ECOLE DE GLACE SUPPORT DE FORMATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ECOLE DE GLACE SUPPORT DE FORMATION"

Transcription

1 ECOLE DE GLACE SUPPORT DE FORMATION Club Alpin de Colmar Rédaction Eric MUNIER

2 1/ LES NOEUDS 1.1 Le nœud de Le nœud de cabestan 1.3 Le nœud de ½ cabestan 1.4 Le nœud de Marchard 1.5 Le nœud français 1.6 Le nœud de pécheur double 1.7 Le nœud de mule 1.8 Le nœud de coeur 2/ LES TECHNIQUES DE PROGRESSION 2.1 La technique dix pointes 2.2 La technique mixte 2.3 La technique pointe avant 2.4 La taille de marches 3/ L ENCORDEMENT SUR GLACIER 3.1 Règles à respecter 3.2 L encordement en N 3.3 L encordement des personnes en milieu de corde 3.4 distances entre les personnes 4/ LES AMARRAGES 4.1 Le relais sur broches à glace 4.2 Les lunules 4.3 Les corps morts 5/ TECHNIQUES DE SECOURS 5.1 L auto sauvetage 5.2 Le mouflage 6/ PROPOSITION POUR L ORGANISATION D UNE ECOLE DE GLACE 6.1 Programme débutant 6.2 Programme initiés 6.3 Programme autonomie

3 1/ Les nœuds 1.1Le nœud de 8 Ce nœud est utilisé soit pour l encordement ou la jonction de deux cordes. Avantages : il ne de desserre pas ; facile à contrôler Inconvénients : Peut être difficile à défaire Confection du noeud en huit

4 1.2 Le nœud de cabestan Ce nœud est utilisé pour se vacher au relais Avantages : Rapide à faire, faisable d'une seule main, réglable facilement Inconvénients : Ne doit pas travailler en dynamique Confection du noeud de cabestan

5 1.3 Le nœud de ½ cabestan Ce nœud est utilisé pour assurer. Il remplace un descendeur (rappel, assurage du premier et du second) Avantages : Rapide à faire, faisable d'une seule main, réversible, assurage dynamique Inconvénients : Use le matériel et vrille la corde Confection du demi cabestan

6 1.4 Le nœud de MACHARD Ce nœud est utilisé réaliser un autobloquant (rappel, moufflage) Confection du noeud machard Avantages : Rapide à faire, faisable d'une seule main, réversible, assurage dynamique 1.5 Le nœud français Ce nœud est utilisé réaliser un autobloquant (rappel, moufflage) Confection du noeud français Avantages : Un des plus sûrs avec corde gelée dynamique Inconvénients :Utilisable dans un seul sens, déblocage difficile

7 1.6 Le nœud de pécheur double Ce nœud est utilisé pour relier 2 cordes Confection du noeud de pêcheur double Avantages : pas de risque de glissement à court terme Inconvénients : difficile à desserrer,volumineux, risque de coincement dans les manoeuvres Conseil : laisser dépasser les brins de 8 à 10 cm

8 1.7 Le nœud de mule Ce nœud est utilisé pour bloquer temporairement un ½ cabestan Avantages : c'est le seul noeud que l'on peut faire et défaire avec une corde sous tension, surtout si il est associé à un demi-cabestan Inconvénients : obligation de le faire suivre d'un noeud d'arrêt ou de le "verrouiller" avec un mousqueton.

9 1.8 Le nœud de cœur Ce nœud est utilisé pour assurer un second de cordée ou réaliser un auto bloquant lors d une remontée sur corde fixe Avantage : autobloquant Inconvénients : difficile de fournir du mou, impossible si le nœud est sous tension

10 2/ TECHNIQUES DE PROGRESSION 2.1 Technique 10 pointes avec piolet panne, piolet rampe et piolet canne L objectif de cette technique est de faire mordre le maximum de pointes dans la glace. Elle est utilisée tant sur du plat, dans les descentes ou les traversées en devers. Elle à l avantage de réduire la sollicitation des mollets. TECHNIQUE DE CRAMPONNAGE 10 POINTES EN TRAVERSEE ASSOCIEE AU PIOLET PANNE TECHNIQUE DE CRAMPONNAGE 10 POINTES EN DESCENTE ASSOCIEE AU PIOLET RAMPE TECHNIQUE DE CRAMPONNAGE 10 POINTES EN DESCENTE ASSOCIEE AU PIOLET CANNE

11 2.2 Technique mixte L objectif de cette technique est d alterner un pied en technique pointes avant et l autre pied en technique 10 pointes. Elle est généralement utilisée dans les pentes entre 40 et 55 et est combinée avec les techniques de piolet appuis ou traction. 2.3 Technique pointes avant L objectif de cette technique est d avoir un ancrage frontal du pied. Elle est souvent utilisée dans les pentes > à 55 et en cascade de g lace

12 TECHNIQUE DE CRAMPONNAGE POINTES AVANTS ASSOCIEE AU PIOLET APPUIS TECHNIQUE DE CRAMPONNAGE POINTES AVANTS ASSOCIEE AU PIOLET TRACTION 2.4 La taille de marche Cette technique est utilisée pour faciliter l accès d un passage afin d avoir de bons appuis pour les pieds. Elle utilisée avec ou sans crampons

13 3. L ENCORDEMENT SUR GLACIER 3.1 Règles a respecter Encordement sur corde à simple Encordement sur corde de rappel ( 8 < Ø < 9mm ) et dans ce cas, la corde sera utilisée en double. Plus d encordement sur mousqueton à vis y compris pour la personne du milieu. Sur glacier enneigé on progresse obligatoirement corde tendue pour la sécurité de la cordée. 3.2 L encordement en N Deux cas de figure : Avec anneaux de buste (utilisé plutôt l été lors des raids glaciaires) 1 NŒUD EN 8 BRIN DE DEPART DES ANNEAUX BRIN DE D ARRIVEE DES ANNEAUX 5 NŒUD DE DOUBLE PECHEUR 5 BOUCLE PASSEE DANS MOUSQUETON

14 METHODOLOGIE 1. Encordement en extrémité de corde avec nœud en huit 2. Confection des anneaux de buste 3. Fermeture des anneaux de buste en passant le dernier brin de corde autour des anneaux, faire une boucle et la passer dans le pontet du baudrier 4. La mettre parallèle au brin venant du second de cordée 5. Fermer l ensemble par un nœud de pécheur double et un mousqueton sur la boucle. Avec réserve de corde dans le rabat du sac (utilisé plutôt en ski de montagne) Cette photo montre la configuration d encordement des personnes en extrémité de la cordée. PASSAGE DANS PONTET NŒUD DE DOUBLE PECHEUR BOUCLE PASSEE DANS MOUSQUETON VERS RESERVE DANS LE SAC VERS SECOND

15 3.3 L encordement du milieu de cordée L encordement du milieu de cordée se fait avec une potence (40-50 cm ) et un nœud de pécheur double. Les nouvelles règles fédérales nous interdisent l encordement sur mousqueton à vis même doublé. Cette méthode de la potence permet au milieu de cordée de ne pas subir les à coups et les changements de rythme. Elle est aussi un moyen de sécurité pour le leader en cas de glissade du dernier, il n aura dans ce cas que l inertie du dernier à absorber, car le milieu de cordée aura un peu de latitude avec la potence. PASSAGE DANS PONTET NŒUD DE DOUBLE PECHEUR BOUCLE PASSEE DANS MOUSQUETON VERS LEADER VERS 3ème

16 3.4 Distance entre les personnes Cela dépendra de plusieurs facteurs : La qualité du terrain (inclinaison, glacier recouvert ou non) Le nombre de personne constituant la cordée. Les distances seront à l appréciation du chef de cordée car chaque situation est différente. On peut retenir cependant quelques conseils : Sur glacier enneigé, la distance entre les membres de la cordée peut être de 10 à 15 mètres, voir plus, si la cordée est constituée de 2 personnes. Sur glacier découvert, où les crevasses sont visibles et où les pont de neiges sont absents, la distance entre les membres peut être réduite de 2 à 4 mètres selon le profil du terrain, l essentiel étant de pouvoir enrayer rapidement une chute ou une glissage avec le minimum d inertie. 4. LES AMARRAGES 4.1 Le relais sur broches Relais sur 3 broches

17 Relais sur 2 broches

18 BROCHE DE 19 CM MINI 20 A 40 CM BROCHE DE 19 CM MINI 60 A 80 CM SANGLE 180 CM MINI NŒUD EN 8 MOUSQUETON A VIS SERVANT DE COMMUN POUR S ASSURER ET ASSURER LE SECOND

19 4.2 La lunule ou Abalakov Nota : cette technique présente l avantage de réaliser un amarrage naturel et de laisser en place un minimum de matériel. Elle est utilisée en glace pour la pose d un relais ou la descente en rappel. Il va de soit que dans tous les cas d utilisation, l ancrage sera doublé. La résistance de cet ancrage dépend bien entendu de la qualité de la glace Matériels nécessaires : 1 broche à glace de 21 cm minimum. 1 crochet à lunule De la cordelette de 7 mm minimum

20 4.3 Le corps mort Confection d un corps mort

21 5. LES TECHNIQUES DE SECOURS 5.1 L auto sauvetage Cette technique est utilisée pour sortir soit même d une crevasse après une chute. Les méthodes sont les mêmes qu en spéléologie. Elle ne peut être mise en œuvre que : - Si elle est connue - Si on dispose du matériel nécessaire - Si la personne n est pas blessée et si elle est consciente - Si l ancrage est inarrachable - Si d autres moyens tel que l assistance d une autre cordée pour tirer en direct ne sont pas possible. Chronologie d une remontée sur corde fixe après avoir amarrée la corde 1. Mettre un autobloquant A sur la corde au dessus de soit. 2. Se vacher dessus avec sa longe. 3. Placer un deuxième autobloquant B entre le premier et son nœud d encordement. 4. Réaliser à l aide d une sangle C une pédale que l on placera sur le dernier autobloquant B. 5. S élever sur la pédale et déplacer le premier autobloquant sur lequel on est vaché. 6. Se remettre en tension dans le baudrier après avoir bougé le 1 er autobloquant. 7. Déplacer le 2 ème autobloquant vers le haut en gardant le pied dans la pédale. 8. Répéter les actions 5 à 7 jusqu à la sortie de la crevasse.

22 Nota : - Prendre à portée de main son piolet pour creuser la lèvre de la crevasse si besoin. - Eviter de se des encorder lors de la remontée sur corde fixe. - Le deuxième autobloquant peut être remplacer par un nœud de cœur, dans ce cas il faudra libérer les anneaux de buste après l étape 2.

23 5.2 Le mouflage Cette technique est utilisée pour sortir quelqu un d une crevasse après une chute. Elle ne peut être mise en œuvre que : - Si elle est connue - Si on dispose du matériel nécessaire - Si la chute à été enrayer - Si l ancrage est inarrachable - Si d autres moyens tel que l assistance d une autre cordée pour tirer la personne secourue en direct n est pas possible.

24 EN POSITION DE CONFECTION DE L AMARRAGE Chronologie d un mouflage double ( voir schéma) 1. Enrayer la chute et se stabiliser avec les pieds. 2. Réaliser un amarrage (broches, corps mort selon la qualité de la neige ou de la glace). 3. Se longer sur l amarrage (cela évitera de glisser vers la crevasse. 4. Réaliser un autobloquant (A) sur la corde et le relier à l amarrage. (s assurer qu il ne glisse pas) 5. Défaire les anneaux de buste. 6. Passer le brin mou de la corde dans le mousqueton de l amarrage. 7. Poser un 2 ème autobloquant (B) sur le brin en tension et le raccorder sur son baudrier. 8. Aller, de manière auto assuré voir la victime et placer un piolet au niveau de la lèvre afin d éviter qu elle ne soit cisaillée par la corde. 9. Revenir à la tête de mouflage. 10. Poser un 3 ème autobloquant (C) sur le brin mou, à l opposé du 1 er autobloquant 11. Prendre une cordelette (5-7 mètres de cordelette de 7mm avec 1 nœud de vache et 1 mousqueton à chaque extrémité). 12. Mettre le mousqueton avec la cordelette dans l anneau du 3ème autobloquant (C). 13. Placer un mousqueton sur le 2 ème autobloquant (B) et passer la cordelette dedans ( système de poulie). 14. prendre le dernier bout de cordelette avec son mousqueton et passer la corde dedans ( système de 2ème poulie). 15. Tirer sur la corde jusqu à ce que les 2 autobloquants (B) et (C) soient cote à cote, ensuite les déplacer pour retendre la cordelette et retirer sur la corde. 16. Répéter le point 15 jusqu à la sortie de la crevasse.

25 Le mouflage MARINER double 6. PROPOSITION POUR L ORGANISATION D UNE ECOLE DE GLACE Préambule. - Le samedi, temps de formation : 6 h (départ 6h, arrivée à 10H, fin vers 17 h) - Le Dimanche, temps de formation : 7 h (fin du WE vers h) - 1 encadrant pour 4 à 6 personnes Remarque : les participants doivent être séparés en 3 groupes : - Les débutants + les redoublants (éternels débutants) - Les initiés. - Les futurs cadres et têtes de cordée. -

26 Programme école de glace initiation : But du stage : former un «milieu de cordée», et amorcer une démarche autonome (premier pas vers l autonomie). A l issue du stage, le participant sera capable de : s encorder Savoir marcher sur neige et glace Connaître le principe de l assurage en mouvement Connaître le matériel minimum à porter sur soit (équipement + sac à dos). Savoir quoi faire en cas chute en crevasse Savoir marcher sur neige et glace - savoir marcher : sans/avec crampons + sans/avec piolet, - savoir utiliser son piolet (piolet canne, piolet ramasse) - essais de différents piolets en glace (piolet léger type ski-alpinisme / piolet en lame forgée), - les crampons : comment les mettrent (le serrage), 10 pointes, S encorder - nœud de huit + potence - démonstration en l encordement en «N» + explication du pourquoi, - Marcher encordé avec gestion de sa partie de corde ( gestion des changements de direction et des équilibres) Connaître le principe de l assurage en mouvement - Exercice d arrêt d une chute avec/sans piolet (et sans crampons!), - Exercice d une chute dans une cordée : prise de conscience que le tête de cordée ne peut pas arrêter tous les chutes) Connaître le matériel minimum à emporter sur soit (équipement + sac à dos). - Montrer le matériel minimum à emporter sur soit, - Montrer la confection d un machard. - avantages/ inconvénients des différents bloqueurs mécaniques. Savoir quoi faire en cas chute en crevasse - Poser une broche dans une crevasse (sans faire tomber le matériel au fond)et se suspendre dessus. - Poser un broche sous tension lors que le leader est dans une crevasse. - démonstration d un relais (corps mort, sur broche, en rocher) - exercice de remonter sur corde fixe. Technique de glace - Utilisation des crampons sur différents terrains. Techniques 10 pointes, mixtes pointes avants. Il faudra trouver dans chaque cas la limite de dévissage. Le but étant de trouver l équilibre de toutes les techniques en marchant et en trottinant. - Faire également des traversées dans des pentes fortes pour trouver l équilibre en technique 10 pointes - Utilisation du piolet. Technique du piolet canne, appuis, ramasse, traction. - Taille de marche.

27 Programme école de glace perfectionnement niveau 1: Pré requis pour le perfectionnement niveau 1 : avoir atteint une certaine autonomie en tant que milieu de cordée (savoir et savoir faire le contenu du débutant). But du stage : former soit : Un futur «un 3ème homme de la cordée» capable de gérer un minimum de manipulations de corde et maîtrisant un maximum de technique. Il sera capable d agir sur ordre ou conseil. Une tête de cordée occasionnelle ou réversible avec le leader en augmentant la technicité de la personne capable d appliquer de manière autonome les techniques et manipulations de base, le reste étant de les mettre en œuvre sur conseil ou sur ordre des responsables. Les relais : Sur broches, lunules, sur rochers Sauvetage : - Auto sauvetage en crevasse. - Arrêt chute en crevasse en cordée de 3 ( mise en tension de la personne qui est dans la crevasse + contre assurage) et sortie de la personne par mariner double. Les nœuds : - demi-cabestan, cabestan. - 8 et double pêcheur Technique de cramponnage et maniement du piolet : - Marche en crampons avec et sans piolet, trouver ses limites de dévissage. - Taille de marches. - Travail en crampons et piolet en traversée. - Technique d ancrage pour piolet ( canne appuis rampe traction ramasse ) Technique de progression : - Encordement en N pour traversée glacière. - Encordement en N pour course plus sérieuse. - Progression aux anneaux. - Progression en relais. Technique de cascade : - Travail en piolet traction sur mur vertical en moulinette. Organisation : - travail en groupe de 3 ( 1 débrouillé avec 2 novices) - Démonstration de chaque technique par l équipe d encadrement. - Assistance de l équipe d encadrement pour chaque exercice.

28 Programme école de glace perfectionnement niveau 2 : Pré requis pour le perfectionnement : avoir atteint une certaine autonomie en tant que 3ème homme de la cordée ou être occasionnellement 1er de cordée. But du stage : former soit : Une tête de cordée autonome capable d assumer la sécurité de sa cordée dans des courses classique dont la personne se sent capable d en gérer la totalité. Préparer et former des personnes capables de se présenter à un brevet d initiateur alpinisme. Les relais : Sur broches, lunules, sur rochers Sauvetage : - Auto sauvetage en crevasse. - Arrêt chute en crevasse en cordée de 2 (contre assuré ) et sortie de la personne par mariner double. Les nœuds : - demi-cabestan, cabestan. - 8 et double pêcheur - Nœud de mule Technique de débrouille : - Broche éjectable - Abalakov Technique de cramponnage et maniement du piolet : - Marche en crampons avec et sans piolet, trouver ses limites de dévissage. - Taille de marches. - Travail en crampons et piolet en traversée. - Technique d ancrage pour piolet (canne appuis rampe traction ramasse ) Technique de progression : - Encordement en N pour traversée glacière. - Encordement en N pour course plus sérieuse. - Progression aux anneaux. - Progression en relais. - Pose d une main courante (montée descente). - Sécurisation d un passage délicat (rimaye passage en glace) Technique de cascade : - Travail en piolet traction sur mur vertical en moulinette. - Travail en piolet traction sur mur vertical en moulinette avec pose de broches - Travail en piolet traction sur mur vertical en tête sur parcourt pré-broché. Organisation : - Travail en groupe de 3 - Autonomie des participants après description de chaque mise en situation. - Assistance de l équipe d encadrement pour chaque exercice.

Sommaire. Les techniques d escalade. De fortune sur demi-cabestan Débrayable Suisse 1/1. fic-somescalade01-c3m

Sommaire. Les techniques d escalade. De fortune sur demi-cabestan Débrayable Suisse 1/1. fic-somescalade01-c3m Les techniques d escalade fic-somescalade01-c3m Sommaire La poulie (moulinette) L assurage Sécurité lors de la mise en place Manip FFME Le rappel Sécurité lors de la mise en place Amarrages en terrain

Plus en détail

Sommaire. L assurage 1/1. fic-somassurage01-c3m

Sommaire. L assurage 1/1. fic-somassurage01-c3m L assurage fic-somassurage01-c3m Sommaire Le matériel Tubes, bloqueurs, plaquettes... Auto-assurage à la montée à la descente du 1 er de cordée avec appareil à la taille/épaule du second de cordée avec

Plus en détail

La chute en crevasse est un des risques majeurs lors

La chute en crevasse est un des risques majeurs lors ALPINISME Approche glaciaire encordée à deux La chute en crevasse est un des risques majeurs lors de l approche glaciaire. Emporter du matériel pour le mouflage et connaître les techniques de hissage est

Plus en détail

POMPIERS TERRAIN DIFFICILE

POMPIERS TERRAIN DIFFICILE Département de la sécurité, des affaires sociales et de l intégration Service de la sécurité civile et militaire Office cantonal du feu Departement für Sicherheit, Sozialwesen und Integration Dienststelle

Plus en détail

QUELQUES TECHNIQUES DE BASE POUR L'ALPINISME ET LA RANDONNEE EN HAUTE MONTAGNE

QUELQUES TECHNIQUES DE BASE POUR L'ALPINISME ET LA RANDONNEE EN HAUTE MONTAGNE QUELQUES TECHNIQUES DE BASE POUR L'ALPINISME ET LA RANDONNEE EN HAUTE MONTAGNE Fédération Sportive et Gymnique du Travail 14-16 rue de Scandicci 93508 PANTIN Cedex Tel. : 01 49 42 23 19 fsgt@wanadoo.fr

Plus en détail

CHAPITRE 7 : LE RAPPEL

CHAPITRE 7 : LE RAPPEL AVANT-PROPOS CHAPITRE 7 : LE RAPPEL Le rappel même en falaise équipée reste une technique qui présente des risques certains, notamment dus au fait que pour descendre en rappel, les deux grimpeurs doivent

Plus en détail

Lot de Sauvetage et de Protection Contre les Chutes (LSPCC) TOP 1. GmFOR. GmFOR Mise à jour le 25 mai 2013(version 4) Page 1 sur 27

Lot de Sauvetage et de Protection Contre les Chutes (LSPCC) TOP 1. GmFOR. GmFOR Mise à jour le 25 mai 2013(version 4) Page 1 sur 27 Lot de Sauvetage et de Protection Contre les Chutes (LSPCC) TOP 1 GmFOR GmFOR Mise à jour le 25 mai 2013(version 4) Page 1 sur 27 TOP 1 : techniques opérationnelles «équipier» Fascicule LSPCC Apprenant

Plus en détail

Développement et Promotion des Métiers sur Cordes

Développement et Promotion des Métiers sur Cordes Page 1 sur 34 Développement et Promotion des Métiers sur Cordes Zac St Martin - BP 105 / 84124 PERTUIS Tél 04 90 79 74 84 - Fax 04 90 79 50 69 contact@dpmc.eu www.dpmc.eu CQP CORDISTE REFERENTIEL DE CERTIFICATION

Plus en détail

LE SKI DE RANDO CHAMONIX-ZERMATT

LE SKI DE RANDO CHAMONIX-ZERMATT La randonnée à ski la plus classique et la plus renommée : la Haute Route. Reliant Chamonix à Zermatt (Suisse), cet itinéraire constitue, pour le skieur de hautemontagne confirmé, l un des plus beaux raids

Plus en détail

Escalade dans le Briançonnais

Escalade dans le Briançonnais Escalade dans le Briançonnais Du vendredi 12 au dimanche 14 juin ENCADRANT(S) : Michel Clerget : 06 09 62 90 38 Email : voir rubrique «kifaikoi» sur le site web Anne Claire Cunin : 06 70 92 10 28 Email

Plus en détail

Développement et Promotion des Métiers sur Cordes

Développement et Promotion des Métiers sur Cordes Développement et Promotion des Métiers sur Cordes Zac St Martin - BP 105 / 84124 PERTUIS Tél : 04 90 79 74 84 - Fax : 04 90 79 50 69 contact@dpmc.eu www.dpmc.eu CQP CORDISTE RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

Plus en détail

1. Début de la suspension :

1. Début de la suspension : Stage Danse-Escalade Contenus techniiques et miise en œuvre. 1. Début de la suspension : Le détail, pas à pas, d une mise en suspension sur une corde fixe. 1 2 3 4 5 Grimper et rejoindre le point pour

Plus en détail

Rappel. Niveaux de Pratique et Compétences en. Bernard ANGELIN. Professeur d EPS. Chargé de Mission APPN. Lycée La Martinière Monplaisir

Rappel. Niveaux de Pratique et Compétences en. Bernard ANGELIN. Professeur d EPS. Chargé de Mission APPN. Lycée La Martinière Monplaisir Niveaux de Pratique et Compétences en Rappel Bernard ANGELIN Professeur d EPS Lycée La Martinière Monplaisir Chargé de Mission APPN 41 rue Antoine Lumière 69372 Lyon 8 Rectorat de l Académie de Lyon Membre

Plus en détail

Installation d un passage protégé «Écuroduc» Dominique BAILLIE

Installation d un passage protégé «Écuroduc» Dominique BAILLIE Installation d un passage protégé «Écuroduc» Dominique BAILLIE Association SOS Ecureuil et Faune Sauvage 7 rue Georges Brassens 60700 Pont Ste Maxence http://grifouniou.free.fr/sosecu2 Novembre 2011 Installation

Plus en détail

Des bénévoles référents assurent le bon fonctionnement et la sécurité des séances ; facilitez-leur

Des bénévoles référents assurent le bon fonctionnement et la sécurité des séances ; facilitez-leur Activité : SAE Saison 2015-2016 Code sortie : 15SAE17 www.clubalpin-idf.com Organisateurs : Alain Changenet, Louis-Marie Bessac. Contact : Voir rubrique «kifaikoi» sur le site web Mur d escalade Milliat

Plus en détail

comment choisir son epi?

comment choisir son epi? FR comment choisir son epi? le harnais DE SéCURITé ET LES systèmes d arrêt de chutes 2011 Conseil pour le Développement Economique de la Construction a.s.b.l. www.aaa.lu Institut de Formation Sectoriel

Plus en détail

DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1)

DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1) DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1) A. Généralités Le matériel décrit ci-après est un équipement de protection individuel

Plus en détail

Îlots de sécurité Construction d'un relais dans les voies de plusieurs longueurs (plaisir) de Emanuel Wassermann et Michael Wicky

Îlots de sécurité Construction d'un relais dans les voies de plusieurs longueurs (plaisir) de Emanuel Wassermann et Michael Wicky Îlots de sécurité Construction d'un relais dans les voies de plusieurs longueurs (plaisir) de Emanuel Wassermann et Michael Wicky progresser en montagne est le leitmotiv de l'école fédérale d'alpinisme

Plus en détail

I. GENERALITES II. SYSTEMES D ENVIRONNEMENT CIVIERE III. QUELQUES CIVIERES I. GENERALITES

I. GENERALITES II. SYSTEMES D ENVIRONNEMENT CIVIERE III. QUELQUES CIVIERES I. GENERALITES ENVIRONNEMENT CIVIERE AVERTISSEMENT Le présent document est le support pédagogique d une formation pratique encadrée par du personnel qualifié. Toute application des présentes techniques sans formation

Plus en détail

Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire

Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire Escalade durant l'e.p.s. à l'école primaire Fabrice Paget B.E.E.S Escalade Tél : +336 88 31 14 72 fabrice.paget@orange.fr 1 Glossaire Effectifs Durée des séances Atelier escalade sans être encordée Traversées

Plus en détail

1. REGLEMENTATION : 2. INTRODUCTION :

1. REGLEMENTATION : 2. INTRODUCTION : 1. REGLEMENTATION : Décret n 65-48 du 8 janvier 1965 modifié portant règlement d'administration publique pour l'exécution des dispositions de la partie IV du Code du travail en ce qui concerne les mesures

Plus en détail

Fiche technique ESCALADE

Fiche technique ESCALADE Mise à jour 01/01/2011 Construire pour le sport Infrasports Fiche technique ESCALADE Direction générale opérationnelle des Routes et des Bâtiments Infrasports Boulevard du Nord, 8 5000 NAMUR Tél. 081/77.33.70

Plus en détail

Règlement intérieur 2014-2015

Règlement intérieur 2014-2015 Règlement intérieur 2014-2015 de l association D Ain Mur à l Autre Le règlement intérieur a pour objet de préciser les statuts de l'association. Il peut être modifié à tout moment par le Conseil d Administration.

Plus en détail

EXPLICATION - APPLICATION - PLAN - COMPOSANTS Rail-T de sécurité alu. & chariot VST Application Verticale - EN 353/1

EXPLICATION - APPLICATION - PLAN - COMPOSANTS Rail-T de sécurité alu. & chariot VST Application Verticale - EN 353/1 Etudes Représentation de matériel électrotechnique industriel Et fabrication de systèmes de protection antichute Studies Vertegenwoordiging van industrieel electrotechnisch materiaal En fabricatie klimbeveiligingssystemen

Plus en détail

SOS VERTIGE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION. www.sosvertige.com

SOS VERTIGE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION. www.sosvertige.com SOS VERTIGE FORMATION NOTRE EXPERIENCE À VOTRE SERVICE CATALOGUE DE FORMATION www.sosvertige.com PRESENTATION SOS VERTIGE FORMATION Division de SOS VERTIGE Travaux d accès difficiles, SOS VERTIGE Formation

Plus en détail

Sports de montagne d hiver Technique / Tactique / Sécurité

Sports de montagne d hiver Technique / Tactique / Sécurité K. Winkler / H.-P. Brehm / J. Haltmeier Sports de montagne d hiver Technique / Tactique / Sécurité Formation 3 ème édition Chef du projet CAS: Bruno Hasler Traduit de l allemand par Valérie et Yannick

Plus en détail

Bien utiliser son échelle : généralités

Bien utiliser son échelle : généralités Bien utiliser son échelle : généralités Les échelles et escabeaux sont des moyens d'accès en hauteur. Les échafaudages sont des moyens de travailler en hauteur. La norme EN 131 n'étant pas doublée d'une

Plus en détail

PRINCIPES DE CONCEPTION DES DISPOSITIFS DE SECURITÉ SUR LES TOITS

PRINCIPES DE CONCEPTION DES DISPOSITIFS DE SECURITÉ SUR LES TOITS PRINCIPES DE CONCEPTION DES DISPOSITIFS DE SECURITÉ SUR LES TOITS PREAMBULE Les travaux sur les toits comptent parmi les activités les plus dangereuses. Il n'est pas rare que des interventions soient nécessaires

Plus en détail

Auto-assurance par le bas : une méthode efficace pour grimper en solo

Auto-assurance par le bas : une méthode efficace pour grimper en solo Auto-assurance par le bas : une méthode efficace pour grimper en solo Pierre Boudinet Introduction Ce qui est présenté est le résultat de plus de deux ans d'essais, avec plus de 500 longueurs parcourues,

Plus en détail

DIRECTIVE POUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR

DIRECTIVE POUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR DIRECTIVE POUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR Direction des ressources matérielles Adopté en comité de direction Novembre 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. Objectif... 1 2. Types de chute... 1 3. Les types de risque

Plus en détail

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008 Le ski à l'école Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle 1 «Les Activités Physiques de Pleine Nature, par leur possibilité de réinvestissement, constituent un terrain privilégié pour la mise en œuvre de

Plus en détail

Travaux sur les toits Pour ne pas tomber de haut

Travaux sur les toits Pour ne pas tomber de haut Travaux sur les toits Pour ne pas tomber de haut Priorité à la sécurité Les accidents dus aux chutes de hauteur ont des conséquences graves. En cas de travaux sur les toits, vous devez appliquer les mesures

Plus en détail

Centre de formation du Club Alpin Belge

Centre de formation du Club Alpin Belge Centre de formation du Club Alpin Belge Fédération francophone d escalade, d alpinisme et de randonnée Informations générales : Secrétariat du CAB Tél. : 081/23 43 20 Fax : 081/22 30 63 secretariat@clubalpin.be

Plus en détail

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES 1 I. Les textes applicables Décret du 8 janvier 1965 modifié qui concerne les mesures de protection applicables aux établissements dont le personnel

Plus en détail

Copyright 2015. Toute reproduction, même partielle, sans accord préalable est strictement interdite. Photographies BESSON Emmanuel

Copyright 2015. Toute reproduction, même partielle, sans accord préalable est strictement interdite. Photographies BESSON Emmanuel . VIARD.F Photographies BESSON Emmanuel CONDITIONNEMENT DE LA SANGLE Présenter la sangle mousqueton en haut. Saisir la came à griffe, placer la boucle avec le mousqueton sur un des côtés et rouler la sangle

Plus en détail

Sommaire Table des matières

Sommaire Table des matières Notice de montage 1 Sommaire Table des matières I. Mise en garde... 3 II. Avant de commencer... 4 1. Préparer vos outils... 4 2. Pièces nécessaires pour le montage de votre porte Keritek... 5 III. Étape

Plus en détail

Bien gréer son voiler

Bien gréer son voiler Bien gréer son voiler Aide mémoire RCAE Voile Octobre 2012 RCAE Voile Bien gréer son voilier, Page 1 Les voiles Un peu de vocabulaire De forme triangulaire, les voiles possèdent 3 sommets et 3 arrêtes,

Plus en détail

Manuel d instructions pour l utilisateur Corde d assurance auto-rétractable avec arrimage à 100% Talon

Manuel d instructions pour l utilisateur Corde d assurance auto-rétractable avec arrimage à 100% Talon Les instructions des produits de la série suivante: Corde d assurance auto-rétractable avec arrimage à 100% Numéro de produit : 3102000 3102002 31020001 3102003 Manuel d instructions pour l utilisateur

Plus en détail

Informations générales. Massif du Saint Gothard / Cristallina. Andermatt Airollo

Informations générales. Massif du Saint Gothard / Cristallina. Andermatt Airollo MASSIF DU SAINT GOTHARD / CRISTALLINA ANDERMATT AIROLLO Ou comment allier randonnée à ski, paysages de haute montagne et étapes quasi gastronomiques dans des refuges soignés. Allons au bout de la Suisse!

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION MODE D EMPLOI ALT 600 MODE D EMPLOI ALT 600 FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE

MANUEL D UTILISATION MODE D EMPLOI ALT 600 MODE D EMPLOI ALT 600 FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE 1. Présentation. FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION La société ASD est spécialisée dans la conception et le développement de systèmes de levage spécifique à l environnement du spectacle

Plus en détail

COUPE SUISSE et CHAMPIONNAT SUISSE DE SKI-ALPINISME

COUPE SUISSE et CHAMPIONNAT SUISSE DE SKI-ALPINISME COUPE SUISSE et CHAMPIONNAT SUISSE DE SKI-ALPINISME - REGLEMENT 2008-1. Participation 1.1 Les épreuves se disputent par équipe de 2 coureurs ou individuellement. Elles sont ouvertes à des formations féminines,

Plus en détail

L ESCALADE à L ECOLE

L ESCALADE à L ECOLE L ESCALADE à L ECOLE CPC LYON : R.Reynaud EDUCATEURS LYON : D.Kirsh - O.Teulade ANNEXES : ENCADREMENT et SECURITE circulaires ministérielles et académiques PRESENTATION R.Reynaud - déc 96 CPC - LYON 1

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR F I C H E P R E V E N T I O N N 0 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LE TRAVAIL EN HAUTEUR STATISTIQUES Avec près d une centaine d agent victime de chutes de hauteur durant les 5 dernières années dans les

Plus en détail

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Descriptif du support pédagogique Le banc d essais des structures permet de réaliser des essais et des études

Plus en détail

LAR (Longes Auto-Rétractables)

LAR (Longes Auto-Rétractables) LAR (Longes Auto-Rétractables) Là où tout a commencé Mai 2012 Visite d Altrad Balliauw chez Exxon Baytown Texas, invité de la société Brand Energy Solutions. Brand travaille depuis 3 ans déjà avec des

Plus en détail

Escalade Vallée de Joux 1+ 2015 / Bulletin d inscription / formulaire santé & assurance : Nom / Prénom de l un des parents...

Escalade Vallée de Joux 1+ 2015 / Bulletin d inscription / formulaire santé & assurance : Nom / Prénom de l un des parents... -1- Escalade Vallée de Joux 1+ 2015 / Bulletin d inscription / formulaire santé & assurance : Participant 1 Nom Prénom Date de naissance Participant 2 Nom / Prénom de l un des parents... Rue, n... NPA,

Plus en détail

Série T modèle TES et TER

Série T modèle TES et TER 6-8 rue des Casernes Tél. : 03.84.29.55.55 F 90200 GIROMAGNY Fax : 03.84.29.09.91 E-mail : ultralu@ultralu.com http://www.ultralu.com NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION ECHAFAUDAGE ROULANT ALUMINIUM Série

Plus en détail

situations pour formateurs, consultants, coachs (nature, accrobranche, escalade, orientation...) (team building, développement personnel, leadership )

situations pour formateurs, consultants, coachs (nature, accrobranche, escalade, orientation...) (team building, développement personnel, leadership ) www.caps-aventure.org situations (nature, accrobranche, escalade, orientation...) pour formateurs, consultants, coachs (team building, développement personnel, leadership ) Siège social : 48, rue Sarrette

Plus en détail

Notice de montage. GfS Day Alarm. Description generale...p. 2. Instruction de montage et fonctions...p. 3

Notice de montage. GfS Day Alarm. Description generale...p. 2. Instruction de montage et fonctions...p. 3 Notice de montage Sommaire Description generale...p. Instruction de montage et fonctions...p. Configuration avec un contact magnetique Radio...p. 4 Plan de raccordement pour le contact magnetique...p.

Plus en détail

A.R.E. LIVRET DE L ETUDIANT ESCALADE PHYSIQUE ET SPORT CALLEN LAURENT ELIAS FLORENCE

A.R.E. LIVRET DE L ETUDIANT ESCALADE PHYSIQUE ET SPORT CALLEN LAURENT ELIAS FLORENCE A.R.E. LIVRET DE L ETUDIANT ESCALADE PHYSIQUE ET SPORT ELIAS FLORENCE CALLEN LAURENT L atelier consiste à mener de front la pratique d une activité sportive et la compréhension des principes physiques

Plus en détail

TOP 1 ARI ET INVESTIGATION. ARI et investigation

TOP 1 ARI ET INVESTIGATION. ARI et investigation ARI ET INVESTIGATION Le binôme. 2 Sommaire Rôle du binôme (grand volume). Rôle de l équipier. Rôle du chef d équipe. La progression du binôme. 3 Rôle du binôme (grand volume) RAPPEL : 1 binôme = 1 mission

Plus en détail

DÉFINIR L EXCELLENCE

DÉFINIR L EXCELLENCE Vous vous apprêtez à utiliser l amortisseur le plus réglable sur le marché. Les amortisseurs Cane Creek Double Barrel (DBcoil) et DBair constituent la quintessence du système d amortissement haute performance.

Plus en détail

Voyager en toute sécurité avec votre enfant en voiture. Guide conseil Bébé Confort

Voyager en toute sécurité avec votre enfant en voiture. Guide conseil Bébé Confort Bébé Confort au cœur de la prévention. Bébé Confort s engage dans une campagne de sensibilisation et devient partenaire de l association Prévention Routière. C est en informant les futurs et jeunes parents

Plus en détail

Vers un monde accessible GAMME PARTICULIERS PROFESSIONNELS DE SANTÉ

Vers un monde accessible GAMME PARTICULIERS PROFESSIONNELS DE SANTÉ Vers un monde accessible GAMME PARTICULIERS PROFESSIONNELS DE SANTÉ AXSOL importe et distribue des solutions alternatives d accessibilité et de sécurité et intervient auprès des commerces, collectivités,

Plus en détail

Escalade NORME DE CLASSEMENT DES VOIES ET DES SITES NATURELS D ESCALADE

Escalade NORME DE CLASSEMENT DES VOIES ET DES SITES NATURELS D ESCALADE Escalade NORME DE CLASSEMENT DES VOIES ET DES SITES NATURELS D ESCALADE Adoptée en conseil d administration le 16 juin 2012 2/8 Sommaire 1. OBJET DE CETTE NORME... 3 2. REFERENCES REGLEMENTAIRES... 3 3.

Plus en détail

Manuel d utilisation A lire attentivement avant utilisation du relevage avant MX

Manuel d utilisation A lire attentivement avant utilisation du relevage avant MX RELEVAGE AVANT MX R28 MX R38 Manuel d utilisation A lire attentivement avant utilisation du relevage avant MX FR 365176 AA -1011 Notice originale Cher utilisateur, Nous vous remercions de votre confiance

Plus en détail

Recueil de techniques

Recueil de techniques Recueil de techniques Sorties de victimes et utilisation de la planche dorsale Document destiné aux sauveteurs et aux moniteurs Édition janvier 2009 Table des matières Recueil de techniques - Sorties

Plus en détail

Porte de Garage. Marquage CE Certifié conforme NF EN 13241-1 Rapports d essais BV08-1179-A BV08-1179-B Certificat NF 001-263-010. Notice d utilisation

Porte de Garage. Marquage CE Certifié conforme NF EN 13241-1 Rapports d essais BV08-1179-A BV08-1179-B Certificat NF 001-263-010. Notice d utilisation Porte de Garage Marquage CE Certifié conforme NF EN 13241-1 Rapports d essais BV08-1179-A BV08-1179-B Certificat NF 001-263-010 Notice d utilisation Schéma d une porte de garage avec commande radio Cette

Plus en détail

Notice de montage. 1 Une tôle doublée plate qui va réellement fermer votre conduit de cheminée, nous l appellerons le volet

Notice de montage. 1 Une tôle doublée plate qui va réellement fermer votre conduit de cheminée, nous l appellerons le volet Notice de montage Vous avez choisi Eurotrappe, pour isoler votre sortie de cheminé à foyer ouvert, et nous vous en félicitons! Consignes de sécurité : Monter sur un toit n est pas anodin!!, cela comporte

Plus en détail

en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier

en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier En forme, en s entraînant avec le Stability Trainer Votre guide professionnel d entrainement journalier DEMANDEZ L O R I G I N A L www.thera-band.de Contenance Introduction...2 Le Stability-Trainer...3

Plus en détail

La réglementation sur les Fermetures Automatiques de bâtiments

La réglementation sur les Fermetures Automatiques de bâtiments La réglementation sur les Fermetures Automatiques de bâtiments Securiparc 11 Bis rue de la Frébardière 35510 Cesson Sévigné Tel: 02 99 631 629 Fax: 02 99 631 673 La nouvelle réglementation sur les Fermetures

Plus en détail

Règlement Coupe Suisse et Championnat Suisse de ski-alpinisme

Règlement Coupe Suisse et Championnat Suisse de ski-alpinisme Règlement Coupe Suisse et Championnat Suisse de ski-alpinisme Édité par la commission technique de ski-alpinisme du Club Alpin Suisse CAS Approuvé en décembre 2013 1 Table des matières 1. Participation...

Plus en détail

L emmagasineur permet d utiliser les voiles volantes en tout ou rien. La voile

L emmagasineur permet d utiliser les voiles volantes en tout ou rien. La voile EMMAGASINEURS DE GENNAKER La vitesse en toute sécurité La gamme FX, largement utilisée, vous permet d envoyer rapidement et sûrement votre Gennaker ou Code 0. Drosse amovible et systèmes d attache rapide

Plus en détail

PROGRAMME FORMATION EPREUVE PROPULSION «BALLET»

PROGRAMME FORMATION EPREUVE PROPULSION «BALLET» PROGRAMME FORMATION EPREUVE PROPULSION «BALLET» Logique : développer et perfectionner les qualités de propulsions selon les exigences d un ballet. Parcours de 50m. Support musical et chorégraphique de

Plus en détail

MODE D EMPLOI ST 4000. Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000. Rapport N 2520/14/7656

MODE D EMPLOI ST 4000. Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000. Rapport N 2520/14/7656 Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000 Rapport N 2520/14/7656 APPAREILS DE LEVAGE - STRUCTURES ALUMINIUM ACCESSOIRES DIVERS www.alusd.com TEL : 03.24.59.41.91

Plus en détail

Pose avec volet roulant

Pose avec volet roulant Pose avec volet roulant Coffre volet roulant Coulisse MONTAGE 2 PERSONNES MINIMUM La quincaillerie 4,2 x 25 Les outils (x 10) 3,5 x 9,5 (x 10) (x 1) (x 4) 3 2 1 (x 1) (x 4) 7 1 Positionnez les coulisses

Plus en détail

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée 1. De quoi s agit-il? Les conduits de fumée doivent présenter les ouvertures nécessaires au contrôle et au nettoyage. Les ventilateurs d extraction

Plus en détail

NOTICE D'INSTRUCTIONS ET D ENTRETIEN PINCE A LEVEE VERTICALE (Notice Originale)

NOTICE D'INSTRUCTIONS ET D ENTRETIEN PINCE A LEVEE VERTICALE (Notice Originale) NOTICE D'INSTRUCTIONS ET D ENTRETIEN PINCE A LEVEE VERTICALE (Notice Originale) NUMERO DE SERIE MANUVIT SA Bureaux Commerciaux : BP123 89303 JOIGNY Cedex-FRANCE Tel : +33 (0)3 86 92 95 95 Fax : +33 (0)3

Plus en détail

Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou

Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou Service de chirurgie orthopédique et traumatologie de l appareil moteur Objectif de votre rééducation

Plus en détail

Préparation d une sortie ski

Préparation d une sortie ski Préparation d une sortie ski Déterminer le site de pratique en fonction du projet Avant la première sortie, informer les parents et l autorité académique. S assurer de l autorisation de l IEN (avis sur

Plus en détail

Les échelles portables peuvent aussi être très dangereuses. Conseils pour votre sécurité

Les échelles portables peuvent aussi être très dangereuses. Conseils pour votre sécurité Les échelles portables peuvent aussi être très dangereuses Conseils pour votre sécurité Sommaire 1 Introduction 3 2 A quoi reconnaît-on une échelle sûre? 4 2.1 Lors de l achat d une échelle 4 2.2 Lors

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES PROTECTIONS COLLECTIVES SOMMAIRE PROTECTIONS COLLECTIVES DE RIVES ET TOITURES presse rapide et ses consoles, protections avec poteaux, protection de rive par traversée de mur 3 CONSOLES POUR PLANCHERS

Plus en détail

CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ET ESCALIERS PUBLICS. www.entrepose-echafaudages.com

CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ET ESCALIERS PUBLICS. www.entrepose-echafaudages.com CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ET ESCALIERS PUBLICS www.entrepose-echafaudages.com SOMMAIRE Introduction 3 CrabEscal chantier Les avantages produit 4-5 La nomenclature des pièces 6-7 CrabEscal public

Plus en détail

Le monte-escalier électrique pour des charges jusqu à 330 kg

Le monte-escalier électrique pour des charges jusqu à 330 kg Le monte-escalier électrique pour des charges jusqu à 330 kg 1 LIFTKAR HD Polyvalent et économique Le transporteur pour charges lourdes jusqu à 330 kg. Les charges lourdes sont des tâches difficiles. En

Plus en détail

PRESENTATION LA SPIRULINE. Le sac de portage. Les élévateurs. Les trims* (cf schema)

PRESENTATION LA SPIRULINE. Le sac de portage. Les élévateurs. Les trims* (cf schema) importantes, ce qui offre une grande précision dans le pilotage. Le pilote s adapte rapidement aux vitesses de vols supérieures et cela devient vite un réel plaisir de pilotage. La Spiruline s adresse

Plus en détail

Problèmes sur le chapitre 5

Problèmes sur le chapitre 5 Problèmes sur le chapitre 5 (Version du 13 janvier 2015 (10h38)) 501 Le calcul des réactions d appui dans les problèmes schématisés ci-dessous est-il possible par les équations de la statique Si oui, écrire

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION NOTICE D UTILISATION A 4724 Neukirchen/W, Salling 8 Tel: 07278/3514-15, Fax: 07278/3514-12 Email: office.lehner@gmx.at Mobil: 0664/3526190 Web: www.lehner-lifttechnik.at SOMMAIRE : 1. Généralités 1.1 Fabricant

Plus en détail

L Escalade en Sécurité

L Escalade en Sécurité L Escalade en Sécurité Avec du Matériel Adapté et Conforme Conseils et recommandations pour l achat, l entretien, le contrôle et la mise au rebut des équipements utilisés pour l enseignement et la pratique

Plus en détail

La corvée PRATIQUES MÉTIER

La corvée PRATIQUES MÉTIER Dépannage urgent sur toiture La corvée PRATIQUES MÉTIER Préambule Cet ouvrage aborde une activité particulière du métier de couvreur, appelée «corvée», qui expose les salariés aux mêmes risques que ceux

Plus en détail

Automatismes pour portes de garage

Automatismes pour portes de garage Automatismes pour portes de garage Généralités Domaines d application Les automatismes pour portes de garage SOMMER conviennent aux types de portes suivants : Portes sectionnelles (à segments) Portes pivotantes

Plus en détail

Electroserrures à larder 282, 00

Electroserrures à larder 282, 00 Serrures électriques Serrure électrique à mortaiser Serrure à verrouillage automatique contrôlée en entrée. Une serrure à béquille contrôlée est une serrure dotée d un dispositif électromécanique interne

Plus en détail

Supplément d instructions pour cordes d assurance autorétractables

Supplément d instructions pour cordes d assurance autorétractables Sealed-Blok MC Cordes d assurance auto-rétractables avec dispositif de récupération Numéros de modèle : (Voir au verso de la couverture arrière) Supplément d instructions pour cordes d assurance autorétractables

Plus en détail

ANCIENNES TECHNIQUES DE SECOURS EN MONTAGNE

ANCIENNES TECHNIQUES DE SECOURS EN MONTAGNE ANCIENNES TECHNIQUES DE SECOURS EN MONTAGNE Origines du Secours en Montagne en France Équipement des «sauveteurs» et montagnards Anciennes techniques d évacuation terrestre de Secours Anciennes techniques

Plus en détail

NOTICE DE POSE DE PORTE BASCULANTE 101RH

NOTICE DE POSE DE PORTE BASCULANTE 101RH NOTICE DE POSE DE PORTE BASCULANTE 0RH AFIN D EVITER TOUTES BLESSURES ELOIGNER VOS MAINS DU PERIMETRE DE FONCTIONNEMENT DU SYSTEME D EQUILIBRAGE DE LA PORTE (Ressorts + bras) COMPOSITION DU COLIS Un sachet

Plus en détail

Projet de parc éolien en mer au large de Courseulles-sur-Mer

Projet de parc éolien en mer au large de Courseulles-sur-Mer ÉOLIENNES OFFSHORE DU CALVADOS avril 2013 Projet de parc éolien en mer au large de Courseulles-sur-Mer Synthèse d étude relative à la protection des câbles Sommaire 1. CONTEXTE ET OBJECTIF DE L ETUDE...

Plus en détail

Aux sociétés PETZL et BEAL pour leurs engagements à nos côtés et la fourniture des 1200 m de cordes et des

Aux sociétés PETZL et BEAL pour leurs engagements à nos côtés et la fourniture des 1200 m de cordes et des Avertissement 2 Fabienne DEGUILHEM Jean Franck CHARLET Aux sociétés PETZL et BEAL pour leurs engagements à nos côtés et la fourniture des 1200 m de cordes et des Vincent LECOMTE Isabelle FOUQUET Chris

Plus en détail

Inspection du pont de Québec. Jean-Pierre Blondin, ing., M.ing.

Inspection du pont de Québec. Jean-Pierre Blondin, ing., M.ing. Inspection du pont de Québec Jean-Pierre Blondin, ing., M.ing. Roche ltée, Groupe-conseil 33, rue Saint-Jacques, 2e étage Montréal (Québec) Canada H2Y 1K9 Introduction et historique Pour de nombreuses

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines)

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines) Garde-corps (moyens d accès permanents aux machines) Le présent feuillet d information rassemble les prescriptions (règles techniques) applicables aux garde-corps permettant d accéder à des machines. Il

Plus en détail

Les 4000 de Saas Fee

Les 4000 de Saas Fee Lieu: Valais Niveau technique: alpinisme 3 Niveau physique: alpinisme 3 Durée: 5 jours Période: de mi-juin à mi -septembre Dates: sur demande Rendez-vous: à mettre au point avec le guide Weissmies (4023m)

Plus en détail

PROTOCOLE D EMPLOI DE L HELICOPTERE EC 145

PROTOCOLE D EMPLOI DE L HELICOPTERE EC 145 DIRECTION DE LA DEFENSE ET DE LA SECURITE CIVILES Sous-direction des services opérationnels Groupement des moyens aériens Groupement d hélicoptères PROTOCOLE D EMPLOI DE L HELICOPTERE EC 145 A l usage

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

Le «pousse au cul» L appât utilisé varie en fonction de la saison et de la nourriture environnante : cerises, baies diverses, maïs, noix

Le «pousse au cul» L appât utilisé varie en fonction de la saison et de la nourriture environnante : cerises, baies diverses, maïs, noix Le «pousse au cul» Piège de 1 ère catégorie essentiellement destiné aux geais, très efficace et très facile à fabriquer. Les armatures sont en fer à béton de Ø 6 mm. Les parois sont réalisées avec du «grillage

Plus en détail

Casse Du câble de Lève Vitre Electrique:

Casse Du câble de Lève Vitre Electrique: Guillaume Mabile Le 14 Avril 2004 A Toul Casse Du câble de Lève Vitre Electrique: Localisation, causses et réparation de la panne : Un jours où je me promenais au volant de ma Z en referment la vitre électrique

Plus en détail

JE SUIS JEUNE OFFICIEL EN ESCALADE. Programme 2012 / 2016

JE SUIS JEUNE OFFICIEL EN ESCALADE. Programme 2012 / 2016 JE SUIS JEUNE OFFICIEL EN ESCALADE Programme 2012 / 2016 Modifié le 11 janvier 2013 12 Décembre 2012-1/26 PRÉAMBULE Ce mémento permet à l élève du collège ou du lycée d officier au sein des rencontres

Plus en détail

PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F)

PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F) PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F) LIGNES DIRECTRICES POUR LE PARCOURS À OBSTACLES VERSION 4.1 CANADIENNE-FRANÇAISE Les activités d entraînement et d évaluation du WSP-F 4.1 peuvent se dérouler

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES PROTECTIONS COLLECTIVES LA SOCIÉTÉ La société REMY voit le jour en 1964 à Dannemariesur-Crête dans le département du Doubs. Hervé REMY prend la succession de son père, Marcel, en 1987. Il développe l entreprise

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF

NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF présentation MULTISCAF est un système modulaire multidirectionnel, destiné aux travaux de construction, de rénovation et de réhabilitation. Il permet de réaliser des échafaudages de façade, des ponts roulants,

Plus en détail

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 MOUVEMENTS DE BASE (global) EN. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 Squat Développé Couché Traction Traction bphiver2013 Hamrouni Samy 2 Un travail de ces mouvements sur appareils guidés est plus sécurisant mais

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES Presse rapide pour protections en rive de toit p. 56-57 Protection pignon avec poteau p. 58 Protection bas de toit avec poteau p. 59 Protection de rive réglable par traversée de mur p. 60 Avant-latte p.

Plus en détail