Deux ans de crimes. Syrie PEINES PLANCHERS: LES ATERMOIEMENTS DE HOLLANDE. mitonnes: Visite éclair à Tonnerre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Deux ans de crimes. Syrie PEINES PLANCHERS: LES ATERMOIEMENTS DE HOLLANDE. mitonnes: Visite éclair à Tonnerre"

Transcription

1 Portrait de Bachar al Assad brandi le 26 février à Idlib (nord) lors d une manifestation d opposants. PHOTO RODRIGO ABD.AP 1,60 EURO. PREMIÈRE ÉDITION NO9903 VENDREDI 15 MARS PEINES PLANCHERS: LES ATERMOIEMENTS DE HOLLANDE PAGES 8 9 Tu mitonnes: Visite éclair à Tonnerre Balade dans la bourgade bourguignonne en quête des spécialités locales, et d une recette de goûteuses gougères. PAGES Syrie Deux ans de crimes Le labo Kastler Brossel, une pépinière à Nobel Installé sur le campus de Jussieu, le centre de recherche LKB a vu trois générations de ses scientifiques primées. Rencontre avec des chercheurs trentenaires et approche au plus près de leurs manipulations. PAGES PUBLICITE Bachar al-assad détruit son pays pour rester au pouvoir mais la rébellion divisée ne parvient pas à renverser le régime. PAGES 2 5 IMPRIMÉ EN FRANCE / PRINTED IN FRANCE Allemagne 2,30, Andorre 1,60, Autriche 2,80, Belgique 1,70, Canada 4,50 $, Danemark 27 Kr, DOM 2,40, Espagne 2,30, Etats Unis 5 $, Finlande 2,70, Grande Bretagne 1,80, Grèce 2,70, Irlande 2,40, Israël 20 ILS, Italie 2,30, Luxembourg 1,70, Maroc 17 Dh, Norvège 27 Kr, Pays Bas 2,30, Portugal (cont.) 2,40, Slovénie 2,70, Suède 24 Kr, Suisse 3,20 FS, TOM 420 CFP, Tunisie 2,40 DT, Zone CFA 2 000CFA.

2 2 EVENEMENT ÉDITORIAL Par FRANÇOIS SERGENT Barbares La Syrie est un pays détruit, exsangue. Après deux ans de répression barbare, les morts se comptent par milliers, les déplacés et les réfugiés par millions. Des centaines de Syriens ont été emprisonnés et sauvagement torturés. Les bourreaux du régime n épargnent pas même les enfants, retrouvés suppliciés. Pour rester au pouvoir, Bachar al-assad aura détruit son pays. Il aura utilisé toute la force de son armée contre les villes et les quartiers rebelles, balançant des bombes et des missiles Scud sur les populations civiles. Mais, après deux ans de guerre, l opposition non plus n a pas gagné. Le face-à-face ensanglanté perdure. Chaque camp se maintient dans ses fiefs. Armer les rebelles comme le demandent la France et la Grande-Bretagne pourra peut-être rééquilibrer un combat inégal contre un régime puissamment équipé et aidé par l Iran et la Russie. Mais rien ne promet une victoire militaire à une opposition divisée. Deux ans après les premières manifestations pacifiques de l illusoire printemps syrien, aucune solution ne se dessine pour mettre fin au massacre d une nation. Au contraire. Les Syriens quittent leur pays par milliers. Ceux qui restent s enferment et s arment dans leurs territoires, encouragés par le régime : les alaouites dans leurs réduits, tout comme les druzes, les kurdes ou les chrétiens, apeurés par la présence croissante de milices islamistes au sein d une résistance hégémoniquement sunnite. Au risque d achever la Syrie. A Alep, dans le nord du pays, le 11 mars. Ces cadavres ont été trouvés dans une rivière non loin de la ville. PHOTO JM LOPEZ. AFP Après deux ans de conflit, Paris et Londres sont prêts à briser l embargo pour aider la rébellion. des forces penche en faveur des rebelles, étant donné l accroissement de leurs capacités et de leurs soutiens extérieurs». La fourniture d armes devrait donc accélérer cette tendance. Mais, relève aussi l IISS, l absence chez les rebelles d une direction politique et militaire forte entraîne des risques accrus de combats entre factions au sein de l insurrection. Donc, les fournitures en armes ne seront sans doute pas suffisantes pour que l opposition parvienne à se constituer en une véritable armée. D où la formation de cadres par des officiers américains, qui, selon la presse américaine, se ferait actuellement en Jordanie. Officiellement, c est parce que «l horreur est à son comble» en Syrie jugeant qu elles ne feraient qu ag- que Paris est déterminé à aller de graver le conflit. A l évidence, l ar- l avant. Mais, dans la décision frangument ne tient pas puisque le man- çaise et britannique, il y a sans doute que criant d armement des insurgés aussi l arrière-pensée de favoriser n a pas empêché le régime d utiliser les forces de l Armée syrienne libre des moyens sans cesse plus terribles en perte de vitesse face à l émercontre l insurrection et les popula- gence de formations jihadistes, tions civiles, comme, dernièrement, comme le Front al-nusra, plus comle tir de missiles Scud batives, mieux orgacontre les villes. DÉCRYPTAGE nisées, voire mieux Jusqu à présent, Paris et armées, qui ont revendilondres ne livraient que des maté- qué la plupart des succès militaires riels non létaux comme des gilets de ces derniers mois. D où la crainte, pare-balles ou des émetteurs radio. chez nombre d observateurs, que Désormais, ils pourraient livrer des des missiles sol-air tombent entre les missiles sol-air, pour contrer les at- mains de ces groupes qui, dans leur taques des avions et hélicoptères de agenda, pensent déjà à l après-assad l aviation syrienne, ou des missiles et à la lutte pour la conquête du pouantichars. Mais cela risque de ne pas voir. Cela avait déjà été le cas avec être suffisant pour vaincre les forces les Stinger fournis par les Etats-Unis loyalistes à court terme. Dans son aux moudjahidin afghans. Depuis, la rapport annuel, publié hier, l Insti- technologie a évolué et il est possible tut international d études stratégi- de contrôler à distance, notamment ques (IISS) de Londres estime «pro- grâce à des puces ou à des moubable» que, «peu à peu, l équilibre chards, de tels équi- Suite page 4 Syrie: l UE au bord des armes Par JEAN PIERRE PERRIN C est décidé : à la veille du second anniversaire du déclenchement de la révolution syrienne, Paris et Londres ont fait part de leur volonté de livrer des armes aux rebelles, s il le faut en s affranchissant de l embargo imposé par l Union européenne dans ce domaine. Une initiative qui pourrait intervenir assez rapidement, les deux capitales allant demander que la réunion sur le maintien ou non de cet embargo sur les armes, prévue fin mai, «soit avancée», peut-être même avant la fin du mois. «Les modalités de cette levée de l embargo sont à définir en urgence. C est lorsqu il mesurera qu il ne peut survivre par la force des armes que Bachar al-assad bougera ou que la situation bougera sans lui», écrivait jeudi Laurent Fabius dans Libération. L UE a réagi hier en assurant L ESSENTIEL LE CONTEXTE Après deux ans d affrontements, opposition et régime restent face à face. L ENJEU Armer les rebelles peut il changer l équilibre des forces? qu il était «possible» de discuter «sans délai» de l opportunité de lever cet embargo qui interdit à ses membres toute livraison d armes. LA DÉCISION DE LIVRER DES ARMES À LA RÉBELLION EST ELLE UN TOURNANT? Jusqu à présent, nombre de membres de l UE, comme l Allemagne, s opposaient à de telles livraisons,

3 3 REPÈRES Le 15 mars 2011, une mani festation à Damas marque le début du soulèvement contre le régime de Bachar al Assad. Après plusieurs tentatives manquées, les militants parviennent à mobiliser la population via les réseaux sociaux Facebook et Twitter et postent aussi des vidéos sur YouTube, que le régime vient de rétablir. Trois jours plus tard, à la sortie de la prière du vendredi, près de 4000 personnes récla ment des réformes C est le nombre de morts causées par le conflit entre le régime de Bachar al Assad et les rebelles, depuis le 15 mars 2011, selon les estimations du Haut Commissariat des Nations unies aux droits de l homme. A Homs, dans le centre de la Syrie, le 30 janvier. PHOTO YAZAN HOMSY. REUTERS Villes et villages du nord du pays se vident ou se remplissent, au gré des combats. LA COALITION DE L OPPOSITION L errance d un peuple aux abois Le 12 novembre 2012, les forces de l opposition sont parvenues à un accord pour constituer une coalition unifiée et solide face au régime de Bachar al Assad. Elle réunit les principales compo santes de l opposition, dont le Conseil national syrien, mais ne comprend ni le Forum démocratique syrien, ni la plupart des kurdes, ni la gauche. L ins tauration de cette coali tion, soutenue par les Occidentaux, est une condition à l obtention d aides militaires. dortoirs séparés pour les hommes, les femmes et leurs enfants, et même les bêtes. Cette nouvelle population troglodyte venue des villes et villages voisins a été parfois «évacuée» préventivement, en coordination avec l Armée syrienne libre (ASL) quand elle s apprêtait à «libérer» une localité. Meublés. L exode des Syriens plus fortunés se fait dans des conditions et vers des destinations certainement plus confortables mais il n en est pas moins massif et ne rentre pas dans les statistiques des réfugiés. Alep, la capitale économique du nord du pays, comptait médecins avant l été. «Ils sont partis vers le Liban ou l Europe, et il en reste une vingtaine tout au plus», selon le Docteur K., qui dirige un réseau d hôpitaux de campagne dans la ville et ses environs. Quant à Damas, où les quartiers bourgeois toujours sous le contrôle du régime sont encore épargnés par les bombes, les habitants partent en nombre depuis la fermeture de l aéroport en novembre. Ils vont à Beyrouth, s installant dans des appartements meublés ou des hôtels tandis que beaucoup d autres prennent des avions vers l Egypte, l Algérie, ou les pays du Golfe, où ils ont souvent de la famille. HALA KODMANI 100 km Altinözü N minées. Une maison touchée par un obus provoque le départ de tout le voisinage, voire de tout le village. Des colonnes de vieilles voitures ou de pick-up surchargés d enfants, de couvertures, de nattes, de balluchons et parfois d une machine à laver ou d une chèvre roulent vers le nord. En novembre, Binnish, à une dizaine de kilomètres d Idlib, comptait encore plus de habitants qui menaient une vie presque normale malgré l électricité coupée et le gaz de cuisine rare. Beaucoup de familles avaient accueilli dans cette zone «libérée» leurs enfants et Alep comptait quelque médecins petits-enfants venus de la périil y a presque un an. Il n en reste phérie de Daaujourd hui qu une vingtaine dans la mas. «Aujourville. d hui, il n y a plus que les combatles alaouites à Homs aujourd hui, les tants dans la ville», raconte Mustaautres se sont répartis dans un premier pha, qui vient de faire un aller-retemps entre Hama, Damas, Alep ou le tour depuis Antakya où il a installé Liban tandis que les chrétiens sont sa petite famille. allés vers la côte», se désole Rima à D autres lieux et localités se surpropos de sa ville qui comptait plus peuplent de «déplacés». A Jabal ald un million d habitants. Zawyeh au sud-ouest d Idlib, des Collines. Dans le nord de la Syrie, dizaines de milliers de familles sont contrôlé en grande partie par les installées dans les très nombreuses forces rebelles, chaque fois qu une grottes de ces collines calcaires. zone est visée par un raid aérien, des Parfaits abris antiaériens, ces cavermilliers de familles prennent la nes dans les ruines romaines et byroute vers des destinations indéter- zantines ont été transformées en BA C trois mois en Jordanie, Rima, jeune veuve originaire de Homs, première grande ville à connaître un exode massif, était partie début 2012 avec ses parents et son bébé pour se réfugier chez des proches dans le quartier de Midane, à la périphérie de Damas. Quand celui-ci s est trouvé sous le feu, l été dernier, ils ont été accueillis dans une école au centre de la capitale. Puis ils sont passés par Beyrouth, où les parents sont restés, tandis que Rima a rejoint la Jordanie où une organisation de femmes musulmanes prend en charge les épouses de martyrs. «Il ne reste plus que LI ombien de Syriens vivent encore chez eux? Combien ont quitté leur maison? Les chiffres galopants et alarmants des organisations internationales sur les réfugiés arrivés ou qui se pressent aux frontières des pays voisins sont loin de refléter la réalité d une population nomadisée par ce conflit ravageur. A l intérieur de la Syrie, des villes et des villages se vident et se remplissent au rythme des affrontements sur le terrain ou des bombardements aériens. Attablées dans un café du centre d Amman, en Jordanie, les trois compatriotes de Loubnah, 22 ans, touchent du bois quand la jeune femme leur dit qu elle n a jamais été «déplacée». Venue apporter des papiers à son frère ainé qui tient une piste pour émigrer au Canada, elle va retourner dans deux jours chez elle, à Zabadani, un bourg à 50 km à l ouest de Damas, embrasé depuis plus d un an par des batailles féroces entre forces loyalistes et Armée syrienne libre (ASL). «Nous habitons le seul quartier protégé à l extrémité de la ville et mes deux petits frères continuent d aller à l école. Mais il est vrai que 90% des habitants ont fui», raconte la jeune femme à ses compagnes ébahies. Celles-ci en sont chacune à leur troisième déplacement au moins. Arrivée il y a IS TURQUIE Alep Idlib Hama Homs Damas SYRIE IRAK Deraa JORDANIE SYRIE Superficie km2 Population 21,4 millions PIB par habitant Inflation 4,4 % Chômage 8,3 % Illettrisme 20,4 % e 119 sur 187 sur l indicateur de développement humain Sources : données 2010 (IDH) FMI, CIA, Pnud 2011

4 4 EVENEMENT pements, sans pour autant annuler complètement leur dangerosité. Suite de la page 2 QUELLE EST LA SITUATION SUR LE TERRAIN CONTRÔLÉ PAR L OPPOSITION? Une indication est fournie par la multiplication, ces derniers mois, dans les régions contrôlées par l opposition, des enlèvements de journalistes, d humanitaires étrangers dont la presse s abstient de parler pour ne pas compromettre leur libération, de même que 21 observateurs de l ONU. Ces kidnappings sont le fait soit de groupes islamistes, soit de bandes mafieuses, la frontière entre les deux pouvant être poreuse. Ils témoignent de l incapacité de l opposition à mettre en place un contrepouvoir dans les régions qu elle contrôle entre la moitié et les deux tiers de la Syrie. Il est vrai que la partie n est pas facile, le régime s employant à rendre impossible tout retour à la normalité dans les zones «libérées» par des bombardements d hôpitaux, d écoles, de boulangeries «Al-Assad sait qu il ne pourra jamais regagner la légitimité dans les régions perdues. Donc, il s emploie à empêcher l opposition d en acquérir une», résume un diplomate qui fut en poste à Damas. Mais la rébellion porte aussi sa part de responsabilité, ayant transformé le territoire qu elle contrôle en une «peau de léopard», où règnent d innombrables petits chefs d immeubles, de rues, de quartiers, de villages «Alors que les capacités des rebelles augmentent, le régime d Assad est conscient de deux choses: d un côté, les groupes rebelles partagent un objectif commun qui est de le renverser ; de l autre, ils partagent peu de choses, sont désunis et ne se coordonnent pas», souligne le rapport de l IISS. D où un sentiment de pourrissement de la situation, avec, en parallèle, la percée sur le champ militaire des groupes radicaux et la radicalisation de certains autres. Les 17 camps déployés en Turquie accueillent près de personnes. Au «paradis» des réfugiés, le provisoire devient durable e larges bandes de feutre 560 tentes pour réfugiés. sonnes campent de l autre côté, le vert recouvrent le ciment D autres, comme celui construit long de la frontière. Bien que très pour rappeler l herbe d un ensuite près de Kilis, hébergent engagées du côté de la rébellion, jardin perdu. L eau goutte d une personnes dans des conte- les autorités d Ankara s inquiètent petite fontaine bricolée et derrière neurs. Plus de réfugiés vi- du poids croissant de ces Syriens un grillage roucoulent trois pi- vent dans 17 camps désormais fuyant la guerre. On leur refuse le geons. La famille Aouat éparpillés dans le sud de statut de réfugié, mais on leur asa transformé l une des REPORTAGE la Turquie. Et il y a au sure soins médicaux, éducation deux tentes mises à sa moins autant de Syriens et survie quotidienne. Un coût disposition en une véranda, se pré- non enregistrés arrivés clandesti- estimé par Ankara à quelque parant à l arrivée des beaux jours. nement ou entrés en présentant 500 millions d euros. La Turquie «Ce n est pas facile, mais rapport à leurs papiers, comme le prévoit la est le seul, parmi les pays concerce qui se passe de l autre côté, c est libre circulation instaurée entre les nés, qui refuse toute assistance dile paradis», soupire Wali Hadj, en- deux pays en recte des organisations humanitrepreneur en construction qui, Depuis l été, l entrée légale est taires internationales aux quelque avec toute sa famille, avait fui en néanmoins devenue très difficile réfugiés installés sur son juillet 2011 la petite ville de Jisr a Des dizaines de milliers de per- territoire. Shour, au nord de la Syrie, pour s installer dans le camp de réfugié TURQUIE réfugiés d Altinözü. La Syrie est à moins enregistrés de 700 mètres, derrière une colline au 11 mars 2013 Alep herbeuse et une rivière gonflée Rakka 2,5 millions par les pluies de printemps, ce qui Idlib Der de déplacés complique les entrées clandesez-zor dans le pays Hama tines. Quelques dizaines dans ce Source : UNHCR Homs secteur chaque nuit, ou parfois IRAK beaucoup plus quand des bombarsyrie dements se rapprochent. Mer Damas mas LIBAN «Hauts standards». «Nous pen- D Eu ra ph te COMMENT VA RÉAGIR LE RÉGIME SYRIEN À LA DÉCISION FRANCO BRITANNIQUE? De cette décision, qui devrait rendre la guerre entre forces loyalistes et rebelles moins asymétrique, Paris et Londres espèrent qu elle va inquiéter Al-Assad et le pousser à choisir une solution politique qui inclut son départ. Les livraisons d armes sont moins destinées à le renverser qu à l amener à la raison. Mais c est ignorer la véritable nature du régime qui, depuis le début de la révolution, pratique la surenchère. On peut donc s attendre à ce qu il soit fidèle à cette stratégie. Mais sa marge de manœuvre est devenue limitée : il lui reste essentiellement deux divisions d élite mécanisées, la 3e et la 4e, son aviation et les armes chimiques le chef du renseignement militaire israélien, Aviv Kochavi, se dit convaincu qu Al-Assad «se prépare à les utiliser». Et il dispose de la carte iranienne et de celle du Hezbollah, dont les forces devraient intervenir de plus en plus à ses côtés. Avec le risque de transformer l actuelle guerre civile en conflit régional. Ce qu il est déjà pour partie. Dans le camp d Altinözü, en Turquie, à 700mètres de la frontière syrienne, en septembre PHOTO ADEM ALTAN. REUTERS Méditerranée sions que les réfugiés étaient là pour très peu de temps, et nous avons fait l erreur de construire les premiers camps le plus près possible de la frontière», reconnaît Ali Aslantas, vice-gouverneur du district d Altinözü en charge de ce camp de Deraa ISRAËL EGYPTE 100 km JORDANIE Réfugiés par pays Zones contrôlées con n par les rebelles reb milices kurdes par les mi Combats ou bombardements bombarde e «Le niveau d accueil correspond aux plus hauts standards que nous avons rencontrés dans cette crise», reconnaît un responsable de l Union européenne en charge des aides humanitaires. A Altinözü, les réfugiés ont amélioré chacun à leur façon leur abri de toile avec télé, chauffage électrique, climatiseur. Chaque famille cuisine dans sa tente, achetant les vivres dans un magasin du camp grâce à un pécule offert par les autorités, 80 livres turques (30 euros) mensuelles par tête, bébé compris. Cours. Dans les classes, les cours sont dispensés aux enfants quatre jours par semaine en turc et trois en arabe. Le provisoire semble destiné à durer, aussi bien pour les réfugiés des camps que pour ceux qui s arrangent comme ils peuvent et trouvent même des petits boulots dans un pays où l économie parallèle représente quelque 30% du PIB. Dans le district d Altinözü comme dans toute la province d Antioche, la plupart des réfugiés hors des camps ont été expulsés vers d autres zones du sud de la Turquie, les autorités du cru craignant des incidents avec une population locale en bonne partie de confession alaouite. Envoyé spécial à Altinözü (Turquie) MARC SEMO

5 EVENEMENT 5 Longtemps hésitant, Washington opère une lente mue de sa politique. LES FAITS DU JOUR Les Etats-Unis avancent à tâtons sur le dossier syrien F w Téhéran et le Hezbollah libanais ont mis en place une force de quelque hommes en Syrie pour aider Bachar al Assad à garder le pouvoir, selon le général Aviv Kochavi, chef du renseignement militaire de l armée israélienne. aire quelque chose, mais sans trop s impliquer et en s assurant qu on n aggravera pas davantage la situation : deux ans après le début de la guerre civile en Syrie, la réponse américaine tient toujours enfermée dans ce même triptyque, qui la rend peu lisible, si ce n est contre-productive. Le nouveau secrétaire d Etat, John Kerry, qui doit faire oublier comment il avait auparavant misé sur Bachar al-assad, a débloqué la semaine dernière une nouvelle aide de 60 millions de dollars (46 millions d euros) à l opposition syrienne. Il a surtout franchi un seuil symbolique en spécifiant pour la première fois que les Américains aideront directement l Armée syrienne libre (ASL), par des moyens «non létaux», tels que des rations militaires et du matériel médical. «Equation». L idée réactivée par le nouveau secrétaire d Etat est de «changer l équation pour Al-Assad» : donner un coup de pouce supplémentaire aux opposants sur le terrain pour forcer le régime à w «Nous souhaitons que les Européens lèvent l embargo [ ]. Nous sommes prêts à soutenir la rébellion, donc nous sommes prêts à aller jusque là», a déclaré le président de la République, François Hollande, hier au sommet européen de Bruxelles. w L armée syrienne bombardait hier des bastions rebelles dans la province de Damas, où au moins douze personnes ont perdu la vie, selon une ONG syrienne. Dans la ville de Homs (centre), les quartiers rebelles de Bab Amro et Khaldiyé ont une nouvelle fois subi de violents bombardements. w L armée de l air a mené hier des raids, notamment à Alep (nord), Raqa (nord est), Hama (centre), Deraa (sud) et Idlib (nord ouest). négocier une transition politique. «Pour cela, au département d Etat du moins, les Américains sont plutôt contents de voir les Britanniques et les Français montrer le chemin sur la question de l armement des opposants, explique un diplomate européen (lire page 2). Les Américains ont toujours la même préoccupation luation de leur politique. On n est pas encore à un tournant, leur politique est toujours confuse, observet-il. Mais j espère bien que les décisions britanniques et françaises ouvriront aussi la voie à un soutien militaire américain.» D autres signes, plus discrets, suggèrent aussi un activisme de Washington renforcé sur le terrain : les «Les Américains ont déjà Der Spiegel du mal à s extraire d Afghanistan, journaux et The Guardian, ont et ils ont toujours la peur révélé que des Améride l engrenage.» cains encadrent la formation de combatun diplomate occidental tants de l ASL en Jorque nous, ils veulent s assurer que les danie, aux côtés d instructeurs armes ne tombent pas entre les français et britanniques. Selon le mains des extrémistes. Mais ils ne New York Times, les Etats-Unis ont sont pas mécontents d avoir cette aussi pu jouer un rôle «pas clair» pression de leurs alliés.» dans des livraisons d armes croates Les avancées britanniques et fran- achetées par l Arabie Saoudite et çaises vers un soutien armé à l op- livrées aux rebelles syriens depuis position syrienne vont avoir «un décembre. énorme impact sur les Américains», «Chaos». Si le département d Etat veut croire Radwan Ziadeh, un op- a replacé la Syrie en tête de ses posant basé à Washington. «Les priorités depuis l arrivée de Kerry, Américains n ont pas fini la rééva- rien ne dit pourtant encore que LIBÉRATION 248 x 163 mm FU Tel Visuel: PO IMMANQUABLES Remise le 13/03/13 Parution du 15/03/ Repasse le 16/03/2013 PEUGEOT LES IMMANQUABLES l administration américaine soit prête à un «tournant», nuance Mona Yacoubian, experte au Stimson Center à Washington: «Je vois plutôt un mouvement qualitatif qu un tournant. On comprend que la situation se détériore rapidement et qu il y a urgence, mais le chaos sur le terrain incite aussi à être prudent, rappelle cette analyste. Je ne vois pas dans un futur proche l administration américaine prête à armer l opposition syrienne.» L entourage de Barack Obama à la Maison Blanche reste «prudent», souligne aussi un diplomate occidental: «Ils ont défini une doctrine, ils ont déjà du mal à s extraire d Afghanistan et ils ont toujours la peur de l engrenage.» Pour cela aussi, Ahmed Moaz al-khatib, le président de la Coalition de l opposition syrienne, plusieurs fois invité à se rendre à Washington, s y fait encore désirer. «Il ne veut pas repartir les mains vides», indique un diplomate. De notre correspondante à Washington LORRAINE MILLOT BoF BAT... peugeotwebstore.com 308 Style Suréquipée Suréquipée 3008 Style HDi FAP 508 SW Style HDi FAP à partir de à partir de à partir de soit ent d avantage cli de reprise sous condition (1)) 4) (4 (4) soit ((2)) ntage cliente d avasous epris repris condition de re Jantes alliage, Air conditionné automatique bi-zone, Aide au stationnement arrière, Régulateur/limitateur de vitesse... (5) Suréquipée soit ((3)) ntage cliente d avasous condition de repris (6) Portes Ouvertes* Les 16 & 17 Mars (1) Somme restant à payer, déduction faite d une remise de (1) (2) (3) sur le tarif Peugeot 13B conseillé du 04/03/2013, et d une prime reprise Peugeot de (4) 1 900, (5) , (6) (1) (2) (3) Avantage client composé d une remise de (1) (2) (3) sur le tarif Peugeot 13B conseillé du 04/03/2013, d un avantage série spéciale de (2) (3) et d une prime reprise de (4) 1 900, (5) 1 900, (6) de prime reprise Peugeot pour la reprise d un véhicule de plus de 8 ans destiné ou non à la casse. Offre non cumulable réservée aux particuliers, valable du 4 mars au 30 avril 2013 pour toute commande d une (1) 308 Style VTi 120ch hors options, (2) 3008 Style HDi FAP 115ch ou d une (3) 508 SW Style HDi FAP 115ch, neuves livrée avant le 30 juillet 2013 dans le réseau Peugeot participant. Consommation mixte (en l/100 km) : (1) 6,4 (2) 4,8 (3) 4,4. Émissions de CO2 (en g/km) : (1) 147, (2) 125 (3) 115. Modèle présenté : 308 Style VTi 120ch avec option peinture métallisée au prix spécial de (sur base tarif Peugeot 13B conseillé du 04/03/2013), déduction faite d une remise de et d une prime reprise de 1 900, soit d avantage client. Série style limitée à (3) (4) 2000 véhicules, ou (3) selon stock disponible dans le réseau participant. * Ouverture le dimanche selon autorisation préfectorale. PEUG_ _PQN_IMMANQUABLES_PO_248x163.indd 1 13/03/13 12:25

6 6 MONDE Benyamin Nétanyahou, hier, à la Knesset. PHOTO GALI TIBBON. AFP Hormis le Likoud et Israël Beiteinou (le formation ultranationaliste laïque d Avigdor Lieberman) qui avaient présenté une liste commune aux élections, Yesh Atid, la Maison juive et le parti de Tzipi Livni, Hatnoua («le Mouvement»), seront représentés au gouvernement. Au total, le Likoud-Israël Beiteinou se taille une courte majorité de 12 postes ministériels, les 3 autres se répartissant les 10 ministères restant. Du coup, des grognements se font entendre parmi les représentants du Likoud, frustrés de devoir se partager un nombre restreint de maroquins. BenyaminNétanyahouaffaibliet otaged uneimprobablecoalition Le Premier ministre a sauvé son poste après les élections législatives de janvier mais il s est vu imposer de nouveaux alliés au gouvernement. Par AUDE MARCOVITCH Correspondante à Tel Aviv (chef de la Maison juive, 12 sièges), Lapid a réussi à pousser les ultraorthodoxes hors de la coalition gouans une des tours de la vernementale. Le Shass (séfarades) «Bourse aux diamants» et le Judaïsme unifié de la Torah qui dressent leurs parois (ashkénazes), qui totalisent 18 siède verre à Ramat Gan, ges à la Knesset, resteront donc dans la banlieue de Tel-Aviv, Vered dans l opposition. TraditionnelleBrotfeld est soulagée. Yaïr Lapid, ment, les partis haredim (ultraorl ex-journaliste à la tête de la for- thodoxes) sont un des pivots des mation centriste Yesh Atid gouvernements menés par («Il y a un avenir»), arrivé ANALYSE la droite. Mais le Premier en deuxième position lors ministre, Benyamin des élections de janvier, avait eu les Nétanyahou, acculé par une enfaveurs du vote de la jeune femme tente d airain entre les deux jeunes de 39 ans. De même que celles de loups Lapid et Bennett, n a pas eu son frère Ronen, de son père et de d autre choix que de céder à leurs sa sœur, rassemblés au sein de la exigences. petite entreprise familiale de com- Selon les commentateurs, le goumerce de diamants. «J ai pensé que vernement ainsi formé n était pas Lapid était le plus à même de repré- celui que le Premier ministre appesenter les laïcs, explique Ronen. Le fait que les ultraorthodoxes ne fassent pas leur service militaire et reçoivent REPÈRES des subventions est quelque chose que je veux voir changer», affirme-t-il. La coalition de droite D «CAPITULATION». Les électeurs de Yaïr Lapid (19 sièges) ont été entendus. Dans un long bras de fer de soixante jours, grâce à une alliance de circonstance avec un autre nouveau venu en politique, l ultranationaliste religieux Naftali Bennett et d extrême droite Likoud Israël Beiteinou de Benyamin Nétanyahou reste en tête, (31 sièges), après les législati ves du 22 janvier. Mais elle perd des députés ( 12), au profit du parti laïc Yesh Atid, créé en janvier lait de ses vœux. «Il ne voulait pas Bennett, et il ne voulait pas Lapid. Il voyait chacun d entre eux, et encore davantage les deux ensemble, comme des chevaux de Troie qui détruiraient son gouvernement de l intérieur», écrit le quotidien Yediot Aharonot. «La victoire de Lapid est absolue», parce qu il ne l était pas [ ]. Nétanyahou a senti cela, de la même manière qu un homme sent quand une femme ne le veut pas vraiment.» La «capitulation» du Premier ministre, terme choisi par le quotidien Haaretz, a eu lieu en plusieurs étapes. Il a d abord cédé sur les ultraorthodoxes, puis sur la réduction du nombre L importance des ministères que de ministres le Nétanyahou a réussi à préserver gouvernement passe pour son camp lui permet de garder de 31 portefeuilles la main sur les décisions sécuritaires actuels (y compris le Premier ministre) et vis-à-vis de l extérieur. à 22 dans la nouvelle relève un autre commentateur du coalition, une exigence de Lapid. même journal, qui explique ce suc- Le bras de fer final s est concentré cès par une position avantageuse : sur l attribution du ministère de «Il était prêt à rester dans l opposi- l Education, avec un nouvel avantion. Il n est pas apparu désespéré tage pour Yesh Atid. 19 C est le nombre de sièges obtenus par Yesh Atid, le parti centriste d inspiration laïque et présidé par Yaïr Lapid, sur 120. «Nous sommes confrontés à d énormes défis sécuritaires et diplomatiques.» Benyamin Nétanyahou Premier ministre israélien, hier «BOURGEOIS». De l avis général, Benyamin Nétanyahou sort affaibli de ce long marathon de négociations pour former sa coalition. Mais à y regarder de plus près, l importance des ministères qu il a réussi à préserver pour son camp, le Likoud et Israël Beiteinou, lui permet de garder la main sur toutes les décisions sécuritaires et vis-à-vis de l extérieur. Le Likoud récupère la Défense qui échoit à Moshe «Boogie» Ya alon, un faucon de la droite et l Intérieur (immigration et population). Les Affaires étrangères ont été gardées au chaud pour Avigdor Lieberman, en attendant qu il sorte de ses démêlées judiciaires. Yaïr Lapid, qui a longtemps ferraillé pour obtenir la diplomatie, s est finalement décidé pour le poste exposé de ministre des Finances. Naftali Bennett empoche l Industrie, le Commerce et le Travail. Deux autres membres de la Maison juive, une formation proche des colons, se voient confier le Logement, avec dès lors un pouvoir décisionnaire important sur la construction des implantations, et la commission des finances du Parlement. Une situation qui fait dire à un journaliste de télévision que le nouveau gouvernement sera «orienté à droite sur les plans politiques et économiques». Face à la coalition au pouvoir, l opposition sera constituée du Parti travailliste de Shelly Yachimovich, qui a refusé dès le départ une participation à un gouvernement mené par Nétanyahou, du Meretz (gauche), des partis arabes, du Parti communiste, de Kadima de Shaul Mofaz (2 sièges) et des deux grands partis ultraorthodoxes. D ores et déjà, Arieh Dery, un des leaders du Shass, a affirmé que leur objectif serait de faire tomber cet exécutif inique à leurs yeux. «C est un gouvernement de bourgeois. Il est mauvais pour toutes les classes les plus fragiles, a-t-il dénoncé. Nous serons dans l opposition, et cette opposition sera la seule à défendre véritablement ceux qui sont dans le besoin.»

7 MONDEXPRESSO Par BERNADETTE SAUVAGET Un fort taux d humilité, l atout du pape François Ieng Sary, lors d une audition au tribunal en juin 2008, à Phnom Penh. PHOTO PING SAMRANG. AP Frèrenuméro3laisse lajusticeorpheline CAMBODGE Ieng Sary, l un des chefs khmers rouges L HISTOIRE DES SINGES BARBOTÉS DANS UN ZOO HOLLANDAIS Wanted. Douze singes d espèces exotiques de petite taille, des ouistitis argentés et pigmentés et un couple de tamarins dorés. Aucune récom pense. La police néerlan daise recherche actuellement des singes et animaux volés dans la nuit de mardi à mercredi au zoo de Epe, dans le centre du pays. Ces espèces, très rares, sont considérées comme menacées et men tionnées dans la Conven tion sur le commerce international de la faune et de la flore menacées d extinction. La porte pa role du zoo est inquiète pour ces singes qui ont «un régime alimentaire très spécifique, un mélange de fruits, d insectes et un com plément vitaminé», mais ne promet aucune récom pense à quiconque rappor tera les singes. la maison SainteMarthe, mercredi soir, après le régime frugal du conclave, c était bombance chez les cardinaux pour fêter «cet événement considérable» de l élection d un pape non européen. Débriefant à Rome, devant la presse, leur conclave (ou du moins ce qu ils peuvent en dire), l un après l autre, les trois cardinaux français qui ont pris part au vote, ont vanté l humilité du nouvel élu, un élément de sa personnalité qui, semble-t-il, a été déterminant. Car cette élection garde ses mystères. A Nicolás Maduro président par intérim du Venezuela, après l élection comme pape de l Argentin Jorge Mario Bergoglio C est le nombre de per sonnes qui avaient quitté Gao pour fuir les jihadis tes et qui sont revenues s installer dans cette ville du Mali, la plus grande du nord du pays, selon un recensement effectué par l ONG malienne Tassaght. 7 VU DU VATICAN «Chávez va convoquer une Assemblée constituante au ciel pour changer l Eglise dans le monde, pour que ce soit le vrai peuple du Christ qui gouverne le monde.» 5800 actuellement jugés pour «génocide», est décédé. ans les années 50, il avait fait la leçon à l un de ses camarades: «Tu es trop sensible. Pour faire de la politique, il faut être dur.» Nul doute que Ieng Sary, décédé hier à l âge de 87 ans, fut dur. C était l un des plus influents dirigeants khmers rouges et l un des plus retors. Dans la galaxie sanguinaire du régime qui a dirigé le Cambodge entre 1975 et 1979, Ieng Sary était vice-premier ministre des Affaires étrangères. «Frère numéro 3» était l homme le plus visible de la secrète Angkar, l organisation qui a massacré au moins 1,7 million de personnes. Mao. Il jouissait d un pouvoir considérable. Mais il l a toujours nié. Il disparaît sans s être expliqué devant le tribunal qui le jugeait pour «génocide et crimes contre l humanité». Ce pouvoir, Ieng Sary le doit d abord à sa parenté avec Pol Pot, alias Frère numéro 1. Né Kim Trang le 24 octobre 1925 au Sud-Vietnam, il devient le beau-frère de Pol Pot dès les années 50. D Ils se croisent dans un meeting anticolonial à Phnom Penh avant d aller étudier à Paris. Ieng Sary crée le Cercle marxiste-léniniste avant d adhérer au Parti communiste français en Il fait partie de ces étudiants influencés par la révolution française et celle de Mao en Chine. «Ils pensent que la libération passe par la révolution et la violence, rappelle l historien Henri Locard. Au PCF, ils apprennent les techniques d autocritique et, surtout, l idée que le parti se renforce en s épurant.» Revenu au Cambodge en 1957, il est étiqueté «élément subversif». Il prend le maquis avec Pol Pot en 1963 et devient Kim Trang Ieng Sary. En 1971, il est dépêché à Pékin pour arracher le soutien du roi Sihanouk, renversé l année précédente, à la rébellion contre le régime pro-américain installé à Phnom Penh. Ieng Sary est en fait un agent de liaison entre les Chinois et la base polpotiste. Il y gagne ses galons d ordonnateur de la terreur. CULTURESMONDE Arrivé au pouvoir après le 17 avril 1975, Ieng Sary lance un appel au retour à l intelligentsia en exil. Ils seront des centaines à revenir dans un pays devenu un camp d extermination. Il encourage les dénonciations et les arrestations des «bourgeois», «espions», «capitalistes». En janvier 1979, quand les Vietnamiens s emparent du Cambodge, il fuit en Thaïlande avant d être condamné à mort par contumace. La guérilla khmère rouge est en pleine débandade quand Ieng Sary fait défection en Il obtient le pardon d un Norodom Sihanouk redevenu monarque. Il est arrêté en novembre 2007 à Phnom Penh. Idéologue. Sénile, sa femme, Ieng Thirith, ne sera pas jugée. Il ne reste plus que deux leaders khmers rouges devant la justice: l idéologue Nuon Chea, alias Frère numéro 2 et l ex-chef de l Etat, Khieu Samphân. La farce judiciaire continue. De notre correspondant à Kyoto ARNAUD VAULERIN Florian Delorme - 11h/11h50 - du lundi au vendredi Chaque vendredi en partenariat avec «Un conclave est imprévisible», reconnaît Philippe Barbarin, le cardinal-archevêque de Lyon. Visiblement, les cardinaux français eux-mêmes ne s y attendaient pas. «Nous avons compris quand nous avons vu augmenter le nombre de voix qui se portaient sur lui», raconte André Vingt-Trois. Pourquoi Bergoglio? «Nous voulions un pasteur», disent, en chœur, les électeurs français du pape. Son style tranche avec celui de son prédécesseur. Digne de son nom de pape, Jorge Mario Bergoglio a affiché, d entrée de jeu l humilité, une forme de pauvreté et de la rigueur. Dans la chapelle Sixtine, le pape François a refusé la croix pectorale (en or) qu on voulait lui passer autour du cou, gardant celle, en métal, qu il porte habituellement. En quittant les lieux, le pape François a aussi refusé de prendre place dans la voiture pontificale pour BULGARIE Deux mois avant la fin de son mandat, le Parlement bulgare a été dissous. Un gouvernement d experts doit préparer la tenue d élections législatives anticipées, le 12 mai. IRAK Une série d attentats à la bombe a fait 18 morts regagner, en minibus avec les autres cardinaux, la maison Sainte-Marthe. Une fois arrivés, «les appariteurs du Vatican nous ont écartés pour qu ils puissent prendre, seul, l ascenseur. Lui nous a fait signe de monter avec lui», raconte le cardinal Jean-Pierre Ricard. Dans Rome, François s est déplacé, hier, avec une escorte minimum de deux voitures, a récupéré ses bagages dans la maison où il logeait et a payé la note. Assis au milieu de ses deux collègues, André Vingt-Trois réfute l idée qu il pourrait devenir prochainement secrétaire d Etat (Premier ministre) du Vatican. Il a pourtant pris, hier matin, son petit déjeuner avec le pape, en compagnie d une poignée de prélats importants. A partager le thé et le café, il y avait là le grand battu de cette élection, l archevêque de Milan, Angelo Scola. Mais l autre favori défait, le Canadien Marc Ouellet, n était pas autour de la table. Les trois cardinaux français minimisent la question de l âge, 76 ans, du nouveau pontife. Jean XXIII, qui a convoqué, après son élection en 1958, le concile Vatican II pour réformer l Eglise, n a-il pas été élu à 77 ans? Interrogé sur le passé argentin de Bergoglio, son silence pendant la dictature et la remise au pas de certains jésuites, proches de la théologie de la libération, André Vingt-Trois a botté en touche : «Ce ne sont pas des éléments que nous avons pris en compte.» dans le centre de Bagdad, aux abords des ministères. TUNISIE Des centaines de personnes ont assisté aux funérailles du vendeur ambulant qui s était immolé par le feu mardi. Ils ont manifesté, comme en 2011, contre la misère et le chômage.

8 8 FRANCE Le chef de l Etat hésiterait à abolir une des mesures phares de l ère Sarkozy. L incertitude règne aussi sur le calendrier de la future grande loi pénale. Peinesplanchers: l Elyséerisque derécidiver Par LAURE BRETTON, SONYA FAURE et WILLY LE DEVIN F évrier 2012: François Hollande, candidat à l Elysée, annonce que s il est élu, il abolira les peines planchers, symbole du sarkozysme judiciaire : «Nous reviendrons sur les peines planchers qui sont non seulement contraires au principe d individualisation des peines mais qui, en plus, ne sont pas pertinentes contre la récidive», proclame-t-il au théâtre Dejazet, à Paris, à l invitation du Club DJS, un think tank consacré à la justice. Printemps 2013, François Hollande, président, va-t-il tenir sa promesse? L affaire n a pas encore été tranchée, mais il hésite aujourd hui à abolir ces peines minimales quasi automatiques pour les récidivistes, mises en place en 2007 par la garde des Sceaux d alors, Rachida Dati. Quant à la grande loi pénale voulue par Christiane Taubira, qui devait marquer la rupture avec les années sécuritaires de Sarkozy, les magistrats qui avaient soutenu le candidat Hollande commencent à craindre qu elle ne soit pas votée dans l année. VOLTE FACE. «Il existe en ce moment une menace de l Elysée de ne pas revenir sur les peines planchers», confirme un membre du cabinet de la garde des Sceaux. Qui fait aussi savoir que «la chancellerie se battra jusqu au bout et espère bien obtenir gain de cause». Un magistrat proche du dossier ajoute : «Ayrault veut supprimer les peines planchers, c est moins sûr pour Hollande. En réalité, à l Elysée, les avis changent tous les quinze jours sur la question, en fonction des enquêtes de popularité, des événements. Le contenu de la grande loi pénale risque de dépendre à 80% du contexte politique du moment.» En coulisses, il se dit que l Elysée serait tenté de céder aux syndicats de policiers et, donc, au très influent ministre de l Intérieur, Manuel Valls. «A la chancellerie, ils semblent résignés, claironne ainsi un syndicaliste. Le vent ne tourne cembre. Nouvel échec. En attendant, la clairement pas en leur faveur.» circulaire de politique pénale de la midès janvier, les hauts magistrats les plus nistre, parue en septembre, invitait finauds, qui avaient suivi avec attention bien les magistrats à user des peines le discours de François Hollande devant planchers avec parcimonie. Mais, en la Cour de cassation, s étaient inquiétés l absence de loi, il règne un certain flotde l évolution sémantique du Président: tement dans les tribunaux. il ne parlait déjà plus de suppression des Officiellement, sur le fond, il n y a pas peines planchers mais de leur «ré- de sujet: l abrogation des peines planforme», qui serait «engagée dans les pro- chers interviendra quand la grande loi chains mois». Leur abolition était pour- pénale sera votée. Mais quand? «Le tant une mesure attendue avec projet de loi devrait s articuler en deux impatience par une grande partie des temps : les grands caps de la réforme semagistrats, qui se sentent dépossédés raient présentés en mai ou juin en Conseil de leur autonomie de jugement. des ministres l abrogation des «Si François Hollande ne tient pas RÉCIT peines planchers devrait en faire parole, il perdra toute une partie partie, explique le porte-parole du monde judiciaire», tonne l un d eux, de la chancellerie. Puis, à l automne ou excédé. A Matignon, on tempère : «Il à la fin de l année, un texte qui rentrerait n y a pas d arbitrage à ce stade, la ré- dans le détail de la réforme sera présenté flexion n est pas terminée. Nous sommes en Conseil des ministres.» encore en train de travailler sur les conclusions de la conférence de consensus, tout PROBATION. Pendant des mois en effet, ça est assez prématuré.» Et, dans l en- la chancellerie a préparé sa conférence tourage du Président, on dément caté- de consensus, chargée de dépassionner goriquement toute volte-face : «Il y a les débats et de préparer le terrain à une grande loi pénale censée faire de la prison un recours «A la chancellerie, ils semblent ultime. La loi devait à la fois résignés. Le vent ne tourne solder la politique sécuritaire clairement pas en leur faveur.» de Nicolas Sarkozy (peines planchers, rétention de sûun syndicaliste policier reté ), mais aussi jeter les une impatience dans le monde judiciaire, bases d une politique pénale et pénimais le Président n a pas varié dans son tentiaire innovante: le jury de la conféanalyse: il n abrogera pas les peines plan- rence de consensus préconisait même chers sans présenter en même temps une la création d une peine de probation et loi pénale plus générale. On ne détruit pas d un système de libérations conditionsans construire.» nelles automatiques A la chancellerie, La garde des Sceaux s est montrée, elle, des conseillers travaillent sur la traducplus obstinée et impatiente sur ce dos- tion dans la loi de cette conférence sier. Cet été, peu après son arrivée place mais, au gré des rapports de force entre Vendôme, elle a tenté d abroger en ur- l Elysée et Beauvau d un côté, face à la gence les peines planchers via un projet chancellerie et à Matignon de l autre, de loi ad hoc. En vain. La plupart des «l équilibre de la réforme n est toujours socialistes préféraient inclure leur sup- pas fixé», poursuit un proche du dospression dans une loi plus vaste, qui ne sier. se contenterait pas «de revenir sur les Sans compter que le calendrier parlelois de Nicolas Sarkozy, mais s attacherait mentaire est chargé. Vu la crise éconoaussi à proposer une nouvelle politique de mique, «la réforme pénale, ce n est la la justice», disait-on alors. Nouvelle priorité de personne, dit un député PS. tentative de Christiane Taubira en dé- On peut fonctionner à politique pénale Le centre pénitentiaire de Saint Aubin Routot (Seine Maritime), en janvier PHOTO LIONEL CHARRIER. MYOP constante». A l Elysée, on reconnaît que «l ordre du jour du Parlement est déjà bien chargé» et que, dans ce paysage, «les textes justice n ont pas encore de place visible dans l agenda parlementaire». Face ces atermoiements, Jean-Jacques Urvoas, le président (PS) de la commission des lois, n en démord pas : il n a «aucun doute» sur le fait que les peines

9 FRANCE La mesure a surtout touché les délinquants les plus fragiles, et engorgé les prisons. REPÈRES en 2012 ils n ont prononcé la peine plancher que dans un dossier sur trois. Pour retrouver leur liberté de juger, pour mieux individualiser les peines, ils ont multiplié les acrobaties. Comme la loi le leur permet, ils motivent leur choix de ne pas prononcer une peine minimale en invoquant la personnalité des prévenus, leurs garanties de réinsertion, les enfants dont ils ont la garde Bricolage. Pour contourner l explosion des emprisonnements, les juges ont aussi fait exploser le nombre de sursis avec mise à l épreuve : un homme peut ainsi être condamné à un an de prison sans y être envoyé, à moins de ne pas respecter ses obligations de mise à l épreuve. Du bricolage, au risque de rendre totalement illisibles les sanctions. S. F. «Je veux rendre aux juges leur rôle véritable, celui d apprécier une situation toujours singulière. C est le sens de la réforme des peines planchers qui sera engagée dans les prochains mois.» François Hollande à la Cour de cassation, en janvier «La droite a fait croire à l opinion publique qu en enfermant de plus en plus, on assurait sa sécurité. Or, on met aussi des humains en péril. Ça, j ai le devoir de le démontrer.» Christiane Taubira à Libération, en août stéphane hessel Le dernier livre «L homme n a pas seulement un cerveau, il a aussi un cœur et c est lui qui doit être renforcé Faites preuve de responsabilité en vous engageant. Changez ce monde!» 176 pages - 12 pub_hessel.indd 1 Nathalie Huet planchers seront supprimées dans la réforme pénale Toutefois, un haut magistrat s inquiète: «Plus on se rapproche des municipales, et moins on a de chance d avoir une loi pénale. A part le départ de Philippe Courroye du tribunal de Nanterre et la circulaire de septembre, qu est ce qu on aura obtenu?» 9 La loi du 10 août 2007 instaure des peines minimales d emprisonnement en cas de récidive pour les crimes et les délits punis d au moins trois ans de prison. Ces peines planchers cor respondent à environ un tiers de la peine encourue. Pour la première réci dive, le juge a une marge d apprécia tion mais doit motiver sa décision pour ne pas recourir à une peine minimale. Des sanctions automatiques qui ont raté leur cible L es peines planchers, qui contraignent le juge à appliquer des sanctions minimales aux délinquants récidivistes, sont un symbole. L image même du sarkozysme judiciaire, le produit d une politique sécuritaire pour laquelle le récidiviste, qu il soit voleur de portables ou violeur en série, était devenu la bête noire, la figure de l homme dangereux. Mais il y a pire :les peines planchers ne sont pas qu un symbole, elles ont alimenté la surpopulation carcérale. Entre 2007 et le 1er décembre 2012, peines planchers ont été prononcées. Elles ont représenté années d emprisonnement supplémentaire chaque année environ 4% du total des peines fermes prononcées par an. Alors que Nicolas Sarkozy vendait sa mesure comme une loi visant à protéger les citoyens des grands criminels, c est en réalité les petits délinquants répétitifs qui ont écopé de ces nouvelles sanctions. Elles ont surtout changé la vie des auteurs de vol, dégradation ou infraction sur les stupéfiants contre lesquels les peines planchers ont été six fois plus prononcées que les peines équivalentes avant la loi, selon le magistrat Jean-Paul Jean, qui a rédigé un bilan de peines planchers, rendu public dans le cadre de la conférence de consensus le mois dernier (Libération du 7 février). Logique: les auteurs de vols, recels et de conduite en état d ivresse représentent à eux seuls trois quarts des récidivistes. «Toxicomane». Résultat: les peines planchers ont été particulièrement appliquées contre les toxicomanes, les alcooliques, les victimes de troubles psychiatriques, ou les désocialisés. «Mais les lourdes peines de prison sont-elles la solution pour eux?» se demandait Jean-Paul Jean. Surtout que «la stratégie de la dissuasion créée par les peines automatiques ne concerne que les délinquants rationnels, qui calculent le risque de se faire prendre avant d agir. Cette approche n a aucun sens pour le toxicomane, la personne présentant un trouble psychiatrique, nombre de délinquants sexuels». En septembre, la garde des Sceaux, Christiane Taubira, publiait une circulaire de politique pénale pour inciter les magistrats à peu recourir à ces peines minimales, en attendait une loi d abrogation qui tarde à venir (lire ci-contre). Ceux-ci ont utilisé la marge de manœuvre que la loi leur laisse pour refuser de prononcer une peine plancher : 13/03/13 12:36

10 10 FRANCEXPRESSO LES GENS «Des ordonnances par une majorité qui a l Assemblée, le Sénat, les régions, les départements et les grandes villes!!! A quand les pleins pouvoirs» Jean Vincent Placé président du groupe Europe Ecologie les Verts au Sénat, réagissant sur Twitter alors que François Hollande pourrait avoir recours à des ordonnances pour légiférer PRESTATION Les trois nouveaux membres du Conseil constitutionnel, Nicole Maestracci, Nicole Belloubet et Claire Bazy-Malaurie, ont prêté serment hier, dans le salon des ambassadeurs à l Elysée, devant François Hollande pour qui le choix de trois femmes est «une première étape vers la parité». REMANIEMENT Proche du président de la République, le ministre du Travail, Michel Sapin, a jugé hier qu il n y avait «pas aujourd hui de raison politique» justifiant un remaniement, alors que le président des sénateurs socialistes, François Rebsamen, PARIS : JACQUES BOUTAULT CANDIDAT ÉCOLOGISTE? a conseillé à Jean-Marc Ayrault de «virer» un ministre pour «ramener de l ordre» dans son gouvernement. PARLEMENT Le président (PS) du Sénat, Jean-Pierre Bel, a proposé hier à son homologue (PS) de l Assemblée nationale, Claude Bartolone, une réunion commune des bureaux des deux chambres du Parlement «pour réfléchir et faire des propositions sur le fonctionnement des deux assemblées», a-t-il expliqué. Et Jean-Pierre Bel de citer la manière d organiser le temps législatif alors que «l examen de certains textes prend parfois un temps considérable». APPEL D OFFRES - AVIS D ENQUÊTE Direction de l urbanisme RAPPEL - AVIS D ENQUETE PUBLIQUE Modification du Plan Local d Urbanisme de Paris sur le secteur «Grand Parc» du Parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris (15ème) Adaptation de certaines dispositions du règlement en vue de la réalisation d un centre de congrès, d un programme d hébergement hôtelier et de commerces Par arrêté municipal en date du 15 février 2013 Monsieur le Maire de Paris ouvre une enquête publique à la Mairie du 15ème arrondissement 31, rue Péclet PARIS du vendredi 15 mars 2013 au lundi 15 avril 2013 inclus. Le dossier d enquête déposé à la Mairie du 15ème arrondissement sera mis à la disposition du public qui pourra en prendre connaissance et consigner ses observations sur les registres d enquête : - les lundis, mardis, mercredis et vendredis de 8h30 à 17h00, - les jeudis de 8h30 à 19h30, - le samedi 6 avril 2013 de 9h00 à 12h00. (les bureaux sont habituellement fermés les samedis, dimanches et jours fériés), ou les adresser par écrit, à l attention de Monsieur Jacques AMORY, Ingénieur urbaniste retraité, chargé de la fonction de commissaire enquêteur, à l adresse de la Mairie du 15ème arrondissement, 31, rue Péclet PARIS, en vue de les annexer aux registres. Monsieur Michel LEMASSON, Cadre supérieur France Télécom retraité, est nommé en qualité de commissaire enquêteur suppléant. Le commissaire enquêteur assurera des permanences à la Mairie du 15ème arrondissement pour informer et recevoir les observations du public les jours et heures suivants : - Vendredi 15 mars 2013 de 9h00 à 12h00, - Jeudi 28 mars 2013 de 16h00 à 19h00, - Samedi 6 avril 2013 de 9h00 à 12h00, - Mercredi 10 avril 2013 de 14h00 à 17h00, - Lundi 15 avril 2013 de 14h00 à 17h00. Les informations concernant le projet de modification du PLU peuvent être demandées auprès de la Mairie de Paris Direction de l Urbanisme Sous-Direction de l Aménagement 17 boulevard Morland PARIS CEDEX 04. Les informations environnementales se rapportant à l objet de l enquête sont contenues dans le rapport de présentation inclus dans le dossier d enquête publique. Des informations environnementales plus générales sont consultables dans le PLU de Paris, à la Mairie de Paris - Centre Administratif Morland Direction de l Urbanisme, PASU (Pôle Accueil et Service à l Usager) - bureau 1081 (1er étage), 17 boulevard Morland PARIS et sur le site de la mairie de Paris (paris.fr). Copies du rapport et des conclusions du commissaire enquêteur seront tenues à disposition du public pendant une durée d un an à compter de la date de clôture de l enquête : à la Mairie du 15ème arrondissement 31, rue Péclet PARIS, à la Préfecture de Paris, D.R.I.E.A. UTEA 75 UT3, 5 rue Leblanc, PARIS à la Mairie de Paris, Centre Administratif Morland - Direction de l Urbanisme, PASU (Pôle Accueil et Service à l Usager) - bureau 1081 (1er étage), 17 boulevard Morland PARIS. Sur le site de la mairie de Paris (paris.fr) Toute personne intéressée pourra en obtenir communication en s adressant par écrit à la Mairie de Paris Direction de l Urbanisme Services d Administration Générale Mission Juridique 17 boulevard Morland PARIS CEDEX 04. Après l enquête publique, le projet de modification du PLU sera soumis à délibération du Conseil de Paris autorité compétente pour l approuver. EP Hier, point de presse de l UMP Paris. Au centre: Philippe Goujon. PHOTO SÉBASTIEN CALVET L UMPveutseracheter poursabatailledeparis PRIMAIRE Vote internet et autorité morale sont censés éviter les couacs de l automne. Dati reste critique. raumatisée par le psychodrame de cet automne, l UMP a choisi de confier à une «autorité morale» le soin de veiller au bon déroulement de la primaire qui désignera le candidat de la droite dans la capitale. Vieux sage de la famille gaulliste, l ancien maire du Havre Antoine Rufenacht, directeur de campagne de Jacques Chirac en 2002, a accepté de présider un conseil supérieur chargé de garantir l équité entre candidats. Sous la présidence du filloniste Philippe Goujon, la fédération de Paris a décidé de recourir à un vote électronique, pour ce scrutin qui aura lieu du 31 mai au 3 juin, et d en confier l organisation à un prestataire extérieur. La société Docapost, filiale de la Poste, dispose en la matière d une solide expérience: elle a organisé, sous contrôle de la Cnil, la primaire d EE-LV T et de nombreuses élections dans les entreprises. Grâce à un contrôle rigoureux dans la constitution des listes électorales, le prestataire prétend réduire au maximum le risque de fraude. Moyennant une contribution de 3 euros, tout électeur parisien pourra s inscrire entre le 15 avril et le 10 mai pour Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate à Paris, espère que la compétition permettra de lancer «la dynamique» de sa campagne, face à des adversaires qui ne jouent pas dans la même catégorie. Ses trois concurrents Rachida Dati, Jean-François Legaret et Pierre-Yves Bournazel, ont d ailleurs protesté dès hier soir connkm espère que la compétition tre «l opacité et l iniquité» permettra de lancer «la du processus dynamique» de sa campagne. retenu. Voilà de quoi conparticiper à la primaire UMP. forter les dirigeants UMP Philippe Goujon espère mo- hostiles à une telle désignabiliser plus de élec- tion. teurs, ce qui permettrait au C est aussi le paradoxe et la parti exsangue d autofinan- faiblesse de cette primaire : cer l opération. la victoire de NKM ne faisant Un succès de la primaire pa- aucun doute, il sera peutrisienne pourrait faire juris- être difficile de mobiliser prudence et s imposer aux l électorat de droite. A scrutins à venir: élection à la l UMP, certains ne seraient présidence de l UMP en sep- pas fâchés que l expérience tembre et, surtout, désigna- tourne au fiasco. tion du candidat à l Elysée. ALAIN AUFFRAY RETOUR SUR LA RÉFORME DES SCRUTINS LOCAUX. A Le Sénat (re)dit non au binôme «Vous allez vous en remettre à l Assemblée nationale» mais «ce scrutin juste va s imposer dans les mœurs», a lancé le ministre de l Intérieur, Manuel Valls, aux sénateurs, après que le Palais du Luxembourg a de nouveau rejeté hier, en deuxième lecture (185 voix contre 137), la création d un binôme homme-femme pour les élections cantonales. Une évolution prévue dans le projet de loi réformant les scrutins locaux qui, selon Manuel Valls, «peut révolutionner la représentation politique». En janvier, le Sénat avait déjà retoqué ce mode de scrutin inédit, auquel la droite UMP et centriste, mais aussi des sénateurs communistes, écologistes et des radicaux de gauche pour des raisons différentes s opposent. L Assemblée nationale l avait réintroduit en première lecture et devrait refaire de même en seconde lecture. Le maire écologiste du IIe arrondissement de Paris a annoncé hier sa candida ture à la tête de liste d EE LV pour les élections municipales de «Après y avoir mûrement réfléchi, c est avec enthou siasme et, je l avoue, avec un peu d appréhension face à la grandeur de la tâche, que je m apprête à vous solliciter [ ]», déclare Jacques Boutault dans une lettre aux militants. Agé de 52 ans, il avait fait part il y a deux ans de sa «disponibi lité» pour conduire la liste écologiste aux municipales à Paris en Elu en 2001 et réélu en 2008 avec 68% des voix au second tour, Boutault détaille les axes de son programme: bio dans les restaurants scolaires, plus de place aux piétons, créer des espaces verts, promouvoir un urba nisme contemporain «Tout cela en s ouvrant vers les communes limitrophes», conclut il. PHOTO DR Libération est habilité aux annonces légales et judiciaires pour le département 75 en vertu de l arrêté préfectoral n T2M1 SARL au capital de 1,00 Siège social : 71 rue Saint Honoré Paris RCS de Paris Aux termes d une AGE en date du 30/09/2012, les associés ont approuvé les comptes définitifs de liquidation, déchargé M. Thibaud Mullier de son mandat de liquidateur, donné à ce dernier quitus des opérations et constaté la clôture de liquidation au 30/09/2012. La société sera radiée RCS de Paris. Pour avis, Le liquidateur NADIREG CONSULTING EURL au capital de 1500 Siège social : 271 rue des Pyrénées Paris R.C.S Paris Par délibération du 11/03/2013, le gérant a approuvé les comptes de liquidation, donné quitus au liquidateur, Mme Nadia Reggam, pour sa gestion et décharge de son mandat, prononcé la clôture des opérations de liquidation à compter du 11/03/2013. Les comptes de la liquidation sont déposés au R.C.S. de Paris Suivant acte SSP en date du 28/02/2013, il a été constitué une SARL, présentant les caractéristiques suivantes : Dénomination sociale : LUTECE AVENUE Objet social : Transactions immobilières Siège social : 14 rue du Pont Neuf, Paris. Durée : 99 ans Capital : Gérants : M. Damien MARCEL demeurant 3 rue des Déchargeurs Paris et M. Julien SERVE demeurant 34 rue de la Montagne Sainte Geneviève Paris. La société sera immatriculée au RCS de Paris.

11 FRANCEXPRESSO FaceauxRoms, Vallssanshésitation LA JUGE BERTELLA GEFFROY BIENTÔT FIXÉE SUR SON SORT s intégrer, annonce la reprise des démantèlements des camps illégaux. M Roms (entre 10 et sur les éloignements de 2012) dans les statistiques d expulsions. «Je n ai pas voulu m enfermer dans les chiffres, je souhaite cependant un nombre conséquent de reconduites à la frontière, mais qui ne soit plus gonflé artificiellement par ces aides au retour, explique le ministre de l Intérieur. Ils agit d une clarification des statistiques mais qui n entraînera pas une baisse des expulsions en 2013.» De quoi faire encore hurler les défenseurs des droits des étrangers. SYLVAIN MOUILLARD et FABRICE TASSEL Marie Odile Bertella Geffroy sera fixée sur son avenir dans quelques jours. La magistrate qui s est notamment occupée des dossiers de l hormone de croissance, du sang contaminé, de Buffalo Grill, ou encore de l amiante est sous la menace de la règle selon laquelle «nul ne peut exercer plus de dix ans la fonction de juge d instruction dans le même tribunal». Hier, le Conseil supérieur de la magistrature (CSM), qui avait été sollicité par la garde des Sceaux, a rendu un avis selon lequel ces magistrats «sont, du fait de la loi, déchargés automa tiquement de leurs fonctions spécialisées à l échéance des dix ans». Par communiqué, le ministère de la Justice a annoncé que, «dans les tout prochains jours», Christiane Taubira rendra sa décision concernant le maintien, ou non, à son poste de la juge d instruction spécialisée dans les affaires de santé publique. PHOTO JEAN FRANÇOIS ROBERT Michel Sapin ministre du Travail, de l Emploi et du Dialogue social Bronx (Paris) - - Photo Géraldine Muhlmann : Nathalie Guyon santes. Manuel Valls n a pas à dire qu ils ont vocation à rentrer chez eux.» En décembre, Valls a réduit le dispositif de l aide au retour humanitaire (ARH), créé en 2007 par Nicolas Sarkozy, qui permettait à tout étranger en situation irrégulière, «en grande précarité» et originaire d un pays de l Union européenne, de percevoir, contre son retour volontaire dans son pays, 300 euros par adulte (50 euros désormais) et 100 (25 euros aujourd hui) par enfant. «Par cette aide, la France était devenue attractive. Je suis convaincu, tout comme les autorités roumaines, les ONG et les associations qu il fallait mettre un terme à ces circuits», répétait hier Manuel Valls. Une fois n est pas coutume, les associations d aide aux étrangers avaient salué la fin de ce dispositif mais en y voyant aussi une poche d économies (l ARH a coûté 9 millions d euros en «Je demande aux préfets 2011) qui pouqu on aide d abord les vait être mise personnes désireuses de au service des s intégrer et employables.» Roms souhaitant rester en Manuel Valls France. Ce peut-être encore plus pro- n est pas ce qu estime Mafonde: «Les familles roms qui nuel Valls: «Les Roms ont vosouhaitent s intégrer sont peu cation à rester en Roumanie ou nombreuses, a expliqué hier à y retourner», a-t-il explimanuel Valls à Libération. En qué au Parisien. matière de scolarisation cela se Un point de vue, cette fois fait un peu, en matière de loge- encore, antinomique avec ment c est déjà plus compliqué, celui de Laurent El Ghozi, le et sur le travail, c est aussi très fondateur de RomEurope : difficile. Je demande donc aux «Nous terminons un diagnospréfets qu on aide d abord les tic sur un terrain francilien, où personnes désireuses de s inté- vivent environ 250 personnes. grer et employables mais, je le Il s avère que la moitié des harépète, elles sont très peu nom- bitants vivent en France depuis breuses.» plus de dix ans, et sont donc Une vision à l opposé de régularisables. Deux tiers des celle, par exemple, de Jean- enfants sont scolarisés. Et la François Corty, directeur des plupart des familles n ont plus missions France de Médecins aucune attache en Roumanie. du monde, selon lequel «les Ces personnes sont déjà reroms, essentiellement rou- tournées dans leur pays, elles mains, migrent en France pour sont revenues. Qu on le veuille des questions économiques et ou non, elles feront leur vie en de stigmatisation. Ils restent France.» des citoyens européens, et s ils Comptabiliser. Manuel le souhaitent, ils ont autant le Valls vient aussi de demandroit de venir travailler en der aux préfets, dans une cirfrance que des Allemands ou culaire du 12 mars révélée par des Espagnols, même s ils de- le Monde, de ne plus comptaviennent expulsables après biliser les retours «volontaitrois mois de présence sans res», qui concernaient dans justifier de ressources suffi- leur immense majorité les 11 LES GENS IMMIGRATION Le ministre, qui estime que peu de Roumains veulent anuel Valls ou l antigirouette. Alors que sa politique migratoire suscite au minimum le scepticisme chez une partie de la gauche, le ministre de l Intérieur ne dévie pas d un pouce de sa ligne de fermeté. A l approche de la fin de la trêve hivernale, le ministre de l Intérieur annonce que les démantèlements de camps illégaux de Roms, entamés au pas de charge l été dernier peu après son arrivée place Beauvau, vont se poursuivre. «Maintenir ces camps n est pas acceptable», a-t-il dit au Parisien, en estimant à 400 le nombre de campements en France, dont les deux tiers en Ile-de-France et 130 environ pour la seule Seine-Saint-Denis. Cassure.Tandis que le débat se focalise depuis des mois sur la question des expulsions de Roms sans recherche de relogement, critique la plus fréquente du côté des associations, la cassure est La nouvelle émission animée par Géraldine Muhlmann AP LES INVITE_Sapin_LIBÉ 164x %.indd 1 Retrouvez l émission sur lesindesradios.fr 08/03/13 15:13

12 12 FRANCE Graffiti dans une rue de Paris, en avril PHOTO JOËL SAGET. AFP Alors que la France a été condamnée hier, le juriste Nicolas Hervieux remet en perspective l affaire du manifestant accusé en 2008 d offense à Sarkozy: «Lajusticeeuropéennea confirméledroitàlasatire» d avoir «un effet dissuasif sur des interventions satiriques qui peuvent n février 2008, au Salon de contribuer au débat sur des questions l agriculture, Nicolas d intérêt général». Nicolas Hervieux, Sarkozy lançait à un juriste au Centre de recherches et homme qui n avait pas d études sur les droits fondamenvoulu lui serrer la main : taux (université Paris«Casse-toi pov con.» INTERVIEW Ouest-Nanterre-La DéQuelques mois plus tard, fense) commente cette à Laval, un homme accueille le pré- décision et revient sur le délit d ofsident avec une pancarte: «Casse- fense, une infraction bien à part toi pov con!» Arrêté, il est poursuivi dans le droit français. pour «offense au chef de l Etat» et La décision de la Cour européenne écope d une amende de 30 euros des droits de l homme est-elle suravec sursis, peine confirmée en ap- prenante? pel. L homme a porté son affaire de- Il était prévisible que la France soit vant la Cour européenne des droits condamnée : la Cour a confirmé la de l homme (CEDH) au nom de la liberté d expression politique, et en liberté d expression. Celle-ci a con- particulier le droit à la satire. En redamné la France, hier, estimant que vanche, il est plus surprenant que le recours à une sanction pénale les juges européens ne soient pas était disproportionné et risquait allés plus loin et qu ils n aient pas E REPÈRES w 2002 La France est condamnée par la CEDH pour avoir sanctionné le directeur du journal Le Monde, pour «délit d offense à chef d Etat étranger» (à propos d un article sur le roi du Maroc et des trafics de drogue). w 2004 La France supprime donc ce délit mais pas son jumeau: l offense au chef de l Etat français. déclaré le «délit d offense au chef de l Etat» contraire à la convention [européenne] des droits de l homme. Certes, en obligeant les juges français à le définir de manière très restrictive, ils le vident de sa substance, mais la France n est pas obligée de l abroger. C est dommage : arrivera un jour où ce délit d offense posera un réel problème Quelle est l histoire de ce délit? Adopté en 1881, il a été très utilisé par le président royaliste Mac Mahon pour obtenir la condamnation d opposants politiques comme Gambetta. Les condamnations ont finalement été rares sous les IIIe et IVe Républiques, où le président n avait qu un faible rôle. Mais le délit d offense connaît son heure de gloire avec De Gaulle : cent à trois cents procès eurent lieu de 1958 à Celui-ci l utilisait comme un instrument de censure politique, notamment contre les militants de l Algérie française. Mais aussi de simples particuliers, comme cette personne condamnée pour avoir crié «houhou» au passage du Général sur les Champs-Elysées A son arrivée à l Elysée en 1974, Valéry Giscard d Estaing a posé comme principe qu il ne se servidr Par SONYA FAURE Le 30 mai 1974, Valéry Giscard d Estaing vient d annoncer qu il n usera pas du délit d offense au chef de l Etat, Libé titre: «Depuis hier, insulter Giscard c est légal!» Suivent un flot d avanies: «Enflé de Chamalières, grande saucisse sans moutarde, accordéoniste de mes deux, réformateur» rait jamais de ce délit politique. Depuis, ni lui, ni François Mitterrand, ni Jacques Chirac ne s en sont servi. Et le délit d offense renaît sous Nicolas Sarkozy Oui. Précisons toutefois que c est un procureur, sans doute par excès de zèle, qui a lancé les poursuites contre le militant, et non le président. Mais celui-ci n a rien fait pour éteindre les poursuites. Vous parlez du délit d offense comme d un «délit politique», qu est ce que ça signifie? Avec ce délit, il est difficile de dissocier clairement la critique de la personne de la critique de sa politique. Par ailleurs, la notion d offense n est pas définie par le texte et peut s entendre très largement. Théoriquement, le délit d offense pourrait donc sanctionner toute critique envers la politique présidentielle, ce qui est pour le moins incongru sous la Ve République où le président est le premier acteur politique national. Ce délit permet de restreindre la liberté d opinion, politique en particulier, à l aide d un régime dérogatoire qui vise à protéger le statut du président. En condamnant la France, la Cour européenne des droits de l homme montre qu elle ne partage pas cette vision La Cour a une démarche inverse. Elle estime qu un homme ou une femme politique doivent supporter plus facilement les critiques que tout autre citoyen du fait de leur rôle dans l arène publique. Parallèlement, les citoyens lambda doivent pouvoir critiquer plus aisément les personnalités politiques: c est une sphère où la liberté d expression devrait donc être particulièrement protégée selon la Cour. Comme le titrait la une de Libération en 1974 (voir ci-contre), il est donc permis d insulter le président de la République! Non! Même si le délit d offense au chef de l Etat est largement affaibli, et même si la liberté de critique politique est renforcée, le président de la République peut toujours se défendre en attaquant pour diffamation ou injure publique un régime juridique applicable à tout personnage public et politique. Ni plus, ni moins. RISQUE D AMENDE L offense au chef de l Etat est régie par la loi sur la liberté de la presse de Ce délit par l un des moyens énoncés dans l arti cle 23 (discours, écrits, imprimés, dessins, images...) est puni d une amende de euros.

13 on remplit les voitures pour changer la route. AVEC L AUTOPARTAGE, LE COVOITURAGE ET LES NAVETTES D ENTREPRISE, LA RÉGION DÉVELOPPE DES SOLUTIONS POUR LES TRAJETS DOMICILE-TRAVAIL. Les nouvelles mobilités soutenues par la Région sur Demain s invente ici

14 ECONOMIE ArevaetEDF,fauxamisenArabie 14 Alliés en vue d un contrat nucléaire dans le royaume, les deux groupes ont fait le choix risqué de miser sur des intermédiaires différents. En visite à Riyad, Montebourg suit le dossier de près. Par RENAUD LECADRE tenté de l en empêcher en organisant à la dernière minute un autre rendez-vous à 9 heures pour la délégation française. Qu à cela ne tienne, Proglio avança son petit dej à 8 heures Rebelote le soir, pour un dîner à l ambassade en présence de toutes les sommités possibles, sauf le prince Bandar. «Un affront officiel à la famille royale», décrypte un habitué des us et coutumes saoudiens. Depuis, EDF affirme disposer d un entremetteur commun avec Areva, pudiquement qualifié d «acteur local». Au risque de lâcher Bandar, et de se griller auprès du palais royal? Arnaud Montebourg a déjà eu l occasion de calmer le jeu, soulignant qu on attendait toujours l appel d offres. Lors d une brève visite dans le royaume en novembre, François Hollande affirmait qu il n était «pas venu signer je ne sais quel contrat». Pour l instant, la France surfe sur un préaccord signé en février 2011, «permettant aux deux pays de développer leur coopération dans les domaines de la production et de l utilisation à des fins pacifiques de l énergie nucléaire et un transfert de technologie». Sans que cela ne procure à la France un avantage décisif pour la suite, puisque l Arabie Saoudite a signé des accords similaires avec la Corée du Sud (novembre 2011) ou la Chine (janvier 2012). A rnaud Montebourg va finir par prendre un abonnement au vol ParisRiyad. Le ministre du Redressement productif se rend aujourd hui en Arabie Saoudite, deux mois après un précédent déplacement, l un et l autre consacrés au nucléaire. Car le pays veut se doter d une dizaine de centrales (d une puissance ENQUÊTE globale de 17 gigawatts), soit un marché de 77 milliards d euros. Certes, la pétromonarchie souhaite étaler l addition sur vingt ans. Mais en ces temps de disette nucléaire, tout est bon à prendre. Après le fiasco du marché nucléaire des Emirats arabes unis, remporté il y a trois ans par les Sud-Coréens, EDF et Areva ont été priés de ranger leur rivalité proverbiale au placard. En apparence, l équipe de France est parfaitement soudée. Les deux groupes ont ouvert cet été un bureau commun à Riyad. Acte symbolique, aucun appel d offres n étant lancé. L un des représentants français a d ailleurs rendu son tablier pour cause d ennui sous le soleil «rapatrié à Paris pour raison personnelle», nuance EDF. ENTREGENT. Tout irait pour le mieux si les Dupond et Dupont du nucléaire français ne continuaient de s écharper en coulisse à propos du meilleur intermédiaire possible. En Arabie Saoudite, pas de grand contrat sans un solide appui au sein de la famille royale. EDF mise sur un neveu du roi Abdallah, le prince Bandar. Son entregent est indéniable, puisqu en 2011, il avait épaulé le consortium espagnol qui a décroché le mirifique contrat du TGV (5,4 milliards d euros), au nez et à la barbe des français Alstom et SNCF, pourtant pionniers du train à grande vitesse. Un nouveau fiasco pour la France, qui n a pas décroché le moindre grand contrat en Arabie Saoudite depuis quinze ans. Areva, pour sa part, mise sur le groupe Ben Laden, le Bouygues local. Mais qui n est pas intime de la famille royale. A cause de cette guéguerre, la précédente visite à Riyad d Arnaud Montebourg, qui avait embarqué les PDG d EDF et Areva, Henri Proglio et Luc Oursel, fut l objet d un étrange ballet diplomatique. Proglio souhaitant prendre un petit déjeuner de politesse avec son prince, l ambassadeur de France avait En Arabie Saoudite, Areva mise sur le groupe Ben Laden et EDF sur le prince Bandar. PHOTO F. SHADEED. REUTERS REPÈRES 77 milliards d euros, c est ce que l Arabie Saoudite est prête à investir d ici à 2032 pour bâtir une dizaine de centrales nucléaires Visite du roi Abdallah en France, premiers contacts. Février 2011 Accord de coopéra tion nucléaire entre la France et l Arabie Saoudite. Juin 2012 EDF et Areva ouvrent un bureau commun à Riyad. Janvier 2013 Première visite d Arnaud Montebourg à Riyad. «On ne peut pas dire que l organisation française a été particulièrement brillante.» François Hollande après la perte du marché nucléaire aux Emirats arabes unis fin 2009 «CADEAU». Selon un intermédiaire des relations franco-arabes, la logique saoudienne des grands contrats revient à faire un «cadeau» à un pays ami. Mais le royaume ne semble guère désireux d en faire à la France. Cela se joue parfois à de petits détails. En 2011, une visite de Nicolas Sarkozy à La Mecque, avant l attribution du TGV que les Français se disaient sûrs de remporter, fut émaillée d une panne d électricité funeste présage. Et lors d un précédent périple présidentiel de Jacques Chirac, le roi d Arabie Saoudite avait prétexté une maladie pour ne pas le recevoir une humiliation. Paradoxalement, ce mirage nucléaire saoudien paraît plus intéresser les pouvoirs publics que les industriels eux-mêmes. Areva et surtout EDF, initialement concentrés sur l eldorado chinois, ont dû être motivés en haut lieu afin de concourir en Arabie Saoudite. A défaut de pactole, Montebourg espère que son périple aboutira au moins à la constitution d un fonds d investissement franco-saoudien.

15 L HISTOIRE ONDES POSITIVES POUR BOUYGUES TÉLÉCOM Orange qui pleure et Martin Bouygues qui rit. Hier, le régulateur des télé coms, l Arcep, lui a fait un beau cadeau: Bouygues Télécom va pouvoir déve lopper la 4G (le très haut débit mobile) sur des fré quences qu il possède en abondance (les 1800 Mhz). Ce qui lui permettrait de rattraper fissa son retard dans la course à la 4G, que SFR et Orange ont lancée. En outre, Martin Bouygues va pouvoir draguer les pos sesseurs d iphone, puisque cette fréquence est la seule sur laquelle l iphone 5, le dernier né d Apple, accepte de fonc tionner en 4G. Orange a dit «regretter» ce choix, qui «crée un nouveau choc», et «déstabilise le jeu». Tandis que SFR s interroge «sur l existence d une rupture de l égalité entre opérateurs», et se dit déterminé à faire valoir ses droits. «C est un fait grave et inacceptable. [ ] Une attaque contre [ ] la liberté d opinion, indigne du mouvement syndical.» Communiqué de la CFDT, hier, après la crémation, le 5 mars, d un drapeau CFDT par un militant CGT 3,8% C est la baisse de la consommation française de carburants en février, par rapport à février En tout, 3,69 millions de mètres cubes ont été vendus le mois dernier. Dans le détail, la chute est de 8,7% pour l essence et de 2,7% pour le gazole. Sur les douze derniers mois, le recul global est de 1,6%. ECONOMIEXPRESSO Lecontratdegénération entredanslavieactive 15 +0,93 % / 3 871,58 PTS ,18% Les 3 plus fortes FRANCE TELECOM ESSILOR INTL. ARCELORMITTAL Les 3 plus basses GEMALTO PUBLICIS GROUPE. SAFRAN EMPLOI Le dispositif d aides aux entreprises recrutant des jeunes en gardant des seniors est opérationnel ,22 +0,43 % 3 255,86 +0,33 % 6 529,41 +0,74 % ,19 +1,16 % DÉCRYPTAGE Par NATHALIE DUBOIS A Bruxelles, querelle de chiffres pour sauver Chypre e sauvetage de Chypre est au menu d une réunion extraordinaire de l Eurogroupe, cet après-midi à Bruxelles. Mais il bute toujours sur des désaccords. L A Blois, le 4 mars, dans la Société de mécanique et d outillage de précision. PHOTO S. CALVET était l une des grandes promesses de François Hollande, et elle entre en vigueur aujourd hui : le contrat de génération, qui permet à une entreprise de bénéficier d exonérations de charges pour toute embauche d un jeune accompagnée du maintien d un senior dans l emploi. Dès lundi, les entreprises pourront ainsi souscrire aux aides financières attachées à ces contrats. Dans le détail, le dispositif permet aux entreprises de moins de 300 salariés de bénéficier d une telle aide de l Etat lorsqu elles embauchent en CDI un salarié de moins de 26 ans, tout en conservant un salarié de 57 ans ou plus. Il vaut aussi en cas d embauches simultanées d un jeune et d un senior. Au-delà du seuil de 50 salariés, l aide est conditionnée à un accord sur la situation des jeunes et des seniors dans l entreprise. Bénéfice. Pour chaque binôme junior-senior, l entreprise reçoit euros par C an, sur une durée maximum de trois ans. Si le senior part en retraite ou est licencié pour faute, l entreprise continue à bénéficier de la moitié de l aide, correspondant au jeune. Si c est le jeune qui quitte l entreprise, celle-ci doit le remplacer dans les trois mois pour conserver le bénéfice de l aide. En cas de temps partiel, l aide est calculée au prorata de la durée de travail. Un dispositif qui peut être cumulé avec d autres: selon le ministère du Travail, entre l allégement de cotisations sur les bas salaires, le crédit d impôt compétitivité-emploi et le contrat de génération, le salaire brut d un jeune embauché au Smic serait ainsi allégé de 60%. A quoi l on pourra encore ajouter, après le vote du projet de loi sur la sécurisation de l emploi, une exonération provisoire de cotisations chômage patronales. Le coût du contrat de génération en vitesse de croisière devrait atteindre 900 millions d euros par an. Pour prévenir les effets d aubaine, comme le remplacement d un salarié par un autre, moins cher car couvert par un contrat de génération, la conditionnalité du dispositif a été renforcée: le licenciement d un senior pendant la durée d un contrat entraînera ainsi la perte de l aide associée, même si le salarié n est pas lui-même concerné par le contrat. Rupture. De plus, aucun licenciement économique ne pourra intervenir sur un poste de la même catégorie que celle du jeune embauché dans les six mois précédant son arrivée, et aucun licenciement ou rupture conventionnelle sur le poste concerné. Enfin, le jeune et le salarié senior doivent passer au moins six mois ensemble dans l entreprise après la signature du contrat. Le ministère du Travail espère contrats de génération par an, soit embauches de jeunes en CDI. Et donc seniors par an maintenus dans l emploi. DOMINIQUE ALBERTINI Pourquoi ce dossier traîne t il? Cela fait neuf mois que le pays, plombé par la crise grecque, appelle au secours. Mais les pourparlers avec la troïka Commission, Banque centrale européenne et Fonds monétaire international ont tenu du dialogue de sourds tant que Chypre était présidé par le communiste Demetris Christofias. Rien n a bougé jusqu à l élection, fin février, du conservateur Nicos Anastasiades. Mais l obstacle est aussi allemand : à Berlin, droite, gauche et Verts renâclent à renflouer un paradis fiscal soupçonné de servir de lessiveuse à la mafia russe. présente à Bruxelles, il est essentiel que la dette chypriote reste soutenable. D abord chiffrée à 17 milliards d euros (une année de PNB de l île!), l aide en discussion tourne désormais autour de 10 milliards. A Chypre, la droite nouvellement élue se montre en outre beaucoup plus accommodante. Nicosie est prêt à des privatisations et a accepté la tenue d un nouvel audit sur le blanchiment d argent. Et surtout, l île n exclut plus de remonter de 10 à 12,5% le taux de son impôt sur les sociétés, comme le veulent les Européens. Comment renflouer les banques? Pour le FMI, dont la directrice, Christine Lagarde, sera Cela reste un des points difficiles à résoudre. L Allemagne insiste pour mettre à contribution actionnaires et déposants, tandis que Nicosie et Bruxelles refusent toutes pertes forcées qui risqueraient de tuer la confiance dans la zone euro. RSA Le gouvernement veut réformer le revenu de solidarité active dans le budget 2014, afin de simplifier le volet du dispositif destiné à ceux qui travaillent, trop méconnu et peu demandé par ceux qui y ont droit. AÉRONAUTIQUE Dassault Aviation, dont le bénéfice a bondi de 58% l an dernier, prévoit une nouvelle hausse de ses revenus en 2013 grâce au succès de ses avions d affaires Falcon, en attendant la vente du Rafale à l Inde. Y a t il des avancées? L ECONOMIE EN QUESTIONS Dominique Rousset - 11h -12h / samedi Retrouvez EcoFutur chaque samedi à 11h sur France Culture. franceculture.fr FC entho v3.indd 1 28/09/12 11:39

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique»

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Commission Affaires étrangères et migration (Version originale) Insistant sur la nécessité de freiner puis stopper l expansion

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Les femmes, un moteur de la révolution arabe

Les femmes, un moteur de la révolution arabe Les femmes, un moteur de la révolution arabe Si l'on s'en tient aux images de télévisions, on pourrait croire que la Syrie est peuplée exclusivement d'hommes. Pourtant ce sont les femmes qui ont bravées

Plus en détail

LE CANADA: UN PAYS EN CONSTRUCTION. Une période de grands bouleversements

LE CANADA: UN PAYS EN CONSTRUCTION. Une période de grands bouleversements LE CANADA: UN PAYS EN CONSTRUCTION Une période de grands bouleversements Les rébellions de 1837-1838 L acte constitutionnel de 1791 a modifié l organisation de la société. S il a permis de régler certains

Plus en détail

On aurait pu penser que le

On aurait pu penser que le Chrétiens d Orient Un pape inquiet, un Occident muet Le sort des chrétiens d Orient ne mobilise guère la communauté internationale, tout au moins jusque récemment. C est pourquoi François n a pas attendu

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

- définition du droit pénal des mineurs (ensemble de règles visant à réprimer les comportements délinquants des personnes de moins de 18 ans)

- définition du droit pénal des mineurs (ensemble de règles visant à réprimer les comportements délinquants des personnes de moins de 18 ans) Leçon introductive au droit pénal des mineurs - définition du droit pénal des mineurs (ensemble de règles visant à réprimer les comportements délinquants des personnes de moins de 18 ans) - textes régissant

Plus en détail

Israël-Hamas : une stratégie de l image

Israël-Hamas : une stratégie de l image RÉFLEXION Janvier 2009 Israël-Hamas : une stratégie de l image Julien Saada Chercheur - Moyen-Orient Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques - UQÀM Il aura fallu à peine une semaine

Plus en détail

Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013

Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013 Rapport de situation Intervention d'urgence en Syrie 12 Juin 2013 5 millions d enfants syriens auront besoin d être sauvés cette année Le 7 Juin 2013, les Nations Unies ont lancé l appel au don le plus

Plus en détail

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution?

ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? SANCTIONNER AUTREMENT Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France. Et si la prison n était pas toujours la solution? ACAT-France.

Plus en détail

Quiz. L histoire de Suyrana, 10 ans. D où viennent les migrants? Qu est-ce qu un migrant? Où vont les migrants? Qu est-ce qu il se passe à Calais?

Quiz. L histoire de Suyrana, 10 ans. D où viennent les migrants? Qu est-ce qu un migrant? Où vont les migrants? Qu est-ce qu il se passe à Calais? L histoire de Suyrana, 10 ans Qu est-ce qu un migrant? D où viennent les migrants? Où vont les migrants? Pourquoi ne peuvent-ils pas aller où ils veulent? Qu est-ce qu il se passe à Calais? Quiz Pour nous

Plus en détail

Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe

Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe SEUL LE PRONONCE FAIT FOI! 17.06.2014 Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe 19 e Conférence du Conseil

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE.

EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE. EXPOSE ECRIT DU GOUVERNEMENT IRLANDAIS PRESENTE EN SA QUALITE DE PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES DE L UNION EUROPEENNE [Traduction] Monsieur le président, j ai l honneur de prendre la parole au nom

Plus en détail

Des élèves afghans participent à un cours dans une école primaire d un camp de réfugiés situé à Islamabad, Pakistan. 206 Rapport global 2011 du HCR

Des élèves afghans participent à un cours dans une école primaire d un camp de réfugiés situé à Islamabad, Pakistan. 206 Rapport global 2011 du HCR 206 Rapport global 2011 du HCR Des élèves afghans participent à un cours dans une école primaire d un camp de réfugiés situé à Islamabad, Pakistan. FAITS MARQUANTS Le HCR a coopéré avec les Gouvernements

Plus en détail

COMITE D INVESTISSEMENT

COMITE D INVESTISSEMENT COMITE D INVESTISSEMENT COMPTE-RENDU DU 9 SEPTEMBRE 2014 ENVIRONNEMENT MACRO-ECONOMIQUE 1. L ETE AUX ETATS-UNIS Croissance au deuxième trimestre Fort rebond du PIB au deuxième trimestre +4% et le déclin

Plus en détail

Garde de jour pour enfants

Garde de jour pour enfants Garde de jour pour enfants comprendre les dispositions de garde et les ordonnances de la cour criminelle ou du tribunal de la famille Contexte Les garderies ont pour principale tâche de préserver en tout

Plus en détail

«La prison est la seule solution pour préserver la société.»

«La prison est la seule solution pour préserver la société.» «La prison est la seule solution pour préserver la société.» Nous n enfermons rien d autre en prison qu une partie de nous-mêmes, comme d autres abandonnent sur le bord de la route leurs souvenirs encombrants

Plus en détail

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015

Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Comprendre les attentats du 13 novembre 2015 Les faits, les enjeux des lieux visés, le contexte international, la réponse de l Etat français, le rôle des médias. Que s est-il passé? (Les faits) Le bilan

Plus en détail

PROJET D AIDE AUX VICTIMES EN SYRIE

PROJET D AIDE AUX VICTIMES EN SYRIE PROJET D AIDE AUX VICTIMES EN SYRIE Ligue Pour Une Syrie Libre Association loi 1901 Sommaire : I) Présentation et objectifs de l association p.2 II) Contexte et zones d intervention p.3 III) Principales

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Rabat Jeudi 4 avril 2013 LE PRESIDENT : «Ce voyage et cette visite arrivent au terme de tous leurs moments

Plus en détail

BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013

BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013 BILAN DES RENDEZ-VOUS «BOULÈGUE L EUROPE» MARDI 15 OCTOBRE 2013 LES «BOULÈGUE» EN CHIFFRES 10 rendez-vous 450 personnes rencontrées 200 photos 30 verbatims Thématiques abordées 40% 31% 29% Réponse de l'europe

Plus en détail

Amnesty International

Amnesty International Amnesty International DOCUMENT PUBLIC HALTE A LA VIOLENCE CONTRE LES FEMMES! RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO Le combat d une femme en quête de justice Index AI : AFR 62/001/2004 ÉFAI Résolue à défendre

Plus en détail

Alphonse, République démocratique du Congo. famille Slava, Estonie

Alphonse, République démocratique du Congo. famille Slava, Estonie Dorjaa, Mongolie J ai 19 ans. Mes parents ont décidé de me marier avec le fils d une famille du village voisin. Ma famille a donné son accord mais je ne connais pas mon futur mari. J ai dit à ma famille

Plus en détail

«J ai une petite idée comme ça ( ) un resto qui aurait comme ambition, au départ, de distribuer deux ou trois mille couverts par jour».

«J ai une petite idée comme ça ( ) un resto qui aurait comme ambition, au départ, de distribuer deux ou trois mille couverts par jour». http://www.francetvinfo.fr/restos-du-coeur-29e-campagne-de-solidarite_467072.html Historique HISTORIQUE 1985-1986 SEPTEMBRE 1985 : COLUCHE A L ANTENNE D EUROPE 1 «J ai une petite idée comme ça ( ) un resto

Plus en détail

Avantages et inconvénients d une force internationale

Avantages et inconvénients d une force internationale e 11 r aaooûût t 22000066 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme Avantages et inconvénients d une force internationale (par le Général. (res.) Moshe Yaalon et le Général. (res.) Yaakov

Plus en détail

Thaïlande 23/06/15 maj

Thaïlande 23/06/15 maj 1 Le visa n est pas nécessaire pour les français et les ressortissants de certains pays de l Union Européenne, à condition que la validité du passeport soit de plus de 6 mois à partir de la date d arrivée

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné

La justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes condamné La justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Vous êtes condamné VOUS ÊTES CONDAMNÉ PÉNALEMENT Le juge a statué sur votre cas et vous a condamné. Que vous reste-il

Plus en détail

Histoire. Chapitre n. : La Guerre froide

Histoire. Chapitre n. : La Guerre froide Histoire Chapitre n. : La Guerre froide I) Le monde en 1945 : Des espoirs de paix rapidement déçus Problématiques : Quels sont les principes, les objectifs et le fonctionnement de l ONU? Comment s organisent

Plus en détail

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945 Exposé des motifs Il est peu de problèmes aussi graves que ceux qui concernent la protection de l enfance, et parmi eux, ceux qui ont trait au sort de l enfance traduite

Plus en détail

Genève 2: l'unité de façade de l'opposition syrienne

Genève 2: l'unité de façade de l'opposition syrienne POURPARLERS DE PAIX Genève 2: l'unité de façade de l'opposition syrienne 15.11.2013, Jol Press (France) http://www.jolpress.com/geneve-2-syrie-opposition-syrienne-assad-lakhdar-brahimi-article- 822923.html

Plus en détail

HISTOIRE DU QUÉBEC ET DU CANADA

HISTOIRE DU QUÉBEC ET DU CANADA HISTOIRE DU QUÉBEC ET DU CANADA DES PREMIÈRES NATIONS À L UNION DU HAUT ET DU BAS CANADA HIS-4016-2 PRÉTEST FORME A QUESTIONNAIRE ET CAHIER DE RÉPONSES NOM: CENTRE: COMMISSION SCOLAIRE: DATE DE PASSATION:

Plus en détail

129 ème ASSEMBLEE DE L UNION INTERPARLEMENTAIRE ET REUNIONS CONNEXES Genève, 7-9.10.2013

129 ème ASSEMBLEE DE L UNION INTERPARLEMENTAIRE ET REUNIONS CONNEXES Genève, 7-9.10.2013 129 ème ASSEMBLEE DE L UNION INTERPARLEMENTAIRE ET REUNIONS CONNEXES Genève, 7-9.10.2013 Assemblée A/129/2-P.7 Point 2 4 octobre 2013 EXAMEN DE DEMANDES EVENTUELLES D'INSCRIPTION D'UN POINT D'URGENCE A

Plus en détail

La nouvelle carte du tourisme européen

La nouvelle carte du tourisme européen La nouvelle carte du tourisme européen L été 2015 a vu changer les habitudes des touristes européens, avec des bouleversements géopolitiques qui redistribuent les cartes des destinations. 1 / 5 2/5 Andreas

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit pénal Les crimes et la police Qu est-ce que le droit pénal? Le droit pénal rend illégal tout actes qui mènent à la blessure ou la mort de quelqu un à la main de quelqu

Plus en détail

Cours 2.1. Plan de cours: 1. Opération ligne du temps 2. Portrait 3. On lit le problème.

Cours 2.1. Plan de cours: 1. Opération ligne du temps 2. Portrait 3. On lit le problème. Cours 2.1 Plan de cours: 1. Opération ligne du temps 2. Portrait 3. On lit le problème. On observe Nommez une continuité au point de vue économique entre le Régime Français et le Régime Anglais. Nommez

Plus en détail

1-1. La constitution des «BLOCS». Un monde bipolaire.

1-1. La constitution des «BLOCS». Un monde bipolaire. 1-De la guerre froide au monde d aujourd hui 1-1. La constitution des «BLOCS». Un monde bipolaire. Un monde bipolaire Le bloc de l ouest Le bloc de l est Grande puissance, chef de file du bloc Les Etats

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

Des mineurs non accompagnés suivent des cours de grec dans un centre d'accueil.

Des mineurs non accompagnés suivent des cours de grec dans un centre d'accueil. Des mineurs non accompagnés suivent des cours de grec dans un centre d'accueil. Albanie Allemagne Andorre Autriche Belgique Chypre Danemark Espagne Estonie Finlande France Grèce Irlande Islande Italie

Plus en détail

Le coup en valait-il la peine de prison?

Le coup en valait-il la peine de prison? Les peines pour adolescents Le coup en valait-il la peine de prison? Mise en situation Salut, je m appelle Jason et j ai 16 ans. Cet été, j étais au palais de justice. C était mon procès. J ai été déclaré

Plus en détail

CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE

CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE Nicolae Cochinescu Juge à la Cour constitutionnelle de la Roumanie CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE 1. Conformément à l article 146 de la Constitution de la

Plus en détail

LA FRANCE, TERRE D ACCUEIL DES CRIMINELS DE GUERRE!

LA FRANCE, TERRE D ACCUEIL DES CRIMINELS DE GUERRE! LA FRANCE, TERRE D ACCUEIL DES CRIMINELS DE GUERRE! Pourquoi la France doit appliquer la compétence universelle Action des chrétiens pour l abolition de la torture. www.acatfrance.fr LA FRANCE, TERRE D

Plus en détail

Comment vit-on dans les marges de l Empire? Stéphane Paquin, Ph.D Professeur agrégé École de politique appliquée

Comment vit-on dans les marges de l Empire? Stéphane Paquin, Ph.D Professeur agrégé École de politique appliquée Comment vit-on dans les marges de l Empire? Stéphane Paquin, Ph.D Professeur agrégé École de politique appliquée Hégémonie américaine Hyperpuissance Puissance relationnelle Kindleberger, Gilpin, Krasner,

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Excellence Monsieur l Ambassadeur, Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique, Distingués invités, Mes Très Chers amis,

Excellence Monsieur l Ambassadeur, Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique, Distingués invités, Mes Très Chers amis, Discours de Madame Bineta Diop Cérémonie de remise de la Légion d honneur Mercredi 17 septembre 2012. Résidence de France à Genève Monsieur Nicolas NIEMTCHINOW, Ambassadeur et représentant permanent de

Plus en détail

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015

Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015 Service Communication Hôtel de Matignon, le 14 novembre 2015 Interview de, Premier ministre, Journal de TF1 - et Samedi 14 novembre 2015 Bonsoir Monsieur le Premier ministre. Bonsoir. Merci beaucoup d

Plus en détail

La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne *

La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne * 42 La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne * Inger V. Johansen Membre du comité des affaires européennes de l Alliance rouge-verte danoise intégration

Plus en détail

Eurêka l'europe! Kit didactique pour les élèves des 5ème et 6ème années de l'enseignement primaire

Eurêka l'europe! Kit didactique pour les élèves des 5ème et 6ème années de l'enseignement primaire Eurêka l'europe! Kit didactique pour les élèves des 5ème et 6ème années de l'enseignement primaire 1.1 Un siècle européen Chapitre 1: Un peu d'histoire Grâce à nos deux amis, Marie et Alexandre, nous savons

Plus en détail

REVUE DE PRESSE FRANCOPHONE Semaine du 18 novembre 2013

REVUE DE PRESSE FRANCOPHONE Semaine du 18 novembre 2013 REVUE DE PRESSE FRANCOPHONE Semaine du 18 novembre 2013 SOMMAIRE Droits de l Homme... 2 1. Québec : Exit «père» et «mère» à la CSDM... 2 2. Un Suisse sur 4 n'a plus d'argent à la fin du mois... 2 3. Ubu

Plus en détail

Toiles @ penser. Cahiers d éducation permanente de. La Pensée et les Hommes. Comment vivre à Bruxelles malgré le coût des loyers?

Toiles @ penser. Cahiers d éducation permanente de. La Pensée et les Hommes. Comment vivre à Bruxelles malgré le coût des loyers? Toiles @ penser Cahiers d éducation permanente de La Pensée et les Hommes Comment vivre à Bruxelles malgré le coût des loyers? Cahier n 2006-01-002 Toiles@penser Cahier n 2006-01-002 Connaissez-vous nos

Plus en détail

MANUEL DE FORMATION POUR LES CAMPAGNES ÉLECTORALES

MANUEL DE FORMATION POUR LES CAMPAGNES ÉLECTORALES Agence Américaine pour le Développement International Mali PROJET FEMME ET GOUVERNEMENT («WING») MANUEL DE FORMATION POUR LES CAMPAGNES ÉLECTORALES Préparé par : Stephenie Foster Development & Training

Plus en détail

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Discours du Président de la République lors du Sommet des maires pour le climat Publié le 26 Mars 2015 Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Madame la Maire de Paris, chère Anne HILDALGO, Je voulais

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Atelier C09. Le live de la cellule de crise

Atelier C09. Le live de la cellule de crise Atelier C09 Le live de la cellule de crise Atelier C09 : le live de la cellule de crise Ordre de Jour Ouverture Introduction Simulation de crise : Cuba 1962 Présentation des résultats Questions / Discussion

Plus en détail

25 juin 2006 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme

25 juin 2006 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme 25 juin 2006 Institut du Renseignement Centre d Etudes du Terrorisme Examen des caricatures anti-israéliennes et antisémites haineuses publiées de façon systématique et continue dans le quotidien jordanien

Plus en détail

Curriculum Vitae. Etudes Secondaires Université Saint Joseph des Pères Jésuites, Beyrouth (Liban).

Curriculum Vitae. Etudes Secondaires Université Saint Joseph des Pères Jésuites, Beyrouth (Liban). Curriculum Vitae Me ANTOINE AKL Né à Chamat, Casa de Jbeil (Liban) ETUDES Etudes Primaires Collège de la Sagesse, Beyrouth (Liban). Etudes Secondaires Université Saint Joseph des Pères Jésuites, Beyrouth

Plus en détail

SOMMET DE L'OTAN. Newport, Pays-de-Galles, 4-5 sept 2014. Institut Open Diplomacy 79 avenue de la République, 75011 Paris open-diplomacy.

SOMMET DE L'OTAN. Newport, Pays-de-Galles, 4-5 sept 2014. Institut Open Diplomacy 79 avenue de la République, 75011 Paris open-diplomacy. SOMMET DE L'OTAN Newport, Pays-de-Galles, 4-5 sept 2014 COMPTE RENDU Délégation Youth Diplomacy Programme cadre : Politiques de défense et de sécurité Délégués : Jean-Florian Ciavaldini, Mehdi Lebeaupin

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat

élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat élection présidentielle - 1 er tour le 22 avril 2012 Pour défendre le pouvoir d achat Pour défendre le pouvoir d achat > revalorisation de + 25 % de l allocation de rentrée scolaire grâce à un quotient

Plus en détail

LES MINORITÉS AU COEUR DE LA CRISE SYRIENNE

LES MINORITÉS AU COEUR DE LA CRISE SYRIENNE OBSERVATOIRE DES MUTATIONS POLITIQUES DANS LE MONDE ARABE LES MINORITÉS AU COEUR DE LA CRISE SYRIENNE PAR LCL. KAMAL KAMAL Officier de l armée de terre libanaise, stagiaire de la 21e promotion «Ceux de

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. BLITZ WOLF par Tex Avery (1942)

HISTOIRE DES ARTS. BLITZ WOLF par Tex Avery (1942) HISTOIRE DES ARTS BLITZ WOLF par Tex Avery (1942) I. IDENTIFIER PRESENTER Blitz Wolf ou Der Gross méchant loup en français est un dessin animé américain réalisé par Tex Avery et produit par la MGM (Metro

Plus en détail

Direction de l administration pénitentiaire Le placement sous surveillance électronique mobile

Direction de l administration pénitentiaire Le placement sous surveillance électronique mobile Direction de l administration pénitentiaire Le placement sous surveillance électronique mobile Sous-direction des personnes placées sous main de justice (PMJ) Pôle PSEM Septembre 2007 Le placement sous

Plus en détail

Les frontières de l UE et ses futurs élargissements

Les frontières de l UE et ses futurs élargissements ANALYSE 2008 Les frontières de l UE et ses futurs élargissements Publié avec le soutien du service de l éducation permanente de la Communauté française Pax Christi Wallonie-Bruxelles Les Frontières de

Plus en détail

Loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l étranger

Loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l étranger Loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l étranger (LPSP) du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 54, al. 1, 95, al. 1, et 173, al. 2, de la Constitution

Plus en détail

New York, 20 21 novembre. Document de travail : séance II

New York, 20 21 novembre. Document de travail : séance II AUDITION PARLEMENTAIRE 2008 AUX NATIONS UNIES New York, 20 21 novembre Document de travail : séance II VIOLENCE SEXUELLE A L ENCONTRE DES FEMMES ET DES ENFANTS DANS LES CONFLITS ARMES 1 Il est désormais

Plus en détail

Chapitre 2 Les enfants

Chapitre 2 Les enfants Chapitre 2 Les enfants Si vous avez un ou des enfants, c est le problème capital de votre séparation. Que vous soyez marié, pacsé ou en concubinage, les enfants qui sont nés de votre union, enfants dits

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme M.R., sa fille, Mme M.K., ainsi que MM. S.A., capitaine de police, et S.C., brigadier-chef.

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. La Commission a entendu Mme M.R., sa fille, Mme M.K., ainsi que MM. S.A., capitaine de police, et S.C., brigadier-chef. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMISSION NATIONALE DE DÉONTOLOGIE DE LA SÉCURITÉ Saisine n 2010-109 AVIS ET RECOMMANDATIONS de la Commission nationale de déontologie de la sécurité à la suite de sa saisine, le

Plus en détail

FICHE SUR LA PENSION ALIMENTAIRE POUR ENFANT

FICHE SUR LA PENSION ALIMENTAIRE POUR ENFANT FICHE SUR LA PENSION ALIMENTAIRE POUR ENFANT La loi exige que les deux parents contribuent au soutien financier de leurs enfants, quelle que soit la personne qui vit avec les enfants, La plupart du temps,

Plus en détail

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789)

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) Avant la Révolution*, la France est une monarchie avec à sa tête un monarque, le Roi de France. Lorsque Louis XIII décède en

Plus en détail

Contacts presse : Aurélie VIEL Marion ORCZYK Cyrille MALINOSKY info@prixbayeux.org

Contacts presse : Aurélie VIEL Marion ORCZYK Cyrille MALINOSKY info@prixbayeux.org Appel à candidatures pour les reportages Jon Randal président du jury En Ukraine, en Centrafrique, en Syrie, mais aussi toujours en Afghanistan, le travail des journalistes reste extrêmement dangereux,

Plus en détail

Rapport sur les Statuts de la Banque asiatique d investissement dans les infrastructures

Rapport sur les Statuts de la Banque asiatique d investissement dans les infrastructures Rapport sur les Statuts de la Banque asiatique d investissement dans les infrastructures La Banque asiatique d investissement dans les infrastructures (BAII) résulte d une initiative de la Chine, qui a

Plus en détail

MOYEN- AFRIQUE. Une réfugiée syrienne fait du pain pour sa famille de 13 personnes à l extérieur de son abri, dans la vallée de la Bekaa (Liban).

MOYEN- AFRIQUE. Une réfugiée syrienne fait du pain pour sa famille de 13 personnes à l extérieur de son abri, dans la vallée de la Bekaa (Liban). Une réfugiée syrienne fait du pain pour sa famille de 13 personnes à l extérieur de son abri, dans la vallée de la Bekaa (Liban). MOYEN- HCR/ L. ADDARIO AFRIQUE 116 Appel global 2015 du HCR - actualisation

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème DU REGIME DE VICHY AU RETOUR DE LA REPUBLIQUE DE LA DECLARATION DE GUERRE A LA DEFAITE DE LA FRANCE PAGES 4-5 Les documents ci-dessous évoquent les premiers mois

Plus en détail

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes.

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. 4 Droit pénal et droit de la famille FR 004 LE DROIT DE LA FAMILLE ET LES FEMMES EN ONTARIO Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. Renseignez-vous sur vos droits. Droit pénal et droit de la

Plus en détail

Caractéristiques des ménages immigrés

Caractéristiques des ménages immigrés Les indicateurs de l intégration des immigrés 2015 Trouver ses marques OCDE/Union européenne 2015 Chapitre 4 Caractéristiques des ménages immigrés La structure du ménage et de la famille est déterminante

Plus en détail

LES PAYS EN TRANSITION

LES PAYS EN TRANSITION CENTRE DE RECHERCHES POUR LE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL RECHERCHE POUR LE DÉVELOPPEMENT DANS LES PAYS EN TRANSITION >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>> CRDI : Peter Bennett Récemment, le CRDI a examiné pourquoi et

Plus en détail

«Pour vous accorder la permission de

«Pour vous accorder la permission de «Pour vous accorder la permission de déménager, la cour se basera sur le seul critère du «meilleur intérêt de l enfant».» Déménager avec les enfants Il s agit d une question délicate, particulièrement

Plus en détail

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de :

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de : Service correctionnel Canada Correctional Service Canada Sociologie La mise en liberté sous condition Descriptif Le module La mise en liberté sous condition permet aux étudiants de démystifier le processus

Plus en détail

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?»

«Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» «Qui est donc responsable du déclenchement de la deuxième guerre Mondiale?» Michael Jabara Carley Professeur au département d histoire de l Université de Montréal, auteur de 1939: l'alliance de la dernière

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Se Renseigner sur la Loi

Se Renseigner sur la Loi Se Renseigner sur la Loi Le droit de la famille Les droits de mariage Les droits et les responsabilités Si vous êtes mariés ou si vous êtes dans une relation de conjoint de fait pour deux ans ou plus,

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006

Conseil de sécurité. Nations Unies S/RES/1706 (2006) Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Nations Unies S/RES/1706 (2006) Conseil de sécurité Distr. générale 31 août 2006 Résolution 1706 (2006) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 5519 e séance, le 31 août 2006 Le Conseil de sécurité, Rappelant

Plus en détail

LES MICRO SIMULATIONS ONU

LES MICRO SIMULATIONS ONU LES MICRO SIMULATIONS ONU LES OBJECTIFS DE LA MICRO SIMULATION ONU - Se familiariser avec les règles de procédure qu il sera nécessaire de maîtriser lors de l exercice final : LA SIMULATION ONU DU 15 MAI

Plus en détail

L énigme de l attaque aérienne israélienne du 6 septembre 2007

L énigme de l attaque aérienne israélienne du 6 septembre 2007 L énigme de l attaque aérienne israélienne du 6 septembre 2007 Yves Boyer, Directeur adjoint (24 septembre 2007) Au début du mois de septembre 2007, l aviation israélienne (Heyl Ha'Avir) a mené un raid

Plus en détail

La 1 ère Guerre mondiale

La 1 ère Guerre mondiale CM2 La 1 ère Guerre mondiale Histoire L Epoque contemporaine Objectifs notionnels : o o o -Prendre conscience de l ampleur du conflit -Comprendre la notion de guerre mondiale - Comprendre les conséquences

Plus en détail

Certaines personnes disent «il faut résister». D autres se demandent pourquoi ne pas laisser les Flamands scinder BHV.

Certaines personnes disent «il faut résister». D autres se demandent pourquoi ne pas laisser les Flamands scinder BHV. Note pédagogique BHV, pourquoi ce n est pas si facile? Nombreux sont les citoyens qui se demandent pourquoi les responsables politiques passent tant de temps sur BHV, alors qu il y a tant de réalités à

Plus en détail

GUIDE AU PERMIS DE SEJOUR

GUIDE AU PERMIS DE SEJOUR GUIDE AU PERMIS DE SEJOUR DANS CE GUIDE VOUS TROUVEREZ DES INFORMATIONS CONCERNANT LES DIFFERENTS TYPES DE PERMIS, COMMENT LES OBTENIR ET RENOUVELER, SUR LES AUTRES DOCUMENTS DONT VOUS AVEZ BESOIN (RESIDENZA,

Plus en détail

Décisions n 2010-40 QPC et 2010-41 QPC du 29 septembre 2010

Décisions n 2010-40 QPC et 2010-41 QPC du 29 septembre 2010 Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 30 Décisions n 2010-40 QPC et 2010-41 QPC du 29 septembre 2010 (Peine d annulation du permis de conduire pour conduite en état alcoolique en récidive et

Plus en détail

La preuve pénale à l ère numérique La géolocalisation dans tous ses états. Myriam Quéméner Avocat général Cour d appel de Versailles

La preuve pénale à l ère numérique La géolocalisation dans tous ses états. Myriam Quéméner Avocat général Cour d appel de Versailles La preuve pénale à l ère numérique La géolocalisation dans tous ses états Myriam Quéméner Avocat général Cour d appel de Versailles Géolocalisation? La géolocalisation englobe toutes les techniques permettant

Plus en détail

par Sylvie Roberti E.R. : Eric Poncin - Rue des Deux Eglises 45-1000 Bruxelles

par Sylvie Roberti E.R. : Eric Poncin - Rue des Deux Eglises 45-1000 Bruxelles par Sylvie Roberti E.R. : Eric Poncin - Rue des Deux Eglises 45-1000 Bruxelles CPCP asbl - novembre 2008 CPCP - Centre Permanent pour la Citoyenneté et la Participation asbl Rue des Deux Eglises, 45-1000

Plus en détail

Bienvenue au café citoyen Palavasien

Bienvenue au café citoyen Palavasien Bienvenue au café citoyen Palavasien Participer au café citoyen S exprimer c est c exister Être un citoyen à part entière, c est c être un acteur de la vie quotidienne, un participant aux débats d publics,

Plus en détail

L EXPÉRIENCE DE L INSTANCE ÉQUITÉ ET RÉCONCILIATION AU MAROC

L EXPÉRIENCE DE L INSTANCE ÉQUITÉ ET RÉCONCILIATION AU MAROC L EXPÉRIENCE DE L INSTANCE ÉQUITÉ ET RÉCONCILIATION AU MAROC ENTRETIEN AVEC NAIMA BENWAKRIM * Les Marocains sont en train de vivre une période charnière de leur histoire. En effet, le travail mené dans

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du 6 mars 2012 N de pourvoi: 11-84711 Publié au bulletin Cassation partielle M. Louvel (président), président SCP Gatineau et Fattaccini, avocat(s)

Plus en détail

27 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE

27 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE MJU-27(2006) 3 27 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE Érevan (12-13 octobre 2006) LA PLACE, LES DROITS ET L AIDE AUX VICTIMES Rapport présenté par le Ministre de la Justice d ALLEMAGNE www.coe.int/minjust

Plus en détail

l article 7 de la Charte.

l article 7 de la Charte. Note de synthèse Projet de loi C-36 Loi modifiant le Code criminel pour donner suite à la décision de la Cour suprême du Canada dans l affaire Procureur général c. Bedford et apportant des modifications

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

Toute une famille mobilisée

Toute une famille mobilisée Toute une famille mobilisée Témoignage Nadine, professionnelle de santé, a été entraînée en quelques mois, avec son compagnon, dans un enfermement psychologique qui a failli la conduire en hôpital psychiatrique,

Plus en détail

Le Livret du Citoyen

Le Livret du Citoyen Le Livret du Citoyen Bienvenue à l âge de la majorité! Vous venez d avoir 18 ans et à l occasion de la remise de votre carte d électeur, l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes

Plus en détail