Roman OPALKA. Autoportraits photographiques. Exposition proposée dans le cadre du Réseau d Espace Art-Actuel

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Roman OPALKA. Autoportraits photographiques. Exposition proposée dans le cadre du Réseau d Espace Art-Actuel"

Transcription

1 DOSSIER PÉDAGOGIQUE Roman OPALKA Autoportraits photographiques Exposition proposée dans le cadre du Réseau d Espace Art-Actuel Artothèque de Caen - Hôtel d Escoville - Place Saint-Pierre Caen Tel :

2 Roman Opalka Autoportraits photographiques «... ce que je nomme mon autoportrait, est composé de milliers de jours de travail. Chacun d eux correspond au nombre et au moment précis où je me suis arrêté de peindre après une séance de travail.» Roman Opalka Né en 1931, Roman Opalka est l une des figures majeures de la scène artistique de la seconde moitié du XXe siècle. À partir de 1965, il décide de couvrir chacune des toiles qu il réalise d une suite de nombres se poursuivant d oeuvre en oeuvre (chaque toile devenant un Détail, simple élément d un projet infini et dont la conclusion ne peut être que la mort de l artiste). Initialement inscrit en blanc sur fond noir, le fond commence à s éclaircir en 1972 pour lentement tendre vers le blanc. Ce flux, cette temporalité, cette façon d inscrire l écoulement du temps vécu s accompagne d un protocole immuable. Chaque séance donne lieu à la récitation des nombres en polonais (sa langue natale) et la réalisation d un autoportrait photographique en noir et blanc. Chaque portrait, cadré sur son visage, se veut le plus neutre possible, le plus objectif. L exposition est composée d un ensemble d autoportraits réalisés entre 1972 et 2008 qui donnent à voir, dans leur succession, le temps à l œuvre. Programme OPALKA 1965/1 - Ma proposition fondamentale, programme de toute ma vie, se traduit dans un processus de travail enregistrant une progression qui est à la fois un document sur le temps et sa définition. Une seule date, 1965, celle à laquelle j ai entrepris mon premier Détail. Chaque Détail appartient à une totalité désignée par cette date, qui ouvre le signe de l infini, et par le premier et le dernier nombre portés sur la toile. J inscris la progression numérique élémentaire de 1 à l infini sur des toiles de même dimensions, 196 sur 135 centimètres (hormis les «cartes de voyage»), à la main, au pinceau, en blanc, sur un fond recevant depuis 1972 chaque fois environ 1 % de blanc supplémentaire. Arrivera donc le moment où je peindrai en blanc sur blanc. Depuis 2008, je peins en blanc sur fond blanc, c est ce que j appelle le «blanc mérité». Après chaque séance de travail dans mon atelier, je prends la photographie de mon visage devant le Détail en cours. Chaque Détail s accompagne d un enregistrement sur bande magnétique de ma voix prononçant les nombres pendant que je les inscris.

3 Biographie 1931 Naît en France de parents polonais 1935 Retour de la famille en Pologne 1940 Déportation de la famille en Allemagne 1945 Libération de la famille par les troupes américaines et départ pour la France 1946 Retour en Pologne Suit une formation de lithographe è l école de graphisme de Walbrzych Nowa Ruda 1949 Étudie à l Ecole des Arts Appliqués de Lodz, Pologne 1950 Rencontre avec sa première femme, Alina Piekarczyk Étudie à l Académie des Beaux-Arts de Varsovie, Pologne 1957 Premier voyage à Paris, France Série de peintures monochromes en blanc 1963 Peinture sur la couleur Blanc 1965 Début de l œuvre OPALKA 1965/1 Prix de l exposition des jeunes peintres polonais à Sopot, Pologne 1968 Elargissement du concept à l enregistrement vocal Grand prix de la 1e Biennale Internationale d Arts Graphiques de Bradford, Grande-Bretagne e Biennale d Arts Graphiques de São Paulo, Brésil Médaille d or du graphisme à l exposition «Gold Bunch of Grapes» à Zielona Gora, Pologne 1970 Concentration exclusive sur l œuvre OPALKA 1965/1 «The Critique s Reward of Name K.C. Norwid» pour la meilleure exposition individuelle de peinture à Varsovie, Pologne Prix de la 3e Biennale Internationale d Arts Graphiques de Cracovie, Pologne Prix de la 2e Biennale Internationale d Arts Graphiques de Bradford, Grand-Bretagne Prix de la 7e Biennale Internationale d Arts Graphiques de Tokyo, Japon Prix du Art Museum Ohara, Tokyo, Japon 1971 Premier prix du Ministère de la culture et des arts de Pologne 1972 Premier voyage aux USA 1976 Rencontre avec Marie-Madeleine Gazeau Bourse du DAAD à Berlin, Allemagne 1977 S établit définitivement en France Prix de la 14 e Biennale d Arts Graphiques de São Paulo, Brésil 1985/90 Professeur invité à l Académie d été de Salzbourg, Autriche 1991 Prix National de la Peinture, Paris, France 1993 Kaiserring, prix de l art de la ville Goslar, Allemagne 1996 Prix spécial du Ministère des affaires étrangères, Varsovie, Pologne 2009 Commandeur dans l ordre des Arts et Lettres, Paris, France Médaille d or du Mérite Culturel «Gloria Artis», Varsovie, Pologne août, décès á Chieti, Italie. Il aura réalisé 231 tableaux «Détails» et le dernier nombre qu il aura inscrit est

4 Autoportraits «J engage mon corps, pour la durée de mon existence, dans la poursuite de cette aventure extrême»

5 détails

6 PISTES PÉDAGOGIQUES MOTS CLEFS : TEMPS Le temps dans sa durée et dans sa création et le temps dans notre effacement, être à la fois vivant et toujours devant la mort, c est cela le vrai «suspense» de tout être vivant, présence d une conscience, d un raccourci, d être déjà là en traçant cette seule réalité. Cette perception est un prolongement, une ouverture qui s élargit sur le monde sans écarter la jouissance, mais toujours avec l idée omniprésente de la nature propre à la vie, à son écoulement, à son émiettement comme et avec chacun, afin que les questions sur le vécu puissent donner une concordance lisible de la même réalité, de sorte que la pensée ne soit pas seulement mienne et que l on puisse se rencontrer dans notre unus mundus. Roman Opalka VANITÉ Je voulais manifester le temps, son changement dans la durée, celui que montre la nature, mais d une manière propre à l homme, sujet conscient de sa présence définie par la mort : émotion de la vie dans la durée irréversible.roman Opalka AUTOPORTRAIT Placé devant un de ses tableaux en cours de réalisation, Roman Opalka fait face à l objectif, son regard fixant l appareil chargé d un film noir et blanc. Le visage d Opalka s inscrit dans la logique temporelle que dessine le mouvement de son œuvre peint, l espace-temps de la peinture servant de toile de fond à l espace-temps de la photographie. La marche irréversible du temps est perceptible dans le blanchissement des cheveux, le creusement progressif des rides, l évolution à peine sensible du regard. ENGAGEMENT ll y a trente et un ans, debout devant une toile que j avais entièrement recouverte de noir, je refermai la main gauche sur un gobelet de peinture blanche prête à recevoir le pinceau tenu entre les doigts de la main droite, le geste encore suspendu, mais l esprit entièrement engagé dans les motivations de ma décision. Cependant, être certain pour aujourd hui ou pour un temps non défini est encore du domaine du réversible et n implique pas le même poids moral qu une décision fondée sur toute une vie, de la part d un homme encore jeune, qui décide de choisir et de suivre une seule voie. Frémissant de tension devant la folie d une telle entreprise, je trempais mon pinceau dans le gobelet et, relevant doucement le bras, la main tremblante, je posais le premier signe 1 -il y a déjà le tout-, en haut à gauche, à l extrême bord de la toile afin de ne laisser aucun espace qui ne participe pas de la seule structure logique.

7 RAPPROCHEMENTS ICONOGRAPHIQUES On Kawara Date paintings Rembrandt Autoportrait 1629 Autoportrait 1669

8 CITATIONS Le temps arbitraire des calendriers, des horloges, qui ne sont que des instruments de mesure du temps réversible, ne m intéresse pas. Il s efface de lui-même par la répétition qui le définit, fractions qui annulent le passé sans laisser la trace de leur durée, focalisation seule du présent. Je reste attentif à la hauteur de l écriture en maîtrisant l écoulement de la peinture de telle sorte qu elle ne déborde pas du pinceau par des touches trop appuyées, risquant de provoquer des épaisseurs exagérées du trait du chiffre par rapport aux proportions graphiques des signes qui perdraient alors leur lisibilité. J arrive à conserver le cap juste, nombre après nombre, rang après rang, sans trop me préoccuper de leur horizontalité, me sentant libre comme un pilote de planeur qui n oublie pas son atterrissage, jusqu au bas de la toile, m arrêtant exactement avec un nombre complet sur l angle extrême du Détail. Après avoir trempé le pinceau dans le gobelet, les chiffres sont d un blanc bien présent, mais au fur et à mesure que la peinture se raréfie sur le pinceau, ils deviennent de plus en plus transparents sur le fond, pour apparaître à nouveau clairs et bien visibles lorsque je reprends de la peinture qui ne reste jamais la même dans sa consistance; de temps en temps j ajoute quelques gouttes d eau dans le gobelet si elle me paraît trop épaisse pour bien l étaler, ou au contraire, quelques doses de peinture si elle me semble trop liquide. Je ne suis pas devant le chevalet comme un artiste qui se demande ce qu il va entreprendre, comment sera son prochain tableau, comment le terminer, quelles différences formelles, conceptuelles lui donner, se posant sans cesse des questions sur la pertinence de la nouveauté et la qualité de ses recherches. Je me suis éloigné de cet aspect de la création, je me suis défini par rapport à ce monde dont je suis sorti, pour ne retenir qu une seule qualité, la qualité de l Homme, la qualité de l inutile; je suis devenu un artiste à la manière d un philosophe mais qui préfère être artiste tout en demeurant philosophe. On peut comparer ma vie à une performance semblable à toutes les vies actives, à tous les défis possibles, ceux d un océanographe ou d un alpiniste ou encore à la manière d un artiste donnant, au cours d une soirée, un happening de quelques heures, avec la différence qu ici il s agit de la durée d une vie. Citations extraites de «Rencontre par la séparation», 1987

Domaine choisi. Classe à projet artistique et culturel

Domaine choisi. Classe à projet artistique et culturel Prénom et Nom de l élève :... Ecole :... Nom de l enseignant... Nom de l intervenant... Année scolaire... Classe à projet artistique et culturel Domaine choisi L éducation artistique permet à l élève d

Plus en détail

Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM. Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN. LARDEUX Solenn

Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM. Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN. LARDEUX Solenn Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN LARDEUX Solenn Créer un projet ayant pour intitulé «réalisation artistique personnelle» laisse une très grande liberté.

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII 4. L exposition Pierre Soulages Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction Magali Foulon,

Plus en détail

Gérard Garouste, éloge du questionnement

Gérard Garouste, éloge du questionnement Peinture Entretien avec Philippe Piguet Gérard Garouste, éloge du questionnement Face à la critique radicale de l acte de peindre, reprendre la peinture à l origine. La confronter aux Maîtres du passé

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

KIMIKO YOSHIDA Marry Me!

KIMIKO YOSHIDA Marry Me! La Maison des Arts 105 Avenue du 12 février 1934 92240 MALAKOFF KIMIKO YOSHIDA Marry Me! Exposition du 17 septembre au 9 novembre 2003 MARRY ME! U N P R O J E T D E K I M I K O Y O S H I D A P O U R L

Plus en détail

Gestion de Projets PeiP2 partie 2

Gestion de Projets PeiP2 partie 2 Gestion de Projets PeiP2 partie 2 Jean-Louis Lefèvre jean-louis.lefevre@univ-lyon1.fr Polytech Lyon 2015 GESPRO 2 PeiP2 JL Lefèvre p1/40 La gestion de Projets La planification consiste à définir l enchaînement

Plus en détail

2012 Pearson France Le regard d'une mère Tracey Clark

2012 Pearson France Le regard d'une mère Tracey Clark 38 ComPosition Et CRÉAtivitÉ CADRAGE ET ESPACE Lorsque vous regardez au travers de votre viseur, considérez ce que vous voyez comme une toile. Tout ce qui est dans le cadre (ou sur la toile) joue un rôle

Plus en détail

dans le silence des lieux un travail photographique

dans le silence des lieux un travail photographique 156 le sujet dans la Cité dans le silence des lieux un travail photographique Léa Crespi Entretien avec Christine Delory-Momberger Léa Crespi est une jeune photographe indépendante 1. Elle est diplômée

Plus en détail

Petit recueil de prières solaires

Petit recueil de prières solaires Petit recueil de prières solaires Un petit mot... d introduction. Ces quelques prières ne sont rien d autre qu un «prêt»... Oui, un prêt. Elles vous sont prêtées... en attendant que vous deveniez capable

Plus en détail

Photo de portrait aux flashs

Photo de portrait aux flashs Photo de portrait aux flashs Souvent, on est déçu par les photos prises au flash. On ne comprend pas très bien comment ça marche, le flash produit une image peu flatteuse à cause de la lumière dure qu

Plus en détail

La partie de cartes, Fernand Léger, 1917

La partie de cartes, Fernand Léger, 1917 Correction du questionnaire La partie de cartes, Fernand Léger, 1917 Analyser une œuvre : la regarder, la comprendre, la situer. I) Première approche de l œuvre : 1. Ce que je vois, ce qui saute aux yeux

Plus en détail

L approche des nombres en maternelle

L approche des nombres en maternelle L approche des nombres en maternelle I. Du côté théorique et didactique: A. Le nombre ça sert à quoi? a) Les nombres servent à mémoriser les quantités et à construire ainsi des collections ayant le même

Plus en détail

Présentation L ÉDITEUR D ÉTAT SUR PÉRICLÈS 5

Présentation L ÉDITEUR D ÉTAT SUR PÉRICLÈS 5 Présentation L ÉDITEUR D ÉTAT SUR PÉRICLÈS 5 Sommaire Questions fréquentes (Cliquez sur la question pour accéder directement à la réponse.) - Introduction... 3 - Présentation de la barre d outils... 4

Plus en détail

Gestion de Projets partie 3

Gestion de Projets partie 3 Gestion de Projets partie 3 Jean-Louis Lefèvre jean-louis.lefevre@univ-lyon1.fr Polytech Lyon GESPRO 3-2014 JL LEFEVRE Page 1 La gestion de Projets La planification consiste à définir l enchaînement des

Plus en détail

Le portrait, l Homme «dans la plus exacte vérité»?

Le portrait, l Homme «dans la plus exacte vérité»? Exposition «Le goût de Diderot» Le portrait, l Homme «dans la plus exacte vérité»? (Pistes pédagogiques complémentaires au PORTFOLIO Le goût de Diderot) BERTHÉLEMY Jean-Simon, Portrait de Diderot, 1784,

Plus en détail

Mes besoins et mes objectifs Les buts de cet outil sont de vous : Instructions :

Mes besoins et mes objectifs Les buts de cet outil sont de vous : Instructions : Outil Mes besoins et mes objectifs L outil Mes besoins et mes objectifs est un guide de réflexion qui contient une série de pistes et de questions à aborder en vue de préparer le transfert de votre entreprise.

Plus en détail

Premier bilan d une utilisation du tableau blanc interactif en cours de langues, Lycée Chateaubriand de Rennes.

Premier bilan d une utilisation du tableau blanc interactif en cours de langues, Lycée Chateaubriand de Rennes. 1 Premier bilan d une utilisation du tableau blanc interactif en cours de langues, Lycée Chateaubriand de Rennes. Ce petit bilan ne peut faire l économie d une brève présentation des TICE au lycée Chateaubriand

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 2 Analyser le libellé 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 2 Analyser le libellé Avertissement Dans la présente leçon, on verra comment cerner tous les aspects d une tâche :

Plus en détail

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5 Une interview avec la photographe et directrice artistique de la Chancelière allemande, Julia Fassbender Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer Le Grand méchant loup s est rendu

Plus en détail

Usages du numérique en arts plastiques: Formation tablette Collège St Hilaire, Grasse Jeudi 20 Février 2014. David COHEN & Brice SICART

Usages du numérique en arts plastiques: Formation tablette Collège St Hilaire, Grasse Jeudi 20 Février 2014. David COHEN & Brice SICART Usages du numérique en arts plastiques: Formation tablette Collège St Hilaire, Grasse Jeudi 20 Février 2014 David COHEN & Brice SICART De la tablette d'argile à la tablette tactile. Anonyme, Tablettes

Plus en détail

Avant d être des notions abstraites faisant l objet d analyses savantes, la gestion et le leadership relèvent d actions foncièrement humaines.

Avant d être des notions abstraites faisant l objet d analyses savantes, la gestion et le leadership relèvent d actions foncièrement humaines. Préface «On m a parfois défini comme un entrepreneur ou un leader culturel. Il est vrai que j aime entreprendre, convaincre, entraîner et diriger. Pour ce qui est du qualificatif culturel, je l assume

Plus en détail

être compris de notre entourage.

être compris de notre entourage. La Nature des Mots Puisque nous communiquons avec nos semblables à l aide du langage, nous utilisons des mots. Ceux-ci servent à exprimer nos idées de façon à être compris de notre entourage. Cependant,

Plus en détail

Et le gagnant est : Yves Zaugg, 20 ans, employé de bureau au Groupe Mutuel (Fribourg)

Et le gagnant est : Yves Zaugg, 20 ans, employé de bureau au Groupe Mutuel (Fribourg) Et le gagnant est : Yves Zaugg, 20 ans, employé de bureau au Groupe Mutuel (Fribourg) «J étais vraiment surpris de gagner le Prix de la réadaptation professionnelle! Ce prix est une bonne chose, il peut

Plus en détail

MODULE 5 5 ASTUCES _

MODULE 5 5 ASTUCES _ MODULE 5 5 ASTUCES Préambule Ce document reprend un ensemble d astuces que j ai développé au cours de ma pratique photographique. Ces astuces concernent de nombreux aspects allant de la gestion de la lumière

Plus en détail

Appareils photo numériques (APN)

Appareils photo numériques (APN) Faststone Appareils photo numériques (APN) Très courants aujourd hui, ces appareils demandent quelques manipulations des photos qu ils produisent. En effet, là où on prenait 4 ou 5 photos avec un appareil

Plus en détail

Accueillir, faire connaissance

Accueillir, faire connaissance Formation/action de l Institut Catholique de Paris Recension de méthodes et techniques d animation Accueillir, faire connaissance 1. Constitution du groupe 1.1 Jeu «Aveugle et son guide» Des binômes constitués

Plus en détail

Prière des enfants pour la sainte communion

Prière des enfants pour la sainte communion Prière des enfants pour la sainte communion Remarques préalables : ne sous-estimons pas les enfants ; sachons que la grâce du saint baptême les habite. Nous proposons toutefois quelques prières pour eux.

Plus en détail

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation 1- La place du Suivi dans un cycle de projet Le suivi est un processus continu prenant en compte la dimension dynamique du cycle de projet. Le contexte change, l exécution des activités modifie la réalité

Plus en détail

COMMENT GÉRER SON ANXIÉTÉ LORS DES EXPOSÉS ORAUX. Cégep François-Xavier-Garneau

COMMENT GÉRER SON ANXIÉTÉ LORS DES EXPOSÉS ORAUX. Cégep François-Xavier-Garneau COMMENT GÉRER SON ANXIÉTÉ LORS DES EXPOSÉS ORAUX Cégep FrançoisXavierGarneau MÉMO Références Estu une étudiante qui : André, C., Légeron, P. (2000). La peur des autres : Trac, timidité et phobie sociale.

Plus en détail

Berkeley Center for new media

Berkeley Center for new media Berkeley Center for new media Greg Niemeyer : Comme nous le savons, le monde visuel consiste en une réflexion de la lumière qui est constituée elle même de molécules. La lumière se diffuse par ondes dont

Plus en détail

Comment t accueillir dans la classe?

Comment t accueillir dans la classe? Comment t accueillir dans la classe? Souvent, l accueil des élèves en début d année est limité à son strict minimum (visite, présentation rapide et informelle, quelques activités d échanges ) En plus de

Plus en détail

La photographie : observer, décrire et créer Découvrir l œuvre d un artiste pour créer une œuvre collective. Présentation du projet

La photographie : observer, décrire et créer Découvrir l œuvre d un artiste pour créer une œuvre collective. Présentation du projet La photographie : observer, décrire et créer Découvrir l œuvre d un artiste pour créer une œuvre collective Auteur : M.A Alfonso, Ecole d Adé Références : Photographies de Michel Dieuzaide, photographe

Plus en détail

Les chevalets de Monet

Les chevalets de Monet Les chevalets de Monet Une exposition-jeu conçue et réalisée par Sylvie Girardet et Norbert Journo PRÉSENTATION DE L EXPOSITION Cette exposition présente, sous forme pédagogique et ludique, la vie de Monet

Plus en détail

Partie 1. Camera raw. 2013 Pearson France Les Ateliers de retouche Photoshop CS6 et CC Serge Ramelli

Partie 1. Camera raw. 2013 Pearson France Les Ateliers de retouche Photoshop CS6 et CC Serge Ramelli Partie 1 Camera raw Camera Raw est une partie de Photoshop qui permet de développer vos photos à la manière des chambres noires de l époque argentique, mais avec beaucoup, mais alors beaucoup plus de facilité.

Plus en détail

Marcher dans les pas de Claude Monet

Marcher dans les pas de Claude Monet Marcher dans les pas de Claude Monet A Giverny et dans les jardins de Claude Monet, A Fourges, petit village du Vexin Normand, Venez vivre une véritable expérience artistique : peindre en plein air sous

Plus en détail

Calcul de moyenne de portrait

Calcul de moyenne de portrait Calcul de moyenne de portrait Dupont Maurane & Bourriaud Typhaine TS2 Mon CV. 1 Présentation POURQUOI CE PROJET : Parmi la liste des projets proposés pour le bac, ce sujet m a semblé le plus attrayant.

Plus en détail

Quel artiste ce Matisse!

Quel artiste ce Matisse! Quel artiste ce Matisse! Une exposition-jeu conçue et réalisée par Sylvie Girardet et Norbert Journo PRÉSENTATION DE L EXPOSITION Cette exposition présente, sous forme pédagogique et ludique, la vie d

Plus en détail

Libre Office : Writer, traitement de texte Quelques notions

Libre Office : Writer, traitement de texte Quelques notions Libre Office : Writer, traitement de texte Quelques notions Doc réalisé par : Delphine BERTRAND Service AVAMN Août 2013 Version4.0.2.2 Sommaire 01 Comment ouvrir le traitement de texte p.1 02 - Les règles

Plus en détail

GALERIE BERNARD CEYSSON PARIS

GALERIE BERNARD CEYSSON PARIS GALERIE BERNARD CEYSSON PARIS Jean-Marc Cerino Le réel, des rêves, un monde Anne Favier Dans l ensemble de son œuvre, Jean-Marc Cerino questionne la figure humaine et les conditions de sa mise en visibilité

Plus en détail

Les Boîtes à Couleur De Magritte

Les Boîtes à Couleur De Magritte Les Boîtes à Couleur De Magritte Une exposition-jeu conçue et réalisée par Sylvie Girardet et Norbert Journo PRÉSENTATION DE L EXPOSITION Ceci est une exposition-jeu! Et ce n est pas Magritte qui démentirait

Plus en détail

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4 Texte 1 Quand tu regarderas les étoiles la nuit, puisque j habiterai dans l une d elles, puisque je rirai dans l une d elles, alors ce sera pour toi, comme si riaient toutes les étoiles A. de Saint Exupéry

Plus en détail

Autoportraits photographiques. Il s agit de se photographier soi-même (ce n est pas un portrait pris par un autre)

Autoportraits photographiques. Il s agit de se photographier soi-même (ce n est pas un portrait pris par un autre) Autoportraits photographiques Il s agit de se photographier soi-même (ce n est pas un portrait pris par un autre) 1-pratique photographique : en se montrant jouer sur les notions propres à la photographie

Plus en détail

À lire avant votre première utilisation. Manuel d utilisation de l application CERES. À l attention des parents

À lire avant votre première utilisation. Manuel d utilisation de l application CERES. À l attention des parents À lire avant votre première utilisation Manuel d utilisation de l application CERES À l attention des parents 3 étapes successives à mener pour qu aboutisse votre demande de place en crèche : 1 Je crée

Plus en détail

Guide d utilisateur. Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet. le logiciel anti plagiat plébiscité par l enseignement supérieur

Guide d utilisateur. Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet. le logiciel anti plagiat plébiscité par l enseignement supérieur 2009-2010 Votre meilleur atout pour prévenir le plagiat sur Internet le logiciel anti plagiat plébiscité Guide d utilisateur 2009-2010 SOMMAIRE 1 Prise en main de Compilatio.net : p3 1. Identifiez vous

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS FICHE DE REVISION POUR L EPREUVE ORALE. Autorretrato en la frontera entre México y Estados Unidos, Frida Kahlo

HISTOIRE DES ARTS FICHE DE REVISION POUR L EPREUVE ORALE. Autorretrato en la frontera entre México y Estados Unidos, Frida Kahlo HISTOIRE DES ARTS FICHE DE REVISION POUR L EPREUVE ORALE Autorretrato en la frontera entre México y Estados Unidos, Frida Kahlo Autorretrato en la frontera entre México y Estados Unidos, Frida Kahlo IDENTIFIER

Plus en détail

Exposition Roman Opalka OPALKA 1965/1 - Ciam La Fabrique 26 avril -15 juin 2012

Exposition Roman Opalka OPALKA 1965/1 - Ciam La Fabrique 26 avril -15 juin 2012 Exposition Roman Opalka OPALKA 1965/1 - Ciam La Fabrique 26 avril -15 juin 2012 Visuel de la couverture : «...ce moment où la peinture humide est encore visible», Courtesy de l artiste Roman Opalka dans

Plus en détail

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012 TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre En partant de Sibérie, j avais considéré mon journal fini.

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14)

Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14) Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14) 5 10 15 20 25 30 Au-dehors, même à travers le carreau de la fenêtre fermée, le monde paraissait froid. Dans la rue, de petits remous de vent faisaient tourner

Plus en détail

Autour du mathématicien Hadamard et de son livre Essai sur la psychologie de l invention dans le domaine mathématique.

Autour du mathématicien Hadamard et de son livre Essai sur la psychologie de l invention dans le domaine mathématique. Autour du mathématicien Hadamard et de son livre Essai sur la psychologie de l invention dans le domaine mathématique. Découverte en mathématiques Hadamard définit la pensée inventive comme une pensée

Plus en détail

Le système d inscription autonome aux ateliers du matin (avant la récréation)

Le système d inscription autonome aux ateliers du matin (avant la récréation) Le système d inscription autonome aux ateliers du matin (avant la récréation) Enseignante en maternelle, dès les premiers stages en pratique accompagnée ou en responsabilité d abord, puis en tant que brigade

Plus en détail

Exposition Thibault Hazelzet

Exposition Thibault Hazelzet Exposition Thibault Hazelzet 11 septembre au 30 octobre 2010 _ vernissage le samedi 11 septembre de 15h à 22h rencontre à la galerie avec François Jaudon (philosophe) et Thibault Hazelzet le mercredi 13

Plus en détail

DEROULEMENT DU SOIN DU VISAGE

DEROULEMENT DU SOIN DU VISAGE DEROULEMENT DU SOIN DU VISAGE A l aide du book plan total (que vous avez préalablement édité à partir du serveur) et qui constituera un porte-vues à emporter à tous vos rendez-vous (physiques) chez le

Plus en détail

3COMMENT ORGANISER LA SÉANCE 3INTERGÉNÉRATIONNELLE EN CLASSE

3COMMENT ORGANISER LA SÉANCE 3INTERGÉNÉRATIONNELLE EN CLASSE 3 On peut récréer des liens intergénérationnels réels en construisant des activités où les enfants et les personnes âgées dans un même espace vont apprendre et échanger des expériences. Une heure de visite

Plus en détail

Benjamin Mis. Portfolio. +33 6 18 01 65 71 contact@benjamin-mis.net

Benjamin Mis. Portfolio. +33 6 18 01 65 71 contact@benjamin-mis.net Benjamin Mis Portfolio +33 6 18 01 65 71 contact@benjamin-mis.net Faits & Gestes La locution Faits & gestes pose un cadre conceptuel où converge l ambivalence actif / passif : c est là que concorde la

Plus en détail

Premiers Pas. avec. le lecteur NVDA

Premiers Pas. avec. le lecteur NVDA Premiers Pas avec le lecteur NVDA 2 Table des matières Introduction 3 Comment ouvrir NVDA? 4 Sous Windows 8 4 Sous Windows 7 4 Comment et pourquoi épingler NVDA à la barre de tâches? 5 Comment modifier

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT CE DOCUMENT EST VOTRE LIVRET PARTICIPANT Lisez la première partie, puis complétez la 2 e. Reportez en début de 3 e partie les éléments clés de votre stratégie de mobilité 1 CETTE PREMIERE PARTIE EST A

Plus en détail

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception d une séquence de lecture (CP au CM2)

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception d une séquence de lecture (CP au CM2) Conception d une séquence de lecture (CP au CM2) ECOLE : Saint Thégonnec Niveau de classe : CE1 ENSEIGNANTE : Hélène Griffon A- Choix de l item travaillé (programmes 2008) Lire silencieusement un texte

Plus en détail

Réponse type Tableau chronologique

Réponse type Tableau chronologique Corrigés du matériel pédagogique Vincent van Gogh. Le dur combat d un artiste La bande dessinée sur la vie de Vincent van Gogh peut être utilisée en classe de différentes manières. L histoire en images

Plus en détail

l encoche Antonie Burger revue d information de la commune de Montana Décembre 2008 - N 12

l encoche Antonie Burger revue d information de la commune de Montana Décembre 2008 - N 12 revue d information de la commune de Montana Décembre 2008 - N 12 Antonie Burger 2008 Commune de Montana, sauf mention spéciale en fin d article. Reproduction autorisée avec mention de la source et envoi

Plus en détail

ORGANISER UN ATELIER SENTEUR POUR 5-6 PERSONNES

ORGANISER UN ATELIER SENTEUR POUR 5-6 PERSONNES ORGANISER UN ATELIER SENTEUR POUR 5-6 PERSONNES 1 LE BUT DE L ATELIER SENTEUR Faire découvrir aux invités les différentes familles de fragrances FM en leur permettant de trouver celle qui leur correspond

Plus en détail

Cette nouvelle exposition du FRAC fait suite à celle de 2001 qui avait déjà

Cette nouvelle exposition du FRAC fait suite à celle de 2001 qui avait déjà P i s t e s p é d a g o g i q u e s Cette nouvelle exposition du FRAC fait suite à celle de 2001 qui avait déjà été consacrée à cet artiste. Elle permet de suivre le travail d un artiste de loin en loin

Plus en détail

Antoine de Margerie. dossier de presse. Les horizons sensibles

Antoine de Margerie. dossier de presse. Les horizons sensibles dossier de presse Antoine de Margerie Les horizons sensibles Hôtel Estrine 8, rue Estrine 13210 Saint-Rémy-de-Provence Tél. 04 90 92 34 72 www.musee-estrine.fr 6 septembre - 29 novembre 2015 Antoine de

Plus en détail

Quels outils de gestion financière locale? : pour plus d instruments de gestion et moins de normes juridiques

Quels outils de gestion financière locale? : pour plus d instruments de gestion et moins de normes juridiques Quels outils de gestion financière locale? : pour plus d instruments de gestion et moins de normes juridiques Mesdames et Messieurs ; A partir des interventions développées jusqu à présent, il me paraît

Plus en détail

PDF créé avec la version d'essai pdffactory Pro www.gs2i.fr/fineprint/pdffactory.htm

PDF créé avec la version d'essai pdffactory Pro www.gs2i.fr/fineprint/pdffactory.htm Introduction Formation J ai suivi, ce vendredi 25 mars, une journée de formation organisée par Jean-Luc Deladrière co-auteur du livre Organisez vos idées avec le Mind mapping.suite à cette formation et

Plus en détail

BIENVENUE À LA MAISON DES ARTS

BIENVENUE À LA MAISON DES ARTS BIENVENUE À LA MAISON DES ARTS LIVRET JEU POUR ENFANTS Exposition du 17 janvier au 24 mars 2013 «Au pays du jamais-jamais» Anne Brégeaut Bienvenue à toi jeune visiteur! Tu as pris place à bord du vol 2413

Plus en détail

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages I. Consignes générales Le dossier répond à des critères d exigences qui ont été définies par le référentiel de

Plus en détail

On a volé La plage de Sainte-Adresse!

On a volé La plage de Sainte-Adresse! On a volé La plage de Sainte-Adresse! par Ana 5e Aza 4e Ahmed 5e Dagman 5e Emilienne 6e Taïmoor 3e Jeudi 5 Mai 2011 08:32 Chapitre 1 Salut! Je m' appelle Séléna, j' ai 16 ans. Les vacances viennent de

Plus en détail

Mode d emploi. Partir avec Erasmus. Erasmus en quelques chiffres : 31 665 étudiants Erasmus au départ de la France

Mode d emploi. Partir avec Erasmus. Erasmus en quelques chiffres : 31 665 étudiants Erasmus au départ de la France Partir avec Erasmus Mode d emploi Erasmus en quelques chiffres : Depuis la création du programme en 1987, plus de 2.2 millions d Européens, dont près de 380 000 étudiants français, ont bougé dans toute

Plus en détail

Culture générale A. PRÉSENTATION DE L ÉPREUVE

Culture générale A. PRÉSENTATION DE L ÉPREUVE Culture générale Méthodologie de l écrit (I) I. Conseils généraux A. PRÉSENTATION DE L ÉPREUVE Commune aux deux concours, l épreuve écrite de culture générale, en lien avec le domaine sanitaire et social,

Plus en détail

Appel à projets de l AFSSU pour 2011

Appel à projets de l AFSSU pour 2011 Appel à projets de l AFSSU pour 2011 Titre «Au théâtre de la citoyenneté, il fait bon vivre» Auteurs 1. Référent contact Responsable du projet: Mmes Cécile Leveugle, Aude Deneuville, Ghislaine Lubaska.

Plus en détail

La Servante du Seigneur

La Servante du Seigneur JEAN-LOUIS FOURNIER La Servante du Seigneur STOCK J ai égaré ma fille. Je suis retourné à l endroit où je l avais laissée, elle n y était plus. J ai cherché partout. J ai fouillé les forêts, j ai sondé

Plus en détail

Développer mon Réseau avec Frédéric M

Développer mon Réseau avec Frédéric M Réseau Frédéric M France Développer mon Réseau avec Frédéric M Missions et Qualités d un Distributeur qui veut réussir dans le Marketing de Réseaux Ce que je dois Savoir Ce que je dois Etre Ce que je dois

Plus en détail

Informations complémentaires sur l ordonnancement

Informations complémentaires sur l ordonnancement Chapitre 5 Annexe D1 Informations complémentaires sur l ordonnancement Cette annexe présente les informations complémentaires utiles pour réaliser l ordonnancement d un événement. Ordonnancement Aspect

Plus en détail

Grâce à une bourse d Etat, il peut perfectionner ses dons pour le dessin et la peinture

Grâce à une bourse d Etat, il peut perfectionner ses dons pour le dessin et la peinture Remarquable peintre naturaliste(*) qui restitue avec un relief saisissant des scènes de la vie quotidienne du 19 e siècle. Van Gogh est très élogieux à son sujet. Léon LHERMITTE Né le 31 juillet 1844 à

Plus en détail

Le cadrage et la composition (2 ème partie) 1 - Portrait ou paysage (vertical ou horizontal)?

Le cadrage et la composition (2 ème partie) 1 - Portrait ou paysage (vertical ou horizontal)? Le cadrage et la composition (2 ème partie) Je pense que la façon de composer, et de créer votre image reste une affaire de goût personnel, dans ce domaine il est très difficile de donner des conseils

Plus en détail

LETTERE DI GIORGIO DE CHIRICO

LETTERE DI GIORGIO DE CHIRICO 623 LETTERE DI GIORGIO DE CHIRICO A LÉONCE ROSENBERG, 1925 1. Cartolina postale (12 gennaio 1925) Rome Je suis sur le point de faire imprimer le catalogue de l exposition seulement je pense qu il suffirait

Plus en détail

DERMOFUSION vivre avec une longueur d avance

DERMOFUSION vivre avec une longueur d avance DERMOFUSION vivre avec une longueur d avance 02 DERMOFUSION La perte de cheveux chez l homme est devenue un phénomène de société. Dermofusion est une méthode exclusive pour les hommes qui cherchent une

Plus en détail

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES. 1 er cycle primaire

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES. 1 er cycle primaire Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire Proposition de création : Durée : 3-4 périodes ½ période : préparation 2-3 périodes : réalisation ½ période : intégration

Plus en détail

La place des Terreaux est là, éclaboussée de lumière et de l eau de la Fontaine, enténébrée car les lumières de la ville sont chiches, balayée par un

La place des Terreaux est là, éclaboussée de lumière et de l eau de la Fontaine, enténébrée car les lumières de la ville sont chiches, balayée par un La place des Terreaux est là, éclaboussée de lumière et de l eau de la Fontaine, enténébrée car les lumières de la ville sont chiches, balayée par un vent glacial, parcourue en tous sens par des vélo v,

Plus en détail

Aide. Réservez votre séjour à Disneyland Resort Paris en quelques clics!

Aide. Réservez votre séjour à Disneyland Resort Paris en quelques clics! Aide Réservez votre séjour à Disneyland Resort Paris en quelques clics! Etape 1 : Vos souhaits... 2 Etape 2 : Nos propositions... 3 Etape 3 : Vos besoins transports... 4 Etape 4 : Nos propositions transport...

Plus en détail

Les mélanges. Ce que l on veut que les élèves apprennent ou apprennent à faire :

Les mélanges. Ce que l on veut que les élèves apprennent ou apprennent à faire : Les mélanges Référence aux I.O : -Exploration du monde de la matière : -En agissant sur la matière, l enfant élabore des représentations, il peut s exercer à mélanger. -Grâce à ses actions, il complète

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

Ce réseau local est relié au réseau Internet ; les postes peuvent donc éventuellement accéder à ce réseau mondial.

Ce réseau local est relié au réseau Internet ; les postes peuvent donc éventuellement accéder à ce réseau mondial. Utiliser la salle sous SolSTICE 1 11.. Géénnéérraal littééss.. Votre salle informatique est en réseau, ce qui signifie que toutes les machines sont physiquement reliées entre elles. On parle de réseau

Plus en détail

LP108 Le processus de fin de location. Manuel de cours. Mazda Canada Série de Présentations Sur la Location

LP108 Le processus de fin de location. Manuel de cours. Mazda Canada Série de Présentations Sur la Location Mazda Canada Série de Présentations Sur la Location Le processus de retour de location RÉVISION DES OPTIONS DE LOCATION Ouvrir la voie! N oubliez pas, c est un retour et non un échange Préparer à Réinspection

Plus en détail

Guide méthodologique 7

Guide méthodologique 7 N/Réf : X2 217 012 Collection Guides méthodologiques Comment présenter un travail de recherche Guide méthodologique 7 Louis Gaudreau Conseiller en documentation Centre des médias Septembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

Travail de peinture pour le premier semestre de M1 ; Les Grands Animaux.

Travail de peinture pour le premier semestre de M1 ; Les Grands Animaux. Travail de peinture pour le premier semestre de M1 ; Les Grands Animaux. Le programme de ce semestre de travail était le suivant : Fixer un format, une méthode et un thème pour réaliser une série d au

Plus en détail

Difficultés d écoute et de communication

Difficultés d écoute et de communication 1 CHAPITRE 1 Difficultés d écoute et de communication Dans le monde entier il y a beaucoup d enfants qui sont soit sourds soit incapables d entendre très bien. Les parents peuvent ne pas savoir ce qui

Plus en détail

Le Livre électronique

Le Livre électronique QuickTime et un décompresseur sont requis pour visionner cette image. Le Livre électronique Un outil prometteur pour les étudiants et les chercheurs Toulouse, le 9 mars 2009 Jeremy Jeanguenin, Bulletin

Plus en détail

Auschwhiroshima. terrifiant d enjeux, pourtant trop souvent toléré : le fait que l humanité "joue" avec la capacité de se reproduire.

Auschwhiroshima. terrifiant d enjeux, pourtant trop souvent toléré : le fait que l humanité joue avec la capacité de se reproduire. la Fin de l Origine Au commencement était un Carré Jaune. Une fenêtre de lumière qui se souvient de Vincent, un regard mis au carré pour que le vertical et l horizontal opèrent dans la même dimension.

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

La méthode avant la notoriété

La méthode avant la notoriété La méthode avant la notoriété Proxica, fraîchement lancé en licence de marque, souhaite s imposer dans l univers déjà très concurrentiel des agences immobilières. Plusieurs arguments plaident en sa faveur,

Plus en détail

Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et. différent

Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et. différent Emmanuelle Corson Janvier 2007 Année universitaire 2006/2007 Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et différent Cours de Production et diffusion audiovisuelle et cinématographique

Plus en détail

Chapitre 8. Corrigés

Chapitre 8. Corrigés Chapitre 8 Corrigés 1 Question 1. Indicateurs du BSC et stratégie de domination par les coûts Le BSC doit refléter les intentions stratégiques. Par conséquent, si l entreprise choisit de s orienter plutôt

Plus en détail

Maurits Cornelis ESCHER Escher, graveur néerlandais, est né en 1898 et disparu en 1972. Après des études d architecture et d art graphique, il entreprend de nombreux voyages, surtout en Italie jusqu en

Plus en détail

Zhou Gang 周 刚 (né en 1958)

Zhou Gang 周 刚 (né en 1958) Zhou Gang 周 刚 (né en 1958) Musée Cernuschi : Qu est-ce qui a décidé de votre vocation d artiste? Zhou Gang : Mon père était un peintre connu dans les années 1930. Il avait fait des études au Japon et pratiquait

Plus en détail