Liste des documents qualitatifs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Liste des documents qualitatifs"

Transcription

1 Annexe Circulaire _2009_21-1 du 20 mai 2009 Liste des documents qualitatifs Champ d'application: Etablissements de crédit (les établissements de monnaie électronique inclus), entreprises d'investissement, sociétés de gestion d', organismes de liquidation et organismes assimilés à des organismes de liquidation, succursales établies en Belgique d'établissements susmentionnés étrangers (EEE et non-eee), compagnies financières de droit belge et groupes de services financiers. Remarque importante L'attention des établissements est attirée sur le fait que, outre les documents repris dans la présente annexe, seront également transmis à la par le biais de la plateforme ecorporate, des documents qualitatifs ponctuels demandés exceptionnellement dans l'une ou l'autre circulaire ou communication de la. De par leur caractère temporaire, rapidement obsolète, ces rapports, caractérisés par une fréquence "once", ne sont pas repris dans la présente annexe mais apparaissent provisoirement sur la fiche de reporting de l'établissement concerné jusqu'au terme du délai prévu pour leur transmission. A. DOCUMENTS À TRANSMETTRE PAR LES ÉTABLISSEMENTS 1 1. DOCUMENTS AV UNE PÉRIODICITÉ FIXE 1 Ces documents n'étaient initialement visibles dans ecorporate que par les établissements et la. À présent ces documents sont également visibles dans ecorporate par le reviseur agréé de l'établissement concerné.

2 _2009_21-1 du 20 mai / DOCUMENTS DONT LA TRANSMISSION EST ÉVENTUELLEMENT DOUBLE POUR UNE MÊME PÉRIODE (SUR UNE BASE SOCIALE ET/OU CONSIDÉE) 2 NOM FREQUENCE COMMENTAIRE STATUT CONCERNÉ 3 REPORTING ANNUEL ICAAP AU PLUS TARD 2 MOIS ET DEMI APRÈS LA DATE DE RÉFÉRENCE CHOISIE ("YREF") DÉCLARATION DE LA DIRTION EFFTIVE CONCERNANT LE REPORTING PRUDENTIEL PÉRIODIQUE AU PLUS TARD 3 MOIS APRÈS LA PÉRIODE DE RAPPORT CONCERNÉE RAPPORT DE GESTION AU PLUS TARD 1 MOIS APRÈS L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DES ACTIONNAIRES REPORTING INTERNE RELATIF AUX CONCENTRATIONS SUR LES STEURS ÉCONOMIQUES AU PLUS TARD DEUX MOIS ET DEMI APRÈS LA FIN DE L'EXERCICE COMPTABLE 4 OA SUCC N-EEE 5 CF OA SUCC EEE SUCC EEE SUCC N-EEE CF OA CF OA SUCC N-EEE CF Dans ecorporate ces rapports sont de type "documents financiers" (ou "financial topic" dans l'écran de recherche d'un document au sein du "control panel"). CF - COMPAGNIE FINANCIÈRE D'UN ÉTABLISSEMENT DE CRÉDIT - COMPAGNIE FINANCIÈRE D'UNE ENTREPRISE D'INVESTISSEMENT - ÉTABLISSEMENT DE CRÉDIT DE DROIT BELGE (Y COMPRIS LES ÉTABLISSEMENTS DE MONNAIE ÉLTRONIQUE NON- EXEMPTÉS) ELMI LIGHT - ÉTABLISSEMENT DE MONNAIE ÉLTRONIQUE EXEMPTÉ - SOCIÉTÉ DE GESTION DE PORTEFEUILLE ET DE CONSEIL EN INVESTISSEMENT - GROUPE DE SERVICES FINANCIERS OA - ORGANISME ASSIMILÉ À UN ORGANISME DE LIQUIDATION - ORGANISME DE LIQUIDATION - SOCIÉTÉ DE GESTION D' - SOCIÉTÉ DE BOURSE SUCC EEE - SUCCURSALE D'UN ÉTABLISSEMENT DE CRÉDIT DE DROIT EEE SUCC N-EEE - SUCCURSALE D'UN ÉTABLISSEMENT DE CRÉDIT DE DROIT NON-EEE - SUCCURSALE D'UNE ENTREPRISE D'INVESTISSEMENT DE DROIT EEE SUCC EEE - SUCCURSALE D'UNE SOCIÉTÉ DE GESTION D' DE DROIT EEE Ne concerne pas les établissements de monnaie électronique non-exemptés. Uniquement les succursales qui ne sont pas exemptées de Bâle II, Pilier I.

3 _2009_21-1 du 20 mai / 8 DONNÉES COMPTABLES ET FINANCIÈRES DES SOCIÉTÉS DE BOURSE (SOCIALE) ET LE CAS ÉCHÉANT (CONSIDÉE) SOCIAL :AU PLUS TARD LE 25E JOUR CALENDRIER DU MOIS SUIVANT (OU LE DERNIER JOUR CALENDRIER DU MOIS SUIVANT SI LA DATE DU RAPPORT CORRESPOND À LA DATE DE LA FIN DE L'EXERCICE COMPTABLE) CONSIDÉ: AU PLUS TARD 3 MOIS APRÈS LA DATE DU RAPPORT ÉTATS COMPTABLES DES SOCIÉTÉS DE GESTION DE PORTEFEUILLE ET DE CONSEIL EN INVESTISSEMENT (SOCIALE) ET, LE CAS ÉCHÉANT, (CONSIDÉE) DANS LES 6 SEMAINES QUI SUIVENT LA DATE DE RAPPORT DONNÉES COMPTABLES ET FINANCIÈRES DES SUCCURSALES D'ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT AU PLUS TARD LE 25E JOUR CALENDRIER DU MOIS SUIVANT (OU LE DERNIER JOUR CALENDRIER DU MOIS SUIVANT SI LA DATE DE RAPPORT CORRESPOND À LA DATE DE FIN D'EXERCICE) DONNÉES COMPTABLES ET FINANCIÈRES DES SOCIÉTÉS DE GESTION D' (SOCIALE) ET, LE CAS ÉCHÉANT, (CONSIDÉE) DANS LES SIX SEMAINES QUI SUIVENT LA DATE DE RAPPORT DONNÉES FINANCIÈRES DES SUCCURSALES DE SOCIÉTÉS DE GESTION D' AU PLUS TARD LE 25E JOUR CALENDRIER DU MOIS SUIVANT (OU LE DERNIER JOUR CALENDRIER DU MOIS SUIVANT SI LA DATE DE RAPPORT CORRESPOND À LA DATE DE FIN D'EXERCICE) SUCC EEE DONNÉES FINANCIÈRES DES ORGANISMES DE LIQUIDATION ET ASSIMILÉS (SOCIALE) ET LE CAS ÉCHÉANT (CONSIDÉE) SOCIAL :AU PLUS TARD LE 25E JOUR CALENDRIER DU MOIS SUIVANT) CONSIDÉ: AU PLUS TARD DEUX MOIS ET DEMI APRÈS LA DATE DE RAPPORT OA DONNÉES FINANCIÈRES DES COMPAGNIES FINANCIÈRES AU PLUS TARD DEUX MOIS ET DEMI APRÈS LA DATE DE RAPPORT CF DONNÉES FINANCIÈRES DES GROUPES DE SERVICES FINANCIERS AU PLUS TARD DEUX MOIS ET DEMI APRÈS LA DATE DE RAPPORT ACTIF NET EN SUR LA BELGIQUE AU PLUS TARD UN MOIS APRÈS LA DATE DE RAPPORT SUCC N-EEE 6 6 Uniquement les succursales qui ne sont pas exemptées de Bâle II, Pilier I.

4 _2009_21-1 du 20 mai / DOCUMENTS DONT LA TRANSMISSION EST UNIQUE POUR UNE MÊME PÉRIODE (PAS DE DIMENSION SOCIALE OU CONSIDÉE) 7 NOM FREQUENCE COMMENTAIRE STATUT CONCERNÉ 8 DÉCLARATION PRÊTS AUX DIRIGEANTS ETAT ET COMPOSITION DU CAPITAL AU PLUS TARD FIN FÉVRIER SUIVANT L'ANNÉE DE RAPPORT DE LA DÉCLARATION AU PLUS TARD UN MOIS APRÈS L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DES ACTIONNAIRES RAPPORT D'ACTIVITÉS AU PLUS TARD 7 MOIS APRÈS LA CLÔTURE DE L'EXERCICE DÉCLARATION DE LA DIRTION EFFTIVE CONCERNANT L'ÉVALUATION DU SYSTÈME DE CONTRÔLE INTERNE TRANSMISSION DU RAPPORT DE BLANCHIMENT AU PLUS TARD UN MOIS APRÈS LA CLÔTURE DE L'EXERCICE AU PLUS TARD LE 30 JUIN SUIVANT L'ANNÉE DE LA PÉRIODE DE RAPPORT CONCERNÉE 9 SUCC N-EEE CF CF OA ELMI LIGHT SUCC N-EEE OA CF SUCC EEE ELMI LIGHT SUCC EEE SUCC N-EEE Dans ecorporate ces rapports sont de type "documents financiers" (ou "financial topic" dans l'écran de recherche d'un document au sein du "control panel"). CF - COMPAGNIE FINANCIÈRE D'UN ÉTABLISSEMENT DE CRÉDIT - COMPAGNIE FINANCIÈRE D'UNE ENTREPRISE D'INVESTISSEMENT - ÉTABLISSEMENT DE CRÉDIT DE DROIT BELGE (Y COMPRIS LES ÉTABLISSEMENTS DE MONNAIE ÉLTRONIQUE NON- EXEMPTÉS) ELMI LIGHT - ÉTABLISSEMENT DE MONNAIE ÉLTRONIQUE EXEMPTÉ - SOCIÉTÉ DE GESTION DE PORTEFEUILLE ET DE CONSEIL EN INVESTISSEMENT - GROUPE DE SERVICES FINANCIERS OA - ORGANISME ASSIMILÉ À UN ORGANISME DE LIQUIDATION - ORGANISME DE LIQUIDATION - SOCIÉTÉ DE GESTION D' - SOCIÉTÉ DE BOURSE SUCC EEE - SUCCURSALE D'UN ÉTABLISSEMENT DE CRÉDIT DE DROIT EEE SUCC N-EEE - SUCCURSALE D'UN ÉTABLISSEMENT DE CRÉDIT DE DROIT NON-EEE - SUCCURSALE D'UNE ENTREPRISE D'INVESTISSEMENT DE DROIT EEE SUCC EEE - SUCCURSALE D'UNE SOCIÉTÉ DE GESTION D' DE DROIT EEE Ne concerne pas les établissements de monnaie électronique non-exemptés.

5 _2009_21-1 du 20 mai / 8 TRANSMISSION DU RAPPORT COMPLIANCE AU PLUS TARD LE 30 JUIN SUIVANT L'ANNÉE DE LA PÉRIODE DE RAPPORT CONCERNÉE SUCC N-EEE OA 2. DOCUMENTS SANS PÉRIODICITÉ FIXE NOM FRÉQUENCE COMMENTAIRE STATUT CONCERNÉ 10 ADAPTATIONS/ MODIFICATIONS AU MÉMORANDUM INTERNAL GOVERNANCE VERSION COORDONNÉE ET ACTUALISÉE DES STATUTS VERSION ACTUALISÉE DE L'ORGANIGRAMME ONGOING 11 ONGOING ONGOING LA MISE À JOUR DU DOCUMENT DOIT ÊTRE IMMÉDIATEMENT RAPPORTÉE À LA CF SUCC N-EEE OA CF OA SUCC N-EEE CF OA CF - COMPAGNIE FINANCIÈRE D'UN ÉTABLISSEMENT DE CRÉDIT - COMPAGNIE FINANCIÈRE D'UNE ENTREPRISE D'INVESTISSEMENT - ÉTABLISSEMENT DE CRÉDIT DE DROIT BELGE (Y COMPRIS LES ÉTABLISSEMENTS DE MONNAIE ÉLTRONIQUE NON- EXEMPTÉS) ELMI LIGHT - ÉTABLISSEMENT DE MONNAIE ÉLTRONIQUE EXEMPTÉ - SOCIÉTÉ DE GESTION DE PORTEFEUILLE ET DE CONSEIL EN INVESTISSEMENT - GROUPE DE SERVICES FINANCIERS OA - ORGANISME ASSIMILÉ À UN ORGANISME DE LIQUIDATION - ORGANISME DE LIQUIDATION - SOCIÉTÉ DE GESTION D' - SOCIÉTÉ DE BOURSE SUCC EEE - SUCCURSALE D'UN ÉTABLISSEMENT DE CRÉDIT DE DROIT EEE SUCC N-EEE - SUCCURSALE D'UN ÉTABLISSEMENT DE CRÉDIT DE DROIT NON-EEE - SUCCURSALE D'UNE ENTREPRISE D'INVESTISSEMENT DE DROIT EEE SUCC EEE - SUCCURSALE D'UNE SOCIÉTÉ DE GESTION D' DE DROIT EEE En ce qui concerne cette fréquence, l'établissement devra uploader la dernière version du document existant lors de la première utilisation d'ecorporate parce qu'il s'agit d'un document qui devra être à la disposition de la en permanence.

6 _2009_21-1 du 20 mai / 8 RÈGLES INTERNES "RÉGIME D'INCOMPATIBILITÉS" ONGOING SUCC N-EEE CF OA ANALYSE DELTA ET PLANNING CONCERNANT LA FOURNITURE DE SERVICES FINANCIERS PAR INTERNET ONGOING SUCC N-EEE TRANSMISSION NOTIFICATION DÉTENTION D'ACTIONS SUCC N-EEE 12 DEMANDE DE MODIFICATION DE L'AGRÉMENT SUCC N-EEE OA ADAPTATION DU PROGRAMME D'ACTIVITÉS DEMANDE D'UN PASSEPORT EUROPÉEN POUR L'OUVERTURE D'UNE SUCCURSALE DEMANDE D'UNE AUTORISATION POUR L'OUVERTURE D'UNE SUCCURSALE HORS EEE LE DOCUMENT DOIT ÊTRE TRANSMIS EN CAS DE SURVENANCE D UN ÉVÉNEMENT À PORTER À LA CONNAISSANCE DE LA OA OA DEMANDE D'UN PASSEPORT EUROPÉEN DANS LE CADRE DE LA LIBRE PRESTATION DE SERVICES OA DEMANDE D'UNE AUTORISATION POUR EXERCER DES ACTIVITÉS HORS EEE OA DEMANDE D'UNE AUTORISATION POUR L'OUVERTURE D'UN BUREAU DE REPRÉSENTATION À L'ÉTRANGER ELMI LIGHT OA 12 Ne concerne pas les établissements de monnaie électronique non-exemptés.

7 _2009_21-1 du 20 mai / 8 MODIFICATION DE L'ETAT ET DE LA COMPOSITION DU CAPITAL CF OA 3. DOCUMENTS À TRANSMETTRE PAR LE RÉVISEUR DOCUMENTS AV UNE PÉRIODICITÉ FIXE NOM FRÉQUENCE COMMENTAIRE STATUT CONCERNÉ 14 RAPPORT DU RÉVISEUR AGRÉÉ SUR LES ÉTATS PÉRIODIQUES EN FIN D'EXERCICE RAPPORT DU RÉVISEUR AGRÉÉ SUR LES ÉTATS PÉRIODIQUES À LA FIN DU PREMIER SEMESTRE COMPTABLE AU PLUS TARD 15 JOURS OUVRABLES AVANT LA DATE DE L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DES ACTIONNAIRES AU PLUS TARD 3 MOIS APRÈS LA FIN DE L'EXERCICE AU PLUS TARD 3 MOIS APRÈS LA FIN DU PREMIER SEMESTRE COMPTABLE CF OA SUCC EEE SUCC N-EEE SUCC EEE SUCC EEE SUCC N-EEE SUCC EEE OA CF Ces documents ne sont pas mis à la disposition des établissements et ne sont visibles dans ecorporate que pour le réviseur et la. CF - COMPAGNIE FINANCIÈRE D'UN ÉTABLISSEMENT DE CRÉDIT - COMPAGNIE FINANCIÈRE D'UNE ENTREPRISE D'INVESTISSEMENT - ÉTABLISSEMENT DE CRÉDIT DE DROIT BELGE (Y COMPRIS LES ÉTABLISSEMENTS DE MONNAIE ÉLTRONIQUE NON- EXEMPTÉS) ELMI LIGHT - ÉTABLISSEMENT DE MONNAIE ÉLTRONIQUE EXEMPTÉ - SOCIÉTÉ DE GESTION DE PORTEFEUILLE ET DE CONSEIL EN INVESTISSEMENT - GROUPE DE SERVICES FINANCIERS OA - ORGANISME ASSIMILÉ À UN ORGANISME DE LIQUIDATION - ORGANISME DE LIQUIDATION - SOCIÉTÉ DE GESTION D' - SOCIÉTÉ DE BOURSE SUCC EEE - SUCCURSALE D'UN ÉTABLISSEMENT DE CRÉDIT DE DROIT EEE SUCC N-EEE - SUCCURSALE D'UN ÉTABLISSEMENT DE CRÉDIT DE DROIT NON-EEE - SUCCURSALE D'UNE ENTREPRISE D'INVESTISSEMENT DE DROIT EEE SUCC EEE - SUCCURSALE D'UNE SOCIÉTÉ DE GESTION D' DE DROIT EEE

8 _2009_21-1 du 20 mai / 8 RAPPORT DU RÉVISEUR AGRÉÉ CONCERNANT L'ÉVALUATION DU CONTRÔLE INTERNE AU PLUS TARD 15 JOURS OUVRABLES AVANT LA DATE DE L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DES ACTIONNAIRES AU PLUS TARD 3 MOIS APRÈS LA FIN DE L'EXERCICE CF OA SUCC EEE SUCC N-EEE SUCC EEE 3.2. DOCUMENTS SANS PÉRIODICITÉ FIXE RAPPORT SPÉCIAL DU RÉVISEUR AGRÉÉ SUR L'ORGANISATION, LES ACTIVITÉS ET LA STRUCTURE FINANCIÈRE RAPPORT DU RÉVISEUR AGRÉÉ DANS LE CADRE DE LA FONCTION DE SIGNAL LE DOCUMENT EST TRANSMIS SUITE À LA DEMANDE DE LA DANS LE DÉLAI CONVENU AV LE RÉVISEUR LE DOCUMENT EST TRANSMIS À L'INITIATIVE DU RÉVISEUR SUCC EEE SUCC N-EEE SUCC EEE OA CF SUCC EEE SUCC N-EEE SUCC EEE OA CF

Référentiel d'évaluation du système de contrôle interne auprès des établissements de crédit

Référentiel d'évaluation du système de contrôle interne auprès des établissements de crédit Annexe Circulaire _2009_19-1 du 8 mai 2009 Référentiel d'évaluation du système de contrôle interne auprès des établissements de crédit Champ d'application: Commissaires agréés. Réglementation de base Table

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne 31.3.2015 FR L 86/13 RÈGLEMENT (UE) 2015/534 DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 17 mars 2015 concernant la déclaration d'informations financières prudentielles (BCE/2015/13) LE CONSEIL DES GOUVERNEURS

Plus en détail

Schéma de reporting périodique des établissements de monnaie électronique

Schéma de reporting périodique des établissements de monnaie électronique Politique prudentielle et stabilité financière boulevard de Berlaimont 14 BE-1000 Bruxelles Tél. +32 2 221 38 12 Fax + 32 2 221 31 04 numéro d entreprise: 0203.201.340 RPM Bruxelles www.bnb.be Bruxelles,

Plus en détail

Obligation de publication des comptes annuels et consolidés de sociétés étrangères

Obligation de publication des comptes annuels et consolidés de sociétés étrangères Département Informations micro-économiques Service Centrale des bilans boulevard de Berlaimont 14 - BE-1000 Bruxelles tél. 02 221 30 01 - fax 02 221 32 66 e-mail: centraledesbilans@nbb.be - site Internet:

Plus en détail

18. Correction résultant de l'affectation du bénéfice (à déduire) 120

18. Correction résultant de l'affectation du bénéfice (à déduire) 120 Tableau 41.70 - COMPOSITION DES FONDS PROPRES SUR BASE SOCIALE (Art. 14 et 15 du règlement) 1. Fonds propres sensu stricto (art. 14, 1er, 1 ) Valeur comptable Code 05 11. Capital libéré et primes d'émission

Plus en détail

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé Département Informations micro-économiques Service Centrale des bilans boulevard de Berlaimont 14 - BE-1000 Bruxelles tél. 02 221 30 01 - fax 02 221 32 66 e-mail: centraledesbilans@nbb.be - site Internet:

Plus en détail

Mémorandum relatif à l obtention d un agrément par un établissement de crédit de droit belge

Mémorandum relatif à l obtention d un agrément par un établissement de crédit de droit belge Mémorandum relatif à l obtention d un agrément par un établissement de crédit de droit belge Septembre 2005 Table des matières Table des matières...2 1. Préambule...3 1.1. Demande préalable d agrément

Plus en détail

Chapitre 1 er : Introduction. Fonds de protection des dépôts et des instruments financiers

Chapitre 1 er : Introduction. Fonds de protection des dépôts et des instruments financiers Fonds de protection des dépôts et des instruments financiers Modalités d'application de la protection des dépôts et des instruments financiers auprès d'établissements de crédit et d'entreprises d'investissement

Plus en détail

Circulaire NBB_2012_16 - Annexe 1

Circulaire NBB_2012_16 - Annexe 1 Politique prudentielle et stabilité financière boulevard de Berlaimont 14 BE-1000 Bruxelles Tél. +32 2 221 35 88 Fax + 32 2 221 31 04 numéro d entreprise: 0203.201.340 RPM Bruxelles www.bnb.be Circulaire

Plus en détail

La nouvelle architecture de contrôle du secteur financier

La nouvelle architecture de contrôle du secteur financier Communication _2011_15 du 23 mars 2011 La nouvelle architecture de contrôle du secteur financier Champ d'application: Tous les établissements soumis au contrôle de la ou du CREFS. Résumé/Objectifs: La

Plus en détail

Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau; Arrêtons: Chapitre 1er - De l'agrément et du plan d'activités

Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau; Arrêtons: Chapitre 1er - De l'agrément et du plan d'activités Règlement grand-ducal pris en exécution de la loi modifiée du 6 décembre 1991 sur le secteur des assurances précisant les modalités d'agrément et d'exercice des entreprises de réassurances Nous Henri,

Plus en détail

Activités avec l étranger. L01PKI Liste des clients résidents réalisant des paiements à caractère professionnel à l étranger

Activités avec l étranger. L01PKI Liste des clients résidents réalisant des paiements à caractère professionnel à l étranger Activités avec l étranger L01PKI Liste des clients résidents réalisant des paiements à caractère professionnel à l étranger Banque nationale de Belgique, Bruxelles. Tous droits réservés. La reproduction

Plus en détail

Règlement n o 93-05 du 21 décembre 1993 relatif au contrôle des grands risques

Règlement n o 93-05 du 21 décembre 1993 relatif au contrôle des grands risques Règlement n o 93-05 du 21 décembre 1993 relatif au contrôle des grands risques modifié par les règlements n o 94-03 du 8 décembre 1994, n o 96-06 du 24 mai 1996, n o 97-04 du 21 février 1997, n o 98-03

Plus en détail

CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DES MARCHÉS D'ASSURANCES. C () N SEI L n E S M l!\ 1 S T l{ l': S J) E S A S S II [{ A NeE S

CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DES MARCHÉS D'ASSURANCES. C () N SEI L n E S M l!\ 1 S T l{ l': S J) E S A S S II [{ A NeE S I~,0:.----------, c 1 M A CONFÉRENCE INTERAFRICAINE DES MARCHÉS D'ASSURANCES.'.- 1. ~ 0 0 0 SI: C () N SEI L n E S M l!\ 1 S T l{ l': S J) E S A S S II [{ A NeE S REGLEMENT N,.ICIMAlPCMA/ CE/ SG/ 2DD9

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES COMMISSION DES NORMES COMPTABLES - Sociétés de droit étranger établies en Belgique: Champ d'application des articles 81, 82, 83 et 107 du Code des sociétés Avis du 14 janvier 2009 (en remplacement de l

Plus en détail

JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») Registered Office:

JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») Registered Office: JPMorgan Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») Registered Office: European Bank & Business Centre, 6 route de Trèves, L-2633 Senningerberg, Grand Duchy of Luxembourg R.C.S. Luxembourg

Plus en détail

LES 20 ANS DE LA LOI BANCAIRE CONTEXTE HISTORIQUE : LE PASSE RESERVE TOUJOURS DES SURPRISES

LES 20 ANS DE LA LOI BANCAIRE CONTEXTE HISTORIQUE : LE PASSE RESERVE TOUJOURS DES SURPRISES 20121036 AEDBF 20 ANS/21 MARS 2013 LES 20 ANS DE LA LOI BANCAIRE CONTEXTE HISTORIQUE : LE PASSE RESERVE TOUJOURS DES SURPRISES La loi du 22 mars 1993 relative au statut légal et au contrôle des établissements

Plus en détail

Orientations sur la solvabilité du groupe

Orientations sur la solvabilité du groupe EIOPA-BoS-14/181 FR Orientations sur la solvabilité du groupe EIOPA Westhafen Tower, Westhafenplatz 1-60327 Frankfurt Germany - Tel. + 49 69-951119-20; Fax. + 49 69-951119-19; email: info@eiopa.europa.eu

Plus en détail

Références du document Date du document 09/03/01

Références du document Date du document 09/03/01 SOUS-SECTION 3 RÉGIME D'IMPOSITION DES TITRES LIBELLÉS EN DEVISES DÉTENUS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT [DB 4A2373] Références du document 4A2373 Date du document

Plus en détail

Principes régissant les travaux du GIEC PROCÉDURES FINANCIÈRES DU GROUPE D'EXPERTS INTERGOUVERNEMENTAL SUR L'ÉVOLUTION DU CLIMAT (GIEC)

Principes régissant les travaux du GIEC PROCÉDURES FINANCIÈRES DU GROUPE D'EXPERTS INTERGOUVERNEMENTAL SUR L'ÉVOLUTION DU CLIMAT (GIEC) Principes régissant les travaux du GIEC Appendice B PROCÉDURES FINANCIÈRES DU GROUPE D'EXPERTS INTERGOUVERNEMENTAL SUR L'ÉVOLUTION DU CLIMAT (GIEC) Adoptées à la douzième session du GIEC (Mexico, 11-13

Plus en détail

Article 5 : La Banque Centrale de Tunisie publie les taux de rémunération qu'elle consent sur les principales devises traitées sur le marché.

Article 5 : La Banque Centrale de Tunisie publie les taux de rémunération qu'elle consent sur les principales devises traitées sur le marché. CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES OBJET : Marché monétaire en devises, placements et emplois des devises non-cessibles et refinancement en devises auprès de la Banque Centrale de Tunisie. L'Avis de

Plus en détail

Politique en matière de traitement des demandes d'information et des réclamations

Politique en matière de traitement des demandes d'information et des réclamations Politique en matière de traitement des demandes d'information et des réclamations Validée formellement par le comité exécutif le 21 août 2014; mise en application dès le 1 er juillet 2014. Le présent document

Plus en détail

www.pwc.com Alerte regulatory Le dispositif de gouvernance et de contrôle interne des établissements bancaires Novembre 2014

www.pwc.com Alerte regulatory Le dispositif de gouvernance et de contrôle interne des établissements bancaires Novembre 2014 www.pwc.com Alerte regulatory Le dispositif de gouvernance et de contrôle interne des établissements bancaires Novembre 2014 En bref L arrêté du 3 novembre 2014 relatif au contrôle interne des entreprises

Plus en détail

Circulaire de la Commission fédérale des banques: Journal des valeurs mobilières tenu par le négociant

Circulaire de la Commission fédérale des banques: Journal des valeurs mobilières tenu par le négociant Circ.-CFB 96/6 Journal des valeurs mobilières Page 1 Circulaire de la Commission fédérale des banques: Journal des valeurs mobilières tenu par le négociant (Journal des valeurs mobilières) du 21 octobre

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX BANQUES NON RESIDENTES N 86-13

CIRCULAIRE AUX BANQUES NON RESIDENTES N 86-13 Tunis, le 6 Mai 19861 CIRCULAIRE AUX BANQUES NON RESIDENTES N 86-13 OBJET : Activité des banques non-résidentes. La loi n 85-108 du 6 Décembre 1985, portant encouragement d'organismes financiers et bancaires

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DU PROJET DE REVISION DES DELAIS DE DIFFUSION DES INFORMATIONS FINANCIERES ---------------------------------------

NOTE DE PRESENTATION DU PROJET DE REVISION DES DELAIS DE DIFFUSION DES INFORMATIONS FINANCIERES --------------------------------------- Union Monétaire Ouest Africaine --------------------------------------------- Consultation de place Du 02 au 31 mai 2013 Conseil Régional de l'epargne Publique et des Marchés Financiers NOTE DE PRESENTATION

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION

NOTE DE PRESENTATION Rabat, le 13 octobre 2005 NOTE DE PRESENTATION sur la circulaire n 06 /05 relative à la publication et à la diffusion d informations financières par les personnes morales faisant appel public à l épargne

Plus en détail

LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES

LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES Informations relatives au passage aux normes IFRS pour l'établissement des états financiers Introduction

Plus en détail

INSTRUCTION N 2009-08 DU 22 SEPTEMBRE 2009

INSTRUCTION N 2009-08 DU 22 SEPTEMBRE 2009 1 INSTRUCTION N 2009-08 DU 22 SEPTEMBRE 2009 RELATIVE AU CONTRÔLE DES OPÉRATIONS D'OFFRE PUBLIQUE D'ACQUISITION Prise en application des articles 231-46 et 231-51 du règlement général de l AMF Article

Plus en détail

Rapport financier semestriel relatif à l exercice 2014/2015

Rapport financier semestriel relatif à l exercice 2014/2015 , Leuven, relatif à l exercice 2014/2015 Lors des six premiers mois de l'exercice 2014/2015, KBC Ancora a affiché un résultat négatif de 10,7 millions d euros. Ce résultat a été déterminé en grande partie

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 OBJECTIF 01 - La Norme Comptable Tunisienne NC 15 relative aux opérations en monnaies étrangères définit les règles

Plus en détail

1/ 13 BE001 16/02/2011 - Numéro BDA: 2011-503145 Formulaire standard 2 - FR Maintenance en sécurité informatique - software et hardware

1/ 13 BE001 16/02/2011 - Numéro BDA: 2011-503145 Formulaire standard 2 - FR Maintenance en sécurité informatique - software et hardware 1/ 13 BE001 16/02/2011 - Numéro BDA: 2011-503145 Formulaire standard 2 - FR Bulletin des Adjudications Publication du Service Fédéral e-procurement SPF P&O - 51, rue de la Loi B-1040 Bruxelles +32 27905200

Plus en détail

2014 Rapport Annuel. Informations financières Etats financiers consolidés IFRS. au 31 décembre 2014

2014 Rapport Annuel. Informations financières Etats financiers consolidés IFRS. au 31 décembre 2014 2014 Rapport Annuel Informations financières Etats financiers consolidés IFRS au 31 décembre 2014 Etats financiers consolidés IFRS au 31 décembre 2014 Luxempart S.A. 1 Sommaire Etats financiers consolidés

Plus en détail

BUELENS, MATHAY, MATIS & ASSOCIATES RAPPORT DE TRANSPARENCE

BUELENS, MATHAY, MATIS & ASSOCIATES RAPPORT DE TRANSPARENCE BUELENS, MATHAY, MATIS & ASSOCIATES RAPPORT DE TRANSPARENCE 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. DESCRIPTION DE L ORGANISATION... 3 2. DATE DU DERNIER CONTROLE DE QUALITE... 3 3. LISTE DES ENTITES D'INTERET PUBLIC...

Plus en détail

Les engagements et revenus y afférents dans les établissements bancaires

Les engagements et revenus y afférents dans les établissements bancaires NC 24 Les engagements et revenus y afférents dans les établissements bancaires Objectif 01. Les prêts et avances et les engagements de financement ou de garantie constituent généralement un segment important

Plus en détail

Chapitre 1er. Les intermédiaires d'assurances ou de réassurances

Chapitre 1er. Les intermédiaires d'assurances ou de réassurances Projet de règlement grand-ducal concernant les modalités d'agrément et d'exercice des intermédiaires d'assurances et de réassurances ainsi que des PSA Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau;

Plus en détail

L'étude ASRA 2010 - Actionnariat Salarié dans les Rapports Annuels - CAC 40, Next 20 et SBF 120

L'étude ASRA 2010 - Actionnariat Salarié dans les Rapports Annuels - CAC 40, Next 20 et SBF 120 pour L'étude ASRA 2010 - Actionnariat Salarié dans les Rapports Annuels - CAC 40, Next 20 et SBF 120 Votre contact : Stanislas de Germay Directeur conseil 01 41 32 02 57-06 20 50 08 84 sdegermay@assembly-conseil.com

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-27

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-27 Tunis, le 18 décembre 2007 CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007-27 OBJET : Circulaire aux Intermédiaires Agréés n 2001-11 du 4 mai 2001 relative au Marché des changes et instruments de couverture

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2012/3 Le traitement comptable des plans d'options sur actions. Avis du 11 janvier 2012

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Avis CNC 2012/3 Le traitement comptable des plans d'options sur actions. Avis du 11 janvier 2012 COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Avis CNC 2012/3 Le traitement comptable des plans d'options sur actions I. Introduction Avis du 11 janvier 2012 1. La loi du 26 mars 1999 relative au plan d action belge

Plus en détail

Rapport du président du conseil de surveillance

Rapport du président du conseil de surveillance Rapport du président du conseil de surveillance Conformément aux dispositions de l'article L225-68 du Code de Commerce, l'objet de ce rapport est de rendre compte des conditions de préparation et d'organisation

Plus en détail

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le

Plus en détail

Politique d'exécution des ordres (Politique de meilleure exécution) Best Execution Policy. CapitalatWork SA CapitalatWork Foyer Group SA

Politique d'exécution des ordres (Politique de meilleure exécution) Best Execution Policy. CapitalatWork SA CapitalatWork Foyer Group SA Politique d'exécution des ordres (Politique de meilleure exécution) Best Execution Policy CapitalatWork SA CapitalatWork Foyer Group SA Novembre 2014 Le présent document est rendu accessible aux clients

Plus en détail

La dissolution et la liquidation en un seul acte

La dissolution et la liquidation en un seul acte La dissolution et la liquidation en un seul acte La loi du 25 avril 2014 portant des dispositions diverses en matière de Justice a apporté de nouvelles modifications à l'article 184, 5 du Code des sociétés

Plus en détail

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Le traitement comptable relatif à l'application de la procédure transitoire visée à l'article 537 CIR 92

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES. Le traitement comptable relatif à l'application de la procédure transitoire visée à l'article 537 CIR 92 COMMISSION DES NORMES COMPTABLES Le traitement comptable relatif à l'application de la procédure transitoire visée à l'article 537 CIR 92 Projet d avis du X novembre 2013 I. Introduction 1. À la suite

Plus en détail

COMMUNICATION N D.146 - A

COMMUNICATION N D.146 - A REGL/A:/D.146/GM Bruxelles, le 19 avril 1996 COMMUNICATION N D.146 - A (Cette communication annule et remplace la communication n D. 92). Objet : Procédures à suivre par les entreprises belges pour exercer

Plus en détail

Note de présentation de la circulaire du CDVM n 03-08 relative aux opérations de placement en devises réalisées par les OPCVM à l étranger

Note de présentation de la circulaire du CDVM n 03-08 relative aux opérations de placement en devises réalisées par les OPCVM à l étranger Rabat, le 15 juillet 2008. Note de présentation de la circulaire du CDVM n 03-08 relative aux opérations de placement en devises réalisées par les OPCVM à l étranger Dans le cadre de la libéralisation

Plus en détail

TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. - INFORMATIONS RÉGLEMENTAIRES LA SOCIÉTÉ TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. FORME JURIDIQUE

TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. - INFORMATIONS RÉGLEMENTAIRES LA SOCIÉTÉ TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. FORME JURIDIQUE TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. - INFORMATIONS LA SOCIÉTÉ TREETOP ASSET MANAGEMENT S.A. RÉGLEMENTAIRES FORME JURIDIQUE TreeTop Asset Management S.A. (ci-après «TREETOP» ou la «Société») est une société anonyme

Plus en détail

JPMorgan Liquidity Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») de droit Luxembourgeois Registered Office:

JPMorgan Liquidity Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») de droit Luxembourgeois Registered Office: JPMorgan Liquidity Funds Société d Investissement à Capital Variable (la «SICAV») de droit Luxembourgeois Registered Office: European Bank & Business Centre, 6 route de Trèves, L-2633 Senningerberg, Grand

Plus en détail

Communication aux entreprises d assurances concernant la procédure de «pre-application» pour Solvency II

Communication aux entreprises d assurances concernant la procédure de «pre-application» pour Solvency II Communication _2011_08 du 18 février 2011 Communication aux entreprises d assurances concernant la procédure de «pre-application» pour Solvency II a) Mise à jour du questionnaire «Intentions Modèles» b)

Plus en détail

CREDIT LYONNAIS STATUTS. 29 avril 2015

CREDIT LYONNAIS STATUTS. 29 avril 2015 CREDIT LYONNAIS STATUTS 29 avril 2015 I. FORME - SIEGE - OBJET Article 1 er Le CREDIT LYONNAIS, fondé en 1863 sous la forme de société à responsabilité limitée, a été constitué sous la forme de société

Plus en détail

FICHIERS INDEX DES COMPTES ANNUELS DÉPOSÉS AUPRÈS DE LA BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE

FICHIERS INDEX DES COMPTES ANNUELS DÉPOSÉS AUPRÈS DE LA BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE FICHIERS INDEX DES COMPTES ANNUELS DÉPOSÉS AUPRÈS DE LA BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE 1. FICHIERS INDEX QUOTIDIENS 1.1. GÉNÉRALITÉS Les références de tous les comptes annuels, des comptes consolidés et

Plus en détail

Lancement de l ouverture du capital et de l introduction en bourse d Aéroports de Paris

Lancement de l ouverture du capital et de l introduction en bourse d Aéroports de Paris Lancement de l ouverture du capital et de l introduction en bourse d Aéroports de Paris Paris, le 31 mai 2006 Aéroports de Paris lance aujourd hui son processus d ouverture de capital et d introduction

Plus en détail

Pour les actions nominatives, la condition de propriété ininterrompue est établie par le registre des actions nominatives de la Société.

Pour les actions nominatives, la condition de propriété ininterrompue est établie par le registre des actions nominatives de la Société. 1 FORMULAIRE RELATIF A L EXERCICE DU DROIT DE RETRAIT ETABLI EN APPLICATION DE L ARTICLE 77 DE LA LOI DU 12 MAI 2014 RELATIVE AUX SOCIÉTÉS IMMOBILIÈRES RÉGLEMENTÉES Le présent document est un formulaire

Plus en détail

INSTRUCTION N 017-12-2010 RELATIVE A L'ORGANISATION DU CONTRÔLE INTERNE AU SEIN DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES

INSTRUCTION N 017-12-2010 RELATIVE A L'ORGANISATION DU CONTRÔLE INTERNE AU SEIN DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES INSTRUCTION N 017-12-2010 RELATIVE A L'ORGANISATION DU CONTRÔLE INTERNE AU SEIN DES SYSTEMES FINANCIERS DECENTRALISES Le Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l'afrique de l'ouest, Vu le Traité

Plus en détail

Manuel Comptabilité générale

Manuel Comptabilité générale Manuel Date Qui Description 17/09/10 Carrupt Laurence Nouvelle version Page 1 / 25 Table des matières 1. Ouverture d'un nouvel exercice comptable... 3 2. Création des classes et natures... 5 3. Paramètres

Plus en détail

Pour les interventions des régions : article L.4211-1 du Code général des collectivités territoriales

Pour les interventions des régions : article L.4211-1 du Code général des collectivités territoriales Régime cadre exempté de notification N X59/2008 relatif aux aides sous forme de capital-investissement en faveur des PME Les autorités françaises ont informé la Commission de la mise en œuvre d un régime

Plus en détail

ASSOCIATION SUISSE POUR LA PROTECTION DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE (AIPPI SUISSE) S T A T U T S. A. Nom, siège et but de l'association

ASSOCIATION SUISSE POUR LA PROTECTION DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE (AIPPI SUISSE) S T A T U T S. A. Nom, siège et but de l'association ASSOCIATION SUISSE POUR LA PROTECTION DE LA PROPRIETE INTELLECTUELLE (AIPPI SUISSE) S T A T U T S A. Nom, siège et but de l'association 1 Sous le nom de "Association suisse pour la protection de la propriété

Plus en détail

Dahir n 1-91-131 (21 chaabane 1412) portant promul gation de la loi n 58-90 relative aux places financières offshore (B.O. 18 mars 1992).

Dahir n 1-91-131 (21 chaabane 1412) portant promul gation de la loi n 58-90 relative aux places financières offshore (B.O. 18 mars 1992). Dahir n 1-91-131 (21 chaabane 1412) portant promul gation de la loi n 58-90 relative aux places financières offshore (B.O. 18 mars 1992). Vu la Constitution, notamment son article 26, Est promulguée et

Plus en détail

...... (dénomination statutaire)...( 1 ) a désigné au cours de l'assemblée générale de la société du...( 2 )

...... (dénomination statutaire)...( 1 ) a désigné au cours de l'assemblée générale de la société du...( 2 ) 5112/PC/MS ANNEXE 1 À LA COMMUNICATION F.2 DÉSIGNATION D'UN COMMISSAIRE AUPRÈS D'UNE SOCIÉTÉ DE CAUTIONNEMENT MUTUEL La société de cautionnement mutuel...... (dénomination statutaire)......... (adresse

Plus en détail

AEDIFICA SOCIETE ANONYME SICAF IMMOBILIERE PUBLIQUE DE DROIT BELGE AVENUE LOUISE 331-333 1050 BRUXELLES R.P.M. BRUXELLES N ENTREPRISE 0877.248.

AEDIFICA SOCIETE ANONYME SICAF IMMOBILIERE PUBLIQUE DE DROIT BELGE AVENUE LOUISE 331-333 1050 BRUXELLES R.P.M. BRUXELLES N ENTREPRISE 0877.248. AEDIFICA SOCIETE ANONYME SICAF IMMOBILIERE PUBLIQUE DE DROIT BELGE AVENUE LOUISE 331-333 1050 BRUXELLES R.P.M. BRUXELLES N ENTREPRISE 0877.248.501 FUSION PAR ABSORPTION DE LA SOCIETE ANONYME IMMO RESIDENCE

Plus en détail

515 592 876 : 45, - 92526 552 059 024 RCS

515 592 876 : 45, - 92526 552 059 024 RCS Société Anonyme au capital de 515 592 876 euros Siège social : 45, rue de Villiers - 92526 Neuilly-sur-Seine 552 059 024 RCS Nanterre www.thalesgroup.com Note d information émise à l occasion de la mise

Plus en détail

MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES

MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES A/ EN DEHORS DU TEMPS SCOLAIRE 1. PRÉALABLE Il arrive que des associations, des personnes physiques morales de droit public ou privé, demandent à occuper régulièrement

Plus en détail

XXXXXX. Information préalable au 31.12.2002. Base individuelle / Entreprise. Cochez la case appropriée d'une X

XXXXXX. Information préalable au 31.12.2002. Base individuelle / Entreprise. Cochez la case appropriée d'une X Banque nationale suisse Direction de la statistique Saisie des données Case postale Bon de livraison pour disquettes (FRIN) A imprimer et joindre à la disquette Raison sociale Adresse NPA Localité Collaborateur

Plus en détail

Circulaire n 41/G/2007 du 2 août 2007 relative à l 'obligation de vigilance incombant aux établissements de crédit

Circulaire n 41/G/2007 du 2 août 2007 relative à l 'obligation de vigilance incombant aux établissements de crédit Circulaire n 41/G/2007 du 2 août 2007 relative à l 'obligation de vigilance incombant aux établissements de crédit Le Gouverneur de Bank Al-Maghrib ; vu la loi n 34-03 relative aux établissements de c

Plus en détail

Les planificateurs financiers

Les planificateurs financiers Les planificateurs financiers La nouvelle règlementation belge Par Christophe Steyaert Avocat Luxembourg, le 9 octobre 2014 1. Les objectifs de la nouvelle loi Ingénierie patrimoniale des «family offices»

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 ------------------------------------------------------------------

CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 ------------------------------------------------------------------ CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 85 ------------------------------------------------------------------ Séance du mercredi 9 novembre 2005 -------------------------------------------------- CONVENTION

Plus en détail

ANNEXE A LA CIRCULAIRE SUR LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE TABLE DES MATIERES

ANNEXE A LA CIRCULAIRE SUR LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE TABLE DES MATIERES PPB-2006-8-1-CPA ANNEXE A LA CIRCULAIRE SUR LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE TABLE DES MATIERES Introduction 0. Base légale 1. Le contrôle interne 1.1. Définition et éléments constitutifs 1.2. Mesures

Plus en détail

Fondation collective Swiss Life Invest, Zurich. Règlement relatif aux placements. (fondation) Entrée en vigueur: 1er avril 2015

Fondation collective Swiss Life Invest, Zurich. Règlement relatif aux placements. (fondation) Entrée en vigueur: 1er avril 2015 Swiss Life SA, General-Guisan-Quai 40, Case postale, 8022 Zurich Fondation collective Swiss Life Invest, Zurich (fondation) Règlement relatif aux placements Entrée en vigueur: 1er avril 2015 web1497 /

Plus en détail

MEMORANDUM CONCERNANT LE CONTROLE DES ONG. Deux textes réglementaires définissent les aspects comptables et de contrôle relatifs aux O.N.G. agréées.

MEMORANDUM CONCERNANT LE CONTROLE DES ONG. Deux textes réglementaires définissent les aspects comptables et de contrôle relatifs aux O.N.G. agréées. 04.12.1998 MEMORANDUM CONCERNANT LE CONTROLE DES ONG 1. LE CADRE LÉGAL Deux textes réglementaires définissent les aspects comptables et de contrôle relatifs aux O.N.G. agréées. 1.1. Arrêté royal du 18

Plus en détail

A V I S N 1.677 ----------------------- Séance du vendredi 20 février 2009 ----------------------------------------------

A V I S N 1.677 ----------------------- Séance du vendredi 20 février 2009 ---------------------------------------------- A V I S N 1.677 ----------------------- Séance du vendredi 20 février 2009 ---------------------------------------------- Arrêté royal modifiant l'arrêté royal du 15 juillet 1997 portant des mesures de

Plus en détail

Cahier spécial des charges pour un marché de services : conclusion d'emprunts pour le financement du service d'investissements de l'exercice 2006

Cahier spécial des charges pour un marché de services : conclusion d'emprunts pour le financement du service d'investissements de l'exercice 2006 Centre Public d'action Sociale de Jette Rue de l'eglise 47-49 1090 Bruxelles Cahier spécial des charges pour un marché de services : conclusion d'emprunts pour le financement du service d'investissements

Plus en détail

Convention Beobank Online et Beobank Mobile

Convention Beobank Online et Beobank Mobile Convention Beobank Online et Beobank Mobile Lisez attentivement cette Convention ("la Convention"). Lisez en tout cas la Section 1 - Conditions générales Beobank Online et Beobank Mobile. Ces conditions

Plus en détail

Système Électronique de Données, d Analyse et de Recherche (SEDAR MD ) Liste des types de dossier, sous-types de dossier et types de document SEDAR

Système Électronique de Données, d Analyse et de Recherche (SEDAR MD ) Liste des types de dossier, sous-types de dossier et types de document SEDAR Système Électronique de Données, d Analyse et de Recherche (SEDAR MD ) Liste des types de dossier, sous-types de dossier et types de document SEDAR 2 juillet 2015 1 Table des matières Catégorie de déposant:

Plus en détail

BIC - Produits et stocks - Contrats d'échange de taux d'intérêt ou de devises (swaps)

BIC - Produits et stocks - Contrats d'échange de taux d'intérêt ou de devises (swaps) Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-BIC-PDSTK-10-20-80-40-20120912 DGFIP BIC - Produits et stocks - Contrats

Plus en détail

ING Business Account Règlement

ING Business Account Règlement I. Objet et cadre du présent règlement ING Business Account Règlement Version 01/08/2015 Le présent règlement relatif à l'ing Business Account (ci-après dénommé le "Règlement") régit les relations entre

Plus en détail

Le Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l Afrique de l Ouest,

Le Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l Afrique de l Ouest, INSTRUCTION N 001-01-2015 ETABLISSANT LA LISTE DES DOCUMENTS ET INFORMATIONS CONSTITUTIFS DU DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT EN QUALITE DE BUREAU D INFORMATION SUR LE CREDIT Le Gouverneur de la Banque Centrale

Plus en détail

de la commune organisatrice ou bénéficiaire, ci-après dénommée «société de transports en commun bénéficiaire». Par dérogation aux dispositions de

de la commune organisatrice ou bénéficiaire, ci-après dénommée «société de transports en commun bénéficiaire». Par dérogation aux dispositions de 15 MAI 2007. - Loi relative à la création de la fonction de gardien de la paix, à la création du service des gardiens de la paix et à la modification de l'article 119bis de la nouvelle loi communale (1)

Plus en détail

FSMA_2012_15-1 du 12/07/2012

FSMA_2012_15-1 du 12/07/2012 FSMA_2012_15-1 du 12/07/2012 Questions à se poser lors de la mise en place de projet de crowdfunding Si vous êtes promoteur d'un projet de crowdfunding, vous devrez veiller à examiner l'applicabilité d'une

Plus en détail

Groupe de Travail ALCO : Contrôles de Compliance MIFID

Groupe de Travail ALCO : Contrôles de Compliance MIFID Groupe de Travail ALCO : Contrôles de Compliance MIFID o Composition : - Sous-groupe de Travail «Conflits d intérêt/inducements» : Sophie BAUWENS, Alexandra MELIS, Patrick CHILLET, Vincent SALZINGER. -

Plus en détail

1/ 12 BE001 23/01/2013 - Numéro BDA: 2013-501422 Formulaire standard 2 - FR Location de machines à café et fourniture de leurs consommables.

1/ 12 BE001 23/01/2013 - Numéro BDA: 2013-501422 Formulaire standard 2 - FR Location de machines à café et fourniture de leurs consommables. 1/ 12 BE001 23/01/2013 - Numéro BDA: 2013-501422 Formulaire standard 2 - FR Bulletin des Adjudications Publication du Service Fédéral e-procurement SPF P&O - 51, rue de la Loi B-1040 Bruxelles +32 27905200

Plus en détail

GUIDE INTERMINISTERIEL SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION ET APPLICATIONS SENSIBLES

GUIDE INTERMINISTERIEL SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION ET APPLICATIONS SENSIBLES REPUBLIQUE FRANÇAISE PREMIER MINISTRE Secrétariat Général de la Défense Nationale N 730/ SCSSI Issy-les-Moulineaux, le 13 janvier 1997 GUIDE INTERMINISTERIEL SUR LES SYSTEMES D'INFORMATION ET APPLICATIONS

Plus en détail

Annexe A à la Communication F.1 Demande d'une société de cautionnement mutuel (arrêté royal du 30 avril 1999 - M.B.

Annexe A à la Communication F.1 Demande d'une société de cautionnement mutuel (arrêté royal du 30 avril 1999 - M.B. Office de Contrôle des Assurances Annexe A à la Communication F.1 Demande d'une société de cautionnement mutuel (arrêté royal du 30 avril 1999 - M.B. du 6 août 1999) Le(s) soussigné(s)... 1 ayant reçu

Plus en détail

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES La Banque Centrale du Congo, Vu la Loi n 005/2002 du

Plus en détail

Reporting titre par titre des établissements de crédit

Reporting titre par titre des établissements de crédit Reporting titre par titre des établissements de crédit Banque centrale du Luxembourg Sommaire 1 Introduction...3 2 Les données à transmettre à la BCL...5 2.1 Aperçu général...5 2.2 Les titres soumis à

Plus en détail

Qu est-ce que SWIFT? Comment fonctionne SWIFT?

Qu est-ce que SWIFT? Comment fonctionne SWIFT? Juin 2009 Communication de l ASB relative à la divulgation de données clients en matière de trafic des paiements, de transactions sur titres et autres opérations en relation avec SWIFT Association suisse

Plus en détail

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014

Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance. Adoptées le 11 décembre 2014 Restaurant Brands International Inc. Conseil d administration Lignes directrices sur la gouvernance Adoptées le 11 décembre 2014 Le conseil d administration (le «conseil») de Restaurant Brands International

Plus en détail

EXEMPLE D'UNE LETTRE DE MISSION

EXEMPLE D'UNE LETTRE DE MISSION MISSION CONCOURANT A L'ETABLISSEMENT DES COMPTES ANNUELS EXEMPLE D'UNE LETTRE DE MISSION M........ Vous avez bien voulu solliciter notre assistance comptable et nous vous remercions pour cette marque de

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE Code ISIN : FR0000983348 Dénomination : CAAM MONE ETAT Forme juridique : F.C.P. de droit français. Compartiments / nourricier : l OPCVM est

Plus en détail

PLAN DE WARRANTS 2014 EMISSION ET CONDITIONS D EXERCICE

PLAN DE WARRANTS 2014 EMISSION ET CONDITIONS D EXERCICE PLAN DE WARRANTS 2014 EMISSION ET CONDITIONS D EXERCICE Offre de maximum 100.000 de droits de souscription ("Warrants") réservés aux Bénéficiaires du Plan de Warrants de la Société Les acceptations dans

Plus en détail

Conseil Économique et Social

Conseil Économique et Social NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.15/AC.2/2002/2 8 novembre 2001 Original : FRANÇAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de travail

Plus en détail

EVALUATION MUTUELLE DE LA BELGIQUE QUATRIEME RAPPORT BISANNUEL. Rapport de la Belgique

EVALUATION MUTUELLE DE LA BELGIQUE QUATRIEME RAPPORT BISANNUEL. Rapport de la Belgique EVALUATION MUTUELLE DE LA BELGIQUE QUATRIEME RAPPORT BISANNUEL Rapport de la Belgique La Belgique présente dans ce quatrième apport bisannuel les mesures législatives ou autres prises, ou en cours d élaboration

Plus en détail

Joint Committee. Orientations relatives au traitement des réclamations dans le secteur des valeurs mobilières (ESMA) et le secteur bancaire (ABE)

Joint Committee. Orientations relatives au traitement des réclamations dans le secteur des valeurs mobilières (ESMA) et le secteur bancaire (ABE) JC 2014 43 27 May 2014 Joint Committee Orientations relatives au traitement des réclamations dans le secteur des valeurs mobilières (ESMA) et le secteur bancaire (ABE) 1 Table des matières Orientations

Plus en détail

CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE. Procédure d ouverture d un compte dans le cadre du droit au compte

CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE. Procédure d ouverture d un compte dans le cadre du droit au compte CHARTE D ACCESSIBILITÉ POUR RENFORCER L EFFECTIVITÉ DU DROIT AU COMPTE Préambule Le droit au compte figure dans la législation française comme un principe fondamental. Le code monétaire et financier (article

Plus en détail

CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE

CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE CONTRAT DE SYNDIC de COPROPRIETE Entre les parties soussignées : A.1. L association des copropriétaires de la résidence inscrite à la BCE sous le n dont le siège est situé Ici représentée par agissant

Plus en détail

TABLE DES MATIERES SECTION 1 CONTROLE INTERNE ET AUDIT INTERNE, POLITIQUE DE PREVENTION ET COMPLIANCE

TABLE DES MATIERES SECTION 1 CONTROLE INTERNE ET AUDIT INTERNE, POLITIQUE DE PREVENTION ET COMPLIANCE PPB-2007-5-CPB-1 TABLE DES MATIERES SECTION 1 CONTROLE INTERNE ET AUDIT INTERNE, POLITIQUE DE PREVENTION ET COMPLIANCE CHAPITRE I LE CONTROLE INTERNE ET L AUDIT INTERNE CHAPITRE II LA POLITIQUE DE PREVENTION

Plus en détail