Couvertures en climat de montagne

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Couvertures en climat de montagne"

Transcription

1 Couvertures en climat de montagne Procédés d étanchéité complémentaire Cahier des Charges de Pose DEVCO 05 - Édition Révision 05 - ETN n 010T1515 indice 0-20 pages L ingénieur Spécialiste Vincent Nanche

2

3 Couvertures en climat de montagne - Cahier des Charges de Pose DEVCO 05 - Édition Révision 05 Sommaire Préambule 4 Domaine d application et textes de références 4 Partie 1 5 Chapitre 1 : couvertures en climat de montagne avec une double toiture ventilée 5 1. Principe de conception de la double toiture ventilée Choix du système d étanchéité complémentaire et membranes Siplast associées Produits de substitution Mise en œuvre de l étanchéité complémentaire et des bois de rehausse en partie courante Étanchéité complémentaire relevée sur des chanlattes trapézoïdales Étanchéité complémentaire sous rehausse Sens de pose des lés Étanchéité complémentaire «simple» Sous-couche de renfort au droit des points singuliers Pose clouée et soudée (systèmes A ou C) Pose adhésive à froid (système E) Étanchéité complémentaire «renforcée» Pose clouée et soudée (systèmes bicouches B ou D) Pose adhésive à froid (système monocouche F) Sous-couche au droit des points singuliers Pose en surface courante Traitement des joints longitudinaux et abouts de lés Joints longitudinaux Abouts de lés Traitement des relevés Contrelattes Supports de couverture Mise en œuvre de la couverture Traitement des points singuliers de couverture Faîtage Égout Rives latérales Chéneaux centraux, noues Pénétrations discontinues Ventilation Règles essentielles Chapitre 2 : couvertures en climat de montagne avec systèmes «sarking» Généralités Double toiture ventilée avec étanchéité complémentaire Simple toiture ventilée avec étanchéité complémentaire appliquée sur l isolant thermique Principe de réalisation Panneaux isolants thermiques supports de l étanchéité complémentaire Pare-vapeur Choix du système d étanchéité complémentaire Mise en œuvre de l étanchéité complémentaire et des bois de rehausse en partie courante Bois de rehausse Pose de l étanchéité complémentaire en surface courante Pose de l étanchéité complémentaire en relevés Pose des contrelattes et des supports de couverture Pose de la couverture et points singuliers Ventilation Partie 2 14 Chapitre 3 : couvertures en climat de montagne avec une simple toiture ventilée hors massif alpin* Généralités Établissement du support continu de complément d étanchéité et de couverture Choix des membranes Siplast Mise en œuvre du complément d étanchéité Système cloué et soudé (en surface courante) Systèmes auto-adhésifs à froid (en surface courante) Sous-couche au droit des points singuliers Traitement des relevés Mise en œuvre de la couverture Couvertures en bardeaux bitumés Pentes, recouvrement, longueur maximale de rampant Couvertures en ardoises naturelles (pose à deux clous) Pentes et recouvrements Ventilation du support de couverture et du complément d étanchéité Chapitre 4 : couvertures en climat de montagne avec le procédé Ad X (hors massif alpin*) Destination Généralités Étanchéité complémentaire Ad X Choix des types de couvertures et pentes Mise en œuvre de l étanchéité complémentaire Ad X et des bois de rehausse (surfaces courantes) Pose en relevés Traitement des points singuliers Mise en œuvre de la couverture Couvertures en bardeaux bitumés ou en ardoises (simple toiture ventilée) Ventilation Feuilles manufacturées et produits annexes Membranes manufacturées Produits en pots Fixations mécaniques Fabrication et contrôle Références /20

4 Préambule le présent document est composé de deux parties : partie 1 comportant deux chapitres : chapitre 1 : le principe de réalisation de la double toiture ventilée, les systèmes d étanchéité complémentaire applicables et les membranes Siplast associées. chapitre 2 : les procédés d isolation thermique supports de couverture «sarking» visés dans le cadre d Enquêtes de Technique Nouvelle qui autorisent une pose directe de l étanchéité complémentaire. partie 2 comportant deux chapitres : chapitre 3 : le principe de réalisation de la simple toiture ventilée, les couvertures adaptées, les systèmes d étanchéité complémentaire applicables et les membranes Siplast associées. chapitre 4 : la mise en œuvre du procédé Ad X, système d étanchéité complémentaire applicable en double ou simple toiture en climat de montagne hors massif alpin. Domaine d application et textes de références Le présent Cahier des Charges décrit des systèmes d étanchéité complémentaire et leur pose pour des couvertures de bâtiments implantés en climat de montagne, à une altitude supérieure à 900 m, et soumis à des sollicitations spécifiques dues notamment à un enneigement durable et important. Les ouvrages de couverture doivent donc être conçus et réalisés pour en tenir compte. Ce Cahier des Charges fait une distinction entre les sites montagneux : le massif alpin ; les autres massifs bénéficiant d un climat caractérisé par la non-persistance de la neige sur les toitures du fait : des séquences espacées d épisodes neigeux ; d une forte insolation. Articulation entre le présent Cahier des Charges de Pose et les textes de référence fondant les règles de l art : En fonction des caractéristiques et propriétés du procédé, le présent Cahier des Charges de Pose, précise, complète ou modifie les prescriptions des textes de référence fondant les règles de l art, et notamment les prescriptions du Guide des Couvertures en climat de Montagne, version juin À défaut de précision dans le présent Cahier des Charges de Pose, les dispositions prévues par les textes de référence fondant les règles de l art, et notamment les prescriptions du Guide des Couvertures en climat de Montagne, version juin 2011 s appliquent. Le document technique de référence est le «Guide des couvertures en climat de montagne» (Guide Technique du CSTB) dénommé dans ce document «Guide» Dans le cas particulier des altitudes supérieures à 2000 m, la démarche d évaluation in situ est obligatoire conformément au du «Guide». 4/20

5 Couvertures en climat de montagne - Cahier des Charges de Pose DEVCO 05 - Édition Révision 05 Partie 1 Chapitre 1 : couvertures en climat de montagne avec une double toiture ventilée 1. Principe de conception de la double toiture ventilée Le principe de conception de la double toiture ventilée est basé sur la possibilité de recueillir et d évacuer vers l extérieur des infiltrations liées au phénomène de siphonnage par les joints de raccord entre les éléments de couverture ou des conséquences du déplacement ou de la déformation localisée des éléments de couverture. Cela conduit dans la pratique à la réalisation d une étanchéité complémentaire disposée sur un support continu indépendant. Dans ce système, la couverture se trouve fonctionner en «porte neige» sur les faces duquel on tente de reproduire des conditions d ambiance sensiblement équivalentes. Les fonctions remplies par cette double toiture sont illustrées par la figure 1. La conception de cette toiture reprend toutes les dispositions décrites dans le «Guide» en particulier celles visant : le support continu d étanchéité complémentaire bois massifs ou panneaux dérivés du bois les conditions relatives aux appuis, les portées admissibles, leur mise en œuvre et fixation ; les chanlattes trapézoïdales dimensions et fixation ; les rehausses dimensions et fixation ; les supports de couverture selon le type de couverture ; les principes d exécution des points singuliers ; les règles de ventilation et de mise en œuvre des isolants sous rampant. Figure 1 : principe de la double toiture ventilée Couverture, exemple : Toisite écaille Support de la couverture Contrelatte Étanchéité complémentaire Chanlatte trapézoïdale Support de l étanchéité complémentaire Lames d air ventilées d épaisseur minimale 6 cm Isolant 5/20

6 2. Choix du système d étanchéité complémentaire et membranes Siplast associées Selon les matériaux utilisés pour la réalisation de la couverture et la pente de la toiture, l étanchéité complé men taire est du type simple ou renforcé. Le tableau 1 indique : le système d étanchéité complémentaire à appliquer : simple ou renforcé ; les bois de rehausse à utiliser : chanlattes trapé zoïdales ou rehausses. Le tableau 2 indique : les membranes Siplast pouvant être choisies pour offrir des solutions clouées et soudées ou, préférablement, des solutions adhésives à froid en semi-indépendance ou en adhérence pour la réalisation de l étanchéité des parties courantes de toiture. Tableau 1 : systèmes d étanchéité complémentaire selon les types de couverture et pentes de toiture Petits éléments de couverture Pentes Altitude maxi 20 p < 40 p 40 p 45 Toiture Ardoises fibres ciment ES + CT Selon prescriptions du fabricant Ardoises naturelles ES + CT ES + CT Selon prescriptions locales Tuiles de terre cuite* ES + CT ES + CT m Tuiles béton ER + CT ES + CT ES + CT Selon prescriptions du fabricant et Guide Tuiles béton Lauzes, bardeaux bois ER + CT ES + CT ES + CT Pas de limite imposée Double Toiture Ventilée Bardeaux bitumés ER + CT ES + CT ES + CT Pas de limite imposée Tuiles métalliques (voir Avis Technique) ER + CT ES + CT ES + CT Voir limite dans l Avis Technique Couvertures métalliques (feuilles et longues feuilles) Pentes p < p < 29 p 30 Altitude maxi Zinc (DTU et «Guide») ER + CT ES + CT ES + RH Aluminium (DTU et «Guide») ER + CT ES + CT ES + RH Acier galvanisé (DTU et «Guide») ER + CT ES + CT ES + RH Pas de limite imposée Acier inox étamé plombé (DTU et «Guide») ER + CT ES + CT ES + RH Cuivre (DTU et «Guide») ER + CT ES + CT ES + RH Toiture Double Toiture Ventilée ER + CT = Étanchéité Renforcée + Chanlattes Trapézoïdales (systèmes B, D, F) ES + CT = Étanchéité Simple + Chanlattes Trapézoïdales (systèmes A, C, E) ES + RH = Étanchéité Simple + Rehausse (systèmes A, C, E) Tableau 2 : membranes Siplast adaptées au mode de pose selon le type d étanchéité complémentaire Système d étanchéité Étanchéité simple Étanchéité renforcée Mode de pose Solutions proposées Système Membranes utilisables Système Membranes utilisables Cloué et soudé Adhésif à froid semi indépendant Solution de base A Veretanche 50 ou Veral SBS B Veretanche 50 + Veral SBS Solution recommandée C Parafor Solo S ou Paradial S D Parafor Solo S + Paradial S Solution recommandée E Adepar JS ou Adepar TM F Adesolo G ou Adesolo TM *Tuiles terre cuite : emboîtement à relief p > 40 % ; emboîtement à pureau plat p > 50 % ; tuiles plates (recouvrement mini : 90 mm) : p > 100 % 6/20

7 Couvertures en climat de montagne - Cahier des Charges de Pose DEVCO 05 - Édition Révision Produits de substitution Des feuilles d étanchéité de performances conformes, équivalentes ou supérieures à celles du «Guide» peuvent être utilisées en remplacement des produits préconisés voir tableau 3. Tableau 3 : membranes Siplast de substitution (pour systèmes cloués et soudés) Membrane de base Membranes de substitution Étanchéité simple Étanchéité renforcée Parafor Solo S Parafor Solo GS Paradiene 35 SR4 Paradial S Parafor Solo S ou GS Parafor Solo GS 3. Mise en œuvre de l étanchéité complémentaire et des bois de rehausse en partie courante 3.1 Étanchéité complémentaire relevée sur des chanlattes trapézoïdales Des chanlattes trapézoïdales, de section minimum 27 mm (hauteur) x 80 mm (base) x 50 mm (sommet) sont fixées au travers du support dans les chevrons par des pointes, avant la pose de l étanchéité. L étanchéité complémentaire, simple ou renforcée, franchit les chanlattes et en épouse le contour. 3.2 Étanchéité complémentaire sous rehausse Pose clouée et soudée (systèmes A ou C) La fixation des lés au support est réalisée dans la zone du recouvrement longitudinal par clouage du bord de lés tous les 33 cm, le recouvrement des lés est de 10 cm, les joints sont soudés (figure 2). Figure 2 10 cm Des rehausses en bois de section minimum 40 mm (hauteur) x 63 mm sont fixées aux chevrons au travers du support et l étanchéité complémentaire. 3.3 Sens de pose des lés 5 cm 5 cm Selon le type d étanchéité complémentaire «simple» ou «renforcé», les lés sont déroulés sur le support selon le sens suivant : avec chanlattes trapézoïdales : parallèlement à l égout (préférable) ou perpendiculairement avec franchissement des chanlattes trapézoïdales et en épousant leur contour. Nota : dans le cas de pose perpendiculaire à l égout, le recouvrement des lés s effectue au droit des chanlattes trapézoïdales. Cas particulier : l Adesolo G permet une pose perpendiculaire à l égout tout en ayant un recouvrement entre chanlattes avec rehausses : parallèlement ou perpendiculairement à l égout. 3.4 Étanchéité complémentaire «simple» Sous-couche de renfort au droit des points singuliers Préalablement à la pose des lés en surface courante, il y a lieu de prévoir au voisinage des points singuliers de toiture tels que : noues, fenêtres de toit, pénétrations, etc., le renforcement de l étanchéité complé men taire par la pose d une sous-couche sur une largeur de 1 m minimum. Sous-couche utilisable, selon le mode de pose de l étanchéité : pose clouée et soudée : feuille A ou C identique à celle utilisée pour les surfaces courantes ; pose adhésive à froid : feuille Adeply. Pour le traitement des points singuliers apparents (type noue apparente) : pose clouée et soudée : feuille C pose adhésive à froid : feuille E Pose adhésive à froid (système E) Les lés sont positionnés de telle sorte que le recouvrement longitudinal corresponde à la largeur de la bande de protection du joint de recouvrement (10 cm). Après avoir correctement positionné le lé, celui-ci est réenroulé de moitié, le film de sous-face est incisé sur la largeur et enlevé au fur et à mesure de l application du lé ; procéder de manière identique pour l autre moitié ; après pose, maroufler la surface de la membrane. Lorsque tous les lés sont posés, la protection du recouvrement est enlevée et les joints sont soigneusement marouflés. En cas de toiture à forte pente (35 %) ou à basse température (5 C), un clouage complémentaire de la membrane dans la zone du recouvrement longitudinal avant la pose du lé supérieur peut s avérer nécessaire (clous Siplast tous les 33 cm). Remarque : les membranes autoadhésives sont mises en œuvre : A sur un support propre et sec ; A par température > 5 C (si la température est inférieure, et pour s assurer de la bonne fermeture des joints longitudinaux, réactiver à l aide d un pistolet à air chaud ou coller les recouvrements à la Colle Star). 3.5 Étanchéité complémentaire «renforcée» Pose clouée et soudée (systèmes bicouches B ou D) La première feuille d étanchéité est déroulée sur le support, avant ou après (conseillé) la pose des chanlattes trapézoïdales, celle-ci est clouée tous les 33 cm en quinconce. La seconde feuille d étanchéité est ensuite soudée en plein sur la première avec les joints de re cou vrement décalés. 7/20

8 3.5.2 Pose adhésive à froid (système monocouche F) Sous-couche au droit des points singuliers Préalablement à la pose des lés en surface courante, il y a lieu de prévoir au voisinage des points singuliers de toiture tels que : noues, fenêtres de toit, pénétrations, etc., le renforcement de l étanchéité complémentaire par la pose d une sous-couche Adeply sur une largeur de 1 m Pose en surface courante La mise en œuvre est identique à celle indiquée au ci-dessus. 3.6 Traitement des joints longitudinaux et abouts de lés Joints longitudinaux Membranes soudées Les joints longitudinaux sont soudés à l avancement Membranes adhésives Les joints longitudinaux sont matérialisés par une zone de bitume adhésif protégée par un film siliconé. Celui-ci est ôté lorsque les lés sont en place afin de mettre en contact les zones de recouvrement qui assurent la fermeture du joint Abouts de lés Le recouvrement des abouts de lés sera : soudé pour les membranes soudables (l auto protection éventuelle sera enchâssée dans le bitume dans la zone de recouvrement pour permettre une soudure correcte du lé recouvrant) ; collé (Colle Star) pour les membranes adhé sives. Il sera réalisé sur une chanlatte trapézoïdale et fermé par la contrelatte (cas général) ou, dans le cas d une étanchéité simple sous rehausse par un recouvrement collé ou soudé des lés de 15 cm minimum. Les abouts de lés seront décalés. 4. Traitement des relevés Figure 3 : principe d étanchéité de relevés avec système adhésif E ou F en parties courantes Siplast Primer Équerre Adeply Relevé Adeply 15 cm Les relevés sont traités de façon spécifique et de hauteur adaptée aux planches de rive ou selon les règles d étanchéité habituellement appliquées en plaine. L étanchéité des relevés est réalisée comme suit (tableau 4) : pose d une sous-couche en équerre avec un talon de 10 cm venant en recouvrement sur la partie courante ; pose de la membrane de finition avec un talon de 15 cm venant en recouvrement sur la partie courante ; les joints de relevés sont décalés par rapport à ceux de la partie courante. Support 10 cm Colle Star Étanchéité partie courante Nota : lorsque l étanchéité des parties courantes (réa li sée selon les systèmes adhésifs E ou F) comporte une protection par granulés minéraux ou paillettes d ardoise, appliquer sur les parties courantes et sur une largeur de 15 cm, une couche de Colle Star préalablement à la pose des relevés. La feuille Adeply est ensuite appliquée sur la colle et marouflée (fig. 3). Tableau 4 : membranes Siplast utilisables en relevés Mode de pose Membranes utilisables Cloué et soudé Solution de base Sous-couche en Parequerre ou Veretanche 50 (clouée ou soudée) avec talon de 10 cm + Veral SBS ou Paradial S soudé avec talon de 15 cm Adhésif à froid Solution recommandée Siplast Primer appliqué sur le support + sous-couche en bande Adeply avec talon de 10 cm + Adeply avec talon de 15 cm 8/20

9 Couvertures en climat de montagne - Cahier des Charges de Pose DEVCO 05 - Édition Révision 05 Figure 4 : étanchéité complémentaire simple ou renforcée relevée sur des chanlattes trapézoïdales Volige Pannelette Liteau Chevron Figure 5 2,7 cm Chanlatte trapézoïdale Couverture avec continuité de l étanchéité au faitage Orifice de mise en communication des espaces à ventiler Figure Contrelattes Contrelatte Support continu Ventilation de l espace sous couverture Grille de ventilation disposée dans chaque pignon Étanchéité Panne Ventilation de l espace entre isolant et support d étanchéité complémentaire Émergence de ventilation intermédiaire dans le cas de grands rampants (distance entre pignons supérieure à 12 m) Émergence pour ventilation en pignon contre mur Après la pose de l étanchéité complémentaire en partie courante, une contrelatte de hauteur minimale de 27 mm est clouée sur la chanlatte trapézoïdale au travers l étanchéité ; elle est destinée à la fixation des bois de couverture (figure 4). 4.2 Supports de couverture Pour la description, les dimensions et les conditions de mise en œuvre des bois support de couverture, se reporter aux dispositions prévues dans le «Guide» ou à défaut, se reporter aux DTU, Avis Techniques ou DTA, ETN ou CCP des couvertures concernées. 4.3 Mise en œuvre de la couverture Se conformer aux dispositions prévues dans le «Guide» ou à défaut, se reporter aux DTU, Avis Techniques ou DTA, ETN ou CCP des couvertures concernées. Pour la mise en œuvre de matériaux de couverture non visés par les documents ci dessus, il y a lieu de se référer à l expérience locale et/ou aux préconi sations techniques particulières des fabricants (bardeaux bois, lauzes, ardoises synthétiques épaisses ) ou aux guides de pose émanant d organisations professionnelles représentatives. 4.4 Traitement des points singuliers de couverture Il s agit de répondre aux exigences essentielles suivantes : continuité de l étanchéité complémentaire et de ses raccords de rives en vue de rejeter vers l extérieur des infiltrations éventuelles ; nécessité de maintenir une ventilation efficace sur chaque face de l étanchéité complémentaire et de son support, tout en protégeant les orifices ménagés pour assurer cette ventilation, des risques d obstruction ou de pénétrations parasites Faîtage L étanchéité complémentaire est continue en faîtage et la double ventilation doit être assurée en fonction de la position de l isolation et du plafonnage : toitures sur combles non aménagés. Ce cas de figure ne pose pas de problème pour réaliser la ventilation de l espace libre sous le support de l étanchéité complémentaire. toitures avec isolation en rampant : le plafonnage et l isolation permettent de ménager un couloir triangulaire de ventilation en faîtage (figures 5, 6). le plafonnage et l isolation sont établis parallèlement jusqu au faîtage (figure 7) Égout L étanchéité complémentaire est prolongée jusqu à l extrémité du toit qui doit être conçu pour : reconduire vers l extérieur les infiltrations éventuelles ; ménager un orifice linéaire de ventilation de l espace sous la couverture et du support d étanchéité complémentaire (figure 8) Rives latérales Dans le cas où la configuration de la toiture permet une ventilation suffisante entre l égout et le faîtage, les rives latérales sont traitées en relevés sur planche de rive de hauteur suffisante, conformément aux dispositions habituellement appliquées en plaine (voir 4). Dans le cas où la conception de toiture le rend nécessaire, le principe de ventilation en rive peut être envisagé (voir 2.43 du «Guide») (figure 9) Chéneaux centraux, noues La réalisation de chéneaux centraux et de noues est déconseillée en climat de montagne par le guide de conception (cf du «Guide»). Cependant, en cas de nécessité, il conviendra de renforcer l étanchéité complémentaire avec une sous couche. Se référer au pour les systèmes utilisables. 9/20

10 Figure 7 : principes de réalisation du faîtage Faîtière métallique Support de faîtière Bande d étanchéité de sous-faîtage Dispositif de contrelattage pour ventilation Ventilation entre l isolant et le support d étanchéité complémentaire Étanchéité complémentaire interrompue au faîtage Grille métallique à mailles fines Couverture Figure 8 Bande métallique d égout Couverture Figure 9 Bois support de couverture Couverture Ventilation de l espace sous couverture Bande métallique de rive Bandeau en contreplaqué CTB-X 22 mm Ventilation de l espace sous couverture Bandeau en contreplaqué CTB-X 22 mm Pièce de bois formant écarteur entre les deux bandeaux Ventilation de l espace sous le support de l étanchéité complémentaire Ventilation de l espace entre l isolant et le support d étanchéité complémentaire Pièce de bois formant écarteur entre les deux bandeaux Pénétrations discontinues Les raccordements de l étanchéité complémentaire aux pénétrations discontinues (sorties de ventilation ) sont traités en relevés sur une hauteur supérieure d au moins 20 cm au plan de couverture (cf. «Guide»). Les dispositions concernant une souche de cheminée, décrites dans la figure 10 page suivante (extrait du «Guide») peuvent être adaptées aux autres types de pénétrations discontinues. Dans le cas particulier des cheminées, l abergement : est l ouvrage permettant de relever l étanchéité à la périphérie de la souche de cheminée, ou du conduit de fumée ne doit pas être confondu avec la souche de cheminée ellemême, ou le conduit de fumée, au sens des normes NF DTU 24.1 et 24.2 doit permettre, par ses dimensions intérieures, et en fonction des caractéristiques de l installation de chauffage, de respecter les distances de sécurité associées 4.5 Ventilation Le principe de la double toiture ventilée nécessite que chacun des espaces délimités par l étanchéité complé men taire et son support soient convenablement ventilés. 10/20

11 Couvertures en climat de montagne - Cahier des Charges de Pose DEVCO 05 - Édition Révision 05 Les règles de ventilation sont définies au 2,5 du «Guide» (figure 11) qui précise les sections de ventilation à respecter (locaux à faible ou moyenne hygrométrie W/n 5 g) et la présence d un pare vapeur de valeur Sd > 18 m Règles essentielles Les règles essentielles à respecter concernent : la mise en œuvre d un pare-vapeur indépendant et continu de valeur Sd > 18 m, intercalé entre le plafond et l isolant ; l exigence de ménager un espace de ventilation d épaisseur minimale de 6 cm entre la surface de l isolant et la sous-face du support d étanchéité complémentaire ; la nécessité de ménager un espace de ventilation d épaisseur minimale de 6 cm entre la surface de l étanchéité complémentaire et la sous-face de la couverture. Figure 10 Abergement Relevé de l étanchéité Habillage de souche Couloir latéral métallique Derrière métallique d abergement sur pièce bois de forme Couverture Tasseau trapézoïdal interrompu en amont de l abergement Figure 11 S3 1/2 S3 (*) 1/2 S2 1/2 S1 1/2 S2 1/2 S1 S3 1/2 S2 1/2 S2 1/2 S1 Comble perdu 1/2 S1 1/2 S3 (*) 1/2 S2 1/2 S1 1/2 S2 1/2 S1 1/2 S2 1/2 S1 Comble occupé Si S est la surface de la paroi isolée en contact avec le volume sous couverture, les rapports des sections de ventilation S1, S2, S3, sont les suivants : S1 = S/1200 ; S2 = S/1200 ; S3 = S/600 (*) Compte tenu du 1/2 S3 à l autre pignon 11/20

12 Chapitre 2 : couvertures en climat de montagne avec systèmes «sarking» 1. Généralités Les systèmes «Sarking» sont des procédés utilisant des panneaux isolants supports de couverture ventilée. Ces procédés font l objet d Avis Technique ou CCP pour pose en climat de plaine et de montagne* moyennant le respect des préconisations générales du «Guide». 1.1 Double toiture ventilée avec étanchéité complémentaire Cette disposition est la seule visée dans les Avis Techniques des procédés qui revendiquent ce domaine d emploi. Les principes de réalisation décrits dans la partie 1 s appliquent. 1.2 Simple toiture ventilée avec étanchéité complémentaire appliquée sur l isolant thermique Des fabricants ont établi un Cahier des Charges de Pose préconisant un principe de réalisation différent de celui décrit ci-dessus en 1.1 selon lequel l isolant sert de support à l étanchéité complémentaire. Ce CCP (variante à la double toiture ventilée) est visé par un Contrôleur Technique dans le cadre d une ETN. 2. Principe de réalisation Le présent chapitre vise la réalisation de couvertures situées en climat de montagne posées conformément aux règles de mise en œuvre (DTU, ATec, ETN, Guides ou CCP ) et associées à des procédés d isolation «sarking». La figure 12 ci-dessous illustre le principe de réalisation. 2.1 Panneaux isolants thermiques supports de l étanchéité complémentaire Les panneaux isolants thermiques pouvant être utilisés pour cet usage doivent bénéficier d un Avis Technique ou d un Cahier des Charges de Pose visé (ETN). L usage de panneaux de grandes dimensions (longueur > 1,8 m) n est pas recommandé. Les principales familles d isolant sont : mousse de polystyrène extrudé ou expansé ; mousse de polyuréthane ; laine minérale en panneaux. 2.2 Pare-vapeur Les membranes Siplast à utiliser sont indiquées dans le tableau 5 page suivante. Figure 12 Support continu formant plafond Parevapeur Isolant «sarking» Chanlatte trapézoïdale Étanchéité complémentaire Support de couverture Contrelatte *Certains procédés ne revendiquent pas l emploi en climat de montage (consulter l Avis Technique du procédé) 12/20

13 Couvertures en climat de montagne - Cahier des Charges de Pose DEVCO 05 - Édition Révision 05 Tableau 5 : systèmes «sarking» pare-vapeur Mode de pose Solutions proposées Pare-vapeur membranes utilisables Simple Renforcé Cloué et soudé Solution de base Veral SBS (Sd = 650 m) ou Paradial S (Sd = 650 m) Veral SBS (Sd = 650 m) ou Paradial S (Sd = 650 m) Adhésif Solution recommandée Sarvapo (Sd = 120 m) Adevapo (Sd = 650 m) 3. Choix du système d étanchéité complémentaire Pour le massif alpin, l étanchéité complémentaire est du type simple ou renforcé selon le type de couverture et la pente de la toiture (voir partie 1, tableau 1, page 6). Hors massif alpin, l étanchéité complémentaire est conforme à la partie 2, tableau 7 et 8, page 15. La nature de l isolant et sa protection vis à vis de la flamme conduit à privilégier l utilisation de systèmes à froid utilisant des membranes adhésives avec recouvrements auto-adhésifs. Le tableau 6 ci-dessous indique les membranes pour la réalisation de l étanchéité des parties courantes. Tableau 6 : membranes d étanchéité complémentaire pour parties courantes systèmes «sarking» Système d étanchéité Étanchéité simple Étanchéité renforcée Mode de pose Adhésif à froid (semi-indépendant) Solutions proposées Solution recommandée Référence Membranes utilisables Référence Membrane utilisable E Adepar TM F Adesolo TM 4. Mise en œuvre de l étanchéité complémentaire et des bois de rehausse en partie courante 4.1 Bois de rehausse Selon le type de couverture et la pente, les bois de rehausse sont constitués par des chanlattes trapézoïdales ou des rehausses. Dans le cas général, les largeurs d appui (base) seront déterminées de telle manière que la contrainte de compression transmise à l isolant soit toujours inférieure à la charge de longue durée admissible (se reporter à la formule de calcul indiquée dans l Avis Technique ou CCP). La hauteur minimum du bois de rehausse est indiquée dans les Avis Technique ou CCP. Ces bois de rehausse sont fixés avant la pose de l étanchéité (cas des chanlattes trapézoïdales) ou après (cas des rehausses) au travers les panneaux isolants et le support, dans les chevrons par des fixations (pointes, vis ) dont la longueur et la répartition doivent être calculées selon les paramètres liés à la pente, la distance entre les bois. Les formules de calcul et le mode de pose sont indiqués dans les Avis Technique ou DTA, ETN et CCP. 4.2 Pose de l étanchéité complémentaire en surface courante Après mise en place des panneaux isolants et la fixation des chanlattes trapézoïdales, la feuille d étanchéité est déroulée sur l isolant par lés posés préférablement parallèles à l égout, (voir dispositions 3, partie 1, page 7). 4.3 Pose de l étanchéité complémentaire en relevés La réalisation des relevés d étanchéité est identique à celle décrite au 4, partie 1, page Pose des contrelattes et des supports de couverture La mise en œuvre est identique à celle décrite au 4.1, partie 1, page Pose de la couverture et points singuliers Selon le type de couverture en petits éléments ou en feuilles métalliques se reporter aux dispositions des paragraphes : 4.3 et 4.4, partie 1, page 9 ou 5, partie 2, page 15 pour les couvertures en bardeaux bitumés ou ardoises en climat autre qu alpin. 5. Ventilation Les dispositions du 4.5 de la partie 1, page 10 s appliquent uniquement pour celles concernant la ventilation de l interface étanchéité complémentaire/couverture. 13/20

14 Partie 2 Chapitre 3 : couvertures en climat de montagne avec une simple toiture ventilée hors massif alpin* Figure 13 Support Étanchéité complémentaire Matériau de couverture 1. Généralités La possibilité d interposer un complément d étanchéité directement entre l élément de couverture et son support ventilé en sous face est possible lorsque l élément de couverture est posé et cloué directement au travers l étanchéité complémentaire sans espace de ventilation en surface du support. Cette technique peut s appliquer pour les couvertures réalisées en bardeaux bitumés (DTU 40.14) ou en ardoises clouées pour des constructions situées dans les massifs montagneux autres que le massif alpin dans le cadre d une expérience locale significative. 2. Établissement du support continu de complément d étanchéité et de couverture Les dispositions relatives à l établissement du support, sa nature, (bois massif ou panneaux de contreplaqué), l épaisseur, les portées admissibles, les sections de ventilation en sous face, etc. sont celles indiqués dans le DTU Choix des membranes Siplast Le mode de pose peut être cloué/soudé ou, préférablement, des solutions adhésives à froid en semi-indépendance ou en adhérence. Le tableau 7, page suivante, indique pour chaque mode de pose des solutions et précise les membranes associées pour la réalisation de l étanchéité des parties courantes de toiture. Le tableau 8 indique les membranes de substitution possibles. 4. Mise en œuvre du complément d étanchéité 4.1 Système cloué et soudé (en surface courante) La fixation des lés au support est réalisée dans la zone du recouvrement longitudinal par clouage du bord de lés tous les 0,33 m, les recouvrements longitudinaux et abouts de lés sont soudés (voir 3.4.2, partie 1, page 7). 4.2 Systèmes auto-adhésifs à froid (en surface courante) Les dispositions décrites au 3.4.3, partie 1, page 7 et suivants sont applicables. *Massif alpin = les départements suivants : Savoie, Haute Savoie, Isère. 14/20

15 Couvertures en climat de montagne - Cahier des Charges de Pose DEVCO 05 - Édition Révision Sous-couche au droit des points singuliers Les dispositions décrites au 3.4.1, partie 1, page 7 sont applicables. 4.3 Traitement des relevés Les dispositions du 4, partie 1, page 8 s appliquent. 5. Mise en œuvre de la couverture 5.1 Couvertures en bardeaux bitumés La pose et la fixation des bardeaux sont réalisées conformément aux dispositions décrites dans le DTU ou dans le DTA Toisite par clouage sur le support au travers du complément d étanchéité Pentes, recouvrement, longueur maximale de rampant Les valeurs indiquées dans le tableau 5 s entendent avec l utilisation de l une quelconque des membranes indiquées au tableau 7. Valeur du recouvrement (en mm) : voir tableau 9. Nota : en cas d utilisation d un complément d étanchéité en Veretanche 50 (solution de base du DTU 40.14) les dispositions du tableau 5 ci-dessus ne peuvent s appliquer, se reporter au tableau III (pentes et re cou vrement 6,431) du DTU Couvertures en ardoises naturelles (pose à deux clous) En l absence de dispositions spécifiques décrites dans le DTU 40.11, on se référera pour la réalisation de couvertures en ardoises au «Guide» ou à défaut à l expérience locale acquise Pentes et recouvrements Les ardoises sont fixées par clouage au travers du complément d étanchéité. Voir tableau 10 ci contre. Tableau 7 : membranes Siplast adaptées au mode de pose de l étanchéité complémentaire Mode de pose Solutions Membranes proposées utilisables Solution de Veretanche 50 base Cloué et soudé Solution Parafor Solo S ou recommandée Paradial S Adhésif semi-indépendant Solution recommandée Adepar JS/Adepar TM Adhésif en plein Solution recommandée Ad X* Tableau 8 : membranes Siplast de substitution Membrane de base Membrane de substitution Parafor Solo S Parafor Solo GS Paradial S Parafor Solo S/Parafor Solo GS/Parastar Tableau 9 : bardeaux bitumés pentes et recouvrements Pente minimum en % Recouvrement minimum Longueur de rampant 20 p 29 Maximum 8 m** 50 p 30 Maximum 16,5 m** Tableau 10 : ardoises naturelles pentes et recouvrements pour pose à deux clous Pentes et recouvrements Longueur de rampant : maxi 15 m** Pentes (%) Recouvrements (mm) 40 p p p p p p p p p p p p p p p Ventilation du support de couverture et du complément d étanchéité Figure 14 S3 l Un espace de ventilation d épaisseur minimale de 60 mm doit être ménagé entre la sous-face du support et de l isolant. E La section totale des orifices de ventilation situés à l égout (S1) ou en faîtage (S3) est égale à 1/500 de la surface de la paroi isolée, en contact avec le volume sous couverture (P) (DTU 40.14) (figure 14). S1 S3 P S1 P * Le procédé Ad X est décrit au chapitre 4 du do cument. ** En projection horizontale. S1 S1 15/20

16 Chapitre 4 : couvertures en climat de montagne avec le procédé Ad X (hors massif alpin*) 1. Destination Le procédé d étanchéité complémentaire Ad X décrit ci-dessous n est pas applicable au massif alpin, il est destiné aux autres sites montagneux bénéficiant d un climat caractérisé par la non-persistance de la neige sur les toitures du fait : des séquences espacées d épisodes neigeux ; d une forte insolation ; et pour lesquels on dispose d une expérience significative locale de la bonne adaptation de ce principe de pose. Le procédé d étanchéité complémentaire Ad X est cependant toléré pour le massif alpin, dans le cas particulier de couvertures en double toiture ventilée avec couvertures métalliques et avec des pentes supérieures ou égales à 65 %. 2. Généralités Les dispositions prescrites dans les Cahiers des Clauses Techniques des DTU de la série 40.1 ; 40.2 de la série 40.4, celles du «Guide» ou celles des Avis Technique de procédés de couverture visant cette application sont conservées pour : les prescriptions générales et domaine d application ; les principes de réalisation des toitures : double toiture ventilée (voir partie 1, chapitre 1). simple toiture ventilée (voir partie 2, chapitre 3). les matériaux utilisés pour les supports, leur mise en œuvre et leur fixation (support d étanchéité complémentaire ou support de couverture) ; la ventilation en sous-face des supports et de la couverture ; la fixation des éléments de couverture ; la réalisation des ouvrages particuliers ; les raccordements aux points singuliers ; les arrêts de neige. 3. Étanchéité complémentaire Ad X Le procédé d étanchéité complémentaire Ad X utilise une feuille d étanchéité élaborée à partir d un mé lange de bitume-élastomère SBS thermo-adhésif à froid comportant une armature composite. La sous-face de la feuille et le joint de recouvrement sont protégés par un film de polyéthylène (pelable) et la surface est recouverte d un non tissé de polypropylène ayant la fonction d anti-glissance. 3.1 Choix des types de couvertures et pentes Le tableau 11 ci-après indique pour chaque type de couverture le mode de réalisation simple toiture ventilée ou double toiture ventilée, la pente minimale, le type de bois de rehausse associé (chanlatte trapézoïdale ou rehausse) et l altitude maximum d application. Nota : le procédé Ad X n est utilisable qu en étanchéité complémentaire simple Tableau 11 : procédé Ad X, pentes minimales et altitudes maximales Couvertures en petits éléments en pose directe sur l étanchéité selon le principe de la simple toiture ventilée (voir partie 2, chapitre 3, 5) Petits éléments de couverture Pente mini p Altitude maxi Bardeaux bitumés p 20 Pas de limite imposée Ardoises naturelles clouées p 40 Selon prescriptions locales Couvertures en petits éléments selon le principe de la double toiture ventilée Petits éléments de couverture Pente mini p Bois de rehausse Altitude maxi Ardoises naturelles Selon prescriptions locales Tuiles de terre cuite** m Tuiles béton p 40 CT Voir Guide Tuile béton Lauzes, bardeaux bois Pas de limite imposée Tuiles métalliques (voir Avis Technique) Voir limite dans l Avis Technique Ardoises fibres ciment p 45 CT Selon prescriptions du fabricant Couvertures en feuilles métalliques selon le principe de la double toiture ventilée Couvertures métalliques Pente mini p (feuilles et longues feuilles) 20 p < 29 p 30 Altitude maxi Zinc (DTU 40.41) Aluminium (DTU 40.42) Acier galvanisé (DTU 40.43) Acier inox étamé plombé (DTU 40.44) Cuivre (DTU 40.45) CT RH Pas de limite imposée RH = Rehausse CT = Chanlattes Trapézoïdales *Massif alpin = les départements suivants : Savoie, Haute Savoie, Isère. **Tuiles terre cuite : emboîtement à relief p > 40 % ; emboîtement à pureau plat p > : 50 % ; tuiles plates : p > 100 % 16/20

17 Couvertures en climat de montagne - Cahier des Charges de Pose DEVCO 05 - Édition Révision Mise en œuvre de l étanchéité complémentaire Ad X et des bois de rehausse (surfaces courantes) Les dispositions du 3.4.3, partie 1, page 7 de ce document s appliquent. Nota : au voisinage des points singuliers de toiture, telles que : noues, fenêtres de toit, pénétrations, etc., le complément d étanchéité est renforcé, il y a lieu de prévoir la pose d une sous-couche Adeply sur un 1 m de large minimum. 4.1 Pose en relevés Les dispositions du 4, partie 1, page 8 de ce do cument s appliquent. 4.2 Traitement des points singuliers Les principes d exécution indiqués au 4.4, partie 1, page 9 de ce document s appliquent. 4.3 Mise en œuvre de la couverture Les dispositions du 4.3, partie 1, page 9 de ce do cument s appliquent Couvertures en bardeaux bitumés ou en ardoises (simple toiture ventilée) Les dispositions du 5, partie 2, page 15 de ce document s appliquent. 5. Ventilation Les dispositions du 4.5, partie 1, page 11 de ce document s appliquent. 17/20

18 Feuilles manufacturées et produits annexes 1. Membranes manufacturées Tableau 12 : feuilles d étanchéité manufacturées et produits annexes Type de membranes Bitume oxydé Bitume polymère Bitume polymère autoadhésif (par bandes) Bitume polymère autoadhésif (pleine feuille) Produits en pots Divers Nature de la surface et de la sous-face Armature Nature/masse Ép. mm Référentiel Les DOP et notices des produits sont téléchargeables et consultables sur le site Conditionnement Dimensions Poids Rouleaux/palette Surface grésée/sous-face filmée Veretanche 50 TV/100 3,7 NF P m x 1 m Surface grésée/sous-face filmée Paradiene 35 S R4 PY/180 3,7 DTA Paradiene S 8 m x 1 m Parafor Solo S PY/180 4 DTA Parafor Solo 8 m x 1 m Surface granulés minéraux/sous-face filmée Parafor Solo GS PY/180 4 DTA Parafor Solo 7 m x 1 m Parastar PY/180 4 DTA Parafor Solo 8 m x 1 m Surface aluminium/sous-face filmée Paradial S TV/100 3,7 DTA Vermetal 6 m x 1 m Veral SBS TV/50 3,7 NF P m x 1 m Surface granulés minéraux/bandes adhésives Adesolo G PY/180 4 CCP Adesolo 7 m x 1 m Adesolo TM PY/180 4 CCP Adesolo 7 m x 1 m Adepar TM PY/130 R 2,7 CCP montagne 8 m x 1 m Surface film macro-perforé/bandes adhésives Adepar JS Complexage/145 2,7 DTA Adepar JS 7 m x 1 m Surface métallique feuille alu/adhésif Bande Adealu Feuille alu 50 µ 1,1 FT/DTS/29 10 m x 1 m 13,8 49 Surface intissé polypropylène/adhésif Ad X Composite/95 2 CCP Ad X 15 m x 1 m Sarvapo Composite/95 2 CCP Ad X 15 m x 1 m Surface film/adhésif Adevapo Composite film/alu PY/50 1,2 DTA Parasteel TFH 20 m x 1 m Adeply Complexage PE/100 2,1 CCP Adekaro 16 m x 1 m Siplast Primer EIF conforme au DTU 43.1 Bidons de 5, 10, 30 l Colle Star : colle bitumineuse à froid conforme au CCP Adestar Bidons de 5 et 25 kg Clous Siplast : clous à large tête conforme au DTU 43.4 pour la fixation des feuilles d étanchéité sur support bois Seau de 5 kg 18/20

19 Couvertures en climat de montagne - Cahier des Charges de Pose DEVCO 05 - Édition Révision Produits en pots Siplast Primer : EIF conforme au DTU 43.1 Colle Star : colle bitumineuse à froid conforme au CCP Adestar 2.1 Fixations mécaniques Clous Siplast : clous à large tête conformes au DTU 43.4 pour la fixation des feuilles d étanchéité sur support bois. 3. Fabrication et contrôle La fabrication et le contrôle des matériaux sont effectués dans les usines Siplast Icopal de Loriol (26) et de Mondoubleau (41), dans les conditions définies dans son système d assurance qualité ( Siplast Icopal est certifiée ISO 9001 : 2008 pour l ensemble de ses établissements) 4. Références Les techniques décrites dans ce CCP font l objet de millions de m² d expériences réussies et reconnues depuis 50 ans. Les membranes à base de bitume élastomère SBS sont utilisées pour des applications en climat de montagne depuis 20 ans. 19/20

20 ICOPAL SAS, rue de la Renaissance Antony Cedex Tél. + ( ) Fax. + ( ) An Icopal Group Company C /16 - Illustrations : Icopal - Illustrations non contractuelles - R.C.S. Nanterre B

Écrans souples de sous-toiture faisant l objet d un Avis Technique

Écrans souples de sous-toiture faisant l objet d un Avis Technique Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe spécialisé n 5 Toitures, couvertures, étanchéités Écrans souples de sous-toiture faisant l objet d un Avis Technique Cahier des Prescriptions Techniques

Plus en détail

Procédé Ad X Procédé d étanchéité complémentaire sous couvertures en climat de plaine (altitude 900 m)

Procédé Ad X Procédé d étanchéité complémentaire sous couvertures en climat de plaine (altitude 900 m) Procédé Procédé d étanchéité complémentaire sous couvertures en climat de plaine (altitude 900 m) Édition février 2007 Cahier des Charges de Pose Sommaire 1. Généralités 3 Objet 3 Domaine d emploi 3 2.

Plus en détail

Soprastick Sarking. montagne. climat de. couverture. Étanchéité complémentaire sur isolant thermique en simple toiture ventilée

Soprastick Sarking. montagne. climat de. couverture. Étanchéité complémentaire sur isolant thermique en simple toiture ventilée Solutions de couverture couverture climat de montagne Étanchéité complémentaire sur isolant thermique en simple toiture ventilée introduction introduction LA COUVERTURE EN CLIMAT DE MONTAGNE : LES SOLUTIONS

Plus en détail

CHAPITRE 1 : Domaine d application du guide CHAPITRE 2 : Conditions administratives d exécution

CHAPITRE 1 : Domaine d application du guide CHAPITRE 2 : Conditions administratives d exécution SOMMAIRE 7 CHAPITRE 1 : Domaine d application du guide 7 1. Terminologie et principales lignes et parties du toit 9 CHAPITRE 2 : Conditions administratives d exécution 9 1. Documents nécessaires pour l

Plus en détail

guide de mise en œuvre L-Ments

guide de mise en œuvre L-Ments guide de mise en œuvre L-Ments 1 Table des matières Généralités 3 Sécurité 3 Domaine d application 3 Stockage 3 Mise en oeuvre 4 Manipulation 4 Pose 4 - Appuis 5 - Portées entre appuis 5 Fixation 6 Fixation

Plus en détail

Fel X SC Écran souple de sous toiture pour support continu

Fel X SC Écran souple de sous toiture pour support continu Écran souple de sous toiture pour support continu Cahier des Charges de Pose DTS/DEVCO N 02 01/15 Révision n 06 Ce procédé a fait l objet d une Enquête de Technique Nouvelle n MX0461/3 (validité 31/01/2018)

Plus en détail

Tuiles Jacob. Castel. Tuile terre cuite à emboîtement grand moule à pureau plat 11 MARQUES PIONNIERES, UN GROUPE LEADER

Tuiles Jacob. Castel. Tuile terre cuite à emboîtement grand moule à pureau plat 11 MARQUES PIONNIERES, UN GROUPE LEADER Tuiles Jacob Tuile terre cuite grand moule à pureau plat 11 MARQUES PIONNIERES, UN GROUPE LEADER Tuile GARANTIE 30 A N S Pureau variable Rouge Rouge nuancé CARACTERISTIQUES Tuile à pureau plat. Pose à

Plus en détail

rexolatte L PANNEAUX SANDWICH CHEVRONNÉS

rexolatte L PANNEAUX SANDWICH CHEVRONNÉS rexolatte L contrelattes 20x30 mm particules 12 mm ventilation intégrée pare-vapeur Alu de 85 microns 800 mm Portée maximale Acoustique Nombreuses finitions intérieures Coupe biaise verticale ou horizontale

Plus en détail

3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : 3.3.3 Découpe de l isolant :

3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : 3.3.3 Découpe de l isolant : 3.3 Prescriptions de poses : 3.3.1 Pare vapeur : Pare vapeur de permeance inférieure ou égale à : 0,015 g/h.m2.mmhg en zone très froide 0,05 g/h.m2.mmhg hors zone très froide. Les descriptions de pose

Plus en détail

LOT 4 : COUVERTURE ARDOISE ET ZINC

LOT 4 : COUVERTURE ARDOISE ET ZINC 0 : GÉNÉRALITÉS 01 : TEXTES EN VIGUEUR L entrepreneur du présent lot se reportera : Aux spécifications Communes à tous les Corps d Etats (lot n 00 du présent CCTP) Aux prescriptions du Cahier des Clauses

Plus en détail

Cahier des Charges. Dossier technique SARKING FOAMGLAS. Version du : 11/08/2015

Cahier des Charges. Dossier technique SARKING FOAMGLAS. Version du : 11/08/2015 Cahier des Charges Dossier technique SARKING FOAMGLAS Version du : 11/08/2015 Ce procédé a fait l objet d une Enquête de Technique Nouvelle n 1503601R0000004 (validité 31/08/2018) de la part de SOCOTEC

Plus en détail

Contenu. Membre du Groupe Casalux S.A. 8, rue du Maréchal de Lattre de Tassigny

Contenu. Membre du Groupe Casalux S.A. 8, rue du Maréchal de Lattre de Tassigny Mise en œuvre Contenu 1 } Technique de pose 1.1. Bases...3 1a. Imperméabilité à l eau et à l air...3 1b. Respect de lame d air...3 2 } Techniques de mise en œuvre 2a. En toiture par l'extérieur...3 Mise

Plus en détail

Tuiles Jacob. Standard 9. Tuile terre cuite à emboîtement grand moule faiblement galbée 11 MARQUES PIONNIERES, UN GROUPE LEADER

Tuiles Jacob. Standard 9. Tuile terre cuite à emboîtement grand moule faiblement galbée 11 MARQUES PIONNIERES, UN GROUPE LEADER Tuiles Jacob Tuile terre cuite grand moule faiblement galbée 11 MARQUES PIONNIERES, UN GROUPE LEADER Tuile Les caractéristiques certifiées par la marque NF sont l aspect, les caractéristiques géométriques,

Plus en détail

La couverture - Climat de montagne. complémentaire en climat de montagne

La couverture - Climat de montagne. complémentaire en climat de montagne La couverture - Climat de montagne L étanchéité complémentaire en climat de montagne Le climat de montagne se caractérise par des sollicitations spécifiques dues à un enneigement durable et important.

Plus en détail

Couvertures en tuiles

Couvertures en tuiles Fiche technique Couvertures en tuiles 2 5 6 7 8 Connaître Les tuiles canal Les tuiles plates Les tuiles à emboîtement Les tuiles de verre Les tuiles en béton Les différentes parties de la couverture en

Plus en détail

Ces sous-faces sont disponibles suivant deux usinages : - Wood Touch W3 (planches larges) - Lambris 5L (lames de 12 cm)

Ces sous-faces sont disponibles suivant deux usinages : - Wood Touch W3 (planches larges) - Lambris 5L (lames de 12 cm) 1 La gamme Beopan s enrichit d un catalogue totalement dédié aux sous-faces bois. Les panneaux toits conservent bien sûr leur argument principal, à savoir le principe du 3 en 1 : 1 produit pour réaliser

Plus en détail

ONDUTISS. Imperméables souples et légers. Ecrans souples de sous-toiture. www.onduline.com. CE Norme NF EN 13859-1

ONDUTISS. Imperméables souples et légers. Ecrans souples de sous-toiture. www.onduline.com. CE Norme NF EN 13859-1 ONDUTISS Ecrans souples de sous-toiture CE Norme NF EN 13859-1 Imperméables souples et légers www.onduline.com ONDUTISS Ondutiss : les écrans souples de sous-toiture pour une meilleure protection de l

Plus en détail

ULTIMATE. Protect PROTECTION FEU PASSIVE. Manuel d'installation et de spécifications

ULTIMATE. Protect PROTECTION FEU PASSIVE. Manuel d'installation et de spécifications PROTECTION FEU PASSIVE TM ULTIMATE Protect La formule pour une isolation efficace des conduits de ventilation et de désenfumage Manuel d'installation et de spécifications Le Leader Mondial de l'isolation

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Conduit de fumée Chimney Abgasanlagen Avis Technique 14/12-1769 Système d'isolation de traversée d'étage ou de paroi Système "LAHE-SAFE" Titulaire : LAHERA PRODUCTIONS RN 112 La Roubinarié FR-81200 MAZAMET

Plus en détail

BARDOLINE PRO. 30 ans d expérience Grande durabilité Participe au confort acoustique du batiment. Bardeaux verriers bitumés.

BARDOLINE PRO. 30 ans d expérience Grande durabilité Participe au confort acoustique du batiment. Bardeaux verriers bitumés. BARDOLINE PRO Bardeaux verriers bitumés Norme NF EN 544 30 ans d expérience Grande durabilité Participe au confort acoustique du batiment www.onduline.com/fr BARDOLINE PRO A l épreuve du temps Les bardeaux

Plus en détail

SOMMAIRE Avant-propos Les produits isolants Informations - Connaissances générales Épaisseur de l isolant

SOMMAIRE Avant-propos Les produits isolants Informations - Connaissances générales Épaisseur de l isolant SOMMAIRE Avant-propos......................................... 5 Domaine d application du guide.............................. 7 Les produits isolants................................... 9 Les laines minérales....................................

Plus en détail

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette FIREROCK Panneau rigide mono densité revêtu d une feuille d aluminium. le + produit : protection des murs d adossement, résistance à la température et sécurisation de la cheminée. CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

Plus en détail

Romane Réno. La solution multi-chantier pour des rénovations totales ou partielles. La Romane Réno à l essentiel. Tuile Romane / 13,5 au m 2

Romane Réno. La solution multi-chantier pour des rénovations totales ou partielles. La Romane Réno à l essentiel. Tuile Romane / 13,5 au m 2 Tuile Romane / 13,5 au m 2 Romane Réno Alliant classicisme par ses formes et modernité par la technicité et l efficacité de ses emboîtements, la est un grand classique GMS. Cette tuile se révèle très efficace,

Plus en détail

Notice de pose des bacs acier

Notice de pose des bacs acier Table des matières PENTE ET CONCEPTION GENERALE DE LA COUVERTURE... 2 Tableau de conversion des pentes / degrés pourcentage... 2 Valeurs minimales à adopter pour les pentes des couvertures... 2 Spécificité

Plus en détail

SOMMAIRE. Domaine d'application du guide... 4 Documents nécessaires pour l établissement du projet... 4

SOMMAIRE. Domaine d'application du guide... 4 Documents nécessaires pour l établissement du projet... 4 SOMMAIRE Domaine d'application du guide......................... 4 Documents nécessaires pour l établissement du projet............... 4 La toiture-terrasse : composition, destination et pente....... 7

Plus en détail

PANISOL. 7 rue Henri MOISSAN ZAE La Trentaine FR-77507 CHELLES. Installations de génie climatique et installations sanitaires

PANISOL. 7 rue Henri MOISSAN ZAE La Trentaine FR-77507 CHELLES. Installations de génie climatique et installations sanitaires Avis Technique 14/14-1983 Annule et remplace l Avis Technique 14/11-1671 Panneau d'isolation pour l'installation d'appareils de chauffage à combustible solide Poêle Fireplaces Kamine PANISOL Titulaire

Plus en détail

Document Technique d Application. Toisite

Document Technique d Application. Toisite Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/10-2097 Annule et remplace l Avis Technique 5/02-1650 Bardeau bitumé Couverture en bardeaux Bitumen shingles Bitumenschindeln Toisite Relevant

Plus en détail

Couverture à joint debout

Couverture à joint debout Couverture à joint debout Descriptif type Le présent document est un exemple non contractuel d un descriptif type concernant la fourniture et la pose d une couverture zinc à joint debout. Documents établis

Plus en détail

Tuiles Jacob. Arboise Écaille. Tuile terre cuite à emboîtement petit moule à pureau plat 11 MARQUES PIONNIERES, UN GROUPE LEADER

Tuiles Jacob. Arboise Écaille. Tuile terre cuite à emboîtement petit moule à pureau plat 11 MARQUES PIONNIERES, UN GROUPE LEADER Tuiles Jacob Arboise Écaille Tuile terre cuite petit moule à pureau plat 11 MARQUES PIONNIERES, UN GROUPE LEADER Tuile La marque NF garantit l aspect, la géométrie, la flexion, la perméabilité et la tenue

Plus en détail

7 Avant-propos 9 CHAPITRE 1 : Domaine d application du guide

7 Avant-propos 9 CHAPITRE 1 : Domaine d application du guide SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 CHAPITRE 1 : Domaine d application du guide 11 CHAPITRE 2 : Système de bardage rapporté traditionnel, non traditionnel et certification associée 11 1. Définition du bardage rapporté

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles bourg@alpes-controles.fr Membre de la COPREC RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE REFERENCE : BT130003 indice 05 NOM DU PROCEDE : MODULES PHOTOVOLTAIQUES ASSOCIES : GSE INTEGRATION

Plus en détail

STEICO solutions constructives

STEICO solutions constructives STEICO solutions constructives Charpente support des éléments de couverture par l intermédiaire de contrelattes avec une fixation adaptée Grand choix de couvertures possibles Isolation pour charpente apparente

Plus en détail

Tuile à Côte Universelle

Tuile à Côte Universelle Tuile traditionnelle à côte / 12 à 14 au m 2 Tuile à Côte Universelle Conçue pour la rénovation, la Tuile à Côte Universelle est une tuile traditionnelle de la fin du 19 e. On la retrouve aussi bien sur

Plus en détail

CAHIER TECHNIQUE DE MISE EN ŒUVRE (CTMO)

CAHIER TECHNIQUE DE MISE EN ŒUVRE (CTMO) ONDULINE AR Syst me de toiture, unique complet et innovant CAHIER TECHNIQUE DE MISE EN ŒUVRE (CTMO) Economiqu e Pose rapide Pratique Durable et fiable www.onduline.fr ONDULINE AR Le système ONDULINE AR

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Ecran de sous-toiture Flexible underlay for discontinuous roofing Unterspannung Avis Technique 5/06-1860 Fel X Titulaire : Société SIPLAST 12 rue de la Renaissance F-92184 Antony Cedex Tél. : 01 40 96

Plus en détail

REHABILITATION DE LA DEMI-PENSION COLLEGE JULES VERNE ROSIERES EN SANTERRE DCE. ETANCHEITE Mai 2008

REHABILITATION DE LA DEMI-PENSION COLLEGE JULES VERNE ROSIERES EN SANTERRE DCE. ETANCHEITE Mai 2008 REHABILITATION DE LA DEMI-PENSION COLLEGE JULES VERNE ROSIERES EN SANTERRE DCE Lot n 02 ETANCHEITE Mai 2008 ARCAS ARCHITECTURE ARCASA Société d Architecture 12 rue de Villevert - 60300 SENLIS Tél. : 03

Plus en détail

UTILISATION D UNE CHUTE POUR SERRER LES LAMES ENTRE ELLES

UTILISATION D UNE CHUTE POUR SERRER LES LAMES ENTRE ELLES POSE PRÉCONISATIONS DE (LAMBRIS, HABILLAGES INTÉRIEURSLAMES DE PAREMENT) 1. Retirer les lames de leur emballage. Les lames de lambris/parement seront soigneusement empilées à plat sur des cales d aération

Plus en détail

Plaques ondulées ciment composite Calliprofil

Plaques ondulées ciment composite Calliprofil NF DTU 40.37 Plaques ondulées ciment composite Calliprofil Les plaques en ciment composite Calliprofil offrent une qualité de premier ordre pour la réalisation de vos projets. Les plaques Calliprofil peuvent

Plus en détail

Grand Cru. Un galbe ample et généreux pour une tuile de tradition. La Grand Cru à l essentiel. Tuile classique / 59 à 65 au m2

Grand Cru. Un galbe ample et généreux pour une tuile de tradition. La Grand Cru à l essentiel. Tuile classique / 59 à 65 au m2 Tuile classique / 59 à 65 au m2 Solide et fiable, la présente toutes les garanties d une tuile moderne. Sa gamme de coloris aux nuances contrastées en fait un produit adapté à tous types de chantiers. Un

Plus en détail

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc),

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc), MISE EN ŒUVRE (ISONAT FACILE A POSER ) ISOLATION DES TOITURES Le produit Isonat se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 25-41 : ouvrages en plaques de parement en plâtre, DTU

Plus en détail

Solutions Toiture. Kanal 10. Tuile à fort galbe. Élégance et performance

Solutions Toiture. Kanal 10. Tuile à fort galbe. Élégance et performance Tuile à fort galbe Élégance et performance énergie économie écologie émotion - Ocre vieilli Les + produit > Pureau variable de 3 cm > Largeur variable de 1,5 cm > Adaptés aux faibles pentes (DTA 5/14-2415)

Plus en détail

Tuile Plate de France

Tuile Plate de France Vieille tuile de tradition / 69 à 78 au m2 Tuile Plate de France Tuile plate au format historique de l Île-de-France, la est particulièrement appréciée pour les travaux de rénovation. Fabriquée avec la

Plus en détail

Paraplac Réfection sur plaques ondulées en fibres ciment

Paraplac Réfection sur plaques ondulées en fibres ciment Paraplac Réfection sur plaques ondulées en fibres ciment Procédé de réfection des anciennes couvertures en plaques ondulées de fibres-ciment (avec ou sans amiante) avec apport d un revêtement d étanchéité

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles bourg@alpes-controles.fr Membre de la COPREC RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE REFERENCE: 010T0017 indice 01 NOM DU PROCEDE: SOLARSIT SOLARWORLD, Polycristallin Sunmodule Plus

Plus en détail

La Gauloise. L aspect d une petite tuile à pureau plat dans un grand format. La Gauloise. à l essentiel. Tuile d aspect plat / 15 au m2

La Gauloise. L aspect d une petite tuile à pureau plat dans un grand format. La Gauloise. à l essentiel. Tuile d aspect plat / 15 au m2 Tuile d aspect plat / 15 au m2 est un grand classique de la famille des petits moules. Elle compte de nombreux atouts : des systèmes d emboîtements performants, une gamme spécifique d accessoires de pose

Plus en détail

Tuile TB 10. Lliria (46160), Espagne. Vu pour enregistrement le 6 juin 2006

Tuile TB 10. Lliria (46160), Espagne. Vu pour enregistrement le 6 juin 2006 Avis Technique 5/06-1863 Tuile de terre cuite pour l emploi en faible pente Couverture en petits éléments Discontinuous roofing Dachdeckungen Tuile TB 10 Titulaire : Tylmesa Ctra LIiria a Pedralba, km

Plus en détail

Côte de Nuits PV. L excellence de la rénovation adaptée à toutes les charpentes. La Côte de Nuits PV à l essentiel

Côte de Nuits PV. L excellence de la rénovation adaptée à toutes les charpentes. La Côte de Nuits PV à l essentiel Tuile traditionnelle à côte / 14 au m2 Côte de Nuits PV Avec son profil historique des tuiles à côte, la peut être mise en œuvre sur de très nombreuses habitations. Son classicisme confère aux toitures

Plus en détail

L étanchéité des toits terrasses

L étanchéité des toits terrasses L étanchéité des toits terrasses De l étanchéité classique des toits terrasses, à chaud ou à froid, aux solutions dédiées pour les toitures en fibrociment, l étanchéité liquide, la végétalisation ou la

Plus en détail

Héritage. Une tuile authentique pour des demeures de caractère. L Héritage à l essentiel. Vieille tuile de tradition / 56 à 62 au m2

Héritage. Une tuile authentique pour des demeures de caractère. L Héritage à l essentiel. Vieille tuile de tradition / 56 à 62 au m2 Vieille tuile de tradition / 56 à 62 au m2 Cette belle tuile en terre cuite est une vraie tuile de tradition. Avec son pureau brouillé rappelant les beaux toits anciens et ses nuances discrètement vieillies,

Plus en détail

Permo solar SK & Sepa solar. Optimise les performances thermiques de la toiture en été comme en hiver

Permo solar SK & Sepa solar. Optimise les performances thermiques de la toiture en été comme en hiver Permo solar SK & Sepa solar Optimise les performances thermiques de la toiture en été comme en hiver Permo solar SK écran de sous-toiture respirant (HPV) réfléchissant Comment cela fonctionne En été Les

Plus en détail

Écrans souples de sous-toiture homologués

Écrans souples de sous-toiture homologués Écrans souples de sous-toiture homologués Partie 2 - Règles de mise en œuvre Ce document annule et remplace le Cahier des prescriptions techniques parus dans les Cahiers du CSTB, cahier 3356, livraison

Plus en détail

parement extérieur : particules hydrofuge 8 mm ventilation intégrée mousse polyuréthane 600 mm Gagnez de l espace (voir page 138)

parement extérieur : particules hydrofuge 8 mm ventilation intégrée mousse polyuréthane 600 mm Gagnez de l espace (voir page 138) rexotoithpu L : particules hydrofuge 8 mm ventilation intégrée contrelattes 20x38 mm mousse polyuréthane Aménagez vos combles Gagnez de l espace Faites des économies Nombreuses finitions es Coupe biaise

Plus en détail

1 produit = 3 fonctions

1 produit = 3 fonctions Panneaux de toiture 1 produit = 3 fonctions plafond - isolation - support de couverture Caissons chevronnés Panneaux sandwichs édition 2016 Fabrication Française Caisson chevronné 3 en 1 pour tous types

Plus en détail

LOT 4.1 COUVERTURE EN TUILES

LOT 4.1 COUVERTURE EN TUILES LOT 4.1 COUVERTURE EN TUILES 1 CLASSIFICATION DES TUILES TUILES À EMBOITEMENT ET À GLISSEMENT En terre cuite : DTU 40.21 En béton : DTU 40.24 TUILES A EMBOITEMENT A PUREAU PLAT En terre cuite : DTU 40.211

Plus en détail

Dossier Technique isolants Minces TherMorÉFLecTeurs

Dossier Technique isolants Minces TherMorÉFLecTeurs Dossier Technique ISOLANTS MINCES THERMORÉFLECTEURS Acteur privilégié sur le marché de l isolant mince Depuis 1998, ATI commercialise dans de nombreux pays d Europe des produits isolants minces thermoréflecteurs.

Plus en détail

ABYSSE Guide de mise en œuvre

ABYSSE Guide de mise en œuvre -1- -1- ABYSSE Guide de mise en œuvre Edition du 21 Août 2007 PMA by Arval ZA du Pays de Podensac 33720 CERONS - France Tel. +33 (0)5.57.98.14.50 Fax. +33 (0)5.57.98.14.60 commercial@pma.fr www.pma.fr

Plus en détail

Tuiles Poudenx. Marseille. Tuile terre cuite à emboîtement grand moule faiblement galbée 11 MARQUES PIONNIERES, UN GROUPE LEADER

Tuiles Poudenx. Marseille. Tuile terre cuite à emboîtement grand moule faiblement galbée 11 MARQUES PIONNIERES, UN GROUPE LEADER Tuiles Poudenx Marseille Tuile terre cuite à emboîtement grand moule faiblement galbée 11 MARQUES PIONNIERES, UN GROUPE LEADER TUILE MARSEILLE CARACTERISTIQUES Longueur Largeur Poids 440 mm 255 mm 3,2

Plus en détail

Couvertures en tuiles

Couvertures en tuiles Calepins de chantier Couvertures en tuiles Couvertures en tuiles Calepin appartenant à : Couvertures en tuiles sommaire sommaire 1. Environnement et accès p.4 2. Mise en route p.8 Dossier technique du

Plus en détail

CASSETTE SP Guide de mise en œuvre

CASSETTE SP Guide de mise en œuvre -1- CASSETTE SP Guide de mise en œuvre Edition du 21 Août 2007 PMA by Arval ZA du Pays de Podensac 33720 CERONS - France Tel. +33 (0)5.57.98.14.50 Fax. +33 (0)5.57.98.14.60 commercial@pma.fr www.pma.fr

Plus en détail

Principales modifications apportées. DTU d Octobre 2013 et DTU d Avril 2015

Principales modifications apportées. DTU d Octobre 2013 et DTU d Avril 2015 Principales modifications apportées DTU 40.21 d Octobre 2013 et DTU 40.211 d Avril 2015 1 DTU 40.21 d Octobre 2013 et DTU 40.211 d Avril 2015 Rappel 2 DTU 40.21 d Octobre 2013 et DTU 40.211 d Avril 2015

Plus en détail

Eurowall, le panneau performant pour le système d isolation thermique des façades par l extérieur.

Eurowall, le panneau performant pour le système d isolation thermique des façades par l extérieur. Eurowall, le panneau performant pour le système d isolation thermique des façades par l extérieur. Convient à une large gamme de systèmes de finition de façades en bardage, vêture et vêtage pour les habitations

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application 5/12-2269 Procédé de couverture en tuiles de terre cuite Tuile de terre cuite mise en œuvre à très faible pente Rhona 10 relevant de la norme NF EN 1304 Titulaire : Usine

Plus en détail

ANNEXE RUBRIQUE COUT D ENTRETIEN ET DURABILITE DE L ENVELOPPE

ANNEXE RUBRIQUE COUT D ENTRETIEN ET DURABILITE DE L ENVELOPPE Sommaire ANNEXE RUBRIQUE COUT D ENTRETIEN ET DURABILITE DE L ENVELOPPE 1. Généralités... 2 2. Formules de calcul et évaluation... 3 2.1 Calcul de la durée de vie moyenne... 3 2.2 Calcul de la fréquence

Plus en détail

Panneau de toiture Quickciel STANDARD, SPST et ERP

Panneau de toiture Quickciel STANDARD, SPST et ERP LA MISE EN ŒUVRE DU PANNEAU DE TOITURE QUICKCIEL GAMME STANDARD, SPST* ET ERP** Panneau de toiture Quickciel STANDARD, SPST et ERP La mise en œuvre des panneaux Quickciel sera réalisée conformément aux

Plus en détail

PLAQUES PO CITY. Préconisations de pose : Fixation par crochets et collage des plaques PO CITY. Complément du manuel de pose

PLAQUES PO CITY. Préconisations de pose : Fixation par crochets et collage des plaques PO CITY. Complément du manuel de pose Préconisations de pose : Fixation par crochets et collage des plaques PO CITY Complément du manuel de pose 1 Mars 2014 Application : Les plaques ondulées en fibres-ciment PO CITY sont destinées à couvrir

Plus en détail

Côte de Beaune. Tuile Grand Moule du Nord / Performante à côte 10 au m 2. Une tuile tout terrain fiable et technique

Côte de Beaune. Tuile Grand Moule du Nord / Performante à côte 10 au m 2. Une tuile tout terrain fiable et technique Côte de Beaune Tuile Grand Moule du Nord / Performante à côte 10 au m 2 Une tuile tout terrain fiable et technique Tuile performante à côte / 10 au m 2 Côte de Beaune Très bien placée sur le marché des

Plus en détail

Documentation technique Méga

Documentation technique Méga Documentation technique Méga Août 2007 Méga. Cette tuile à double emboîtement à pureau variable peut indifféremment se poser à joints droits ou à joints croisés. Sa côte centrale lui confère une grande

Plus en détail

Système de montage intégré simplifié SPID-PV ROOF

Système de montage intégré simplifié SPID-PV ROOF Système de montage intégré simplifié SPID-PV ROOF (Etabli par Schüco France SCS) 1. DOMAINE D EMPLOI Utilisation en France européenne : - sauf en climat de montagne caractérisé par une altitude supérieure

Plus en détail

Tuiles Gilardoni. Gémeaux S. Tuile terre cuite à emboîtement petit moule à pureau plat 11 MARQUES PIONNIERES, UN GROUPE LEADER

Tuiles Gilardoni. Gémeaux S. Tuile terre cuite à emboîtement petit moule à pureau plat 11 MARQUES PIONNIERES, UN GROUPE LEADER Tuiles Gilardoni Gémeaux S Tuile terre cuite à emboîtement petit moule à pureau plat 11 MARQUES PIONNIERES, UN GROUPE LEADER 130 Tuile GÉMEAUX S Nombre au m 2 : 15,5 Caractéristiques Poids moyen unitaire

Plus en détail

Les Caissons Chevronnés

Les Caissons Chevronnés Les Caissons Chevronnés DESCRIPTIF DU PRODUIT Il est constitué de 2 chevrons latéraux en bois du nord de section variable 25x125/150/175/200. D une sous-face faisant office de plafond, vissée sur les bois

Plus en détail

D.P.G.F. - LOT N02 - CHARPENTE BARDAGE / PERGOLA BOIS / COUVERTURE

D.P.G.F. - LOT N02 - CHARPENTE BARDAGE / PERGOLA BOIS / COUVERTURE 01.00 GENERALITES CHARPENTE BOIS / BARDAGE / PERGOLA BOIS / 01.01 DOSSIER DES OUVRAGES EXECUTES Fourniture d'un dossier des ouvrages exécutés en 3 exemplaires. Ce dossier sera présenté sur un classeur

Plus en détail

CONDUIT DOUBLE PAROI ISOLÉ

CONDUIT DOUBLE PAROI ISOLÉ CONDUIT DOUBLE PAROI ISOLÉ CONDUIT DP ISOLÉ DOUBLE PAROI ISOLÉ I-CUBE Appareils type C, B, et B pression DPZ : paroi intérieure inox 316 DPY : paroi intérieure inox 304 Isolant laine minérale épaisseur

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

VMZ Pattes monovis Système de fixation pour les couvertures ventilées en VMZ Joint debout. Guide de prescription et de pose

VMZ Pattes monovis Système de fixation pour les couvertures ventilées en VMZ Joint debout. Guide de prescription et de pose Couverture couverture VMZ Pattes monovis Système de fixation pour les couvertures ventilées en VMZ Joint debout. Guide de prescription et de pose Téléchargez le descriptif type sur www.vmzinc.fr Présentation

Plus en détail

Romane Evolution. La romane de tradition technique et performante. La Romane Évolution à l essentiel. Tuile Romane / 13 au m2

Romane Evolution. La romane de tradition technique et performante. La Romane Évolution à l essentiel. Tuile Romane / 13 au m2 Tuile Romane / 13 au m2 Romane Evolution Fabriquée depuis plus d un demi-siècle et bénéficiant de toutes les avancées technologiques, la tuile est présente sur le grand ouest de la France. Par la pureté

Plus en détail

élysée Tuile économique / 26 à 28 au m 2 économique et esthétique contemporaine

élysée Tuile économique / 26 à 28 au m 2 économique et esthétique contemporaine élysée Tuile économique / 26 à 28 au m 2 économique et esthétique contemporaine Tuile économique / 26 à 28 au m 2 élysée La tuile élysée bénéficie d une parfaite régularité dimensionnelle. Son grand format

Plus en détail

LOT N 3 : ETANCHEITE

LOT N 3 : ETANCHEITE LOT N 3 : ETANCHEITE Page 1 sur 8 Table des matières 1. GENERALITES... 3 1.1. RAPPEL DES NORMES... 3 1.2. RECEPTION DES SUPPORTS... 3 1.3. ESSAIS... 4 1.4. PRESTATIONS ANNEXES D ETANCHEITE... 4 1.5. ISOLATIONS...

Plus en détail

Avis Technique 5/ DRAINA G10

Avis Technique 5/ DRAINA G10 Avis Technique 5/11-2231 Annule et remplace l Avis Technique 5/06-1867 Nappe à excroissances drainantes sur revêtement d étanchéité Accessoire d étanchéité Roofing Dachdeckung DRAINA G10 Titulaire : Usine

Plus en détail

Fondations superficielles. Dallages Conception, calcul et exécution. Travaux de cuvelage. Cloisons en maçonnerie de petits éléments

Fondations superficielles. Dallages Conception, calcul et exécution. Travaux de cuvelage. Cloisons en maçonnerie de petits éléments Liste des DTU Documents techniques unifiés DTU 13 - Fondations DTU 13.11 DTU 13.12 DTU 13.2 DTU 13.3 DTU 14 - Cuvelage DTU 14.1 DTU 20 - Maçonnerie DTU 20.1 Fondations superficielles Règles pour le calcul

Plus en détail

PANNEAUX DE TOITURE ISOLANTS

PANNEAUX DE TOITURE ISOLANTS PANNEAUX DE TOITURE ISOLANTS PLAFOND, ISOLATION, SUPPORT DE COUVERTURE MAÎTRISE ET SAVOIR-FAIRE INDUSTRIEL EN ISOLATION Beo latte Caisson chevronné 3 en 1 pour tous types de couvertures Le panneau est

Plus en détail

40,8 cm. 24,8 cm. Volnay PV. 10 tuiles au m 2. Lambert Guiraud. TBF Lahera

40,8 cm. 24,8 cm. Volnay PV. 10 tuiles au m 2. Lambert Guiraud. TBF Lahera ,8 cm,8 cm Tuile Grand Moule du Nord 0 tuiles au m 2 Lambert Guiraud TBF Lahera T u i l e G r a n d M o u l e d u N o r d Coloris : Ardoisé Étanche et robuste Le système des emboîtements garantit une excellente

Plus en détail

Documentation technique Tempête 44

Documentation technique Tempête 44 Documentation technique Tempête 44 Novembre 2005 Tempête 44. Cette tuile petit moule à onde douce dispose d un simple emboîtement latéral et d un double emboîtement de tête. Son faible poids est un véritable

Plus en détail

technique & détails Prescriptions de mise en œuvre pour sarking STEICO therm et STEICO therm dry Le système constructif par nature

technique & détails Prescriptions de mise en œuvre pour sarking STEICO therm et STEICO therm dry Le système constructif par nature Prescriptions de mise en œuvre pour sarking STEICO therm et STEICO therm dry Isolants naturels écologiques à base de fibre de bois technique & détails Sommaire sommaire Système Sarking p. 2 Prescriptions

Plus en détail

Écrans de sous-toiture. Guide complet de choix et de pose

Écrans de sous-toiture. Guide complet de choix et de pose Écrans de sous-toiture Guide complet de choix et de pose 7 écrans adaptés à tous les types de couverture / + 300XS / 300XS+ Reflex V-TEX UBITEX Zinc+ 900 M+ Un choix simple à chaque type de couverture

Plus en détail

6 SOLS FINIS COULÉS EN PLACE

6 SOLS FINIS COULÉS EN PLACE 6 SOLS FINIS COULÉS EN PLACE Ces sols sont réalisés avec des bétons (dalles ou dallages) ou des mortiers (chapes) fabriqués, soit en centrale de béton prêt à l emploi, soit directement sur chantier. 6.1

Plus en détail

Tuile à emboîtement grand moule faiblement galbée à relief DIAMANT. IMERYS Toiture. Trophée d or du design à Batimat

Tuile à emboîtement grand moule faiblement galbée à relief DIAMANT. IMERYS Toiture. Trophée d or du design à Batimat Tuile à emboîtement grand moule faiblement galbée à relief 2 IMERYS Toiture Trophée d or du design à Batimat La est une tuile résolument moderne, qui possède une esthétique novatrice unique. Cette tuile,

Plus en détail

Méridionale Poudenx Technique & Moderne Modèle original largeur utile fixe large gamme de coloris gamme d'accessoire complète grande facilité de pose

Méridionale Poudenx Technique & Moderne Modèle original largeur utile fixe large gamme de coloris gamme d'accessoire complète grande facilité de pose Poudenx Technique & Moderne Modèle original largeur utile fixe large gamme de coloris gamme d'accessoire complète grande facilité de pose La tuile MÉRIDIONALE Poudenx est produite sur le site de Saint-Geours-d

Plus en détail

Avis Technique 14/11-1675

Avis Technique 14/11-1675 Avis Technique 14/11-1675 Kit isolé de traversée d'étage ou de paroi Conduit de fumée Chimney Abgasanlagen Système isolé pour traversée de paroi horizontale et verticale Titulaire : ISOTIP-JONCOUX 79,

Plus en détail

DRAINA G10. Vu pour enregistrement le 30 mai 2006

DRAINA G10. Vu pour enregistrement le 30 mai 2006 Avis Technique 5/06-1867 Nappe à excroissances drainante sur revêtement d étanchéité Accessoire d étanchéité Roofing Dachdeckung DRAINA G10 Titulaire : ICOPAL SAS 12 rue de la Renaissance F-92184 ANTONY

Plus en détail

Document Technique d Application 5/15-2466. Sarnafil TG 66 F indépendant

Document Technique d Application 5/15-2466. Sarnafil TG 66 F indépendant Document Technique d Application 5/15-2466 Annule et remplace l Avis Technique 5/11-2200 Monocouche en Polyoléfines Flexibles (FPO), indépendant sous protection lourde Revêtement d étanchéité de toitures

Plus en détail

LOT 4 - COUVERTURE - DISPOSITIONS COMMUNES 1 Réglementation

LOT 4 - COUVERTURE - DISPOSITIONS COMMUNES 1 Réglementation LOT 4 - COUVERTURE - DISPOSITIONS COMMUNES 1 Réglementation 1.1 OBJET Les toitures constituent les ouvrages limitant la partie supérieure des bâtiments pour les protéger des agressions du climat : pluie,

Plus en détail

Tuile à emboîtement grand moule faiblement galbée à relief AA PV 10. Huguenot. IMERYS Toiture

Tuile à emboîtement grand moule faiblement galbée à relief AA PV 10. Huguenot. IMERYS Toiture Tuile à emboîtement grand moule faiblement galbée à relief 2 AA IMERYS Toiture LA est une tuile grand moule à côte et à double emboîtement produite sur le site de S t Germer-de- Fly dans le Beauvaisis

Plus en détail

Détails de mise en œuvre

Détails de mise en œuvre CAISSONS CHEVRONNÉS Un système de toiture Détail de toiture avec ferme Poinçon Entrait retroussé Échantignolle Panne faîtière Semelle Panne intermédiaire Arbalétrier 2 Détail de toiture avec mur de refend

Plus en détail

Procédé SARKING Climat de plaine (altitude < 900 mètres)

Procédé SARKING Climat de plaine (altitude < 900 mètres) Procédé SARKING Climat de plaine (altitude < 900 mètres) Février 2006 A/ DESCRIPTION 1. GENERALITES 1.1 Objet Procédé d'isolation thermique de toitures en pente "par l'extérieur" destiné au support de

Plus en détail

SOMMAIRE. Chapitre 8 : Combles perdus Isolation en sous-face de plancher à l aide de produits en rouleaux ou panneaux...53

SOMMAIRE. Chapitre 8 : Combles perdus Isolation en sous-face de plancher à l aide de produits en rouleaux ou panneaux...53 5 SOMMAIRE ISOLATION DES COMBLES AMÉNAGÉS ET DES COMBLES PERDUS.....................................9 Chapitre 1 : Domaine d application...........................11 Chapitre 2 : Les produits isolants.............................13

Plus en détail

Vous êtes industriels ou distributeurs de procédés d intégration photovoltaïques au bâti, comme solutions techniques de construction.

Vous êtes industriels ou distributeurs de procédés d intégration photovoltaïques au bâti, comme solutions techniques de construction. Guide à la rédaction du dossier d instruction pour le CEIAB Nouveau : en bleu dans le texte les dernières précisions nécessaires au CEIAB pour une analyse objective des critères techniques. Avertissement

Plus en détail

NOUVEAU. Nouvelle languette débordante pour une étanchéité à l air et à l eau maximale ISOLANT MINCE TRISO-LAINE LANGUETTE DEBORDANTE

NOUVEAU. Nouvelle languette débordante pour une étanchéité à l air et à l eau maximale ISOLANT MINCE TRISO-LAINE LANGUETTE DEBORDANTE NOUVEAU LANGUETTE DEBORDANTE Nouvelle languette débordante pour une étanchéité à l air et à l eau maximale ISOLANT MINCE TRISO-LAINE ISOLANT MINCE TRISO-LAINE MAX Un isolant mince unique Isolant à base

Plus en détail

Romane TBF COLORIS UNE FINITION 100% TERRE CUITE

Romane TBF COLORIS UNE FINITION 100% TERRE CUITE LES ROMANES CLASSIQUES Coloris : Ton mêlé Atlantique Un grand classique, une fiabilité éprouvée Plusieurs décennies de succès ont fait de la une tuile de référence, fiable et reconnue. Sa palette de coloris

Plus en détail