Les jours comptés. I Giorni contati. La presse unanime! Un superbe conte philosophique. Télérama

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les jours comptés. I Giorni contati. La presse unanime! Un superbe conte philosophique. Télérama"

Transcription

1 Les jours comptés I Giorni contati UN FILM D ELIO PETRI La presse unanime! Un superbe conte philosophique. Télérama Une page oubliée du meilleur cinéma italien. Une révélation majeure. Le Nouvel Obs Chef-d œuvre du néoréalisme italien, inexplicablement resté inédit. Le canard enchaîné Un portrait vitriolé de l'italie laborieuse et productiviste, trait d'union imaginaire entre le néoréalisme et le cinéma militant. Le Monde Un conte saisissant sur la mort et le travail. L Humanité Une balade quasi picaresque. Les Inrockuptibles Cette découverte constitue une pépite. Le Figaro Un intense moment avec un être qui veut devancer son destin. Pariscope Un pur chef-d œuvre existentialiste. AVoiraLire.com Résolument moderne. Critikat Une petite merveille à découvrir. Divergences

2 "Les Jours comptés" : l'horizon plombé d'un plombier usé I Giorni Contati, d'elio Petri Tamasa Distribution Film italien d'elio Petri avec Salvo Randone, Franco Sportelli, Regina Bianchi, Vittorio Caprioli (1 h 39). De l'âge d'or du cinéma italien, extraordinaire vivier de génies, reste-t-il quelques pépites enfouies? Rappeler que le nom d'elio Petri sommeille encore dans les limbes de la mémoire collective, c'est déjà répondre à cette question. Les cinéphiles se souviendront sans doute de la Palme d'or obtenue à Cannes, en 1972, par La classe ouvrière va au paradis, chronique acerbe et dissonante du monde de l'entreprise et de l'aliénation ouvrière, menée tambour battant par l'immense Gian Maria Volonte. Ils auront aussi revu, grâce à une récente édition DVD (Carlotta Films, 2010), l'étrange et malaisant Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (1970), où le même Volonte incarne, en guise d'annonce des "années de plomb", la redoutable perversion d'un policier assassin. Mais après? Pas grand-chose. Petri a pourtant réalisé treize longs-métrages entre 1961 (L'Assassin) et 1979 (Bonnes nouvelles), et son œuvre n'est pas moins abrasive que celle des grands dynamiteurs de la société italienne, Pasolini, Bellocchio, ou Ferreri. De ce fils d'ouvriers, né à Rome en 1929 et formé auprès de Giuseppe De Santis, la société de distribution Tamasa (qui réédite aussi en DVD La classe ouvrière va au paradis) a l'heureuse idée de faire découvrir aujourd'hui I Giorni contati, son deuxième longmétrage, inédit en France. Coécrit avec Tonino Guerra, disparu le 21 mars dernier, ce film met en scène un plombier quinquagénaire et veuf, Cesare Conversi (interprété par le méconnu mais excellent Salvo Randone), qui décide subitement de s'arrêter de travailler après avoir vu un homme de son âge et de sa condition mourir d'épuisement dans un tramway romain. LA VIE QUI RESTE Décision baroque, scandaleuse à tout point de vue. Scénaristique, social, politique et moral. Tout Elio Petri tient, d'une certaine façon, dans ce scandale. Comme dans sa manière de l'assumer, par la trivialité plutôt que par l'allégorie. Cesare, promu philosophe stoïcien sur ce coup de baguette magique, se met donc à compter les jours qui le séparent de sa mort, et à voir comment il pourrait le plus aimablement les occuper. Le voici donc parti, tout endimanché, à la rencontre de la vie qui lui reste, avec, à ses basques, la pesante casserole de la vie qu'il a perdue. L'expérience, amère, se déroule comme autant d'étapes d'une Passion solitaire dont Rome, entre monumentalisation frelatée et taudis croupissants, serait le chemin de croix. Reconquête avortée d'une romance de jeunesse tournée ménagère. Rencontre avec un marchand d'art contemporain qui l'enjôle pour mieux lui faire déboucher ses toilettes. Retour au village natal transformé en mouroir par l'urbanisation. Ce portrait vitriolé de l'italie laborieuse et productiviste atteint l'abîme lorsque Cesare, à court d'argent et d'espérance, est tenté de participer, à l'initiative d'un ex-assistant plombier et d'un avocat véreux, à une escroquerie à l'assurance pour les besoins de laquelle une brute maffieuse est censée lui fracasser le bras à coups de masse. On ne dira pas le fin mot de l'histoire, qui fait de Petri, cinéaste aussi insolite que cruel, l'un des grands contempteurs de l'abjection d'un système dont on mesure mieux aujourd'hui la pernicieuse logique. Remis dans son époque, Les Jours comptés peut d'ailleurs être considéré comme le trait d'union imaginaire entre le néoréalisme qui le précède et le cinéma militant qui le suit. Le film évoque d'un côté Umberto D. (1 951) de Vittorio De Sica, titre phare du néoréalisme dont il contextualise et radicalise le propos (un vieil homme démuni confronté à l'indifférence du monde qui l'entoure). Il annonce de l'autre La Reprise du travail aux usines Wonder, fleuron du cinéma militant tourné par des étudiants de l'idhec à Saint-Ouen, où une jeune femme refuse de réintégrer son lieu de travail après trois semaines de grève, laissant exploser la plus magnifique colère de l'histoire du cinéma. Jacques Mandelbaum

3 Les Jours Comptés I Giorni Contati Un homme fatigué ressent l urgence de vivre. En 1962, avec Les Jours comptés, Elio Petri filmait Rome en liberté et signait un superbe conte philosophique. SYNOPSIS À cinquante ans, Cesare Conversi a travaillé toute sa vie avec abnégation. Un jour, il voit mourir dans le tram un homme de son âge. Obsédé par l'approche inexorable de la mort, il s'arrête de travailler afin de profiter de la vie avant qu'il ne soit trop tard. Du cinéaste Elio Petri, on connaissait Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon, ou encore La classe ouvrière va au paradis (1), qui lui valut, en 1972, la Palme d'or à Cannes. Les Jours comptés, son deuxième long métrage, réalisé au début des années 1960, est une superbe découverte. L'histoire de Cesare, petit homme fatigué, un de ces attachants sans-grade qui peuplaient alors le cinéma italien, vaut bien celle, plus célèbre, de l'umberto D., de Vittorio De Sica. Le thème est proche : un homme seul, vieillissant, face au reste du monde. Interprété tout en retenue par Salvo Randone, ce plombier romain quinquagénaire assiste, un jour, dans un tram, à la mort inopinée d'un inconnu. Choc existentiel : va-t-il, lui aussi, s'effacer sans laisser aucune trace? Combien de temps lui reste-t-il? Cesare ressent tout à coup l'urgence de changer de destin. Il arrête de travailler, vagabonde au hasard, engoncé dans son costume du dimanche, de terrains vagues en musées, d'anciennes amours fanées en vieux copains aussi usés que lui. Rien n'y fait, il est seul, et perdu, et vain. Fourmi parmi les fourmis, dans une ville immense et fiévreuse qu'elio Petri filme en toute liberté. Rome est présente à chaque plan, dans sa misère et son arrogance, son appétit féroce de modernité. Cinéaste très engagé (à gauche), Petri fait du petit plombier le guide tragi-comique d'une Italie dure et éprouvée, en pleine mutation. Même si l'influence néoréaliste est présente dans chaque dialogue, dans chaque étape de cette quête sociale et humaine, le film se déploie, rencontre après rencontre, comme un conte philosophique, sur des questions vertigineuses : la valeur de l'existence, le rapport au temps et à la mort. Dans le film, Cesare a 53 ans quand il découvre avec angoisse qu'il n'est pas éternel. L'âge d'elio Petri lorsqu'il disparut, le 10 novembre Cécile Mury (1) Le film vient de sortir en DVD chez Tamasa Films. ON AIME BEAUCOUP Les Jours comptés (I Giorni contati), d'elio Petri, Italie, 1962 (1h39) Scénario : E. Petri, Carlo Romano, Tonino Guerra Avec Salvo Randone, Franco Sportelli, Regina Bianchi. Cécile Mury

4 Les Jours comptés (I Giorni contati) d'elio Pétri avec Salvo Randone (It., 1962, 1 h 39) La crise existentielle d'un plombier italien dans les 60's, Un conte social attachant. Le deuxième film, inédit, d'elio Pétri ( ), cinéaste italien assez oublié qui n'eut de cesse de questionner la politique et la société. Un questionnement qu'il adapta aux courants successifs du cinéma transalpin auxquels il se consacra. Si son grand succès, La classe ouvrière va au paradis (Wll), Palme d'or 72, est proche de la comédie à l'italienne par son côté bouffon, Les Jours comptés (1962) se situe plus dans la mouvance moderniste d'antonioni - avec tout de même un zeste satirique à la Dino Risi. Réflexion sur la mort, le travail, le travail de la mort et la mort au travail, Les Jours comptés est un conte philosophique aux intonations parfois nietzschéennes : Cesare Conversi, plombier quinquagénaire sans histoire, est choqué par la mort d'un inconnu de son âge dans un tramway; il décide aussitôt d'arrêter de travailler et de prendre le temps de vivre. Fable cruelle par sa conclusion, qui renvoie le héros à sa condition humaine, le film annonce la contestation de la fin des années 60 qui envoya valser les certitudes du monde occidental. L'originalité du film réside dans sa forme anti-classique, aux antipodes du théâtre. Les espaces urbains ont un rôle essentiel dans cette série de séquences sans lien réel. Au cours d'une déambulation à la Zarathoustra où il regarde, perplexe, l'activité frénétique de la Ville Eternelle, Cesare côtoie les extrêmes de la société (ouvriers, artistes, bourgeois, gangsters, prostituées), tout en restant conscient de la fragilité de sa nature (il se traite même de mort-vivant). On ne parlera pas de cynisme mais de profonde désillusion (comme chez Antonioni) ; elle nimbe d'un voile tragique cette balade quasi picaresque. D'autant plus tragique que ce deuxième film, inspiré au cinéaste par la souffrance de son père ouvrier, fut prémonitoire (il préfigurait la mort de Pétri à 53 ans, en 1982). Vincent Ostria

5 LES JOURS COMPTES - LA CRITIQUE La mort dans l âme Ce second film méconnu d Elio Petri sort pour la première fois en France dans une version superbement restaurée. L occasion de découvrir en salles un pur chef d œuvre existentialiste. L argument : A cinquante ans, Cesare Conversi a travaillé toute sa vie avec abnégation. Un jour, il voit mourir dans le tram un homme de son âge. Obsédé par l approche inexorable de la mort, il s arrête de travailler afin de profiter de la vie avant qu il ne soit trop tard Notre avis : Avant de se rendre célèbre à la fin des années 60 par une série de films engagés (Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon en 1970 et La classe ouvrière va au paradis en 1971 sont ses plus grands succès), le réalisateur Elio Petri fut à l origine de quelques très belles œuvres que nous redécouvrons petit à petit de nos jours. Parmi ces pépites oubliées, car non distribuées en France, se trouve ce second long-métrage d une incroyable maturité intitulé Les jours comptés (1962). Inspiré par l expérience de son père qui a passé sa vie à travailler et par son obsession personnelle de la mort, Elio Petri rédige un scénario passionnant (avec l aide de Tonino Guerra) mettant en scène la prise de conscience par un plombier de 53 ans de sa propre finitude. Un matin comme tous les autres, Cesare se rend à son travail par le tram et assiste à la mort d un passager exactement du même âge que lui. A partir de cet évènement qui sert de révélateur, l ouvrier se rend compte qu il est passé à côté de sa vie et décide de changer radicalement d existence. Il est toutefois difficile de s extraire d une aliénation d autant plus confortable que le monde entier vous force à rester dans ce que l on appelle «le droit chemin». Si le long-métrage de Petri s apparente au néo-réalisme par sa volonté de décrire avec le plus de rigueur possible le quotidien des gens du peuple, il s en détache également par sa portée philosophique et plus précisément son existentialisme. Marqué par le sceau inéluctable de la mort, Les jours comptés force le spectateur à épouser le point de vue morbide de son personnage principal et le confronte ainsi à sa propre disparition. Vanité que de se croire intouchable! Même le travail n est qu un simple divertissement (au sens pascalien du terme) pour éviter de réfléchir à sa propre mortalité. Même si le propos s affranchit de toute politisation excessive, il n en constitue pas moins une attaque directe contre le culte du productivisme alors très en vogue dans la société des Trente Glorieuses et du «miracle» économique italien. Clamant haut et fort un carpe diem qui annonce en filigrane les futures contestations de la fin des années 60, le réalisateur cherche avant tout à ausculter le malaise d un homme qui pressent sa mort prochaine et qui opère un retour sur lui-même finalement plus destructeur que salvateur. Avec un talent d observation incomparable et un sens du cadrage qui annoncent déjà ses œuvres majeures des années 70, Elio Petri signe une série de tableaux qui lui permettent de dresser un constat assez accablant d une société italienne rongée par les clivages sociaux. Lorsque Cesare déclare qu il souhaite enfin s ouvrir aux autres, toutes ses tentatives sont vouées à l échec et à l incompréhension. Même son retour sur les traces de son passé ne lui apporte aucun réconfort puisqu il poursuit des fantômes le renvoyant encore une fois à son éphémère passage sur terre. Ces sentiments contradictoires sont portés à leur point d incandescence par la prestation de Salvo Randone, magnifique monsieur-tout-le-monde qui devient le temps d un film un spectre errant à la rencontre de sa propre mort. Les derniers plans qui ferment cette marche funèbre vers une destination finale inéluctable bouclent le film de manière exemplaire. Petri nous rappelle ainsi que toutes nos tentatives de fuite en avant (en choisissant notamment d emprunter des chemins de traverse comme Cesare) n aboutissent qu au même résultat final. La mort.

6 Les jours comptés I Giorni contati A Rome, un plombier de 53 ans voit mourir un homme dans le tram. Réalisant que ses propres jours sont comptés, il décide d'arrêter de travailler. Pour vivre, enfin. Datant de 1962, ce chef-d'œuvre du néoréalisme italien est inexplicablement resté inédit en France. Le cinéaste Elio Pétri, futur auteur d'«enquête sur un citoyen audessus de tout soupçon» (1970) et de «La classe ouvrière va au paradis» (1971), s'inspire ici de la vie de son père, ouvrier chaudronnier brisé par son boulot. La réussite du film tient à la censure qui l'a obligé à déguiser ses thèses communistes sous un style existentiel en demiteinte. Du coup, l'errance du héros du Colisée aux plages d'ostie, hanté par sa mort et toujours hésitant devant les femmes, n'en est que plus mystérieuse, traitée dans un noir et blanc sensuel. - D. F.

7

8 Les Jours comptés d Elio Petri (i giorni contati) Italie h39 Une panne. Celle que connaît brutalement Cesare, modeste plombier solitaire, lorsque dans un tramway romain il est le témoin de la mort soudaine d'un homme de son âge. Mais la machine n'est pas de celles qui se peuvent réparer : Cesare ne veut plus travailler, il laisse tout tomber, en informe son pote occupé nuitamment à peindre des passages pour piétons devant le Colisée, revêt son costume jusqu'alors réservé aux seuls dimanches, déambule et prend son temps. Il tente de renouer avec un amour d'antan, clope comme un malade, prodigue ses conseils à une nymphette délurée, bref entend désormais profiter de la vie comme jamais par le passé. Salvo Randone est Cesare, Elio Pétri le filme dans Rome comme à la même époque Michelangelo Antonioni filmait Monica Vitti, Alain Delon, Marcello Mastroianni, Jeanne Moreau, et les images en noir et blanc du grand Ennio Guarneri sont sublimes. «Les Jours comptés» («I Giorni contati») date de 1962, il n'était jamais sorti en France, c'est une page jusqu'alors oubliée du meilleur cinéma italien, et en cela déjà une révélation majeure. Pascal Mérigeau

9 Les Jours comptés réalisé par Elio Petri Rare cinéaste issu de la condition ouvrière, Elio Petri a d abord été scénariste pour Vittorio De Santis, avant d écrire Les Jours comptés. Jusqu ici inédit en France, ce deuxième long-métrage de Petri fut écrit avant L Assassin sorti en 1961 en Italie. À partir de l épisode de doute radical vécu par un plombier, le film traverse les différentes couches de la société italienne en s interrogeant sur les façons de chacun d organiser son temps et de gagner sa vie. Film-discours fortement engagé à gauche, Les Jours comptés ouvre la voie à la filmographie politique que Petri va construire jusqu à la fin des années «Il avait à peu près mon âge» : lorsque Cesare, plombier quinquagénaire, voit mourir un homme de crise cardiaque dans le tramway qui le ramène chez lui, c est pour lui une épiphanie. Ses jours jusqu à la mort sont comptés, il lui faut profiter de la vie avant qu elle ne se termine. Profiter du temps qu il reste signifie d emblée pour lui arrêter de travailler. De cette conclusion limpide découle pourtant un problème : comment se procurer suffisamment d argent pour mener une vie agréable? Commence alors le parcours de Cesare à travers la société dans le but de répondre à cette interrogation. «Comment vis-tu?», demandaient Edgar Morin et Jean Rouch aux Parisiens dans la rue en 1960 lors du tournage de Chronique d un été. Le projet est ici similaire : interroger la société italienne à travers la façon dont quelques-uns de ses citoyens «se débrouillent avec la vie», s accommodent des contraintes du travail et organisent leurs loisirs. Là où Chronique d un été choisissait le documentaire pour plonger dans la société, Petri organise, lui, sa réflexion dans une fiction didactique et engagée dans laquelle les échantillons sociaux à la rencontre desquels part Cesare constituent un portrait collectif de l Italie. À cinquante ans passés, Cesare ne veut plus soumettre son corps à la rude épreuve de son métier de plombier. Il questionne un voleur, sermonne la fille de sa logeuse qui se vend à de riches hommes âgés, il envisage un retour à la terre et à la vie paysanne dans laquelle il a grandi. Puis il décide, enfin, de participer à une arnaque à l assurance. Dans tous les cas, même s il ne s agit plus de travail au sens strict, il faut bien, pourtant, payer de son corps pour vivre. Film didactique, comme en fera plus tard en Allemagne Rainer Werner Fassbinder, Les Jours comptés se veut avant tout argumentatif. Sa structure articulée par la juxtaposition d illustrations de vies non dévolues au travail va bien dans le sens d une démonstration. Film métaphysique qui s interroge sur la mort, il ne tend jamais vers le mélodrame, mais plutôt vers la distanciation qui met en balance le destin personnel et les valeurs de la société. Dans ses entretiens filmés avec Claire Parnet, L Abécédaire (édité en DVD par les éditions Montparnasse), Gilles Deleuze parle du désir que «la société le lâche». C est cette même ambition que l on trouve chez Cesare, personnage qui décide brutalement de s auto-marginaliser. Dans son souhait de ne plus faire partie de la société, il devient un personnage théorique, relais du personnage à l écran. Le récit s inscrit dans un dispositif de visite guidée souvent prisé par les cinéastes italiens de l après-guerre. Comme Ingrid Bergman jouant une grande bourgeoise dans Europe 51 (Roberto Rossellini) qui décide, à la mort de son fils, de plonger dans le quotidien des petites gens, le trajet de Cesare est celui d un personnage qui, par la remise en question radicale des valeurs de la vie, bascule dans la folie. L histoire de Cesare, son angoisse de la mort, jouent en effet le rôle de prétexte pour effectuer une plongée anarchisante dans la société. S il est moins ouvertement engagé que les films suivants de son auteur, Les Jours comptés n en est pas moins un film politique. Elio Petri déplorait le fait que la censure empêchait le cinéma italien d après-guerre de parler de politique et le fait que les films d alors se déroulaient dans un contexte totalement vidé de ces considérations. Ainsi, parler de la répartition entre travail et temps libre, c est bien agiter la question politique sans en avoir l air. Cesare ne s intéresse pas seulement à la façon dont les Italiens gagnent leur vie, mais s interroge aussi sur les loisirs et aspirations de ses contemporains. Petri promène ainsi sa caméra dans les lieux de distraction, dans les dancings, à la plage ou à l aéroport. Si l on peut déplorer quelques symboles un peu appuyés, comme la signalisation urbaine qui indique à Cesare les choix qu il doit opérer dans son existence («Stop» lui intime un panneau, «Avanti», l enjoint un autre), les lieux ont bien sûr leur importance dans ce film. Questionner le sens de son existence à Rome, devant le Colisée ou le forum, confère immédiatement une dimension intemporelle et tragique aux événements. Si le film évite de susciter toute identification au personnage, et donc tout pathos, il est à prendre plutôt comme une tragédie. La volonté de distanciation du discours, chez Elio Petri, s accompagne d une certaine rudesse dans la forme. Notons que le scénario a été co-écrit par le cinéaste et par Tonino Guerra. Or, il semble que l esthétique d Antonioni pénètre le film à travers l influence de son scénariste. Le cadre, en particulier, très travaillé, vaut souvent pour métaphore (un peu appuyée parfois) des sentiments ou relations des personnages. Ainsi, les gros plans de Cesare et de son ancienne maîtresse, filmés bord-cadre au cinéma, ou encore les plans larges qui laissent une large part aux paysages désolés. Une trousse de plombier en fer blanc martelée sur le sol, un singe qui fonce vers la caméra en criant, un coup de canon : des bruits saturés interviennent brutalement dans une bande-son assez dépouillée, comme pour tirer le spectateur du déroulement tranquille de l histoire. Cet effet de distanciation s accompagne d un montage abrupt, qui interrompt les situations juste après leur commencement et saute sans crier gare d un lieu à un autre. L utilisation du jump-cut lors d une séquence d émeute s inscrit également dans une forme qui s énonce sans cesse pour mieux rappeler son ambition de confronter des éléments de réflexion sur son sujet. Résolument moderne, Les Jours comptés parvient à détourner la censure du cinéma italien et prend en charge un aspect de la société peu représenté à cette époque-là. Car si le travail est continuellement ausculté de nos jours, si bien sûr, il l avait également été auparavant, remettre en cause son fonctionnement et son pouvoir d aliénation avec un tel anarchisme au début des années 1960, quelques années après les efforts reconstruction d après-guerre, était plus que subversif. Raphaëlle Pireyre

10 Cesare Conversi, 50 ans, a travaillé toute sa vie comme plombier pour les riches des beaux quartiers aux pauvres de la banlieue romaine. Un jour, dans un tram, Cesare assiste à la mort d'un homme de son âge. Bouleversé, il décide de ne plus travailler et de vivre sa vie avant qu'il ne soit trop tard. Présenté dans une magnifique version restaurée par la cinémathèque de Bologne sous la supervision du chef opérateur Ennio Guarnieri et son beau noir et blanc de 1962, ce film d'elio Pétri (qui réalisera «Enquête sur un citoyen audessus de tout soupçon» en 1970 et en 1972 «La classe ouvrière va au paradis») n'était jamais sorti sur les écrans français. Superbement interprété par Salvo Randone en homme qui doute et affronte sa peur, «Les jours comptés» est un intense moment avec un être qui veut devancer son destin, monter sur la dernière marche de sa vie quand lui seul le décidera.

11 LE cinéma retrouvé I giorni contati Monsieur, on est arrivé Lorenzo Codelli Salvo Randone (à gauche) Sous le générique, au son des violons acérés d Ivan Vandor, les gravures de Lorenzo Vespignani 1, en négatif, passées aux rayons X, annoncent une capitale spectrale, post-atomique. Un tramway bondé, un squelette d homme débout qui ne pense à rien, ne ressent rien, avant que le contrôleur n insiste et demande le billet à un passager assoupi près de lui. Passé de l autre côté, cet homme assis n est plus avec les autres survivants. Le tram s arrête, tout le monde descend, notre héros ébahi se met lentement en marche. Un rayon de soleil fortissimo, banal et métaphysique à la fois, l entoure et l aveugle, le réveille de son somnambulisme habituel en le repoussant vers l arrière de la voiture. À l intérieur, pour cacher le cadavre, on pose un journal dont un article est cadré en gros plan : «Comment Pasolini concilie cinéma et littérature». Comment Elio Petri concilie «école du regard» et existentialisme : on vient de l admirer dans ce prologue saisissant où le crâne de Salvo Randone devient de plus en plus rugueux, ses orbites enfoncées, sa démarche grave. Un homme âgé quelconque, qui, se voyant arrivé à son terminus, décide de passer de sa fatigue ordinaire de plombier à la retraite anticipée, tentative naïve pour rallonger ses «jours comptés». «Le fait d exercer un métier en voie de disparition lui donne encore plus le sens de la mort», expliquait le réalisateur à Jean Gili (Elio Petri, Faculté des lettres et sciences humaines, Nice, 1974). Cesare/Randone va rencontrer son vieux copain Amilcare (le sublime Franco Sportelli, inoubliable pantin napolitain adoré par Eduardo De Filippo) qui chaque nuit, dans les rues, peint à la main d infinis passages cloutés, néants blancs sectionnant 80 Positif 615 Mai 2012

12 I giorni contati le noir néant. Il lui fait l éloge du ne rien faire, de l oisiveté, par rapport au travail imposé par l ordre social. C est depuis cette nuit passée à respirer l air pur que Cesare commence à retrouver son esprit ironique, sa culture autodidacte (au lit, il relit Les Misérables, édition d avant-guerre), son humanisme généreux, sa nostalgie du village natal, d une femme aimée autrefois. Ces vertus perdues le rendent si proche du réalisateur. «Vous ne devez pas comprendre, vous devez observer» : l ordre que donne le marchand d art (Vittorio Caprioli débordant de présomption maligne) à Cesare, en l amenant chez lui parmi ses tableaux «informels» (un loubard y bariole par terre des lignes blanches!), c est celui que Petri doit avoir donné à son extraordinaire double. Salvo Randone (choisi par le producteur Goffredo Lombardo pour ce rôle, puisque c était le moins cher du trio Totò-Randone-Gabin que lui avait proposé le réalisateur ; Paola Pegoraro Petri et Alberto Barbera (dir.), Lucidità inquieta. Il cinema di Elio Petri, Museo nazionale del cinema, Turin, 2007) est une icône très respectée du théâtre pirandellien et classique, également populaire à la télévision. Il est le lien entre les grands maîtres de la scène des années 30 et les plus jeunes, tel l ami mattatore Vittorio Gassman (qui joue Iago ou Othello en alternance avec Randone). Un an avant I giorni contati, Randone avait remporté le Masque d argent du meilleur second rôle pour son interprétation dans L Assassin de Petri. Il campe un enquêteur sournois et têtu qui accuse Marcello Mastroianni d un crime qu il n a pas commis ; en sous-maigret menaçant, il chasse sa proie tel un chat poilu. De là l osmose entre Randone et Petri qui va durer jusqu à La propriété c est plus le vol (1973). Dans I giorni contati, Randone est au centre du récit. Disons plutôt qu il s efface dans le coin gauche ou droit, en bas de l image, tant la caméra le cadre ou le poursuit, en plan très large, laissant à son profil griffu juste un bout de l espace. Même quand il grimace au beau milieu de la pérégrination (à la plage il contemple les mistons danser sur une chanson en vogue), il reste séparé par une ombre mentale de tout ce qui l entoure. À d autres moments, sa vision subjective gouverne la caméra que tient Ennio Guarnieri, en détournant l usage traditionnel des lumières ; ou dans un sous-bois, avec ses vieux copains, il s imagine en Lucifer de l au-delà, transportant dans un cercle dantesque des dizaines de touristes qui déjeunent sur l herbe. Revenu crevé à son boulot, tout seul dans un tramway, il crache les néons des vitrines, les titres de journaux, les échos de radio, les appels de prostituées, se croit astronaute et s endort, peut-être pour toujours. Petri sème ces trois moments «hors du temps compté» de doute ; il mesure ses effets sans jamais dérailler de la logique limitée de son Umberto D. Mortel, faible, peureux, antimatérialiste. L épisode horrifique du mazzolatore (le costaud qui casse les os pour exploiter l assurance) 2 inspiré par la férocité des croquis grotesques de Bruno Caruso autant que par la virulence de Vespignani souligne le refus de Cesare de désintégrer son identité, modeste mais juste. Voilà de la part de Petri une émouvante retenue expressive. C est son propre père que Randone personnifie, a avoué le réalisateur : il était chaudronnier. La plume fertile et encore verte de Tonino Guerra conçoit, ensemble avec Petri, les sujets intimistes, les atmosphères pulvérisées de ses deux premiers «romans ouverts». Tous les deux concernés par le sort du protagoniste, coupable ou innocent, Salvo Randone (à gauche) entre passé et présent, autant que par les surfaces extérieures de leur monde glissant vers le collapsus. Tonino Guerra, à la même époque, collabore à la célèbre trilogie de l aliénation dirigée par Michelangelo Antonioni : il serait intéressant de la revoir en y superposant le splendide diptyque petrien, presque oublié jusqu ici. Le musée du Cinéma de Turin, vingt-cinq ans après la disparition du cinéaste, a fiché ses archives personnelles (conservées par sa veuve Paola) et a commencé à restaurer ses films en collaboration avec le laboratoire Immagine Ritrovata de Bologne. Ceux qui ont redécouverts à Cannes Classics ou à Lyon Lumière les brillants chiaroscuro de L Assassin et des Giorni contati ne peuvent oublier, comme moi, les débats qu ils avaient déclenché dans certains ciné-clubs il y a mille ans. Prolo, le plombier pétrien ; ou intello refoulé «pas sympathique», selon Alberto Moravia? «Néoréaliste» ou «vériste», le style, avec un zeste de commedia all italiana? Sans espoir ni rédemption est l épilogue : ce tram qui s enfonce dans un trou si obscur! n 1. Peintre réaliste parmi les grands du siècle dernier, très lié à Petri. 2. Cesare Zavattini et Vittorio De Sica accouchent en 1963 de Boom, où Alberto Sordi vend un œil pour du pognon. Le thème pétrien de la révolte contre le travail sera repris par Tinto Brass, Marco Ferreri, Marco Bellocchio, Carlo Lizzani I giorni contati (Les Jours comptés) Italie (1962). 1 h 38. Réal. : Elio Petri. Scén. : Elio Petri, Carlo Romano, Tonino Guerra, d après un sujet d Elio Petri et Tonino Guerra. Dir. photo. : Ennio Guarnieri. Déc. : Giovanni Checchi. Cost. : Graziella Urbinati. Son : Enzo Silvestri. Mont. : Ruggero Mastroianni. Mus. : Ivan Vandor. Prod. : Goffredo Lombardo. Cie de prod. : Titanus, Metro. Dist. fr. : Tamasa Distribution. Int. : Salvo Randone (Cesare Conversi), Franco Sportelli (Amilcare), Regina Bianchi (Giulia), Vittorio Caprioli (le marchand d art), Paolo Ferrari (Vinicio), Angela Minervini (Graziella), Lando Buzzanca (le fils de Cesare), Marcella Valeri, Renato Maddalena. Mai 2012 Positif

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

i giorni contati les jours comptés

i giorni contati les jours comptés TAMASA présente i giorni contati les jours comptés un film d Elio Petri Inédit Version restaurée P sortie le 25 avril 2012 I giorni contati a été écrit avant l Assassino, en collaboration avec Tonino

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveaux B2/C1 : en bref trouble Thème : quand le cœur tressaille et que naît le Après une entrée dans le film par le titre et la scène

Plus en détail

Vincere, Italie 2009 1h59 - Couleur

Vincere, Italie 2009 1h59 - Couleur Rétrospective Le Secret Vincere, de Marco Bellochio Italie 2009 1h59 - Couleur Fiche pédagogique réalisée par Sébastien Farouelle Scénario : Marco Bellocchio, Daniela Ceselli Image : Daniele Ciprì Montage

Plus en détail

Gabor Szilasi. Gabor Szilasi Clip 1

Gabor Szilasi. Gabor Szilasi Clip 1 Gabor Szilasi Gabor Szilasi Clip 1 Comment je suis devenu photographe C est, c est pas ce que je voulais devenir, photographe, mais j ai commencé à étudier en médecine et je voulais me sauver en 49 de

Plus en détail

Des rencontres. Paris, le 6 décembre 2012

Des rencontres. Paris, le 6 décembre 2012 M me Marie Desplechin et le Comité de pilotage de la consultation pour un accès de tous les jeunes à l'art et à la culture Ministère de la Culture et de la Communication 182, rue Saint-Honoré 75033 Paris

Plus en détail

M entends-tu? Qui me parle?

M entends-tu? Qui me parle? M entends-tu? Qui me parle? 3 :20 à 5 :56 M entends-tu? Qui me parle? A. La voix là : 4 :41 Procédé narratif consistant à faire commenter l'action d'un film par un narrateur, qui peut être ou non l'un

Plus en détail

Revue de Presse AVIGNON 2014

Revue de Presse AVIGNON 2014 Revue de Presse AVIGNON 2014 1 2 3 4 5 6 7 8 PRESSE PARIS «Célimène et le Cardinal» : sur la corde raide Jacques Rampal est un auteur de théâtre confirmé. Il le fallait pour s attaquer simultanément

Plus en détail

TABOU de Friedrich W. MURNAU

TABOU de Friedrich W. MURNAU TABOU de Friedrich W. MURNAU Documentaire, muet - 1931 - Allemagne - durée: 1h24 (+25' de Bonus) Sortie à la Vente en DVD le 24 Octobre 2007 Editions MK2 Prix de vente indicatif : 23 SYNOPSIS Bora-Bora,

Plus en détail

MESNIL-AMAR Jacqueline née PERQUEL (1909-1987)

MESNIL-AMAR Jacqueline née PERQUEL (1909-1987) 1 MESNIL-AMAR Jacqueline née PERQUEL (1909-1987) 1) Le témoin : Le témoin se nomme Jacqueline Perquel (nom de jeune fille). Elle est née le 23 avril 1909 à Paris. Elle est issue d une famille juive d origine

Plus en détail

cœur ; les objets que je distingue mal dans l ombre du soir me donnent une envie folle de me sauver. J ai peur la nuit, enfin.

cœur ; les objets que je distingue mal dans l ombre du soir me donnent une envie folle de me sauver. J ai peur la nuit, enfin. Réécriture Réécriture Réécriture La nouvelle fantastique Au XIX ème siècle, un genre nouveau naît et se développe : la nouvelle fantastique. La nouvelle est un récit bref, présentant des personnages peu

Plus en détail

Robocop. Paul Verhoeven, Etats-Unis, 1987

Robocop. Paul Verhoeven, Etats-Unis, 1987 Robocop Paul Verhoeven, Etats-Unis, 1987 Robocop est un film réalisé par Paul Verhoeven, cinéaste néerlandais qui débuta sa carrière à la télévision hollandaise où il découvrit l un de ses acteurs fétiches,

Plus en détail

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005 Irina L. Irina d ici Témoignage recueilli en juin 2005 Production : atelier du Bruit Auteur (entretiens, récit de vie, module sonore) : Monica Fantini Photos : Xavier Baudoin 197 7 Naissance à Caransebes,

Plus en détail

L extraordinaire à portée de main

L extraordinaire à portée de main L extraordinaire à portée de main Se frotter à la beauté farouche de la faune du Mercantour, flâner dans une Principauté de Monaco insolite, s étonner de la folle histoire des villas mexicaines de la vallée

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

Programme des activités jeune public au Louvre été 2015

Programme des activités jeune public au Louvre été 2015 Communiqué de presse Jeune public Juin - Juillet - Août 2015 Programme des activités jeune public au Louvre été 2015 La visite d un musée est l occasion d une rencontre avec des œuvres, un lieu, et leur

Plus en détail

Théâtre-action, création participative et politique

Théâtre-action, création participative et politique Photographie : Théâtre de la Communauté. ANALYSE DE L IHOES N 131-18 NOVEMBRE 2014 Théâtre-action, création participative et politique Par Jean-Pierre Nossent La présente analyse a pour point de départ

Plus en détail

DU 17 SEPTEMBRE 2013 AU 11 FÉVRIER 2014. www.mairie19.paris.fr facebook.com/mairie19

DU 17 SEPTEMBRE 2013 AU 11 FÉVRIER 2014. www.mairie19.paris.fr facebook.com/mairie19 Avec la participation du Conseil des Anciens du 19 e Cinéma Etoile Lilas Place du Maquis du Vercors - 75020 Paris www.etoile-lilas.com facebook.com/etoilelilas DU 17 SEPTEMBRE 2013 AU 11 FÉVRIER 2014 www.mairie19.paris.fr

Plus en détail

Le Joueur d échecs Stefan Zweig André Salzet

Le Joueur d échecs Stefan Zweig André Salzet Revue de presse Le Joueur d échecs Stefan Zweig André Salzet Au Théâtre Montansier Jeudi 12, vendredi 13 et samedi 14 décembre 2013 à 20h30 Durée : 1h10 Théâtre Montansier 13 rue des Réservoirs 78000 Versailles

Plus en détail

MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES

MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES Née à Anvers, diplômée de La Cambre-Ecole nationale supérieure des arts visuels de Bruxelles, Marie-Jo Lafontaine est une artiste européenne

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

Poste 2 la technique de tournage

Poste 2 la technique de tournage 1/8 Tournons des vidéos mais correctement! Conseils et astuces pour les mouvements de caméra Erreurs à éviter Le trépied 2/8 Tournons des vidéos mais correctement! Description de la tâche 1. Lisez les

Plus en détail

Autour du cinéma pour former des spectateurs de plus en plus connaisseur

Autour du cinéma pour former des spectateurs de plus en plus connaisseur Autour du cinéma pour former des spectateurs de plus en plus connaisseur «À l heure où tout est prétexte à capturer les images et à les diffuser, il est important d offrir aux jeunes une éducation au regard.

Plus en détail

Illusion & Réalité dans KOR

Illusion & Réalité dans KOR Illusion & Réalité dans KOR (Caméra Photographie Pouvoir) 1- La photographie dans KOR : Je me suis toujours demandée quel était le sens de la photographie qui revient très souvent aussi bien dans la série

Plus en détail

Nous nous demandons donc en quoi cette scène de comédie est au service de la présentation de Tartuffe.

Nous nous demandons donc en quoi cette scène de comédie est au service de la présentation de Tartuffe. Introduction Molière est un grand auteur classique et acteur de théâtre français du XVIIe siècle, né en 1622 et décédé en 1673. Il écrit de nombreuses pièces qui rencontrèrent le succès comme «L école

Plus en détail

IDENTIFIER UNE OEUVRE

IDENTIFIER UNE OEUVRE 1 IDENTIFIER UNE OEUVRE Pour présenter une œuvre, il faut d abord l identifier, c est-à-dire trouver les éléments qui permettront à d autres personnes de trouver l ouvrage dont il est question. Pour cela,

Plus en détail

Nadine Murgida Groupe: 308 Collège Calvin OC Arts Visuels Cinéma. La Nouvelle Vague. Introduction

Nadine Murgida Groupe: 308 Collège Calvin OC Arts Visuels Cinéma. La Nouvelle Vague. Introduction Nadine Murgida Groupe: 308 Collège Calvin OC Arts Visuels Cinéma La Nouvelle Vague Introduction Le terme de ''Nouvelle Vague'' apparait pour la première fois en 1958 dans un article paru dans une revue

Plus en détail

L Illusion comique. De Corneille. L œuvre à l examen oral. Par Alain Migé. Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille

L Illusion comique. De Corneille. L œuvre à l examen oral. Par Alain Migé. Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille L Illusion comique De Corneille L œuvre à l examen oral Par Alain Migé Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille PREMIÈRE QUESTION : L ÊTRE ET LE PARAÎTRE Le titre même de L illusion

Plus en détail

Fiche pédagogique : Tableau «Vanité» de Madeleine de Boullongne

Fiche pédagogique : Tableau «Vanité» de Madeleine de Boullongne Document réalisé par Jean-Jacques FREYBURGER Conseiller Pédagogique en Arts Visuels - Bassin Centre Haut-Rhin Période historique : Les Temps Modernes Domaine artistique : Arts du visuel peinture Fiche

Plus en détail

Les masques d une plume

Les masques d une plume Les masques d une plume Piemme par Piemme Tout part pour moi du texte, du choc que je ressens à sa lecture, de l intimité existentielle qui me lie à lui. Le livre refermé, il faut que j aie l impression

Plus en détail

L ENFANT ET LA PEUR D APPRENDRE

L ENFANT ET LA PEUR D APPRENDRE L ENFANT ET LA PEUR D APPRENDRE Serge Boimaré / Editions Dunod Il y a toujours une souffrance quand on ne répond pas aux attentes de l école. Les grandes difficultés d apprentissages doivent amener à une

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010 TABLEAU SYNOPTIQUE Court métrage Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 Madagascar, carnet de voyage Bastien Dubois Animation - 12 00 2009 Thèmes L adolescence, le sentiment amoureux,

Plus en détail

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm Lecture suivie n 6 - Période 3 : Janvier - Février page n : rouge Conte de Grimm Il était une fois une charmante petite fille que tout le monde aimait au premier regard. Sa grand-mère qui l adorait plus

Plus en détail

Semaine du cinéma italien à Rabat

Semaine du cinéma italien à Rabat Semaine du cinéma italien à Rabat Hommage à Fellini du 12 au 15 novembre2013 Salle 7 ème ART, Rabat avant-première le 11 novembre 2013 à l IIC Avec la participation du centre cinématographique marocain

Plus en détail

J'implore tous ceux qui m'aiment d'aimer ma solitude. Rainer Maria Rilke

J'implore tous ceux qui m'aiment d'aimer ma solitude. Rainer Maria Rilke HOME solo Une production de la compagnie Louise Vanneste et de Caravan Production Chorégraphie et danse : Louise Vanneste / Installation: Arnaud Gerniers / Eclairage : Arnaud Gerniers et Benjamin Van Thiel

Plus en détail

Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5

Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5 Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5 HISTOIRE DES ARTS - 3e LES JOUEURS DE SKAT 1 : IDENTIFICATION : Artiste : Otto DIX (Allemagne, 1891-1969) Titre : Les

Plus en détail

Comparaison 3 : Di Bicci Newman

Comparaison 3 : Di Bicci Newman Comparaison 3 : Di Bicci Newman Les couleurs Depuis toujours, les artistes emploient les couleurs de diverses façons pour exprimer les émotions, pour créer une atmosphère et parfois pour identifier des

Plus en détail

Paris et Populaire. Exposition-vente de photographies par Loïk Prat dit photovie (1928-2003)

Paris et Populaire. Exposition-vente de photographies par Loïk Prat dit photovie (1928-2003) Paris et Populaire Exposition-vente de photographies par Loïk Prat dit photovie (1928-2003) Espace Beaurepaire 28 rue Beaurepaire 75010 Paris Du lundi 12 au dimanche 18 octobre 2015 Paris et Populaire

Plus en détail

La Famille Tenenbaum

La Famille Tenenbaum La Famille Tenenbaum Dans la déjà riche carrière de Wes Anderson, «La Famille Tenenbaum» semble le film qui met en scène les thèmes récurrents et les obsessions de son auteur, à savoir la famille et les

Plus en détail

César doit mourir. Cesare Deve Morire. de Paolo et Vittorio Taviani

César doit mourir. Cesare Deve Morire. de Paolo et Vittorio Taviani César doit mourir Cesare Deve Morire de Paolo et Vittorio Taviani Un documentaire sur la vie carcérale ou une fiction sur Shakespeare? la création de la pièce de Le film a été récompensé par plusieurs

Plus en détail

Le Relais Culturel de Wissembourg et les spectacles jeune public

Le Relais Culturel de Wissembourg et les spectacles jeune public Le Relais Culturel de Wissembourg et les spectacles jeune public Un dossier réalisé par le Relais Culturel de Wissembourg pour préparer la venue au spectacle des jeunes spectateurs «Le théâtre pour enfants,

Plus en détail

FICHE N 9 C réer un carnet de voyage en latin (4 e )

FICHE N 9 C réer un carnet de voyage en latin (4 e ) FICHE N 9 C réer un carnet de voyage en latin (4 e ) Delphine Barbirati, académie de Grenoble Niveaux et thèmes de programme 4 e LATIN ; partie du programme «la construction de l identité : la découverte

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 Thème : un conte moderne Après une réflexion sur les inspirations possibles du réalisateur, les apprenants iront à la rencontre

Plus en détail

Cycle 2 GS à CE1 Dossier pédagogique 1 Préparer la séance + méthodologie de travail

Cycle 2 GS à CE1 Dossier pédagogique 1 Préparer la séance + méthodologie de travail Ernest et Célestine Benjamin Renner,Vincent Patar et Stéphane Aubier 2012 France, Belgique, Luxembourg, 76 minutes, dessin animé, couleur Cycle 2 GS à CE1 Dossier pédagogique 1 Préparer la séance + méthodologie

Plus en détail

Illustration L Assistance publique par Noël DORVILLE L Assiette au Beurre, N 32, 1931 Coll. Musée des Beaux-arts de Beaune Atelier Photo Muzard

Illustration L Assistance publique par Noël DORVILLE L Assiette au Beurre, N 32, 1931 Coll. Musée des Beaux-arts de Beaune Atelier Photo Muzard Archives municipales BEAUNE Musée des Beaux-arts Dossier de presse Exposition au musée des Beaux-arts Porte Marie de Bourgogne 6 Bd Perpreuil / 19 Rue Poterne 21200 BEAUNE 03.80.24.56.92 / 03.80.24.98.70

Plus en détail

au s s i on t un e âm e

au s s i on t un e âm e Frère Marie-Angel Les canailles au s s i on t un e âm e Itinéraire spirituel d un enfant SDF éditions des Béatitudes Préface Je m appelle Angel. Mon second prénom chrétien est Gabriel et c est par ce dernier

Plus en détail

Commentaire [1]: Commentaire [2]:

Commentaire [1]: Commentaire [2]: LE RÊVE Commentaire [1]: Cartier, marque de luxe, n abandonne pas la stratégie du rêve même en période de Crise, au contraire. Dans la vidéo, son emblème, une panthère des neiges, fait un tour du monde

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Pour faire le portrait

Pour faire le portrait Fiche élève 1 CE 1 / CE 2 Pour faire le portrait 1. Écris un texte court pour décrire les trois personnages suivants. Pour chacun des trois personnages (Mémé, l architecte, le réalisateur italien), on

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes

Ministère des Affaires étrangères et européennes Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la coopération culturelle et du français Regards VI, DVD 1 Portraits Réalisation Isabelle Barrière, Thomas Sorin (CAVILAM) Rédaction Marjolaine

Plus en détail

Poste 4 le montage. Le montage

Poste 4 le montage. Le montage 1/11 Le montage Conseils et astuces pour le montage de clips vidéo Situations de montage modèles Exercice pratique Information aux enseignants: logiciel de traitement vidéo 2/11 Un montage parfait! Description

Plus en détail

C est une bouche, à demi ouverte, qui respire, mais les yeux, le nez, le menton, ne sont plus là. C est une bouche plus grande que toutes les bouches

C est une bouche, à demi ouverte, qui respire, mais les yeux, le nez, le menton, ne sont plus là. C est une bouche plus grande que toutes les bouches I C est une bouche, à demi ouverte, qui respire, mais les yeux, le nez, le menton, ne sont plus là. C est une bouche plus grande que toutes les bouches imaginables, et qui fend l espace en deux, l élargissant,

Plus en détail

Dans le cadre du cours de statut des images - Rudy Rigoudy. L1A_G2 Gaël Abbad - Léa Begon - Richard Gay

Dans le cadre du cours de statut des images - Rudy Rigoudy. L1A_G2 Gaël Abbad - Léa Begon - Richard Gay Dans le cadre du cours de statut des images - Rudy Rigoudy SYNOPSIS Alors que Tintin vient d acquérir une magnifique réplique de bateau, il est interpellé par deux personnes qui souhaitent le lui acheter.

Plus en détail

la comédie italienne

la comédie italienne la comédie italienne La comédie italienne naît à la fin des années 50 questionnant l'engagement politique, le progrès et les bienfaits de la société de consommation. Elle disparaît au cours des années

Plus en détail

DEVOIR LETTRES ET ARTS CONTEMPORAINS

DEVOIR LETTRES ET ARTS CONTEMPORAINS SABRINA ZOUBIR (FB06801181) Assez bien, vous avez une approche personnelle du sujet et vous vous êtes plongée dans des recherches dont le devoir témoigne. On se perd cependant un peu dans les analyses

Plus en détail

QU APPELLE-T-ON ROMPRE L ISOLEMENT?

QU APPELLE-T-ON ROMPRE L ISOLEMENT? QU APPELLE-T-ON ROMPRE L ISOLEMENT? Le travail que j ai tenté de faire autour du thème qui m était proposé est à entendre comme un essai. C est-à-dire une tentative non achevée de rapprocher des idées

Plus en détail

Taxi Driver Bruce Davidson, par exemple, et particulièrement son livre Subway). Prises avec un flash, ces photographies sont d un noir dense, aux couleurs saturées, et surtout brillantes. Scorsese prétend

Plus en détail

pierre.filliez@gmail.com 079 651 29 74 Rte de Mazembre 45, CH-1926 Fully AUTOUR DE PREVERT

pierre.filliez@gmail.com 079 651 29 74 Rte de Mazembre 45, CH-1926 Fully AUTOUR DE PREVERT CONTACT : pierre.filliez@gmail.com 079 651 29 74 Rte de Mazembre 45, CH-1926 Fully AUTOUR DE PREVERT Mise en scène manipulation conception des marionnettes : Pierre Filliez 1. EXPOSITION 2. INTENTIONS

Plus en détail

L Historique du projet «trilogie» :

L Historique du projet «trilogie» : L Historique du projet «trilogie» : En 2008, l OT de Cusset et ses deux cantons instaure une animation «cluedo» sur Cusset. En 2009, l OT en Pays Saint Pourcinois propose à son tour une animation «cluedo».

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication Extrait de la publication En cas de bonheur Extrait de la publication DU MÊME AUTEUR Aux éditions Gallimard Inversion de l idiotie, 2002, Prix François-Mauriac de l Académie Française. Entre les oreilles,

Plus en détail

Il n'y a rien de plus beau qu'une clef

Il n'y a rien de plus beau qu'une clef Il n'y a rien de plus beau qu'une clef (tant qu'on ne sait pas ce qu'elle ouvre) Spectacle de contes, à partir de 12 ans. Durée 1h Synopsis Deux conteuses Une panne de voiture Un petit village vendéen

Plus en détail

Une trilogie drôle et originale d Éléonore Cannone illustrée par Sinath

Une trilogie drôle et originale d Éléonore Cannone illustrée par Sinath Une trilogie drôle et originale d Éléonore Cannone illustrée par Sinath 12 octobre 2011 Vol. 1 Dans ma bulle 3 Octobre 2012 Vol. 2 Chacun son style Service de Presse RAGEOT Morgane Roudot / Tél. : 01 45

Plus en détail

La Scarlatine. Fleurs d encre 3 e Chapitre 9. À la recherche du bonheur SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET : LA SCARLATINE 1 / 5

La Scarlatine. Fleurs d encre 3 e Chapitre 9. À la recherche du bonheur SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET : LA SCARLATINE 1 / 5 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET : LA SCARLATINE 1 / 5 La Scarlatine Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges Berger, un jeune étudiant en médecine qui a négligé ses

Plus en détail

LE DICTATEUR Charlie Chaplin (1940)

LE DICTATEUR Charlie Chaplin (1940) LE DICTATEUR Charlie Chaplin (1940) Le Réalisateur, le Scénariste l'acteur, le Compositeur Charlie Chaplin, de son vrai nom Sir Charles Spencer Chaplin, Jr., est un acteur, réalisateur, producteur, scénariste,

Plus en détail

PROVA DE FRANCÊS. INSTRUCTION: Lisez attentivement les 2 textes qui suivent avant de répondre aux questions données. Marquez la seule option vraie.

PROVA DE FRANCÊS. INSTRUCTION: Lisez attentivement les 2 textes qui suivent avant de répondre aux questions données. Marquez la seule option vraie. 16 PROVA DE FRANCÊS INSTRUCTION: Lisez attentivement les 2 textes qui suivent avant de répondre aux questions données. Marquez la seule option vraie. TEXTE 1 CARNETS DE VOYAGE Membre du jury du Festival

Plus en détail

Florence. ou du "Syndrome de Stendhal" à la réalité des jours. 14-18 septembre 2002

Florence. ou du Syndrome de Stendhal à la réalité des jours. 14-18 septembre 2002 Florence ou du "Syndrome de Stendhal" à la réalité des jours 14-18 septembre 2002 "Lorsque Stendhal visite l'église Santo Croce, en 1817, il est sur le point de s'évanouir, submergé par un flot d'émotions.

Plus en détail

Le Pop Art est un célèbre mouvement artistique qui est né dans. l'angleterre des années cinquante mais qui s est surtout développé

Le Pop Art est un célèbre mouvement artistique qui est né dans. l'angleterre des années cinquante mais qui s est surtout développé TEXTE 1 Naissance du Pop Art Le Pop Art est un célèbre mouvement artistique qui est né dans l'angleterre des années cinquante mais qui s est surtout développé aux États-Unis, dans les années soixante.

Plus en détail

6 photographes pour Elbeuf Ils vous font découvrir la ville et leur regard sur le monde. Expo à voir en ville...

6 photographes pour Elbeuf Ils vous font découvrir la ville et leur regard sur le monde. Expo à voir en ville... de 6 photographes elbeuviens :,,,, Sébastien Bance et. le chêne de la côte St-Auct À la gare - Elbeuf sur Seine L'îlot à la vierge Derrière l'horloge de l'hôtel de ville Petite Elbeuvienne vitrine à vendre

Plus en détail

Venise, troisième chant - Regard sur Venise -

Venise, troisième chant - Regard sur Venise - Venise, troisième chant - Regard sur Venise - Ce qui retenait le plus, dans ces petites rues que les touristes ne fréquentaient que peu, c étaient les enfants et les chats. Ils faisaient bon voisinage.

Plus en détail

HANNA SCHYGULLA NINA MEURISSE MIOU MIOU AVANTI UN FILM DE EMMANUELLE ANTILLE JEAN-PIERRE GOS MONIQUE MELINAND CHRISTOPHE REVEILLE

HANNA SCHYGULLA NINA MEURISSE MIOU MIOU AVANTI UN FILM DE EMMANUELLE ANTILLE JEAN-PIERRE GOS MONIQUE MELINAND CHRISTOPHE REVEILLE HANNA SCHYGULLA NINA MEURISSE MIOU MIOU AVANTI UN FILM DE EMMANUELLE ANTILLE JEAN-PIERRE GOS MONIQUE MELINAND CHRISTOPHE REVEILLE SCÉNARIO ET RÉALISATION EMMANUELLE ANTILLE IMAGE STÉPHANE KUTHY MONTAGE

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Vivre à plus de 95 ans : étude de 4 cas présentant le caractère multiforme de l accompagnement au grand âge. Frédéric Balard

Vivre à plus de 95 ans : étude de 4 cas présentant le caractère multiforme de l accompagnement au grand âge. Frédéric Balard Vivre à plus de 95 ans : étude de 4 cas présentant le caractère multiforme de l accompagnement au grand âge Frédéric Balard Introduction : Au cours de mon travail sur les facteurs familiaux de la longévité,

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Ma Mamie m a dit Conte de Papier et de Sons. Dossier Pédagogique

Ma Mamie m a dit Conte de Papier et de Sons. Dossier Pédagogique Ma Mamie m a dit Conte de Papier et de Sons Dossier Pédagogique 1 Le Petit Chaperon Rouge 2 Le Kamishibaï 3 Créer un Kamishibaï d après le Petit Chaperon Rouge Le Petit Chaperon Rouge, un conte oral et

Plus en détail

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort relation SRLF Paris, 11-12-13 mai C.LE BRIS BENAHIM Psychothérapeute - Formatrice Quimper CHIC Comment le vécu

Plus en détail

Conversations au château hanté : Scène de ménage

Conversations au château hanté : Scène de ménage Séquence 34 - Sketch 1/5 Les verbes terminés par «-ant» sketches à imprimer, sketchs à imprimer, sketch à imprimer, sketches gratuits, sketchs gratuits, sketch métier, sketch à jouer, sketch fle, sketch

Plus en détail

Vous avez été victime de viol ou de tentative de viol

Vous avez été victime de viol ou de tentative de viol Vous avez été victime de viol ou de tentative de viol À donner à la victime Violences sexuelles Tout le monde peut être victime d une agression sexuelle n importe où. La violence sexuelle peut toucher

Plus en détail

RÊVES D HÔTEL. Thèmes. Concept. Contenu. Objectifs. Tourisme, détente, hôtellerie, architecture, histoire

RÊVES D HÔTEL. Thèmes. Concept. Contenu. Objectifs. Tourisme, détente, hôtellerie, architecture, histoire RÊVES D HÔTEL Thèmes Tourisme, détente, hôtellerie, architecture, histoire Concept «Rêves d hôtel» est une série de courts documentaires qui fait découvrir les plus beaux hôtels du monde, des plus classiques

Plus en détail

CHRISTIAN BOLTANSKI. Ressusciter. la mémoire. collective

CHRISTIAN BOLTANSKI. Ressusciter. la mémoire. collective CHRISTIAN BOLTANSKI Ressusciter CHRISTIAN BOLTANSKI la mémoire collective Ce que je vois Titre : Autel du Lycée Chases, Date :1988 Format : 1/2 x 86 1/2 Nature de l œuvre : Installation de photographies,

Plus en détail

La caméra Embarquée et subjective

La caméra Embarquée et subjective La caméra Embarquée et subjective La caméra embarquée et subjective L utilisation de la caméra subjective permet une très forte identification du spectateur aux personnages et par conséquent des sensations

Plus en détail

Aurélien Réal CAMERA OSCURA. Fragments de L Humanité

Aurélien Réal CAMERA OSCURA. Fragments de L Humanité Aurélien Réal CAMERA OSCURA Fragments de L Humanité Triptyque - Films d art Contact PRODUCTION SUNRUN Films : tél. 06 73 18 62 27 / www.sunrun-films.com / lola@sunrun-films.com CAMERA OSCURA / 1 / SUNRUN-Films

Plus en détail

Galerie de photos échantillons SB-910

Galerie de photos échantillons SB-910 Galerie de photos échantillons SB-910 Ce livret présente différentes techniques du flash SB-910 et des exemples de photographies. 1 Fr Franchissez un cap dans l univers de l éclairage créatif Révélez les

Plus en détail

Projet tutoré N 9 Visualisation du mouvement : Sculpture corporelle en 3D. Compte rendu de réunion du 13 / 12 / 2004 à l Institut Charles Cros

Projet tutoré N 9 Visualisation du mouvement : Sculpture corporelle en 3D. Compte rendu de réunion du 13 / 12 / 2004 à l Institut Charles Cros Projet tutoré N 9 Visualisation du mouvement : Sculpture corporelle en 3D Compte rendu de réunion du 13 / 12 / 2004 à l Institut Charles Cros PRESENTS : - KISS Jocelyne et VENCESLAS Biri de l institut

Plus en détail

Olympiáda vo francúzskom jazyku

Olympiáda vo francúzskom jazyku Celoštátna odborná komisia OFJ Olympiáda vo francúzskom jazyku 22. ročník, školský rok 2011/2012 Krajské kolo Kategória 1B riešenia úloh I/ Compréhension orale Feuille du professeur L anglais sur Internet

Plus en détail

Nom. Choisissez la bonne réponse. Notez la page qui la justifie.

Nom. Choisissez la bonne réponse. Notez la page qui la justifie. Nom Choisissez la bonne réponse. Notez la page qui la justifie. 67. Après avoir rencontré les six personnages A. ils n apparaissent plus dans la suite du récit. B. deux d entre eux apparaissent dans la

Plus en détail

Fiche pédagogique - Court-métrage Knick Knack. Knick Knack est une court film d animation américain des studios Pixar, réalisé en 1989.

Fiche pédagogique - Court-métrage Knick Knack. Knick Knack est une court film d animation américain des studios Pixar, réalisé en 1989. Knick Knack est une court film d animation américain des studios Pixar, réalisé en 1989. Lien : https://www.youtube.com/watch?v=ctmygrzqxpc Synopsis : Sur une étagère, parmi différents souvenirs, un bonhomme

Plus en détail

À la découverte d un métier

À la découverte d un métier THIERRY LE NOUVEL & PASCALE-JOANNE RABAUD À la découverte d un métier Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 2-212-12688-4 Sommaire Chapitre 1 Le décor dans l histoire du cinéma.....................................7

Plus en détail

Constance Larsen. Le Livre à écrire. Publibook

Constance Larsen. Le Livre à écrire. Publibook Constance Larsen Le Livre à écrire Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

La Mort Aux Trousses (1959)

La Mort Aux Trousses (1959) La Mort Aux Trousses (1959) I/ Explication du titre original:«north by Northwest» 1ère interprétation: Expression utilisée dans la pièce Hamlet de Shakespeare 2ème interprétation: Le héro du film, Roger

Plus en détail

Le livre Interpréter / Imaginer / Raconter

Le livre Interpréter / Imaginer / Raconter Fénautrigues/Fiche atelier N 4 Le livre Interpréter / Imaginer / Raconter Objectif de l'atelier : Produire, sélectionner et organiser des images afin de constituer un récit Fénautrigues / Fiche Livre 1

Plus en détail

Discours de M. Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon

Discours de M. Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon Discours de M. Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon A l occasion du 20 e anniversaire de la disparition de Jean Couty et de la présentation du livre «Jean Couty», de Lydia Harambourg, aux éditions Cercle

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

aupres des personnes agees `

aupres des personnes agees ` aupres des personnes agees ` La problématique du suicide chez les personnes âgées Informer, soutenir, accompagner les professionnels qui entourent les personnes âgées dans leur quotidien. ^ L intervenant

Plus en détail

CINÉMA MUNICIPAL LE CALYPSO LUDO-BIBLIOTHEQUE ÉMILE-BAYARD

CINÉMA MUNICIPAL LE CALYPSO LUDO-BIBLIOTHEQUE ÉMILE-BAYARD S A I S ON 3 DU 31 JANVIER AU 21 FÉVRIER 2015 CINÉMA MUNICIPAL LE CALYPSO LUDO-BIBLIOTHEQUE ÉMILE-BAYARD ESPACE CULTUREL CONDORCET Renseignements : Direction des Affaires culturelles 01 69 12 62 20 www.viry-chatillon.fr

Plus en détail

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image construit la peinture? C est-à-dire que devant une

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

ateliers de création plastique catalogue Karine WITTIG

ateliers de création plastique catalogue Karine WITTIG ateliers de création plastique catalogue Karine WITTIG Karine WITTIG Artiste plasticienne www.pluri-l.com Ateliers créatifs proposés Ateliers créatifs par tranche d âge Animations évènementielles Animation

Plus en détail

ALADDIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE

ALADDIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE Enseignement intégré des humanités Octobre 2012 Épreuve n 2 Compréhension et expression écrites Les Mille et une nuits ALADDIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE Nom : Prénom : Classe de sixième :.. COMPRÉHENSION

Plus en détail