Examen des activités de coopération technique de la CNUCED et de leur financement

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Examen des activités de coopération technique de la CNUCED et de leur financement"

Transcription

1 Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. générale 24 juin 2013 Français Original: anglais TD/B/WP/253 Conseil du commerce et du développement Groupe de travail du cadre stratégique et du budget-programme Soixante-cinquième session Genève, 2-4 septembre 2013 Point 3 de l ordre du jour provisoire Examen des activités de coopération technique de la CNUCED et de leur financement Rapport du Secrétaire général de la CNUCED Résumé En 2012, les dépenses totales correspondant aux activités de coopération technique de la CNUCED sont restées stables avec un montant 36,3 millions de dollars, ce qui montre que le troisième grand domaine d action de la CNUCED conserve un rôle primordial. Les contributions aux fonds d affectation spéciale ont atteint 32,8 millions de dollars, montant plus faible qu en 2011, du fait principalement que le financement national du programme du Système de gestion et d analyse de la dette (SYGADE) a diminué. Le programme du Système douanier automatisé (SYDONIA) reste la première activité d assistance technique de la CNUCED, suivi du programme SYGADE. Les deux programmes ont représenté près de 57 % de l ensemble des dépenses de coopération technique de la CNUCED et jusqu à 60 % des contributions totales en De ce fait, les variations dans les dépenses et les contributions concernant les deux programmes ont eu une incidence significative sur les statistiques globales relatives à la coopération technique annuelle. Les contributions de pays en développement ont continué d augmenter, représentant 42,7 % du total, pour un montant de 14,5 millions de dollars, mais ces contributions sont allées en grande partie au financement de projets SYDONIA et SYGADE dans les pays mêmes qui les avaient versées. Les contributions de pays développés, d un montant de 9,7 millions de dollars, ont baissé d environ 35 % par rapport à 2011 et ont représenté 30 % des contributions totales. Pour la première fois, les projets de pays ont représenté la plus grande partie des dépenses de projets, soit 48 %, suivis des projets interrégionaux (39 %) et des projets régionaux (13 %). La part des dépenses totales allouée aux pays les moins avancés (PMA), soit 42 %, a continué d augmenter, selon une tendance installée maintenant depuis dix ans. L action visant à renforcer l impact et l efficacité de l assistance de la CNUCED s est poursuivie. Les méthodes de gestion axée sur les résultats ont été renforcées en 2012 et une stratégie de mobilisation de fonds a été présentée aux États membres. La participation de la CNUCED à l action menée pour soutenir la cohérence à l échelle du système des Nations Unies a continué de s amplifier. La coordination interinstitutions est une condition d accès à un certain nombre de mécanismes de financement (notamment les fonds d affectation spéciale GE (F)

2 multidonateurs et les fonds «Unis dans l action») aux échelons national et régional. La CNUCED cherche à développer sa coordination avec d autres organismes, en particulier dans le cadre du Groupe interinstitutions sur le commerce et les activités productives, qui est le mécanisme le plus efficace à cet égard. Le Groupe interinstitutions agit au moyen d initiatives communes dans plus de 30 pays, nommément ceux qui adoptent volontairement la stratégie «Unis dans l action» pour élaborer un nouveau cadre des Nations Unies pour l aide au développement (PNUAD). 2 GE

3 Introduction 1. Le présent rapport a pour objet d aider le Conseil du commerce et du développement à procéder à son examen annuel des activités de coopération technique de la CNUCED. 2. Il sera aussi présenté au Groupe de travail du cadre stratégique et du budget-programme pour son examen des activités de coopération technique de la CNUCED, en application du paragraphe 220 de l Accord d Accra et des décisions du Conseil du commerce et du développement 495 (LV) de septembre 2008, 498 (LVI) de septembre 2009, 504 (LVII) de septembre 2010, 510 (LVIII) de septembre 2011 et 515 (LIX) de septembre 2012, respectivement. Dans ces décisions, le Conseil recommande une interaction plus structurée entre le secrétariat, les bénéficiaires potentiels et les donateurs, dans le cadre du Groupe de travail du cadre stratégique et du budgetprogramme, qui est le principal mécanisme de consultation entre les États membres sur toutes les questions concernant la coopération technique. Le Groupe de travail s acquitte de cette tâche conformément au mandat qui lui a été fixé: examiner les activités d assistance technique de la CNUCED en vue, notamment, d en améliorer l efficacité, de renforcer la transparence, de partager les expériences réussies et d aller à la rencontre des destinataires potentiels. 3. Comme chaque année depuis 2007, la portée et l orientation des activités de coopération de la CNUCED ont continué d être influencées, en 2012, par une stratégie à deux niveaux. Les services suivants ont été fournis: a) Services d assistance technique aux pays et aux régions bénéficiaires par le biais de fonds d affectation spéciale interrégionaux, régionaux et de pays auxquels contribuent des donateurs; b) Services d appui aux pays, dans le cadre de la réforme du système des Nations Unies et de la stratégie «Unis dans l action». 4. Au sein du Groupe des Nations Unies pour le développement, la CNUCED a continué de promouvoir la nécessité d associer efficacement les institutions non résidentes aux projets d assistance de l ONU au niveau des pays, et d insister davantage sur l assistance de l ONU dans le domaine commercial et les domaines connexes. I. Sources de financement de la coopération technique de la CNUCED 5. Les activités de coopération technique de la CNUCED sont financées par les trois sources principales suivantes: a) Financement bilatéral émanant des gouvernements, du système des Nations Unies et d autres organisations internationales, de la Commission européenne et de donateurs publics et privés; b) Programme ordinaire de coopération technique de l ONU; c) Fonds «Une ONU» et autres fonds d affectation spéciale multidonateurs. GE

4 A. Financement bilatéral 6. De manière générale, les contributions volontaires globales restent imprévisibles, sont affectées à des activités spécifiques et sont sujettes à des variations importantes d une année sur l autre (voir tableau 1 et graphique 1). En 2012, le total des contributions volontaires des gouvernements, des donateurs multilatéraux, des organisations non gouvernementales, du secteur des entreprises et des fondations s est élevé à 32,8 millions de dollars, soit une diminution de 26 % par rapport à l année précédente s expliquant principalement par une diminution du financement national du programme SYGADE et les difficultés financières sérieuses qui touchent les principaux donateurs. Le programme SYDONIA reste la première activité d assistance technique de la CNUCED, suivi du programme SYGADE. Les deux programmes ont représenté 57 % des dépenses totales de coopération technique de la CNUCED. C est pourquoi les variations des dépenses et des contributions des deux programmes ont eu une incidence significative sur les statistiques globales relatives à la coopération technique annuelle. Tableau 1 Contributions aux fonds d affectation spéciale, (En milliers de dollars) Pays développés a Pays en développement et pays en transition b Commission européenne Système des Nations Unies et autres organisations internationales c Secteurs privé et public Total Note: Contributions aux fonds d affectation spéciale de la CNUCED, ; non compris les contributions de tiers au titre de la participation aux coûts reçues par l intermédiaire du PNUD. a Non compris les contributions au Programme des experts associés. b La plupart de ces contributions sont autofinancées, concernent des activités dans le pays même et sont financées au moyen de prêts ou de dons d institutions financières internationales. c Détails au tableau 10 de l annexe statistique (TD/B/WP/253/Add.2). 7. Les contributions des pays développés se sont élevées en 2012 à 9,7 millions de dollars, soit environ 35 % de moins qu en 2011, leur part dans les contributions totales diminuant de 32 % en 2011 à environ 30 % en Un certain nombre de donateurs traditionnels ont réduit leurs contributions cessant même, dans certains cas, de verser des contributions en 2012 par rapport à 2011; la diminution générale des budgets d aide publique au développement en est la principale raison. Les 10 pays développés qui ont le plus contribué aux fonds d affectation spéciale de la CNUCED pendant la période de quatre ans allant de 2009 à 2012, selon le montant des contributions cumulées, sont la Norvège, la Suisse, le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d Irlande du Nord, la Suède, la Finlande, l Allemagne, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Canada et l Espagne (voir TD/B/WP/253/Add.2, tableau 10). Les contributions des donateurs servent surtout à financer des projets d assistance interrégionaux dans les domaines suivants: gestion de la dette (SYGADE), projets régionaux et nationaux SYDONIA, renforcement des capacités concernant l investissement, tendances et questions liées à l investissement étranger direct, système de réglementation électronique, politique de la concurrence, aide aux négociations et à la diplomatie commerciales, soutien concernant l Accord sur les aspects des droits de 4 GE

5 propriété intellectuelle qui touchent au commerce, Institut virtuel, et politiques relatives aux technologies de l information et de la communication (TIC) au service du développement. 8. En 2012, les pays en développement ont été à l origine de la partie la plus importante (42,7 % du total) des contributions aux fonds d affectation spéciale de la CNUCED, correspondant à un montant de 14,5 millions de dollars. Presque toutes les contributions de ces pays sont affectées à des activités pour le pays même et sont financées par des prêts ou des dons d institutions financières internationales, principalement pour exécuter les programmes SYDONIA et SYGADE. Ces deux programmes ont représenté à eux seuls plus de 60 % des contributions totales de coopération technique de la CNUCED en De ce fait, les variations dans les dépenses et les contributions concernant les deux programmes ont eu une incidence significative sur les statistiques globales relatives à la coopération technique annuelle. Dans l ensemble, le montant moyen des contributions au titre des projets SYDONIA et SYGADE est supérieur à celui des autres projets réalisés par la CNUCED. Un bon exemple est celui de la contribution d un montant de 3,6 millions de dollars en faveur d un projet SYGADE autofinancé aux Philippines en 2011 qui a contribué à l accroissement exceptionnel des contributions provenant de pays en développement entre 2010 et Graphique 1 Contributions aux fonds d affectation spéciale par source, (En pourcentage du total) Pays développés 32,6 % Système des Nations Unies et autres organisations internationales 14,8 % Pays développés 29,7 % Système des Nations Unies et autres organisations internationales 16,1 % Pays en développement 34,2 % Commission européenne 14,9 % Secteur privé et secteur public 3,6 % Pays en développement 42,7 % Commission européenne 9,5 % Secteur privé et secteur public 2,0 % 9. Parmi les donateurs multilatéraux, la Commission européenne est restée le contributeur le plus important aux activités opérationnelles de la CNUCED. En 2012, elle a versé 3,1 million de dollars, soit 9,5 % des contributions totales aux fonds d affectation spéciale. Ce montant correspond à une diminution d environ 50 % par rapport à 2011 et retrouve ainsi son niveau de En 2012, la Commission européenne a versé des contributions pour les activités suivantes: un projet interrégional sur la gestion de la dette, un projet interrégional d appui aux négociations de facilitation du commerce à l Organisation mondiale du commerce (OMC) et un projet national SYDONIA en République démocratique du Congo. 10. En 2012, les autres contributions du système des Nations Unies et d autres organisations internationales, y compris le PNUD, se sont élevées à 5,2 millions de dollars, soit 16,1 % des contributions totales. Ce montant inclut une contribution de l Organisation mondiale de la Santé à l appui d un projet visant à améliorer l accès aux produits médicaux dans les pays en développement. La même année, la contribution du secteur privé et du secteur public, d un montant de dollars, soit 2 % des contributions totales, a diminué de 60 % par rapport à 2011, retrouvant elle aussi son niveau de GE

6 B. Programme ordinaire de coopération technique de l ONU et Compte pour le développement 11. Dans le budget-programme de l ONU, les ressources allouées à la coopération technique sont inscrites au chapitre 23 (Programme ordinaire de coopération technique de l ONU) et au chapitre 36 (Compte pour le développement), respectivement. 12. Les contributions du programme ordinaire de coopération technique de l ONU et du Compte pour le développement, exposées ci-après, ne sont pas ventilées par année mais au titre d allocations biennales et sont analysées d après les dépenses annuelles. Les contributions du PNUD, des fonds «Une ONU» et d autres fonds d affectation spéciale multidonateurs correspondent à des dépenses annuelles. 13. Depuis sa création en 1999 par l Assemblée générale, le Compte pour le développement chapitre 36 a pris une importance croissante dans le financement de projets de développement des capacités des pays en développement dans les domaines prioritaires du programme de l ONU en matière de développement. L exécution des projets est assurée par 10 organismes du Secrétariat de l ONU: les cinq commissions régionales, le Département des affaires économiques et sociales, la CNUCED, le Programme des Nations Unies pour l environnement (PNUE), ONU-Habitat et l Office des Nations Unies contre la drogue et le crime. 14. Les projets sont exécutés par tranches d une durée de trois à quatre ans chacune. En 2012, ce sont des projets de la sixième tranche additionnelle, de la septième tranche, de la septième tranche additionnelle et de la huitième tranche qui ont été exécutés. L importance accordée au Compte pour le développement par les États membres se reflète dans l accroissement de son enveloppe financière, la huitième tranche s élevant à 23,6 millions de dollars, soit près du double du montant disponible au moment de la création du Compte il y a douze ans. La CNUCED dispose d environ 18 % de l enveloppe totale allouée à chaque tranche. Au titre de la huitième tranche, la CNUCED a pu se procurer 4,2 millions de dollars, affectés à huit projets devant être exécutés entre 2012 et 2015 dans divers domaines relevant de sa compétence. Le solde résiduel des tranches précédentes est redistribué périodiquement sous forme d allocations supplémentaires. La CNUCED a pu obtenir dollars au titre de l allocation supplémentaire de la huitième tranche. En 2012, la neuvième tranche, dotée d une enveloppe totale de 29,2 millions de dollars, a été lancée. La CNUCED a présenté un certain nombre de propositions dans les divers domaines relevant de sa compétence; huit ont été approuvées, pour un budget total de 4,8 millions de dollars. Ces projets seront exécutés entre 2014 et La gestion du Compte pour le développement est définie par des résolutions de l Assemblée générale. Le processus d examen et d approbation des projets est novateur pour le budget ordinaire de l Organisation. Il est conçu de manière à instaurer une concurrence entre les propositions de projet s agissant du respect des critères et des thèmes fixés par l Assemblée générale et de l obtention des résultats attendus. 16. Des ressources sont versées au titre du programme ordinaire de coopération technique chapitre 23 pour les services consultatifs et la formation. Les dépenses de 2012 au titre du chapitre 23 sont restées stables par rapport à Comme auparavant, les ressources du programme ordinaire de coopération technique consacrées à la formation ont servi principalement à financer des activités de formation relatives aux grands problèmes économiques internationaux, conformément au paragraphe 166 du Plan d action issu de la dixième session de la Conférence 1. 1 Pour une description de ces activités, voir groupe d activités XIV, document TD/B/WP/253/Add.1. 6 GE

7 17. En 2012, le total des dépenses de coopération technique de la CNUCED financées par le budget-programme ordinaire s est élevé à 2,6 millions de dollars, soit 7,3 % du total (voir TD/B/WP/253/Add.2, tableau 8). C. Contributions spécifiques des partenaires et fonds d affectation spéciale multipartenaires destinés à financer des programmes communs du Groupe interinstitutions sur le commerce et les capacités productives 18. Dans le cadre de la cohérence à l échelle du système, les contributions spécifiques des partenaires et les fonds d affectation spéciale multidonateurs 2 ont expressément pour objet de rendre opérationnel le processus «Unis dans l action» en donnant concrètement effet aux activités interinstitutions coordonnées définies dans les PNUAD. Depuis 2008, la CNUCED a obtenu d un certain nombre de contributions spécifiques de partenaires et de fonds d affectation spéciale un montant total de 3,3 millions de dollars. En 2012, la participation de la CNUCED aux contributions spécifiques de partenaires et aux fonds multipartenaires a représenté un montant total de dollars (voir tableau 2 du présent rapport et tableau 7 document TD/B/WP/253/Add.2) pour des activités communes menées en Albanie, en République démocratique populaire lao, au Mozambique, au Rwanda, en République-Unie de Tanzanie et au Viet Nam. Tableau 2 Allocations versées à la CNUCED pour financer des programmes communs du Groupe interinstitutions des Nations Unies sur le commerce et les capacités productives par le biais de contributions spécifiques de partenaires et de fonds d affectation multipartenaires, (En milliers de dollars) Fonds pour la réalisation des OMD Fonds «Une ONU» pour l Albanie Fonds «Une ONU» pour le Rwanda Fonds de transition du Cap-Vert Fonds «Une ONU» pour la République-Unie de Tanzanie Fonds «Une ONU» pour le Mozambique Total Source: Bureau des fonds d affectation spéciale multipartenaires (http://mptf.undp.org). Abréviation: OMD objectifs du Millénaire pour le développement. 2 Les contributions spécifiques des partenaires sont des contributions directes à une ou plusieurs institutions versées par un ou plusieurs donateurs afin d appuyer la coordination entre les institutions. Les fonds d affectation spéciale multipartenaires s organisent selon une structure de gouvernance à plusieurs étages (une architecture générique a été élaborée par le Groupe des Nations Unies pour le développement) qui fait intervenir les représentants du système des Nations Unies, les gouvernements nationaux et les donateurs. Les contributions spécifiques des partenaires et les fonds d affectation spéciale multipartenaires interviennent de façon complémentaire dans le financement d opérations conjointes de l ONU. GE

8 1. Contributions spécifiques de partenaires 19. En République démocratique populaire lao, la CNUCED participe depuis 2011 à un programme commun sur trois ans établi en coopération avec l Organisation internationale du Travail (OIT), le Centre du commerce international (CCI) et l Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et financé par le Secrétariat d État suisse à l économie. En 2012, la CNUCED a reçu un deuxième versement de dollars. Exécuté au titre du résultat 1 du PNUAD , le projet vise à développer un secteur du tourisme compétitif, centré en particulier sur l agriculture biologique et l artisanat. 2. Fonds d affectation spéciale multipartenaires 20. Au titre du projet pilote «Une ONU» pour l Albanie, la CNUCED a reçu en 2012 une allocation de dollars du Fonds «Une ONU» pour l Albanie, pour des activités sur les douanes, la concurrence et la promotion de l investissement établies en coopération avec la Commission économique pour l Europe, l Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture (FAO), le CCI, le PNUD et l ONUDI. 21. Au titre du projet pilote «Une ONU» pour le Mozambique, la CNUCED a engagé de nouvelles activités au titre du PNUAD , et a reçu une allocation de dollars du Fonds «Une ONU», pour des activités à l appui du développement des entreprises menées en coopération avec le PNUD, l OIT, l ONUDI, la FAO et le CCI. 22. Au titre du projet pilote «Une ONU» pour le Rwanda, la CNUCED a reçu en 2012 une allocation de dollars du Fonds «Une ONU». La CNUCED a développé ses activités dans le cadre de deux programmes communs avec le Groupe interinstitutions sur le commerce et les capacités productives: a) un projet avec l ONUDI visant à renforcer les capacités institutionnelles en vue d améliorer l environnement commercial; et b) un programme d intégration régionale en partenariat avec la Commission économique pour l Afrique, la CNUCED, l OIT, le PNUD, l ONUDI et le CCI. 23. Au titre du projet pilote «Une ONU» pour la République-Unie de Tanzanie, la CNUCED participe à un programme commun réalisé au sein du Groupe interinstitutions avec la participation du PNUD, de l OIT, de la CNUCED, de l ONUDI et du CCI. En 2012, la CNUCED a reçu une allocation de dollars du Fonds «Une ONU» pour la République-Unie de Tanzanie afin de financer des activités sur la promotion du commerce et des investissements axées particulièrement sur les chaînes intégrées de valeur et sur un meilleur accès aux marchés internationaux. 24. Au Viet Nam, la CNUCED participe au projet commun «Production et commerce vert aux fins de la multiplication des possibilités de revenus et d emploi pour les zones rurales» exécuté dans le cadre du projet pilote «Une ONU» par le Groupe interinstitutions. Le programme, qui regroupe la CNUCED, la FAO, l OIT, le CCI et l ONUDI, est financé par le Fonds multipartenaires pour la réalisation des OMD. En 2012, la CNUCED a reçu du Fonds une allocation de dollars pour mener des activités dans le domaine du développement des entreprises. D. Coopération avec le Programme des Nations Unies pour le développement 25. La coopération et la coordination entre la CNUCED et le PNUD ont été sensiblement renforcées depuis Cette relation porte sur deux dimensions connexes: a) Les domaines où les activités du PNUD et de la CNUCED convergent et où les efforts pourraient être regroupés afin d éviter les doubles emplois et de valoriser la 8 GE

9 coopération en associant les compétences de chaque organisme. La coopération s inscrit dans le cadre d un mémorandum d accord signé entre les deux institutions en mars 2009, les activités concrètes étant exposées dans une feuille de route des activités communes pour Le PNUD et la CNUCED ont adopté une «feuille de route» triennale qui définit des activités communes (travaux de recherche, communication, assistance technique et coopération aux échelons national/régional); b) Coopération à toutes les activités du Groupe interinstitutions sur le commerce et les capacités productives aux échelons mondial, régional et national: la CNUCED est chargée de la coordination des activités communes du Groupe interinstitutions, mais comme elle ne dispose pas de bureaux de pays, le rôle du bureau du PNUD à Genève dans la prise de contact avec le PNUD sur le terrain a été déterminant pour l efficacité de la CNUCED et du Groupe interinstitutions dans son ensemble. E. Financement des experts associés 26. Outre les sources de financement mentionnées précédemment, certains donateurs participent au Programme des experts associés de la CNUCED, qui relève du Programme des experts associés de l ONU. En 2012, l Allemagne, l Espagne, l Italie et la Norvège ont contribué au financement de quatre postes d expert associé. L Espagne a financé un poste d expert au Service de la coopération technique pour les questions relatives à l Initiative «Une ONU» et au processus de réforme à l échelle du système des Nations Unies (voir TD/B/WP/253/Add.2, tableau 6). 27. Le secrétariat est reconnaissant aux donateurs qui continuent de contribuer régulièrement au Programme des experts associés de la CNUCED et il invite d autres donateurs à envisager de financer le programme, qui offre à des jeunes diplômés la possibilité exceptionnelle de prendre part aux travaux d analyse et aux activités opérationnelles de la CNUCED. II. Dépenses de coopération technique et répartition des ressources de la coopération technique 28. En 2012, les dépenses globales au titre des activités de coopération technique de la CNUCED sont restées stables, atteignant 36,3 millions de dollars, témoignant du fait que le troisième grand domaine d action de la CNUCED a conservé son rôle central. En 2005, le total des dépenses a atteint 30 millions de dollars et s est établi depuis lors en moyenne à environ 36 millions de dollars par an, culminant à plus de 39 millions de dollars en 2010 (tableau 3). GE

10 Tableau 3 Total des dépenses de coopération technique de la CNUCED et répartition par source, (En millions de dollars et en pourcentage) Montant 2012 Pourcentage du total Variation par rapport à l année précédente (pourcentage) Fonds d affectation spéciale 36,1 36,6 36,0 33,4 91,9 (7,5) Fonds d affectation spéciale multipartenaires et Fonds «Une ONU» 0,3 0,9 0,6 0,3 0,9 (47,8) Budget ordinaire et Compte pour le développement 2,4 1,7 2,4 2,6 7,3 9 Total 38,8 39,2 39,1 36,3 100,0 A. Type de projets 29. La CNUCED continue de proposer ses activités de coopération technique sur la base de projets et de programmes interrégionaux, régionaux et de pays (graphique 2). 1. Projets interrégionaux 30. Les projets interrégionaux sont des projets thématiques dont tous les pays en développement peuvent bénéficier. En 2012, les dépenses pour ces projets ont atteint 14,2 millions de dollars, soit 39 % de l ensemble des dépenses. Le nombre total de projets interrégionaux qui ont engagé des dépenses en 2012 a été ramené à 59, contre 83 en 2011 (hors projets au titre du Programme d experts associés et au titre du Compte pour le développement). Graphique 2 Dépenses de coopération technique par catégories de projets, (En pourcentage des dépenses totales pour les projets) Projets de pays 33 % Projets interrégionaux 48 % Projets de pays 48 % Projets interrégionaux 39 % Projets régionaux 19 % Projets régionaux 13 % 10 GE

11 2. Projets régionaux 31. En 2012, les dépenses pour les projets régionaux se sont élevées à 4,8 millions de dollars, soit une baisse d environ 2,5 millions par rapport à l année précédente, et ont représenté 13 % du total des dépenses. Le nombre total de projets régionaux ayant entraîné des dépenses en 2012 a été de 17, contre 23 en Parmi les principaux projets régionaux exécutés en 2012 ont figuré: pour l Afrique, un projet sous-régional SYDONIA, un projet sur la concurrence et un projet sur la réglementation électronique; pour l Amérique latine et les Caraïbes, deux projets sous-régionaux SYDONIA, un projet sous-régional sur la réglementation électronique et un projet sur le droit et la politique de la concurrence; pour l Asie et le Pacifique, un projet SYDONIA et un projet sur l intégration régionale tournée vers le développement en Asie du Sud-Est. 3. Projets de pays 32. Les projets de pays ont constitué pour la première fois la principale modalité de coopération technique de la CNUCED en volume. En 2012, les dépenses totales pour ces projets ont atteint 17,3 millions de dollars, soit environ 5 millions de plus qu en Les projets de pays ont représenté environ 48 % des dépenses totales en Le nombre total de projets de pays ayant entraîné des dépenses en 2012 a été de 96, contre 115 en La plupart de ces projets sont soit autofinancés, soit financés à l aide des ressources mises à la disposition de la CNUCED dans le cadre des programmes d aide bilatérale de certains donateurs. Tous les projets financés par les fonds d affectation spéciale multidonateurs et les fonds «Une ONU» sont des projets de pays (voir sect. I.C). La plupart des dépenses au titre de projets de pays exécutés par la CNUCED concernent la modernisation et la réforme douanières (programme SYDONIA) et la gestion de la dette (programme SYGADE). 33. En 2012, les dépenses pour les projets de pays ont augmenté dans toutes les régions par rapport à 2011, à l exception de l Europe où elles sont restées stables. B. Répartition thématique 34. Les activités de coopération technique de la CNUCED sont réparties en 17 groupes d activités (tableau 4). Les fonds d affectation spéciale finançant des activités intersectorielles telles que le commerce et les femmes et la coopération Sud-Sud ou des activités liées à la participation d experts et d acteurs de la société civile aux activités de la CNUCED font l objet d un groupe supplémentaire distinct, le groupe 18, qui représente environ 6 % des dépenses annuelles totales. 35. La répartition des contributions entre les différents groupes thématiques est inégale et ne reflète pas les demandes reçues au titre de chaque groupe thématique. Comme on l a déjà souligné, environ 60 % des activités de coopération technique de la CNUCED relèvent de deux groupes thématiques, le groupe 11 et le groupe 12. Les 15 groupes thématiques restants sont bien plus réduits et représentent chacun entre 1 % et 7 % des dépenses totales. C. Répartition géographique 36. Les dépenses totales en Afrique (projets de pays et projets régionaux) se sont élevées à 9,4 millions de dollars en 2012 et sont restées stables par rapport à l année précédente. Les dépenses pour des projets de pays ont augmenté, mais les dépenses des projets régionaux ont diminué. La part de l Afrique dans le total des prestations de coopération technique de la CNUCED était de 25,8 % en 2012, contre 23,5 % en GE

Examen des activités de coopération technique de la CNUCED et de leur financement

Examen des activités de coopération technique de la CNUCED et de leur financement Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. générale 25 juin 2014 Français Original: anglais TD/B/WP/262 Conseil du commerce et du développement Groupe de travail

Plus en détail

Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement

Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement Nations Unies Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement Onzième session (1er-4 juin 1999) Assemblée générale Documents officiels Cinquante-quatrième

Plus en détail

GUIDE DE LA COOPÉRATION TECHNIQUE DE LA CNUCED. Renforcement des capacités en matière de commerce et de développement depuis 1964

GUIDE DE LA COOPÉRATION TECHNIQUE DE LA CNUCED. Renforcement des capacités en matière de commerce et de développement depuis 1964 CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE COMMERCE ET LE DÉVELOPPEMENT Renforcement des capacités en matière de commerce et de développement depuis 1964 GUIDE DE LA COOPÉRATION TECHNIQUE DE LA CNUCED CONFÉRENCE

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 14 février 2013 Français Original: anglais E/ECE/1466 Commission économique pour l Europe Soixante-cinquième session Genève, 9-11 avril 2013 Point

Plus en détail

Décision IPBES-2/6 : État des contributions et des dépenses à ce jour et budget pour l exercie biennal 2014-2015

Décision IPBES-2/6 : État des contributions et des dépenses à ce jour et budget pour l exercie biennal 2014-2015 Décision IPBES2/6 : État des contributions et des dépenses à ce jour et budget pour l exercie biennal 20142015 La Plénière, Se félicitant des contributions reçues depuis le lancement de la Plateforme intergouvernementale

Plus en détail

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil:

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil: 1. L E C O N S E I L D A D M I N I S T R A T I O N E T S E S F O N C T I O N S 1er janvier 1996, suite à l adoption de résolutions parallèles par l Assemblée générale des Nations Unies et la Conférence

Plus en détail

Réf : EO/SGB/JA/TO Le 5 décembre 2012

Réf : EO/SGB/JA/TO Le 5 décembre 2012 Réf : EO/SGB/JA/TO Le 5 décembre 2012 Notification du Directeur exécutif Vingt-septième session du Conseil d administration/forum ministériel mondial sur l environnement (Nairobi, 18-22 février 2013) 1.

Plus en détail

ECE/MP.WH/WG.1/2014/3 EUDCE/1408105/1.10/2014/WGWH/07. Conseil économique et social

ECE/MP.WH/WG.1/2014/3 EUDCE/1408105/1.10/2014/WGWH/07. Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 17 septembre 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Organisation mondiale de la Santé Bureau régional pour l Europe

Plus en détail

Couverture des frais de voyage proposée aux Parties à la Convention-cadre de l OMS

Couverture des frais de voyage proposée aux Parties à la Convention-cadre de l OMS Conférence des Parties à la Convention-cadre de l OMS pour la lutte antitabac Sixième session Moscou (Fédération de Russie), 13-18 octobre 2014 Point 6.4 de l ordre du jour provisoire FCTC/COP/6/INF.DOC./2

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 5 mars 2012 Français Original: anglais ECE/CES/2012/14 Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Soixantième

Plus en détail

Rapport du Conseil du commerce et du développement sur sa soixantième réunion directive

Rapport du Conseil du commerce et du développement sur sa soixantième réunion directive Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. générale 19 janvier 2015 Français Original: anglais TD/B/EX(60)/2 Conseil du commerce et du développement Soixantième

Plus en détail

FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE. Mieux comprendre le système commercial de l OMC

FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE. Mieux comprendre le système commercial de l OMC FORMATION ET ASSISTANCE TECHNIQUE Mieux comprendre le système commercial de l OMC Le saviez vous? Plus de 14 7 participants issus de pays en développement ont bénéficié des cours de formation et des programmes

Plus en détail

Rapport du Groupe de travail du cadre stratégique et du budget-programme sur sa soixante-dixième session

Rapport du Groupe de travail du cadre stratégique et du budget-programme sur sa soixante-dixième session Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. générale 30 mars 2015 Français Original: anglais TD/B/WP/270 Conseil du commerce et du développement Groupe de travail

Plus en détail

État présenté par le Secrétaire général conformément à l article 153 du Règlement intérieur de l Assemblée générale

État présenté par le Secrétaire général conformément à l article 153 du Règlement intérieur de l Assemblée générale Nations Unies A/C.5/56/29 Assemblée générale Distr. générale 12 décembre 2001 Français Original: anglais Cinquante-sixième session Cinquième Commission Points 106 b) et 123 de l ordre du jour Troisième

Plus en détail

Etude pour le Forum des Nations Unies pour la Coopération pour le développement

Etude pour le Forum des Nations Unies pour la Coopération pour le développement Etude pour le Forum des Nations Unies pour la Coopération pour le développement Tendances dans la coopération financière internationale pour les pays les moins avancés Résumé Draft 29 avril 2011 Traduction

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l environnement. Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture

Programme des Nations Unies pour l environnement. Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture NATIONS UNIES UNEP/FAO/RC/COP.4/22 RC Distr. : Générale 22 mai 2008 Programme des Nations Unies pour l environnement Français Original : Anglais Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l

Plus en détail

Projet de rapport de la onzième session de la Conférence des Parties agissant comme réunion des Parties au Protocole de Kyoto

Projet de rapport de la onzième session de la Conférence des Parties agissant comme réunion des Parties au Protocole de Kyoto Nations Unies Convention-cadre sur les changements climatiques FCCC/KP/CMP/2015/L.2 Distr. limitée 8 décembre 2015 Français Original : anglais Conférence des Parties agissant comme réunion des Parties

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur la base du rapport de la Deuxième Commission (A/60/487)]

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur la base du rapport de la Deuxième Commission (A/60/487)] Nations Unies A/RES/60/188 Assemblée générale Distr. générale 17 février 2006 Soixantième session Point 51 de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur la base du rapport de la Deuxième

Plus en détail

Structure, mandat, cahier des charges et procédures du CEFACT-ONU: projet de version révisée

Structure, mandat, cahier des charges et procédures du CEFACT-ONU: projet de version révisée Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRADE/C/CEFACT/2010/15/Rev.4 Distr. générale 13 mai 2013 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité du commerce Centre pour la

Plus en détail

Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds

Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds Nations Unies DP/2014/10 Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds des Nations Unies pour la population et du Bureau des Nations Unies pour les services d

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 12 octobre 2015 Français Original: anglais Conférence générale Seizième session Vienne, 30 novembre-4 décembre 2015 Point

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/3/L.8 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Distr. : limitée 17 janvier 2015 Français Original : anglais Plénière

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

Rapport sur les Statuts de la Banque asiatique d investissement dans les infrastructures

Rapport sur les Statuts de la Banque asiatique d investissement dans les infrastructures Rapport sur les Statuts de la Banque asiatique d investissement dans les infrastructures La Banque asiatique d investissement dans les infrastructures (BAII) résulte d une initiative de la Chine, qui a

Plus en détail

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008.

Statuts* * Tels que révisés à la septième série de consultations officieuses des États parties à l Accord, tenue à New York, les 11 et 12 mars 2008. Fonds d assistance créé au titre de la partie VII de l Accord aux fins de l application des dispositions de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer du 10 décembre 1982 relatives à la conservation

Plus en détail

Rapport national du CANADA à la Commission du développement durable (CDD) 16-17 Profil thématique : La désertification dans le monde

Rapport national du CANADA à la Commission du développement durable (CDD) 16-17 Profil thématique : La désertification dans le monde Rapport national du CANADA à la Commission du développement durable (CDD) 16-17 Profil thématique : La désertification dans le monde 1. Cadres de planification stratégique pour la protection et la gestion

Plus en détail

IDB.39/9-PBC.27/9 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

IDB.39/9-PBC.27/9 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel - Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 18 mars 2011 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Trente-neuvième session Vienne, 22-24 juin

Plus en détail

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION Distr.: GÉNÉRALE E/ECA/CM.38/6 6 avril 2005 NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Vingt-quatrième réunion du Comité d experts de la

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 22 octobre 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS CONFÉRENCE DES PARTIES Première session extraordinaire New York, 26 novembre 2007

Plus en détail

Orientations révisées sur l utilisation des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC)

Orientations révisées sur l utilisation des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC) Orientations révisées sur l utilisation des ressources du Fonds international pour la diversité culturelle (FIDC) Considérations stratégiques et objectifs 1. L objet du Fonds international pour la diversité

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 11 mars 2010 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Trente-septième session Vienne, 10-12 mai 2010

Plus en détail

Conseil économique et social. Prorogation du mandat de l Équipe spéciale conjointe sur les indicateurs de l état de l environnement

Conseil économique et social. Prorogation du mandat de l Équipe spéciale conjointe sur les indicateurs de l état de l environnement Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 15 août 2014 Français Original: anglais ECE/CEP/2014/12 Commission économique pour l Europe Comité des politiques de l environnement Vingtième

Plus en détail

CADRE BUDGÉTAIRE COMMUN

CADRE BUDGÉTAIRE COMMUN PROCÉDURES OPÉRATIONNELLES STANDARD pour les PAYS ADOPTANT l approche «UNIS DANS L ACTION» Août 2014 GUIDE DU CADRE BUDGÉTAIRE COMMUN Le Cadre budgétaire commun, par sa présentation transparente et centralisée

Plus en détail

Résumé. Les incidences financières et administratives sont présentées au paragraphe 5.

Résumé. Les incidences financières et administratives sont présentées au paragraphe 5. Conseil exécutif Cent quatre-vingt-neuvième session 189 EX/23 PARIS, le 20 février 2012 Original anglais Point 23 de l'ordre du jour provisoire PROPOSITION CONCERNANT LA CRÉATION, À SRI LANKA, D UN CENTRE

Plus en détail

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT

RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT RÉSOLUTION 3/2009 MISE EN ŒUVRE DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT DU TRAITÉ L ORGANE DIRECTEUR, PARTIE I ANNEXE 4 DE LA STRATÉGIE DE FINANCEMENT Rappelant que la Stratégie de financement a pour objectifs

Plus en détail

POLITIQUES ET PROCÉDURES DES ORGANISMES DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES DANS LE DOMAINE DE L ADMINISTRATION DES FONDS D AFFECTATION SPÉCIALE

POLITIQUES ET PROCÉDURES DES ORGANISMES DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES DANS LE DOMAINE DE L ADMINISTRATION DES FONDS D AFFECTATION SPÉCIALE POLITIQUES ET PROCÉDURES DES ORGANISMES DU SYSTÈME DES NATIONS UNIES DANS LE DOMAINE DE L ADMINISTRATION DES FONDS D AFFECTATION SPÉCIALE Rapport établi par Istvan Posta Cihan Terzi Corps commun d'inspection

Plus en détail

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification Identification des be Le HCR est pleinement conscient de la nécessité de travailler en étroit partenariat avec ses principaux bailleurs de fonds pour rassembler les ressources dont il doit disposer pour

Plus en détail

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 76 du Règlement intérieur du Conseil

Désignation d organisations non gouvernementales aux fins de l article 76 du Règlement intérieur du Conseil Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. restreinte 4 juillet 2014 Français Original: anglais TD/B/61/R.3 Conseil du commerce et du développement Soixante et

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/ICEF/2013/22 Conseil économique et social Distr. générale 12 septembre 2013 Français Original : anglais Fonds des Nations Unies pour l enfance Conseil d administration Recueil des décisions

Plus en détail

Durée du congé de maternité

Durée du congé de maternité Durée du congé de maternité Source: Toutes les données contenues dans les graphiques sont issues de la Base de donnée sur les lois des conditions de travail et d emploi du BIT Protection de la maternité":

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE E/CN.16/2003/4 10 mars 2003 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNIQUE AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT Sixième session

Plus en détail

Mandat concernant l examen des activités d assistance technique de l OMPI dans le domaine de la coopération pour le développement

Mandat concernant l examen des activités d assistance technique de l OMPI dans le domaine de la coopération pour le développement F CDIP/4/8/REV/TOR ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 20 OCTOBRE 2010 Mandat concernant l examen des activités d assistance technique de l OMPI dans le domaine de la coopération pour le développement établi par

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/ESCAP/PTA/IISG(1)/2 Conseil économique et social Distr. générale 18 février 2015 Français Original: anglais Commission économique et sociale pour l Asie et le Pacifique Première réunion

Plus en détail

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Résolutions et décisions prises par la Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption V.07-80749 (F) 150207 160207 *0780749* Table des matières A. Résolutions... 3

Plus en détail

OCTROI D UN CONCOURS TECHNIQUE ET FINANCIER AUX PAYS EN DEVELOPPEMENT PARTIES A LA CONVENTION

OCTROI D UN CONCOURS TECHNIQUE ET FINANCIER AUX PAYS EN DEVELOPPEMENT PARTIES A LA CONVENTION Distr. GENERALE A/AC.237/38 16 août 1993 FRANCAIS Original : ANGLAIS COMITE INTERGOUVERNEMENTAL DE NEGOCIATION D UNE CONVENTION-CADRE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES Huitième session Genève, 16-27 août

Plus en détail

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU DECEMBRE 2012, N 22 Ce bulletin d information présente les dernières données de l ISU sur la science et la technologie disponibles en octobre

Plus en détail

Barème des quotes-parts pour les contributions des États Membres au budget ordinaire en 2013

Barème des quotes-parts pour les contributions des États Membres au budget ordinaire en 2013 L atome pour la paix Conférence générale GC(56)/12 25 juillet 2012 Distribution générale Français Original : Anglais Cinquante-cinquième session ordinaire Point 12 de l ordre du jour provisoire (GC(56)/1

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE E/CN.17/IPF/1995/3 9 octobre 1995 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS RAPPORT DU GROUPE INTERGOUVERNEMENTAL SPÉCIAL À COMPOSITION NON LIMITÉE SUR LES

Plus en détail

ECE/AC.21/SC/2014/3 EUDCE1408105/1.6/SC12/3. Conseil économique et social

ECE/AC.21/SC/2014/3 EUDCE1408105/1.6/SC12/3. Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/AC.21/SC/2014/3 Distr. générale 10 septembre 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion de haut niveau sur les transports,

Plus en détail

Examen de la gestion et de l administration de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED)

Examen de la gestion et de l administration de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) Examen de la gestion et de l administration de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) Rapport établi par Even Fontaine Ortiz Corps commun d inspection Nations Unies,

Plus en détail

Ce chapitre offre un aperçu du processus de

Ce chapitre offre un aperçu du processus de Identification des be Introduction Ce chapitre offre un aperçu du processus de planification qui sert à déterminer les besoins des réfugiés, des apatrides et des autres personnes relevant de la compétence

Plus en détail

Résolution ICC-ASP/13/Res.2

Résolution ICC-ASP/13/Res.2 Résolution ICC-ASP/13/Res.2 Adoptée à la douzième séance plénière, le 17 décembre 2014, par consensus ICC-ASP/13/Res.2 Résolution sur les locaux permanents L Assemblée des États Parties Rappelant les résolutions

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l environnement

Programme des Nations Unies pour l environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/75/81 29 octobre 2015 FRANÇAIS ORIGINAL: ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

CAS D EXPERIENCE POUR L AIDE AU COMMERCE

CAS D EXPERIENCE POUR L AIDE AU COMMERCE CAS D'EXPÉRIENCE UNION DES COMORES CAS D EXPERIENCE POUR L AIDE AU COMMERCE Date de la soumission: 30 janvier 2011 Région : AFRIQUE Pays : COMORES Type: «PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES SERVICES DU COMMERCE

Plus en détail

RÉSEAU MONDIAL DE BANQUES D IMPORT-EXPORT ET D INSTITUTIONS DE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT (G-NEXID) STATUTS. Juillet 2006

RÉSEAU MONDIAL DE BANQUES D IMPORT-EXPORT ET D INSTITUTIONS DE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT (G-NEXID) STATUTS. Juillet 2006 RÉSEAU MONDIAL DE BANQUES D IMPORT-EXPORT ET D INSTITUTIONS DE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT (G-NEXID) STATUTS Juillet 2006 Préambule Considérant qu en juin 2004, à l occasion de la Onzième session de la

Plus en détail

Conseil d administration 310 e session, Genève, mars 2011 GB.310/PFA/12 PFA POUR DÉCISION

Conseil d administration 310 e session, Genève, mars 2011 GB.310/PFA/12 PFA POUR DÉCISION BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 310 e session, Genève, mars 2011 GB.310/PFA/12 Commission du programme, du budget et de l administration PFA POUR DÉCISION DOUZIÈME QUESTION À L

Plus en détail

Bonn, Allemagne, 14-15 octobre 2015 EXÉCUTION DU BUDGET DE LA CMS AU COURS DE LA PÉRIODE DE JANVIER À AOÛT 2015

Bonn, Allemagne, 14-15 octobre 2015 EXÉCUTION DU BUDGET DE LA CMS AU COURS DE LA PÉRIODE DE JANVIER À AOÛT 2015 Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage Secrétariat assuré par le Programme des Nations Unies pour l Environnement 44 ème Réunion du Comité Permanent Bonn,

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

ORGANISMES NATIONAUX DE FACILITATION DU COMMERCE

ORGANISMES NATIONAUX DE FACILITATION DU COMMERCE NATIONS UNIES COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE ORGANISMES NATIONAUX DE FACILITATION DU COMMERCE RECOMMANDATION n 4, deuxième édition, adoptée par le Centre des Nations Unies pour la facilitation du

Plus en détail

*1407229* TD/B(S-XXVIII)/2. Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement

*1407229* TD/B(S-XXVIII)/2. Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. générale 2 juillet 2014 Français Original: anglais TD/B(S-XXVIII)/2 Conseil du commerce et du développement Vingt-huitième

Plus en détail

Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes et l autonomisation des femmes

Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes et l autonomisation des femmes Nations Unies UNW/2015/CRP.15 Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes et l autonomisation des femmes Deuxième session ordinaire de 2015 15-16 septembre 2015 Point

Plus en détail

CBD. Distr. GÉNÉRALE. UNEP/CBD/COP/12/14 25 août 2014 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS

CBD. Distr. GÉNÉRALE. UNEP/CBD/COP/12/14 25 août 2014 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS CBD CONFÉRENCE DES PARTIES A LA CONVENTION SUR LA DIVERSITÉ BIOLOGIQUE Douzième réunion Pyeongchang, République de Corée, 6-17 octobre 2014 Point 15 de l ordre du jour provisoire* LE MÉCANISME DE FINANCEMENT

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CECI/IP/2008/2 24 juillet 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DE LA COOPÉRATION ET DE L INTÉGRATION

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRADE/C/2006/18/Add.1 20 octobre 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DU COMMERCE Première session

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/ENERGY/2012/4 Distr. générale 13 septembre 2012 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité de l énergie durable Vingt et unième

Plus en détail

État du Fonds général d affectation spéciale pour la Conférence ministérielle africaine sur l environnement

État du Fonds général d affectation spéciale pour la Conférence ministérielle africaine sur l environnement UNEP/AMCEN/13/5 AMCEN AU Conférence ministérielle africaine sur l environnement Distr. : générale 4 mai 2010 Français Original : anglais Treizième session Bamako, 21 25 juin 2010 Point 6 a) de l ordre

Plus en détail

Rapport sur les travaux de la session annuelle de 2015 (1 er -9 juin 2015, New York)

Rapport sur les travaux de la session annuelle de 2015 (1 er -9 juin 2015, New York) Nations Unies DP/2015/24 Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds des Nations Unies pour la population et du Bureau des Nations Unies pour les services d

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/AC.21/SC/2007/4 14 février 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE RÉUNION DE HAUT NIVEAU SUR LES TRANSPORTS,

Plus en détail

La gestion des finances publiques est une composante essentielle

La gestion des finances publiques est une composante essentielle L IDA en action Gestion des finances publiques : effectuer un suivi des ressources pour obtenir de meilleurs résultats La gestion des finances publiques est une composante essentielle du processus de développement.

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/2015/1 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 19 août 2015 Français Original: anglais Sixième session Saint-Pétersbourg

Plus en détail

Approche stratégique de la gestion internationale des produits chimiques

Approche stratégique de la gestion internationale des produits chimiques Distr: LIMITÉE E/ECA/CFSSD/6/20 Août 2009 NATIONS UNIES COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE FRANÇAIS Original: ANGLAIS Sixième session du Comité de la sécurité alimentaire et du développement durable

Plus en détail

Le point sur les activités liées à la responsabilité sociale des entreprises (RSE)

Le point sur les activités liées à la responsabilité sociale des entreprises (RSE) BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.301/MNE/3/1 301 e session Conseil d administration Genève, mars 2008 Sous-commission sur les entreprises multinationales MNE POUR INFORMATION TROISIÈME QUESTION À L ORDRE

Plus en détail

Conférence de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages 25 mars 2015 DÉCLARATION

Conférence de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages 25 mars 2015 DÉCLARATION Conférence de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages 25 mars 2015 DÉCLARATION 2 Déclaration de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages CONFÉRENCE DE KASANE SUR LE COMMERCE ILLÉGAL

Plus en détail

Résolution ICC-ASP/11/Res.3

Résolution ICC-ASP/11/Res.3 Version préliminaire ICC-ASP/11/20 Résolution ICC-ASP/11/Res.3 Adoptée par consensus à la huitième séance plénière, le 21 novembre 2012 ICC-ASP/11/Res.3 Les locaux permanents L Assemblée des États Parties,

Plus en détail

A/RES/58/172. sect. A. 5 Résolution 58/4, annexe. sect. A.

A/RES/58/172. sect. A. 5 Résolution 58/4, annexe. sect. A. Nations Unies A/RES/58/172 Assemblée générale Distr. générale 11 mars 2004 Cinquante-huitième session Point 117, b, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur le rapport de la

Plus en détail

PROJET DE BUDGET DU FONDS D AFFECTATION SPECIALE POUR LA CONVENTION SUR LA DIVERSITE BIOLOGIQUE

PROJET DE BUDGET DU FONDS D AFFECTATION SPECIALE POUR LA CONVENTION SUR LA DIVERSITE BIOLOGIQUE CBD CONVENTION SUR LA DIVERSITE BIOLOGIQUE Distr. GENERALE UNEP/CBD/COP/2/3 10 août 1995 FRANCAIS Original: ANGLAIS CONFERENCE DES PARTIES A LA CONVENTION SUR LA DIVERSITE BIOLOGIQUE Deuxième réunion Djakarta,

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 29 juillet 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CHARGÉ DE L EXAMEN DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION Septième session

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CEP/2015/10 Conseil économique et social Distr. générale 18 août 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité des politiques de l environnement Vingtième

Plus en détail

Assemblée des États Parties

Assemblée des États Parties Cour pénale internationale Assemblée des États Parties Distr. : générale 4 mai 2015 FRANÇAIS Original : anglais ICC-ASP/14/18 Quatorzième session La Haye, 18-26 novembre 2015 Rapport relatif à l examen

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES

COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES 9 IGC CE/15/9.IGC/8 Paris, 5 octobre 2015 Original : français COMITÉ INTERGOUVERNEMENTAL POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DE LA DIVERSITÉ DES EXPRESSIONS CULTURELLES Neuvième session ordinaire Paris,

Plus en détail

L AVENIR DU FISC APRES LA SAICM : DAVANTAGE D OPTIONS POUR LE DOCUMENT DE REFLEXION

L AVENIR DU FISC APRES LA SAICM : DAVANTAGE D OPTIONS POUR LE DOCUMENT DE REFLEXION Translation L AVENIR DU FISC APRES LA SAICM : DAVANTAGE D OPTIONS POUR LE DOCUMENT DE REFLEXION Un Groupe de travail du Forum intergouvernemental sur la sécurité chimique (FISC) vient récemment de rédiger

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

exécutif session Conseil h) Rapport CE/98/3 I) h) Original : anglais pour que 2. Les Membres publique du Groupe 3. La l OCDE, de travail II.

exécutif session Conseil h) Rapport CE/98/3 I) h) Original : anglais pour que 2. Les Membres publique du Groupe 3. La l OCDE, de travail II. Conseil exécutif Quatre-vingt-dix-huitième session Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne), 4-6 juin 2014 Point 3 l) h) de l ordre du jour provisoire CE/98/3 I) h) Madrid, 15 avril 2014 Original : anglais

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CECI/IP/CONF.1/2007/1 30 mai 2007 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DE LA COOPÉRATION ET DE L INTÉGRATION

Plus en détail

ECE/AC.21/SC/2014/4 EUDCE1408105/1.6/SC12/4. Conseil économique et social

ECE/AC.21/SC/2014/4 EUDCE1408105/1.6/SC12/4. Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/AC.21/SC//4 Distr. générale 5 août Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion de haut niveau sur les transports, la santé et l

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

A/HRC/21/24. Assemblée générale. Nations Unies

A/HRC/21/24. Assemblée générale. Nations Unies Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 2 juillet 2012 Français Original: anglais A/HRC/21/24 Conseil des droits de l homme Vingt et unième session Points 2 et 3 de l ordre du jour Rapport annuel

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES NATIONS UNIES A Assemblée générale Distr. GÉNÉRALE A/49/845/Add.1 9 mars 1995 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS Quarante-neuvième session Point 113 de l ordre du jour GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Examen de

Plus en détail

*1418975* FCCC/CP/2014/6. Convention-cadre sur les changements climatiques. Nations Unies

*1418975* FCCC/CP/2014/6. Convention-cadre sur les changements climatiques. Nations Unies Nations Unies Convention-cadre sur les changements climatiques Distr. générale 21 octobre 2014 Français Original: anglais FCCC/CP/2014/6 Conférence des Parties Vingtième session Lima, 1 er -12 décembre

Plus en détail

Décision 27/12 : Gestion des produits chimiques et des déchets

Décision 27/12 : Gestion des produits chimiques et des déchets VIII Biodiversité et services écosystémiques 1. Prend note des efforts consentis par les Parties à la Convention sur la diversité biologique, comme souligné par la Conférence des Parties à la Convention

Plus en détail

ACCORD SUR LES MARCHÉS PUBLICS. Ouvrir les marchés et promouvoir la bonne gouvernance

ACCORD SUR LES MARCHÉS PUBLICS. Ouvrir les marchés et promouvoir la bonne gouvernance ACCORD SUR LES MARCHÉS PUBLICS Ouvrir les marchés et promouvoir la bonne gouvernance Le saviez-vous? Les marchés publics représentent en moyenne au moins 15% du PIB d un pays. L Accord de l OMC sur les

Plus en détail

Point 15 du projet d ordre du jour provisoire TRAITÉ INTERNATIONAL SUR LES RESSOURCES PHYTOGÉNÉTIQUES POUR L ALIMENTATION ET L AGRICULTURE

Point 15 du projet d ordre du jour provisoire TRAITÉ INTERNATIONAL SUR LES RESSOURCES PHYTOGÉNÉTIQUES POUR L ALIMENTATION ET L AGRICULTURE Mai 2006 F Point 15 du projet d ordre du jour provisoire TRAITÉ INTERNATIONAL SUR LES RESSOURCES PHYTOGÉNÉTIQUES POUR L ALIMENTATION ET L AGRICULTURE PREMIÈRE SESSION DE L ORGANE DIRECTEUR Madrid (Espagne),

Plus en détail

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014

Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Réunion mondiale sur l Éducation pour tous UNESCO, Mascate, Oman 12-14 mai 2014 Déclaration finale de la Réunion mondiale sur l EPT 2014 Accord de Mascate Préambule 1. Nous, ministres, chefs de délégations,

Plus en détail

Conseil économique et social. Examen des activités récentes de la CEE dans le domaine des transports routiers

Conseil économique et social. Examen des activités récentes de la CEE dans le domaine des transports routiers Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/2014/14 Distr. générale 17 décembre 2013 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Soixante-seizième

Plus en détail

Projet de rapport de la Session Deuxième partie

Projet de rapport de la Session Deuxième partie 11 e Session de la Conférence des Parties à la Convention sur les zones humides (Ramsar, Iran, 1971) «Les zones humides : lieux de vie et destinations» Bucarest, Roumanie, 6 au 13 juillet 2012 Projet de

Plus en détail

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général L atome pour la paix Conseil des gouverneurs Conférence générale GOV/2015/46-GC(59)/16 19 août 2015 Réservé à l usage officiel Point 8 b) i) de l ordre du jour provisoire du Conseil des gouverneurs (GOV/2015/43)

Plus en détail