3A-IIC - Parallélisme & Grid GRID : Middleware

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "3A-IIC - Parallélisme & Grid GRID : Middleware"

Transcription

1 3A-IIC - Parallélisme & Grid GRID : Middleware Stéphane Vialle Grid : Middleware 1. Globus 2. UniGrids 3. NES 4. XtremWeb 5. JavaSpaces/Jini 6. ProActive 7. Bilan et perspectives GLOBUS A la base, Globus était un projet complet incluant la conception d un middleware de Grille : Resource discovery & management Data management & Transfer Authentication & Security Gusto Research Testbeds Data-Grid National Fusion Collaboratory Software Tools Applications Globus-I, -II, -III, -IV: Low-level Meta- Computing toolkit Distributed supercomputing Desktop supercomputing Teleimmersion High-level Grid services 1

2 GLOBUS Evolution de l architecture de Globus : Virtual Organization & Grid Architecture Application Collective Resource Connectivity Fabric Open Grid Services Architecture Application GLOBUS Evolution de l architecture de Globus : Open Grid Services Architecture Application OGSA and Web-services Applications OGSA Architected Services Messaging Directory Workflow Security Servers OGSI Open Grid Services Infrastructure Web Services File Database Systems Storage Meta-Computing Toolkit Hourglass model Application Globus services: Other Adaptive Wide Area Ser- Resource Environment vices Globus toolkit modules: Comms, Resource (al)location Authentication, Data access, Information service, Network GLOBUS-I Architecture et principes de Globus-I (1998): Applications adaptatives : Doivent maintenir leurs fonctionnalités quand les ressources évoluent : «adaptation dynamique» Services de haut niveau : Services dépendant des applications Services globaux ou «collectifs» Modules de bas niveau : Ensemble (minimal) de fonctionnalités standard Fonctionnalités dépendant des ressources Ressources distribuées : Hétérogènes Pannes/disparitions possibles «Sablier» Adaptive applications High level services Low level modules Heterogeneous resources 2

3 GLOBUS-I La machine virtuelle de metacomputing de Globus-I : Fonctionnalités : Resource location and allocation Communications Resource information Authentication Process creation Data access Adaptive applications High level services Metacomputing virtual machine Low level modules Heterogeneous resources Principe : Un ensemble minimal de services de bas-niveau standard supportant un large éventail de services de haut-niveau. GLOBUS-I Exemple de service (collectif) de haut niveau : Service d authentification global - Une grille est composée de machines d institutions différentes avec des politiques de sécurité différentes. - Mais un utilisateur ne doit s authentifier qu une fois! Besoin d un service collectif d authentification. Adaptive applications High level services Low level modules Heterogeneous resources GLOBUS-I Exemple d application adaptative : Choix dynamique du support de comm. Lien internet (TCP/IP) : bon marché & best-effort. Lien ATM : cher et QoS garantie measure comm performances if (Internet not loaded) use Internet else use (and pay for) ATM link Adaptive applications High level services Low level modules Heterogeneous Implantation possibles : resources Récupération d un service existant, Définition d un nouveau service de haut niveau, Implantation directement dans l application (adaptative). 3

4 De GLOBUS-I à GLOBUS-II Globus-I a une décomposition en sablier (haut niveau machine virtuelle bas niveau) est trop grossière Besoin de décomposer plus finement le sablier et sa machine virtuelle Globus-II propose une architecture plus complète et plus fine GLOBUS-II Architecture de Globus-II : décomposition plus fine du sablier Machine virtuelle de metacomputing en 4 couches : Fabric: Interface avec les ressources locales et leurs services Connectivity: Communications sécurisées et simples Resources: Gestion partagée de chaque ressource séparément Collective: Gestion coordonnée de l ensemble des ressources Séparation moins nette des services de bas et haut niveaux. High level services Low level modules Application Collective Resource Connectivity Fabric Globus-I hourglass model GLOBUS-II Architecture de Globus-II : décomposition plus fine du sablier 4 Services de grille de haut niveau (slide suivante). Application Collective Resource Connectivity Fabric 3 Trois modules devenus standard : GRIP : Grid Resource Information Protocol GRAM : Grid Resource Access and Management protocol GridFTP : Grid Management protocol for Data Access 2 Protocoles et mécanismes de communication. Protocoles et mécanismes d authentification. 1 Découverte et analyse des ressources. Contrôle des ressources. 4

5 GLOBUS-II Architecture de Globus-II : services de haut niveau classiques Application Collective Resource Connectivity Fabric 4 - Directory services LDAP - Software discovery services - Monitoring and diagnostics services - Scheduling services - Workload management systems - Grid-enabled programming systems - Community authorization servers - Community accounting and payment services - Collaborative services - Meta directory services - Data replication services - Replica management services - Credential repository services GLOBUS-II Autre architecture de Globus-II : L architecture en sablier ne matérialise pas les principaux problèmes. Nouvelle architecture en groupes de services thématiques transversaux. Basé sur des mécanismes d annuaires (LDAP) Basé sur une extension de FTP (GridFTP) Basé sur des annuaires (de rsrc), des schedulers collectifs, et des files d attente Basé sur des échanges de «certificats» De GLOBUS-II à GLOBUS-III Globus-II est opérationnel mais complexe à déployer Chaque «service/module» se programme différemment! Conception d une nouvelle architecture plus riche et plus homogène Globus-III et l architecture OGSA Incluent des concepts provenant des web-services (standard) 5

6 GLOBUS-III : Architecture OGSA Principes de base de Globus-III: Un nouveau découpage en couches intégrant des «web services» Software architecture definition «Tout est service.» Service orientation Grid-Service template Un début de sémantique de grille! Virtualization & Service composition Rapprochement des web-services Les services peuvent se composer facilement. (programmation en WSDL SOAP UDDI & XML) Globus-III : Architecture OGSA Un autre découpage en couches user user Services de haut niveau utilisant des services GT3 et autres Ex: gestion des données, gestion de la charge Services de bas niveau Ex: transfert des données, monitoring WSDL, SOAP, UDDI Applications Services locaux avec interface standard Distributed resources Globus-III : Architecture OGSA Grid-Service template : Tout service OGSA doit respecter un gabarit standard Un ensemble minimum d interfaces et de fonctionnalités standards Un ensemble minimum d informations normalisées sur le service (fonctionnalités, nature, ) Permet à tout service d analyser un autre service (de le «découvrir»). Permet à deux services de dialoguer plus facilement. début de sémantique de grille! 6

7 Globus-III : Architecture OGSA Programmation des services de grille : Langages de prog. des web-services : WSDL, SOAP, UDDI et XML Définition de l interface (unique) du service Programmation (multiple) du corps du service Exemple: recherche de l efficacité optimale HTTP: Protocole pour des opérations distantes Interface unique IPC: Protocole pour des opérations locales Exemple: choix de la qualité de comm. Protocole sans détection d erreur Interface unique Protocole garantissant une communication exacte Globus-III Globus-IV Globus-III & OGSA : bonnes idées!! Mais ré-inventent une partie des concepts des web-services Conception d une nouvelle architecture plus associée aux web-services Globus-IV et WSRF Convergence/fusion des web-services et des grid-services Globus-IV Architecture initiale de Globus-IV : Applications Grid-services de haut-niveau OGSA Architected Services Mécanismes spécifiques et web-services Grid-services de bas-niveau implantés en technologie web-services OGSI Open Grid Services Infrastructure Web Services Security Workflow Database File Systems Directory Messaging Servers Storage Network 7

8 Globus-IV Convergence des Grid et Web services : Grid Démarrent avec des applications et technologies éloignées Web GT1 GT2 Convergence! HTTP WSDL, WS-* OGSI WSDL 2, WSDM Web Services Resource Framework : WSRF Les deux «communautés» ont identifié des intérêts communs Futurs Grid et Web services : langages et sémantiques communs Globus-IV De (nouveaux) web-services implanteront tous les Grid-services de bas niveau : Applications OGSA Architected Services Applications OGSI Open Grid Services Infrastructure OGSA Architected Services Web Services Security Workflow Database File Systems Directory Messaging OGSI Open Grid Services Infrastructure Web Services Servers Storage Network Web Services Grid Security Workflow Database File Systems Directory Messaging Web WSRF Servers Storage Network Grid : Middleware 1. Globus 2. UniGrids 3. NES 4. XtremWeb 5. JavaSpaces/Jini 6. ProActive 7. Bilan et perspectives 8

9 UniGrids Prologue : L Europe a développé un middleware de Grille : Unicore, destiné à interconnecter des centres de calculs sécurisés. Grille de centre de calculs sécurisés 1 - Clients: Définition, soumission et contrôle de tâches. 2 - Gateways: points d entrée de centres de calcul sécurisés (point fort d Unicore). 3 - Serveurs: ordonnancent et exécutent de (grosses) tâches de calcul. UniGrids UniGrids est un projet Européen développant l interopérabilité entre des (middlewares de) grilles basés sur l architecture OGSA. Grille de grilles de centre de calculs. Concept de services atomiques appelé par les clients et assurés par les divers middleware de grille orienté OGSA. Couches logicielles d adaptation au niveau des serveurs de calculs et des clients. Forte participation aux instances mondiales de standardisation. UniGrids Objectif des «services atomiques»: Tout client peut appelé un service de n importe quelle grille Toute grille peut appeler un service d une autre grille GridBean GridBean GridBean Expert Client GridBean Application Client GridBean GridBean GridBean Portal Client Atomic Service Client API Atomic Services UNICORE/GS Globus Toolkit 4 China Grid Support Package Other OGSAcompliant Grid servers 9

10 UniGrids Les interfaces de «services atomiques» définissent un ensemble de fonctionnalités que chaque grille doit offrir. Les implantations peuvent différer selon la grille sous-jacente. Add a new target system to the Grid Manage target system Manage jobs on target system Manage files on storage Manage imports to storage Manage exports from storage Target System Factory (TSF) Target System Service (TSS) Job Management Service (JMS) Storage Management Service (SMS) File Import Service (FIS) File Export Service (FES) Implementation Implementation Implementation Implementation Implementation Implementation Atomic Services Commence à être opérationnel en À suivre. Grid : Middleware 1. Globus 2. UniGrids 3. NES 4. XtremWeb 5. JavaSpaces/Jini 6. ProActive 7. Bilan et perspectives NES : Network Enabled Servers Principe : Appel de codes de calculs distants sur des serveurs de calcul (extension du RPC ou du RMI) //GridRPC grpc_call Programme utilisateur Poste utilisateur Interface de programmation standard : GridRPC Allocateur de ressources et équilibreur de charge («brooker» ou «agent») Middleware spécifique + + (NetSolve, Ninf, Diet) Serveurs de puissance de calcul et de codes de calcul («solvers») Ressources distribuées 10

11 NES : Network Enabled Servers Cinq composants conceptuels : Analyse et ordonnancement sur demande du client («on demand») 1 Client Scheduler 2 Database Monitor Monitor Monitor 5 Server Server Server Server Server Server Server Server Server 4 3 Constituants de l agent ou du «brooker» Mesure de performances permanente et archivage NES : Network Enabled Servers Fonctionnement type : 1 Le client soumet une requête à l agent 2 L agent retourne une liste de serveurs adéquats 3 Le client contacte les serveurs indiqués jusqu à ce que l un d eux réponde, puis lui envoie les données et le calcul démarre 4 Le serveur retourne ses résultats au client 3- données Client 1-requête de calcul 2-liste de serveurs 4- résultat Agent info Serveur Serveur Serveur L utilisateur ne voit qu un simple RPC NES : Network Enabled Servers Pb 1 : l agent est un élément critique Traite toutes les requêtes client Doit connaître les caractéristiques de tous les composants de la grille Utilise des outils de mesure et de prédiction de performances Les performances de la grille dépendent de celles de l agent. Agent Etat Charge Caractéristiques Objectifs : Eviter l engorgement de l agent. Etre tolérant aux pannes. Solutions classiques : Utilisation de proxies. Déploiement d un ensembles d agents. 11

12 NES : Network Enabled Servers Pb 2 : la réutilisation des données dans les enchaînements d op. Objectifs : ne router qu une fois ces données du client vers le serveur, conserver les résultats intermédiaires sur le serveur de calcul. R = ((A B) A) client A,B R 1 serveur R 1 = AB client A,B serveur client A,R 1 R serveur R = R 1 A client R serveur Démarche de base Démarche efficace Solutions classiques : regroupement des opérations en «séquences» définition de données «persistantes» ou «volatiles» NES : Network Enabled Servers Trois principaux NES : NetSolve Ninf DIET Corba (RPC mechanism) Global Grid Forum GridRPC Des middleware différents Une API standard Systèmes opérationnels, mais le modèle de programmation (RPC) reste de (trop?) bas niveau! NES : Network Enabled Servers NetSolve University of Tennessee 12

13 NES : solution «NetSolve» Application: C, Fortran, Matlab Mathematica Netsolve Proxy Netsolve Agent Netsolve Servers & Solvers: C, Fortran + Netsolve Problem Description File Bus Corba Un bus Corba pour gérer les (objets) solveurs et les communications Des«proxies» pour éviter les engorgements sur l agent Des fichiers de description des interfaces et de la complexité des solveurs, pour prédire les temps de calculs NES : solution «NetSolve» Fonctionnement de NetSolve: Un processus séparé appelé «proxy» réside sur chaque poste client Il s informe de l état de la grille auprès de l Agent quand celui-ci est disponible Il traite les requête de son client à la place de l Agent («cache») Diminue les engorgements. Tolère des pannes courtes. Chaque serveur contacte périodiquement l agent pour signaler qu il est en vie. Un PC NetSolve Client données & résultats NetSolve Serveur requête liste info NetSolve Proxy NetSolve Agent rq Les proxies augmentent la modularité : - Les évolutions de NetSolve n affectent que les proxies et pas les clients - Différents proxies permettent d accéder à différentes grilles. Utilise NWS pour monitorer la grille NES : solution «NetSolve» Utilise les services de Kerberos et des listes de contrôle d accès aux serveurs de calculs La sécurité n est pas gérée par l agent mais par les serveurs 13

14 NES : solution «NetSolve» Programmation de solvers : NetSolve client Codes C ou Fortran classiques NetSolve computing server Solvers Scientific Scientific Scientific computing computing computing library library library Problem Description File (PDF) Code PDF : langage de description spécifique ou MATRIX D X Solution X 3,3 ni0,mi0,mi1 NES : solution «NetSolve» Interface avec les environnements de calcul standard : Multiplication de matrices en C : double A[N][N], B[N][N], C[N][N]; int status; status = netsolve( matmult,a,b,c,n,n); Tri de vecteurs depuis Matlab: >> [request1] = netsolve_nb( send, qsort, v) Utiliser un NES (NetSolve) depuis un outil de calcul scientifique est aussi simple qu utiliser une bibliothèque de calcul. Depuis un interpréteur d expressions scientifiques les appels à NetSolve sont asynchrones par défaut. NES : Network Enabled Servers DIET Distributed Interactive Engineering Toolbox 14

15 NES : solution «DIET» Un bus Corba pour gérer les (objets) solveurs et les comms. Une hiérarchie d agents pour éviter les engorgements et tolérer des pannes. Des outils de mesure et de prévision des performances pour optimiser le choix des solveurs. Pb Bus Corba Architecture conçue pour la gestion de grandes grilles (pour le «passage à l échelle») NES : solution «DIET» Architecture conceptuelle en 5 composants Client Scheduler Database Monitor Monitor Monitor Server Server Server Server Server Server Server Server Server Master Agents: scheduling Local Agents & Server Daemons: monitoring Serveurs de calcul Architecture de DIET MA LA SeD MA Client LA MA LA MA SeD SeD SeD MA LDAP LDAP LDAP B u s C o r b a NES : solution «DIET» Exemple de déploiement de DIET : 1 Master-Agent: Pour gérer les rsrc d un campus. 1 Local-Agent: Pour gérer les rsrc d un labo du campus. 1 child-local-agent: Pour gérer les rsrc d une équipe du labo. MA MA MA MA MA LA LA LA SeD SeD SeD SeD Prévision de performances - Choix d un serveur de calcul : Mesure et BdD des performances des exécutions passées + BdD de benchmarks + Modèles analytiques des serveurs de calcul 15

16 Grid : Middleware 1. Globus 2. UniGrids 3. NES 4. XtremWeb 5. JavaSpaces/Jini 6. ProActive 7. Bilan et perspectives XtremWeb : principes de base Un middleware de grille pour la distribution de calculs indépendants et la récupération de puissances de calcul inutilisées Cluster de PC (worker) Applications embarrassingly parallel (client) Serveur XtremWeb Internet Desktop PC (client ou worker) XtremWeb : principes de base Un serveur de tâches (le «scheduler») Des serveurs de calcul dédiés Des «desktop PC» qui peuvent être à tout moment : utilisés à d autres tâches (mode «user») utilisés pour soumettre des tâches à XtremWeb (mode «client») utilisés pour traiter des tâches XtremWeb (mode «worker») Poste «client» «Worker» : Serveur (de calculs) dédié Serveurs de tâches XtremWeb Poste «user» Poste «worker» Poste «client» 16

17 XtremWeb : communications Exige peu des firewalls des sites clients/workers (stateless firewall): Communications initiées par le client Données du serveur envoyées en réponse aux requêtes du client User/Worker Rq : hostregister Devient inutilisé Contacte le dernier serveur XtremWeb contacté ou bien le serveur root Attend une tâche Traite une tâche Tâche terminée Rq : workrequest Envoie ses caractéristiques, et demande une tâche Rq : workalive Signale son activité a son serveur de tâche Rq : workresult Envoie le résultat au serveur désigné et à son serveur de tâche Serveur de tâches Enregistre le nouveau worker Retourne une tâche : - code binaire, - données serveur à qui répondre Re-planifie la tâche si aucun signal d activité reçu XtremWeb : architecture des workers Mode User : PC User / Worker : Activity monitor Etat d utilisation de la ressource monitoré en permanence Mode Worker : PC ré-utilisé : passe en mode User Control PC inutilisé : passe en mode Worker Computing Alive Activity monitor Quand l utilisateur réutilise son PC : les threads de calcul sont tuées et le PC repasse en mode User immédiatement. XtremWeb : architecture du serveur Serveurs de tâches XtremWeb : Une application est : des binaires pour différentes archis. une description de ses paramètres et de son résultat Une tâche soumise est : une référence d application un ensemble de paramètres Pool of applications Accounting modules Les information stockées servent à : Prédire les performances des tâches Retourner un bilan aux utilisateurs Pool of tasks Web user interface Interface web utilisée pour : Soumettre des tâches Obtenir des statistique Administrer le système 17

18 Grid : Middleware 1. Globus 2. UniGrids 3. NES 4. XtremWeb 5. JavaSpaces/Jini 6. ProActive 7. Bilan et perspectives JavaSpaces/Jini Le modèle JavaSpaces Une mémoire partagée virtuelle entre processus distribués Les processus n interagissent pas directement Les processus interagissent par le biais d un ou plusieurs JavaSpaces D après des documents de Robert Gérin-Lajoie, CIRANO JavaSpaces/Jini Qu est-ce qu un JavaSpaces Un service Jini Jini permet d implanter la mémoire partagée virtuelle. Un système de mémoire distribué : Un dépôt d objets persistants Accessible au travers du réseau Transactionnel si souhaité (résistant aux pannes) Peut contenir du contenu exécutable (on stocke des objets) Les communications des programmes sont découplées du temps et de l espace : Des programmes exécutés sur des machines différentes à des moments différents peuvent communiquer 18

19 JavaSpaces/Jini Qu est-ce qu un JavaSpaces Un très petit nombre d opérations sont définies sur un Espace Lire Prendre Écrire ReadIfExists() // Lire sans bloquer TakeIfExists() // Prendre sans bloquer + un mécanisme de notification d évènements à travers le réseau Les objets déposés (les «Entry») sont des objets typés La lecture et récupération d objets se fait par appariement (pattern-matching) avec des patrons d objets : Les champs non assignés sont des «jokers» Basé sur les «tuple-spaces» (voir David Gelernter s avec le système Linda ) JavaSpaces/Jini Modification des «Entry» Une Entry dans un espace ne peut pas être modifiée Elle doit être prise, puis modifiée, puis écrite JavaSpaces/Jini Ecriture des «Entry» Écrire une «Entry» dans un Espace 19

20 JavaSpaces/Jini Lecture des «Entry» Lit une Entrée d un Espace Une copie de l objet est retournée L original reste dans l Espace JavaSpaces/Jini Retrait d une «Entry» Prends une Entrée d un Espace Une Entrée conforme est retirée de l espace JavaSpaces/Jini Notification d évènement distant Un JavaSpaces implémente le patron Jini des événements distants Les clients peuvent s enregistrer sur les opérations d écriture avec la méthode «notify» L Auditeur («Listener») doit implémenter «RemoteEventListener» pour se faire appeler L Auditeur doit être accessible par réseau car l Espace doit pouvoir l appeler par la suite. 20

21 JavaSpaces/Jini Bilan des JavaSpaces Points forts : Simple d utilisation (peu de primitives) Plusieurs implantation Open-Source et Industrielles existent Traitent beaucoup de problèmes (outil générique) Possèdent un mode transactionnel (op réversibles jusqu au commit) : aide à la tolérance aux pannes. Questions pour l avenir : Efficacité sur de grands systèmes : les JavaSpaces passent-ils à l échelle? Grid : Middleware 1. Globus 2. UniGrids 3. NES 4. XtremWeb 5. JavaSpaces/Jini 6. ProActive 7. Bilan et perspectives ProActive Objets Java actifs et distribués Un environnement de programmation des systèmes distribués pour l exploitation de clusters, de Grilles ou de systèmes P2P. Basé sur des JavaRMI, mais plus simple que les JavaRMI : Les «stubs» des objets distants sont masqués à l utilisateur Objets locaux ou distants : identiques Composition : Un ensemble de classes Java Des fichiers XML de définition du système distribué Applications : Clients/serveurs et Parallélisme sur cluster, Grille ou système P2P 21

22 ProActive Objets Java actifs et distribués Concept d Objets Actifs Simples à créer Permettent du parallélisme sur des clusters ou à travers Internet Appels d objets actifs : synchrone ou asynchrones Objets passifs non partagés et passés par valeur (par recopie) Concept de variables futures synchronisation «par nécessité» Communications et opérations sur des groupes d objets actifs Grid : Middleware 1. Globus 2. UniGrids 3. NES 4. XtremWeb 5. JavaSpaces/Jini 6. ProActive 7. Bilan et perspectives Bilan des middleware de Grille Des middleware génériques et ambitieux Ex: Globus, Unicore, Glite Des middleware associés à des environnements de développement Ex: NetSolve, DIET, Jini/JavaSpace, ProActive Un standard d architecture de Grille : OGSA Des middleware propriétaires moins ambitieux et plus opérationnels Ex : SUN Grid Engine, DataSynapse, Platform Des progrès rapides, des systèmes de plus en plus robustes Des déploiements industriels de plus en plus nombreux 22

23 Perspectives Des tentatives d interopérabilité de middleware de Grille Ex : UniGrids, GridSolve (interrompu) Volonté d étendre la Grille hors de la communauté de calcul intensif Grille d information Grille accessible par terminaux mobiles Grille accessible depuis des outils standards Ex : Mathematica, Excel Besoin d étendre (encore) les middleware de Grille Besoin d interopérabilité entre middleware de Grille Pour une adoption industrielle plus large : Besoin de plus de tolérance aux pannes Besoin de respects des contraintes de temps GRID : Middleware FIN 23

GRID : Overview ANR-05-CIGC «GCPMF» 8 juin 2006 Stéphane Vialle

GRID : Overview ANR-05-CIGC «GCPMF» 8 juin 2006 Stéphane Vialle GRID : Overview ANR-05-CIGC «GCPMF» 8 juin 2006 Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle Grid : Overview 1. Définition et composition 2. Exemple de Middleware 3. Interconnexion

Plus en détail

Introduction au Grid computing. Introduction au Grid computing. Grid-Computing. 1-Introduction Motivations Différents objectifs Leçons du passé

Introduction au Grid computing. Introduction au Grid computing. Grid-Computing. 1-Introduction Motivations Différents objectifs Leçons du passé Introduction au Grid computing Introduction au Grid computing Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle 1. Introduction 2. Exemple d utilisation d une Grille 3. 4. Une

Plus en détail

3A-IIC - Parallélisme & Grid GRID : Définitions. GRID : Définitions. Stéphane Vialle. Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.

3A-IIC - Parallélisme & Grid GRID : Définitions. GRID : Définitions. Stéphane Vialle. Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec. 3A-IIC - Parallélisme & Grid Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle Principes et Objectifs Evolution Leçons du passé Composition d une Grille Exemple d utilisation

Plus en détail

Exécution des applications réparties

Exécution des applications réparties Exécution des applications réparties Programmation des Applications Réparties Olivier Flauzac URCA Master STIC-Informatique première année Olivier Flauzac (URCA) PAR : Exécution des applications réparties

Plus en détail

Architecture de la grille

Architecture de la grille 1 2 Diversité des applications et des utilisateurs (profile, nombre,...) supposent des solutions différentes architectures différentes avec des services communs Services de base authentification: établir

Plus en détail

Evolution des Grilles Plates formes orientés services (SOA) Open Grid Service Architecture (OGSA) Web Services Web Services et Grid Services

Evolution des Grilles Plates formes orientés services (SOA) Open Grid Service Architecture (OGSA) Web Services Web Services et Grid Services Evolution des Grilles Plates formes orientés services (SOA) Open Grid Service Architecture (OGSA) Web Services Web Services et Grid Services 1 Evolution des grilles de calcul (1) P E R F O R M A N C E

Plus en détail

ViSaGe. Virtualisation du Stockage dans les Grilles. Informatiques. RenPar 16, 6-8 Avril 2005 Thiebolt François thiebolt@irit.fr

ViSaGe. Virtualisation du Stockage dans les Grilles. Informatiques. RenPar 16, 6-8 Avril 2005 Thiebolt François thiebolt@irit.fr 1 ViSaGe Virtualisation du Stockage dans les Grilles Informatiques RenPar 16, 6-8 Avril 2005 Thiebolt François thiebolt@irit.fr IRIT Projet RNTL labellisé pré-compétitif Solution ViSaGe ViSaGe Accès transparent

Plus en détail

Introduction aux applications réparties

Introduction aux applications réparties Introduction aux applications réparties Noël De Palma Projet SARDES INRIA Rhône-Alpes http://sardes.inrialpes.fr/~depalma Noel.depalma@inrialpes.fr Applications réparties Def : Application s exécutant

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 46 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 2 - Les appels de procédure distants (Partie 1) Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

Construction d Applications Réparties

Construction d Applications Réparties Construction d Applications Réparties Jean-Francois Roos LIFL - équipe GOAL USTL - bâtiment M3 Extension - bureau 204 Jean-Francois.Roos@lifl.fr Avril 1 Objectifs du cours Appréhender la conception d applications

Plus en détail

Iyad Alshabani SysCom - CReSTIC Université de Reims 17/02/2011 1

Iyad Alshabani SysCom - CReSTIC Université de Reims 17/02/2011 1 SysCom - CReSTIC Université de Reims 17/02/2011 1 Motivation Gestion des expérimentations Avec les workflows Simulation Simulation des Systèmes Distribués ANR USS SimGrid Campagne de Test et gestion de

Plus en détail

Architectures web pour la gestion de données

Architectures web pour la gestion de données Architectures web pour la gestion de données Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Plan Le Web Intégration de données Architectures distribuées Page 2 Le Web Internet = réseau physique d'ordinateurs

Plus en détail

Conception d Applications Réparties

Conception d Applications Réparties Jean-François Roos LIFL - équipe GOAL- bâtiment M3 Extension - bureau 206 -Jean-Francois.Roos@lifl.fr 1 Objectifs du Cours Appréhender la conception d applications réparties motivations et concepts architectures

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit v 1.0.0 PD 20 mars 2008 Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit Fonctionnalités L application Gestion des mouvements d arrivée / départ de Requea permet la gestion collaborative

Plus en détail

1 - Oracle Fusion Middleware concepts

1 - Oracle Fusion Middleware concepts 1 - Oracle Fusion Middleware concepts 1 Concepts : OFM Fournit 2 types de composants : - composants Java déployés comme applications java EE et un ensemble de ressources. Les composants java sont déployés

Plus en détail

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI JAVA, CORBA et RMI objectif : développer des applications client/serveur incluant des objets répartis Java / CORBA : client/serveur hétérogènes Java / RMI : client/serveur homogènes plan : l architecture

Plus en détail

Le modèle client-serveur

Le modèle client-serveur Le modèle client-serveur Olivier Aubert 1/24 Sources http://www.info.uqam.ca/~obaid/inf4481/a01/plan.htm 2/24 Historique architecture centralisée terminaux passifs (un seul OS, systèmes propriétaires)

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 38 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 11 - Les Enterprise Java Beans (Introduction aux Enterprise Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences

Plus en détail

Le cadre des Web Services Partie 1 : Introduction

Le cadre des Web Services Partie 1 : Introduction Sécurité en ingénierie du Logiciel Le cadre des Web Services Partie 1 : Introduction Alexandre Dulaunoy adulau@foo.be Sécurité en ingénierie du Logiciel p.1/21 Agenda (partie 1) 1/2 Introduction Services

Plus en détail

Principes. 2A-SI 3 Prog. réseau et systèmes distribués 3. 3 Programmation en CORBA. Programmation en Corba. Stéphane Vialle

Principes. 2A-SI 3 Prog. réseau et systèmes distribués 3. 3 Programmation en CORBA. Programmation en Corba. Stéphane Vialle 2A-SI 3 Prog. réseau et systèmes distribués 3. 3 Programmation en CORBA Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle 1 Principes 2 Architecture 3 4 Aperçu d utilisation

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0

Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0 Groupe Eyrolles, 2004 ISBN : 2-212-11504-0 Table des matières Avant-propos................................................ 1 Quel est l objectif de cet ouvrage?............................. 4 La structure

Plus en détail

Présentation générale des Web Services

Présentation générale des Web Services Présentation générale des Web Services Vue Globale Type d'architecture reposant sur les standards de l'internet Alternative aux architectures classiques : Client/serveur n/tiers Orientée services permettant

Plus en détail

Architectures et Web

Architectures et Web Architectures et Web Niveaux d'abstraction d'une application En règle générale, une application est découpée en 3 niveaux d'abstraction : La couche présentation ou IHM (Interface Homme/Machine) gère les

Plus en détail

Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW. Alexandre STANURSKI National Instruments France

Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW. Alexandre STANURSKI National Instruments France Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW Alexandre STANURSKI National Instruments France Quelles sont les possibilités? Publication de données Génération de rapports et de documents

Plus en détail

Vers l'orchestration de grilles de PC par les mécanismes de publicationsouscription

Vers l'orchestration de grilles de PC par les mécanismes de publicationsouscription Vers l'orchestration de grilles de PC par les mécanismes de publicationsouscription Présentée par Leila Abidi Sous la direction de Mohamed Jemni & Christophe Cérin Plan Contexte Problématique Objectifs

Plus en détail

J2EE : Services Web. Stéphane Croisier, Directeur Serge Huber, Directeur Technique. 13 Juin 2002. 2002 Jahia Ltd. All rights reserved.

J2EE : Services Web. Stéphane Croisier, Directeur Serge Huber, Directeur Technique. 13 Juin 2002. 2002 Jahia Ltd. All rights reserved. J2EE : Services Web Stéphane Croisier, Directeur Serge Huber, Directeur Technique 13 Juin 2002 Aperçu Interopérabilité en XML/HTTP SOAP ebxml Outils d EAI JXTA Normes d interopérabilité XML SOAP/UDDI Inventé

Plus en détail

5 Ouverture : JavaSpaces. Programmation en JavaSpaces. CNAM de Lorraine Applications concurrentes : conception et outils (ACCOV/NFP103)

5 Ouverture : JavaSpaces. Programmation en JavaSpaces. CNAM de Lorraine Applications concurrentes : conception et outils (ACCOV/NFP103) CNAM de Lorraine Applications concurrentes : conception et outils (ACCOV/NFP103) 5 Ouverture : JavaSpaces Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle Programmation en

Plus en détail

CORBA. (Common Request Broker Architecture)

CORBA. (Common Request Broker Architecture) CORBA (Common Request Broker Architecture) Projet MIAGe Toulouse Groupe 2 1 CORBA, introduction (1/4) Les systèmes répartis permettent de créer des applications basées sur des composants auto-gérables,

Plus en détail

Apache Tomcat 8 Guide d'administration du serveur Java EE 7 sous Windows et Linux

Apache Tomcat 8 Guide d'administration du serveur Java EE 7 sous Windows et Linux Avant-propos 1. À qui s adresse ce livre? 11 2. Les pré-requis 12 Préambule 1. Rappel sur les architectures Internet/Intranet/Extranet 13 1.1 Le protocole HTTP 14 1.1.1 Les méthodes HTTP 16 1.1.2 Les codes

Plus en détail

Programmation par RPC et Java-RMI :

Programmation par RPC et Java-RMI : 2A-SI 3 Prog. réseau et systèmes distribués 3.2 et JavaRMI Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle Support de cours élaboré avec l aide de l équipe pédagogique du

Plus en détail

Valum micro-framework web. Guillaume Poirier-Morency poirigui@iro.umontreal.ca

Valum micro-framework web. Guillaume Poirier-Morency poirigui@iro.umontreal.ca Valum micro-framework web Guillaume Poirier-Morency poirigui@iroumontrealca Résumé Valum est un micro-framework web écrit en Vala génèse et historique du langage Vala présentation du framework Valum exemples

Plus en détail

StratusLab : Le projet et sa distribution cloud

StratusLab : Le projet et sa distribution cloud StratusLab : Le projet et sa distribution cloud M. Airaj C. Loomis (CNRS/LAL) Université Lille I 17 Mai 2010 StratusLab is co-funded by the European Community s Seventh Framework Programme (Capacities)

Plus en détail

Middleware/Intergiciels de Grille

Middleware/Intergiciels de Grille Middleware/Intergiciels de Grille Jean-Marc Pierson 3 avril 2008 pierson at irit.fr Caractéristiques des grilles Large échelle Hétérogénéité Administration multi-domaines Autonomie des participants mais

Plus en détail

Systèmes d Information Avancés (et répartis)

Systèmes d Information Avancés (et répartis) Systèmes d Information Avancés (et répartis) Université Lyon 1 MIAGE L. Médini, mars 2005 Plan des cours Protocole HTTP et programmation serveur Architectures réparties Objets distribués Introduction aux

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui

Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui Formation PARTIE 1 : ARCHITECTURE APPLICATIVE DUREE : 5 h Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui automatisent les fonctions Définir une architecture

Plus en détail

Chapitre I : Protocoles client serveur et architectures distribuées

Chapitre I : Protocoles client serveur et architectures distribuées Chapitre I : Protocoles client serveur et architectures distribuées Eric Leclercq & Marinette Savonnet Département IEM / UB Eric.Leclercq@u-bourgogne.fr Bureau G212 Aile des Sciences de l Ingénieur Mise-à-jour

Plus en détail

JEE - Cours et TP. Mickaël Montassier. 15 février 2007. Institut Universitaire de Technologie Département Informatique

JEE - Cours et TP. Mickaël Montassier. 15 février 2007. Institut Universitaire de Technologie Département Informatique et TP Institut Universitaire de Technologie Département Informatique 15 février 2007 J2EE? J2EE : Java 2 Enterprise Edition Norme prosposée par SUN visant à définir un standard de développement d applications

Plus en détail

Cours client-serveur Web : Java et RMI (Remote Method Invocation)

Cours client-serveur Web : Java et RMI (Remote Method Invocation) Cours client-serveur Web : Java et RMI (Remote Method Invocation) 1 Java: Rappel sur les threads Cycle de vie d un thread (1) Né -> prêt appel de la méthode start du thread Prêt Exécution Distribution

Plus en détail

L art d ordonnancer. avec JobScheduler. François BAYART

L art d ordonnancer. avec JobScheduler. François BAYART L art d ordonnancer avec JobScheduler François BAYART 30 Octobre 2010 [1] 234567 introduction Introduction Qui suis-je? François Bayart consultant système en solution libre et propriétaire Redhat (1996),

Plus en détail

Remote Method Invocation en Java (RMI)

Remote Method Invocation en Java (RMI) Remote Method Invocation en Java (RMI) Modélisation et construction des applications réparties (Module M-4102C) J. Christian Attiogbé Fevrier 2015 J. Christian Attiogbé (Fevrier 2015) Remote Method Invocation

Plus en détail

GRIDKIT: Pluggable Overlay Networks for Grid Computing

GRIDKIT: Pluggable Overlay Networks for Grid Computing GRIDKIT: Pluggable Overlay Networks for Grid Computing Paul Grace, Geoff Coulson, Gordon Blair, Laurent Mathy, Wai Kit Yeung, Wei Cai, David Duce, Chris Cooper Computing Department, Lascaster University

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 16 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 10 - Les Enterprise Java Beans ( aux serveurs ) Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

Extensions à OpenSSO :

Extensions à OpenSSO : Extensions à : compatibilité et gestion des autorisations Philippe BEUTIN DSI Grenoble-Universit Universités Thierry AGUEDA Univ.. Pierre-Mend Mendès-France Gérard FORESTIER Univ.. Joseph-Fourier Le-Quyen

Plus en détail

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES DÉCOUVREZ DES POSSIBILITÉS ILLIMITÉES GRÂCE A L INTÉGRATION À DES SYSTÈMES D ENTREPRISE EXISTANTS FONCTIONNALITÉS Connectivité des systèmes

Plus en détail

Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles

Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles Prise en compte des ressources dans les composants logiciels parallèles Aperçus de l action RASC et du projet Concerto F. Guidec Frederic.Guidec@univ-ubs.fr Action RASC Plan de cet exposé Contexte Motivations

Plus en détail

Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Objets distribués, concepts fondamentaux

Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Objets distribués, concepts fondamentaux Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Objets distribués, concepts fondamentaux Eric Leclercq Département IEM / UB 10/2005 email : Eric.Leclercq@u-bourgogne.fr http://ludique.u-bourgogne.fr/~leclercq

Plus en détail

VMware vsphere 5 Préparation à la certification VMware Certified Professional 5 Data Center Virtualization (VCP5-DCV) - Examen VCP510

VMware vsphere 5 Préparation à la certification VMware Certified Professional 5 Data Center Virtualization (VCP5-DCV) - Examen VCP510 Introduction A. Au sujet du livre 10 B. Au sujet de l'examen 10 Chapitre 1 Les nouveautés de vsphere A. Présentation 14 B. En quoi vsphere 5 diffère de vsphere 4? 14 1. Un Service Console abandonné 14

Plus en détail

Contribution à la mise en service d'une ferme de serveurs connectée à une grille de calcul pour la physique des hautes énergies

Contribution à la mise en service d'une ferme de serveurs connectée à une grille de calcul pour la physique des hautes énergies Contribution à la mise en service d'une ferme de serveurs connectée à une grille de calcul pour la physique des hautes énergies Charlier Fabrice 2è licence en informatique Année Académique 2005-2006 Plan

Plus en détail

Plan. Pourquoi Hadoop? Présentation et Architecture. Démo. Usages

Plan. Pourquoi Hadoop? Présentation et Architecture. Démo. Usages 1 Mehdi LOUIZI Plan Pourquoi Hadoop? Présentation et Architecture Démo Usages 2 Pourquoi Hadoop? Limites du Big Data Les entreprises n analysent que 12% des données qu elles possèdent (Enquête Forrester

Plus en détail

Semarchy Convergence for Data Integration La Plate-Forme d Intégration pour le MDM Évolutionnaire

Semarchy Convergence for Data Integration La Plate-Forme d Intégration pour le MDM Évolutionnaire FICHE PRODUIT Semarchy Convergence for Data Integration La Plate-Forme d Intégration pour le MDM Évolutionnaire BENEFICES Des projets réussis dans les délais et les budgets La bonne donnée disponible au

Plus en détail

Mise en œuvre des serveurs d application

Mise en œuvre des serveurs d application Nancy-Université Mise en œuvre des serveurs d application UE 203d Master 1 IST-IE Printemps 2008 Master 1 IST-IE : Mise en œuvre des serveurs d application 1/54 Ces transparents, ainsi que les énoncés

Plus en détail

Fiche Produit MediaSense Extensions

Fiche Produit MediaSense Extensions Fiche Produit MediaSense Extensions applications for Cisco Unified Communications Directory Solutions IPS Global Directory Web Directory IPS Popup Personal Directory ClickNDial Provisioning Corporate Speed

Plus en détail

La technologie Java Card TM

La technologie Java Card TM Présentation interne au CESTI La technologie Java Card TM sauveron@labri.u-bordeaux.fr http://dept-info.labri.u-bordeaux.fr/~sauveron 8 novembre 2002 Plan Qu est ce que Java Card? Historique Les avantages

Plus en détail

Systèmes d'informations historique et mutations

Systèmes d'informations historique et mutations Systèmes d'informations historique et mutations Christophe Turbout SAIC-CERTIC Université de Caen Basse-Normandie Systèmes d'informations : Historique et mutations - Christophe Turbout SAIC-CERTIC UCBN

Plus en détail

Administration et sécurité des réseaux M&K ELHDHILI

Administration et sécurité des réseaux M&K ELHDHILI Administration et sécurité des réseaux 1 Plan du cours Chapitre 1: Introduction à l administration des réseaux Domaines d activités Organisation logique (criètères, types de décisions ) Architectures et

Plus en détail

Chapitre I : Protocoles client serveur et architectures distribuées

Chapitre I : Protocoles client serveur et architectures distribuées Licence Pro Réseaux Télécom Systèmes Internet et Intranet pour l entreprise Chapitre I : Protocoles client serveur et architectures distribuées Département IEM / UB Eric.Leclercq@u-bourgogne.fr Bureau

Plus en détail

Intégration d un poste Linux dans un domaine W2K

Intégration d un poste Linux dans un domaine W2K Intégration d un poste Linux dans un domaine W2K Pascal Gachet EIVD pascal.gachet@eivd.ch mai 2003 Intégration d un poste Linux dans un domaine W2K 2 Table des matières Introduction... 2 Terminologie...

Plus en détail

1 Introduction à l infrastructure Active Directory et réseau

1 Introduction à l infrastructure Active Directory et réseau 1 Introduction à l infrastructure Active Directory et réseau Objectifs d examen de ce chapitre Ce premier chapitre, qui donne un aperçu des technologies impliquées par la conception d une infrastructure

Plus en détail

Dynamic Computing Services solution de backup. White Paper Stefan Ruckstuhl

Dynamic Computing Services solution de backup. White Paper Stefan Ruckstuhl Dynamic Computing Services solution de backup White Paper Stefan Ruckstuhl Résumé pour les décideurs Contenu de ce White Paper Description de solutions de backup faciles à réaliser pour des serveurs virtuels

Plus en détail

Programmation d applications distribuées

Programmation d applications distribuées Programmation d applications distribuées François Charoy Université Henri Poincaré 8 octobre 2007 Première partie I Développement d applications distribuées Objectifs du cours Comprendre ce qu est une

Plus en détail

Infrastructure Management

Infrastructure Management Infrastructure Management Service de Supervision et gestion des infrastructures informatiques DATASHEET Présentation générale Netmind Infrastructure Management (NIM) est un service de supervision et de

Plus en détail

APX et VCE, Modèle d industrialisation de l intégration et du déploiement. Olivier BERNARD, VCE

APX et VCE, Modèle d industrialisation de l intégration et du déploiement. Olivier BERNARD, VCE APX et VCE, Modèle d industrialisation de l intégration et du déploiement Olivier BERNARD, VCE Généralisation des réseaux, suprématie d IP Consumérisation des terminaux informatiques Evolution vers une

Plus en détail

Mobile OGSI.NET: Grid Computing on Mobile Devices

Mobile OGSI.NET: Grid Computing on Mobile Devices Mobile OGSI.NET: Grid Computing on Mobile Devices David C.Chu Université de Californie, Berkeley Marty Humphrey Université de Virginie Publié en Novembre 2004 lors de la 5ième conférence IEEE/ACM International

Plus en détail

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer 1 Bases de Données Objectifs Maîtriser les concepts d un SGBD relationnel Les modèles de représentations de données Les modèles de représentations de données La conception d une base de données Pratiquer

Plus en détail

Objets distribués et Appel de Méthodes à Distance 2009-2010

Objets distribués et Appel de Méthodes à Distance 2009-2010 Objets distribués et Appel de Méthodes à Distance 2009-2010 1 Objectif : construire une application où différents modules peuvent être situés sur des machines différentes, en utilisant un modèle à objets

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Le web dans l entreprise Sommaire Introduction... 1 Intranet... 1 Extranet...

Plus en détail

Transfert de fichiers EFIDEM

Transfert de fichiers EFIDEM Transfert de fichiers EFIDEM Traitement XML Format de fichier/message XML pour l envoi de SMS en mode transfert de fichiers/messages 26/10/2011 Contenu EFIDEM...2 Principe...2 Transfert de fichiers...3

Plus en détail

LIPM-BIOINFO / BBRIC. Projet INRA Archive. Pérennité et partage des données

LIPM-BIOINFO / BBRIC. Projet INRA Archive. Pérennité et partage des données Projet INRA Archive Pérennité et partage des données Constat Progression exponentielle de la production des données de séquences (et autres) Fluctuation des politiques du SRA@NCBI ou ENA@EBI En outre,

Plus en détail

Périmètre de la solution

Périmètre de la solution Périmètre de la solution Tests unitaires : Pouvoir créer rapidement un nouveau cas de test à la suite de l ajout ou de l évolution d une règle de gestion. Ne pas avoir à coder chaque nouveau cas de test.

Plus en détail

Applications Réparties. Département Sciences Informatiques SI 4 ème année

Applications Réparties. Département Sciences Informatiques SI 4 ème année Applications Réparties Département Sciences Informatiques SI 4 ème année 1 Applications Réparties? Ensemble de processus (objets, agents, acteurs) qui: Communiquent entre eux via un réseau Evoluent de

Plus en détail

Informatique Répartie

Informatique Répartie INSA - ASI InfoRep : Client-Serveur 1/36 Informatique Répartie Architectures Client-Serveur Alexandre Pauchet INSA Rouen - Département ASI BO.B.RC.18, pauchet@insa-rouen.fr INSA - ASI InfoRep : Client-Serveur

Plus en détail

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform IBM Software Group Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform Thierry Bourrier, Techical Consultant thierry.bourrier@fr.ibm.com L Architecture

Plus en détail

Module 1. Introduction à la gestion de l environnement Windows Server 2008 R2

Module 1. Introduction à la gestion de l environnement Windows Server 2008 R2 Module 1 Introduction à la gestion de l environnement Windows Server 2008 R2 Vue d ensemble du module Rôles serveur Utilisation des outils d administration Microsoft Windows Server 2008 R2 Utilisation

Plus en détail

Référence Etnic Architecture des applications

Référence Etnic Architecture des applications Référence Etnic Architecture des applications Table des matières 1. Introduction... 2 2. Architecture... 2 2.1 Démarche générale... 2 2.2 Modèle d architecture... 3 2.3 Découpe d une architecture applicative...

Plus en détail

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire FICHE PRODUIT Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire BENEFICES POUR LES DSI Réussir les projets de gouvernance dans les délais et les budgets Démarrer de manière tactique tout en

Plus en détail

ORDONNANCER ET PROGRAMMER DES JOBS AVEC SAS

ORDONNANCER ET PROGRAMMER DES JOBS AVEC SAS ORDONNANCER ET PROGRAMMER DES JOBS AVEC SAS Depuis SAS Management Console, l administrateur de la plate-forme Open Metadata Architetcure (OMA) peut créer des flux et les ordonnancer : SAS se charge de

Plus en détail

Cours réseaux Modèle OSI

Cours réseaux Modèle OSI Cours réseaux Modèle OSI IUT 1 Université de Lyon Introduction: le modèle OSI Un modèle théorique : le modèle OSI (Open System Interconnection) A quoi ça sert: Nécessité de découper/classifier l ensemble

Plus en détail

VisualAge Pacbase 3.0 et WebSphere

VisualAge Pacbase 3.0 et WebSphere VisualAge Pacbase 3.0 et WebSphere Conférence VisualAge Pacbase 13 décembre 2001 Fernand Bonaguidi Jean-François Lévi 1 La plateforme logicielle WebSphere Applications de s et de Partenaires Accélérateurs

Plus en détail

Introduction Moteur de workflows Conclusions. École normale supérieure de Lyon. 11 mai 2006. Ordonnancement de workflows dans DIET

Introduction Moteur de workflows Conclusions. École normale supérieure de Lyon. 11 mai 2006. Ordonnancement de workflows dans DIET École normale supérieure de Lyon Groupe de travail GRAAL 11 mai 2006 Plan Introduction 1 Introduction Les Workflows Présentation de DIET Motivations et objectifs 2 3 Plan Introduction Les Workflows Présentation

Plus en détail

Le Distributed Computing Environment de OSF

Le Distributed Computing Environment de OSF 1 sur 6 Le Distributed Computing Environment de OSF Définition L'architecture de DCE L'organisation en cellules Comment former une cellule Les RPC sous DCE Le "stub" client Le RPCRuntime Le "stub" serveur

Plus en détail

Java RMI. Programmation des applications réparties. Olivier Flauzac URCA. Master EEAMI-Informatique première année

Java RMI. Programmation des applications réparties. Olivier Flauzac URCA. Master EEAMI-Informatique première année Java RMI Programmation des applications réparties Olivier Flauzac URCA Master EEAMI-Informatique première année Olivier Flauzac (URCA) PAR : Java RMI MSTIC-INFO 1 1 / 30 1 RMI 2 Architecture 3 Développement

Plus en détail

Introduction aux systèmes répartis

Introduction aux systèmes répartis Introduction aux systèmes répartis Grappes de stations Applications réparties à grande échelle Systèmes multicalculateurs (1) Recherche de puissance par assemblage de calculateurs standard Liaison par

Plus en détail

5 Moniteurs. Slide 1. Caractéristique majeure d un programme avec moniteurs = Composé de deux sortes de modules/processus: Slide 2

5 Moniteurs. Slide 1. Caractéristique majeure d un programme avec moniteurs = Composé de deux sortes de modules/processus: Slide 2 5 Moniteurs Motivation = les sémaphores peuvent être utilisés pour résoudre à peu près n importe quel problème d exclusion mutuelle ou synchronisation... mais, les sémaphores possèdent certains désavantages:

Plus en détail

Fusion : l interopérabilité chez Oracle

Fusion : l interopérabilité chez Oracle Standardisation et interopérabilité Fusion : l interopérabilité chez Oracle Lionel Dubreuil,, Applications Technology Product Manager, Oracle France, lionel.dubreuil@oracle.com 29/03/2006 Page : 1 Oracle

Plus en détail

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215)

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215) v10 Cours 3-0126 (ex 215) Administration système et indexation-recherche Durée : 5 jours Ce cours de 5 jours apprendra aux administrateurs, aux architectes système et aux services support comment installer,

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

PaCO++ André Ribes Réunion Hydrogrid Rennes 15/09/03

PaCO++ André Ribes Réunion Hydrogrid Rennes 15/09/03 PaCO++ André Ribes Réunion Hydrogrid Rennes 15/09/03 Plan Contexte Problèmes CORBA PaCO++ Conclusion / perspectives Contexte : couplage de code Structural Mechanics Optics Thermal Dynamics Satellite design

Plus en détail

MailStore Server : guide de démarrage rapide

MailStore Server : guide de démarrage rapide MailStore Server : guide de démarrage rapide Sommaire Premières étapes... 2 Étape 1 : configuration requise et installation... 2 Étape 2 : lancement du client MailStore... 2 Étape 3 : configuration des

Plus en détail

Middleware et services de la grille

Middleware et services de la grille 1 2 La vision EGEE (Enabling Grids for E-sciencE) Création d une infrastructure Grid à travers l Europe, qui implique les réseaux de recherches scientifiques actuelle et futur Offrir à la communauté des

Plus en détail

Résultats, perspectives. Victor Alessandrini IDRIS - CNRS va@idris.fr

Résultats, perspectives. Victor Alessandrini IDRIS - CNRS va@idris.fr Résultats, perspectives Victor Alessandrini IDRIS - CNRS va@idris.fr Activité concertée des centres nationaux de calcul de haute performance organismes utilisateurs du calcul intensif industries des technologies

Plus en détail

Systèmes Logiciels et Applications Réparties

Systèmes Logiciels et Applications Réparties des Systèmes Logiciels et Applications Réparties GOAL/ADAM Team Laboratoire d Informatique Fondamentale de Lille & INRIA Institut National des Télecommunications, Evry 16 janvier 2008 Plan Introduction

Plus en détail

L'interopérabilité. Ou comment les programmes apprennent à se parler! Séminaire Patient numérique 20 octobre 2011 Pablo d Alcantara, PhD

L'interopérabilité. Ou comment les programmes apprennent à se parler! Séminaire Patient numérique 20 octobre 2011 Pablo d Alcantara, PhD L'interopérabilité Ou comment les programmes apprennent à se parler! Séminaire Patient numérique 20 octobre 2011 Pablo d Alcantara, PhD Présentation Ingénieur Physicien Docteur en Sciences Biomédicales

Plus en détail

Chapitre 1. Infrastructures distribuées : cluster, grilles et cloud. Grid and Cloud Computing

Chapitre 1. Infrastructures distribuées : cluster, grilles et cloud. Grid and Cloud Computing Chapitre 1. Infrastructures distribuées : cluster, grilles et cloud Grid and Cloud Computing Problématique Besoins de calcul croissants Simulations d'expériences coûteuses ou dangereuses Résolution de

Plus en détail

La sécurité dans les grilles

La sécurité dans les grilles La sécurité dans les grilles Yves Denneulin Laboratoire ID/IMAG Plan Introduction les dangers dont il faut se protéger Les propriétés à assurer Les bases de la sécurité Protocoles cryptographiques Utilisation

Plus en détail

1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP

1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP 1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP 1.1 Introduction 1.2 Modèle en couches 1.3 Le modèle OSI 1.4 L architecture TCP/IP 1.1 Introduction Réseau Télécom - Téléinformatique? Réseau : Ensemble

Plus en détail

MEAD : temps réel et tolérance aux pannes pour CORBA

MEAD : temps réel et tolérance aux pannes pour CORBA MEAD : un intergiciel temps-réel et tolérant aux pannes pour CORBA Master 2 Informatique Recherche Université de Marne-la-Vallée Vendredi 3 mars 2006 Plan 1 Introduction 2 Solutions existantes 3 Concilier

Plus en détail

SDN / Open Flow dans le projet de recherche de GEANT (GN3+)

SDN / Open Flow dans le projet de recherche de GEANT (GN3+) SDN / Open Flow dans le projet de recherche de GEANT (GN3+) Xavier Jeannin GIP RENATER 23-25, rue Daviel 75013 PARIS Résumé Dans le cadre du projet GN3+ (avril 2013 Mars 2015), parmi la tâche orientée

Plus en détail

Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes

Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes Philippe Quéinnec Télécommunication et Réseaux 2e année ENSEEIHT 24 février 2014 Inspiré de cours de G. Padiou, Ph. Mauran

Plus en détail