Partie 4 : organisation et coûts des chantiers de récolte de fourrages

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Partie 4 : organisation et coûts des chantiers de récolte de fourrages"

Transcription

1 Partie 4 : organisation et coûts des chantiers de récolte de fourrages Frédéric MOREAU Chambre d Agriculture de la Haute-Vienne (87) François DOUSSON Chambre d Agriculture de la Corrèze (19) 1

2 Plan Les fourrages et taux de Matières Sèches (MS) Les différents chantiers de récoltes Les coûts 2

3 Les fourrages définis par leur taux de MS Eau par kg de MS Coupe directe Ensilage Coupe Fine =automotrice Ressuyage Jus Autochargeuse couteaux Préfanage Enrubannage - séchage par ventilation Foin Avec risques... Foin sec 1 Mi-fanage 0-1 Matière sèche du fourrage Foin humide Teneur en MS (%) Source : Arvalis

4 Chantier d enrubannage Photo : Société LELY

5 Enrubannage de qualité Les règles de réussite Récolter proprement pour avoir une bonne conservation : Éliminer les taupinières. Régler la faneuse et l andaineur pour ne pas souiller le fourrage avec la terre. Viser un taux de MS de 50 % (en mai, >2 jours). Réaliser des balles denses et régulières. Soigner le liage pour éviter que les ficelles ne soient prises entre les couches de film de plastique. 5

6 Enrubannage de qualité Les règles de réussite Enrubanner le plus rapidement possible après le pressage pour éviter la déformation des balles. Utiliser de préférence des films de 75 cm car on sécurise la fermeture avec moins de couche et on gagne du temps. Positionner la bobine de manière à ce que la face collante soit côté fourrage. Appliquer 4 couches de film. Positionner les balles sur la face plate. 6

7 Enrubannage de qualité Les règles de réussite Stocker les balles sur la face plate, de préférence sur une aire stabilisée et saine (sable ). Manipuler les balles avec une pince spéciale. Le gerbage sur plusieurs hauteurs est possible avec des balles bien formées (si taux MS > 40%). Surveiller le stockage tout au long de l'année et intervenir rapidement si problèmes. 7

8 Chantier de fenaison Crédit photos : CA 23 8

9 La fauche Faucher à une hauteur de 6 à 8 cm. Régler l agressivité du conditionneur. Travailler à une vitesse raisonnable (< 13 km/h). Régler les suspensions de la machine. Privilégier des andains aérés ou éparpillés sur la largeur de coupe. 9

10 La fauche Ne pas confondre conditionneuse et essoreuse! Ces machines ont pour but d accélérer la dessiccation, seulement en début et milieu de séchage Les facteurs influençant la vitesse de dessiccation : la quantité de fourrage/m² la densité du fourrage (+ de hauteur = + de circulation d air) l efficacité du conditionnement, possibilités d évaporation en dehors des pores (pliures, écrasements). 10

11 Andain large (éparpillement) La fauche Andains aérés Crédit photos : CA 23 11

12 Eau à évaporer Energie solaire Séchage au sol Théoriquement, le fanage de 6 t de foin/ha correspond à une évapotranspiration de 2 mm Fermeture des stomates Contact foin/air sec Teneur en MS % Rétention hygroscopique Source : Arvalis kg eau par kg de MS mm (6 t de foin/ha) Exposition max au soleil (l énergie est limitante) Optimiser le contact air/fourrage (fannage) 12

13 Séchage : conséquences pratiques A la fauche, on expose le fourrage au soleil sur le maximum de surface. Le fanage : 2 objectifs : Exposer au soleil l herbe située en dessous. Laisser passer l air «non saturé» entre les brins d herbe Plus le séchage est avancé, moins le fourrage se tasse : on peut le mettre en andain étroit et haut, laissant passer l air. 13

14 Photo : CA 23

15 Photo : CA 23

16 Vitesse séchage EVOLUTION DU SECHAGE POUR ARRIVER AU FOIN fanage et retourneur SYSTEME 1 SYSTEME 2 TAUX DE M.S andainage 1ier jour 2ieme jour 3ieme jour 4ieme jour HEURES 16

17 Exemple de l intérêt du système d éparpillement (dactyle luzerne : 5,3 t MS/ha) HEURE DATE FAUCHEUSE ROTATIVE 10 H 22 JUIN FAUCHE 30% 12H 22 JUIN FANAGE 33% 10H 23 JUIN FANAGE 65% COND AVEC EPARPILLEMENT FAUCHE 31,4% FANAGE 65% 18H 80% (76 à 83,8) 82% (80 à 83,7) 17

18 Pressage Presse chambre fixe Presse chambre variable 18

19 Comparaison des deux principes Chambre fixe Diamètre et volume constants. Machine plus simple. Balle avec noyau aéré. Chambre variable Diamètre et volume variables. Mécanisme d entraînement et de pressage plus compliqué. Enroulage du départ sauf avec option noyau mou. 19

20 Conseils pour limiter la perte de feuilles (fourrage fragile : légumineuse) Travailler le matin Limiter le nombre d interventions en météo favorable Utiliser le système d éparpillement pour éviter le fanage Préférer l andaineur Régler les outils pour diminuer l agressivité Penser au liage filet 20

21 Photo : CA 23

22 Conservation : le foin humide chauffe! % de MS => C Gris, poussiéreux Risque de maladie respiratoire Valeur alimentaire à peine diminuée Moins de 10% de pertes de MS % de MS => C Brun-noir Danger : l incendie couve Valeur alimentaire quasiment nulle 70 % de MS => C Brun caramel Risque d inflammation spontanée Valeur alimentaire diminuée UFL : moins 1/3 et PDI : moins 3/4 22

23 Conservation : à quel moment le foin humide chauffe? Au bout de quelques heures Au bout de 3 à 7 jours Dominance de phénomènes enzymatiques (la respiration des cellules continue) Les cellules du fourrage ne sont plus actives Des micro-organismes se sont développés Au bout de plusieurs semaines/mois Reprise d humidité au stockage (condensation sur parois froides, fuites...) 23

24 Coût de chantier : enrubannage CHANTIER ENRUBANNEUSE ENRUBANNEUSE ENRUBANNEUSE POSTE FIXE TRAINEE CONTINU FAUCHE ANDAINAGE PRESSAGE ENRUBANNAGE CHARGEMENT TRANSPORT STOCKAGE FICELLE FILM TOTAL /BALLE 13,0 12,9 10,7 Source : CA 23 24

25 Coût de chantier : fenaison SURFACE CHANTIER BALLES BALLES BALLES RONDES 120*120 RONDES 120*150 CARREES FAUCHE FANAGE ANDAINAGE PRESSAGE CHARGEMENT TRANSPORT STOCKAGE FICELLE TOTAL /BALLE 7,8 12,2 12,7 Source : CA 23 25

26 Approche des coûts et des durées de chantiers Hypothèse : 4 t MS/ha 22 balles rondes/ha Chantiers Postes ENRUBANNAGE FOIN Coût /t MS Temps he/ha Coût /t MS Temps he/ha Traction 12,21-7,44 - Récolte 31,48 3,83 18,25 2,65 Transport 9,34 3 4,67 1,5 Carburant Total , ,15 Source : CA 87 et barème régional Limousin 26

27 Approche des coûts et des durées de chantiers Hypothèse Ensilage herbe : 4 t MS/ha à 25 %, soit 16 t de matière verte Hypothèse Ensilage maïs : 12 t MS/ha à 35 %, soit 35 t de matière verte Chantiers Postes Ensilage d herbe Ensilage de maïs Coût /t MS Temps he/ha Coût /t MS Temps he/ha Carburant 4,50-2,00 - Récolte 28,58 1,42 11,08 0,83 Transport 2,25 1,25 1,80 3 Carburant Total , ,83 Source : CA 87 et barème régional Limousin 27

28 Répartition des précipitations Magnac Laval C 770 C 958 C C C 28

29 Répartition des précipitations Tulle C 694 C C C C 29

30 Répartition des précipitations Guéret C 869 C C C C 993 C 30

Réussir ses récoltes de luzerne

Réussir ses récoltes de luzerne Réussir ses récoltes de luzerne Travaux 2012-2013 LUZFIL Dans le cadre du Projet régional LUZFIL* financé par : Partenaires : TERRENA, ARVALIS Institut du végétal, IDELE, Chambres d agricultures 44, 49,53

Plus en détail

Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA

Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA Le séchage en grange du foin à l énergie solaire PAR MICHEL CARRIER AGR. CLUB LAIT BIO VALACTA Séchage du foin en grange Séchage en grange Technique originaire des zones de montagnes Suisse Autriche Jura

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

GUIDE PRESSES À BALLES RONDES

GUIDE PRESSES À BALLES RONDES GUIDE PRESSES À BALLES RONDES PRESSES À BALLES RONDES : CONSEILS AVANT L ACHAT Que ce soit pour le fourrage sec ou humide, la paille, le maïs ou la biomasse, la polyvalence de la presse à balles rondes

Plus en détail

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal

Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal GUIDE PRATIQUE DE L'ÉLEVEUR Produire avec de l'herbe Du sol à l'animal avril 2011 BRETAGNE PAYS DE LA LOIRE SOMMAIRE Paroles d éleveurs 4 Quelle place donner à l herbe Le choix d un système fourrager 8

Plus en détail

Agrément technique général. Association professionnelle de la construction en bottes de paille Allemagne Sieben Linden 1 D-38486 Bandau

Agrément technique général. Association professionnelle de la construction en bottes de paille Allemagne Sieben Linden 1 D-38486 Bandau No d agrément : Z-23.11-1595 INSTITUT ALLEMAND DES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION Etablissement de droit public 10 février 2006 10829 Berlin Kolonenstr. 30 L Tel. (49) 030 78730-332 Fax. (49) 030 78730-320

Plus en détail

Mise à l herbe, les années se suivent!

Mise à l herbe, les années se suivent! Mise à l herbe, les années se suivent! Les vaches laitières du centre de formation ont été mises à l herbe de-nouveau un jeudi. En 2010 c était le 1 er avril, cette année ce fut le 31 mars 2011. La mise

Plus en détail

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège Plan L ensilage de maïs en général Caractéristiques anatomiques

Plus en détail

les cinq étapes pour calculer les jours d avance

les cinq étapes pour calculer les jours d avance À retenir l expérience, acquise grâce à ces outils, permet également une bonne évaluation de la ressource disponible. une fois les mesures réalisées, la quantité d herbe disponible pour le lot se calcule

Plus en détail

Bien choisir sa variété de maïs ensilage

Bien choisir sa variété de maïs ensilage Bien choisir sa variété de maïs ensilage Le maïs ensilage n est pas une culture difficile à cultiver. Pour choisir sa variété, l agriculteur dispose aujourd hui d une multitude de critères : attention

Plus en détail

Placettes vers de terre. Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» www.observatoire-agricole-biodiversite.fr

Placettes vers de terre. Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» www.observatoire-agricole-biodiversite.fr Protocole Fiche «Description spécifique» Fiche «Observations» 13 PROTOCOLE 1/2 Les vers de terre sont de bons indicateurs de la qualité du sol. Ils sont également des acteurs indispensables de sa fertilité

Plus en détail

Objet: Informations sur les Séchoirs Déshydrateurs pour balles de foin et Nouveautés technique de la Maison Clim.Air50

Objet: Informations sur les Séchoirs Déshydrateurs pour balles de foin et Nouveautés technique de la Maison Clim.Air50 Chers Mesdames et Messieurs Santa Giustina in Colle, Septembre 2009 Objet: Informations sur les Séchoirs Déshydrateurs pour balles de foin et Nouveautés technique de la Maison Clim.Air50 Avec la présente

Plus en détail

Séminaire final du projet Climaster Caen 28/11/2011

Séminaire final du projet Climaster Caen 28/11/2011 Impact du changement climatique sur l'organisation du travail dans les exploitations agricoles : une analyse des jours agronomiquement disponibles (JAD) A. Joannon, C. Barbeau, G. Barbeau, V. Hallaire,

Plus en détail

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT

Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Transfert d'humidité à travers les parois Note de synthèse Mur primaire Extension d'un groupe scolaire WORMHOUT Page 1/7 Transfert d'humidité à travers les parois : Note de synthèse Paroi Simulée Composition

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE de l ECO-CONTRIBUTION APE

GUIDE PRATIQUE de l ECO-CONTRIBUTION APE Alliance pour Nature GUIDE PRATIQUE de l ECO-CONTRIBUTION APE Document à destination des entreprises metteurs en marché Version Janvier 2015 125, rue Aristide Briand 92300 Levallois Perret - Tél : +33

Plus en détail

La combinaison parfaite de la sécurité et de l écologie

La combinaison parfaite de la sécurité et de l écologie La combinaison parfaite de la sécurité et de l écologie DB+ protège des dégâts au bâtiment et des moisissures DB+ frein-vapeur en carton Intelligent et écologique SYSTÈME DB+ Le système frein-vapeur et

Plus en détail

Image 1 : Récolte de l arachide à maturité et dans de bonnes conditions

Image 1 : Récolte de l arachide à maturité et dans de bonnes conditions Q: Que voyez-vous sur l image? La plante d arachide se déracine facilement et la gousse est bien sèche à l intérieur. L arachide est mure. Q: Quels sont les critères de maturité de l arachide? L arachide

Plus en détail

FAIRE DU BON FOIN POUR LES CHÈVRES!

FAIRE DU BON FOIN POUR LES CHÈVRES! FAIRE DU BON FOIN POUR LES CHÈVRES! INTRODUCTION Dans un contexte économique tendu pour la filière caprine, la valorisation des fourrages dans la ration est un levier important pour gérer le coût alimentaire

Plus en détail

PROCEDURE POUR LE REMPLACEMENT DES CONDENSATEURS.

PROCEDURE POUR LE REMPLACEMENT DES CONDENSATEURS. PROCEDURE POUR LE REMPLACEMENT DES S. Table des matières 1. RAPPEL SUR L'ALIMENTATION.... 3 2. PROCEDER AU REMPLACEMENT DU (Référence sur le CI: C34).... 4 2.1. MATERIEL NECESSAIRE.... 4 3. PROCEDURE....

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie

ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie ACTION N 1 Réseau d élevages bovins laitiers en Agrobiologie Capacité d adaptation des systèmes en Agriculture Biologique aux épisodes de sécheresse AUTONOMIE ALIMENTAIRE Maître d œuvre : Chambres d Agriculture

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C2.2 : Analyser, vérifier une faisabilité Thème : S4 : Approche scientifique et technique des

Plus en détail

La protection des infrastructures et les drainages

La protection des infrastructures et les drainages La protection des infrastructures et les drainages SOMMAIRE 1- Migration de l eau dans le sol.... 2 2- Protection contre les remontées capillaires.... 2 a) Phénomène de capillarité.... 2 b) Protection

Plus en détail

Séchage des salles et vide sanitaire

Séchage des salles et vide sanitaire Séchage des salles et vide sanitaire L intérêt du vide sanitaire et sa durée sont aujourd hui controversés. Son rôle est de détruire les micro-organismes persistant après la désinfection en les plaçant

Plus en détail

Le traitement des fourrages, de la récolte à la vache

Le traitement des fourrages, de la récolte à la vache «Temps» qu à produire du lait! 30 novembre 2008, Drummondville Le traitement des fourrages, de la récolte à la vache Jean BRISSON, agronome, expert en production laitière, équipe Recherche et Développement

Plus en détail

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres

Mise en oeuvre. Mise en oeuvre. Le carton, l humidité et la planéité. Les changements de dimensions des fibres Mise en oeuvre Si vous travaillez avec du carton multijet et que vous l utilisez correctement, vous verrez qu il s agit d un matériau très accommodant. Sa construction multijet est à la base des nombreuses

Plus en détail

INTRO. Comment poser du parquet à coller? NIVEAU DE

INTRO. Comment poser du parquet à coller? NIVEAU DE Comment poser du parquet à coller? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT Confirmé EXPERT Caisse à outils Matériaux nécessaires Un aspirateur Un cordeau à tracer Une spatule crantée Un pied-de-biche pour parquet

Plus en détail

>I En savoir plus I Thermique

>I En savoir plus I Thermique g Un peu d histoire n Choc pétrolier en 1973 Prise de conscience de notre totale dépendance au pétrole Nécessité de maîtrise de la consommation énergétique dans le secteur du bâtiment n Protocole de Kyoto

Plus en détail

LA MESURE DE L HUMIDITE

LA MESURE DE L HUMIDITE LA MESURE DE L HUMIDITE La mesure de l humidité de l air s effectue à l aide d un hygromètre. Historique de l hygromètre L hygrométrie, c est-à-dire la mesure de l humidité, fait l objet d études et de

Plus en détail

Fourrages et production de protéines

Fourrages et production de protéines A. Devouard (Prolea) Fourrages et production de protéines Huyghe C. Direction Scientifique Agriculture INRA - Paris En hommage à Jean-Claude Simon Pourquoi se préoccuper de protéines? Alimentation animale

Plus en détail

Guide sur la production de foin de commerce. Publié par le Conseil québécois des plantes fourragères Août 2002

Guide sur la production de foin de commerce. Publié par le Conseil québécois des plantes fourragères Août 2002 Guide sur la production de foin de commerce Publié par le Conseil québécois des plantes fourragères Août 2002 La réalisation de ce guide a bénéficié du soutien de plusieurs organismes. Mentionnons le programme

Plus en détail

Le séchage du foin en grange avec déshumidificateur 2 octobre 2014

Le séchage du foin en grange avec déshumidificateur 2 octobre 2014 Le séchage du foin en grange avec déshumidificateur 2 octobre 2014 Xavier Desmeules, agr. 1, Alain Fournier, agr., M. Sc. 2, Guy Beauregard, agr., M. Sc. 3, Jocelyn Marceau, ing. 2, René Morissette, ing.

Plus en détail

Couveuse Hautes performances MINI ECO. Notice d utilisation

Couveuse Hautes performances MINI ECO. Notice d utilisation Couveuse Hautes performances MINI ECO Sommaire Notice d utilisation Chapitre Contenu Page 1 Introduction 2 2 Déballage 3 3 Installation et placement 3 4 Stockage des œufs 4 5 Température 4 6 Humidité et

Plus en détail

Le chantier compte 4 étapes :

Le chantier compte 4 étapes : 02 Bien mettre en place le 03 béton désactivé La technique du béton désactivé consiste à mettre en valeur les granulats en éliminant la couche superficielle du mortier en surface. Un chantier de béton

Plus en détail

Régulation de la condensation

Régulation de la condensation w w w.b a c a c ier.co m Régulation de la condensation V2/2013-1- LA CONDENSATION SOMMAIRE Régulation de la condensation La condensation Qu est-ce que la condensation? Comment lutter contre ce phénomène?

Plus en détail

LELY WELGER Presses balles rondes à chambre fixe

LELY WELGER Presses balles rondes à chambre fixe Presses balles rondes à chambre fixe www.lely.com innovators in agriculture A chaque ouverture de porte, un vrai plaisir! Un flux de fourrage régulier Le rendement est déterminé par l espace par lequel

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. Héliosystème photovoltaïque intégré pour toitures entières ou partielles

DOSSIER TECHNIQUE. Héliosystème photovoltaïque intégré pour toitures entières ou partielles DOSSIER TECHNIQUE Edition 4-05/11 Héliosystème photovoltaïque intégré pour toitures entières ou partielles Etanche Esthétique Montage simple, précis et rapide Rendement surfacique élevé 1 * selon les conditions

Plus en détail

1) Explications (Expert) :

1) Explications (Expert) : 1) Explications (Expert) : Mesures expérimentales : Dans nos conditions d expérience, nous avons obtenu les résultats suivants : Les dimensions des récipients sont : 1) bocal vide : épaisseur de verre

Plus en détail

Abris de piscines Nevada - Oregon

Abris de piscines Nevada - Oregon Abris de piscines Nevada - Oregon Le charme du bois, les atouts de l aluminium Un abri de piscine pourquoi? Pour profiter de l effet de serre à mi-saison L effet de serre est un phénomène naturel qui permet

Plus en détail

Instructions de stockage pour le matériel laqué

Instructions de stockage pour le matériel laqué Avant-propos Le métal prélaqué est utilisé pour un traitement le plus exigent dans le monde entier. Il est cependant nécessaire, comme avec tous les autres matériaux, de respecter certains principes de

Plus en détail

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée

Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée Notice pour le contrôle et le nettoyage de conduits de fumée 1. De quoi s agit-il? Les conduits de fumée doivent présenter les ouvertures nécessaires au contrôle et au nettoyage. Les ventilateurs d extraction

Plus en détail

CONTRE L HUMIDITE ASCENSIONNELLE!

CONTRE L HUMIDITE ASCENSIONNELLE! CONTRE L HUMIDITE ASCENSIONNELLE! SUPER RAPIDE FACILE EFFICACE SUPER RAPIDE & FACILE Forer, injecter et ça y est RESPECTE LA NATURE Sans solvants, non-toxique & inodore PROPRE Aucun risque de perte de

Plus en détail

Veillez à la structure adéquate du plancher. Choisissez le système de chauffage adéquat

Veillez à la structure adéquate du plancher. Choisissez le système de chauffage adéquat La structure et la composition d un parquet multicouche Lalegno le rendent plus adéquat qu un parquet massif pour le chauffage par le sol. Un parquet constitué de deux ou plusieurs couches est, en effet,

Plus en détail

La toiture compacte. Problématique des toitures plates

La toiture compacte. Problématique des toitures plates La toiture compacte Problématique des toitures plates Les toitures plates sont, du côté extérieur, toujours munies d une membrane souple d étanchéité à l eau (plus souple) qui agit fortement comme freine-vapeur

Plus en détail

Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires

Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Applicable au 1 er janvier 2006 Objectif : Etablit les règles générales en matière d hygiène, est directement applicable

Plus en détail

CONNECTEURS CMC HYBRIDE NOMBRE DE CIRCUITS: 24/32, 36/48

CONNECTEURS CMC HYBRIDE NOMBRE DE CIRCUITS: 24/32, 36/48 CONNECTEURS CMC HYRIDE NOMRE DE CIRCUITS: 4/3, 36/48 Connecteurs CMC 3 et 48 circuits Contacts CP 0.6mm et.5mm of 38 Revision Modification Pages Date A Première édition Toutes 03/04/05 Mise à jour de la

Plus en détail

INFORMATION PRESSE. Bâtiment Automobile Industrie

INFORMATION PRESSE. Bâtiment Automobile Industrie plancher chauffant basse température Solution plancher sec : L alternative pour les besoins du neuf et de la rénovation La solution plancher sec REHAU est dotée de toutes les caractéristiques du plancher

Plus en détail

Photos non contractuelles. Le fabricant se réserve le droit d apporter toute modification sans préavis.

Photos non contractuelles. Le fabricant se réserve le droit d apporter toute modification sans préavis. BACS 103 Le stockage sécurisé Catalogue Catalogue CEMO France CEMO France 2013-2014 2012 POLYESTER Bacs rectangulaires rigides Bacs PFV (Polyester Fibre de Verre) Les bacs de manutention CEMO sont utilisés

Plus en détail

éseaux olyéthylène 1

éseaux olyéthylène 1 éseaux olyéthylène 1 Le présent manuel rappelle les règles essentielles de la mise en oeuvre des tubes en polyéthylène utilisés pour les réseaux d'eau potable ou autres fluides. Le but est d'attirer l'attention

Plus en détail

SOS traitement des surfaces

SOS traitement des surfaces COMMUNIQUÉ DE PRESSE Nouveauté bâtiment 2012 Service de Presse : CAROLINE LANDAIS E-mail : caroline.landais@c-l-consulting.fr Port. 06 63 95 19 77 SOS traitement des surfaces endommagées par l humidité

Plus en détail

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien Congrès Besançon 2015 Outils de mesure de la consommation du BATI ANCIEN Selon la consommation réelle mesurée (étude BATAN 2007) Logiciels thermiques

Plus en détail

Nos maisons ont un petit...

Nos maisons ont un petit... Nos maisons ont un petit... 3 Une maison + à votre taille Les éléments en bois massif lamellé-cloué des maisons MB-MA sont fabriqués sur mesure à partir des plans de votre habitation et ce, pour des dimensions

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

Foyer 800 CHAUDIERE Référence 6281 44

Foyer 800 CHAUDIERE Référence 6281 44 Foyer 800 CHAUDIERE Référence 6281 44 LC 2/06/2008 Fiche technique AD628144 page 1/6 540 575 1044.5 Fiche technique AD 6281 44 Foyer 800 CHAUDIERE Référence : 6281 44 Notice particulière d utilisation

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

Crème d injection à base de silane pour le traitement des remontées d humidité dans les murs

Crème d injection à base de silane pour le traitement des remontées d humidité dans les murs Notice produit Edition mai 2012 Numéro 3158 Version n 2012-118 Crème d injection à base de silane pour le traitement des remontées d humidité dans les murs Construction Produit Description Domaines d application

Plus en détail

Soudal Panel System SPS. La force extrême derrière vos panneaux de façade. www.soudal.com SOUDAL PANEL SYSTEM. Soudal Panel System 1 SPS SOUDAL PANEL

Soudal Panel System SPS. La force extrême derrière vos panneaux de façade. www.soudal.com SOUDAL PANEL SYSTEM. Soudal Panel System 1 SPS SOUDAL PANEL www.soudal.com Soudal Panel System La force extrême derrière vos panneaux de façade WINDOW Soudal Panel System 1 Soudal Panel System () Qu est-ce que le? Les panneaux de façade existent dans tous les modèles

Plus en détail

www.urvoyprefa.fr Pour plus d informations ou téléchargement de doc, RDV sur notre site

www.urvoyprefa.fr Pour plus d informations ou téléchargement de doc, RDV sur notre site Fort de notre expérience et notre savoir-faire depuis 1922, Urvoy préfa est à votre service pour vous offrir des ouvrages en béton de qualité supérieure. Nous vous proposons une gamme complète de produits

Plus en détail

Adhésif structural pour le collage de renforts

Adhésif structural pour le collage de renforts Notice Produit Edition 18/07/2014 Numéro 3022 Version N 2014-253 N identification : 020206040010000001 Adhésif structural pour le collage de renforts Description est une colle structurale thixotrope à

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Matériaux. Bruxelles Environnement. L humidité : une pathologie. Pierre Willem. team@ecorce.be www.ecorce.

Formation Bâtiment Durable : Matériaux. Bruxelles Environnement. L humidité : une pathologie. Pierre Willem. team@ecorce.be www.ecorce. Formation Bâtiment Durable : Matériaux Bruxelles Environnement L humidité : une pathologie Pierre Willem team@ecorce.be www.ecorce.be OBJECTIFS DE LA PRESENTATION AVOIR UN APERCU DES ORIGINES DES PROBLEMES

Plus en détail

Catalogue des bandes BFL-Mastix

Catalogue des bandes BFL-Mastix Catalogue des bandes BFL-Mastix pour l étanchéité durable des joints type N type R NOUVEAU Profils spéciaux pour joints soumis à des mouvements et à des pressions élevées type R4 type RB Propriétés des

Plus en détail

Les solutions Isover en combles perdus pour la RT 2012 et la RT 2020

Les solutions Isover en combles perdus pour la RT 2012 et la RT 2020 Les solutions Isover en combles perdus pour la RT 01 et la RT 00 Un bâtiment performant en neuf et en rénovation Neuf RT 01 Depuis janvier 013, tous les bâtiments neufs sont à Basse Consommation. Pour

Plus en détail

Catalogue Système Câble Edition 2015

Catalogue Système Câble Edition 2015 Références Produits Caractéristiques Photos LES KITS avec supports affiches plexiglass sur câble acier ou nylon SCP018 Kit câble A4 3 portes affiches A4 vertical + 2 câbles + 12 pinces SCP019 Kit câble

Plus en détail

Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds

Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds CAPENA GmbH - PISCINES - Gruber Strasse 6-85551 KIRCHHEIM Allemagne

Plus en détail

Pérennité des systèmes de fondations par pieux en bois

Pérennité des systèmes de fondations par pieux en bois Pérennité des systèmes de fondations par pieux en bois Mécanique Jean-François BOCQUET (MdC) Laurent BLERON (Prof) Transfert de masse Romain Rémond (MdC) Chimie, Anatomie Arnaud BESSERER (MdC) Marie Christine

Plus en détail

Eau Sol. Air Eau Sol. Mes sources. Comment se fait la compaction? L impact de la compaction. http://www.profi.com/

Eau Sol. Air Eau Sol. Mes sources. Comment se fait la compaction? L impact de la compaction. http://www.profi.com/ Mes sources Magazine : profi en Angleterre 1 Par Bruno Garon, ing. Attention à la pression au champ, comment réduire la compaction http://www.profi.com/ 10 et 11 février 2014 Comment se fait la compaction?

Plus en détail

weber.cel bordure (procomix)

weber.cel bordure (procomix) Κ. ΚΑΛΦΙΔΗΣ ΕΠΕΞΕΡΓΑΣΜΕΝΑ ΔΟΜΙΚΑ ΥΛΙΚΑ ΤΕΧΝΙΚΑ ΚΟΝΙΑΜΑΤΑ ΚΑΘΗΓ. Δ. ΕΥΡΙΓΕΝΗ 15 (ΚΕΡΑΜ. ΑΛΛΑΤΙΝΗ) ΤΚ 542 49 ΘΕΣ/ΝΙΚΗ ΤΗΛ / FAX: 2310-330 003 e-mail: info@weberkalfidis.gr www.weberkalfidis.gr Το έντυπο

Plus en détail

Cirrus Activ Cirrus Cirrus Ac A tiv cti

Cirrus Activ Cirrus Cirrus Ac A tiv cti Cirrus Activ 1 Le bon semoir de toutes les situations Le semis est une étape importante pour la réussite d une culture avec des rendements stables et élevés. L efficacité et la rentabilité d un matériel

Plus en détail

Guide d installation et de fonctionnement

Guide d installation et de fonctionnement Système de chauffe-eau solaire pour piscines hors sol N O de pièce : S421/411 Guide d installation et de fonctionnement Le principe du chauffage solaire L vantage du système SunHeater Grâce à la pompe

Plus en détail

Méthodes de plantation

Méthodes de plantation NORMES DE TRAVAUX FORESTIERS / Guide n 004 Méthodes de plantation L art du planteur tient au respect de deux grands principes : ne pas déformer l orientation naturelle du système racinaire et assurer un

Plus en détail

Matériau S235JR - DIN EN 10025 Finition de surface. Epaisseur du matériau 1,5 mm. Désignation Filetage M Cote X Longueur L Charge de traction

Matériau S235JR - DIN EN 10025 Finition de surface. Epaisseur du matériau 1,5 mm. Désignation Filetage M Cote X Longueur L Charge de traction Plaque de base MP Pour la pose de deux tubes avec un seul point de fixation Pour installation de 2 colliers sur un seul point de fixation Matériau S235JR - DIN EN 10025 Epaisseur du matériau 1,5 mm Les

Plus en détail

floor Isolation thermique de sols ISOLER EFFICACEMENT www.enertherm.eu

floor Isolation thermique de sols ISOLER EFFICACEMENT www.enertherm.eu Isolation thermique de sols ISOLER EFFICACEMENT www.enertherm.eu L isolation du sol Une surface relativement importante du sol est toujours en contact direct ou indirect avec un sous-sol ou un vide sanitaire

Plus en détail

La suite de TELERIEG

La suite de TELERIEG Objectif : diagnostic thermique de villes et lien ville/campagne autour de l eau et du climat : Séville: une ville Méditerranéenne Agglo d Agen: ville Continentale et Bordeaux: ville Océanique Novembre

Plus en détail

Voie humide Fiche technique enduit

Voie humide Fiche technique enduit Fiche technique enduit (suivant le BREVET INPI N 9812902) Enduit chanvre et chaux Isolation thermique & acoustique en chanvre et chaux C015 C005 Enduit isolant en deux couches sur maçonnerie pierre Thermique

Plus en détail

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN

1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN Page 1 1. INDEMNITÉ POUR RISQUE DE ZONE DANS LE FOIN 1.1. Principe général L indemnité versée à un client correspond à la valeur assurable à son certificat multipliée par sa perte nette calculée (perte

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION

NOTICE D INSTALLATION NOTICE D INSTALLATION PowerSlate Mono Serie FR60 Version 1.2 Okt 2013 Sommaire 1. Introduction 3 2. Avis général de sécurité 4 3. Transport et stockage 5 4. Installation 6 5. Sécurité sur chantier 10 6.

Plus en détail

USAGE DOMESTIQUE TRAFIC INTENSE MARQUAGE SPORT

USAGE DOMESTIQUE TRAFIC INTENSE MARQUAGE SPORT USAGE DOMESTIQUE TRAFIC INTENSE MARQUAGE SPORT CONSEILS DE PRÉPARATION DE SURFACE POUR LE BÉTON BRUT Avant la mise en peinture d un béton, il est nécessaire de procéder à plusieurs contrôles. Humidité

Plus en détail

INFILTRA Les eaux pluviales des surfaces revêtues et des toitures s infiltrent sans soucis dans le sol du jardin

INFILTRA Les eaux pluviales des surfaces revêtues et des toitures s infiltrent sans soucis dans le sol du jardin Passage de véhicules particuliers Si il est installé suivant nos consignes, le système offrira des décennies de sécurité. Vous pouvez même l intégrer sous une allée avec un passage de véhicules particuliers.

Plus en détail

La finition de l enduit Tadelakt, ne sera pas influencée par la nature du support existant.

La finition de l enduit Tadelakt, ne sera pas influencée par la nature du support existant. Tadelakt TEXTE DE BASE POUR CAHIER DES CHARGES Le Tadelakt, un mot d origine Arabe, est un enduit imperméable à la chaux hydraulique naturelle, souvent utilisé pour la construction des hammams et maisons

Plus en détail

Consommation. Poids brut (transport)

Consommation. Poids brut (transport) Manuel d utilisation Laminateurs à froid EM 1200 Spécifications Largeur maximum de plastification Epaisseur maximum de plastification Vitesse maximum Vitesse minimum (en ajustant la pression des rouleaux

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques

Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique : Détails techniques Bruxelles Environnement ISOLATION DES MURS EN RENOVATION Pierre DEMESMAECKER Institut de Conseil et d Etudes

Plus en détail

Règlement pour construire une école 4 salles de classe

Règlement pour construire une école 4 salles de classe inter aide Lancem ent et suivi de pro grammes concrets d e développement Règlement pour construire une école 4 salles de classe Ce document présente 9 étapes pour réussir la construction --------- Dimensions

Plus en détail

Foyer 1100 Double ouverture

Foyer 1100 Double ouverture Foyer 1100 Double ouverture Référence 6811 44 LC 27/01/2010 page 1/6 580 949 1158 Foyer 1100 DO AD681144 Notice particulière d utilisation et d installation Consulter attentivement ce complément notice

Plus en détail

Foyer 900 Double ouverture

Foyer 900 Double ouverture Foyer 900 Double ouverture Référence 6890 LC 26/01/2010 page 1/6 580 1158 Foyer 900 Double ouverture Notice particulière d utilisation et d installation AD6890 Consulter attentivement ce complément notice

Plus en détail

Rue du Carmel 1, 6900 Marloie Tél. : +32 61 21 08 20 fax : +32 61 21 08 40 info@fourragesmieux.be. info@fourragesmieux.be. Avril juillet 2010 n 5

Rue du Carmel 1, 6900 Marloie Tél. : +32 61 21 08 20 fax : +32 61 21 08 40 info@fourragesmieux.be. info@fourragesmieux.be. Avril juillet 2010 n 5 Rue du Carmel 1, 6900 Marloie Tél. : +32 61 21 08 20 fax : +32 61 21 08 40 info@fourragesmieux.be Avril juillet 2010 n 5 Sommaire 034. Les Journées Internationales de la Prairie : des journées d'information,

Plus en détail

Notice de montage. 1 Une tôle doublée plate qui va réellement fermer votre conduit de cheminée, nous l appellerons le volet

Notice de montage. 1 Une tôle doublée plate qui va réellement fermer votre conduit de cheminée, nous l appellerons le volet Notice de montage Vous avez choisi Eurotrappe, pour isoler votre sortie de cheminé à foyer ouvert, et nous vous en félicitons! Consignes de sécurité : Monter sur un toit n est pas anodin!!, cela comporte

Plus en détail

Centrale électronique pour le traitement des remontées capillaires des murs humides

Centrale électronique pour le traitement des remontées capillaires des murs humides Centrale électronique pour le traitement des remontées capillaires des murs humides Notice d utilisation Guide d installation Centrales CT- 5 et CT- 8 Sommaire Composition du kit Description centrales

Plus en détail

L ÉLÉGANCE LA SÉCURITÉ L ISOLATION LE CONFORT

L ÉLÉGANCE LA SÉCURITÉ L ISOLATION LE CONFORT LA SÉCURITÉ L ISOLATION L ÉLÉGANCE LE CONFORT Matières Lisse Stucco Nervuré Bois Modèles RF à surface pleine RV monorainuré en V UU monorainuré en U RL ligné Modèles RC à cassettes RM 8 micro-nervuré

Plus en détail

Le stockage du granulé

Le stockage du granulé Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Construire le stockage PROPELLET TOUR www.propellet.fr Le stockage du granulé Comprendre et choisir le stockage Comprendre et choisir le stockage

Plus en détail

DuPont TM Tyvek et DuPont TM AirGuard

DuPont TM Tyvek et DuPont TM AirGuard DuPont TM Tyvek et DuPont TM AirGuard étanchéité à l air optimale et durable www.tyvek.fr 2 Étanchéité à l air Améliorer les performances énergétiques des bâtiments DuPont TM Tyvek et DuPont TM AirGuard

Plus en détail

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Sommaire Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Préparation et distribution des repas 1. Objectifs La distribution des repas peut présenter des pratiques diverses et nécessite de présenter de manière synthétique

Plus en détail

La protection des parois enterrées

La protection des parois enterrées La protection des parois enterrées Les produits pour traiter les remontées capillaires ou l action des eaux de ruissellement ou d infiltration : parce que les parois enterrées se doivent d être protégées

Plus en détail

APPAREILS DE SOUDAGE DE CONTACTS. D1Q, D2Q, D3Q Quickchange Appareil de soudage de contacts argent-graphite

APPAREILS DE SOUDAGE DE CONTACTS. D1Q, D2Q, D3Q Quickchange Appareil de soudage de contacts argent-graphite APPAREILS DE SOUDAGE DE CONTACTS D1Q, D2Q, D3Q Quickchange Appareil de soudage de contacts argent-graphite Appareils de soudage de contacts pour l industrie des circuits imprimés Modules de processus à

Plus en détail

SERVIROC LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS. FDS disponible sur simple demande sur le site www.serviroc.fr ou au 04 70 28 93 08

SERVIROC LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS. FDS disponible sur simple demande sur le site www.serviroc.fr ou au 04 70 28 93 08 SERVIROC LE CATALOGUE TRAITEMENT BOIS 1/9 LASURE GEL ALKYDE Lasure gel pour teinter et protéger sans couler vos bois neufs ou anciens. Application extrêmement facile sans coulures. Transparence grâce à

Plus en détail

Exutoire de fumée pour toiture plate

Exutoire de fumée pour toiture plate Exutoire de fumée pour toit en pente et toiture plate Exutoire de fumée pour toit en pente Exutoire de fumée pour toiture plate Options 5 GGL - GGU P. 98-103 CSP P. 104-106 P. 107 GGL ---SD00403 Données

Plus en détail

L entretien du gazon simplement

L entretien du gazon simplement GAZON L entretien du gazon simplement Pour un gazon bien vert et dense, une fumure adaptée et une tonte régulière sont les mesures d entretien les plus importantes. Un gazon bien nourri sera dense et résistant.

Plus en détail

Détecteurs de condensation

Détecteurs de condensation Détecteurs de condensation pour la régulation de plafonds refroidisseurs JOLA SARL 14 rue du Progrès 93230 Romainville France Tél. +33 (0)1 48 70 01 30 Fax +33 (0)1 48 70 84 44 www.jola.fr F-1 51-1-0 Ces

Plus en détail

XCEL hd / pour les passionnés des chiens. caméra d'action vidéo. édition chasse. édition Sport

XCEL hd / pour les passionnés des chiens. caméra d'action vidéo. édition chasse. édition Sport XCEL hd / télécommande à 1 bouton 12 m de portée sans fil Démarrer/Arrêter l'enregistrement photo & vidéo Édition sport #XCEL-HD caméra d'action vidéo Vidéo Full HD avec son Mode Time-lapse Supports les

Plus en détail

Réussir la pose à coller du parquet

Réussir la pose à coller du parquet Réussir la pose à coller du parquet DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Connaître la pose collée Le sol Le parquet à coller se pose sur un sol propre, plan et sec (ou ragréé). Le parquet à coller

Plus en détail

Formulation et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale. Alan Carter, ÉTS

Formulation et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale. Alan Carter, ÉTS et détermination du type de liants hydrocarbonés et mixte à froid et en centrale Formation sur le retraitement à froid des chaussées souples Montréal, 4-6 décembre 2007 Plan de la présentation Méthode

Plus en détail