Technologies DSL. Ligne numérique d abonné haut débit. N. Lebedev. CPE Lyon xdsl / 66

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Technologies DSL. Ligne numérique d abonné haut débit. N. Lebedev. CPE Lyon lebedev@cpe.fr. xdsl 2005-2006 1 / 66"

Transcription

1 Technologies DSL Ligne numérique d abonné haut débit N. Lebedev CPE Lyon xdsl / 66

2 Plan I 1 Introduction 2 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Paramètres physiques de la ligne Modulation Protection : codage et entrelacement 3 Architecture Architecture physique DSLAM Architecture de protocoles 4 Technologies Dégroupage Exemple du réseau : Free Multiservices : IP, téléphonie, TV Evolution de l architecture 5 Applications xdsl / 66

3 Introduction Panorama du haut débit sur la boucle locale (last mile) Ligne numérique d abonné (DSL) sur paire de cuivre téléphonique. Infrastructure existante très développée. Potentiel de la BP largement sous-utilisée : voix (0,3-3,4 khz). Boucle Locale Radio BLL ou réseau hertzien fixe. Normes L33.1 et L34.1 BLL pour 26 GHz et 3,5 GHz jusqu à 10 Mb/s. Solution sans fil pour les groupes d abonnés. Visibilité directe nécessaire (antenne sur un mat). Haut débit par satellite pour les zones sans infrastructure. LEO Low Earth Orbit 700 km, constellation de satellites défilants. SHF : 3 GHz 30 GHz. Inconvénient majeur coût. IEEE d/e (WiMAX) nom commercial. Diffusion point-à-multipoints. Jusqu à 15 km en visibilité, jusqu à 20 Mb/s à 1 km. Usage : collecte de hot-spots WiFi, ou desserte hot-spots WiMAX. xdsl / 66

4 Introduction Structure (simplifiée) de la boucle locale Boucle locale réseau capillaire de paires de cuivre (téléphone). Continuité métallique. xdsl / 66

5 Introduction Techniques xdsl Techno Débit DL UL Nb paires Portée Modulation HDSL 1,168 Mb/s / paire 1,2 ou m 2B/1Q SDSL 2 Mb/s 2 Mb/s m VDSL sym 12 Mb/s m CAP ou 25 Mb/s m VDSL asym 12 Mb/s 2 Mb/s m DMT ou 25 Mb/s 2 Mb/s m DWMT IDSL 128 Kb/s m 2B/1Q ADSL lite (G.lite) 640 Kb/s 196 Kb/s >4 km RADSL Rate Adaptive ADSL 8 Mb/s 784 Kb/s m DMT Cette liste n est pas exhaustive! xdsl / 66

6 Introduction Normalisation : IUT-T, normes G.990 UIT-T Union Internationale des Télécommunications (secteur Télécoms) Norme UIT-T Objet G et.2 HDSL et HDSL2 G ADSL Tx/Rx de ligne d abonné numérique asymétrique. G Tx/Rx de ligne d abonné numérique asymétrique sans filtre séparateur (ADSL Lite). G.993 VDSL. G Procédures d établissement de liaison pour les Tx/Rx de ligne d abonné numérique (DSL) : handshake G ADSL 2+. G Gestion de la couche physique pour les Tx/Rx de ligne d abonné numérique (DSL). UIT-T L.19 Réseaux métalliques pour les nouveaux services et systèmes RNIS, HDSL, ADSL. UIT-T I.732 Caractéristiques fonctionnelles des équipements ATM. UIT-T I Spécification de la couche d adaptation ATM AAL 5 xdsl / 66

7 Normalisation : IETF IETF Internet Engineering Task Force Introduction RFC RFC 1661 et 1662 RFC 2637 RFC 2516 RFC 2684 RFC 2661 RFC 2058 Descriptif Point-to-Point Protocol PPP (Spécification) Point-to-Point Tunneling Protocol PPTP PPP over Ethernet PPPoE Multiprotocol Over ATM AAL5 Layer Two Tunneling Protocol L2TP RADIUS Remote Authentication Dial In User Service xdsl / 66

8 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Le potentiel de la paire cuivrée Jusqu alors les possibilités de paire de cuivre ont été largement sous-utilisées. Téléphone analogique : infime partie de la BP (0,3 3,5 KHz). Les systèmes xdsl sont tributaires de la distance plus le câble est long, plus le débit de données sera faible. Autres paramètres qui influencent la portée maximale : Type de technologie xdsl utilisée (codage, modulation,égalisation). Diamètre des fils de cuivre 0,4 1 mm (résistance au brouilleurs). Périodicité de l enroulement (twisting period). Blindage. Nombre et du type de perturbateurs présents sur les paires adjacentes. xdsl / 66

9 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Paramètres physiques de la ligne Caractéristiques de la paire de cuivre Diaphonie (FEXT, NEXT). Distorsion en temps / fréquence. Interférences radio-fréquences pour le réseau de distribution (paires non-blindées). Bruits : thermique (N 0 = ktb), impulsionnel. Echo dû à des réflexions sur les jonctions, etc. Atténuation A K f en db/km due à l effet de peau. Bonne approximation pour f > 150 khz. Ex : à 300 KHz pour un câble 4/10 15 db/km théorique. xdsl / 66

10 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Paramètres physiques de la ligne Diaphonie Perturbation EM entre les fils de la même paire. NEXT (Near-End Crosstalk) Diaphonie locale ou paradiaphonie. FEXT (Far-End Crosstalk) Diaphonie distante ou télédiaphonie. S-NEXT (Self-Next) Auto-diaphonie. xdsl / 66

11 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Paramètres physiques de la ligne RSB Rapport Signal-à-Bruit Paramètre fondamental qui conditionne le débit. Théorème de Shannon : C = W log 2 ( 1 + S B ). La télédiaphonie est moins génante que la paradiaphonie en terme du RSB vu des usagers. xdsl / 66

12 Affaiblissement Boucle locale numérique d abonné (DSL) Paramètres physiques de la ligne Affaiblissement théorique de la ligne téléphonique pour f = 300 KHz L affaiblissement du support = transport + distribution : Calibre 4/10 mm 5/10 mm 6/10 mm 8/10 mm α 300 khz 15.0 db/km 12.4 db/km 10.3 db/km 7.9 db/km Forfait de 0,5 db à 300 khz pour compter le câblage dans le répartiteur. Forfait de 0,5 db à 300 khz pour compter l α du côté Client. Forfait de 50 m pour l α dans le câble de branchement. Budget α: 300 khz 300 khz Total = L 4/10 α4/10 + L 5/10 α5/ khz 300 khz + L 6/10 α6/10 + L 8/10 α8/10 + 0, 5 rep + L b α b + 0, 5 b db. xdsl / 66

13 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Paramètres physiques de la ligne Affaiblissement Affaiblissement et NEXT en f pour UTP 5. L = 100 m, 50 paires dans le câble. NEXT cumulé en provenance de 49 paires. Att, db 0 10 UTP 5 A NEXT ACR = A NEXT, db f, MHz xdsl / 66

14 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Paramètres physiques de la ligne Bobines d inductance sur les lignes abonnés Jusqu aux années 70 des bobines de charges sont fréquentes. But : réduire artificiellement l atténuation A dans la bande vocale [0,3 4] khz pour en augmenter la portée. Moyens : augmenter L inductance linéique pour avoir R Lω. en plaçant les bobines régulièrement espacées sur la ligne. Problème : Au-delà de 4 khz pour certaines fréquences ces bobines ont l effet de ligne à retard, cela donne l effet de fréquence de coupure. xdsl / 66

15 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Critères d éligibilité de la ligne Paramètres physiques de la ligne A partir de la BD des équipements / câbles. Paramètres physiques : affaiblissement à 300 KHz mesures électriques. Ligne cuivre ayant une continuité métallique de bout en bout : ligne analogique isolée pour l accès ADSL simple. ligne louée simple pour l accès ADSL ou SDSL. Incompatibilités : Ligne Numéris (RNIS). MRA Multiplexeurs de Raccordement d Abonnés ou ligne partagée. Tout système à courant porteur ou à gain de paires : TELIC, SPAN, SPAY, TVL... xdsl / 66

16 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Modulation Modulation et Codage TX en Bande de Base (BB) modulation et codage sont couplés. HDSL : Codage le plus répandu 2B/1Q. ADSL : Modulations utilisées CAP Carrierless Amplitude/Phase modulation (plutôt FDM). DMT Discret MultiTone modulation (plutôt EC). Couplé avec la QAM Quadrature Amplitude Modulation (en phase et en amplitude). xdsl / 66

17 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Modulation HDSL : Codage 2B/1Q en bande de base Correspondance 2 bits (2B) un des 4 niveaux (1 Quaternaire). HDSL avec la rapidité de modulation 392 Kbauds (784 Kb/s). Bande de Base téléphone (0,3 3,4 KHz) indisponible. Groupe de 2 bits Tension xdsl / 66

18 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Modulation Ex : comparaison des modulations Liaison Spécialisée E1 à 2,048 Mb/s 2 paires à sens unique chacune. Bande de base pas de téléphone analogique. HDSL-2B1Q à n 784 Kb/s n = 1, 2 ou 3 paires en full-duplex chacune. Bande de base pas de téléphone analogique. HDSL2-CAP Bande passante réduite comparé à HDSL. Dsiponibilité du téléphone analogique. PSD Analog phone PSTN HDSL2 CAP HDSL 2B1Q E1 HDB MHz f, KHz xdsl / 66

19 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Modulation ADSL : multiplexage en fréquence FDM Frequency Division Multiplexing UpLoad : KHz, DownLoad : KHz. Rappel : distance diminue avec la montée en f. FDM est simple à mettre en œuvre, pas de NEXT, mais utilise moins efficacement la BP. Utilisation avec la modulation CAP, DMT. PSD PSTN Analog phone UL DL f, KHz xdsl / 66

20 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Modulation ADSL : multiplexage par annulation d écho EC Echo Cancellation Flux UL/DL sont dans la même bande de f. UL et DL : khz, DL en plus : KHz. Débits DL plus élevés que FDM, mais pb de paradiaphonie mesure de l écho nécessaire pour chaque bande. Apprentissage de la qualité de la ligne est nécessaire. PSD Voice UL DL f, KHz xdsl / 66

21 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Modulation n-qam Quadrature Amplitude Modulation n-qam : association (log 2 n = k bits) (symbole de la constellation). Modulation avec une fréquence porteuse f p, canaux séparés. Exemples : 4-QAM (QPSK), 16-QAM, 32-QAM, 64-QAM, 256-QAM. Q I * * * * Q * * * * QAM 16 QAM 32 * * * * QAM 64 * * * * I xdsl / 66

22 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Modulation Modulation / démodulation QAM x(t) cos(2πft) k bits 1110 I Coder (mapping) 1110 One of n = 2 k symbols p(t) m(t) Q y(t) sin(2πft) ˆx(t) cos(2πft) Decision LPF r(t)=m(t)+n(t) ŷ(t) sin(2πft) xdsl / 66

23 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Modulation n-cap Carrierless Amplitude/Phase modulation Porteuse unique reconstruite en réception. Pas de transposition en fréquence, traitement numérique en DSP. Pas de sous-canaux dans les bandes UL/DL Egalisation complexe car dégradation du RSB influence toute la bande. n = points dans la constellation. adaptative : passage à la constellation inférieure ( 1 bit/symbol) Ex : 128-CAP (7 bits/symb) 64-CAP (6 bits/symb). Rapidité de modulation élevée : 1,024 Kbaud. xdsl / 66

24 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Modulation Modulation DMT Discret MultiTone Norme adoptée par ANSI et ETSI interopérabilité. Multi-porteuses : la bande est divisée en 256 sous-canaux indépendants Largeur de chaque canal est de 4,3 KHz (bande totale KHz) avec un intervalle de garde 300 Hz. QAM dans chaque canal, capacité jusqu à 15 bits/symbole! UL/DL sont repartis sur ces canaux. Réalisation facile en numérique basée sur la FFT. Canal Utilisation 1 Téléphone analogique 2 6 Signalisation téléphonique et intervalle de garde ADSL. Reste (250) ADSL KHz NB : Tout traitement (modulation QAM, égalisation,...) se fait par canal xdsl / 66

25 Boucle locale numérique d abonné (DSL) DMT : utilisation des canaux Modulation xdsl / 66

26 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Modulation DMT : adaptation à la ligne Tests des caractéristiques de la ligne dans chaque bande. Adaptation au RSB dans chaque canal. Ex : fréquence de coupure dans le canal N o 16 peut être due à la présence de la dérivation passive. xdsl / 66

27 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Protection : codage et entrelacement Modem ADSL. Eléments constitutifs. Codage protecteur/correcteur de Reed-Solomon. Entrelacement permet de dispatcher les salves d erreurs. Codage convolutif. Codage concaténé : Reed-Solomon + convolutif. Modulateur CAP ou DMT. Coder Reed Solomon Interleaving Convolutional Coder Modulator (CAP or DMT) Line Decoder Reed Solomon Deinterleaving Viterbi decoder/equalizer Demodulator xdsl / 66

28 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Codage Correcteur d Erreur CCE Protection : codage et entrelacement Codage de Reed-Solomon. Code en bloc cyclique. Correction des erreurs isolées ou des paquets d erreurs. RS(240, 224, t=8) : 224 bits en entrée, 240 bits en sortie du codeur et 8 erreurs sur 224 bits peuvent être corrigées. Codage convolutif. Code en bloc. Décodage séquenciel par algorithme de Viterbi. CAP : un seul codeur convolutif. DMT : autant de codeurs que de constellations QAM associées. xdsl / 66

29 Entrelacement Boucle locale numérique d abonné (DSL) Protection : codage et entrelacement Permet de dispatcher les paquets d erreurs. Corriger une erreur séparée est plus simple. Opération longue peut être omise pour les données RT. Ex. matrice TX : écriture par ligne, lecture par colonnes. 2. Read column wise 1. Write line wise 1 2 K+1 K+2 2K 2K+2 3K+2 4K+2 K (L 1)K+1 LK 3. Transmit and receive : bloc of corrupted bits 4. RX deinterleaving (inverse table Write, Read) : 2 K 1 K+2 2K+2 K+1 2K 2K+1 3K 3K+2 3K+1 4K 5. Decoupled single errors! Good for decoder xdsl / 66

30 Boucle locale numérique d abonné (DSL) La supertrame et la trame ADSL Protection : codage et entrelacement 1 supertrame = 68 trames + Trame synchro Trame 0 bits 0-7 Trame 1 bits 0-7 Trames 2 33 Trames Trames Trame 68 Bits de corr. d erreurs pour les données Fast Data Gestion (OAM) pour les données Fast Data Trames «normales» de données Gestion (OAM) pour les données Fast Data Trames «normales» de données Bits de synchronisation xdsl / 66

31 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Architecture en couche d ADSL Protection : codage et entrelacement Transmission convergence (TC) Adaptation du débit en ligne Multiplexage Détection et correction d erreurs Horloge trame ou cellule ATM Physical Media Dependent (PMD) Codage en ligne et modulation Entrelacement / désentrelacement Initialisation de la ligne Synchronisation bit Supervision des splitters xdsl / 66

32 Architecture Architecture physique Architecture physique : vue simplifiée. xdsl / 66

33 Architecture Architecture physique Offres pour les entreprises : RBCI et REAI Réseau de collecte et réseau d accès à IP RBCI : Réseau Backbone de Collecte Internet de France Telecom Transport des flux à très haut débit par ATM ou commutation d étiquettes (MPLS). Connectivité internationale. Transport national ou régional des offres de collecte IP (BAS) des FAIs. Transport IP des offres sur RAEI pour les clients entreprises. RAEI : Réseau d Accès des Entreprises aux services IP de France Telecom Réseau couronne (edge) composé de Nœuds de Service IP (NSIP) assurant la capillarité géographique. Service réseau IP VPN aux entreprises multisites : Plan d adressage propre. Etanche aux autres réseau IP VPN.. Services personnalisés (QoS, DiffServ) xdsl / 66

34 Architecture Réseau RBCI de France Télécom Architecture physique xdsl / 66

35 Architecture Architecture physique Réseau de collecte ATM/MPLS sur SDH ou Fibre Le réseau de collecte ATM est constitué de deux parties : Plaque ADSL/ATM, collecte locale ATM, trafic intra-agglo. Plaque régional ATM ou MPLS, trafic inter-plaques (pls villes/plaque) Le dorsale (cœur ou interconnexion) est en IP. Acheminement du trafic BAS routeur FAI. xdsl / 66

36 Offre RAEI VPN-IP Architecture Architecture physique 60 routeurs de backbone, liens 10 Gb/s Raccordement des sites des entreprises en VPN Agrégation backbone et collecte IP (RBCI), trafic des des NAS et des BAS. 600 routeurs PE (Provider Edge) raccord sur les technos : xdsl, Ethernet, Frame Relay, ATM jusqu à 30 Mb/s LAN Central Office Customer Edge Router Router LL FR ATM ADSL Router VPN IP VPN IP ATM Router Router Router Router Data center LAN Branch xdsl / 66

37 Architecture Architecture physique Equipements sur la boucle locale ATU-R ADSL Termination Unit-Remote : modem du côté Client. Splitter filtre côté Client pour séparer la bande téléphonique (0,3 3,4 KHz) de la bande xdsl. DSLAM qui contient Filtre-séparateur splitter de l extremité réseau de la BL. ATU-C ADSL Termination Unit-Central office : modem intégré au DSLAM dans le central téléphonique. NPA Nœud de Proximité ATM, point d accès dans le réseau fédérateur ATM. PC Point de Concentration SR Sous Repartiteur NRA Noeud de Raccordement d Abonne RTC Reglette Branchement Distribution Transport DSLAM xdsl / 66

38 Architecture Architecture physique Modems ADSL (ATU-R) ou yourbox Installation Client. Configuration à partir du réseau (DSLAM). Typiquement implémente : PPPoE, PPP/PPTP. Modem : Ethernet une ou plusieurs prises RJ-45. USB prises. Carte WiFi b/g. yourbox a en plus : Prise Péritel (SCART) pour la sortie TV. Prise RJ-11 pour la ligne téléphonique. xdsl / 66

39 Les box Architecture Architecture physique Freebox v4 Alicebox Livebox xdsl / 66

40 Composants freebox Architecture Architecture physique xdsl / 66

41 Architecture Architecture physique Freebox : modes d opération Authentification de la freebox : et la ligne physique. Relais DHCP Mode routeur est disponible (NAT/PAT). Pas de fonctionnalité pare-feu intégrée. Conception support du RFC 1483 Multiprotocol over ATM AAL5 pour VPI=8/VCI=36 (différent de FT en non-dégroupé). xdsl / 66

42 Architecture Architecture physique Routeur d agence (d accès) SOHO Small Office Home Office Interfaces : RNIS (Numéris), série, Ethernet. Souvent possède le modem ADSL intégré. Fonctionnalités pare-feu, IPSec, PPTP. Protocoles PPPoE, PPPoA. QoS, priorité des flux. xdsl / 66

43 Architecture Architecture physique Connexion Modem DSLAM Mot d ordre interopérabilité qui dépend de : Pilotes logiciels du modems avec la MAJ à distance par DSLAM. Synchronisation. Initialement : mono-vc ATM (Internet). Actuellement : multi-vc ATM (MPoA) par modem pour multiservice (Inet, téléphonie VoIP, TV, zapping) : Voir le cours correspondant MPoA (IETF RFC 2684 et ATM Forum). xdsl / 66

44 Filtre-séparateur (splitter) Architecture Architecture physique Réduction d interférences mutuelles ADSL téléphone. Filtre maître : Local de l usager, installé par le TelCo. Filtre passe-bas (< 4 KHz) et filtre passe-bande ( khz, 2200 KHz en ADSL2+). Plus performant comparé au filtre gigogne. Défaut : services en supravocal sont impossibles alarme avec surveillance de 48 V, télétaxation. Filtre distribué (prise gigogne) : Chaque prise utilisée par des terminaux dans la bande vocale : téléphone, Minitel, répondeur, télécopieur,... Nb max est limité à 3, installé par le Client. Le modem adsl est raccordé à un de ces filtres enfichables. xdsl / 66

45 Architecture Fonctionnalités d un DSLAM DSLAM Terminaison de la BL d abonné / frontière du réseau de collecte ADSL. Concentrateur abonnés DSL, mux usagers / applications. Switch ATM. Emplacement au niveau des CAA téléphonique. Raccordement au dorsal ATM par fibre optique dédiée ou SDH. VP/VC dédiés à chaque type de service PPPoE, PPPoA, PPTP. xdsl / 66

46 Structure d un DSLAM Architecture DSLAM xdsl / 66

47 Architecture DSLAM BAS Broadband Access Server Point de collecte de flux ATM : porte d accès à l IP. Routage des données vers les différents FAIs. Plusieurs horloges qui gèrent la durée de la session PPP entre le PC client (ou modem) et le BAS. QoS par priorisation de flux : vidéo, voix, visiophonie. Dans ls BAS, les connexions sont de type VC UBR (unspecified Bit Rate).. Quelques chiffres : FT : > 300 BAS, 2000 accès pour un débit moyen DL de 100 Kb/s par ligne. xdsl / 66

48 Architecture DSLAM LAC et LNS L2TP Access Concentrator et L2TP Network Server Avantage : Dissociation de la terminaison ATM (VP/VC) de la terminaison PPP allant jusqu au LNS (FAI) à travers le dorsale IP. Tunnel L2TP entre LAC (BAS) et LNS. Attribution centralisée via RADIUS ou par LNS Adresses privées sont possibles! xdsl / 66

49 L2TP (suite) Architecture DSLAM xdsl / 66

50 Architecture DSLAM RADIUS Remote Authentication Dial In User Service Première authentification des clients (usager / équipement) par PPP. PAP Password Authentification Protocol. CHAP Challenge Handshake Authentication Protocol. Statistiques : volume de trafic, temps de connexion,... xdsl / 66

51 Architecture Architecture de protocoles PPTP Point-to-Point Tunneling Protocol (RFC 2637) S appuie sur les mécanismes d authentification, de compression et de cryptage de PPP. Une trame PPP est insérée dans un en-tête GRE (Generic Routing Encapsulation) de Cisco et un en-tête IP. L en-tête IP source et destination de Client et du Serveur VPN. xdsl / 66

52 Architecture PPPoE PPP over Ethernet Architecture de protocoles Connexion locale distant à travers un pont Ethernet (modem). Découverte (LCP du PPP) du site distant. MTU < 1492 octets = 6 (en-tête PPPoE) + 2 (PPP ID). Utilisateur ADSL BAS Apprentissage MAC et choix du N o de la session. xdsl / 66

53 PPPoA PPP over ATM Architecture Architecture de protocoles Equipement terminal est un Routeur ou Comm ATM. MTU < 1500 octets. Utilisateur ADSL BAS Apprentissage MAC et choix du N o de la session. xdsl / 66

54 Technologies Dégroupage Dégroupage et réseau de transport xdsl / 66

55 Technologies http ://www.degrouptest.com Dégroupage xdsl / 66

56 Technologies Dégroupage Offre ADSL connect ATM de France Télécom Transport entre le point de présence de l opérateur et plusieurs abonnés dans la même zone géographique (plaque ADSL). FT fournit à l opérateur : un raccordement site central à 155 Mbit/s sur chaque plaque ; un CCL (Conduit de Collecte Locale) connexion de type VP ATM en mode CBR (Constant Bit Rate) réservée à l opérateur entre son raccordement et chaque DSLAM. des accès abonnés caractérisés par une connexion de type VC ATM permanente en mode UBR+ (Unspecified Bit Rate). Flux ATM bidirectionnel entre le modem ADSL et l équipement ATM de l opérateur. Les VC sont multiplexés au niveau du DSLAM. xdsl / 66

57 Technologies Dégroupage Offres des opérateurs IP-ADSL pour les abonnés non-dégroupés. SDSL symétrique pour les professionnels. Accès ADSL avec un ping amélioré (joueurs en réseau). ADSL 2+. Turbo-DSL : ADSL et SDSL avec les débits garantis (Pro). Audio-visuelle : diffusion TV, radio, d applications interactives, VoD. Free. France Télécom et TPS. xdsl / 66

58 ADSL 2+ Technologies Dégroupage Extension de la bande jusqu à 2,2 MHz (512 porteuses) en DL, et 276 KHz (64 porteuses) en UL. Augmentation du débit 12 à 25 Mb/s en DL, et 350 à 800 Kb/s en UL à 1,5 km du DSLAM Portée étendue : 5 km. Adaptation du débit. xdsl / 66

59 Technologies Multiservices : IP, téléphonie, TV Flux TV par ATM Les flux vidéo sont encodés en MPEG2. Réseau ATM : 1 chaîne 1 VC point-à-multipoint dans un VP (tête vers les DSLAMs). Besoin de 4,6 Mb/s en débit ATM par chaîne DSLAM avec des cartes STM4 (622 Mbit/s). Un VP par usager regroupe tous les VC des services audiovisuels. xdsl / 66

60 Technologies Multiservices : IP, téléphonie, TV Offre audiovisuelle Plate-forme d Accès au Service (PAS) : gestion personnalisée sur profil par utilisateur. Serveurs d appli : gestion des clients, des contenus, des achats, des ressources, des diffusions... VP / DSLAM / service est réservé. Evolution vers l architecture multiservice en multi-vc. xdsl / 66

61 Technologies Multiservices : IP, téléphonie, TV Multiservice multi-vc : côté client Dans le modem : Au moins 4 VC dans un VP sont nécessaires pour : 1 VC pour la gestion et les films ou émissions à la demande. 1 VC pour la réception de la chaîne de télévision souhaitée. 1 VC pour l Internet Haut débit. 1 VC pour le Zapping au niveau du DSLAM. xdsl / 66

62 Technologies Evolution de l architecture Architecture NRA-HD de France Télécom Début ème phase du plan ADSL de FT But : réduire la fracture numérique sur le territoire national. Moyen : création des NRA-HD Déporter des DSLAM plus près des abonnés (proche du Sous-Répartiteur). Lieu de colocation les DSLAMs des FAIs. Réduction de l affaiblissement de la paire de cuivre : fibre optique SR RE (CAA). xdsl / 66

63 Technologies Evolution de l architecture Migration vers DSLAM par Ethernet Connexion de DSLAMs en Gigabit Ethernet moins cher, décharge du dorsale ATM. Utilisation principale : chaînes TV. Fusion de DSLAM et BAS. ATM : transport du flux Internet TV de la tête TV à la boucle GigaEthernet. xdsl / 66

64 Technologies Evolution de l architecture Schéma de migration vers DSLAM par Ethernet xdsl / 66

65 Applications Traitement de la commande du client I 1 Prise de commande (part / pro) : Internet, téléphone, agence. Traitement après-vente, enregistrement. 2 Ordonnancement et suivi des tâches humaines et machine. Planification de tâches de mise en place de la ligne. Estimation de délais de production. Affectation des acteurs humains (techniciens, ingénieurs), machine (outils de configuration). Suivi à partir des indicateurs de l avancement de tâches de production. Gestion des statistiques. Progiciel + BD. 3 Traduction des opérations en commandes adaptées à l interface de gestion des équipements. Automatisation de l exécution. 4 Production des ressources IP/ATM. Planification et répartition des ressources ATM, xdsl. Déploiement des équipements DSLAMs, Serveurs BAS, etc Affectation des ressources. Génération des données pour le SAV et la facturation. xdsl / 66

66 Applications Traitement de la commande du client II Progiciel + BD. 5 Configuration des équipements. Activation des connexions ATM (VP/VC) dans les DSLAMs par commandes spécifiques au fabricant. Journal.log Protocoles : SNMP, Telnet, SSH. 6 Base de Données sur les équipements du réseau : Répartiteurs. Réglettes. Châssis DSLAM. Cartes DSLAM. Ports des cartes DSLAM. Liens de transmission. Connexions sous-réseau. Raccordements ATM VP/VCs. xdsl / 66

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre»

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» Le marché en France ~ 9 millions d abonnés fin 2005 ~ 6 millions fin 2004 dont la moitié chez l opérateur historique et

Plus en détail

Transmission ADSL. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée

Transmission ADSL. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Transmission ADSL Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Hauts débits sur paires torsadées Fournir un accès haut débit à des serveurs sur paires téléphoniques ; Assurer la simultanéïté

Plus en détail

Digital Subscriber Line

Digital Subscriber Line Digital Subscriber Line Bernard Cousin Présentation d'adsl But : Offrir l'accès à l'internet à partir d'un domicile personnel Le cout des réseaux d'accès est très important par rapport à celui du réseau

Plus en détail

1 L accès au haut débit

1 L accès au haut débit 1 L accès au haut débit 1.1 Différents types d accès en fonction des supports 1) Compléter le tableau suivant par : Le nom d une technologie d accès au haut débit utilisant les supports de transmission

Plus en détail

Partie 5 : réseaux de grandes distances. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.

Partie 5 : réseaux de grandes distances. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed. 1 Réseaux I Partie 5 : réseaux de grandes distances Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.fr 2 Plan 1 Généralités sur les WAN 2 WANs d accès 3

Plus en détail

Architectures et Protocoles des Réseaux

Architectures et Protocoles des Réseaux Chapitre 5 - Les réseaux xdsl Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Claude Duvallet 1/32 Plan de la

Plus en détail

STI 22 Édition 5 / Octobre 2002

STI 22 Édition 5 / Octobre 2002 STI 22 Édition 5 / Octobre 2002 Spécifications Techniques d Interface pour le réseau de France Télécom Directive 1999/5/CE Caractéristiques des interfaces d accès aux services La ligne ADSL Résumé : Ce

Plus en détail

DOSSIER ADSL. DEMARCHE DE TRAVAIL : Consultez rapidement le dossier avant de commencer Complétez le dossier en suivant les indications du document

DOSSIER ADSL. DEMARCHE DE TRAVAIL : Consultez rapidement le dossier avant de commencer Complétez le dossier en suivant les indications du document DOSSIER ADSL OBJECTIFS DU DOSSIER : Dans le dossier suivant, nous vous proposons de découvrir les spécificités des lignes à haut débit. Nous verrons notamment deux dossiers : L ADSL (Asymmetric Digital

Plus en détail

Technologies xdsl. 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet... 2 1.2 La connexion à Internet... 3 1.3 L évolution... 3

Technologies xdsl. 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet... 2 1.2 La connexion à Internet... 3 1.3 L évolution... 3 Technologies xdsl Table des matières 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet.......................................... 2 1.2 La connexion à Internet..............................................

Plus en détail

Introduction ADSL. ADSL signifie Asymetric Digital Suscriber Line. La palette des technologies en présence

Introduction ADSL. ADSL signifie Asymetric Digital Suscriber Line. La palette des technologies en présence Introduction... 2 Les situations d accès à l ADSL... 3 Les choix techniques... 4 Les distances et les débits... 4 Le multiplexage des fréquences... 4 Les canaux... 4 La modulation... 5 La connexion ADSL...

Plus en détail

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba Téléinformatique Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet ESEN Université De La Manouba Les techniques DSL La bande passante du service voix est limitée à 4 khz, cependant la bande passante

Plus en détail

1 Les techniques DSL :

1 Les techniques DSL : A.D.S.L. 1 LES TECHNIQUES DSL :... 2 1.1 HDSL... 3 1.2 SDSL... 3 1.3 ADSL... 3 1.4 RADSL... 4 1.5 VDSL... 4 1.6 SHDSL... 5 2 ADSL... 5 2.1 BANDE PASSANTE :... 5 2.2 DÉBITS :... 6 2.3 ADSL ET TÉLÉPHONIE

Plus en détail

STI 22 Édition 7 / octobre 2009

STI 22 Édition 7 / octobre 2009 STI 22 Édition 7 / octobre 2009 Spécifications Techniques d Interface pour le réseau de France Télécom Directive 1999/5/CE Caractéristiques des interfaces utilisateurs des services d accès ADSL de France

Plus en détail

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie Cours n 12 Technologies WAN 2nd partie 1 Sommaire Aperçu des technologies WAN Technologies WAN Conception d un WAN 2 Lignes Louées Lorsque des connexions dédiées permanentes sont nécessaires, des lignes

Plus en détail

Présentation de l ADSL

Présentation de l ADSL Jean Parrend GEii App2 Juin 2004 Présentation de l ADSL France Telecom IUT de Mulhouse 2 rue J.-J. Henner 61 rue A. Camus 68100 Mulhouse 68100 Mulhouse Sommaire Introduction.3 I) Les différentes utilisations

Plus en détail

Panorama des réseaux haut débit

Panorama des réseaux haut débit Panorama des réseaux haut débit Participants Ingénieurs, techniciens ou toutes personnes disposant des connaissances de base sur les réseaux et souhaitant les approfondir avec un panorama détaillé des

Plus en détail

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU :

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU : LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING THEME : ADSL BAC PROFESSIONNEL MICRO- INFORMATIQUE ET RESEAUX : INSTALLATION ET MAINTENANCE ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS 2 EME TRIMESTRE NIVEAU : TMRIM Étude d une LiveBox

Plus en détail

Errata et mises à jour

Errata et mises à jour Errata et mises à jour Modifications du chapitre 9. Le tableau page 74 est remplacé par le suivant. Technologie Débit descendant / montant en Kbit/s Distance maximale sans répéteur de paires Codage HDSL

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

1. Présentation général de l architecture XDSL :

1. Présentation général de l architecture XDSL : 1. Présentation général de l architecture XDSL : Boucle locale : xdsl (Data Subscriber Line). Modem à grande vitesse adapté aux paires de fils métalliques. La lettre x différencie différents types, comme

Plus en détail

RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE

RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE POSITIONNEMENT DES OPERATEURS Internet FRAD X25 ATM 1 TELECOMS : QUELLES SOLUTIONS APPORTER? RESEAU ANALOGIQUE RESEAU NUMERIQUE PLESIOCHRONE RESEAU NUMERIQUE SYNCHRONE 2 1 COMPRENDRE L EXPLOITATION D UN

Plus en détail

Les réseaux étendus. Solutions proposées en France. Marie-pascale Delamare

Les réseaux étendus. Solutions proposées en France. Marie-pascale Delamare Les réseaux étendus Solutions proposées en France Les réseaux étendus Ils fonctionnent au-delà de la portée géographique des réseaux LAN. Ils utilisent les services d'opérateurs de télécommunication. Ils

Plus en détail

Théorie sur les technologies LAN / WAN Procédure de test sur les réseaux LAN / WAN Prise en main des solutions de test

Théorie sur les technologies LAN / WAN Procédure de test sur les réseaux LAN / WAN Prise en main des solutions de test Théorie sur les technologies LAN / WAN Procédure de test sur les réseaux LAN / WAN Prise en main des solutions de test Formation CONTACTEZ- NOUS AU 01 69 35 54 70 OU VISITEZ NOTRE SITE INTERNET IDEALNWD.FR

Plus en détail

Protocole Point-à-Point (PPP)

Protocole Point-à-Point (PPP) Protocole Point-à-Point (PPP) N. Lebedev CPE Lyon lebedev@cpe.fr 2005-2006 1 / 28 Plan I 1 Introduction 2 Session PPP 3 Authentification 4 PPPo(X) PPP over something 5 Configuration PPP 2005-2006 2 / 28

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES RESEAUX

NOUVELLES TECHNOLOGIES RESEAUX NOUVELLES TECHNOLOGIES RESEAUX ADSL Asymmetric Digital Subscriber Line (ligne numérique à paires asymétriques) Réseau ATM DSLAM BAS Internet DSLAM HERVE Steve PETAS Vincent BOUZON Elodie Informatique Réseaux

Plus en détail

Services réseau. Généralités. 2. Les réseaux d accès. Généralités. Généralités. L accès capillaire. Différents supports pour l accès

Services réseau. Généralités. 2. Les réseaux d accès. Généralités. Généralités. L accès capillaire. Différents supports pour l accès Services réseau 2. Les réseaux d accès Généralités Le réseau Câblé TV L accès fibre optique L accès Wimax L accès cellulaire Les FAI Généralités L accès capillaire Les réseau d accès sont à l interface

Plus en détail

Présentation des réseaux

Présentation des réseaux Deux familles : réseaux d opérateurs et réseaux d entreprise Présentation des réseaux Hub réseau d'opérateur Hub Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Réseau d entreprise : interconnecte

Plus en détail

Une brève introduction à l architecture des réseaux ADSL

Une brève introduction à l architecture des réseaux ADSL Une brève introduction à l architecture des réseaux ADSL Chaput Emmanuel 2014-2015 Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL 2014-2015 1 / 72 1 2 L architecture réseau 3 Interconnexion

Plus en détail

1. La vidéo sur ADSL :

1. La vidéo sur ADSL : 1. La vidéo sur ADSL : Service VoD (Vidéo on Demand) La VOD est un service de vidéo à la demande équivalent à un vidéo club à domicile. Il sera proposé dans un premier temps uniquement le mode streaming

Plus en détail

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Câblage des réseaux WAN C-D-002.doc Mars 1-7 Sommaire 1. Couche physique WAN... 3 1.1. Connexions série WAN... 4 1.2. Routeurs et connexions

Plus en détail

Arguments clés. (1) : disponible sur certaines offres

Arguments clés. (1) : disponible sur certaines offres OVH Télécom SDSL Connexion SDSL OVH Arguments clés Avantages SDSL GTR : Garantie de Temps de Rétablissement Téléphonie VoIP Un débit optimal pour vos sauvegardes en cloud Débit symétrique jusqu à 20 Mbps

Plus en détail

Technologies d accès (M3103) Boucle locale en France

Technologies d accès (M3103) Boucle locale en France Automne 2015 version 0.1b Technologies d accès (M3103) Boucle locale en France Paul HONEINE Université de Rouen IUT, site Elbeuf Préface 2/80 Module M3103 Technologies d accès Objectif principal : Comprendre

Plus en détail

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr LE VDSL 2 EN FRANCE Par Jean-Marc Do Livramento Consultant télécom fixe et mobile Mai 2013 Des offres d accès Internet Très Haut Débit par VDSL 2 bientôt disponibles en France? Le 26 avril dernier, le

Plus en détail

LECOCQ Marc & LOTH Ludovic. Réseaux Mobile et Haut Débit

LECOCQ Marc & LOTH Ludovic. Réseaux Mobile et Haut Débit LECOCQ Marc & LOTH Ludovic Réseaux Mobile et Haut Débit Plan xdsl Définitions & fonctionnements Technologies Offres sur le marché Son avenir FTTx Définitions & fonctionnements Technologies Offres sur le

Plus en détail

Bac Pro SEN Epreuve E2 Session 2008. Baccalauréat Professionnel SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES. Champ professionnel : Télécommunications et réseaux

Bac Pro SEN Epreuve E2 Session 2008. Baccalauréat Professionnel SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES. Champ professionnel : Télécommunications et réseaux Baccalauréat Professionnel SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES Champ professionnel : Télécommunications et réseaux EPREUVE E2 ANALYSE D UN SYSTEME ELECTRONIQUE Durée 4 heures coefficient 5 Notes à l attention

Plus en détail

Résultats du sondage et définition du besoin. Généralités techniques. Et bon sens. Quelles améliorations possibles. Réponses et débat.

Résultats du sondage et définition du besoin. Généralités techniques. Et bon sens. Quelles améliorations possibles. Réponses et débat. Résultats du sondage et définition du besoin Généralités techniques Et bon sens Quelles améliorations possibles Page 2 /35 Réponses et débat Sondage Les questions posées Comment jugez-vous la qualité de

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale Modem routeur LAN Inte rnet Système de connectivités Plan Modem synchrone et Asynchrone La famille xdsl Wifi et WiMax Le protocole Point à Point : PPP Le faisceau hertzien Et le Satellite.

Plus en détail

2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX

2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 2. GÉNÉRALITÉS 5 1. RÔLES DES RÉSEAUX 5 1.1. Objectifs techniques 5 1.2. Objectifs utilisateurs 6 2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX 7 2.1. Les réseaux locaux 7 2.2. Les

Plus en détail

Les technologies candidates aux Boucles Locales Alternatives (BLA)

Les technologies candidates aux Boucles Locales Alternatives (BLA) Les technologies candidates aux Boucles Locales Alternatives (BLA) Terminologie : La «boucle locale» est traditionnellement le dernier segment de câble cuivre qui relie l abonné à son point d accès réseau

Plus en détail

Les réseaux informatiques

Les réseaux informatiques Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Claude Duvallet 1/69 Objectifs du cours Effectuer une introduction

Plus en détail

Table des matières. 1 Vue d ensemble des réseaux... 5. 2 Transmission des données : comment fonctionnent les réseaux... 23. Introduction...

Table des matières. 1 Vue d ensemble des réseaux... 5. 2 Transmission des données : comment fonctionnent les réseaux... 23. Introduction... Table des matières Introduction 1 Structure du livre 2 Nouveautés par rapport à la 3 e édition 2 Conventions typographiques 3 1 Vue d ensemble des réseaux 5 Qu est-ce qu un réseau? 6 Pourquoi créer un

Plus en détail

ADSL. C est comme son nom l indique une liaison asymétrique fort bien adaptée à l Internet et au streaming radio et vidéo.

ADSL. C est comme son nom l indique une liaison asymétrique fort bien adaptée à l Internet et au streaming radio et vidéo. A Principes de fonctionnement La technologie de l Asymetric Digital Subscriber Line utilisant à travers un modem spécial votre ligne de téléphone permet une connexion permanente à l Internet atteignant

Plus en détail

ARGUS 145 : test ADSL, ADSL2/2+, S-HDSL, RNIS (AdB) et RTC

ARGUS 145 : test ADSL, ADSL2/2+, S-HDSL, RNIS (AdB) et RTC ARGUS 145 : test ADSL, ADSL2/2+, S-HDSL, RNIS (AdB) et RTC 1. caractéristiques : ARGUS 145 - Fonctions à l'interface ADSL Simulation ATU-R ADSL, ADSL2, ADSL2+, & ReADSL Mesure automatique et affichage

Plus en détail

Une infrastructure de réseau de pointe pour l univers multimédia de demain

Une infrastructure de réseau de pointe pour l univers multimédia de demain Une infrastructure de réseau de pointe pour l univers multimédia de demain Patrice Haldemann, Swisscom Fixnet SA 31 octobre 2006 1 La structure Triple Play: 3 domaines Client Maison Infrastructure de réseau

Plus en détail

Cours réseaux Modèle OSI

Cours réseaux Modèle OSI Cours réseaux Modèle OSI IUT 1 Université de Lyon Introduction: le modèle OSI Un modèle théorique : le modèle OSI (Open System Interconnection) A quoi ça sert: Nécessité de découper/classifier l ensemble

Plus en détail

Sommaire. Catalogue des services - DSP Guyane Numérique

Sommaire. Catalogue des services - DSP Guyane Numérique Sommaire SERVICE DE FIBRES NOIRES... 2... 2... 2... 3 SERVICE D HEBERGEMENT... 3... 3... 3... 4 SERVICE DE BANDE PASSANTE POINT A POINT... 5... 5... 5... 5 SERVICE DE RACCORDEMENT IP POINT MULTIPOINT...

Plus en détail

Unité 12: Réseaux. Unité 12: Réseaux

Unité 12: Réseaux. Unité 12: Réseaux Objectifs À la fin de cette unité, vous aurez une vue d ensemble du matériel informatique qui supporte les réseaux informatiques. Pour y arriver, vous devrez atteindre les objectifs suivants : - comprendre

Plus en détail

Tentative de comprendre FREE V2 Modesto Alexandre - Sept 2004 alex@b0op.com

Tentative de comprendre FREE V2 Modesto Alexandre - Sept 2004 alex@b0op.com Paris (dans les alentours), le coeur de l infrastructure : - Systeme de gestion CIRPACK (cluster linux managé par IBM) pour la téléphonie (numéros, répondeurs, routage téléphonique) - Routage inter-opérateurs

Plus en détail

Les Réseaux Télécoms à Hauts débits

Les Réseaux Télécoms à Hauts débits Les Réseaux Télécoms à Hauts débits Ahmed Mehaoua 1999 - page 1 PLAN RTC : Le Réseau Téléphonique Commuté RNIS Le Réseau Numérique à Intégration de Services à large bande Ahmed Mehaoua 1999 - page 2 1

Plus en détail

Modulations Numériques avancées. Yoann Morel

Modulations Numériques avancées. Yoann Morel Communication Numérique Modulations Numériques avancées Yoann Morel http://xymaths.free.fr/signal/communication-numerique-cours-tp.php 1 Les techniques xdsl 2 Multiplexage 3 Modulation DMT 4 Modulation

Plus en détail

Les Réseaux Privés Virtuels (VPN) Définition d'un VPN

Les Réseaux Privés Virtuels (VPN) Définition d'un VPN Les Réseaux Privés Virtuels (VPN) 1 Définition d'un VPN Un VPN est un réseau privé qui utilise un réseau publique comme backbone Seuls les utilisateurs ou les groupes qui sont enregistrés dans ce vpn peuvent

Plus en détail

Chapitre 8. Multiplexage : utilisation de la largeur de bande 08-1

Chapitre 8. Multiplexage : utilisation de la largeur de bande 08-1 Chapitre 8 Multiplexage : utilisation de la largeur de bande 08-1 Contenu Multiplexage fréquentiel Multiplexage temporel synchrone Multiplexage temporel statistique Lignes d abonnés numériques asymétriques

Plus en détail

Liste des protocoles de la séparation comptable

Liste des protocoles de la séparation comptable France Télécom SA au capital de 10 595 541 532-78 rue Olivier de Serres - 75505 Paris Cedex 15-380 129 866 RCS Paris Liste des protocoles de la séparation comptable Protocole 1 : Accès Analogiques et Numéris

Plus en détail

3 / Pour en savoir plus

3 / Pour en savoir plus 3 / Pour en savoir plus / Fiches techniques / Le dégroupage d une ligne téléphonique P. 38 / Les débits P. 39 / Les équipements à domicile P. 40 / Communications électroniques et accès à la télévision

Plus en détail

Résaux Téléphoniques Commutation de circuits. Commutateur

Résaux Téléphoniques Commutation de circuits. Commutateur Résaux Téléphoniques Commutation de circuits Commutateur Multiplexage en Fréquence 300 Hz < Les signaux téléphoniques < 3400 Hz groupe 12 voies -> Groupe primaire (ex 60 khz - 108 khz) groupe 5 primaire

Plus en détail

La couche physique de l ADSL (voie descendante)

La couche physique de l ADSL (voie descendante) La couche physique de l ADSL (voie descendante) Philippe Ciblat École Nationale Supérieure des Télécommunications, Paris, France Problématique qq kilomètres CENTRAL câble de 0,4mm Objectifs initiaux :

Plus en détail

ultisites S.A. module «actifs»

ultisites S.A. module «actifs» M ultisites S.A. module «actifs» TP N 10 : Configurer le routeur ADSL et l'ap WIFI Nom : Prénom : Classe : Date : Appréciation : Note : Objectif : Être capable de configurer le routeur ADSL durée : 2h

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7

Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7 Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7 Sommaire Cours 1 Introduction aux réseaux 1 Les transferts de paquets... 2 Les réseaux numériques... 4 Le transport des données... 5 Routage et contrôle

Plus en détail

Les Réseaux : Quelques Notions de base. Cycle de formation Ramage 2 Mars 2011

Les Réseaux : Quelques Notions de base. Cycle de formation Ramage 2 Mars 2011 Les Réseaux : Quelques Notions de base Cycle de formation Ramage 2 Mars 2011 1 Agenda Concepts et introduction aux réseaux Les Réseaux Locaux Internet Le Web Les Réseaux longue distance Exercices pratiques

Plus en détail

Partie 1 : présentation générale. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.

Partie 1 : présentation générale. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed. 1 Réseaux I Partie 1 : présentation générale Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.fr 2 Plan 1 Définitions et objectifs des réseaux 2 Classification

Plus en détail

TP 5 TELECOM : ADSL. Préparation

TP 5 TELECOM : ADSL. Préparation TP 5 TELECOM : ADSL LP RSFS - Philippe REDIEN Cédric MAZURIER Cédric JARDIN Malo DELABBAYE Le but du TP est d'étudier le fonctionnement d'une ligne ADSL et de comparer différentes conditions d'environnement

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

En route vers le Très Haut Débit à l école Les technologies. Vendredi 23 mai 2014

En route vers le Très Haut Débit à l école Les technologies. Vendredi 23 mai 2014 En route vers le Très Haut Débit à l école Les technologies Vendredi 23 mai 2014 En route vers le Très Haut Débit Docsis 3 LTE WiFi ADSL VDSL xdsl Câble Débit Haut Débit Très Haut Débit Cuivre Satellite

Plus en détail

Réseaux grande distance

Réseaux grande distance Chapitre 5 Réseaux grande distance 5.1 Définition Les réseaux à grande distance (WAN) reposent sur une infrastructure très étendue, nécessitant des investissements très lourds. Contrairement aux réseaux

Plus en détail

La Voix sur IP (VoIP)

La Voix sur IP (VoIP) ENI La Voix sur IP (VoIP) Olivier DEHECQ 11 Milliards 1876 1883 1890 1897 1904 1911 1918 1925 1932 1939 1946 1953 1960 1967 1974 1981 1988 1995 2002 INTRODUCTION VoIP :C est le transport de la voix en

Plus en détail

Commandes utiles à connaître

Commandes utiles à connaître La commande ping Commandes utiles à connaître La commande ping sert à tester les fonctions de transmission et de réception de la carte réseau, la configuration TCP/IP et la connectivité réseau. Les différentes

Plus en détail

Liste des protocoles de la séparation comptable

Liste des protocoles de la séparation comptable Liste des protocoles de la séparation comptable Protocole 1 : Accès analogiques et Numéris accès de base non résidentiels Protocole 2 : Accès analogiques résidentiels Protocole 3 : Numéris accès primaires

Plus en détail

Année 2010-2011. Transmission des données. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.

Année 2010-2011. Transmission des données. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed. Année 2010-2011 Réseaux I Transmission des données Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr 1 Plan 1 Notions de signaux 2 Caractéristiques communes

Plus en détail

Cours d histoire VPN MPLS. Les VPN MPLS B. DAVENEL. Ingénieurs 2000, Université Paris-Est Marne la Vallée. B. DAVENEL Les VPN MPLS

Cours d histoire VPN MPLS. Les VPN MPLS B. DAVENEL. Ingénieurs 2000, Université Paris-Est Marne la Vallée. B. DAVENEL Les VPN MPLS Les B. DAVENEL Ingénieurs 2000, Université Paris-Est Marne la Vallée B. DAVENEL Les Sommaire 1 2 3 4 B. DAVENEL Les Bibliographie PUJOLLE, Guy. Les réseaux, Quatrième édition, Eyrolles HARDY, Daniel. MALLEUS,

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Conditions de tests pour le raccordement au réseau d'accès SDSL de France Télécom. Edition 2

Conditions de tests pour le raccordement au réseau d'accès SDSL de France Télécom. Edition 2 ST/FTR&D/7804 Edition 2 1 Spécification Technique ST/FTR&D/7804 Janvier 2004 Conditions de tests pour le raccordement au réseau d'accès SDSL de France Télécom Edition 2 ST/FTR&D/7804 Edition 2 2 Table

Plus en détail

Les réseaux Physiques Partie IV : Les réseaux opérateurs

Les réseaux Physiques Partie IV : Les réseaux opérateurs Les réseaux Physiques Partie IV : Les réseaux opérateurs Frédéric Dumas Sommaire ATM SONET/SDH ADSL X25 (Rappel) Réseau des années 80! Commutation de circuit virtuel Taux d'erreur élevé = protocole lourd

Plus en détail

Université Claude Bernard Lyon 1 Master 2 Systèmes Informatiques et Réseaux Etude bibliographique Les technologies xdsl

Université Claude Bernard Lyon 1 Master 2 Systèmes Informatiques et Réseaux Etude bibliographique Les technologies xdsl Université Claude Bernard Lyon 1 Master 2 Systèmes Informatiques et Réseaux Etude bibliographique Les technologies xdsl Réalisé par : Nicolas SANTOPIETRO Youssef ZIZI Année scolaire 2007-2008 Table des

Plus en détail

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission RESEAUX Câble coaxial Cœur de cuivre Isolant Tresse conductrice Gaine protectrice isolante Bonne résistance aux bruits Support encombrant. Télévision et téléphone. 1 Base 2 (1MHz sur 2m) 1 Base 5 (1MHz

Plus en détail

Offre de référence de Bitstream national. de Tunisie Télécom pour l année 2011. modifiée par l Instance Nationale des Télécommunications

Offre de référence de Bitstream national. de Tunisie Télécom pour l année 2011. modifiée par l Instance Nationale des Télécommunications Offre de référence de Bitstream national de Tunisie Télécom pour l année 2011 modifiée par l Instance Nationale des Télécommunications Sommaire 1. Définitions... 5 2. Principe de l offre... 6 2.1 Description...

Plus en détail

STI 20 Édition 3 /Novembre 2002

STI 20 Édition 3 /Novembre 2002 STI 20 Édition 3 /Novembre 2002 Spécifications Techniques d Interface pour le réseau de France Télécom Directive 1999/5/CE Caractéristiques des interfaces d accès au service Turbo DSL en sites d extrémité

Plus en détail

Avis du Comité d Experts concernant les systèmes de transmission autorisés dans le cadre de l accès à la sous-boucle locale de France Télécom

Avis du Comité d Experts concernant les systèmes de transmission autorisés dans le cadre de l accès à la sous-boucle locale de France Télécom Avis du Comité d Experts concernant les systèmes de transmission autorisés dans le cadre de l accès à la sous-boucle locale de France Télécom Le 31 mars 2003 1. Introduction L offre d accès à la boucle

Plus en détail

Portfolio ADSL VDSL LTE

Portfolio ADSL VDSL LTE Portfolio ADSL VDSL LTE ZyXEL, connectez-vous à la référence 25 ans d expérience en tant que l un des leaders de solutions modems De nombreuses références prestigieuses avec les plus grands opérateurs

Plus en détail

GSM UMTS. Voix, Data, Téléphonie, Vidéo, 802.5 MAN IBM -> Token Ring - > FDDI -> FDDI II AT&T -> DQDB (155Mb/s) (Double Queuing Double Bus)

GSM UMTS. Voix, Data, Téléphonie, Vidéo, 802.5 MAN IBM -> Token Ring - > FDDI -> FDDI II AT&T -> DQDB (155Mb/s) (Double Queuing Double Bus) Réseaux Publics Jeanluc.langbois@orange-ftgroup.com Avec Fil X25 -> -> MPLS (MPλS / GMPLS) -> xdsl ->Frame Relay Frame Switching X21 -> RTC RTNM : Réseau Transmission Numérique Multiplexé RTNM + X25 +RTC

Plus en détail

Les Réseaux Informatiques

Les Réseaux Informatiques Les Réseaux Informatiques Licence Informatique, filière SMI Université Mohammed-V Agdal Faculté des Sciences Rabat, Département Informatique Avenue Ibn Batouta, B.P. 1014 Rabat Professeur Enseignement

Plus en détail

Câblage et réseau dans les écoles

Câblage et réseau dans les écoles L'intégration des technologies de l'information et de la communication dans les écoles fribourgeoises Die Integration der Informations- und Kommunikationstechnologien an den Freiburger Schulen Câblage

Plus en détail

Correction CCNA1 Chap4

Correction CCNA1 Chap4 Correction CCNA1 Chap4 1. Question Quelle couche du modèle OSI a la responsabilité de spécifier la méthode d encapsulation utilisé pour un type spécifique de media? physique transport application liaison

Plus en détail

Blandine Coissieu TER M2SIR Fabien Meunier. Les Technologies xdsl

Blandine Coissieu TER M2SIR Fabien Meunier. Les Technologies xdsl Les Technologies xdsl 11/12/2006 Sommaire I. INTRODUCTION... 3 II. PRESENTATION DES TECHNOLOGIES XDSL... 3 II.1. IMPACT DE L XDSL SUR LE MEDIA... 3 II.1.1. Dissipation d énergie... 3 II.1.2. Diaphonie...

Plus en détail

TP2 Liaison ADSL S3-Cycle 2 / Module M3103

TP2 Liaison ADSL S3-Cycle 2 / Module M3103 RESEAUX & TELECOMMUNICATIONS TP2 Liaison ADSL S3-Cycle 2 / Module M3103 RT2A 2014-15 1 Matériel Aurora Presto Modem Routeur ADSL 1 Téléphone Testeur ADSL MC2+ 2 bobines de 100 m câble réseau 2 filtres

Plus en détail

Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 2 (voir énoncé page 386 du livre)

Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 2 (voir énoncé page 386 du livre) Chapitre 16 Exercice 1 (voir énoncé page 386 du livre) [a] Une tranche de temps correspond au passage d une voie GSM. Il y a donc 8 voies de parole par porteuse et donc 8 x 16 = 128 voies de parole. [b]

Plus en détail

Cours Réseau Esial 2ème 2005-2006 1. Introduction. Plan. 1. Introduction. Notion de réseau. 1.1 Pourquoi des réseaux?

Cours Réseau Esial 2ème 2005-2006 1. Introduction. Plan. 1. Introduction. Notion de réseau. 1.1 Pourquoi des réseaux? Cours Esial 2ème 2005-2006 1. Introduction Isabelle CHRISMENT ichris@loria.fr Computer nertworking: a top-down approach featuring the Internet J.F. Kurose + K.W. Ross x Andrew Tannenbaum 1 2 Plan Introduction

Plus en détail

AuroraPresto. Une révolution dans le test DSL. xdl éqsuipement Lde test complet pour les technologies DSL

AuroraPresto. Une révolution dans le test DSL. xdl éqsuipement Lde test complet pour les technologies DSL AuroraPresto Une révolution dans le test DSL xdl éqsuipement Lde test complet pour les technologies DSL 7. Test niveau application HTTP TCP/IP xdsl Une technologie multicouche 6. Test niveau IP 5. Test

Plus en détail

Pare-feu VPN sans fil N Cisco RV120W

Pare-feu VPN sans fil N Cisco RV120W Pare-feu VPN sans fil N Cisco RV120W Élevez la connectivité de base à un rang supérieur Le pare-feu VPN sans fil N Cisco RV120W combine une connectivité hautement sécurisée (à Internet et depuis d'autres

Plus en détail

L ESSENTIEL DES TELECOMMUNICATIONS

L ESSENTIEL DES TELECOMMUNICATIONS L ESSENTIEL DES TELECOMMUNICATIONS Objectifs de la formation comprendre les principes de base des techniques de télécommunication découvrir les développements les plus récents du marché des télécommunications

Plus en détail

Réseaux, 4 e édition Andrew Tanenbaum

Réseaux, 4 e édition Andrew Tanenbaum Réseaux, 4 e édition Andrew Tanenbaum Table des matières détaillée Préface 1. Introduction 1.1 Usage des réseaux d ordinateurs 1.1.1 Applications professionnelles 1.1.2 Applications domestiques 1.1.3 Utilisateurs

Plus en détail

Réseaux CPL par la pratique

Réseaux CPL par la pratique x CPL par la pratique X a v i e r C a r c e l l e A v e c l a c o n t r i b u t i o n d e D a v o r M a l e s e t G u y P u j o l l e, e t l a c o l l a b o r a t i o n d e O l i v i e r S a l v a t o

Plus en détail

DU HAUT DÉBIT AU TRÈS HAUT DÉBIT : Et si l on commençait par un accès neutre par fibre optique au sous-répartiteur?

DU HAUT DÉBIT AU TRÈS HAUT DÉBIT : Et si l on commençait par un accès neutre par fibre optique au sous-répartiteur? DU HAUT DÉBIT AU TRÈS HAUT DÉBIT : Et si l on commençait par un accès neutre par fibre optique au sous-répartiteur? Gilles BILLET gbillet@ifotec.com IFOTEC S.A Tel : +33 (0) 4 76 67 53 53 B.P 247 ZAC de

Plus en détail

SYR - Réseau Licence 3 Info-MIAGE. Introduction. Adlen Ksentini adlen.ksentini@univ-rennes1.fr

SYR - Réseau Licence 3 Info-MIAGE. Introduction. Adlen Ksentini adlen.ksentini@univ-rennes1.fr SYR - Réseau Licence 3 Info-MIAGE Introduction adlen.ksentini@univ-rennes1.fr 1 Bibliographie Computer Networking «a Top-Down Approach», James F. Kurose et Keith W. Ross. 2 1 Introduction But : Apprendre

Plus en détail

RESEAU MULTISERVICES LARGE BANDE DE TECHNOLOGIE IP/MPLS D ALGERIE TELECOM

RESEAU MULTISERVICES LARGE BANDE DE TECHNOLOGIE IP/MPLS D ALGERIE TELECOM RESEAU MULTISERVICES LARGE BANDE DE TECHNOLOGIE IP/MPLS D ALGERIE TELECOM Séminaire régional sur l accès hertzien mobile et fixe pour les applications large bande dans la région des Etats arabes. Co organisé

Plus en détail

La Voix sur IP OLIVIER D.

La Voix sur IP OLIVIER D. 2013 La Voix sur IP OLIVIER D. Table des matières 1 Introduction... 3 2 La téléphonie... 3 3 Principe physique de la voix... 5 4 La PABX (ou autocommutateur)... 6 5 La Voix sur IP... 7 6 Architecture de

Plus en détail

«SESSION 2009» RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS ET EQUIPEMENTS ASSOCIES. Durée : 2 h 00 (Coef. 3)

«SESSION 2009» RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS ET EQUIPEMENTS ASSOCIES. Durée : 2 h 00 (Coef. 3) CONCOURS DE TECHNICIEN DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE COMMUNICATION «SESSION 2009» CONCOURS INTERNE Questionnaire à choix multiple, soumis au choix du candidat, portant sur le thème suivant : RESEAUX

Plus en détail

Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique. Novembre 2011

Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique. Novembre 2011 Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique Novembre 2011 Préambule Ce document est destiné à la Filière, c est à dire les installateurs, prescripteurs, promoteurs, opérateurs, fabricants,

Plus en détail

Téléphonie SOMMAIRE. Prise gigogne Filtre ADSL. Cordons téléphoniques Page 60. Accessoires téléphonie Pages 61/62. Répartiteurs & coupleurs Page 63

Téléphonie SOMMAIRE. Prise gigogne Filtre ADSL. Cordons téléphoniques Page 60. Accessoires téléphonie Pages 61/62. Répartiteurs & coupleurs Page 63 Téléphonie 0 SOMMAIRE Cordons téléphoniques Page 0 Prise gigogne Filtre ADSL Internet & téléphone sur la même ligne! Permet de séparer le signal téléphonique vocal et numérique DSL (à utiliser avec un

Plus en détail

Partie 3 Les réseaux informatiques

Partie 3 Les réseaux informatiques Partie 3 Les réseaux informatiques EMI 10/11 1 Définitions Un réseau est un ensemble d équipements informatiques interconnectés On distingue les nœuds qui sont les équipement actifs des éléments d interconnexion

Plus en détail