ECOLE DE GLACE SUPPORT DE FORMATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ECOLE DE GLACE SUPPORT DE FORMATION"

Transcription

1 ECOLE DE GLACE SUPPORT DE FORMATION Club Alpin de Colmar Rédaction Eric MUNIER

2 1/ LES NOEUDS 1.1 Le nœud de Le nœud de cabestan 1.3 Le nœud de ½ cabestan 1.4 Le nœud de Marchard 1.5 Le nœud français 1.6 Le nœud de pécheur double 1.7 Le nœud de mule 1.8 Le nœud de coeur 2/ LES TECHNIQUES DE PROGRESSION 2.1 La technique dix pointes 2.2 La technique mixte 2.3 La technique pointe avant 2.4 La taille de marches 3/ L ENCORDEMENT SUR GLACIER 3.1 Règles à respecter 3.2 L encordement en N 3.3 L encordement des personnes en milieu de corde 3.4 distances entre les personnes 4/ LES AMARRAGES 4.1 Le relais sur broches à glace 4.2 Les lunules 4.3 Les corps morts 5/ TECHNIQUES DE SECOURS 5.1 L auto sauvetage 5.2 Le mouflage 6/ PROPOSITION POUR L ORGANISATION D UNE ECOLE DE GLACE 6.1 Programme débutant 6.2 Programme initiés 6.3 Programme autonomie

3 1/ Les nœuds 1.1Le nœud de 8 Ce nœud est utilisé soit pour l encordement ou la jonction de deux cordes. Avantages : il ne de desserre pas ; facile à contrôler Inconvénients : Peut être difficile à défaire Confection du noeud en huit

4 1.2 Le nœud de cabestan Ce nœud est utilisé pour se vacher au relais Avantages : Rapide à faire, faisable d'une seule main, réglable facilement Inconvénients : Ne doit pas travailler en dynamique Confection du noeud de cabestan

5 1.3 Le nœud de ½ cabestan Ce nœud est utilisé pour assurer. Il remplace un descendeur (rappel, assurage du premier et du second) Avantages : Rapide à faire, faisable d'une seule main, réversible, assurage dynamique Inconvénients : Use le matériel et vrille la corde Confection du demi cabestan

6 1.4 Le nœud de MACHARD Ce nœud est utilisé réaliser un autobloquant (rappel, moufflage) Confection du noeud machard Avantages : Rapide à faire, faisable d'une seule main, réversible, assurage dynamique 1.5 Le nœud français Ce nœud est utilisé réaliser un autobloquant (rappel, moufflage) Confection du noeud français Avantages : Un des plus sûrs avec corde gelée dynamique Inconvénients :Utilisable dans un seul sens, déblocage difficile

7 1.6 Le nœud de pécheur double Ce nœud est utilisé pour relier 2 cordes Confection du noeud de pêcheur double Avantages : pas de risque de glissement à court terme Inconvénients : difficile à desserrer,volumineux, risque de coincement dans les manoeuvres Conseil : laisser dépasser les brins de 8 à 10 cm

8 1.7 Le nœud de mule Ce nœud est utilisé pour bloquer temporairement un ½ cabestan Avantages : c'est le seul noeud que l'on peut faire et défaire avec une corde sous tension, surtout si il est associé à un demi-cabestan Inconvénients : obligation de le faire suivre d'un noeud d'arrêt ou de le "verrouiller" avec un mousqueton.

9 1.8 Le nœud de cœur Ce nœud est utilisé pour assurer un second de cordée ou réaliser un auto bloquant lors d une remontée sur corde fixe Avantage : autobloquant Inconvénients : difficile de fournir du mou, impossible si le nœud est sous tension

10 2/ TECHNIQUES DE PROGRESSION 2.1 Technique 10 pointes avec piolet panne, piolet rampe et piolet canne L objectif de cette technique est de faire mordre le maximum de pointes dans la glace. Elle est utilisée tant sur du plat, dans les descentes ou les traversées en devers. Elle à l avantage de réduire la sollicitation des mollets. TECHNIQUE DE CRAMPONNAGE 10 POINTES EN TRAVERSEE ASSOCIEE AU PIOLET PANNE TECHNIQUE DE CRAMPONNAGE 10 POINTES EN DESCENTE ASSOCIEE AU PIOLET RAMPE TECHNIQUE DE CRAMPONNAGE 10 POINTES EN DESCENTE ASSOCIEE AU PIOLET CANNE

11 2.2 Technique mixte L objectif de cette technique est d alterner un pied en technique pointes avant et l autre pied en technique 10 pointes. Elle est généralement utilisée dans les pentes entre 40 et 55 et est combinée avec les techniques de piolet appuis ou traction. 2.3 Technique pointes avant L objectif de cette technique est d avoir un ancrage frontal du pied. Elle est souvent utilisée dans les pentes > à 55 et en cascade de g lace

12 TECHNIQUE DE CRAMPONNAGE POINTES AVANTS ASSOCIEE AU PIOLET APPUIS TECHNIQUE DE CRAMPONNAGE POINTES AVANTS ASSOCIEE AU PIOLET TRACTION 2.4 La taille de marche Cette technique est utilisée pour faciliter l accès d un passage afin d avoir de bons appuis pour les pieds. Elle utilisée avec ou sans crampons

13 3. L ENCORDEMENT SUR GLACIER 3.1 Règles a respecter Encordement sur corde à simple Encordement sur corde de rappel ( 8 < Ø < 9mm ) et dans ce cas, la corde sera utilisée en double. Plus d encordement sur mousqueton à vis y compris pour la personne du milieu. Sur glacier enneigé on progresse obligatoirement corde tendue pour la sécurité de la cordée. 3.2 L encordement en N Deux cas de figure : Avec anneaux de buste (utilisé plutôt l été lors des raids glaciaires) 1 NŒUD EN 8 BRIN DE DEPART DES ANNEAUX BRIN DE D ARRIVEE DES ANNEAUX 5 NŒUD DE DOUBLE PECHEUR 5 BOUCLE PASSEE DANS MOUSQUETON

14 METHODOLOGIE 1. Encordement en extrémité de corde avec nœud en huit 2. Confection des anneaux de buste 3. Fermeture des anneaux de buste en passant le dernier brin de corde autour des anneaux, faire une boucle et la passer dans le pontet du baudrier 4. La mettre parallèle au brin venant du second de cordée 5. Fermer l ensemble par un nœud de pécheur double et un mousqueton sur la boucle. Avec réserve de corde dans le rabat du sac (utilisé plutôt en ski de montagne) Cette photo montre la configuration d encordement des personnes en extrémité de la cordée. PASSAGE DANS PONTET NŒUD DE DOUBLE PECHEUR BOUCLE PASSEE DANS MOUSQUETON VERS RESERVE DANS LE SAC VERS SECOND

15 3.3 L encordement du milieu de cordée L encordement du milieu de cordée se fait avec une potence (40-50 cm ) et un nœud de pécheur double. Les nouvelles règles fédérales nous interdisent l encordement sur mousqueton à vis même doublé. Cette méthode de la potence permet au milieu de cordée de ne pas subir les à coups et les changements de rythme. Elle est aussi un moyen de sécurité pour le leader en cas de glissade du dernier, il n aura dans ce cas que l inertie du dernier à absorber, car le milieu de cordée aura un peu de latitude avec la potence. PASSAGE DANS PONTET NŒUD DE DOUBLE PECHEUR BOUCLE PASSEE DANS MOUSQUETON VERS LEADER VERS 3ème

16 3.4 Distance entre les personnes Cela dépendra de plusieurs facteurs : La qualité du terrain (inclinaison, glacier recouvert ou non) Le nombre de personne constituant la cordée. Les distances seront à l appréciation du chef de cordée car chaque situation est différente. On peut retenir cependant quelques conseils : Sur glacier enneigé, la distance entre les membres de la cordée peut être de 10 à 15 mètres, voir plus, si la cordée est constituée de 2 personnes. Sur glacier découvert, où les crevasses sont visibles et où les pont de neiges sont absents, la distance entre les membres peut être réduite de 2 à 4 mètres selon le profil du terrain, l essentiel étant de pouvoir enrayer rapidement une chute ou une glissage avec le minimum d inertie. 4. LES AMARRAGES 4.1 Le relais sur broches Relais sur 3 broches

17 Relais sur 2 broches

18 BROCHE DE 19 CM MINI 20 A 40 CM BROCHE DE 19 CM MINI 60 A 80 CM SANGLE 180 CM MINI NŒUD EN 8 MOUSQUETON A VIS SERVANT DE COMMUN POUR S ASSURER ET ASSURER LE SECOND

19 4.2 La lunule ou Abalakov Nota : cette technique présente l avantage de réaliser un amarrage naturel et de laisser en place un minimum de matériel. Elle est utilisée en glace pour la pose d un relais ou la descente en rappel. Il va de soit que dans tous les cas d utilisation, l ancrage sera doublé. La résistance de cet ancrage dépend bien entendu de la qualité de la glace Matériels nécessaires : 1 broche à glace de 21 cm minimum. 1 crochet à lunule De la cordelette de 7 mm minimum

20 4.3 Le corps mort Confection d un corps mort

21 5. LES TECHNIQUES DE SECOURS 5.1 L auto sauvetage Cette technique est utilisée pour sortir soit même d une crevasse après une chute. Les méthodes sont les mêmes qu en spéléologie. Elle ne peut être mise en œuvre que : - Si elle est connue - Si on dispose du matériel nécessaire - Si la personne n est pas blessée et si elle est consciente - Si l ancrage est inarrachable - Si d autres moyens tel que l assistance d une autre cordée pour tirer en direct ne sont pas possible. Chronologie d une remontée sur corde fixe après avoir amarrée la corde 1. Mettre un autobloquant A sur la corde au dessus de soit. 2. Se vacher dessus avec sa longe. 3. Placer un deuxième autobloquant B entre le premier et son nœud d encordement. 4. Réaliser à l aide d une sangle C une pédale que l on placera sur le dernier autobloquant B. 5. S élever sur la pédale et déplacer le premier autobloquant sur lequel on est vaché. 6. Se remettre en tension dans le baudrier après avoir bougé le 1 er autobloquant. 7. Déplacer le 2 ème autobloquant vers le haut en gardant le pied dans la pédale. 8. Répéter les actions 5 à 7 jusqu à la sortie de la crevasse.

22 Nota : - Prendre à portée de main son piolet pour creuser la lèvre de la crevasse si besoin. - Eviter de se des encorder lors de la remontée sur corde fixe. - Le deuxième autobloquant peut être remplacer par un nœud de cœur, dans ce cas il faudra libérer les anneaux de buste après l étape 2.

23 5.2 Le mouflage Cette technique est utilisée pour sortir quelqu un d une crevasse après une chute. Elle ne peut être mise en œuvre que : - Si elle est connue - Si on dispose du matériel nécessaire - Si la chute à été enrayer - Si l ancrage est inarrachable - Si d autres moyens tel que l assistance d une autre cordée pour tirer la personne secourue en direct n est pas possible.

24 EN POSITION DE CONFECTION DE L AMARRAGE Chronologie d un mouflage double ( voir schéma) 1. Enrayer la chute et se stabiliser avec les pieds. 2. Réaliser un amarrage (broches, corps mort selon la qualité de la neige ou de la glace). 3. Se longer sur l amarrage (cela évitera de glisser vers la crevasse. 4. Réaliser un autobloquant (A) sur la corde et le relier à l amarrage. (s assurer qu il ne glisse pas) 5. Défaire les anneaux de buste. 6. Passer le brin mou de la corde dans le mousqueton de l amarrage. 7. Poser un 2 ème autobloquant (B) sur le brin en tension et le raccorder sur son baudrier. 8. Aller, de manière auto assuré voir la victime et placer un piolet au niveau de la lèvre afin d éviter qu elle ne soit cisaillée par la corde. 9. Revenir à la tête de mouflage. 10. Poser un 3 ème autobloquant (C) sur le brin mou, à l opposé du 1 er autobloquant 11. Prendre une cordelette (5-7 mètres de cordelette de 7mm avec 1 nœud de vache et 1 mousqueton à chaque extrémité). 12. Mettre le mousqueton avec la cordelette dans l anneau du 3ème autobloquant (C). 13. Placer un mousqueton sur le 2 ème autobloquant (B) et passer la cordelette dedans ( système de poulie). 14. prendre le dernier bout de cordelette avec son mousqueton et passer la corde dedans ( système de 2ème poulie). 15. Tirer sur la corde jusqu à ce que les 2 autobloquants (B) et (C) soient cote à cote, ensuite les déplacer pour retendre la cordelette et retirer sur la corde. 16. Répéter le point 15 jusqu à la sortie de la crevasse.

25 Le mouflage MARINER double 6. PROPOSITION POUR L ORGANISATION D UNE ECOLE DE GLACE Préambule. - Le samedi, temps de formation : 6 h (départ 6h, arrivée à 10H, fin vers 17 h) - Le Dimanche, temps de formation : 7 h (fin du WE vers h) - 1 encadrant pour 4 à 6 personnes Remarque : les participants doivent être séparés en 3 groupes : - Les débutants + les redoublants (éternels débutants) - Les initiés. - Les futurs cadres et têtes de cordée. -

26 Programme école de glace initiation : But du stage : former un «milieu de cordée», et amorcer une démarche autonome (premier pas vers l autonomie). A l issue du stage, le participant sera capable de : s encorder Savoir marcher sur neige et glace Connaître le principe de l assurage en mouvement Connaître le matériel minimum à porter sur soit (équipement + sac à dos). Savoir quoi faire en cas chute en crevasse Savoir marcher sur neige et glace - savoir marcher : sans/avec crampons + sans/avec piolet, - savoir utiliser son piolet (piolet canne, piolet ramasse) - essais de différents piolets en glace (piolet léger type ski-alpinisme / piolet en lame forgée), - les crampons : comment les mettrent (le serrage), 10 pointes, S encorder - nœud de huit + potence - démonstration en l encordement en «N» + explication du pourquoi, - Marcher encordé avec gestion de sa partie de corde ( gestion des changements de direction et des équilibres) Connaître le principe de l assurage en mouvement - Exercice d arrêt d une chute avec/sans piolet (et sans crampons!), - Exercice d une chute dans une cordée : prise de conscience que le tête de cordée ne peut pas arrêter tous les chutes) Connaître le matériel minimum à emporter sur soit (équipement + sac à dos). - Montrer le matériel minimum à emporter sur soit, - Montrer la confection d un machard. - avantages/ inconvénients des différents bloqueurs mécaniques. Savoir quoi faire en cas chute en crevasse - Poser une broche dans une crevasse (sans faire tomber le matériel au fond)et se suspendre dessus. - Poser un broche sous tension lors que le leader est dans une crevasse. - démonstration d un relais (corps mort, sur broche, en rocher) - exercice de remonter sur corde fixe. Technique de glace - Utilisation des crampons sur différents terrains. Techniques 10 pointes, mixtes pointes avants. Il faudra trouver dans chaque cas la limite de dévissage. Le but étant de trouver l équilibre de toutes les techniques en marchant et en trottinant. - Faire également des traversées dans des pentes fortes pour trouver l équilibre en technique 10 pointes - Utilisation du piolet. Technique du piolet canne, appuis, ramasse, traction. - Taille de marche.

27 Programme école de glace perfectionnement niveau 1: Pré requis pour le perfectionnement niveau 1 : avoir atteint une certaine autonomie en tant que milieu de cordée (savoir et savoir faire le contenu du débutant). But du stage : former soit : Un futur «un 3ème homme de la cordée» capable de gérer un minimum de manipulations de corde et maîtrisant un maximum de technique. Il sera capable d agir sur ordre ou conseil. Une tête de cordée occasionnelle ou réversible avec le leader en augmentant la technicité de la personne capable d appliquer de manière autonome les techniques et manipulations de base, le reste étant de les mettre en œuvre sur conseil ou sur ordre des responsables. Les relais : Sur broches, lunules, sur rochers Sauvetage : - Auto sauvetage en crevasse. - Arrêt chute en crevasse en cordée de 3 ( mise en tension de la personne qui est dans la crevasse + contre assurage) et sortie de la personne par mariner double. Les nœuds : - demi-cabestan, cabestan. - 8 et double pêcheur Technique de cramponnage et maniement du piolet : - Marche en crampons avec et sans piolet, trouver ses limites de dévissage. - Taille de marches. - Travail en crampons et piolet en traversée. - Technique d ancrage pour piolet ( canne appuis rampe traction ramasse ) Technique de progression : - Encordement en N pour traversée glacière. - Encordement en N pour course plus sérieuse. - Progression aux anneaux. - Progression en relais. Technique de cascade : - Travail en piolet traction sur mur vertical en moulinette. Organisation : - travail en groupe de 3 ( 1 débrouillé avec 2 novices) - Démonstration de chaque technique par l équipe d encadrement. - Assistance de l équipe d encadrement pour chaque exercice.

28 Programme école de glace perfectionnement niveau 2 : Pré requis pour le perfectionnement : avoir atteint une certaine autonomie en tant que 3ème homme de la cordée ou être occasionnellement 1er de cordée. But du stage : former soit : Une tête de cordée autonome capable d assumer la sécurité de sa cordée dans des courses classique dont la personne se sent capable d en gérer la totalité. Préparer et former des personnes capables de se présenter à un brevet d initiateur alpinisme. Les relais : Sur broches, lunules, sur rochers Sauvetage : - Auto sauvetage en crevasse. - Arrêt chute en crevasse en cordée de 2 (contre assuré ) et sortie de la personne par mariner double. Les nœuds : - demi-cabestan, cabestan. - 8 et double pêcheur - Nœud de mule Technique de débrouille : - Broche éjectable - Abalakov Technique de cramponnage et maniement du piolet : - Marche en crampons avec et sans piolet, trouver ses limites de dévissage. - Taille de marches. - Travail en crampons et piolet en traversée. - Technique d ancrage pour piolet (canne appuis rampe traction ramasse ) Technique de progression : - Encordement en N pour traversée glacière. - Encordement en N pour course plus sérieuse. - Progression aux anneaux. - Progression en relais. - Pose d une main courante (montée descente). - Sécurisation d un passage délicat (rimaye passage en glace) Technique de cascade : - Travail en piolet traction sur mur vertical en moulinette. - Travail en piolet traction sur mur vertical en moulinette avec pose de broches - Travail en piolet traction sur mur vertical en tête sur parcourt pré-broché. Organisation : - Travail en groupe de 3 - Autonomie des participants après description de chaque mise en situation. - Assistance de l équipe d encadrement pour chaque exercice.

14 Bd de Lattre de Tassigny 90 000 BELFORT. http://www.sports-loisirs-equipements.com

14 Bd de Lattre de Tassigny 90 000 BELFORT. http://www.sports-loisirs-equipements.com 14 Bd de Lattre de Tassigny 90 000 BELFORT TEL et FAX : 03 84 28 20 90 Email : slebelfort@aol.com http://www.sports-loisirs-equipements.com -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Essentiel du participant

Essentiel du participant Sécurité sur glacier Essentiel du participant Sortie sur glacier Introduction Avant propos: Ce document s'adresse au participant ayant peu d expérience sur glacier et qui envisage de s inscrire à une sortie

Plus en détail

Sommaire. Les techniques d escalade. De fortune sur demi-cabestan Débrayable Suisse 1/1. fic-somescalade01-c3m

Sommaire. Les techniques d escalade. De fortune sur demi-cabestan Débrayable Suisse 1/1. fic-somescalade01-c3m Les techniques d escalade fic-somescalade01-c3m Sommaire La poulie (moulinette) L assurage Sécurité lors de la mise en place Manip FFME Le rappel Sécurité lors de la mise en place Amarrages en terrain

Plus en détail

Sommaire. L assurage 1/1. fic-somassurage01-c3m

Sommaire. L assurage 1/1. fic-somassurage01-c3m L assurage fic-somassurage01-c3m Sommaire Le matériel Tubes, bloqueurs, plaquettes... Auto-assurage à la montée à la descente du 1 er de cordée avec appareil à la taille/épaule du second de cordée avec

Plus en détail

Encordement avec la tête d alouette

Encordement avec la tête d alouette Encordement avec la tête d alouette Difficile à défaire seul, ce noeud est presque uniquement utilisé dans un contexte d'encadrement de public difficile. Encordement en milieu de corde (l'encordement en

Plus en détail

La chute en crevasse est un des risques majeurs lors

La chute en crevasse est un des risques majeurs lors ALPINISME Approche glaciaire encordée à deux La chute en crevasse est un des risques majeurs lors de l approche glaciaire. Emporter du matériel pour le mouflage et connaître les techniques de hissage est

Plus en détail

Vers l autonomie en alpinisme

Vers l autonomie en alpinisme Vers l autonomie en alpinisme Objectifs: - Cadrer les sorties initiations des clubs avec un contenu identique. - Dynamiser la pratique de l alpinisme en affichant et en proposant à tous les clubs ces WE

Plus en détail

CHAPITRE 2 : LES NOEUDS

CHAPITRE 2 : LES NOEUDS AVANT-PROPOS CHAPITRE 2 : LES NOEUDS La bonne maîtrise des nœuds est indispensable. Il ne s agit pas seulement de réaliser les nœuds sans hésiter et de façon correcte, mais aussi de connaître les spécificités

Plus en détail

Sommaire. 1. Assurer un grimpeur en tête

Sommaire. 1. Assurer un grimpeur en tête Sommaire Assurer un grimpeur en tête... 1 Mousquetonner... 2 Manœuvre du maillon... 3 Le relais équipé... 4 Le relais non équipé... 5 Assurer au relais :... 7 La descente en rappel... 10 1 1. Assurer un

Plus en détail

Option Montagne-escalade UFR STAPS NICE N 1 :

Option Montagne-escalade UFR STAPS NICE N 1 : N 1 : La remontée sur corde avec brin simple Matériel : 1 baudrier, 3 mousquetons, 1grigri ou descendeur anti panique, une poignée jumar, une sangle assez longue Utilité : permet de remonter sur la corde

Plus en détail

En grande voie 17. Manip du relais en grande voie 18. Triangulation 19. Remontée sur corde double 20. Passage de nœud 21. Mouflage

En grande voie 17. Manip du relais en grande voie 18. Triangulation 19. Remontée sur corde double 20. Passage de nœud 21. Mouflage UFR STAPS Nice Option Montagne Escalade 2012 I. Les nœuds 1. Nœud de 8 2. Nœud de chaise 3. Nœud cabestan 4. Nœud demi cabestan 5. Nœud Machard 6. Nœud Prussik 7. Nœud français 8. Double nœud de pécheur

Plus en détail

Points importants lors d une «progression encordée» (escalade, alpinisme)

Points importants lors d une «progression encordée» (escalade, alpinisme) Points importants lors d une «progression encordée» (escalade, alpinisme) Il est utile de rappeler quelques points importants lors de la progression encordé en montagne. La réussite de celle-ci dépend

Plus en détail

POMPIERS TERRAIN DIFFICILE

POMPIERS TERRAIN DIFFICILE Département de la sécurité, des affaires sociales et de l intégration Service de la sécurité civile et militaire Office cantonal du feu Departement für Sicherheit, Sozialwesen und Integration Dienststelle

Plus en détail

1. Préambule. 1.1. Rendement des poulies 1.2. Tests réalisés 1.3. Bloqueurs et diamètre des cordes. 2. Mouflages de fond

1. Préambule. 1.1. Rendement des poulies 1.2. Tests réalisés 1.3. Bloqueurs et diamètre des cordes. 2. Mouflages de fond Les Mouflages 1. réambule 1.1. Rendement des poulies 1.2. Tests réalisés 1.3. Bloqueurs et diamètre des cordes 2. Mouflages de fond 2.1. Mouflage en N 2.2. Mouflage en N amélioré 2.3. Mouflage de fond

Plus en détail

Sommaire. Les amarrages 1/1. fic-somamarr01-c3m

Sommaire. Les amarrages 1/1. fic-somamarr01-c3m Les amarrages fic-somamarr01-c3m Sommaire Matériel Terrain aseptisé Terrain d aventure Rocher ou terrain varié 2 points unidirectionnel 2 points semi-directionnel 2 points avec liaison par un seul brin

Plus en détail

Sports de montagne d été

Sports de montagne d été Kurt Winkler / Hans-Peter Brehm / Jürg Haltmeier Sports de montagne d été 2 ème édition Technique, Tactique, Sécurité dition du CAS Chef de projet CAS: Bruno Hasler Traduit de l allemand par Valérie Herzig

Plus en détail

Relier le relais et se vacher

Relier le relais et se vacher Relier le relais et se vacher Grande voie retourner le mousqueton du haut de la dégaine avoir un baudrier clair avant de partir arrivée au relais clipper une dégaine sur la plaquette du haut clipper la

Plus en détail

Sommaire. Le sauvetage 1/1. fic-somsauvet01-c3m

Sommaire. Le sauvetage 1/1. fic-somsauvet01-c3m Le sauvetage fic-somsauvet01-c3m Sommaire L auto-sauvetage Remontée sur corde fixe Les mouflages Mouflage simple Mariner à démultiplication simple Mariner à démultiplication double Les mouflages «Boucle»

Plus en détail

Vous disposez au moins d un bloqueur mécanique directement

Vous disposez au moins d un bloqueur mécanique directement AVANT-PROPOS CHAPITRE 8 : LES INTERVENTIONS Dans les voies de plusieurs longueurs, l Anim SNE peut être confronté à diverses situations où son second ou lui-même se retrouve en difficulté. Mieux vaut prévenir

Plus en détail

-Réussir un bloc cotée 4b après travail si nécessaire. - Parer un grimpeur sur

-Réussir un bloc cotée 4b après travail si nécessaire. - Parer un grimpeur sur Passeports/ Ateliers Vert Bleu (A) (B) (C) (D) Remontée sur corde - Réussir un 5b à vue sur 3 proposées. -Installation d une moulinette en haut de voie. Tirage au sort : - l universelle. - la rapide. -Réussir

Plus en détail

UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SAE

UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SAE UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE sur SAE Club : Adresse : Adresse email : N de licence : Personne à prévenir en cas de nécessité Date d entrée en formation : Page 1 sur 5 UNITE DE FORMATION A l AUTONOMIE

Plus en détail

CHAPITRE 6 : VOIES DE PLUSIEURS LONGUEURS

CHAPITRE 6 : VOIES DE PLUSIEURS LONGUEURS AVANT-PROPOS CHAPITRE 6 : VOIES DE PLUSIEURS LONGUEURS Le déroulement de l escalade en cordée en SNE de plusieurs longueurs nécessite la maîtrise de la pose du relais où le premier de cordée s arrête et

Plus en détail

QUELQUES TECHNIQUES DE BASE POUR L'ALPINISME ET LA RANDONNEE EN HAUTE MONTAGNE

QUELQUES TECHNIQUES DE BASE POUR L'ALPINISME ET LA RANDONNEE EN HAUTE MONTAGNE QUELQUES TECHNIQUES DE BASE POUR L'ALPINISME ET LA RANDONNEE EN HAUTE MONTAGNE Fédération Sportive et Gymnique du Travail 14-16 rue de Scandicci 93508 PANTIN Cedex Tel. : 01 49 42 23 19 fsgt@wanadoo.fr

Plus en détail

MEMENTO DES TECHNIQUES DE L ALPINISME

MEMENTO DES TECHNIQUES DE L ALPINISME MINISTERE DE LA DEFENSE ECOLE MILITAIRE DE HAUTE MONTAGNE MEMENTO DES TECHNIQUES DE L ALPINISME Edition 2006 2 Préambule Ce mémento s adresse en priorité aux cadres en stage à l école militaire de haute

Plus en détail

FORMATION INITIATEUR ALPINISME CAF TERRAIN AVENTURE CR 14 COMITE REGIONAL MIDI PYRENES FFCAM

FORMATION INITIATEUR ALPINISME CAF TERRAIN AVENTURE CR 14 COMITE REGIONAL MIDI PYRENES FFCAM 08/10/2014 FORMATION INITIATEUR ALPINISME CAF TERRAIN AVENTURE CR 14 COMITE REGIONAL MIDI PYRENES FFCAM DESCRIPTION: Initiateur Fédéral Alpinisme CAF Terrain d Aventure. Référence: 2015ALTAINI14701 à la

Plus en détail

CERTIFICATIONS CORDISTES CQP/CATC FAUTES TECHNIQUES & COMPORTEMENTALES

CERTIFICATIONS CORDISTES CQP/CATC FAUTES TECHNIQUES & COMPORTEMENTALES CERTIFICATIONS CORDISTES CQP/CATC FAUTES TECHNIQUES & COMPORTEMENTALES Les fautes répertoriées ne sont que des critères ou des indicateurs qu il faut relier à une compétence opérationnelle et aux conditions

Plus en détail

CHAPITRE 7 : LE RAPPEL

CHAPITRE 7 : LE RAPPEL AVANT-PROPOS CHAPITRE 7 : LE RAPPEL Le rappel même en falaise équipée reste une technique qui présente des risques certains, notamment dus au fait que pour descendre en rappel, les deux grimpeurs doivent

Plus en détail

Escalade. sur structure artificielle et site sportif. Règles de sécurité

Escalade. sur structure artificielle et site sportif. Règles de sécurité Escalade sur structure artificielle et site sportif Règles de sécurité Adopté en comité directeur le : 14 février 2004 Sommaire 1 GENERALITES...2 1.1 OBJET DE CES REGLES...2 1.2 REFERENCES REGLEMENTAIRES...2

Plus en détail

CLUB ALPIN D ILE DE FRANCE FICHE PROGRAMME ALPINISME

CLUB ALPIN D ILE DE FRANCE FICHE PROGRAMME ALPINISME 14-FOR26/27/28 - Stage Vers l'autonomie en Alpinisme 2014 Préparation samedi 24 mai Deux week-ends : 14-15 juin et 28-29 juin PRINCIPES ET OBJECTIFS Séries de week-ends encadrés par des professionnels

Plus en détail

REVERSO ( Petzl ) & REVERSINO

REVERSO ( Petzl ) & REVERSINO REVERSO ( Petzl ) & REVERSINO Prix : env. 19,50 ( chacun!) Poids vérifié : 84 g / 57 g Diamètre d'utilisation : Reverso : - à simple : de 10 à 11 mm - à double : de 8 à 9 mm Reversino : - à double : 7,5

Plus en détail

Le noeud de chaise: Se défait facilement, même après une mise en tension, due à un vol

Le noeud de chaise: Se défait facilement, même après une mise en tension, due à un vol Le noeud de chaise: Se défait facilement, même après une mise en tension, due à un vol Résistance de la main à la traction HUIT PLAQUETTE DEMI-CABESTAN GRIGRI 2 kn.= 200kg 2 kn.= 200 kg 2,5 kn = 250 kg.

Plus en détail

FORMATION INITIATEUR ALPINISME CAF TERRAIN AVENTURE CR 14 COMITE REGIONAL MIDI PYRENES CAF / CAF TOULOUSE

FORMATION INITIATEUR ALPINISME CAF TERRAIN AVENTURE CR 14 COMITE REGIONAL MIDI PYRENES CAF / CAF TOULOUSE 0/03/2011 FORMATION INITIATEUR ALPINISME CAF TERRAIN AVENTURE CR 14 COMITE REGIONAL MIDI PYRENES CAF / CAF TOULOUSE DESCRIPTION: Initiateur Fédéral Alpinisme CAF Terrain d Aventure. Référence: 2011ALTAINI14701

Plus en détail

3 AMARRAGE. Tour mort et deux demi-clefs :

3 AMARRAGE. Tour mort et deux demi-clefs : 3 AMARRAGE Tour mort et deux demi-clefs : Technique la plus facile dans l'urgence. On entoure la bitte d'amarrage, l'anneau de quai avec le cordage. Ce tour mort fait frein et permet de finir le nœud sans

Plus en détail

NOM Compétitions Catégorie Date Classement. Prénom Date de naissance. Année Catégorie. N de licence et Etablissement

NOM Compétitions Catégorie Date Classement. Prénom Date de naissance. Année Catégorie. N de licence et Etablissement NOM Compétitions Catégorie Date Classement Prénom Date de naissance Année Catégorie N de licence et Etablissement 2 3 Résultats (Niveau et Date) Meilleure performance Sorties (en milieu naturel) En moulinette

Plus en détail

Ce manuel pédagogique ne dispense pas d'une formation technique complémentaire.

Ce manuel pédagogique ne dispense pas d'une formation technique complémentaire. Ce manuel pédagogique ne dispense pas d'une formation technique complémentaire. INTRODUCTION p. 2 TABLE DES MATIÈRES p. 3 I - DONNÉES TECHNIQUES 1-1 LE MATÉRIEL p. 4 - Chaussons p. 4 - Sac à magnésie /

Plus en détail

CF-SNPSC Stage harmonisation DEJEPS Canyonisme

CF-SNPSC Stage harmonisation DEJEPS Canyonisme CF-SNPSC Stage harmonisation DEJEPS Canyonisme 4, 5, 6 juin 2012 à Nohèdes 66 Formateur : Bart Raymaekers Avertissement : Ce document est un compte-rendu et non un manuel technique. Prudence quand vous

Plus en détail

OPTION ESCALADE. Equipement de la Cordée - Grimper en tête - Assurer en tête Sommaire:

OPTION ESCALADE. Equipement de la Cordée - Grimper en tête - Assurer en tête Sommaire: OPTION ESCALADE Equipement de la Cordée - Grimper en tête - Assurer en tête Sommaire: A) Passer son beaudrier idem moulinette B) S'encorder: Noeud de huit C) Fermer la chaine d'assurance idem moulinette

Plus en détail

Sur l utilisation du matériel en Salle Artificielle d Escalade (SAE) et Sur la pédagogie d apprentissage

Sur l utilisation du matériel en Salle Artificielle d Escalade (SAE) et Sur la pédagogie d apprentissage Formation d escalade Animateur SAE Dernière mise à jour en 2006 Notion de base Sur l utilisation du matériel en Salle Artificielle d Escalade (SAE) et Sur la pédagogie d apprentissage Un Animateur SAE

Plus en détail

GRAND PARCOURS ALPINISME SAMEDI 20 ET DIMANCHE 21 JUIN 2015 - CHAMONIX INFOS 1/5 INFOS

GRAND PARCOURS ALPINISME SAMEDI 20 ET DIMANCHE 21 JUIN 2015 - CHAMONIX INFOS 1/5 INFOS INFOS 1/5 INFOS Les infs en italiques snt reprises directement du site du Grand Parcurs. N hésitez pas à aller y faire un tur pur avir tus les renseignements et les éventuelles mises à jur : www.cafgpchamnix.fr

Plus en détail

SAUVETAGE EN EAU VIVE NIVEAU 2 (SEV 2)

SAUVETAGE EN EAU VIVE NIVEAU 2 (SEV 2) SAUVETAGE EN EAU VIVE NIVEAU 2 (SEV 2) Objectif du cours Préalable Expérience Durée Encadrement Matériel minimum Emplacement Évaluation : Attestation Référence Renforcer la sécurité dans les activités

Plus en détail

Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire

Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire Projet pédagogique Escalade Ecole Primaire Analyse de l activité selon quatre poles : L activité Escalade : Logique interne C est une activité de déplacement quadrupédique dans un espace plus ou moins

Plus en détail

Fiche Support de Cours

Fiche Support de Cours TOP Fiche Support de Cours Code E.2 THEME SOURCE LSPCC - SAUVETAGE PAR L EXTERIEUR PREVENTIS GNR OPERATION DE SAUVETAGE PAR L EXTERIEUR Chef d agrès : Désigne le personnel Indique le lieu de sauvetage

Plus en détail

LIVRET ESCALADE Collège F. LEGER

LIVRET ESCALADE Collège F. LEGER TOPO d escalade LIVRET ESCALADE Collège F. LEGER Nom : Prénom : Classe : Année 2012-2013 Confectionné par Ch. CORNEILLE - EPS MATERIEL un des maillons essentiel de la chaîne d'assurage du grimpeur, l'intermédiaire

Plus en détail

MEMENTO de la FORMATION en ALPINISME Commission Nationale Alpinisme / Fédération Française des clubs alpins et de montagne

MEMENTO de la FORMATION en ALPINISME Commission Nationale Alpinisme / Fédération Française des clubs alpins et de montagne MEMENTO de la FORMATION en ALPINISME Commission Nationale Alpinisme / Fédération Française des clubs alpins et de montagne Mise à jour 11/2009 version 4.1 I PRESENTATION SOMMAIRE II PRINCIPES DE PEDAGOGIE

Plus en détail

LOTS DE SAUVETAGE ET DE PROTECTION CONTRE LES CHUTES Page 1 AVANT PROPOS Février 99 AVANT PROPOS

LOTS DE SAUVETAGE ET DE PROTECTION CONTRE LES CHUTES Page 1 AVANT PROPOS Février 99 AVANT PROPOS LOTS DE SAUVETAGE ET DE PROTECTION CONTRE LES CHUTES Page 1 AVANT PROPOS Février 99 AVANT PROPOS Les techniques de sauvetage employées par les sapeurs-pompiers viennent d'évoluer grâce à la mise en service

Plus en détail

Test : votre sécurité en montagne.

Test : votre sécurité en montagne. lub lpin Français de Strasbourg Le 3-2-04 Page sur 9 Test : votre sécurité en montagne. Un accident en montagne est très rarement le fruit du hasard et le «pas de bol» relève trop souvent d un manque de

Plus en détail

Développement et Promotion des Métiers sur Cordes

Développement et Promotion des Métiers sur Cordes Page 1 sur 34 Développement et Promotion des Métiers sur Cordes Zac St Martin - BP 105 / 84124 PERTUIS Tél 04 90 79 74 84 - Fax 04 90 79 50 69 contact@dpmc.eu www.dpmc.eu CQP CORDISTE REFERENTIEL DE CERTIFICATION

Plus en détail

II. L escalade sur SAE (Structure Artificielle d Escalade)

II. L escalade sur SAE (Structure Artificielle d Escalade) II. L escalade sur SAE (Structure Artificielle d Escalade) 1. L escalade en moulinette et l escalade en tête A) L escalade en moulinette Principe de fonctionnement Corde placée en haut du mur L assureur

Plus en détail

Escalade NORME D EQUIPEMENT DES VOIES ET DES SITES NATURELS D ESCALADE

Escalade NORME D EQUIPEMENT DES VOIES ET DES SITES NATURELS D ESCALADE Escalade NORME D EQUIPEMENT DES VOIES ET DES SITES NATURELS D ESCALADE Adoptée en conseil d administration le 16 juin 2012 2/6 Sommaire 1. OBJET DE CETTE NORME... 3 2. REFERENCES REGLEMENTAIRES... 3 3.

Plus en détail

Référentiel. Fournitures. Equipement de Protection Individuelle, petit matériel. Escalade

Référentiel. Fournitures. Equipement de Protection Individuelle, petit matériel. Escalade Référentiel Fournitures en Equipement de Protection Individuelle, en petit matériel Escalade construction des collèges du CG13 ; janvier 2014 Page 1 A- Les équipements de protection individuelle d escalade

Plus en détail

Brève histoire de l escalade*

Brève histoire de l escalade* Brève histoire de l escalade* Parler d escalade nécessite de parler d abord des montagnes. En Europe une chaîne de montagnes traverse de nombreux pays : les Alpes. Jusqu au 17 ème siècle personne ne s

Plus en détail

Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade

Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade Fichier de jeux et situations d apprentissage en escalade Jeux et situations imaginées par les initiateurs SAE de la promotion «16 au 19 avril 2005» au CD Rhône ffme. Page 1 sur 19 RELAIS BLOC DISPOSITIF:

Plus en détail

Lot de Sauvetage et de Protection Contre les Chutes (LSPCC) TOP 1. GmFOR. GmFOR Mise à jour le 25 mai 2013(version 4) Page 1 sur 27

Lot de Sauvetage et de Protection Contre les Chutes (LSPCC) TOP 1. GmFOR. GmFOR Mise à jour le 25 mai 2013(version 4) Page 1 sur 27 Lot de Sauvetage et de Protection Contre les Chutes (LSPCC) TOP 1 GmFOR GmFOR Mise à jour le 25 mai 2013(version 4) Page 1 sur 27 TOP 1 : techniques opérationnelles «équipier» Fascicule LSPCC Apprenant

Plus en détail

P-01S HARNAIS DE SÉCURITÉ

P-01S HARNAIS DE SÉCURITÉ 207 NORMESÉ REVISION ANNUELLE SERVICE QUE DIT LA LOI? La législation européenne contre les chutes de hauteur stipule que tout employeur utilisant du personnel travaillant en hauteur, doit s assurer de

Plus en détail

LE SKI DE RANDO CHAMONIX-ZERMATT

LE SKI DE RANDO CHAMONIX-ZERMATT La randonnée à ski la plus classique et la plus renommée : la Haute Route. Reliant Chamonix à Zermatt (Suisse), cet itinéraire constitue, pour le skieur de hautemontagne confirmé, l un des plus beaux raids

Plus en détail

Règlement intérieur pour la pratique libre, non encadrée, de l escalade le samedi matin et pendant les vacances scolaires au gymnase des Cent-Gardes

Règlement intérieur pour la pratique libre, non encadrée, de l escalade le samedi matin et pendant les vacances scolaires au gymnase des Cent-Gardes Dynamic Sèvres / Section Sèvres calade 92310 Règlement intérieur pour la pratique libre, non encadrée, de l escalade le samedi matin et pendant les vacances scolaires au gymnase des Cent-Gardes Saison

Plus en détail

Le cran. Revue technique sur... «Avoir du cran n est pas braver le danger mais bien pouvoir surmonter sa peur en toute sécurité.»

Le cran. Revue technique sur... «Avoir du cran n est pas braver le danger mais bien pouvoir surmonter sa peur en toute sécurité.» Cette revue technique se veut une aide précieuse lors de la préparation du Coureur des Bois de façon individuelle ou en unité en étant un recueil théorique sur un thème particulier. Cette revue n est pas

Plus en détail

Nouvelles ceintures de maintient au travail EN 358 C-Drop

Nouvelles ceintures de maintient au travail EN 358 C-Drop Nouvelles ceintures de maintient au travail EN 358 C-Drop Grosswangen le 1 mars 2015. Messieurs et chers clients, Avec l application des normes EN, plusieurs types de ceintures de portelance ont dû évoluer.

Plus en détail

INTRODUCTION I. LE MATERIEL D ANCRAGE ET D AMARRAGE. Définition : Supports sur lesquels vont être fixés les différents dispositifs.

INTRODUCTION I. LE MATERIEL D ANCRAGE ET D AMARRAGE. Définition : Supports sur lesquels vont être fixés les différents dispositifs. LES AGRES METALLIQUES INTRODUCTION I. LE MATERIEL D ANCRAGE ET D AMARRAGE II. LES CONNECTEURS III. LES FREINS DE CHARGE IV. LES POULIES V. LES BLOQUEURS INTRODUCTION On désigne par matériel métallique

Plus en détail

Escalade dans le Briançonnais

Escalade dans le Briançonnais Escalade dans le Briançonnais Du vendredi 12 au dimanche 14 juin ENCADRANT(S) : Michel Clerget : 06 09 62 90 38 Email : voir rubrique «kifaikoi» sur le site web Anne Claire Cunin : 06 70 92 10 28 Email

Plus en détail

Les techniques de réchappe LES TECHNIQUES DE RECHAPPE

Les techniques de réchappe LES TECHNIQUES DE RECHAPPE Les techniques de réchappe LES TECHNIQUES DE RECHAPPE 2.11. 2.10.1. Présentation Les techniques de réchappe regroupent différentes méthodes pour subvenir à un manque de matériel, ou venir en aide à un

Plus en détail

Fédération française de la montagne et de l escalade. Les règles de sécurité en escalade de bloc, de difficulté et de vitesse

Fédération française de la montagne et de l escalade. Les règles de sécurité en escalade de bloc, de difficulté et de vitesse Les règles de sécurité en escalade de bloc, de difficulté et de vitesse Adoptées lors du conseil d administration du 7 mars 2015 SOMMAIRE I Généralités 1. Objet 3 2. Domaine d application des règles 3

Plus en détail

Rappel. Niveaux de Pratique et Compétences en. Bernard ANGELIN. Professeur d EPS. Chargé de Mission APPN. Lycée La Martinière Monplaisir

Rappel. Niveaux de Pratique et Compétences en. Bernard ANGELIN. Professeur d EPS. Chargé de Mission APPN. Lycée La Martinière Monplaisir Niveaux de Pratique et Compétences en Rappel Bernard ANGELIN Professeur d EPS Lycée La Martinière Monplaisir Chargé de Mission APPN 41 rue Antoine Lumière 69372 Lyon 8 Rectorat de l Académie de Lyon Membre

Plus en détail

FPC «HETEROGENEITE ET RISQUE EN EPS» AU TRAVERS DE L ACTIVITE ESCALADE ( 07/02/05 et 08/02/05 ) Sophie LAIGNEL et Laurent SUIN

FPC «HETEROGENEITE ET RISQUE EN EPS» AU TRAVERS DE L ACTIVITE ESCALADE ( 07/02/05 et 08/02/05 ) Sophie LAIGNEL et Laurent SUIN FPC «HETEROGENEITE ET RISQUE EN EPS» AU TRAVERS DE L ACTIVITE ESCALADE ( 07/02/05 et 08/02/05 ) Sophie LAIGNEL et Laurent SUIN I LES OBJECTIFS DU STAGE, NOTRE DEMARCHE D ENSEIGNEMENT II ANALYSE DE L ACTIVITE

Plus en détail

MEMENTO INITIATEUR : Problématiques rencontrées en canyon et solutions associées.

MEMENTO INITIATEUR : Problématiques rencontrées en canyon et solutions associées. MEMENTO INITIATEUR : Problématiques rencontrées en canyon et solutions associées. Dans ce document on trouvera une description non exhaustive des problématiques rencontrées en canyon et des solutions associées,

Plus en détail

Installation d un passage protégé «Écuroduc» Dominique BAILLIE

Installation d un passage protégé «Écuroduc» Dominique BAILLIE Installation d un passage protégé «Écuroduc» Dominique BAILLIE Association SOS Ecureuil et Faune Sauvage 7 rue Georges Brassens 60700 Pont Ste Maxence http://grifouniou.free.fr/sosecu2 Novembre 2011 Installation

Plus en détail

NON PROTEGE. Fiche pédagogique. Sujet traité. Le lot de sauvetage et de protection contre les chutes : le LSPCC. Objectif opérationnel

NON PROTEGE. Fiche pédagogique. Sujet traité. Le lot de sauvetage et de protection contre les chutes : le LSPCC. Objectif opérationnel 1 / 15 Fiche pédagogique Sujet traité Le lot de sauvetage et de protection contre les chutes : le LSPCC. Objectif opérationnel Identifier le matériel composant le LSPCC et restituer les règles d utilisation.

Plus en détail

Le matériel utilisé en PAH

Le matériel utilisé en PAH Le matériel utilisé en PAH Formation opérateur-surveillant PAH CREPS PACA David GODEFROY (réalisé à partir d articles et de photos du site ffme et vieux campeur) ? Charlotte (hygiène) sous le casque? Type

Plus en détail

Développement et Promotion des Métiers sur Cordes

Développement et Promotion des Métiers sur Cordes Développement et Promotion des Métiers sur Cordes Zac St Martin - BP 105 / 84124 PERTUIS Tél : 04 90 79 74 84 - Fax : 04 90 79 50 69 contact@dpmc.eu www.dpmc.eu CQP CORDISTE RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

Plus en détail

Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers

Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers Schéma National de Formation des Sapeurs-Pompiers Direction de la Défense et de la Sécurité Civiles - Sous-Direction des Sapeurs-Pompiers - DDSC 9 AVRIL 2001 Date de mise à jour : 14/04/2001 Annule et

Plus en détail

1. Début de la suspension :

1. Début de la suspension : Stage Danse-Escalade Contenus techniiques et miise en œuvre. 1. Début de la suspension : Le détail, pas à pas, d une mise en suspension sur une corde fixe. 1 2 3 4 5 Grimper et rejoindre le point pour

Plus en détail

comment choisir son epi?

comment choisir son epi? FR comment choisir son epi? le harnais DE SéCURITé ET LES systèmes d arrêt de chutes 2011 Conseil pour le Développement Economique de la Construction a.s.b.l. www.aaa.lu Institut de Formation Sectoriel

Plus en détail

Produit par : Dominic Fournier. Cours Initiation

Produit par : Dominic Fournier. Cours Initiation Cours Initiation Grigri L'assureur/descendeur autofreinant GRIGRI de PETZL, a révolutionné les techniques de descente et d'assurance en falaise. Il permet d'assurer et de faire descendre un grimpeur. En

Plus en détail

Animations pour la journée sport'ouverte 2014

Animations pour la journée sport'ouverte 2014 Animations pour la journée sport'ouverte 2014 Voici la prestations des deux animations qui seront réalisées par le Spéléo Club de Touraine lors des sport' ouverte du 14 septembre 2014. 1/Animation tyrolienne

Plus en détail

Le matériel en compétition de ski-alpinisme

Le matériel en compétition de ski-alpinisme Le matériel en compétition de ski-alpinisme extrait des règles du jeu des compétitions de ski-alpinisme Pour en savoir plus : 2 MATERIELS ET EQUIPEMENTS Le matériel listé ci-dessous est exigé pour toutes

Plus en détail

Des bénévoles référents assurent le bon fonctionnement et la sécurité des séances ; facilitez-leur

Des bénévoles référents assurent le bon fonctionnement et la sécurité des séances ; facilitez-leur Activité : SAE Saison 2015-2016 Code sortie : 15SAE17 www.clubalpin-idf.com Organisateurs : Alain Changenet, Louis-Marie Bessac. Contact : Voir rubrique «kifaikoi» sur le site web Mur d escalade Milliat

Plus en détail

Procédé de grimpe aux arbres et techniques de sauvetage

Procédé de grimpe aux arbres et techniques de sauvetage Procédé de grimpe aux arbres et techniques de sauvetage Cours animé par : Norbert Pernet (Jardy-Net) Paysagiste Sur l initiative de: Jaquet sa.ch Jardin forêt 1086 Vucherens Suisse Sur l initiative de:

Plus en détail

Remontées et positionnement sur cordes

Remontées et positionnement sur cordes Remontées et positionnement sur cordes Ce document a pour objectif de présenter une technique de remontée et positionnement sur cordes. Il présente également le matériel utilisé. ATTENTION : nous attirons

Plus en détail

Activités hivernales

Activités hivernales Activités hivernales La Barre des Écrins 4102 m Nos partenaires: / ecrinsprestige@gmail.com www.ecrinsprestige.com / Ski Hors-pistes - Freeride Explorez différemment les stations autour de Briançon (Serre

Plus en détail

JEUNES SAPEURS-POMPIERS - BOUVIGNY-BOYEFFLES

JEUNES SAPEURS-POMPIERS - BOUVIGNY-BOYEFFLES JEUNES SAPEURS-POMPIERS - BOUVIGNY-BOYEFFLES L.S.P.C.C : Lot de Sauvetage et de Protection contre les Chutes Le matériel : composition et caractéristiques techniques Règles à respecter : pendant l'engagement

Plus en détail

Le bpa. bpa Bureau de prévention des accidents, case postale 8236, CH-3001 Berne Tél. +41 31 390 22 22, fax +41 31 390 22 30, info@bpa.ch, www.bpa.

Le bpa. bpa Bureau de prévention des accidents, case postale 8236, CH-3001 Berne Tél. +41 31 390 22 22, fax +41 31 390 22 30, info@bpa.ch, www.bpa. Pour votre sécurité Le bpa est le centre suisse de compétences pour la prévention des accidents. Il a pour mission d assurer la sécurité dans les domaines de la circulation routière, du sport, de l habitat

Plus en détail

Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire

Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire Fabrice Paget B.E.E.S Escalade Tél : +336 88 31 14 72 fabrice.paget@orange.fr 1 Glossaire Effectifs Durée des séances Atelier escalade sans être encordée Traversées

Plus en détail

Sécurité relative aux travaux en hauteur sur cordes

Sécurité relative aux travaux en hauteur sur cordes GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, le 08 juillet 2015 ITM-SST 1407.4 Sécurité relative aux travaux en hauteur sur cordes - Assurage en zone à risque de chute - Travail sur cordes en suspension dans le

Plus en détail

DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1)

DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1) DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1) A. Généralités Le matériel décrit ci-après est un équipement de protection individuel

Plus en détail

La moulinette en sécurité. sur les parois scolaires

La moulinette en sécurité. sur les parois scolaires La moulinette en sécurité sur les parois scolaires climbingiscool.ch Un projet de l'asep Novembre 2015 La moulinette en sécurité sur les parois scolaires 1 Remarques préliminaires 1.1 Position de l ASEP

Plus en détail

Harnais complet avec sous-fessiere CE EN 361 1 point d ancrage : 1 anneau D dorsal en acier

Harnais complet avec sous-fessiere CE EN 361 1 point d ancrage : 1 anneau D dorsal en acier Anti-chute Ref. 71020 Ref. 71022 Harnais complet 1 point d ancrage : 1 anneau D dorsal en acier Fermeture sternale : sangle polyester noir 25mm avec fermoir plastique Ref. 71038 Harnais complet avec sous-fessiere

Plus en détail

I. GENERALITES II. SYSTEMES D ENVIRONNEMENT CIVIERE III. QUELQUES CIVIERES I. GENERALITES

I. GENERALITES II. SYSTEMES D ENVIRONNEMENT CIVIERE III. QUELQUES CIVIERES I. GENERALITES ENVIRONNEMENT CIVIERE AVERTISSEMENT Le présent document est le support pédagogique d une formation pratique encadrée par du personnel qualifié. Toute application des présentes techniques sans formation

Plus en détail

Îlots de sécurité Construction d'un relais dans les voies de plusieurs longueurs (plaisir) de Emanuel Wassermann et Michael Wicky

Îlots de sécurité Construction d'un relais dans les voies de plusieurs longueurs (plaisir) de Emanuel Wassermann et Michael Wicky Îlots de sécurité Construction d'un relais dans les voies de plusieurs longueurs (plaisir) de Emanuel Wassermann et Michael Wicky progresser en montagne est le leitmotiv de l'école fédérale d'alpinisme

Plus en détail

Réseau de la Dent de Crolles

Réseau de la Dent de Crolles Réseau de la Dent de Crolles Descriptif détaillé de la Traversée Glaz-Chevalier par le puits de l Ogive version automne 2014 (pour une version actualisée : http://www.sssi.fr rubrique «topos») Spéléo SecourS

Plus en détail

Equipements de Protection Individuelle EPI

Equipements de Protection Individuelle EPI 090119 Recommandations FFME EPI Equipements de Protection Individuelle EPI Recommandations fédérales Janvier 2009 8-10, quai de la Marne - 75 019 Paris - Tél. : 33 (0) 1 40 18 75 50 - Fax : 33 (0) 1 40

Plus en détail

Fiche technique ESCALADE

Fiche technique ESCALADE Mise à jour 01/01/2011 Construire pour le sport Infrasports Fiche technique ESCALADE Direction générale opérationnelle des Routes et des Bâtiments Infrasports Boulevard du Nord, 8 5000 NAMUR Tél. 081/77.33.70

Plus en détail

EXPLICATION - APPLICATION - PLAN - COMPOSANTS Rail-T de sécurité alu. & chariot VST Application Verticale - EN 353/1

EXPLICATION - APPLICATION - PLAN - COMPOSANTS Rail-T de sécurité alu. & chariot VST Application Verticale - EN 353/1 Etudes Représentation de matériel électrotechnique industriel Et fabrication de systèmes de protection antichute Studies Vertegenwoordiging van industrieel electrotechnisch materiaal En fabricatie klimbeveiligingssystemen

Plus en détail

Passeport Formation. Organisation et suivi des formations individuelles. Passeport Formation 1 Descente de canyon

Passeport Formation. Organisation et suivi des formations individuelles. Passeport Formation 1 Descente de canyon Passeport Formation Organisation et suivi des formations individuelles z Avril 2012 Passeport Formation 1 Descente de canyon Avant-propos : La descente de canyon, malgré une apparence facile et ludique,

Plus en détail

Règlement Intérieur de la salle d escalade Karma Halle Jean-Paul PEETERS

Règlement Intérieur de la salle d escalade Karma Halle Jean-Paul PEETERS Règlement Intérieur de la salle d escalade Karma Halle Jean-Paul PEETERS Préambule : Il est indispensable de maitriser les techniques de sécurité et de respecter les règles de fonctionnement de la salle

Plus en détail

Gamme de protection antichute PW97 368

Gamme de protection antichute PW97 368 374 La Protection contre les chutes est mise en place pour prévenir les risques liés aux chutes de hauteur, ce qui réduit la force d impact et d obstacles en cas de collision avec le sol Gamme de protection

Plus en détail

Protection anti-chute

Protection anti-chute Protection anti-chute Harnais Eléments de liaison Enrouleur à rappel automatique Tirant d air et facteur de chute Tirant d air Distance de dégagement minimal requise avec un absorbeur d énergie Absorbica-I

Plus en détail

REGLEMENT DE L ARBO CONTEST

REGLEMENT DE L ARBO CONTEST REGLEMENT DE L ARBO CONTEST L Arbo Contest est un challenge convivial entre grimpeurs professionnels, sa finalité réside dans une combinaison de plaisir de grimper pour les concurrents et de plaisir d

Plus en détail

Bien utiliser son échelle : généralités

Bien utiliser son échelle : généralités Bien utiliser son échelle : généralités Les échelles et escabeaux sont des moyens d'accès en hauteur. Les échafaudages sont des moyens de travailler en hauteur. La norme EN 131 n'étant pas doublée d'une

Plus en détail

FERRATA, CÂBLE ETESCALADE

FERRATA, CÂBLE ETESCALADE FR VoieS FERRATA, CÂBLE ETESCALADE Variant Collet de Montaup Camí dels Coms Corriol de baixada Mirador de Canillo CANAL DE MORA ROC DEL QUER RACONS CANAL DEL GRAU Voie CÂBLE Voie SENTIER Degrés de difficulté

Plus en détail

Le Grand Paradis «d un jour»

Le Grand Paradis «d un jour» Le Grand Paradis «d un jour» Le Grand Paradis est le sommet le plus haut situé totalement en Italie. Son point haut culmine à 4061m, avec une vue imprenable vers les plus grands sommets des Alpes. La voie

Plus en détail