Une brève introduction à l architecture des réseaux ADSL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Une brève introduction à l architecture des réseaux ADSL"

Transcription

1 Une brève introduction à l architecture des réseaux ADSL Chaput Emmanuel Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / L architecture réseau 3 Interconnexion et dégroupage 4 5 Références bibliographiques Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 1 L historique Des données sur la boucle locale L évolution de la boucle locale Le modèle Les canaux et leurs modes d exploitation Le mode STM Le mode ATM Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

2 Objectifs de base Forte évolution des réseaux de données Explosion du WEB Commerce en ligne Communications personnelles et professionnelles Intégration des services Téléphonie sur IP Vidéo (à la demande ou non) Offres triple play Nécessité d une offre efficace de desserte de l utilisateur final Débits sans cesse croissants Gestion de la qualité de service (voix/données) Besoins (de qui?) asymétriques Quelles solutions techniques? Déployer de nouvelles infrastructures Cher (parfois rédhibitoire) Pe câble, FTTx, sans-fil,... Utiliser des infrastructures existantes Adaptation souvent nécessaire Pe satellite, télé hertzienne, RTC,... Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 L historique L historique 1 L historique Des données sur la boucle locale L évolution de la boucle locale Le modèle Les canaux et leurs modes d exploitation Le mode STM Le mode ATM Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 L utilisation de la boucle locale L historique Historiquement, utilisation téléphonique (RTC ou POTS) Boucle locale Paire de cuivre Quelques kilomètres Utilisation de la plage [0, 4KHz] Réseau de desserte Câbles dédiés Boucle SDH Réseau de commutation Hiérarchique Circuit Numérisé dans les années 70 Dimensionnement du réseau fondé sur l utilisation téléphonique Communications courtes (3 minutes) Charge par utilisateur faible (0.03 erl pour le particulier) Matrices de trafic fonction du temps (multi-période) Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

3 L historique Sans remise en cause de l existant Utilisation de modems vocaux (modulation QAM) V.22 puis V.22 bis au début des années 80 Full duplex par multiplexage en fréquence puis bit/s V.32 milieu des années 80, V.33 ensuite Annulation d écho puis bit/s V.34 puis V.34bis à la fin des années 80 Analyse préalable des caractéristiques de la ligne puis bit/s Premier contournement d un verrou fin des années 90 Modem V.90 Suppression de la transmission analogique côté serveur Fonctionnement asymétrique Serveur directement en numérique sur le RTC Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 L historique Pas de limites? Limites intrinsèques des modems vocaux (formule de Shannon) Largeur de bande 4 KHz Qualité des supports Bruit de quantification (cœur du réseau numérisé) Le dimensionnement du réseau Communications de plusieurs dizaines de minutes Lois et matrices traditionnelles inaplicables Quelles solutions? Extraire au plus tôt le trafic du RTC Points de présence dans le cœur du réseau Au plus proche de l utilisateur Utiliser un autre réseau Problèmes de déploiement (cf fibre) Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 L historique Le numérique chez l usager RNIS Fin des années 80 Deux canaux B, un canal D Débit de 160 kbit/s Canaux B en mode circuit, canal D en mode message Modulation numérique PAM (Pulse Amplitude Modulation) Codage 2B1Q 2 bits = 1 niveau de tension 80 kbauds Annulation d écho Utilisation Plusieurs équipements sur un bus derrière la TNA Téléphonie, fax, données Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

4 Les liaisons spécialisées L historique Liaisons spécialisées analogiques Une ou plusieurs paires de cuivre Utilisation de modems vocaux Transposition en fréquence Alternat Annulation d écho Liaisons spécialisées numériques Liaisons E1/T1 (1,920/1,344 Mbit/s utile) Deux paires de cuivre entre Multiplexeur usager Brasseur opérateur Modems bande de base (pe sur E1 HDB3 et avec inversion) Exigeant sur la boucle locale Problème de la pupinisation Qualité des supports Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 L évolution de la boucle locale L historique Des nouveaux besoins Accès Internet haut-débit Vidéo à la demande Téléphonie... Interconnexion de réseaux Prix exhorbitant des liaisons spécialisées Mise en place de [PP]VPN Utilisation de l existant Définition de normes compatibles avec les éléments du RTC Location à l opérateur historique pour les nouveaux entrants Déploiement incrémental (investissement progressif) Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 L historique Quelles technologies pour la boucle locale? Diverses options pour exploiter ce support historique (DSL : Digital Subscriber Line) Les technologies symétriques SHDSL [13] jusqu à 2 fois 4,6 Mbps symétrique sur deux paires VDSL (Very-high-bit-rate Digital Subscriber Line) [12] VDSL2 [15] Les technologies symétriques (ADSL) ADSL G.DMT jusqu à 8Mbps/1.3Mbps [9] G.Lite [10] ReADSL ADSL2 G.DMT.bis jusqu à 12Mbps/3.5Mbps ReADSL2 jusqu à 8 Km ([11] annexe L) ADSL2+ jusqu à 25 Mbit/s théorique grâce à 511 sous-porteuses et un support physique le permettant [14] Possibilité d aggrégation de liens [16, 17, 18] Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

5 1 L historique Des données sur la boucle locale L évolution de la boucle locale Le modèle Les canaux et leurs modes d exploitation Le mode STM Le mode ATM Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Utilisation des propriétés asymétriques de la boucle locale Convergence des paires vers le CL Diaphonie fonction de la fréquence Utilisation d une plage de fréquences descendante et d une plage de fréquences montante au delà de la plage vocale Séparation vocal/donnée par des filtres Compatible avec l utilisation traditionnelle de l Internet Pemières expérimentations début des années 90 Création de l ADSL-forum en 1994 Standadisation/normalisation au milieu des années 90 Norme ANSI T1.413 [5] Recommandation ITU-T G [9] Recommandations du DSL Forum Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 La couche physique Multiplexage OFDM Plage [0, 4] KHz pour la voix Plage [26, 138] KHz pour la voie montante Plage [138, 1100] KHz pour la voie descendante Décomposition de la plage en sous-porteuses De 4,3125 KHz 254 (max) utilisées dans le sens descendant 30 (max) dans le sens montant Débits maximum théoriques Voie descendante 254 fréquences 15 bits/symbole 4 Ksymboles/sec = Mbit/s Voie montante 30 fréquences 15 bits/symbole 4 Ksymboles/sec = 1.8 Mbit/s Annulation d écho Chevauchement possible des plages montante et descendante (cf Cours de Nathalie Thomas) Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

6 Le modèle de référence système Extrait de la recommandation UIT-T [9] Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Les principaux éléments ATU Unité d émission-réception ADSL (ADSL transceiver unit) MODEM ADSL ATU-C ATU-R ATU du centre de commutation (c est-à-dire, de l opérateur réseau) ATU de l extrémité distante (c est-à-dire des locaux du client) (ATU at the remote terminal end) Séparateurs Filtres séparant les fréquences vocales et les fréquences ADSL Inexistant dans le G.lite Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Les interfaces Interface V-C Entre le modem du centre de commutation et le commutateur (ATM, IP,... ) Interface U-C Entre le modem du centre et la ligne d abonné Interface U-R Entre le modem distant et la ligne d abonné Interface U-[CR]2 Équivalent de U-[CR] après le filtre Interface T-R Entre l ATU-R et la couche de commutation Interface T/S Entre la terminaison du réseau ADSL et l installation de l utilisateur Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

7 Les canaux et leurs modes d exploitation Quatre canaux simplex descendants AS0 à AS3 Trois canaux duplex LS0 à LS2 Éventuellement asymétriques Débits multiples de 32 Kbit/s Deux itinéraires Rapide (FastPath) Entrelacé (Interleaved) Mode synchrone (STM) Liaison spécialisée (?) Mode asynchrone (ATM) Accès particulier Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Le mode STM D après la recommandation ITU-T [9] Seuls les canaux AS0 et LS0 sont obligatoires Latence unique sur LS0, duale sur AS0 et sur les canaux optionnels Débits Descendant de 32 Kbit/s à 6,144 Mbit/s par pas de 32 Kbit/s Montant de 32 Kbit/s à 640 Kbit/s par pas de 32 Kbit/s Débits max par canal Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Les débits Mêmes débits pour ATM (sans AS2, AS3, LS2) (Extrait de la recommandation UIT-T [9]) Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

8 Le mode ATM D après la recommandation UTI-T [9] Seuls les canaux AS0 et LS0 sont obligatoires AS0 en descendant et LS0 montant, latence unique Latence duale par utilisation de AS1 et LS1 Canaux LS2, AS2, AS3 non utilisés Débits Descendant de 32 Kbit/s à 6,144 Mbit/s par pas de 32 Kbit/s Montant de 32 Kbit/s à 640 Kbit/s par pas de 32 Kbit/s Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Le choix d ATM ATM n était déjà plus un concurent sérieux à TCP/IP sur Ethernet Coût (complexité de la signalisation) Lenteur de la normalisation Besoin des opérateurs Cohabitation de divers types de services Gestion de leur trafic Qualité de service Pas de solution crédible dans le monde IETF à l époque IntServ a déjà montré ses limites DiffServ n est pas mur MPLS n existe pas encore ADSL est issu du monde des télécommunications Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 L architecture réseau L architecture réseau 2 L architecture réseau Architecture générale Le réseau domestique Le nœud de raccordement d abonnés Le DSLAM Le réseau de données Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

9 L architecture re seau Architecture ge ne rale Architecture ge ne rale 2 L architecture re seau Architecture ge ne rale Le re seau domestique Le nœud de raccordement d abonne s Le DSLAM Le re seau de donne es Chaput Emmanuel Une bre ve introduction a l architecture des re seaux ADSL L architecture re seau / 72 Architecture ge ne rale Principe de base Pour l ope rateur historique Utiliser autant que possible son infrastructure de transport Minimiser le ge nie civil Boucle locale Investissement : e quipements supple mentaires Re seau paquet (cœur de ja pre sent) Positionnement au plus pre s des usagers (pas de saturation du RTC ) Pour les ope rateurs/fournisseurs de service alternatifs Utiliser les services de l ope rateur historique De ployer progressivement leur infrastructure Pour le le gislateur Favoriser la concurrence Obligation a l ope rateur historique de louer son infrastructure Ne pas de courager les investissements Tarifs suffisament e leve s Chaput Emmanuel Une bre ve introduction a l architecture des re seaux ADSL L architecture re seau / 72 Architecture ge ne rale Architecture he rite e du RTC Chaput Emmanuel Une bre ve introduction a l architecture des re seaux ADSL / 72

10 L architecture réseau Le réseau domestique Le réseau domestique 2 L architecture réseau Architecture générale Le réseau domestique Le nœud de raccordement d abonnés Le DSLAM Le réseau de données Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 L architecture réseau Le réseau domestique Le réseau domestique Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 L architecture réseau Le nœud de raccordement d abonnés Le nœud de raccordement d abonnés 2 L architecture réseau Architecture générale Le réseau domestique Le nœud de raccordement d abonnés Le DSLAM Le réseau de données Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

11 L architecture réseau Le nœud de raccordement d abonnés Le nœud de raccordement d abonnés Environ en France début 2008 Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Zoom L architecture réseau Le nœud de raccordement d abonnés Concentrateur Reseau paquets Modem ADSL Desserte vers usagers Filtre CL RTC Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 L architecture réseau Le DSLAM Le DSLAM 2 L architecture réseau Architecture générale Le réseau domestique Le nœud de raccordement d abonnés Le DSLAM Le réseau de données Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

12 L architecture réseau Le DSLAM Le DSLAM Digital Subscriber Line Access Multiplexer Situé à proximité du CL du RTC En aval du répartiteur d entrée Dans les locaux de l opérateur historique (NRA) Équipement du fournisseur d accès Internet (NAP) Peut être le même organisme que le fournisseur de service (NSP) Organisme différent (dégroupage) Ensemble de modems xdsl côté commutateur (ATU-C) Trafic utilisateur en entrée Concentrateur en sortie Commutateur ATM, Ethernet, IP... Position stratégique Entre le réseau local et le réseau de transport Typiquement Armoire(s) rack Plusieurs centaines d usagers Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Exemples L architecture réseau Le DSLAM Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 L architecture réseau Le réseau de données Le réseau de données 2 L architecture réseau Architecture générale Le réseau domestique Le nœud de raccordement d abonnés Le DSLAM Le réseau de données Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

13 L architecture réseau Le réseau de données Le réseau de données Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 L architecture réseau Le réseau de données Le réseau de données Réseau IP du fournisseur de service Plan de données Réseau IP traditionnel Plan de contrôle Gestion des utilisateurs (identification, tarification,... ) Broadband Access Server Extrémité de l encapsulation IP (routage en aval du trafic descendant) Gère une dizaine de DSLAM Portée métropolitaine/régionale ( plaque ) Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 L architecture réseau Le réseau de données Exemple de Broadband Access Server Redback SMS (Subscriber Management System) 1800 Jusqu à utilisateurs Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

14 Interconnexion et dégroupage Interconnexion et dégroupage 3 Interconnexion et dégroupage Les différents acteurs Les fournisseurs de service et leurs clients Le dégroupage Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Interconnexion et dégroupage Les différents acteurs Les différents acteurs 3 Interconnexion et dégroupage Les différents acteurs Les fournisseurs de service et leurs clients Le dégroupage Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Interconnexion et dégroupage Les différents acteurs Les différents acteurs Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

15 Interconnexion et dégroupage Les différents acteurs Les différents acteurs Le modèle de référence du SNAG (Service Network Architecture Group) [6] Service domain Assuré par un NSP Transport domain Assuré par le NSP, un NTP ou le NAP Access domain Assuré par le NSP, ou un NAP Premises domain Réseau de l utilisateur Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Interconnexion et dégroupage Les fournisseurs de service et leurs clients Les fournisseurs de service et leurs clients 3 Interconnexion et dégroupage Les différents acteurs Les fournisseurs de service et leurs clients Le dégroupage Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Interconnexion et dégroupage Les fournisseurs de service et leurs clients Les founisseurs de service et leurs clients Où sont-ils mis en relation? Sur un CTS/CTP L opérateur historique fait office de fournisseur d accès Service de téléphonie élémentaire uniquement Accès par modem vocal Directement dépendant des équipements de l opérateur historique Sur un CL/CAA Éventuellement au travers d un fournisseurs d accès tiers Tous les services sont envisageables Population touchée plus ou moins vaste Nécessité d un point de présence de l opérateur alternatif Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

16 Interconnexion et dégroupage Les fournisseurs de service et leurs clients Les options des FAIs alternatifs Les options définies en Avril 1999 par l ART pour les FAIs alternatifs (ie autre que l opérateur historique) [1] Option 1, accès à la paire de cuivre (le dégroupage) L opérateur historique loue l accès à la paire de cuivre L opérateur alternatif doit disposer d équipements dans le NRA Options souhaitée, à terme, par les acteurs Option 3, destinée aux opérateurs L opérateur historique fournit un accès à un circuit virtuel permanent Trafic concentré en des points de livraison où des opérateurs tiers le collectent Option 5, destinée directement aux fournisseurs d accès L opérateur historique se charge de l accès et de la collecte DSL Le FAI alternatif assure uniquement la fourniture de service IP Les options 2 et 4 ont été jugées sans intéret par les acteurs Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Interconnexion et dégroupage Les fournisseurs de service et leurs clients Les options Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Interconnexion et dégroupage Les fournisseurs de service et leurs clients Les différentes licenses Première ouverture à la concurrence, au premier janvier 1998 en Europe : service téléphonique longue distance Licenses attribuées par l ART selon la loi de réglementation des télécommunications (LRT) License L33-1 Opérateurs dotés d une infrastructure propre (réseau de transport) License L34-1 Installation d un POP colocalisé avec un centre de transit de l opérateur historique Utilisation de l infrastructure de l opérateur historique (moyennant finance!) Conditions financières publiées par l opérateur historique Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

17 Interconnexion et dégroupage Le dégroupage Le dégroupage 3 Interconnexion et dégroupage Les différents acteurs Les fournisseurs de service et leurs clients Le dégroupage Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Interconnexion et dégroupage Le dégroupage Le dégroupage Depuis le premier janvier 2002, obligation est faite aux opérateurs historiques de tous les pays de l UE de permettre l interconnexion de la boucle locale avec le réseau d un opérateur alternatif. C est le dégroupage L objectif du dégroupage est de permettre aux opérateurs alternatifs d accéder à l utilisateur final Investissement progressif dans la boucle locale Le dégroupage peut être limité dans le temps (eg Canada, Pays-Bas,... ) Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Interconnexion et dégroupage Le dégroupage Le dégroupage Le dégroupage peut être Partiel La téléphonie classique reste l apanage de l opérateur historique Les opérateurs alternatifs peuvent proposer d autres services (accès internet, VoD,... ) Total L opérateur alternatif peut fournir tous les services au client Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

18 Interconnexion et dégroupage Le dégroupage Le dégroupage Répartiteur de colocalisation (à gauche) Salle de colocalisation (à droite) (Source : ministère de l équipement) Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 4 La supertrame ADSL Le plan de données Piles protocolaires aux interfaces Piles protocolaires de bout en bout Le plan de contrôle Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 La supertrame ADSL La supertrame ADSL 4 La supertrame ADSL Le plan de données Piles protocolaires aux interfaces Piles protocolaires de bout en bout Le plan de contrôle Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

19 La supertrame ADSL La supertrame ADSL Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 La supertrame ADSL La supertrame ADSL Chaque trame contient Des données rapides (fast data) Des données entrelacées (interleaved data) Trame 0 CRC des fast data Trames 1, 34 et 35 Exploitation, administration et maintenance (OAM) Symbole de synchronisation sans donnée Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 La supertrame ADSL Les données rapides Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

20 La supertrame ADSL Les données entrelacées Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Le plan de données Le plan de données 4 La supertrame ADSL Le plan de données Piles protocolaires aux interfaces Piles protocolaires de bout en bout Le plan de contrôle Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Le plan de données PPP/AAL5/ATM/DSL Pile initialement proposée par le DSL Forum [7] [3] Encapsulation de PPP dans AAL5 selon PPPoA [2] Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

21 Le plan de données Interface BAS - utilisateur Piles recommandées par le DSL Forum [4] Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Le plan de données Piles protocolaires de bout en bout 4 architectures recommandées par le DSL Forum [8] Transparent ATM Core Network L2TP Access Aggregation PPP Terminated Aggregation Virtual Path Tunneling Architecture Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Le plan de données Transparent ATM Core Network Circuit ATM établi de bout en bout Trafic au-dessus acheminée de façon transparente Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

22 L2TP Access Aggregation Le plan de données L2TP est utilisé pour acheminer le trafic PPP jusqu au NSP Le BAS joue le rôle de LAC, communiquant avec le LNS dans le réseau du NSP Équivalente, pour le NSP à un accès par modem sur RTC Nombre d AN par LAC variable Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 PPP Terminated Aggregation Le plan de données Le trafic PPP s arrète au BAS, il ne va pas jusqu au NSP Le BAS achemine ensuite le trafic IP directement vers le NSP Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Le plan de données Virtual Path Tunneling Architecture Comparable à Transparent ATM Core Network Circuit virtuel commuté entre l utilisateur et l AN Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

23 Le plan de contrôle Le plan de contrôle 4 La supertrame ADSL Le plan de données Piles protocolaires aux interfaces Piles protocolaires de bout en bout Le plan de contrôle Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Le plan de contrôle LAA : établissement des sessions Établissement de la connexion PPP entre Client côté : l ATU-R Côté serveur : le LAC Détermination du fournisseur de service souhaité Par le mécanisme de realm : Choix du LNS en conséquence Établissement d un tunnel vers le LNS Utilisation d un tunnel existant si possible Au travers d un réseau paquet, par exemple IP Phase d authentification entre le LNS et le client Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Le plan de contrôle LAA : terminaison des sessions Trafic PPP acheminé entre le client et le LNS Terminaison à l initiative du client Émission d un message LCP/PPP Message reçu par le LNS Terminaison éventuelle du tunnel L2TP Entre le LNS et le LAC À l initiative du LNS Si non utilisé par une autre connexion PPP Terminaison possible sur time-out Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

24 Le plan de contrôle PTA : établissement des sessions Connexion PPP entre le client et le BAS À l initiative du client C est le BAS qui Authentifie le client Configure son interface IP Effectue la comptabilité Établissement d une session entre le BAS et le NSP Identifiant obtenu en fonction de l utilisateur Paquets IP acheminé au travers de cette session Pas de routage classique des paquets IP Peu de changement pour le client par rapport à du vocal Travail réalisé par le BAS Dialogue avec le client d un côté (PPP) Dialogue avec l AAA du NSP de l autre (RADIUS) Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Le plan de contrôle PTA : terminaison des sessions Terminaison de la connexion PPP Entre le client et le BAS À l initiative du client Le BAS Confirme la fin de la connexion PPP Libère l adresse IP Auprès du NSP Dans son pool local Notification auprès du NSP Comptabilité Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Le plan de contrôle VPTA : établissement/fin des sessions Mise en place du SVC entre le CPE et l AN Nécessité du déploiement de Q.2931 Utilisation d un Virtual Path Tunnel (VPT) Entre l AN et le NSP Encapsulation d un VC pour le client PPP/ATM de bout en bout Entre le client et le NSP Pas de LAC, pas de BAS Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

25 Références bibliographiques [1] ART. Site web de l ART. [2] G. Gross, M. Kaycee, A. Li, A. Malis, and J. Stephens. PPP Over AAL5. RFC 2364 (Proposed Standard), July [3] Architecture & Transport Working Group. Protocols at the u interface for accessing data networks using atm/dsl. Technical report, DSL Forum, August [4] Architecture & Transport Working Group. Broadband remote access server (bras) requirements document. Technical report, DSL Forum, August [5] American National Standards Institute. Ansi t network and customer installation interfaces asymmetric digital subscriber line (adsl) metallic interface.. Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Références bibliographiques Technical report, ANSI, [6] The SNAG Working Group. Requirements and reference models for adsl access networks : The snag document. Technical report, DSL Forum, June [7] ATM End to End Working Group. Broadband service architecture for access to legacy data networks over adsl ( ppp over atm ). Technical report, DSL Forum, June [8] ATM End to End Working Group. Core network architecture for access to legacy data network over adsl. Technical report, DSL Forum, September [9] International Telecommunication Union. Recommendation g : Asymmetric digital subscriber line (adsl) transceivers. Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Références bibliographiques Technical report, International Telecommunication Union, [10] International Telecommunication Union. Recommendation g : Splitterless asymmetric digital subscriber line (adsl) transceivers. Technical report, International Telecommunication Union, [11] International Telecommunication Union. Recommendation g : Asymmetric digital subscriber line transceivers 2 (adsl2). Technical report, International Telecommunication Union, [12] International Telecommunication Union. Recommendation g : Very high speed digital subscriber line transceivers (vdsl). Technical report, International Telecommunication Union, [13] International Telecommunication Union. Recommendation g : Single-pair high-speed digital subscriber line (shdsl) transceivers. Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

26 Références bibliographiques Technical report, International Telecommunication Union, [14] International Telecommunication Union. Recommendation g : Asymmetric digital subscriber line (adsl) transceivers 2013 extended bandwidth adsl2 (adsl2plus). Technical report, International Telecommunication Union, [15] International Telecommunication Union. Recommendation g : Very high speed digital subscriber line transceivers 2 (vdsl2). Technical report, International Telecommunication Union, [16] International Telecommunication Union. Recommendation g : Atm-based multi-pair bonding. Technical report, International Telecommunication Union, [17] International Telecommunication Union. Recommendation g : Ethernet-based multi-pair bonding. Technical report, International Telecommunication Union, [18] International Telecommunication Union. Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72 Références bibliographiques Recommendation g : Multi-pair bonding using time-division inverse multiplexing. Technical report, International Telecommunication Union, Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL / 72

Digital Subscriber Line

Digital Subscriber Line Digital Subscriber Line Bernard Cousin Présentation d'adsl But : Offrir l'accès à l'internet à partir d'un domicile personnel Le cout des réseaux d'accès est très important par rapport à celui du réseau

Plus en détail

Transmission ADSL. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée

Transmission ADSL. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Transmission ADSL Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Hauts débits sur paires torsadées Fournir un accès haut débit à des serveurs sur paires téléphoniques ; Assurer la simultanéïté

Plus en détail

Architectures et Protocoles des Réseaux

Architectures et Protocoles des Réseaux Chapitre 5 - Les réseaux xdsl Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Claude Duvallet 1/32 Plan de la

Plus en détail

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre»

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» Le marché en France ~ 9 millions d abonnés fin 2005 ~ 6 millions fin 2004 dont la moitié chez l opérateur historique et

Plus en détail

Technologies xdsl. 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet... 2 1.2 La connexion à Internet... 3 1.3 L évolution... 3

Technologies xdsl. 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet... 2 1.2 La connexion à Internet... 3 1.3 L évolution... 3 Technologies xdsl Table des matières 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet.......................................... 2 1.2 La connexion à Internet..............................................

Plus en détail

1 Les techniques DSL :

1 Les techniques DSL : A.D.S.L. 1 LES TECHNIQUES DSL :... 2 1.1 HDSL... 3 1.2 SDSL... 3 1.3 ADSL... 3 1.4 RADSL... 4 1.5 VDSL... 4 1.6 SHDSL... 5 2 ADSL... 5 2.1 BANDE PASSANTE :... 5 2.2 DÉBITS :... 6 2.3 ADSL ET TÉLÉPHONIE

Plus en détail

Présentation de l ADSL

Présentation de l ADSL Jean Parrend GEii App2 Juin 2004 Présentation de l ADSL France Telecom IUT de Mulhouse 2 rue J.-J. Henner 61 rue A. Camus 68100 Mulhouse 68100 Mulhouse Sommaire Introduction.3 I) Les différentes utilisations

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

DOSSIER ADSL. DEMARCHE DE TRAVAIL : Consultez rapidement le dossier avant de commencer Complétez le dossier en suivant les indications du document

DOSSIER ADSL. DEMARCHE DE TRAVAIL : Consultez rapidement le dossier avant de commencer Complétez le dossier en suivant les indications du document DOSSIER ADSL OBJECTIFS DU DOSSIER : Dans le dossier suivant, nous vous proposons de découvrir les spécificités des lignes à haut débit. Nous verrons notamment deux dossiers : L ADSL (Asymmetric Digital

Plus en détail

Introduction ADSL. ADSL signifie Asymetric Digital Suscriber Line. La palette des technologies en présence

Introduction ADSL. ADSL signifie Asymetric Digital Suscriber Line. La palette des technologies en présence Introduction... 2 Les situations d accès à l ADSL... 3 Les choix techniques... 4 Les distances et les débits... 4 Le multiplexage des fréquences... 4 Les canaux... 4 La modulation... 5 La connexion ADSL...

Plus en détail

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba Téléinformatique Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet ESEN Université De La Manouba Les techniques DSL La bande passante du service voix est limitée à 4 khz, cependant la bande passante

Plus en détail

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr LE VDSL 2 EN FRANCE Par Jean-Marc Do Livramento Consultant télécom fixe et mobile Mai 2013 Des offres d accès Internet Très Haut Débit par VDSL 2 bientôt disponibles en France? Le 26 avril dernier, le

Plus en détail

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU :

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU : LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING THEME : ADSL BAC PROFESSIONNEL MICRO- INFORMATIQUE ET RESEAUX : INSTALLATION ET MAINTENANCE ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS 2 EME TRIMESTRE NIVEAU : TMRIM Étude d une LiveBox

Plus en détail

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie Cours n 12 Technologies WAN 2nd partie 1 Sommaire Aperçu des technologies WAN Technologies WAN Conception d un WAN 2 Lignes Louées Lorsque des connexions dédiées permanentes sont nécessaires, des lignes

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES RESEAUX

NOUVELLES TECHNOLOGIES RESEAUX NOUVELLES TECHNOLOGIES RESEAUX ADSL Asymmetric Digital Subscriber Line (ligne numérique à paires asymétriques) Réseau ATM DSLAM BAS Internet DSLAM HERVE Steve PETAS Vincent BOUZON Elodie Informatique Réseaux

Plus en détail

Théorie sur les technologies LAN / WAN Procédure de test sur les réseaux LAN / WAN Prise en main des solutions de test

Théorie sur les technologies LAN / WAN Procédure de test sur les réseaux LAN / WAN Prise en main des solutions de test Théorie sur les technologies LAN / WAN Procédure de test sur les réseaux LAN / WAN Prise en main des solutions de test Formation CONTACTEZ- NOUS AU 01 69 35 54 70 OU VISITEZ NOTRE SITE INTERNET IDEALNWD.FR

Plus en détail

Bac Pro SEN Epreuve E2 Session 2008. Baccalauréat Professionnel SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES. Champ professionnel : Télécommunications et réseaux

Bac Pro SEN Epreuve E2 Session 2008. Baccalauréat Professionnel SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES. Champ professionnel : Télécommunications et réseaux Baccalauréat Professionnel SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES Champ professionnel : Télécommunications et réseaux EPREUVE E2 ANALYSE D UN SYSTEME ELECTRONIQUE Durée 4 heures coefficient 5 Notes à l attention

Plus en détail

Réseaux grande distance

Réseaux grande distance Chapitre 5 Réseaux grande distance 5.1 Définition Les réseaux à grande distance (WAN) reposent sur une infrastructure très étendue, nécessitant des investissements très lourds. Contrairement aux réseaux

Plus en détail

ADSL. C est comme son nom l indique une liaison asymétrique fort bien adaptée à l Internet et au streaming radio et vidéo.

ADSL. C est comme son nom l indique une liaison asymétrique fort bien adaptée à l Internet et au streaming radio et vidéo. A Principes de fonctionnement La technologie de l Asymetric Digital Subscriber Line utilisant à travers un modem spécial votre ligne de téléphone permet une connexion permanente à l Internet atteignant

Plus en détail

Errata et mises à jour

Errata et mises à jour Errata et mises à jour Modifications du chapitre 9. Le tableau page 74 est remplacé par le suivant. Technologie Débit descendant / montant en Kbit/s Distance maximale sans répéteur de paires Codage HDSL

Plus en détail

Arguments clés. (1) : disponible sur certaines offres

Arguments clés. (1) : disponible sur certaines offres OVH Télécom SDSL Connexion SDSL OVH Arguments clés Avantages SDSL GTR : Garantie de Temps de Rétablissement Téléphonie VoIP Un débit optimal pour vos sauvegardes en cloud Débit symétrique jusqu à 20 Mbps

Plus en détail

Année 2010-2011. Transmission des données. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.

Année 2010-2011. Transmission des données. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed. Année 2010-2011 Réseaux I Transmission des données Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr 1 Plan 1 Notions de signaux 2 Caractéristiques communes

Plus en détail

AuroraPresto. Une révolution dans le test DSL. xdl éqsuipement Lde test complet pour les technologies DSL

AuroraPresto. Une révolution dans le test DSL. xdl éqsuipement Lde test complet pour les technologies DSL AuroraPresto Une révolution dans le test DSL xdl éqsuipement Lde test complet pour les technologies DSL 7. Test niveau application HTTP TCP/IP xdsl Une technologie multicouche 6. Test niveau IP 5. Test

Plus en détail

www.dracenie.com Développons ensemble la Dracénie

www.dracenie.com Développons ensemble la Dracénie Tous droits réservés Communauté d Agglomération Dracénoise Octobre 2010 Internet et le haut débit en Dracénie Explication et évolution du réseau Conception & réalisation Nexus Communication 04 93 92 92

Plus en détail

TECHNOLOGIE ADSL BeWAN systems (Fév 03)

TECHNOLOGIE ADSL BeWAN systems (Fév 03) TECHNOLOGIE ADSL BeWAN systems (Fév 03) - Technologie ADSL par Yaël DEFAYE Page 1 Table des matières INTRODUCTION... 3 ADSL, C'EST QUOI?... 3 QUELS SONT LES AVANTAGES D'ADSL?... 3 ADSL PROPOSE DIFFERENTES

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale Modem routeur LAN Inte rnet Système de connectivités Plan Modem synchrone et Asynchrone La famille xdsl Wifi et WiMax Le protocole Point à Point : PPP Le faisceau hertzien Et le Satellite.

Plus en détail

Genevais Jérémy & Dubuc Romuald

Genevais Jérémy & Dubuc Romuald Genevais Jérémy & Dubuc Romuald 1 Sommaire Introduction: Qu est ce que la DSL L ADSL SDSL et SHDSL, le DSL symétrique La VDSL G.lite, splitterless ADSL, ADSL simplifié ADSL2, ADSL2+ READSL (Reach Extended

Plus en détail

DU HAUT DÉBIT AU TRÈS HAUT DÉBIT : Et si l on commençait par un accès neutre par fibre optique au sous-répartiteur?

DU HAUT DÉBIT AU TRÈS HAUT DÉBIT : Et si l on commençait par un accès neutre par fibre optique au sous-répartiteur? DU HAUT DÉBIT AU TRÈS HAUT DÉBIT : Et si l on commençait par un accès neutre par fibre optique au sous-répartiteur? Gilles BILLET gbillet@ifotec.com IFOTEC S.A Tel : +33 (0) 4 76 67 53 53 B.P 247 ZAC de

Plus en détail

Réunion d information Accès Internet. 25 avril 2014

Réunion d information Accès Internet. 25 avril 2014 Réunion d information Accès Internet 25 avril 2014 Rappel des étapes 2011 : lancement de la démarche de gestion Associant les communes, CCI, AEZA, Grand Lyon Objectif : améliorer le «cadre de vie» des

Plus en détail

LECOCQ Marc & LOTH Ludovic. Réseaux Mobile et Haut Débit

LECOCQ Marc & LOTH Ludovic. Réseaux Mobile et Haut Débit LECOCQ Marc & LOTH Ludovic Réseaux Mobile et Haut Débit Plan xdsl Définitions & fonctionnements Technologies Offres sur le marché Son avenir FTTx Définitions & fonctionnements Technologies Offres sur le

Plus en détail

TP2 Liaison ADSL S3-Cycle 2 / Module M3103

TP2 Liaison ADSL S3-Cycle 2 / Module M3103 RESEAUX & TELECOMMUNICATIONS TP2 Liaison ADSL S3-Cycle 2 / Module M3103 RT2A 2014-15 1 Matériel Aurora Presto Modem Routeur ADSL 1 Téléphone Testeur ADSL MC2+ 2 bobines de 100 m câble réseau 2 filtres

Plus en détail

2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX

2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 2. GÉNÉRALITÉS 5 1. RÔLES DES RÉSEAUX 5 1.1. Objectifs techniques 5 1.2. Objectifs utilisateurs 6 2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX 7 2.1. Les réseaux locaux 7 2.2. Les

Plus en détail

Les Réseaux Informatiques

Les Réseaux Informatiques Les Réseaux Informatiques Licence Informatique, filière SMI Université Mohammed-V Agdal Faculté des Sciences Rabat, Département Informatique Avenue Ibn Batouta, B.P. 1014 Rabat Professeur Enseignement

Plus en détail

STI 28 Edition 1 / Mai 2002

STI 28 Edition 1 / Mai 2002 STI 28 Edition 1 / Mai 2002 Spécifications Techniques d Interface pour le réseau de France Télécom Directive 1999/5/CE Caractéristiques des interfaces d accès à l offre de service Inter LAN 2.0 ATM Résumé

Plus en détail

La couche physique de l ADSL (voie descendante)

La couche physique de l ADSL (voie descendante) La couche physique de l ADSL (voie descendante) Philippe Ciblat École Nationale Supérieure des Télécommunications, Paris, France Problématique qq kilomètres CENTRAL câble de 0,4mm Objectifs initiaux :

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7

Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7 Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7 Sommaire Cours 1 Introduction aux réseaux 1 Les transferts de paquets... 2 Les réseaux numériques... 4 Le transport des données... 5 Routage et contrôle

Plus en détail

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Câblage des réseaux WAN C-D-002.doc Mars 1-7 Sommaire 1. Couche physique WAN... 3 1.1. Connexions série WAN... 4 1.2. Routeurs et connexions

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

1. Présentation général de l architecture XDSL :

1. Présentation général de l architecture XDSL : 1. Présentation général de l architecture XDSL : Boucle locale : xdsl (Data Subscriber Line). Modem à grande vitesse adapté aux paires de fils métalliques. La lettre x différencie différents types, comme

Plus en détail

Administration des ressources informatiques

Administration des ressources informatiques 1 2 La mise en réseau consiste à relier plusieurs ordinateurs en vue de partager des ressources logicielles, des ressources matérielles ou des données. Selon le nombre de systèmes interconnectés et les

Plus en détail

Chapitre 1: Introduction générale

Chapitre 1: Introduction générale Chapitre 1: Introduction générale Roch Glitho, PhD Associate Professor and Canada Research Chair My URL - http://users.encs.concordia.ca/~glitho/ Table des matières Définitions et examples Architecture

Plus en détail

Table des matières 1 Accès distant sur Windows 2008 Server...2 1.1 Introduction...2

Table des matières 1 Accès distant sur Windows 2008 Server...2 1.1 Introduction...2 Table des matières 1 Accès distant sur Windows 2008 Server...2 1.1 Introduction...2 1.2 Accès distant (dial-in)...2 1.3 VPN...3 1.4 Authentification...4 1.5 Configuration d un réseau privé virtuel (vpn)...6

Plus en détail

6. Liaisons à haute vitesse, haut débit, ADSL, ATM.

6. Liaisons à haute vitesse, haut débit, ADSL, ATM. Notre magasin YBET informatique Rue Albert 1er, 7 6810 Pin - Chiny Route Arlon - Florenville Le cours HARDWARE 2: Serveurs, réseaux et communication FORMATIONS Le MAGASIN YBET PRODUITS et SERVICES COURS

Plus en détail

Votre connexion ADSL

Votre connexion ADSL Avant propos Votre connexion ADSL Les solutions xdsl en général et ADSL en particulier utilisent la "boucle locale", c'est à dire l'installation de téléphonie fixe, mise en place par les PTT (Poste Téléphone

Plus en détail

STI 20 Édition 3 /Novembre 2002

STI 20 Édition 3 /Novembre 2002 STI 20 Édition 3 /Novembre 2002 Spécifications Techniques d Interface pour le réseau de France Télécom Directive 1999/5/CE Caractéristiques des interfaces d accès au service Turbo DSL en sites d extrémité

Plus en détail

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise.

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. M Informatique Réseaux Cours bis Couche Physique Notes de Cours LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. Les technologies utilisées sont celles du traitement

Plus en détail

Evolution de l infrastructure transport

Evolution de l infrastructure transport Les réseaux optiques I Les réseaux optiques Jean-Paul GAUTIER, jpg@urec.cnrs.fr CNRS / UREC Une des grandes tendances de la fin des années 90 est la demande croissante en bande passante des réseaux d entreprises

Plus en détail

Qualité du service et VoiP:

Qualité du service et VoiP: Séminaire régional sur les coûts et tarifs pour les pays membres du Groupe AF Bamako (Mali), 7-9 avril 2003 1 Qualité du service et VoiP: Aperçu général et problèmes duvoip Mark Scanlan Aperçu général

Plus en détail

Voix et Téléphonie sur IP : Architectures et plateformes

Voix et Téléphonie sur IP : Architectures et plateformes Voix et Téléphonie sur IP : Architectures et plateformes Alex Corenthin Département Génie Informatique Laboratoire de traitement de l Information Ecole Supérieure Polytechnique Université Cheikh Anta Diop

Plus en détail

RECTORATC08112006/ AC

RECTORATC08112006/ AC RECTORATC08112006/ AC - CONNEXIONS HAUT DEBIT XDSL - POOL D ADRESSES IP FIXES DEDIEES - REDONDANCE D ACCES - CONNEXIONS HAUT DEBIT XDSL DEBIT GARANTI - INTERFACE WEB DE GESTION DES ACCES LE PRÉSENT DOCUMENT

Plus en détail

Introduction. Multi Média sur les Réseaux MMIP. Ver 01-09 1-1

Introduction. Multi Média sur les Réseaux MMIP. Ver 01-09 1-1 Chapitre 1 Introduction Multi Média sur les Réseaux MMIP Ver 01-09 1-1 Les Objectifs Voir les questions soulevées quand nous abordons le Multi Média sur IP Considérer les technologies utilisées en MMIP

Plus en détail

recommandation technique

recommandation technique recommandation technique CPE recommandés pour DSL Access et DSL Entreprises version de juillet 2013 1. objet du document Le présent document dresse la liste des CPE et filtres dont Orange recommande l

Plus en détail

L ARCHITECTURE DES RÉSEAUX LONGUE DISTANCE

L ARCHITECTURE DES RÉSEAUX LONGUE DISTANCE L ARCHITECTURE DES RÉSEAUX LONGUE DISTANCE Introduction Nous allons aborder les protocoles et technologies qui entrent en jeu dans la mise en œuvre de réseaux longue distance (WAN Wide Area Network). Il

Plus en détail

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE 1 Définition et présentation RNIS = Réseau Numérique à Intégration de Services En Anglais = ISDN = Integrated Services Digital Network Le RNIS est une liaison autorisant une meilleure qualité que le RTC

Plus en détail

Filtres maîtres et distribués ADSL

Filtres maîtres et distribués ADSL 1/12 Guide d installation d un filtre LEA Filtres maîtres et distribués Datasheet installation filtre LEA Fr Ed04 27-06-05 - PCt 2/12 Guide d installation d un filtre LEA Qu est-ce que l? signifie Asymetric

Plus en détail

Conditions de tests pour le raccordement au réseau d'accès ADSL2/2+ d Orange pour offres soumises au dégroupage

Conditions de tests pour le raccordement au réseau d'accès ADSL2/2+ d Orange pour offres soumises au dégroupage ST/FTR&D/8548 Septembre 2014 Spécification Technique Edition 8 Conditions de tests pour le raccordement au réseau d'accès ADSL2/2+ d Orange pour offres soumises au dégroupage 2 Table des matières 1. Définition

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

VoIP : Introduction à la sécurité. VoIP : Introduction à la sécurité

VoIP : Introduction à la sécurité. VoIP : Introduction à la sécurité VoIP : Introduction à la sécurité 1 Sommaire Principes de base de la VoIP Introduction à la sécurité de la VoIP Vulnérabilités et mécanismes de protection Points durs 2 Définitions Concept de convergence

Plus en détail

Cours des réseaux Informatiques (2010-2011)

Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) Rziza Mohammed rziza@fsr.ac.ma Supports Andrew Tanenbaum : Réseaux, cours et exercices. Pascal Nicolas : cours des réseaux Informatiques, université d Angers.

Plus en détail

Migration NGN: témoignage suisse

Migration NGN: témoignage suisse Office fédéral de la communication Division Télécom TC Migration NGN: témoignage suisse Fratel Cameroun, 12 et 13 avril 2007 OFCOM, Michel Donzé (section TC/FG) Loi sur les Télécom Modifications de la

Plus en détail

Organisation du module

Organisation du module Organisation du module Cours: 2 séances de TD (3H) + DS (1h30, commun avec TP) Introduction à la téléphonie d entreprise : Matériel, configurations et possibilités courantes Voix sur IP, Téléphonie sur

Plus en détail

Modèle technico-économique des coûts d'un opérateur fixe générique efficace en France

Modèle technico-économique des coûts d'un opérateur fixe générique efficace en France Novembre 2013 Modèle technico-économique des coûts d'un opérateur fixe générique efficace en France Version définitive 12 novembre 2013 ISSN : 2258-3106 Table des matières I. CONTEXTE DE LA MISE A JOUR

Plus en détail

«SESSION 2009» RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS ET EQUIPEMENTS ASSOCIES. Durée : 2 h 00 (Coef. 3)

«SESSION 2009» RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS ET EQUIPEMENTS ASSOCIES. Durée : 2 h 00 (Coef. 3) CONCOURS DE TECHNICIEN DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE COMMUNICATION «SESSION 2009» CONCOURS INTERNE Questionnaire à choix multiple, soumis au choix du candidat, portant sur le thème suivant : RESEAUX

Plus en détail

Votre Réseau est-il prêt?

Votre Réseau est-il prêt? Adapter les Infrastructures à la Convergence Voix Données Votre Réseau est-il prêt? Conférence IDG Communications Joseph SAOUMA Responsable Offre ToIP Rappel - Définition Voix sur IP (VoIP) Technologie

Plus en détail

Contexte de la mission Présentation du Groupe France Telecom Enjeux de la réalisation de la mission Planning de la mission et temps forts

Contexte de la mission Présentation du Groupe France Telecom Enjeux de la réalisation de la mission Planning de la mission et temps forts Retour d Expérience Groupe FRANCE TELECOM Expertise LiveBox ORANGE Enjeux, Stratégies et Environnement Technique 01/2011 au 08/2012 Sommaire Contexte de la mission Présentation du Groupe France Telecom

Plus en détail

ISTA HAY HASSANI CCNA 4. WAN Technologies. Résumé. Réalisé par : BOUTAHIR Mounir

ISTA HAY HASSANI CCNA 4. WAN Technologies. Résumé. Réalisé par : BOUTAHIR Mounir ISTA HAY HASSANI CCNA 4 WAN Technologies Résumé Réalisé par : BOUTAHIR Mounir Sommaire : Module 1 : Evolutivité des adresses IP ------------------------------------------- 3 Module 2 : Technologies WAN

Plus en détail

LES TECHNOLOGIES xdsl

LES TECHNOLOGIES xdsl - ENSEIRB - LES TECHNOLOGIES xdsl Patrice KADIONIK kadionik@enseirb.fr http://www.enseirb.fr/~kadionik Philippe GOOLD pgoold@dslvalley.com 1 / 30 TABLE DES MATIERES 1. Introduction... 3 2. Position du

Plus en détail

DI GALLO Frédéric ADSL. L essentiel qu il faut savoir. PPPOE PPPT Netissi

DI GALLO Frédéric ADSL. L essentiel qu il faut savoir. PPPOE PPPT Netissi DI GALLO Frédéric ADSL L essentiel qu il faut savoir PPPOE PPPT Netissi Extraits du livre ADSL de Michel Barreau. CampusPress 2001 TECHNOLOGIE ADSL...4 LE RESEAU ADSL...5 DI GALLO Frédéric Page 2 24/11/2003

Plus en détail

Conditions de tests pour le raccordement au réseau d'accès ADSL d Orange pour offres soumises au dégroupage

Conditions de tests pour le raccordement au réseau d'accès ADSL d Orange pour offres soumises au dégroupage ST/FTR&D/7670 Septembre 2014 Spécification Technique Edition 13 Conditions de tests pour le raccordement au réseau d'accès ADSL d Orange pour offres soumises au dégroupage 2 Table des matières 1. Définition

Plus en détail

Objectifs des cours 3 et 4

Objectifs des cours 3 et 4 Réseaux et médecine Objectifs des cours 3 et 4 Connaître la notion de réseau dans le domaine médical Connaître la notion de réseau au niveau technique et les différentes technologies réseau proposées actuellement.

Plus en détail

Guide d installation d un filtre ADSL LEA Qu est-ce que l ADSL?

Guide d installation d un filtre ADSL LEA Qu est-ce que l ADSL? 1/16 Guide d installation d un filtre LEA Qu est-ce que l? signifie Asymetric Digital Subscriber Line (Ligne d Abonné Numérique Asymétrique) L' fait partie de la famille des technologies xdsl qui permet

Plus en détail

SIVOtel. Sommaire. Matériel : - E.Volution - Poste analogique (type a.905) - Poste spécifique (type e.950) - Câbles RJ45 RJ45 - Câbles RJ45 RJ12

SIVOtel. Sommaire. Matériel : - E.Volution - Poste analogique (type a.905) - Poste spécifique (type e.950) - Câbles RJ45 RJ45 - Câbles RJ45 RJ12 SIVOtel Sommaire PRISE EN MAIN I. Scénario :... 2 II. Mise œuvre de la configuration téléphonique :... 2 A. Configuration Matérielle... 2 1. carte Z ( 4 postes analogiques ou spécifiques)... 3 2. carte

Plus en détail

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6

Université de La Rochelle. Réseaux TD n 6 Réseaux TD n 6 Rappels : Théorème de Nyquist (ligne non bruitée) : Dmax = 2H log 2 V Théorème de Shannon (ligne bruitée) : C = H log 2 (1+ S/B) Relation entre débit binaire et rapidité de modulation :

Plus en détail

Technologies DSL. Ligne numérique d abonné haut débit. N. Lebedev. CPE Lyon lebedev@cpe.fr. xdsl 2005-2006 1 / 66

Technologies DSL. Ligne numérique d abonné haut débit. N. Lebedev. CPE Lyon lebedev@cpe.fr. xdsl 2005-2006 1 / 66 Technologies DSL Ligne numérique d abonné haut débit N. Lebedev CPE Lyon lebedev@cpe.fr xdsl 2005-2006 1 / 66 Plan I 1 Introduction 2 Boucle locale numérique d abonné (DSL) Paramètres physiques de la ligne

Plus en détail

Dominique ASTIER. Président AXIONE

Dominique ASTIER. Président AXIONE Dominique ASTIER Président Tes Journée d étude Ecoter Emergence des réseaux à très haut-débit 4 Novembre 2003 130 Boulevard Camélinat 92240 Malakoff dominique.astier@axione.fr 2 Axione : un opérateur neutre

Plus en détail

LES RÉSEAUX À HAUTS DÉBITS

LES RÉSEAUX À HAUTS DÉBITS LES RÉSEAUX À HAUTS DÉBITS Introduction Au fil du temps, l architecture des réseaux locaux se complique avec l arrivée des réseaux métropolitains dont la dimension peut atteindre plusieurs centaines de

Plus en détail

MaxTester DSL CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES FICHE TECHNIQUE

MaxTester DSL CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES FICHE TECHNIQUE Solution rapide, conviviale et économique pour l installation de services FTTx sur liens DSL CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES Test ADSL2+ et option VDSL2 pour les réseaux hybrides FICHE TECHNIQUE Test Ethernet

Plus en détail

La Voix sur IP OLIVIER D.

La Voix sur IP OLIVIER D. 2013 La Voix sur IP OLIVIER D. Table des matières 1 Introduction... 3 2 La téléphonie... 3 3 Principe physique de la voix... 5 4 La PABX (ou autocommutateur)... 6 5 La Voix sur IP... 7 6 Architecture de

Plus en détail

TRÈS HAUT DÉBIT. en Seineet-Marne EN 10 QUESTIONS

TRÈS HAUT DÉBIT. en Seineet-Marne EN 10 QUESTIONS TRÈS HAUT DÉBIT en Seineet-Marne EN 10 QUESTIONS éditorial Pour que chacun puisse bénéficier des progrès des nouvelles technologies, le Conseil général de Seine-et-Marne, le Conseil régional d Île-de-France

Plus en détail

INTRODUCTION AUX RESEAUX

INTRODUCTION AUX RESEAUX INTRODUCTION AUX RESEAUX Les réseaux : Un réseau : ensemble de ressources mis à la disposition d équipements et terminaux pour leur permettre d échanger l information TIC : Techniques de l info. Ensemble

Plus en détail

1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP

1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP 1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP 1.1 Introduction 1.2 Modèle en couches 1.3 Le modèle OSI 1.4 L architecture TCP/IP 1.1 Introduction Réseau Télécom - Téléinformatique? Réseau : Ensemble

Plus en détail

Calcul de la bande passante réelle consommée par appel suivant le codec utilisé

Calcul de la bande passante réelle consommée par appel suivant le codec utilisé Voix et téléphonie sur IP Déscription : Comprendre les aspects techniques et les méthodes d analyse permettant d intégrer le transport de la voix dans un réseau IP.Les différents protocoles de signalisation

Plus en détail

Bilan UREC et résultat de quelques tests

Bilan UREC et résultat de quelques tests Téléphonie sur IP : I Téléphonie sur IP : Philippe LECA, Philippe.Leca@urec.cnrs.fr CNRS / UREC Jean-Luc ARCHIMBAUD, Jean-Luc.Archimbaud@urec.cnrs.fr CNRS / UREC Entre mai et juillet 99, 2 stagiaires,

Plus en détail

Présentation de l IPBX SATURNE

Présentation de l IPBX SATURNE Présentation de l IPBX SATURNE SATURNE : Le concept Fournir aux entreprises des outils de télécommunications essentiels mais jusqu alors inabordables pour les petites et moyennes structures, Profiter des

Plus en détail

Téléphonie. sur IP. 2 e édition

Téléphonie. sur IP. 2 e édition Téléphonie sur IP 2 e édition SIP, H.323, MGCP, QoS et sécurité, Asterisk, VoWiFi, offre multiplay des FAI, Skype et autres softphones, architecture IMS Laurent Ouakil Guy Pujolle Table des matières Avant-propos................................................

Plus en détail

20/09/11. Réseaux et Protocoles. L3 Informatique UdS. L3 Réseaux et Protocoles. Objectifs du cours. Bibliographie

20/09/11. Réseaux et Protocoles. L3 Informatique UdS. L3 Réseaux et Protocoles. Objectifs du cours. Bibliographie L3 Réseaux et Protocoles Jean-Jacques PANSIOT Professeur, Département d informatique UdS Pansiot at unistra.fr TD/TP : Damien Roth 2011 Réseaux et Protocoles 1 Objectifs du cours Mécanismes de base des

Plus en détail

Service Turbo DSL. 23 juillet 2004 SPECIFICATIONS TECHNIQUES D ACCES AU SERVICE. Spécifications Techniques d Accès au Service

Service Turbo DSL. 23 juillet 2004 SPECIFICATIONS TECHNIQUES D ACCES AU SERVICE. Spécifications Techniques d Accès au Service Service Turbo DSL 23 juillet 2004 SPECIFICATIONS TECHNIQUES D ACCES AU SERVICE France Télécom SA au capital de 9 868 459 072 Euros - 380 129 866 RCS Paris Siège Social: 6 place d'alleray 75505 Paris CEDEX

Plus en détail

MANCHE NUMERIQUE. Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence

MANCHE NUMERIQUE. Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence MANCHE NUMERIQUE Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence 1 MANCHE NUMERIQUE Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence Dès 1995, le

Plus en détail

Acterna HST-3000. ADSL Testing. Notice d Utilisation

Acterna HST-3000. ADSL Testing. Notice d Utilisation Acterna HST-3000 ADSL Testing Notice d Utilisation Acterna HST-3000 ADSL Testing Notice d Utilisation Avertissement Tous les efforts ont été faits pour garantir la précision des informations contenues

Plus en détail

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP

INGENIERIE ET DEPLOIEMENT DE RESEAUX COMPLEXES WiMAX - INTERNET - VoIP PRESENTATION DE LA PROBLEMATIQUE Dans le cadre de la dérégulation des télécommunications d un pays Africain, un industriel Européen s appuyant sur sa filiale basée dans ce pays, souhaite devenir «ISP»

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES VILLE SAINT-GENIS-LAVAL Service finances Service Marchés Publics 106, avenue Clémenceau BP 80 69565 SAINT-GENIS-LAVAL cedex Tél: 04.78.86.82.64 ACCES

Plus en détail

Brochure. Soulé Protection contre la foudre Gamme parafoudres courant faible

Brochure. Soulé Protection contre la foudre Gamme parafoudres courant faible Brochure Slé contre la fdre Gamme parafdres crant faible Énergie et productivité pr un monde meilleur Guide de sélection des équipements de téléphonie RTC (Réseau Téléphonique public Commuté) Réseau permettant

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Convergence Voix - Données

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Convergence Voix - Données Cahier des Clauses Techniques Particulières Convergence Voix - Données SOMMAIRE - Objet du document et du marché - Contexte et périmètre du projet - Configurations existantes et besoins - Services attendus

Plus en détail

Guide de connexion à. RENAULT SA et PSA PEUGEOT CITROËN. via ENX

Guide de connexion à. RENAULT SA et PSA PEUGEOT CITROËN. via ENX Guide de connexion à RENAULT SA et PSA PEUGEOT CITROËN via ENX Mise en œuvre de votre raccordement à RENAULT SA et/ou PSA PEUGEOT CITROËN via ENX Version française du 31/10/2014 1 Table des matières 1

Plus en détail

Table des matières. Préface... 15 Jean-Jacques DAMLAMIAN. Introduction... 17

Table des matières. Préface... 15 Jean-Jacques DAMLAMIAN. Introduction... 17 Table des matières Préface... 15 Jean-Jacques DAMLAMIAN Introduction... 17 Chapitre 1. Les fondamentaux... 19 1.1. Les différentes catégories de réseau... 19 1.1.1. Définitions classiques... 19 1.1.2.

Plus en détail

Les Réseaux Privés Virtuels (VPN) Définition d'un VPN

Les Réseaux Privés Virtuels (VPN) Définition d'un VPN Les Réseaux Privés Virtuels (VPN) 1 Définition d'un VPN Un VPN est un réseau privé qui utilise un réseau publique comme backbone Seuls les utilisateurs ou les groupes qui sont enregistrés dans ce vpn peuvent

Plus en détail

Réseaux Locaux. Objectif du module. Plan du Cours #3. Réseaux Informatiques. Acquérir un... Réseaux Informatiques. Savoir.

Réseaux Locaux. Objectif du module. Plan du Cours #3. Réseaux Informatiques. Acquérir un... Réseaux Informatiques. Savoir. Mise à jour: Mars 2012 Objectif du module Réseaux Informatiques [Archi/Lycée] http://fr.wikipedia.org/ Nicolas Bredèche Maître de Conférences Université Paris-Sud bredeche@lri.fr Acquérir un... Ressources

Plus en détail

Caractéristiques et débits de votre ligne ADSL

Caractéristiques et débits de votre ligne ADSL Une documentation Côtière Informatique Mise à jour du 20/01/2014 Caractéristiques et débits de votre ligne ADSL Sommaire : 1) La face cachée de la technologie ADSL2+ page 1 2) Les caractéristiques de sa

Plus en détail

Veille Technologique : la VoIP

Veille Technologique : la VoIP Veille Technologique : la VoIP CESI LA Vatine Intervenant : FACORAT Fabrice Sommaire Présentation de la VoIP Histoire Terminologie et Protocoles Enjeux de la VoIP H323 SIP Usages actuels de la VoIP Les

Plus en détail

Nos solutions Cloud Kain, le 27 mars 2013 Laurent Guelton, Administrateur Délégué. Copyright 2013 Orditech. Tous droits réservés. Version 2.

Nos solutions Cloud Kain, le 27 mars 2013 Laurent Guelton, Administrateur Délégué. Copyright 2013 Orditech. Tous droits réservés. Version 2. Nos solutions Cloud Kain, le 27 mars 2013 Laurent Guelton, Administrateur Délégué Qu'est-ce que le Cloud Computing? Concept qui désigne l'externalisation des données sur des serveurs distants Avantages

Plus en détail