les Afin Louvre, qui en centre ou cartels. accueillir leurs l éclairage XIX d accrochage, sont

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "les Afin Louvre, qui en centre ou cartels. accueillir leurs l éclairage XIX d accrochage, sont"

Transcription

1 Présenter un objet, accrocher un tableau, les ateliers muséographiques du Louvre Michel Antonpietri, directeur adjoint à laa Direction Architecture, Muséographie, Technique, Architecte responsable de la muséographie Afin de conserver, protéger et exposer auu mieux ses collections, le musée du Louvre dispose d un ensemble d ateliers, d équipes aux savoir-faire variés qui s efforcent de faire disparaître leur travail pour «laisser la vedette» aux œuvres et permettre au public de les apprécier pleinement. Les vitrines sont les meubles de présentation les plus courants mais aussi les plus complexes du Louvre, qui en dispose d un grand nombre. Elles sont principalement destinées aux sculptures, objets d art ou pièces archéologiques. Elles sont variées, anciennes ou récentes, placées au centre ou en périphérie de la salle, et ont vocation à protéger, conserver, mais aussi mettre en valeur les objets et accueillir leurs cartels. Leur mise en place fait appel aux divers corps de métiers du Louvre, pour travailler le verre, la serrurerie, la mécanique, mais aussi assurer la gestion de la température, duu climat, de l éclairage ou des systèmes de sécuritéé électroniques, quandd on n a pas recours à des ébénistes, des marbriers, des peintres décorateurs ou encore des tapissiers Leur importance esthétique nécessite de faire disparaître ce dispositif complexe. La présentation des dessins dans les vitrines murales est soumise à des règles strictes, régissant le temps d exposition et la luminosité. L atelier d éclairage effectue donc des mesures à l aide d un luxmètre. Tous les matériaux de ces vitrines, peintures ou tissus par exemple, sont choisis soigneusement pour éviter toute dégradation consécutive à une réaction chimique, en concertationn avec des experts. L atelier d installation du musée est chargé de la mise en place des œuvres, assisté de l atelier de montage d objet d art lorsqu un support est nécessaire. Chaque montage est spécifique et sur-mesure. Le Louvre possède des vitrines historiques classées, témoignant d un projet muséographique du XIX e siècle ; leur utilisation a évolué, ce qui représente un défi pour less services techniques et muséographiques. La richesse des collections de peintures du Louvre nécessite la mise en œuvre de différents types d accrochage, en fonctionn des œuvres et de leur environnement, à l aide de tringles, de pattes ou de canapés, panneaux de bois destinés aux œuvres de petites tailles. Ces dispositifs mécaniques sont combinés à des systèmess de protections électroniques. MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 1

2 PRÉSENTER DANS UNE VITRINE Le Scribe accroupi Ancien Empire, IVe dynastie (?), vers av. J.-C. Les vitrines sont les meubles spécifiques les plus courants, mais aussi les plus complexes, que l on trouve dans les musées. Au Louvre, de nombreuses vitrines sont nécessaires à la présentation des collections principalement pour les sculptures, les objets d art et les objets archéologiques. Placées en milieu ou en périphérie de salles, de fabrication ancienne ou récente, toutes ces vitrines ont pour fonction principale d assurer la protection et la conservation des œuvres qui y sont présentées. Cependant, elles doivent aussi contribuer à la mise en valeur des objets et accueillir efficacement les différents supports d informations destinés au public. La conception et la fabrication des vitrines font donc appel à de nombreuses techniques et à un savoirfaire que l on trouve dans les ateliers du Louvre : façonnage des produits verriers, serrurerie, mécanique, gestion de la température et du climat, éclairage, systèmes de sécurité électroniques. Pour le visiteur, tout ce dispositif très élaboré doit en quelque sorte disparaitre. L importance de l esthétique de la vitrine apparait comme une évidence. «Laissant la vedette» aux objets qu elle présente, elle doit être en harmonie avec les collections comme avec l environnement : décors historiques des galeries, muséographie, scénographie pour les expositions temporaires. Ainsi, dans certains cas, peuton aussi avoir recours aux talents d ébénistes, de marbriers, de peintres décorateurs, de tapissiers MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 2

3 INSTALLATION D UN OBJET DANS UNE VITRINE : LE SCRIBE Transport du Scribe accroupi Ici, nous assistons à la mise en place du Scribe accroupi dans une nouvelle vitrine. L atelier de marbrerie du musée procède à la manœuvre sous la direction d un conservateur du département des Antiquités égyptiennes. Le scribe est transporté sur palette, puis placé précautionneusement à l intérieur de sa nouvelle vitrine à l aide de «paras». Ces planches fines et amincies à leur extrémité, appelées aussi «skis», sont enduites de paraffine, afin d assurer un glissement sans à-coups des sculptures ou d autres œuvres lourdes. MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 3

4 INSTALLATION D UN OBJET DANS UNE VITRINE : LE SCRIBE Installation du Scribe accroupi dans sa vitrine La vitrine est à ouvrant coulissant et date du réaménagement des salles égyptiennes pour le projet «Grand Louvre» au milieu des années Ces vitrines sont équipées de systèmes d éclairage rapportés sur leur dessus en verre, visibles sur la vitrine en arrière-plan de l image. Cette solution répond à deux exigences fondamentales du cahier des charges qui sont un échauffement minimal dans le volume de présentation et la possibilité d assurer la maintenance de l éclairage sans ouvrir la vitrine. MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 4

5 DANS LE SALON CARRÉ EN 1898 Positionnement du cartel dans la vitrine du scribe accroupi Une fois l œuvre principale correctement disposée, d autres objets peuvent être ajoutés : ici des instruments et accessoires qui étaient utilisés par les scribes. Avant un ultime dépoussiérage et la fermeture de la vitrine, c est la pose du, ou des, cartels. Il s agit d étiquettes sur lesquelles figurent les informations concernant les œuvres (auteur, intitulé, technique, provenance ), accompagnées parfois d un bref commentaire descriptif, historique ou thématique. Le service architecture muséographie et signalétique du musée du Louvre est en charge d en assurer l homogénéité grâce à la charte graphique du Louvre. En revanche, selon les secteurs du musée, les modes d impression, mais aussi les supports (papier, verre, bois, métal peints ou non, disposant d un éclairage spécifique ou pas ) les cartels peuvent être très différents. MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 5

6 LA VITRINE MURALE Mesure avec un luxmètre du niveau d'éclairage d'une vitrine La présentation des dessins et des documents sur papier est soumises à des règles strictes. Le temps d exposition est limité, le niveau d éclairage devant toujours être inférieur à 50 lux. Aussi, une fois la vitrine préparée et les préréglages d éclairages effectués, l atelier d éclairage du musée prend une première mesure avec un luxmètre. Cette vitrine, du département des Antiquités grecques étrusques et romaines, a été conçue par le cabinet d'architectes Codou-Hindley lors de l aménagement de la galerie historique Campana en Les parois intérieures sont peintes. Dans les salles égyptiennes adjacentes à cette galerie historique, les parois des vitrines sont gainées de tissu. Ce sont alors les tapissiers du musée qui réalisent ces gainages. Les peintures, tout comme les textiles et les autres matériaux utilisés dans le volume intérieur de la vitrine, sont soigneusement choisis pour éviter toute dégradation des œuvres consécutive à des dégagements gazeux, des réactions chimiques par contact Des analyses de matériaux peuvent être faites par les restaurateurs du musée chargés de la conservation préventive, en collaboration avec le centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF). MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 6

7 INSTALLATION D OBJET DANS UNE VITRINE MURALE Installation d'un petit bronze dans une vitrine murale L atelier d installation du musée intervient pour la mise en place des œuvres. Un petit bronze est positionné sur une étagère, dans le cadre d une présentation temporaire comme il en en existe au sein des salles de présentation des collections permanentes. Pour les œuvres qui nécessitent un support comme c est le cas ici (petits objets, bijoux, fragments ) un simple «piquage» peut suffire : on perce le plateau, la tablette ou le fond de la vitrine puis on fixe l objet avec une fine tige de métal. Dans certain cas, un montage plus élaboré doit être réalisé. C est alors l atelier de montage d objets d art qui intervient. Chaque montage est spécifique et sur mesure. Réalisé en métal (laiton ou acier), il assure la stabilité de l œuvre dans la vitrine, sans la détériorer ni la fragiliser. Ainsi, les petites griffes qui sont en contact direct avec l objet sont garnies de gaines plastiques chimiquement stables. Les monteurs d objets interviennent aussi sur certains objets prêtés du Louvre pour des expositions dans d autres musées et doivent parfois adapter les montages. Par exemple, lors d une exposition d objets égyptiens au Japon, les dimensions des platines métalliques des supports ont été augmentées en fonction du risque sismique. La dimension des objets et l équilibre visuel général peuvent nécessiter que certaines pièces soient rehaussées sur des «soclets». Ces petits volumes en bois sont réalisés par l atelier de menuiserie du musée ; ils peuvent recevoir une finition peinte ou par gainage de tissu, plus rarement par plaquage de bois. MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 7

8 INSTALLATION D OUVRAGE DANS UNE VITRINE MURALE Installation d'un ouvrage sur un lutin Dessins et ouvrages sont installés sur des supports et des lutrins, en bois ou en plexiglas. Ces derniers sont alors réalisés par l atelier de montages d objets d art qui travaille aussi les matières plastiques. Pour ne pas endommager la reliure des ouvrages, les dimensions des lutrins en plexiglas sont déterminées avec une extrême précision. Elles vont jusqu à tenir compte de la page qui sera présentée. MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 8

9 LA VITRINE HISTORIQUE Vitrine historique de la Galerie Campana Le musée du Louvre possède des vitrines historiques classées, comme c est ici le cas dans Galerie Campana, où sont actuellement présentées des céramiques grecques. Ces vitrines sont les constituants majeurs d un décor et d un projet muséographique du XIXe siècle, qu il convient de préserver tout en en faisant le meilleur usage au regard des contraintes actuelles. Car les technologies ont évolué (intégration d éclairage électrique ), l exigence en matière de sûreté et de conservation préventives aussi (détection électroniques d ouverture ou de choc, climatisation passive ). Sans oublier que le fonctionnement du musée a évolué lui aussi. Le Louvre prête aujourd hui environ 2000 œuvres par an, il poursuit une politique active d acquisition, organise des accrochages thématiques temporaires liés à l actualité de la recherche scientifique ou à des échanges avec d autres musées. Assurer un fonctionnement fiable, ainsi que la flexibilité d agencement des vitrines historiques est un véritable défi pour les services muséographiques et techniques du musée. MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 9

10 INSTALLATION DANS UNE VITRINE HISTORIQUE Installation d'une pièce dans une vitrine d angle avec bandeau périphérique incliné pour le cartel Aujourd hui, l agencement intérieur des vitrines anciennes est souvent très différent de celui imaginé au moment de leur création. Là où une forte densité d objets allait souvent de pair avec des informations parfois succinctes, il est à présent généralement préféré la mise en valeur d un petit nombre d œuvres. Dans cette vitrine d angle, une seule pièce est présentée. À la hauteur d une table, un bandeau périphérique incliné accueille un cartel développé en trois langues. MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 10

11 LA CLOCHE DE VERRE Vase grec sous cloche dans la Galerie Campana Le socle avec cloche de verre est, en quelque sorte, le type le plus simple de la vitrine. Cette solution est privilégiée pour des objets uniques et d une certaine dimension, que l on veut mettre en valeur en milieu de salle : ici un vase grec, mais aussi souvent des sculptures particulièrement fragiles (terres ou plâtres, polychromies, patines spéciales ). L effet recherché est celui de la plus grande transparence et de la plus grande discrétion possibles. Le visiteur doit pouvoir tourner autour de l œuvre, dans une impression de grande proximité, oubliant, autant que possible, cette protection de verre. MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 11

12 INSTALLATION DANS UNE CLOCHE DE VERRE Installation d'un vase grec avec prise de mesure pour centrer la pièce sur le soclet Musée du Louvre Les installateurs des ateliers muséographiques prennent des mesures pour centrer la pièce sur le soclet. Une fois le nouveau soclet mis en place, le vase correctement centré et le nouveau cartel placé, la cloche peut être réajustée, fixée et sécurisée. MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 12

13 POSE DE LA CLOCHE DE VERRE Pose de la cloche de verre Les cloches sont en verre de sécurité collé, avec ou sans renforts métalliques. Elles ne disposent, le plus souvent, pas d éclairage intégré, même s il existe de petits dispositifs constitués de LED, d optiques alimentées par des fibres optique ou des plateaux translucides éclairés par-dessous. Au Louvre, l éclairage des objets sous cloches est majoritairement assuré par des spots en plafond. En revanche, la base ou socle renferme couramment différents dispositifs complexes (contrôle de l hygrométrie ). Il existe aussi, pour de grands formats, des variantes de cloches équipées d un ouvrant. Pour des raisons de simplicité, de flexibilité, mais aussi de coût, les socles avec cloches de verres sont très utilisés pour les expositions temporaires. Le service des travaux muséographiques en gère un stock, permettant un réemploi sur de nombreuses années. MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 13

14 ACCROCHER UN TABLEAU Accrochage de peintures hollandaises de la deuxième moitié du XVIIe, salle 38 Musée du Louvre / A. Dequier La richesse des collections de peintures du musée du Louvre nécessite la mise en œuvre de différents types d accrochage. En fonction du format des œuvres, de la nature des parois ou cimaises, du caractère permanent ou temporaire de la présentation, les cadres peuvent être accrochés sur tringles, sur canapés ou sur pattes. Tous peuvent être combinés à des systèmes de protections électroniques. MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 14

15 L ACCROCHAGE SUR TRINGLES L accrochage sur tringle : pose des tringles L'accrochage sur tringles est le plus courant. Il est adapté aux tableaux de moyens et de grands formats. Les tringles métalliques sont suspendues à un rail haut. Elles sont de sections carrées et de longueurs variables, en fonction de la taille et du poids des œuvres. Différent systèmes de crochets ou de coulisseaux (pièces métalliques qui viennent se visser sur les tringles) permettent la tenue et la mise en sûreté. Ces éléments stratégiques de la protection des collections existent dans le commerce. Au Louvre, ils sont souvent mis au point spécialement, ou adaptés, par les ateliers muséographiques. MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 15

16 L ACCROCHAGE SUR TRINGLES L accrochage sur tringle : accrochage du tableau Nous voyons ici un accrochage simple d'un seul tableau. Lors de la reprise d'une disposition classique, il est aussi possible d'effectuer un accrochage dense et superposé sur plusieurs rangs. Les tringles sont généralement peintes de la même couleur que la cimaise où elles sont posées.sauf en cas de demande contraire du muséographe, c'est ainsi le cas pour la Salle des Etats où Lorenzo Piqueras a souhaité des tringles en métal brut. MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 16

17 L ACCROCHAGE SUR CANAPÉ L accrochage d un dessin sur canapé Les peintures de petites dimensions, tout comme les dessins ou les gravures, peuvent être préalablement fixées sur des panneaux de bois plus grands, appelés canapés. Ils sont principalement destinés à renforcer la sûreté des œuvres que leur taille rend plus vulnérables, mais ils permettent aussi de renforcer certains regroupements visuels ou de mettre en évidence la cohérence de séries d'œuvres. Les canapés sont fréquemment «ton sur ton», mais il arrive aussi que des scénographes d'expositions utilisent cette contrainte, pour scander le parcours de surfaces colorées plus ou moins contrastées par rapport à la teinte des salles. MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 17

18 L ACCROCHAGE SUR CANAPÉ Pré-positionnement du canapé Le canapé reste cependant mal aimé : l'avis général étant plutôt que ce dispositif a un impact visuel lourd et déplaisant. Le service d'architecture et les ateliers muséographiques travaillent donc régulièrement à proposer des variantes, ou des systèmes de substitution, dont l'esthétique serait plus satisfaisante. L'exercice est rendu difficile par l'apparente contradiction du cahier des charges : dissuasion matérielle et mécanique aux tentatives de décrochages intempestives, tout en assurant des modalités et un temps de dépose acceptable en cas d'incident qui pourrait survenir dans le musée (inondation, incendie ). MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 18

19 L ACCROCHAGE SUR CANAPÉ Accrochage sur canapé Accrochage du canapé sur lequel le dessin a été préalablement fixé. MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 19

20 L ACCROCHAGE SUR PATTE Vissage des pattes de fixation L accrochage sur patte est utilisé pour présenter des dessins et des documents encadrés sous verre à l aide de pattes métalliques de différentes sortes. Nous voyons ici la présentation d un relevé archéologique en fond de vitrine. Ce système d accrochage peut aussi être pratiqué sur les cimaises et même sur les parois. MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 20

21 L ACCROCHAGE SUR PATTE Finition avec mise en peinture des pattes à la teinte du fond de vitrine Des vis spéciales sont alors utilisées pour fixer les pattes. Après positionnement et vissage, les pattes sont peintes dans la même couleur que le support. Cette opération minutieuse est confiée aux peintres décorateurs du musée. MÉDIA DOSSIERS DU LOUVRE «EXPOSER UNE ŒUVRE AU MUSÉE» 21

UNO & DUPLO CLOISONS EXTENSIBLES

UNO & DUPLO CLOISONS EXTENSIBLES UNO & DUPLO CLOISONS EXTENSIBLES Une flexibilité illimitée Les murs mobiles ne sont pas une nouveauté; elles existent depuis presque aussi longtemps qu Espero. Elles sont utilisées pour séparer temporairement,

Plus en détail

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Cadreur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Opérateur de prises de vue» Cadreur APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Opérateur de prises de vue Version corrigée juin 2011 «Opérateur de prises de vue» APPELLATION(S) DU METIER Cadreur DEFINITION DU METIER L'opérateur de prises de vue assure - sous la responsabilité d'un

Plus en détail

Aménagements industriels et de stockage

Aménagements industriels et de stockage LISTA Compact Aménagements industriels et de stockage Systèmes de rayonnages ROBUSTES ET POLYVALENTS Qu il s agisse de documents, de liquides, d appareils ou d outils : les systèmes de rayonnages de LISTA

Plus en détail

Programmation scientifique du parcours de visite

Programmation scientifique du parcours de visite Programmation scientifique du parcours de visite Chaine opératoire La programmation des collections consiste à préciser et hiérarchiser le traitement à appliquer aux collections, en distinguant programmation

Plus en détail

Kardó. Une combinaison infinie de lumiere

Kardó. Une combinaison infinie de lumiere Kardó Une combinaison infinie de lumiere CONCEPT Design: eer architectural design, Belgique 2 - Kardó Kardó est un système d éclairage spécial qui permet de s adapter à l architecture à travers tout le

Plus en détail

ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons?

ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons? ECONOMIE D ENERGIE Pourquoi isoler nos maisons? La déperdition de chaleur se fait à travers les murs non isolés dû a un refroidissement interne des murs La limitation des flux de chaleur se fait grâce

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

Vente-Etalage 312-05

Vente-Etalage 312-05 SOCIETE NATIONALE DES MEILLEURS OUVRIERS DE FRANCE Organisatrice du concours national «Un des Meilleurs Apprentis de France» 16 rue Saint-Nicolas 75012 PARIS Tél. : 01 43 42 33 02 Reconnue d Utilité publique

Plus en détail

Lève personnes sur rail. Luna. Révolutionne les transferts

Lève personnes sur rail. Luna. Révolutionne les transferts luna Lève personnes sur rail Luna Révolutionne les transferts Les caractéristiques du Luna Fonctionnel Personnes dépendantes Personnes handicapées Personnes obèses Le LUNA permet de lever et transférer

Plus en détail

Former à un métier - Éduquer à la vie

Former à un métier - Éduquer à la vie P.I.M. (PARCOURS D INITIATION AUX METIERS) La P.I.M. est une classe de découverte des métiers qui s adresse à des jeunes qui ont minimum 15 ans (élèves de 6 ème, 5 ème ) et qui n ont pas l âge d intégrer

Plus en détail

Donnez vie à vos plafonds!

Donnez vie à vos plafonds! Donnez vie à vos plafonds! 20 15 Dalles de plafond, îlots et baffles acoustiques personnalisés Qui sommes-nous? Expert depuis 20 ans en impression numérique et constamment à la recherche de solutions performantes

Plus en détail

Réussir l assemblage des meubles

Réussir l assemblage des meubles Réussir l assemblage des meubles Assemblages en ligne Systèmes d accrochage de meuble LES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Les différents types d assemblage Les assemblages en angle ou en croix permettent

Plus en détail

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Code : Connaissance Des Formations TITRE : PARCOURS CHOISIR UN BEP ou un CAP Niveau : 3 ème Groupe : Matériel : Classe fiche élève Durée : 1 heure Période

Plus en détail

Essentiel et Vision les nouvelles solutions énergétiques pour tous les projets

Essentiel et Vision les nouvelles solutions énergétiques pour tous les projets MONTPELLIER Z.I. - Rue de la Garenne 34748 Vendargues cedex Tél. : 04 67 87 77 77 Fax : 04 67 87 77 00 www.initial-fenetres.com MENUISERIES ALUMINIUM INITIAL Essentiel et Vision les nouvelles solutions

Plus en détail

Moulures Keva et accessoires de finition.

Moulures Keva et accessoires de finition. 93691 PANTIN Cedex Téléphone : 01 48 10 69 50 Télécopie : 01 48 10 69 59 Moulures Keva, 11910 à 11918, 11920 à 11928, 11930 à 11936, 11940 à 11948, 11950 à 11956, 11960 à 11968, 11970 à 11976, SOMMAIRE

Plus en détail

STOCKAGE LOURD Rayonnage à palettes MRK

STOCKAGE LOURD Rayonnage à palettes MRK STOCKAGE LOURD Rayonnage à palettes MRK Le rayonnage à palettes MRK permet la réalisation d installations adaptées aux besoins de stockage (charges lourdes et volumineuses, palettisées ou en vrac). MRK

Plus en détail

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie

FERMACELL Firepanel A1. La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle dimension en matière de protection incendie La nouvelle plaque Protection incendie de La plaque représente la nouvelle dimension en matière de protection incendie pour la construction sèche.

Plus en détail

Linum LN150 / LN250 STOCKAGE DISTRIBUTION. Rayonnages hygiéniques. Aluminium anodisé ou acier inoxydable 18/10 E-33

Linum LN150 / LN250 STOCKAGE DISTRIBUTION. Rayonnages hygiéniques. Aluminium anodisé ou acier inoxydable 18/10 E-33 Linum LN10 / LN0 Aluminium anodisé ou acier inoxydable 1/10 LINUM LN: finitions qualite alimentaire LN10: aluminium anodisé ALMG (1 micron) LN0: acier inoxydable 1/10 - AISI 0 Grilles ou étagères pleines

Plus en détail

KVARTAL GUIDE D ACHAT. Système de rails pour rideaux et panneaux

KVARTAL GUIDE D ACHAT. Système de rails pour rideaux et panneaux GUIDE D ACHAT KVARTAL Système de rails pour rideaux et panneaux COMPOSANT KVARTAL fixations murales 14,5 cm KVARTAL fixations murales 7 cm KVARTAL fixations plafond KVARTAL rail simple, 140 cm KVARTAL

Plus en détail

Réussir l assemblage des meubles Assemblages en angle

Réussir l assemblage des meubles Assemblages en angle Réussir l assemblage des meubles Assemblages en angle DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! Les différents types d assemblage Les assemblages en angle ou en croix permettent un assemblage solide pour

Plus en détail

GAMME CADDIE CONTROL > Equipement de surface de vente

GAMME CADDIE CONTROL > Equipement de surface de vente 1 2 3 4 5 6 GAMME CADDIE CONTROL > Equipement de surface de vente DISTRIBUTION Une gamme complète associant expérience et créativité. Caddie Control deviendra pour vous le soutien indispensable à un accueil

Plus en détail

KVARTAL système d accrochage de panneaux et rideaux

KVARTAL système d accrochage de panneaux et rideaux GUIDE D ACHAT KVARTAL système d accrochage de panneaux et rideaux COMPOSANTS 14,5 cm 7 cm KVARTAL fixation plafond KVARTAL rail simple, KVARTAL section d angle pour rail simple KVARTAL section d angle

Plus en détail

Des écoulements. propres. Solutions pour les douches au niveau du sol.

Des écoulements. propres. Solutions pour les douches au niveau du sol. Des écoulements propres. Solutions pour les douches au niveau du sol. Moins d'obstacles La douche au niveau du sol est en vogue et ouvre de nouvelles voies aux planificateurs et installateurs sanitaires.

Plus en détail

La sécurisation des quais de chargement. La prévention des collisions et des risques d écrasement

La sécurisation des quais de chargement. La prévention des collisions et des risques d écrasement Evaluation des risques professionnels La sécurisation des quais de chargement La prévention des collisions et des risques d écrasement La sécurisation des quais de chargement Evaluation des risques professionnels

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

La lumière.l éclairage sous son plus beau jour.

La lumière.l éclairage sous son plus beau jour. La lumière.l éclairage sous son plus beau jour. valable à partir du 1.2.2014 La lumière sert bien plus qu au simple éclairage. Alors qu à l origine, la lumière artificielle était destinée avant tout à

Plus en détail

PUBLIENSEIGNES.CH ENSEIGNES - SIGNALETIQUES - VEHICULES - AFFICHAGES - DRAPEAUX - IMPRESSIONS - STANDS D EXPOSITIONS

PUBLIENSEIGNES.CH ENSEIGNES - SIGNALETIQUES - VEHICULES - AFFICHAGES - DRAPEAUX - IMPRESSIONS - STANDS D EXPOSITIONS PUBLIENSEIGNES.CH ENSEIGNES - SIGNALETIQUES - VEHICULES - AFFICHAGES - DRAPEAUX - IMPRESSIONS - STANDS D EXPOSITIONS PRESENTATION DE PUBLIENSEIGNES SARL Publienseignes Sàrl a été fondé en 1977 et s est

Plus en détail

Infrastructures mobiles Déplacer et gagner de la place

Infrastructures mobiles Déplacer et gagner de la place Infrastructures mobiles Déplacer et gagner de la place Celui qui souhaite disposer d'un grand espace de stockage sur une surface limitée a vraiment raison de choisir les systèmes de rayonnages mobiles

Plus en détail

JE CHOISIS. Abri de jardin

JE CHOISIS. Abri de jardin Abri de jardin Abri de jardin L abri de jardin est une des valeurs sûres de l aménagement extérieur. En bois, PVC ou métal, c est l endroit idéal pour ranger vos outils et stocker votre mobilier de jardin

Plus en détail

PRÉGY CHRONO RÉNO. Système isolant autoportant. Le doublage qui révolutionne la rénovation FRANCE FABRIQUÉ EN

PRÉGY CHRONO RÉNO. Système isolant autoportant. Le doublage qui révolutionne la rénovation FRANCE FABRIQUÉ EN PRÉGY CHRONO RÉNO Le doublage qui révolutionne la rénovation Système isolant autoportant FABRIQUÉ EN FRANCE PRÉGY CHRONO RÉNO Un système complet de mise en œuvre Avec le système PRÉGY CHRONO RÉNO, vous

Plus en détail

Une flexibilité illimitée Le choix de l architecte

Une flexibilité illimitée Le choix de l architecte SONICO MURS MOBILES Une flexibilité illimitée Les murs mobiles ne sont pas une nouveauté; elles existent depuis presque aussi longtemps qu Espero. Elles sont utilisées pour séparer temporairement, pour

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES I - CONTEXTE PROFESSIONNEL : I.1 - Domaine d intervention : Le domaine d intervention est la construction et la réhabilitation. Les ouvrages concernés participent

Plus en détail

Descriptifs techniques des produits

Descriptifs techniques des produits Descriptifs techniques des produits PLANS DE TRAVAIL I STANDARD 1 Epaisseur du matériau 38 mm 2 Panneau d aggloméré 3 Matériau de surface Stratifié (CPL/ HPL) 4 Epaisseur du stratifié 0,6-0,8 mm 5 Structure

Plus en détail

CAP de Peintre-applicateur de revêtements RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

CAP de Peintre-applicateur de revêtements RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ACTIVITES Fonction : REALISATION TACHES PREPARATION 1 - Prendre connaissance des documents liés à son ouvrage. 2 - Participer à la vérification de la nature des

Plus en détail

Corpus Vitrearum Directives pour la conservation et la restauration des vitraux Deuxième édition, Nuremberg 2004

Corpus Vitrearum Directives pour la conservation et la restauration des vitraux Deuxième édition, Nuremberg 2004 1 INTRODUCTION 1.1 Les présentes directives ont pour objectif de définir les principes déontologiques qui régissent la conservation et la restauration des vitraux, de toutes époques. Elles sont conçues

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DE BUREAU ACHAT DE MOBILIERS ET D ACCESSOIRES DE BUREAU CRITÈRES ERGONOMIQUES

AMÉNAGEMENT DE BUREAU ACHAT DE MOBILIERS ET D ACCESSOIRES DE BUREAU CRITÈRES ERGONOMIQUES AMÉNAGEMENT DE BUREAU ACHAT DE MOBILIERS ET D ACCESSOIRES DE BUREAU CRITÈRES ERGONOMIQUES Service des ressources humaines Secteur santé et sécurité du travail Janvier 2007 Depuis plus de 15 ans, le Secteur

Plus en détail

Botanique. Cartographie. Paléontologie. Livres rares. L Art du rangement

Botanique. Cartographie. Paléontologie. Livres rares. L Art du rangement Anthropologie Archéologie Botanique Cartographie Paléontologie Livres rares L Art du rangement Près de 90 ans d expérience combinées au talent et au dévouement de son équipe de spécialistes ont permis

Plus en détail

OPTION CREATION D INTERIEURS

OPTION CREATION D INTERIEURS BACHELIER EN ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L ESPACE OPTION CREATION D INTERIEURS Les cours de «bachelor en arts plastiques, visuels et de l espace option création d intérieurs» sont susceptibles de se

Plus en détail

COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE

COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE COMMUNE DE LA COLLE SUR LOUP REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE juillet 2011 1 ARTICLE 1 : DEFINITIONS > Publicité par affichage : A l exclusion des enseignes et préenseignes, constitue une publicité, toute

Plus en détail

Système de rayonnage qui s adapte à n importe quel environnement.

Système de rayonnage qui s adapte à n importe quel environnement. Système de rayonnage qui s adapte à n importe quel environnement. 2 Avec le système BOSKÉ, la liberté de créer de nouveaux décors d étalage vient de se multiplier à l infini. Le poteau central du système

Plus en détail

INTRO. Comment poser une porte à galandage? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS

INTRO. Comment poser une porte à galandage? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS Comment poser une porte à galandage? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT CONFIRMÉ EXPERT CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES Un fi l à plomb Un niveau à bulle Un cordeau traceur Une équerre de maçon Un mètre

Plus en détail

La pose d un plafond. La prise des mesures

La pose d un plafond. La prise des mesures La prise des mesures La prise des mesures, souvent contraignante chez nos confrères, même pour l établissement d un devis, est réduite à sa plus simple expression chez nous. Il suffit de prendre la plus

Plus en détail

BACS DE RANGEMENT. Un entrepôt libre d accès à tout moment. Les bacs raaco ont une grande capacité de rangement, mais occupent peu de place.

BACS DE RANGEMENT. Un entrepôt libre d accès à tout moment. Les bacs raaco ont une grande capacité de rangement, mais occupent peu de place. 9 BACS DE RANGEMENT Les bacs de rangement peuvent être facilement montés sur un pied fixe ou sur un pied rotatif : une capacité de rangement énorme sur une surface minimale Un entrepôt libre d accès à

Plus en détail

STAND MODULAIRE T3. Modulaire Compact Réutilisable 100%Garanti à vie. Système de construction sur-mesure facilement transportable Montage sans outils

STAND MODULAIRE T3. Modulaire Compact Réutilisable 100%Garanti à vie. Système de construction sur-mesure facilement transportable Montage sans outils STAND MODULAIRE T3 Système de construction sur-mesure facilement transportable Montage sans outils * Modulaire Compact Réutilisable 100%Garanti à vie *Sous réserve de disponibilité DELEAGE EXPANSION -

Plus en détail

MEGA-DESIGN. Présentation du programme MEGA-DESIGN. Conception. Sommaire. Dimensions. Tableaux des finitions: voir page 3

MEGA-DESIGN. Présentation du programme MEGA-DESIGN. Conception. Sommaire. Dimensions. Tableaux des finitions: voir page 3 Présentation du programme MEGA-DESGN Sommaire Page Présentation du programme, tableaux des finitions 2-3 Possibilités d agencement 4-5 Montants, montants suspendus, montants intermédiaires, tablettes pour

Plus en détail

ÉLÉVATEURS MONTE-CHARGES

ÉLÉVATEURS MONTE-CHARGES EH ÉLÉVATEURS MONTE-CHARGES PROÉLÉVATION 41 rue du 11 Novembre 1918 94700 MAISONS ALFORT Tél. 01 48 98 30 85 Fax. 01 48 98 31 62 e mail. contact@proelevation.fr www.proelevation.fr Pour Hidral, la sécurité

Plus en détail

MUSÉOGRAPHIE. Référent Anaïs RAMEAUX Actualisation Mars 2012 anais.rameaux@u-bourgogne.fr SYNTHÈSE

MUSÉOGRAPHIE. Référent Anaïs RAMEAUX Actualisation Mars 2012 anais.rameaux@u-bourgogne.fr SYNTHÈSE MUSÉOGRAPHIE P Référent Anaïs RAMEAUX Actualisation Mars 2012 anais.rameaux@u-bourgogne.fr SYNTHÈSE Ensemble de techniques héritées de la muséologie destinées à la mise en valeur pérenne des collections

Plus en détail

Nous désirons un environnement inspirant. Nous voyons loin, nous aspirons aux grandes réalisations. Nous visons le succès.

Nous désirons un environnement inspirant. Nous voyons loin, nous aspirons aux grandes réalisations. Nous visons le succès. uni-t Nous désirons un environnement inspirant. Nous voyons loin, nous aspirons aux grandes réalisations. Nous visons le succès. L espace est encore inoccupé. Nous sommes en plein essor, nous devons prendre

Plus en détail

MATERIAUX. Bois, métal ou les deux?

MATERIAUX. Bois, métal ou les deux? MATERIAUX Bois, métal ou les deux? 78 En matière de matériaux de structure pour véranda, l aluminium se taille incontestablement la part du lion, loin devant le bois. Celui-ci n a pourtant pas abdiqué

Plus en détail

FLEXIBILITÉ INKOLOR imprime tous types de documents, à partir de 50 exemplaires, et jusqu à plus de 100.000...

FLEXIBILITÉ INKOLOR imprime tous types de documents, à partir de 50 exemplaires, et jusqu à plus de 100.000... FLEXIBILITÉ INKOLOR imprime tous types de documents, à partir de 50 exemplaires, et jusqu à plus de 100.000... RÉACTIVITÉ Nous vous transmettons un devis personnalisé en moins de 24 heures. Nos délais

Plus en détail

Salon PAYSALIA 2015. Règles d architecture

Salon PAYSALIA 2015. Règles d architecture Salon PAYSALIA 2015 Règles d architecture Sommaire Paragraphe 1 Paragraphe 2 Informations générales - dont les obligations de l exposant et/ou de son standiste sur la gestion des déchets Les règles particulières

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE 1 Introduction ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Sauvegarder ses données à domicile ou sur Internet Qui n a jamais perdu des photos ou documents suite à une panne

Plus en détail

Le système de rayonnage standard.

Le système de rayonnage standard. Le système de rayonnage standard. 2 Le système de rayonnage standard Vic Global est composé d une structure en acier qui apporte robustesse et durabilité, mais qui surtout peut servir de base à une personnalisation

Plus en détail

SCHOTT et l architecture

SCHOTT et l architecture SCHOTT et l architecture Verres antireflets SCHOTT Des solutions inédites en verre pour l architecture et le design Verres de décoration Eclairage par fibres optiques SCHOTT, groupe technologique international,

Plus en détail

Crédits photo : Architen Landrell Ltd

Crédits photo : Architen Landrell Ltd Crédits photo : Architen Landrell Ltd Barrisol TrempoDesign est une nouvelle gamme de tissus intelligents et esthétiques. Composées à partir d un tissu plus ou moins aéré de fils de verre enduits, ces

Plus en détail

FORMULAIRE TYPE FACULTATIF DE SAISINE POUR MEDIATION INDICATIONS POUR RENSEIGNER LE FORMULAIRE

FORMULAIRE TYPE FACULTATIF DE SAISINE POUR MEDIATION INDICATIONS POUR RENSEIGNER LE FORMULAIRE FORMULAIRE TYPE FACULTATIF DE SAISINE POUR MEDIATION Secrétariat Général de l ICOM Maison de l UNESCO, 1 rue Miollis 75732 Cedex 51 Paris France secretariat@icom.museum INDICATIONS POUR RENSEIGNER LE FORMULAIRE

Plus en détail

Chaque support est conçu pour pouvoir être utilisé individuellement. L organisation des uns par rapport aux autres est donc libre.

Chaque support est conçu pour pouvoir être utilisé individuellement. L organisation des uns par rapport aux autres est donc libre. L exposition éco-consommation est un stand interactif ayant pour objectif de sensibiliser le grand public à l impact environnemental de notre consommation quotidienne et aux gestes simples permettant de

Plus en détail

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER Les façades Le fond de façade appartient à une famille colorée dominante : les neutres et quelques ocrés (ocre jaune et ocre orangé). Les teintes seront choisies

Plus en détail

Le haut de gamme. des portes de garage et portes industrielles. Sécurité Confort Fiabilité Design

Le haut de gamme. des portes de garage et portes industrielles. Sécurité Confort Fiabilité Design Dossier de presse Le haut de gamme des portes de garage et portes industrielles Sécurité Confort Fiabilité Design LAKAL propose un large choix de modèles répondant à toutes les exigences! Les portes roulantes

Plus en détail

FICHE METIER. «Technicien de maintenance vidéo» Technicien de maintenance audiovisuel APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Technicien de maintenance vidéo» Technicien de maintenance audiovisuel APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Technicien de maintenance vidéo Version 1 «Technicien de maintenance vidéo» APPELLATION(S) DU METIER Technicien de maintenance audiovisuel DEFINITION DU METIER Le technicien de maintenance est en charge

Plus en détail

Cimaise Evolution FICHE TECHNIQUE

Cimaise Evolution FICHE TECHNIQUE Cimaise Evolution Simple d utilisation, légère et rigide, la cimaise Evolution vous permet de réaliser toutes les configurations souhaitées pour la réalisation de vos différentes expositions. Ses points

Plus en détail

Un concept innovant et performant. La solution adaptée et choisie pour votre stockage. Des installations les plus basiques aux plus complètes

Un concept innovant et performant. La solution adaptée et choisie pour votre stockage. Des installations les plus basiques aux plus complètes R A Y O N N A G E T Ô L É Un concept innovant et performant La solution adaptée et choisie pour votre stockage. Des installations les plus basiques aux plus complètes Caractéristiques techniques : Poteaux

Plus en détail

energeto La fenêtre qui sort de l ordinaire

energeto La fenêtre qui sort de l ordinaire 1 energeto La fenêtre qui sort de l ordinaire Le coefficient de transmission thermique (coefficient Uw) est déterminant pour l'efficience énergétique d'une fenêtre. Plus ce coefficient de transmission

Plus en détail

APERÇU DES PRODUITS CONTACTS MAGNÉTICUES

APERÇU DES PRODUITS CONTACTS MAGNÉTICUES APERÇU DES PRODUITS CONTACTS MAGNÉTICUES Alarmtech Sweden AB est une entreprise ayant plus de 30 ans d expérience dans le domaine du développement et de la fabrication de produits de sécurité de qualité

Plus en détail

TECHNICIEN EN DECORATION ET AMENAGEMENT D ESPACES

TECHNICIEN EN DECORATION ET AMENAGEMENT D ESPACES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION TECHNICIEN EN DECORATION

Plus en détail

Support idéal pour modules photovoltaïques sur toit plat

Support idéal pour modules photovoltaïques sur toit plat CATALOGUE 2015 Support idéal pour modules photovoltaïques sur toit plat Système breveté Patented system Sun Ballast exerce la fonction de structure et de LEST Sans profilés, sans assemblage, sans perçage

Plus en détail

CHARTE D EXPOSITION POUR LES PARTENAIRES EXPOSANT AU SEIN DU PAVILLON PARIS REGION AU MIPIM 2014

CHARTE D EXPOSITION POUR LES PARTENAIRES EXPOSANT AU SEIN DU PAVILLON PARIS REGION AU MIPIM 2014 CHARTE D EXPOSITION POUR LES PARTENAIRES EXPOSANT AU SEIN DU PAVILLON PARIS REGION AU MIPIM 2014 Cette charte est destinée à être intégrée aux appels d'offres de chaque partenaire et à être appliquée par

Plus en détail

Les propositions doivent parvenir au directeur de la structure - personne responsable du marché avant le 15 JANVIER 2008 à 14H00 - DERNIER DELAI.

Les propositions doivent parvenir au directeur de la structure - personne responsable du marché avant le 15 JANVIER 2008 à 14H00 - DERNIER DELAI. OFFICE DE TOURISME DE LA CIOTAT REAMENAGEMENT ESPACE ACCUEIL Considérant que l Office de Tourisme de La Ciotat est une vitrine touristique pour les visiteurs fréquentant la station Nous engageons les travaux

Plus en détail

Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique que vous possédez déjà.

Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique que vous possédez déjà. IMAGINATION SENSIBILITE CURIOSITE RIGUEUR LOGIQUE GESTION Sont les principales qualités d un décorateur d intérieur. Tout au long de ces cours nous allons tenter de développer et canaliser le sens artistique

Plus en détail

Zähringerstrasse 21 Case postale, 3001 Berne

Zähringerstrasse 21 Case postale, 3001 Berne SSB p Systèmes de rayonnages p Equipements et accessoires 11 flash Edition spéciale rayonnages SBD p SSB. service aux bibliothèques sa Partenaire de l ekz SBD.bibliotheksservice ag Partner der ekz Zähringerstrasse

Plus en détail

cstj.qc.ca/arts SOURCE

cstj.qc.ca/arts SOURCE cstj.qc.ca/arts SOURCE : Plein feux sur le secondaire, document publié par le MELS, dans le cadre de la semaine des arts. L utilisation du masculin pour désigner les personnes a pour but d alléger le texte

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES Les devantures et enseignes commerciales. Parc naturel régional du Vexin français

GUIDE PRATIQUE DE RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES Les devantures et enseignes commerciales. Parc naturel régional du Vexin français GUIDE PRATIQUE DE RECOMMANDATIONS ARCHITECTURALES Les devantures et enseignes commerciales Parc naturel régional du Vexin français Sommaire La devanture, facteur d attractivité d un commerce... p. 03 Connaître

Plus en détail

Quelles couleurs pour ma façade?

Quelles couleurs pour ma façade? Quelles couleurs pour ma façade? Une charte de ravalement est l occasion de réaffirmer la volonté de rendre toute leur personnalité à chaque bâtiment. L objectif de cette charte de ravalement est de veiller

Plus en détail

ASSEMBLAGE COLLECTIF D ARTS APPLIQUÉS MAGAZINE ET ÉVÉNEMENT ANNUEL «TANZ-LA DANCE SUISSE», BERNE_1996-2000

ASSEMBLAGE COLLECTIF D ARTS APPLIQUÉS MAGAZINE ET ÉVÉNEMENT ANNUEL «TANZ-LA DANCE SUISSE», BERNE_1996-2000 Présentation Le collectif d arts appliqués «ASSEMBLAGE» est composé de collaborateurs spécialisés dans le graphisme, la communication visuelle, l architecture, l architecture d intérieur et le design.

Plus en détail

Conception et fabrication de meubles TV

Conception et fabrication de meubles TV Conception et fabrication de meubles TV Qualite Innovation design L'entreprise familiale ATECA (Art et Technique de l'ameublement) a été créée en 1985 et est aujourd'hui leader dans le développement et

Plus en détail

CONTAINERS DE STOCKAGE

CONTAINERS DE STOCKAGE CONTAINERS DE STOCKAGE The Best on the Market! CONTAINERS SOLUTIONS Route du Camp d aviation Z.I. Sud Estuaire, 44320 Saint-Viaud - France www.abri-cabine.com Tel: +33 698 721 937 // +33 604 190 553 mail:

Plus en détail

Agence de communication 3D

Agence de communication 3D Agence de communication 3D QUI SOMMES-NOUS? ora Concept est une agence bordelaise spécialisée dans la communication Hdigitale 3D. Nous sommes une équipe d experts en Communication, en Infographie 2D/3D,

Plus en détail

VILLE DE CHATEAU-RENAULT. Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine

VILLE DE CHATEAU-RENAULT. Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine VILLE DE Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine Devantures commerciales 190 4. Devantures commerciales et enseignes Intégrer au mieux les devantures commerciales et enseignes en proposant

Plus en détail

L artisan de sa maison plafonds cloisons et carrelages

L artisan de sa maison plafonds cloisons et carrelages L artisan de sa maison cloisons et carrelages Michel & christophe Branchu Groupe Eyrolles, 2011 ISBN 978-2-212-13317-2 Sommaire 1 LeS plaques de plâtre : plafonds 4 a. Réaliser un plafond suspendu sous

Plus en détail

Dossier de presse Treppenmeister

Dossier de presse Treppenmeister Dossier de presse Treppenmeister Comment bien choisir son escalier? Un groupement de professionnels depuis plus de 20 ans à votre écoute. En France, 19 partenaires menuisiers ont rejoint le groupement

Plus en détail

Système de rayonnage Classic 60/30 DESIGN BCI

Système de rayonnage Classic 60/30 DESIGN BCI Système de rayonnage Classic 60/30 DESIGN BCI SYSTÉME DE RAYONNAGE CLASSIC 60/30 Fonctionnel, flexible et esthétique Le système de rayonnage Classic 60/30 est notre offre d étagère issue d années d expérience

Plus en détail

Les expos itinérantes du CAUE de la Sarthe

Les expos itinérantes du CAUE de la Sarthe Les expos itinérantes du CAUE de la Sarthe Conseil d Architecture, d Urbanisme et de l Environnement de la Sarthe 1, rue de la Mariette 72000 Le Mans - tél : 02 43 72 35 31 - www.caue-sarthe.com Sommaire

Plus en détail

Power over Ethernet Plus. James Withey Ingénieur R&D senior chez Nexans

Power over Ethernet Plus. James Withey Ingénieur R&D senior chez Nexans Power over Ethernet Plus James Withey Ingénieur R&D senior chez Nexans Livre blanc Nexans Cabling Solutions Mai 2011 Power over Ethernet Plus La promesse de PoE+ pour la gestion des réseaux d entreprise

Plus en détail

L APPARTEMENT Le nouveau département de Rue Monsieur Paris en avant-première au Hall 7 SCÈNES D INTÉRIEUR, Maison&Objet Stand D189

L APPARTEMENT Le nouveau département de Rue Monsieur Paris en avant-première au Hall 7 SCÈNES D INTÉRIEUR, Maison&Objet Stand D189 Communiqué de presse L APPARTEMENT Le nouveau département de Rue Monsieur Paris en avant-première au Hall 7 SCÈNES D INTÉRIEUR, Maison&Objet Stand D189 Marque française de mobilier haut de gamme, Rue Monsieur

Plus en détail

terrains de soccer FABRICANT FRANÇAIS D ÉQUIPEMENTS SPORTIFS www.sport-nature.com

terrains de soccer FABRICANT FRANÇAIS D ÉQUIPEMENTS SPORTIFS www.sport-nature.com terrains de soccer FABRICANT FRANÇAIS D ÉQUIPEMENTS SPORTIFS SPORT NATURE Notre site de production en vidéo sur Une équipe à votre service, des réponses à vos attentes Une entreprise Eco-Responsable En

Plus en détail

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies - 2 - Protection solaire des fenêtres et des baies MDE Conseil & Concept Energie / Nov. 2004 44 Fiche n 201 : " Casquette " et brise-soleil PROTECTION SOLAIRE DE FENETRE (Aluminium laqué, bois, acier,

Plus en détail

S PECIALPRINT. www.cpi-worldwide.com ELEMENTS PREFABRIQUES U NE NOUV ELLE GÉNÉRATION DE COFFRAGES D ESCALIER

S PECIALPRINT. www.cpi-worldwide.com ELEMENTS PREFABRIQUES U NE NOUV ELLE GÉNÉRATION DE COFFRAGES D ESCALIER www.cpi-worldwide.com S PECIALPRINT ELEMENTS PREFABRIQUES U NE NOUV ELLE GÉNÉRATION DE COFFRAGES D ESCALIER Construx b.v.b.a., 3600 Genk, Belgique Une nouvelle génération de coffrages d escalier La société

Plus en détail

GOULOTTES GTL 13 & 18 mod. et accessoires de finition.

GOULOTTES GTL 13 & 18 mod. et accessoires de finition. 87045 LIMOGES Cedex Téléphone : 05 55 06 87 87 Télécopie : 05 55 06 88 88 GOULOTTES GTL 13 & 18 mod. SOMMAIRE PAGES 1.Gamme 1 à 3 2.Fonctionnalités 4 3.Mise en œuvre GTL 5 à 6 4.Accessoires 7 à 10 5.Mise

Plus en détail

Catalogue général 2013. Catalogue général- version 2.0 - Avril 2013

Catalogue général 2013. Catalogue général- version 2.0 - Avril 2013 Catalogue général 2013 Catalogue général- version 2.0 - Avril 2013 Sommaire Catalogue classe numérique & collectivités naocart Gamme de meubles de stockage pour ordinateurs portables et tablettes naocase

Plus en détail

CLEANassist Stockage. Dans le domaine du stockage, les systèmes

CLEANassist Stockage. Dans le domaine du stockage, les systèmes Stockage Dans le domaine du stockage, les systèmes à faible encombrement sont particulièrement demandés. Du stockage fermé dans l armoire STE en passant par l armoire de passage, l armoire de service/passage

Plus en détail

Information produit Sedus mastermind

Information produit Sedus mastermind Famille de produits mastermind Tables individuelles, tables de conférence groupées Que ce soit la grande salle de conférence de prestige pour les entretiens au plus haut niveau ou les salles de réunion

Plus en détail

Système T.S.E. T.S.E. V-energy, à l avant-garde en ce qui concerne le soleil et la pluie. Toit photovoltaïque intégré

Système T.S.E. T.S.E. V-energy, à l avant-garde en ce qui concerne le soleil et la pluie. Toit photovoltaïque intégré T.S.E. V-energy, à l avant-garde en ce qui concerne le soleil et la pluie T.S.E. est un système intégré pour la production d énergie, formé de trois éléments : module photovoltaïque avec cadre dédié, gouttière

Plus en détail

Sites et logiciels. Quel que soit le revendeur, il n y a pas que les albums, mais aussi les posters, t-shirts

Sites et logiciels. Quel que soit le revendeur, il n y a pas que les albums, mais aussi les posters, t-shirts Sites et logiciels Le but étant de préparer toute la mise en page de votre album en choisissant : - la couleur de fond ou un motif, - le placement de vos photos, - des éléments décoratifs (encadrements,

Plus en détail

Réouverture du bâtiment principal des Archives nationales. Concert d André Mergenthaler

Réouverture du bâtiment principal des Archives nationales. Concert d André Mergenthaler Dossier de presse Réouverture du bâtiment principal des Archives nationales Concert d André Mergenthaler Photo en bas: (C) Andrés Lejona Jeudi, le 2 octobre 2014 à 18h30 aux Archives nationales Plateau

Plus en détail

500 figurines sur piquets

500 figurines sur piquets 500 figurines sur piquets Rappel des conditions matérielles pour la mise en place de l installation Pour cette installation chaque classe participante est invitée à fournir : 5 réalisations sur piquets

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques de sécurisation du système d information des cliniques

Guide de bonnes pratiques de sécurisation du système d information des cliniques Guide de bonnes pratiques de sécurisation du système d information des cliniques Le CNA a diligenté un audit de sécurité du système de facturation des cliniques et de transmission à l Assurance Maladie,

Plus en détail

Rénovation. fermacell répond à toutes les exigences. Newsletter Mai 2013. Newsletter Septembre 2012

Rénovation. fermacell répond à toutes les exigences. Newsletter Mai 2013. Newsletter Septembre 2012 Spécial Solutions Rénovation Newsletter Septembre 2012 Des solutions innovantes, tout simplement. fermacell répond à toutes les exigences Depuis plus de 30 ans, fermacell, spécialiste de la construction

Plus en détail

GOULOTTE GTL VIADIS et accessoires de finition.

GOULOTTE GTL VIADIS et accessoires de finition. 93691 PANTIN Cedex Téléphone : 01 48 10 69 50 Télécopie : 01 48 10 69 59 GOULOTTE GTL VIADIS SOMMAIRE PAGES 1.Gamme 1 à 3 2.Fonctionnalités 4 3.Mise en œuvre GTL 5 à 6 4.Accessoires 7 à 9 5.Caractéristiques

Plus en détail

Jeux de lumière et de couleurs

Jeux de lumière et de couleurs Jeux de lumière et de couleurs SWISSLAMEX TISSUE : la symbiose entre verre et métal donne vie aux façades Bützberg, le 24 septembre 2013. Les métaux produisent un effet particulier sur une façade : celle-ci

Plus en détail