Les moteurs électriques.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les moteurs électriques."

Transcription

1 CHAPITRE 15 : Histoire des techniques Les moteurs électriques. TECHNOLOGIE 15-1 Les moteurs électriques

2 Sommaire 1 Introduction...p4 2 Histoire de la recherche...p5, 6,7 3 Qu'est ce qu'un générateur électrique...p8 4 Qu'est-ce qu'un moteur électrique...p9 5 Composition...p9 6 Classification des moteurs électriques...p10, 11 7 Les générateurs et moteurs les plus utilisés...p11, 12 -A La dynamo A1 Caractéristiques et emploi -B L'alternateur B1 Caractéristiques et emploi -C Le moteur universel...p12, 13 C1 Caractéristiques C2 Emploi -D Le moteur asynchrone...p13, 14,15 D1 Caractéristiques D2 Emploi D3 Démarrage a. Démarrage étoile/triangle b. Démarrage par autotransformateur c. Démarrage résistif d. Démarrage rotorique e. Démarrage électronique d Autres démarrages D4 Variation de vitesse par la fréquence -E Le moteur asynchrone monophasé...p15, 16 E1 Caractéristiques E2 Emploi E3 Démarrage a Démarrage par impulsion mécanique b Démarrage par phase auxiliaire et capacitive TECHNOLOGIE 15-2 Les moteurs électriques

3 -F Le moteur synchrone...p16, 17 F1 Caractéristiques F2 Emploi 8 Notions électriques...p18, 19 -A La puissance -B La puissance triphasée -C La puissance active -D La puissance apparente -E Puissance réactive -F Intensité -G Tension -H Facteur de puissance -I Rendement 9 Protection des moteurs...p20 -A Disjoncteur thermique -B Disjoncteur magnétothermique -C Disjoncteur à minima de tension -D Protection différentielle 10 Pannes et remèdes principaux...p20, 21 -A Grognement du moteur triphasé -B Le moteur grogne, -C Le moteur ne démarre pas du tout 11 Vocabulaire...p21 12 Bibliographie...p22 -A Sources écrites -B Sources Internet TECHNOLOGIE 15-3 Les moteurs électriques

4 1 Introduction Depuis son origine, l'homme découvre, cherche. Au début il s'agissait probablement de découvertes pour améliorer ses techniques de chasse, par nécessité de vie. Peu à peu, il s'est mis à découvrir, par curiosité, par défis lancés à lui-même. Les découvertes étaient d'abord très isolées et différentes les unes des autres. Durant le XV siècle le nombre de découvertes augmente et révolutionne l'europe. N'appelle-ton pas cette époque : la "Renaissance". La communication s'améliore : découverte de l'amérique par Colomb et les fabuleuses caravelles; naissance de l'imprimerie grâce à Gutenberg; les universités fleurissent : en Belgique se sera Louvain en Assez étrangement non seulement le rythme des découvertes s'accélère mais dans différentes parties du monde les scientifiques découvrent des choses similaires dans les mêmes périodes, par exemple : en électricité la découverte du moteur asynchrone par Ferraris, Galiléo et Doliwo. Hier les grandes entreprises se sont mises à encourager et même a créer des services de recherche comme : Général Electrique avec les chercheurs : Clarcke, Park, Concordia pour le développement de l'électronique de puissance pour le démarrage et la régulation, le contrôle de la vitesse des moteurs. Aujourd'hui, le monde devient un village grâce aux télécommunications et les informations entre scientifiques sont quasi permanentes. La puissance commerciale intensifie encore la recherche. Le temps des chercheurs isolés est terminé. A ce jour la terre est devenue une fourmilière homogène et unique de chercheurs. Alors de quoi demain sera-t-il fait? TECHNOLOGIE 15-4 Les moteurs électriques

5 2 Histoire de la recherche XVII siècle von GUERICKE Otto physicien allemand OERSTED Hans physicien et chimiste danois 1820 découvertes en cascade AMPERE André Marie physicien français DAVY Humphry Physicien et chimiste britannique ARAGO François chercheur et politicien français FARADAY Michaël anglais PIXII Hippolyte anglais fabricant JACOBI Karl Allemand mathématicien nov. DAVENPORT Thomas américain découvre que 2 pôles électrisés se repoussent +/ + et -/-. invente la première machine électrostatique pour faciliter ses expériences. met en évidence la circulation du courant avec une aiguille. explique les constatations du physicien danois OERSTED. édifie la théorie de l'action mutuelle des courants : L'Electromagnétisme. découvre le principe de l'électro-aimant. réussi à aimanter un morceau de fer avec un solénoïde. trouve les premiers courants induits naissant dans les conducteurs placés dans un champ magnétique. Ce qui lui fait découvrir et réaliser le premier moteur électromagnétique. fabrique, crée à la demande et à l'aide d'ampère, le premier moteur magnétoélectrique créant un courant alternatif. inverse la structure de Pixii. réalise le premier moteur électrique commercialisable et dépose le brevet. TECHNOLOGIE 15-5 Les moteurs électriques

6 1845 FROMENT Gustave PACINOTTI Antonio italien GRAMME Zénobe inventeur belge met au point le premier moteur rotatif comportant une couronne d'électro-aimants fixe attirant des barres de métal formant un cylindre. publie dans Nuovo Cimento un article scientifique sur un anneau tournant dans un champ magnétique et trouve ainsi l'induit des machines électriques, dont il envisage l'utilisation pour les génératrices ou des moteurs. Ne dépassant pas le stade expérimental, ses réalisations ne seront reconnues à Paris qu'en retrouve le principe de l'anneau de Pacinotti. améliore les premiers modèles d'alternateurs. invente le collecteur et rend possible la réalisation de générateurs à courant continu. invente la dynamo présente à l'académie des Sciences à Paris la première magnéto : génératrice industrielle de courant continu FERRARIS Galileo ingénieur italien TESLA Nikola ingénieur yougoslave OSSIPOWITSCH DOLIWO- DOBORRWOSLSK I Michail électricien russe découvre le principe du champ tournant dans la construction des moteurs électriques. réussit à créer un champ magnétique tournant qui permet d'entraîner en rotation une armature mobile tournante. invente le premier moteur asynchrone à courant triphasé à cage d'écureuil. En fait les 3 chercheurs Testa, Ferraris et Doliwo se disputent l'invention du premier moteur Mise en service de la première locomotive électrique de métro à Londres Electrification des trams zurichois JENATZY Camille ingénieur belge Record du monde de vitesse 105,879 km/h avec sa voiture électrique "La Jamais Contente". TECHNOLOGIE 15-6 Les moteurs électriques

7 1906 Premier aspirateur électrique commercialisé sous le nom de "pompe à dépoussiérage" Les machines à laver sont équipées de moteur électrique Japon Création du premier train à grande vitesse le Tokaido. durant les années 1960 CLARCKE Edith PARK Robert CONCORDIA Charles américain recherchent et mettent au point la méthode moderne du contrôle de la vitesse et du couple des machines asynchrones et synchrones appelées : "Contrôle vectoriel" Chrysler équipe la première voiture d'un alternateur au lieu d'une dynamo 1980 application du "contrôle vectoriel" naissance des premiers moteurs synchrones autopilotés les paquebots sont propulsés par des machines synchrones autopilotées d'une puissance de 20MW les moteurs à courants continus supérieurs à 1Kw sont remplacés par les moteurs asynchrones à contrôle vectoriel de flux. TECHNOLOGIE 15-7 Les moteurs électriques

8 3 Qu'est-ce qu'un générateur électrique? Les découvertes de Oersted successives d'abord du champ électrique puis du champ magnétique et de leurs similitudes, suivies par l'explication du magnétisme par Ampère, ouvrent la porte à la découverte du générateur électrique. De fil en aiguille Zénobe Gramme, électricien belge, fait tourner la première machine à produire de l'électricité en courant continu : la dynamo. L'électricité, existant à l'état naturel, est découverte et produite volontairement par l'homme. Montage : Un aimant en forme anneau de fer. L'inducteur. Au milieu on place un fil de cuivre bon conducteur d'électricité isolé et bobiné sur un anneau de métal: L'induit. Fonctionnement : L'inducteur génère un champ magnétique entre ses deux pôles, nord et sud. On fait tourner l'induit, un déplacement d'électrons d'atome en atome se passe provoqué par le magnétisme reçu de l'aimant et l'électricité est née. Donc l'aimant de la dynamo mis en mouvement mécaniquement par la roue d'un vélo produit un courant électrique dans la bobine et crée ainsi du courant continu. Il s'agit d'un générateur, il existe une autre machine l'alternateur qui lui produit du courant alternatif. Celui-ci transforme l'énergie mécanique reçue en énergie électrique. Dans la réalité, ces générateurs sont raccordés mécaniquement par exemple: à des turbines à eau pour les centrales hydroélectriques ou marémotrice à des turbines à vapeur pour les centrales thermiques : nucléaire, gaz, charbon, déchets par une éolienne pour le vent sur les bateaux à des gros moteurs diesel un hôpital ayant besoin en permanence d'électricité pour sauver les gens aura une triple alimentation électrique : La distribution d'électricité publique, un groupe électrogène (moteur diesel avec générateur) et encore une série de batteries en cas de panne des deux autres sources électriques. Dans un premier temps le courant continu permettait d'alimenter des appareils à électrolyses, les éclairages et les moteurs à courant continu de l'industrie détrônant les anciennes sources moins souples tel que : l'énergie hydraulique éolienne, vapeur et même l'énergie de l'animal et de l'homme. TECHNOLOGIE 15-8 Les moteurs électriques

9 4 Qu'est-ce qu'un moteur électrique? Un moteur électrique, travaille à l'inverse du générateur ou de l'alternateur : il transforme l'énergie électrique reçue en énergie mécanique. Cela au départ d'une batterie ou d'une autre source d'alimentation électrique. Les moteurs sont alimentés soit par du courant continu (CC) ou par du courant alternatif (CA). Bien que de conception différente les moteurs fonctionnent sous deux grands principes : l'induction électromagnétique, découverte par l'inventeur britannique Michael Lardy. Un conducteur crée un courant «induit» lorsqu'il se déplace dans un champ magnétique. A l'inverse du premier principe la réaction électromagnétique observée par le physicien français André-Marie Ampère : un courant électrique passant dans un conducteur subit une force. Donc, lorsqu'un courant électrique passe par les connexions dans le conducteur enroulé de plusieurs tours (bobine) à des endroits précis de la partie mobile du moteur, un champ magnétique apparaît par l'interaction des aimants (ou bobines électromagnétiques) et provoque la rotation de la partie mobile du moteur. Ce par attraction et répulsion des aimants et crée ainsi une énergie mécanique qui entraîne l'arbre des machines comme la foreuse, le mixer, le lecteur DVD ou encore la locomotive du TGV. 5 Composition ailettes de refroidissement stator rotor collecteur arbre TECHNOLOGIE 15-9 Les moteurs électriques

10 6 Classification des moteurs électriques Techniquement, les familles de moteurs alternatifs et continus sont à peu prêt équivalentes, mais l'industrie a plus largement développé les moteurs alternatifs pour le réseau de distribution vu qu'il est alternatif et les moteurs continus, moins utilisés, ont plus été développés pour les transports alimentés en CC. Le tableau, ci-après, est basé uniquement sur les moteurs purement électriques. C'est à dire qu'il n'est pas tenu compte ici de toutes les variantes qu'apporte l'emploi de l'électronique aux moteurs modernes. Il est clair que cette technique révolutionne le fonctionnement et l'emploi des moteurs ; mais n'ayant pas d'informations suffisamment précises, j'ai préféré ne pas les inclure dans ce tableau mais bien en parler dans le développement. Par ailleurs la diversité diminue entre les moteurs à courant continu et alternatif vu les standardisations, coûts de production et l'emploi de l'électronique. COURANT CONTINU DYNAMO MOTEUR Autoexcitation Excitation séparée Excitation séparée Moteur servo Shunt Série Compound Shunt Série Compound Moteur universel TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

11 COURANT ALTERNATIF ALTERNATEUR MOTEUR Synchrone Asynchrone Asynchrone Synchrone Vitesse variable Rotor en courtcircuit Rotor bobiné 7 Les générateurs et moteurs les plus utilisés -A La dynamo Le plus primitif des générateurs électriques est d'un fonctionnement simple mais efficace. Il est constitué simplement d'un aimant et d'un long fil de cuivre enroulé sur un support, soit une bobine. Ce générateur, basé sur l'expérience de Faraday et créé par Gramme, est de fait à la base de toutes les génératrices mécaniques d'électricité. Dans celle-ci, les inducteurs sont fixes et les conducteurs induits sont mobiles. Elle ne produit que du courant continu. A1 Caractéristiques et emploi Produit du courant continu. Dynamo de vélo : La dynamo classique a un rendement de 35%. Le modèle intégré au moyeu de la roue de vélo a un rendement de 67%. Production maximum à 20 km/h 10 W, au delà, le rendement diminue. Dynamo de plus grandes puissances : charge d'accumulateurs, réseaux d'éclairage de secours et force motrice. TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

12 -B L'alternateur Ce générateur a le même principe de fonctionnement que la dynamo. Dans la plupart des cas, les inducteurs sont mobiles sur le rotor et les induits sont fixes sur le stator. Ils sont liés directement par leur arbre à la source mécanique qui les alimente et donc tournent au même rythme. Ils sont utilisés pour produire le courant dans les centrales électriques et groupes électrogènes. B1 Caractéristiques et emploi Produit du courant alternatif. dans les voitures couplées par courroies au moteur dans les éoliennes couplées aux pales par l'intermédiaire d'engrenages dans les centrales électriques couplées aux sources d'énergies mécaniques -C Le moteur universel Ce moteur à CC, fonctionne en fait aussi bien en CA, d'où son nom. Pour inverser son sens de rotation, il suffit d'inverser les polarités de l'induit et de l'inducteur pour inverser son sens de rotation. Lorsque les inducteurs sont alimentés, ils créent un champ magnétique dans l'entrefer. Quand l'induit est alimenté, ses conducteurs situés sous un même pôle sont parcourus par des courants de même sens et soumis à une force. Les conducteurs situés sous le pôle opposé sont soumis à une force de même intensité et de sens opposé. Les deux forces créent un couple qui fait tourner l'induit du moteur. Pour inverser le sens de rotation d'un moteur à courant continu il suffit d'inverser les polarités de la tension d'alimentation de l'induit ou des inducteurs. Comme la polarité de l'induit et de l'inducteur dépendent du sens du courant, si celui-ci s'inverse, les pôles de l'induit et de l'inducteur s'inversent aussi, mais les forces résultantes sont toujours dans le même sens. C1 Caractéristiques (+ points positifs, - points négatifs) + couple de démarrage important. + convient pour le petit appareillage car peu encombrant. - crée des parasites. - mauvais rendement. TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

13 - provoque des parasites, d'où l'emploi d'un antiparasitage obligatoire - de préférence ne pas tourner à vide car il s'emballe. - limite de vitesse d'utilisation élevée, vu le rotor bobiné, il s'agit du «défrettage», phénomène du à la force centrifuge finissant par casser les liens assurant la tenue des ensembles de spires (le frettage). Une partie de ces inconvénients sont partiellement résolus par des réalisations de moteurs sans fer au rotor appelé moteur «disques» ou moteur «cloches». C2 Emploi Machines portatives : perceuse, aspirateur, robot ménager. Traction des locomotives. -D Le moteur asynchrone triphasé Encore appelé moteur à cage d'écureuil, c'est le plus répandu des moteurs. Ce moteur sans connexion entre le stator et le rotor fonctionne en CA. Le terme asynchrone provient du fait que le champ magnétique du rotor a une rotation en léger décalage par rapport à la vitesse de rotation du magnétisme engendré dans le stator. Sa vitesse est proportionnelle à la fréquence du courant d'où l'intérêt de la gestion de sa vitesse avec ce genre de système. Pour les moteurs asynchrones de puissance de plus de 7KVA le démarrage sera facilité par le coupleur "étoile/ triangle". Le sens de rotation de ces moteurs en triphasé est obtenu par simple inversion de deux phases. Depuis l'avènement de l'électronique de puissance, dans les domaines de forte puissance, le moteur asynchrone détrône la machine synchrone. D1 Caractéristiques + convient pour de nombreux emplois. + très robuste. + construction facile, d'où prix avantageux. + le plus répandu des moteurs vu sa grande gamme de puissance et ses autres qualités. - lors du démarrage le courant peut atteindre 8 fois le courant nominal de la machine. D2 Emploi Moyen de transport : tram, métro. Machine industrielle et gros électroménager. Avec un accompagnement électronique de puissance : comme générateur dans l'éolienne par exemple. TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

14 D3 Démarrage a. Démarrage étoile/triangle Le plus classique pour les moteurs triphasés, comme dit plus haut, ce démarrage d'abord en étoile puis en triangle permet de diviser par la racine de trois la tension de démarrage. Cette méthode de démarrage est très économique. Il faut tenir compte pour ce genre de démarrage que la tension aux bornes, et donc le couplage triangulaire, correspondent à la tension du réseau. Par exemple pour un réseau 230v il faudra un moteur triangle 230/ étoile 400v. Le démarrage devra se faire à vide ou à couple résistant faible. Au second temps le moteur travaillera en pleine puissance et rejoint ses caractéristiques naturelles. Ce système permet également le fonctionnement à deux vitesses. b. Démarrage par autotransformateur Pour ce mode de démarrage, le stator du moteur asynchrone est relié à un autotransformateur qui permet d'effectuer un démarrage sous tension variable. La tension est progressivement augmentée, l'intensité du courant ne dépassant pas la valeur maximale désirée. c. Démarrage résistif Pour le démarrage résistif, on insère des résistances en série avec les enroulements statoriques dont l'effet limite la tension aux bornes. Une fois le démarrage effectué, on court-circuite ses résistances. Cette opération peut être effectuée progressivement par un opérateur à l'aide de rhéostats de démarrage. d. Démarrage rotorique Lors d'un démarrage rotorique, des résistances de puissance sont insérées en série avec les enroulements du rotor. Ce type de démarrage permet d'obtenir un fort couple de démarrage avec des courants de démarrage réduits mais il ne peut être mis en œuvre qu'avec des machines à rotor bobiné munis de contacts glissants (bagues et balais) permettant les connexions électriques des enroulements rotoriques. e. Démarrage électronique Grâce à l'évolution technique le variateur électronique permet un démarrage de grande souplesse, des économies d'énergie ou encore des variations de vitesse. TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

15 D4 Variation de vitesse par la fréquence La variation de vitesse par le réglage de la fréquence actuellement est la plus intéressante. Avec ce procédé le couple de démarrage est maintenu de manière constante, le courant et le facteur de puissance demeurent inchangés, et donc le couple résistant reste constant et ne varie pas. Cette méthode est utilisée depuis longtemps pour le réglage de la vitesse des moteurs asynchrones triphasés. Ils sont utilisés à la place des convertisseurs statiques et permettent un contrôle plus efficace et économique de ces moteurs. Dans la réalité un surdimensionnement de 10% des moteurs est nécessaire pour compenser les pertes dues aux harmoniques. Ces systèmes protègent le moteur de ces effets indésirables et évitent des bruits, vibrations et pulsations. -E Le moteur asynchrone monophasé Bien que moins utilisé que son frère triphasé, à puissance égale est plus volumineux ce moteur sans connexion entre le stator et le rotor fonctionne en CA. Il a besoin d'un moyen de démarrage comme un condensateur. E1 Caractéristiques + convient pour de nombreux emplois. + très robuste. - lors du démarrage le courant peut atteindre 12 fois le courant nominal de la machine. - volumineux. - cos ϕ et rendement plus faible que le moteur triphasé asynchrone. E2 Emploi Idem moteur triphasé mais uniquement avec alimentation monophasée. E3 Démarrage a Démarrage par impulsion mécanique C'est à dire simplement lancement du moteur à la main. b Démarrage par phase auxiliaire et capacitive Dispositif le plus employé, consiste à placer un voir deux condensateurs dans le circuit de l'une des bobines. La présence de cette capacité provoque le déphasage inverse à celui de l'induit, le fonctionnement en période de démarrage et en marche normale est voisin de celui d'un moteur monophasé à champ tournant. Pour garder ce déphasage entre les deux bobines durant la marche, le deuxième condensateur est déconnecté une fois le démarrage effectué car l'impédance du stator a augmenté. TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

16 c Démarrage par phase auxiliaire Sur ce type de moteur spécial, il y aura deux enroulements décalés de 90, le deuxième étant actif durant la phase de démarrage puis mis hors circuit par coupleur centrifuge. d Autres démarrages Par phase auxiliaire et résistance : de même genre que pour le moteur triphasé, il aura la particularité comme pour le démarrage à phase auxiliaire de mettre la résistance hors course par un coupleur centrifuge. Par phase auxiliaire et inductance : même principe que par démarrage résistif mais ici il s'agira d'une inductance. -F Le moteur synchrone Ce moteur synchrone existant en monophasé est généralement réaliser en triphasé, sa vitesse de rotation est proportionnelle à la fréquence du courant qui le traverse. Il est constitué dans la plupart des cas d'un inducteur fixe, le stator, et un induit tournant, le rotor. Il est de constitution très proche de l'alternateur. Une fois de plus l'électronique a fortement modifié son emploi. En effet associé à un onduleur de courant, il permet de fixer le couple moteur moyen constant avec un minimum de courant. Il s'agit de l'autopilotage, autrement dit : asservissement des courants statoriques par rapport à la position du rotor. F1 Caractéristiques + permet de modifier la fréquence et même fournir de l énergie réactive. + vitesse constante puisqu'en phase avec la fréquence. + facteur de puissance peut être égal à l unité. + excellent rendement. + depuis l'arrivé de l'électronique qui permet de réguler sa vitesse retrouve un nouvel intérêt pour les grandes puissances. - coût de production. - démarrage compliqué. - vitesse constante, donc ne peut varier. - peut employer vu ces inconvénients. Existe sous différentes formes et fonctionnement en courant continu : moteur Shunt, moteur Série, moteur Compound. En courant alternatif : moteur synchrone. TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

17 F2 Emploi Moyen de transport : TGV et autres machines de traction. Propulsion de navires. Sous forme d'alternateur, on l'utilise pour générer du courant dans les groupes électrogènes. Compensateur synchrone : amélioration du cos ϕ (ce dit cosinus phi). En monophasé assure la rotation uniforme de programmateurs de machine à laver. Machine à vitesse variable comme l'ascenseur. 8 Notions électriques Quelques notions électriques de bases sont utiles pour réaliser les mesures de consommation des moteurs. TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

18 -A Puissance : Rappel : Quantité d énergie qu il est possible de produire ou consommer par unité de temps. -B Puissance en triphasé : Le principe de la conservation de l'énergie, la puissance utilisée par un récepteur triphasé est égale à la somme des puissances dépensées par chacun des récepteurs donc : P= P1+P2+P3 En alternatif, on parlera de 3 puissances différentes : apparente, active, réactive. -C Puissance active : Puissance réellement transformée par le récepteur, ici le moteur, pour donner de l'énergie sous une forme nouvelle récupérable par exemple ici : mécanique. -D Puissance apparente : Obtenue par le produit U.I, celle-ci n'est pas transformée en une forme d'énergie récupérable. Elle se mesure à l'aide d'un voltmètre et d'un Ampèremètre. -E Puissance réactive : Ne donne pas la puissance utilisable mais correspond à la réaction magnétique du récepteur. -F Intensité : Un courant électrique est le nombre d'électrons libres qui circulent en une seconde dans un conducteur. Soit, un Coulomb par seconde. L'intensité se mesure sur un seul conducteur à la fois de l'alimentation à l'aide d'une pince Ampèrmétrique ou d'un Ampèremètre placé en série avec le récepteur pour les mesures inférieures à 1 Ampère. -G Tension : Pour qu un courant circule dans un circuit, il faut qu il y ait une différence de pression électrique à ses extrémités, appelée DIFFERENCE DE POTENTIEL ou TENSION aux bornes du circuit. Cette tension est donc la différence du nombre d'électrons entre deux points du circuit. Elle se mesure aux bornes de l'alimentation à l'aide d'un voltmètre. -H Facteur de puissance : Cos ϕ, cosinus phi, ou angle phi est le déphasage entre la puissance et la puissance apparente ou le déphasage entre la tension aux bornes du récepteur et l'intensité du courant qui y passe. On pourrait dire dans un TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

19 moteur asynchrone qu'il s'agit de l'écart qu'il y a entre les pôles du stator et du rotor. Un bon cos ϕ ne sera jamais égal à 1 car cela signifie que les pôles magnétiques du rotor et le stator sont les uns en face des autres. Le moteur serait à l'arrêt, en panne. Il sera idéalement de 0.9 pour les gros moteurs et pour les petits moteurs sera étalé entre 0.75 et 0.9. S'il est inférieur à cela on placera des condensateurs en parallèles sur l'alimentation pour le redresser. Unité de grandeur Symbole de la grandeur Unité de mesure Symbole de l'unité Puissance P watt W Tension U Volt v Intensité I Ampère A Puissance active P watt W Puis. apparente S volt ampère va Puissance réactive Q volt amp.réactif var En monophasé En triphasé P= U.I P= U.I. cos ϕ ou P= R.I² S =U.I. 3 Q=U.I. 3 sinϕ cos ϕ = P/S -I Rendement : Dans un moteur, la puissance nominale électrique, nécessaire pour produire une puissance mécanique, ne sera jamais égale à cette puissance mécanique. Une petite partie de la puissance électrique sera nécessaire pour vaincre le frottement des parties mobiles du moteur : les pertes mécaniques. De plus, le courant électrique traversant les bobines électriques du moteur va créer un échauffement de celle-ci. Les pertes électriques. Puissance utile = puissance absorbée + pertes. Il est évident que le rendement ne sera jamais supérieur à 1. η = rendement. P u = puissance utile. P a = puissance absorbée. (qui lui a été fournie) TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

20 9 Protection des moteurs -A Disjoncteur thermique : Vu le fort courant nécessaire au démarrage des moteurs, on utilisera des disjoncteurs thermiques à déclenchement lent, pour éviter des coupures de courant intempestives. Ces thermiques seront calibrés au plus juste en fonction de la puissance du moteur à protéger. Ils seront placés près de celui-ci car ils le protégeront de manière directe. -B Disjoncteur magnéto-thermique : La protection par disjoncteur magnéto-thermique à l'origine du circuit dans le tableau électrique mais ceux-ci auront une courbe de déclenchement adaptée au moteur soit du type D. -C Disjoncteur à minima de tension : Pour les moteurs de grande valeur, pour éviter qu'ils ne fonctionnent en manque d'une phase ou en sous-tension ce qui pourrait provoquer de graves dommages aux moteurs. Il sera placé, en plus, un disjoncteur à minima de tension. -D Protection différentielle : En tête d'installation une protection différentielle de 300 ma sera également prévue dans les installations domestiques. 10 Pannes et remèdes principaux Ce genre de pannes étant très étendu, il n'est pas possible ici de toutes les décrire. Il est important pour l'électricien de distinguer les pannes de bases auxquelles il peut remédier seul de celles à confier : à un bobineur ou dépendant de la distribution électrique du réseau sur lesquelles, il n'a pas de prise. L'électricien peut intervenir sur les circuits d'alimentation et de commande, sur les accessoires de démarrage externes à remplacer et sur le remplacement des ballets, les autres pannes seront à isoler si possible et à signaler soit au producteur d'électricité soit au bobineur. -A Grognement du moteur triphasé : Une phase est en rupture d'alimentation. Arrêt immédiat du moteur, vérification du circuit d'alimentation. Voir à la source si le réseau alimente bien les 3 phases. Si oui, vérification du circuit d'alimentation : connections, conducteurs, appareillages de protection et de commande par l'électricien. TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

21 -B Le moteur grogne, Ou vibre mais ne démarre pas : Vérifier si la tension d'alimentation est constante et de bon niveau. Si oui, vérifier le système de démarrage par l'électricien. Si non voir le distributeur d'électricité. -C Le moteur ne démarre pas du tout : Vérifier l'alimentation, le circuit d'alimentation complet, le moteur luimême. Après la vérification de l'alimentation et du réseau, vérification des ballets du moteur, si usés ou défectueux à remplacer. Si problème au stator ou rotor faire réviser le moteur par le bobineur. 11 Vocabulaire arbre flux collecteur harmonique inductance inducteur induit onduleur de courant redresseur rotor stator solénoïde axe du moteur sur lequel sont placées les plaques métalliques du rotor, les bobines et les collecteurs induction magnétique fixé à la partie fixe du moteur, donne l'électricité aux collecteurs, ils sont réalisés en carbone posé sur l'arbre du rotor reçoit l'alimentation électrique via les balais et la distribue aux bobines du rotor Perturbations et fluctuations de tension dues au déséquilibre de tensions triphasées, du champ électromagnétique, de décharges électrostatiques. quotient du flux d'induction à travers un circuit, créé par le courant traversant ce circuit aimant ou électroaimant créant le champ magnétique et le diffuse dans l'induit reçoit le champ magnétique et le transforme en courant électrique convertisseur statique d'électricité qui transforme un courant continu en courant alternatif partie rotative du moteur constituée d'un ensemble de bobines reliées par le collecteur à l'alimentation électrique ; crée également un champ magnétique partie fixe du moteur crée le champ magnétique à l'aide d'enroulement bobiné ou d'aimants permanents fil de cuivre enroulé en hélice sur un cylindre ou bague, et qui, parcouru par un courant, produit un champ magnétique identique à celui d'un aimant TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ Electrotechnique Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ 1 Sommaire 1 ère partie : machines électriques Chapitre 1 Machine à courant continu Chapitre 2 Puissances électriques

Plus en détail

moteur asynchrone MOTEUR ASYNCHRONE

moteur asynchrone MOTEUR ASYNCHRONE MOTEUR ASYNCHRONE Rappel: trois bobines, dont les axes font entre eux des angles de 120 et alimentées par un réseau triphasé équilibré, crée dans l'entrefer un champ magnétique radial, tournant à la fréquence

Plus en détail

Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones

Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones Chapitre 17 Sciences Physiques - BTS Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones 1 Loi de Laplace 1.1 Etude expérimentale Le conducteur est parcouru par un courant continu ; il est placé dans un champ

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Cours d Electricité 2 Électrotechnique Le moteur asynchrone triphasé I.U.T Mesures Physiques Université Montpellier 2 Année universitaire 2008-2009 Table des matières 1 Définition et description 2 2 Principe

Plus en détail

TPE Alternateur. Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez

TPE Alternateur. Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez TPE Alternateur Jordan Offroy Jérémy Brandt Nicolas Crosetti Bastien Dherbomez 1 Thème : Avancées scientifiques et réalisations techniques. Problématique : Comment peut-on transformer de l énergie mécanique

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Le moteur asynchrone triphasé 1 ) Généralités Le moteur asynchrone triphasé est largement utilisé dans l'industrie, sa simplicité de construction en fait un matériel très fiable et qui demande peu d'entretien.

Plus en détail

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2)

Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE. (Durée : 5 heures ; Coefficient : 2) CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DE LYCEE PROFESSIONNEL AGRICOLE Enseignement Maritime SESSION 2015 Concours : EXTERNE Section : ELECTROTECHNIQUE ET ELECTRONIQUE MARITIMES EPREUVE N 1 CULTURE DISCIPLINAIRE

Plus en détail

CONVERTIR L ENERGIE MACHINES A COURANT CONTINU

CONVERTIR L ENERGIE MACHINES A COURANT CONTINU CONVERTIR L ENERGIE MACHINES A COURANT CONTINU Les machines à courant continu sont réversibles. Elles peuvent devenir génératrices ou moteur. Energie mécanique GENERATRICE CONVERTIR L ENERGIE Energie électrique

Plus en détail

Le moteur à courant continu à aimants permanents

Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Principe, caractéristiques Alimentation, variation de vitesse Puissance, rendement Réversibilité Cette

Plus en détail

Cours 5. Moteurs électriques

Cours 5. Moteurs électriques Cours 5. Moteurs électriques 1. INTRODUCTION 2. MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASÉS 3. MOTEURS ASYNCHRONES MONOPHASÉS 4. MOTEURS SYNCHRONES À COURANT CONTINU 6. MOTEURS PAS À PAS Ces diapositives sont nouvelles

Plus en détail

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres LE M O TE U R A C O U R A N T C O N TI N U La loi de LAPLACE Un conducteur traversé par un courant et placé dans un champ magnétique est soumis à une force dont le sens est déterminée par la règle des

Plus en détail

Le circuit de charge

Le circuit de charge 1 1. Mise en situation : 2. Définition : comprend l intégralité des pièces permettant l alimentation électrique de l ensemble des consommateurs du véhicule et la charge de la batterie 3. Fonction globale

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE S e s s i o n 2 0 0 8 PHYSIQUE APPLIQUÉE Série : Spécialité : Sciences et Technologies industrielles Génie Électrotechnique Durée de l'épreuve : 4 heures coefficient : 7 L'usage

Plus en détail

T.P. numéro 27 : moteur asynchrone.

T.P. numéro 27 : moteur asynchrone. T.P. numéro 27 : moteur asynchrone. Buts du TP : le but de ce TP est l étude du moteur asynchrone triphasé. On étudie la plaque signalétique du moteur, puis on effectue un essai à vide et enfin un essai

Plus en détail

1.1) Stator ( inducteur )

1.1) Stator ( inducteur ) 1 ) Constitution Ces moteurs sont robustes, faciles à construire et peu coûteux. Ils sont intéressants, lorsque la vitesse du dispositif à entraîner n'a pas à être rigoureusement constante. 1.1) Stator

Plus en détail

embrayage ou transmission hydraulique (frottements visqueux) ex. : engin de chantier

embrayage ou transmission hydraulique (frottements visqueux) ex. : engin de chantier G. Pinson - Physique Appliquée Machine asynchrone - C34 / 1 C34 - Machine Asynchrone (MAS) Moteur asynchrone Transmissions mécaniques asynchrones (transmissions de couple) : P m s bain d huile ailettes

Plus en détail

Machine asynchrone. - Définitions. Principe. Rotor : Cage d écureuil. Pulsation du stator Synchronisme. Pulsation du Rotor N.

Machine asynchrone. - Définitions. Principe. Rotor : Cage d écureuil. Pulsation du stator Synchronisme. Pulsation du Rotor N. Ω s Principe - Définitions Pulsation du stator Synchronisme Rotor : Cage d écureuil Ω Pulsation du Rotor Ω < Ω s N B S g g = Glissement Ωs Ω N s = Ω N s s N Stator : Inducteur Ω = Ω s Rem Si plus de variation

Plus en détail

Chapitre P12 : Le magnétisme

Chapitre P12 : Le magnétisme : ) Qu'est-ce que le champ magnétique? 1) Comment détecter un champ magnétique? Expérience : Voir fiche Expériences 1 et 2 En un lieu donné, une aiguille aimantée, pouvant tourner dans un plan horizontal,

Plus en détail

LE CIRCUIT DE CHARGE

LE CIRCUIT DE CHARGE MAINTENANCE AUTOMOBILE 1 LE CIRCUIT DE CHARGE PROBLÈME POSÉ Les véhicules automobiles modernes sont maintenant équipés de circuits électriques et électroniques aussi variés que nombreux. Il est donc nécessaire

Plus en détail

Les machines électriques Électricité 2 Électrotechnique Christophe Palermo IUT de Montpellier Département Mesures Physiques & Institut d Electronique du Sud Université Montpellier 2 e-mail : Christophe.Palermo@univ-montp2.fr

Plus en détail

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique...

TABLE DES MATIERES. Mécanique du solide... 17 I. Introduction...17 II. Définitions...17 III. Energies...21 IV. Les lois de la mécanique... Table des matières iii TABLE DES MATIERES RESUME DE COURS Grandeurs périodiques. Circuits linéaires en régime sinusoîdal... 3 I. Propriétés des grandeurs périodiques...3 II. Régime sinusoïdal...3 III.

Plus en détail

Site : http://genie.industriel.iaa.free.fr MOTEUR ASYNCHRONE. Richard MATHIEU BTS IAA D4.43 Chap 3 : Electricité en Iaa

Site : http://genie.industriel.iaa.free.fr MOTEUR ASYNCHRONE. Richard MATHIEU BTS IAA D4.43 Chap 3 : Electricité en Iaa MOTEUR ASYNCHRONE Richard MATHIEU BTS IAA I. DEFINITION Site : http://genie.industriel.iaa.free.fr La machine asynchrone est la machine électrique la plus utilisée dans le domaine des puissances supérieures

Plus en détail

Couple électromagnétique (couple moteur)

Couple électromagnétique (couple moteur) Principe de fonctionnement Le rotor, alimenté en courant continu, par un système de contacts glissants (bagues), crée un champ magnétique rotorique qui suit le champ tournant statorique avec un retard

Plus en détail

RENDEMENT DES ALTERNATEURS Comment neutraliser le couple antagoniste de la réactance d induit et quelle en est la conséquence.

RENDEMENT DES ALTERNATEURS Comment neutraliser le couple antagoniste de la réactance d induit et quelle en est la conséquence. RENDEMENT DES ALTERNATEURS Comment neutraliser le couple antagoniste de la réactance d induit et quelle en est la conséquence. Explications détaillées pages 2-12 Annexe pages 13-14 L Effet de la réactance

Plus en détail

Sciences et technologie industrielles

Sciences et technologie industrielles Sciences et technologie industrielles Spécialité : Génie Energétique Classe de terminale Programme d enseignement des matières spécifiques Sciences physiques et physique appliquée CE TEXTE REPREND LE PUBLIE

Plus en détail

COSINUS PHI (site d'electrotech-city - Walter DI PILLA)

COSINUS PHI (site d'electrotech-city - Walter DI PILLA) COSINUS PHI (site d'electrotech-city - Walter DI PILLA) SOMMAIRE : INTRODUCTION : INTRODUCTION I - LES FAITS point de vue du distributeur d'énergie point de vue du client II - LE COS Phi : UN PEU DE THEORIE

Plus en détail

TPE : travaux pratiques encadrés.

TPE : travaux pratiques encadrés. TPE : travaux pratiques encadrés. Problématique : Qu est- ce que le magnétisme? Comment l appliquer à la création d un verrou magnétique? Lucie Lalmand. Nathalie Lambin. Année 2006-2007. Elodie Devos.

Plus en détail

Electrodynamique. Moteur monte-charge. Ref : 302 194. Français p 1. Version : 1004

Electrodynamique. Moteur monte-charge. Ref : 302 194. Français p 1. Version : 1004 Français p 1 Version : 1004 1 Description Le monte-charge est constitué des éléments suivants : 1 moteur avec moto-réducteur commandé par un bouton poussoir une poulie solidaire de l'axe du moteur permettant

Plus en détail

TD16 Machine synchrone et MCC

TD16 Machine synchrone et MCC TD16 Machine synchrone et MCC 161 Machine synchrone simpliste A Travaux Dirigés Un aimant cylindrique allongé peut tourner autour de l'axe passant par son centre et perpendiculaire à son moment magnétique.

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu

15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu 15 exercices corrigés d Electrotechnique sur la machine à courant continu Sommaire Exercice MCC01 : machine à courant continu Exercice MCC02 : machine à courant continu à excitation indépendante Exercice

Plus en détail

PUISSANCE ELECTRIQUE

PUISSANCE ELECTRIQUE PUISSANCE ELECTRIQUE I COURANT CONTINU 1 absorbée par un récepteur 2 Puissance thermique et effet Joule 3 Bilan des puissances a) Conducteur ohmique Conducteur P abs Ohmique P ut = P j le rendement est

Plus en détail

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation.

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation. Comment régler la vitesse d un moteur électrique?. Comment régler la vitesse d un moteur à courant continu? Capacités Connaissances Exemples d activités Connaître le modèle équivalent simplifié de l induit

Plus en détail

Comment réduire la consommation des moteurs électriques dans l'industrie

Comment réduire la consommation des moteurs électriques dans l'industrie Mai 2008 Fiche n 14 Comment réduire la consommation des moteurs électriques dans l'industrie Rédigé par Olivier JUAN CRCI Champagne-Ardenne Dans l'industrie, 70 % de la consommation d'électricité est dédiée

Plus en détail

Fonction des variateurs électriques :

Fonction des variateurs électriques : LES VARIATEURS DE VITESSE Généralité Fonction des variateurs électriques : Un variateur de vitesse est un équipement électrotechnique alimentant un moteur électrique de façon à pouvoir faire varier sa

Plus en détail

Le Moteur. Ensuite il a sut exploiter certain force naturelle tel que les chute d eau ou le vent pour broyer sont blé et se déplacé sur l eau.

Le Moteur. Ensuite il a sut exploiter certain force naturelle tel que les chute d eau ou le vent pour broyer sont blé et se déplacé sur l eau. Le Moteur A nos jour, le moteur Joue un rôle primordiale dans notre vie ; on le trouve partout, En commençant par la montre sur nos mais au moteur de l automobile et ceux dans la machine à lavée et la

Plus en détail

E = k. La vitesse est nulle, la FEM E est nulle aussi. Ce = k. Um = E + R Im. 2 π 60 II CONSTITUTION D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU

E = k. La vitesse est nulle, la FEM E est nulle aussi. Ce = k. Um = E + R Im. 2 π 60 II CONSTITUTION D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU COURS TELN CORRIGÉ STRUCTURE ET FONCTIONNEMENT D'UN MOTEUR À COURANT CONTINU À AIMANT PERMANENT page 1 / 6 A PRÉSENTATION Beaucoup d'appplications nécessitent un couple de démarrage élevé. Le Moteur à

Plus en détail

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE Titulaire : A. Rauw 5h/semaine 1) MÉCANIQUE a) Cinématique ii) Référentiel Relativité des notions de repos et mouvement Relativité de la notion de trajectoire Référentiel

Plus en détail

Physique, chapitre 8 : La tension alternative

Physique, chapitre 8 : La tension alternative Physique, chapitre 8 : La tension alternative 1. La tension alternative 1.1 Différence entre une tension continue et une tension alternative Une tension est dite continue quand sa valeur ne change pas.

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

Electrotechnique triphasé. Chapitre 11

Electrotechnique triphasé. Chapitre 11 Electrotechnique triphasé Chapitre 11 CADEV n 102 679 Denis Schneider, 2007 Table des matières 11.1 GÉNÉRALITÉS... 2 11.1 1 DÉFINITION TENSIONS TRIPHASÉES... 2 11.1.2 COURANTS TRIPHASÉS... 2 11.1.3 AVANTAGE

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ 1/5. En rotation : W = M.q. M = F.r. P = W t. eo. Q S W = VAB. Q VA - VB AB. I = Q t W = U. Q. P = U. I I : intensité ( ampère )

ÉLECTRICITÉ 1/5. En rotation : W = M.q. M = F.r. P = W t. eo. Q S W = VAB. Q VA - VB AB. I = Q t W = U. Q. P = U. I I : intensité ( ampère ) ÉLECTRICITÉ / Travail ( W ) en joule En translation : W = F.d Puissance mécanique ( P ) en watt Champ électrique uniforme ( e ) en volt/mètre Travail de la force électrique ( W ) en joule Champ et potentiel

Plus en détail

T. GET Chap. 8 :Le moteur asynchrone Chap. 8 : Le moteur asynchrone

T. GET Chap. 8 :Le moteur asynchrone Chap. 8 : Le moteur asynchrone Chap. 8 : Le moteur asynchrone I.Principe Le stator est formé de 3 bobines dont les axes font entre eux un angle de. Il est alimenté par un réseau triphasé équilibré, qui crée dans l entrefer un ( radial

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette

Manuel d'utilisation de la maquette Manuel d'utilisation de la maquette AÉROGÉNÉRATEUR À COURANT ALTERNATIF (énergie éolienne avec transformation d énergie) Enseignement primaire et collège Articles Code Aérogénérateur à courant alternatif

Plus en détail

3 ème COURS Electricité Chapitre 1 LA PRODUCTION D'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.

3 ème COURS Electricité Chapitre 1 LA PRODUCTION D'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free. 3 ème COURS Electricité Chapitre 1 LA PRODUCTION D'ÉNERGIE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : Exercice 10 p 159 Centrale nucléaire : Energie

Plus en détail

Observation : Le courant induit circule dans le sens opposé.

Observation : Le courant induit circule dans le sens opposé. 2 e BC 3 Induction électromagnétique 21 Chapitre 3: Induction électromagnétique 1. Mise en évidence du phénomène : expériences fondamentales a) Expérience 1 1. Introduisons un aimant dans une bobine connectée

Plus en détail

Cours d électricité. Étude des régimes alternatifs. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie

Cours d électricité. Étude des régimes alternatifs. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie Cours d électricité Étude des régimes alternatifs Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Plan du chapitre s sur les

Plus en détail

Serie1 : Exercices Réseaux Triphasés

Serie1 : Exercices Réseaux Triphasés Serie1 : Exercices Réseaux Triphasés Etoile équilibré 1. Un moteur triphasé porte les indications suivantes : U 400V / 230V ; cos φ= 0,95 ; η= 0,83. En charge le courant de ligne est de 25 A. Quelle est

Plus en détail

LES MOTEURS ELECTRIQUES

LES MOTEURS ELECTRIQUES L objectif de ce cours est de comprendre le fonctionnement des moteurs électriques. Nous verrons les notions de puissance, de pertes et de rendement. Nous étudierons de manière simplifié comment ces moteurs

Plus en détail

Fig. 11 tension du démarreur en charge

Fig. 11 tension du démarreur en charge INTRODUCTION Le démarreur est un moteur électrique qui convertit l'énergie, fournie par la batterie, en énergie mécanique dans le but de lancer le moteur. Il en existe deux types, le type à inertie et

Plus en détail

3 ème COURS Electricité Chapitre 4 LA PUISSANCE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9

3 ème COURS Electricité Chapitre 4 LA PUISSANCE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 3 ème COURS Electricité Chapitre 4 LA PUISSANCE ÉLECTRIQUE CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : Exercice 1 p 200 Faux. L'indication qui s'exprime en watt

Plus en détail

N' = 1440 tr/min ; P 1 = 4500W ; P 2 = 2000 W

N' = 1440 tr/min ; P 1 = 4500W ; P 2 = 2000 W MOTEUR ASYNCHRONE 1) Un moteur asynchrone triphasé à rotor bobiné et à bagues est alimenté par un réseau triphasé 50 Hz dont la tension entre phases est U = 380 V. Les enroulements du stator et du rotor

Plus en détail

Chapitre 5 : Condensateurs

Chapitre 5 : Condensateurs 2 e B et C 5 Condensateurs 37 Chapitre 5 : Condensateurs 1. Qu est-ce qu un condensateur? a) Expérience de mise en évidence 1. Un électroscope est chargé négativement au moyen d'un bâton d'ébonite frotté

Plus en détail

Ce courant alternatif est dit périodique s il change régulièrement et périodiquement de sens.

Ce courant alternatif est dit périodique s il change régulièrement et périodiquement de sens. Courant continu Le courant continu (qui peut être abrégé par CC, ou DC, pour Direct Current ou Couplage Direct en anglais, étant cependant souvent utilisé), par opposition au courant alternatif AC (couplage

Plus en détail

Modifier UN ALTERNATEUR VALEO 50 A pour usage éolien, avec hélice en prise directe Par Jean Yves Seveno février 2004

Modifier UN ALTERNATEUR VALEO 50 A pour usage éolien, avec hélice en prise directe Par Jean Yves Seveno février 2004 Modifier UN ALTERNATEUR VALEO 50 A pour usage éolien, avec hélice en prise directe Par Jean Yves Seveno février 2004 Introduction Trouver une génératrice ou un alternateur susceptible de fonctionner à

Plus en détail

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique?

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique? Défi 1 Qu estce que l électricité statique? Frotte un ballon de baudruche contre la laine ou tes cheveux et approchele des morceaux de papier. Décris ce que tu constates : Fiche professeur Après avoir

Plus en détail

L électricité et le magnétisme

L électricité et le magnétisme L électricité et le magnétisme Verdicts et diagnostics Verdict CHAPITRE 5 STE Questions 1 à 26, A à D. 1 QU EST-CE QUE L ÉLECTRICITÉ? (p. 140-144) 1. Vanessa constate qu un objet est chargé positivement.

Plus en détail

Charge électrique loi de Coulomb

Charge électrique loi de Coulomb Champ électrique champ magnétique Charge électrique loi de Coulomb 1/ répulsion réciproque de deux charges < r 12 > Q 1 Q 2 Les deux charges Q 1 et Q 2 se repoussent mutuellement avec une force F 12 telle

Plus en détail

Les Groupes électrogènes

Les Groupes électrogènes Les Groupes électrogènes FONCTION GLOBALE Contraintes : Energie,Tension, Fréquence, Réglages Système ENERGIE MECANIQUE D UN MOTEUR THERMIQUE PRODUIRE DU COURANT ELECTRIQUE EN TOUS LIEUX ENERGIE ELECTRIQUE

Plus en détail

CH 11: PUIssance et Énergie électrique

CH 11: PUIssance et Énergie électrique Objectifs: CH 11: PUssance et Énergie électrique Les exercices Tests ou " Vérifie tes connaissances " de chaque chapitre sont à faire sur le cahier de brouillon pendant toute l année. Tous les schémas

Plus en détail

CI 3 ACTIONNEUR ELECTRIQUE

CI 3 ACTIONNEUR ELECTRIQUE Nom : 1 / 18 Le moteur asynchrone triphasé SOMMAIRE CONSTITUTION... 1 MAINTENANCE... 3 TYPES ET PRINCIPE DE MONTAGE DES ROULEMENTS A BILLES.... 3 CHARGES AXIALES ADMISSIBLE... 4 PROCEDURE DE DEMONTAGE

Plus en détail

Moteur à courant continu MACHINE A COURANT CONTINU

Moteur à courant continu MACHINE A COURANT CONTINU I. PESENTATION MACHINE A COUANT CONTINU Une machine à courant continu est un convertisseur réversible rotatif d'énergie. Lorsque l'énergie électrique est trasformée en énergie mécanique, la machine fonctionne

Plus en détail

EXAMEN DE FIN DE FORMATION SESSION: MAI 2012. Ministère de l Education Nationale

EXAMEN DE FIN DE FORMATION SESSION: MAI 2012. Ministère de l Education Nationale B EXAMEN DE FIN DE FORMATION T S SESSION: MAI 2012 E Epreuve de : Electrotechnique L T Durée : 4 heures Directives aux candidats : L'usage de la calculatrice est autorisé. Aucun document n est autorisé.

Plus en détail

Cours n 15 : Champ magnétique

Cours n 15 : Champ magnétique Cours n 15 : Champ magnétique 1) Champ magnétique 1.1) Définition et caractérisation 1.1.1) Définition Comme nous l avons fait en électrostatique en introduisant la notion de champ électrique, on introduit

Plus en détail

CHAPITRE 14. CHAMP MAGNETIQUE

CHAPITRE 14. CHAMP MAGNETIQUE CHAPITRE 14. CHAMP MAGNETIQUE 1. Notion de champ Si en un endroit à la surface de la Terre une boussole s'oriente en pointant plus ou moins vers le nord, c'est qu'il existe à l'endroit où elle se trouve,

Plus en détail

LE CIRCUIT DE DEMARRAGE dém. 1/6

LE CIRCUIT DE DEMARRAGE dém. 1/6 LE CIRCUIT DE DEMARRAGE dém. 1/6 I DESCRIPTION - Le circuit est composé d'une batterie, d'un contacteur général (allumage / démarrage ) et d'un démarreur. + contact + batterie + allumage - masse + AVC

Plus en détail

COURS N 6 : Démarrage des Moteurs asynchrones DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PROF ACTIVITÉS ÉLÈVES DURÉE. Page 1 sur 24

COURS N 6 : Démarrage des Moteurs asynchrones DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PROF ACTIVITÉS ÉLÈVES DURÉE. Page 1 sur 24 COURS N 6 : Démarrage des Moteurs asynchrones DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PRO ACTIVITÉS ÉLÈVES DURÉE IN DU COURS {? heures} Page 1 sur 24 Tableau de comité de lecture Date de lecture Lecteurs

Plus en détail

Actionneurs TP1 : moteur asynchrone triphasé

Actionneurs TP1 : moteur asynchrone triphasé Actionneurs P22 François Deleu David Perrin UTBM GMC4 1. THEORIE 1.1. Désignation plaques signalétiques définition des symboles MOT 3 ~ Moteur triphasé alternatif LS Série 8 Hauteur d'axe L Symbole de

Plus en détail

LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES

LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES CHAPITRE 1 LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES INTRODUCTION Les préactionneurs sont des constituants qui, sur ordre de la partie de commande, assurent la distribution de l énergie de puissance aux actionneurs.

Plus en détail

MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS

MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS Chapitre 7 MESURE DES TENSIONS ET DES COURANTS I- MESURE DES TENSIONS : I-1- Généralités : Pour mesurer la tension UAB aux bornes d un récepteur, il faut brancher un voltmètre entre les points A et B (

Plus en détail

Electromagnétisme. Bipolarité Un champ magnétique possède toujours un pôle nord et un pôle sud. Ils sont indissociables.

Electromagnétisme. Bipolarité Un champ magnétique possède toujours un pôle nord et un pôle sud. Ils sont indissociables. Electromagnétisme Les champs magnétiques Les sources de champs magnétiques existent à l état naturel (Terre, aimant naturel) ou peuvent être crées artificiellement (aimant, électro-aimant). L unité du

Plus en détail

Les Mesures Électriques

Les Mesures Électriques Les Mesures Électriques Sommaire 1- La mesure de tension 2- La mesure de courant 3- La mesure de résistance 4- La mesure de puissance en monophasé 5- La mesure de puissance en triphasé 6- La mesure de

Plus en détail

Les régimes du neutre

Les régimes du neutre Chapitre 1 Les régimes du neutre Dans tout système triphasé Haute ou Basse Tension existent trois tensions simples, mesurées entre chacune des phases et un point commun appelé "point neutre". Physiquement,

Plus en détail

induit collecteur arbre + palier ventilateur

induit collecteur arbre + palier ventilateur G. Pinson - Physique Appliquée Machine à courant continu - C32 / C32 - Machine à Courant Continu (MCC) à excitation séparée à courant continu Constitution (schéma simplifié). Exemple : moteur à deux paires

Plus en détail

Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F

Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F I) Electrostatique : 1) Les charges électriques : On étudie l électricité statique qui apparaît par frottement sur un barreau d ébonite puis sur un barreau

Plus en détail

Electrocinétique Livret élève

Electrocinétique Livret élève telier de Physique Secondaire supérieur Electrocinétique Livret élève ouquelle Véronique Pire Joëlle Faculté des Sciences Diffusé par Scienceinfuse, ntenne de Formation et de Promotion du secteur Sciences

Plus en détail

PRINCIPE, REGULATION et RECHERCHE de PANNES

PRINCIPE, REGULATION et RECHERCHE de PANNES NOTICE TECHNIQUE N 003 Date : 08/04/03 Révisé le: 14/09/07 ALTERNATEUR PRINCIPE, REGULATION et RECHERCHE de PANNES 1 ) Principe : Contrairement à la dynamo qui produit du courant alternatif redressé par

Plus en détail

Etude d'un monte-charge

Etude d'un monte-charge BTS ELECTROTECHNIQUE Session 1998 3+

Plus en détail

1- Maintenance préventive systématique :

1- Maintenance préventive systématique : Page 1/9 Avant toute opération vérifier que le système soit correctement consigné. Avant de commencer toute activité, vous devez être en possession d une attestation de consignation 1- Maintenance préventive

Plus en détail

Machines synchrones. Gérard-André CAPOLINO. Machines synchrones

Machines synchrones. Gérard-André CAPOLINO. Machines synchrones Gérard-ndré CPOLINO 1 Machine à pôles lisses Concept (machine à 2 pôles) Le stator est un circuit magnétique circulaire encoché Un bobinage triphasé est placé dans les encoches Le rotor est également un

Plus en détail

ES 206 : Systèmes mécatroniques asservis

ES 206 : Systèmes mécatroniques asservis Systèmes mécatroniques asservis 2. Actionneurs : Modélisation ENSTA Plan du cours 1 Machines tournantes classiques 2 Moteur à réluctance variable Moteur piézoélectrique Moteur pas à pas 3 Principe de fonctionnement

Plus en détail

Travaux Dirigés Machines Electriques

Travaux Dirigés Machines Electriques TRAVAUX DIRIGES N 3 : MACHINE ASYNCHRONE Exercice 1 Un moteur asynchrone tétrapolaire, stator monté en triangle, fonctionne dans les conditions suivantes : tension entre phases U = 380 V ; fréquence f

Plus en détail

ELECTRICITE STATIQUE. Sommaire. Introduction. 3.1 Loi des charges. Chapitre 3. Chapitre 3

ELECTRICITE STATIQUE. Sommaire. Introduction. 3.1 Loi des charges. Chapitre 3. Chapitre 3 Chapitre 3 ELECTRICITE STATIQUE Sommaire Loi des charges Charge électrostatique Le champ électrique Potentiel et différence de potentiel Déplacement de charges Introduction Dès l'antiquité, les hommes

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES GÉNIE MÉCANIQUE SESSION 2009. Polynésie SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES GÉNIE MÉCANIQUE SESSION 2009. Polynésie SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES GÉNIE MÉCANIQUE SESSION 2009 Polynésie SCIENCES PHYSIQUES ET PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée : 2 heures Coefficient : 5 L'emploi de toutes les

Plus en détail

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur

I.3. Grandeur d entrée d un préactionneur I. Introduction FONCTION DISTRIBUER : PREACTIONNEUR ELECTRIQUE Les préactionneurs font partie de la chaîne d'action d'un système automatisé. Les préactionneurs sont les interfaces entre la Partie Commande

Plus en détail

Induction électromagnétique

Induction électromagnétique Induction électromagnétique C est en 1831 que Michael Faraday découvre le phénomène d induction, il découvre qu un courant électrique est créé dans un conducteur lorsqu il est soumis à un champ magnétique

Plus en détail

Electromagnétisme. Les aimants sont des objets capables d'en attirer d'autres grâce à une force étrange appelée «force magnétique».

Electromagnétisme. Les aimants sont des objets capables d'en attirer d'autres grâce à une force étrange appelée «force magnétique». Electromagnétisme (Sources principales : «C'est pas sorcier : Magnétisme», articles «Ligne à haute tension», «Circuit magnétique», «Haute tension» de Wikipedia, «Courant continu et courant alternatif»

Plus en détail

PARTIE THEORIQUE. 2 - Machines à courant continu (moteur et génératrice)

PARTIE THEORIQUE. 2 - Machines à courant continu (moteur et génératrice) Génératrice et moteur à courant continu PARTIE THEORIQUE 1 - Essais des machines électriques Lorsqu'on construit une machine, on optimise ses paramètres pour obtenir le meilleur rendement pour des conditions

Plus en détail

NO-BREAK KS. Système UPS dynamique PRÉSENTATION

NO-BREAK KS. Système UPS dynamique PRÉSENTATION NO-BREAK KS Système UPS dynamique PRÉSENTATION Table des matières Chapitre 1 : Description du système No-Break KS...3 Chapitre 2 : Fonctionnement lorsque le réseau est présent...4 Chapitre 3 : Fonctionnement

Plus en détail

Schémas électrique et pneumatique

Schémas électrique et pneumatique Annexe 08 - Schémas électrique et pneumatique Page 1/8 Schémas électrique et pneumatique 1) RAPPEL : ÉNERGIE DE COMMANDE ET DE PUISSANCE... 1 2) TECHNOLOGIE «TOUT PNEUMATIQUE» : C EST A DIRE COMMANDE PNEUMATIQUE

Plus en détail

Utilisation d un multimètre numérique

Utilisation d un multimètre numérique Fonctions Mesure des Tensions en courant continu Mesure des tensions en courant alternatif (non utilisé actuellement en automobile) Mesure des intensités en courant continu (maxi 10 A, suivant contrôleur)

Plus en détail

VERIFICATION des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES STANDARD à BASSE TENSION

VERIFICATION des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES STANDARD à BASSE TENSION Rhodia Electronics & Catalysis Site de La Rochelle 26, rue Chef de Baie 17041 La Rochelle cedex 1 Tél. : 05.46.68.33.64 Fax : 05.46.68.34.61 E-mail : jean-marie.beaussy@eu.rhodia.com Service Electrique/BE

Plus en détail

ANALYSES TEMPORELLE ET SPECTRALE APPAREILS USUELS

ANALYSES TEMPORELLE ET SPECTRALE APPAREILS USUELS Charges non linéaires BUT : - Observer le courant i ( t ) absorbé par différentes charges non linéaires alimentées par une tension monophasée 230 V / 50 Hz - Relever le Taux de distorsion harmonique du

Plus en détail

ENERGIE ELECTRIQUE. Alimentation en énergie des installations de pompage

ENERGIE ELECTRIQUE. Alimentation en énergie des installations de pompage 214 ENERGIE ELECTRIQUE Si l'on dispose d'un d'accès facile et sûr à une source d'alimentation en énergie électrique, aucune autre solution ne serait autant commode et rentable pour la mise en marche d'une

Plus en détail

CIRCUIT DE CHARGE DOCUMENT RESSOURCE

CIRCUIT DE CHARGE DOCUMENT RESSOURCE CIRCUIT DE CHARGE DOCUMENT RESSOURCE Tous les véhicules, du scooter au camion, possèdent aujourd hui des systèmes électriques (démarrage, signalisation, injections, confort) qui nécessitent une unité de

Plus en détail

Etude et contrôle du système de démarrage

Etude et contrôle du système de démarrage THÈME : LE CIRCUIT DE DÉMARRAGE TITRE : Etude et contrôle du système de démarrage TYPE : Ressources formateurs 1.1.1. Cours 1.1.2. T.P. Date mise à jour 12 Octobre 2004 Auteur référent Nom : BERTIN G.

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT.

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT. Le stator crée un champ inducteur tournant à la vitesse de synchronisme. La pulsation des courants stator est = p S. Pour que le rotor tourne, il faut qu'il y ait du courant

Plus en détail

État de l installation intérieure d ÉlectricitÉ

État de l installation intérieure d ÉlectricitÉ 1.1.1. Courant continu La théorie La tension aux bornes du générateur ne varie pas avec le temps et ainsi, l intensité dans le circuit ne varie pas en fonction du temps. Association de générateurs en courant

Plus en détail

RACCORDEMENT D UNE PRODUCTION DECENTRALISEE EN HTA ETUDE DE LA PROTECTION DE DECOUPLAGE

RACCORDEMENT D UNE PRODUCTION DECENTRALISEE EN HTA ETUDE DE LA PROTECTION DE DECOUPLAGE Référentiel technique RACCORDEMENT D UNE PRODUCTION DECENTRALISEE EN HTA ETUDE DE LA PROTECTION DE DECOUPLAGE HISTORIQUE DU DOCUMENT Indice Nature de la modification Date publication V1.1 Création 28 février

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ. Les démarreurs. Les alternateurs et le circuit de charge

ÉLECTRICITÉ. Les démarreurs. Les alternateurs et le circuit de charge Les démarreurs Les alternateurs et le circuit de charge LES DÉMARREURS Description du dispositif de démarrage. Le démarrage des moteurs à combustion est assuré essentiellement par des moteurs électriques.

Plus en détail