SCI SAINT CIERS INVEST 123 rue du Château BOULOGNE-BILLANCOURT. Extension EHPAD "LA CHENAIE" 6 avenue André Lafon Saint Ciers Sur Gironde

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SCI SAINT CIERS INVEST 123 rue du Château 92100 BOULOGNE-BILLANCOURT. Extension EHPAD "LA CHENAIE" 6 avenue André Lafon 33820 Saint Ciers Sur Gironde"

Transcription

1 Département de la Gironde SCI SAINT CIERS INVEST 123 rue du Château BOULOGNE-BILLANCOURT Extension EHPAD "LA CHENAIE" 6 avenue André Lafon Saint Ciers Sur Gironde Assistant Maître d'ouvrage Architecte Maître d'œuvre BET Structure BET Fluides Bureau de Contrôle / SSI ALAMO Domaine de Pelus 5 rue Archimède Mérignac Tél Fax Agence Philippe Russo 43 rue Claude Bernard Paris Tél Fax Sarl Christian DUPRE Saint Pierre n Donnezac Tél Fax ETBA 124 bis avenue du château d'eau BP Mérignac Tél Fax YAC INGENIERIE 40 route de Clessé - BP 601 Chiché Bressuire Cedex Tél Fax VERITAS Bordeaux Av Ferdinand de Lesseps Canejan CESTAS CEDEX Tel Fax MARCHE LOT n 200 : CHAUFFAGE VENTILATION RAFRAICHISSEMENT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES 40, route de Clessé - B.P. 601 CHICHÉ BRESSUIRE Cedex - Voir prescriptions communes à tous les corps d'état - (C.C.T.P) Téléphone Télécopie SOMMAIRE 26 octobre 2009 Mise à jour le 26/02/2010 Marché Réf /LF

2 Affaire : EHPAD "LA CHENAIE" - SAINT CIERS SUR GIRONDE. DCE Marché : Page 2/41 SOMMAIRE 1. DEFINITION DE L'OPERATION GENERALITES REGLEMENTATIONS A OBSERVER REGLES GENERALES D'EXECUTION DESCRIPTION DES TRAVAUX CHAUFFAGE - RAFRAICHISSEMENT - CLIMATISATION RAFRAICHISSEMENT DES LOCAUX SPECIAUX VENTILATION MECANIQUE CONTROLEE DESENFUMAGE EXCLUSIONS ET LIMITE DES PRESTATIONS EQUIPEMENTS ELECTRIQUES PEINTURE MISE EN SERVICE - REGLAGES - ESSAIS CONTROLES REPERAGE INSTRUCTION D'EXPLOITATION ET D'ENTRETIEN PROTECTION DES OUVRAGES - PROPRETE DU CHANTIER ET DES OUVRAGES SELECTION DU MATERIEL ENGAGEMENT DE L ENTREPRISE AVERTISSEMENT AUX ENTREPRISES VERIFICATION DES COTES PORTEE DES DOCUMENTS TECHNIQUES PRESTATIONS DUES AU PRESENT LOT PRESENTATION DE L'OFFRE FRAIS D ETUDES TECHNIQUES...41 NOTE IMPORTANTE : Les études, plans et documents descriptifs sont spécifiques à l affaire en objet. Toute utilisation, reproduction, adaptation des documents pour d autres réalisations sont soumises à l accord préalable du BET YAC Ingénierie

3 Affaire : EHPAD "LA CHENAIE" - SAINT CIERS SUR GIRONDE. DCE Marché : Page 3/41 1. DEFINITION DE L'OPERATION Le présent document a pour objet de définir les travaux nécessaires à l extension de l EHPAD "La Chênaie" à Saint Ciers sur Gironde (33) pour le compte de la société RESIDALYA. Suivant les plans d architecture établis par : AGENCE PHILPPE RUSSO SARL CHRISTIAN DUPRE Architecte DPLG Maître d Oeuvre 43 rue Claude Bernard Saint Pierre n PARIS DONNEZAC Tél Fax : Tél Fax : Le présent cahier des clauses techniques particulières a pour but de décrire les travaux nécessaires à l'exécution du lot Chauffage Ventilation - Rafraîchissement. Classement du bâtiment EHPAD : ERP type J 4 éme catégorie 2. GENERALITES Ce descriptif a pour objet de donner aux entreprises soumissionnaires les renseignements nécessaires concernant le principe des installations et leur permettre l'établissement d'une offre à caractère global et forfaitaire à partir des matériaux préconisés. Les entreprises devront inclure dans leur offre tous les travaux nécessaires à l'achèvement complet des ouvrages, le présent descriptif ne présentant pas un caractère limitatif étant entendu qu'il ne sera pas accordé de supplément de prix pour toute erreur ou omission qu'elle qu'en soit son origine. Les plans d'ensemble, les schémas de principe seront réalisés par le bureau d'études Techniques. Le tracé et emplacement des différents réseaux et du matériel est fixé aux plans d'appel d'offres. Des modifications de détail pourront être apportées à ces tracés et implantation lors de l'exécution, mais seulement après proposition de l'entreprise et accord du Bureau d'études. L'entreprise prendra connaissance des documents et plans généraux établis ainsi que les prescriptions communes à tous les corps d'état qui viennent compléter le CCTP. Les plans complémentaires en particulier : plans de détail d'atelier et de chantier, seront à la charge de l'entreprise et devront être soumis à l'approbation du Maître d'œuvre du bureau d'études et du bureau de Contrôle, au cours de la phase préparatoire avant exécution des ouvrages - l'entrepreneur sera tenu de fournir tous les échantillons qui lui seront demandés et se conformer au choix effectué par le Maître d'œuvre - à la demande du Maître d'œuvre, l'entrepreneur sera tenu de présenter les avis techniques garantissant la qualité et l'origine des matériaux et des fournitures - en cours de travaux et chaque fois qu'il le jugera nécessaire, le Maître d'œuvre pourra faire procéder à des opérations de contrôle. L'entrepreneur procédera aux opérations nécessaires de démontage et remontage indispensables pour effectuer ces contrôles. L'entreprise aura à sa charge l'établissement des plans de synthèse des équipements techniques en étroite collaboration avec la Maîtrise d'œuvre et implicitement les réunions de coordination avec la participation des autres corps d'état. Chambre témoin Une chambre témoin sera exécutée et présentée à l acceptation du Maître d Ouvrage. Dans le cadre du présent marché les échantillons, essais ou applications concernant l aménagement des chambres et de leur cabinet de toilettes seront présentés, déposés ou mis en œuvre sur le site. 3. REGLEMENTATIONS A OBSERVER L'ensemble des travaux sera exécuté suivant les règles de l'art et en conformité avec tous les règlements, normes, arrêtés en vigueur au moment de l'exécution des travaux et en particulier aux textes ci-dessous non limitatifs : - REEF - Normes françaises NFP à et Mai DTU Chauffage : canalisations d'eau froide ou chaude sous pression et canalisations EU et EP à l'intérieur des bâtiments - Règles de calcul thermique RT THC - Norme C (pour la mise à la terre équipotentielle des sanitaires) - Les recommandations de l'apave pour ce qui concerne les appareils et canalisations sous pression - Normes françaises NFQ de Juillet 1978 relatives aux constructions pour handicapés physiques - Les agréments CSTB en avis techniques

4 Affaire : EHPAD "LA CHENAIE" - SAINT CIERS SUR GIRONDE. DCE Marché : Page 4/41 - DTU 68.2 : exécution des installations de VMC - Norme VMC de NFE 700, NFE , NFP , NFP Les arrêtés du 12 mars 1976 relatifs à l'isolation et à la ventilation des bâtiments autres que l'habitation - DTU N 43 relatif aux travaux d'étanchéité en toiture - Règlement et normes en vigueur concernant les normes des niveaux sonores - P concernant les conduits aérauliques circulaires en tôles d'acier galvanisé, agrafés en hélice - Le règlement de sécurité contre l'incendie - Les recommandations des constructeurs de matériels à installer - Les règles professionnelles UCH - Règlement sanitaire départemental - Recommandations du ministère de la Santé - Les recommandations et obligations concernant la lutte contre la pollution Dans le cas d'évolution ou de modification des textes en vigueur, entre la date du présent descriptif et la soumission de l'entreprise, il appartiendra à celle-ci d'en tenir compte dans son offre. Dans le cas où ces modifications interviendraient entre la date de soumission de l'entreprise et la date de réception des travaux, il appartiendra à l'entrepreneur d'en proposer les incidences financières éventuelles au Maître de l'ouvrage ou à son représentant et d'obtenir son accord avant tout commencement de travaux. En l'absence de norme ou réglementation particulière, l'entreprise respectera les recommandations ou préconisations du Traité de plomberie de H. CHARLENT. Lorsque l'interprétation des normes ou de deux chapitres différents du présent descriptif semble aboutir à des contradictions, le Maître d'œuvre se réserve le droit de faire appliquer la clause qu'il jugera intéressante sans modification de prix ou de délai. 4. REGLES GENERALES D'EXECUTION L'entreprise devra vérifier les côtes avant exécution et approvisionnement des matériels. L'entrepreneur titulaire du présent lot prévoira toutes les dispositions nécessaires pour assurer le support et le guidage des canalisations. Elles seront étudiées de façon à limiter au maximum les productions et transmissions de bruits. Toutes les canalisations seront fixées sur colliers antivibratiles. En aucun cas, les appareils ne devront être supportés par les cloisons légères. Dans le cas de doublage, les fixations seront reprises à partir du mur gros œuvre avec renforcement éventuel de la contre cloison. Pour les autres cas, le supportage des appareils s'effectuera à partir du sol. Tous les fourreautages, calfeutrements, percements des murs, planchers et ragréages sont à la charge du présent lot. Seuls, les percements supérieurs à 150 x 150 mm dans les planchers, poutres béton et gros murs sont dûs par le maçon, dans la mesure ou les plans de réservations seront remis en temps opportun au BET d'études béton. Pour les évacuations, les canalisations en sol sont à la charge du lot maçonnerie. L'entrepreneur devra établir les plans précisant la position et le diamètre exact des attentes EU et transmettre ces documents en temps opportun au bureau béton, au maçon après acceptation du bureau d'études fluides. Les matériels seront livrés neufs sur le chantier, exempts de toute altération et dans la présentation du constructeur, les étiquettes justifiant les marques, types et choix devront être visibles. Tout appareil non identifiable sera refusé. La protection des appareils, robinetteries, canalisations, etc... dûs par le présent lot seront à la charge de celui-ci pendant la durée du chantier. L'étiquetage et le repérage de tous les organes d'isolement des pompes, des vannes etc... sont à la charge du présent lot ainsi que les plans de récolement (5 tirages papier) + disquette Autocad (ou ficher DXF) L'entreprise devra communiquer, en temps voulu ses réservations au bureau d'études techniques, béton et entreprise de maçonnerie.

5 Affaire : EHPAD "LA CHENAIE" - SAINT CIERS SUR GIRONDE. DCE Marché : Page 5/41 5. DESCRIPTION DES TRAVAUX 5.1 PRESENTATION DU PROJET Il est prévu la réhabilitation partielle et l agrandissement de l EHPAD "La Chênaie" à Saint Ciers Sur Gironde comprenant : LE BATIMENT A EXISTANT REHABILITE PARTIELLEMENT : Le bâtiment comprendra au final 37 chambres à un lit avec les aménagements suivants : o Secteur A-1 : Création d un salon de coiffure Création d un salon de coiffure à la place de la salle TV, du local technique, des WC et du local douche Réaménagement du salon 2 o Secteur A-2 : Suppression d une chambre, du salon de coiffure Modification de la partie service Déplacement des WC Création d un local rangement et du salon 4 o Secteur A-3 : Réfection couverture du R+2 Ravalement de façade Remplacement des menuiseries extérieures R+1 et R+2 o Secteur A-4 : Une chambre devient accueil Une chambre devient secrétariat Une chambre devient direction o o Secteur A-5 : Aménagement temporaire Une chambre devient cuisine provisoire Deux chambres deviennent réserves froides et sèches provisoires Deux chambres deviennent vestiaires homme et femme Secteur A-6 : restructuration des cuisines Aménagement des locaux cuisine o Secteur A-7 : Aménagement de l entrée public : Hall, accueil et SAS 1 Création de la salle à manger 3 en lieu et place du secrétariat et du bureau du personnel Aménagement de la zone administration : secrétariat direction et réunion Réhabilitation étage 1 existant : Création de vestiaires avec WC, d un bureau délégué du personnel et d un local pause et SAM du personnel Réhabilitation étage 2 existant : Création de 3 bureaux et d une salle d eau avec WC o Secteur A-8 : Extension du bâtiment pour la création de la Salle à Manger 2 et du Salon 1 o o o o Secteur A-9 : création du pôle médical Création d un pôle médical (médecins infirmières et pharmacie) et de WC à la place de chambres et de locaux de service Réaménagement du salon 3 Secteur A-10 : création de la salle animation Création d une salle animation à la place du pôle médical Secteur A-11 : modification d ouvertures en lingerie buanderie Changement des ouvertures en lingerie et buanderie Secteur A-12 : Création de la salle Kiné Création d un local kiné à la place de chambres

6 Affaire : EHPAD "LA CHENAIE" - SAINT CIERS SUR GIRONDE. DCE Marché : Page 6/ LE BATIMENT B NEUF A R+1 AVEC : o o o o o o 29 chambres à 1 lit, 14 chambres en Rdc pour l'uasa, 5 chambres au Rdc et 10 chambres à l'étage pour l'upad 4 chambres à 2 lits : 2 au Rdc et 2 à l'étage Pour l'uasa en Rdc : Des espaces de vie collective (cuisine thérapeutiques, animation, salle à manger) Pour l'upad au Rdc et à l'étage : Des espaces de vie collective (salons) Des locaux de services, vestiaires, soins 1 ascenseur LE BATIMENT C NEUF A RDC (EN EXTENSION DU BATIMENT A) AVEC : o o 6 chambres à 1 lit Un espace de vie collective (salon) BATIMENT D NEUF AVEC : o o Démolition de l atelier existant Aménagement de la chaufferie et du silo à bois BATIMENT E NEUF AVEC : o o Démolition de la chaufferie existante Atelier Nota : L ordre des zones modifiées ne correspond pas à leur ordre d exécution 5.2 PHASAGE Les travaux se réaliseront en 2 phases selon le planning prévisionnel d exécution des travaux (pièce annexe CCAP) : PHASE 1 : Restructuration dans le bâtiment A : o Secteur A-1 o Secteur A-2 o Secteur A-3 o Secteur A-4 Construction bâtiment B Construction bâtiment C Construction bâtiment D Chaufferie Construction bâtiment E Atelier PHASE 2 : Restructuration dans le bâtiment A : o Secteur A-5 o Secteur A-6 o Secteur A-7 o Secteur A-8 o Secteur A-9 o Secteur A-10 o Secteur A-11 o Secteur A-12 Afin de permettre le fonctionnement de l établissement pendant toutes les phases de travaux, l'entreprise devra prévoir pour chaque phase, tous les travaux, accessoires en provisoires pour le maintien en fonctionnement des zones non en travaux. Lors de la réalisation d'une phase de travaux si l'entreprise a besoin de travailler dans une zone non réaménagée ou réaménagée ultérieurement, elle devra s'organiser pour réaliser les travaux au plus vite et aux horaires où les locaux sont les moins utilisés en accord avec le personnel et réaliser le nettoyage après chaque intervention Nota : L'entreprise prendra ses dispositions car aucune plus value ne sera acceptée en cours de chantier pour la réalisation de travaux en provisoires pour le maintien en fonctionnement des installations. Elle devra les inclure au niveau de son bordereau local par local (une visite des lieux est souhaitable avant chiffrage) 5.3 INSTALLATIONS HYGIENE ET SECURITE DE CHANTIER Le présent lot aura à sa charge : COORDINATION EN MATIERE DE SECURITE ET PROTECTION DE LA SANTE - Pour le présent chantier, sont applicables des dispositions particulières pour les opérations de bâtiment et de Génie Civil visées par la loi du 31 décembre 1993 et ses décrets d'applications - Dans le cadre des indications données dans le PGC Plan général de Coordination joint au dossier de consultation, l'entrepreneur du présent lot

7 Affaire : EHPAD "LA CHENAIE" - SAINT CIERS SUR GIRONDE. DCE Marché : Page 7/41 devra chiffrer les mesures particulières qui sont de sa compétence - L'entrepreneur du présent lot participera aux réunions de coordination interentreprises convoquées par le coordonnateur SPS. Il remettra un plan particulier de sécurité (PPS) à partir des indications contenues dans le PGC Plan Général de Coordination et à partir des renseignements communiqués par les autres entreprises GESTION DES DECHETS DE CHANTIER La gestion des déchets de chantier sera réalisée selon les indications mentionnées dans le CCAP et PGC, l entreprise titulaire du lot chiffrera tous les travaux qui sont de sa compétence. Nota : Les installations de chantier et la gestion des déchets de chantier sont à réaliser selon le CCAP et PGC CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot aura à sa charge : - Les incidences en matière de sécurité selon P.G.C. - La gestion des déchets de chantier selon le SOGED. - La chaufferie comprenant. l alimentation automatique avec extracteur rotatif et vis sans fin. le dispositif d introduction du combustible. la chaudière bois. le traitement des fumées avec dépoussiéreur multicyclonique et ventilateur. la chaudière fuel et brûleur. les cheminées autoportantes. raccordement des fumées chaudière bois et fuel. tout l équipement hydraulique chaufferie. le traitement d eau remplissage. les raccordements électriques et toute la distribution câbles. équipements de contrôles et sécurité. cuve fuel enterrée 5000 litres - Le chauffage et le rafraîchissement des salons et des salles d animation de l extension par unités réversibles. - Le chauffage des chambres, des circulations et des pièces de services de l extension par radiateurs. - La climatisation des salles à manger et salons de l existant par unités réversibles. - Le rafraîchissement des locaux poubelles - La réalisation d'installations VMC, selon le chapitre correspondant - La ventilation en cuisine selon chapitre correspondant - L'alimentation électrique des appareils objet du présent lot depuis les attentes laissées à proximité par l'électricien - Les plans de détails d'exécution - Les plans de récolement en 5 exemplaires + disquette Autocad - Les plans de réservations - Les percements et saignées dans murs, planchers et cloisons, y compris rebouchages - L'enlèvement des gravats provenant de l'installation - Le nettoyage des installations - La peinture antirouille des supports, fixations etc.. - La formation du personnel ayant à utiliser les installations - La mise à la terre des objets métalliques dûs au présent lot Seront également compris tous les ouvrages nécessaires à la réalisation ainsi que toutes les démarches à effectuer auprès des administrations pour les raccordements, réception, autorisation de mise en exploitation, contrôle de sécurité conformité et la mise en conformité de l'installation dans le cas de refus de celle-ci, sont également à la charge du présent lot, les plans de réservations à communiquer dans les quinze jours suivant la signature des marchés au bureau d'études techniques, béton et entreprise de maçonnerie. 6. CHAUFFAGE - RAFRAICHISSEMENT - CLIMATISATION Le titulaire du présent lot devra la réalisation : - des installations de chauffage - rafraîchissement de type VRV III réversible avec drainage des condensats pour la partie centrale du bâtiment B ainsi que le salon 3 et salon 6. - des installations de chauffage rafraîchissement de type multi-split réversible avec drainage des condensats pour les salons 1, 2, 4 et 5 et pour les salles à manger dans l existant. - des installations de chauffage seul par radiateurs pour les chambres, les circulations et les pièces de services des extensions.

8 Affaire : EHPAD "LA CHENAIE" - SAINT CIERS SUR GIRONDE. DCE Marché : Page 8/ BASE DE CALCULS Conditions intérieures à maintenir Critères à respecter : ETE HIVER Température intérieure 26 C été 23 C pour les chambres et les pièces de vie 22 C pour les circulations et les pièces de services Conditions extérieures : Température sèche : 31 C -4 C Humidité : 40 % Ecart diurne : 12 K Caractéristiques des parois Plancher sur terre-plein : Dalle béton ép. 20 cm Isolant toute surface type Unimat sol supra (ép.= 10 mm - R= 2,85 m².k/w) Mur extérieur à isolation intérieure : Maçonnerie ép. 20 cm Doublage Placomur Ultra 32 (ép.= mm - R= 3,15 m².k/w) Toiture terrasse : Isolant mousse de polyuréthane (ép.= 120 mm - R= 5,00 m².k/w) Dalle béton ép. 20 cm Toiture végétalisée : Terre ép. 12 cm Isolant mousse de polyuréthane (ép.= 120 mm - R= 5,00 m².k/w) Dalle béton ép. 20 cm Combles : Isolant type laine de verre (ép. = 240 mm R = 6,00 m² K/W) Plaque de plâtre Rampants : Isolant type laine de verre (ép. = 200 mm R = 5,00 m² K/W) Plaque de plâtre U = 0,206 W/m².K U = 0,280 W/m².K U = 0,190 W/m².K U = 0,187 W/m².K U = 0,160 W/m².K U = 0,193 W/m².K Caractéristiques des menuiseries Fenêtres et portes fenêtres : PVC Double vitrage peu émissif remplissage argon Fenêtres et portes fenêtres : Porte pleine : Aluminium à rupture de pont thermique Double vitrage peu émissif remplissage argon PVC à âmes isolantes U w = 1,80 W/m².K U w = 2,10 W/m².K U w = 2,00 W/m².K Linéiques Plancher bas : Pont thermique about de plancher sur vide sanitaire Pont thermique about de plancher sur terre plein Plancher intermédiaire : Pont thermique about de plancher Pont thermique plancher haut et mur intérieur Plancher haut : Pont thermique about de plancher acrotère (avec retour d'isolant) Pont thermique combles mur de pignon Liaisons verticales : Liaison en T mur et refend intérieur Ψ = 0,60 W/m.K Ψ = 0,12 W/m.K Ψ = 0,82 W/m.K Ψ = 0,51 W/m.K Ψ = 0,77 W/m.K Ψ = 0,07 W/m.K Ψ = 0,32 W/m.K

9 Affaire : EHPAD "LA CHENAIE" - SAINT CIERS SUR GIRONDE. DCE Marché : Page 9/41 Angle rentrant entre deux murs Liaison entre un mur et un refend sur décroché Ψ = 0,146 W/m.K Ψ = 0,32 W/m.K Renouvellement d air 1 volume / heure 6.2 CREATION D'UNE NOUVELLE CHAUFFERIE L entreprise s assurera de la bonne accessibilité des équipements et organes hydrauliques dans le cadre de l aménagement de la chaufferie. Un purgeur automatique et un purgeur manuel seront montés en partie haute de l'installation et un récupérateur de boues installé en partie basse. Le circuit primaire alimentera les réseaux suivants : - 1 réseau température constante (ECS). - 3 réseaux régulés (radiateurs extension et existant). La chaufferie existante sera déposée après mise en service de la nouvelle production de chaleur. 6.3 STOCKAGE FIOUL Application de la nouvelle réglementation «fixant les règles techniques et de sécurité applicables au stockage de produits pétroliers dans les lieux non visés par le législation des installations classées ni de la réglementation des établissements recevant du public» Arrêté du 25 juillet 2004 Le titulaire du présent lot devra la fourniture et la mise en œuvre d un réservoir de stockage de combustible enterré avec l ensemble des accessoires nécessaires : Réservoir cylindrique enterré conforme NF EN de marque CHAROT ou équivalent capacité 5000 litres (dimensions cuves : diamètre extérieur : 1515 mm, longueur virole : 2610 mm, longueur hors tout : 3140 mm) Tuyauterie de remplissage DN 50 avec bouchon de sécurité en façade selon plan Dispositif anti-débordement (limiteur de remplissage normalisé du type NF E ) Tuyauterie d évent DN 25 Tuyauterie d aspiration avec clapet de pied (crépine), clapet anti-siphon, vanne d isolement et préfiltre Tuyauterie de retour avec clapet anti-retour Dispositif de jaugeage Liaison équipotentielle du réservoir, de ses canalisations et des accessoires et leur mise à la terre Vanne police mise en place en extérieur sur alimentation des appareils. La cuve sera livrée avec des équipements complémentaires montés en usine : - chassis d ancrage avec ceinture : chassis speed, destiné à servir d armature à la dalle béton qui leste le réservoir enterré. Il est constitué d une charpente métallique préfabriquée assemblée au réservoir par un jeu de ceinture d ancrage démontable. Un feutre bitumeux isole le réservoir de toutes les parties métalliques du chassis ou des ceintures. (supprime le radier et les ponts d ancrage). - Le détecteur de fuite type LWG-T1 est conçu pour contrôler en permanence l étanchéïté des citernes double paroi. L appareil se compose d une cellule de contrôle, 1 coffret de signalisation et 1 kit accessoires de liaison. La fouille pour la cuve est hors lot, 410 x 230 x 225 cm de haut y compris la mise à niveau du chassis speed par un lit de sable tassé de 5 à 10cm, la dalle béton, et le remblaiement en sable de rivière non agressif. En chaufferie il sera prévue une jauge pneumatique TELEVAR, WATTS ou équivalent, jauge avec clapet anti-retour incorporé, tube de liaison dn 4x6 cuivre sous gaine. Une tresse de cuivre d interconnexion avec le bâtiment sera prévue jusqu à la cuve fioul Un fourreau aiguillé Ø 63 bouchonné à chaque extrémité sera prévu entre la cuve fioul et la chaufferie. Le titulaire du présent lot devra conformément à la réglementation et ceci avant la première mise en service de l installation, procéder à un essai permettant de certifier que celle-ci est étanche (réservoir et canalisations). Après cet essai, l installateur fournit au maître d ouvrage de l installation un dossier comprenant les documents suivants : certificat de conformité de l installation aux dispositions de l arrêté du 25 juillet 2004 ; une copie de l arrêté du 25 juillet 2004 ; la documentation spécifique à chaque équipement ; un livret d entretien. Un exemplaire du certificat de conformité est conservé par l installateur. Le certificat de conformité doit au moins comprendre la mention suivante : «l installation située à (l adresse) et composée de (x) réservoirs d une capacité globale de (XXXX) litres est conforme aux dispositions de la réglementation technique et de sécurité en vigueur à la date du présent certificat.» Le certificat doit aussi comprendre : - Le nom et l adresse de l installateur - Les coordonnées du maître d ouvrage

10 Affaire : EHPAD "LA CHENAIE" - SAINT CIERS SUR GIRONDE. DCE Marché : Page 10/41 - Les caractéristiques de chaque réservoir : nature (métallique, matière plastique), dimensions, capacité en litres, numéro de série - La mention de conformité de chaque réservoir à la norme correspondante - La date de l installation - La référence de l arrêté du 25 juillet PRODUCTION DE CHALEUR CHAUDIERE BIOMASSE Chaudière biomasse automatique à bois déchiqueté de marque GILLES ou équivalent type HPK-RA 155. Puissance utile : 155 kw. Ventilation primaire et secondaire modulées Gestion de la puissance par l'analyse des températures de fumées, sonde Lambda, température de la chambre de combustion et température de la chaudière. Chambre de combustion à haute température à brides réfractaires Brûleur à volcan en alliage fonte réfractaire Grilles en alliage fonte résistant aux très hautes températures avec tiroir pour cendres Dépoussiéreur de fumées intégré à la chaudière de type cyclone en fonte, avec vis de décendrage et bac de récupération des fumées. Extracteur de fumées à pales soudées et équilibrées, avec habillage en acier, moteur sur axe ventilé, résistant aux hautes températures. Nettoyage automatique des échangeurs thermiques par insufflation d'air à haute pression gérée par des électrovannes spéciales hautes pressions. Buses à air montées sur la porte de la chaudière Compresseur à air complet avec soupapes de sécurités Gestion automatique des intervalles de nettoyage. - Vis de chargement sans fin avec couche de barrage : La vis d'alimentation transfère le matériau combustible obliquement à partir du bas dans le foyer. La vis est en acier au chrome nickel réfractaire dans le domaine du bloc foyer. Les supports de la sonde antiretour de flamme et de la soupape d'extinction thermique se trouvent sur le conduit de transport. Le réservoir de dosage avec barrière lumineuse pour détermination du niveau de la couche de barrage de combustible exigée selon TRD 414 est situé au-dessus de la vis. L'entraînement est assuré par un moteur-réducteur à pignons droits et une transmission à chaîne dans un carter de protection étanche aux poussières. Accessoires : soupape d'extinction avec décrassoir, réservoir d'eau d'extinction avec support - Bloc de foyer avec grille d'avance et soufflerie d'allumage : Le matériau combustible est automatiquement allumé par une soufflerie électrique à air chaud. Le dégazage du combustible est assuré sur la grille d'avance animée par un moteur-réducteur à vis sans fin. Les cendres tombent dans le cendrier situé en dessous (vis d'évacuation des cendres en option) Le bloc du foyer est habillé d'une isolation réfractaire et des éléments en béton réfractaire Accessoires : moteur-réducteur, 3 réservoirs à cendres (2 dans le bloc du foyer, 1 en réserve), soufflerie d'allumage - Chaudière avec foyer à rotation : Les gaz combustibles montant du bloc du foyer sont captés par l'air secondaire mis en rotation par la soufflerie à rotation et entièrement brûlés dans la chambre de combustion ronde. L'énergie calorifique des gaz combustibles est transférée à l'eau de la chaudière dans l'échangeur de chaleur tubulaire horizontal La chaudière est dotée d'une importante isolation Une bride de brûleur est prévue sur la face arrière de la chaudière Fermeture par couvercle borgne isolé avec regard - Soufflerie de gaz de combustion : Soufflerie spécialement adaptée pour le chauffage au bois, très silencieuse, à moteur d'exécution massive résistant à la chaleur, à moyeu d'évacuation de chaleur monté sur ressort. Le carter de la soufflerie est orientable sans restriction sur le raccord d'aspiration. - Air primaire régulé - Gaz de recirculation régulés - Echangeur de chaleur - Echangeur de chaleur de sécurité - Nettoyage pneumatique des carneaux - Extracteur de gaz de combustion L'installation de chaudière comprend : - Accessoires : Contre-bride, appareils de nettoyage. Extraction du silo Extraction de silo par extracteur rotatif à 2 lames souples Entraînement par moteur de la vis d extraction située en chaufferie

11 Affaire : EHPAD "LA CHENAIE" - SAINT CIERS SUR GIRONDE. DCE Marché : Page 11/41 Aucun composant électrique dans le silo Renvoi d angle et rotation de l extracteur dans le sens anti horaire Disque de détassage Déploiement des 2 lames au fur et à mesure de la consommation en décrivant un cercle jusqu au diamètre nominal de l extracteur Dimensions du silo : longueur 5,0ml x largeur 4,5 ml x hauteur 3 ml - volume utile 55 m 3. Vis d alimentation Extracteur de silo télescopique. Deux bras articulés automatique, plateau de renfort, moteur d'entrainement. Système de sécurité de type Sprinkler contre les retours de feu entierrement automatique o Arbre plein 60 mm o Epaisseur de la pale hélicoidale : 5 mm o Démarrage progressif Bras articulé massif de diamètre 4,60 m avec rallonge de vis. Vis montante longueur : 6 m Chaudière Chaudière eau chaude avec foyer intégré - modèle HPK-RA 155 ou techniquement équivalent, équipée de : - foyer volcan entièrement réfractaire avec allumage automatique - ventilateurs d air primaire et secondaire - différents capteurs, appareillages de régulation et actionneurs Modèle HPK-RA 155 ou techniquement équivalent. Température de service maximum fluide 95 C Puissance thermique utile 155 kw Pression maximum de service 3 bars effectifs Rendement de combustion 90% Température minimum de retour de l'eau 55 C Contenance en eau 620 litres Masse de la chaudière en ordre de marche 2463 kg Dimensions (L x l x h) 2620 x 935 x 1785 mm Raccordement sur face arrière (départ et retour, vidange, doigt de gant pour thermostat de sécurité, soupape de décharge thermique, températures de départ et retour chaudière, piquage pour température de fumées et sonde d O 2 ) Alimentation en bois déchiqueté par l'arrière de la chaudière Carneau de raccordement au conduit de fumées vertical évacuation des fumées Extracteur de fumées asservi en vitesse à la dépression mesurée dans le foyer Régulation chaudière bois Gestion régulière du rendement de 30% à 100% de sa puissance Optimisation de la combustion Régulation Lambda Régulation de pression Régulation de l'air primaire et secondaire Gestion et régulation de l'ensemble du processus d'extraction du combustible vers la chaudière grâce à une régulation SPS Programmation d'après les normes mondiales IEC Câblage pour armoire de commande dans un périmètre de 3 m de la chaudière Raccordement de l'ensemble, câblage électrique y compris goulotte. Télégestion avec "Fire View", permet une visualisation complète des paramètres de fonctionnement de l'installation.

12 Affaire : EHPAD "LA CHENAIE" - SAINT CIERS SUR GIRONDE. DCE Marché : Page 12/ CHAUDIERE D'APPOINT FIOUL La chaudière sera de marque VIESSMANN ou équivalent : Type Vitoplex 100 Puissance nominale : 201 à 250 kw Débit fioul (réglé d usine) : 307 kg/h Rendement à 100 % de charge : 91 % Dimensions totales : Profondeur : 1495 mm Largeur : 880 mm Hauteur : 1280 mm Poids : 525 kg Température de service maxi : 110º C (Consigne de sécurité) Pression de service maxi : 5 bars Mise en service par un metteur au point qualifié ou un technicien du fabricant CONDUITS DE FUMEES Les évacuations des gaz brûlés issus de la chaudière fonctionnant au bois déchiqueté et de la chaudière fioul s'effecturont par 2 conduits intérieurs inox double paroi avec sorties en toiture et cônes de finition répondant aux prescriptions suivantes : marque POUJOULAT ou équivalent approuvé conforme CE DTU n 65.4 et 24.1 DTU cheminées DTU fumisterie NFD double paroi inox série THERM INOX TI Ø 200/214 pour la chaudière bois (hauteur projetée : 7,5 ml) série THERM INOX TI Ø 200/214 pour la chaudière fioul (hauteur projetée : 7,5 ml) cône finition isolé éléments droits coudes à 45 et 85 té isolé à 90 cône d écoulement support mural support de fixation en plafond support de toit collerette solin inox colliers muraux évacuation des condensats Les conduits de fumées seront marqués en chaufferie suivant l'avis technique. Le titulaire du lot aura à sa charge les raccordements sur les chaudières, et fournira la note de calcul de dimensionnement des conduits de fumées FIOUL Entre la cuve et le brûleur, en tube cuivre dn 20x22, passage en apparent dans la chaufferie, Avant le raccordement brûleur il sera installés : - une vanne manuelle 1/4 de tour dn 20 - une vanne antisiphon dn 20 Montée sur la tuyauterie d aspiration, la dépression créée par la pompe du brûleur soulève le clapet pour assurer le passage du fuel. A l arrêt du brûleur le ressort ramène le clapet sur son siège. Peinture du réseau aux couleurs conventionnelles à réaliser par le présent lot en chaufferie. Il sera prévu le supportage des tubes entre le réservoir et le brûleur. A l intérieur de la chaufferie il sera installée une vanne police fuel dn 20, vanne en laiton, pour commande à distance par levier orientable A l extérieur de la chaufferie, levier coupe-fuel pour commande à distance de la vanne police compris câble acier sous gaine PVC et accessoires de montage installée sous boite à verre dormant, coffret en tôle d acier laquée rouge avec transparent brisable et fournie avec une serrure normalisée. Etiquette de repérage. Pompe de relevage silo Dans le regard hors lot du silo sera installée une pompe de relevage, marque SALMSON ou équivalent type SUBSON 10, pour relever les eaux si nécessaire, des infiltrations d eau, drainage pied de bâtiment. Le raccordement électrique se fera dans l armoire générale chauffage et le rejet dans le regard en chaufferie par tube PVC DN 25 x 32.

13 Affaire : EHPAD "LA CHENAIE" - SAINT CIERS SUR GIRONDE. DCE Marché : Page 13/41 Une coupure de proximité sera prévue au niveau de la pompe avec contact sectionneur ouvert et renvoi de l information sur l armoire (voyant rouge défaut) BALLON TAMPON Raccordement des réseaux secondaires à un réservoir tampon, évitant de faire fonctionner la chaudière fioul pour des cycles courts. Remplissage du ballon lors des faibles demandes et lorsque la chaudière bois est encore en fonctionnement, et restitution de l'eau chaude en complément de la chaudière bois lors d'une augmentation du débit dans les réseaux secondaires. Ballon de marque CHAROT ou équivalent de type Tampac 3000 L Diamètre 1250 mm, hauteur : 2955 mm Réservoir vertical en acier Pression de service 4 bar maxi Jaquette calorifuge ép. 50 mm, PVC souple classé au feu M CONDENSATS L'ensemble des évacuations (vidange, soupapes...) sera raccordé à l'égout. Chaque évacuation sera équipée d'un siphon avec contrôle de l'écoulement, à raccorder sur attente laisse par le maçon REMPLISSAGE EAU FROIDE Mise en place d'un disconnecteur à zone de pression réduite contrôlable, marque SOCLA ou équivalent, type BA 2760, Ø 15/21 avec filtre à eau laiton Ø 15/21 et d'une vanne d'arrêt manuelle à tournant sphérique, passage intégral de Ø 1/2". Positionneur d'évacuation incorporé. La pression sera contrôlée par un manomètre à cadran sur prise de pression, et ce sur le circuit expansion. Un compteur eau froide sera prévu sur le remplissage du circuit chauffage. Mise en place d un pot d injection avec vannes by-pass. Prise en charge sur attente réseau EF du plombier à proximité de la chaufferie REGULATION L'ensemble permettra d'effectuer la régulation et l'automatisme de : Cascade chaudières Circuit chauffage bâtiment existant Circuit chauffage extension bâtiment B réseau Ouest et bâtiment C Circuit chauffage extension bâtiment B réseau Est L'ensemble sera composé de : prises d'informations : Sondes air extérieur Sondes air ambiant Sondes eau à plongeur Thermostats Commandes : Contacteurs pompes Brûleurs chaudières Servo-moteurs V3V Un écran tactile sur l'automate en chaufferie permettra de visualiser les paramètres et alarmes et sera utilisable pour la programmation. Spécifications du matériel : Les différents capteurs utilisés, qu'ils soient montés sur gaines, en ambiance ou sur tuyauterie seront de type actif ou passif compatible avec le réseau. Le transmetteur de signal sera incorporé au niveau de l'élément de détection. La plage de mesure des capteurs ainsi que leur précision seront déterminées en fonction des besoins des boucles de contrôle et feront l'objet d'une note présentée à l'approbation du bureau d'études. D'une manière générale : Les sondes d'ambiances seront montées à 1,5 m du niveau du sol. Les sondes de température d'immersion seront montées de préférence dans un coude de tuyauterie avec prise à contre-courant. Régulateur numérique configurable ou automate : Un automate numérique communicant sera utilisé pour assurer les différentes fonctions de régulations demandées. Cet appareil aura un nombre d'entrées variables en fonction des besoins destinés à traiter localement les boucles de régulation, les avertissements. Il sera équipé en face avant d'un écran digital de visualisation affichant en texte clair tous les paramètres du procédé et d'un clavier de commande des fonctions, des consignes et des états. L'automate sera capable de gérer : Les entrées analogiques, 0-10V, 0 ou 4-20 ma Les entrées logiques tout ou rien Les sorties analogiques, 0-10V, 0 ou 4-20 ma Les sorties logiques : Tout ou rien maintenues ou impulsionnelles Chrono-proportionnelles (DAT) Incrémentales (PAT qui intègrent le temps de course de l'actionneur)

14 Affaire : EHPAD "LA CHENAIE" - SAINT CIERS SUR GIRONDE. DCE Marché : Page 14/41 Les entrées seront traitées par logiciel graphique grâce à des : Modules de traitement : régulation interne (P, PI, PID), blocs de calcul (segmentation, sélection de signaux Maxi, mini, moyenne, équations spécifiques, enthalpie, optimisation) Module automate Module tendences Module horloge Vannes motorisées : Les vannes motorisées 2 et 3 voies seront constituées d'un servo-moteur et du corps de vanne. Ces deux éléments seront obligatoirement découplables afin de faciliter la mise en œuvre et la maintenance. Caractéristiques constructives : Classe PN 16 Corps en fonte grise Siège et clapet en laiton pour vannes de réglages Tige en acier inox Presse-étoupe par bagues chevronnés teflon Raccords taraudés jusqu'au DN50 Raccords à brides pour les DN supérieurs Les vannes de réglages seront calculées de façon telle que leur autorité soit comprise entre 0,5 et 1, leur perte de charge, au débit maximal sera donc au moins égale à la perte de charge de la partie à débit variable du système contrôlé. Le débit de fuite maximum sera égal à 0,05% du Kvs. Le dimensionnement des vannes fera l'objet d'une note de calcul soumise à l'approbation du bureau d'études. Production de chaleur Fonctionnement du circuit primaire : Protection des chaudières contre les retours trop froid lorsqu'elles sont en fonctionnement par ouverture de la V3V de retour chaudière, consigne minimum retour chaudière 65 C. Maintien de la température de départ selon une loi d'eau en fonction de la température extérieure. Fonctionnement de la chaudière bois prioritaire. Le ballon tampon permet de stocker la chaleur pendant l'inertie d'arret de la chaudière bois. Si la demande des circuits secondaires est supérieure à la puissance de la chaudière bois, le ballon sert d'appoint à la chaudière dans un premier temps jusqu'à ce que la température en point haut du ballon atteigne les 80 C. A partir de cette limite enclenchement de la chaudière d'appoint au fioul. Situé en armoire en chaufferie : Régulateur/automate assurant le fonctionnement des chaudières selon les besoins et controlant les températures de départ des circuits. Action proportionnelle sur les bruleurs et contrôle des températures de départ en fonction de la température extérieure. Les pompes de charges chaudières seront asservies au fonctionnement de celles-ci, avec temporisations réglables pour pré et post irrigation. Circuit de chauffage Les 3 circuits de chauffages seront contrôlés par des V3V motorisées. La température de départ sera modulée selon une loi d'eau en fonction de la température extérieure, avec correction d'ambiance par température d'ambiante. La sonde extérieure sera placée au nord (sur le mur de la chaufferie) et sera protégés efficacement par un capot métalique. Les sondes de départ seront de type à plongeur Les sondes d'ambiances permetteront de contrôler le résultat obtenu. Elles seront utiles au régulateur pour qu'il s'auto-adapte et à l'optimiseur pour gérer les réduits éventuels. Emplacement : une pour chaque circuit de chauffage dans une chambre temoin. Les circulateurs des circuits chauffage seront asservis au régulateur : En période confort, arrêt pompe si température extérieure supérieure à +15 C et température intérieure supérieure à la consigne de +2 C En période réduit, arrêt pompe si température extérieure supérieure à +5 C et température intérieure supérieure à consigne réduit. Sécurités : Arrêt de tous les circulateurs et des chaudières en cas d'activation du pressostat manque d'eau. Sur les pompes doubles, la deuxième pompe démarrera automatiquement en cas de défaut sur la première, avec renvoi d'alarme. Il sera également mis en place des programme anti-grippage et des permutations périodiques. Circuit ECS : La température de départ sera constante. Pompe commandée par le pack de régulation des ballons d'eau chaude sanitaire hors lot. Les sondes de départ seront de type à plongeur Renvoi de défaut en cas de non fonctionnement des circulateurs. Sécurités : Arrêt de tous les circulateurs et des chaudières en cas d'activation du pressostat manque d'eau. Sur les pompes doubles, la deuxième pompe démarrera automatiquement en cas de défaut sur la première, avec renvoi d'alarme. Il sera également mis en place des programme anti-grippage et des permutations périodiques. L entreprise prévoira ainsi la gestion de commande sur : les réseaux régulés : départs circuits radiateurs par action sur circulateurs et servomoteur des vannes 3 voies. L entreprise prévoira l ensemble des sondes et corps de vannes 3 voies compris servomoteur.

15 Affaire : EHPAD "LA CHENAIE" - SAINT CIERS SUR GIRONDE. DCE Marché : Page 15/41 le réseau à température constante : départ du circuit boucles de charge des ballons d'eau chaude sanitaire par action sur circulateur. L entreprise prévoira l ensemble des sondes pour permettre la gestion des ballons d'eau chaude sanitaire. Incidences à donner en temps opportun au plombier. L entreprise devra également le pilotage des pompes de recyclage chaudières. la gestion de la seconde chaudière, avec mise en fonctionnement en cas de demande trop importante pour la chaudière bois ou en cas de défaut. Liste des points : Désignation AI DI AO DO Commun : Sonde de température extérieure 1 Sondes de température réseau 2 Pressostat manque d'eau 1 Brûleurs chaudières Pompes de charge chaudières 2 2 V3V recyclage chaudières 2 Circuit ECS : Sondes de température réseau 2 Pompes 2 2 Circuit radiateurs existant : Sondes de température réseau 2 Pompes 2 2 V3V 1 Sonde d'ambiance 1 Circuit radiateurs bâtiment B Ouest et bâtiment C : Sondes de température réseau 2 Pompes 2 2 V3V 1 Sonde d'ambiance 1 Circuit radiateurs bâtiment B Est : Sondes de température réseau 2 Pompes 2 2 V3V 1 Sonde d'ambiance SECURITE Total o Sécurité incendie : Elle est assurée à plusieurs niveaux : Un clapet coupe-feu à ouverture électrique et à fermeture par manque de courant (rappel ressort) assure une protection efficace contre les remontées de fumées ou de flamme entre les 2 vis. En cas d arrêt de la chaudière, de défaut quelconque ou de coupure de courant, le clapet se ferme en moins de 5 secondes. A chaque mise en veille ou arrêt normal de la chaudière, un cycle d arrêt est programmé, qui comprend entre autres la marche arrière de la vis d entrée dans la chaudière pendant quelques secondes, afin de créer une séparation physique de quelques cm entre le bois qui est entré dans le foyer et celui qui se trouve dans la vis. Ainsi, la propagation d un éventuel retour du feu est rendue très improbable. En cas de montée anormale de la température des fumées (initialement programmée à 240 ), la puissance de la chaudière est automatiquement écrêtée à la puissance minimale programmée. o Sécurité anti-surchauffe : Elle est assurée par plusieurs dispositifs en cascade : Un thermostat électronique contrôle en permanence la température de la chaudière et ajuste la puissance de la flamme (quantité d air et de bois variables) en continu. Plus on approche de la température maximale programmée (env. 75 à 80 C), plus la puissance de feu baisse, jusqu à l arrêt total de la chaudière si nécessaire. En cas d arrêt volontaire du chauffage (mise en position «ARRET»), les circulateurs de chauffage continuent à fonctionner jusqu à ce que la température de la chaudière redescende en dessous de 40 C (valeur programmable).

16 Affaire : EHPAD "LA CHENAIE" - SAINT CIERS SUR GIRONDE. DCE Marché : Page 16/41 Si la température de la chaudière devait dépasser accidentellement 90 C (valeur programmable), les circulateurs de chauffage sont commandés en marche forcée jusqu au refroidissement de la chaudière. Au-delà de 95 C, un thermostat de sécurité à réarmement manuel déclenche la fermeture immédiate du clapet coupe-feu, simultanément avec l arrêt des vis d amenée de bois et le(s) ventilateur(s) de combustion. Si la température de la chaudière devait encore monter, deux soupapes de décharge thermique s ouvrent et refroidissent la chaudière par irrigation du serpentin de refroidissement avec de l eau froide. Cette sécurité ultime ne nécessite aucune alimentation électrique. o Sécurité manque d eau et pression : Un aquastat coupera les circulateurs après temporisation. Un voyant d alarme sera mis en place en façade de l armoire chaufferie. Soupape de pression différentielle sur chaque circuit marque CALEFFI ou équivalent. L information sera relayée par la régulation avec contact mis en série avec le thermostat de sécurité. Le voyant d alarme sera présent sur l interface de la régulation. 6.6 RESEAUX SECONDAIRES Production d'eau chaude sanitaire La production d eau chaude sanitaire sera assurée à partir de la chaufferie par un système à accumulation de marque CHAROT ou équivalent. Mise en place par le lot plomberie sanitaire de 2 ballons avec réchauffeurs noyés y compris pompes de circulation sur circuit. 2 attentes sur vannes seront laissées pour le raccordement du réseau ECS, raccordement effectué par le lot plomberie sanitaire. Un bouclage en eau chaude sera réalisé par le lot plomberie. Réseaux de chauffage 3 réseaux radiateurs au départ de la chaufferie, un pour le raccordement sur le réseau de distribution existant en vide sanitaire, un autre pour le chauffage de l'extension bâtiment C et la partie ouest du bâtiment B et un réseau à part pour la partie est. 6.7 CIRCULATEURS Ils seront de marque WILO, GRUNDFOS, SALMSON ou équivalent de type électronique. Livrés avec kit HMT, brides et joints Filtre en amont de chaque circulateur Manchons antivibratoires à l'aspiration comme au refoulement et vannes d'isolement en amont et aval de chaque circulateur. Clapet anti-retour en aval de chaque circulateur Il sera prévu un circulateur double pour chaque réseau (3 réseaux radiateurs) et un circulateur simple pour chaque chaudière. o Circulateur de charge chaudière bois Marque SALMSON ou équivalent type SXE 32-80, Débit 6,44 m 3 /h Perte de charge : 6,5 mce o Circulateur de charge chaudière fioul Marque SALMSON ou équivalent type SXE 40-80, Débit 10,76 m3/h Perte de charge : 6,5 mce o Circulateur double pour le circuit radiateurs existant Marque SALMSON ou équivalent type DXE 40-80, Débit 4,16 m3/h Perte de charge : 9,8 mce o Circulateur double pour le circuit radiateurs Ouest extension bâtiment B et bâtiment C Marque SALMSON ou équivalent type DXE 32-40, Débit 1,20 m 3 /h Perte de charge : 3,9 mce o Circulateur double pour le circuit radiateurs Est extension bâtiment B Marque SALMSON ou équivalent type DXE 32-40, Débit 0,78 m 3 /h Perte de charge : 2,7 Mce 6.8 APPAREILS DE CONTROLE ET DE MESURE - Thermomètre à plongeur avec doigt de gant laiton, marque SIKA ou équivalent sur chaque réseau (aller et retour) et pour le primaire. - Manomètre à cadran, marque SER SEG (remplissage, expansion, ) - Compteur d énergie thermique (mesure du chauffage)

17 Affaire : EHPAD "LA CHENAIE" - SAINT CIERS SUR GIRONDE. DCE Marché : Page 17/ ROBINETTERIE - Robinet 1/4 de tour à boisseau sphérique pour les diamètres inférieurs ou égal à 40/49 - Robinet à papillon avec manchette intégrale et levier 1/4 de tour blocable pour les diamètres supérieurs - Robinet de vidange à boisseau sphérique (bouteille, ) - Clapet de non-retour en aval de chaque circulateur - Robinet d'équilibrage marque TA ou équivalent type STAD avec prise de pression différentielle sur chaque réseau retour SEPARATEUR D'AIR (EN POINT HAUT) Séparateur d'air basé sur le principe de la centrifugation Marque : FLAMCO ou équivalent Type : Flexair avec purgeur à flotteur, Flexvent Super Vidange par bouchon laiton Nota : 1 pour la chaudière au primaire, 1 pour les réseaux au secondaire EXPANSION Elle sera assurée par des vases sous pression d'azote marque FLAMCO ou équivalent de type FLEXCON, avec groupe de raccordement. Il sera prévu la fourniture et la pose de 2 vases d'expansion de 200 litres chacun, type 200/ SIPHON DE SOL CHAUFFERIE Hors lot 6.13 VITESSE DANS LES TUYAUTERIES Les pertes de charge linéaires sur les circuits défavorisés n excèderont pas 20mmCE. Néanmoins, sur les dérivations il sera toléré une perte de charge supérieure avec une limite de 25mmCE par mètre. Les excédents de pression dynamique seront absorbés par des organes de réglage. Les vitesses maximales admises seront les suivantes : Ø 15/21 0,45 m/s Ø 20/27 0,55 m/s Ø 26/34 0,65 m/s Ø 33/42 0,75 m/s Ø 40/49 0,85 m/s Ø 50/60 1,00 m/s Ø 70/2,9 1,05 m/s Ø 76/2,9 1,10 m/s Ø 88,9/3,2 1,15 m/s Ø 101,6/3,6 1,20 m/s 6.14 TUYAUTERIES Tube cuivre écroui en acier. Les tubes cuivre seront brasés. Les éléments démontables et les raccordements aux appareils seront réalisés à l aide de raccords union normalisés jusqu au diamètre 50/60 et par brides au-delà. Les brides seront du type à collerette à souder en bout PN CALORIFUGE L'ensemble des canalisations en chaufferie sera calorifugé par une coquille de laine de verre avec finition PVC genre VIPAC avec ensemble des accessoires (coudes, assiettes de fond, manchettes, ) Les épaisseurs de laine de verre ne seront pas inférieures aux valeurs suivantes : Ø supérieur ou égal à 114mm : 50mm Ø inférieur à 114mm et supérieur à 49mm : 40mm Ø inférieur à 49mm : 30mm Avant calorifuge, les tuyauteries recevront deux couches d'antirouille. Les portions apparentes seront peintes aux couleurs conventionnelles. Seules les vannes et pompes ne sont pas calorifugées. Les appareils de grosse section (séparateur d'air,bouteille) seront isolés par coquilles de laine de verre épaisseur 50mm avec enveloppe dito tuyauteries. Tout calorifuge doit être M1 (classement ferme). L'arrêt du calorifuge sur robinetteries et autres se fera par manchettes. Les colliers, supports des canalisations seront de type isophoniques FLAMCO, MUPRO ou équivalent VENTILATION - SECURITE La ventilation basse est à prévoir comprenant grille extérieure de marque FRANCE AIR ou équivalent type GLA 500 x 500 mm et grille intérieure (avec grillage pare insectes).

18 Affaire : EHPAD "LA CHENAIE" - SAINT CIERS SUR GIRONDE. DCE Marché : Page 18/41 La ventilation haute est à prévoir comprenant grille extérieure de marque FRANCE AIR ou équivalent type GLA 400 x 300 mm et grille intérieure (avec grillage pare insectes). Prévoir une étiquette chaufferie bois sur la porte ainsi qu'un bac à sable réglementaire rouge, capacité 100 l, avec sable et pelle 6.17 ELECTRICITE Alimentation L alimentation de la chaufferie (coffret de coupure) est prévue à la charge de l'électricien ainsi que l'éclairage du local. Le titulaire devra le raccordement de la régulation et de l armoire électrique depuis le câble laissé en attente par le lot Electricité (coffret de coupure posé par l électricien). L entreprise prévoira l ensemble des liaisons entre le coffret de coupure et la régulation. Prévoir pour le plombier, alimentations en mono + T pour les circulateurs et la pompe de bouclage eau chaude sanitaire, avec protection en tête dans l armoire prévue et décrite ci-dessous. Prévoir pour la couverture motorisée du silo une alimentation avec protection en tête dans l'armoire. Armoire électrique Coffret en tôle pliée 20/10mm conforme aux normes UTE, fermant à clé avec peinture émail toutes faces. L'armoire électrique comprendra : A l'extérieur - une coupure générale sur le côté - sorties de câbles par le dessus avec presse-étoupes - commutateurs en façade. circulateurs : marche /arrêt (1 par circulateur). bouton poussoir test lampes - voyants DEL (durée de vie heures) en façade. armoire sous tension. défaut manque d eau. circulateurs : marche (1 par circulateur). circulateurs : défaut (1 par circulateur) A l'intérieur - 1 sectionneur général à commande extérieure - 1 disjoncteur général tétrapolaire - le contacteur, relais thermique de chaque circulateur - les relais d automatisme - un fin de course pour commande de l'éclairage intérieur de l'armoire dès l'ouverture de la porte - un tube néon étanche 36W ou 18W selon largeur de l'armoire - un disjoncteur 2 x 10A différentiel 300 ma éclairage intérieur de l'armoire - un parafoudre classe 1,5 sur l'alimentation des régulations avec liaison à la terre et voyant de signalisation fin de vie du parafoudre - un disjoncteur différentiel en amont du parafoudre - la protection pour l alimentation compteur d énergie thermique de chauffage - la protection pour l alimentation des circulateurs et pompe de bouclage ECS - la protection pour l alimentation en Tri de la régulation et module BUS - la protection contacteur et circuit de commande - les diodes pour essai lampes - le bornier de terre - le bornier pour raccordement de tous les câbles en partie basse de l'armoire - le repérage des câbles par bagues - les étiquettes gravées normalisées en façade des plastrons - 30 % de place libre - 1 schéma électrique sous pochette plastique - 1 mise à la terre de l ensemble Tous les appareils, tuyauteries, robinetteries, installés en chaufferie seront reliés à la terre de l'armoire. La résistance de la terre ne devra pas être inférieure à 48 Ohms. Canalisations électriques Les raccordements électriques seront réalisés en câbles U 1000 RO2V sur chemin de câbles ou sous tube IRO pour les câbles isolés. Toutes les liaisons électriques extérieures aux armoires, coffrets et aux appareils de toutes sortes seront réalisées en câble de la série U 1000 RO2V qui sera fixé : - soit tous les 0,40m par des colliers métalliques avec rosace, vissés sur les chevilles mécaniques

19 Affaire : EHPAD "LA CHENAIE" - SAINT CIERS SUR GIRONDE. DCE Marché : Page 19/41 - soit sur les chemins de câble en tôle galvanisée ou en matériaux insensibles à la corrosion de dimensions appropriées réservant une disponibilité de 20% environ pour modification ou extension éventuelles. Ces câbles seront protégés dans la traversée des murs et planchers par des tubes en acier émaillé. Les tubes dépasseront les sols finis de la hauteur des plinthes éventuelles et de 0,11m au moins. Les câbles pénétreront dans les appareils par des presse-étoupes. Le câblage intérieur des armoires sera réalisé : - soit en nappe plane avec des câbles rigides de la série U500V (face intérieure de porte d'armoires notamment avec réglettes intermédiaires) - soit au moyen de câbles souples de la série U500SV placés dans les goulottes en matériaux combustibles à couvercle, les extrémités des conducteurs étant soigneusement étiquetées. Il est exclu de faire passer des circuits de commande et de régulation dans les gaines de ventilation. Les liaisons électriques de l'armoire avec l'appareillage extérieur passeront toutes par une réglette de borne générale avec étiquettes de repérage. Tous les conducteurs porteront à leurs extrémités les repères convenables, ceux-ci seront en concordance avec les bornes marquées. Appareillage de protection La protection de chaque moteur sera assurée sur chaque phase par un discontacteur précédé d'un interrupteur. Ce discontacteur sera équipé soit de relais magnétothermiques, soit de relais compensés différentiels mais il sera dans ce cas précédé de fusibles à haut pouvoir de coupure. Toutefois, les servomoteurs de vannes progressives et les moteurs monophasés d'une puissance inférieure à 0,2 CV pourront être protégés sur chacun de leurs fils d'alimentation par de petits disjoncteurs à protection magnétothermique dits "coupe-circuits automatiques". L'intensité de démarrage des moteurs électriques ne devra pas, en fonction du courant normal IN dépasser les valeurs suivantes : - puissance inférieure à 10 CV : 5 IN - entre 10 et 20 CV : 3 IN - entre 20 et 40 CV : 2,5 IN Appareillage de commande La commande de chaque organe de l'installation sera assurée par impulsion de bouton poussoir. Tous les moteurs et appareillages électriques de l'installation seront équipés de dispositifs automatiques de remise en marche au retour de l'alimentation en énergie électrique, consécutif à une coupure de secteur (quelle que soit sa durée). Bien entendu, l'indépendance d'action des sécurités demandées par ailleurs sera conservée. Signalisation La marche, l'arrêt et le défaut de chaque pompe seront indiqués par des lampes type DEL avec renvoi au niveau de l automate. Il sera prévu un bouton de commande de "Test lampe" et un voyant DEL de mise sous tension de l'armoire. Synoptique Un synoptique de la chaufferie sera réalisé et affiché sous cadre en local chaufferie 6.18 DISTRIBUTION SUR LES CORPS DE CHAUFFE Passage des réseaux de distribution depuis la chaufferie vers le vide sanitaire du bâtiment existant par une canalisation enterrée. La tranchée, y compris lit de sable et remblaiement est hors lot chauffage. Raccordement du réseau secondaire radiateur existant sur le réseau de distribution existant en vide sanitaire. Les radiateurs de l'extension bâtiment C seront raccordés sur le réseau régulé depuis la chaufferie. Les radiateurs de l'extension bâtiment B seront raccordés sur les réseaux régulés Est et Ouest cheminant depuis la chaufferie en vide sanitaire du bâtiment existant puis en tranchées jusqu'au local linge sale 2. Dans les zones restructurées, les réseaux seront déposés ou adaptés selon nécessité TRACE DES RESEAUX Avant toute exécution, l'entreprise titulaire devra soumettre à l'approbation du Maître de l'ouvrage et du Maître d'œuvre, des plans d'exécution détaillés, précisant le tracé exact des canalisations, la position des appareils et des robinetteries. Les réseaux collecteurs passeront par les faux-plafond des extensions et en plafond dans le bâtiment existant. Les passages devront être soumis à l'approbation du Maître d œuvre (esthétique) avant toute pose, les modifications pouvant en découler étant incluses dans le devis présenté par l'entreprise. L'entreprise devra remettre au début des travaux une coupe sur les circulations au niveau des faux-plafond en faisant apparaître ses réseaux en fonction des autres corps d'état concernés (Lot Plomberie et lots Electricité).

20 Affaire : EHPAD "LA CHENAIE" - SAINT CIERS SUR GIRONDE. DCE Marché : Page 20/ NATURE DES TUYAUTERIES. Tube pré-isolé Tube acier préisolé enterré isolé par de la mousse de polyuréthane et protégé par une enveloppe PEHD. Il sera prévu avec l ensemble des accessoires, coudes,piquages, manchons, nécessaires à la mise en œuvre selon avis technique et prescriptions du fabricant compris dispositif de dilatation et points fixes marque TECE France ou équivalent type STAR PIPE série plus entre le vide sanitaire du bâtiment existant et le local ménage du bâtiment B extension.. Tube chauffage Tube cuivre écroui conforme à la norme NFA Tube acier tarif 10 dans le local technique ECS ainsi que les collecteurs principaux. Coudes Les coudes des canalisations d'un diamètre inférieur à 30/32 seront réalisés à la cintreuse. Pour les canalisations d'un diamètre supérieur ou égal à 30/32, les coudes seront des pièces du commerce PIQUAGES Afin de diminuer les pertes de charge et les bruits dans les canalisations, les piquages seront faits en amorçage ELEMENTS DEMONTABLES - RACCORDEMENTS AUX APPAREIL Les éléments démontables et les raccordements aux appareils seront réalisés à l'aide de raccords union normalisés jusqu'au Ø 50/60 et par brides au-delà. Les brides seront du type à collerette à souder en bout PN LYRES DE DILATATION Des lyres de dilatation seront créées ou ce sera nécessaire. Chaque fois que ce sera possible, les changements de direction seront utilisés pour supprimer les lyres (en particulier combles) L'emploi des compensateurs de dilatation n'est pas autorisé POINTS FIXES Etriers en fer plat assurant le blocage de la tuyauterie sur le support MISE EN ŒUVRE ET ASSEMBLAGE DES TUYAUTERIES Les canalisations et pièces seront brossées, décapées et soigneusement nettoyées intérieurement avant pose et assemblage. Les assemblages seront réalisés par soudures à l'arc électrique ou oxyacétylénique pour les petits diamètres pour les tuyauteries acier noir et par brasures pour les tuyauteries acier galvanisé et cuivre SUPPORTS Ils seront déterminés pour assurer le supportage et le guidage des canalisations sans déformation tout en permettant leur libre dilatation. Les plans des différents supports devront être communiqués pour accord au Maître d'œuvre et au BET Fluides avant toute exécution. Construction : Petites tuyauteries isolées : colliers isophoniques FLAMCO - MUPRO ou similaire Grosses tuyauteries :. support rigide en profilé du commerce galvanisé. étriers de guidage en fer rond avec écrou + contre écrou. supportage des canalisations isolées par colliers " poire " en acier galvanisé éventuellement Les tiges filetées, étriers, colliers, boulonnerie, visserie seront impérativement en acier galvanisé, cadmié ou inox L'espacement des supports ne devra jamais excéder les valeurs suivantes :. canalisations inférieures à 1 " : 1 m 50. canalisations inférieures à 2 " : 2 m. canalisations inférieures à 3 " : 2 m 50. canalisations supérieures ou égale à 3 " : 3 m PENTES DES TUYAUTERIES Les canalisations seront installées avec une légère pente de manière à permettre la purge de l'air vers le point haut et leur vidange intégrale vers le point bas. Les tracés seront étudiés de manière à diminuer au maximum le nombre de point de vidange et de purge d'air.

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR 30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS 30.1.1. Bloc-porte métallique coupe-feu 1 heure à un vantail Dépose de l ancienne porte inutilisée Bâti métallique en tôle d acier pliée de

Plus en détail

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE Lot N 13 : CHAUFFAGE GAZ- VENTILATION - PLOMBERIE SANITAIRE - DPGF - page 1 LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE 1 PRODUCTION D'EAU CHAUDE SOLAIRE 2 COMPTAGE 3 VENTILATION 4 PLOMBERIE SANITAIRE

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 Maison de retraite Les Hortensias Générateur d air chaud, type SOMAT puissance estimée 400 kw et équipé d un brûleur fioul SIGMA. Cuve fioul acier de 3000

Plus en détail

COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 4 Route de Notre Dame de la Gorge 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24. Devis

COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 4 Route de Notre Dame de la Gorge 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24. Devis COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 4 Route de Notre Dame de la Gorge 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24 Devis Marché passé selon la procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics)

Plus en détail

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 03.02 BASE DE CHOIX ET CALCUL...29 03.03 QUALITE DES INSTALLATIONS...29 03.03.01 Matériels...29 03.03.02 Installations électriques...30

Plus en détail

Quantité proposée TOTAL.

Quantité proposée TOTAL. CCTP Mars 2015 - Page 2/12 1 - DESCRIPTION D PROJET Pour mémoire PM 0,00 TOTAL DESCRIPTION D PROJET 0,00 Euros HT 2 - INTERVENTIONS PREALABLES 21 - Principe général Pour mémoire PM 0,00 PRINCIPE GENERAL

Plus en détail

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente MAITRE DE L OUVRAGE Commune de Mairie 62170 Tél. : 03 21 1 46 56 E-mail : mairie.beaumerie@wanadoo.fr Reconstruction de la Salle Polyvalente D.C.E. Juin 2015 LOT PLOMBERIE SANITAIRE CHAUFFAGE V.M.C. Décomposition

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.)

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.) Vesoul, le 04 juillet 2012 OPH DE HAUTE SAONE 26 RUE FLEURIER 70000 VESOUL --------------------------------------------------- OPERATION --------------------------------------------------- RENOVATION DE

Plus en détail

LOT N 10 : CHAUFFAGE VENTILATION

LOT N 10 : CHAUFFAGE VENTILATION Maître d'ouvrage Février 2011 Ville du CODRAY 32, rue du Gord 28630 LE CODRAY - o O o - Construction d un restaurant scolaire Groupe scolaire «Léonard de Vinci» Rue des Chaises 28630 LE CODRAY LOT N 10

Plus en détail

SOMMAIRE 1 - GÉNÉRALITÉS 2. 1-1. Présentation de l'opération 2 1-2. Limites de prestations 2 2 - DESCRIPTION DES OUVRAGES 3

SOMMAIRE 1 - GÉNÉRALITÉS 2. 1-1. Présentation de l'opération 2 1-2. Limites de prestations 2 2 - DESCRIPTION DES OUVRAGES 3 SOMMAIRE 1 - GÉNÉRALITÉS 2 1-1. Présentation de l'opération 2 1-2. Limites de prestations 2 2 - DESCRIPTION DES OUVRAGES 3 2-1. Groupe électrogène 3 2-2. Contrat de maintenance 5 MATH Ingénierie Page 1/5

Plus en détail

Contrat de maintenance NOTICE D ENTRETIEN DE L INSTALLATION SOLAIRE Exemple type

Contrat de maintenance NOTICE D ENTRETIEN DE L INSTALLATION SOLAIRE Exemple type Contrat de maintenance NOTICE D ENTRETIEN DE L INSTALLATION SOLAIRE Exemple type 1 - PREAMBULE Cette notice s adresse au personnel qui aura à charge l entretien de l installation de production d eau chaude

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 1408 AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 14 rue de Lesquerde 66 220 SAINT PAUL DE FENOUILLET Maître d'ouvrage Architecte COMMUNAUTÉ

Plus en détail

Travaux d Aménagement de la Mairie

Travaux d Aménagement de la Mairie Maître d'ouvrage COMMNE DE FRESNAY L EVÊQE 3, Rue de la Mairie 28 310 FRESNAY L EVÊQE Travaux d Aménagement de la Mairie 3, Rue de la Mairie 28 310 Fresnay l Evêque Phase PRO - DCE Lot n 5 : CHAFFAGE VENTILATION

Plus en détail

HARGASSNER. GAMME DES CHAUDIÈRES à GRANULÉS 25-100 kw. www.hargassner.at. CARACTÉRISTIQUES COMMUNES à TOUTE la GAMME. EN 303.

HARGASSNER. GAMME DES CHAUDIÈRES à GRANULÉS 25-100 kw. www.hargassner.at. CARACTÉRISTIQUES COMMUNES à TOUTE la GAMME. EN 303. DE L AVENIR HARGASSNER ZA du Buisson 31560 NAILLOUX Tél: 05.61.200.210 Fax: 05.61.200.220 info@hargassner-bce.com www.hargassner.at GAMME DES CHAUDIÈRES à GRANULÉS 25-100 kw GG 1/6 7 Conforme à la norme

Plus en détail

INRA. RÉFECTION CHAUFFERIE Site de ST MARTIN DU TOUCH. Chauffage C.D.P.G.F. PRO

INRA. RÉFECTION CHAUFFERIE Site de ST MARTIN DU TOUCH. Chauffage C.D.P.G.F. PRO Département de LA HAUTE GARONNE Commune de SAINTMARTIN DU TOUCH Site de St MARTIN DU TOUCH Maître d ouvrage INRA Opération RÉFECTION CHAUFFERIE Site de ST MARTIN DU TOUCH Chauffage C.D.P.G.F. Cadre de

Plus en détail

STOCKAGE ET ALIMENTATION FIOUL J-M R. D-BTP

STOCKAGE ET ALIMENTATION FIOUL J-M R. D-BTP STOCKAGE ET ALIMENTATION FIOUL J-M R. D-BTP 006 Généralité L alimentation en fioul des brûleurs se fait à partir d une cuve, dans laquelle le fioul est puisé par la pompe du brûleur. Le stockage du fioul

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer»

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Département de la Gironde SCI SAPHIR 7 Allée de la Chapelle 33115 LE PYLA SUR MER Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Architecte Maître d'œuvre BET Structure BET Fluides

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

siatherm D E VIS N 1 9 79 3 GÉNIE CLIMATIQUE service après-vente. contrat entretien - dèpannage DESCRIPTIF QUANTITATIF TRAVAUX DE CHAUFFAGE NT/CC

siatherm D E VIS N 1 9 79 3 GÉNIE CLIMATIQUE service après-vente. contrat entretien - dèpannage DESCRIPTIF QUANTITATIF TRAVAUX DE CHAUFFAGE NT/CC 8i GÉNIE CLIMATIQUE CHAUFFAGE - CLIMATISATION siatherm SIATHERM 14, rue de stalingrad 78500 sartrouville - tél. 01 39 14 11 11 service après-vente. contrat entretien - dèpannage INSTALLATEUR r ì PLOMBERIE

Plus en détail

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION LOT N 8 : CHAFFAGE / VENTI LATION / PLOMBERIE SANITAIRE N ART DESIGNATION DES OVRAGES QTE P.. P.. x Q PARTIE A - CHAFFAGE / VENTILATION 1 GENERALITES 1.1à 1.9.2 Pour mémoire PM 2 DONNEES TECHNIQES 2.1

Plus en détail

GMP Standard GROUPE DE MAINTIEN DE PRESSION. Groupe de Maintien de Pression GMP Standard GMP Eau-surchauffée Vacuopress Maxipress - Minipress

GMP Standard GROUPE DE MAINTIEN DE PRESSION. Groupe de Maintien de Pression GMP Standard GMP Eau-surchauffée Vacuopress Maxipress - Minipress GMP Standard GROUPE DE MAINTIEN DE PRESSION Groupe de Maintien de Pression GMP Standard GMP Eau-surchauffée Vacuopress Maxipress - Minipress LES AVANTAGES La directive européenne des équipements sous pression

Plus en détail

VERSION CHEMINÉE OU VENTOUSE

VERSION CHEMINÉE OU VENTOUSE Aqualia Chaudières murales AQUALIA CHAUFFAGE SEUL 2 MODÈLES DE 9 À 24 KW AQUALIA PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE PAR BALLON SÉPARÉ (MURAL OU SOL) 4 MODÈLES DE 9 À 24 KW GARANTIE 2 ANS AQUALIA MI

Plus en détail

Commune d ORGELET Construction d une Maison de Santé pluridisciplinaire 39270 ORGELET. Lot n 13 FORAGES SONDES GEOTHERMIQUES. C.C.T.P et D.Q.

Commune d ORGELET Construction d une Maison de Santé pluridisciplinaire 39270 ORGELET. Lot n 13 FORAGES SONDES GEOTHERMIQUES. C.C.T.P et D.Q. Commune d ORGELET Construction d une Maison de Santé pluridisciplinaire 39270 ORGELET Maître d'oeuvre : D. BEURET & V. RATEL 2, Rue des Rochettes 39000 LONS LE SAUNIER Lot n 13 FORAGES SONDES GEOTHERMIQUES

Plus en détail

Arcoa 2. Pompe à chaleur monobloc inverter. Chauffage / ECS. tarifs p. 132. Chauffage / ECS en logement > pompes à chaleur

Arcoa 2. Pompe à chaleur monobloc inverter. Chauffage / ECS. tarifs p. 132. Chauffage / ECS en logement > pompes à chaleur en logement > pompes à chaleur 113 Fonctionnement air/eau réversible Puissance De 6 à 24 kw Technologie Inverter Modulation de 30 à 140 % Gaz frigorifique R410 a Arcoa 2 Pompe à chaleur monobloc inverter

Plus en détail

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY Lot n 07 - Chauffage MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

HYDROGAZ Bi-énergie. BALLON SOLAIRE ECS (SOLAIRE-GAZ) 1 000 À 3 000 Litres

HYDROGAZ Bi-énergie. BALLON SOLAIRE ECS (SOLAIRE-GAZ) 1 000 À 3 000 Litres HYDROGAZ Bi-énergie BALLON SOLAIRE ECS (SOLAIRE-GAZ) 1 000 À 3 000 Litres Grâce à la combinaison d un réchauffeur tubulaire démontable et d un équipement gaz monobloc à haut rendement, les ballons HYDROGAZ

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

ASTRANE BASSE TEMPÉRATURE

ASTRANE BASSE TEMPÉRATURE ASTRANE BASSE TEMPÉRATURE CHAUFFERIES COMPLÈTES SOL ACIER FIOUL BASSE TEMPÉRATURE HAUT RENDEMENT AVEC PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE RACCORDEMENT CHEMINÉE OU VENTOUSE PUISSANCE 20, 28 OU 40 KW * CREDIT

Plus en détail

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur 16 pompes à chaleur de 7 à 36 Géothermie CIAT : Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient et caleo une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur Nouveau design Haute température pour la rénovation

Plus en détail

LES CHAUDIERES MURALES

LES CHAUDIERES MURALES Comme tout générateur, les chaudières murales sont constituées d un corps de chauffe, d un circuit de fluide caloporteur et de parcours des fumées. Les foyers des chaudières murales sont de type atmosphérique

Plus en détail

Chaudière GILLES bois déchiqueté

Chaudière GILLES bois déchiqueté Chaudière GILLES bois déchiqueté HPK-RA 20 à 145 kw Chaudières GILLES Plaquettes et granulés de bois HPK RA 20-145 kw La qualité de fabrication de la chaudière Gilles, tout en acier, lui permet d optimiser

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ECOLE EMILE GERBAULT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 22 MARS 2010 DIRECTION DES BÂTIMENTS 6 place François Mitterrand Tél : 02 47 45.85.85 37270 MONTLOUIS SUR LOIRE Fax : 02 47 45.15.74 CHAUFFAGE

Plus en détail

Cahier des clauses techniques Particulières

Cahier des clauses techniques Particulières Cahier des clauses techniques Particulières REMPLACEMENT DES GENERATEURS GAZ LOT N 1 secteur 401 - Fleury Les Aubrais (45400) : HP 0506-17 et 19 rue Gabriel Péri 12 logements collectifs LOT N 2 - secteur

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE LOT N 011 PLOMBERIE mardi 20 octobre 2009 1/7 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons entre elles,

Plus en détail

LOT N 5 PLOMBERIE - ELECTRICITE

LOT N 5 PLOMBERIE - ELECTRICITE PLOMBERIE - SANITAIRE 1 GENERALITES 11 PRESCRIPTIONS GENERALES 11 1 TEXTES GENERAUX Le présent document a pour objet de décrire et de définir les travaux afférents aux corps d état concernés par la Réfection

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol :

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Page : 1 de 6 Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Référence article 058.01.250: VX18 Référence article 058.01.251: VX20 Référence article 058.01.252: VX30 Chaudière spéciale à gazéification

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire - Phase : DCE

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire - Phase : DCE N Désignation U Qté Prix Unitaire Montant HT 08 LOT CHAUFFAGE GAZ VENTILATION 08.1 OBJET 08.2 GENERALITE 08.2.5 Renseignements et documents à fournir : DOSSIER D'EXECUTION et DES OUVRAGES EXECUTES 08.2.5.2

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

Prestations Plomberie Sanitaires

Prestations Plomberie Sanitaires Entretien et maintenance des installations techniques de l Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Plomberie Sanitaires Sommaire 1. OBJET ET ÉTENDUE... 2 1.1 Nature des prestations...

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Maitre d Ouvrage : Lycée Ella Fitzgerald 4, route départementale 502 69 560 Saint Romain en Gal Maître d'œuvre : Z.A des Lats 14 A, rue du Pont d Arthaud 69 510 Messimy Remplacement d une chaudière gaz

Plus en détail

Kit PLANCHER CHAUFFANT SUNAMBIANCE PILOTE Réf. PC SP

Kit PLANCHER CHAUFFANT SUNAMBIANCE PILOTE Réf. PC SP Kit PLANCHER CHAUFFANT SUNAMBIANCE PILOTE Réf. PC SP Document n 1179-1~0IKI0250 12/05/2004 FR Notice de référence A conserver par l utilisateur pour consultation ultérieure Présentation du matériel Instruction

Plus en détail

REMPLACEMENT de la CHAUDIERE CAHIER DES CHARGES

REMPLACEMENT de la CHAUDIERE CAHIER DES CHARGES REMPLACEMENT de la CHAUDIERE CAHIER DES CHARGES 1 I MODALITES DU MARCHE 1.1. PREAMBULE Le présent document a pour but de définir les travaux nécessaires au REMPLACEMENT de la CHAUDIERE du Centre de Formation

Plus en détail

CTL Condensation. Chaufferies complètes acier fioul ou gaz. www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT*

CTL Condensation. Chaufferies complètes acier fioul ou gaz. www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT* CTL Condensation Chaufferies complètes acier fioul ou gaz www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT* SELON LA LOI DE FINANCES EN VIGUEUR *Crédit d impôt sur le prix de la chaufferie posée par un professionnel, hors

Plus en détail

Condens 5000 FM Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré.

Condens 5000 FM Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré. Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré. FBGC 4C R S00 N Chauffage + ECS stratifiée par ballon intégré FBGC C R S00 N Chauffage + ECS stratifiée par ballon intégré FBGC C R

Plus en détail

Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET DU MARCHE...3 1.2 INTERVENANTS...3

Plus en détail

Chaudières sol à condensation. Systèmes à ventouse

Chaudières sol à condensation. Systèmes à ventouse technique de condensation APERÇU CHAPITRE ecovit Chaudières sol à condensation Chauffage uniquement (sans eau chaude sanitaire) ecovit VKK 6 à 656... page 65 groupes de pompe et séparateur hydraulique...

Plus en détail

CHAUFFERIE COLLEGE PRIX UNITAIRE PRIX TOTAL. DESIGNATION DU MATERIEL U Qté. Démontage

CHAUFFERIE COLLEGE PRIX UNITAIRE PRIX TOTAL. DESIGNATION DU MATERIEL U Qté. Démontage DESIGNATION D MATERIEL Qté CHAFFERIE COLLEGE NITAIRE Démontage Démontage des 2 chaudières et des brûleurs fuel Démontage de la tuyauterie fuel Vidange de la cuve fuel Nettoyage et dégazage Remplissage

Plus en détail

GEOTWIN 2 LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTHERMIE. Fabricant français

GEOTWIN 2 LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE GEOTHERMIE. Fabricant français Fabricant français GEOTWIN 2 GEOTHERMIE Accessoires hydrauliques intégrés Une gamme complète de 45 à 65 C Mono et Bi-compresseurs LE BIEN-ÊTRE D UNE CHALEUR NATURELLE 30/35 C 40/45 C 47/55 C 55/65 C Mono-compresseur

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION ET D UTILISATION

NOTICE D INSTALLATION ET D UTILISATION NOTICE D INSTALLATION ET D UTILISATION 1 Cher client, Nous vous félicitons pour votre choix et l achat de la chaudière à chauffage central dernière technologie fabriquée par notre société. Vous venez d

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot : CHAUFFAGE / VENTILATION / CLIMATISATION

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot : CHAUFFAGE / VENTILATION / CLIMATISATION MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot : CHAUFFAGE / VENTILATION / CLIMATISATION Objet du marché : REMPLACEMENT DU GROUPE FROID LABO II INRA SITE DE THEIX 63122 Saint-Genès

Plus en détail

Le confort thermique garanti au meilleur coût par tous les temps.

Le confort thermique garanti au meilleur coût par tous les temps. CHAUDIÈRE MURALE MIXTE À MICRO-ACCUMULATION ET POMPE À CHALEUR Le confort thermique garanti au meilleur coût par tous les temps. Conçue pour limiter la consommation d énergie, la Talia Green Hybrid est

Plus en détail

Implantation des chaudières fioul

Implantation des chaudières fioul Implantation des chaudières fioul Fiche technique Edition février 2010 sommaire Le local p.2 L alimentation de la chaudière p.5 Les raccordements de la chaudière p.9 Glossaire p.11 Documents et contacts

Plus en détail

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE ET DES TERRITOIRES MARNE LA VALLEE MARS 2011 DCE LOT 01 - CHAUFFAGE - VENTILATION

ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE LA VILLE ET DES TERRITOIRES MARNE LA VALLEE MARS 2011 DCE LOT 01 - CHAUFFAGE - VENTILATION ECOLE NATIONALE SPERIERE D ARCHITECTRE DE LA VILLE ET DES TERRITOIRES MARNE LA VALLEE AMENAGEMENT D NE SALLE DES CONSEILS ET DES ENSEIGNANTS ET DE BREAX DE LA RECHERCHE MARS 2011 DCE LOT 01 - CHAFFAGE

Plus en détail

Fiche commerciale. Ventilation. Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée. www.france-air.

Fiche commerciale. Ventilation. Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée. www.france-air. Fiche commerciale Ventilation Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée Ventilation Direct @ccess Direct @ccess Tempérys caisson d insufflation double-peau avec batterie

Plus en détail

Tarif Chauffage 2014. Groupe produit. Art.-Nr. février 2014

Tarif Chauffage 2014. Groupe produit. Art.-Nr. février 2014 16 68 492 Ventilation Filtre classe G4 (2 pièces) pour CWL-180/CWL-180 Excellent 28 16 68 493 Ventilation Filtre classe G4 (2 pièces) pour CWL-300/400 33 16 68 494 Ventilation Filtre classe G4 (2 pièces)

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Pôle de Coordination Avenue Borgnis Desbordes 56000 VANNES Tél. 02.97.40.22.86 Fax. 02.97.40.22.87 Dossier n V2001515 Rénovation complète d'une maison 32 rue d'ambon 56750 DAMGAN CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE APPEL D OFFRES 2005/03. PARTIE Il. REMPLACEMENT DE DEUX CHAUDIERES EAU CHAUDE DE 2.750.000 Kcal/h 6 bars (de 1967)

FICHE TECHNIQUE APPEL D OFFRES 2005/03. PARTIE Il. REMPLACEMENT DE DEUX CHAUDIERES EAU CHAUDE DE 2.750.000 Kcal/h 6 bars (de 1967) FICHE TECHNIQUE APPEL D OFFRES 2005/03 PARTIE Il REMPLACEMENT DE DEUX CHAUDIERES EAU CHAUDE DE 2.750.000 Kcal/h 6 bars (de 1967) 1. Généralités. 1.1. Objet de la présente fiche technique : Cette fiche

Plus en détail

Auréa. Auréa Système. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire auto-vidangeable

Auréa. Auréa Système. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire auto-vidangeable Les solutions s pour l Eau Chaude ou le Chauffage Auréa Chauffe-Eau Solaire N 0-7S84 F Système auto-vidangeable et ANTI-SURCHAUFFE Avec Auréa PAC 90% Jusqu à d énergie Gratuite pour votre ECS Auréa Système

Plus en détail

C 249-03. made in Italy. Tahiti Dual. Chaudières murales à gaz mixtes instantanées et chauffage seul EMEA

C 249-03. made in Italy. Tahiti Dual. Chaudières murales à gaz mixtes instantanées et chauffage seul EMEA C 249-03 made in Italy Tahiti Dual Chaudières murales à gaz mixtes instantanées et chauffage seul FR EMEA Chaudières murales à gaz mixtes Tahiti Dual FIABILITÉ SÉCURITÉ FACILITÉ D UTILISATION ET D ENTRETIEN

Plus en détail

DPGF EPBP 2010 FOURNITURE ET POSE CLE EN MAIN DE MATERIEL PEDAGOGIQUE PLATINES Brevet Professionnel Equipements Sanitaires

DPGF EPBP 2010 FOURNITURE ET POSE CLE EN MAIN DE MATERIEL PEDAGOGIQUE PLATINES Brevet Professionnel Equipements Sanitaires DPGF EPBP 2010 FOURNITURE ET POSE CLE EN MAIN DE MATERIEL PEDAGOGIQUE PLATINES Brevet Professionnel Equipements Sanitaires CFA DE LA CHAMBRE DES METIERS DU VAL DE MARNE 24 AV RASPAIL 94100 ST MAUR DES

Plus en détail

Ballons. et bouteilles. ballons

Ballons. et bouteilles. ballons Ballons Bouteilles de mélange / Ballons tampon... 26 à 27 Ballons : - Stockeurs chauffage... 28 - Stockeurs & échangeur E.C.S.... 29 à 30 - Stockeurs E.C.S... 3 Résistances et réchauffeurs... 32 Bouteilles

Plus en détail

Systèmes aurotherm. Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) Système Solaire Combiné (SSC)

Systèmes aurotherm. Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) Système Solaire Combiné (SSC) Systèmes aurotherm Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) Système Solaire Combiné (SSC) Le soleil, une énergie propre et renouvelable Les aurotherm 300, 400 et 700 fonctionnent avec les capteurs plans VFK

Plus en détail

PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE THERMODYNAMIQUE COLLECTIVE À APPOINT ÉLECTRIQUE

PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE THERMODYNAMIQUE COLLECTIVE À APPOINT ÉLECTRIQUE HYDRAPAC PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE THERMODYNAMIQUE COLLECTIVE À APPOINT ÉLECTRIQUE modèles de pompes à chaleur air/eau de à 6 kw (jusqu à 8 kw en parallèle) modèles de ballons de 5 à L Régulation

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

Affaire : EHPAD - SAINT GENIS DE SAINTONGE. PRO : Page 2/36 Lot : N 200 - CHAUFFAGE - VENTILATION - RAFRAÎCHI SSEMENT - DESENFUMAGE.

Affaire : EHPAD - SAINT GENIS DE SAINTONGE. PRO : Page 2/36 Lot : N 200 - CHAUFFAGE - VENTILATION - RAFRAÎCHI SSEMENT - DESENFUMAGE. RESIDALYA 20 Avenue de l Opéra 75001 PARIS ------------------------------------------ SCI B.G.G.G.L.M. 1 Rue des Brunettes 17240 ST GENIS DE SAINTONGE Département de la Charente Maritime Extension et restructuration

Plus en détail

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE

DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE DESCRIPTIF BUREAUX (BATIMENTS D ET E) NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Notice descriptive sommaire 1 1. CONCEPTION DU BATIMENT Locaux à usage de bureaux assujettis au code du Travail et ERP 5 ème catégorie

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12 1 Synoptique de principe Chaufferie 8 7 5 2 6 3 4 Durée : 4h Coefficient : 3 Page 2 / 12 Plan d implantation Conduits de ventilation et de chauffage. Durée

Plus en détail

Ballon E.C.S. type 120/40

Ballon E.C.S. type 120/40 Notice technique Ballon E.C.S. type 120/40 Ballon E.C.S. type 120/40 Préparateur indépendant d eau chaude sanitaire (E.C.S.) à accumulation de hautes performances et de forte capacité. Ballon E.C.S. type

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

. Sofratherm. avec. et mise en conformité. r.:~;' ~ ~rathennj C1imo. Rénovation chaufferie. passage au gaz DEVIS W T 08.06.282. . \1'fO~.

. Sofratherm. avec. et mise en conformité. r.:~;' ~ ~rathennj C1imo. Rénovation chaufferie. passage au gaz DEVIS W T 08.06.282. . \1'fO~. . Sofratherm (..ax..', "e?". ' ìe?, O';~..:. ru", de '" Rcpubliqué ~.._.,.,.~ 9250 Suresnes SURESNES, le 02 juin 2008 (S~'f~atherm ) Thèrmo r.:~;' ~ ~rathennj Cimo Sofratherm "/~rt,t, /.'S~f~;th~~"~ H.,~.-,'

Plus en détail

L'innovation certifiée depuis 1892 Gialix - JUIN 2013

L'innovation certifiée depuis 1892 Gialix - JUIN 2013 L'innovation certifiée depuis 1892 Gialix de 0,7 à 196 kw Chaudières électriques murales Une chaudière exceptionnelle aux performances exceptionnelles! Remplace facilement tout type de chaudière Silencieuse

Plus en détail

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F. Communauté de Communes de la Plaine de l Ain 143 rue du Château 01150 CHAZEY SUR AIN Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD Décomposition du Prix Global et

Plus en détail

COLLEGE LIGNE DES BAMBOUS

COLLEGE LIGNE DES BAMBOUS COLLEGE LIGNE DES BAMBOUS 37 Rue Félix Baillif BP 13 97432 Saint-Pierre Tél : 02 62 55 19 30 Fax : 02 62 55 19 40 Adresse électronique : gestion.9741346v@ac-reunion.fr ------------------- DOSSIER DE CONSULTATION

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Gaz 2500 FK Chaudière sol gaz basse température. Chauffage seul avec option ballon.

Gaz 2500 FK Chaudière sol gaz basse température. Chauffage seul avec option ballon. Chaudière sol gaz basse. Chauffage seul avec option ballon. Gaz 20 FK FBGN 23H N FBGN 27H N FBGN 34H N FBGN 78H N Chauffage seul FBGN 23H N FBGN 27H N FBGN 34H N FBGN 39H N Chauffage seul * Les points

Plus en détail

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM 1 OBJET PM 2 GENERALITES 2.6.5 Renseignements et documents à fournir 2.6.5.2 Avant exécution Selon CCTP ENS 2.6.5.4 A la réception Selon CCTP ENS 1 2.6.8 Protection des ouvrages ENS 1 2.6.10 Contrôles

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Pièce pour chaudière murale gaz

Pièce pour chaudière murale gaz pour chaudière murale gaz SAUNIER DUVAL Notre sélection de pièces pour SAUNIER DUVAL Tableau de correspondance Chaudière Murale avec références constructeur....2 à.3 Notre sélection de pièces pour chaudière....4

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

LES CHAUDIÈRES À BÛCHES

LES CHAUDIÈRES À BÛCHES LES CHAUDIÈRES À BÛCHES Descriptif de la technologie Ce sont les appareils qui permettent de tirer le meilleur parti du bois. On trouve aujourd'hui sur le marché différents types de chaudières à bûches

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

CHAUFFAGE URBAIN CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR SCDC. VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A.

CHAUFFAGE URBAIN CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR SCDC. VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A. CHAUFFAGE URBAIN SOCIETE CHAMBERIENNE DE DISTRIBUTION DE CHALEUR SCDC CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LE RACCORDEMENT AU RESEAU DE CHALEUR VERSION C du 03/07/2013 Rédaction : A. SIEBENBOUR SOMMAIRE

Plus en détail

sarl au capital de 10000 80 ave du Général de Gaulle, 91170 Viry Chatillon T : 01 69 12 72 19 - F : 01 69 12 72 13 Viry Chatillon, le 21 Mars 2008

sarl au capital de 10000 80 ave du Général de Gaulle, 91170 Viry Chatillon T : 01 69 12 72 19 - F : 01 69 12 72 13 Viry Chatillon, le 21 Mars 2008 sarl au capital de 10000 80 ave du Général de Gaulle, 91170 Viry Chatillon T : 01 69 12 72 19 - F : 01 69 12 72 13 Viry Chatillon, le 21 Mars 2008 Affaire : Immeuble, Paris La Défense Remplacement de la

Plus en détail

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6

réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT CL - Page n 1 / 6 LOT N 4 CLOISONS - PLAFONDS Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES...2 Chapitre II -

Plus en détail

LEADER EN EUROPE POUR LA VENTE DE CHAUDIÈRE Â BOIS DÉCHIQUETÉ LA CHAUDIÈRE Â BOIS LA PLUS MODERNE D EUROPE

LEADER EN EUROPE POUR LA VENTE DE CHAUDIÈRE Â BOIS DÉCHIQUETÉ LA CHAUDIÈRE Â BOIS LA PLUS MODERNE D EUROPE LEADER EN EUROPE POUR LA VENTE DE CHAUDIÈRE Â BOIS DÉCHIQUETÉ LA CHAUDIÈRE Â BOIS LA PLUS MODERNE D EUROPE Sommaire MODALITÉS DE LIVRAISONS... 1 CHAUDIÈRES GILLES PSK-RA 10-145 KW... 2 CHAUDIÈRES GILLES

Plus en détail

Désignation Unit. Qté Prix unitaire en. Sous-total : TRAVAUX DE DEPOSE

Désignation Unit. Qté Prix unitaire en. Sous-total : TRAVAUX DE DEPOSE Désignation Unit. Qté Prix unitaire en 1 - TRAVAUX DE CHAUFFAGE ET RAFRAICHISSEMENT THERMODYNAMIQUE 1.1 - TRAVAUX A REALISER DANS LA PHASE N 1 : 1.1.1 - TRAVAUX DE DEPOSE : Dépose et l évacuation hors

Plus en détail

RELEVE TECHNIQUE PARTIE COMMUNE

RELEVE TECHNIQUE PARTIE COMMUNE Rue de la Mouillère - 25 000 Besançon MAITRE D OUVRAGE Reynaud Immobilier Services 22 Bis Rue de Dole 25 000 BESANCON Tél. :03.81.61.94.84 Fax : 03.81.61.95.80 E-Mail : contact@reynaud-immobilier.com RELEVE

Plus en détail

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Chaudières et chaufferies fioul basse température 2 Chaudières et chaufferies fioul basse température Olio 1500 F. La qualité et la robustesse au meilleur prix. Les chaudières

Plus en détail

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI Aquacondens Chaudières murales à condensation AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE PAR BALLON SÉPARÉ 2 MODÈLES MODULANT DE 6 À 25

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Communauté de Communes du Pays Granvillais - Service des Marchés publics 197 Avenue des Vendéens BP 231 50402 Granville Cedex Tél: 02 33 91 38 60 MAINTENANCE

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE COLMAR. COLMARIENNE DES EAUX 18, Rue Edouard Bénès - 68027 COLMAR Cedex

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE COLMAR. COLMARIENNE DES EAUX 18, Rue Edouard Bénès - 68027 COLMAR Cedex DEPARTEMENT DU HAUT-RHIN COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE COLMAR COLMARIENNE DES EAUX 18, Rue Edouard Bénès - 68027 COLMAR Cedex CCTP Renouvellement de l armoire électrique de la station de relevage Belfort

Plus en détail

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes préventifs de protection incendie dans les bâtiments à étages Le but des mesures préventives de protection incendie est d'éviter la propagation

Plus en détail

Chaudières traditionnelles

Chaudières traditionnelles Gamme Chaudières Traditionnelles et Récupérateur à condensation TOTALECO Chaudières traditionnelles ATLANTIC GUILLOT offre une large gamme de chaudières acier à équiper de brûleur gaz ou fioul pour une

Plus en détail