Les nouvelles locomotives électriques CC de conception américaine des Chemins de Fer Néerlandais

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les nouvelles locomotives électriques CC de conception américaine des Chemins de Fer Néerlandais"

Transcription

1 Les nouvelles locomotives électriques CC de conception américaine des Chemins de Fer Néerlandais par M. Albert G. NYMEYER M. Nymeyer donne aux lecteurs de "Chemins de Fer" la primeur d'une description en langue française des CC de conception américaine construites par Heemafsur plans Westinghouse. L'exposé des thèses qui ont présidé à l'étude de ces engins peut choquer nos habitudes d'européens et il nous parait nécessaire de bien préciser notre point de vue. Nous avons la conviction qu'en ce qui concerne la partie mécanique des machines électriques, la construction européenne a beaucoup travaillé ces quinze dernières années et a abouti à des réalisations remarquables. C'est ainsi que l'on peut affirmer que les moteurs complètement suspendus de nos locomotives récentes ne coûtent pas plus cher à l'achat ou à l'entretien que des moteurs suspendus par le nez. Nos locomotives équipées de tels moteurs ne sont pas plus lourdes que celles de conception américaine pour des puissances pourtant supérieures : CC t., ch., CC des NS t., ch. C'est un fait qu'aux U.S.A. il n'existe aucune transmission moderne pour moteurs suspendus comparable à la transmission Alsthom à silent-blocs ou à la transmission Brown-Boveri à disques ou à ressorts quant aux références de parcours prolongés et de prix d'entretien ultra-réduits. Il est de ce fait difficile à la construction américaine de prôner la solution du moteur suspendu alors que sur ce point les constructeurs européens ont acquis une avance certaine. Par ailleurs l'emploi en Europe de moteurs à la fois puissants et légers et suspendus par le nez, même quand il se réfère à l'expérience américaine, n'a pas conduit à des résulats vraiment concluants quant à la tenue mécanique des collecteurs, tandis que nos transmissions des types signalés ne donnent aucun souci en service. Les conceptions américaines ont leur origine dans ce qui leur est propre, voie très armée, lourdes charges paresssieu, etc... et ne peuvent être transportées dans nos normes sans de très grosses précautions. Nos charges d'entretien des voies sont déjà lourdes et la prudence s'impose quant aux solutions entraînant fatalement leur accroissement. Indiquons aussi que c'est précisément l'expérience qui nous a conduit en France à substituer le volant du manipulateur aux divers systèmes, manettes ou autres, précédemment employés. Ce sont les soucis donnés par l'emploi de fusibles même de calibre modeste (chauffage) qui nous ont conduit à généraliser le disjoncteur. Enfin c'est notre conviction profonde que le patinage est la meilleure protection d'un moteur contre la surcharge, un moteur \qui cale se voit traversé par des intensités atteignant vite des chiffres le condamnant à une mort rapide. Rappelons qu'en France des engins équipés de moteurs trop faibles pour faire patiner leurs essieux (motrices Nord-Sud par exemple) sont ceux qui ont de ce fait le plus d'incidents de moteurs. Le patinage intervient alors comme un véritable fusible de protection. (N.D.L.R.) I. - INTRODUCTION Les Chemins de fer néerlandais (N.S.) viennent de mettre en service leur première machine électrique de conception américaine. Comme nous l'avons déjà remarqué dans un article précédent de cette revue, les Chemins de fer néerlandais, bien que poursuivant avec beaucoup de ténacité l'électrification de leur réseau, ne possèdent des locomotives électriques que depuis quelques années. Cette absence d'engins de traction était surtout due au fait que Ile trafic de voyageurs en Hollande est nettement plus important que le trafic marchandises et de plus présente tous les caractères de l'exploitation d'une grande banlieue. L'automotrice électrique avec sa puissance massique élevée est parfaitement adaptée à ce genre de service; aussi les Chemins de fer néerlandais ont-ils pu réaliser et mettre au point des rames d'automotrices électriques constituant un modèle du 65

2 Le schéma en élévation de la CC N.S. a déjà été publié dans notre numéro 166. Comme ce dernier est maintenant épuisé nous avons cru bien faire en le reproduisant de nouveau. (N.D.L.R.) Compresseur. 2 Relais pneumatique et homme-mort. 3 Boîtes à sable. A Boîtes à bornes. 5 Tableau de mesure principal. 6 Tableau de mesure auxiliaire. 7 Manipulateur principal. 8 Manipulateur de manoeuvres. 9 Robinet du frein continu. 10 Robinet du frein direct. 1 1 Manette de commande du sablage. Légende du schéma en plan. 12 Interrupteur de contrôle et clef de déverrouillage. 13 Frein à main. 14 Tableau de commande batterie et circuit auxiliaire. 15 Relais à mercure ventilateur. 16 Ventilateur moteurs de traction. 1 7 Génératrice courant de contrôle, 18 Régulateur de pression. 19 Contacteur de mise à la terre, 20 Armoire à contacteur de courant de contrôle et fusibles HT. 21 Fusible principal. 22 Fusible chauffage du train. 23 Batterie. 24 Ventilateur moteurs de traction avec son moteur et le ventilateur des résistances. 25 Pompe à air à main. 26 Réchaud électrique. 27 Réservoir «air liquide». 28 Réservoir du frein à air. 29 Electrovalves pantos. 30 Armoire HT (bloc central). 31 Boîtes à bornes HT. genre. Cependant, les progrès constants de l'électrification rendaient possible et même désirable le recours à la traction électrique pour le trafic marchandises, et d'autre part la longueur accrue des lignes électrifiées permettait une exploitation plus économique des trains express en substituant du matériel remorqué par une locomotive électrique aux rames d'automotrices accouplées. L'industrie hollandaise n'était pas à même, pour des causes diverses, d'entreprendre l'étude et la construction de locomotives électriques, et les N.S. durent ainsi recourir à l'importation pour disposer dans un court délai d'un parc d'engins répondant au programme envisagé. Pour des raisons diverses, d'ordre économique les N.S. ont trouvé, pour les trois commandes placées à l'étranger, trois fournisseurs différents, et finalement le parc de machines électriques des N.S. sera constitué par trois lots de machines entièrement dissemblables dans leur conception et leur réalisation. Le premier lot de 10 machines a été étudié dans les bureaux d'études d'oerlikon et de la S.L.M. sauf pour les premières machines venant de Zûrich-Winterthur. Cette série a été construite sous licence en Hollande. Ces machines, du type 1'DJ' série , ont été étudiées pour une vitesse maximum de 1 60 km/h. ; elles comportent deux essieux-moteurs logés dans le châssis et deux bogies comportant chacun un essieu-moteur et un essieu-porteur. Dans leur partie mécanique elles dérivent très nettement des machines analogues pour courant monophasé série de la ligne du Gothard mises en service dix ans plus tôt ; cette partie mécanique se comporte en service sur les lignes de plaine des N.S. d'une manière analogue à celle que l'on enregistre sur cette célèbre percée alpine. Le deuxième lot de 50 machines a été commandé en France à la Société Alsthom; les machines de cette série sont à bogies du type Bo'Bo' et en conséquence à adhérence totale. Ces machines dérivent des récentes machines à bogies construites par le même constructeur pour la S.N.C.F. ; elles ont été conçues pour soutenir une vitesse max. de 140 km/h. Ce deuxième lot sera suivi par une commande de locomotives du même genre mais avec des bogies à trois essieux, correpondant dans leur conception générale aux machines CC 7000 et 7100 de la S.N.C.F., machines beaucoup plus puissantes et plus lourdes dont nous parlerons plus tard. Enfin, pour leur troisième lot de machines les N.S. reçurent une proposition de la S.A. Heemaf, travaillant en Hollande sous licence Westinhgouse, pour la construction de 25 machines du type Co' Co', et après l'adaptation du projet américain à un certain nombre d'exigences de la part des N.S. cette proposition fut finalement adoptée. Bien que les machines de cette série répondent évidemment aux besoins exprimés par les N.S., leur conception est intégralement américaine. Ceci, ajouté au fait que les N.S. possèdent déjà des machines de conception suisse et de conception française présente un intérêt incontestable pour les comparaisons. On sait que les conditions d'exploitation des chemins de fer américains sont tout-à-fait différentes des conditions que l'on rencontre en Europe; c'est certainement une des raisons de la rareté relative du matériel américain en Europe. En matière de locomotives électriques, nous ne connaissons qu'un seul exemple, la E-601 de l'ancien P.O., et cette machine prototype ne paraît pas avoir donné beaucoup de satisfaction, puisqu'elle fut complètement reconstruite en Evidemment, cette unique réalisation en traction électrique n'est pas une référence, puisqu'il s'agissait alors d'un prototype destiné à un service express sur lequel on n'avait pratiquement pas d'expérience à cette époque. L'éclatant succès obtenu par les autres prototypes mis en service à la même époque, donnant naissance à la célèbre famille des 2D2 françaises, a fait oublier en Europe les ressources d'outre-atlantique dans ce domaine. Evidemment il ne faut pas oublier de mentionner ici l'apparition dans un autre domaine, celui de la traction à vapeur, de la grosse série de locomotives du type 141 R. Ces machines de conception américaine adaptée aux normes françaises ont prouvé très nettement les avantages à tirer en Europe de quelques caractéristiques de la construction américaine. Dans le même domaine, il faut signaler les locomotives canadiennes du type 140, série 29, des chemins de fer belges, qui ont témoigné comme les 141 R françaises des remarquables qualités de robustesse de la construction américaine. Enfin on doit signaler les locomotives dieselélectriques Baldwin de 600 ch. mises en service en France et dans l'afrique du Nord dont le comportement en service est absolument remarquable. Ainsi les domaines de la traction à vapeur et diesel ont déjà vu apparaître en Europe du 66

3 matériel typiquement américain, mais pour la traction électrique les nouvelles machines néerlandaises sont les premières unités électriques modernes conformes aux «canons» d'outre- Atlantique. Elles correspondent sensiblement auj même programme d'étude que les BB Alsthom de la série 1100 : pour le service voyageurs la machine doit pouvoir remorquer en palier un train de 520 t. à 125 km/h., et'dans le service marchandises elle doit pouvoir éventuellement remorquer en palier un train de t. à 60 km/h. Cependant, pour la machine américaine des démarrages plus énergiques sont prévus, du fait du poids adhérent plus élevé. Les nouvelles machines de la série 1200 se distinguent de la contruction européenne classique par les caractéristiques suivantes : 1. Châssis de bogie monobloc en acier moulé. 2. Suspension des moteurs de traction par le nez. 3. Robustesse surabondante de la caisse due à un châssis très largement dimensionné et une superstructure donnant une rigidité supplémentaire. 4. Grande simplicité des procédés de construction tant dans la partie mécanique que dans la partie électrique. 5. Cabine de conduite extrêmement confortable assurant les meilleures conditions de travail à l'agent chargé de la tâche si importante de la conduite. 6. Caisse présentant de grands «nez» aux extrémités, abritant les compresseurs, et une construction très rigide, assurant ainsi une protection efficace du personnel en cas de choc violent. Les principales caractéristiques sont les suivantes : Type Co' Co'. Poids en ordre de marche 108 t., dont 68 t. pour la partie mécanique, 22 t. pour l'équipement électrique (sauf moteurs) les moteurs de traction prenant 18t. Longueur hors tampons : mm. Empattement total : mm. Empattement rigide total d'un bogie : mm. Diamètre des roues (état neuf) : mm. Nombre et type des moteurs : 6 xtm 94 à demi-tension. Puissance continue par moteur, à la jante : 490 ch. (absorbé 396 kw), à plein champ, 72,4 km/h., t/min., 675 volts, 585 A. ou 500 ch. (absorbé 405 kw) au champ minimum (42%) à 123 km/h., t/min., 675 V. 597 A. Vitesse max. en service normal 125 km/h., dans le cas de retards 140 km/h. II. LA PARTIE MÉCANIQUE ET LE MOTEUR La caisse repose sur deux bogies identiques. Le châssis des bogies est du type monobloc en acier moulé, comportant toutes les attaches pour la timonerie du frein, les éléments de la suspension, etc... Venus de fonderie, ces châssis, fabriqués par la General Steel Casting Co. possèdent une très grande robustesse, dont ont déjà témoigné en France les 1 41 R équipées de châssis réalisés d'une manière identique. Il est remarquable que ces châssis qui constituent une pièce de fonderie très compliquée sont obtenus dans leurs dimensions définitives à quelques mm. près; ils demandent très peu d'usinage. Le sens pratique américain est nettement en évidence sur le degré de finition de ces châssis. En effet aucun travail de finition n'est fait là où cela n'est pas nécessaire. Ainsi Vue d'ensemble de la machine. voit-on encore partout les traces des spatules des ouvriers chargés de la confection des moules de coulée! Le châssis repose sur les boîtes d'essieux par l'intermédiaire de groupes de ressorts en hélice et de balanciers en col de cygne (fig. 5), selon la construction bien connue du bogie dit «Pennsylvania». Ce bogie est réputé pour ses excellentes qualités de suspension et de tenue de voie, aussi bien dans son exécution à deux essieux pour les voitures que sous la forme de bogie moteur à trois essieux sur un très grand nombre de locomotives diesel-électriques américaines. Les boîtes sont à roulements Bogie de la machine avec ses moteurs de traction, mais sans fa traverse danseuse. Fig. 4. Châssis d'un bogie en acier moulé avec la traverse danseuse en H mise en place 67

4 Détail de la suspension primaire du bogie Photo Nymeyer. Le train de présentation à la presse de la CC Photo Nymeyer. doubles à barillets S.K.F Chaque essieu est muni d'un moteur de traction type TM 94 dont nous venons de donner la puissance; le poids du moteur avec pignon est de kg.; avec train et boîte d'engrenages complet le poids est de kg. Les firmes américaines ne donnent que la puissance continue des moteurs; la puissance unihoraire est d'environ 20% supérieure à la puissance continue. Chaque moteur possède 4 pôles principaux et 4 pôles de commutation; le moteur n'est pas compensé. Les sections des encoches de l'induit, suivant la tradition Westinghouse, ont un profil tout spécial; on utilise des balais en 3 parties. Les lames du collecteur sont en alliage spécial de cuivre; elles sont constamment serrées par un ressort circulaire. La carcasse du moteur est en acier moulé; de larges ouvertures sont prévues pour l'entretien. L'induit tourne dans des roulements à rouleaux. Le moteur est analogue aux moteurs de traction utilisés en grande série sur les machines diesel-électriques Baldwin- Westinghouse. Comme sur toutes ces machines américaines le moteur est suspendu par le nez; il attaque l'essieu par un train d'engrenages rigides droits avec un rapport de 71 : 20. Il peut paraître étonnant que l'on utilise un moteur de traction suspendu par le nez sur une machine autorisée à rouler à 140 km/h., surtout lorsque l'on compare ces machines avec les machines Alsthom de la série 1100 qui ont leurs moteurs entièrement suspendus. Les Américains estiment cependant que la simplicité et le prix plus bas de la suspension par le nez justifient son application partout où la suspension intégrale ne s'impose pas. La pratique américaine montre en effet que cette dernière condition ne s'impose que dans le cas de moteurs lourds et relativement délicats tels ceux utilisés en traction à courant monophasé aux U.S.A. Tous les moteurs à courant continu des diesel-électriques américaines sont à suspension par le nez sans que l'on enregistre aucun ennui imputable à cette suspension et pourtant ces trains roulent'à des vitesses atteignant 160 km/h. Evidemment il faut tenir compte ici de deux conditions fondamentales : 1. Les Américains ne dépassent pour ainsi dire jamais des puissances continues de 500 ch. par essieu, et cela même sur les lignes autorisant des charges par essieu jusqu'à 30 tonnes. Ces puissances par essieu relativement faibles s'expliquent par les conditions spéciales du démarrage sur lesquelles nous reviendrons. En tout cas, on a toutes les facilités pour donner au moteur la robustesse désirée, sans être limité par des restrictions de place ou de poids. Il faut ajouter que la voie américaine, particulièrement armée, résiste bien aux chocs verticaux comme ceux que provoque la suspension par le nez de moteurs pesant 2,8 t. 2. Sur les machines diesel-électriques les tensions maxima sont de l'ordre de 600 volts, et dans la plupart des cas les circuits électriques ne sont nulle part mis à la terre. Sur ces moteurs il n'y a donc pratiquement pas de conditions difficiles d'isolement dans les enroulements d'excitation, ce qui est nettement différent du cas de la traction électrique à V. continu, où les éléments électriques du moteur doivent être entièrement isolés pour pouvoir supporter une tension par rapport à la terre de V. au moins. Nous voyons donc que la suspension par le nez sur les machines diesel-électriques américaines présente bien moins d'aléas que sur une machine électrique européenne, et ne peut donc pas être prise comme référence. D'autre part on doit signaler cependant les performances entièrement satisfaisantes d'un grand nombre de moteurs suspendus par le nez d'automotrices et de locomotives mixtes, tant en France et aux Pays-Bas que dans beaucoup d'autres pays. Evidemment on se trouve ici soit dans le cas d'un moteur léger tournant à grande vitesse (rames aérodynamiques hollandaises), soit dans le cas d'un moteur puissant et lourd mais ne dépassant alors pas une vitesse de 105 km/h, (machines mixtes françaises). Il est évident que les moteurs dans les deux cas doivent supporter et supportent! des chocs parfois considérables; il est aussi certain que l'élasticité de la voie merveilleux élément de «suspension» trop souvent négligé joue un rôle important pour les amortir convenablement. Il est vrai qu'alors un entretien soigné doit maintenir l'horizontalité rigoureuse de la voie. La suspension par le nez : Sur les nouvelles locomotives de la série 1200 on se heurte à la fois aux deux difficultés mentionnées plus haut : moteur assez puissant, relativement lourd d'une part, locomotive roulant à grande vitesse d'autre part. On voit que la question de la suspension par le nez, fortement discutée depuis lontemps, soulève des arguments pour et contre; on doit remarquer cependant qu'il n'existe pas en toute rigueur d'expérience cruciale prouvant incontestablement que la suspension totale s'impose dans ce cas; c'est souvent seulement sur l'insistance du constructeur que les administrations ferroviaires l'ont acceptée. Il est donc très intéressant qu'un constructeur aussi expérimenté que la Société Westinghouse ait bien voulu exécuter la suspension par le nez pour une importante série de machines de vitesse, en accord avec les chemins de fer néerlandais. Si l'expérience se montre favorable à l'égard de cette suspension simple et bon marché, on peut penser qu'elle pourrait concurrencer sur une échelle plus vaste les systèmes de suspension complète plus chers, plus lourds, et pouvant entraîner une augmentation des frais d'entretien. Les essais faits en Belgique avec des moteurs suspendus par le nez sur la rame prototype rapide 21 et la mise en service des trois locomotives de vitesse Bo' Bo' du type 120 montrent également l'intérêt pratique qu'on porte à cette suspension après une expérience de 15 ans avec du matériel à moteurs entièrement suspendus suivant une technique il est vrai, qui est peut-être dépassée. La réalisation des moteurs suspendus par le nez sur les machines de vitesse du type 120 est même audacieuse puisqu'il s'agit de moteurs destinés à une tension à la caténaire de V., ce qui pose des problèmes extrêmement difficiles d'isolement. Cependant, il ne s'agit ici que de trois machines qui ont peu roulé à grande vitesse tandis que l'expérience hollandaise portera sur 25 engins. Il est regrettable que les faibles longueurs de parcours du réseau hollandais et les tronçons de marche rapide vraiment très courts ne permettent pas d'assujettir les machines à un service aussi dur que ceux si fréquemment rencontrés en France; ces machines, du fait de leur poids adhérent élevé, seront employées plus particulièrement à la remorque des trains de marchandises roulant à faible vitesse et ceci est une autre raison pour laquelle l'expérience faite avec ces machines en Hollande ne sera pas 68

5 Moteur de traction type TM 94. Remarquer la connexion de retour du courant entre les paliers d'essieu du moteur. Photo Heemaf. Bobinage d'un moteur de traction. Photo Heemaf concluante vis-à-vis des conditions françaises. Il aurait été extrêmement intéressant que quelques machines hollandaises aient pu être utilisées à titre d'essai dans un service rapide en France, mais malheureusement le gabarit hollandais, auquel ces machines sont adaptées, est assez généreux dans les parties hautes, du fait de l'absence totale de tunnels sur le réseau des N.S. Ces difficultés de gabarit rendront impossible un essai qui aurait pu être passionnant. Les moteurs TM 94 ont été soumis à des essais au banc extrêmement durs; nous en reparlerons à la fin de cet article, pour poursuivre ici la description du bogie. Les trois essieuxmoteurs sont identiques mais l'essieu médian a ses boudins amincis; ils n'ont pas de déplacement latéral. Chaque roue a son propre cylindre de frein, actionnant 4 sabots, groupés par deux. La caisse repose sur les bogies par l'intermédiaire d'une traverse.danseuse en forme de H ; la suspension secondaire est également conforme à la conception du bogie Pennsylvania. Le pivot unique transmet les efforts dans le plan horizontal, les bogies ne sont pas attelés entre eux et les appareils de choc et de traction sont fixés à la caisse. Le poids d'un bogie équipé est de 24 t. Les moteurs de traction sont à ventilation forcée; des gaines souples relient les moteurs aux ventilateurs dans la caisse. Disposition de la caisse : Celle-ci possède les 7 compartiments suivants ; 1) Un compartiment «nez» très spacieux ne logeant en fait qu'un compresseur. Dans les faces AV et AR on a ménagé une porte d'accès. 2) Une cabine de conduite avec 2 sièges confortables surélevés pour le conducteur et pour un agent éventuel d'accompagnement (normalement la conduite de tous les trains électriques des N.S. est assurée par un seul agent, et par suite tout le matériel est muni de dispositifs homme-mort). Les organes de conduite et le siège du conducteur se trouvent à droite, la circulation ferroviaire en Hollande se faisant dans ce sens. A gauche se trouvent cependant quelques organes auxiliaires pour faciliter les manoeuvres. Les cabines sont parfaitement étanches et le toit y est à double paroi, la paroi intérieure étant perforée et revêtue d'une matière qui absorbe le son. Ceci donne un niveau de son très bas réduisant la fatigue du conducteur. 3) Un compartiment non verrouillé abritant le groupe ventilateur. Les parois latérales de la machine au droit de ce compartiment possèdent de très larges grilles d'aspiration construites de manière à débarrasser l'air aspiré des particules liquides et solides entraînées, et surtout des gouttes de pluie, en l'obligeant à traverser des chicanes appropriées; l'eau extraite est collectée dans des gouttières, la conduisant hors de la machine. Pendant la marche des ventilateurs ce compartiment est en légère dépression ; en effet une vraie tempête y sévit puisque les ventilateurs aspirent chacun 200 m3 d'air à la minute. 4) Un compartiment central HT verrouillé, avec deux couloirs latéraux non verrouillés. Ce compartiment central abrite tout l'appareillage de contrôle et de conduite dans un bloc d'appareils, constituant une unité séparée. 5) Un deuxième compartiment ventilateurs. 6) Une deuxième cabine de conduite. 7) Un compartiment «nez» à l'autre extrémité. La caisse repose sur un lourd châssis très résistant, consistant essentiellement en deux fortes poutres longitudinales en H et deux poutres parallèles de renforcement en U, toutes à grand moment d'inertie, et fortement entretoisées entre elles par des fers profilés et des plaques de renforcement, le tout assemblé par soudure. La superstructure de la caisse se présente comme une poutre à treillis avec des faces en tôle d'acier également assemblées par soudure et soudées au châssis. La rigidité de cette superstructure s'ajoute à celle du châssis dont la résistance aux déformations à elle seule suffit déjà à satisfaire aux exigences des «Postal Car Régulations «américaines. Les «nez» qui donnent à la machine sa silhouette typiquement américaine sont constitués par deux fortes poutres verticales et une construction en treillis, le tout revêtu de tôle d'acier et renforcé par des âmes verticales. Le nez a ainsi une grande robustesse contribuant très efficacement à la protection du personnel en cas d'accident soit par tamponnement avec un autre train, soit par des collisions sur des passages à niveau non gardés. Evidemment cette protection du personnel est très appréciée par lui, mais par contre cette robustesse surabondante provoquera quelques dommages au matériel tamponné qui en Europe ne bénéficie qu'exceptionnellement d'une protection aussi forte. Sur ces machines, on a voulu imiter la silhouette des grosses machines diesel américaines, ce qui a conduit à adopter des nez très hauts et presque rectangulaires dans le plan vertical. Les canons de l'esthétique ne se discutent pas, mais en tout cas cette disposition limite fortement le champ de vision du conducteur et celui-ci ne voit les rails qu'à 35 m. environ en avant de la machine. Si cette condition ne présente pas en soi d'inconvénients absolument majeurs en France un conducteur de Bugatti ne voit en fait qu'à plus de 40 m. en avant elle ne facilite certainement pas la mise en tête de la machine devant un train puisque le conducteur n'a aucun moyen de voir les tampons de sa machine. La vue sur la grande face horizontale brillante du nez paraît aussi désagréable pour le conducteur, surtout dans le cas de marche à contre-jour vers la fin de l'après-midi lorsque le soleil brille (ce qui n'est pas toujours le cas d'ailleurs en Hollande). Pour améliorer la visibilité dans ces conditions le conducteur dispose d'écrans pare-soleil ajustables en verre de couleur de fumée. Par contre, l'aménagement de la cabine permet au conducteur dans sa position assise de se pencher en dehors par une fenêtre glissante, ce qui est assez pratique pour les manoeuvres, et ajoute à l'aspect américain de la machine. Les tampons sont supportés par une traverse verticale en acier, soudée au châssis de la caisse et renforcée par des plaques de raidissement. Les poutres longitudinales du châssis sont surbaissées et renforcées aux extrémités pour bien transmettre les efforts de choc et de traction. Le toit de la machine est muni de trois trappes pour le montage et l'enlèvement des appareils (bloc central d'appareils et blocs ventilateurs). Sauf pour les pièces en acier moulé, provenant des Etats-Unis, la partie mécanique a été entièrement construite par 69

6 Poste de conduite. A gauche le contrôleur principal avec de haut en bas : manette de shuntage, manette de démarrage, place pour la manette d'inversion. Au milieu, de haut en bas : série d'interrupteurs auxiliaires, tableau de contrôle avec à g. le bouton de déclenchement général et une série de lampes-témoin, et, de g. à dr. et de haut en bas les ampèremètres et indicateurs pour la tension de ligne, intensité par groupe de moteurs, tension courant de contrôle, intensité totale, manomètre cyl. de frein, manomètre duplex. En bas on voit le grand plateau homme-mort, les deux boutons du claxon, et à droite la pédale de débloquage (tirette). A droite en haut les deux manettes du frein direct et automatique. photo Nymeyer les ateliers d'amsterdam et d'utrecht de l'usine hollandaise Werkspoor sur les plans de Baldwin-Westinghouse. C'est également dans les ateliers de Werkspoor que le montage final a été exécuté avec le concours des techniciens de Heemaf, constructeur de la partie électrique. III. L'APPAREILLAGE ÉLECTRIQUE Les moteurs de traction ont été décrits. Le schéma du circuit de traction montre que trois positions de shuntage sont disponibles, réalisées par des résistances court-circuitant les enroulements d'excitation. Les résistances se trouvent en permanence en série avec des bobines de self (shunt inductif). Les taux de shuntage sont de 33% (FS2), 50% (FS3) et 58,13% (FS4). La présence de 6 moteurs a permis de réaliser trois couplages : série (225 V. par moteur), série-parallèle (450 V. par moteur) et parallèle (on devrait plutôt dire parallèle-série) ; 675V. par moteur. On dispose ainsi de 12 crans économiques; les caractéristiques obtenues sont reproduites en bas de la page. 72 Les démarrages s'obtiennent en insérant des résistances en fonte qui sont court-circuitées au fur et à mesure que l'intensité absorbée tombe (courant maximum admissible 950 A., relais maxima des moteurs réglés à 1200 A.). On dispose de 15 crans de démarrage sur résistances au couplages série, 10 crans en série-parallèle, 8 en parallèle Les transitions se font par la méthode du shunt. L'inversion du sens de marche se fait par inversion du courant dans les inducteurs. Les induits se trouvent tous branchés côté pantographe, et les inducteurs côté terre. Ceci assure aux inducteurs le potentiel le plus faible possible par rapport à la terre, soit, en parallèle même, de quelques dizaines de volts seulement. Ceci s'explique parce que l'isolement correct des inducteurs est bien plus difficile à obtenir que l'isolement de l'induit; les inducteurs en effet restent immobiles et sont donc plus difficiles à refroidir tandis que l'humidité qui peut y être absorbée a tendance à s'y accumuler, diminuant ainsi la qualité de l'isolement luimême. Les moteurs 1 et 2 sont couplés en série en permanence ainsi que les moteurs 5 et 6. L'isolement pour avarie d'un de ces moteurs entraîne donc également la mise hors service de l'autre moteur du groupe; les moteurs 3 et 4 peuvent par contre être isolés chacun séparément. La mise hors circuit d'un moteur avarié se fait par des sectionneurs à main; tous les autres couplages dans le circuit de traction, y compris l'élimination des résistances et les transitions sont réalisés à l'aide de contacteurs électro-pneumatiques très robustes. Ces contacteurs sont munis d'interlocks à contacts argentés. L'enclenchement des contacteurs se fait par l'excitation de leurs électrovalves par un courant de contrôle sous 48 V., fourni par une batterie fer-nickel de 30 éléments. La mise sous tension des fils de contrôle appropriés se fait par un contrôleur à levier, dont le levier commande un petit arbre à cames qui ouvre et ferme des contacts argentés du même type que les interlocks sur les contacteurs du circuit de traction. Le levier principal commande l'élimination des résistances et les couplages; aux derniers crans série et série-parallèle une butée nécessite l'enfoncement d'un bouton au bout du levier pour pouvoir passer d'un couplage au couplage suivant. La commande par levier est extrêmement commode parce que la position du levier renseigne optiquement le conducteur sur le Vue de l'intérieur du bloc central (cellule HT). Vue de l'intérieur de la cabine de conduite. cran de marche où se trouve l'équipement; aussi la commande par levier est-elle l'équipement standard aux Etats-Unis. Une possibilité de vérification supplémentaire est donnée par un petit voyant indiquant le numéro du cran. La colonne porte en outre un levier de shuntage et un levier de changement de marche. Les leviers sont verrouillés entre eux de la façon habituelle. Le deuxième contrôleur, installé au poste de manœuvre à gauche de la cabine, ne comporte que les crans série et ne possède pas de levier de shuntage. L'installation HT est protégé par les relais habituels (courant max. des moteurs, courant max. chauffage train, tension min. caténaire, pression min. réservoirs à air comprimé). Les machines cependant ne possèdent pas de disjoncteur; chaque groupe de résistances est alimenté à partir des pantographes par l'intermédiaire de deux contacteurs de tête (rupteurs de ligne) en série. Un troisième rupteur est placé devant chacun des quatre groupes de moteurs; ainsi pendant la marche sur un cran économique, trois rupteurs de ligne en série peuvent assurer la coupure du courant. Tous les organes de conduite HT (résistances, contacteurs, relais) sont groupés dans un bloc central d'appareils qui peut être monté entièrement avant sa mise en place dans la machine. Le bloc y est fixé par quelques «points» de soudure. Le bloc est aménagé comme une cellule haute tension; les contacteurs sont rangés sur deux parois latérales et l'intérieur est vide et accessible par une porte verrouillée. Grâce à cette disposition et aux deux couloirs latéraux les contacteurs sont tous accessibles des deux côtés, ce qui facilite évidemment l'entretien. La partie où se trouvent les résistances et les shunts induetifs est séparée hermétiquement du reste de l'appareillage et le refroidissement en est assuré par un ventilateur axial hélicoïdal (il se loge dans le trou rond que l'on voit dans la face du bloc représenté dans la figure en haut de la page 71); il aspire l'air d'un des compartiments ventilateurs et le souffle dans le compartiment 70

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres LE M O TE U R A C O U R A N T C O N TI N U La loi de LAPLACE Un conducteur traversé par un courant et placé dans un champ magnétique est soumis à une force dont le sens est déterminée par la règle des

Plus en détail

MISE EN SERVICE D UN EQUIPEMENT Pourquoi effectuer la mise en service d un équipement.

MISE EN SERVICE D UN EQUIPEMENT Pourquoi effectuer la mise en service d un équipement. MISE EN SERVICE D UN EQUIPEMENT Pourquoi effectuer la mise en service d un équipement. 1.1. Vérifications à effectuer avant toute mise en service La mise en service est une opération obligatoire imposée

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Le moteur asynchrone triphasé 1 ) Généralités Le moteur asynchrone triphasé est largement utilisé dans l'industrie, sa simplicité de construction en fait un matériel très fiable et qui demande peu d'entretien.

Plus en détail

TRANSPORT DE MARCHANDISES COMBI. technique / moteurs 10/2015. 2 années de garantie d usine, 1 année d extension de la garantie

TRANSPORT DE MARCHANDISES COMBI. technique / moteurs 10/2015. 2 années de garantie d usine, 1 année d extension de la garantie fiat SCUDO TRANSPORT DE MARCHANDISES COMBI technique / moteurs 10/2015 2 années de garantie d usine, 1 année d extension de la garantie Garantie total 3 années ou 200 000 kms Nouveau plan d entretien tous

Plus en détail

DESCRIPTION TECHNIQUE VEHICULE (RAIL-ROUTE) DE MEULAGE DES RAILS AT VM 7000 BS 2W

DESCRIPTION TECHNIQUE VEHICULE (RAIL-ROUTE) DE MEULAGE DES RAILS AT VM 7000 BS 2W Autech AG CH-5102 Rupperswil Description technique AT VM 7000 BS page 1 DESCRIPTION TECHNIQUE VEHICULE (RAIL-ROUTE) DE MEULAGE DES RAILS AT VM 7000 BS 2W 1. Généralités Domaine d application Véhicule de

Plus en détail

CESAB M300 1.5 3.5 tonne

CESAB M300 1.5 3.5 tonne CESAB M300 1.5 3.5 tonne Chariot Élévateur à Moteur Thermique Essayez-le another way Approchez-vous du nouveau CESAB M300 et vous verrez la différence. Capacités de charge de 1,5 à 3,5 tonnes Panneaux

Plus en détail

SCHEMA D'ELECTRICITE INDUSTRIELLE ET D'ELECTROTECHNIQUE

SCHEMA D'ELECTRICITE INDUSTRIELLE ET D'ELECTROTECHNIQUE SCHEMA D'ELECTRICITE INDUSTRIELLE ET D'ELECTROTECHNIQUE 1. Définition : Un schéma électrique représente, à l'aide de symboles graphiques, les différentes parties d'un réseau, d'une installation, d'un équipement

Plus en détail

Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones

Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones Chapitre 17 Sciences Physiques - BTS Moteurs à courant continu Moteurs asynchrones 1 Loi de Laplace 1.1 Etude expérimentale Le conducteur est parcouru par un courant continu ; il est placé dans un champ

Plus en détail

Etude et contrôle du système de démarrage

Etude et contrôle du système de démarrage THÈME : LE CIRCUIT DE DÉMARRAGE TITRE : Etude et contrôle du système de démarrage TYPE : Ressources formateurs 1.1.1. Cours 1.1.2. T.P. Date mise à jour 12 Octobre 2004 Auteur référent Nom : BERTIN G.

Plus en détail

Les régimes du neutre

Les régimes du neutre Chapitre 1 Les régimes du neutre Dans tout système triphasé Haute ou Basse Tension existent trois tensions simples, mesurées entre chacune des phases et un point commun appelé "point neutre". Physiquement,

Plus en détail

moteur asynchrone MOTEUR ASYNCHRONE

moteur asynchrone MOTEUR ASYNCHRONE MOTEUR ASYNCHRONE Rappel: trois bobines, dont les axes font entre eux des angles de 120 et alimentées par un réseau triphasé équilibré, crée dans l'entrefer un champ magnétique radial, tournant à la fréquence

Plus en détail

Bancs d'essais de freins et chaînes de contrôle

Bancs d'essais de freins et chaînes de contrôle Bancs d'essais de freins et chaînes de contrôle Système Bosch pour analyse des freins 110 Bancs d'essais de freins Cartec 112 Avantages pour vous: Homologations en page 458 Produit allemand de pointe Cartec

Plus en détail

SYSTÈME TELECARGO // SEMI-REMORQUES & SYSTÈME POUR PLATEAUX MOBILES X-SW

SYSTÈME TELECARGO // SEMI-REMORQUES & SYSTÈME POUR PLATEAUX MOBILES X-SW SYSTÈME TELECARGO // SEMI-REMORQUES & SYSTÈME POUR PLATEAUX MOBILES X-SW SYSTÈME TELECARGO LES COMPOSANTS X-SW LA SOLUTION DE TRANSPORT QUI S'ADAPTE À VOS BESOINS. La gamme X-SW d'auwärter se distingue

Plus en détail

Caractéristiques Techniques au 01 janvier 2014. Le Crafter Combi

Caractéristiques Techniques au 01 janvier 2014. Le Crafter Combi Caractéristiques Techniques au 01 janvier 2014 Le Crafter Combi Les caractéristiques techniques, motorisations et consommations du Crafter Combi. Norme antipollution EU5+. 2,0 l TDI 109 BVM6 2,0 l TDI

Plus en détail

La chaleur du bien être à tarif réduit

La chaleur du bien être à tarif réduit La chaleur du bien être à tarif réduit Appareils de chauffage électrique à accumulation de chaleur Description Utilisation Installation Modèles: 3700, 4700, 5700, 6700 3800, 4800, 5800 3600, 4600, 5600,

Plus en détail

LE PORTER PIAGGIO ELECTRIQUE

LE PORTER PIAGGIO ELECTRIQUE LE PORTER PIAGGIO ELECTRIQUE ECOLOGIQUE, SILENCIEUX, SANS ODEURS, FONCTIONNEL ET FACILE A UTILISER PAR TOUS Direction assistée électronique Rayon de braquage (de 3,7m uniquement : le plus faible du marché)

Plus en détail

LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES

LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES CHAPITRE 1 LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES INTRODUCTION Les préactionneurs sont des constituants qui, sur ordre de la partie de commande, assurent la distribution de l énergie de puissance aux actionneurs.

Plus en détail

Wagon à bogie pour le transport de conteneurs et caisses mobiles.

Wagon à bogie pour le transport de conteneurs et caisses mobiles. Research & Development Wagon à bogie pour le transport de conteneurs et caisses mobiles. 3714 B2: année de construction 2000 3714 B4: année de construction 2001 Bureau gestionnaire: MD253 R&D Date de publication

Plus en détail

2200D. Véhicule utilitaire

2200D. Véhicule utilitaire 2200D Véhicule utilitaire 1 Bobcat 2200D, des performances au-delà de vos espérances Quel que soit votre domaine d activité (construction, aménagement paysager, agriculture ou entretien d installations),

Plus en détail

Schémas électrique et pneumatique

Schémas électrique et pneumatique Annexe 08 - Schémas électrique et pneumatique Page 1/8 Schémas électrique et pneumatique 1) RAPPEL : ÉNERGIE DE COMMANDE ET DE PUISSANCE... 1 2) TECHNOLOGIE «TOUT PNEUMATIQUE» : C EST A DIRE COMMANDE PNEUMATIQUE

Plus en détail

NO-BREAK KS. Système UPS dynamique PRÉSENTATION

NO-BREAK KS. Système UPS dynamique PRÉSENTATION NO-BREAK KS Système UPS dynamique PRÉSENTATION Table des matières Chapitre 1 : Description du système No-Break KS...3 Chapitre 2 : Fonctionnement lorsque le réseau est présent...4 Chapitre 3 : Fonctionnement

Plus en détail

VERIFICATION des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES STANDARD à BASSE TENSION

VERIFICATION des MOTEURS ASYNCHRONES TRIPHASES STANDARD à BASSE TENSION Rhodia Electronics & Catalysis Site de La Rochelle 26, rue Chef de Baie 17041 La Rochelle cedex 1 Tél. : 05.46.68.33.64 Fax : 05.46.68.34.61 E-mail : jean-marie.beaussy@eu.rhodia.com Service Electrique/BE

Plus en détail

Daily 4x4. Présentation Produit. Direction Produit Gamme Légère

Daily 4x4. Présentation Produit. Direction Produit Gamme Légère Daily 4x4 Présentation Produit Direction Produit Gamme Légère Trappes, 3 juillet 2007 New Daily 4x4 Trappes, 3 juillet 2007 Daily 4x4 Data classification: Réseau Iveco 2 Line up Châssis cabine (2+1) Modèle

Plus en détail

Clio Cup 2008 MOTEUR

Clio Cup 2008 MOTEUR Clio Cup 2008 MOTEUR MOTEUR SOMMAIRE MOTEUR. MOTEUR 2.. IDENTIFICATION DU MOTEUR 2..2 CARACTÉRISTIQUES 2..3 LUBRIFICATION 3..4 SCELLÉS 3..5 DÉPOSE-REPOSE DU GROUPE MOTO-PROPULSEUR 5.2 MELANGE CARBURE 2.2.

Plus en détail

ROULEAU À PNEUS SANY DE SÉRIE SPR

ROULEAU À PNEUS SANY DE SÉRIE SPR ROULEAU À PNEUS SANY DE SÉRIE SPR STAR DE L'ÉCONOMIE D'ÉNERGIE, LEADER DE L'INDUSTRIE La marque SANY prouve la puissance de la Chine. Ne craint personne La transmission tout hydraulique assure un travail

Plus en détail

H. REGULATEURS AVANT-PROPOS 1. REGULATEUR PNEUMATIQUE POUR MOTEURS DEUX TEMPS

H. REGULATEURS AVANT-PROPOS 1. REGULATEUR PNEUMATIQUE POUR MOTEURS DEUX TEMPS H. REGULATEURS AVANT-PROPOS Les moteurs qui sont montés normalement sur les tondeuses, les motopompes, etc. sont généralement équipés d un régulateur de vitesse qui contrôle le régime du moteur dans des

Plus en détail

DÉPANNAGE SUR PLACE D UN MOTEUR À COURANT CONTINU

DÉPANNAGE SUR PLACE D UN MOTEUR À COURANT CONTINU DÉPANNAGE SUR PLACE D UN MOTEUR À COURANT CONTINU Par Preben Christiansen, EASA Ingénieur Conseil (retraité) Il s'avère parfois difficile d effectuer un dépannage de moteurs à courant continu sur place,

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE

SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE P - 3 EQUIPEMENT DU CHAUFFAGE ELECTRIQUE DU MATERIEL ROULANT EDITION : 02/2011 Index 1. CONDITIONS GENERALES... 3 1.1. GENERALITES...

Plus en détail

Poste compact 24 kv ECOS-C

Poste compact 24 kv ECOS-C Poste compact 24 kv ECOS-C Installation compacte la plus étroite de sa catégorie Respectueuse de l'environnement Protection numérique intégrable Simple d'utilisation Jeu de barres unipolaire isolé 20 ka,

Plus en détail

Fig. 11 tension du démarreur en charge

Fig. 11 tension du démarreur en charge INTRODUCTION Le démarreur est un moteur électrique qui convertit l'énergie, fournie par la batterie, en énergie mécanique dans le but de lancer le moteur. Il en existe deux types, le type à inertie et

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE PSI* 24/01/14 Lycée P.Corneille tp_loi d_assistance_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

VÉHICULES EN GÉNÉRAL B60

VÉHICULES EN GÉNÉRAL B60 XXXX B60 VÉHICULES EN GÉNÉRAL XXXX AGENCEMENT OU MONTAGE DES ENSEMBLES DE PROPULSION OU DES TRANSMISSIONS SUR LES VÉHICULES; AGENCEMENT OU MONTAGE DE PLUSIEURS MOTEURS PRINCIPAUX DIFFÉRENTS; ENTRAÎNEMENTS

Plus en détail

COURS N 6 : Démarrage des Moteurs asynchrones DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PROF ACTIVITÉS ÉLÈVES DURÉE. Page 1 sur 24

COURS N 6 : Démarrage des Moteurs asynchrones DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PROF ACTIVITÉS ÉLÈVES DURÉE. Page 1 sur 24 COURS N 6 : Démarrage des Moteurs asynchrones DÉROULEMENT DE LA SÉANCE TITRE ACTIVITÉS PRO ACTIVITÉS ÉLÈVES DURÉE IN DU COURS {? heures} Page 1 sur 24 Tableau de comité de lecture Date de lecture Lecteurs

Plus en détail

(*pas en standard sur tous les modèles)

(*pas en standard sur tous les modèles) V E H I C U L E U T I L I T A I R E K U B O T A Tondeuses Tracteurs. Mini-pelles. Chargeurs sur roues. Issu de cette famille, notre nouveau véhicule utilitaire hérite naturellement d une robuste éthique.

Plus en détail

VOUS VOULEZ CONSTRUIRE UNE REMORQUE ROUTIERE D'UN POIDS TOTAL AUTORISE EN CHARGE INFERIEUR A 3,5 TONNES (TYPE ORIGINAL) -----------------------

VOUS VOULEZ CONSTRUIRE UNE REMORQUE ROUTIERE D'UN POIDS TOTAL AUTORISE EN CHARGE INFERIEUR A 3,5 TONNES (TYPE ORIGINAL) ----------------------- Direction Régionale de l=industrie, de la Recherche et de l=environnement PAYS DE LA LOIRE Division Techniques Industrielles et Qualité VOUS VOULEZ CONSTRUIRE UNE REMORQUE ROUTIERE D'UN POIDS TOTAL AUTORISE

Plus en détail

Chariot élévateur thermique diesel Capacité 10000-18000 kg H100, H120, H140, H150, H160, H 180 SERIE 1401

Chariot élévateur thermique diesel Capacité 10000-18000 kg H100, H120, H140, H150, H160, H 180 SERIE 1401 Chariot élévateur thermique diesel Capacité 10000-18000 kg H100, H120, H140, H150, H160, H 180 SERIE 1401 Sécurité La conduite des chariots gros tonnage Fenwick procure à l utilisateur un grand sentiment

Plus en détail

Ascenseur KONE "Monospace TM"

Ascenseur KONE Monospace TM GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 10 février 1992 ITM-CL 128.2 Ascenseur KONE "Monospace TM" Prescriptions de sécurité et de santé types Les présentes prescriptions comportent 10 pages Sommaire

Plus en détail

Ligne d'alimentation compacte DCL-Pro

Ligne d'alimentation compacte DCL-Pro Ligne d'alimentation compacte DCL-Pro Transmission sûre de l énergie Transmission sûre de l énergie Les machines mobiles sont tributaires d'une alimentation fiable en énergie. Les lignes d'alimentation

Plus en détail

L'ÉLECTRIFICATION DES CHEMINS DE FER NÉERLANDAIS (suite et fin)

L'ÉLECTRIFICATION DES CHEMINS DE FER NÉERLANDAIS (suite et fin) L'ÉLECTRIFICATION DES CHEMINS DE FER NÉERLANDAIS (suite et fin) par M. Albert NYMEYER Les /ocomotives électriques type BB 1101-II50 construites par "ALSTHOM' LES FUTURES CC Ces locomotives appartiennent

Plus en détail

2105-2110 mm 1695 mm. 990 mm Porte-à-faux avant. Modèle de cabine / équipage Small, simple / 3. Codage 46804211 46804311 46804511

2105-2110 mm 1695 mm. 990 mm Porte-à-faux avant. Modèle de cabine / équipage Small, simple / 3. Codage 46804211 46804311 46804511 CANTER 3S13 2105-2110 mm 1695 mm 990 mm Porte-à-faux avant 3500 3995 4985 Longueur max. de carrosserie** 2500 2800 3400 Empattement 4635 4985 5785 Longueur hors tout Masses/dimensions Modèle 3S13 Modèle

Plus en détail

Zetor major. www.zetor.be. Le tracteur avec toutes les aptitudes de base. Zetor Major

Zetor major. www.zetor.be. Le tracteur avec toutes les aptitudes de base. Zetor Major major 80 Major Zetor major Le tracteur avec toutes les aptitudes de base Le Major avec un moteur de 80 ch offre toutes les aptitudes de base qu un tracteur doit avoir! Son coût d utilisation est faible

Plus en détail

Le moteur asynchrone triphasé

Le moteur asynchrone triphasé Cours d Electricité 2 Électrotechnique Le moteur asynchrone triphasé I.U.T Mesures Physiques Université Montpellier 2 Année universitaire 2008-2009 Table des matières 1 Définition et description 2 2 Principe

Plus en détail

Le circuit de charge

Le circuit de charge 1 1. Mise en situation : 2. Définition : comprend l intégralité des pièces permettant l alimentation électrique de l ensemble des consommateurs du véhicule et la charge de la batterie 3. Fonction globale

Plus en détail

Présentation : Démarche :

Présentation : Démarche : DEFI TECHNO 2009 Présentation : Dans le cadre du défi techno proposé par le groupe départemental Sciences, nous avons réalisé quelques véhicules qui pouvaient se déplacer en autonomie sur au moins 3 mètres.

Plus en détail

TRANSPORT DE PERSONNES. technique / moteurs 01/2014. 2 années de garantie d usine, 1 année d extension de la garantie

TRANSPORT DE PERSONNES. technique / moteurs 01/2014. 2 années de garantie d usine, 1 année d extension de la garantie fiat DUCATO TRANSPORT DE PERSONNES technique / moteurs 01/2014 2 années de garantie d usine, 1 année d extension de la garantie Garantie total 3 années ou 200 000 kms Nouveau plan d entretien tous les

Plus en détail

Modification du système pneumatique

Modification du système pneumatique Conditions de modification et de conversion Conditions de modification et de conversion IMPORTANT! Les circuits de freins ne doivent pas être utilisés pour raccorder des réservoirs d'air comprimés supplémentaires.

Plus en détail

Kit Complet Réchauffeur CUVE STATIQUES SANS PRESSION

Kit Complet Réchauffeur CUVE STATIQUES SANS PRESSION RECHAUFFAGE KIT COMPLET DE RECHAUFFAGE CUVE Le réchauffage des cuves de stockage en polyéthylène haute densité et polypropylène est réalisé par éléments chauffants électriques. Il peut être réalisé par

Plus en détail

THM WATTOHM ÉQUIPEMENT. TOURELLES HÉLICOÏDES de TOITURE. Tél. : 03 85 20 97 97 Fax : 03 85 20 97 98 contact@ wattohm.net www.wattohm.

THM WATTOHM ÉQUIPEMENT. TOURELLES HÉLICOÏDES de TOITURE. Tél. : 03 85 20 97 97 Fax : 03 85 20 97 98 contact@ wattohm.net www.wattohm. TOURELLES HÉLICOÏDES de TOITURE Séries THM Débits de 000 à 000 m /h. THM Propriétés : Les tourelles hélicoïdes de toiture de la série THM sont destinées à être installées en toiture ou en terrasse, au

Plus en détail

PRISES DE MOUVEMENT. Sommaire

PRISES DE MOUVEMENT. Sommaire Sommaire Introduction... Désignation des types des prises de mouvement... Disposition des prises de mouvement... Critères de choix d une prise de mouvement... Dimensions des brides d accouplement... Montage

Plus en détail

PA-DPS-8x Pressostats différentiels d air

PA-DPS-8x Pressostats différentiels d air Page 1/4 PA-DPS-8x Pressostats différentiels d air Caractéristiques : Différentiel de commutation fermé Kit de fixation sur gaine inclus Avantages Point de commutation réglable facilement avec échelle

Plus en détail

Technique de mesure et de diagnostic de CFF Infrastructure.

Technique de mesure et de diagnostic de CFF Infrastructure. Technique de mesure et de diagnostic de CFF Infrastructure. Nous mesurons et testons pour vous. Sommaire. Technique de mesure et de diagnostic 4 3 Diagnostic de l infrastructure 6 Roulement dynamique

Plus en détail

Directives d installation des Chauffe-Air d adjonction électriques montés dans les plénums

Directives d installation des Chauffe-Air d adjonction électriques montés dans les plénums Directives d installation des Chauffe-Air d adjonction électriques montés dans les plénums Août 2008 VERSION 4 CES INSTRUCTIONS D INSTALLATIONS COUVRENT: MODÈLES T-4 à T-30 (4Kw à 30 Kw) NOTES GÉNÉRALES

Plus en détail

CI 3 ACTIONNEUR ELECTRIQUE

CI 3 ACTIONNEUR ELECTRIQUE Nom : 1 / 18 Le moteur asynchrone triphasé SOMMAIRE CONSTITUTION... 1 MAINTENANCE... 3 TYPES ET PRINCIPE DE MONTAGE DES ROULEMENTS A BILLES.... 3 CHARGES AXIALES ADMISSIBLE... 4 PROCEDURE DE DEMONTAGE

Plus en détail

A Product of Hard Work WORKMAX 800 D

A Product of Hard Work WORKMAX 800 D A Product of Hard Work WORKMAX 800 D Endurant, POLYVALENT, fiable Le JCB Workmax 800D est votre nouveau choix parmi les véhicules utilitaires tout terrain. Conçu pour les professionnels, ce moteur de

Plus en détail

Spécifications. Série DT 3000. Gerbeurs à levée initiale DT 3000. Série

Spécifications. Série DT 3000. Gerbeurs à levée initiale DT 3000. Série C Spécifications Série DT 3000 Gerbeurs à levée initiale DT 3000 Série C Série DT 3000 Gerbeurs à levée initiale DT 3040-2.0 sans plate-forme direction mécanique 4.5 4.4 4.9 1.6 Q 4.2 125 170 140 29 89

Plus en détail

CHARGEUSES ARTICULéeS

CHARGEUSES ARTICULéeS CHARGEUSES ARTICULéeS 106 206 306 406 506 LES DéBUTS... Après avoir débuté au 19ème siècle comme fabricant d'accessoires agricoles, Mustang est devenu LE fabricant d'équipements compacts incontournable

Plus en détail

MOINS DE CONSOMMATION, PLUS DE SECURITE, AVEC IVECO DRIVER TRAINING (la formation conducteur IVECO).

MOINS DE CONSOMMATION, PLUS DE SECURITE, AVEC IVECO DRIVER TRAINING (la formation conducteur IVECO). MOINS DE CONSOMMATION, PLUS DE SECURITE, AVEC IVECO DRIVER TRAINING (la formation conducteur IVECO). IVECO S.p.A. Via Puglia 35,10156 Torino - Italia www.iveco.fr Pubblicazione A103504 Iveco donne une

Plus en détail

LE FREINAGE DU VEHICULE Principe - Réalisation

LE FREINAGE DU VEHICULE Principe - Réalisation Tout conducteur doit être en mesure de maîtriser et de contrôler à tout moment - la vitesse de déplacement de son véhicule en fonction des conditions de circulation, c est le rôle du frein de service -

Plus en détail

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques IX. 1 L'appareil de mesure qui permet de mesurer la différence de potentiel entre deux points d'un circuit est un voltmètre, celui qui mesure le courant

Plus en détail

FREINAGE DES TRAINS PRINCIPES DE BASE

FREINAGE DES TRAINS PRINCIPES DE BASE FREINAGE DES TRAINS PRINCIPES DE BASE Dater de publication : 04/02/2015 SNCB B-TR.2 Table des matières Pages 1. Principes de fonctionnement du frein 3 2. Fonctionnement du frein automatique 6 3. Fonctionnement

Plus en détail

Chargement blocs de 3 rangées. Transfert

Chargement blocs de 3 rangées. Transfert I- DESCRIPTION: Le système d encaissage permet de remplir, par du produit en boîtes, des caisses en carton qui seront transférées vers un magasin de stockage à l aide d un monte-charge. Il comporte : -

Plus en détail

COMMENT RESOUDRE LES PROBLEMES DE VIBRATION DE L ESSIEU AVANT SUR LES TOYOTA MODELE HZJ

COMMENT RESOUDRE LES PROBLEMES DE VIBRATION DE L ESSIEU AVANT SUR LES TOYOTA MODELE HZJ COMMENT RESOUDRE LES PROBLEMES DE VIBRATION DE L ESSIEU AVANT SUR LES TOYOTA MODELE HZJ 75? (valable également pour le modèle Hi-Lux équipé de lames de ressort à l avant) Christophe Humbert * Octobre 2002

Plus en détail

35/40/45/50B-7 AC. CHARIOT ELEVATEURS A FOURCHES Respectueux de l environnement. 35-40-45-50B-7AC_fr 30-06-2008 12:28 Pagina 1

35/40/45/50B-7 AC. CHARIOT ELEVATEURS A FOURCHES Respectueux de l environnement. 35-40-45-50B-7AC_fr 30-06-2008 12:28 Pagina 1 35404550B7AC_fr 3002008 12:28 Pagina 1 L illustration peut présenter des équipements disponibles en option 35/40/45/50B7 AC CHARIOT ELEVATEURS A FOURCHES Respectueux de l environnement 35404550B7AC_fr

Plus en détail

*** La clé de l éco conduite ***

*** La clé de l éco conduite *** *** La clé de l éco conduite *** LE CARBURANT EST CHER ET POLLUANT!! GRATUIT > > > TOUS LES CONSEILS POUR DIMINUER VOTRE CONSOMMATION DE CARBURANT!! Par souci écologique, de sécurité routière et pour le

Plus en détail

Modèles livrés aux marché

Modèles livrés aux marché Märklin-Vertriebs AG Mönchmattweg 3 5035 Unterentfelden Telefon +41 (0)62 723 51 21 Telefax+41 (0)62 723 89 82 Modèles livrés aux marché Märklin TGV / Art.Nr. 37790 Modèle réel : Train à grande vitesse

Plus en détail

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ET PERFORMANCES

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ET PERFORMANCES ft < CARACTERISTIQUES TECHNIQUES ET PERFORMANCES MOTEUR 4 cylindres - 4 temps Alésage: 54,5 mm. Course 80 mm. Cylindrée: 747 cm3. Soupapes en tête commandées par culbuteurs. Chemises amovibles facilitant

Plus en détail

250 à 350 kg. 500 à 960 kg. TRB tambour allongé

250 à 350 kg. 500 à 960 kg. TRB tambour allongé Treuil électrique à commande basse tension Type TRB 250 à 960 kg 250 à 350 kg Treuils électriques multifonctions. Les TRB sont des treuils robustes et éprouvés bénéficiant d un facteur de marche élevé.

Plus en détail

Générateur d air chaud Série BW TE

Générateur d air chaud Série BW TE gønørateur_d_air_chaud.qxd 05/02/2004 10:53 Page 1 Générateur d air chaud Série BW TE gønørateur_d_air_chaud.qxd 05/02/2004 10:53 Page 2 gønørateur_d_air_chaud.qxd 05/02/2004 10:53 Page 3 SOMMAIRE Conformité

Plus en détail

CV Batteries électriques circulaires

CV Batteries électriques circulaires Batteries électriques circulaires Batteries électriques circulaires Les batteries de chauffage électriques circulaires VEAB servent à réchauffer l'air de ventilation de certaines pièces et espaces climatisés

Plus en détail

IntCl.*: B 61 C 15/12 B 60 L 3/10. Demandeur: CREUSOT-LOIRE 42 rue d'anjou F-75008 Parls(FR)

IntCl.*: B 61 C 15/12 B 60 L 3/10. Demandeur: CREUSOT-LOIRE 42 rue d'anjou F-75008 Parls(FR) à ) Europaisches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets Numéro de publication: 0 131 519 A1 DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 84401441.5 Date de dépôt: 06.07.84 IntCl.*:

Plus en détail

E60 - E80. Pelles compactes

E60 - E80. Pelles compactes E60 - E80 Pelles compactes Un concentré de puissance et de souplesse n La puissance dont vous avez besoin pour faire plus Sur un chantier de construction, plus de puissance signifie plus de travail effectué,

Plus en détail

Travaux en secteur-chantier d'une ligne fermée pour travaux Déplacement des TTx et des engins-chantiers Attelage et organes de frein

Travaux en secteur-chantier d'une ligne fermée pour travaux Déplacement des TTx et des engins-chantiers Attelage et organes de frein Travaux en secteur-chantier d'une ligne fermée pour Document de principe Version 01 du 06-01-2012 Applicable à partir du 05-03-2012 RFF (CG SE 9 B n 14) RFN-CG-SE 09 B-00-n 014 Sommaire Article 1. Préambule...1

Plus en détail

GÉNÉRATEURS CC (dynamos) en usage éolien mise à jour novembre 2004

GÉNÉRATEURS CC (dynamos) en usage éolien mise à jour novembre 2004 GÉNÉRATEURS CC (dynamos) en usage éolien mise à jour novembre 2004 Les génératrices CC existent depuis le 19ème siècle basées sur l'invention du Belge Zenobe GRAMME. Ces engins plus modernes dans leur

Plus en détail

Mode d emploi. régulateur différentiel pour des systèmes solaires thermiques

Mode d emploi. régulateur différentiel pour des systèmes solaires thermiques Mode d emploi régulateur différentiel pour des systèmes solaires thermiques 1 Conseils de sécurité 2 2 Principe de foncionnement 2 3 Affichage et commandes d operation 3 4 Préréglages 4 5 Réglage des paraètres

Plus en détail

Electron S.R.L. A38 APPAREILS POUR L ESSAI DE MOTEURS ET TRANSFORMATEURS

Electron S.R.L. A38 APPAREILS POUR L ESSAI DE MOTEURS ET TRANSFORMATEURS Electron S.R.L. Design Production & Trading of Educational Equipment A38 APPAREILS POUR L ESSAI DE MOTEURS ET TRANSFORMATEURS Specifications may change without notice Page 1 of 7 File LEAFLET A38 A38-A2410

Plus en détail

*Photo non contractuelle. CHARIOTS ELEVATEURS DIESEL HYUNDAI Respectueux de l environnement 180D-7E

*Photo non contractuelle. CHARIOTS ELEVATEURS DIESEL HYUNDAI Respectueux de l environnement 180D-7E *Photo non contractuelle CHARIOTS ELEVATEURS DIESEL HYUNDAI Respectueux de l environnement 180D-7E Excellent Régulateur de vitesse Panneau de commande à touches Climatisation et chauffage Caméra arrière

Plus en détail

ACCOUPLEMENTS d arbres

ACCOUPLEMENTS d arbres ACCOUPLEMENTS d arbres Dominique Dubuis Lycée Margueritte VERDUN http://www.bacssimargo.fr 1. FONCTIONS PRINCIPALES A REALISER Le but est d accoupler deux arbres en vue de transmettre une puissance mécanique,

Plus en détail

Thermostate, Type KP. Fiche technique MAKING MODERN LIVING POSSIBLE

Thermostate, Type KP. Fiche technique MAKING MODERN LIVING POSSIBLE MAKING MODERN LIVING POSSIBLE Fiche technique Thermostate, Type KP Les thermostats de type KP sont des commutateurs électriques unipolaires dont le fonctionnement est lié à la température (SPDT). Un thermostat

Plus en détail

Alternateurs et régulateurs

Alternateurs et régulateurs Alternateurs Balmar à haut rendement Victron Energy a sélectionné la marque américaine Balmar, réputée pour ses alternateurs professionnels à haut rendement et accessoires de charge. Même à bas régime,

Plus en détail

Batteries COSYS PFC automatique. Notice d utilisation

Batteries COSYS PFC automatique. Notice d utilisation Batteries COSYS PFC automatique Notice d utilisation F F Sommaire CONDITIONS DE GARANTIE 3 CONSIGNES GÉNÉRALES DE SÉCURITÉ ET D UTILISATION 4 DESCRIPTION DU SYSTÈME 5 Généralités 5 Fonction 5 Construction

Plus en détail

TEST ET RÉGLAGE DES SUSPENSIONS

TEST ET RÉGLAGE DES SUSPENSIONS TEST ET RÉGLAGE DES SUSPENSIONS Généralités En règle générale, toutes les suspensions pour les motos standard sont réglées pour un conducteur d'un poids moyen de 70 kg. Généralement, le poids moyen du

Plus en détail

picomax Le système de connecteurs

picomax Le système de connecteurs picomax Le système de connecteurs IL EST IMPOSSIBLE QU UNE TECHNOLOGIE PUISSE SATISFAIRE TOUTES LES EXIGENCES. SI, C EST POSSIBLE. SOMMAIRE picomax pas : 3, mm;,0 mm; 7, mm La vaste gamme de connecteurs

Plus en détail

Modification de l autorail Joustra «Etoile d Argent» en 20 Volts

Modification de l autorail Joustra «Etoile d Argent» en 20 Volts Modification de l autorail Joustra «Etoile d Argent» en 20 Volts Cet autorail se trouve très facilement sur le marché de l occasion aussi bien dans des brocantes, vide-greniers que sur les enchères Internet

Plus en détail

Compresseur scroll. Fluide Frigorigène R407C CDN. Groupes de condensation à refroidissement par air Modèles 205 à 905. de 19.0 à 83.

Compresseur scroll. Fluide Frigorigène R407C CDN. Groupes de condensation à refroidissement par air Modèles 205 à 905. de 19.0 à 83. Compresseur scroll Fluide Frigorigène R407C CDN Groupes de condensation à refroidissement par air Modèles 205 à 905 de 19.0 à 83.0kW Spécifications Les groupes de condensation à refroidissement par air

Plus en détail

CHARIOTS ELEVATEURS GPL Respectueux de l environnement. n Photo non contractuelle

CHARIOTS ELEVATEURS GPL Respectueux de l environnement. n Photo non contractuelle CHARIOTS ELEVATEURS GPL Respectueux de l environnement n Photo non contractuelle CHARIOT ELEVATEUR Excellent Nouveaux critères pour les chariots élévateurs Hyundai présente avec sa série 7 une nouvelle

Plus en détail

Alimentation 220/12V. Entrée secteur

Alimentation 220/12V. Entrée secteur NOTICE TECHNIQUE N : 068 Date : 16/02/2015 Révisée le : BANC TEST PRESSION D'HUILE 1 )Introduction: Le banc a été créé pour contrôler, soit l'indicateur, soit le capteur de pression d'huile, parce qu'ils

Plus en détail

L hélicoptère ULM DYNALI type H3 a une masse maximale au décollage de 450 kg avec une masse à vide de 282 kg

L hélicoptère ULM DYNALI type H3 a une masse maximale au décollage de 450 kg avec une masse à vide de 282 kg 1. Description générale L hélicoptère DYNALI type H3 a une masse maximale au décollage de 450 kg avec une masse à vide de 282 kg L hélicoptère est équipé de 2 sièges avec double commande Il peut voler

Plus en détail

technologie Nom :.. Prénom :... Classe :...

technologie Nom :.. Prénom :... Classe :... technologie S4 LES ACTIVITÉS DE SERVICE S4-4 La santé et la sécurité au travail 1/8 COURS N 3 DATE :../. /.. 0 1,5 3ans Objectifs : A laide des outils de manutention et de la connaissance de ces outils,

Plus en détail

LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES

LES PREACTIONNEURS ELECTRIQUES I Définition Le préactionneur électrique est un constituant de gestion de l énergie électrique fournie à l actionneur. Ils distribuent donc, sur ordre de la Partie Commande (située dans la chaîne information),

Plus en détail

MONTE-CHARGE MONOCOLONNE A CHAINE WEP ESL PRO 0,5t/3000

MONTE-CHARGE MONOCOLONNE A CHAINE WEP ESL PRO 0,5t/3000 MONTE-CHARGE MONOCOLONNE A CHAINE WEP ESL PRO 0,5t/3000 VUE LATERALE 4225 mm 1100 mm ca. 15 mm Page 2 de 10 VUE COTE DE CHARGEMENT 1700 mm Page 3 de 10 VUE EN PLAN 1100 mm 1450 mm 1700 mm Page 4 de 10

Plus en détail

Manuel technique Système d alimentation électrique T4002

Manuel technique Système d alimentation électrique T4002 Manuel technique Système d alimentation électrique T400 MOZELT GmbH & Co. KG Veuillez impérativement tenir compte des consignes de sécurité et des recommandations suivantes avant la mise en service! Copyright:

Plus en détail

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ Electrotechnique Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ 1 Sommaire 1 ère partie : machines électriques Chapitre 1 Machine à courant continu Chapitre 2 Puissances électriques

Plus en détail

TGM 18.240/280/330 4X4 BB

TGM 18.240/280/330 4X4 BB TGM 18.240/280/330 4X4 BB PORTEUR KI P.T.A.C.: P.T.R.A. : 18 t 21,5t/26t/33t Code : N38 - BB - PORTEUR 4x4 - SUSPENSION A LAMES TGM TE16 TGM 18.240/280/330 4X4 BB (PORTEUR KI) - 1 - Moteurs (euro 4 OBD1)

Plus en détail

ARMOIRE DE COMMANDE Relevé pour armoire uniquement

ARMOIRE DE COMMANDE Relevé pour armoire uniquement Relevé pour armoire uniquement T2-Q Nom de la société : Responsable du projet : Téléphone : Date de livraison requise : Nom du projet : Email : 1. GÉNÉRAL VVVF boucle fermée MRL (sans salle de machine)

Plus en détail

PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT

PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT PINCES AMPEREMETRIQUES ET CAPTEURS DE COURANT INTRODUCTION Les pinces ampèremétriques sont destinées à étendre les capacités de mesure des multimètres, appareils de mesure de puissance, oscilloscopes,

Plus en détail

Caractéristiques techniques. Surface Miner 2500 SM

Caractéristiques techniques. Surface Miner 2500 SM Caractéristiques techniques Surface Miner 2500 SM Caractéristiques techniques Largeur de taille max. Profondeur de taille* 1 Tambour de taille Nombre d outils Diamètre du tambour avec pics Surface Miner

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION. Chaise élévatrice modèle HW 10

NOTICE D UTILISATION. Chaise élévatrice modèle HW 10 NOTICE D UTILISATION Chaise élévatrice modèle HW 10 Sommaire 1. Introduction 1.1 Description générale 1.2 Données techniques 1.3 Incidences sur l entourage 2. Mode d emploi 2.1 Instruments de mise en service

Plus en détail

Lamborghini Green Pro La solution idéale pour. l espace vert et bien plus. Prestations, simplicité, efficacité.

Lamborghini Green Pro La solution idéale pour. l espace vert et bien plus. Prestations, simplicité, efficacité. The easy pro. Lamborghini Green Pro La solution idéale pour G.23 H G.27 H G.30 H l espace vert et bien plus. G.35 H Prestations, simplicité, efficacité. La gamme Lamborghini Green Pro donne naissance à

Plus en détail

Document didactique interne. Voitures automobiles - Checklist freins selon ECE-R 13

Document didactique interne. Voitures automobiles - Checklist freins selon ECE-R 13 asa ASSOCIATION DES SERVIVES DES AUTOMOBILES VEREINIGUNG DER STRASSENVERKEHRSÄMTER ASSOCIAZIONE DEI SERVIZI DELLA CIRCOLAZIONE Thunstrasse 9, Case postale, 3000 Berne Tél. 031 350 83 83 Fax 031 350 83

Plus en détail

Transformations Tous chemins

Transformations Tous chemins Modèles présentés : Partner Fourgon tôlé 120 L1 1,6 HDi 90 Ch tous chemins 4X2 et Partner Fourgon tôlé 120 L1 1,6 HDi 90 Ch tous chemins 4X4 PEUGEOT Transformations Tous chemins Sur bases Partner fourgon

Plus en détail