EMV, S.E.T et 3D Secure

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EMV, S.E.T et 3D Secure"

Transcription

1 Sécurité des transactionsti A Carte Bancaire EMV, S.E.T et 3D Secure Dr. Nabil EL KADHI Directeur du Laboratoire L.E.R.I.A. Professeur permanant A EPITECH Responsable cycle MCN: Monétique Certification Numérique Vice-President K&KPartner : Forger le pont entre la R&D et l Entreprise Innovant 1

2 Plan Profiles EMV SSL SET C-SET Secure Electronic Transaction 3DSecure Conclusion 2

3 (Euroopeen Master card and Visa Card) 3

4 4

5 Profile de Protection EMV 5

6 6

7 Sécurité de la communication SSL SSL Secure Socket Layer Authentification unidirectionnelle Clefs de sessions avec ou sans Rekeying SSL Handshake protocol: Avant de communiquer, les 2 parties SSL négocient des clés et des algorithmes de chiffrement communs SSL Record protocol: Une fois négociés, ils chiffrent toutes les informations échangées et effectuent divers contrôles 7

8 Sécurité de la communication SSL utilise: SSL un système de chiffrement asymétrique (comme RSA ou Diffie-Hellman) Master Key. un système de chiffrement symétrique (DES, 3DES, IDEA, RC4...) clés de session. un système de signature cryptographique des messages (HMAC, MD5, SHA...) La législation française autorise l usage de clef de chiffrement de 128 bits. 8

9 Sécurité des SSL transactions/paiements SSL TLS (Transport Layer Security) IETF version dessl i KP (IBM) SEPP (Secure Encryption Payment Protocol) MasterCard, IBM, Netscape STT (Secure Transaction Technology) VISA, Microsoft SET (Secure Electronic Transactions) MasterCard, VISA Certificats OBSOLETE Acceptation Assez Lente 9

10 Architecture SET 10

11 CCA MCA PCA Card-Holder Merchant Payement Gateway 11

12 SET-Résumé- Pi Principe i de fonctionnement: t Cardholder et Vendeur Enregistrement C.A. Cardholder émission commande + paiement Merchant transfert paiement a sa banque La banque du marchant vérifie la solvabilité du client, autorisations de paiement Envoie de l autorisation d acceptation du paiement entre les organismes financiers Réception de l autorisation par le vendeur Exécution de la vente Transfert de l ordre et paiement 12

13 13

14 Signatures Sg aues Informations de Paiement + Hash de la commande 14

15 15

16 Demande de Certification Clé à utiliser pour le cryptage de la communication (CCR) Numéro de la carte (NC) crypté sous le conttrôle de la clé CR CardHolder Formulaire d enregistrement t spécifique au type de la carte CCA Formulaire d enregistrement rempli Certificat Demande de Certification Marchant Formulaire d enregistrement Formulaire d enregistrement rempli Certificat MCA 16

17 Particularite de la France La France se trouve à l'épicentre du conflit. A travers le GIE Carte Bancaire, les banques ont acquis, dans l'hexagone, une relative autonomie par rapport à Visa et à Mastercard. Et l'usage de la carte à puce y est largement répandu. Le conflit s'est traduit, en autre, par la création de deux consortiums concurrents au même objectif : créer un solution sécurisée à l'aide de la carte à puce, qui soit aussi compatible avec le protocole SET. L'un, CSET (Chip SET), émanant du GIE Carte Bancaire et représentant "l'interbancarité" à la française, le second, Ecomm, plus proche de Visa International. L'affrontement entre banques "vertes" et banques "bleues" a été évité de justesse. 3DSecure 17

18 SET Spec. sans Produit commercial Nécessite une utilisation exhaustive, tous les niveaux des certificats / signatures digitales (x.509). Composantes clients supplémentaires Obligatoire pour assurer l authentification du client Protocole assez lourd, contraignant en déploiement. 18

19 3D Secure Transfert de responsabilités en cas de fraude ( banque vendeur ou acheteur) Permet l identification du détenteur de la carte Authentification tifi ti du cardholders on linependant la phase d achat Utilisation de SSL pour le transfert de données sensibles Libre moyen d authentification (certificat ) 19

20 3D Secure Transaction 3DSecure 20

21 3D Secure (Banque Acheteur Issuer) Maintenir un Account Holder File (AHF): Base de données des comptes Compte actif ou pas? Quelle est la méthode d authentification/paiement? Serveur d Inscriptions Génères les entrées AHF Serveur de Contrôle d accès Access Control Server (ACS) Serveur centrale avec 2 fonctions de base: Répondre au interrogation des vendeurs Assurer l authentification des CardHolders Architecture similaire aux K.D.Cs. 21

22 3D Secure (Vendeur) Plug-in Vendeur (MP) Composant logiciel incorpore au site marchant du vendeur Serveur de Validation (VS) Vérifier les message signes et leurs authenticités Sollicité par le MP Serveur différent, partie du MP, toute t organisation est possible avec secret de la communication (SSL) 22

23 3D Secure (Interopérabilité/Visa) L équivalent d un DNS Directory Server (DS) Permet a un MP de solliciter le bon ACS selon une carte donnée MPs Millions ACSsites Centaines DS Dizaine(s) Hébergés/gérés par VISA Serveur de preuves/reçus Sauvegarde sécurisée des traces de transactions Messages signés C est Cest en fait une preuve d authentification Tous les reçus sont collectés par Visa 23

24 3D Secure (Global l Authentication ti ti Network) Cardholder browser Authentication Credential A Member Bank Enrollment Server Access Control Server AHF VISA Directory Server Receipt Server Card Accepting Merchant Site Merchant Software Global Payment Network Acquirer 24

25 3D Secure (Conclusion) Transfert de la couverture de fraude de la banque commerçant vers la banque porteur de la carte Libre choix de la méthode d identification/ authentification (certificat, téléphone, passpharase, ) Utilisation de jeton sécurisé par transaction Ce concept est aujourd hui mis en œuvre sous les marque Verified by Visa et SecureCode 25

26 Conclusion 26

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat SSL ET IPSEC Licence Pro ATC Amel Guetat LES APPLICATIONS DU CHIFFREMENT Le protocole SSL (Secure Socket Layer) La sécurité réseau avec IPSec (IP Security Protocol) SSL - SECURE SOCKET LAYER Historique

Plus en détail

Le paiement sur Internet

Le paiement sur Internet ITCE NFE 102 Année 2013-2014! Le paiement sur Internet F.-Y. Villemin (f-yv@cnam.fr) http://dept25.cnam.fr/itce Types de paiement! Paiement à la livraison! Paiement par virement / facture! Paiement par

Plus en détail

Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises. La banque en ligne et le protocole TLS : exemple

Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises. La banque en ligne et le protocole TLS : exemple Richard MONTBEYRE Master 2 Professionnel Droit de l Internet Administration Entreprises La banque en ligne et le protocole TLS : exemple 1 Introduction Définition du protocole TLS Transport Layer Security

Plus en détail

Site Web e-rcs GUIDE UTILISATEUR SAFERPAY V1.5

Site Web e-rcs GUIDE UTILISATEUR SAFERPAY V1.5 GUIDE UTILISATEUR SAFERPAY V1.5 GUIDE UTILISATEUR SAFERPAY SOMMAIRE 1. A propos de ce guide 3 1.1. Symboles utilisés 3 1.2. Terminologie 3 2. Plateforme de paiement électronique Saferpay 4 2.1. Nouveau

Plus en détail

Du 03 au 07 Février 2014 Tunis (Tunisie)

Du 03 au 07 Février 2014 Tunis (Tunisie) FORMATION SUR LA «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES TRANSACTIONS ELECTRONIQUES» POUR LES OPERATEURS ET REGULATEURS DE TELECOMMUNICATION Du 03 au 07 Février 2014 Tunis (Tunisie) CRYPTOGRAPHIE ET SECURITE

Plus en détail

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références 2 http://securit.free.fr Introduction aux concepts de PKI Page 1/20

Plus en détail

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Nicole Dausque CNRS/UREC CNRS/UREC IN2P3 Cargèse 23-27/07/2001 http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/certificats.kezako.pdf http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/pc.cnrs.pdf

Plus en détail

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE

Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE Mieux comprendre les certificats SSL THAWTE EST L UN DES PRINCIPAUX FOURNISSEURS DE CERTIFICATS SSL DANS LE MONDE sommaire MIEUX COMPRENDRE LES CERTIFICATS SSL...1 SSL et certificats SSL : définition...1

Plus en détail

FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE

FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE FORMATION SUR «CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES TRANSACTIONS ELECTRONIQUES : STANDARDS, ALGORITHMES DE HACHAGE ET PKI» DU 22 AU 26 JUIN 2015 TUNIS (TUNISIE) CRYPTOGRAPHIE APPLIQUEE ET SECURITE DES

Plus en détail

Action Spécifique Sécurité du CNRS 15 mai 2002

Action Spécifique Sécurité du CNRS 15 mai 2002 Action Spécifique Sécurité du CNRS 15 mai 2002 Sécurité du transport Ahmed Serhrouchni ENST-PARIS Plan. Typologie des solutions Protocole SSL/TLS Introduction Architecture Ports et applications Services

Plus en détail

Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi. Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05

Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi. Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05 Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05 PLAN Introduction Notions de sécurité Types d attaques Les solutions standards Les solutions temporaires La solution

Plus en détail

Tunnels. Plan. Pourquoi? Comment? Qu est-ce? Quelles solutions? Tunnels applicatifs ESIL INFO 2005/2006. Sophie Nicoud Sophie.Nicoud@urec.cnrs.

Tunnels. Plan. Pourquoi? Comment? Qu est-ce? Quelles solutions? Tunnels applicatifs ESIL INFO 2005/2006. Sophie Nicoud Sophie.Nicoud@urec.cnrs. Tunnels ESIL INFO 2005/2006 Sophie Nicoud Sophie.Nicoud@urec.cnrs.fr Plan Pourquoi? Comment? Qu est-ce? Quelles solutions? Tunnels applicatifs 2 Tunnels, pourquoi? Relier deux réseaux locaux à travers

Plus en détail

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger Cours 14 Crypto Cryptographie Définition Science du chiffrement Meilleur moyen de protéger une information = la rendre illisible ou incompréhensible Bases Une clé = chaîne de nombres binaires (0 et 1)

Plus en détail

Journées MATHRICE "Dijon-Besançon" DIJON 15-17 mars 2011. Projet MySafeKey Authentification par clé USB

Journées MATHRICE Dijon-Besançon DIJON 15-17 mars 2011. Projet MySafeKey Authentification par clé USB Journées MATHRICE "Dijon-Besançon" DIJON 15-17 mars 2011 1/23 Projet MySafeKey Authentification par clé USB Sommaire 2/23 Introduction Authentification au Système d'information Problématiques des mots

Plus en détail

«La Sécurité des Transactions et des Echanges Electroniques»

«La Sécurité des Transactions et des Echanges Electroniques» Séminaire «Journées d Informatique Pratique JIP 2005» Département Informatique, ISET Rades 31 Mars, 1et 2 Avril 2005 «La Sécurité des Transactions et des Echanges Electroniques» Présenté par: Mme Lamia

Plus en détail

SSL/TLS: Secure Socket Layer/Transport Layer Secure Quelques éléments d analyse. GRES 2006 Bordeaux 12 Mai 2006. Ahmed Serhrouchni ENST-PARIS CNRS

SSL/TLS: Secure Socket Layer/Transport Layer Secure Quelques éléments d analyse. GRES 2006 Bordeaux 12 Mai 2006. Ahmed Serhrouchni ENST-PARIS CNRS SSL/TLS: Secure Socket Layer/Transport Layer Secure Quelques éléments d analyse GRES 2006 Bordeaux 12 Mai 2006 Ahmed Serhrouchni ENST-PARIS CNRS Plan Introduction (10 minutes) Les services de sécurité

Plus en détail

Sécurité des réseaux sans fil

Sécurité des réseaux sans fil Sécurité des réseaux sans fil Francois.Morris@lmcp.jussieu.fr 13/10/04 Sécurité des réseaux sans fil 1 La sécurité selon les acteurs Responsable réseau, fournisseur d accès Identification, authentification

Plus en détail

1. Présentation de WPA et 802.1X

1. Présentation de WPA et 802.1X Lors de la mise en place d un réseau Wi-Fi (Wireless Fidelity), la sécurité est un élément essentiel qu il ne faut pas négliger. Effectivement, avec l émergence de l espionnage informatique et l apparition

Plus en détail

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2.

I.1. Chiffrement I.1.1 Chiffrement symétrique I.1.2 Chiffrement asymétrique I.2 La signature numérique I.2.1 Les fonctions de hachage I.2. DTIC@Alg 2012 16 et 17 mai 2012, CERIST, Alger, Algérie Aspects techniques et juridiques de la signature électronique et de la certification électronique Mohammed Ouamrane, Idir Rassoul Laboratoire de

Plus en détail

www.thales-esecurity.com COMMERCIAL IN CONFIDENCE

www.thales-esecurity.com COMMERCIAL IN CONFIDENCE www.thales-esecurity.com www.thales-esecurity.com PCI-DSS data protection : Impact sur l industrie de paiement Aurélien Narcisse 3 / Introduction PCI DSS? Signification? Conformité? 4 / Introduction au

Plus en détail

Réseaux Privés Virtuels

Réseaux Privés Virtuels Réseaux Privés Virtuels Introduction Théorie Standards VPN basés sur des standards VPN non standards Nouvelles technologies, WiFi, MPLS Gestion d'un VPN, Gestion d'une PKI Introduction Organisation du

Plus en détail

Protocole industriels de sécurité. S. Natkin Décembre 2000

Protocole industriels de sécurité. S. Natkin Décembre 2000 Protocole industriels de sécurité S. Natkin Décembre 2000 1 Standards cryptographiques 2 PKCS11 (Cryptographic Token Interface Standard) API de cryptographie développée par RSA labs, interface C Définit

Plus en détail

Architectures PKI. Sébastien VARRETTE

Architectures PKI. Sébastien VARRETTE Université du Luxembourg - Laboratoire LACS, LUXEMBOURG CNRS/INPG/INRIA/UJF - Laboratoire LIG-IMAG Sebastien.Varrette@imag.fr http://www-id.imag.fr/~svarrett/ Cours Cryptographie & Securité Réseau Master

Plus en détail

La citadelle électronique séminaire du 14 mars 2002

La citadelle électronique séminaire du 14 mars 2002 e-xpert Solutions SA 29, route de Pré-Marais CH 1233 Bernex-Genève Tél +41 22 727 05 55 Fax +41 22 727 05 50 La citadelle électronique séminaire du 14 mars 2002 4 info@e-xpertsolutions.com www.e-xpertsolutions.com

Plus en détail

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés Claude Gross CNRS/UREC 1 Confiance et Internet Comment établir une relation de confiance indispensable à la réalisation de transaction à distance entre

Plus en détail

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux Chapitre 7 Sécurité des réseaux Services, attaques et mécanismes cryptographiques Hdhili M.H Cours Administration et sécurité des réseaux 1 Partie 1: Introduction à la sécurité des réseaux Hdhili M.H Cours

Plus en détail

Le protocole sécurisé SSL

Le protocole sécurisé SSL Chapitre 4 Le protocole sécurisé SSL Les trois systèmes de sécurisation SSL, SSH et IPSec présentés dans un chapitre précédent reposent toutes sur le même principe théorique : cryptage des données et transmission

Plus en détail

La sécurité dans les grilles

La sécurité dans les grilles La sécurité dans les grilles Yves Denneulin Laboratoire ID/IMAG Plan Introduction les dangers dont il faut se protéger Les propriétés à assurer Les bases de la sécurité Protocoles cryptographiques Utilisation

Plus en détail

La Technologie Carte à Puce EAP TLS v2.0

La Technologie Carte à Puce EAP TLS v2.0 La Technologie Carte à Puce EAP TLS v2.0 Une sécurité forte, pour les services basés sur des infrastructures PKI, tels que applications WEB, VPNs, Accès Réseaux Pascal Urien Avril 2009 Architectures à

Plus en détail

Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D.

Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D. 2013 Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D. Table des matières 1 Les architectures sécurisées... 3 2 La PKI : Autorité de certification... 6 3 Installation

Plus en détail

Sécurité des réseaux wi fi

Sécurité des réseaux wi fi Sécurité des réseaux wi fi, drocourt@iut-amiens.fr IUT Amiens, Département Informatique 1 Mode Ad Hoc 2 Mode Infrastructure AP (Access Point) 3 Mode Infrastructure AP (Access Point) 4 Mode Infrastructure

Plus en détail

Tunnels et VPN. 22/01/2009 Formation Permanente Paris6 86

Tunnels et VPN. 22/01/2009 Formation Permanente Paris6 86 Tunnels et VPN 22/01/2009 Formation Permanente Paris6 86 Sécurisation des communications Remplacement ou sécurisation de tous les protocoles ne chiffrant pas l authentification + éventuellement chiffrement

Plus en détail

Formations certifiantes dans le domaine du paiement électronique

Formations certifiantes dans le domaine du paiement électronique Trophée 2013 des Solutions Bancaires Innovantes Formations certifiantes dans le domaine du paiement électronique Sommaire : Electronic Payment System Manager... 3 Acquiring Electronic Payment Officer...

Plus en détail

Fiche descriptive de module

Fiche descriptive de module Fiche descriptive de module ST216 310 310 Prérequis Processus PEC associés spécifiques Conditions de réussite Contenu du module Date entrée en vigueur : 27.08.2012 ST200 Enseignements et exercices théoriques,

Plus en détail

Gestion des certificats digitaux et méthodes alternatives de chiffrement

Gestion des certificats digitaux et méthodes alternatives de chiffrement Gestion des certificats digitaux et méthodes alternatives de chiffrement Mai 2011 Julien Cathalo Section Recherches Cryptographie à clé publique Invention du concept : 1976 (Diffie, Hellman) Premier système

Plus en détail

INFORMATIONS DECISIONS ACTIONS. Entreprises Informations Décisions Actions État des ventes Prévisions Comportement consommateur. Augmenter 20 % le CA

INFORMATIONS DECISIONS ACTIONS. Entreprises Informations Décisions Actions État des ventes Prévisions Comportement consommateur. Augmenter 20 % le CA COTE COURS 1. Les différents types d information commerciale 1.1 - Le rôle de l information commerciale. L information est un renseignement qui améliore notre connaissance. Elle permet donc de réduire

Plus en détail

PCI DSS un retour d experience

PCI DSS un retour d experience PCI DSS un retour d experience Jean-Marc Darées, IT architect PSSC Customer Center, NTC France jmdarees@fr.ibm.com EUROPE IOT Agenda Le standard PCI Un réveil soudain Retours d Expérience IBM PCI DSS Un

Plus en détail

1 L Authentification de A à Z

1 L Authentification de A à Z 1 L Authentification de A à Z 1.1 Introduction L'Authentification est la vérification d informations relatives à une personne ou à un processus informatique. L authentification complète le processus d

Plus en détail

Aurélien Bordes. OSSIR 13 juillet 2010

Aurélien Bordes. OSSIR 13 juillet 2010 Aurélien Bordes aurelien26@free.fr v2.0 1 RDP (Remote Desktop Protocol) Solution d accès distant via un déport : de l affichage graphique du serveur vers le client des entrées du client vers le serveur

Plus en détail

Transport Layer Security (TLS) Guide de mise en œuvre. Version: 1.0

Transport Layer Security (TLS) Guide de mise en œuvre. Version: 1.0 Transport Layer Security (TLS) Guide de mise en œuvre Version: 1.0 15 mai, 2013 Table des matières Aperçu... 2 Reconnaissances... 2 Introduction de TLS... 2 Comment fonctionne TLS... 2 Comment mon organisation

Plus en détail

Annexe 8. Documents et URL de référence

Annexe 8. Documents et URL de référence Documents et URL de référence Normes et standards Normes ANSI ANSI X9.30:1-1997, Public Key Cryptography for the Financial Services Industry: Part 1: The Digital Signature Algorithm (DSA) (revision of

Plus en détail

La sécurité des réseaux. 9e cours 2014 Louis Salvail

La sécurité des réseaux. 9e cours 2014 Louis Salvail La sécurité des réseaux 9e cours 2014 Louis Salvail Échanges de clés authentifiés Supposons qu Obélix et Astérix, qui possèdent des clés publiques certifiées PK O et PK A, veulent établir une communication

Plus en détail

Guide de déploiement d'un mécanisme De SmartCardLogon par carte CPS Sur un réseau Microsoft

Guide de déploiement d'un mécanisme De SmartCardLogon par carte CPS Sur un réseau Microsoft Guide de déploiement d'un mécanisme De SmartCardLogon par carte CPS Sur un réseau Microsoft Statut : Validé Version : 1.2.4 Date prise d effet : 29/12/2009 Référence : Auteur : Frédéric BARAN Diffusion

Plus en détail

Technologies informatiques appliquées au commerce électronique

Technologies informatiques appliquées au commerce électronique Technologies informatiques appliquées au commerce électronique Travail d études de Simeon Kostov et Dimitre Kostov Licence Informatique 2002-2003 Université de Nice «Internet sera à l économie du 21 ème

Plus en détail

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé Rappels PKI Fonctionnement général Pourquoi? Authentification Intégrité Confidentialité Preuve (non-répudiation)

Plus en détail

Perso. SmartCard. Mail distribution. Annuaire LDAP. SmartCard Distribution OCSP. Codes mobiles ActivX Applet. CRLs

Perso. SmartCard. Mail distribution. Annuaire LDAP. SmartCard Distribution OCSP. Codes mobiles ActivX Applet. CRLs HASH LOGIC s e c u r i t y s o l u t i o n s Version 1.0 de Janvier 2007 PKI Server Une solution simple, performante et économique Les projets ayant besoin d'une infrastructure PKI sont souvent freinés

Plus en détail

L identité numérique. Risques, protection

L identité numérique. Risques, protection L identité numérique Risques, protection Plan Communication sur l Internet Identités Traces Protection des informations Communication numérique Messages Chaque caractère d un message «texte» est codé sur

Plus en détail

Université de Reims Champagne Ardenne. HTTPS, SSL, SSH, IPSEC et SOCKS. Présenté par : BOUAMAMA Mohamed Nadjib AZIZ Xerin

Université de Reims Champagne Ardenne. HTTPS, SSL, SSH, IPSEC et SOCKS. Présenté par : BOUAMAMA Mohamed Nadjib AZIZ Xerin 2007 2008 Université de Reims Champagne Ardenne Sécurité dans TCP/IP HTTPS, SSL, SSH, IPSEC et SOCKS Présenté par : BOUAMAMA Mohamed Nadjib AZIZ Xerin 1 Protocole HTTPS HTTPS signifie Hypertext Transfer

Plus en détail

Management et Productivité des TIC

Management et Productivité des TIC Module D02 Management et Productivité des TIC Paiement électronique et sécurisation des échanges 0 - Introduction 1 - Etat des lieux 2 - Plan technique, la sécurité transactionnelle 3 - Aspect juridique

Plus en détail

Les fonctions de hachage, un domaine à la mode

Les fonctions de hachage, un domaine à la mode Les fonctions de hachage, un domaine à la mode JSSI 2009 Thomas Peyrin (Ingenico) 17 mars 2009 - Paris Outline Qu est-ce qu une fonction de hachage Comment construire une fonction de hachage? Les attaques

Plus en détail

HASH LOGIC. Web Key Server. Solution de déploiement des certificats à grande échelle. A quoi sert le Web Key Server? A propos de HASHLOGIC

HASH LOGIC. Web Key Server. Solution de déploiement des certificats à grande échelle. A quoi sert le Web Key Server? A propos de HASHLOGIC HASH LOGIC s e c u r i t y s o l u t i o n s Version 1.0 de Janvier 2007 Web Key Server Solution de déploiement des certificats à grande échelle A propos de HASHLOGIC HASHLOGIC est Editeur spécialisé dans

Plus en détail

TP 2 : Chiffrement par blocs

TP 2 : Chiffrement par blocs USTL - Licence et Master Informatique 2006-2007 Principes et Algorithmes de Cryptographie TP 2 : Chiffrement par blocs Objectifs du TP utiliser openssl pour chiffrer/déchiffrer, étudier le remplissage

Plus en détail

Skype (v2.5) Protocol Data Structures (French) Author : Ouanilo MEDEGAN http://www.oklabs.net

Skype (v2.5) Protocol Data Structures (French) Author : Ouanilo MEDEGAN http://www.oklabs.net Skype (v2.5) Protocol Data Structures (French) Author : Ouanilo MEDEGAN http://www.oklabs.net : Champ Encodé SKWRITTEN() : Champ Variable défini Précédemment & définissant l état des champs à suivre ECT

Plus en détail

Le Passeport Biométrique. Benoit LEGER CISSP ISO 27001-LD

Le Passeport Biométrique. Benoit LEGER CISSP ISO 27001-LD Le Passeport Biométrique Benoit LEGER CISSP ISO 27001-LD Il ne faut pas confondre le vol de titres vierges la contrefaçon (imitation d'un titre officiel) la falsification (modification des données d'un

Plus en détail

Politique d utilisation par AC. Certification et protocoles. Contenu d un certificat (X.509)

Politique d utilisation par AC. Certification et protocoles. Contenu d un certificat (X.509) Politique d utilisation par AC et protocoles runo MARTIN, Université Nice Sophia Antipolis AC spécifie les champs obligatoires et optionnels. impose évent. cond. de validité sur des champs Exemple Vérif.

Plus en détail

Le protocole RADIUS Remote Authentication Dial-In User Service

Le protocole RADIUS Remote Authentication Dial-In User Service Remote Authentication Dial-In User Service CNAM SMB 214-215 Claude Duvallet Université du Havre UFR des Sciences et Techniques Courriel : Claude.Duvallet@gmail.com Claude Duvallet 1/26 Objectifs du cours

Plus en détail

Sécurisez votre serveur Web Internet Information Services de Microsoft (MS IIS) avec un certificat numérique de thawte thawte thawte thawte thawte

Sécurisez votre serveur Web Internet Information Services de Microsoft (MS IIS) avec un certificat numérique de thawte thawte thawte thawte thawte Sécurisez votre serveur Web Internet Information Services de Microsoft (MS IIS) avec un certificat numérique de thawte UN GUIDE ÉTAPE PAR ÉTAPE, pour tester, acheter et utiliser un certificat numérique

Plus en détail

S28 - La mise en œuvre de SSO (Single Sign On) avec EIM (Enterprise Identity Mapping)

S28 - La mise en œuvre de SSO (Single Sign On) avec EIM (Enterprise Identity Mapping) Modernisation, développement d applications et DB2 sous IBM i Technologies, outils et nouveautés 2013-2014 13 et 14 mai 2014 IBM Client Center Paris, Bois-Colombes S28 - La mise en œuvre de SSO (Single

Plus en détail

Livre blanc. Sécuriser les échanges

Livre blanc. Sécuriser les échanges Livre blanc d information Sécuriser les échanges par emails Octobre 2013 www.bssi.fr @BSSI_Conseil «Sécuriser les échanges d information par emails» Par David Isal Consultant en Sécurité des Systèmes d

Plus en détail

Sécurité WebSphere MQ V 5.3

Sécurité WebSphere MQ V 5.3 Guide MQ du 21/03/2003 Sécurité WebSphere MQ V 5.3 Luc-Michel Demey Demey Consulting lmd@demey demey-consulting.fr Plan Les besoins Les technologies Apports de la version 5.3 Mise en œuvre Cas pratiques

Plus en détail

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader Gestion des Clés Pr Belkhir Abdelkader Gestion des clés cryptographiques 1. La génération des clés: attention aux clés faibles,... et veiller à utiliser des générateurs fiables 2. Le transfert de la clé:

Plus en détail

CA SIC Directives de certification Certificate Practice Statement (CPS) du SIC Customer ID CA 1024 Level 2

CA SIC Directives de certification Certificate Practice Statement (CPS) du SIC Customer ID CA 1024 Level 2 CA SIC Directives de certification Certificate Practice Statement (CPS) du SIC Customer ID CA 1024 Level 2 Version 2.2 / Decembre 2012 1 Notes Les informations de ce document vous sont fournies sans garantie

Plus en détail

DNSSEC. Que signifie DNSSEC? Pourquoi a-t-on besoin de DNSSEC? Pour la sécurité sur Internet

DNSSEC. Que signifie DNSSEC? Pourquoi a-t-on besoin de DNSSEC? Pour la sécurité sur Internet DNSSEC Pour la sécurité sur Internet Que signifie DNSSEC? DNSSEC est une extension du système de noms de domaine (DNS) servant à garantir l authenticité et l intégrité des données de réponses DNS. Par

Plus en détail

Le protocole SSH (Secure Shell)

Le protocole SSH (Secure Shell) Solution transparente pour la constitution de réseaux privés virtuels (RPV) INEO.VPN Le protocole SSH (Secure Shell) Tous droits réservés à INEOVATION. INEOVATION est une marque protégée PLAN Introduction

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos

Table des matières. Avant-propos Table des matières Avant-propos V 1 Qu'est-ce que le commerce électronique? 1.1 Définition du commerce électronique 1 1.2 Catégories du commerce électronique 3 1.2.1 Exemples dans le commerce interentreprise

Plus en détail

Guide du promoteur de projets de Commerce électronique

Guide du promoteur de projets de Commerce électronique République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Guide du promoteur de projets de Commerce électronique Direction du développement du commerce électronique et de l économie immatérielle -Année

Plus en détail

Mise en œuvre et sécurisation d une plateforme monétique pédagogique

Mise en œuvre et sécurisation d une plateforme monétique pédagogique Mise en œuvre et sécurisation d une plateforme monétique pédagogique Emilie Sulmont (emilie.sulmont@ensicaen.fr) Marc Pasquet (marc.pasquet@ensicaen.fr) Joan Reynaud (joan.reynaud@ensicaen.fr) Résumé :

Plus en détail

Sécurité des réseaux IPSec

Sécurité des réseaux IPSec Sécurité des réseaux IPSec A. Guermouche A. Guermouche Cours 4 : IPSec 1 Plan 1. A. Guermouche Cours 4 : IPSec 2 Plan 1. A. Guermouche Cours 4 : IPSec 3 Pourquoi? Premier constat sur l aspect critique

Plus en détail

FORMATION CXA01 CITRIX XENAPP & WINDOWS REMOTE DESKTOP SERVICES

FORMATION CXA01 CITRIX XENAPP & WINDOWS REMOTE DESKTOP SERVICES FORMATION CXA01 CITRIX XENAPP & WINDOWS REMOTE DESKTOP SERVICES Contenu de la formation CXA01 CITRIX XENAPP & WINDOWS REMOTE DESKTOP SERVICES Page 1 sur 5 I. Généralités 1. Objectifs de cours Installation,

Plus en détail

Cryptologie. Algorithmes à clé publique. Jean-Marc Robert. Génie logiciel et des TI

Cryptologie. Algorithmes à clé publique. Jean-Marc Robert. Génie logiciel et des TI Cryptologie Algorithmes à clé publique Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan de la présentation Introduction Cryptographie à clé publique Les principes essentiels La signature électronique Infrastructures

Plus en détail

Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux

Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux Année scolaire 2009-2010 IG2I L5GRM Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux Enseignant : Armand Toguyéni Durée : 2h Documents : Polycopiés de cours autorisés Note : Ce sujet comporte deux parties. La

Plus en détail

499.43 fr (pf.ch/dok.pf) 11.2013 PF. Manuel e-payment Payment Service Providing PostFinance SA

499.43 fr (pf.ch/dok.pf) 11.2013 PF. Manuel e-payment Payment Service Providing PostFinance SA 499.43 fr (pf.ch/dok.pf) 11.2013 PF Manuel e-payment Payment Service Providing PostFinance SA Coordonnées des établissements financiers PostFinance SA S il souhaite traiter les paiements par Internet avec

Plus en détail

Payment Card Industry (PCI) Normes en matière de sécurité des données. Glossaire, abréviations et acronymes

Payment Card Industry (PCI) Normes en matière de sécurité des données. Glossaire, abréviations et acronymes Payment Card Industry (PCI) Normes en matière de sécurité des données Glossaire, abréviations et acronymes AAA Acquéreur Actif Administrateur de base de données Adresse IP Analyse cryptographique (AES)

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification EMC NetWorker v8.0.1.4 Préparé par Centre de la sécurité des télécommunications Canada à titre d organisme de certification dans le cadre du Schéma canadien d évaluation et de

Plus en détail

www.rohos-fr.com Authentification à deux facteurs Cryptage portable gratuit des lecteurs USB Cryptage du disque dur

www.rohos-fr.com Authentification à deux facteurs Cryptage portable gratuit des lecteurs USB Cryptage du disque dur Authentification à deux facteurs Cryptage portable gratuit des lecteurs USB Cryptage du disque dur La connexion par reconnaissance faciale L accès sécurisé sous Windows et Mac à l aide d une clé USB www.rohos-fr.com

Plus en détail

Informations. sur la solution E-paiement de Saferpay

Informations. sur la solution E-paiement de Saferpay Informations sur la solution E-paiement de Saferpay Table des matières Saferpay La solution sûre pour les paiements sur Internet Les advantages de Saferpay La sécurité Saferpay La technologie Saferpay

Plus en détail

Manuel de la sécurité intégrée HP ProtectTools Ordinateurs d entreprise HP modèle dx5150

Manuel de la sécurité intégrée HP ProtectTools Ordinateurs d entreprise HP modèle dx5150 Manuel de la sécurité intégrée HP ProtectTools Ordinateurs d entreprise HP modèle dx5150 Référence : 376352-051 Décembre 2004 Ce manuel contient le mode d emploi du logiciel permettant de définir les paramètres

Plus en détail

EJBCA Le futur de la PKI

EJBCA Le futur de la PKI EJBCA Le futur de la PKI EJBCA EJBCA c'est quoi? EJBCA est une PKI (Public Key infrastructure) ou IGC (Infrastructure de gestion de clés) sous licence OpenSource (LGPL) développée en Java/J2EE. EJBCA bien

Plus en détail

Restriction sur matériels d impression

Restriction sur matériels d impression Restriction sur matériels d impression Objectif : Restreindre l accès aux matériels multifonctions Description des matériels : Serveur d impression : SVAWAV01 (10.204.1.204) Ricoh Aficio MP C4501 o IP

Plus en détail

Les certificats numériques

Les certificats numériques Les certificats numériques Quoi, pourquoi, comment Freddy Gridelet 9 mai 2005 Sécurité du système d information SGSI/SISY La sécurité : quels services? L'authentification des acteurs L'intégrité des données

Plus en détail

Présentation ITS Interactive Transaction Solutions

Présentation ITS Interactive Transaction Solutions Présentation ITS Interactive Transaction Solutions ITS Interactive Transaction Solutions Plus de 10 ans d expérience dans les transactions sécurisées et la carte d achat 150 000 transactions / jour 25

Plus en détail

Le produit WG-1000 Wireless Gateway

Le produit WG-1000 Wireless Gateway Le produit WG-1000 Wireless Gateway Le produit WG-1000 Wireless Gateway TM offre une solution unique et modulable aux problèmes de sécurité, de qualité de service (QoS) et de gestion pour les enterprises

Plus en détail

Présentation. LogMeIn Rescue. Architecture de LogMeIn Rescue

Présentation. LogMeIn Rescue. Architecture de LogMeIn Rescue LogMeIn Ce document propose un aperçu de l architecture de LogMeIn. 1 Introduction 2 Confidentialité des données 3 Authentification 4 Validation des clés 5 Échange de messages 6 Authentification et autorisation

Plus en détail

INSTALLATION D UN PORTAIL CAPTIF PERSONNALISE PFSENSE

INSTALLATION D UN PORTAIL CAPTIF PERSONNALISE PFSENSE INSTALLATION D UN PORTAIL CAPTIF PERSONNALISE PFSENSE Aurelien.jaulent@educagri.fr TABLE DES MATIERES Contexte :... 2 Introduction :... 2 Prérequis réseau :... 2 Choix de configuration :... 2 Configuration

Plus en détail

Signature électronique. Romain Kolb 31/10/2008

Signature électronique. Romain Kolb 31/10/2008 Romain Kolb 31/10/2008 Signature électronique Sommaire I. Introduction... 3 1. Motivations... 3 2. Définition... 3 3. La signature électronique en bref... 3 II. Fonctionnement... 4 1. Notions requises...

Plus en détail

Présentation de BlackBerry Collaboration Service

Présentation de BlackBerry Collaboration Service Présentation de Collaboration Remitente Servidor de mensajería instantánea Collaboration Dispositivo con 10 Destinatario 1 sur 13 À propos de Collaboration Collaboration fournit une connexion cryptée entre

Plus en détail

FORMATIONS 2010. www.ineovation.fr

FORMATIONS 2010. www.ineovation.fr Infrastructures à clefs publiques/pki X.509 Sécurité de la Voix sur IP Technologie IPSec VPN Introduction à la cryptographie Sécuriser un système Unix ou Linux Version 1.0: 17 MAI 2010 1 1 Infrastructures

Plus en détail

NORMES TECHNIQUES POUR UNE INTEROPERABILITE DES CARTES D IDENTITE ELECTRONIQUES

NORMES TECHNIQUES POUR UNE INTEROPERABILITE DES CARTES D IDENTITE ELECTRONIQUES Représentant les avocats d Europe Representing Europe s lawyers NORMES TECHNIQUES POUR UNE INTEROPERABILITE DES CARTES D IDENTITE ELECTRONIQUES Normes techniques pour une interopérabilité des cartes d

Plus en détail

Protocole SSH-2.0. Tuan-Tu, TRAN. Janvier 2009

Protocole SSH-2.0. Tuan-Tu, TRAN. Janvier 2009 Janvier 2009 1 2 Etablissement des clés de session Protection des données échangées 3 Identification par mot de passe Identification par clé publique Identification par hôte 4 Utilisations de Secure Shell

Plus en détail

ENVOLE 1.5. Calendrier Envole

ENVOLE 1.5. Calendrier Envole ENVOLE 1.5 Calendrier Envole RSA FIM 1 avril 2008 V 1.13 sur EOLE V 2.0 1 septembre 2008 EOLE V 2.1 10 octobre 2008 V 1.15 RC sur EOLE V 2.0 Modification du SSO EOLE 2.2 (PAM-CAS, CT EOLE V 2.2 RC Prise

Plus en détail

Le e-commerce en France

Le e-commerce en France Le e-commerce en France 117.500 sites en 2012 Nouvelle hausse Hausse des opérations Nouvelle hausse des opérations en nombre 42,9 en 2011 45 Mds en 2012 (+ 19%) Les cybers acheteurs Les moyens de paiements

Plus en détail

E-Commerce Tutoriels TABLE DES MATIÈRES. Tutoriel 1 EC 1.01 Qu est-ce que le commerce électronique

E-Commerce Tutoriels TABLE DES MATIÈRES. Tutoriel 1 EC 1.01 Qu est-ce que le commerce électronique TABLE Preface iii Préface iii Tutorial Tips xv Avant de commencer v New Perspectives on E-Commerce Tutorials EC 1.01 E-Commerce Tutoriels Read This Before You Begin EC 1.02 Tutoriel 1 EC 1.01 Qu est-ce

Plus en détail

Formations qualifiantes dans le domaine du paiement électronique

Formations qualifiantes dans le domaine du paiement électronique 1 Trophée 2013 des Solutions Bancaires Innovantes Formations qualifiantes dans le domaine du paiement électronique Formation globale au système monétique Formation globale au système monétique... 3 Formation

Plus en détail

LES SECURITES DE LA CARTE BANCAIRE

LES SECURITES DE LA CARTE BANCAIRE Projet tutoré 2007 TENEUR Jérôme Groupe: III MAHIEU Maxime Année 2006 / 2007 BINARD Romain RTFI1A LES SECURITES DE LA CARTE BANCAIRE 1 SOMMAIRE I - Introduction II - Le chiffrement symétrique 1 - Les principes

Plus en détail

Petite introduction aux protocoles cryptographiques. Master d informatique M2

Petite introduction aux protocoles cryptographiques. Master d informatique M2 Petite introduction aux protocoles cryptographiques Master d informatique M2 Les protocoles cryptographiques p.1/48-1 Internet - confidentialité - anonymat - authentification (s agit-il bien de ma banque?)

Plus en détail

VOTRE SOLUTION OPTIMALE D AUTHENTIFICATION

VOTRE SOLUTION OPTIMALE D AUTHENTIFICATION A l a d d i n. c o m / e T o k e n VOTRE SOLUTION OPTIMALE D AUTHENTIFICATION Le paradigme d authentification des mots de passe Aujourd hui, dans le monde des affaires, la sécurité en général, et en particulier

Plus en détail