Introduction ADSL. ADSL signifie Asymetric Digital Suscriber Line. La palette des technologies en présence

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction ADSL. ADSL signifie Asymetric Digital Suscriber Line. La palette des technologies en présence"

Transcription

1 Introduction... 2 Les situations d accès à l ADSL... 3 Les choix techniques... 4 Les distances et les débits... 4 Le multiplexage des fréquences... 4 Les canaux... 4 La modulation... 5 La connexion ADSL... 6 Les caractéristiques des offres... 7 Les avantages... 7 Vitesse théorique et vitesse pratique... 7 Ce qu il faut... 8 Configuration... 8 L architecture ADSL... 9 Le matériel spécifique Le DSLAM Le BAS (Broadband Access Server) Le modem Le splitter et le microfiltre Le dégroupage Présentation Pourquoi le dégroupage Comment le dégroupage Les 3 situations de connexion Les protocoles PPPoA PPPoE ADSL contre CABLE Annexe HDSL SDSL VDSL Page 1/18

2 Introduction La connexion à Internet par modem RTC constitue un goulot d étranglement important dans le circuit des données. La connexion se fait par la paire torsadée cuivrée, prévue au départ pour téléphoner. Cette paire ne pouvait, pensait-on, dépasser quelques dizaines de Kbit/s. Mais cette restriction est due à la limitation de la bande passante du circuit à 3300 hertz (100 à 3400 hertz) au niveau du central téléphonique (limitation qui était justifiée par le besoin de transporter uniquement de la voix). En fait, les possibilités des fils de cuivre sont sous-utilisées et les caractéristiques physiques des lignes d'abonnés permettent de supporter la transmission de signaux à des fréquences pouvant atteindre 1Mhz. En modifiant les modems, il est donc possible d'optimiser l'utilisation de ces lignes et il apparaît que, en fonction de la distance séparant l'abonné de son central téléphonique, les paires de cuivre peuvent supporter des débits allant de 1,5Mbits/s à 10Mbits/s, c'est à dire capables enfin de transporter de la vidéo (mini 331Kb/s). La technique la plus répandue pour répondre à ce problème est l ADSL qui est une technologie récente d accès à Internet offrant les avantages d être bon marché, de fournir un débit très correct et de laisser la ligne disponible pour une communication téléphonique. L'ADSL utilise la ligne téléphonique habituelle. Le principe technique de l'adsl est de faire passer les données Internet et les communications vocales en même temps par la prise téléphonique, en utilisant différentes fréquences. De plus, la réception et l'envoi de données sont dissociés au niveau débit( Le A de ADSL signifiant Asymetric), ce qui permet de télécharger plus rapidement que d'envoyer des données ainsi que d'envoyer des données sans pour autant limiter sa vitesse de téléchargement. C'est une technologie faisant partie de la famille xdsl : Digital Suscriber Line, qui comprend d'autres éléments comme le VDSL utilisés dans d'autres pays (voir annexe). Le principe reste le même pour toutes les techniques. ADSL signifie Asymetric Digital Suscriber Line. La palette des technologies en présence Equipement Modem RNIS (Numeris) ADSL Câble Vitesse 33.6Kbps 64ou128Kbps 640Kbps émis /1,5-8Mbps en réception 500Kbps à 10Mbps Page 2/18

3 Les situations d accès à l ADSL Pour se connecter à l internet via l ADSL, les situations types ne sont pas très différentes des situations plus classiques type RTC ou RNIS. Les différentes situations sont : - poste isolé avec modem (la connexion se fait par carte Ethernet ou interface USB) - réseau local partageant un accès par un routeur et un modem Ethernet (ou boîtier intégrant les 2 fonctions). Certains routeurs assurent en plus une connexion WIFI. Le réseau ADSL constitue le réseau d accès. Il débouche sur un réseau large bande (ATM) ou se trouve le fournisseur de service (ISP ou FAI) qui permet l accès à Internet. L ADSL permet aussi d accéder à un réseau d entreprise (la sécurisation est conseillée). Au niveau couches protocolaires, la ligne ADSL du client vers le commutateur du central (appelé DSLAM) est la suivante : Couche liaison Couche physique ATM ADSL En sortie du DSLAM, on a ceci : Couche liaison Couche physique ATM SDH La condition Sine qua non: Etre situé dans une zone de déploiement de l'adsl pour un opérateur ADSL. Page 3/18

4 Les choix techniques Les distances et les débits L ADSL offre un débit maximal descendant (d'internet vers l'abonné) de 8,2Mbit/sec et un débit maximal montant (de l'abonné vers Internet) de 1 Mbit/sec. Cependant, ces performances ne sont pas possibles sur une grande distance (plus de 5 km) et les solutions commerciales grand public proposées en France actuellement limitent débit descendant à 1024Kbit/sec et le débit montant à 128Kbit/sec en zone non dégroupée. Le multiplexage des fréquences Les fréquences de la liaison entre abonné et central, sont divisées en trois canaux bien distincts. - Le haut de la bande (1MHz) est réservé au canal descendant (central vers abonné) à débit élevé (8Mbits/s maximum). - En milieu de bande (entre 300 et 700KHz), se trouve un canal bidirectionnel à débit moyen utilisé pour émettre les données - Le troisième canal est réservé soit à la téléphonie analogique classique (entre 0 et 4KHz) soit au RNIS (entre 0 et 80KHz). ADSL fonctionne en full duplex grâce à un multiplexage fréquentiel, permettant de faire transiter simultanément les signaux montant (upstream)et descendant (downstream) accompagnés également des signaux portant la voix téléphonique. Pour gagner encore en largeur de bande, et donc en débit, on peut envisager de rapprocher les deux espaces de fréquences mais il faut alors annuler les perturbations (phénomène d'écho) que subissent les signaux montant et descendant émis simultanément. Les canaux Les différents signaux sont transmis selon la technologie DMT (Discrete MultiTone) qui divise la totalité de la bande passante en 255 sous-canaux d'une largeur de 4,3 khz. Ainsi, le 1er canal est réservé à la téléphonie. Les canaux 2 à 6 servent à séparer la voix des données informatiques. Le flux montant occupe les 32 canaux suivants et le flux descendant tous les canaux restant, dans le cas où aucune zone de fréquence ne sépare les deux sens de communication et que l'annulation d'écho est en place. Le fait que la largeur de bande montante soit plus faible que la descendante explique le terme asymétrique dans la dénomination ADSL. De plus, certains sous-canaux sont utilisés pour la gestion de la transmission. Page 4/18

5 La modulation Chacun des sous-canaux est modulé indépendamment en utilisant la technique du QAM (Quadrature amplitude modulation), qui est une méthode de modulation d'amplitude de deux porteuses en quadrature (4 niveaux d'amplitude). Avant tout transfert de données, une procédure de négociation (handshake) est mise en place pour mesurer la qualité de la transmission et l'adapter en fonction de la ligne. On appelle cette technique rate adaptative, car elle est capable de diminuer le débit si la qualité de la transmission se dégrade. Page 5/18

6 La connexion ADSL La mise en place d une connexion nécessite l usage de filtres de fréquences pour séparer les données informatiques (ADSL) et la voix. L'ADSL requiert une petite modification de la prise téléphonique. Un nouveau câble sort de la prise téléphonique pour se brancher dans un filtre. Ce filtre est relié au modem ADSL, puis ce modem ADSL est relié à une carte réseau. Page 6/18

7 Les caractéristiques des offres - Les débits proposé sont en perpétuel évolution : ils varient actuellement d un minimum en réception de 128 kbits/s à un maximum de 1 Mbits/s ou 5 Mbits/s selon que l on se trouve en zone dégroupée ou non - La réception et l'envoi de données ne sont pas limitées en quantité comme c'est le cas pour le câble. - La connexion est permanente mais certains opérateurs ADSL doivent déconnecter l'ordinateur du client une fois toutes les 24 heures, tout du moins pour l'instant (notion IP statique ou dynamique). - La connexion à Internet s'effectue rapidement, moins d'une dizaine de secondes en général. Les avantages 1. Maîtrise du budget. Le forfait inclut le prix des communications. Le temps de connexion est donc illimité. 2. Plus de limitation du volume des données envoyées comme reçues. 3. Ligne téléphonique disponible. Modem et téléphone utilisent la même ligne mais les données sont dissociées en fonction de leur nature. Il est possible de surfer sur Internet ou de recevoir ses mails tout en téléphonant. 4. Le flux d'informations est rapide, fluide et donc plus riche. Le débit d'un modem ADSL est en moyenne 10 fois plus élevé que celui d'un modem classique. Navigation et téléchargement plus fluide et plus rapide. Vitesse théorique et vitesse pratique Au tout début de l'adsl, les débits observés étaient très inférieurs aux débits théoriques maximums. Au fur et à mesure, les problèmes techniques ont été réglés mais il reste de grandes disparités de débit entre les différents opérateurs ADSL et les différents Fournisseurs d'accès à Internet ADSL. Cependant les débits ne sont pas garantis la plupart du temps (à moins de souscrire un abonnement professionnel mais plus onéreux), et il se peut, que par endroits et dans des cas particuliers, les débits soient éloignés des maximums théoriques. Page 7/18

8 Ce qu il faut - un ordinateur avec une configuration minimale en processeur, mémoire et disque - Un interface réseau : carte ethernet ou port USB - Un modem Ethernet ou USB acheté ou loué au FAI. Les modems Ethernet ont tendance à devenir plus rares, et les fabricants préfèrent vendre des modems se branchant sur port USB. - Une prise téléphonique à moins de quelques mètres de votre ordinateur - Un abonnement téléphone fixe à France Télécom (sauf en zone totalement dégroupée) - Un abonnement ADSL - Un filtre ADSL : celui-ci est fournie par la société vous fournissant l'adsl. Désormais ces filtres sont, la plupart du temps, inclus dans les modems ou la prise téléphonique. - Un routeur à acheter si on veut partager sa connexion. Configuration La configuration d un poste ne pose pas de problèmes spécifiques. Il faut configurer : - l adresse IP, le masque de réseau : elle peut être fixe mais la plupart du temps c est le FAI qui l affecte dynamiquement (DHCP). - la passerelle (si routeur installé) - les adresses des serveurs DNS - un driver pour la carte Ethernet - un driver pour le modem (fourni par le FAI) - un kit de connexion (outils de test de la connexion) Note IL convient de distinguer normalement fournisseur d accès (FAI) et fournisseur de service (ISP en Anglais). France Telecom est un fournisseur d accès, free un fournisseur de service. Mais en zone dégroupée c est la même société qui joue les 2 rôles. Page 8/18

9 L architecture ADSL ADSL s appuie sur un backbone constitué d un réseau ATM Page 9/18

10 Le matériel spécifique Les plaques de raccordement (modems) chez France Telecom sont fournis par Alcatel ou ECI. Le DSLAM Le DSLAM (Digital Subscriber Line Access Multiplexer) est un équipement généralement installé dans les centraux téléphoniques assurant : - le multiplexage des données vers le réseau ATM via une un interface SDH à 155 Mbits/s. - La modulation/démodulation du signal ADSL grâce à ses modems intégrés. - La séparation vois et données grâce à ses filtres POTS intégrés. Il y a 2 types de DSLAM : - le DSLAM principal qui est raccordé directement à ATM - le R-DSLAM (Remote-DSLAM) : multiplexeur déporté utilisé pour les usagers éloignés des centraux qui doit être relié à un DSLAM. Cet élément n accueille pas seulement des cartes ADSL mais peut aussi accueillir différents services DSL tels que SDSL ou HDSL en y insérant les cartes de multiplexage correspondantes. Chaque carte supporte plusieurs modems ADSL. Les éléments regroupés dans le DSLAM sont appelés ATU-C (ADSL Transceiver Unit, Central office end). En fait tous les services disponibles sur le réseau (Internet, LAN-MAN-WAN, Teleshopping, Video MPEG) arrivent par broadband vers un DSLAM pour être ensuite redistribués vers les utilisateurs. La maintenance et la configuration du DSLAM et des équipements ADSL est effectuée à distance. La gestion des équipements création - configuration des DSLAM : création des connexions virtuelles permanents VPI-VCI (voir ATM). La supervision se fait par SNMP à partir d une station de supervision (visualisation graphique de l état des équipements, gestion des fautes, ) Comme il y a plusieurs FAI possibles en sortie d un DSLAM, celui doit en principe gérer plusieurs connexions virtuelles permanents ce qui complique sa gestion. La solution à ce problèmes est le BAS (Broad Access Server). Un DSLAM est généralement relié à un seul BAS. Parmi les constructeurs de DSLAM on trouve : Marconi AXH-600 Alcatel ASAM 7300 (cf photo) Page 10/18

11 Huawei Smart AX SM5300 Les DSLAM utilisés pour l'offre TV sont exclusivement les Huawei. Les DSLAM Marconi et Alcatel utilise le réseau ATM tandis qu'il s'agit d'un réseau entièrement IP pour Huawei. Un DSLAM est situé dans la salle de dégroupage du répartiteur de France Telecom ou dans une salle de colocalisation (commune à plusieurs FAI). Le BAS (Broadband Access Server) Le BAS est le lien entre l'opérateur télécom et le fournisseur d'accès (FAI). Il concentre les connexions ADSL venant de plusieurs DSLAM à travers ATM et les redirige vers un (ou plusieurs) fournisseur d'accès (FAI) dans une zone géographique. En général plusieurs DSLAM sont raccordés à un BAS. Un FAI a besoin d un seul circuit virtuel (VCI) au lieu de plusieurs sinon. Derrière le BAS, l accès au FAI peut se faire en Fast Ethernet, en ATM, en Frame Relay,.. selon le choix du FAI. Le BAS intègre le concept de VPN. C est aussi lui qui assure le service DHCP pour les usagers à partir d un pool d adresses IP fournies par le FAI (par le biais du serveur SMC : service Management Center). Le Bas gère aussi l authentification du client (authentification PPP : nom utilisateur, mot de passe, type d accès), les autorisations (VPN, horaires d utilisation, méthode d accès au FAI ( routage, bridging, Frame Relay, ), la taxation de l abonné. C est donc un serveur RADIUS d authentification. Toutes ces données lui sont fournies par le FAI avec le service SMC. Ce serveur est un serveur AAA : - authentification : nom, mot de passe - autorisation : restrictions, - accounting : taxation Dans certains cas, le BAS s'occupe directement du routage au niveau FAI et de Si le nombre de connexions est élevé, il y a plusieurs BAS. Page 11/18

12 L'ensemble des équipements DSLAM et BAS d'une même 'région' s'appelle une 'plaque'. La France compte près d'une soixantaine de plaques sur l'ensemble du territoire, dont une dizaine sur la région Ile de France. Exemple de constructeur de BAS : Redback Les BAS sont reliés entre eux à travers des routeurs core dont les liens sont multiples (redondance en cas de panne). Un BAS victime de défaillance entraîne une indisponibilité de nombreux DSLAM soit de nombreux clients impactés. Les routeurs core sont le point d entrée du backbone IP. Les BAS sont hébergés dans des POP ou salle de colocalisation afin qu ils soient protégés contre toutes perturbations électriques, ondes électromagnétiques, feu, Un opérateur Internet possède une dizaine de BAS. Page 12/18

13 Le modem Le modem est chargé de moduler (à l émission) et de démoduler (à la réception) les données informatiques. Il est appelé ATU-R (ADSL Transceiver Unit, Remote terminal end), ANT chez Alcatel (Alcatel Network terminal). Il existe à l heure actuelle trois types d interface de modems suivant les besoins de l utilisateur : - interface 10/100 baset, pour les PC équipés de carte Ethernet - ATMF 25 (norme ATM Forum, 25,6 Mbits/s) pour les PC équipés de carte ATM ou pour redistribuer ADSL sur un réseau ATM - interface USB, pour les PC équipés d interface US Si l utilisateur veut redistribuer ADSL sur son réseau informatique, celui-ci préférera l utilisation d un routeur avec interface ADSL. Le splitter et le microfiltre Le splitter est de toute façon installé dans le central téléphonique, en aval du DSLAM et switch audio. Ensuite, si l utilisateur a une connexion ISDN, il devra installer un splitter chez lui en amont de son modem et de son NT ISDN. Si l utilisateur a une connexion analogique traditionnelle, il n a pas besoin d installer de splitter chez lui, mais un microfiltre avant chaque appareil téléphonique. Rôle du splitter : le splitter est un filtre d aiguillage qui sépare la bande passante réservée au service téléphonique de la bande passante utilisée pour la transmission ADSL. Il assure un découplage suffisant pour éviter que les signaux émis sur l une des bandes fréquences ne vienne perturber le fonctionnement de l autre. A noter que l installation du splitter est obligatoire pour avoir ADSL avec un connexion ISDN. Rôle du microfiltre : le microfiltre est un filtre passe-bas et est installé sur les connexions analogiques. Il n y a donc pas besoin d installer de splitter. Page 13/18

14 Le dégroupage Présentation Le dégroupage consiste à donner la continuité de la paire de cuivre à un opérateur tiers / alternatif au niveau de la boucle locale. La boucle locale représente le câble téléphonique qui va du domicile jusqu'au répartiteur France Telecom (FT) FT est rémunéré pour le dégroupage d'une ligne. Les problèmes de distance et de débit maximum sont les mêmes pour un dégroupage. Le dégroupage est envisagé si la ligne a une longueur inférieure ou égale à 4000 m et moins de 50 db d'atténuation Pourquoi le dégroupage FT a mis 40 ans pour déployer l'ensemble de la France et les relier à des répartiteurs. Il est actuellement difficile à concevoir de reproduire la même architecture. Afin de favoriser l'essor du développement de l'internet en France, FT a reçu des autorités compétentes (ART) l'ordre de mettre à disposition l'accès à la boucle locale aux opérateurs tiers/alternatif. Le dégroupage est mis en place dans un contexte de mise en concurrence des opérateurs avec comme objectif des débits meilleurs et un coût moindre. Les meilleurs débits sont obtenus par l utilisation d un backbone spécifique à chaque opérateur. Aucun autre moyen alternatif n'a encore été déployé permettant de remplacer l'ensemble des câbles téléphoniques présent partout sur le territoire. L accès à la boucle locale est réservé aux opérateurs possédant de la licence L Cinq opérateurs sont aujourd hui réellement actifs dans le processus de dégroupage : LDCOM (Neuf Telecom), Easynet, Colt, Free Telecom, Cegetel. Il existe 2 types de dégroupage : total et partiel. Le dégroupage partiel est actuellement utilisé pour l'adsl neuf. Neuf Telecom possède actuellement un réseau de Km de fibres optique en France. Comment le dégroupage Au niveau du central, après séparation voix-données, celles-ci ne vont plus vers un DSLAM FT mais elles sont aiguillées vers un DSLAM d un opérateur alternatif par un branchement sur une réglette. Les DSLAM sont reliés à un BAS en empruntant le réseau de fibre optique. Les 3 situations de connexion Il y a 3 options de raccordement d une connexion à Internet suivant que l on est en dégroupage ou non - Le DSL-D (option 1). Le DSLAM appartient à un opérateur alternatif. Seul la paire de cuivre (boucle locale) n est pas dégroupée. - L ACA (option 3). Le DSLAM appartient à FT, mais pas le BAS. - L IPADSL (option 5). Le DSLAM et le BAS appartiennent à FT. Le trafic est ensuite acheminé vers le FAI. Page 14/18

15 Moins on utilise FT (partie bleu clair), moins le prix de l'acheminement jusqu'au FAI est élevé. Pour plus d info sur le dégroupage voir le site de l ART (Agence de Régulation de Telecommunications) qui est le gendarme du domaine. Page 15/18

16 Les protocoles L authentification d un client Internet se fait d emanière classique en utilisant le protocole PPP (avec ses mécanismes d authentification PAP ou CHAP). Par contre les trames (PPP-IP-TCP/UDP- ) sont encapsulées sur la connexion utilisateurréseau ATM dans une trame PPPoA ou PPPoE PPPoA PPPoA (Point-to-Point Protocol over ATM) : correspond à une connexion avec un modem USB/ADSL que l'on relie directement sur le PC à l'aide d'un port USB. La valeur du MTU est de 1500 octets maximum. PPPoa est aussi utilisé sur les connexions ATMF à 25 Mbits/s PPPoE PPPoE (Point to Point Protocol over Ethernet) : correspond à un modem ADSL branché sur un routeur ou un routeur/modem branché sur la prise réseau RJ45. La valeur du MTU est de 1492 octets maximum, parce qu'il ajoute une couche supplémentaire entre IP qu'il transporte et Ethernet qui le transporte. PPPoE ajoute au total 8 octets supplémentaires. Donc = 1492 octets. Page 16/18

17 ADSL contre CABLE ADSL et câble ont pour point commun le fait qu'elles soient des connexions haut débit et permanente. Elles diffèrent pour plusieurs raisons majeures: - le partage de la bande passante : le câble induit un partage de la bande passante et donc 2 conséquences possibles : réduction du débit et facturation des volumes échangés au delà d'une certaine limite. L'ADSL, dans son offre actuelle, ne comprend aucune limitation de trafic. -le nombre de foyers raccordés : le câble et l'adsl n'ont pas les mêmes zones de couverture. - le matériel nécessaire : le câble est relié à un boîtier puis à l'ordinateur alors que l'adsl utilise la ligne téléphonique habituelle. Page 17/18

18 Annexe Les technologies qui permettent cette astuce sont appelées "xdsl" et sont toutes dérivées de la technologie DSL utilisée dans le cadre de liaisons numériques RNIS (le type de codage utilisé est le même). Le terme xdsl se décompose en quatre groupes : ADSL, HDSL, SDSL, et VDSL. A chacun de ces sous-groupes correspondent une utilisation et des caractéristiques particulières. L atténuation augmente avec la fréquence et la longueur DS1 (T1) 1544 Mb/s 5.5 km E Mb/s 4.8 km DS Mb/s 3.6 km E Mb/s 2.7 km 1/4 STS Mb/s 1.3 km 1/2 STS Mb/s 0.9 km pour chacun de ces débits la distance abonné-réseau doit être respectée HDSL - High data rate DSL - Débits 1544 Mb/s (T1) ou Mb/s (E1) - mode duplex - bande des 80 khz à 240 khz - distance maximale de 3.6 km - 2 paires torsadées pour T1 (chaque paire à 1/2 vitesse) - 3 paires torsadées pour T2 (chaque paire à 1/3 vitesse) - Utilisation connexion de PABX accès Internet (serveurs) SDSL - Single line DSL - version de HDSL utilisant une seule paire torsadée - Débits 1544 Mb/s (T1) ou 2048 Mb/s (E1) - opère sur le réseau téléphonique - une ligne supporte le service téléphonique et la transmission T1/E1 - mode duplex - bande des 80 khz à 240 khz - distance maximale de 3 km VDSL - Very high DSL - pas de standard pour l instant - Transmission asymétrique - flux descendant : Mb/s à Mb/s (STS-1) - distance de 300 m pour STS-1 - flux montant : 1.5 à 2.3 Mb/s Page 18/18

Transmission ADSL. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée

Transmission ADSL. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Transmission ADSL Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Hauts débits sur paires torsadées Fournir un accès haut débit à des serveurs sur paires téléphoniques ; Assurer la simultanéïté

Plus en détail

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre»

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» Le marché en France ~ 9 millions d abonnés fin 2005 ~ 6 millions fin 2004 dont la moitié chez l opérateur historique et

Plus en détail

DOSSIER ADSL. DEMARCHE DE TRAVAIL : Consultez rapidement le dossier avant de commencer Complétez le dossier en suivant les indications du document

DOSSIER ADSL. DEMARCHE DE TRAVAIL : Consultez rapidement le dossier avant de commencer Complétez le dossier en suivant les indications du document DOSSIER ADSL OBJECTIFS DU DOSSIER : Dans le dossier suivant, nous vous proposons de découvrir les spécificités des lignes à haut débit. Nous verrons notamment deux dossiers : L ADSL (Asymmetric Digital

Plus en détail

Digital Subscriber Line

Digital Subscriber Line Digital Subscriber Line Bernard Cousin Présentation d'adsl But : Offrir l'accès à l'internet à partir d'un domicile personnel Le cout des réseaux d'accès est très important par rapport à celui du réseau

Plus en détail

Partie 5 : réseaux de grandes distances. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.

Partie 5 : réseaux de grandes distances. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed. 1 Réseaux I Partie 5 : réseaux de grandes distances Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.fr 2 Plan 1 Généralités sur les WAN 2 WANs d accès 3

Plus en détail

STI 22 Édition 5 / Octobre 2002

STI 22 Édition 5 / Octobre 2002 STI 22 Édition 5 / Octobre 2002 Spécifications Techniques d Interface pour le réseau de France Télécom Directive 1999/5/CE Caractéristiques des interfaces d accès aux services La ligne ADSL Résumé : Ce

Plus en détail

Architectures et Protocoles des Réseaux

Architectures et Protocoles des Réseaux Chapitre 5 - Les réseaux xdsl Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Claude Duvallet 1/32 Plan de la

Plus en détail

Technologies xdsl. 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet... 2 1.2 La connexion à Internet... 3 1.3 L évolution... 3

Technologies xdsl. 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet... 2 1.2 La connexion à Internet... 3 1.3 L évolution... 3 Technologies xdsl Table des matières 1 Introduction 2 1.1 Une courte histoire d Internet.......................................... 2 1.2 La connexion à Internet..............................................

Plus en détail

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie

Cours n 12. Technologies WAN 2nd partie Cours n 12 Technologies WAN 2nd partie 1 Sommaire Aperçu des technologies WAN Technologies WAN Conception d un WAN 2 Lignes Louées Lorsque des connexions dédiées permanentes sont nécessaires, des lignes

Plus en détail

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr

LE VDSL 2 EN FRANCE. Source : www.ant.developpement-durable.gouv.fr LE VDSL 2 EN FRANCE Par Jean-Marc Do Livramento Consultant télécom fixe et mobile Mai 2013 Des offres d accès Internet Très Haut Débit par VDSL 2 bientôt disponibles en France? Le 26 avril dernier, le

Plus en détail

NOUVELLES TECHNOLOGIES RESEAUX

NOUVELLES TECHNOLOGIES RESEAUX NOUVELLES TECHNOLOGIES RESEAUX ADSL Asymmetric Digital Subscriber Line (ligne numérique à paires asymétriques) Réseau ATM DSLAM BAS Internet DSLAM HERVE Steve PETAS Vincent BOUZON Elodie Informatique Réseaux

Plus en détail

1 Les techniques DSL :

1 Les techniques DSL : A.D.S.L. 1 LES TECHNIQUES DSL :... 2 1.1 HDSL... 3 1.2 SDSL... 3 1.3 ADSL... 3 1.4 RADSL... 4 1.5 VDSL... 4 1.6 SHDSL... 5 2 ADSL... 5 2.1 BANDE PASSANTE :... 5 2.2 DÉBITS :... 6 2.3 ADSL ET TÉLÉPHONIE

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU :

ADSL. Étude d une LiveBox. 1. Environnement de la LiveBox TMRIM 2 EME TRIMESTRE LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING NIVEAU : LP CHATEAU BLANC 45120 CHALETTE/LOING THEME : ADSL BAC PROFESSIONNEL MICRO- INFORMATIQUE ET RESEAUX : INSTALLATION ET MAINTENANCE ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS 2 EME TRIMESTRE NIVEAU : TMRIM Étude d une LiveBox

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Présentation Générale Modem routeur LAN Inte rnet Système de connectivités Plan Modem synchrone et Asynchrone La famille xdsl Wifi et WiMax Le protocole Point à Point : PPP Le faisceau hertzien Et le Satellite.

Plus en détail

Bac Pro SEN Epreuve E2 Session 2008. Baccalauréat Professionnel SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES. Champ professionnel : Télécommunications et réseaux

Bac Pro SEN Epreuve E2 Session 2008. Baccalauréat Professionnel SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES. Champ professionnel : Télécommunications et réseaux Baccalauréat Professionnel SYSTEMES ELECTRONIQUES NUMERIQUES Champ professionnel : Télécommunications et réseaux EPREUVE E2 ANALYSE D UN SYSTEME ELECTRONIQUE Durée 4 heures coefficient 5 Notes à l attention

Plus en détail

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba Téléinformatique Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet ESEN Université De La Manouba Les techniques DSL La bande passante du service voix est limitée à 4 khz, cependant la bande passante

Plus en détail

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info

Câblage des réseaux WAN. www.ofppt.info Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Câblage des réseaux WAN C-D-002.doc Mars 1-7 Sommaire 1. Couche physique WAN... 3 1.1. Connexions série WAN... 4 1.2. Routeurs et connexions

Plus en détail

Comprendre et améliorer son débit internet

Comprendre et améliorer son débit internet Comprendre et améliorer son débit internet Lorraine Pour une entreprise, accéder à Internet est devenu vital. Les débits et réseaux accessibles s avèrent néanmoins très variables d un territoire à l autre.

Plus en détail

ADSL. C est comme son nom l indique une liaison asymétrique fort bien adaptée à l Internet et au streaming radio et vidéo.

ADSL. C est comme son nom l indique une liaison asymétrique fort bien adaptée à l Internet et au streaming radio et vidéo. A Principes de fonctionnement La technologie de l Asymetric Digital Subscriber Line utilisant à travers un modem spécial votre ligne de téléphone permet une connexion permanente à l Internet atteignant

Plus en détail

Présentation de l ADSL

Présentation de l ADSL Jean Parrend GEii App2 Juin 2004 Présentation de l ADSL France Telecom IUT de Mulhouse 2 rue J.-J. Henner 61 rue A. Camus 68100 Mulhouse 68100 Mulhouse Sommaire Introduction.3 I) Les différentes utilisations

Plus en détail

Réseaux grande distance

Réseaux grande distance Chapitre 5 Réseaux grande distance 5.1 Définition Les réseaux à grande distance (WAN) reposent sur une infrastructure très étendue, nécessitant des investissements très lourds. Contrairement aux réseaux

Plus en détail

3 / Pour en savoir plus

3 / Pour en savoir plus 3 / Pour en savoir plus / Fiches techniques / Le dégroupage d une ligne téléphonique P. 38 / Les débits P. 39 / Les équipements à domicile P. 40 / Communications électroniques et accès à la télévision

Plus en détail

Liste des protocoles de la séparation comptable

Liste des protocoles de la séparation comptable France Télécom SA au capital de 10 595 541 532-78 rue Olivier de Serres - 75505 Paris Cedex 15-380 129 866 RCS Paris Liste des protocoles de la séparation comptable Protocole 1 : Accès Analogiques et Numéris

Plus en détail

Filtres maîtres et distribués ADSL

Filtres maîtres et distribués ADSL 1/12 Guide d installation d un filtre LEA Filtres maîtres et distribués Datasheet installation filtre LEA Fr Ed04 27-06-05 - PCt 2/12 Guide d installation d un filtre LEA Qu est-ce que l? signifie Asymetric

Plus en détail

Genevais Jérémy & Dubuc Romuald

Genevais Jérémy & Dubuc Romuald Genevais Jérémy & Dubuc Romuald 1 Sommaire Introduction: Qu est ce que la DSL L ADSL SDSL et SHDSL, le DSL symétrique La VDSL G.lite, splitterless ADSL, ADSL simplifié ADSL2, ADSL2+ READSL (Reach Extended

Plus en détail

Errata et mises à jour

Errata et mises à jour Errata et mises à jour Modifications du chapitre 9. Le tableau page 74 est remplacé par le suivant. Technologie Débit descendant / montant en Kbit/s Distance maximale sans répéteur de paires Codage HDSL

Plus en détail

RECTORATC08112006/ AC

RECTORATC08112006/ AC RECTORATC08112006/ AC - CONNEXIONS HAUT DEBIT XDSL - POOL D ADRESSES IP FIXES DEDIEES - REDONDANCE D ACCES - CONNEXIONS HAUT DEBIT XDSL DEBIT GARANTI - INTERFACE WEB DE GESTION DES ACCES LE PRÉSENT DOCUMENT

Plus en détail

1. Présentation général de l architecture XDSL :

1. Présentation général de l architecture XDSL : 1. Présentation général de l architecture XDSL : Boucle locale : xdsl (Data Subscriber Line). Modem à grande vitesse adapté aux paires de fils métalliques. La lettre x différencie différents types, comme

Plus en détail

Panorama des réseaux haut débit

Panorama des réseaux haut débit Panorama des réseaux haut débit Participants Ingénieurs, techniciens ou toutes personnes disposant des connaissances de base sur les réseaux et souhaitant les approfondir avec un panorama détaillé des

Plus en détail

Arguments clés. (1) : disponible sur certaines offres

Arguments clés. (1) : disponible sur certaines offres OVH Télécom SDSL Connexion SDSL OVH Arguments clés Avantages SDSL GTR : Garantie de Temps de Rétablissement Téléphonie VoIP Un débit optimal pour vos sauvegardes en cloud Débit symétrique jusqu à 20 Mbps

Plus en détail

En route vers le Très Haut Débit à l école Les technologies. Vendredi 23 mai 2014

En route vers le Très Haut Débit à l école Les technologies. Vendredi 23 mai 2014 En route vers le Très Haut Débit à l école Les technologies Vendredi 23 mai 2014 En route vers le Très Haut Débit Docsis 3 LTE WiFi ADSL VDSL xdsl Câble Débit Haut Débit Très Haut Débit Cuivre Satellite

Plus en détail

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié».

On distingue deux catégories de réseaux : le réseau «poste à poste» et le réseau disposant d un «serveur dédié». Un réseau est un ensemble de connexions entre plusieurs ordinateurs. Il va permettre : - la communication entre utilisateurs à travers les machines - la partage de ressources matérielles - le partage de

Plus en détail

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE

1 Définition et présentation. 2 Le réseau Numéris. 3 Les services. 3.1 Les services Support (Bearer service) SYNTHESE 1 Définition et présentation RNIS = Réseau Numérique à Intégration de Services En Anglais = ISDN = Integrated Services Digital Network Le RNIS est une liaison autorisant une meilleure qualité que le RTC

Plus en détail

Guide d installation d un filtre ADSL LEA Qu est-ce que l ADSL?

Guide d installation d un filtre ADSL LEA Qu est-ce que l ADSL? 1/16 Guide d installation d un filtre LEA Qu est-ce que l? signifie Asymetric Digital Subscriber Line (Ligne d Abonné Numérique Asymétrique) L' fait partie de la famille des technologies xdsl qui permet

Plus en détail

DI GALLO Frédéric ADSL. L essentiel qu il faut savoir. PPPOE PPPT Netissi

DI GALLO Frédéric ADSL. L essentiel qu il faut savoir. PPPOE PPPT Netissi DI GALLO Frédéric ADSL L essentiel qu il faut savoir PPPOE PPPT Netissi Extraits du livre ADSL de Michel Barreau. CampusPress 2001 TECHNOLOGIE ADSL...4 LE RESEAU ADSL...5 DI GALLO Frédéric Page 2 24/11/2003

Plus en détail

6. Liaisons à haute vitesse, haut débit, ADSL, ATM.

6. Liaisons à haute vitesse, haut débit, ADSL, ATM. Notre magasin YBET informatique Rue Albert 1er, 7 6810 Pin - Chiny Route Arlon - Florenville Le cours HARDWARE 2: Serveurs, réseaux et communication FORMATIONS Le MAGASIN YBET PRODUITS et SERVICES COURS

Plus en détail

LECOCQ Marc & LOTH Ludovic. Réseaux Mobile et Haut Débit

LECOCQ Marc & LOTH Ludovic. Réseaux Mobile et Haut Débit LECOCQ Marc & LOTH Ludovic Réseaux Mobile et Haut Débit Plan xdsl Définitions & fonctionnements Technologies Offres sur le marché Son avenir FTTx Définitions & fonctionnements Technologies Offres sur le

Plus en détail

Théorie sur les technologies LAN / WAN Procédure de test sur les réseaux LAN / WAN Prise en main des solutions de test

Théorie sur les technologies LAN / WAN Procédure de test sur les réseaux LAN / WAN Prise en main des solutions de test Théorie sur les technologies LAN / WAN Procédure de test sur les réseaux LAN / WAN Prise en main des solutions de test Formation CONTACTEZ- NOUS AU 01 69 35 54 70 OU VISITEZ NOTRE SITE INTERNET IDEALNWD.FR

Plus en détail

STI 20 Édition 3 /Novembre 2002

STI 20 Édition 3 /Novembre 2002 STI 20 Édition 3 /Novembre 2002 Spécifications Techniques d Interface pour le réseau de France Télécom Directive 1999/5/CE Caractéristiques des interfaces d accès au service Turbo DSL en sites d extrémité

Plus en détail

Conditions de tests pour le raccordement au réseau d'accès SDSL de France Télécom. Edition 2

Conditions de tests pour le raccordement au réseau d'accès SDSL de France Télécom. Edition 2 ST/FTR&D/7804 Edition 2 1 Spécification Technique ST/FTR&D/7804 Janvier 2004 Conditions de tests pour le raccordement au réseau d'accès SDSL de France Télécom Edition 2 ST/FTR&D/7804 Edition 2 2 Table

Plus en détail

Les télécommunications au service de la ville

Les télécommunications au service de la ville Les télécommunications au service de la ville HYPCOM Page 1 Préambule A ce jour, l évolution des structures nécessite souvent une implantation sur plusieurs sites. Parallèlement, les besoins de communiquer

Plus en détail

LES AUTOROUTES DE L'INFORMATION

LES AUTOROUTES DE L'INFORMATION LES AUTOROUTES DE L'INFORMATION 1. Aspects techniques :débits, matériels, logiciels, y compris les réseaux à haut débit.... 3 1.1. Les types de connexion à Internet... 3 2.2. Le Matériel... 7 2. Les langages

Plus en détail

Technologies de communication

Technologies de communication Technologies de communication Pratiquement chaque avancée en matière de technologie de communication a poussé les utilisateurs à jeter leur vieille installation et à tout recommencer. Cela est particulièrement

Plus en détail

Administration des ressources informatiques

Administration des ressources informatiques 1 2 La mise en réseau consiste à relier plusieurs ordinateurs en vue de partager des ressources logicielles, des ressources matérielles ou des données. Selon le nombre de systèmes interconnectés et les

Plus en détail

Votre connexion ADSL

Votre connexion ADSL Avant propos Votre connexion ADSL Les solutions xdsl en général et ADSL en particulier utilisent la "boucle locale", c'est à dire l'installation de téléphonie fixe, mise en place par les PTT (Poste Téléphone

Plus en détail

Télécommunications pour tous* (*sauf les ingénieurs)

Télécommunications pour tous* (*sauf les ingénieurs) 102-F Télécommunications pour tous* (*sauf les ingénieurs) Eric C. Coll Institut de Formation Teracom www.teracomtraining.com Copyright Le meilleur Institut de de sa formation classe -Teracom depuis 1992

Plus en détail

Le haut débit à Messimy sur Saône le 10 juin 2011,

Le haut débit à Messimy sur Saône le 10 juin 2011, Le haut débit à Messimy sur Saône le 10 juin 2011, Daniel Guillot, directeur des relations avec les Collectivités territoriales de l Ain page 1 le haut débit sur les supports en cuivre de la Boucle locale

Plus en détail

La solution O.box d ADEPT Telecom

La solution O.box d ADEPT Telecom La solution O.box d ADEPT Telecom en action 23.01.2009 Janvier 2009 Agenda O.box Oboxen O.box action ITSP validés Glossaire La solution O.box d'adept Telecom en action janvier 2009 2 O.box : solution voix

Plus en détail

Une brève introduction à l architecture des réseaux ADSL

Une brève introduction à l architecture des réseaux ADSL Une brève introduction à l architecture des réseaux ADSL Chaput Emmanuel 2014-2015 Chaput Emmanuel Une brève introduction àl architecture des réseaux ADSL 2014-2015 1 / 72 1 2 L architecture réseau 3 Interconnexion

Plus en détail

TP2 Liaison ADSL S3-Cycle 2 / Module M3103

TP2 Liaison ADSL S3-Cycle 2 / Module M3103 RESEAUX & TELECOMMUNICATIONS TP2 Liaison ADSL S3-Cycle 2 / Module M3103 RT2A 2014-15 1 Matériel Aurora Presto Modem Routeur ADSL 1 Téléphone Testeur ADSL MC2+ 2 bobines de 100 m câble réseau 2 filtres

Plus en détail

Les réseaux Physiques Partie IV : Les réseaux opérateurs

Les réseaux Physiques Partie IV : Les réseaux opérateurs Les réseaux Physiques Partie IV : Les réseaux opérateurs Frédéric Dumas Sommaire ATM SONET/SDH ADSL X25 (Rappel) Réseau des années 80! Commutation de circuit virtuel Taux d'erreur élevé = protocole lourd

Plus en détail

L ARCHITECTURE DES RÉSEAUX LONGUE DISTANCE

L ARCHITECTURE DES RÉSEAUX LONGUE DISTANCE L ARCHITECTURE DES RÉSEAUX LONGUE DISTANCE Introduction Nous allons aborder les protocoles et technologies qui entrent en jeu dans la mise en œuvre de réseaux longue distance (WAN Wide Area Network). Il

Plus en détail

Caractéristiques et débits de votre ligne ADSL

Caractéristiques et débits de votre ligne ADSL Une documentation Côtière Informatique Mise à jour du 20/01/2014 Caractéristiques et débits de votre ligne ADSL Sommaire : 1) La face cachée de la technologie ADSL2+ page 1 2) Les caractéristiques de sa

Plus en détail

DU HAUT DÉBIT AU TRÈS HAUT DÉBIT : Et si l on commençait par un accès neutre par fibre optique au sous-répartiteur?

DU HAUT DÉBIT AU TRÈS HAUT DÉBIT : Et si l on commençait par un accès neutre par fibre optique au sous-répartiteur? DU HAUT DÉBIT AU TRÈS HAUT DÉBIT : Et si l on commençait par un accès neutre par fibre optique au sous-répartiteur? Gilles BILLET gbillet@ifotec.com IFOTEC S.A Tel : +33 (0) 4 76 67 53 53 B.P 247 ZAC de

Plus en détail

www.dracenie.com Développons ensemble la Dracénie

www.dracenie.com Développons ensemble la Dracénie Tous droits réservés Communauté d Agglomération Dracénoise Octobre 2010 Internet et le haut débit en Dracénie Explication et évolution du réseau Conception & réalisation Nexus Communication 04 93 92 92

Plus en détail

Guide. xdsl. (Digital Subscriber Line) (Edition Mai 2013 Version 1.3)

Guide. xdsl. (Digital Subscriber Line) (Edition Mai 2013 Version 1.3) Guide xdsl (Digital Subscriber Line) (Edition Mai 2013 Version 1.3) CORSAIRE BP 40007 28320 GALLARDON http://www.corsaire-services.fr - contact@corsaire-services.fr Assistance informatique et internet

Plus en détail

SIVOtel. Sommaire. Matériel : - E.Volution - Poste analogique (type a.905) - Poste spécifique (type e.950) - Câbles RJ45 RJ45 - Câbles RJ45 RJ12

SIVOtel. Sommaire. Matériel : - E.Volution - Poste analogique (type a.905) - Poste spécifique (type e.950) - Câbles RJ45 RJ45 - Câbles RJ45 RJ12 SIVOtel Sommaire PRISE EN MAIN I. Scénario :... 2 II. Mise œuvre de la configuration téléphonique :... 2 A. Configuration Matérielle... 2 1. carte Z ( 4 postes analogiques ou spécifiques)... 3 2. carte

Plus en détail

Année 2010-2011. Transmission des données. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.

Année 2010-2011. Transmission des données. Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed. Année 2010-2011 Réseaux I Transmission des données Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr 1 Plan 1 Notions de signaux 2 Caractéristiques communes

Plus en détail

Nouvelles technologies

Nouvelles technologies Filière Informatique et Réseaux AGU Fabrice BERLIN Elodie PICARDAT Nicolas 3ème année Nouvelles technologies - ADSL SOMMAIRE I. Introduction...3 A. La jeune Histoire d Internet...3 B. La connexion à Internet...6

Plus en détail

Fiche statistique Services aux entreprises

Fiche statistique Services aux entreprises A l issue des collectes semestrielles des indicateurs du marché des communications électroniques, l Institut Luxembourgeois de Régulation (ILR) publie au mois d août 2015 une fiche statistique sur les

Plus en détail

Chap.1: Introduction à la téléinformatique

Chap.1: Introduction à la téléinformatique Chap.1: Introduction à la téléinformatique 1. Présentation 2. les caractéristiques d un réseau 3. les types de communication 4. le modèle OSI (Open System Interconnection) 5. l architecture TCP/IP 6. l

Plus en détail

Vademecum. Solutions numériques

Vademecum. Solutions numériques Vademecum 1 Solutions numériques «La visioconférence est l ensemble des techniques et outils qui permettent et facilitent la communication à distance»* 2 1) Visioconférence, Webconférence : des solutions

Plus en détail

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise.

LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. M Informatique Réseaux Cours bis Couche Physique Notes de Cours LA COUCHE PHYSIQUE EST LA COUCHE par laquelle l information est effectivemnt transmise. Les technologies utilisées sont celles du traitement

Plus en détail

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30 Plan du Travail Chapitre 1: Internet et le Web : Définitions et historique Chapitre 2: Principes d Internet Chapitre 3 : Principaux services d Internet Chapitre 4 : Introduction au langage HTML 2014/2015

Plus en détail

Offre de référence de Bitstream national. de Tunisie Télécom pour l année 2011. modifiée par l Instance Nationale des Télécommunications

Offre de référence de Bitstream national. de Tunisie Télécom pour l année 2011. modifiée par l Instance Nationale des Télécommunications Offre de référence de Bitstream national de Tunisie Télécom pour l année 2011 modifiée par l Instance Nationale des Télécommunications Sommaire 1. Définitions... 5 2. Principe de l offre... 6 2.1 Description...

Plus en détail

BTS INFORMATIQUE DE GESTION - ISE4D SESSION 2008 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS A CLICK ÉLÉMENTS DE CORRECTION

BTS INFORMATIQUE DE GESTION - ISE4D SESSION 2008 E4R : ÉTUDE DE CAS. Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS A CLICK ÉLÉMENTS DE CORRECTION BTS INFORMATIQUE DE GESTION - ISE4D SESSION 28 E4R : ÉTUDE DE CAS Durée : 5 heures Coefficient : 5 CAS A CLICK Barème ÉLÉMENTS DE CORRECTION Dossier 1 : Gestion du réseau de la société A'CLICK Dossier

Plus en détail

Conception d'une architecture commutée. Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1

Conception d'une architecture commutée. Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Conception d'une architecture commutée Master 2 Professionnel STIC-Informatique 1 Conception d'une architecture commutée Définition Master 2 Professionnel STIC-Informatique 2 Motivations L'architecture

Plus en détail

INDEX. Historique...p2 Qu est ce que le mpls...p2 Pourquoi le mpls?...p3 Principe de fonctionnement...p4

INDEX. Historique...p2 Qu est ce que le mpls...p2 Pourquoi le mpls?...p3 Principe de fonctionnement...p4 INDEX Introduction Historique...p2 Qu est ce que le mpls...p2 Pourquoi le mpls?...p3 Principe de fonctionnement...p4 Développement Définitions...p 4 Avantages...p5 Inconvénients...p6 Applications...p6

Plus en détail

Organisation du module

Organisation du module Organisation du module Cours: 2 séances de TD (3H) + DS (1h30, commun avec TP) Introduction à la téléphonie d entreprise : Matériel, configurations et possibilités courantes Voix sur IP, Téléphonie sur

Plus en détail

Réunion d information Accès Internet. 25 avril 2014

Réunion d information Accès Internet. 25 avril 2014 Réunion d information Accès Internet 25 avril 2014 Rappel des étapes 2011 : lancement de la démarche de gestion Associant les communes, CCI, AEZA, Grand Lyon Objectif : améliorer le «cadre de vie» des

Plus en détail

Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique. Novembre 2011

Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique. Novembre 2011 Guide pour le Raccordement des Logements Neufs à la Fibre Optique Novembre 2011 Préambule Ce document est destiné à la Filière, c est à dire les installateurs, prescripteurs, promoteurs, opérateurs, fabricants,

Plus en détail

1. Fournir aux Entreprises des outils de télécommunications essentiels mais jusque alors inabordables pour les petites/moyennes structures,

1. Fournir aux Entreprises des outils de télécommunications essentiels mais jusque alors inabordables pour les petites/moyennes structures, MATERIELS ACTIFS V.O.I.P. 1. Fournir aux Entreprises des outils de télécommunications essentiels mais jusque alors inabordables pour les petites/moyennes structures, 2. Profiter des dernières technologies

Plus en détail

Exploiter la connexion Internet de la Freebox 95

Exploiter la connexion Internet de la Freebox 95 CHAPITRE 1 Découvrir l offre ADSL de Free 11 1.1. Introduction et définitions... 12 Qu est-ce qu Internet?... 15 Qu est-ce que l ADSL?... 16 La technologie xdsl... 19 L ADSL et le réseau téléphonique de

Plus en détail

Nouvelle collecte xdsl sur SYRHANO. 25 mai 2008

Nouvelle collecte xdsl sur SYRHANO. 25 mai 2008 Nouvelle collecte xdsl sur SYRHANO 25 mai 2008 Historique du document 14 mai 2008 [HP], [AB] : version 1. 21 mai 2008 [HP] : précisions sur les prix, correction synoptique collecte. 25 mai 2008 [HP] :

Plus en détail

Transmission et stockage de l information

Transmission et stockage de l information Transmission et stockage de l information La transmission d informations peut être libre, c est-à-dire assurée par des ondes électromagnétiques émises dans toutes les directions de l espace (Wi-Fi, radio,

Plus en détail

2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX

2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 2. GÉNÉRALITÉS 5 1. RÔLES DES RÉSEAUX 5 1.1. Objectifs techniques 5 1.2. Objectifs utilisateurs 6 2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX 7 2.1. Les réseaux locaux 7 2.2. Les

Plus en détail

Installation d un réseau domestique Avec téléphone analogique

Installation d un réseau domestique Avec téléphone analogique 1 / 10 Ce a pour objectif l installation d un modem-routeur (box) chez un particulier qui a conservé sa ligne téléphonique classique 1. Mise en situation. Mr Delion vient de prendre un abonnement Internet

Plus en détail

Brochure. Soulé Protection contre la foudre Gamme parafoudres courant faible

Brochure. Soulé Protection contre la foudre Gamme parafoudres courant faible Brochure Slé contre la fdre Gamme parafdres crant faible Énergie et productivité pr un monde meilleur Guide de sélection des équipements de téléphonie RTC (Réseau Téléphonique public Commuté) Réseau permettant

Plus en détail

Conception d un outil d aide au déploiement d un réseau EV-DO dans un concept IMS pour l opérateur CAMTEL

Conception d un outil d aide au déploiement d un réseau EV-DO dans un concept IMS pour l opérateur CAMTEL Conception d un outil d aide au déploiement d un réseau EV-DO dans un concept IMS pour l opérateur CAMTEL L outil à développer devra donner la possibilité de planifier tout d abord un réseau EV-DO Rev

Plus en détail

Le 22 mars 2004. Le Comité a appliqué les principes qu il avait définis précédemment, à savoir :

Le 22 mars 2004. Le Comité a appliqué les principes qu il avait définis précédemment, à savoir : Avis du Comité d Experts concernant l autorisation des techniques RE-ADSL et ADSL2+ au répartiteur et sous-répartiteur dans le cadre de l accès à la sous-boucle locale de France Télécom Le 22 mars 2004

Plus en détail

Université Claude Bernard Lyon 1 Master 2 Systèmes Informatiques et Réseaux Etude bibliographique Les technologies xdsl

Université Claude Bernard Lyon 1 Master 2 Systèmes Informatiques et Réseaux Etude bibliographique Les technologies xdsl Université Claude Bernard Lyon 1 Master 2 Systèmes Informatiques et Réseaux Etude bibliographique Les technologies xdsl Réalisé par : Nicolas SANTOPIETRO Youssef ZIZI Année scolaire 2007-2008 Table des

Plus en détail

Guide de connexion à. RENAULT SA et PSA PEUGEOT CITROËN. via ENX

Guide de connexion à. RENAULT SA et PSA PEUGEOT CITROËN. via ENX Guide de connexion à RENAULT SA et PSA PEUGEOT CITROËN via ENX Mise en œuvre de votre raccordement à RENAULT SA et/ou PSA PEUGEOT CITROËN via ENX Version française du 31/10/2014 1 Table des matières 1

Plus en détail

Les Réseaux Informatiques

Les Réseaux Informatiques Les Réseaux Informatiques Licence Informatique, filière SMI Université Mohammed-V Agdal Faculté des Sciences Rabat, Département Informatique Avenue Ibn Batouta, B.P. 1014 Rabat Professeur Enseignement

Plus en détail

LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX

LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX A LES RESEAUX Un réseau est un ensemble d objets connectés entre eux. Il permet de faire circuler un certain nombre d information entre ces objets selon des

Plus en détail

Vu le code des postes et télécommunications et notamment ses articles L. 34 8 et L. 36 10 ;

Vu le code des postes et télécommunications et notamment ses articles L. 34 8 et L. 36 10 ; Avis n 99 493 de l Autorité de régulation des télécommunications en date du 11 juin 1999 donné au Conseil de la concurrence sur la demande de mesures conservatoires présentée par la société Grolier Interactive

Plus en détail

Synthèse sur l'évolution des réseaux de télécommunications. Daniel Kofman Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications.

Synthèse sur l'évolution des réseaux de télécommunications. Daniel Kofman Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications. Synthèse sur l'évolution des réseaux de télécommunications Daniel Kofman Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications 21 Septembre 2001 Contact : daniel.kofman@enst.fr 1 Remerciements Dans l objectif

Plus en détail

AuroraPresto. Une révolution dans le test DSL. xdl éqsuipement Lde test complet pour les technologies DSL

AuroraPresto. Une révolution dans le test DSL. xdl éqsuipement Lde test complet pour les technologies DSL AuroraPresto Une révolution dans le test DSL xdl éqsuipement Lde test complet pour les technologies DSL 7. Test niveau application HTTP TCP/IP xdsl Une technologie multicouche 6. Test niveau IP 5. Test

Plus en détail

tel Prise en main SIVOTEL - OBOX

tel Prise en main SIVOTEL - OBOX tel Prise en main SIVOTEL - OBOX SOMMAIRE A. Prise en main SIVOTEL O.BOX B. Présentation de la configuration à réaliser C. Les étapes de la configuration D. Mise en œuvre de la configuration de l autocommutateur

Plus en détail

Service de collecte xdsl sur SYRHANO. J-SR - 05/06/2009 Alain BIDAUD - CRIHAN

Service de collecte xdsl sur SYRHANO. J-SR - 05/06/2009 Alain BIDAUD - CRIHAN Service de collecte xdsl sur SYRHANO J-SR - 05/06/2009 Alain BIDAUD - CRIHAN Service de collecte xdsl sur SYRHANO Plan Réseau régional SYRHANO infrastructure les services aux utilisateurs Service de collecte

Plus en détail

Réseaux Licence 3 Informatique

Réseaux Licence 3 Informatique Réseaux Licence 3 Informatique Objectifs: comprendre les mécanismes de communication des réseaux informatiques savoir identifier et utiliser les principaux services réseaux connaître et comprendre les

Plus en détail

Les nouvelles applications des PABX

Les nouvelles applications des PABX Evolution des architectures et des techniques... 2 Historique... 2 Evolution générale... 2 nouveaux services et systèmes... 2 Evolution des vitesses... 3 Numérotation... 3 Nouveaux services... 3 Réseaux

Plus en détail

Présentation de l IPBX SATURNE

Présentation de l IPBX SATURNE Présentation de l IPBX SATURNE SATURNE : Le concept Fournir aux entreprises des outils de télécommunications essentiels mais jusqu alors inabordables pour les petites et moyennes structures, Profiter des

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7

Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7 Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7 Sommaire Cours 1 Introduction aux réseaux 1 Les transferts de paquets... 2 Les réseaux numériques... 4 Le transport des données... 5 Routage et contrôle

Plus en détail

«SESSION 2009» RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS ET EQUIPEMENTS ASSOCIES. Durée : 2 h 00 (Coef. 3)

«SESSION 2009» RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS ET EQUIPEMENTS ASSOCIES. Durée : 2 h 00 (Coef. 3) CONCOURS DE TECHNICIEN DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE COMMUNICATION «SESSION 2009» CONCOURS INTERNE Questionnaire à choix multiple, soumis au choix du candidat, portant sur le thème suivant : RESEAUX

Plus en détail

Service IP/ADSL Version du 22 novembre 2004

Service IP/ADSL Version du 22 novembre 2004 Spécifications Techniques d Accès au Service Service IP/ Version du 22 novembre 2004 1. Objet du document Ce document décrit les Spécifications Techniques d Accès au Service (STAS) du service IP/. Ces

Plus en détail

Table des matières 1 Accès distant sur Windows 2008 Server...2 1.1 Introduction...2

Table des matières 1 Accès distant sur Windows 2008 Server...2 1.1 Introduction...2 Table des matières 1 Accès distant sur Windows 2008 Server...2 1.1 Introduction...2 1.2 Accès distant (dial-in)...2 1.3 VPN...3 1.4 Authentification...4 1.5 Configuration d un réseau privé virtuel (vpn)...6

Plus en détail

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES GENERALITES Définition d'un réseau Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux afin de partager des données, des ressources et d'échanger des

Plus en détail

Analyse de la bande passante

Analyse de la bande passante Analyse de la bande passante 1 Objectif... 1 2 Rappels techniques... 2 2.1 Définition de la bande passante... 2 2.2 Flux ascendants et descandants... 2 2.3 Architecture... 2 2.4 Bande passante et volumétrie...

Plus en détail