Formation Bâtiment Durable :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Formation Bâtiment Durable :"

Transcription

1 Formation Bâtiment Durable : Menuiseries extérieures : comment choisir? Bruxelles Environnement EN RÉNOVATION, CONSERVATION, RESTAURATION ET AMÉLIORATION DES CHÂSSIS Dispositifs et éléments du choix durable Frederic LUYCKX, architecte & chercheur

2 Objectifs de la présentation Montrer les alternatives possibles au remplacement des châssis anciens Présenter les possibilités d amélioration des performances thermiques et acoustiques des menuiseries extérieures existantes Identifier les atouts et les faiblesses des différentes possibilités d amélioration des menuiseries extérieures existantes 2

3 Plan de l exposé 1. Introduction 2. Techniques d amélioration 3. Eléments du choix durable Aspects techniques Aspects environnementaux Aspects économiques Aspects socioculturels 4. Ce qu il faut retenir de l exposé 3

4 1. Introduction Faiblesses des châssis anciens Inconfort au droit des châssis anciens Rayonnement froid au droit de la fenêtre / du vitrage Infiltration d air au droit du châssis Problèmes de surchauffe dans le local Condensation fréquente sur le vitrage Inconfort acoustique Inconfort visuel Déperditions thermiques liées aux châssis anciens Etat de vétusté des châssis anciens Finitions : peinture écaillée,... Menuiseries : dégradations, pourriture, Vitrage : perte de transparence, Quincailleries usées, corrodées, cassées, 4

5 2. Techniques d amélioration Amélioration du châssis existant Restauration Insertion d un double vitrage Insertion d un vitrage feuilleté Pose d un survitrage Intégration d un double châssis intérieur Double châssis avec simple vitrage Double châssis avec double vitrage Remplacement du châssis à l identique Préalable commun à tous les dispositifs : Un système de ventilation hygiénique du local est à envisager pour tous les dispositifs! 5

6 2. Techniques d amélioration Amélioration du châssis existant Exemples de restaurations : Restauration des profilés : nettoyage, ponçage, peinture,... Remplacement d éléments endommagés par des éléments de même essence de bois, de même profilé Remplacement des rejets d'eau endommagés (souvent les plus abîmés) Révision de l étanchéité du châssis Intégration d un joint entre dormant et ouvrant Révision de l étanchéité autour du châssis Remplacement du mastic dégradé ou partiellement disparu Remise en état de la quincaillerie de l ouvrant Restauration Première question à se poser face à un châssis ancien : «Est-ce que je peux le restaurer?» Les menuiseries en bois se prêtent plus aisément à la réparation que les menuiseries en aluminium ou en PVC. 6

7 2. Techniques d amélioration Amélioration du châssis existant Restauration Placement de joints d étanchéité entre ouvrant et dormant Réduction des pertes thermiques par ventilation Amélioration de l isolation acoustique Batex Rue Royale Sainte Marie 237, Rénovation basse énergie de 3 logements Double vitrage dans les châssis existants 7

8 2. Techniques d amélioration Amélioration du châssis existant Placement d un double vitrage (ou double vitrage mince) Situation existante : Châssis existant en bois avec simple vitrage Situation projetée : Détail de principe de l intégration d'un double vitrage dans le châssis bois d'origine avec approfondissement de la feuillure Source : Ceraa asbl 8

9 2. Techniques d amélioration Amélioration du châssis existant Placement d un double vitrage (ou double vitrage mince) Situation existante : Châssis existant métallique avec simple vitrage Situation projetée : Détail de principe de l intégration d'un double vitrage mince dans le châssis métallique d'origine Source : Ceraa asbl 9

10 2. Techniques d amélioration Amélioration du châssis existant Placement d un double vitrage (ou double vitrage mince) Avantages : Isolation thermique et éventuellement acoustique si double vitrage amélioré acoustiquement Conservation des profilés et de la quincaillerie existants Conservation de la surface nette éclairante (SNE) de la fenêtre Inconvénients : Perte du vitrage d origine Réduction de la transmission lumineuse du vitrage et du facteur solaire (FS ou g) Approfondissement éventuel de la feuillure le fraisage entame les profils et les assemblages Difficilement réalisable dans le cas de châssis métalliques (épaisseur des profilés généralement trop faible pour permettre l insertion du double vitrage et pour pouvoir supporter la surcharge du double vitrage). Points d attention : Risque de déformation des profilés dû au surpoids du vitrage Intégration de joints d étanchéité dans les profilés 10

11 2. Techniques d amélioration Amélioration du châssis existant Placement d un double vitrage (ou double vitrage mince) Adaptable proposé par Saint-Gobain Glass Systems, source : Il est possible de placer le nouveau vitrage via un profilé d adaptation (second profilé en bois ou PVC apposé sur la feuillure du châssis existant). Avantages : Réversible Relativement peu coûteux Inconvénients : Modification importante de l aspect visuel du châssis L épaisseur de l adaptable étant supérieure au châssis existant, celle-ci induit la réduction de la surface vitrée et de l efficacité lumineuse de la fenêtre. 11 A EVITER

12 2. Techniques d amélioration Amélioration du châssis existant Placement d un double vitrage (ou double vitrage mince) Batex Rue Royale Sainte Marie 237, Rénovation basse énergie de trois logements Double vitrage dans les châssis existants 12

13 2. Techniques d amélioration Amélioration du châssis existant Placement d un vitrage feuilleté Situation existante : Châssis existant en bois avec simple vitrage Source : Ceraa asbl Situation projetée : Intégration d'un simple vitrage feuilleté dans le châssis bois existant. 13

14 2. Techniques d amélioration Amélioration du châssis existant Placement d un vitrage feuilleté Situation existante : Châssis existant métallique avec simple vitrage. Situation projetée : Intégration d'un simple vitrage feuilleté dans le châssis métallique existant. Source : Ceraa asbl 14

15 2. Techniques d amélioration Amélioration du châssis existant Placement d un vitrage feuilleté La largeur utile de feuillure doit tenir compte des spécifications reprises dans la NIT 221, à savoir : le fond de feuillure doit être de minimum 18mm et l espace entre le vitrage et le profilé devrait être de minimum 3mm Pose d un vitrage dans une feuillure ouverte, Source : NIT 221, CSTC, septembre Source : Van Ruysdael 15

16 2. Techniques d amélioration Amélioration du châssis existant Placement d un vitrage feuilleté Avantages : Amélioration générale des performances : isolation thermique, acoustique, protection contre les chocs,... Faible épaisseur du vitrage Aspect esthétique proche de celui du vitrage d origine Conservation du châssis existant et de sa valeur patrimoniale Conservation de la surface nette éclairante (SNE) Technique applicable à des cas pour lesquels la pose d un double vitrage n est pas possible (fenêtre à petits bois, ) Inconvénients : Perte du vitrage d origine Réduction (légère) du transfert lumineux et solaire Points d attention : Dans certains cas, un approfondissement de la feuillure est nécessaire Surpoids du nouveau vitrage (risque de déformation des profilés) Coût financier qui ne se justifient pas forcément dans tous les cas (si bâtiment non-classé, châssis relativement classique à valeur patrimoniale restreinte)

17 2. Techniques d amélioration Amélioration du châssis existant Placement d un survitrage Situation existante : Châssis existant en bois avec simple vitrage, Situation projetée : Placement d'un survitrage sur le châssis existant, Source : Ceraa asbl Principe : pose d une seconde vitre sur l ouvrant (en général du côté intérieur) 17

18 2. Techniques d amélioration Amélioration du châssis existant Placement d un survitrage Schéma de principe d un survitrage fixe Source : Schéma de principe d un survitrage mobile Source : 18

19 2. Techniques d amélioration Amélioration du châssis existant Placement d un survitrage Avantages Conservation du châssis et du vitrage Procédé entièrement réversible Faible coût Facilité de mise-en-œuvre Inconvénients Faibles bénéfices thermiques et acoustiques Amélioration discutable Modification d aspect du coté intérieur du châssis Réduction du transfert lumineux et solaire Augmentation de l entretien Points d attention Risque de condensation entre les vitres et dégradation des profilés si l eau n est pas correctement évacuée Risque de déformation du profilé existant (le surpoids que représente le survitrage n est pas axé sur le profilé) Placement sur charnière afin de permettre le nettoyage 19

20 2. Techniques d amélioration Amélioration du châssis existant Placement d un survitrage sur le châssis existant Maison unifamiliale, 43 rue Van Elemyck, 1050 Ixelles Restauration globale du bouw-window + pose d un survitrage sur les vitraux en allège 20

21 2. Techniques d amélioration Intégration d un double châssis intérieur Double châssis avec simple ou double vitrage Situation projetée : Intégration d'un double châssis sur la face intérieure du mur de façade + isolation intérieure, Source : Ceraa asbl Principe : pose d un second châssis (en général du côté intérieur) 21

22 2. Techniques d amélioration Intégration d un double châssis intérieur Double châssis avec simple ou double vitrage Intégration du châssis dans l ébrasement de la baie Source : BERTRAND Jérôme, Le châssis de fenêtre en bois - Concilier patrimoine et confort, Commission Royale des Monuments et des Sites, Carnet d entretien, collection L art dans la rue, Bruxelles, réédition

23 2. Techniques d amélioration Intégration d un double châssis intérieur Double châssis avec simple ou double vitrage Apposition du double châssis dans le plan du mur de façade Source : ceraa asbl Apposition du double châssis sur la face intérieure du mur de façade Source : ceraa asbl 23

24 2. Techniques d amélioration Intégration d un double châssis intérieur Double châssis avec simple ou double vitrage Avantages Conservation totale du châssis existant Isolation thermique et acoustique performantes Inconvénients Modification de l aspect intérieur Réduction du transfert lumineux et solaire Lors du choix du double châssis, prendre en compte l écobilan de celui-ci! 24

25 2. Techniques d amélioration Intégration d un double châssis intérieur Double châssis avec simple ou double vitrage Points d attention Le châssis neuf doit permettre l ouverture du châssis existant profilés du double châssis à étudier de manière à engendrer un encombrement minimum. Possibilités d insertion : dans l ébrasement de la baie (si la largeur de la batée le permet) sur la face intérieure du mur de façade (+ isolation intérieure éventuelle) dans le plan du mur (mais travaux lourds) Le positionnement du châssis dépend de l intérêt patrimonial de l intérieur (éléments de finitions intérieures : moulures, tablette de fenêtre, chambranles, plafonnage,... Gestion de l humidité entre les deux châssis Isolation entre les deux châssis sur la profondeur de la battée 25

26 2. Techniques d amélioration Intégration d un double châssis intérieur Double châssis avec simple ou double vitrage Batex Ducpétiaux, 1060 Bruxelles Rénovation des châssis bois existants + pose d un double châssis double vitrage. 26

27 2. Techniques d amélioration Intégration d un double châssis intérieur Double châssis avec simple ou double vitrage Maison unifamiliale, 43 rue Van Elemyck, 1050 Ixelles Restauration globale du bouw-window + pose d un double châssis intérieur. 27

28 2. Techniques d amélioration Remplacement du châssis à l identique Par un châssis neuf double ou triple vitrage Définition : les formes initiales, en ce compris les cintrages, divisions apparentes et parties ouvrantes et dormantes, sont maintenues les matériaux, les assemblages, les profilés sont identiques Ne se justifie pas si : le caractère esthétique et patrimonial du châssis prévaut des travaux d isolation et d étanchéité à l air ne sont pas prévus Se justifie si le châssis est dans un mauvais état Points d attention : Relevé complet de l existant Coût élevé! Exigé dans certains cas par la Direction des Monuments et des Sites ou le service de l urbanisme 28

29 Châssis à guillotine Bretèche en bois Simple ouvrant imposte fixe Châssis métallique Double ouvrant imposte fixe Châssis à petit-bois 3. Eléments du choix durable Aspects techniques Facilité de mise en œuvre Varie en fonction du châssis, de sa composition,... Aisé de mettre en œuvre un survitrage, «clipsé» sur le châssis existant. Double châssis intérieur : plus complexe, car intervention sur la baie, les décors, la tablette. Pose d un nouveau châssis : l amélioration la plus répandue sur le marché, cette démarche est souvent considérée comme la plus aisée. 1 Très aisé 2 Aisé 3 Complexe 4 Très complexe Niveau de facilité technique Double V châssis exist. Double V mince châssis existant Simple V feuilleté châssis exist. Survitrage Double châssis int. Simple V. Double châssis int. - Double V. Niveau de facilité technique Double V châssis exist. Double V mince châssis existant Simple V feuilleté châssis exist. Survitrage Double châssis int. Simple V. Double châssis int. - Double V / / 3 3 / 4 4 / 3 3 /

30 Châssis à guillotine Simple ouvrant imposte fixe Double ouvrant imposte fixe 3. Eléments du choix durable Aspects techniques Facilité de mise en œuvre Niveau de facilité technique Double V châssis exist. Double V mince châssis existant Simple V feuilleté châssis exist. Survitrage Double châssis int. Simple V. Double châssis int. - Double V / 3 3 / Très aisé 2 Aisé 3 Complexe 4 Très complexe 30

31 Bretèche en bois Châssis métallique Châssis à petit-bois 3. Eléments du choix durable Aspects techniques Facilité de mise en œuvre Niveau de facilité technique Double V châssis exist. Double V mince châssis existant Simple V feuilleté châssis exist. Survitrage Double châssis int. Simple V. Double châssis int. - Double V. / / 3 3 / Très aisé 2 Aisé 3 Complexe 4 Très complexe 31

32 SC3 Châssis à guillotine SC5 Châssis métallique SC2 Simple ouvrant imposte fixe SC5 Châssis métallique SC1 Double ouvrant imposte fixe SC4 Châssis à petit-bois 3. Eléments du choix durable Aspects techniques Isolation acoustique Les solutions visant à améliorer les châssis existants ne conviennent que dans le cas d une rue calme et d un confort acoustique normal. Si des exigences supérieures sont désirées ou dans le cas d une rue bruyante, alors la pose de nouveaux châssis (en remplacement ou en doublage intérieur) est nécessaire. Les améliorations avec remplacement du vitrage apportent un gain acoustique appréciable si une réfection d étanchéité est effectuée. Le manque d étanchéité à l air des châssis (et du pourtour de celui-ci) est défavorable d un point de vue acoustique, car les défauts d étanchéité laissent le passage libre aux ondes aériennes db Très bon db Bon db Moyen < 30 db Inférieur à la valeur limite de confort en rue calme = 30 db ISOLEMENT ACOUSTIQUE (sans ou avec réfection étanchéité) EXIST Double V châssis exist. Double V mince châssis existant Simple V feuilleté châssis exist. Survitrage Double châssis int. Simple V. Double châssis int. - Double V. ISOLEMENT ACOUSTIQUE (sans ou avec réfection étanchéité) EXIST Double V châssis exist. Double V mince châssis existant Simple V feuilleté châssis exist. Survitrage Double châssis int. Simple V. Double châssis int. - Double V / / / / / /

33 SC3 Châssis à guillotine SC2 Simple ouvrant imposte fixe SC1 Double ouvrant imposte fixe 3. Eléments du choix durable Aspects techniques Isolation acoustique ISOLEMENT ACOUSTIQUE (sans ou avec réfection étanchéité) EXIST Double V châssis exist. Double V mince châssis existant Simple V feuilleté châssis exist. Survitrage Double châssis int. Simple V. Double châssis int. - Double V / / db Très bon db Bon db Moyen < 30 db Inférieur à la valeur limite de confort en rue calme = 30 db 33

34 SC5 Châssis métallique SC5 Châssis métallique SC4 Châssis à petit-bois 3. Eléments du choix durable Aspects techniques Isolation acoustique ISOLEMENT ACOUSTIQUE (sans ou avec réfection étanchéité) EXIST Double V châssis exist. Double V mince châssis existant Simple V feuilleté châssis exist. Survitrage Double châssis int. Simple V. Double châssis int. - Double V / / / / db Très bon db Bon db Moyen < 30 db Inférieur à la valeur limite de confort en rue calme = 30 db 34

35 3. Eléments du choix durable Aspects environnementaux Conservation >< Remplacement : Conservation : Economie de matière Réduction des déchets de chantier Châssis anciens :» Durée de vie exceptionnelle (si entretien régulier)» Potentiel de recyclage Contraintes techniques Remplacement Appauvrissement des ressources Energie grise liée à la fabrication, au transport,... Possibilités de réparation limitées selon le type de matériau Potentiel de recyclage limité des châssis selon le type de matériau Réparation des plafonnages, ébrasement,... 35

36 3. Eléments du choix durable Aspects économiques Coûts d investissement Au cas par cas Temps de retour assez long (dans la plupart des cas de figure) Tenir compte de la durée de vie d un châssis actuel Privilégier les améliorations peu coûteuses (remplacement du vitrage + insertion d une étanchéité) Les plus coûteuses : Pose d un nouveau châssis triple vitrage Remplacement du vitrage par un double vitrage mince Tenir compte du coût de la restauration préalable du châssis Tenir compte de la ventilation / de l isolation de l espace / du bâtiment 36

37 Coût cumulé en Milliers d'euros 3. Eléments du choix durable Aspects économiques Coûts d investissement 8,00 7,00 6,00 Etat originel Amélioration 1 Amélioration 2 Amélioration 3 Amélioration 4 Amélioration 5 Amélioration 6 Coût global du chauffage au gaz de la pièce - Sc.1 - SE 2 - Séjour (10 degrés jours en moins par année; augmentation annuelle du prix du gaz de 5%; besoin en énergie étalonné sur la consommation réelle) Am 1: Double v. (châssis exist.) Am 2: Simple v. feuilleté (châssis exist.) Am 3: Double châssis int. simple v. Am 4: Double châssis int. double v. Am 5: Châssis neuf double v. Am 6: Châssis neuf triple v. 5,00 4,00 3,00 2,00 1,00 0,00 Années 37

38 3. Eléments du choix durable Aspects économiques Primes Primes Energie de la Région de Bruxelles-Capitale Primes à la rénovation Primes communales Opportunités pour l emploi Marché, savoir-faire à développer (améliorations du châssis, bois de provenance locale,...) Encouragement d une économie et d une main d œuvre locales, développement des métiers du patrimoine. 38

39 3. Eléments du choix durable Aspects socioculturels Qualité esthétique a. Conservation de l'aspect visuel Conservation de la lecture extérieure d'origine : o Vitrage (planéité, texture, couleur, reflets) OUI o Fixation du vitrage (mastic, parclose, ) NON o Epaisseur du cadre en vue frontale OUI o Profil du cadre en plan et en coupe OUI Conservation de la lecture intérieure d'origine : o Fixation du vitrage OUI o Epaisseur du cadre en vue frontale OUI o Perception visuelle d'origine (sans encombrement visuel, masque, recouvrement) OUI o Raccord aux finitions et décors OUI SOMME : 7/8 Exemple : Intégration d'un simple vitrage feuilleté dans le châssis bois existant. 39

40 SC3 Châssis à guillotine SC2 Simple ouvrant imposte fixe SC1 Double ouvrant imposte fixe 3. Eléments du choix durable Aspects socioculturels Qualité esthétique Conservation de l aspect visuel EXIST Double V châssis exist. Double V mince châssis existant Simple V feuilleté châssis exist. Survitrage Double châssis int. Simple V. Double châssis int. - Double V. Châssis neuf double V. Châssis neuf triple V. 100 % 75 % / 90 % 75 % 50 % 50 % 10 % 10 % 100 % 75 % / 90 % 75 % 50 % 50 % 10 % 10 % 100 % / 90 % 90 % / 50 % 50 % / / % Très bon % Bon % Moyen % Insatisfaisant 0-20 % Mauvais 40

41 SC6 Bretèche en bois SC5 Châssis métallique SC4 Châssis à petit-bois 3. Eléments du choix durable Aspects socioculturels Qualité esthétique Conservation de l aspect visuel EXIST Double V châssis exist. Double V mince châssis existant Simple V feuilleté châssis exist. Survitrage Double châssis int. Simple V. Double châssis int. - Double V. Châssis neuf double V. Châssis neuf triple V. 100 % / 90 % 90 % 75 % 50 % 50 % 10 % / 100 % / 90 % 90 % / 50 % 50 % 10 % 10 % 100 % 75 % / 90 % 75 % 50 % 50 % 10 % 10 % % Très bon % Bon % Moyen % Insatisfaisant 0-20 % Mauvais 41

42 3. Eléments du choix durable Aspects socioculturels Qualité esthétique Améliorations par remplacement du vitrage : les moins interventionnistes Double vitrage dans châssis existant : parcloses! Double châssis intérieur : perception visuelle du châssis depuis l intérieur modifiée Remplacement châssis : le moins intéressant! Sections différentes, aspect différent,... Mais possible de réaliser des châssis à l identique Etude des détails du châssis existant Exemple d un châssis métallique remplacé par un châssis en PVC. Altération de la façade! Source : Centre urbain 42

43 3. Eléments du choix durable Aspects socioculturels Qualité patrimoniale b. Conservation de la matière o Conservation du vitrage d'origine NON o Conservation et/ou réparation du châssis d'origine OUI o Conservation des quincailleries OUI o Conservation du périmètre extérieur de la baie OUI o Conservation du périmètre intérieur de la baie (tablette et chambranles si existants) OUI o Conservation de la maniabilité d'origine OUI o Réversibilité de l'intervention NON SOMME : 5/7 Exemple : Intégration d'un simple vitrage feuilleté dans le châssis bois existant. 43

44 SC3 Châssis à guillotine SC2 Simple ouvrant imposte fixe SC1 Double ouvrant imposte fixe 3. Eléments du choix durable Aspects socioculturels Qualité patrimoniale Conservation de la matière EXIST Double V châssis exist. Double V mince châssis existant Simple V feuilleté châssis exist. Survitrage Double châssis int. Simple V. Double châssis int. - Double V. Châssis neuf double V. Châssis neuf triple V. 100 % 70 % / 70 % 100 % 85 % 85 % 10 % 10 % 100 % 70 % / 70 % 100 % 85 % 85 % 10 % 10 % 100 % / 70 % 70 % / 85 % 85 % / / 100 % Excellent % Très bon % Bon % Moyen % Insatisfaisant 0-20 % Mauvais 44

45 SC6 Bretèche en bois SC5 Châssis métallique SC4 Châssis à petit-bois 3. Eléments du choix durable Aspects socioculturels Qualité patrimoniale Conservation de la matière EXIST Double V châssis exist. Double V mince châssis existant Simple V feuilleté châssis exist. Survitrage Double châssis int. Simple V. Double châssis int. - Double V. Châssis neuf double V. Châssis neuf triple V. 100 % / 70 % 70 % 100 % 85 % 85 % 10 % / 100 % / 70 % 70 % / 85 % 85 % 10 % 10 % 100 % 70 % / 70 % 100 % 85 % 85 % 10 % 10 % 100 % Excellent % Très bon % Bon % Moyen % Insatisfaisant 0-20 % Mauvais 45

46 3. Eléments du choix durable Aspects socioculturels Qualité patrimoniale des châssis Fruit de la rencontre entre différents corps de métier : menuisier, serrurier, verrier, vitrier,... Témoins précieux d un savoir-faire Vitrage : verre soufflé, glace biseautée, verre coloré, verre imprimé, vitrail,... A conserver! Améliorations : Améliorations par remplacement du vitrage : les moins interventionnistes Conservation de la matière (châssis, vitrage, quincaillerie) : Pose d un survitrage Pose d un double châssis intérieur 46

47 Outils, sites internet, etc intéressants : BERTRAND Jérôme, Le châssis de fenêtre en bois Concilier patrimoine et confort, Commission Royale des Monuments et des Sites, Carnet d entretien, collection L art dans la rue, Bruxelles, réédition SIMON Francy, Jean-Marie HAUGLUSTAINE, La fenêtre et la gestion de l énergie Guide pratique pour les architectes, 2001, téléchargeable depuis le site de l Administration wallonne de l énergie Ceraa asbl, ULG EnergySud, CEDIA, Xylonis, Etude sur l impact des améliorations thermiques des fenêtres existantes à valeur patrimoniale dans les constructions traditionnelles de la Région de Bruxelles Capitale, étude réalisée pour Bruxelles Environnement, Bruxelles, mai Centre Scientifique et Technique de la Construction (CSTC), NIT 221, Bruxelles, septembre Centre Scientifique et Technique de la Construction (CSTC), NIT 188, Bruxelles, juin Site web 47

48 Référence Guide bâtiment durable : G_MAT00 Problématique et enjeux d une utilisation durable de la matière G_MAT01 Le cycle de vie de la matière : analyse, sources d informations et outils d aide au choix G_MAT07 Choix durable des châssis 48

49 4. Ce qu il faut retenir de l exposé A chaque châssis son amélioration En fonction des performances attendues, de la composition du châssis, de ses dimensions,... Plusieurs techniques d amélioration au sein d un même bâtiment En fonction de l orientation du châssis, du type de local,... Châssis à valeur patrimoniale : généralement en façade à rue Diagnostique préalable du châssis indispensable avant d envisager une possible restauration Dilemme énergie >< patrimoine Conciliables! Nécessite de faire des recherches, des démarches,... Conservation et amélioration des châssis existants de cette ancienne droguerie, Source : [046] Forest, 1060 Bruxelles 49

50 Contact Frederic LUYCKX architecte chercheur Coordonnées : +32(0)

G_MAT07 Choix durable des châssis

G_MAT07 Choix durable des châssis Table des matières.. 2 Principe.. 2 Eléments de choix durable.. 14 Mise en oeuvre - Conception.. 21 Mise en oeuvre - Exécution.. 42 Mise en oeuvre - Usage.. 47 Mise en oeuvre - Fin de vie.. CHÂSSIS NEUF

Plus en détail

Terminologie et définitions

Terminologie et définitions IV.70 OUVERTURES EXTÉRIEURES IV.701.1 IV.701 TERMINOLOGIE ET DÉFINITIONS RELATIVES AUX FENÊTRES ET PORTES EXTÉRIEURES IV.701.1 Terminologie et définitions extrémités inférieure et supérieure de la porte

Plus en détail

Construisons en aluminium pour les générations futures

Construisons en aluminium pour les générations futures Construisons en aluminium pour les générations futures La Haute Qualité Environnementale avec l aluminium Les qualités de l aluminium (résistance, légèreté, malléabilité, recyclabilité ) répondent aux

Plus en détail

Les portes intérieures

Les portes intérieures Les portes intérieures TECHNOLOGIE 2è DEGRE Wilmotte Bernard Institut Saint-Joseph de Saint Hubert Généralités 2 Description 2 Relevé des dimensions 3 Les genres de portes 3 Systèmes de suspension ou de

Plus en détail

Changer ses fenêtres Changer ses fenêtres Changer ses fenêtres Réceptio n des travaux Entretien et usage Conseil

Changer ses fenêtres Changer ses fenêtres Changer ses fenêtres Réceptio n des travaux Entretien et usage Conseil Ce document est réalisé par l'agence Qualité Construction, association dont la mission est d'améliorer la qualité dans la construction. Il a été rédigé avec le concours des professionnels du bâtiment,

Plus en détail

De La Terre Au Soleil

De La Terre Au Soleil De La Terre Au Soleil Atelier d Architecture S. Anwoir Architecte Les motivations Respect environnemental et investissement à long terme: Participation au développement durable (protéger notre environnement,

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

Entreprise SGP. de la rénovation à la modernité

Entreprise SGP. de la rénovation à la modernité Entreprise SGP de la rénovation à la modernité Philippe Saint-Ghislain a un maître mot : «De la rénovation à la modernité». Un chantier de rénovation est tellement important, qu il amène votre maison vers

Plus en détail

Bien prendre vos dimensions

Bien prendre vos dimensions BRICOLAGE - CONSTRUCTION - DÉCORATION - JARDINAGE Changez vos fenêtres Très facilement! Point essentiel: Bien prendre vos dimensions 1 - la pose en rénovation Pose en laissant l ancien le bâti en place,

Plus en détail

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente

Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Communauté de Communes des 4B Sud-Charente Suivi-animation du PIG Intervention auprès des artisans 10 décembre 2013 SOMMAIRE 1. Qui est URBANiS et quel est son rôle? 2. Qu est-ce qu un PIG? 3. Les types

Plus en détail

ISOLER LES MURS PAR L EXTÉRIEUR

ISOLER LES MURS PAR L EXTÉRIEUR Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS DÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LES MURS PAR

Plus en détail

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

Plus en détail

Coulissant. Confort 160 : le coulissant très grandes dimensions. Sapa Building System

Coulissant. Confort 160 : le coulissant très grandes dimensions. Sapa Building System Coulissant Confort 160 : le coulissant très grandes dimensions Sapa Building System Confort 160 : le coulissant très grandes dimensions Avec un design judicieusement élaboré, Confort 160 est un système

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

ANNEXE 2 L ACOUSTIQUE

ANNEXE 2 L ACOUSTIQUE ANNEXE 2 L ACOUSTIQUE LE BRUIT DÉFINITION Niveaux de l ambiance sonore résultant des activités Bruit admissible et confort à l intérieur L ISOLATION ACOUSTIQUE L INDICE D AFFAIBLISSEMENT ACOUSTIQUE PONDÉRÉ

Plus en détail

fire-line DE COENE Securité anti-incendie certifiée! De Coene Products Europalaan 135 BE-8560 Gullegem www.decoeneproducts.be

fire-line DE COENE Securité anti-incendie certifiée! De Coene Products Europalaan 135 BE-8560 Gullegem www.decoeneproducts.be DE COENE PRODUCTS Securité anti-incendie certifiée! fire-line L incendie de l Innovation à Bruxelles (1967) a entraîné une législation incendie innovante et extrêmement rigoureuse pour les bâtiments publiques

Plus en détail

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS Lot n 03 Menuiseries Aluminium - Serrurerie Sté d ARCHITECTURE BOITTE Agence de

Plus en détail

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 1.5 Approche globale PRINTEMPS 2013 Stéphan Truong Gestionnaire de la formation pour le compte de Bruxelles Environnement TRAINING.IBGEBIM@ecorce.be

Plus en détail

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Cet Audit de l existant a été effectué suite à la visite du 17/02/2014. Il prend en considération tous les points ayant un rattachement à la thermique

Plus en détail

RC System - Elegance 52 Façades et verrières. Sapa Building System

RC System - Elegance 52 Façades et verrières. Sapa Building System RC System - Elegance 52 Façades et verrières Sapa Building System Elegance 52 Façades & verrières Elegance 52 est un mur-rideau aux multiples applications qui combine, d une part, technologie et modernité,

Plus en détail

LES MENUISERIES INTÉRIEURES

LES MENUISERIES INTÉRIEURES Les portes intérieures Seuls les ouvrages relatifs aux portes intérieures sont décrits ci-après. Pour la description des pièces de bois (montant, traverse ) et des accessoires de quincaillerie (paumelle,

Plus en détail

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN PLOMBIERS CHAUFFAGISTES Le monde change, votre métier aussi. Aujourd hui vos clients n ont qu un mot à la bouche : ECONOMIES D ENERGIE. Écoutez-les! Pour la performance environnementale et économique de

Plus en détail

Menuiseries du bâtiment

Menuiseries du bâtiment D. Mugniery C. Pruvost Menuiseries du bâtiment Portes et fenêtres Volets Parquets Escaliers Revêtements muraux Agencement Graphisme de couverture : Maud Warg Maquette intérieure : Maud Warg Mise en pages

Plus en détail

Contenu de la présentation Programme 28.10.2010

Contenu de la présentation Programme 28.10.2010 Fire Safety Day 2010 28 octobre 2010 - Leuven Note d information technique NIT 238 L application de systèmes de peinture intumescente sur structures en acier Source: Leighs Paints ir. Y. Martin CSTC/WTCB

Plus en détail

CERTIFICAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

CERTIFICAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Rue Knapen 11 100 SCHAERBEEK Superficie brute: 242 m² 1 Performance énergétique du bâtiment Très économe

Plus en détail

L'entretien des menuiseries extérieures en bois

L'entretien des menuiseries extérieures en bois L'entretien des menuiseries extérieures en bois (Info-fiche n 15, editée par le CSTC) L'entretien des menuiseries extérieures en bois relève d'une importance capitale en vue d'en assurer la durabilité

Plus en détail

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE 1 Le nombre de logements dont la SWL et ses sociétés agréées sont propriétaires s élève à 101.242 ; le montant annuel des investissements

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? CHAUFFAGE choisissez intelligemment votre confort Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale AGENCE BRUXELLOISE DE L ÉNERGIE Le Centre Urbain asbl Chauffage

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

brillant-design documentation technique www.rehau.be Construction Automotive Industry

brillant-design documentation technique www.rehau.be Construction Automotive Industry brillant-design documentation technique www.rehau.be Construction Automotive Industry rehau, C EST AUSSI... Bâtiment Automobile Industrie Équipement Technique du Bâtiment Profilés pour menuiseries extérieures

Plus en détail

LOT N 03 Menuiserie intérieure Faux plafond - Page 1 sur 6 LOT N 03 MENUISERIE INTERIEURE FAUX PLAFOND

LOT N 03 Menuiserie intérieure Faux plafond - Page 1 sur 6 LOT N 03 MENUISERIE INTERIEURE FAUX PLAFOND LOT N 03 Menuiserie intérieure Faux plafond - Page 1 sur 6 LOT N 03 MENUISERIE INTERIEURE FAUX PLAFOND LOT N 03 Menuiserie intérieure Faux plafond - Page 2 sur 6 LOT N 03 MENUISERIE INTERIEURE FAUX PLAFOND

Plus en détail

LE RÉSULTAT DU CERTIFICAT PEB Pour le résidentiel

LE RÉSULTAT DU CERTIFICAT PEB Pour le résidentiel LE RÉSULTAT DU CERTIFICAT PEB Pour le résidentiel 1. A QUOI CORRESPOND LA LETTRE (A,B G) SUR MON CERTIFICAT PEB? La lettre correspond à une consommation théorique qui se base sur les caractéristiques propres

Plus en détail

Le Château de Kerjean est classé monument historique

Le Château de Kerjean est classé monument historique restauration du château 7/06/06 18:13 Page 1 restauration du château 7/06/06 18:14 Page 2 Le Château de Kerjean est classé monument historique Ce classement a été effectué en 1911, lorsque le château a

Plus en détail

Concilier haute sécurité et clarté Picard Serrures innove et présente

Concilier haute sécurité et clarté Picard Serrures innove et présente Information Presse Février 2013 Concilier haute sécurité et clarté Picard Serrures innove et présente Diamant Luminance Une nouvelle porte blindée vitrée pavillonnaire motorisée avec double bâti à rupture

Plus en détail

Zone Région de Bruxelles Capitale

Zone Région de Bruxelles Capitale Objet Zone Au Fédéral Région Wallonne Région de Bruxelles Capitale Région Flamande Audit énergétique Thermographie infrarouge Pour audit énergétique (auditeur agréé PAE1 ou 2) dans habitation existante,

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

Le marquage CE est avant tout un principe de protection du consommateur

Le marquage CE est avant tout un principe de protection du consommateur Le marquage CE est avant tout un principe de protection du consommateur il ne faut pas le confondre avec les différentes obligations : les justificatifs pour crédits d impôts et pour les marchés publics

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

Profils de sol en aluminium pour garde-corps en verre. www.designproduction.fr

Profils de sol en aluminium pour garde-corps en verre. www.designproduction.fr Profils de sol en aluminium pour garde-corps en verre www.designproduction.fr PROFILS DE SOL ALUMINIUM SYSTÈME DE GARDE CORPS EN VERRE Les profils pour les serruriers, métalliers, miroitiers Nous disposons

Plus en détail

Plancher chauffant avec revêtement de sol

Plancher chauffant avec revêtement de sol Équipements E.2 1/6 Plancher chauffant avec revêtement de sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des planchers chauffants, à eau chaude ou électriques,

Plus en détail

protection incendie Ouvrant de façade : Orcades

protection incendie Ouvrant de façade : Orcades protection incendie Ouvrant de façade : Orcades FTE 502 130 D Mai 2011 Orcades ouvrant de façade d amenée d air Avantages Esthétique soignée (grille Cyclades en façade intérieure en option). Bonne isolation

Plus en détail

Expertise vénale Expertise d'un bâtiment existant avant et après travaux

Expertise vénale Expertise d'un bâtiment existant avant et après travaux Gudrun Xpert - sa Avenue des Arts 50 BE - 1000 Bruxelles tel. 02/515 12 40 98947-07 /VEN Client Mevr Kathleen Van Limburg Vredestraat 25 BE - 1080 Brussel Avenue des arts 50 Belgique - 1000 Bruxelles 11/123.45.67

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc

FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc Le ROL est un document à usage des intervenants de terrain non techniciens du bâtiment.

Plus en détail

Habillez vos wc avec style. Meuble d habillage Duofix

Habillez vos wc avec style. Meuble d habillage Duofix Habillez vos wc avec style. Meuble d habillage Duofix Meuble d habillage Duofix, la solution suspendue esthétique et facile à poser. Le WC suspendu est une solution moderne, esthétique et hygiénique pour

Plus en détail

Aménagement d'un point Multi-services

Aménagement d'un point Multi-services 1 MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Aménagement d'un point Multi-services (marché n 10.054 T) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) LOT N 2 SERRURERIE 2 SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE... 3 1.1

Plus en détail

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m²

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Cahier de charge NON définitif. Adaptations possibles selon l arrivée de nouveaux matériaux bois ou la mise en œuvre de techniques

Plus en détail

Attestation d'utilisation AEAI n 23700

Attestation d'utilisation AEAI n 23700 Attestation d'utilisation AEAI n 23700 Groupe 242 Requérant Portes coupe-feu avec vitrage Feuerschutzteam AG Fabricant Feuerschutzteam AG Description Porte à deux battants, avec/sans partie supérieure/imposte,

Plus en détail

MENUISERIE METALLIQUE-SERRURERIE

MENUISERIE METALLIQUE-SERRURERIE Référence : 11-14-00 MENUISERIES METALLIQUES - SERRURERIE Page 8-1 MENUISERIE METALLIQUE-SERRURERIE MENUISERIE METALLIQUE-SERRURERIE 1 PRESCRIPTIONS PARTICULIÈRES SERRURERIE 3 PRESTATIONS GÉNÉRALES À LA

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

LES GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMBLE. QUI FAIT QUOI DANS LE LOGEMENT? Point par point. www.ophmontreuillois.fr

LES GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMBLE. QUI FAIT QUOI DANS LE LOGEMENT? Point par point. www.ophmontreuillois.fr S GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMB QUI FAIT QUOI DANS LOGEMENT? Point par point www.ophmontreuillois.fr Les installations de chauffage en détail Les installations de plomberie en détail Convecteur électrique

Plus en détail

Global Construct - www.globalconstruct.be. global construct. Fabriquez vous-même vos propres blocs de béton!

Global Construct - www.globalconstruct.be. global construct. Fabriquez vous-même vos propres blocs de béton! global construct Fabriquez vous-même vos propres blocs de béton! Nos produits Bloc Global Construct Bloc de coffrage (Bloc de mur) K=0,111! Le Bloc Global Construct est le résultat d années d expériences

Plus en détail

Les enjeux. 20 % de déperditions d énergie en moins l hiver* L enjeu «Énergie» L enjeu «Lumière»

Les enjeux. 20 % de déperditions d énergie en moins l hiver* L enjeu «Énergie» L enjeu «Lumière» Les enjeux L enjeu «Énergie» 20 % de déperditions d énergie en moins l hiver (par rapport à une fenêtre Tout Confort 2012)*. 2 fois moins de déperditions d énergie en remplacement d une fenêtre de plus

Plus en détail

Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009. Document d information non contractuel

Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009. Document d information non contractuel Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009 Document d information non contractuel L Anah, Agence nationale de l habitat, attribue des aides financières aux propriétaires

Plus en détail

Bien prendre les mesures de votre

Bien prendre les mesures de votre Bien prendre les mesures de votre PORTE D INTERIEUR pose en neuf et en rénovation Pose en rénovation, sans La pose d une porte seule Vous changez votre porte sans changer le bâti existant L L1 H H1 H2

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

Mieux connaître le secteur du bâtiment

Mieux connaître le secteur du bâtiment iche d animation Compétence B3 Mieux connaître le secteur du bâtiment Objectif Permettre aux élèves de découvrir la diversité des métiers du bâtiment et les caractéristiques de ce secteur. Matériel nécessaire

Plus en détail

SURFACES ET EFFECTIFS

SURFACES ET EFFECTIFS 2,91 m 3,50 m 6 m 3,50 m 3,50 m 5,80 m 3,50 m 3 m 3,50 m rue des Sablons COUPE RESTRUCTURATION D'UN ENSEMBLE IMMOBILIER 29-31 rue des Sablons - Impasse des prêtres 75016 PARIS COMMERCIALISATION COUPE COMMERCIALISATION

Plus en détail

Construction durable et primes en région de Bruxelles-Capitale - 2011

Construction durable et primes en région de Bruxelles-Capitale - 2011 Construction durable et primes en région de Bruxelles-Capitale - 2011 Sophie Mersch 2 mars 2011 Gestion de l eau dans le bâtiment / Primes et outils / 21 avril 2008 Construction durable et primes 2011

Plus en détail

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat N 5 SUPERSTRUCTURE Enveloppe Seconde œuvre Arezou MONSHIZADE MOBat SUPERSTRUCTURE: Eléments constructifs SUPERSTRUCTURE Murs et baies Plancher Toiture Couverture +Seconde oeuvre INFRASTRUCTURE Sol Semelles

Plus en détail

Guide sur les reprises de fenêtres en bois dans le bâti ancien

Guide sur les reprises de fenêtres en bois dans le bâti ancien Guide sur les reprises de fenêtres en bois dans le bâti ancien A Poitiers comme dans la plupart des villes, les fenêtres, avec leurs particularités locales, constituent un patrimoine souvent méconnu et

Plus en détail

Instructions d'entretien

Instructions d'entretien SGGCLIMALIT SGGCLIMAPLUS Instructions d'entretien Septembre 2004 SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT SAINT-GOBAIN GLASS COMFORT Instructions d entretien Toutes nos félicitations Vous travaillez avez un vitrage

Plus en détail

Système multicouche raccords à sertir et tubes

Système multicouche raccords à sertir et tubes Système multicouche raccords à sertir et tubes 4BONNES RAISONS DE CHOISIR LES SOLUTIONS 4GAMMES COMPLÉMENTAIRES 1 L EFFICACITÉ : pour répondre à toutes les configurations Avec les solutions multiconnect,

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat B. P. 10021 14, Rue du Champ-Bossu 28402 NOGENT-le-ROTROU Cedex 02.37.52.15.28 - Fax. 02.37.52.85.50 E-mail : oph.direction@nogent-perche-habitat.fr MARCHE

Plus en détail

Services Facilitateur Energie Secteur Tertiaire et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise

Services Facilitateur Energie Secteur Tertiaire et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise Services Facilitateur Energie Secteur Tertiaire et aides financières pour le secteur tertiaire en Région bruxelloise Horia Bali Bruxelles, le 7 octobre 2009 Aperçu des aides disponibles en RBC Les services

Plus en détail

Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection

Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection Normes de subventionnement pour travaux de conservation et restauration des bâtiments mis sous protection CFC GENRE DE TRAVAIL SUVBENTIONNALBE 0 TERRAIN 04 Financement avant le début des travaux 05 Conduites

Plus en détail

Et après mes travaux?

Et après mes travaux? 10 Et après mes travaux? Voilà, les travaux sont terminés! Vous vous (ré)installez confortablement dans votre logement. Comment profiter le plus longtemps possible des améliorations que vous venez d apporter

Plus en détail

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment La certification énergétique de votre habitation se déroulera en 2 étapes : 1) la visite de votre habitation et le relevé de ses caractéristiques ;

Plus en détail

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise 1 Les étapes d un dossier MOB au bureau d études: 1. La réalisation du devis 2. Passage en commande du dossier 3. La demande d éléments 4. Le plan d implantation

Plus en détail

Dossier de presse Treppenmeister

Dossier de presse Treppenmeister Dossier de presse Treppenmeister Comment bien choisir son escalier? Un groupement de professionnels depuis plus de 20 ans à votre écoute. En France, 19 partenaires menuisiers ont rejoint le groupement

Plus en détail

1 er fabricant. 82 /mois. 53 /mois. 68 /mois. BON PLAN voir page 03. lorrain. Par la Fenêtre. fabricant-poseur de menuiseries de qualité

1 er fabricant. 82 /mois. 53 /mois. 68 /mois. BON PLAN voir page 03. lorrain. Par la Fenêtre. fabricant-poseur de menuiseries de qualité Par la Fenêtre Toute l actualité de mercier-david 1 er fabricant lorrain 23 couleurs au choix LES JOURNéES BON PLAN voir page 03 53 /mois 82 /mois 68 /mois fabricant-poseur de menuiseries de qualité EDITO

Plus en détail

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort www.monier.be MONIER systèmes d isolation de toiture à l extérieur Savez-vous que

Plus en détail

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Urbanisme 07-002 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit pour des travaux d entretien des annexes est et ouest du Musée d art et d histoire et pour des travaux de

Plus en détail

Métropolines 2 / / 2

Métropolines 2 / / 2 Métropolines 2 / / 2 Systèmes intercontemporains, pragmatiques, clairs Métropolines 2 : un nouveau système de cloison multiple, fonctionnel et pragmatique qui permet de réaliser tous les scénarios et de

Plus en détail

DESCRIPTIF DES TRAVAUX

DESCRIPTIF DES TRAVAUX DESCRIPTIF DES TRAVAUX CARNIERES Rue du Pairois PHASE 2 Lotissement de 24 maisons unifamiliales Valables pour les lots 11 à 16 Descriptif des travaux du GROS-ŒUVRE. FONDATION Le type de fondation est déterminé

Plus en détail

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison Parlons peu isolons mieux. Multimax 0 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison En rénovation, Multimax 0 permet d optimiser efficacité thermique et espace habitable

Plus en détail

Les volets battants KANISSE

Les volets battants KANISSE Les volets battants KANISSE F a ç a d e s, f e n ê t r e s, p o r t e s, v é r a n d a s... e n a l u m i n i u m Volet battant plein cintre Volet battant version barres et écharpes Design & protection

Plus en détail

Luxor. La borne escamotable automatique

Luxor. La borne escamotable automatique Luxor La borne escamotable automatique Gérer, contrôler et délimiter Les besoins modernes de la planification urbaine exigent des systèmes avancés capables de réglementer les flux de véhicules, aussi bien

Plus en détail

Les cours d ébénisterie sont susceptibles de se donner du lundi au vendredi de 17h30 à 21h20 et le samedi (horaire décalé).

Les cours d ébénisterie sont susceptibles de se donner du lundi au vendredi de 17h30 à 21h20 et le samedi (horaire décalé). ébéniste Les cours d ébénisterie sont susceptibles de se donner du lundi au vendredi de 17h30 à 21h20 et le samedi (horaire décalé). ACTIVITE Dans un souci d esthétique, du respect du style ou de sa recherche,

Plus en détail

INTRO. Comment appliquer une peinture en façade? Caisse à outils. Matériaux nécessaires

INTRO. Comment appliquer une peinture en façade? Caisse à outils. Matériaux nécessaires Comment appliquer une peinture en façade? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT Confirmé EXPERT Caisse à outils Une combinaison ou tenue de travail adaptée Une bâche Des gants et lunettes de protection Une bande

Plus en détail

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE La mise en œuvre BBC Formation pour entreprises IBSE 2 Les labels Maison bioclimatique Maison conçue pour bénéficier de tous les avantages du climat et du terrain ainsi que de la végétation environnante.

Plus en détail

Compétences Bois. inclinées en rénovation

Compétences Bois. inclinées en rénovation 4 Compétences Isolation des toitures inclinées en rénovation Bois Sommaire 1. Les risques d humidité 2. Notions générales pour isoler une toiture 3. Cas de figures proposés dans le cadre de Compétences

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE TERTIAIRE DATE : 14/02/2011 N AFFAIRE : 003387/2255629/1/1 ANNEE DE CONSTRUCTION : NON COMMUNIQUE SURFACE UTILE : 489.44 TYPE DE BATIMENT : IMMEUBLE D HABITATION + BUREAUX TYPE D ACTIVITES : ADMINISTRATION - BUREAUX

Plus en détail

armoires de fermentation

armoires de fermentation armoires de fermentation contrôlée Le froid qui préserve vos pâtes 5 7 7, r u e C é l e s t i n H e n n i o n - 5 9 1 4 4 G O M M E G N I E S t é l. + 3 3. ( 0 ) 3. 2 7. 2 8. 1 8. 1 8 - f a x. + 3 3. (

Plus en détail

Gamme portes. Bienvenue à la maison

Gamme portes. Bienvenue à la maison Gamme portes Bienvenue à la maison Un système ingénieux pour une pose rapide et facile porte cloison Mousse polyuréthane cloison Ébrasement Coupe ébrasement Mousse polyuréthane (non fournie) pour réaliser

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Module de perfectionnement 04 Document de travail Caroline GRéGOIRE Aides financières, primes et financement Tr@me scrl Objectifs Présenter les aides

Plus en détail

Descriptif pour un chalet KUBIO 39m2 Ref : KUBIO 39.1 CH (ST ou DE) Une chambre Toit plat. Bardage bois peint

Descriptif pour un chalet KUBIO 39m2 Ref : KUBIO 39.1 CH (ST ou DE) Une chambre Toit plat. Bardage bois peint Descriptif pour un chalet KUBIO 39m2 Ref : KUBIO 39.1 CH (ST ou DE) Une chambre Toit plat. Bardage bois peint Le chalet est conçu selon les techniques utilisées pour les maisons à ossature en bois. DIMENSIONS

Plus en détail

MENUISERIES EN BOIS. Vos menuiseries en toute confiance

MENUISERIES EN BOIS. Vos menuiseries en toute confiance L a g a m m e MENUISERIES EN BOIS Vos menuiseries en toute confiance L a g a m m e Gamme Fontainebleau L essence d un bois noble! Votre fenêtre Fontainebleau est réalisée avec une épaisseur de 56 mm, avec

Plus en détail

PROCESSUS VALMONT CONCERNANT L APPLICATION DE LA TEINTE

PROCESSUS VALMONT CONCERNANT L APPLICATION DE LA TEINTE En ce qui concerne le calcul, les mâts bois sont comparables à tous les autres mâts acier ou aluminium. Conformément à la directive européenne de 1985 ils sont calculés et dimensionnés avec le même référentiel

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

Conseils techniques. L'isolant doit disposer de numéros de certification ACERMI et CE en cours de validité. R 5,5m²K/w

Conseils techniques. L'isolant doit disposer de numéros de certification ACERMI et CE en cours de validité. R 5,5m²K/w Conseils techniques Pour bénéficier du «Micro crédit régional 0 % Energie verte en Poitou-Charentes», le programme impose l utilisation de matériaux répondant à des niveaux de performances minimales. Pour

Plus en détail

Bâtiment second œuvre

Bâtiment second œuvre Campagnes 2008-2009 et 2009-2010 Les ruptures d apprentissage du Bâtiment second œuvre 2 980 établissements employeurs 4 570 d apprentissage 4 250 apprentis Principales activités du secteur Travaux de

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail