«La Sécurité des Transactions et des Echanges Electroniques»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«La Sécurité des Transactions et des Echanges Electroniques»"

Transcription

1 Séminaire «Journées d Informatique Pratique JIP 2005» Département Informatique, ISET Rades 31 Mars, 1et 2 Avril 2005 «La Sécurité des Transactions et des Echanges Electroniques» Présenté par: Mme Lamia Chaffai Sghaier Agence Nationale de Certification Electronique

2 Sommaire Introduction Sécurité sur Internet Crypto systèmes symétriques et asymétriques Certificat et signature numérique Autorité de Certification Quelques protocoles de sécurité Rôle de l Agence Nationale de Certification Electronique Applications Perspectives futures

3 Sécurité des transactions et des échanges électroniques Pas de présence physique L'interaction se fait à travers un réseau ouvert risques : écoute, répudiation d un acte de vente, d achat ou de payement problèmes de spoofing, sniffing, phishing,. Nécessité de services de sécurité cryptographie

4 Cryptographie Cryptographie: Science pour définir les crypto systèmes et les algorithmes de chiffrement pour assurer la confidentialité des communications Cryptanalyse : L art de «casser» les techniques cryptographiques Cryptologie : Cryptographie + Cryptanalyse

5 Chiffrement 2 types de chiffrement: chiffrement à clé symétrique chiffrement à clé asymétrique (à clé publique)

6 Chiffrement à clé symétrique Principe: On utilise une seule clé «secrète» pour chiffrer et déchiffrer les messages

7 Chiffrement à clé symétrique Il existe plusieurs algorithmes de chiffrement à clé symétrique: DES (Data Encryption Standard), Triple DES, Blowfish, IDEA (International data Encryption Algorithm) nouveau : AES (Advanced Encryption Standard 256 bits, adopté par le NIST, FIPS 197) Avantage: rapidité d exécution Problème de gestion (distribution) des clés

8 Chiffrement à clé publique Utilisation d une paire de clé : une clé privée (secrète) une clé publique destinée à être distribuée. Principe: Lorsqu un message est chiffré par une clé il ne peut être déchiffré que par l autre clé Les deux clés sont reliés par une fonction mathématique Il est impossible de déduire la clé privée à partir de la clé publique

9 Chiffrement à clé publique 1- Le Récepteur communique sa clé publique à l émetteur 2- L émetteur chiffre le message avec la clé publique puis l envoi 3- Le récepteur déchiffre le message avec sa clé privée

10 Chiffrement à clé publique Introduit en 1976 par W.Diffie et M. Hellman Il existe plusieurs algorithmes à clé publique: Diffie-Hellman, RSA, ElGamal, le plus récent : Elliptic Curve Cryptography ECC Avantage: gestion de clé simple inconvénient: coûteux en temps de calcul

11

12 Fonction de Hachage (hash function) Traitement mathématique pour générer un condensé (message digest) du message de manière irréversible Deux messages différents ne peuvent pas avoir le même condensé exemple d algorithmes de hachage: MD5: Message Digest SHA: Secure Hash Algorithm SHA 1 délaissé, SHA 256 et SHA 512 (NIST)

13 Qu est-ce qu une signature numérique Une signature numérique = résultat du traitement du message par un calcul mathématique pour obtenir une empreinte digitale du message Utilisation d un logiciel ou d une carte à puce

14 Qu est-ce qu une signature numérique Cette empreinte digitale doit permettre d authentifier l émetteur Elle doit garantir l intégrité du message Non répudiation par l émetteur

15 Signature numérique à clé publique Principe: Utiliser une paire de clés : publique: pour vérifier les signatures privée: pour signer les messages Utiliser une fonction de hachage (Hash Function) Standard DSS (1994): Digital Signature Standard défini l algorithme DSA pour obtenir une signature

16 Obtention de la Signature à clé publique 1- L émetteur opère la fonction de hachage sur le message et obtient un condensé 2- le condensé est chiffré par la clé privée de l émetteur pour obtenir la signature numérique du message

17 Vérification de la Signature à clé publique 1- Le Récepteur fait le même traitement de hachage sur le message qu il reçoit 2- Il déchiffre la signature avec la clé publique de l émetteur 3- Il compare les deux condensés

18 Vérification de la Signature à clé publique Token

19 Subject: Order Author: October 30, 1995 Exemple de message signé (PGP) ---BEGIN PGP SIGNED MESSAGE--- Dear Order Department: We commit to purchase 10,000 widgets at your price of $175 per hundred. Ship to: Industrial Products Co. 555 Retail Drive Chicago, Illinois Sincerely, Purchasing Department, Industrial Products Co. ----BEGIN PGP SIGNATURE---- Version: h9b+epbgarbgnselgpinefm5a80xizeopipseimrfbpfr/ajw7rlbjr/zbf0/eed j3nds9c WlcIlqe3Dflw45vqJ85+dZ5hPywt6u0jb5zYvRmy2drFnZKT17a/97n/Tt11d8dNmyvqV12K7jt8Lxf ---END PGP SIGNATURE---

20 Certificat Numérique Sommaire Qu est-ce qu un certificat numérique? Quels sont les différents types de certificats? Quels sont les usages d un certificats? Autorité de certification rôle de l autorité de certification Hiérarchie des autorités de certification Chaînes de certificats Protocoles sécurisés IPsec SSL / S/MIME SET / 3D Secure SSH

21 Le certificat numérique : un passeport électronique Contrôle D accès Signature Électronique De document Commerce Electronique Messagerie sécurisée Authentification Non répudiation Nom Prenom Nom Clé Publique F330CBEC876DE554A 46B52C35F0E7ABCF4 Intégrité Exp.12/05 Certificat Confidentialité

22 Qu est-ce qu un certificat numérique? 1- un ensemble d information (standard UIT X.509): nom du détenteur du certificat et certaine information l identifiant (adresse ) clé publique du détenteur nom de l autorité de certification qui a lui a fourni le certificat numéro de série (unique) date de validité autres informations 2- signature de l autorité de certification

23 CONTENU D UN CERTIFICAT (X.509) Certificate: Data: Version: v3 (0x2) Serial Number: 3 (0x3) Signature Algorithm: PKCS #1 MD5 With RSA Encryption Issuer: OU=Ace Certificate Authority, O=Ace Industry, C=US Validity: Not Before: Fri Oct 17 18:36: Not After: Sun Oct 17 18:36: Subject: CN=Jane Doe, OU=Finance, O=Ace Industry, C=US Subject Public Key Info: Algorithm: PKCS #1 RSA Encryption Public Key: Modulus: 00:ca:fa:79:98:8f:19:f8:d7:de:e4:49:80:48:e6:2a:2a:86: ed:27:40:4d:86:b3:05:c0:01:bb:50:15:c9:de:dc:85:19:22: 43:7d:45:6d:71:4e:17:3d:f0:36:4b:5b:7f:a8:51:a3:a1:00: 98:ce:7f:47:50:2c:93:36:7c:01:6e:cb:89:06:41:72:b5:e9: 73:49:38:76:ef:b6:8f:ac:49:bb:63:0f:9b:ff:16:2a:e3:0e: 9d:3b:af:ce:9a:3e:48:65:de:96:61:d5:0a:11:2a:a2:80:b0: 7d:d8:99:cb:0c:99:34:c9:ab:25:06:a8:31:ad:8c:4b:aa:54: 91:f4:15 Public Exponent: (0x10001)

24 CONTENU D UN CERTIFICAT (X.509) (Suite) Extensions: Identifier: Certificate Type Critical: no Certified Usage: SSL Client Identifier: Authority Key Identifier Critical: no Key Identifier: f2:f2:06:59:90:18:47:51:f5:89:33:5a:31:7a:e6:5c:fb:36: 26:c9 Signature: Algorithm: PKCS #1 MD5 With RSA Encryption Signature: 6d:23:af:f3:d3:b6:7a:df:90:df:cd:7e:18:6c:01:69:8e:54:65:fc:06: 30:43:34:d1:63:1f:06:7d:c3:40:a8:2a:82:c1:a4:83:2a:fb:2e:8f:fb: f0:6d:ff:75:a3:78:f7:52:47:46:62:97:1d:d9:c6:11:0a:02:a2:e0:cc: 2a:75:6c:8b:b6:9b:87:00:7d:7c:84:76:79:ba:f8:b4:d2:62:58:c3:c5: b6:c1:43:ac:63:44:42:fd:af:c8:0f:2f:38:85:6d:d6:59:e8:41:42:a5: 4a:e5:26:38:ff:32:78:a1:38:f1:ed:dc:0d:31:d1:b0:6d:67:e9:46:a8: dd:c4

25 Comment obtenir un certificat Générer sa paire de clé (navigateur, autre logiciel) Générer une requête: soumettre la clé publique ainsi que d autres informations à l autorité de certification Eventuellement s identifier physiquement (classe de certificats 1à 4) Récupérer le certificat signé par l autorité de certification

26 Les usages d un certificat numérique Authentifier les utilisateurs dans certaines applications (accès aux ressources Internet, Intranet, Extranet) Authentifier les serveurs Vérifier les signatures numériques Sécuriser des messages électroniques

27 Les usages des certificats SSL(Secure Socket Layer): certificat client et serveur S/MIME(Secure Multipurpose Internet Mail Extensions) certificat client SET et 3D-Secure certificats marchand certificats porteur de la carte de crédit certificats passerelle de payement SSH (Secure Shell) IPsec

28 Autorité de Certification Une entité de confiance (gouvernementale ou privée) qui délivre les certificats numériques et qui offre: une combinaison de technologies: protocoles et standards de sécurité (PKI, SSL, SET...). une infrastructure de services hautement sécurisés incluant des systèmes redondants. un recueil de procédures et des engagements de responsabilités qui établissent sa capacité à agir en tant que tiers partie de confiance. Un cadre légal permettant de régler les litiges.

29 Infrastructure à Clé Publique PKI Le standard de base X.509 défini le format des données et procédures relatives à la distribution des clés publiques à travers les certificats signés par les autorités de certification

30 Certification électronique: Request For Comments Depuis 1995, le WG PKIX de l IETF a publié 26 RFC et des Drafts disponibles sur : Demande de certificat : Certificate Request Message Format :RFC 2511 Profil des certificats et de la Liste de Révocation des certificats (CRL): Certificate and CRL Profile : RFC 2459 Algorithme d échange des clés: Representation of Key Exchange Algorithm in X.509 Public Key Infrastructure Certificates: RFC 2528 Protocoles de Gestion des Certificats : RFC 2510 Certificate Policy and Certification Practices Framework : RFC 2527

31 Architecture d une autorité de Annuaire C.A. Production des Certificats certification PKIX Cross-certification Annuaire Annuaire R.A. Autorité d Enregistrement Principale Autorité d enregistrement secondaire R.A. R.A. Autorité d enregistrement secondaire Utilisateur Final

32 Modèles de confiance (Trust Models) Modèle hiérarchique (une racine root CA : cas de la Tunisie) Modèle en Mesh (pas de racine, les CA peuvent se co-certifier) Modèle hybride (+sieurs root CA avec des CA non root qui peuvent se co-certifier) Bridge CA (pas de racine, 1 autorité de cocertification) Listes de confiance (existe dans les navigateurs)

33 Modèle de confiance Hiérarchique

34 Modèle Hybride

35 Chaîne de Certificats

36

37

38 Le protocole IPsec Sécurité au niveau réseau / Paquets IP Algorithmes de cryptage: Diffie-Hellman et/ou RSA pour l échanges de clés DES et Triple-DES fonctions de hachage : SHA1 et MD5 Applications: VPN: matériel et logiciel Accès distant : matériel et logiciel Firewalls supportant IPsec

39

40 Le Protocole SSL SSL permet de: authentifier un serveur par son certificat authentifier un client par son certificat crypter une connexion client/serveur IETF: Transport Layer Security (TLS) Algorithmes: RSA, RC4, 3DES, DES, DSA, DH SHA1, MD5,

41 Applications: Le Protocole SSL authentification client(optionnelle)/serveur par certificats numériques et sécurisation des échanges réseaux Intranet/Extranet sécurisés SSL Versus IPsec SSL permet de sécuriser la connexion entre deux applications IPsec sécurise tout le réseau

42 SSL et Commerce électronique Limites du SSL: permet d authentifier le serveur web du marchand et pas le marchand lui même ne permet pas d authentifier le porteur de la carte de crédit les données de payement peuvent être transmises au site web marchand.

43 Le Protocole S/MIME Permet de sécuriser les messages électroniques Permet de signer les messages électroniques

44 Le Protocole S/MIME Algorithmes: RSA pour la signature numérique RC2, DES, et Triple DES pour le cryptage symétrique SHA1 et MD5: fonctions de hachage Applications: S/Mime standard de base pour l EDI/INT (standard EDI sur Internet) envoie sécurisé des échanges bancaires, ordres de payement, messagerie électronique sécurisée

45 Protocole SET Protocole SET (Secure Electronic Transaction) mis en place par Visa, Mastercard et d autres partenaires. Permet de sécuriser les transactions par cartes de crédit sur Internet Permet d authentifier l acheteur, le vendeur et la passerelle de payement puisqu ils possèdent tous deux paires de clés (authentification, signature numérique)

46 Sécurisation d une transaction par SET 2. Initiate Request/Supplier Response CORPORATE BUYER 3. Purchase Request Internet OCTACON Certificate 5. Ship Goods Certificate Supplier Server 1. Control Parameters 8. Statement & LID Reporting Internet 6. Capture/Transmit Transaction Data 4. Authorization Request/Response ACQUIRER ISSUER 4. Authorization Request/Response Payment Gateway Certificat e 7. Clearing VisaNet 7. Line Item Detail Purchase Card

47 Protocole SET Algorithmes utilisés: RSA, SHA1, DES, HMAC-SHA1 Contraintes : déploiement du SET logiciel non disponible à large échelle (navigateur) investissement : certification, matériel et logiciel (client, marchand et passerelle de paiement) Nouvelle version : 3D-Secure

48 Favoriser la confiance et la sécurité des transactions Création de l Agence Nationale de Certification Electronique : Autorité de certification racine (plus haut niveau de confiance) Génération, renouvellement et révocation des certificats électroniques Fournisseurs de Services de Certification Electronique (FSCEs) Etablissement des accords de reconnaissance mutuelle. Homologation des produits de cryptage

49 Architecture PKI Tunisienne Autorité Etrangère Accords de Reconnaissance mutuelle ANCE )ANCE )racine CA Privée CA Publique CA RA RA RA

50 Cadre réglementaire Loi sur le commerce et les échanges électronique (Août 2000): Définition du document électronique et de la signature électronique (génération, conservation, vérification ) Définition du certificat électronique Rôle et obligations des Fournisseurs de Services de Certifications (CSP) Transactions commerciales électroniques Protection des données personnelles

51 Cadre réglementaire Loi sur les Échanges et commerce électroniques Décret n cahier des charges des fournisseurs de services de certification électronique. Décret n Conditions d utilisation des moyens ou des services de cryptage. Arrêté du 19 juillet 2001 Données techniques relatives aux certificats électroniques et leurs fiabilités. Arrêté du 19 juillet 2001 Caractéristiques techniques du dispositif de création de la signature électronique.

52 Applications Commerce électronique E-gouvernement E-banking, E-finance E-santé E-learning,

53 Commerce électronique Utilisation des certificats électroniques pour l authentification des sites marchands et la sécurisation des transactions (exp. L inscription universitaire en ligne en utilisant le «E-dinar»)

54

55

56 E-gouvernement Un ensemble de projets prioritaires: Paiement des impôts en ligne Paiement des charges sociales en ligne (CNSS) Municipalités : état civil en ligne (Madania) Constitution juridique des entreprises en ligne

57 Télé-déclaration Fiscale Actuellement plus d une centaine d entreprises utilisent des certificats pour utiliser le service les transactions sont sécurisées et signées électroniquement. La loi de Finance 2005 impose la télédéclaration en ligne aux entreprises ayant un certain C.A..

58

59 E-Services & E-Finance : cas de la Poste III- TUNISIAN POST E-BUSINESS STRATEGY Ambitious strategy toward developing e-business strategy to empower SMEs & e-government Services e-finance /e-payment Certification Third-Trust-party e-business Strategy e-logistics Track & Trace DHL, FedEx, DPD, partnerships On-line Services e-shops / e-counter / Secure 4

60 E-Finance Télécompensation bancaire Signature électronique des images des chèques scannés Archivage électronique des images signées Commission nationale pour l archivage électronique

61 Perspectives futures Nom Prenom Nom Clé Publique Certificat F330CBEC876DE554A 46B52C35F0E7ABCF4 Exp.12/03 Télé-déclaration Fiscale Télé-déclaration CNSS E-banking (CCPnet) Création d entreprise en ligne

62 Perspectives futures Horodatage et Notariat Electronique Sécurité du commerce mobile (PKI mobile) Archivage électronique légal Intégration d éléments biométriques dans le certificat électronique

63 Projets PKI OpenSource PKI OpenSSL et TinyCA SSH PyCA, LDAP OpenLDAP

64 Invitation Conférence Régionale «Sécurité des transactions électroniques et PKI» du 20 au 22 Juin 2005 à Tunis, événement en préparation du SMSI Tunis 2005 Le programme sera disponible sur le site

65 Merci pour votre attention Agence Nationale de certification Electronique

La Certification Electronique en Tunisie : Expérience et Défis

La Certification Electronique en Tunisie : Expérience et Défis Seminar on electronic certification December 8 and 9, 2009 Algiers, Algeria La Certification Electronique en Tunisie : Expérience et Défis Mlle Manel ABDELKADER Responsable de l Unité de Certification

Plus en détail

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références 2 http://securit.free.fr Introduction aux concepts de PKI Page 1/20

Plus en détail

Certificats électroniques

Certificats électroniques Certificats électroniques Matthieu Herrb Jean-Luc Archimaud, Nicole Dausque & Marie-Claude Quidoz Février 2002 CNRS-LAAS Plan Services de sécurité Principes de cryptographie et signature électronique Autorités

Plus en détail

Chapitre II. Introduction à la cryptographie

Chapitre II. Introduction à la cryptographie Chapitre II Introduction à la cryptographie PLAN 1. Terminologie 2. Chiffrement symétrique 3. Chiffrement asymétrique 4. Fonction de hachage 5. Signature numérique 6. Scellement 7. Echange de clés 8. Principe

Plus en détail

Cryptologie. Algorithmes à clé publique. Jean-Marc Robert. Génie logiciel et des TI

Cryptologie. Algorithmes à clé publique. Jean-Marc Robert. Génie logiciel et des TI Cryptologie Algorithmes à clé publique Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan de la présentation Introduction Cryptographie à clé publique Les principes essentiels La signature électronique Infrastructures

Plus en détail

FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE

FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES TRANSACTIONS ELECTRONIQUES : STANDARDS, ALGORITHMES DE HACHAGE ET PKI» DU 22 AU 26 JUIN 2015 TUNIS (TUNISIE) CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES

Plus en détail

Du 03 au 07 Février 2014 Tunis (Tunisie)

Du 03 au 07 Février 2014 Tunis (Tunisie) FORMATION SUR LA «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES TRANSACTIONS ELECTRONIQUES» POUR LES OPERATEURS ET REGULATEURS DE TELECOMMUNICATION Du 03 au 07 Février 2014 Tunis (Tunisie) CRYPTOGRAPHIE ET SECURITE

Plus en détail

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux Chapitre 7 Sécurité des réseaux Services, attaques et mécanismes cryptographiques Hdhili M.H Cours Administration et sécurité des réseaux 1 Partie 1: Introduction à la sécurité des réseaux Hdhili M.H Cours

Plus en détail

Architectures PKI. Sébastien VARRETTE

Architectures PKI. Sébastien VARRETTE Université du Luxembourg - Laboratoire LACS, LUXEMBOURG CNRS/INPG/INRIA/UJF - Laboratoire LIG-IMAG Sebastien.Varrette@imag.fr http://www-id.imag.fr/~svarrett/ Cours Cryptographie & Securité Réseau Master

Plus en détail

Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION

Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION Chapitre 3 INTÉGRITÉ ET AUTHENTIFICATION 32 Services souhaités par la cryptographie Confidentialité : Rendre le message secret entre deux tiers Authentification : Le message émane t-il de l expéditeur

Plus en détail

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger Cours 14 Crypto Cryptographie Définition Science du chiffrement Meilleur moyen de protéger une information = la rendre illisible ou incompréhensible Bases Une clé = chaîne de nombres binaires (0 et 1)

Plus en détail

PKI, PGP et OpenSSL. Pierre-Louis Cayrel

PKI, PGP et OpenSSL. Pierre-Louis Cayrel Université de Limoges, XLIM-DMI, 123, Av. Albert Thomas 87060 Limoges Cedex France 05.55.45.73.10 pierre-louis.cayrel@xlim.fr Licence professionnelle Administrateur de Réseaux et de Bases de Données IUT

Plus en détail

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés Claude Gross CNRS/UREC 1 Confiance et Internet Comment établir une relation de confiance indispensable à la réalisation de transaction à distance entre

Plus en détail

Sécurité 2. Université Kasdi Merbah Ouargla. PKI- Public Key Infrastructure (IGC Infrastructure de Gestion de Clés) M2-RCS.

Sécurité 2. Université Kasdi Merbah Ouargla. PKI- Public Key Infrastructure (IGC Infrastructure de Gestion de Clés) M2-RCS. Sécurité 2 Université Kasdi Merbah Ouargla Département Informatique PKI- Public Key Infrastructure (IGC Infrastructure de Gestion de Clés) M2-RCS Janvier 2014 Master RCS Sécurité informatique 1 Sommaire

Plus en détail

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2.

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2. DTIC@Alg 2012 16 et 17 mai 2012, CERIST, Alger, Algérie Aspects techniques et juridiques de la signature électronique et de la certification électronique Mohammed Ouamrane, Idir Rassoul Laboratoire de

Plus en détail

1 - Chiffrement ou Cryptage, Déchiffrement ou Décryptage?

1 - Chiffrement ou Cryptage, Déchiffrement ou Décryptage? Avertissements : Le contenu de ce document est sous licence GPL. Le document est librement diffusable dans le contexte de cette licence. Toute modification est encouragée et doit être signalée à othebaud@e-watching.net

Plus en détail

Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D.

Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D. 2013 Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D. Table des matières 1 Les architectures sécurisées... 3 2 La PKI : Autorité de certification... 6 3 Installation

Plus en détail

EMV, S.E.T et 3D Secure

EMV, S.E.T et 3D Secure Sécurité des transactionsti A Carte Bancaire EMV, S.E.T et 3D Secure Dr. Nabil EL KADHI nelkadhi@club-internet.fr; Directeur du Laboratoire L.E.R.I.A. www.leria.eu Professeur permanant A EPITECH www.epitech.net

Plus en détail

Cryptographie et utilisation. Utilisation de la cryptographie. Rappel des propriétés à assurer. Assurer le secret :stockage.

Cryptographie et utilisation. Utilisation de la cryptographie. Rappel des propriétés à assurer. Assurer le secret :stockage. Rappel des propriétés à assurer Cryptographie et utilisation Secret lgorithmes symétriques : efficace mais gestion des clés difficiles lgorithmes asymétriques : peu efficace mais possibilité de diffuser

Plus en détail

Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés

Cryptographie. Cours 6/8 - Gestion de clés Cryptographie Cours 6/8 - Gestion de clés Plan du cours Importance de la gestion des clés Clés secrètes, clés publiques Certificats Infrastructure à clé publique (Public Key Infrastructure, PKI) Dans le

Plus en détail

Chiffrement à clef publique, authentification et distribution des clefs. Plan

Chiffrement à clef publique, authentification et distribution des clefs. Plan Chiffrement à clef publique, authentification et distribution des clefs Sécurité des réseaux informatiques 1 Plan Les principes de l'authentification de message Les fonctions de hachage sécurisées SHA-1

Plus en détail

Gestion des clés. Génération des clés. Espaces de clés réduits. Mauvais choix de clés. Clefs aléatoires. Phrases mots de passe

Gestion des clés. Génération des clés. Espaces de clés réduits. Mauvais choix de clés. Clefs aléatoires. Phrases mots de passe Génération des clés Gestion des clés Espaces de clés réduits Codage restreint, caractères choisis, clés faibles, Mauvais choix de clés Lettre, mnémotechnique, attaque par dictionnaire Clefs aléatoires

Plus en détail

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Nicole Dausque CNRS/UREC CNRS/UREC IN2P3 Cargèse 23-27/07/2001 http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/certificats.kezako.pdf http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/pc.cnrs.pdf

Plus en détail

Chiffrement et authentification

Chiffrement et authentification Chiffrement et authentification Certificats et architecture PKI Tuyêt Trâm DANG NGOC Université de Cergy-Pontoise 2012 2013 Tuyêt Trâm DANG NGOC Chiffrement et authentification 1 / 38

Plus en détail

Chapitre 5 : IPSec. SÉcurité et Cryptographie 2013-2014. Sup Galilée INFO3

Chapitre 5 : IPSec. SÉcurité et Cryptographie 2013-2014. Sup Galilée INFO3 Chapitre 5 : IPSec SÉcurité et Cryptographie 2013-2014 Sup Galilée INFO3 1 / 11 Sécurité des réseaux? Confidentialité : Seuls l émetteur et le récepteur légitime doivent être en mesure de comprendre le

Plus en détail

Aristote Groupe PIN. Utilisations pratiques de la cryptographie. Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009

Aristote Groupe PIN. Utilisations pratiques de la cryptographie. Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009 Aristote Groupe PIN Utilisations pratiques de la cryptographie Frédéric Pailler (CNES) 13 janvier 2009 Objectifs Décrire les techniques de cryptographie les plus courantes Et les applications qui les utilisent

Plus en détail

Cryptographie Échanges de données sécurisés

Cryptographie Échanges de données sécurisés Cryptographie Échanges de données sécurisés Différents niveaux d'intégration dans l'organisation du réseau TCP/IP Au niveau 3 (couche réseau chargée de l'envoi des datagrammes IP) : IPSec Au niveau 4 (couche

Plus en détail

IPSec peut fonctionner selon deux modes, transport ou tunel.

IPSec peut fonctionner selon deux modes, transport ou tunel. Infrastructure PKI (public key infrastructure) Le cryptage symétrique Utilise la même clé pour crypter et décrypter un document Le cryptage asymétrique Utilise une paire de clé public et privée différente

Plus en détail

Annexe 8. Documents et URL de référence

Annexe 8. Documents et URL de référence Documents et URL de référence Normes et standards Normes ANSI ANSI X9.30:1-1997, Public Key Cryptography for the Financial Services Industry: Part 1: The Digital Signature Algorithm (DSA) (revision of

Plus en détail

Formation Générale en Cryptographie p. 1

Formation Générale en Cryptographie p. 1 Formation Générale en Cryptographie p. 1 Formation Générale en Cryptographie Robert Rolland rolland@iml.univ-mrs.fr C.N.R.S., Institut de Mathématiques de Luminy F13288 Marseille cedex 9, France Formation

Plus en détail

+213 (0) 21 56 25 00. FAX:

+213 (0) 21 56 25 00. FAX: EMV Mme Nejla Belouizdad Directrice Organisation et Sécurité Monétique TEL: +213 (0) 21 56 25 00. FAX: +213 (0) 21 56 18 98. E-mail : nejla.belouizdad@satim-dz.com 46, Rue des fréres Bouadou (Ex Ravin

Plus en détail

Crypto et sécurité de l information

Crypto et sécurité de l information 1 / 73 Crypto et sécurité de l information Chap 4: Gestion des clés symétriques ou asymétriques, Protocoles d authentification, Kerberos, Protocoles de sécurité Rhouma Rhouma https://sites.google.com/site/rhoouma

Plus en détail

HTTPS : HTTP Sécurisé

HTTPS : HTTP Sécurisé HTTPS : HTTP Sécurisé Décembre 2000 sa@cru.fr Objectifs Crypter la communication entre le client et le serveur Authentifier le serveur Authentifier la personne 1 Principes élémentaires de crypto Cryptage

Plus en détail

vendredi 8 juillet 2011

vendredi 8 juillet 2011 PROCESSUS DE CERTIFICATION ELECTRONIQUE AU BURKINA FASO 1 Sommaire Contexte de la CE Aspects techniques Réalisations et futurs projets de l ARCE Types et domaines d utilisation de certificats Procédures

Plus en détail

Les mots et acronymes suivis d un astérisque dans l ensemble des contributions sont définis dans ce glossaire.

Les mots et acronymes suivis d un astérisque dans l ensemble des contributions sont définis dans ce glossaire. Glossaire Les mots et acronymes suivis d un astérisque dans l ensemble des contributions sont définis dans ce glossaire. Agrégat monétaire Un agrégat monétaire est un indicateur statistique qui reflète

Plus en détail

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé Rappels PKI Fonctionnement général Pourquoi? Authentification Intégrité Confidentialité Preuve (non-répudiation)

Plus en détail

Sécurité des réseaux IPSec

Sécurité des réseaux IPSec Sécurité des réseaux IPSec A. Guermouche A. Guermouche Cours 4 : IPSec 1 Plan 1. A. Guermouche Cours 4 : IPSec 2 Plan 1. A. Guermouche Cours 4 : IPSec 3 Pourquoi? Premier constat sur l aspect critique

Plus en détail

TLS C.1 CRYPTAGE SYMÉTRIQUE. Objectif

TLS C.1 CRYPTAGE SYMÉTRIQUE. Objectif C TLS Objectif Cette annexe présente les notions de cryptage asymétrique, de certificats et de signatures électroniques, et décrit brièvement les protocoles SSL (Secure Sockets Layer) et TLS (Transport

Plus en détail

TP : RSA et certificats avec openssl

TP : RSA et certificats avec openssl USTL - Licence et Master Informatique 2006-2007 Principes et Algorithmes de Cryptographie 1 Présentation de openssl 1.1 Protocole SSL TP : RSA et certificats avec openssl Le protocole SSL (Secure Socket

Plus en détail

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE sommaire MIEUX COMPRENDRE LES CERTIFICATS SSL...1 SSL et certificats SSL : définition...1

Plus en détail

IGC Infrastructure de gestion de la confiance. Serge.Aumont@cru.fr florent.guilleux@cru.fr. JTO décembre 2002

IGC Infrastructure de gestion de la confiance. Serge.Aumont@cru.fr florent.guilleux@cru.fr. JTO décembre 2002 IGC Infrastructure de gestion de la confiance. Serge.Aumont@cru.fr florent.guilleux@cru.fr JTO décembre 2002 Chiffrement asymétrique Confidentialité d un message : le chiffrer avec la clé publique du destinataire.

Plus en détail

CA SIC Directives de certification Certificate Practice Statement (CPS) du SIC Customer ID CA 1024 Level 2

CA SIC Directives de certification Certificate Practice Statement (CPS) du SIC Customer ID CA 1024 Level 2 CA SIC Directives de certification Certificate Practice Statement (CPS) du SIC Customer ID CA 1024 Level 2 Version 2.2 / Decembre 2012 1 Notes Les informations de ce document vous sont fournies sans garantie

Plus en détail

La citadelle électronique séminaire du 14 mars 2002

La citadelle électronique séminaire du 14 mars 2002 e-xpert Solutions SA 29, route de Pré-Marais CH 1233 Bernex-Genève Tél +41 22 727 05 55 Fax +41 22 727 05 50 La citadelle électronique séminaire du 14 mars 2002 4 info@e-xpertsolutions.com www.e-xpertsolutions.com

Plus en détail

Serge Aumont - CRU Claude Gross CNRS/UREC Philippe Leca CNRS/UREC. Novembre 2001

Serge Aumont - CRU Claude Gross CNRS/UREC Philippe Leca CNRS/UREC. Novembre 2001 Serge Aumont - CRU Claude Gross CNRS/UREC Philippe Leca CNRS/UREC - Novembre 2001 1 Sommaire 1. Rappels sur les services de bases de la cryptologie...4 1.1 Définitions...4 1.2 Notions de chiffrement...4

Plus en détail

La sécurité dans les grilles

La sécurité dans les grilles La sécurité dans les grilles Yves Denneulin Laboratoire ID/IMAG Plan Introduction les dangers dont il faut se protéger Les propriétés à assurer Les bases de la sécurité Protocoles cryptographiques Utilisation

Plus en détail

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat SSL ET IPSEC Licence Pro ATC Amel Guetat LES APPLICATIONS DU CHIFFREMENT Le protocole SSL (Secure Socket Layer) La sécurité réseau avec IPSec (IP Security Protocol) SSL - SECURE SOCKET LAYER Historique

Plus en détail

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP A. Guermouche A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 1 Plan 1. Certificats X509 2. Clés PGP A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 2 Plan Certificats X509 1.

Plus en détail

Perso. SmartCard. Mail distribution. Annuaire LDAP. SmartCard Distribution OCSP. Codes mobiles ActivX Applet. CRLs

Perso. SmartCard. Mail distribution. Annuaire LDAP. SmartCard Distribution OCSP. Codes mobiles ActivX Applet. CRLs HASH LOGIC s e c u r i t y s o l u t i o n s Version 1.0 de Janvier 2007 PKI Server Une solution simple, performante et économique Les projets ayant besoin d'une infrastructure PKI sont souvent freinés

Plus en détail

SIGNATURE DIGITALE ET AUTHENTIFICATION FORTE

SIGNATURE DIGITALE ET AUTHENTIFICATION FORTE SIGNATURE DIGITALE ET AUTHENTIFICATION FORTE Michel Laloy 18/06/2002 Objectifs Expliquer les mécanismes de la signature digitale et de l authentification forte Montrer comment ces mécanismes s'appliquent

Plus en détail

ICP/PKI: Infrastructures à Clés Publiques

ICP/PKI: Infrastructures à Clés Publiques ICP/PKI: Infrastructures à Clés Publiques Aspects Techniques et organisationnels Dr. Y. Challal Maître de conférences Université de Technologie de Compiègne Heudiasyc UMR CNRS 6599 France Plan Rappels

Plus en détail

IPv6. IPv6 et la sécurité: IPsec Objectif: Sécuriser... v.1a E. Berera 1

IPv6. IPv6 et la sécurité: IPsec Objectif: Sécuriser... v.1a E. Berera 1 IPv6 IPv6 et la sécurité: IPsec Objectif: Sécuriser... v.1a E. Berera 1 IPsec Toutes les implémentations conformes IPv6 doivent intégrer IPsec Services Confidentialité des données Confidentialité du flux

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL GESTION DES CLÉS PUBLIQUES POUR LES ENTREPRISES DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL GESTION DES CLÉS PUBLIQUES POUR LES ENTREPRISES DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL GESTION DES CLÉS PUBLIQUES POUR LES ENTREPRISES DE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PROJET DE RECHERCHE PRÉSENTÉ COMME EXIGENCE PARTIELLE DE LA MAÎTRISE EN GÉNIE LOGICIEL

Plus en détail

Soutenance PFE ENSEIRB. Moez Ben M'Barka 25 Septembre 2007

Soutenance PFE ENSEIRB. Moez Ben M'Barka 25 Septembre 2007 Signatures numériques évoluées en XML Soutenance PFE ENSEIRB Moez Ben M'Barka 25 Septembre 2007 Plan 1 2 3 4 5 Introduction Contexte général. Préliminaires. Les signatures évoluées en XML. Tests d'intéropérabilité.

Plus en détail

POURQUOI UNE POLITIQUE DE SECURITE?

POURQUOI UNE POLITIQUE DE SECURITE? POURQUOI UNE POLITIQUE DE SECURITE? La finalité d'un réseau est la communication de données, la sécurité n'est donc pas l'objectif premier Toutefois, le développement de l'internet, de ses usages, la multiplication

Plus en détail

Security Party. Marc SCHAEFER. 22 octobre 2009

Security Party. Marc SCHAEFER. 22 octobre 2009 Security Party Marc SCHAEFER 22 octobre 2009 Résumé L utilisation d outils cryptographiques est essentielle aujourd hui : que ce soit pour chiffrer ou identifier l émetteur d un message électronique ou

Plus en détail

Projet Magistère: SSL

Projet Magistère: SSL Université Joseph Fourier, IMA Janvier 2010 Table des matières 1 Introduction 2 Qu est ce que SSL? 3 Historique de SSL/TLS 4 Théorie à propos du fonctionnement de SSL 5 Structure d un certificat 6 SSL

Plus en détail

Chapitre 4 PROTOCOLES SÉCURISÉS

Chapitre 4 PROTOCOLES SÉCURISÉS Chapitre 4 PROTOCOLES SÉCURISÉS 52 Protocoles sécurisés Inclus dans la couche application Modèle TCP/IP Pile de protocoles HTTP, SMTP, FTP, SSH, IRC, SNMP, DHCP, POP3 4 couche application HTML, MIME, ASCII

Plus en détail

Introduction à la cryptographie

Introduction à la cryptographie Introduction à la cryptographie Ghislaine.Labouret@hsc.fr Hervé Schauer Consultants www.hsc.fr Support de cours du cabinet Hervé Schauer Consultants (HSC) 1999-2001 Hervé Schauer Consultants Tous droits

Plus en détail

La renaissance de la PKI L état de l art en 2006

La renaissance de la PKI L état de l art en 2006 e-xpert Solutions SA 3, Chemin du Creux CH 1233 Bernex-Genève Tél +41 22 727 05 55 Fax +41 22 727 05 50 La renaissance de la PKI L état de l art en 2006 Sylvain Maret / CTO e-xpertsolutions S.A. Clusis,

Plus en détail

Master Informatique 1ère Année 2007. Participants: Tarek Ajroud Jérémy Ameline Charles Balle Fabrice Douchant VPN SSL

Master Informatique 1ère Année 2007. Participants: Tarek Ajroud Jérémy Ameline Charles Balle Fabrice Douchant VPN SSL VPN SSL : Présentation Master Informatique 1ère Année Année 2006-2007 2007 Participants: Tarek Ajroud Jérémy Ameline Charles Balle Fabrice Douchant VPN SSL Durée : 20 minutes Remarques Intervention : 15-20

Plus en détail

Infrastructure à Clé Publique (PKI Public Key Infrastructure)

Infrastructure à Clé Publique (PKI Public Key Infrastructure) Infrastructure à Clé Publique (PKI Public Key Infrastructure) Didier DONSEZ Université Joseph Fourier IMA IMAG/LSR/ADELE Didier.Donsez@imag.fr 2 Rappel sur la certification Besion de confiance sur ce que

Plus en détail

Sécurité WebSphere MQ V 5.3

Sécurité WebSphere MQ V 5.3 Guide MQ du 21/03/2003 Sécurité WebSphere MQ V 5.3 Luc-Michel Demey Demey Consulting lmd@demey demey-consulting.fr Plan Les besoins Les technologies Apports de la version 5.3 Mise en œuvre Cas pratiques

Plus en détail

PGP créé par Ph. Zimmermann Aujourd hui : PGP (Pretty Good Privacy) : commercial GPG (GnuPG) : version libre (licence GPL)

PGP créé par Ph. Zimmermann Aujourd hui : PGP (Pretty Good Privacy) : commercial GPG (GnuPG) : version libre (licence GPL) PGP créé par Ph. Zimmermann Aujourd hui : PGP (Pretty Good Privacy) : commercial GPG (GnuPG) : version libre (licence GPL) PGP/GPG Combine techniques symétriques et asymétriques Permet de chiffrer et signer

Plus en détail

Certification électronique et E-Services. 24 Avril 2011

Certification électronique et E-Services. 24 Avril 2011 Certification électronique et E-Services 24 Avril 2011 C O N N E C T I N G B U S I N E S S & T E C H N O L O G Y E-Gouvernement E-Business L avènement des NTIC favorise la dématérialisation des transactions

Plus en détail

La Poste Tunisienne et les TIC

La Poste Tunisienne et les TIC www.poste.tn La Poste Tunisienne et les TIC Au cœur de la Société de l Information Présenté par : Mourad BEJI Centre de la Monétique La Poste Tunisienne La Poste Tunisienne Avril 2005 27/04/2005 I. Présentation

Plus en détail

Technologies de l Internet. Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr

Technologies de l Internet. Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr Technologies de l Internet Partie 6 : Introduction à la sécurité dans le web Iulian Ober iulian.ober@irit.fr Cryptage avec clé secrète même clé I think it is good that books still exist, but they do make

Plus en détail

TP Cryptographie. Seul les services ssh et http/https sont accessibles depuis le poste de travail vers le serveur

TP Cryptographie. Seul les services ssh et http/https sont accessibles depuis le poste de travail vers le serveur TP Cryptographie Utiliser la machine virtuelle : devil crypto.tar.bz2!! Utiliser l'annexe en fin de TP. Le serveur devil sera considéré comme le serveur web, de plus il met à disposition: Le login administrateur

Plus en détail

La sécurité des Réseaux Partie 6.2 VPN

La sécurité des Réseaux Partie 6.2 VPN La sécurité des Réseaux Partie 6.2 VPN Fabrice Theoleyre Enseignement : INSA Lyon / CPE Recherche : Laboratoire CITI / INSA Lyon Références F. Ia et O. Menager, Optimiser et sécuriser son trafic IP, éditions

Plus en détail

PKI. Tony Bernard bernard.tony@free.fr

PKI. Tony Bernard bernard.tony@free.fr PKI Tony Bernard bernard.tony@free.fr Université du Sud Toulon - La Garde Master Professionnel SSI 2004/2005 Plan Introduction 1. Infrastructure 2. Politique et pratique de certification 3. Certificats

Plus en détail

Le protocole SSH (Secure Shell)

Le protocole SSH (Secure Shell) Solution transparente pour la constitution de réseaux privés virtuels (RPV) INEO.VPN Le protocole SSH (Secure Shell) Tous droits réservés à INEOVATION. INEOVATION est une marque protégée PLAN Introduction

Plus en détail

Réseaux Privés Virtuels

Réseaux Privés Virtuels Réseaux Privés Virtuels Introduction Théorie Standards VPN basés sur des standards VPN non standards Nouvelles technologies, WiFi, MPLS Gestion d'un VPN, Gestion d'une PKI Introduction Organisation du

Plus en détail

Secure e-mail de la Suva

Secure e-mail de la Suva Secure e-mail de la Suva Brochure à l intention des cadres et des responsables informatiques SEM_Informationsbroschuere_06-2013_fr / WasWoShop: 2979/1.F 1 Sommaire Secure e-mail de la Suva en bref 3 Problèmes

Plus en détail

Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi. Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05

Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi. Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05 Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05 PLAN Introduction Notions de sécurité Types d attaques Les solutions standards Les solutions temporaires La solution

Plus en détail

OPENSSL/ SSL. Glossaire. IGC : Interface de Gestion des Clés. AC : Autorité de Certification. L IGC sert à : o Emettre les certificats.

OPENSSL/ SSL. Glossaire. IGC : Interface de Gestion des Clés. AC : Autorité de Certification. L IGC sert à : o Emettre les certificats. OPENSSL/ SSL Glossaire IGC : Interface de Gestion des Clés L IGC sert à : o Emettre les certificats o Les révoquer o Les publier dans un annuaire. AC : Autorité de Certification. Une AC possède un bi-clé

Plus en détail

Les certificats numériques

Les certificats numériques Les certificats numériques Quoi, pourquoi, comment Freddy Gridelet 9 mai 2005 Sécurité du système d information SGSI/SISY La sécurité : quels services? L'authentification des acteurs L'intégrité des données

Plus en détail

Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises. La banque en ligne et le protocole TLS : exemple

Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises. La banque en ligne et le protocole TLS : exemple Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises La banque en ligne et le protocole TLS : exemple 1 Introduction Définition du protocole TLS Transport Layer Security

Plus en détail

Laboratoire SSL avec JSSE

Laboratoire SSL avec JSSE Applications et Services Internet Rapport de laboratoire IL2008 20 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES I Table des matières 1 Introduction 1 2 Utilisation du serveur web 1 3 Clé publique générée 1 4 Réponses

Plus en détail

Modules M42B4 & M42C3 Patrice GOMMERY

Modules M42B4 & M42C3 Patrice GOMMERY Modules M42B4 & M42C3 Patrice GOMMERY PROBLEMES : Comment générer les couples de clés? Comment distribuer les clés publiques? Comment stocker les clés? La clé publique est-elle réellement garantie? UNE

Plus en détail

Sécurité sur le GRID

Sécurité sur le GRID Enabling Grids for E-sciencE Sécurité sur le GRID Sophie Nicoud (CNRS/UREC) Tutorial EGEE EGEODE Administrateur CGG 8 Nov. 2006 www.eu-egee.org EGEE-II INFSO-RI-031688 EGEE and glite are registered trademarks

Plus en détail

Solution de déploiement de certificats à grande échelle. En savoir plus...

Solution de déploiement de certificats à grande échelle. En savoir plus... Solution de déploiement de certificats à grande échelle permet un déploiement des certificats numériques à grande échelle en toute sécurité sans avoir à fournir un support physique (token, carte à puce

Plus en détail

EJBCA Le futur de la PKI

EJBCA Le futur de la PKI EJBCA Le futur de la PKI EJBCA EJBCA c'est quoi? EJBCA est une PKI (Public Key infrastructure) ou IGC (Infrastructure de gestion de clés) sous licence OpenSource (LGPL) développée en Java/J2EE. EJBCA bien

Plus en détail

Royaume du Maroc. Simpl-TVA. E-service de télédéclaration et de télépaiement de la TVA. 20 juin 2006. 20 juin 2006

Royaume du Maroc. Simpl-TVA. E-service de télédéclaration et de télépaiement de la TVA. 20 juin 2006. 20 juin 2006 20 juin 2006 Royaume du Maroc Sécurité du Simpl-TVA E-service de télédéclaration et de télépaiement de la TVA 20 juin 2006 Agenda Introduction Sécurité mise en place 2 Projet Simpl: Guichet électronique

Plus en détail

Utilisation des certificats X.509v3

Utilisation des certificats X.509v3 En pratique Utilisation des certificats X.509v3 Commerce électronique, avec HTTPS (HTTP/SSL) Authentification SSL/TLS par certificat, obligatoire pour le serveur Authentification optionnelle pour le client

Plus en détail

Offre d archivage des transactions en ligne Certification CSPN Cible sécurité

Offre d archivage des transactions en ligne Certification CSPN Cible sécurité Offre d archivage des transactions en ligne Certification CSPN Cible sécurité Date : 2010-09-08 Référence 20100906-CSPN-CibleSécurité-V1.1.doc VALIDITE DU DOCUMENT Identification Client Projet Fournisseur

Plus en détail

Le SSL dans 4D L échange d informations sécurisées

Le SSL dans 4D L échange d informations sécurisées Le SSL dans 4D L échange d informations sécurisées Olivier Boulland Parrain, Jean-Pierre Milliet Définition SSL: Secured Socket Layer La sécurité, pour qui? e-commerce La sécurité, pour qui? e-commerce

Plus en détail

Présentation du projet EvalSSL

Présentation du projet EvalSSL 24 SSLTeam FévrierPrésentation 2011 du projet EvalSSL 1 / 36 Présentation du projet EvalSSL SSLTeam : Radoniaina ANDRIATSIMANDEFITRA, Charlie BOULO, Hakim BOURMEL, Mouloud BRAHIMI, Jean DELIME, Mour KEITA

Plus en détail

1. Comprendre les concepts essentiels de cryptographie. 2. Comprendre les protocoles et modes de fonctionnement

1. Comprendre les concepts essentiels de cryptographie. 2. Comprendre les protocoles et modes de fonctionnement 1. Comprendre les concepts essentiels de cryptographie chiffrement et déchiffrement hachage cryptographie à clé publique/privée signature zero-knowledge 2. Comprendre les protocoles et modes de fonctionnement

Plus en détail

Protocole industriels de sécurité. S. Natkin Décembre 2000

Protocole industriels de sécurité. S. Natkin Décembre 2000 Protocole industriels de sécurité S. Natkin Décembre 2000 1 Standards cryptographiques 2 PKCS11 (Cryptographic Token Interface Standard) API de cryptographie développée par RSA labs, interface C Définit

Plus en détail

Services de Confiance numérique en Entreprise Conférence EPITA 27 octobre 2008

Services de Confiance numérique en Entreprise Conférence EPITA 27 octobre 2008 Services de Confiance numérique en Entreprise Conférence EPITA 27 octobre 2008 1 Sommaire Introduction Intervenant : Gérald Grévrend Présentation d Altran CIS Le sujet : les services de confiance numérique

Plus en détail

INTRODUCTION AU CHIFFREMENT

INTRODUCTION AU CHIFFREMENT INTRODUCTION AU CHIFFREMENT Par Gérard Peliks Expert sécurité Security Center of Competence EADS Defence and Security Avril 2008 Un livre blanc de Forum ATENA Un livre blanc 1 / 6 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Clé maitre = P RF(clé préliminaire, master secret, ClientHelloRandom.ServerHelloRandom)

Clé maitre = P RF(clé préliminaire, master secret, ClientHelloRandom.ServerHelloRandom) SSL et TLS 1) Introduction Le protocole SSL, Secure Socket Layer définit une connexion sécurisée au-dessus d une couche transport fiable, TCP, Transfer Control Protocol, par exemple. La version SSLv2 a

Plus en détail

NOTE. à l'attention de. pour information

NOTE. à l'attention de. pour information Département du Système d Information Pôle Infrastructures - Sécurité opérationnelle NOTE à l'attention de pour information CPI, RAI, DRSI, DBA Direction DSI, MSSI, Pôle infrastructures date 13/03/13 13:45

Plus en détail

Crypt ographie. Les risques réseau. Les risques réseau. Les risques réseau. Sniffing. Attaque passive. Spoofing ou masquarade.

Crypt ographie. Les risques réseau. Les risques réseau. Les risques réseau. Sniffing. Attaque passive. Spoofing ou masquarade. Crypt ographie Les risques réseau Spoofing ou masquarade Se faire passer pour quelqu'un d'autre Possible dès qu'il y a une association effectuée dynamiquement : adresse physique-ip adresse IP-nom redirection

Plus en détail