Alternative HTTP Stack, ICM Configuration du serveur Domino Toutes les remarques «web» pures : - SSL seulement si vraiment nécessaire - Pas de DNSLookup - tailles des images, css, js etc.. - Gzip

48 Quelques mauvais exemples No!

49 Exemple de configuration pour GZIP

50 Tirer partie des spécificités du client web Javascript - Permet de déléguer certains traitements et certains rendus au browser - AJAX Ressource caching - Javascript libraries, CSS, images Comment contrôler le cache des browsers? - Domino en fait une partie Last_Modified, Expires etc Etags Expires / Pragma / Cache-control Cache Max-Age - Web Site rules - Attention aux proxy (cache-control: private) Comment valider vos développements vis-à-vis du cache? - IBM Page detailer et un sniffer de Header HTTP (IE live http headers) - Domlog (pour le développement uniquement) - Attention à firebug, aux options des navigateurs, aux différences de navigateurs

51 Exemple de règle pour l ajout de header HTTP

52 Domino Command Cache Cache de pages côté serveur Présent depuis Domino 4.6x Certainement une des fonctionnalités les moins exploitées par les développeurs - et pourtant

53

54

55 Domino Command Cache (suite) Cache de pages coté serveur Uniquement pour les accès en mode Anonyme Nécessite de configurer le site pour ne pas prendre en compte les spécificités régionales du client Basé sur les URL - Le HTML généré est caché par le serveur Domino - Une entrée de cache par URL (l url est une clé de cache) - Certaines URL Domino seulement Ex :?ReadForm ok, OpenForm= ko uniquement avec des arguments Domino valides (&Count=12 ok &Count=Test Tout ajout d argument «non Domino» rend le résultat non cachable - Utile aussi pour des fichiers CSS, des lib JS stockées dans des pages Par défaut, le command cache est inactif ko) - $CacheValid : nombre, temps en seconde de validité du cache - $CacheOptions : «1» ou - Used to be notes.ini DominoAnalyzeFormulas=1, DominoTraceCmdCache=1 no more Show Stat Domino

56 Domino, HTTP, AJAX

57 Domino & HTTP HTTP Home page - Redirection interne / externe HTTP Thread settings - Le «trop» est l ennemi du bien HTTP queuing methods - HTTPQueueMethod dans le notes.ini : default: round robin distribution 1 : thread avec la queue la moins longue 2 : «à la R5» : w orker thread pulls from queue must disable http Scope = Serveur

58 Domino & HTTP (suite) HTTP 1. vs HTTP Toujours demander explicitement la fermeture d une connexion HTTP quand on s adresse à Domino depuis une autre application - Exemple de cas : «proxy» applicatif pour contourner les restrictions de sécurité JS en AJAX - Exemple avec les librairies Java standard try { HttpURLConnection uc = null; uc.setrequestproperty("connection","close"); } Catch ( ) { uc.disconnect(); uc = null; }

59 Web 2., mais AJAX is cool Mais attention - Au Nombre de requêtes HTTP par page Limitation coté serveur Limitation coté client JSON plutôt que XML Yahoo «best practices guide»

60 Performance des applications Client Notes

61 Notes Client performance Plus proche d un mode «client serveur» qu avec un client web Une beaucoup plus grande partie de l application s exécute sur le poste client - Même si l application est sur le serveur - Opposé d une application web où tout s exécute sur le serveur Chaque requête vers des objets ou des données Domino Lotuscript etc.) peut générer un trafic réseau non négligeable - Souvent ce trafic réseau tire les performances des applications Notes vers le bas - Penser à activer la compression réseau sur le client et le serveur mais ce n est pas la solution ultime!

62 Notes Client performance (suite) Notes.ini - CLIENT_CLOCK=1 - CONSOLE_LOG_ENABLED=1 - Debug_Outfile=C:\client.txt Résultat sous la forme - (Counter-Time [Thread]) RPC: Time Taken [Bytes Sent + Bytes Received = Total] Exemple de résultat (21-98 (22-98 (23-98 (24-98 (25-98 [251]) [252]) [253]) [254]) [255]) OPEN_DB(CN=UR83-SECUNOTS1/OU=UR83/O=REC!!names.nsf): ms. [134+29=424] FINDDESIGN_NOTES: ms. [44+16=6] OPEN_NOTE(REPC1256DCC:45CCFE-NT2A,341): ms. [ =3276] OPEN_COLLECTION(REPC1256DCC:45CCFE-NT2A,,): ms. [42+34=76] FIND_BY_KEY: ms. [52+34=86]

63 Notes Client performance (suite) Exemple Client XXXXX (21-1 [26]) OPEN_DB(UR83-SECUNOTS1!!protect\wwatt.nsf): (Connect to UR83-S.../UR83/REC: ms) (211-1 [261]) CLOSE_DB(REPC1256EC5:56158): ms. [14+=14] (212-1 [262]) OPEN_DB(CN=UR83-SECUNOTS1/OU=UR83/O=REC!!protect\wwatt.nsf): 31 ms. [134+29=424] (213-1 [263]) SEARCH: 5469 ms. [ = ] ( [264]) OPEN_NOTE(REPC1256EC5:56158-NTB9EFA,742): ms. [48+735=7398] ( [265]) CLOSE_DB(REPC1256EC5:56158): ms. [14+=14]

Utilisation de MailCleaner avec Lotus Notes. Solution d extraction et d expédition des informations pertinentes pour traitement par MailCleaner.

Utilisation de MailCleaner avec Lotus Notes. Solution d extraction et d expédition des informations pertinentes pour traitement par MailCleaner. Utilisation de MailCleaner avec Lotus Notes Solution d extraction et d expédition des informations pertinentes pour traitement par MailCleaner.net Marc Croteau NetExpert SA Nov. 2004 Table des matières

Plus en détail

LOT03P6 - Domino 8.5 : XPages dans Domino Designer 8.5 - Partie 6

LOT03P6 - Domino 8.5 : XPages dans Domino Designer 8.5 - Partie 6 LOT03P6 - Domino 8.5 : XPages dans Domino Designer 8.5 - Partie 6 Objectifs du développement en 8.5 Fournir un outil de développement moderne Faire pour les développeurs ce que Notes 8 a fait pour l'utilisateur

Plus en détail

Symphony. Optimisation. Version Nom Date Action 1.0 Adrien CAMBON 08/08/2014 Création 1.1 Adrien CAMBON 02/09/2015 Ajout partie serveur Web

Symphony. Optimisation. Version Nom Date Action 1.0 Adrien CAMBON 08/08/2014 Création 1.1 Adrien CAMBON 02/09/2015 Ajout partie serveur Web Symphony Optimisation Version Nom Date Action 1.0 Adrien CAMBON 08/08/2014 Création 1.1 Adrien CAMBON 02/09/2015 Ajout partie serveur Web 1 / 19 TABLE DES MATIERES 1. Introduction... 3 1.1. But du document...

Plus en détail

Session 29 Performance des applications Domino. Présentation de Jérôme Deniau pour [In://ForM]

Session 29 Performance des applications Domino. Présentation de Jérôme Deniau pour [In://ForM] Session 29 Performance des applications Domino Présentation de Jérôme Deniau pour [In://ForM] Les incontournables de tout développement Lotus-Notes La volumétrie Qui fait quoi? Les champs à afficher dans

Plus en détail

Guide de démarrage rapide de WinReporter

Guide de démarrage rapide de WinReporter Guide de démarrage rapide de WinReporter Pour plus d information à propos de WinReporter, vous pouvez contacter IS Decisions à : Tél : +33 (0)5.59.41.42.20 (Heure française : GMT +1) Fax : +33 (0)5.59.41.42.21

Plus en détail

D un point de vue système, ajuster la mémoire est l une des principales méthodes pour augmenter ou réduire les performances d un processus.

D un point de vue système, ajuster la mémoire est l une des principales méthodes pour augmenter ou réduire les performances d un processus. GESTION DE LA MEMOIRE SOUS UNIX La mémoire est une ressource critique car elle conditionne les temps de traitements. Différentes options SAS sont disponibles pour utiliser au mieux la mémoire de la machine.

Plus en détail

RELEASE NOTES. Les nouveautés Desktop Manager 2.8

RELEASE NOTES. Les nouveautés Desktop Manager 2.8 RELEASE NOTES Les nouveautés Desktop Manager 2.8 Décembre 2013 Réf : FR-DTM-R28-RN-V1.00 Contenu Introduction...3 Synthèse des nouveautés...3 Interface administrateur revisitée...4 Intégration d un moteur

Plus en détail

Dossier Technique. Détail des modifications apportées à GRR. Détail des modifications apportées à GRR Le 17/07/2008. Page 1/10

Dossier Technique. Détail des modifications apportées à GRR. Détail des modifications apportées à GRR Le 17/07/2008. Page 1/10 Dossier Technique Page 1/10 Sommaire : 1. REPONSE TECHNIQUE A LA DEMANDE 3 1.1. Prise en compte de la dernière version de phpcas 3 1.2. Gestion de la connexion à GRR 3 1.2.1. Récupération des attributs

Plus en détail

Chapitre 1 Windows Server 2008 11

Chapitre 1 Windows Server 2008 11 Chapitre 1 Windows Server 2008 11 1.1. Les fondations du système... 15 1.2. La virtualisation... 16 1.3. La sécurité... 18 1.4. Le Web... 20 1.5. Fonctionnalité disponible dans Windows Server 2008... 21

Plus en détail

Performance, rendement Vs Evolutivité

Performance, rendement Vs Evolutivité La Communauté Drupal 1000 cerveaux sont bien plus puissants qu un seul Les fonctionnalités que nous cherchons existent déjà! Ne réinventons pas la roue! Il ya des développeurs Drupal qui sont des génies!

Plus en détail

Architecture Orientée Service, JSON et API REST

Architecture Orientée Service, JSON et API REST UPMC 3 février 2015 Précedemment, en LI328 Architecture générale du projet Programmation serveur Servlet/TOMCAT Aujourd hui Quelques mots sur les SOA API - REST Le format JSON API - REST et Servlet API

Plus en détail

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Oussama ELKACHOINDI Wajdi MEHENNI RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Sommaire I. Préliminaire : Notice d exécution et mode opératoire...4 II. Architecture globale de l application...5

Plus en détail

- - - Version 1.0 - - - Documentation

- - - Version 1.0 - - - Documentation - - - Version 1.0 - - - Documentation Frédéric BOLLON 21 septembre 2008 Table des matières 1 Introduction 2 2 Pré-requis 3 3 Installation 4 4 Utilisation 6 4.1 Précisions importantes......................

Plus en détail

Recherche Indexée. Indexation automatique

Recherche Indexée. Indexation automatique Recherche Indexée Indexation automatique SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 1 L EXTENSION INDEXED_SEARCH... 3 1.1 INSTALLATION... 3 1.2 CONFIGURATION A L INSTALLATION... 3 1.3 CONFIGURATION DU TEMPLATE PRINCIPAL...

Plus en détail

CREER UNE BASE DE DONNEES ACCESS AVEC DAO (étape par étape)

CREER UNE BASE DE DONNEES ACCESS AVEC DAO (étape par étape) CREER UNE BASE DE DONNEES ACCESS AVEC DAO (étape par étape) NIVEAU : PREMIERE RENCONTRE AVEC VB INITIES/EXPERIMENTES Pré requis pour comprendre ce tutorial : - Connaître les principales commandes de VB

Plus en détail

Mise en oeuvre TSM 6.1

Mise en oeuvre TSM 6.1 Mise en oeuvre TSM 6.1 «Bonnes pratiques» pour la base de données TSM DB2 Powered by Qui sommes nous? Des spécialistes dans le domaine de la sauvegarde et de la protection des données 10 ans d expertise

Plus en détail

Manuel d intégration du service AByster

Manuel d intégration du service AByster Manuel d intégration du service AByster PHP API Version 1.0 11 février 2013 www.abyster.com 1 Table des matières 01. Objet... 3 02. Définitions... 3 03. Introduction... 4 04. Le Core... 5 04.1 Organisation

Plus en détail

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué Bertrand LE GAL, Serge BOUTER et Clément VUCHENER Filière électronique 2 eme année - Année universitaire 2011-2012 1 Introduction 1.1 Objectif du projet L objectif

Plus en détail

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web PHP & Bases de données La quantité de données utilisée par certains sites web nécessite l'utilisation d'une base de données Il faut donc disposer d'un SGBD (mysql, postgresql, oracle, ) installé sur un

Plus en détail

Utilisation de JAVA coté Application serveur couplé avec Oracle Forms Hafed Benteftifa www.degenio.com Novembre 2008

Utilisation de JAVA coté Application serveur couplé avec Oracle Forms Hafed Benteftifa www.degenio.com Novembre 2008 Introduction Utilisation de JAVA coté Application serveur couplé avec Oracle Forms Hafed Benteftifa www.degenio.com Novembre 2008 Forms 10g permet l utilisation du JAVA côté client et côté application

Plus en détail

Symphony. I. Base de données Oracle XE 11g : défaire le dimensionnement de la bdd... 40

Symphony. I. Base de données Oracle XE 11g : défaire le dimensionnement de la bdd... 40 Symphony Procédures d installation de Symphony avec la BDD Oracle en local et configuration de la BDD avec l application SQL Developer (BDD installée manuellement) 1. Avant installation... 2 2. Les manuels

Plus en détail

web / Éco-conception les 100 bonnes pratiques Doper son site et réduire son empreinte écologique

web / Éco-conception les 100 bonnes pratiques Doper son site et réduire son empreinte écologique Éco-conception web / Doper son site et réduire son empreinte écologique les 100 bonnes pratiques Frédéric Bordage Avec la contribution de Stéphane Bordage, Jérémy Chatard et Olivier Philippot Groupe Eyrolles,

Plus en détail

Gestion complète des performances

Gestion complète des performances Gestion complète des performances Rétrocompatibilité Windows XP et Windows Vista 2013 Réglez et optimisez les performances de votre ordinateur à l aide d une application puissante et rapide. Téléchargement

Plus en détail

LE LOCKDOWN OU COMMENT RESTREINDRE L'ACCES A CERTAINES

LE LOCKDOWN OU COMMENT RESTREINDRE L'ACCES A CERTAINES LE LOCKDOWN OU COMMENT RESTREINDRE L'ACCES A CERTAINES RESSOURCES Apparu avec SAS 9.4 M1, le LOCKDOWN a pour objectif de permettre aux administrateurs de restreindre l accès à certaines ressources. «To

Plus en détail

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration bases de données

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration bases de données ////////////////////// Administration bases de données / INTRODUCTION Système d informations Un système d'information (SI) est un ensemble organisé de ressources (matériels, logiciels, personnel, données

Plus en détail

Supervision et infrastructure - Accès aux applications JAVA. Document FAQ. Page: 1 / 9 Dernière mise à jour: 15/04/12 16:14

Supervision et infrastructure - Accès aux applications JAVA. Document FAQ. Page: 1 / 9 Dernière mise à jour: 15/04/12 16:14 Document FAQ Supervision et infrastructure - Accès aux EXP Page: 1 / 9 Table des matières Introduction... 3 Démarrage de la console JMX...4 I.Généralités... 4 II.WebLogic... 5 III.WebSphere... 6 IV.JBoss...

Plus en détail

26 Centre de Sécurité et de

26 Centre de Sécurité et de 26 Centre de Sécurité et de Maintenance La fenêtre du Centre de sécurité et de maintenance (CSM) rassemble tous les outils nécessaires au contrôle, à l analyse, à la maintenance, à la sauvegarde et au

Plus en détail

http://manageengine.adventnet.com/products/opmanager/download.html?free

http://manageengine.adventnet.com/products/opmanager/download.html?free Introduction Opmanager est un outil de supervision des équipements réseau. Il supporte SNMP, WMI et des scripts ssh ou Telnet pour récupérer des informations sur les machines. Toutefois les machines doivent

Plus en détail

Exploiter les statistiques d utilisation de SQL Server 2008 R2 Reporting Services

Exploiter les statistiques d utilisation de SQL Server 2008 R2 Reporting Services Exploiter les statistiques d utilisation de SQL Server 2008 R2 Reporting Services Nous verrons dans cet article comment exploiter simplement les données de Log de SQL Server 2008 R2 Reporting Services

Plus en détail

Accès au serveur SQL. Où ranger les accès au serveur SQL?

Accès au serveur SQL. Où ranger les accès au serveur SQL? 150 requête SQL, cela aura un impact sur un nombre limité de lignes et non plus sur l ensemble des données. MySQL propose une clause originale en SQL : LIMIT. Cette clause est disponible avec les différentes

Plus en détail

4D Business Kit 2.1 et la solution de paiement Sogenactif de la Société Générale

4D Business Kit 2.1 et la solution de paiement Sogenactif de la Société Générale 4D Business Kit 2.1 et la solution de paiement Sogenactif de la Société Générale Contact : http://www.sogenactif.fr Voici l ensemble des fichiers fournis avec 4D Business Kit qui sont concernés par la

Plus en détail

Extension SSO Java. Cette note technique décrit la configuration et la mise en œuvre du filtre de custom SSO Java.

Extension SSO Java. Cette note technique décrit la configuration et la mise en œuvre du filtre de custom SSO Java. Note technique W4 Engine Extension SSO Java Cette note technique décrit la configuration et la mise en œuvre du filtre de custom SSO Java. 1 Présentation 3 2 Custom SSO Java 4 3 Bilan 10 Sommaire Référence

Plus en détail

Remote Control Library Librairie Remote Control

Remote Control Library Librairie Remote Control Remote Control Library Librairie Remote Control Installation File, Fichier : REMOTEVPU.EXE After installation Après installation In the toolbox : Dans la boite à outils : Files Added, Files Ajoutés : C:\API32\Modules\

Plus en détail

Programmation Web. Madalina Croitoru IUT Montpellier

Programmation Web. Madalina Croitoru IUT Montpellier Programmation Web Madalina Croitoru IUT Montpellier Organisation du cours 4 semaines 4 ½ h / semaine: 2heures cours 3 ½ heures TP Notation: continue interrogation cours + rendu à la fin de chaque séance

Plus en détail

Tunnel SSH. 1) Serveur Web et tunnel SSH, console d administration. 2) Toujours utiliser l option tunnel SSH

Tunnel SSH. 1) Serveur Web et tunnel SSH, console d administration. 2) Toujours utiliser l option tunnel SSH Tunnel SSH 1) Serveur Web et tunnel SSH, console d administration Une console de gestion est disponible dans l outil d administration Cette console de gestion vous permet de configurer les services de

Plus en détail

VAMT 2.0. Activation de Windows 7 en collège

VAMT 2.0. Activation de Windows 7 en collège VAMT 2.0 Activation de Windows 7 en collège Rédacteurs : Jean-Laurent BOLLINGER Stéphan CAMMARATA Objet : Document décrivant la procédure d activation de Windows 7 avec VAMT 2.0 dans les collèges de l

Plus en détail

Migration de la base de données et récupération après un crash

Migration de la base de données et récupération après un crash Migration de la base de données et récupération après un crash MDaemon est une marque déposée de Alt-N Technologies. Archive Server for MDaemon est développé par la société Achab. Page 1/12 Sommaire Différents

Plus en détail

TD2-1 : Application client-serveur V2.3.0

TD2-1 : Application client-serveur V2.3.0 TD2-1 : Application client-serveur V2.3.0 Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution Pas d'utilisation Commerciale Partage à l'identique 3.0 non transposé.

Plus en détail

La maintenance logicielle de son ordinateur : Explications (mise à jour le 05/07/2011)

La maintenance logicielle de son ordinateur : Explications (mise à jour le 05/07/2011) La maintenance logicielle de son ordinateur : Explications (mise à jour le 05/07/2011) A/ Maintenance de base avec les outils windows I) Nettoyage du disque : Dans le poste de travail, sur le lecteur «Disque

Plus en détail

Principales failles de sécurité des applications Web Principes, parades et bonnes pratiques de développement

Principales failles de sécurité des applications Web Principes, parades et bonnes pratiques de développement Guillaume HARRY l Contenu sous licence Creative Commons CC-BY-NC-ND Principales failles de sécurité des applications Web Principes, parades et bonnes pratiques de développement P. 2 1. Introduction 2.

Plus en détail

SAUVEGARDE ET RESTAURATION DES METADONNEES AVEC SAS 9.3

SAUVEGARDE ET RESTAURATION DES METADONNEES AVEC SAS 9.3 SAUVEGARDE ET RESTAURATION DES METADONNEES AVEC SAS 9.3 SAS 9.3 est disponible depuis le 12 Juillet 2011. Cette nouvelle version s accompagne de son lot de nouveautés notamment au niveau du serveur de

Plus en détail

9 - Installation RDS sur 2008R2 SOMMAIRE. Chapitre 1 Mise en place RDS sous Windows 2008 R2 2

9 - Installation RDS sur 2008R2 SOMMAIRE. Chapitre 1 Mise en place RDS sous Windows 2008 R2 2 Page 1 sur 111 SOMMAIRE Chapitre 1 Mise en place RDS sous Windows 2008 R2 2 1.1 Présentation de la maquette 2 1.2 Récupération des licences 4 1.3 Installation sur le serveur FRBAR-TSE01 8 1.4 Activation

Plus en détail

Mise en place d un reverse proxy

Mise en place d un reverse proxy Mise en place d un reverse proxy Certaines adresses IP ont été effacées dans ce document pour des raisons évidentes de sécurité. 1 Table des matières Utilisation des noms DNS pour atteindre les applications

Plus en détail

Outline. Traces sur le client. Cookies. Traces sur le client. Emmanuel Benoist. Chargé de cours Université de Lausanne.

Outline. Traces sur le client. Cookies. Traces sur le client. Emmanuel Benoist. Chargé de cours Université de Lausanne. Traces sur le client Emmanuel Benoist Chargé de cours Université de Lausanne Traces sur le client 1 Cookies 2 Lors d une saisie, il faut prouver quel ordinateur a fait quoi? L adresse IP seule n est pas

Plus en détail

LSI2 Programmation Web TP n 3 du 10 décembre 2007

LSI2 Programmation Web TP n 3 du 10 décembre 2007 Page 1 sur 9 LSI2 Programmation Web TP n 3 du 10 décembre 2007 Premiers éléments de corrigé du TP n 2 Première page Web 1/ Créer une première page Web qui affiche un message de bienvenue avec la date et

Plus en détail

Le SupportPack MO71. Présentation. Préalables. Installation

Le SupportPack MO71. Présentation. Préalables. Installation Présentation Ce document présente les étapes d installation et de paramétrage du Support Pack IBM «MO71», ainsi que quelques manipulations de base. Le MO71 permet de configurer et gérer facilement un réseau

Plus en détail

PHP /MySQL Interface d'accès aux BDDs PDO. Youssef CHAHIR

PHP /MySQL Interface d'accès aux BDDs PDO. Youssef CHAHIR PHP /MySQL Interface d'accès aux BDDs PDO Youssef CHAHIR 1 PLAN Architecture Interface phpmyadmin Créer une interface PHP/MySQL : Établir une connexion Exécuter une requête Gérer les erreurs Exploiter

Plus en détail

Mise en œuvre des serveurs d application

Mise en œuvre des serveurs d application Nancy-Université Mise en œuvre des serveurs d application UE 203d Master 1 IST-IE Printemps 2008 Master 1 IST-IE : Mise en œuvre des serveurs d application 1/54 Ces transparents, ainsi que les énoncés

Plus en détail

Janvier 2005. Entretien de l ordinateur

Janvier 2005. Entretien de l ordinateur Janvier 2005 Entretien de l ordinateur Sommaire : Entretien de l ordinateur Suppression de fichiers inutiles Vérification des erreurs Défragmentation Sauvegarde des données N.B. : Cette aide a été réalisée

Plus en détail

Utilisation de ports différents Utilisation de plusieurs adresses IP Utilisation de «host header»

Utilisation de ports différents Utilisation de plusieurs adresses IP Utilisation de «host header» Les sites multiples Utilisation de ports différents Utilisation de plusieurs adresses IP Utilisation de «host header» L exploration de dossier (directory browsing) Dossiers réguliers (folders) vs dossiers

Plus en détail

L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau

L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau Sovanna Tan Septembre 2009 1/20 Sovanna Tan L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau Plan 1 Transfert de fichiers 2 Le Courrier électronique

Plus en détail

Programmation Android TP7 - WebServices

Programmation Android TP7 - WebServices 1. WebService Dans le TP6, les avis étaient stockés dans une base SQL. Cette semaine les n-uplets sont stockés sur une base de données externe gérée par un serveur HTTP sur lequel tournent des scripts

Plus en détail

1- Installation et première utilisation. Exécuter le fichier d installation. Ceci apparait : Cliquer sur «Next»

1- Installation et première utilisation. Exécuter le fichier d installation. Ceci apparait : Cliquer sur «Next» Splunk L application Splunk permet d explorer, de générer des rapports et d analyser en direct des données en temps réel et historiques sur l ensemble de votre infrastructure, à partir d une seule interface

Plus en détail

Maarch Framework 3 - Maarch. Tests de charge. Professional Services. http://www.maarch.fr. 11, bd du Sud Est 92000 Nanterre

Maarch Framework 3 - Maarch. Tests de charge. Professional Services. http://www.maarch.fr. 11, bd du Sud Est 92000 Nanterre Maarch Professional Services 11, bd du Sud Est 92000 Nanterre Tel : +33 1 47 24 51 59 Fax : +33 1 47 24 54 08 Maarch Framework 3 - Maarch PS anime le développement d un produit d archivage open source

Plus en détail

MailStore Server : guide de démarrage rapide

MailStore Server : guide de démarrage rapide MailStore Server : guide de démarrage rapide Sommaire Premières étapes... 2 Étape 1 : configuration requise et installation... 2 Étape 2 : lancement du client MailStore... 2 Étape 3 : configuration des

Plus en détail

Plan de formation ADP Workforce Now pour les praticiens en ressources humaines

Plan de formation ADP Workforce Now pour les praticiens en ressources humaines Plan de formation ADP Workforce Now pour les praticiens en ressources humaines Voici le plan de formation recommandé, basé selon votre rôle. Vous pouvez suivre tout ou une partie de la formation cidessous.

Plus en détail

Contrôler les programmes VBA

Contrôler les programmes VBA 7 Contrôler les programmes VBA Au sommaire de ce chapitre Utiliser les opérateurs logiques Trier des données Répéter une série d instructions : les boucles Utiliser des instructions conditionnelles Définir

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE INSTALLATION PASEO

DOSSIER TECHNIQUE INSTALLATION PASEO DOSSIER TECHNIQUE INSTALLATION PASEO TABLE DES MATIERES 1 Description des produits installés... 3 2 Descriptif des processus d installation produits... 4 2.1 Sql server 2000... 4 2.2 Sql server 2000 service

Plus en détail

2012 - Copyright Arsys Internet E.U.R.L. Arsys Backup Online. Guide de l utilisateur

2012 - Copyright Arsys Internet E.U.R.L. Arsys Backup Online. Guide de l utilisateur Arsys Backup Online Guide de l utilisateur 1 Index 1. Instalation du Logiciel Client...3 Prérequis...3 Installation...3 Configuration de l accès...6 Emplacement du serveur de sécurité...6 Données utilisateur...6

Plus en détail

Validation de la création des groupes ABM et ajout de l utilisateur SASDEMO

Validation de la création des groupes ABM et ajout de l utilisateur SASDEMO COMMENT VALIDER VOTRE INSTALLATION SAS ACTIVITY-BASED MANAGEMENT 7.2? Vous venez d installer SAS Activity-Based Management 7.2. Ce document va vous aider à valider votre installation. Il pourra également

Plus en détail

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM)

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) LA BOITE A OUTILS DE L ACHETEUR DE BPM Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) La boîte à outils de l acheteur de solution BPM -

Plus en détail

Joomla! Création et administration d'un site web - Version numérique

Joomla! Création et administration d'un site web - Version numérique Avant-propos 1. Objectifs du livre 15 1.1 Orientation 15 1.2 À qui s adresse ce livre? 16 2. Contenu de l ouvrage 17 3. Conclusion 18 Introduction 1. Un peu d histoire pour commencer... 19 1.1 Du web statique

Plus en détail

Sécurité PHP. FaillesUpload

Sécurité PHP. FaillesUpload Sécurité PHP FaillesUpload Table des matières Introduction...... 3 L upload de fichiers......... 3 Protections coté client...... 4 Protections coté serveur... 5 1. Vérification du type de contenu......

Plus en détail

ISLOG Logon Tools Manuel utilisateur

ISLOG Logon Tools Manuel utilisateur ISLOG Logon Tools Manuel utilisateur Document révision 02 Copyright 2013 ISLOG Network. Tout droit réservé. Historique de version Date Auteur Description Document Version 23/08/13 F Godinho Version initiale

Plus en détail

Archivage de site web Enregistrer chaque réponse matériellement différente d un site web

Archivage de site web Enregistrer chaque réponse matériellement différente d un site web Archivage de site web Enregistrer chaque réponse matériellement différente d un site web Web site archiving - an approach to recording every materially different response produced by a website Kent Fitch,

Plus en détail

«Cachez-moi cette page!»

«Cachez-moi cette page!» «Cachez-moi cette page!» Atelier Pratique 1h30 Hugo Hamon (@hhamon) http://hugohamon.com Qui suis-je? Au menu de cet atelier 1. Introduction 2. Avantages 3. Expiration (Expires & Cache-Control) 4. Validation

Plus en détail

MOZAÏK - DOSSIER MOBILE Mise à jour 8.0.73.13

MOZAÏK - DOSSIER MOBILE Mise à jour 8.0.73.13 MOZAÏK - DOSSIER MOBILE Mise à jour : 8.0.73.13 Table des matières RÉSUMÉ DES ÉTAPES D INSTALLATION... 3 1. CRÉATION D UN CODE LOCAL SUR LE SERVEUR WEB ET LE SERVEUR SQL... 4 2. CRÉATION D UN POOL D APPLICATION

Plus en détail

LA PROTECTION DES DONNÉES

LA PROTECTION DES DONNÉES LA PROTECTION DES DONNÉES PROTECTION DES BASES DE DONNÉES 22/11/2012, Swissôtel Métropole INTRODUCTION UNE CIBLE DE CHOIX Contient énormément de données confidentielles Rarement protégée autrement que

Plus en détail

Symfony 2. 1.Définition de symfony 2. 2.Installation. 3.Structure. 4.Symfony et les commandes

Symfony 2. 1.Définition de symfony 2. 2.Installation. 3.Structure. 4.Symfony et les commandes Symfony 2 Sommaire : 1.Définition de symfony 2 2.Installation 3.Structure 4.Symfony et les commandes 5.Le fonctionnement : le routeur (les url), les bundles, twig(templates) 6.L architecture de symfony2

Plus en détail

Application Web et J2EE

Application Web et J2EE Application Web et J2EE Servlet, JSP, Persistence, Méthodologie Pierre Gambarotto Département Informatique et Math appli ENSEEIHT Plan Introduction 1 Introduction Objectfis

Plus en détail

Microsoft TechNet - Les End Points ou points de terminaison

Microsoft TechNet - Les End Points ou points de terminaison Page 1 sur 5 Plan du site Accueil International Rechercher sur Microsoft France : Ok Accueil TechNet Produits & Technologies Solutions IT Sécurité Interoperabilité Déploiement des postes de travail Scripting

Plus en détail

bbc Launch Pad Juillet 2011 Version 10.0

bbc Launch Pad Juillet 2011 Version 10.0 bbc Configuration d Adobe Digital Enterprise Platform Document Services - Launch Pad 10.0 Guide de l administrateur et du développeur Launch Pad Juillet 2011 Version 10.0 Mentions juridiques Pour plus

Plus en détail

Facebook, Google, LinkeIdn... Optez pour la double validation

Facebook, Google, LinkeIdn... Optez pour la double validation 1. Bien protéger tous ses comptes Facebook, Google, LinkeIdn... Optez pour la double validation Voilà quelques mois que le phénomène prend de l ampleur, et à juste raison. Car sur le net, on n'est jamais

Plus en détail

Le langage PHP permet donc de construire des sites web dynamiques, contrairement au langage HTML, qui donnera toujours la même page web.

Le langage PHP permet donc de construire des sites web dynamiques, contrairement au langage HTML, qui donnera toujours la même page web. Document 1 : client et serveur Les ordinateurs sur lesquels sont stockés les sites web sont appelés des serveurs. Ce sont des machines qui sont dédiées à cet effet : elles sont souvent sans écran et sans

Plus en détail

Procédure d installation de la Sauvegarde de Windows Server

Procédure d installation de la Sauvegarde de Windows Server Procédure d installation de la Sauvegarde de Windows Server Des outils de sauvegarde/récupération sont intégrés dans Windows Server 2008. Pour y accéder, vous devez installer les éléments suivants : Sauvegarde

Plus en détail

PHP CLÉS EN MAIN. 76 scripts efficaces pour enrichir vos sites web. par William Steinmetz et Brian Ward

PHP CLÉS EN MAIN. 76 scripts efficaces pour enrichir vos sites web. par William Steinmetz et Brian Ward PHP CLÉS EN MAIN 76 scripts efficaces pour enrichir vos sites web par William Steinmetz et Brian Ward TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION 1 1 TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR SUR LES SCRIPTS PHP

Plus en détail

FICHE PRODUIT COREYE CACHE Architecture technique En bref Plateforme Clients Web Coreye Cache applicative Références Principe de fonctionnement

FICHE PRODUIT COREYE CACHE Architecture technique En bref Plateforme Clients Web Coreye Cache applicative Références Principe de fonctionnement COREYE CACHE Solution d absorption de charge pour une disponibilité et une performance optimales des applications Web En bref Architecture technique La plateforme Coreye Cache délivre la majeure partie

Plus en détail

MYXTRACTION. 2009 La Business Intelligence en temps réel

MYXTRACTION. 2009 La Business Intelligence en temps réel MYXTRACTION 2009 La Business Intelligence en temps réel Administration Qui sommes nous? Administration et management des profils Connecteurs Base des données Gestion des variables et catégories de variables

Plus en détail

Contrôler les programmes VBA

Contrôler les programmes VBA 7 Contrôler les programmes VBA Au sommaire de ce chapitre Répéter une série d instructions : les boucles Utiliser des instructions conditionnelles Définir l instruction suivante avec GoTo Interagir avec

Plus en détail

Repérage dans le support de cours. D3.js ~ Data Driven Document. Notes. Notes

Repérage dans le support de cours. D3.js ~ Data Driven Document. Notes. Notes Visualisation interactive de données sur le web Présentation Généralités Repérage dans le support de cours Sur les slides projetés, le numéro de page entre parenthèse correspond à celui de votre support

Plus en détail

Compte rendu de PHP MySQL : création d un formulaire de base de données

Compte rendu de PHP MySQL : création d un formulaire de base de données REVILLION Joris Décembre 2009 3EI Compte rendu de PHP MySQL : création d un formulaire de base de données Objectifs : Le principal objectif de ce cours est de découvrir et de nous familiariser avec le

Plus en détail

www.microsoft-project.fr

www.microsoft-project.fr Microsoft Project Server 2010 unifie la gestion de projet et la gestion de portefeuille afin d aider les entreprises à aligner les ressources et les investissements avec les priorités métier, et à exécuter

Plus en détail

WDpStats Procédure d installation

WDpStats Procédure d installation WDpStats Procédure d installation Table de matières WDpStats... 1 Procédure d installation... 1 Table de matières... 1 Résumé... 2 Réquisits... 2 Installation... 2 Difficultés... 6 Lancement... 7 wdpstats_install_oracle_fr.xml

Plus en détail

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1 Introduction 3 2 Parseur XML et processeur XSLT 4 2.1 Le Parseur XML v2 4 2.1.1 Les API DOM et SAX 4 2.1.2 Le parseur

Plus en détail

Procédure d installation de la solution Central WiFI Manager CWM

Procédure d installation de la solution Central WiFI Manager CWM Procédure d installation de la solution Central WiFI Manager CWM Introduction : Central WiFi Manager est une solution serveur basée sur une interface web permettant la gestion centralisée de points d accès

Plus en détail

Mode FAST Installation sur Windows de lecteur bi-fente CNOP (Conseil National de l Ordre des Pharmaciens)

Mode FAST Installation sur Windows de lecteur bi-fente CNOP (Conseil National de l Ordre des Pharmaciens) Mode FAST Installation sur Windows de lecteur bi-fente (Conseil National de l Ordre des Pharmaciens) Référence : DP_Mode_FAST_Installation_Lecteur_Bi-fente_V0 Date : 6/05/2013 Version : 1.0 Sommaire 1

Plus en détail

Exercice Packet Tracer 4.4.1 : configuration VTP de base

Exercice Packet Tracer 4.4.1 : configuration VTP de base Exercice Packet Tracer 4.4.1 : configuration VTP de base Diagramme de la topologie Table d adressage Périphérique Interface Adresse IP Masque de sous-réseau Passerelle par défaut Comm1 VLAN 99 172.17.99.11

Plus en détail

EISTI. Oracle Toplink. Manuel d installation et d utilisation

EISTI. Oracle Toplink. Manuel d installation et d utilisation EISTI Oracle Toplink Manuel d installation et d utilisation VILLETTE Charles, BEQUET Pierre, DE SAINT MARTIN Cédric, CALAY-ROCHE Vincent, NAUTRE Francois 20/05/2010 Ce manuel d installation et d utilisation

Plus en détail

Installation d'un TSE (Terminal Serveur Edition)

Installation d'un TSE (Terminal Serveur Edition) Installation d'un TSE (Terminal Serveur Edition) Par LoiselJP Le 01/05/2013 (R2) 1 Objectifs Le TSE, comprenez Terminal Server Edition est une application de type 'main-frame' de Microsoft qui réside dans

Plus en détail

Encryptions, compression et partitionnement des données

Encryptions, compression et partitionnement des données Encryptions, compression et partitionnement des données Version 1.0 Grégory CASANOVA 2 Compression, encryption et partitionnement des données Sommaire 1 Introduction... 3 2 Encryption transparente des

Plus en détail

4D v11 SQL Release 5 (11.5) ADDENDUM

4D v11 SQL Release 5 (11.5) ADDENDUM ADDENDUM Bienvenue dans la release 5 de 4D v11 SQL. Ce document présente les nouveautés et modifications apportées à cette nouvelle version du programme. Prise en charge de nouvelles plates-formes La release

Plus en détail

Introduction au débogage avec Eclipse

Introduction au débogage avec Eclipse Introduction au débogage avec Eclipse C. Pain-Barre et H. Garreta IUT INFO Année 2006-2007 1 Notion de debogage Tout développeur est confronté un jour à un programme qui plante pour une raison apparemment

Plus en détail

La version 12 de PaperPort s est enrichie de nombreuses fonctions qui vont vous aider à gérer encore plus efficacement l ensemble de vos documents.

La version 12 de PaperPort s est enrichie de nombreuses fonctions qui vont vous aider à gérer encore plus efficacement l ensemble de vos documents. Bienvenue! Nuance PaperPort est un logiciel de gestion documentaire qui vous permet de numériser, d organiser, de consulter, de manipuler et de partager vos documents papier et vos fichiers numériques

Plus en détail

Manuel du revendeur. version 2.0-r1

Manuel du revendeur. version 2.0-r1 Manuel du revendeur version 2.0-r1 Table des matières 1 Explication des termes 3 2 Sections du tableau d administration dédié au revendeur 3 3 Généralités 4 3.1 Aperçu............................... 4

Plus en détail

PHP /MySQL Interface d'accès aux BDDs PDO. Youssef CHAHIR

PHP /MySQL Interface d'accès aux BDDs PDO. Youssef CHAHIR PHP /MySQL Interface d'accès aux BDDs PDO Youssef CHAHIR 1 PLAN Architecture Créer une interface PHP/MySQL : Établir une connexion Exécuter une requête Gérer les erreurs Exploiter les résultats de la requête

Plus en détail

Comment compiler un programme MATLAB

Comment compiler un programme MATLAB Comment compiler un programme MATLAB 1- Introduction Le compilateur MATLAB génère un code source C à partir d une fonction MATLAB. Le code C généré par le compilateur MATLAB peut être: soit un code source

Plus en détail

Le protocole HTTP. Sources. Caractéristiques de HTTP. Objectifs. Une transaction typique (2) Une transaction typique (1)

Le protocole HTTP. Sources. Caractéristiques de HTTP. Objectifs. Une transaction typique (2) Une transaction typique (1) Sources Le protocole Supports de cours de Olivier Glück (Lyon 1) Livres cités en bibliographie Le web Sylvain Brandel Sylvain.brandel@liris.univ-lyon1.fr http://bat710.univ-lyon1.fr/~sbrandel M1 Informatique

Plus en détail

P R O J E T P E R S O N N A L I S E E N C A D R E

P R O J E T P E R S O N N A L I S E E N C A D R E P R O J E T P E R S O N N A L I S E E N C A D R E INSTALLATION D UN SERVEUR DNS DATE 30/10/2014 DESCRIPTION DU PPE AUTEUR Projet de création d un serveur DNS interne à une entreprise DE CUYPERE Maxime

Plus en détail

BOOSTEZ MAITRISEZ. votre business en ligne. la qualité de vos données

BOOSTEZ MAITRISEZ. votre business en ligne. la qualité de vos données 3 BOOSTEZ votre business en ligne MAITRISEZ la qualité de vos données J accélère drastiquement le temps de mise en ligne d un nouveau site et je m assure de la qualité de marquage Mon site évolue constamment

Plus en détail