Fiche technique ESCALADE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fiche technique ESCALADE"

Transcription

1 Mise à jour 01/01/2011 Construire pour le sport Infrasports Fiche technique ESCALADE Direction générale opérationnelle des Routes et des Bâtiments Infrasports Boulevard du Nord, NAMUR Tél. 081/ Fax : 081/ Site Internet : Cette fiche a été avalisée par: Club Alpin belge - Aile Francophone - Avenue Albert 1er, Namur - TéL 081/ Fax 081/ Site :

2 Mur d'escalade Un mur d'escalade doit répondre à différents critères : 1. être une sculpture avec des lignes de force et directrices formée dans un ensemble cohérent (formes et couleurs), 2. des formes complexes en s'inspirant des défauts naturels de la roche (dalles, devers, surplombs, dièdres, arêtes, vagues, cônes, arrondis,...) ; 3. fonctionnel : la conception du mur doit tenir compte du niveau des utilisateurs : enfant initiation perfectionnement compétitions En remarque : Il existe 3 types de pratique que l on peut retrouver à tous les niveaux : - Salle de pan - Salle de bloc - Salle d escalade Les panneaux d escalade peuvent être réalisés en bois ou en résine. Le choix de ces matériaux dépend du type d utilisateurs et du budget (dans certains cas il est intéressant de combiner le bois et la résine). L application des normes n est pas obligatoire, mais comporte, quoique certains en disent, de sérieux avantages. L utilisateur qui se conforme à la norme, en cas de dommages, bénéficera toujours de présomptions favorables.

3

4 1) Matériels sportifs a) Les prises En résine époxy sablée de forme, de couleurs et modèles différents. Maximiser la diversité des prises afin d augmenter l intérêt du mur. La difficulté de préhension des prises et macro relief est choisie en fonction du niveau des utilisateurs. b) Macro-relief Elément rapporté en panneaux de volume courbe, contenant des inserts rapportés sur une surface grimpable. c) Corde d escalade (longueur variable) conforme CE, statique ou dynamique suivant l utilisation escalade en tête ou en moulinette. d) Système d assurance à blocage ou semi blocage automatique (grigri reverso,etc) conforme CE e) Harnais, baudriers, mousquetons conforme CE f) Chaussons et magnésie g) Sols de sécurité Les sols de sécurité sont spécifiques pour chaque type de pratique. Pour salles d escalade, la norme exige la protection du grimpeur lors du mousquetonnage du premier point d assurance pour l escalade en tête. En Belgique la pratique de l escalade en moulinette étant principalement utilisée, il est fortement conseillé d équiper le mur d un sol de haute sécurité spécifique sécurisant toute la hauteur du mur. Pour les salles de pan et de blocs, il faut prévoir des matelas de mousse à cellule ouverte d épaisseur variable suivant la hauteur des pans et blocs. h) Points d assurances Au sommet des murs d escalade sont installés des dispositifs d accrochage des cordes. Pour la partie du mur permettant l escalade en tête, il est prévu la pose d amarrages intermédiaires. Dans le cas de moulinettes pour les enfants, le mur doit être équipé de points de contre assurance au pied du mur. L ensemble des points d amarrage et les points intermédiaires doit être conforme à la norme européenne. 2) Normes - Norme EN et EN concernant les murs d escalade ; - Norme EN 795 A1 et EN pour les points d assurages ; - Norme NF P et NF EN qui régit les aires de réception pour murs d escalade avec points d assurance ;

5 - Norme EN et XP P qui régit les aires de réception pour les murs de pan et blocs ; - Norme de la FFME pour les compétitions internationales. Rem : il est recommandé de faire agréer un mur d escalade par un organisme de contrôle spécialisé. 3) Entretien d un mur d escalade Entretien journalier : Vérification des différents éléments pouvant subir des usures «rapides» suite à leurs utilisation (cordes et maillons rapides ou mousqueton dans lequel coulisse la corde au sommet du mur, etc) par les moniteurs de la salle. Entretien annuel : Vérification des fixations des points d assurage et les points de fixation de la structure. (ce travail peut être réalisé par contrat d entretien avec les firmes de construction de mur. 4) Terminologie Salle de Pan : Espace d escalade ne nécessitant pas de matériel particulier pour s assurer, dont la hauteur ne dépasse généralement pas 4 à 4,5 m avec un tapis en mousse pour amortir en cas de chute. Salle de bloc : Espace d escalade où on transpose la pratique d escalade sur des rochers naturels. Hauteur +/- 3m avec tapis en mousse ou «crash pad» pour les chutes éventuelles. Devers : Plan à inclinaison négative supérieure à 5. Dalle : Plan à inclinaison positive supérieure à 5 par rapport à la verticale. Avancée : Espace d escalade compris sous forme de couloir. Couloirs jumeaux : Couloirs strictement identiques en vue des compétitions en duel. Couloirs : Les couloirs peuvent ne pas être verticaux, ils doivent être dissociés, grimpables et contenus. Ils servent à mesurer les avancées. Prises en creux : Prises qui se vissent dans une réservation négative. Inserts : Douilles métalliques serties dans les panneaux d escalade permettant la fixation des prises. Crash pad : Matelas mobile que l on place en dessous du grimpeur pour absorber de petites chutes.

College Marracq Avenue Vital Biraben 64100 BAYONNE

College Marracq Avenue Vital Biraben 64100 BAYONNE College Marracq Avenue Vital Biraben 64100 BAYONNE CONSTRUCTION D UNE STRUCTURE ARTIFICIELLE D ESCALADE (S.A.E.) Cahier des Clauses Techniques Particulières Sommaire 1 Généralités...3 1.1 Objet du présent

Plus en détail

Escalade. sur structure artificielle et site sportif. Règles de sécurité

Escalade. sur structure artificielle et site sportif. Règles de sécurité Escalade sur structure artificielle et site sportif Règles de sécurité Adopté en comité directeur le : 14 février 2004 Sommaire 1 GENERALITES...2 1.1 OBJET DE CES REGLES...2 1.2 REFERENCES REGLEMENTAIRES...2

Plus en détail

Référentiel. Fournitures. Equipement de Protection Individuelle, petit matériel. Escalade

Référentiel. Fournitures. Equipement de Protection Individuelle, petit matériel. Escalade Référentiel Fournitures en Equipement de Protection Individuelle, en petit matériel Escalade construction des collèges du CG13 ; janvier 2014 Page 1 A- Les équipements de protection individuelle d escalade

Plus en détail

UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SAE

UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SAE UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SAE Club : Adresse : Adresse email : N de licence : Personne à prévenir en cas de nécessité Date d entrée en formation : Page 1 sur 5 UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE

Plus en détail

Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire

Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire Analyse de l activité selon quatre poles : L activité Escalade : Logique interne C est une activité de déplacement quadrupédique dans un espace plus ou moins

Plus en détail

Le noeud de chaise: Se défait facilement, même après une mise en tension, due à un vol

Le noeud de chaise: Se défait facilement, même après une mise en tension, due à un vol Le noeud de chaise: Se défait facilement, même après une mise en tension, due à un vol Résistance de la main à la traction HUIT PLAQUETTE DEMI-CABESTAN GRIGRI 2 kn.= 200kg 2 kn.= 200 kg 2,5 kn = 250 kg.

Plus en détail

Escalade NORME D EQUIPEMENT DES VOIES ET DES SITES NATURELS D ESCALADE

Escalade NORME D EQUIPEMENT DES VOIES ET DES SITES NATURELS D ESCALADE Escalade NORME D EQUIPEMENT DES VOIES ET DES SITES NATURELS D ESCALADE Adoptée en conseil d administration le 16 juin 2012 2/6 Sommaire 1. OBJET DE CETTE NORME... 3 2. REFERENCES REGLEMENTAIRES... 3 3.

Plus en détail

Fédération française de la montagne et de l escalade. Les règles de sécurité en escalade de bloc, de difficulté et de vitesse

Fédération française de la montagne et de l escalade. Les règles de sécurité en escalade de bloc, de difficulté et de vitesse Les règles de sécurité en escalade de bloc, de difficulté et de vitesse Adoptées lors du conseil d administration du 7 mars 2015 SOMMAIRE I Généralités 1. Objet 3 2. Domaine d application des règles 3

Plus en détail

NOM Compétitions Catégorie Date Classement. Prénom Date de naissance. Année Catégorie. N de licence et Etablissement

NOM Compétitions Catégorie Date Classement. Prénom Date de naissance. Année Catégorie. N de licence et Etablissement NOM Compétitions Catégorie Date Classement Prénom Date de naissance Année Catégorie N de licence et Etablissement 2 3 Résultats (Niveau et Date) Meilleure performance Sorties (en milieu naturel) En moulinette

Plus en détail

LIVRET ESCALADE Collège F. LEGER

LIVRET ESCALADE Collège F. LEGER TOPO d escalade LIVRET ESCALADE Collège F. LEGER Nom : Prénom : Classe : Année 2012-2013 Confectionné par Ch. CORNEILLE - EPS MATERIEL un des maillons essentiel de la chaîne d'assurage du grimpeur, l'intermédiaire

Plus en détail

Brève histoire de l escalade*

Brève histoire de l escalade* Brève histoire de l escalade* Parler d escalade nécessite de parler d abord des montagnes. En Europe une chaîne de montagnes traverse de nombreux pays : les Alpes. Jusqu au 17 ème siècle personne ne s

Plus en détail

Des bénévoles référents assurent le bon fonctionnement et la sécurité des séances ; facilitez-leur

Des bénévoles référents assurent le bon fonctionnement et la sécurité des séances ; facilitez-leur Activité : SAE Saison 2015-2016 Code sortie : 15SAE17 www.clubalpin-idf.com Organisateurs : Alain Changenet, Louis-Marie Bessac. Contact : Voir rubrique «kifaikoi» sur le site web Mur d escalade Milliat

Plus en détail

Règlement Intérieur de la salle d escalade Karma Halle Jean-Paul PEETERS

Règlement Intérieur de la salle d escalade Karma Halle Jean-Paul PEETERS Règlement Intérieur de la salle d escalade Karma Halle Jean-Paul PEETERS Préambule : Il est indispensable de maitriser les techniques de sécurité et de respecter les règles de fonctionnement de la salle

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE LIVRET CANDIDAT EXAMEN FACULTATIF PONCTUEL BACCALAUREATS GENERAUX ET TECHNOLOGIQUES. EPREUVE : ESCALADE Année scolaire 2012-2013 4 RUE G. ENESCO 94010 CRETEIL CEDEX Tél :

Plus en détail

Produit par : Dominic Fournier. Cours Initiation

Produit par : Dominic Fournier. Cours Initiation Cours Initiation Grigri L'assureur/descendeur autofreinant GRIGRI de PETZL, a révolutionné les techniques de descente et d'assurance en falaise. Il permet d'assurer et de faire descendre un grimpeur. En

Plus en détail

Projet Beaugrenelle. Sommaire :

Projet Beaugrenelle. Sommaire : Nb : bien qu ayant réalisé ce document avec le plus grand soin, les différents sujets abordés méritent la validation de spécialistes de sae? du droit, etc le présent document ne saurait donc engager ma

Plus en détail

Sae extérieur Plan les ouates mars 2009

Sae extérieur Plan les ouates mars 2009 Sae extérieur Plan les ouates mars 2009 19/06/09 1 Entre-prises, créateur d!escalades Plus de 20 ans d!expérience Plus de 5000 structures dans le monde entier 19/06/09 2 SOMMAIRE SYNTHESE 1) Étendue des

Plus en détail

Le spécialiste des sols sportifs, de loisirs et de sécurité

Le spécialiste des sols sportifs, de loisirs et de sécurité Le spécialiste des sols sportifs, de loisirs et de sécurité Choisir SÉCURISOL TX, c est améliorer les performances et la durée de vie de vos sols de sécurité! Sur une infrastructure naturelle compactée,

Plus en détail

Sommaire. L assurage 1/1. fic-somassurage01-c3m

Sommaire. L assurage 1/1. fic-somassurage01-c3m L assurage fic-somassurage01-c3m Sommaire Le matériel Tubes, bloqueurs, plaquettes... Auto-assurage à la montée à la descente du 1 er de cordée avec appareil à la taille/épaule du second de cordée avec

Plus en détail

Escalade NORME DE CLASSEMENT DES VOIES ET DES SITES NATURELS D ESCALADE

Escalade NORME DE CLASSEMENT DES VOIES ET DES SITES NATURELS D ESCALADE Escalade NORME DE CLASSEMENT DES VOIES ET DES SITES NATURELS D ESCALADE Adoptée en conseil d administration le 16 juin 2012 2/8 Sommaire 1. OBJET DE CETTE NORME... 3 2. REFERENCES REGLEMENTAIRES... 3 3.

Plus en détail

-Réussir un bloc cotée 4b après travail si nécessaire. - Parer un grimpeur sur

-Réussir un bloc cotée 4b après travail si nécessaire. - Parer un grimpeur sur Passeports/ Ateliers Vert Bleu (A) (B) (C) (D) Remontée sur corde - Réussir un 5b à vue sur 3 proposées. -Installation d une moulinette en haut de voie. Tirage au sort : - l universelle. - la rapide. -Réussir

Plus en détail

Règlement intérieur pour la pratique libre, non encadrée, de l escalade le samedi matin et pendant les vacances scolaires au gymnase des Cent-Gardes

Règlement intérieur pour la pratique libre, non encadrée, de l escalade le samedi matin et pendant les vacances scolaires au gymnase des Cent-Gardes Dynamic Sèvres / Section Sèvres calade 92310 Règlement intérieur pour la pratique libre, non encadrée, de l escalade le samedi matin et pendant les vacances scolaires au gymnase des Cent-Gardes Saison

Plus en détail

La moulinette en sécurité. sur les parois scolaires

La moulinette en sécurité. sur les parois scolaires La moulinette en sécurité sur les parois scolaires climbingiscool.ch Un projet de l'asep Novembre 2015 La moulinette en sécurité sur les parois scolaires 1 Remarques préliminaires 1.1 Position de l ASEP

Plus en détail

Sommaire. Les techniques d escalade. De fortune sur demi-cabestan Débrayable Suisse 1/1. fic-somescalade01-c3m

Sommaire. Les techniques d escalade. De fortune sur demi-cabestan Débrayable Suisse 1/1. fic-somescalade01-c3m Les techniques d escalade fic-somescalade01-c3m Sommaire La poulie (moulinette) L assurage Sécurité lors de la mise en place Manip FFME Le rappel Sécurité lors de la mise en place Amarrages en terrain

Plus en détail

OPTION ESCALADE. Equipement de la Cordée - Grimper en tête - Assurer en tête Sommaire:

OPTION ESCALADE. Equipement de la Cordée - Grimper en tête - Assurer en tête Sommaire: OPTION ESCALADE Equipement de la Cordée - Grimper en tête - Assurer en tête Sommaire: A) Passer son beaudrier idem moulinette B) S'encorder: Noeud de huit C) Fermer la chaine d'assurance idem moulinette

Plus en détail

Circulaire n 4358 du 19/03/2013 SECURITE : GESTION ET CONTROLE DU MATERIEL D ESCALADE

Circulaire n 4358 du 19/03/2013 SECURITE : GESTION ET CONTROLE DU MATERIEL D ESCALADE Circulaire n 4358 du 19/03/2013 SECURITE : GESTION ET CONTROLE DU MATERIEL D ESCALADE Réseaux et niveaux concernés Fédération Wallonie- Bruxelles Libre subventionné libre confessionnel libre non confessionnel)

Plus en détail

FERRATA, CÂBLE ETESCALADE

FERRATA, CÂBLE ETESCALADE FR VoieS FERRATA, CÂBLE ETESCALADE Variant Collet de Montaup Camí dels Coms Corriol de baixada Mirador de Canillo CANAL DE MORA ROC DEL QUER RACONS CANAL DEL GRAU Voie CÂBLE Voie SENTIER Degrés de difficulté

Plus en détail

Vers l autonomie en alpinisme

Vers l autonomie en alpinisme Vers l autonomie en alpinisme Objectifs: - Cadrer les sorties initiations des clubs avec un contenu identique. - Dynamiser la pratique de l alpinisme en affichant et en proposant à tous les clubs ces WE

Plus en détail

Sur l utilisation du matériel en Salle Artificielle d Escalade (SAE) et Sur la pédagogie d apprentissage

Sur l utilisation du matériel en Salle Artificielle d Escalade (SAE) et Sur la pédagogie d apprentissage Formation d escalade Animateur SAE Dernière mise à jour en 2006 Notion de base Sur l utilisation du matériel en Salle Artificielle d Escalade (SAE) et Sur la pédagogie d apprentissage Un Animateur SAE

Plus en détail

comment choisir son epi?

comment choisir son epi? FR comment choisir son epi? le harnais DE SéCURITé ET LES systèmes d arrêt de chutes 2011 Conseil pour le Développement Economique de la Construction a.s.b.l. www.aaa.lu Institut de Formation Sectoriel

Plus en détail

Le bpa. bpa Bureau de prévention des accidents, case postale 8236, CH-3001 Berne Tél. +41 31 390 22 22, fax +41 31 390 22 30, info@bpa.ch, www.bpa.

Le bpa. bpa Bureau de prévention des accidents, case postale 8236, CH-3001 Berne Tél. +41 31 390 22 22, fax +41 31 390 22 30, info@bpa.ch, www.bpa. Pour votre sécurité Le bpa est le centre suisse de compétences pour la prévention des accidents. Il a pour mission d assurer la sécurité dans les domaines de la circulation routière, du sport, de l habitat

Plus en détail

II. L escalade sur SAE (Structure Artificielle d Escalade)

II. L escalade sur SAE (Structure Artificielle d Escalade) II. L escalade sur SAE (Structure Artificielle d Escalade) 1. L escalade en moulinette et l escalade en tête A) L escalade en moulinette Principe de fonctionnement Corde placée en haut du mur L assureur

Plus en détail

Ce manuel pédagogique ne dispense pas d'une formation technique complémentaire.

Ce manuel pédagogique ne dispense pas d'une formation technique complémentaire. Ce manuel pédagogique ne dispense pas d'une formation technique complémentaire. INTRODUCTION p. 2 TABLE DES MATIÈRES p. 3 I - DONNÉES TECHNIQUES 1-1 LE MATÉRIEL p. 4 - Chaussons p. 4 - Sac à magnésie /

Plus en détail

TIR Stand fermé - Stand ouvert

TIR Stand fermé - Stand ouvert M ise à jour 01/01/2012 Construire pour le sport Fiche technique Infrasports TIR Stand fermé - Stand ouvert Direction générale opérationnelle des Routes et des Bâtiments Infrasports Boulevard du Nord,

Plus en détail

A.R.E. LIVRET DE L ETUDIANT ESCALADE PHYSIQUE ET SPORT CALLEN LAURENT ELIAS FLORENCE

A.R.E. LIVRET DE L ETUDIANT ESCALADE PHYSIQUE ET SPORT CALLEN LAURENT ELIAS FLORENCE A.R.E. LIVRET DE L ETUDIANT ESCALADE PHYSIQUE ET SPORT ELIAS FLORENCE CALLEN LAURENT L atelier consiste à mener de front la pratique d une activité sportive et la compréhension des principes physiques

Plus en détail

«On met souvent plus d énergie à avoir peur qu à essayer.» Stéphanie Bodet, Alpiniste

«On met souvent plus d énergie à avoir peur qu à essayer.» Stéphanie Bodet, Alpiniste «On met souvent plus d énergie à avoir peur qu à essayer.» Stéphanie Bodet, Alpiniste La Rochelle / 24 au 26 avril 2015 IDENTITE DE L EVENEMENT «VERTICAL OCEAN CAMP» Le parti pris d un nom Anglais (notoriété

Plus en détail

De l épreuve à l initiation à la performance.

De l épreuve à l initiation à la performance. Escalade en EPS Collège Niveau 1 De l épreuve à l initiation à la performance. De la conquête du sommet par l exploration du support, vers la construction de l activité de performance en escalade par la

Plus en détail

Escalade dans le Briançonnais

Escalade dans le Briançonnais Escalade dans le Briançonnais Du vendredi 12 au dimanche 14 juin ENCADRANT(S) : Michel Clerget : 06 09 62 90 38 Email : voir rubrique «kifaikoi» sur le site web Anne Claire Cunin : 06 70 92 10 28 Email

Plus en détail

Points importants lors d une «progression encordée» (escalade, alpinisme)

Points importants lors d une «progression encordée» (escalade, alpinisme) Points importants lors d une «progression encordée» (escalade, alpinisme) Il est utile de rappeler quelques points importants lors de la progression encordé en montagne. La réussite de celle-ci dépend

Plus en détail

CHAPITRE 6 : VOIES DE PLUSIEURS LONGUEURS

CHAPITRE 6 : VOIES DE PLUSIEURS LONGUEURS AVANT-PROPOS CHAPITRE 6 : VOIES DE PLUSIEURS LONGUEURS Le déroulement de l escalade en cordée en SNE de plusieurs longueurs nécessite la maîtrise de la pose du relais où le premier de cordée s arrête et

Plus en détail

En grande voie 17. Manip du relais en grande voie 18. Triangulation 19. Remontée sur corde double 20. Passage de nœud 21. Mouflage

En grande voie 17. Manip du relais en grande voie 18. Triangulation 19. Remontée sur corde double 20. Passage de nœud 21. Mouflage UFR STAPS Nice Option Montagne Escalade 2012 I. Les nœuds 1. Nœud de 8 2. Nœud de chaise 3. Nœud cabestan 4. Nœud demi cabestan 5. Nœud Machard 6. Nœud Prussik 7. Nœud français 8. Double nœud de pécheur

Plus en détail

Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade

Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade Jeux et situations imaginées par les initiateurs SAE de la promotion «16 au 19 avril 2005» au CD Rhône ffme. Page 1 sur 19 RELAIS BLOC DISPOSITIF:

Plus en détail

ECOLE DE GLACE SUPPORT DE FORMATION

ECOLE DE GLACE SUPPORT DE FORMATION ECOLE DE GLACE SUPPORT DE FORMATION Club Alpin de Colmar Rédaction Eric MUNIER 1/ LES NOEUDS 1.1 Le nœud de 8 1.2 Le nœud de cabestan 1.3 Le nœud de ½ cabestan 1.4 Le nœud de Marchard 1.5 Le nœud français

Plus en détail

Sports de montagne d été

Sports de montagne d été Kurt Winkler / Hans-Peter Brehm / Jürg Haltmeier Sports de montagne d été 2 ème édition Technique, Tactique, Sécurité dition du CAS Chef de projet CAS: Bruno Hasler Traduit de l allemand par Valérie Herzig

Plus en détail

Ces règlements doivent permettre le déroulement loyal de toutes les compétitions en respectant l éthique sportive. Ils doivent être interprétés dans

Ces règlements doivent permettre le déroulement loyal de toutes les compétitions en respectant l éthique sportive. Ils doivent être interprétés dans Escalade Les règles du jeu Ces règlements doivent permettre le déroulement loyal de toutes les compétitions en respectant l éthique sportive. Ils doivent être interprétés dans ce sens. SEPTEMBRE 2015 CHAPITRE

Plus en détail

Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire

Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire Fabrice Paget B.E.E.S Escalade Tél : +336 88 31 14 72 fabrice.paget@orange.fr 1 Glossaire Effectifs Durée des séances Atelier escalade sans être encordée Traversées

Plus en détail

Sommaire. Les amarrages 1/1. fic-somamarr01-c3m

Sommaire. Les amarrages 1/1. fic-somamarr01-c3m Les amarrages fic-somamarr01-c3m Sommaire Matériel Terrain aseptisé Terrain d aventure Rocher ou terrain varié 2 points unidirectionnel 2 points semi-directionnel 2 points avec liaison par un seul brin

Plus en détail

CHAPITRE 7 : LE RAPPEL

CHAPITRE 7 : LE RAPPEL AVANT-PROPOS CHAPITRE 7 : LE RAPPEL Le rappel même en falaise équipée reste une technique qui présente des risques certains, notamment dus au fait que pour descendre en rappel, les deux grimpeurs doivent

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LES NOEUDS

CHAPITRE 2 : LES NOEUDS AVANT-PROPOS CHAPITRE 2 : LES NOEUDS La bonne maîtrise des nœuds est indispensable. Il ne s agit pas seulement de réaliser les nœuds sans hésiter et de façon correcte, mais aussi de connaître les spécificités

Plus en détail

Equipements de Protection Individuelle EPI

Equipements de Protection Individuelle EPI 090119 Recommandations FFME EPI Equipements de Protection Individuelle EPI Recommandations fédérales Janvier 2009 8-10, quai de la Marne - 75 019 Paris - Tél. : 33 (0) 1 40 18 75 50 - Fax : 33 (0) 1 40

Plus en détail

STAGE DU 12 AU 18 AVRIL 2009. Les Calanques de Cassis

STAGE DU 12 AU 18 AVRIL 2009. Les Calanques de Cassis STAGE DU 12 AU 18 AVRIL 2009. Les Calanques de Cassis Semaine de stage des vacances de pâques aux Calanques de Cassis. La première semaine des vacances de pâques 2009, nous proposons aux grimpeurs autonomes

Plus en détail

La gestion des falaises françaises Chamonix 23 septembre 2009

La gestion des falaises françaises Chamonix 23 septembre 2009 La gestion des falaises françaises Chamonix 23 septembre 2009 Typologie des sites (source FFME) Sites sportifs Tous les équipements en place répondent aux exigences des règles fédérales y compris pour

Plus en détail

FPC «HETEROGENEITE ET RISQUE EN EPS» AU TRAVERS DE L ACTIVITE ESCALADE ( 07/02/05 et 08/02/05 ) Sophie LAIGNEL et Laurent SUIN

FPC «HETEROGENEITE ET RISQUE EN EPS» AU TRAVERS DE L ACTIVITE ESCALADE ( 07/02/05 et 08/02/05 ) Sophie LAIGNEL et Laurent SUIN FPC «HETEROGENEITE ET RISQUE EN EPS» AU TRAVERS DE L ACTIVITE ESCALADE ( 07/02/05 et 08/02/05 ) Sophie LAIGNEL et Laurent SUIN I LES OBJECTIFS DU STAGE, NOTRE DEMARCHE D ENSEIGNEMENT II ANALYSE DE L ACTIVITE

Plus en détail

Option Montagne-escalade UFR STAPS NICE N 1 :

Option Montagne-escalade UFR STAPS NICE N 1 : N 1 : La remontée sur corde avec brin simple Matériel : 1 baudrier, 3 mousquetons, 1grigri ou descendeur anti panique, une poignée jumar, une sangle assez longue Utilité : permet de remonter sur la corde

Plus en détail

Encadrement de l activité escalade

Encadrement de l activité escalade Encadrement de l activité escalade Juillet 2012 Il est difficile aujourd hui de s y retrouver dans les multiples brevets et diplômes qui permettent d encadrer l activité escalade. Ce document dresse la

Plus en détail

Du 9 au 13 septembre 2015

Du 9 au 13 septembre 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 03/09/15 Événement : Du 9 au 13 septembre 2015 Place Nautique & Azium - Confluence UNE SECONDE ÉDITION COMPLÈTEMENT FOLLE Azium et ses partenaires organisent cette année la deuxième

Plus en détail

Gigondas : ce petit village Gaulois du Vaucluse, connu dans le monde entier pour son excellent vin est aussi un petit paradis de la grimpe.

Gigondas : ce petit village Gaulois du Vaucluse, connu dans le monde entier pour son excellent vin est aussi un petit paradis de la grimpe. Escalade et dégustation à Gigondas Présentation de l activité Lieu : France, Vaucluse, Dentelles de Montmirail, Gigondas. Durée : 2 jours. Dates : Week-end du 27 & 28 septembre, du 4 & 5 octobre, du 11

Plus en détail

Rapport du stage de formation à l équipement en canyon

Rapport du stage de formation à l équipement en canyon Rapport du stage de formation à l équipement en canyon 13-15 Septembre à Rencurel (38) NA : 2003-CA-022030116 Organisateur : Jérôme Willemin, initiateur canyon CAF Encadrement : Olivier Gola, BE Spéléologie,

Plus en détail

La sécurité en s encordant

La sécurité en s encordant La sécurité en s encordant Sommaire 1 Principes de protection des personnes 3 2 Amortissement de l énergie engendrée par la chute 4 3 Equipements de protection individuelle (EPI) contre les chutes 5 3.1

Plus en détail

CLUB ALPIN D ILE DE FRANCE FICHE PROGRAMME ALPINISME

CLUB ALPIN D ILE DE FRANCE FICHE PROGRAMME ALPINISME 14-FOR26/27/28 - Stage Vers l'autonomie en Alpinisme 2014 Préparation samedi 24 mai Deux week-ends : 14-15 juin et 28-29 juin PRINCIPES ET OBJECTIFS Séries de week-ends encadrés par des professionnels

Plus en détail

Rencontre des responsables régionaux de formation 2011.

Rencontre des responsables régionaux de formation 2011. Rencontre des responsables régionaux de formation 2011. Les Responsables régionaux de formation se sont retrouvés ce samedi au siège de la Fédération pour la troisième édition de leur réunion annuelle.

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. Prototype de module de bloc «Tous Champions!»

DOSSIER TECHNIQUE. Prototype de module de bloc «Tous Champions!» DOSSIER TECHNIQUE Prototype de module de bloc «Tous Champions!» Axonométrie. Vue arrière Le projet L association Open Sources livre un prototype de mur de bloc à trois pans (positif, dalle et dévers) afin

Plus en détail

Le matériel utilisé en PAH

Le matériel utilisé en PAH Le matériel utilisé en PAH Formation opérateur-surveillant PAH CREPS PACA David GODEFROY (réalisé à partir d articles et de photos du site ffme et vieux campeur) ? Charlotte (hygiène) sous le casque? Type

Plus en détail

Compte rendu de la réunion de bureau du 03/09/13

Compte rendu de la réunion de bureau du 03/09/13 Compte rendu de la réunion de bureau du 03/09/13 Présents : Cédric Orseau, Jérome David, Sébastien Gras, Lionel Chartier, Rodolphe Sam, Eric Picard, Olivier BATY Objectif : préparation de la saison 2013

Plus en détail

JE SUIS JEUNE OFFICIEL EN ESCALADE. Programme 2012 / 2016

JE SUIS JEUNE OFFICIEL EN ESCALADE. Programme 2012 / 2016 JE SUIS JEUNE OFFICIEL EN ESCALADE Programme 2012 / 2016 Modifié le 11 janvier 2013 12 Décembre 2012-1/26 PRÉAMBULE Ce mémento permet à l élève du collège ou du lycée d officier au sein des rencontres

Plus en détail

MONTSERRAT 2 5 2011 REGLEMENT INTERIEUR

MONTSERRAT 2 5 2011 REGLEMENT INTERIEUR APEM Déclarée le 2 février 1994 à Boulogne Billancourt sous le n 11313 Modifiée le 30 août 1999 à Palaiseau sous le n 11459 RASSEMBLEMENT des GRIMPEURS MONTSERRAT 2 au 5 juin 2011 REGLEMENT INTERIEUR Informations

Plus en détail

1. Début de la suspension :

1. Début de la suspension : Stage Danse-Escalade Contenus techniiques et miise en œuvre. 1. Début de la suspension : Le détail, pas à pas, d une mise en suspension sur une corde fixe. 1 2 3 4 5 Grimper et rejoindre le point pour

Plus en détail

SECURITE EN ESCALADE SPORTIVE

SECURITE EN ESCALADE SPORTIVE SECURITE EN ESCALADE SPORTIVE HISTOIRE 1880 l escalade est considérée comme faisant partie de l alpinisme En 1910 Hans Kresz conçoit le premier chausson d escalade (une simple espadrille munie d une semelle

Plus en détail

FAUSSE FOURCHE ETRANGLEUSE. EN 795 classe B Sangle d ancrage étrangleuse récupérable du sol composante d un systéme d arrêt des chutes.

FAUSSE FOURCHE ETRANGLEUSE. EN 795 classe B Sangle d ancrage étrangleuse récupérable du sol composante d un systéme d arrêt des chutes. FAUSSE FOURCHE ETRANGLEUSE EN 795 classe B Sangle d ancrage étrangleuse récupérable du sol composante d un systéme d arrêt des chutes. 0,90 1,30 longueur 0,90ml Réf : FTC/FF-E9-090 ø longueur 1,30ml Réf

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

Vous disposez au moins d un bloqueur mécanique directement

Vous disposez au moins d un bloqueur mécanique directement AVANT-PROPOS CHAPITRE 8 : LES INTERVENTIONS Dans les voies de plusieurs longueurs, l Anim SNE peut être confronté à diverses situations où son second ou lui-même se retrouve en difficulté. Mieux vaut prévenir

Plus en détail

2014 DJS 263 DFA Principe et caractéristiques principales du lancement du dispositif «Paris Escalade» - Tarification afférente. PROJET DE DELIBERATION

2014 DJS 263 DFA Principe et caractéristiques principales du lancement du dispositif «Paris Escalade» - Tarification afférente. PROJET DE DELIBERATION DIRECTION DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Sous-direction de l administration générale et de l équipement Service des Affaires Juridiques et Financières 2014 DJS 263 DFA Principe et caractéristiques principales

Plus en détail

INTRODUCTION 9 LE DIMENSIONNEMENT DES GARDE-CORPS 1. GÉNÉR ALITÉS 12. 1.1. Conception d un projet d ouvrage métallique 12

INTRODUCTION 9 LE DIMENSIONNEMENT DES GARDE-CORPS 1. GÉNÉR ALITÉS 12. 1.1. Conception d un projet d ouvrage métallique 12 PART_PRESENTATION:Presentation_laquage_1-8 23/04/09 10:46 Page 4 4 INTRODUCTION 9 PARTIE I LE DIMENSIONNEMENT DES GARDE-CORPS 11 1. GÉNÉR ALITÉS 12 1.1. Conception d un projet d ouvrage métallique 12 1.1.1.

Plus en détail

Passeport escalade Guide d utilisation. à usage des clubs et des cadres

Passeport escalade Guide d utilisation. à usage des clubs et des cadres Passeport escalade Guide d utilisation à usage des clubs et des cadres Sommaire 1 Présentation... 3 1.1 Le passeport escalade... 3 1.2 Objectifs du dispositif passeport... 3 1.3 Le passeport au service

Plus en détail

Buts de football mobiles

Buts de football mobiles SERVICE PUBLIC FEDERAL ECONOMIE, P.M.E., CLASSES MOYENNES & ENERGIE QUALITE ET SECURITE Division Sécurité Service Sécurité des Produits Guide de sécurité n 1 Buts de football mobiles 2002 Ce guide de sécurité

Plus en détail

J irai Grimper Chez Vous Règlement

J irai Grimper Chez Vous Règlement J irai Grimper Chez Vous Règlement J irai Grimper Chez Vous Article 1 : Organisation La société Petzl Distribution, ZI Crolles Cidex 105A, 38920 Crolles, France, organise l événement en partenariat avec

Plus en détail

Descriptifs techniques des produits

Descriptifs techniques des produits Descriptifs techniques des produits PLANS DE TRAVAIL I STANDARD 1 Epaisseur du matériau 38 mm 2 Panneau d aggloméré 3 Matériau de surface Stratifié (CPL/ HPL) 4 Epaisseur du stratifié 0,6-0,8 mm 5 Structure

Plus en détail

Sommaire. 1. Assurer un grimpeur en tête

Sommaire. 1. Assurer un grimpeur en tête Sommaire Assurer un grimpeur en tête... 1 Mousquetonner... 2 Manœuvre du maillon... 3 Le relais équipé... 4 Le relais non équipé... 5 Assurer au relais :... 7 La descente en rappel... 10 1 1. Assurer un

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

Vernayaz. 3 voies: 6c, 7c, 8a Une traversée bloc: 7b+ A gauche de l usine, un petit espace grimpe qui respire le bonheur

Vernayaz. 3 voies: 6c, 7c, 8a Une traversée bloc: 7b+ A gauche de l usine, un petit espace grimpe qui respire le bonheur Escalade 1 INDEX Vernayaz... 3 Gueuroz et La Taillaz... 4 Salvan... 5 Les Granges... 6 Gorges du Dailley (Cirque de la Pissevache)... 7-8-9 Van d en Haut... 10 Planajeur... 11 La Creusaz... 12 Giétroz...

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DU SPORT ET DES LOISIRS. ADHERENT FIFAS, SECTION SAGES Sols pour Aires de Jeux, Entretien et Services

FEDERATION FRANCAISE DU SPORT ET DES LOISIRS. ADHERENT FIFAS, SECTION SAGES Sols pour Aires de Jeux, Entretien et Services FEDERATION FRANCAISE DU SPORT ET DES LOISIRS ADHERENT FIFAS, SECTION SAGES Sols pour Aires de Jeux, Entretien et Services 1 - L ENTREPRISE P. 2 2 - LES PRODUITS P. 3 Page 1 sur 7 FRANCE CONSTRUCTION EN

Plus en détail

Guide d installation Interlock. Lignes directrices générales. Utiliser 6 fixations par tapis, sauf en cas d indication contraire

Guide d installation Interlock. Lignes directrices générales. Utiliser 6 fixations par tapis, sauf en cas d indication contraire I nst al l at i on L as ol ut i onver t epourl ec onf or tdesvac hes Gui de d i nst al l at i on Guide d installation Interlock Lignes directrices générales Utiliser 6 fixations par tapis, sauf en cas

Plus en détail

Garde-corps. www.securigard.fr

Garde-corps. www.securigard.fr Protection collective et définitive des toitures terrasses techniques inaccessibles au public et des installations industrielles contre les chutes de hauteur Garde-corps Garde-corps fixes ou autoportants

Plus en détail

Auto-assurance par le bas : une méthode efficace pour grimper en solo

Auto-assurance par le bas : une méthode efficace pour grimper en solo Auto-assurance par le bas : une méthode efficace pour grimper en solo Pierre Boudinet Introduction Ce qui est présenté est le résultat de plus de deux ans d'essais, avec plus de 500 longueurs parcourues,

Plus en détail

Constructions à ossature métallique et plaques Megaplac 25

Constructions à ossature métallique et plaques Megaplac 25 01 Constructions à ossature H01 002 Constructions à ossature métallique et plaques Megaplac 25 Description Les plaques de plâtre Megaplac 25 permettent la réalisation d ouvrages à très hautes performances

Plus en détail

Loïc GOUBET. ABRIS DE JARDIN Bungalows - Garages. Jeux pour enfants

Loïc GOUBET. ABRIS DE JARDIN Bungalows - Garages. Jeux pour enfants CHARPENTE-COUVERTURE Loïc GOUBET ABRIS DE JARDIN Bungalows - Garages Jeux pour enfants ZAC de l Artouillat 41120 LES MONTILS - Tél. 02 54 79 41 25 RCS BLOIS 381 395 151 RM 41 www.profil-bois.com - profil.bois@wanadoo.fr

Plus en détail

Encordement avec la tête d alouette

Encordement avec la tête d alouette Encordement avec la tête d alouette Difficile à défaire seul, ce noeud est presque uniquement utilisé dans un contexte d'encadrement de public difficile. Encordement en milieu de corde (l'encordement en

Plus en détail

1RWLFHGH FDOFXO 0RXVTXHWRQ. LAGRUE Sébastien POREZ Mathieu Licence GMP 2M. Promotion 2000-2001 GENIE MECANIQUE ET

1RWLFHGH FDOFXO 0RXVTXHWRQ. LAGRUE Sébastien POREZ Mathieu Licence GMP 2M. Promotion 2000-2001 GENIE MECANIQUE ET Promotion 2000-2001 GENIE MECANIQUE ET 1RWLFHGH FDOFXO 0RXVTXHWRQ LAGRUE Sébastien POREZ Mathieu Licence GMP 2M I.U.P. de LORIENT 2, rue Le Coat St Haouen 56325 LORIENT Sommaire : 1- Introduction 1.1-

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 2 MARS 2012 DELIBERATION N CR-12/06.070 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT DES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Stratégie régionale de formation par apprentissage Programme

Plus en détail

15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M.

15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M. 15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M. Plan de l exposé Confort acoustique des constructions multifamiliales en bois en Belgique : Exigences & évaluation des systèmes Habitations

Plus en détail

Bekafor Classic Montage. www.betafence.com

Bekafor Classic Montage. www.betafence.com Bekafor Classic Montage www.betafence.com Avant garde en matière de pose de clôture Vous désirez une clôture solide pour protéger votre propriété? Vous désirez une clôture qui souligne discrètement la

Plus en détail

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS.

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. FICHE CONSEIL N 9 CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. Ce document précise les dispositions constructives des cloisons et contre-cloisons en plaques

Plus en détail

Projet pilote en Région de Bruxelles-capitale isolation acoustique dans les écoles

Projet pilote en Région de Bruxelles-capitale isolation acoustique dans les écoles Projet pilote en Région de Bruxelles-capitale isolation acoustique dans les écoles Etude de 6 cas Marie-Françoise Ducarme & Jean-Laurent Simons Division Energie-Air-Climat-Bruit : département Bruit I.

Plus en détail

SECURIFIL LIGNES DE VIE. Lignes de vie conformes à la norme EN 795 Classe C ou la norme EN 353

SECURIFIL LIGNES DE VIE. Lignes de vie conformes à la norme EN 795 Classe C ou la norme EN 353 SECURIFIL Lignes de vie conformes à la norme EN 795 Classe C ou la norme EN 353 LIGNES DE VIE SECURIFIL est une gamme de lignes de vie pouvant s adapter aux configurations les plus variées: extérieur,

Plus en détail

Marché public de fournitures et de mobilier. Cahier des Clauses Techniques Particulières

Marché public de fournitures et de mobilier. Cahier des Clauses Techniques Particulières Marché public de fournitures et de mobilier AMÉNAGEMENT DE RÉSERVES DANS LE SOUS-SOL DU BÂTIMENT 24 Cahier des Clauses Techniques Particulières Marché public à procédure adaptée en application des articles

Plus en détail

DESTINATAIRE : Date de réalisation : 02/03/2011. 2 exemplaires à l'adresse ci-dessus Intervenant : Mr. VANDEPUTTE Olivier

DESTINATAIRE : Date de réalisation : 02/03/2011. 2 exemplaires à l'adresse ci-dessus Intervenant : Mr. VANDEPUTTE Olivier Olivier VANDEPUTTE 4, rue des Nobles 09120 DALOU Tel: 0604670290 Fax: 0561608674 oliviervdp@pyrem.fr REGIE STATION DE SKI DES MONTS D OLMES Bâtiment Administratif 09300 LES MONTS D OLMES ACCROBRANCHE Contrôle

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DANS LA CONCEPTION DES MATÉRIELS DES CONTRAINTES D EXPLOITATION, DE MAINTENANCE ET DE SÉCURITÉ

PRISE EN COMPTE DANS LA CONCEPTION DES MATÉRIELS DES CONTRAINTES D EXPLOITATION, DE MAINTENANCE ET DE SÉCURITÉ PRISE EN COMPTE DANS LA CONCEPTION DES MATÉRIELS DES CONTRAINTES D EXPLOITATION, DE MAINTENANCE ET DE SÉCURITÉ Jean-Jacques RICHARD, RTE, (France), jean-jacques-a.richard@rte-france.com Fabrice MARTIN,

Plus en détail

Instructions d installation et de montage

Instructions d installation et de montage Instructions d installation et de montage Gamme de fabrication Module Colisée Module avec cadre vissé Type Bureau Colisée Type de module Dimensions du module en état monté Dimensions du module en état

Plus en détail

Travaux d étanchéité des toitures-terrasses

Travaux d étanchéité des toitures-terrasses Fiche Prévention - F1 F 04 11 Travaux d étanchéité des toitures-terrasses Les étancheurs travaillant le plus souvent en hauteur, il est nécessaire d installer des protections collectives provisoires contre

Plus en détail

CREPS Montpellier / Languedoc Roussillon DEJEPS Escalade en Milieu naturel

CREPS Montpellier / Languedoc Roussillon DEJEPS Escalade en Milieu naturel STAGES DE PREPARATION AU TEST D ENTREE (TEP) DE LA FORMATION DEJEPS «Escalade en Milieu Naturel» CREPS Montpellier / Languedoc Roussillon DEJEPS Escalade en Milieu naturel 2, Avenue Charles Flahault B.P.

Plus en détail