Origines. Données techniques 0104

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Origines. Données techniques 0104"

Transcription

1 vitrages hautes performances Origines Données techniques 0104 Demande de documentation INTERPANE Vitrage France Mégazone de Moselle Est Parc d'activité de Farébersviller F Seingbouse Tél: +33 (0) Fax: +33 (0)

2 Vitrages thermiques Vitrages de contrôle solaire

3 On n est jamais aussi bien servi que par soi-même. En 1969, un consommateur insatisfait ne pouvant trouver ce qui lui semblait indispensable pour la construction de sa propre maison décide qu il serait temps de remédier à ce manque et crée une usine de production de vitrages isolants sur les rives de la Wesser en Allemagne. Cet homme s appelle Georg F. Hesselbach, il est le fondateur d Interpane. Aujourd hui, l entreprise a une audience internationale et est l un des premiers transformateurs de verre en Europe. Elle emploie près de mille collaborateurs pour un chiffre d affaires de 250 millions d euros. Un savoir-faire unique sur le marché européen. Un positionnement d hyper-spécialiste. A travers une philosophie tournée résolument vers l innovation, Interpane développe des concepts de vitrages à gestion des apports solaires destinés plus particulièrement aux façadiers et dédiés aux architectes. Dans ce domaine, les propositions Interpane sont certainement les plus performantes et les plus adaptées. Elles constituent une aide précieuse à la création, car au-delà des possibilités esthétiques qu elles peuvent offrir, elles peuvent également satisfaire à toutes les exigences techniques des cahiers des charges les plus complexes et les plus exigeants. Interpane dispose de son propre centre de recherche et développement et répartit la production de ses vitrages isolants sur 13 sites en Allemagne, Autriche et France. La configuration de l'installation permet non seulement de réaliser rapidement de nouveaux systèmes de dépôts de couches, mais aussi de modifier tous les composants de l'installation, par exemple les cathodes, et de tester de nouveaux modèles. Outre l'installation pilote de dépôt par pulvérisation, le département dispose également de programmes d'analyses et de modélisations ultrasophistiqués. Même pour des systèmes de couches complexes, il est possible de prévoir notamment les propriétés optiques avec une grande précision et donc, de transposer très rapidement les résultats de laboratoire à l'échelle de la production. Interpane Vitrage France revendique une position unique sur le marché européen par sa spécialisation dans la création, la production et la distribution de ses verres à couches. Les technologies particulières mises en œuvre permettent non seulement de répondre aux demandes d un marché en constante évolution, mais mieux encore, d apporter des solutions ultra-performantes aux marchés naissants et ce avec une réactivité hors pair. Le département Développement des couches dispose d'une installation pilote de dépôt par pulvérisation cathodique et de systèmes d'analyse en ligne.

4 Introduction iplus neutre S iplus 3C S iplus reno S iplus S/ipaphon iplus 2S iplus 3 S iplus S/ipaphon (performances acoustiques) iplus S/ipasafe iplus city S iplus CS iplus S/ipaphon (compositions et performances acoustiques associées) iplus S/ipasafe (compositions et performances acoustiques associées) Fiche specimen

5 iplus Si le problème posé est celui de l isolation, on recherchera les performances parfois au détriment de la transparence... En fait, peut-on avoir le beurre et l argent du beurre? La réponse Interpane est: oui. Ouvrir le bâtiment sur la nature, ça n est pas nouveau. Ce vieux rêve se heurte bien plus qu hier aux contraintes économiques. L heure n est plus au gâchis, les gisements énergétiques de la planète s épuisent, mais personne ne voudrait échanger son confort au profit de la préservation des ressources naturelles. C est ce cahier des charges qui nous a conduit à mettre au point la gamme iplus. La gamme des vitrages iplus est dédiée en priorité aux besoins d isolation thermique. Sous l impulsion des Pouvoirs Publics, la nouvelle réglementation thermique, RT 2000, a poussé les industriels du bâtiment à augmenter les performances de leurs produits afin d anticiper les futures carences en énergies fossiles et donc ressources naturelles. Outre l objectif économique, il s agit aussi de réduire les émissions polluantes générées par les installations de chauffage et/ ou de climatisation. Les millions de m 2 de vitrages posés chaque jour dans le monde peuvent donc jouer un rôle d importance pour notre avenir et celui de nos enfants. Le principe de la gamme iplus est celui des vitrages à couches. Les propriétés des parois intérieures sont modifiées par l application de micro composants métalliques selon les performances recherchées: isolation thermique: c est-à-dire, capacité à retenir la chaleur emmagasinée dans le bâtiment, transparence lumineuse, afin de bénéficier au maximum de la lumière extérieure, art de vivre, par le respect des couleurs en transparence et en réflexion. D autres applications sont possibles et complémentaires comme: l isolation phonique, gamme spécifique iplus ipaphon, les vitrages de sécurité, gamme spécifique iplus ipasafe. Température extérieure -10 c Température de la vitre intérieure +17 c Température de la pièce +21 c Couche iplus S à très faible émissivité Perte d énergie Coef. U jusqu à 0,5 W/m 2 K Gain d énergie Facteur solaire g jusqu à 64%

6 VITRAGE NEUTRE THERMIQUEMENT RENFORCÉ Vitrage isolant avec gaz argon Données techniques d après normes EN iplus en mm extérieur/ intercalaire/ intérieur Les «:» représentent la position de la couche. U V [W/m 2 K] EN 673 T 10K EN 673 T 15K VDI U g [W/m 2 K] T L [%] T UV [%] R Le [%] 4/16/:4 Ar iplus neutre S R Li [%] T e [%] R e [%] A e [%] A i [%] g [%] R a,d R a,r b [%] 5/16/:6 Ar iplus neutre S /16/:6 Ar iplus neutre S /14/:4 Ar iplus neutre S /14/:6 Ar iplus neutre S /12/:4 Ar iplus neutre S /12/:44/2 Ar iplus neutre S /12/:44/2 Ar iplus neutre S :/16/4 Ar iplus neutre S :/12/44/2 Ar iplus neutre S U V Valeur U d après EN 673 T 10K U g Valeur U d après EN 673 T 15K T L Transmission lumineuse T UV Transmission UV R Le Réflexion lumineuse extérieure R Li Réflexion lumineuse intérieure T e Transmission énergétique globale R e Réflexion énergétique globale A e Absorption énergétique de la vitre extérieure A i Absorption énergétique de la vitre intérieure g Facteur solaire R a,d Rendu de couleur en transmission R a,r Rendu de couleur en réflexion b b=g/0,80 (shading coefficient)

7 VITRAGE NEUTRE THERMIQUEMENT RENFORCÉ Vitrage isolant sans gaz Données techniques d après normes EN iplus U V [W/m 2 K] EN 673 T 10K EN 673 T 15K VDI U g [W/m 2 K] T L [%] T UV [%] R Le [%] 4/16/:4 iplus reno S /16/:6 iplus reno S /16/:6 iplus reno S /14/:4 iplus reno S /12/:4 iplus reno S /18/:4 iplus reno S /20/:4 iplus reno S /12/:44/2 iplus reno S /12/:44/2 iplus reno S R Li [%] T e [%] R e [%] A e [%] A i [%] g [%] R a,d R a,r b [%] U V Valeur U d après EN 673 T 10K U g Valeur U d après EN 673 T 15K T L Transmission lumineuse T UV Transmission UV R Le Réflexion lumineuse extérieure R Li Réflexion lumineuse intérieure T e Transmission énergétique globale R e Réflexion énergétique globale A e Absorption énergétique de la vitre extérieure A i Absorption énergétique de la vitre intérieure g Facteur solaire R a,d Rendu de couleur en transmission R a,r Rendu de couleur en réflexion b b=g/0,80 (shading coefficient)

8 VITRAGE NEUTRE THERMIQUEMENT RENFORCÉ Vitrage isolant avec gaz argon Données techniques d après normes EN iplus en mm extérieur/ intercalaire/ intérieur Les «:» représentent la position de la couche. U V [W/m 2 K] EN 673 T 10K EN 673 T 15K VDI U g [W/m 2 K] T L [%] T UV [%] R Le [%] R Li [%] T e [%] R e [%] A e [%] A i [%] g [%] R a,d R a,r b [%] 4:/16/:4 Ar iplus 2 S :/16/:6 Ar iplus 2 S :/14/:4 Ar iplus 2 S :/14/:6 Ar iplus 2 S :/12/:4 Ar iplus 2 S :/12/:6 Ar iplus 2 S U V Valeur U d après EN 673 T 10K U g Valeur U d après EN 673 T 15K T L Transmission lumineuse T UV Transmission UV R Le Réflexion lumineuse extérieure R Li Réflexion lumineuse intérieure T e Transmission énergétique globale R e Réflexion énergétique globale A e Absorption énergétique de la vitre extérieure A i Absorption énergétique de la vitre intérieure g Facteur solaire R a,d Rendu de couleur en transmission R a,r Rendu de couleur en réflexion b b=g/0,80 (shading coefficient)

9 VITRAGE NEUTRE THERMIQUEMENT RENFORCÉ Vitrage isolant avec gaz argon Données techniques d après normes EN iplus en mm extérieur/ intercalaire/ intérieur Les «:» représentent la position de la couche. U V [W/m 2 K] EN 673 T 10K EN 673 T 15K VDI U g [W/m 2 K] T L [%] T UV [%] R Le [%] R Li [%] T e [%] R e [%] A e [%] A m [%] A i [%] g [%] R a,d R a,r b [%] 4:/12/4/12/:4 Ar iplus 3 S :/14/4/14/:4 Ar iplus 3 S :/16/4/16/:4 Ar iplus 3 S U V Valeur U d après EN 673 T 10K U g Valeur U d après EN 673 T 15K T L Transmission lumineuse T UV Transmission UV R Le Réflexion lumineuse extérieure R Li Réflexion lumineuse intérieure T e Transmission énergétique globale R e Réflexion énergétique globale A e Absorption énergétique de la vitre extérieure A m Absorption énergétique de la vitre centrale A i Absorption énergétique de la vitre intérieure g Facteur solaire R a,d Rendu de couleur en transmission R a,r Rendu de couleur en réflexion b b=g/0,80 (shading coefficient)

10 VITRAGE NEUTRE THERMIQUEMENT RENFORCÉ Vitrage isolant avec gaz krypton Données techniques d après normes EN iplus en mm extérieur/ intercalaire/ intérieur Les «:» représentent la position de la couche. U V [W/m 2 K] 9,5(P4A)/12/:4 Kr iplus city S ,5(P4A)/16/:4 Kr iplus city S EN 673 T 10K EN 673 T 15K VDI U g [W/m 2 K] T L [%] T UV [%] R Le [%] R Li [%] T e [%] R e [%] A e [%] A i [%] g [%] R a,d R a,r R w b [%] U V Valeur U d après EN 673 T 10K U g Valeur U d après EN 673 T 15K T L Transmission lumineuse T UV Transmission UV R Le Réflexion lumineuse extérieure R Li Réflexion lumineuse intérieure T e Transmission énergétique globale R e Réflexion énergétique globale A e Absorption énergétique de la vitre extérieure A i Absorption énergétique de la vitre intérieure g Facteur solaire R a,d Rendu de couleur en transmission R a,r Rendu de couleur en réflexion R w Indice d affaiblissement acoustique b b=g/0,80 (shading coefficient)

11 VITRAGE NEUTRE THERMIQUEMENT RENFORCÉ Vitrage isolant avec gaz krypton Données techniques d après normes EN iplus en mm extérieur/ intercalaire/ intérieur Les «:» représentent la position de la couche. U V [W/m 2 K] EN 673 T 10K EN 673 T 15K VDI U g [W/m 2 K] T L [%] T UV [%] R Le [%] 4/12/:4 Kr iplus C S /12/:6 Kr iplus C S /12/:6 Kr iplus C S /14/:4 Kr iplus C S /14/:6 Kr iplus C S /14/:6 Kr iplus C S /16/:4 Kr iplus C S /16/:6 Kr iplus C S /16/:6 Kr iplus C S R Li [%] T e [%] R e [%] A e [%] A i [%] g [%] R a,d R a,r b [%] U V Valeur U d après EN 673 T 10K U g Valeur U d après EN 673 T 15K T L Transmission lumineuse T UV Transmission UV R Le Réflexion lumineuse extérieure R Li Réflexion lumineuse intérieure T e Transmission énergétique globale R e Réflexion énergétique globale A e Absorption énergétique de la vitre extérieure A i Absorption énergétique de la vitre intérieure g Facteur solaire R a,d Rendu de couleur en transmission R a,r Rendu de couleur en réflexion b b=g/0,80 (shading coefficient)

12 VITRAGE NEUTRE THERMIQUEMENT RENFORCÉ Vitrage isolant avec gaz krypton Données techniques d après normes EN iplus en mm extérieur/ intercalaire/ intérieur Les «:» représentent la position de la couche. U V [W/m 2 K] EN 673 T 10K EN 673 T 15K VDI U g [W/m 2 K] T L [%] T UV [%] R Le [%] R Li [%] T e [%] R e [%] A e [%] A m [%] A i [%] g [%] R a,d R a,r b [%] 4:/8/4/8/:4 Kr iplus 3C S :/8/5/8/:6 Kr iplus 3C S :/10/4/10/:4 Kr iplus 3C S :/12/4/12/:4 Kr iplus 3C S U V Valeur U d après EN 673 T 10K U g Valeur U d après EN 673 T 15K T L Transmission lumineuse T UV Transmission UV R Le Réflexion lumineuse extérieure R Li Réflexion lumineuse intérieure T e Transmission énergétique globale R e Réflexion énergétique globale A e Absorption énergétique de la vitre extérieure A m Absorption énergétique de la vitre centrale A i Absorption énergétique de la vitre intérieure g Facteur solaire R a,d Rendu de couleur en transmission R a,r Rendu de couleur en réflexion b b=g/0,80 (shading coefficient)

13 VITRAGE ACOUSTIQUE NEUTRE THERMIQUEMENT RENFORCÉ Vitrage isolant avec gaz argon Données techniques d après normes EN iplus en mm extérieur/ intercalaire/ intérieur Les «:» représentent la position de la couche. Ar : Argon SF : Film acoustique et sécurité U V [W/m 2 K] EN 673 T 10K EN 673 T 15K EN U g [W/m 2 K] T L [%] iplus S / ipaphon SF 41/31 SF-1.1 SF 9/16/:6 Ar iplus S / ipaphon SF 45/35 SF-1.1 SF 9/16/:10 Ar iplus S / ipaphon SF 46/37 SF-1.1 SF 11/16/:10 Ar iplus S / ipaphon SF 48/38 SF-1.1 SF 13/16/:SF9 Ar T UV [%] R Le [%] R Li [%] T e [%] R e [%] A e [%] A i [%] g [%] R a,d R a,r Rw [db] iplus S / ipaphon 36/ /16/:4 Ar iplus S / ipaphon 37/ /16/:4 Ar iplus S / ipaphon 37/29V-1.1 9(P4A)/16/:4 Ar iplus S / ipaphon 38/26V-1.3* 6:/12/8 VSG Ar iplus S / ipaphon 39/ /20/:4 Ar U V Valeur U d après EN 673 T 10K U g Valeur U d après EN 673 T 15K T L Transmission lumineuse T UV Transmission UV R Le Réflexion lumineuse extérieure R Li Réflexion lumineuse intérieure T e Transmission énergétique globale R e Réflexion énergétique globale A e Absorption énergétique de la vitre extérieure A i Absorption énergétique de la vitre intérieure g Facteur solaire R a,d Rendu de couleur en transmission R a,r Rendu de couleur en réflexion R w Indice d affaiblissement acoustique C Coefficient de correction C tr Coefficient de trafic

14 PERFORMANCES ACOUSTIQUES iplus Certifications acoustiques d après les normes EN et EN ISO 717 Certificat - N iplus S / ipaphon SF 41/31 SF-1.1 SF 9/16/:6 Ar P-BA 6/2002 iplus S / ipaphon SF 45/35 SF-1.1 SF 9/16/:10 Ar P-BA 14/2002 iplus S / ipaphon SF 46/37 SF-1.1 SF 11/16/:10 Ar P-BA 7/2002 iplus S / ipaphon SF 48/38 SF-1.1 SF 13/16/:SF9 Ar P-BA 9/2002 R w [db] C [db] C tr [db] C [db] C tr [db] iplus S / ipaphon 36/ /16/:4 Ar 36-2* -5* -1* -5* P-BA 254/1994 iplus S / ipaphon 37/ /16/:4 Ar 37-2* -5* -1* -5* P-BA 257/1994 iplus S / ipaphon 37/29V-1.1 9(P4A)/16/:4 Ar P-BA 52/1998 (k) iplus S / ipaphon 38/26V-1.3 6:/12/8 VSG Ar 38-1* -5* 0* -5* P-BA 255/1994 iplus S / paphon 39/ /20/:4 Ar 39-2* -6* -1* -6* P-BA 259/1994 *calculé par Interpane E&B U V Valeur U d après EN 673 T 10K U g Valeur U d après EN 673 T 15K T L Transmission lumineuse T UV Transmission UV R Le Réflexion lumineuse extérieure R Li Réflexion lumineuse intérieure T e Transmission énergétique globale R e Réflexion énergétique globale A e Absorption énergétique de la vitre extérieure A i Absorption énergétique de la vitre intérieure g Facteur solaire R a,d Rendu de couleur en transmission R a,r Rendu de couleur en réflexion R w Indice d affaiblissement acoustique C Coefficient de correction C tr Coefficient de trafic

15 VITRAGE DE SECURITÉ NEUTRE THERMIQUEMENT RENFORCÉ Vitrage isolant avec gaz argon Données techniques d après normes EN iplus en mm extérieur/ intercalaire/ intérieur Les «:» représentent la position de la couche. Ar : Argon ipasafe PA iplus S / ipasafe 7/10/:4 Ar P1A 1.5 (1.1*) 1.5 (1.2*) iplus S / ipasafe 7/10/:6 Ar P1A 1.5 (1.1*) 1.5 (1.2*) iplus S / ipasafe 9/10/:4 Ar P2A A1 1.5 (1.1*) 1.5 (1.2*) iplus S / ipasafe 9/10/:6 Ar P2A A1 1.5 (1.1*) 1.5 (1.2*) iplus S / ipasafe 9/10/:4 Ar P3A A2 1.5 (1.1*) 1.5 (1.2*) iplus S / ipasafe 9/10/:6 Ar P3A A2 1.5 (1.1*) 1.5 (1.2*) iplus S / ipasafe 9.5/10/:4 Ar P4A A3 1.5 (1.1*) 1.5 (1.2*) iplus S / ipasafe 9.5/10/:6 Ar P4A A3 1.5 (1.1*) 1.5 (1.2*) iplus S / ipasafe 10.5/10/:4 Ar P5A 1.5 (1.1*) 1.5 (1.2*) iplus S / ipasafe 10.5/10/:6 Ar P5A 1.5 (1.1*) 1.5 (1.2*) U V [W/m 2 K] U g [W/m 2 K] T L [%] T UV [%] R Le [%] R Li [%] T e [%] R e [%] A e [%] A i [%] g [%] R a,d R a,r iplus S / ipasafe PB iplus S / ipasafe 18/10/:6 Ar P6B B iplus S / ipasafe 24/10/:6 Ar P7B B iplus S / ipasafe 31/10/:6 Ar P8B B iplus S / ipasafe 18/16/:6 Ar P6B B iplus S / ipasafe 24/16/:6 Ar P7B B iplus S / ipasafe 31/16/:6 Ar P8B B *avec intercalaire de 16 mm U V Valeur U d après EN 673 T 10K U g Valeur U d après EN 673 T 15K T L Transmission lumineuse T UV Transmission UV R Le Réflexion lumineuse extérieure R Li Réflexion lumineuse intérieure T e Transmission énergétique globale EN EN 673 T 10K EN 673 T 15K R e Réflexion énergétique globale A e Absorption énergétique de la vitre extérieure A i Absorption énergétique de la vitre intérieure g Facteur solaire R a,d Rendu de couleur en transmission R a,r Rendu de couleur en réflexion

16 COMPOSITIONS ET PERFORMANCES ACOUSTIQUES ASSOCIÉES D après EN et EN ISO 717 iplus Float classique db Composition R w N de certification 6/12/4 Ar 34 P-BA 252/1994 6/14/4 Ar 35 P-BA 253/1994 6/15/4 Ar 36 P-BA 192/2000 6/16/4 Ar 36 P-BA 254/1994 8/14/4 Ar 37 P-BA 256/1994 8/16/4 Ar 37 P-BA 257/1994 8/20/4 Ar 37 P-BA 258/1994 8/18/6 Ar 37 P-BA 302/1999 (k) 10/16/4 Ar 38 P-BA 143/ /16/6 Ar 40 P-BA 191/ /20/4 Ar 39 P-BA 259/ /20/8 Ar 40 P-BA 306/ /22/6 Ar 40 P-BA 307/ /12/10 Ar 41 P-BA 153/2002 R w Indice d affaiblissement acoustique VSG Feuilleté

17 COMPOSITIONS ET PERFORMANCES ACOUSTIQUES ASSOCIÉES D après EN et EN ISO 717 iplus Acoustique et sécurité db db Ar Air Composition R w N de certification R w N de certification 6/12/8VSG* 38 P-BA 255/1994 8/12/12VSG* 41 P-BA 371/2002 8/14/10VSG* 41 P-BA 370/2002 8/16/12VSG* 43 P-BA 293/ /12/17VSG* 42 P-BA 82/ /16/13VSG* 43 P-BA 81/ /18/11,5VSG** 42 P-BA 308/2002 9(A1)/16/4 37 P-BA 52/1998 (k) * avec 0,76 PVB ** avec 1,52 PVB NO = R w Indice d affaiblissement acoustique VSG Feuilleté

18 Introduction Eclairage sur la restitution et la neutralité des couleurs ipasol neutre 73/39 ipasol neutre 68/34 ipasol natura 67/34 ipasol neutre 52/29 ipasol platine 47/28 ipasol bleu 40/23 Fiche specimen

19 ipasol L architecture contemporaine privilégie la lumière et l espace, d autant plus que nos villes se sclérosent sous la croissance démographique et la prolifération de constructions anarchiques. Le verre joue un rôle prépondérant dans la palette créative du maître d œuvre. Il permet d apprivoiser la lumière tout en conjuguant les avantages de la paroi et de l ouverture. Il faut ajouter que sa pérennité et sa maniabilité lui donne des atouts attractifs dans la création d ouvrages tertiaires ou monumentaux. Néanmoins, il est indispensable de compter avec les effets secondaires de la lumière naturelle, c est-à-dire intégrer la maîtrise d une énergie, qui, par définition, ne se maîtrise pas: le soleil! Interpane a donc mis au point un vitrage spécifique, ipasol, décliné en différentes versions - performances, convenant à tous les ouvrages pour lesquels la gestion des apports solaires se révèle indispensable. Le vitrage est composé de parois préalablement traitées par le dépôt d un revêtement constitué de particules métalliques (métaux nobles), appliqué côté intérieur afin d éviter les effets désagréables de réflexion dans certains environnements. Ce vitrage à couches sélectives permet, comme son nom l indique, de laisser passer la lumière, un maximum de lumière, mais empêche le soleil de transformer l habitat en serre. Outre le confort que l on peut y gagner, il est aisé de comprendre les économies substantielles que le maître d ouvrage peut réaliser pendant les périodes chaudes. Bien entendu, le vitrage remplit en premier lieu son rôle d isolant thermique et il est possible de lui adjoindre des fonctions complémentaires, teintes, sécurité (verre trempé, durci ou feuilleté), etc. Ce vitrage unique est un produit de haute technologie utilisé dans de nombreuses références tout à fait spectaculaires, mais il est évidemment possible de l utiliser dans n importe quel type d ouvrage, dès lors que maître d œuvre et d ouvrage rechercheront les économies d énergie, en conservant confort, luminosité, respect des couleurs. Facteur solaire g = 37% Transmission lumineuse - T L = 68% Coefficient U = 1,1 W/m 2 EN 673

20 LA NEUTRALITÉ DES GOÛTS ET DES COULEURS Quelques précisions indispensables à connaître Description élémentaire de l élaboration d un verre à couches tendres à basse émissivité. Schéma d un magnétron ipasol v Chaque mise en couches d Interpane consiste en une dépose de couches successives composées de différents matériaux. Ces couches sont fixées au moyen d une procédure dite de pulvérisation cathodique magnétique en ligne. En général, les propriétés optiques et mécaniques de telles procédures sont toujours basées sur les mêmes principes. En effet, les couches tendres doivent impérativement être protégées contre des dommages chimiques et mécaniques en étant rapidement assemblées en vitrage isolant (couche toujours en position 2, c est-à-dire à l intérieur du vitrage). De plus, il faut savoir que les performances optiques d un verre à couches sont déterminées par les propriétés de filtration du verre, par le choix des différentes couches déposées ainsi que par le phénomène des interférences. Ce phénomène résulte de la division de la lumière en différents faisceaux, due à la réflexion en tout point de contact entre l air, le verre et les différentes couches déposées. On notera que la filtration et l interférence varient en fonction des propriétés optiques et de l épaisseur de chaque matériau composant le verre à couches. Le changement d une propriété d un composant de ce système optique aboutira donc à une couleur différente. Il faut tenir compte des particularités suivantes d un vitrage isolant: Le verre aura une couleur différente selon l angle de vision adopté, parce que les trajectoires optiques, c est-à-dire les longueurs des trajectoires, varient à l intérieur de la couche. Cette variation étant un phénomène physique, elle peut être observée dans tout type de mise en couches. La couleur est toujours déterminée à partir d un angle de 90. De ce fait, si plusieurs types de vitrages isolants sont utilisés dans une façade (différentes épaisseurs de verre ou différents types de verre), des couleurs différentes dues à une variation des propriétés optiques des verres pourront alors être observées. Schéma d une pulvérisation

21 LA NEUTRALITÉ DES GOÛTS ET DES COULEURS Quelques précisions indispensables à connaître Influences sur la couleur ipasol V v La couleur dépend de plusieurs paramètres: Le type d éclairage, par exemple l illumination solaire directe, illumination solaire indirecte depuis un édifice avoisinant, lumière d une ampoule électrique, illumination dépendant de l arrière-plan de la façade. L objet observé: le vitrage isolant, la couche, le type de verres utilisés. Les moyens de contrôle: la perception visuelle de chaque individu, l instrument de mesure, la méthode de mesure. Le traitement de l information: l information couleur est créée par le cerveau en utilisant les informations en provenance de l œil et constitue une impression individuelle. Tous ces paramètres participent à la formation de l information sur une couleur. La variation d un seul de ces paramètres peut entraîner une impression différente de la couleur.

22 LA NEUTRALITÉ DES GOÛTS ET DES COULEURS Quelques précisions indispensables à connaître Description de la couleur ipasol V v Pour mesurer une couleur, Interpane utilise le système CIE-Lab (CIE 1976, voir aussi qui permet d identifier chaque couleur par une combinaison de 3 valeurs L*, a*, b*. La couleur est ainsi représentée par un point dans un système de coordonnées (voir illustration 1). Toutes les couleurs sont situées dans une sphère nommée espace de couleur. Le premier axe du système de coordonnées est l axe L* mesurant du blanc (L* = 0) jusqu au noir (L* = 100), le deuxième est l axe a* (du rouge a*>0 jusqu au vert a*<0), et le troisième axe est l axe b* allant du jaune (b* > 0) au bleu (b* < 0). Plus les valeurs absolues de a* et b* seront grandes, plus l objet regardé sera coloré. Ainsi, la différence entre deux couleurs peut être définie par la valeur E* (voir schéma et formule ci-dessous), relatant la distance entre 2 points dans l espace de couleur. La valeur E* peut être calculée selon la formule suivante: et est aussi utilisée pour décrire une tolérance de couleur. Illustration 1: Le système de coordonnées CIE-Lab (CIE 1976) Suivi qualité au sein d Interpane La couleur d un vitrage isolant dépendant principalement du type de couches, Interpane mesure systématiquement les verres à l issue du processus de dépose à l aide d un appareil de mesure en ligne. La mesure de ces données est effectuée sur une surface de verre de dimension standard. Les références et les tolérances pour les couleurs sont programmées dans notre système de production. Ce contrôle assure des produits de haute qualité. Pour contribuer à un haut niveau de qualité, une traçabilité automatique du suivi de la production a été mise en place. Interpane est certifié selon ISO 9001 : 2000, la production est soumise à des contrôles par des organismes de vérifications officiellement reconnus et indépendants.

23 LA NEUTRALITÉ DES GOÛTS ET DES COULEURS Quelques précisions indispensables à connaître Tolérances ipasol V Les tolérances ont été définies de sorte que dans des conditions normales, un observateur ne puisse guère remarquer de variations de couleur. Du fait des spécificités mentionnées ci-dessus, la tolérance ne représente qu une indication. Toutes les données et en particulier l édifice et son environnement devront être évaluées. Les tolérances ainsi que les instruments de mesure pour les produits Interpane sont notés comme suit: Réflexion face verre brut : Valeur maximum E Réflexion face couche : Valeur maximum E Transmission : Valeur maximum E Instrument de mesure: GretagMacbeth ER50 Angle de mesure: 90 Illumination: D65 entièrement transparent et sans réflexion aucune, une paroi totalement invisible. Une échelle a donc été créée, elle s échelonne de 0 à 100, le 100 étant le point de neutralité... absolue! Sous la barre des 90, on admettra généralement qu il peut perdre sa neutralité et donner une légère variation colorée. On exclura le blanc, le gris et le noir, qui par définition ne constituent pas des couleurs et appartiennent à l univers de la neutralité. Produit à couches : Par exemple ipasol neutre 68/34 Verre : float, verre feuilleté, verre trempé Epaisseur du verre : Epaisseur nominale en mm Fournisseur du verre : Société La couleur en question, la couleur en équation. Dans le domaine des façades où le verre prend une place primordiale au niveau de l esthétique, plutôt que de couleurs, nous devrons parler de coloration. La coloration zéro serait bien évidemment, et dans l idéal, un verre neutre, c est-à-dire Depuis les premières décennies du vingtième siècle, sous l impulsion des grands Maîtres de l architecture contemporaine, le verre a pris une place prépondérante grâce aux structures d acier autorisant des réalisations où la transparence pouvait dès lors être perçue comme une philosophie nouvelle, émergeante des comportements sociologiques.

24 neutre 73/39 VITRAGE DE CONTRÔLE SOLAIRE Données techniques avec remplissage gaz argon ipasol en mm extérieur/ intercalaire/ intérieur Caractéristiques principales: Aspect : neutre* Coefficient de transmission : U g 1,1 W/m 2 K selon EN 673 T 15K Transmission lumineuse : T L 73 % selon Facteur solaire : g 42 % selon Réflexion : R L 10 % U g T L [%] T UV [%] R Le [%] R Li [%] T e [%] R e [%] A e [%] A i [%] R a,d R a,r g [%] Rw Rw+Ctr STANDARD 6 ipasol 73/39 / 16 / Float SECURITE 33/2 ipasol 73/39 / 16 / Float /2 ipasol 73/39 / 16 / Float ipasafe 73/39 P2A / 16 / Float ipasafe 73/39 P3A / 16 / Float ipasafe 73/39 P4A / 16 / Float ACOUSTIQUE & SECURITE ipaphon 73/39 SF9 / 16 / ipaphon 73/39 SF9 / 16 / ipaphon 73/39 SF11 / 16 / U g Valeur U d après EN 673 T 15K T L Transmission lumineuse T UV Transmission UV R Le Réflexion lumineuse extérieure R Li Réflexion lumineuse intérieure T e Transmission énergétique globale R e Réflexion énergétique globale A e Absorption énergétique de la vitre extérieure A i Absorption énergétique de la vitre intérieure g Facteur solaire R a,d Rendu de couleur en transmission R a,r Rendu de couleur en réflexion R w Indice d affaiblissement acoustique R w+ctr Indice d affaiblissement acoustique corrigé *voir chapitre neutralité

One for. One for. One for THERMOBEL TRI GLASS UNLIMITED

One for. One for. One for THERMOBEL TRI GLASS UNLIMITED One for light One for energy One for the planet THERMOBEL TRI passive glass for active living GLASS UNLIMITED Préparer la maison 1. Transmission lumineuse élevée 2. Utilisation optimale de l énergie solaire

Plus en détail

Concilier confort acoustique et santé des occupants. Choix des vitrages

Concilier confort acoustique et santé des occupants. Choix des vitrages Concilier confort acoustique et santé des occupants Choix des vitrages 2010 1 Le verre : ses spécificités Le verre : permet la vision vers l extérieur laisse pénétrer, dans les bâtiments, la lumière naturelle.

Plus en détail

FENETRES ET PORTES FENETRES

FENETRES ET PORTES FENETRES FENETRES ET PORTES FENETRES Savoir choisir sa fenêtre Le remplacement des fenêtres, portes et volets assure bien-être et confort. C est un investissement à long terme à ne pas négliger. La majorité des

Plus en détail

entre la fenêtre alu...

entre la fenêtre alu... 02 les fenêtres les fenêtres faites choix! votre entre la fenêtre alu... L aluminium pour le design, la pérennité et le respect de l environnement Vos nouvelles fenêtres méritent ce matériau haut de gamme,

Plus en détail

LE LEXIQUE THERMIQUE. Vitrage à basse émissivité? Gaz Argon? Label CEKAL? ITR - VIR - FEA? Espace entre les verres 16-18 ou 20 mm? Triple vitrage?

LE LEXIQUE THERMIQUE. Vitrage à basse émissivité? Gaz Argon? Label CEKAL? ITR - VIR - FEA? Espace entre les verres 16-18 ou 20 mm? Triple vitrage? Fiche réalisée en Janvier 2009 LE LEXIQUE THERMIQUE Vitrage à basse émissivité? L émissivité est la caractéristique que représente la capacité d un matériau à restituer de l énergie. Une couche faiblement

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les pompes à chaleur pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex

Plus en détail

VITRAGES ISOLANTS FINSTRAL. Le vitrage adapté à votre besoin

VITRAGES ISOLANTS FINSTRAL. Le vitrage adapté à votre besoin VITRAGES ISOLANTS FINSTRAL Le vitrage adapté à votre besoin LA GAMME DE VITRAGES FINSTRAL Plus-Valor La qualité en standard Nous équipons nos fenêtres en standard avec le double vitrage thermo-isolant

Plus en détail

SGGPLANITHERM ULTRA N Verre à couche à faible émissivité

SGGPLANITHERM ULTRA N Verre à couche à faible émissivité SGGPLANITHERM ULTRA N Verre à couche à faible émissivité SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT Isolation Thermique Renforcée SGGPLANITHERM ULTRA N L isolation thermique atteint les sommets.

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les équipements solaires thermiques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail

la nouvelle réflexion sur l isolation verre simple isolant

la nouvelle réflexion sur l isolation verre simple isolant verre simple isolant fournit la preuve que des contradictions peuvent s unir parfaitement. Patrimoine et cadre de vie agréable, fenêtre existante et économie d énergie, performances durables et amortissement

Plus en détail

FENETRES A TRIPLE VITRAGE EFFICACITE ENERGETIQUE REELLE EN FRANCE?

FENETRES A TRIPLE VITRAGE EFFICACITE ENERGETIQUE REELLE EN FRANCE? FENETRES A TRIPLE VITRAGE EFFICACITE ENERGETIQUE REELLE EN FRANCE? Le fait d intégrer un triple vitrage dans une fenêtre est de plus en plus souvent présenté comme la seule amélioration possible de sa

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les modules solaires photovoltaïques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique.

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique. A / LES OBJETS TECHNIQUES EN DOMOTIQUE B / LA REPRESENTATION FONCTIONNELLE C / LE RESPECT DES CONTRAINTES D / LA CHAINE D ENERGIE D UN OBJET TECHNIQUE E/ LA CHAINE D INFORMATION D UN OBJET TECHNIQUE A

Plus en détail

280 u Généralités. 282u SGG BIOCLEAN / SGG STADIP BIOCLEAN

280 u Généralités. 282u SGG BIOCLEAN / SGG STADIP BIOCLEAN 280 u Généralités SAINT-GOBAIN GLASS CLEAN : autonettoyant, simples vitrages 282u SGG BIOCLEAN / SGG STADIP BIOCLEAN SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT : isolation thermique, doubles vitrages 284u SGG CLIMALIT

Plus en détail

01. Efficacité. Aplast vise les valeurs d efficacité énergétique les plus élevées depuis le processus de fabrication jusqu au produit fini.

01. Efficacité. Aplast vise les valeurs d efficacité énergétique les plus élevées depuis le processus de fabrication jusqu au produit fini. 01. Efficacité Aplast vise les valeurs d efficacité énergétique les plus élevées depuis le processus de fabrication jusqu au produit fini. 02. Innovation L innovation nous offre la capacité de dessiner

Plus en détail

Vitrages isolants hautes performances

Vitrages isolants hautes performances RIOU Glass Infos Vitrages isolants hautes performances Les vitrages isolants fonctionnels peuvent être 2 à 3 fois plus performants que des vitrages isolants standards, en termes d isolation thermique ou

Plus en détail

La couleur dans vos créations Chapitre 1 La couleur

La couleur dans vos créations Chapitre 1 La couleur La couleur dans vos créations Chapitre 1 La couleur Théorie Introduction Ce cours est le premier d une série de trois visant à guider le novice dans l utilisation de la couleur dans ses créations. Pour

Plus en détail

«Lunettes solaires pour la maison»

«Lunettes solaires pour la maison» Flachglas vous informe Edition 7, janvier 2010 «Lunettes solaires pour la maison» Gérer individuellement le transfert de la lumière de la chaleur Nouveau vitrage :«Adoucir»par simple pression d une touche.

Plus en détail

FICHES PEB & METIERS LES PROTECTIONS SOLAIRES

FICHES PEB & METIERS LES PROTECTIONS SOLAIRES FICHES PEB & METIERS LES PROTECTIONS SOLAIRES Introduction Les réglementations PEB régionales prennent en compte des consommations énergétiques pour le refroidissement. En outre, les réglementations d

Plus en détail

SCHOTT Termofrost SDS 2. Système de portes coulissantes pour une réfrigération plus efficace

SCHOTT Termofrost SDS 2. Système de portes coulissantes pour une réfrigération plus efficace SCHOTT Termofrost SDS 2 Système de portes coulissantes pour une réfrigération plus efficace 2 A la pointe de la technologie, SCHOTT est un grand groupe international, riche de 130 années d expérience dans

Plus en détail

les vitrages d h Les multiples capacités de calibration des performances Synergia Concept International synergia@lucjoubert.com

les vitrages d h Les multiples capacités de calibration des performances Synergia Concept International synergia@lucjoubert.com Comment tbien utiliser les vitrages d aujourd hui d h Les multiples capacités de calibration des performances LucJoubert consultant SeniorenVitrages Luc Joubert, consultant Senior en Vitrages, Synergia

Plus en détail

ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons?

ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons? ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons? La déperdition de chaleur se fait à travers les murs non isolés dû a un refroidissement interne des murs La limitation des flux de chaleur se fait grâce

Plus en détail

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE Résumé PREFACE 2 INTRODUCTION 2 1. BUT ET CHAMP D APPLICATION 2 2. REFERENCES DOCUMENTAIRES ET NORMES 3 3. TERMES ET DEFINITIONS 3 4. POLITIQUE POUR UNE CONSOMMATION RAISONNEE (PCC) 3 5. RESPONSABILITE

Plus en détail

LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Les critères de performance énergétique des fenêtres aluminium Impact des fenêtres sur la consommation d un bâtiment d

Plus en détail

WIS 3.0: LOGICIEL EUROPEEN GRATUIT POUR LE CALCUL DES PROPRIETES THERMIQUES ET OPTIQUES DES FENETRES

WIS 3.0: LOGICIEL EUROPEEN GRATUIT POUR LE CALCUL DES PROPRIETES THERMIQUES ET OPTIQUES DES FENETRES WIS 3.0: LOGICIEL EUROPEEN GRATUIT POUR LE CALCUL DES PROPRIETES THERMIQUES ET OPTIQUES DES FENETRES INTRODUCTION WIS 3.0 constitue un logiciel avancé, basé sur des normes européennes et conçu pour assister

Plus en détail

Le verre de l habitat durable.

Le verre de l habitat durable. Création Image & Stratégie Illustrations A. Lainé / P. Chédal Saint-Gobain Glass France RCS Nanterre B 998 269 211 - G1-DOC0001/07-12 90000 Sous réserve de modifications Le verre de l habitat durable.

Plus en détail

SWISSLAMEX TISSUE. Verre novateur avec effet métallique

SWISSLAMEX TISSUE. Verre novateur avec effet métallique SWISSLAMEX TISSUE Verre novateur avec effet métallique 2 Photo: Würth AG, Rorschach, vue extérieure Un verre feuilleté de sécurité avec effet métallique Les effets métalliques confèrent une apparence absolument

Plus en détail

Bien choisir vos vitrages de façades

Bien choisir vos vitrages de façades Bien choisir vos vitrages de façades Appuyez-vous sur des spécialistes! 4 Choisissez le verre selon son esthétique et ses possibilités de transformation! 5 Sélectionnez un vitrage aux performances adaptées!

Plus en détail

Un atout pour la RT 2012!

Un atout pour la RT 2012! LE COFFRE DE VOLET-ROULANT, Un atout pour la RT 2012! LES DIFFÉRENTS TYPES DE COFFRES LES CARACTÉRISTIQUES THERMIQUES DES COFFRES POURQUOI UN COFFRE EST INDISPENSABLE EN BBC? LES DIFFÉRENTS TYPES DE COFFRES

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les isolants pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex 15 Tél.

Plus en détail

Construction durable

Construction durable Depuis 90 ans à votre service... Construction durable selon les normes pour habitations passives www.linden.be www.pamaflex.eu Bilan énergétique dans la maison classique 1. Pertes par les murs et les fenêtres

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

Heat-Mirror. Le double vitrage le plus isolant au monde. www.heat-mirror.com. Luminosité. Economie d énergie. Protection aux UV. Confort & simplicité

Heat-Mirror. Le double vitrage le plus isolant au monde. www.heat-mirror.com. Luminosité. Economie d énergie. Protection aux UV. Confort & simplicité Tapez pour saisir le texte Heat-Mirror Le double vitrage le plus isolant au monde Economie d énergie Luminosité Confort & simplicité Protection aux UV Contrôle solaire Confort acoustique Isolation thermique

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique SOMMAIRE TITRE I - CONTEXTE GÉNÉRAL DU MARCHE... 3

Plus en détail

Printemps des sciences 2008. Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008

Printemps des sciences 2008. Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008 Printemps des sciences 2008 Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008 Objectifs L objectif de cette petite démonstration est double : 1. Démontrer l importance d une bonne isolation thermique sur les

Plus en détail

Améliorez votre confort grâce au film polyvalent.

Améliorez votre confort grâce au film polyvalent. Sentez-vous bien. Améliorez votre confort grâce au film polyvalent. Profitez de températures confortables, faites des économies d énergie, bénéficiez de la lumière naturelle et augmentez jusqu à 41% le

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS

LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LES CARACTERISTIQUES DES FERMETURES ET STORES DANS LA RT2012 Dans la performance thermique et lumineuse des parois vitrées, les fermetures et les stores jouent le rôle de régulateur des entrées et sorties

Plus en détail

D/V Super isolant TR SUPER NEUTRAL 06-03. www.glas-fandel.de

D/V Super isolant TR SUPER NEUTRAL 06-03. www.glas-fandel.de D/V Super isolant TR 06-03 ne exploitation gratuite Ude l énergie solaire Vitrage Super -K- Neutral Le vitrage Glas Fandel favorisant le gain d énergie, conforme à l environnement et aux constructions

Plus en détail

CALIBRATION COMMENT ÇA FONCTIONNE MONITEURS DÉTECTEURS D ÉNERGIE DE PUISSANCE DÉTECTEURS HAUTE PUISSANCE SOLUTIONS DÉTECTEURS PHOTO DÉTECTEURS.

CALIBRATION COMMENT ÇA FONCTIONNE MONITEURS DÉTECTEURS D ÉNERGIE DE PUISSANCE DÉTECTEURS HAUTE PUISSANCE SOLUTIONS DÉTECTEURS PHOTO DÉTECTEURS. Chez Gentec-EO, depuis plus de 40 ans, nous comprenons que l essence même de notre métier est l exactitude. Il n existe pas de demi-mesure : nos appareils mesurent avec exactitude ou ils ne mesurent pas

Plus en détail

P M R. Crédit PERSON N E À M OBI LI TÉ RÉDUI TE THERMIQUE. d impôt. Portes et Fenêtres à frappe Design & Confort thermique haute performance

P M R. Crédit PERSON N E À M OBI LI TÉ RÉDUI TE THERMIQUE. d impôt. Portes et Fenêtres à frappe Design & Confort thermique haute performance HAUTE PERFORMANCE THERMIQUE Crédit d impôt P M R PERSON N E À M OBI LI TÉ RÉDUI TE Portes et Fenêtres à frappe Design & Confort thermique haute performance R Tous les atouts de la Performance Thermique

Plus en détail

Comment améliorer les performances thermiques d une habitation?

Comment améliorer les performances thermiques d une habitation? thermiques d une habitation? E1-1/6 Le confort 1 Définissez en trois points le confort thermique : 2-1 Sur brouillon ou sur votre cahier d expérience, émettez vos hypothèses sur la maison de demain. Comment

Plus en détail

à la protection sociale

à la protection sociale COURTIERS Ensemble, donnons toute sa valeur à la protection sociale Nos expertises complètent les vôtres En matière de protection sociale, votre capacité d analyse des attentes des entreprises et de leurs

Plus en détail

L ACTE DE MESURER ET D ÉVALUER

L ACTE DE MESURER ET D ÉVALUER SECTION 1 L ACTE DE MESURER ET D ÉVALUER OBJECTIF RECHERCHÉ L acte de mesurer et d évaluer est plus difficile que ce qu on peut imaginer au premier abord. S il est relativement aisé de calculer quelque

Plus en détail

Maîtrise de l énergie dans l habitat

Maîtrise de l énergie dans l habitat Séquence 1 : Quels sont les postes de consommation d énergie dans une habitation? 2 séances Séance Séquence 2 : Quel est le systéme de chauffage le plus économique? Séance Séquence 3 : Quels éléments composent

Plus en détail

SYSTÈME POUR TOIT PLAT Application

SYSTÈME POUR TOIT PLAT Application Application Tous les avantages d une fenêtre de toit VELUX sur toit plat! Lumière naturelle par le haut Sécurité et confort électrique Montage simple Isolation optimale Circulation d air frais grâce au

Plus en détail

Le triple vitrage. Le salon du bâtiment passif 9 & 10 décembre, Paris. Bruno Carrel

Le triple vitrage. Le salon du bâtiment passif 9 & 10 décembre, Paris. Bruno Carrel Le triple vitrage Le salon du bâtiment passif 9 & 10 décembre, Paris Bruno Carrel 1. Rappels 2. Parois vitrées et parois opaques 3. Vitrer plus large 4. SGG PLANITHERM LUX 5. Conclusion Le rayonnement

Plus en détail

Rénover pour économiser, c'est maintenant avec Schüco!

Rénover pour économiser, c'est maintenant avec Schüco! Rénover pour économiser, c'est maintenant avec Schüco! Bénéficiez du crédit d impôts Profitez de l éco-prêt à taux zéro Réduisez votre facture énergétique Produisez et revendez de l électricité Solaire

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT

ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT ANALYSE DE LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE D UNE RÉHABILITATION DE BÂTIMENT Réhabilitation du bâtiment «Mendès France» à Auch 12 logements au standard «BBC Effinergie Rénovation» pour l OPH 32 Octobre 2011

Plus en détail

ACOUSTIQUE Notice. Théorie

ACOUSTIQUE Notice. Théorie Notice Théorie Comprendre les différences entre les indices acoustiques déterminés en laboratoire et ceux estimés sur le chantier permet de mieux cibler ses attentes selon le domaine d usage de nos solutions.

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Les techniques (chaleur, ventilation, ECS): conception et régulation Bruxelles Environnement Systèmes d émission de chaleur : principes et enjeux Raphaël Capart ICEDD asbl

Plus en détail

Les clés pour comprendre

Les clés pour comprendre Les clés pour comprendre La Réglementation Thermique 2012 (RT2012) a pour objectif, tout comme les précédentes réglementations thermiques de limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs qu

Plus en détail

Avec bio bric, vivez dans une maison saine et économe en énergie

Avec bio bric, vivez dans une maison saine et économe en énergie Avec bio bric, vivez dans une maison saine et économe en énergie Une maison dite écologique est avant tout une maison économe en énergie et respectueuse de l environnement. Avec bio bric, vous faites le

Plus en détail

I) Introduction : le déplacement, la position, la vitesse des outils ou des produits.

I) Introduction : le déplacement, la position, la vitesse des outils ou des produits. PAGE : 1 I) Introduction : La croissance de la puissance des systèmes de traitement ainsi que les impératifs de productivité appellent dans tous les domaines de production industrielle un besoin d information

Plus en détail

Essentiel et Vision les nouvelles solutions énergétiques pour tous les projets

Essentiel et Vision les nouvelles solutions énergétiques pour tous les projets MONTPELLIER Z.I. - Rue de la Garenne 34748 Vendargues cedex Tél. : 04 67 87 77 77 Fax : 04 67 87 77 00 www.initial-fenetres.com MENUISERIES ALUMINIUM INITIAL Essentiel et Vision les nouvelles solutions

Plus en détail

TA B L E A U X É L E C T R I Q U E S

TA B L E A U X É L E C T R I Q U E S Tableaux de distribution électrique série Mini-TAL Ces distributeurs sont fabriqués à partir de profilés d aluminium d une profondeur de 105 mm et sont équipés de plaques de protection en PET gris (matériau

Plus en détail

Fiche d application du Titre V RT2012 Module Thermique avec ECS accumulée Logix

Fiche d application du Titre V RT2012 Module Thermique avec ECS accumulée Logix Module Thermique avec ECS accumulée Logix Arrêté ministériel du 27 janvier 2015 Module Thermique d Appartement Logix avec affichage des consommations de chauffage et d eau chaude sanitaire Module de distribution

Plus en détail

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être

Le concept. Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être Le concept Des prestations «chic à prix mini» proposées dans des espaces Beauté Bien Être 1 Séduction, Evasion et Performance sont réunis dans un cadre haut de gamme pour accueillir aussi bien les femmes

Plus en détail

FENÊTRES TOP 90 UN HABITAT DE QUALITÉ CONFORME AUX ATTENTES ACTUELLES. NOUVEAU

FENÊTRES TOP 90 UN HABITAT DE QUALITÉ CONFORME AUX ATTENTES ACTUELLES. NOUVEAU FENÊTRES TOP 90 UN HABITAT DE QUALITÉ CONFORME AUX ATTENTES ACTUELLES. NOUVEAU La symbiose réussie entre isolation, technique et design. Les fenêtres et portes actuelles ne doivent pas seulement satisfaire

Plus en détail

Règlementation Thermique des Bâtiments Existants

Règlementation Thermique des Bâtiments Existants Fiche d application RT ex : Précisions sur l application des deux volets de la réglementation thermique des bâtiments existants Date Modification Version 08 avril 2011 Première version de la fiche 1 6

Plus en détail

1. Introduction. 2. Diagramme des exigences

1. Introduction. 2. Diagramme des exigences 1. Introduction La complexité des systèmes techniques est telle que, sans outils de représentations abstraites et progressivement enrichies, les intervenants d un projet auraient de nombreuses difficultés

Plus en détail

FENÊTRES POUR TOITS PLATS

FENÊTRES POUR TOITS PLATS FENÊTRES POUR TOITS PLATS 2013 ILLUMINEZ VOTRE INTÉRIEUR DES FENÊTRES POUR TOITS PLATS Les évolutions constantes dans le secteur du bâtiment et les innovations au niveau des matières premières facilitent

Plus en détail

Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur.

Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur. La solution pour l eau chaude sanitaire Ballon Thermodynamique Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur. jusqu à -70% sur la consommation de votre chauffe-eau (1) Chauffage & Climatisation

Plus en détail

DOMOFEN LA FENÊTRE SUISSE FENÊTRES, PORTES D ENTRÉE, PORTES COULISSANTES, DOMOTIQUE. Fabrication VOTRE MEILLEURE OUVERTURE

DOMOFEN LA FENÊTRE SUISSE FENÊTRES, PORTES D ENTRÉE, PORTES COULISSANTES, DOMOTIQUE. Fabrication VOTRE MEILLEURE OUVERTURE DOMOFEN LA FENÊTRE SUISSE Fabrication FENÊTRES, PORTES D ENTRÉE, PORTES COULISSANTES, DOMOTIQUE VOTRE MEILLEURE OUVERTURE «Je recherche une confiance durable avec mes clients.» Comme artisan menuisier,

Plus en détail

Dossier de Presse E.S

Dossier de Presse E.S Equipements Scientifiques Dossier de Presse E.S Pionniers des innovations Février 2015 1 Sommaire I. Présentation de Equipements Scientifiques II. Les différents départements commerciaux de ES III. Les

Plus en détail

Le Planificateur. Mieux planifier pour mieux choisir! Ce document vous informe pour vous aider à réaliser votre projet. CONCERTO est une création de :

Le Planificateur. Mieux planifier pour mieux choisir! Ce document vous informe pour vous aider à réaliser votre projet. CONCERTO est une création de : e Planificateur Mieux planifier pour mieux choisir! Ce document vous informe pour vous aider à réaliser votre projet est une création de : es fenêtres es fenêtres composent l un des attraits majeurs d

Plus en détail

MODELISATION : QUELLES SONT LES HYPOTHESES FIXEES?

MODELISATION : QUELLES SONT LES HYPOTHESES FIXEES? MODELISATION : QUELLES SONT LES HYPOTHESES FIXEES? La réalisation des calculs de TEXTINERGIE a nécessité la prise en compte de certaines hypothèses. Celles-ci portent sur les éléments du bâtiment modélisé

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

Descriptif quantitatif second œuvre

Descriptif quantitatif second œuvre GENERAUX ARTISTIQUES Descriptif quantitatif second œuvre La mise en œuvre de menuiserie intérieure Maintien des blocs portes en attente de la pose de la cloison (mise en place, réglage et calage) ES S

Plus en détail

Titre de la séance : utilisation de l énergie solaire.

Titre de la séance : utilisation de l énergie solaire. Partie du programme : Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol Niveau : seconde Titre de la séance : utilisation de l énergie solaire. EXTRAIT DU PROGRAMME Utiliser l énergie des vents, des courants

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE :

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : DOSSIER THÉMATIQUE Mars 2015 TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : Quelles conséquences sur les consommations énergétiques et les caractéristiques bioclimatiques? Le renforcement

Plus en détail

Vérandas Axelle : design et lumière sur-mesure. Sapa Building System

Vérandas Axelle : design et lumière sur-mesure. Sapa Building System Vérandas Axelle : design et lumière sur-mesure Sapa Building System Véranda Axelle : design et lumière sur-mesure Offrir aux habitats contemporains plus d espace à vivre en pleine lumière, dans un confort

Plus en détail

Comment est fabriqué un câble électrique?

Comment est fabriqué un câble électrique? Comment est fabriqué un câble électrique? TOP CABLE Bienvenus à TOP CABLE. Nous sommes l un des plus importants fabricants de câbles électriques au monde. VIDEOBLOG Dans ce vidéo-blog, nous allons vous

Plus en détail

FICHE ÉCOCON$EIL. La qualité et l efficacité énergétique des

FICHE ÉCOCON$EIL. La qualité et l efficacité énergétique des FICHE ÉCOCON$EIL Quand écoénergie rime avec économies Liens rapides Planifier l achat de nouvelles fenêtres Caractéristiques des fenêtres homologuées Fenêtres homologuées Dans bien des habitations yukonnaises,

Plus en détail

Les données d un jeu sous Shadow Manager

Les données d un jeu sous Shadow Manager Les données d un jeu sous Shadow Manager Sous Shadow Manager, les données d un jeu quelconque sont enregistrées dans un fichier de Jeu (à extension.sm5) qui contient : 1. Les Paramètres du scénario, qui

Plus en détail

Bien choisir vos vitrages de façades

Bien choisir vos vitrages de façades Bien choisir vos vitrages de façades Appuyez-vous sur des spécialistes! 4 Choisissez le verre selon son esthétique et ses possibilités de transformation! 5 Sélectionnez un vitrage aux performances adaptées!

Plus en détail

Fenêtres, portes-fenêtres et portes lourdes à frappe Excellence 65 : Entrez dans un monde de confort et de solidité.

Fenêtres, portes-fenêtres et portes lourdes à frappe Excellence 65 : Entrez dans un monde de confort et de solidité. Fenêtres, portes-fenêtres et portes lourdes à frappe Excellence 65 : Entrez dans un monde de confort et de solidité. Sapa Building System Excellence 65 : Toujours plus de confort et de souplesse d utilisation.

Plus en détail

FENÊTRES EN PVC ET PVC-ALUMINIUM TOP 72. des solutions pour plus de confort

FENÊTRES EN PVC ET PVC-ALUMINIUM TOP 72. des solutions pour plus de confort FENÊTRES EN PVC ET PVC-ALUMINIUM TOP 72 des solutions pour plus de confort 2 Plus de qualité pour votre habitation Optimisation du confort maîtrise du coût de l énergie facilité d entretien maintenance

Plus en détail

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL?

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Introduction Les bases de données NoSQL sont devenues un sujet très à la mode dans le milieu du développement web. Il n est pas rare de tomber sur

Plus en détail

S AV O I R - F A I R E & T E C H N O L O G I E S

S AV O I R - F A I R E & T E C H N O L O G I E S S AV O I R - F A I R E & T E C H N O L O G I E S Verres CORRECTEURS photochromiques POLARISANTS Younger Optics présente Drivewear, le verre correcteur conçu pour moduler et améliorer la perception du porteur

Plus en détail

premium Le store Volutio se décline en trois versions : Classic, Medium et Premium.

premium Le store Volutio se décline en trois versions : Classic, Medium et Premium. Indice de modularité AU PLUS JUSTE MODULARITÉ QUALITÉ OPTIMISATION Le store Volutio se décline en trois versions : Classic, Medium et Premium. Il vous offrira la possibilité de vous équiper au plus près

Plus en détail

... Pilkington Pyroclear La protection incendie moderne. Flachglas vous informe

... Pilkington Pyroclear La protection incendie moderne. Flachglas vous informe Pilkington Pyroclear La protection incendie moderne Flachglas vous informe Édition 10, septembre 2013 Le verre au service de la protection incendie la sécurité transparente La transparence est un outil

Plus en détail

Caméléwood une ouverture sur l avenir

Caméléwood une ouverture sur l avenir Caméléwood une ouverture sur l avenir Fonds Européen de Développement Régional L Historique THIEBAUD - FENETRES - FRANC - COMTOISES entreprise crée en 1933 l histoire de 3 générations d hommes passionnés

Plus en détail

Exercices et corrections

Exercices et corrections Exercices et corrections Apprenez avec vos élèves à réaliser un Diagnostic de Performance Energétique. A utiliser avec les exemples d'ecoville ou avec un cas réel. Exercices L'énergie primaire est une

Plus en détail

Comptabilisation avec code TVA, depuis une ancienne application

Comptabilisation avec code TVA, depuis une ancienne application Comptabilisation avec code TVA, depuis une ancienne application Adaptations à faire pour passer d une ancienne application à un application qui passe les codes TVA en comptabilité et permet ainsi de préparer

Plus en détail

DU SCAN AU DIAG. Le BIM en REHABILITATION LES OUTILS LES VALEURS A OBTENIR CAHIER DES CHARGES PRECIS COMPLETER LA MAQUETTE PAR LES RELEVES ET SONDAGES

DU SCAN AU DIAG. Le BIM en REHABILITATION LES OUTILS LES VALEURS A OBTENIR CAHIER DES CHARGES PRECIS COMPLETER LA MAQUETTE PAR LES RELEVES ET SONDAGES Le BIM en REHABILITATION LES OUTILS LES VALEURS A OBTENIR CAHIER DES CHARGES PRECIS COMPLETER LA MAQUETTE PAR LES RELEVES ET SONDAGES LES RELEVES Relevé laser scanner 3D Mise en place d un plan d exécution

Plus en détail

Module de gestion des contacts et échanges avec les clients et fournisseurs (CRM)

Module de gestion des contacts et échanges avec les clients et fournisseurs (CRM) bmi-fact+ Module de gestion des contacts et échanges avec les clients et fournisseurs (CRM) Module commun aux applications bmi-fact, bmi-compta, POWERGES et Gest-Office. Qu est-ce qu un CRM (Customer Relationship

Plus en détail

Panneaux solaires thermiques

Panneaux solaires thermiques NOUVEAU Panneaux solaires thermiques Une solution chauffage 100 % fiable pour économiser l énergie. Ne choisissez plus entre confort et performance énergétique. Avec les solutions de capteurs solaires

Plus en détail

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie Isolation globale 1. Maîtriser la consommation d énergie Le confort et l éco-performance d une habitation sont fortement liés à son isolation. Celle-ci doit être homogène et adaptée aux caractéristiques

Plus en détail

Le choix des couleurs

Le choix des couleurs Le choix des couleurs La couleur est importante dans la composition d une page. Elle permet de compléter ou mettre en valeur une photo. Elle donne le ton et l ambiance. Les couleurs froides sont les bleus,

Plus en détail

isolation thermique Fenetres, Portes, Volets bois, Volets roulants Portails, Portes de garage Baies vitrees fenetres de toit

isolation thermique Fenetres, Portes, Volets bois, Volets roulants Portails, Portes de garage Baies vitrees fenetres de toit Nous intervenons sur tous les aspects de votre confort intérieur : isolation thermique et phonique, menuiseries extérieures, menuiseries intérieures, autant d aménagements qui vous permettront de profiter

Plus en détail

Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012.

Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012. Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012. Dans le but de diviser par deux la consommation énergétique des bâtiments à l horizon 2020, la France a

Plus en détail

IDES. Engineering. Procédure d avis énergétique Dossier explicatif

IDES. Engineering. Procédure d avis énergétique Dossier explicatif Procédure d avis énergétique Dossier explicatif Faire évaluer son logement Contexte En janvier 2003, l Union européenne a adopté une directive /0#1)/234'5)6(1#7.&'801 relative à la performance énergétique

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE

REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE Pour réduire sa dépendance à la fois sur le plan énergétique et de l'approvisionnement en matières premières,

Plus en détail

Thermographie aérienne de la commune d Andenne. Déperditions de chaleur par les toitures. Projet coordonné par le BEP

Thermographie aérienne de la commune d Andenne. Déperditions de chaleur par les toitures. Projet coordonné par le BEP Thermographie aérienne de la commune d Andenne Projet coordonné par le BEP Auteurs: Marie Wénin Yann Goulem Cartographie réalisée par Déperditions de chaleur par les toitures Qu est ce que la thermographie

Plus en détail

Fenêtres en PVC. Coupe technique : 1. Profil de 82 mm composé de 7

Fenêtres en PVC. Coupe technique : 1. Profil de 82 mm composé de 7 Fenêtres en PVC GL system IGLO ENERGY Le nouveau système «IGLO Energy» a été réalisé pour obtenir des fenêtres très performantes au point de vue énergétique, avec un design moderne et qui sont dotées des

Plus en détail

Eurocondens SGB 2 Chaudiere gaz a condensation

Eurocondens SGB 2 Chaudiere gaz a condensation Eurocondens SGB 2 Chaudiere gaz a condensation,, A member of l architecture peut etre genereuse, mais pas la chaudiere Une chaudière gaz à condensation BRÖTJE, avec une puissance nominale de 32 à 500 kw,

Plus en détail

Personal Financial Services Fonds de placement

Personal Financial Services Fonds de placement Personal Financial Services Fonds de placement Un investissement dans des fonds de placement, c est la promesse de rendements attractifs pour un risque contrôlé. Informez-vous ici sur le fonctionnement

Plus en détail

l offre économie d énergie France Air

l offre économie d énergie France Air l offre économie d énergie France Air les solutions à énergie renouvelable Le secteur du bâtiment est le premier consommateur d énergie en France. Il représente 43 % de l énergie consommée, et 25 % des

Plus en détail

La Bretagne romantique

La Bretagne romantique La Bretagne romantique Energie Thermographie et diagnostic thermique en rénovation Tinténiac, le 25 octobre 2015 Gireg Le Bris Yvan Le Tennier Qu est ce que la thermographie? La thermographie est la technique

Plus en détail

Etiquette énergétique des fenêtres. Pourquoi? Objectif

Etiquette énergétique des fenêtres. Pourquoi? Objectif Pourquoi? La directive européenne 2010 / 30 / EU du 19 mai 2010 étend l'affichage énergétique à tous les composants d'un bâtiment qui influent sur les consommations énergétiques. Au même titre que les

Plus en détail