Les moteurs électriques.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les moteurs électriques."

Transcription

1 CHAPITRE 15 : Histoire des techniques Les moteurs électriques. TECHNOLOGIE 15-1 Les moteurs électriques

2 Sommaire 1 Introduction...p4 2 Histoire de la recherche...p5, 6,7 3 Qu'est ce qu'un générateur électrique...p8 4 Qu'est-ce qu'un moteur électrique...p9 5 Composition...p9 6 Classification des moteurs électriques...p10, 11 7 Les générateurs et moteurs les plus utilisés...p11, 12 -A La dynamo A1 Caractéristiques et emploi -B L'alternateur B1 Caractéristiques et emploi -C Le moteur universel...p12, 13 C1 Caractéristiques C2 Emploi -D Le moteur asynchrone...p13, 14,15 D1 Caractéristiques D2 Emploi D3 Démarrage a. Démarrage étoile/triangle b. Démarrage par autotransformateur c. Démarrage résistif d. Démarrage rotorique e. Démarrage électronique d Autres démarrages D4 Variation de vitesse par la fréquence -E Le moteur asynchrone monophasé...p15, 16 E1 Caractéristiques E2 Emploi E3 Démarrage a Démarrage par impulsion mécanique b Démarrage par phase auxiliaire et capacitive TECHNOLOGIE 15-2 Les moteurs électriques

3 -F Le moteur synchrone...p16, 17 F1 Caractéristiques F2 Emploi 8 Notions électriques...p18, 19 -A La puissance -B La puissance triphasée -C La puissance active -D La puissance apparente -E Puissance réactive -F Intensité -G Tension -H Facteur de puissance -I Rendement 9 Protection des moteurs...p20 -A Disjoncteur thermique -B Disjoncteur magnétothermique -C Disjoncteur à minima de tension -D Protection différentielle 10 Pannes et remèdes principaux...p20, 21 -A Grognement du moteur triphasé -B Le moteur grogne, -C Le moteur ne démarre pas du tout 11 Vocabulaire...p21 12 Bibliographie...p22 -A Sources écrites -B Sources Internet TECHNOLOGIE 15-3 Les moteurs électriques

4 1 Introduction Depuis son origine, l'homme découvre, cherche. Au début il s'agissait probablement de découvertes pour améliorer ses techniques de chasse, par nécessité de vie. Peu à peu, il s'est mis à découvrir, par curiosité, par défis lancés à lui-même. Les découvertes étaient d'abord très isolées et différentes les unes des autres. Durant le XV siècle le nombre de découvertes augmente et révolutionne l'europe. N'appelle-ton pas cette époque : la "Renaissance". La communication s'améliore : découverte de l'amérique par Colomb et les fabuleuses caravelles; naissance de l'imprimerie grâce à Gutenberg; les universités fleurissent : en Belgique se sera Louvain en Assez étrangement non seulement le rythme des découvertes s'accélère mais dans différentes parties du monde les scientifiques découvrent des choses similaires dans les mêmes périodes, par exemple : en électricité la découverte du moteur asynchrone par Ferraris, Galiléo et Doliwo. Hier les grandes entreprises se sont mises à encourager et même a créer des services de recherche comme : Général Electrique avec les chercheurs : Clarcke, Park, Concordia pour le développement de l'électronique de puissance pour le démarrage et la régulation, le contrôle de la vitesse des moteurs. Aujourd'hui, le monde devient un village grâce aux télécommunications et les informations entre scientifiques sont quasi permanentes. La puissance commerciale intensifie encore la recherche. Le temps des chercheurs isolés est terminé. A ce jour la terre est devenue une fourmilière homogène et unique de chercheurs. Alors de quoi demain sera-t-il fait? TECHNOLOGIE 15-4 Les moteurs électriques

5 2 Histoire de la recherche XVII siècle von GUERICKE Otto physicien allemand OERSTED Hans physicien et chimiste danois 1820 découvertes en cascade AMPERE André Marie physicien français DAVY Humphry Physicien et chimiste britannique ARAGO François chercheur et politicien français FARADAY Michaël anglais PIXII Hippolyte anglais fabricant JACOBI Karl Allemand mathématicien nov. DAVENPORT Thomas américain découvre que 2 pôles électrisés se repoussent +/ + et -/-. invente la première machine électrostatique pour faciliter ses expériences. met en évidence la circulation du courant avec une aiguille. explique les constatations du physicien danois OERSTED. édifie la théorie de l'action mutuelle des courants : L'Electromagnétisme. découvre le principe de l'électro-aimant. réussi à aimanter un morceau de fer avec un solénoïde. trouve les premiers courants induits naissant dans les conducteurs placés dans un champ magnétique. Ce qui lui fait découvrir et réaliser le premier moteur électromagnétique. fabrique, crée à la demande et à l'aide d'ampère, le premier moteur magnétoélectrique créant un courant alternatif. inverse la structure de Pixii. réalise le premier moteur électrique commercialisable et dépose le brevet. TECHNOLOGIE 15-5 Les moteurs électriques

6 1845 FROMENT Gustave PACINOTTI Antonio italien GRAMME Zénobe inventeur belge met au point le premier moteur rotatif comportant une couronne d'électro-aimants fixe attirant des barres de métal formant un cylindre. publie dans Nuovo Cimento un article scientifique sur un anneau tournant dans un champ magnétique et trouve ainsi l'induit des machines électriques, dont il envisage l'utilisation pour les génératrices ou des moteurs. Ne dépassant pas le stade expérimental, ses réalisations ne seront reconnues à Paris qu'en retrouve le principe de l'anneau de Pacinotti. améliore les premiers modèles d'alternateurs. invente le collecteur et rend possible la réalisation de générateurs à courant continu. invente la dynamo présente à l'académie des Sciences à Paris la première magnéto : génératrice industrielle de courant continu FERRARIS Galileo ingénieur italien TESLA Nikola ingénieur yougoslave OSSIPOWITSCH DOLIWO- DOBORRWOSLSK I Michail électricien russe découvre le principe du champ tournant dans la construction des moteurs électriques. réussit à créer un champ magnétique tournant qui permet d'entraîner en rotation une armature mobile tournante. invente le premier moteur asynchrone à courant triphasé à cage d'écureuil. En fait les 3 chercheurs Testa, Ferraris et Doliwo se disputent l'invention du premier moteur Mise en service de la première locomotive électrique de métro à Londres Electrification des trams zurichois JENATZY Camille ingénieur belge Record du monde de vitesse 105,879 km/h avec sa voiture électrique "La Jamais Contente". TECHNOLOGIE 15-6 Les moteurs électriques

7 1906 Premier aspirateur électrique commercialisé sous le nom de "pompe à dépoussiérage" Les machines à laver sont équipées de moteur électrique Japon Création du premier train à grande vitesse le Tokaido. durant les années 1960 CLARCKE Edith PARK Robert CONCORDIA Charles américain recherchent et mettent au point la méthode moderne du contrôle de la vitesse et du couple des machines asynchrones et synchrones appelées : "Contrôle vectoriel" Chrysler équipe la première voiture d'un alternateur au lieu d'une dynamo 1980 application du "contrôle vectoriel" naissance des premiers moteurs synchrones autopilotés les paquebots sont propulsés par des machines synchrones autopilotées d'une puissance de 20MW les moteurs à courants continus supérieurs à 1Kw sont remplacés par les moteurs asynchrones à contrôle vectoriel de flux. TECHNOLOGIE 15-7 Les moteurs électriques

8 3 Qu'est-ce qu'un générateur électrique? Les découvertes de Oersted successives d'abord du champ électrique puis du champ magnétique et de leurs similitudes, suivies par l'explication du magnétisme par Ampère, ouvrent la porte à la découverte du générateur électrique. De fil en aiguille Zénobe Gramme, électricien belge, fait tourner la première machine à produire de l'électricité en courant continu : la dynamo. L'électricité, existant à l'état naturel, est découverte et produite volontairement par l'homme. Montage : Un aimant en forme anneau de fer. L'inducteur. Au milieu on place un fil de cuivre bon conducteur d'électricité isolé et bobiné sur un anneau de métal: L'induit. Fonctionnement : L'inducteur génère un champ magnétique entre ses deux pôles, nord et sud. On fait tourner l'induit, un déplacement d'électrons d'atome en atome se passe provoqué par le magnétisme reçu de l'aimant et l'électricité est née. Donc l'aimant de la dynamo mis en mouvement mécaniquement par la roue d'un vélo produit un courant électrique dans la bobine et crée ainsi du courant continu. Il s'agit d'un générateur, il existe une autre machine l'alternateur qui lui produit du courant alternatif. Celui-ci transforme l'énergie mécanique reçue en énergie électrique. Dans la réalité, ces générateurs sont raccordés mécaniquement par exemple: à des turbines à eau pour les centrales hydroélectriques ou marémotrice à des turbines à vapeur pour les centrales thermiques : nucléaire, gaz, charbon, déchets par une éolienne pour le vent sur les bateaux à des gros moteurs diesel un hôpital ayant besoin en permanence d'électricité pour sauver les gens aura une triple alimentation électrique : La distribution d'électricité publique, un groupe électrogène (moteur diesel avec générateur) et encore une série de batteries en cas de panne des deux autres sources électriques. Dans un premier temps le courant continu permettait d'alimenter des appareils à électrolyses, les éclairages et les moteurs à courant continu de l'industrie détrônant les anciennes sources moins souples tel que : l'énergie hydraulique éolienne, vapeur et même l'énergie de l'animal et de l'homme. TECHNOLOGIE 15-8 Les moteurs électriques

9 4 Qu'est-ce qu'un moteur électrique? Un moteur électrique, travaille à l'inverse du générateur ou de l'alternateur : il transforme l'énergie électrique reçue en énergie mécanique. Cela au départ d'une batterie ou d'une autre source d'alimentation électrique. Les moteurs sont alimentés soit par du courant continu (CC) ou par du courant alternatif (CA). Bien que de conception différente les moteurs fonctionnent sous deux grands principes : l'induction électromagnétique, découverte par l'inventeur britannique Michael Lardy. Un conducteur crée un courant «induit» lorsqu'il se déplace dans un champ magnétique. A l'inverse du premier principe la réaction électromagnétique observée par le physicien français André-Marie Ampère : un courant électrique passant dans un conducteur subit une force. Donc, lorsqu'un courant électrique passe par les connexions dans le conducteur enroulé de plusieurs tours (bobine) à des endroits précis de la partie mobile du moteur, un champ magnétique apparaît par l'interaction des aimants (ou bobines électromagnétiques) et provoque la rotation de la partie mobile du moteur. Ce par attraction et répulsion des aimants et crée ainsi une énergie mécanique qui entraîne l'arbre des machines comme la foreuse, le mixer, le lecteur DVD ou encore la locomotive du TGV. 5 Composition ailettes de refroidissement stator rotor collecteur arbre TECHNOLOGIE 15-9 Les moteurs électriques

10 6 Classification des moteurs électriques Techniquement, les familles de moteurs alternatifs et continus sont à peu prêt équivalentes, mais l'industrie a plus largement développé les moteurs alternatifs pour le réseau de distribution vu qu'il est alternatif et les moteurs continus, moins utilisés, ont plus été développés pour les transports alimentés en CC. Le tableau, ci-après, est basé uniquement sur les moteurs purement électriques. C'est à dire qu'il n'est pas tenu compte ici de toutes les variantes qu'apporte l'emploi de l'électronique aux moteurs modernes. Il est clair que cette technique révolutionne le fonctionnement et l'emploi des moteurs ; mais n'ayant pas d'informations suffisamment précises, j'ai préféré ne pas les inclure dans ce tableau mais bien en parler dans le développement. Par ailleurs la diversité diminue entre les moteurs à courant continu et alternatif vu les standardisations, coûts de production et l'emploi de l'électronique. COURANT CONTINU DYNAMO MOTEUR Autoexcitation Excitation séparée Excitation séparée Moteur servo Shunt Série Compound Shunt Série Compound Moteur universel TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

11 COURANT ALTERNATIF ALTERNATEUR MOTEUR Synchrone Asynchrone Asynchrone Synchrone Vitesse variable Rotor en courtcircuit Rotor bobiné 7 Les générateurs et moteurs les plus utilisés -A La dynamo Le plus primitif des générateurs électriques est d'un fonctionnement simple mais efficace. Il est constitué simplement d'un aimant et d'un long fil de cuivre enroulé sur un support, soit une bobine. Ce générateur, basé sur l'expérience de Faraday et créé par Gramme, est de fait à la base de toutes les génératrices mécaniques d'électricité. Dans celle-ci, les inducteurs sont fixes et les conducteurs induits sont mobiles. Elle ne produit que du courant continu. A1 Caractéristiques et emploi Produit du courant continu. Dynamo de vélo : La dynamo classique a un rendement de 35%. Le modèle intégré au moyeu de la roue de vélo a un rendement de 67%. Production maximum à 20 km/h 10 W, au delà, le rendement diminue. Dynamo de plus grandes puissances : charge d'accumulateurs, réseaux d'éclairage de secours et force motrice. TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

12 -B L'alternateur Ce générateur a le même principe de fonctionnement que la dynamo. Dans la plupart des cas, les inducteurs sont mobiles sur le rotor et les induits sont fixes sur le stator. Ils sont liés directement par leur arbre à la source mécanique qui les alimente et donc tournent au même rythme. Ils sont utilisés pour produire le courant dans les centrales électriques et groupes électrogènes. B1 Caractéristiques et emploi Produit du courant alternatif. dans les voitures couplées par courroies au moteur dans les éoliennes couplées aux pales par l'intermédiaire d'engrenages dans les centrales électriques couplées aux sources d'énergies mécaniques -C Le moteur universel Ce moteur à CC, fonctionne en fait aussi bien en CA, d'où son nom. Pour inverser son sens de rotation, il suffit d'inverser les polarités de l'induit et de l'inducteur pour inverser son sens de rotation. Lorsque les inducteurs sont alimentés, ils créent un champ magnétique dans l'entrefer. Quand l'induit est alimenté, ses conducteurs situés sous un même pôle sont parcourus par des courants de même sens et soumis à une force. Les conducteurs situés sous le pôle opposé sont soumis à une force de même intensité et de sens opposé. Les deux forces créent un couple qui fait tourner l'induit du moteur. Pour inverser le sens de rotation d'un moteur à courant continu il suffit d'inverser les polarités de la tension d'alimentation de l'induit ou des inducteurs. Comme la polarité de l'induit et de l'inducteur dépendent du sens du courant, si celui-ci s'inverse, les pôles de l'induit et de l'inducteur s'inversent aussi, mais les forces résultantes sont toujours dans le même sens. C1 Caractéristiques (+ points positifs, - points négatifs) + couple de démarrage important. + convient pour le petit appareillage car peu encombrant. - crée des parasites. - mauvais rendement. TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

13 - provoque des parasites, d'où l'emploi d'un antiparasitage obligatoire - de préférence ne pas tourner à vide car il s'emballe. - limite de vitesse d'utilisation élevée, vu le rotor bobiné, il s'agit du «défrettage», phénomène du à la force centrifuge finissant par casser les liens assurant la tenue des ensembles de spires (le frettage). Une partie de ces inconvénients sont partiellement résolus par des réalisations de moteurs sans fer au rotor appelé moteur «disques» ou moteur «cloches». C2 Emploi Machines portatives : perceuse, aspirateur, robot ménager. Traction des locomotives. -D Le moteur asynchrone triphasé Encore appelé moteur à cage d'écureuil, c'est le plus répandu des moteurs. Ce moteur sans connexion entre le stator et le rotor fonctionne en CA. Le terme asynchrone provient du fait que le champ magnétique du rotor a une rotation en léger décalage par rapport à la vitesse de rotation du magnétisme engendré dans le stator. Sa vitesse est proportionnelle à la fréquence du courant d'où l'intérêt de la gestion de sa vitesse avec ce genre de système. Pour les moteurs asynchrones de puissance de plus de 7KVA le démarrage sera facilité par le coupleur "étoile/ triangle". Le sens de rotation de ces moteurs en triphasé est obtenu par simple inversion de deux phases. Depuis l'avènement de l'électronique de puissance, dans les domaines de forte puissance, le moteur asynchrone détrône la machine synchrone. D1 Caractéristiques + convient pour de nombreux emplois. + très robuste. + construction facile, d'où prix avantageux. + le plus répandu des moteurs vu sa grande gamme de puissance et ses autres qualités. - lors du démarrage le courant peut atteindre 8 fois le courant nominal de la machine. D2 Emploi Moyen de transport : tram, métro. Machine industrielle et gros électroménager. Avec un accompagnement électronique de puissance : comme générateur dans l'éolienne par exemple. TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

14 D3 Démarrage a. Démarrage étoile/triangle Le plus classique pour les moteurs triphasés, comme dit plus haut, ce démarrage d'abord en étoile puis en triangle permet de diviser par la racine de trois la tension de démarrage. Cette méthode de démarrage est très économique. Il faut tenir compte pour ce genre de démarrage que la tension aux bornes, et donc le couplage triangulaire, correspondent à la tension du réseau. Par exemple pour un réseau 230v il faudra un moteur triangle 230/ étoile 400v. Le démarrage devra se faire à vide ou à couple résistant faible. Au second temps le moteur travaillera en pleine puissance et rejoint ses caractéristiques naturelles. Ce système permet également le fonctionnement à deux vitesses. b. Démarrage par autotransformateur Pour ce mode de démarrage, le stator du moteur asynchrone est relié à un autotransformateur qui permet d'effectuer un démarrage sous tension variable. La tension est progressivement augmentée, l'intensité du courant ne dépassant pas la valeur maximale désirée. c. Démarrage résistif Pour le démarrage résistif, on insère des résistances en série avec les enroulements statoriques dont l'effet limite la tension aux bornes. Une fois le démarrage effectué, on court-circuite ses résistances. Cette opération peut être effectuée progressivement par un opérateur à l'aide de rhéostats de démarrage. d. Démarrage rotorique Lors d'un démarrage rotorique, des résistances de puissance sont insérées en série avec les enroulements du rotor. Ce type de démarrage permet d'obtenir un fort couple de démarrage avec des courants de démarrage réduits mais il ne peut être mis en œuvre qu'avec des machines à rotor bobiné munis de contacts glissants (bagues et balais) permettant les connexions électriques des enroulements rotoriques. e. Démarrage électronique Grâce à l'évolution technique le variateur électronique permet un démarrage de grande souplesse, des économies d'énergie ou encore des variations de vitesse. TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

15 D4 Variation de vitesse par la fréquence La variation de vitesse par le réglage de la fréquence actuellement est la plus intéressante. Avec ce procédé le couple de démarrage est maintenu de manière constante, le courant et le facteur de puissance demeurent inchangés, et donc le couple résistant reste constant et ne varie pas. Cette méthode est utilisée depuis longtemps pour le réglage de la vitesse des moteurs asynchrones triphasés. Ils sont utilisés à la place des convertisseurs statiques et permettent un contrôle plus efficace et économique de ces moteurs. Dans la réalité un surdimensionnement de 10% des moteurs est nécessaire pour compenser les pertes dues aux harmoniques. Ces systèmes protègent le moteur de ces effets indésirables et évitent des bruits, vibrations et pulsations. -E Le moteur asynchrone monophasé Bien que moins utilisé que son frère triphasé, à puissance égale est plus volumineux ce moteur sans connexion entre le stator et le rotor fonctionne en CA. Il a besoin d'un moyen de démarrage comme un condensateur. E1 Caractéristiques + convient pour de nombreux emplois. + très robuste. - lors du démarrage le courant peut atteindre 12 fois le courant nominal de la machine. - volumineux. - cos ϕ et rendement plus faible que le moteur triphasé asynchrone. E2 Emploi Idem moteur triphasé mais uniquement avec alimentation monophasée. E3 Démarrage a Démarrage par impulsion mécanique C'est à dire simplement lancement du moteur à la main. b Démarrage par phase auxiliaire et capacitive Dispositif le plus employé, consiste à placer un voir deux condensateurs dans le circuit de l'une des bobines. La présence de cette capacité provoque le déphasage inverse à celui de l'induit, le fonctionnement en période de démarrage et en marche normale est voisin de celui d'un moteur monophasé à champ tournant. Pour garder ce déphasage entre les deux bobines durant la marche, le deuxième condensateur est déconnecté une fois le démarrage effectué car l'impédance du stator a augmenté. TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

16 c Démarrage par phase auxiliaire Sur ce type de moteur spécial, il y aura deux enroulements décalés de 90, le deuxième étant actif durant la phase de démarrage puis mis hors circuit par coupleur centrifuge. d Autres démarrages Par phase auxiliaire et résistance : de même genre que pour le moteur triphasé, il aura la particularité comme pour le démarrage à phase auxiliaire de mettre la résistance hors course par un coupleur centrifuge. Par phase auxiliaire et inductance : même principe que par démarrage résistif mais ici il s'agira d'une inductance. -F Le moteur synchrone Ce moteur synchrone existant en monophasé est généralement réaliser en triphasé, sa vitesse de rotation est proportionnelle à la fréquence du courant qui le traverse. Il est constitué dans la plupart des cas d'un inducteur fixe, le stator, et un induit tournant, le rotor. Il est de constitution très proche de l'alternateur. Une fois de plus l'électronique a fortement modifié son emploi. En effet associé à un onduleur de courant, il permet de fixer le couple moteur moyen constant avec un minimum de courant. Il s'agit de l'autopilotage, autrement dit : asservissement des courants statoriques par rapport à la position du rotor. F1 Caractéristiques + permet de modifier la fréquence et même fournir de l énergie réactive. + vitesse constante puisqu'en phase avec la fréquence. + facteur de puissance peut être égal à l unité. + excellent rendement. + depuis l'arrivé de l'électronique qui permet de réguler sa vitesse retrouve un nouvel intérêt pour les grandes puissances. - coût de production. - démarrage compliqué. - vitesse constante, donc ne peut varier. - peut employer vu ces inconvénients. Existe sous différentes formes et fonctionnement en courant continu : moteur Shunt, moteur Série, moteur Compound. En courant alternatif : moteur synchrone. TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

17 F2 Emploi Moyen de transport : TGV et autres machines de traction. Propulsion de navires. Sous forme d'alternateur, on l'utilise pour générer du courant dans les groupes électrogènes. Compensateur synchrone : amélioration du cos ϕ (ce dit cosinus phi). En monophasé assure la rotation uniforme de programmateurs de machine à laver. Machine à vitesse variable comme l'ascenseur. 8 Notions électriques Quelques notions électriques de bases sont utiles pour réaliser les mesures de consommation des moteurs. TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

18 -A Puissance : Rappel : Quantité d énergie qu il est possible de produire ou consommer par unité de temps. -B Puissance en triphasé : Le principe de la conservation de l'énergie, la puissance utilisée par un récepteur triphasé est égale à la somme des puissances dépensées par chacun des récepteurs donc : P= P1+P2+P3 En alternatif, on parlera de 3 puissances différentes : apparente, active, réactive. -C Puissance active : Puissance réellement transformée par le récepteur, ici le moteur, pour donner de l'énergie sous une forme nouvelle récupérable par exemple ici : mécanique. -D Puissance apparente : Obtenue par le produit U.I, celle-ci n'est pas transformée en une forme d'énergie récupérable. Elle se mesure à l'aide d'un voltmètre et d'un Ampèremètre. -E Puissance réactive : Ne donne pas la puissance utilisable mais correspond à la réaction magnétique du récepteur. -F Intensité : Un courant électrique est le nombre d'électrons libres qui circulent en une seconde dans un conducteur. Soit, un Coulomb par seconde. L'intensité se mesure sur un seul conducteur à la fois de l'alimentation à l'aide d'une pince Ampèrmétrique ou d'un Ampèremètre placé en série avec le récepteur pour les mesures inférieures à 1 Ampère. -G Tension : Pour qu un courant circule dans un circuit, il faut qu il y ait une différence de pression électrique à ses extrémités, appelée DIFFERENCE DE POTENTIEL ou TENSION aux bornes du circuit. Cette tension est donc la différence du nombre d'électrons entre deux points du circuit. Elle se mesure aux bornes de l'alimentation à l'aide d'un voltmètre. -H Facteur de puissance : Cos ϕ, cosinus phi, ou angle phi est le déphasage entre la puissance et la puissance apparente ou le déphasage entre la tension aux bornes du récepteur et l'intensité du courant qui y passe. On pourrait dire dans un TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

19 moteur asynchrone qu'il s'agit de l'écart qu'il y a entre les pôles du stator et du rotor. Un bon cos ϕ ne sera jamais égal à 1 car cela signifie que les pôles magnétiques du rotor et le stator sont les uns en face des autres. Le moteur serait à l'arrêt, en panne. Il sera idéalement de 0.9 pour les gros moteurs et pour les petits moteurs sera étalé entre 0.75 et 0.9. S'il est inférieur à cela on placera des condensateurs en parallèles sur l'alimentation pour le redresser. Unité de grandeur Symbole de la grandeur Unité de mesure Symbole de l'unité Puissance P watt W Tension U Volt v Intensité I Ampère A Puissance active P watt W Puis. apparente S volt ampère va Puissance réactive Q volt amp.réactif var En monophasé En triphasé P= U.I P= U.I. cos ϕ ou P= R.I² S =U.I. 3 Q=U.I. 3 sinϕ cos ϕ = P/S -I Rendement : Dans un moteur, la puissance nominale électrique, nécessaire pour produire une puissance mécanique, ne sera jamais égale à cette puissance mécanique. Une petite partie de la puissance électrique sera nécessaire pour vaincre le frottement des parties mobiles du moteur : les pertes mécaniques. De plus, le courant électrique traversant les bobines électriques du moteur va créer un échauffement de celle-ci. Les pertes électriques. Puissance utile = puissance absorbée + pertes. Il est évident que le rendement ne sera jamais supérieur à 1. η = rendement. P u = puissance utile. P a = puissance absorbée. (qui lui a été fournie) TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

20 9 Protection des moteurs -A Disjoncteur thermique : Vu le fort courant nécessaire au démarrage des moteurs, on utilisera des disjoncteurs thermiques à déclenchement lent, pour éviter des coupures de courant intempestives. Ces thermiques seront calibrés au plus juste en fonction de la puissance du moteur à protéger. Ils seront placés près de celui-ci car ils le protégeront de manière directe. -B Disjoncteur magnéto-thermique : La protection par disjoncteur magnéto-thermique à l'origine du circuit dans le tableau électrique mais ceux-ci auront une courbe de déclenchement adaptée au moteur soit du type D. -C Disjoncteur à minima de tension : Pour les moteurs de grande valeur, pour éviter qu'ils ne fonctionnent en manque d'une phase ou en sous-tension ce qui pourrait provoquer de graves dommages aux moteurs. Il sera placé, en plus, un disjoncteur à minima de tension. -D Protection différentielle : En tête d'installation une protection différentielle de 300 ma sera également prévue dans les installations domestiques. 10 Pannes et remèdes principaux Ce genre de pannes étant très étendu, il n'est pas possible ici de toutes les décrire. Il est important pour l'électricien de distinguer les pannes de bases auxquelles il peut remédier seul de celles à confier : à un bobineur ou dépendant de la distribution électrique du réseau sur lesquelles, il n'a pas de prise. L'électricien peut intervenir sur les circuits d'alimentation et de commande, sur les accessoires de démarrage externes à remplacer et sur le remplacement des ballets, les autres pannes seront à isoler si possible et à signaler soit au producteur d'électricité soit au bobineur. -A Grognement du moteur triphasé : Une phase est en rupture d'alimentation. Arrêt immédiat du moteur, vérification du circuit d'alimentation. Voir à la source si le réseau alimente bien les 3 phases. Si oui, vérification du circuit d'alimentation : connections, conducteurs, appareillages de protection et de commande par l'électricien. TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

21 -B Le moteur grogne, Ou vibre mais ne démarre pas : Vérifier si la tension d'alimentation est constante et de bon niveau. Si oui, vérifier le système de démarrage par l'électricien. Si non voir le distributeur d'électricité. -C Le moteur ne démarre pas du tout : Vérifier l'alimentation, le circuit d'alimentation complet, le moteur luimême. Après la vérification de l'alimentation et du réseau, vérification des ballets du moteur, si usés ou défectueux à remplacer. Si problème au stator ou rotor faire réviser le moteur par le bobineur. 11 Vocabulaire arbre flux collecteur harmonique inductance inducteur induit onduleur de courant redresseur rotor stator solénoïde axe du moteur sur lequel sont placées les plaques métalliques du rotor, les bobines et les collecteurs induction magnétique fixé à la partie fixe du moteur, donne l'électricité aux collecteurs, ils sont réalisés en carbone posé sur l'arbre du rotor reçoit l'alimentation électrique via les balais et la distribue aux bobines du rotor Perturbations et fluctuations de tension dues au déséquilibre de tensions triphasées, du champ électromagnétique, de décharges électrostatiques. quotient du flux d'induction à travers un circuit, créé par le courant traversant ce circuit aimant ou électroaimant créant le champ magnétique et le diffuse dans l'induit reçoit le champ magnétique et le transforme en courant électrique convertisseur statique d'électricité qui transforme un courant continu en courant alternatif partie rotative du moteur constituée d'un ensemble de bobines reliées par le collecteur à l'alimentation électrique ; crée également un champ magnétique partie fixe du moteur crée le champ magnétique à l'aide d'enroulement bobiné ou d'aimants permanents fil de cuivre enroulé en hélice sur un cylindre ou bague, et qui, parcouru par un courant, produit un champ magnétique identique à celui d'un aimant TECHNOLOGIE Les moteurs électriques

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ Electrotechnique Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ 1 Sommaire 1 ère partie : machines électriques Chapitre 1 Machine à courant continu Chapitre 2 Puissances électriques

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Cours d Electricité 2 Électrotechnique Le moteur asynchrone triphasé I.U.T Mesures Physiques Université Montpellier 2 Année universitaire 2008-2009 Table des matières 1 Définition et description 2 2 Principe

Plus en détail

LE CIRCUIT DE CHARGE

LE CIRCUIT DE CHARGE MAINTENANCE AUTOMOBILE 1 LE CIRCUIT DE CHARGE PROBLÈME POSÉ Les véhicules automobiles modernes sont maintenant équipés de circuits électriques et électroniques aussi variés que nombreux. Il est donc nécessaire

Plus en détail

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres LE M O TE U R A C O U R A N T C O N TI N U La loi de LAPLACE Un conducteur traversé par un courant et placé dans un champ magnétique est soumis à une force dont le sens est déterminée par la règle des

Plus en détail

Les machines électriques Électricité 2 Électrotechnique Christophe Palermo IUT de Montpellier Département Mesures Physiques & Institut d Electronique du Sud Université Montpellier 2 e-mail : Christophe.Palermo@univ-montp2.fr

Plus en détail

Le moteur à courant continu à aimants permanents

Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Le moteur à courant continu à aimants permanents Principe, caractéristiques Alimentation, variation de vitesse Puissance, rendement Réversibilité Cette

Plus en détail

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation.

avec E qui ne dépend que de la fréquence de rotation. Comment régler la vitesse d un moteur électrique?. Comment régler la vitesse d un moteur à courant continu? Capacités Connaissances Exemples d activités Connaître le modèle équivalent simplifié de l induit

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette

Manuel d'utilisation de la maquette Manuel d'utilisation de la maquette AÉROGÉNÉRATEUR À COURANT ALTERNATIF (énergie éolienne avec transformation d énergie) Enseignement primaire et collège Articles Code Aérogénérateur à courant alternatif

Plus en détail

Conversion électronique statique

Conversion électronique statique Conversion électronique statique Sommaire I) Généralités.2 A. Intérêts de la conversion électronique de puissance 2 B. Sources idéales.3 C. Composants électroniques..5 II) III) Hacheurs..7 A. Hacheur série

Plus en détail

PARTIE THEORIQUE. 2 - Machines à courant continu (moteur et génératrice)

PARTIE THEORIQUE. 2 - Machines à courant continu (moteur et génératrice) Génératrice et moteur à courant continu PARTIE THEORIQUE 1 - Essais des machines électriques Lorsqu'on construit une machine, on optimise ses paramètres pour obtenir le meilleur rendement pour des conditions

Plus en détail

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE Titulaire : A. Rauw 5h/semaine 1) MÉCANIQUE a) Cinématique ii) Référentiel Relativité des notions de repos et mouvement Relativité de la notion de trajectoire Référentiel

Plus en détail

NO-BREAK KS. Système UPS dynamique PRÉSENTATION

NO-BREAK KS. Système UPS dynamique PRÉSENTATION NO-BREAK KS Système UPS dynamique PRÉSENTATION Table des matières Chapitre 1 : Description du système No-Break KS...3 Chapitre 2 : Fonctionnement lorsque le réseau est présent...4 Chapitre 3 : Fonctionnement

Plus en détail

Cahier technique n 207

Cahier technique n 207 Collection Technique... Cahier technique n 207 Les moteurs électriques pour mieux les piloter et les protéger E. Gaucheron Building a New Electric World * Les Cahiers Techniques constituent une collection

Plus en détail

Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Sciences Industrielles pour l Ingénieur Sciences Industrielles pour l Ingénieur Centre d Intérêt 5 : ALIMENTER en énergie RADIOS FREEPLAY : Génération d'énergie électrique pour une radio sans piles dans les pays en voie de développement COURS

Plus en détail

PRINCIPE, REGULATION et RECHERCHE de PANNES

PRINCIPE, REGULATION et RECHERCHE de PANNES NOTICE TECHNIQUE N 003 Date : 08/04/03 Révisé le: 14/09/07 ALTERNATEUR PRINCIPE, REGULATION et RECHERCHE de PANNES 1 ) Principe : Contrairement à la dynamo qui produit du courant alternatif redressé par

Plus en détail

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012

ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 ELEC2753 Electrotechnique examen du 11/06/2012 Pour faciliter la correction et la surveillance, merci de répondre aux 3 questions sur des feuilles différentes et d'écrire immédiatement votre nom sur toutes

Plus en détail

Les résistances de point neutre

Les résistances de point neutre Les résistances de point neutre Lorsque l on souhaite limiter fortement le courant dans le neutre du réseau, on utilise une résistance de point neutre. Les risques de résonance parallèle ou série sont

Plus en détail

L électricité et le magnétisme

L électricité et le magnétisme L électricité et le magnétisme Verdicts et diagnostics Verdict CHAPITRE 5 STE Questions 1 à 26, A à D. 1 QU EST-CE QUE L ÉLECTRICITÉ? (p. 140-144) 1. Vanessa constate qu un objet est chargé positivement.

Plus en détail

PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT

PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT INTRODUCTION Les pinces ampèremétriques sont destinées à étendre les capacités de mesure des multimètres, appareils de mesure de puissance, oscilloscopes,

Plus en détail

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE

GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE Chapitre 2 GENERALITES SUR LES APPAREILS DE MESURE I- LES APPAREILS DE MESURE ANALOGIQUES: Un appareil de mesure comprend généralement un ou plusieurs inducteurs fixes ( aimant permanant ou électroaimant)

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ : ÊTES-VOUS AU COURANT? SCP 4011-2. Corrigé des exercices supplémentaires. Centre Christ Roi Mont-Laurier

L ÉLECTRICITÉ : ÊTES-VOUS AU COURANT? SCP 4011-2. Corrigé des exercices supplémentaires. Centre Christ Roi Mont-Laurier L ÉLECTRICITÉ : ÊTES-VOUS AU COURANT? Corrigé des exercices supplémentaires Centre Christ Roi Mont-Laurier Le 29 novembre 2005 SCP 4011 1. Associez chaque unité de mesure donnée à un des items énumérés

Plus en détail

INSTALLATIONS INDUSTRIELLES

INSTALLATIONS INDUSTRIELLES Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Nabeul Département : Génie Electrique Support de cours : INSTALLATIONS INDUSTRIELLES

Plus en détail

Syllabus d électricité. G. Barmarin

Syllabus d électricité. G. Barmarin Syllabus d électricité G. Barmarin 2012-2013 1 2 3 Table des matières 4 Electrostatique Histoire 5 Expérience : Conclusion : il existe deux types de charges que l on qualifiera de positive et négative

Plus en détail

Les Mesures Électriques

Les Mesures Électriques Les Mesures Électriques Sommaire 1- La mesure de tension 2- La mesure de courant 3- La mesure de résistance 4- La mesure de puissance en monophasé 5- La mesure de puissance en triphasé 6- La mesure de

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

Physique, chapitre 8 : La tension alternative

Physique, chapitre 8 : La tension alternative Physique, chapitre 8 : La tension alternative 1. La tension alternative 1.1 Différence entre une tension continue et une tension alternative Une tension est dite continue quand sa valeur ne change pas.

Plus en détail

CH 11: PUIssance et Énergie électrique

CH 11: PUIssance et Énergie électrique Objectifs: CH 11: PUssance et Énergie électrique Les exercices Tests ou " Vérifie tes connaissances " de chaque chapitre sont à faire sur le cahier de brouillon pendant toute l année. Tous les schémas

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ - - - - -- - - -

ÉLECTRICITÉ - - - - -- - - - ÉLECTRICITÉ I LA FORCE ÉLECTRIQUE Pierre BOUTELOUP 1Deux ballons Frottons deux ballons de baudruche identiques avec une peau de chat et suspendonsles au même point du plafond. On constate qu ils s écartent

Plus en détail

MultiPlus sans limites

MultiPlus sans limites MultiPlus sans limites La maîtrise de l'énergie avec le Phoenix Multi/MultiPlus de Victron Energy Parfois les possibilités offertes par un nouveau produit sont si uniques qu'elles sont difficiles à comprendre,

Plus en détail

Electricité. Electrostatique

Electricité. Electrostatique 5G1 - Electrostatique - Page 1 Electricité Electrostatique Cette partie du cours de physique étudie le comportement des charges électriques au repos ainsi que l influence de celles-ci les unes sur les

Plus en détail

Cours d électricité. Introduction. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie

Cours d électricité. Introduction. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie Cours d électricité Introduction Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Le terme électricité provient du grec ἤλεκτρον

Plus en détail

Les régimes du neutre

Les régimes du neutre Chapitre 1 Les régimes du neutre Dans tout système triphasé Haute ou Basse Tension existent trois tensions simples, mesurées entre chacune des phases et un point commun appelé "point neutre". Physiquement,

Plus en détail

1- Maintenance préventive systématique :

1- Maintenance préventive systématique : Page 1/9 Avant toute opération vérifier que le système soit correctement consigné. Avant de commencer toute activité, vous devez être en possession d une attestation de consignation 1- Maintenance préventive

Plus en détail

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH LA GUZZITHÈQUE 1/5 10/06/06 CIRCUIT DE CHARGE BOSCH Ce document est issu d un article de l Albatros, revue de liaison du MGCF, lui-même issu du Gambalunga, revue anglaise de liaison du MGC d Angleterre.

Plus en détail

ÉLECTROTECHNIQUE (0,2 kw) ASSISTÉ PAR ORDINATEUR MODÈLE 8006

ÉLECTROTECHNIQUE (0,2 kw) ASSISTÉ PAR ORDINATEUR MODÈLE 8006 Électrotechnique SYSTÈME DIDACTIQUE EN 0,2 kw ÉLECTROTECHNIQUE (0,2 kw) ASSISTÉ PAR ORDINATEUR DESCRIPTION GÉNÉRALE (CBL), ou sous forme de copie papier. Pour les applica- tions particulières, le matériel

Plus en détail

Références pour la commande

Références pour la commande avec fonction de détection de défaillance G3PC Détecte les dysfonctionnements des relais statiques utilisés pour la régulation de température des éléments chauffants et émet simultanément des signaux d'alarme.

Plus en détail

!!! atome = électriquement neutre. Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 5 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME

!!! atome = électriquement neutre. Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 5 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME 1 DÉFINITION DE L ÉLECTRICITÉ ET DE LA CHARGE ÉLECTRIQUE 2 LES FORCES D ATTRACTION ET DE RÉPULSION L électricité c est l ensemble des phénomènes provoqués par les charges positives et négatives qui existe

Plus en détail

T R A N S P O R T ET E N E R G I E É L E C T R I Q U E

T R A N S P O R T ET E N E R G I E É L E C T R I Q U E T R A N S P O R T ET E N E R G I E É L E C T R I Q U E Matériel nécessaire : 1 voiture LegoDACTA ELab ETUDES ET RECHERCHES BILAN Produire 1 «Raccorder un générateur à un moteur» «Stocker de l énergie électrique»

Plus en détail

Electricité et mise à la terre

Electricité et mise à la terre Electricité et mise à la terre... 2 Le bruit électrique... 2 Les décharges électrostatiques... 2 La mise à la terre du matériel informatique... 3 Le problème des terres multiples... 4 Les perturbations

Plus en détail

". TY convertisseur statique, et des condensateurs de filtrage.

. TY convertisseur statique, et des condensateurs de filtrage. curopaiscnes raiemamt European Patent Office Office européen des brevets Numéro de publication : 0 267 129 A1 (g) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (21) Numéro de dépôt: 87420286.4 @ Date de dépôt: 23.10.87 Int.

Plus en détail

Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F

Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F I) Electrostatique : 1) Les charges électriques : On étudie l électricité statique qui apparaît par frottement sur un barreau d ébonite puis sur un barreau

Plus en détail

Plan du cours sur le magnétisme

Plan du cours sur le magnétisme Plan du cours sur le magnétisme. ntroduction historiue Aimants, pôle nord, pôle sud, l'expérience de Hans Christian Oersted, représentation du champ magnétiue terrestre... V. La découverte de Oersted Lien

Plus en détail

Musée des arts et métiers

Musée des arts et métiers L E S C A R N E T S ZÉNOBE GRAMME Conservatoire national des Arts et Métiers Musée National des Techniques 1826-1901 «Personne ne songeait à une machine qui pût concurrencer les piles dans la production

Plus en détail

Gestion et entretien des Installations Electriques BT

Gestion et entretien des Installations Electriques BT Durée : 5 jours Gestion et entretien des Installations Electriques BT Réf : (TECH.01) ² Connaître les paramètres d une installation basse tension, apprendre les bonnes méthodes de gestion et entretien

Plus en détail

Electrotechnique: Electricité Avion,

Electrotechnique: Electricité Avion, Electrotechnique: Electricité Avion, La machine à Courant Continu Dr Franck Cazaurang, Maître de conférences, Denis Michaud, Agrégé génie Electrique, Institut de Maintenance Aéronautique UFR de Physique,

Plus en détail

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere Module d Electricité 2 ème partie : Electrostatique Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere 1 Introduction Principaux constituants de la matière : - protons : charge

Plus en détail

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m.

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m. EXERCICES SUR LA PUISSANCE DU COURANT ÉLECTRIQUE Exercice 1 En zone tempérée pour une habitation moyennement isolée il faut compter 40 W/m 3. Sur un catalogue, 4 modèles de radiateurs électriques sont

Plus en détail

Chapitre 7: Énergie et puissance électrique. Lequel de vous deux est le plus puissant? L'énergie dépensée par les deux est-elle différente?

Chapitre 7: Énergie et puissance électrique. Lequel de vous deux est le plus puissant? L'énergie dépensée par les deux est-elle différente? CHAPITRE 7 ÉNERGIE ET PUISSANCE ÉLECTRIQUE 2.4.0 Découvrir les grandeurs physiques qui influencent l'énergie et la puissance en électricité. Vous faites le grand ménage dans le sous-sol de la maison. Ton

Plus en détail

Induction électromagnétique

Induction électromagnétique Induction électromagnétique Sommaire I) Théorie de l induction électromagnétique..2 A. Introduction 2 B. Notion de force électromotrice 3 C. Loi de Faraday..5 D. Quelques applications.7 Spire circulaire

Plus en détail

La compensation de l énergie réactive

La compensation de l énergie réactive S N 16 - Novembre 2006 p.1 Présentation p.2 L énergie réactive : définitions et rappels essentiels p.4 La compensation de l énergie réactive p.5 L approche fonctionnelle p.6 La problématique de l énergie

Plus en détail

ALPES TECHNOLOGIES Notice d installation des batteries de condensateurs ALPISTATIC équipées du régulateur ALPTEC 11ST

ALPES TECHNOLOGIES Notice d installation des batteries de condensateurs ALPISTATIC équipées du régulateur ALPTEC 11ST Notice d installation des batteries de condensateurs ALPISTATIC équipées du régulateur ALPTEC 11ST Protection - raccordements Mise en service Maintenance Réf : 2007-ST-01 Page 1 SOMMAIRE I - PROTECTION

Plus en détail

électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif?

électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif? CHAPITRE 4 : Production de l él électricité Pourquoi le courant, dans nos maison, est-il alternatif? D où vient le courant? Comment arrive-t-il jusqu à nous? 1 la fabrication du courant 2 Les transformateurs

Plus en détail

Notions fondamentales sur le démarrage des moteurs

Notions fondamentales sur le démarrage des moteurs Notions fondamentales sur le démarrage des moteurs Démarrage traditionnel Démarreur progressif, convertisseur de fréquence Motor Management TM Préface Ce manuel technique sur le démarrage des moteurs fait

Plus en détail

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique?

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique? Défi 1 Qu estce que l électricité statique? Frotte un ballon de baudruche contre la laine ou tes cheveux et approchele des morceaux de papier. Décris ce que tu constates : Fiche professeur Après avoir

Plus en détail

Cahier technique n 196

Cahier technique n 196 Collection Technique... Cahier technique n 196 Génération électrique intégrée aux sites industriels et bâtiments commerciaux T. Hazel Les Cahiers Techniques constituent une collection d une centaine de

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

DÉPANNAGE SUR PLACE D UN MOTEUR À COURANT CONTINU

DÉPANNAGE SUR PLACE D UN MOTEUR À COURANT CONTINU DÉPANNAGE SUR PLACE D UN MOTEUR À COURANT CONTINU Par Preben Christiansen, EASA Ingénieur Conseil (retraité) Il s'avère parfois difficile d effectuer un dépannage de moteurs à courant continu sur place,

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL TECHNIQUE

RÉFÉRENTIEL TECHNIQUE SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES INSULAIRES RÉFÉRENTIEL TECHNIQUE CONTRÔLES DES PERFORMANCES AVANT LA MISE EN EXPLOITATION DEFINITIVE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION D ÉNERGIE ÉLECTRIQUE RACCORDÉES EN HTB DANS LES

Plus en détail

«LES ALTERNATEURS DE VOITURES»

«LES ALTERNATEURS DE VOITURES» MENUGE CECILE BELVAL FRANCOIS BRAS FRANCOIS CADART JULIEN GAIGNEUR GUILLAUME «LES ALTERNATEURS DE VOITURES» LYCEE EDOUARD BRANLY BOULOGNE SUR MER Aidés par nos professeurs : M Buridant, M Courtois, M Ducrocq

Plus en détail

Chapitre III : les appareils de mesure

Chapitre III : les appareils de mesure République Algérienne Démocratique et Populaire وزارة التعلیم العالي و البحث العلمي Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique جامعة الوادي Faculté des Sciences et de la Technologie

Plus en détail

Electrocinétique Livret élève

Electrocinétique Livret élève telier de Physique Secondaire supérieur Electrocinétique Livret élève ouquelle Véronique Pire Joëlle Faculté des Sciences Diffusé par Scienceinfuse, ntenne de Formation et de Promotion du secteur Sciences

Plus en détail

TP Cours Ferromagnétisme - Transformateur

TP Cours Ferromagnétisme - Transformateur TP Cours Ferromagnétisme - Transformateur 1. PROPRIETES DES MILIEUX FERROMAGNETIQUES La réalisation de transformateurs nécessite l utilisation de matériaux fortement aimantables. Ce sont les ferromagnétiques.

Plus en détail

TP N 9 : VOITURE RADIOCOMMANDÉE (1) ETT 2.1.1

TP N 9 : VOITURE RADIOCOMMANDÉE (1) ETT 2.1.1 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Énergie Comportemental Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (4 H) 2.1.1 Organisation fonctionnelle d une chaîne d énergie Production d énergie électrique

Plus en détail

Alternateur à grande capacité avec un régulateur à plusieurs étages

Alternateur à grande capacité avec un régulateur à plusieurs étages Alternateur à grande capacité avec un régulateur à plusieurs étages ww.victronenergy.com Alternateurs Balmar à haut rendement Victron Energy a sélectionné la marque américaine Balmar, réputée pour ses

Plus en détail

Chap3 Puissance et énergie électrique.

Chap3 Puissance et énergie électrique. Chap3 Puissance et énergie électrique. Items Connaissances Acquis Puissance nominale d un appareil. Unité de puissance du Système international (SI). Ordres de grandeur de puissances électriques domestiques.

Plus en détail

PROTECTION DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION RACCORDEES AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION BT

PROTECTION DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION RACCORDEES AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION BT PROTECTION DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION RACCORDEES AU RESEAU PUBLIC DE DISTRIBUTION BT 1. Généralités... 3 1.1. Objet de la protection de découplage... 3 1.2. Approbation et vérification par le Distributeur

Plus en détail

Guide d application technique Correction du Facteur de Puissance. Solution en Compensation Facteur de puissance

Guide d application technique Correction du Facteur de Puissance. Solution en Compensation Facteur de puissance Guide d application technique Correction du Facteur de Puissance Solution en Compensation Facteur de puissance Solutions complètes dans la régulation de la Qualité de l onde Note : 4.1.2 Banques

Plus en détail

CHAPITRE XII : L'induction électromagnétique et les inducteurs

CHAPITRE XII : L'induction électromagnétique et les inducteurs CHAPITRE XII : L'induction électromagnétique et les inducteurs XII. 1 Nous avons vu dans le chapitre XI qu'un courant produisait un champ magnétique. A la suite de cette observation, les scientifiques

Plus en détail

Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC?

Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC? Systèmes Autonomes Photovoltaïques : Couplage DC ou AC? Clément Brossard, Clément Joulain, le 10/07/2014 Sommaire 1. Introduction... 2 2. Couplage DC... 2 a) Présentation... 2 b) Fonctionnement et régulation...

Plus en détail

Série HarmonicGuard Application Omnibus Filtre Harmonique Actif. Démarrage Rapide Configuration du Logiciel de l unité

Série HarmonicGuard Application Omnibus Filtre Harmonique Actif. Démarrage Rapide Configuration du Logiciel de l unité Série HarmonicGuard Application Omnibus Filtre Harmonique Actif Démarrage Rapide Configuration du Logiciel de l unité TCI, LLC W132 N10611 Grant Drive Germantown, Wisconsin 53022 Téléphone: 414-357-4480

Plus en détail

Convertisseurs statiques d'énergie électrique

Convertisseurs statiques d'énergie électrique Convertisseurs statiques d'énergie électrique I. Pourquoi des convertisseurs d'énergie électrique? L'énergie électrique utilisée dans l'industrie et chez les particuliers provient principalement du réseau

Plus en détail

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle Série 77 - Relais statiques modulaires 5A Caractéristiques 77.01.x.xxx.8050 77.01.x.xxx.8051 Relais statiques modulaires, Sortie 1NO 5A Largeur 17.5mm Sortie AC Isolation entre entrée et sortie 5kV (1.2/

Plus en détail

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets

Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables. Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Systèmes d apprentissage pour les énergies renouvelables Acquérir les compétences en s orientant à la pratique et à des projets concrets Formation de qualité Inépuisable, durable, naturel L avenir est

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE TECHNICIEN. Dans la société KAFIK

RAPPORT DE STAGE TECHNICIEN. Dans la société KAFIK République Tunisienne Ministère de l Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université du 7 Novembre à Carthage RAPPORT DE STAGE TECHNICIEN Effectuer le 01 juillet au

Plus en détail

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

Le véhicule électrique

Le véhicule électrique Le véhicule électrique É L E C T R I C I T É - É L E C T R O N I Q U E Sommaire Présentation page 2 La batterie de traction page 4 Le moteur électrique de traction page 10 Le confort page 16 Les interventions

Plus en détail

Economie possible de 3 % Sur les charges

Economie possible de 3 % Sur les charges SUPRAWIND ÉCONOMISEUR D ÉNERGIE Les démarches, nombreuses et variées, qui visent à économiser l énergie s inscrivent dans un contexte de réchauffement climatique avec la nécessité d une diminution de l

Plus en détail

RACCORDEMENT D UNE PRODUCTION DECENTRALISEE EN HTA ETUDE DE LA PROTECTION DE DECOUPLAGE

RACCORDEMENT D UNE PRODUCTION DECENTRALISEE EN HTA ETUDE DE LA PROTECTION DE DECOUPLAGE Référentiel technique RACCORDEMENT D UNE PRODUCTION DECENTRALISEE EN HTA ETUDE DE LA PROTECTION DE DECOUPLAGE HISTORIQUE DU DOCUMENT Indice Nature de la modification Date publication V1.1 Création 28 février

Plus en détail

SOMMAIRE. B5.1 Première approche

SOMMAIRE. B5.1 Première approche APPROCHE THEORIQE LES COMPOSANTS ELECTRONIQES B5 LES IOES SOMMAIRE B5.1 Première approche B5.2 e la jonction PN à la diode B5.3 Caractéristique d'une diode B5.4 Mécanisme de conduction d'une diode B5.5

Plus en détail

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma TP THÈME LUMIÈRES ARTIFICIELLES 1STD2A CHAP.VI. INSTALLATION D ÉCLAIRAGE ÉLECTRIQUE SÉCURISÉE I. RISQUES D UNE ÉLECTROCUTION TP M 02 C PAGE 1 / 4 Courant Effets électriques 0,5 ma Seuil de perception -

Plus en détail

EXIGENCES TECHNIQUES RELATIVES À L INTÉGRATION DES CENTRALES AU RÉSEAU DE TRANSPORT D HYDRO-QUÉBEC

EXIGENCES TECHNIQUES RELATIVES À L INTÉGRATION DES CENTRALES AU RÉSEAU DE TRANSPORT D HYDRO-QUÉBEC EXIGENCES TECHNIQUES RELATIVES À L INTÉGRATION DES CENTRALES AU RÉSEAU DE TRANSPORT D HYDRO-QUÉBEC EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES RELATIVES À LA PRODUCTION ÉOLIENNE MAI 2003 1. Contexte Le document «Exigences

Plus en détail

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Objectifs : - Savoir que : o Le watt (W) est l unité de puissance o Le joule (J) est l unité de l énergie o L intensité du courant électrique

Plus en détail

Variations dynamiques de la puissance consommée dans les centres de données et les salles réseau

Variations dynamiques de la puissance consommée dans les centres de données et les salles réseau Variations dynamiques de la puissance consommée dans les centres de données et les salles réseau Par Jim Spitaels Livre blanc n 43 Révision n 2 Résumé de l étude Les besoins en puissance des centres de

Plus en détail

Electron ELECTRICITE. Pour les détails: www.electron.it. Design, Production & Trading. Catalogue Synthétique Rev 01/2007 Page 17

Electron ELECTRICITE. Pour les détails: www.electron.it. Design, Production & Trading. Catalogue Synthétique Rev 01/2007 Page 17 ELECTRICITE Catalogue Synthétique Rev 01/2007 Page 17 SYSTEME DIDACTIQUE FONDEMENTS DE L ELECTRICITE A11 INSTRUMENTS ELECTRIQUES A12 SYSTEME DIDACTIQUE D INSTALLATIONS ELECTRIQUES A21 A24 SYSTEME DIDACTIQUE

Plus en détail

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3 SOMMAIRE : Sommaire page 1 Introduction page 2 L'énergie solaire page 2 Le panneaux solaires thermiques page 3 Les panneaux solaires photovoltaïques page 4 Glossaire page 5 Conclusion page 7 Bibliographie

Plus en détail

Driver de moteurs pas-à-pas DM432C

Driver de moteurs pas-à-pas DM432C Driver de moteurs pas-à-pas DM432C 1. Introduction Le DM432C de Leadshine est un driver digital de moteurs pas-à-pas basé sur un circuit DSP. Il fait partie de la dernière génération de contrôleurs de

Plus en détail

Les puissances 4. 4.1. La notion de puissance. 4.1.1. La puissance c est l énergie pendant une seconde CHAPITRE

Les puissances 4. 4.1. La notion de puissance. 4.1.1. La puissance c est l énergie pendant une seconde CHAPITRE 4. LES PUISSANCES LA NOTION DE PUISSANCE 88 CHAPITRE 4 Rien ne se perd, rien ne se crée. Mais alors que consomme un appareil électrique si ce n est les électrons? La puissance pardi. Objectifs de ce chapitre

Plus en détail

Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar. Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009)

Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar. Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009) 2086 Décembre 2012 Tiré à part gratuit pour membres institutionnels Swissolar Contrôle des systèmes photovoltaïques raccordés au réseau (norme EN 62446-1:2009) 1 Introduction Photo 1 : Installation PV

Plus en détail

Unités de mesure de l énergie Septembre 2009

Unités de mesure de l énergie Septembre 2009 Unités de mesure de l énergie Septembre 2009 Lorsque l on parle d installation en Energies Renouvelables on entend parler d unités de mesure telles que les Volts, les Ampères, les kilovolts-ampères, les

Plus en détail

Electricien automaticien Electricienne automaticienne

Electricien automaticien Electricienne automaticienne Projet : Ecole Compétences -Entreprise Industrie Secteur : 2 orientation d'études : Electricien automaticien Electricienne automaticienne COMPETENCE PARTICULIERE VISEE: CP2 Monter des ensembles électriques

Plus en détail

H E L I O S - S T E N H Y

H E L I O S - S T E N H Y Générateurs Electriques Hybrides 100% prêts à l'emploi H E L I O S - S T E N H Y E C O - U P S - SI & H E L I O S - P A D - 2 5 0 - SC- 24 H E L I O S - S P V - 6 E T 9 Modèles présentés: HELIOS-STENHY-SI-3000-220-..+HELIOS-PAD-750-SR-48

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette

Manuel d'utilisation de la maquette Manuel d'utilisation de la maquette PANNEAU SOLAIRE AUTO-PILOTE Enseignement au lycée Article Code Panneau solaire auto-piloté 14740 Document non contractuel L'énergie solaire L'énergie solaire est l'énergie

Plus en détail

Électricité. 1 Interaction électrique et modèle de l atome

Électricité. 1 Interaction électrique et modèle de l atome 4 e - AL Électricité 1 Électricité 1 Interaction électrique et modèle de l atome 1.1 Électrisation par frottement Expérience 1.1 Une baguette en matière plastique est frottée avec un chiffon de laine.

Plus en détail

DOCUMENT RESSOURCE SONDES PRESENTATION

DOCUMENT RESSOURCE SONDES PRESENTATION Documentation technique DOCUMENT RESSOURCE SONDES PRESENTATION SEP du LPo N-J Cugnot 93 Neuilly/Marne LE CALCULATEUR Il est placé dans le boîtier à calculateurs, sur le passage de roue avant droit. Les

Plus en détail

SYSTEMES DE TRANSFERT STATIQUE: CEI 62310, UNE NOUVELLE NORME POUR GARANTIR LES PERFORMANCES ET LA SÉCURITÉ

SYSTEMES DE TRANSFERT STATIQUE: CEI 62310, UNE NOUVELLE NORME POUR GARANTIR LES PERFORMANCES ET LA SÉCURITÉ White Paper 10 2010 SYSTEMES DE TRANSFERT STATIQUE: CEI 62310, UNE NOUVELLE NORME POUR GARANTIR LES PERFORMANCES ET LA SÉCURITÉ MATTEO GRANZIERO, Responsabile comunicazione tecnica, SOCOMEC UPS Avant l

Plus en détail

Identifier les défauts du moteur à travers l analyse de la zone de défaut par Noah P.Bethel, PdMA Corporation.

Identifier les défauts du moteur à travers l analyse de la zone de défaut par Noah P.Bethel, PdMA Corporation. Identifier les défauts du moteur à travers l analyse de la zone de défaut par Noah P.Bethel, PdMA Corporation. Le personnel de maintenance électrique a été depuis des années, limité à faire du dépannage,

Plus en détail

LE MAGNETISME DES AIMANTS ET DES COURANTS

LE MAGNETISME DES AIMANTS ET DES COURANTS LE MAGNETISME DES AIMANTS ET DES COURANTS 1. Les aimants Un aimant comporte toujours deux pôles appelés le pôle nord (N) et le pôle sud (S) situés, en général, à deux extrémités. Un aimant exerce une action

Plus en détail

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

Véhicule Electrique Electrique 1/5

Véhicule Electrique Electrique 1/5 Véhicule Electrique Electrique 1/5 I Limite de l étude ElectricPowered Vehicle 1 2 3 4 Electrique 2/5 II Principe de fonctionnement Batteries Haute Tension Régulateur Variateur Convertisseur Onduleur Moteur

Plus en détail