COMMUNICATION N D A

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMUNICATION N D.146 - A"

Transcription

1 REGL/A:/D.146/GM Bruxelles, le 19 avril 1996 COMMUNICATION N D A (Cette communication annule et remplace la communication n D. 92). Objet : Procédures à suivre par les entreprises belges pour exercer une activité d'assurance en Belgique ou à l'étranger. (Loi du 9 juillet A.R. du 22 février 1991). I. INTRODUCTION. - Pour l'application de la présente communication, il faut entendre par : la Loi : la loi du 9 juillet 1975 relative au contrôle des entreprises d'assurances. le Règlement général : l'arrêté royal du 22 février 1991 portant règlement général relatif au contrôle des entreprises d'assurances. l'office : l'office de Contrôle des Assurances. - Sont visées par la présente communication, les entreprises belges qui souhaitent commencer une activité d'assurance en Belgique ou à l'étranger, ou qui y pratiquent déjà cette activité et projettent de l'étendre à d'autres branches. - Avant de commencer une activité d'assurance en Belgique ou à l'étranger, l'entreprise doit être agréée par le Roi. A cette fin, elle introduit une requête d'agrément conformément au point II. Si une entreprise souhaite déployer une activité d'assurance à l'étranger, elle doit suivre les procédures additionnelles décrites au point III. Si une entreprise qui exerce une activité d'assurance directe souhaite commencer également une activité de réassurance en Belgique ou à l'étranger, elle doit suivre les procédures additionnelles décrites au point IV.

2 2. - Les entreprises sont instamment invitées à présenter leur dossier conformément aux indications données dans la présente communication. Toutes les pièces du dossier doivent être signées par un représentant responsable de l'entreprise. II. AGREMENT. II.1. Forme et présentation de la requête d'agrément. La requête d'agrément est établie sur base du formulaire D.146/a (en annexe) et envoyée à l'office, accompagnée d'un dossier dont le contenu et le mode de présentation sont décrits au point II.2. de la présente communication. Le formulaire D.146/a comporte : - une colonne A, dans laquelle l'entreprise indique les branches pour lesquelles elle dispose déjà d'un agrément ; - une colonne B, dans laquelle l'entreprise indique les branches pour lesquelles l'agrément est demandé. II.2. Dossiers à joindre à la requête. Les documents et renseignements à joindre à la requête d'agrément, seront répartis en trois dossiers distincts : a) un dossier juridique et administratif ; b) un dossier financier ; c) un dossier technique. Le contenu (II.2.1.) et le mode de présentation (II.2.2.) de ces dossiers sont décrits ci-après. II.2.1. Contenu Remarque : Les données doivent être fournies en français ou en néerlandais.

3 3. J. Dossier juridique et administratif Les renseignements portant l'indice J ne doivent pas être fournis par les entreprises qui sont déjà agréées (extension d'activité). J.1. Les statuts en vigueur à la date de la demande d'agrément ainsi que la date de leur publication au Moniteur belge (ou la preuve que le nécessaire a été fait en vue de cette publication). J.2. Des renseignements suffisamment détaillés sur la structure de l'organisation de l'entreprise, faisant apparaître clairement que l'administration centrale de l'entreprise se trouve en Belgique. J.3. a) Pour les administrateurs, les nom, prénoms, domicile, résidence, profession et nationalité, ainsi que les dates de publication de ces données au Moniteur belge (ou la preuve que le nécessaire a été fait en vue de cette publication). b) Pour chacune des personnes chargées de la direction effective de l'entreprise, les renseignements demandés à l'annexe D.146/b, un certificat de bonnes conduite, vie et moeurs ou un document équivalent, ainsi que les dates de la publication de leur nomination au Moniteur belge (ou la preuve que le nécessaire a été fait en vue de cette publication). ( 1 ). J.4. a) En ce qui concerne les sociétés par actions, les renseignements demandés à l'annexe D.146/c relatifs aux actionnaires et à la structure du groupe (liens étroits). ( 2 ) Si l'actionnaire est une personne morale, ses derniers comptes annuels. b) En ce qui concerne les associations d'assurances mutuelles, par analogie avec les sociétés par actions, les renseignements demandés au point a). J.5. Pour la désignation d'un commissaire agréé, les données visées à l'annexe D.146/d. J.6. Pour la désignation d'un actuaire, les données visées à l'annexe D.146/e. Remarque : L'actuaire doit remettre à l'entreprise son avis concernant les éléments du présent dossier d'agrément pour lesquels cet avis est légalement requis. ( 3 ) (1 ) Pour une description de la notion de direction effective, nous nous référons à la communication n D.97 du 7 février ( 2 ) Pour plus de précisions concernant les données visées à l'annexe D.146/c, nous nous référons à la communication n D.96 du 7 février ( 3 ) Pour une description plus précise des conditions de désignation d'un actuaire et du contenu de son avis, il y a lieu de se référer à l'arrêté royal du 22 novembre 1994 portant exécution de l'article 40bis de la loi du 9 juillet 1975 et à la communication n D.133 du 15 mars 1995.

4 4. F. Dossier financier Les documents repris sous le point F.1. ne doivent pas être fournis par les entreprises qui sont déjà agréées (extension d'activité). F.1. Les comptes annuels des trois derniers exercices clôturés, si l'entreprise exerçait une autre activité avant la requête. F.2. Les principes directeurs en matière de réassurance avec indication du mode de réassurance et de l'identité des réassureurs. F.3. Pour les trois premiers exercices sociaux et pour l'ensemble des branches demandées, les prévisions relatives aux moyens financiers, à présenter sous la forme d'un compte de résultats conformément à l'annexe D.146/f1 (non-vie) ou D.146/f2 (vie). F.4. Pour les trois premiers exercices sociaux, les prévisions relatives aux moyens financiers destinés à la constitution de la marge de solvabilité requise en vertu des articles 18 et 19 du Règlement général. Pour une entreprise qui souhaite commencer une activité d'assurance ou qui projette d'étendre son activité, la preuve qu'elle dispose à ce moment de la marge de solvabilité requise compte tenu du minimum absolu du fonds de garantie fixé par l'article 19 du Règlement général. L'entreprise remplit à cet effet l'annexe D.146/g1 (non-vie) ou D.146/g2 (vie). T. Dossier technique Pour chacune des branches faisant l'objet d'une demande d'agrément et pour les risques accessoires : T.( * ).1. La nature des risques que l'entreprise se propose de garantir et les caractéristiques des produits qui seront commercialisés. A cette fin, il convient de remplir une fiche par produit conformément à l'annexe D.146/h1 (non-vie) ou D.146/h2 (vie). Les conditions générales et spéciales des assurances obligatoires en Belgique qu'elle envisage d'utiliser. T.(*).2. Les bases techniques, c'est-à-dire les éléments nécessaires pour le calcul de la prime, que l'entreprise envisage d'appliquer pour chaque catégorie d'opérations relevant du groupe d'activités "vie". * L'entreprise indique le chiffre qui correspond à la branche demandée. Ex. T.(01) pour la branche 1. Accidents. T.(14) pour la branche 14. Crédit.

5 5. T.( * ).3. Le mode de calcul des provisions techniques. A. Pour les opérations relevant du groupe d'activités "non-vie" : provision pour primes non acquises et risques en cours ; provision pour sinistres, y compris la provision I.B.N.R. et la provision pour les frais de gestion des sinistres ; provision pour égalisation et catastrophes ; provision pour vieillissement ; provision pour participations bénéficiaires, y compris les ristournes de primes, réparties mais non encore attribuées ; autres provisions spéciales. B. Pour les opérations relevant du groupe d'activités "vie" : provision d'assurance vie ; provision pour sinistres ; provision pour participations bénéficiaires, y compris les ristournes de primes, réparties mais non encore attribuées. T.(*).4. La participation bénéficiaire. T.(*).5. Les prévisions de frais d'installation des services administratifs et du réseau de production, et les moyens destinés à y faire face. T.(*).6. Pour les trois premiers exercices sociaux, les prévisions relatives aux frais de gestion autres que les frais d'installation, notamment les frais généraux courants et les commissions. T.(*).7. Pour les trois premiers exercices sociaux, les prévisions relatives aux primes ou aux cotisations et aux sinistres. T.(10a).8. Pour l'entreprise qui souhaite pratiquer la branche 10a (assurance obligatoire de la responsabilité en matière de véhicules automoteurs), la preuve de l'affiliation au Bureau belge et au Fonds commun de garantie automobile, visés aux articles 79 et 80 de la Loi. * L'entreprise indique le chiffre qui correspond à la branche demandée. Ex. T.(01) pour la branche 1. Accidents. T.(14) pour la branche 14. Crédit. Les indications données aux points 8, 9 et 10 concernent uniquement les demandes qui portent sur les branches 10a, 17 et 18.

6 6. T.(17).9. Pour l'entreprise qui souhaite pratiquer la branche 17 (protection juridique), la (les) formule(s) de gestion des sinistres telle(s) que décrite(s) à l'article 4 de l'a.r. du 12 octobre 1990 relatif à l'assurance protection juridique, accompagnée(s) d'une description de la manière dont la (les) formule(s) retenue(s) sera (seront) réalisée(s) et les moyens mis en oeuvre à cet effet. T.(18).10. Pour l'entreprise qui souhaite pratiquer la branche 18 (assistance), la description des moyens directs et indirects en personnel et matériel dont elle dispose pour faire face à ses engagements. II.2.2. Présentation. Les dossiers et sous-dossiers porteront sur leur couverture : a) la dénomination de l'entreprise ; b) le cas échéant, le code administratif sous lequel l'entreprise a déjà été immatriculée à l'office ; c) l'indice porté en tête de chaque subdivision du point II.2.1. (J. - F. - T.) Les sous-dossiers relatifs aux risques accessoires d'une branche, doivent être joints aux sous-dossiers de la branche principale. Exemple : Pour l'entreprise XYZ, code administratif 0000 : - dossier juridique - statuts : XYZ/0000/J.1. - dossier technique - incendie - nature des risques : XYZ/0000/T.(08).1. III. DISPOSITIONS PARTICULIERES RELATIVES A L'EXERCICE D'UNE ACTIVITE D'ASSURANCE A L'ETRANGER. III.1. Exercice d'une activité d'assurance dans un autre Etat membre de l'espace économique européen (E.E.E.). III.1.1. Ouverture d'une succursale dans un autre Etat membre de l'e.e.e. Toute entreprise qui projette d'ouvrir une succursale dans un autre Etat membre de l'e.e.e. en vue d'exercer une activité d'assurance pour laquelle elle a l'agrément en Belgique, notifie son intention à l'office.

7 7. Cette notification doit être accompagnée d'un dossier composé d'un dossier administratif, d'un dossier financier et d'un dossier technique. Ces dossiers doivent être rédigés en français ou en néerlandais. Le dossier administratif, à l'exception du certificat de bonnes conduite, vie et moeurs visé sous A.4., et les données visées sous T.1., T.(10a).5., T.(17).6. et T.(18).7. doivent également être rédigés dans la langue de l'etat membre de la succursale. A. Dossier administratif A.1. Le nom de l'etat membre où la succursale s'établit. A.2. L'adresse à laquelle, dans l'etat membre de la succursale, les documents peuvent être réclamés et délivrés (même adresse que celle à laquelle sont envoyées les communications destinées au mandataire général). A.3. La structure de l'organisation de la succursale. A.4. Les données relatives au mandataire général : - si le mandataire est une personne physique : les renseignements demandés dans l'annexe D.146/b, ainsi qu'un certificat de bonnes conduite, vie et moeurs ou un document équivalent ; - si le mandataire est une personne morale : sa dénomination, la mention de son siège social et les renseignements demandés au tiret précédent concernant la personne physique chargée de la représenter ; - dans les deux cas, le document officiel désignant le mandataire et attestant qu'il est doté de pouvoirs suffisants pour contracter des engagements à l'égard des tiers au nom de l'entreprise et la représenter devant les autorités et juridictions de l'etat membre de la succursale. Cette procuration doit au moins comporter les données figurant à l'annexe D.146/i. A.5. Les renseignements visés au point A.4., premier tiret, relatifs aux personnes qui, de concert avec le mandataire général, sont chargées d'administrer la succursale. F. Dossier financier F.1. Le mode de réassurance et l'identité des réassureurs. F.2. Les prévisions de frais d'installation des services administratifs de la succursale et du réseau de production, et les moyens destinés à y faire face.

8 8. F.3. Pour les trois premiers exercices sociaux, les prévisions relatives aux moyens financiers, à présenter sous forme d'un compte de résultats "non-vie" ou "vie" conformément à l'annexe D.146/f1 (non-vie) ou D.146/f2 (vie). F.4. Pour les trois premiers exercices sociaux, les prévisions des moyens financiers destinés à la constitution de la marge de solvabilité requise pour l'ensemble des opérations, y compris celles qui seront exercées par la succursale. A cette fin, il convient de remplir l'annexe D.146/g1 (non-vie) ou D.146/g2 (vie). T. Dossier technique T.( * ).1. La nature des risques que l'entreprise se propose de garantir et les caractéristiques des produits qui seront commercialisés. A cette fin, il convient de remplir une fiche par produit conformément à l'annexe D.146/h1 (non-vie) ou D.146/h2 (vie). Le cas échéant, les conditions générales et spéciales des assurances obligatoires dans l'etat membre de la succursale que l'entreprise envisage d'utiliser. T.(*).2. Les bases techniques, notamment les éléments nécessaires pour le calcul de la prime, que l'entreprise envisage d'appliquer pour chaque catégorie d'opérations relevant du groupe d'activités "vie". T.(*).3. Le mode de calcul des provisions techniques. A. Pour les opérations relevant du groupe d'activités "non-vie" : provision pour primes non acquises et risques en cours ; provision pour sinistres, y compris la provision I.B.N.R. et la provision pour les frais de gestion des sinistres ; provision pour égalisation et catastrophes ; provision pour vieillissement ; provision pour participations bénéficiaires, y compris les ristournes de primes, réparties mais non encore attribuées ; autres provisions spéciales. * L'entreprise indique le chiffre qui correspond à la branche demandée. Ex. T.(01) pour la branche 1. Accidents. T.(14) pour la branche 14. Crédit.

9 9. B. Pour les opérations relevant du groupe d'activités "vie" : provision d'assurance vie ; provision pour sinistres ; provision pour participations bénéficiaires, y compris les ristournes de primes, réparties mais non encore attribuées. T.( * ).4. La participation bénéficiaire. T.(10a).5. Pour l'entreprise qui souhaite pratiquer la branche 10a (assurance obligatoire de la responsabilité en matière de véhicules automoteurs), la preuve de l'affiliation au Bureau national et au Fonds de garantie national de l'etat membre de la succursale. T.(17).6. Pour l'entreprise qui souhaite pratiquer la branche 17 (protection juridique), la (les) formule(s) de gestion des sinistres telle(s) que décrite(s) à l'article 4 de l'a.r. du 12 octobre 1990 relatif à l'assurance protection juridique, qu'elle utilisera dans l'etat membre de la succursale, accompagnée(s) d'une description de la manière dont la (les) formule(s) retenue(s) sera (seront) réalisée(s) et les moyens mis en oeuvre à cet effet. T.(18).7. Pour l'entreprise qui souhaite pratiquer la branche 18 (assistance), la description des moyens directs et indirects en personnel et matériel dont elle dispose pour respecter ses engagements. III.1.2. Libre prestation de services dans un autre Etat membre de l'e.e.e. Toute entreprise qui projette d'exercer en libre prestation de services sur le territoire d'un autre Etat membre de l' E.E.E., une activité d'assurance pour laquelle elle a l'agrément en Belgique, notifie son intention à l'office. Cette notification doit être accompagnée d'un dossier composé d'un dossier administratif, d'un dossier financier et d'un dossier technique. Ces dossiers doivent être rédigés en français ou en néerlandais. Le dossier administratif et les données visées sous T.1., T.(10a).5., T.(17).6. et T.(18).7. doivent également être rédigés dans la langue de l'etat membre de prestation de services. * L'entreprise indique le chiffre qui correspond à la branche demandée. Ex. T.(01) pour la branche 1. Accidents. T.(14) pour la branche 14. Crédit. Les indications données aux points 5, 6 et 7 concernent uniquement les demandes qui portent sur les branches 10a, 17 et 18.

10 10. A. Dossier administratif A.1. Le nom de l'etat membre où l'activité sera exercée en libre prestation de services. F. Dossier financier F.1. Le mode de réassurance et l'identité des réassureurs. F.2. F.3. Pour les trois premiers exercices sociaux, les prévisions relatives aux moyens financiers, à présenter sous forme d'un compte de résultats "non-vie" ou "vie" conformément à l'annexe D.146/f1 (non-vie) ou D.146/f2 (vie). Pour les trois premiers exercices sociaux, les prévisions des moyens financiers destinés à la constitution de la marge de solvabilité requise pour l'ensemble des opérations, y compris celles qui seront pratiquées en libre prestation de services. A cette fin, il convient de remplir l'annexe D.146/g1 (non-vie) ou D.146/g2 (vie). T. Dossier technique T.( * ).1. La nature des risques que l'entreprise se propose de garantir et les caractéristiques des produits qui seront commercialisés. A cette fin, il convient de remplir une fiche par produit conformément à l'annexe D.146/h1 (non-vie) ou D.146/h2 (vie). Le cas échéant, les conditions générales et spéciales des assurances obligatoires dans l'etat membre de prestation de services que l'entreprise envisage d'utiliser. T.(*).2. Les bases techniques, notamment les éléments nécessaires pour le calcul de la prime, que l'entreprise envisage d'appliquer pour chaque catégorie d'opérations relevant du groupe d'activités "vie". T.(*).3. Le mode de calcul des provisions techniques. A. Pour les opérations relevant du groupe d'activités "non-vie" : provision pour primes non acquises et risques en cours ; * L'entreprise indique le chiffre qui correspond à la branche demandée. Ex. T.(01) pour la branche 1. Accidents. T.(14) pour la branche 14. Crédit.

11 11. provision pour sinistres, y compris la provision I.B.N.R. et la provision pour les frais de gestion des sinistres ; provision pour égalisation et catastrophes ; provision pour vieillissement ; provision pour participations bénéficiaires, y compris les ristournes de primes, réparties mais non encore attribuées ; autres provisions spéciales. B. Pour les opérations relevant du groupe d'activités "vie" : provision d'assurance vie ; provision pour sinistres ; provision pour participations bénéficiaires, y compris les ristournes de primes, réparties mais non encore attribuées. T.( * ).4. La participation bénéficiaire. T.(10a).5. Pour l'entreprise qui souhaite pratiquer la branche 10a (assurance obligatoire de la responsabilité en matière de véhicules automoteurs): - la preuve de l'affiliation au Bureau national et au Fonds de garantie national de l'etat membre de prestation de services ; - le nom et l'adresse du représentant chargé du règlement des sinistres et qui doit répondre aux conditions fixées par l'etat membre de prestation de services. T.(17).6. Pour l'entreprise qui projette de pratiquer la branche 17 (protection juridique), la (les) formule(s) de gestion des sinistres telle(s) que décrite(s) à l'article 4 de l'a.r. du 12 octobre 1990 relatif à l'assurance protection juridique, qu'elle utilisera dans l'etat membre de prestation de services, accompagnée(s) d'une description de la manière dont la (les) formule(s) retenue(s) sera (seront) réalisée(s) et les moyens mis en oeuvre à cet effet. T.(18).7. Pour l'entreprise qui projette de pratiquer la branche 18 (assistance), la description des moyens directs et indirects en personnel et matériel dont elle dispose pour faire face à ses engagements. * L'entreprise indique le chiffre qui correspond à la branche demandée. Ex. T.(01) pour la branche 1. Accidents. T.(14) pour la branche 14. Crédit. Les indications données aux points 5, 6 et 7 concernent uniquement les demandes qui portent sur les branches 10a, 17 et 18.

12 12. III.2. Exercice d'une activité d'assurance dans un pays tiers (pays situé hors de l'espace économique européen). Toute entreprise qui souhaite exercer dans un pays tiers (c.-à-d. un pays situé hors de l'e.e.e.) une activité d'assurance pour laquelle elle a l'agrément en Belgique, doit le notifier préalablement à l'office. Cette notification doit être accompagnée d'un dossier composé d'un dossier administratif, d'un dossier financier et d'un dossier technique. Ces dossiers doivent être rédigés en français ou en néerlandais. A. Dossier administratif A.1. Le nom du pays où l'entreprise projette d'exercer son activité. A.2. Indiquer si l'activité sera exercée par la voie d'une succursale ou en libre prestation de services. A.3. Dans le cas où une succursale est établie : - L'adresse de la succursale. - La structure de l'organisation de la succursale. F. Dossier financier F.1. Le mode de réassurance et l'identité des réassureurs. F.2. Le cas échéant, les prévisions de frais d'installation des services administratifs de la succursale et du réseau de production, et les moyens destinés à y faire face. F.3. F.4. Pour les trois premiers exercices sociaux, les prévisions relatives aux moyens financiers, à présenter sous forme d'un compte de résultats "non-vie" ou "vie" conformément à l'annexe D.146/f1 (non-vie) ou D.146/f2 (vie). Pour les trois premiers exercices sociaux, les prévisions des moyens financiers destinés à la constitution de la marge de solvabilité requise pour l'ensemble des opérations, y compris celles qui seront pratiquées à l'étranger. A cette fin, il convient de remplir l'annexe D.146/g1 (non-vie) ou D.146/g2 (vie).

13 13. T. Dossier technique T.( * ).1. La nature des risques que l'entreprise se propose de garantir et les caractéristiques des produits qui seront commercialisés. A cette fin, il convient de remplir une fiche par produit conformément à l'annexe D.146/h1 (non-vie) ou D.146/h2 (vie). T.(*).2. Les bases techniques, notamment les éléments nécessaires pour le calcul de la prime, que l'entreprise envisage d'appliquer pour chaque catégorie d'opérations relevant du groupe d'activités "vie". T.(*).3. Le mode de calcul des provisions techniques. T.(*).4. La participation bénéficiaire. IV. DISPOSITIONS PARTICULIERES RELATIVES A L'EXERCICE D'UNE ACTIVITE DE REASSURANCE EN BELGIQUE OU A L'ETRANGER. Toute entreprise qui souhaite exercer une activité de réassurance en Belgique ou à l'étranger, doit le notifier préalablement à l'office. Cette notification doit être accompagnée d'un dossier composé d'un dossier administratif, d'un dossier financier et d'un dossier technique. Ces dossiers doivent être rédigés en français ou en néerlandais. A. Dossier administratif A.1. Le nom du pays où l'entreprise projette d'exercer son activité. A.2. En cas d'activité à l'étranger, indiquer si l'activité sera exercée par la voie d'une succursale ou en libre prestation de services. A.3. Dans le cas où une succursale est établie : - L'adresse de la succursale. - La structure de l'organisation de la succursale. * L'entreprise indique le chiffre qui correspond à la branche demandée. Ex. T.(01) pour la branche 1. Accidents. T.(14) pour la branche 14. Crédit.

14 14. F. Dossier financier F.1. F.2. Pour les trois premiers exercices sociaux, les prévisions relatives aux moyens financiers, à présenter sous forme d'un compte de résultats "non-vie" ou "vie" conformément à l'annexe D.146/f1 (non-vie) ou D.146/f2 (vie). Pour les trois premiers exercices sociaux, les prévisions des moyens financiers destinés à la constitution de la marge de solvabilité requise pour l'ensemble des opérations, y compris les opérations de réassurance qui seront pratiquées. A cette fin, il convient de remplir l'annexe D.146/g1 (non-vie) ou D.146/g2 (vie). T. Dossier technique T.1. La nature des risques que l'entreprise se propose de garantir. T.2. Le mode de calcul des provisions techniques. Le Président, Willy P. LENAERTS.

15 OFFICE DE CONTROLE DES ASSURANCES (O.C.A.) Avenue de Cortenbergh BRUXELLES Tél. : 02/ Fax : 02/ FORMULE D.146/a REQUETE D'AGREMENT (Loi du 9 juillet Arrêté royal du 22 février 1991) Entreprises belges et établissements belges d'entreprises de pays tiers. Le(s) soussigné(s) (1). ayant reçu mandat spécial en date du (2) agissant pour compte de (3) Code administratif de l'entreprise : Tél. : Pays du siège social : en application de l'article 5 de l'arrêté royal du 22 février 1991 sollicite(nt) l'agrément pour la (les) branche(s) d'assurance indiquée(s) ci-après annexe(nt) les documents et renseignements conformément à la communication n D.146 de l'o.c.a. Fait à., le (signature(s)) (1) Indiquer nom(s), prénom(s) et fonctions. (2) A remplir s'il ne s'agit pas de l'organe statutairement chargé de l'administration. (3) Dénomination et adresse de l'entreprise. Les entreprises étrangères mentionneront également l'adresse en Belgique.

16 BRANCHES D'ASSURANCE A * B ** CLASSIFICATION DES RISQUES PAR BRANCHE CONFORMÉMENT À L'ANNEXE I DE L'ARRÊTÉ ROYAL DU 22 FÉVRIER Accidents. 2 Maladie. 3 Corps de véhicules terrestres, autres que ferroviaires. 4 Corps de véhicules ferroviaires. 5 Corps de véhicules aériens. 6 Corps de véhicules maritimes, lacustres et fluviaux. 7 Marchandises transportées, y compris les marchandises, bagages et tous autres biens. 8 Incendie et éléments naturels. 9 Autres dommages aux biens R.C. véhicules terrestres automoteurs (10a + 10b). - Toute responsabilité résultant de l'emploi de véhicules terrestres automoteurs (10a). - Toute responsabilité du transporteur (10b). 11 R.C. véhicules aériens. 12 R.C. véhicules maritimes, lacustres et fluviaux.

17 13 R.C. générale. 14 Crédit. 15 Caution. 16 Pertes pécuniaires diverses. 17 Protection juridique. 18 Assistance. 21 Assurances sur la vie non liées à des fonds d'investissement à l'exception des assurances de nuptialité et de natalité. 22 Assurances de nuptialité et de natalité non liées à des fonds d'investissement. 23 Assurances sur la vie, assurances de nuptialité et de natalité liées à des fonds d'investissement. 24 L'assurance pratiquée en Irlande et au Royaume-Uni, dénommée "permanent health insurance" (assurance maladie, à long terme, non résiliable). 25 Les opérations tontinières. 26 Les opérations de capitalisation. 27 Gestion de fonds collectifs de retraite. 28 Les opérations telles que visées par le Code français des assurances au livre IV, titre 4, chapitre Ier. 29 Les opérations dépendant de la durée de la vie humaine, définies ou prévues par la législation des assurances sociales, lorsqu'elles sont pratiquées ou gérées en conformité avec la législation d'un Etat membre par des entreprises d'assurances et à leur propre risque. Indiquer : * les branches pour lesquelles l'entreprise dispose déjà d'un agrément. ** les branches non mentionnées en A pour lesquelles l'agrément est demandé.

18

19 COMMUNICATIONS DE LA PART DE L'ENTREPRISE Demande reçue le. CASE RESERVEE A L'O.C.A. Accusé de réception envoyé le. Observations :

20 OFFICE DE CONTROLE DES ASSURANCES Annexe D.146/b FORMULAIRE DE RENSEIGNEMENTS * Entreprise d'assurances :.. Code : Nom :... Prénoms :... Lieu et date de naissance :... Adresse : Nationalité :... Diplôme(s) : Expérience professionnelle antérieure : Date d'entrée dans l'entreprise : Carrière dans l'entreprise :.. Fonction actuelle :. depuis le :..... Date et signature (par la personne concernée) Ces données sont inscrites par l'office dans un fichier élaboré en vue de contrôler le respect de la loi de contrôle du 9 juill et Conformément à la loi sur la protection de la vie privée du 8 d écembre 1992, vous avez le droit de consulter et de corriger les données vous concernant reprises dans ce fichier. * Prière de nous informer de toute modification ultérieure concernant ces données.

21 OFFICE DE CONTROLE DES ASSURANCES Annexe D.146/c ACTIONNAIRES - STRUCTURE DU GROUPE I. Affiliations en amont 1. Maisons-mères de l'entreprise d'assurances. 2. Sociétés dont la maison-mère de l'entreprise d'assurances est filiale, sous-filiale, * 3. Les autres personnes physiques ou morales qui sont actionnaires de l'entreprise d'assurances, à l'exception de celles qui, détenant moins de dix pour cent du capital, ne siègent pas au conseil d'administration et n'y sont pas davantage représentées directement, indirectement, personnellement ou par interposition. II. Affiliations latérales 1. Autres filiales ) ) des sociétés visées sub I.1. en I Sous-filiales * ) III. Affiliations en aval 1. Filiales ) ) de l'entreprise d'assurances. 2. Sous-filiales * ) 3. Entreprises dans lesquelles l'entreprise d'assurances possède au moins vingt pour cent des droits de vote ou du capital. * Ne pas s'arrêter au deuxième degré.

22 OFFICE DE CONTROLE DES ASSURANCES Annexe D.146/d PROPOSITION DE DÉSIGNATION D'UN COMMISSAIRE AGRÉÉ OU D'UNE SOCIÉTÉ DE REVISION AGRÉÉE Entreprise d'assurances :.. Code : Nom :.. Code administratif : Emoluments :. Exercices couverts par le mandat (3 ans) : Dans le cas de désignation d'une société de revision : nom et code administratif du commissaire agréé représentant la société de revision susdite :.. Le. (date) (signature)

23 OFFICE DE CONTROLE DES ASSURANCES Annexe D.146/e PROPOSITION DE DÉSIGNATION D'UN ACTUAIRE 1 Entreprise d'assurances : Code :. Nom :.. Prénoms :. Lieu et date de naissance 2 :.. Adresse : Nationalité : Connaissance des langues :... Diplôme('s) 3 :... Expérience professionnelle antérieure : Fonction(s) et mission(s) actuelle(s) : Prière de communiquer systématiquement toute modification ultérieure à ces données. 2 Prière de joindre un extrait d'acte de naissance. 3 Prière de joindre une copie certifiée conforme du (ou des) diplôme(s).

COMMUNICATION N D.146 - B

COMMUNICATION N D.146 - B REGL/A:/D.146/GM Bruxelles, le 19 avril 1996 COMMUNICATION N D.146 - B (Cette communication annule et remplace la communication n D. 92). Objet : Procédures à suivre par les entreprises de l'espace économique

Plus en détail

COMMUNICATION N D.146 - C

COMMUNICATION N D.146 - C REGL/A:/D.146/GM Bruxelles, le 19 avril 1996 COMMUNICATION N D.146 - C (Cette communication annule et remplace la communication n D. 92). Objet : Procédures à suivre par les entreprises de pays tiers pour

Plus en détail

Annexe A à la Communication F.1 Demande d'une société de cautionnement mutuel (arrêté royal du 30 avril 1999 - M.B.

Annexe A à la Communication F.1 Demande d'une société de cautionnement mutuel (arrêté royal du 30 avril 1999 - M.B. Office de Contrôle des Assurances Annexe A à la Communication F.1 Demande d'une société de cautionnement mutuel (arrêté royal du 30 avril 1999 - M.B. du 6 août 1999) Le(s) soussigné(s)... 1 ayant reçu

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE Décret n o 2004-486 du 28 mai 2004 relatif aux règles prudentielles applicables aux mutuelles et unions pratiquant

Plus en détail

Bruxelles, le 18 novembre 2004 CIRCULAIRE D. 249 AUX ENTREPRISES D ASSURANCES. Objet : transposition des directives :

Bruxelles, le 18 novembre 2004 CIRCULAIRE D. 249 AUX ENTREPRISES D ASSURANCES. Objet : transposition des directives : Contrôle prudentiel des entreprises d'assurances Bruxelles, le 18 novembre 2004 CIRCULAIRE D. 249 AUX ENTREPRISES D ASSURANCES Objet : transposition des directives : - 2002/12/CE du Parlement européen

Plus en détail

90735COM/JN Bruxelles, le 26 mai 1997. COMMUNICATION D159. Objet : - Statistique de l'activité d'assurance directe vie en Belgique et à l'étranger;

90735COM/JN Bruxelles, le 26 mai 1997. COMMUNICATION D159. Objet : - Statistique de l'activité d'assurance directe vie en Belgique et à l'étranger; 90735COM/JN Bruxelles, le 26 mai 1997. COMMUNICATION D159. Objet : - Statistique de l'activité d'assurance directe vie en Belgique et à l'étranger; - Statistique des affaires acceptées en réassurance "vie";

Plus en détail

AUTORITE DE CONTRÔLE PRUDENTIEL

AUTORITE DE CONTRÔLE PRUDENTIEL AUTORITE DE CONTRÔLE PRUDENTIEL Instruction n o 2012-I-06 du 13 novembre 2012 relative à la composition du dossier d avenant à une convention de substitution L Autorité de contrôle prudentiel, Vu le Code

Plus en détail

Bulletin officiel n 5444 du 8 rejeb 1427 (3-8-2006).

Bulletin officiel n 5444 du 8 rejeb 1427 (3-8-2006). Arrêté du ministre des finances et de la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 (27 décembre 2004) relatif à la présentation des opérations d assurances. Bulletin officiel n 5292 du 8 maharrem 1426 (17-2-2005).

Plus en détail

...... (dénomination statutaire)...( 1 ) a désigné au cours de l'assemblée générale de la société du...( 2 )

...... (dénomination statutaire)...( 1 ) a désigné au cours de l'assemblée générale de la société du...( 2 ) 5112/PC/MS ANNEXE 1 À LA COMMUNICATION F.2 DÉSIGNATION D'UN COMMISSAIRE AUPRÈS D'UNE SOCIÉTÉ DE CAUTIONNEMENT MUTUEL La société de cautionnement mutuel...... (dénomination statutaire)......... (adresse

Plus en détail

COMMUNICATION N D. 134

COMMUNICATION N D. 134 71.074/PERM.FIN/CV. Bruxelles, le 18 avril 1995. COMMUNICATION N D. 134 Objet : Utilisation des "créances sur réassureurs" comme valeurs représentatives. Application de l'article 10 3-8 de l'arrêté royal

Plus en détail

DEMANDER LE DOSSIER D ADHESION A assurances@cigversailles.fr

DEMANDER LE DOSSIER D ADHESION A assurances@cigversailles.fr DEMANDER LE DOSSIER D ADHESION A assurances@cigversailles.fr CONVENTION D'ADHESION A LA CONVENTION DE PARTICIPATION A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE 2013-2018 SOUSCRITE PAR LE CIG GRANDE COURONNE

Plus en détail

COMPTES ANNUELS EN EUROS

COMPTES ANNUELS EN EUROS COMPTES ANNUELS EN EUROS Dénomination: Forme juridique: COMPAS - FORMAT Association sans but lucratif Adresse: Place Communale N : 7 Boîte: Code postal: 4100 Commune: Seraing Pays: Belgique Registre des

Plus en détail

Principauté de Monaco Dossier préparé par : --- Tél : Commission de Contrôle des Activités Financières Secrétariat Général

Principauté de Monaco Dossier préparé par : --- Tél : Commission de Contrôle des Activités Financières Secrétariat Général Principauté de Monaco Dossier préparé par : --- Tél : Commission de Contrôle des Activités Financières Secrétariat Général DOSSIER D AGREMENT POUR EXERCER TOUT OU PARTIE DES ACTIVITES COUVERTES PAR LA

Plus en détail

Guide pratique. But. I. Principes. concernant

Guide pratique. But. I. Principes. concernant Guide pratique concernant les conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité en Suisse ou à partir de la Suisse pour les entreprises d assurances dommages avec siège social hors de l Union

Plus en détail

COMMISSARIAT AUX ASSURANCES ANNEXE AU RAPPORT ANNUEL

COMMISSARIAT AUX ASSURANCES ANNEXE AU RAPPORT ANNUEL COMMISSARIAT AUX ASSURANCES ANNEXE AU RAPPORT ANNUEL 2012 /2013 2012 /2013 Sommaire 5 13 6 1 - Sommaire Statistiques générales Tab 2.1 Nombre d entreprises établies suivant leur spécialisation 16 Tab

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie Ordonnance sur l assurance directe sur la vie (Ordonnance sur l assurance-vie, OAssV) Modification du 26 novembre 2003 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 29 novembre 1993 sur l assurance-vie

Plus en détail

inférieur par rapport aux créances de tous les autres créanciers et ne seront remboursés qu'après règlement de toutes les autres dettes en cours à ce

inférieur par rapport aux créances de tous les autres créanciers et ne seront remboursés qu'après règlement de toutes les autres dettes en cours à ce Règlement grand-ducal du 10 janvier 2003 portant modification du règlement grand-ducal du 14 décembre 1994 pris en exécution de la loi modifiée du 6 décembre 1991 sur le secteur des assurances et précisant

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC مديرية التأمينات واالحتياط االجتماعي ----------------------

ROYAUME DU MAROC مديرية التأمينات واالحتياط االجتماعي ---------------------- ROYAUME DU MAROC Direction des assurances et de la prévoyance sociale ------------------- مديرية التأمينات واالحتياط االجتماعي ---------------------- Note de présentation du projet d arrêté modifiant et

Plus en détail

Consultation : projet de règlement général relatif aux conseillers en investissements financiers

Consultation : projet de règlement général relatif aux conseillers en investissements financiers Consultation : projet de règlement général relatif aux conseillers en investissements financiers LIVRE III- PRESTATAIRES TITRE 3- AUTRES PRESTATAIRES CHAPITRE 5- CONSEILLERS EN INVESTISSEMENTS FINANCIERS

Plus en détail

ci-après, chacune séparément, "l'autorité" et ensemble, "les Autorités",

ci-après, chacune séparément, l'autorité et ensemble, les Autorités, 1 Protocole d'accord entre la Banque nationale de Belgique et l'autorité des services et marchés financiers concernant les entreprises d'investissement étrangères La Banque nationale de Belgique (ci-après,

Plus en détail

v v v REMARQUES IMPORTANTES

v v v REMARQUES IMPORTANTES Dossier de demande de subvention Année 2016 Dénomination de l Association : Écrire le titre en entier et en lettres capitales Veuillez cocher la case correspondant à votre situation : o Première demande

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS: modèle en milliers d'euros (EUR) *

COMPTES CONSOLIDÉS: modèle en milliers d'euros (EUR) * BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE Centrale des bilans COMPTES CONSOLIDÉS: modèle en milliers d'euros (EUR) * L utilisation de ce modèle n est pas obligatoire pour le dépôt des comptes consolidés auprès de la

Plus en détail

- Le droit de retrait ne peut être exercé qu à concurrence de 100.000 EUR, en ayant égard au prix auquel s exerce le retrait.

- Le droit de retrait ne peut être exercé qu à concurrence de 100.000 EUR, en ayant égard au prix auquel s exerce le retrait. 1 WAREHOUSES DE PAUW Société en commandite par actions Société publique d investissement à capital fixe de droit belge qui a fait appel public à l épargne Siège social : Blakebergen 15, 1861 Meise/Wolvertem

Plus en détail

RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009

RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009 RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009 I. Environnement économique 2009 SMIG (Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti) 31 625 Taux de croissance de l'économie 3,00% II. Environnement Institutionnel

Plus en détail

BUREAU BELGE DES ASSUREURS AUTOMOBILES

BUREAU BELGE DES ASSUREURS AUTOMOBILES AGREMENT DES CORRESPONDANTS REGLEMENT Préambule Conformément à l article 4 du Règlement Général 1 du Conseil des Bureaux qui a pour objet de régir les relations entre les Bureaux nationaux d assurance

Plus en détail

JE SUIS OU JE SOUHAITE DEVENIR TRANSPORTEUR PUBLIC ROUTIER DE MARCHANDISES OU DE VOYAGEURS OU COMMISSIONNAIRE DE TRANSPORT:

JE SUIS OU JE SOUHAITE DEVENIR TRANSPORTEUR PUBLIC ROUTIER DE MARCHANDISES OU DE VOYAGEURS OU COMMISSIONNAIRE DE TRANSPORT: JE SUIS OU JE SOUHAITE DEVENIR TRANSPORTEUR PUBLIC ROUTIER DE MARCHANDISES OU DE VOYAGEURS OU COMMISSIONNAIRE DE TRANSPORT: Quelles sont les procédures à suivre et les obligations qui m incombent? LES

Plus en détail

Date : Août 2015. L engagement individuel de pension I QU EST UN ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION?

Date : Août 2015. L engagement individuel de pension I QU EST UN ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION? boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : L engagement individuel de pension I QU EST UN ENGAGEMENT

Plus en détail

COMPTES ANNUELS EN EUROS

COMPTES ANNUELS EN EUROS COMPTES ANNUELS EN EUROS Dénomination: Forme juridique: ROYAL GOLF CLUB HAINAUT Association sans but lucratif Adresse: Rue de la VERRERIE N : 2 Boîte: Code postal: 7050 Commune: ERBISOEUL Pays: Belgique

Plus en détail

CONSO 4.8.2 CONCESSIONS, BREVETS, LICENCES, SAVOIR-FAIRE, MARQUES ET DROITS VALEUR COMPTABLE NETTE AU TERME DE L'EXERCICE... 211 21.

CONSO 4.8.2 CONCESSIONS, BREVETS, LICENCES, SAVOIR-FAIRE, MARQUES ET DROITS VALEUR COMPTABLE NETTE AU TERME DE L'EXERCICE... 211 21. CONSO 4.8.2 CONCESSIONS, BREVETS, LICENCES, SAVOIR-FAIRE, MARQUES ET DROITS SIMILAIRES Valeur d'acquisition au terme de l'exercice... 8052P xxxxxxxxxxxxxxx 54.544 Acquisitions, y compris la production

Plus en détail

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014. (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel)

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014. (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel) Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014 (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel) Avril 2015 Le montant des émissions a atteint, en 2014 un total

Plus en détail

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC 21 RUE HENRI DUPARC Dossier financier de l'eercice en Euros Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 Activité principale de l'association : Autres hébergements sociau Nous vous présentons ci-après le dossier

Plus en détail

Le droit de retrait ne peut être exercé qu à concurrence de 100.000 EUR, compte tenu du prix auquel s exerce le retrait.

Le droit de retrait ne peut être exercé qu à concurrence de 100.000 EUR, compte tenu du prix auquel s exerce le retrait. 1 Société Anonyme Sicaf immobilière publique de droit belge Dont le siège social est établi à: Industrielaan 6, 1740 Ternat (Belgique) Numéro d entreprise: 0434.797.847 (RPM Bruxelles) FORMULAIRE RELATIF

Plus en détail

COMPTES ANNUELS EN EUROS

COMPTES ANNUELS EN EUROS COMPTES ANNUELS EN EUROS Dénomination: Forme juridique: LIBERTAS-EU.BE Association sans but lucratif Adresse: AVENUE DES AVOCETTES N : 12 Boîte: Code postal: 1420 Commune: Braine-l'Alleud Pays: Belgique

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-INT-CVB-USA-10-20-40-20120912 DGFIP INT - Convention fiscale entre la France

Plus en détail

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Assurance dommages Entreprises d assurance avec

Plus en détail

REGLEMENT DE GESTION mode de placement "Fonds rendement garanti+"

REGLEMENT DE GESTION mode de placement Fonds rendement garanti+ REGLEMENT DE GESTION mode de placement "Fonds rendement garanti+" CONTENU 1. INTRODUCTION... 3 2. TAUX D INTERET... 3 3. PARTICIPATION BENEFICIAIRE... 3 3.1. Participation bénéficiaire annuelle... 4 3.2.

Plus en détail

Art. 5. - L'agrément du courtier d'assurance est subordonné aux conditions suivantes: a) Pour les personnes physiques:

Art. 5. - L'agrément du courtier d'assurance est subordonné aux conditions suivantes: a) Pour les personnes physiques: Décret exécutif n 95-340 du 6 Joumada Ethania 1416 correspondant au 30 octobre 1995 fixant les condition d'octroi et de retrait d'agrément, de capacités professionnelles, rétributions et de contrôle des

Plus en détail

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg Arrangement administratif relatif aux modalités d application de la convention entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg sur la sécurité sociale En application du paragraphe (2), a) de

Plus en détail

Annexe à l article A. 114-4

Annexe à l article A. 114-4 Annexe à l article A. 114-4 Les renseignements généraux du compte rendu détaillé annuel sont les suivants : a) La raison sociale de la mutuelle ou de l union, son adresse, la date de sa constitution et

Plus en détail

Plaques jaunes en Belgique

Plaques jaunes en Belgique Plaques jaunes en Belgique But Ce document fournit les informations et conseils en matière d immatriculation des véhicules pour les résidents belges bénéficiant d un véhicule de société en provenance du

Plus en détail

Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de l Institut professionnel des comptables

Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de l Institut professionnel des comptables Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de l Institut professionnel des comptables Source : Arrêté royal du 29 janvier 1998 portant approbation du règlement de stage de

Plus en détail

Défaillance d une entreprise d assurance

Défaillance d une entreprise d assurance Livret de l indemnisation Défaillance d une entreprise d assurance Mission du Fonds de Garantie 1 Accident de circulation 2 Accident de chasse 1 Mission du Fonds de Garantie > Un dispositif protecteur

Plus en détail

Décret exécutif n 04-103. Du 15 Safar 1425. Correspondant au 5 avril 2004. Portant création et fixant les statuts du. Fonds de Garantie Automobile.

Décret exécutif n 04-103. Du 15 Safar 1425. Correspondant au 5 avril 2004. Portant création et fixant les statuts du. Fonds de Garantie Automobile. JOURNAL OFFICIEL N 21 DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE Du 7 avril 2004 Décret exécutif n 04-103 Du 15 Safar 1425 Correspondant au 5 avril 2004 Portant création et fixant les statuts du Fonds de Garantie Automobile.

Plus en détail

REQUETE AUX FINS D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE CONCILIATION (Articles L. 611-6 et R. 611-22 du code de commerce)

REQUETE AUX FINS D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE CONCILIATION (Articles L. 611-6 et R. 611-22 du code de commerce) REQUETE AUX FINS D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE CONCILIATION (Articles L. 611-6 et R. 611-22 du code de commerce) Identification de la personne déposant la demande Nom de naissance : Nom d usage : Prénoms

Plus en détail

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013 ROYAUME DU MAROC Direction des assurances et de la prévoyance sociale Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013 (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel)

Plus en détail

1. Présentation de votre association

1. Présentation de votre association 1. Présentation de votre association Nom de l association : Sigle : Objet :.. Adresse de son siège social :.. Code postal : Téléphone : Commune : Télécopie : Courriel :.. Adresse site internet : Adresse

Plus en détail

MODALITÉS DE TRANSFERT

MODALITÉS DE TRANSFERT 14 novembre 2003. ARRÊTÉ ROYAL portant exécution de la loi du 28 avril 2003 relative aux pensions complémentaires et au régime fiscal de celles-ci et de certains avantages complémentaires en matière de

Plus en détail

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des mutuelles

Plus en détail

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Assurance dommages Institutions d assurance dommages

Plus en détail

Lettre datée du 13 décembre 2011 nouvelle procédure de transmission des données

Lettre datée du 13 décembre 2011 nouvelle procédure de transmission des données Avis de l Autorité relatif au dépôt de l état annuel et autres documents pour l'exercice terminé le 31 décembre 2011 Assureurs de dommages détenteurs d un permis au Québec, fédérations de sociétés mutuelles

Plus en détail

COMPTES ANNUELS EN EUROS

COMPTES ANNUELS EN EUROS 201 01/07/2011 BE 0421.082.047 13 EUR NAT. Date du dépôt N P. D. 11253.00369 A-asbl 1.1 COMPTES ANNUELS EN EUROS Dénomination: Forme juridique: GROUPE DE RECHERCHE ET D'INFORMATION SUR LA PAIX ET LA SECURITE

Plus en détail

Commune de Salles Remise en état du logement de l école Acte d Engagement MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX ACTE D ENGAGEMENT

Commune de Salles Remise en état du logement de l école Acte d Engagement MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX ACTE D ENGAGEMENT MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX ACTE D ENGAGEMENT Commune de SALLES Personne Responsable du Marché représentant le pouvoir adjudicateur (PRM) : Monsieur le Maire de Salles Personne habilitée à donner les renseignements

Plus en détail

Responsabilité professionnelle Agence de Voyages (garanties légales):

Responsabilité professionnelle Agence de Voyages (garanties légales): Montants assurés R.C. Exploitation: a. Dommage corporel: 2.500.000-EUR b. Dommage matériel: 250.000-EUR Responsabilité professionnelle Agence de Voyages (garanties légales): a. Dommage corporel: 2.500.000-EUR

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance directe autre que l assurance sur la vie

Ordonnance sur l assurance directe autre que l assurance sur la vie Ordonnance sur l assurance directe autre que l assurance sur la vie (Ordonnance sur l assurance dommages, OAD) Modification du 26 novembre 2003 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 8 septembre

Plus en détail

CIRCULAIRE CPA-2006-2-CPA AUX ENTREPRISES D ASSURANCES

CIRCULAIRE CPA-2006-2-CPA AUX ENTREPRISES D ASSURANCES Contrôle prudentiel des entreprises d'assurances Bruxelles, le 19 septembre 26 CIRCULAIRE CPA-26-2-CPA AUX ENTREPRISES D ASSURANCES OBJET : DISPENSE DE CONSTITUTION DE LA PROVISION COMPLÉMENTAIRE VISÉE

Plus en détail

CRV 4 Compte technique par pays 27/01/2003

CRV 4 Compte technique par pays 27/01/2003 CRV 4 Compte technique par pays 27/01/2003 COMPAGNIE VIE Primes Arbitrages Produit Provisions Provisions Autres produits Frais Activité Vie en 2002 (en GBP ) émises entrants net des pour sinistres d'assurance-vie

Plus en détail

CRD 4 Compte technique par pays 27/01/2003

CRD 4 Compte technique par pays 27/01/2003 CRD 4 Compte technique par pays 27/01/2003 Primes Produit Provisions Provisions Autres Autres produits Frais COMPAGNIE IARD émises net des pour primes pour sinistres provisions techniques d'acquisition

Plus en détail

SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ :

SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ : LOI N 2010-737 DU 1ER JUILLET 2010 PORTANT RÉFORME DU CRÉDIT À LA CONSOMMATION SÉLECTION DES DISPOSITIONS CONCERNANT DIRECTEMENT LA PUBLICITÉ : CHAPITRE II Publicité et information de l emprunteur Article

Plus en détail

Lettre circulaire 10/5 du Commissariat aux Assurances relative au compte rendu des courtiers d assurances, personnes morales et personnes physiques

Lettre circulaire 10/5 du Commissariat aux Assurances relative au compte rendu des courtiers d assurances, personnes morales et personnes physiques Luxembourg, le 18 mars 2010 Lettre circulaire 10/5 du Commissariat aux Assurances relative au compte rendu des courtiers d assurances, personnes morales et personnes physiques Madame, Monsieur, L article

Plus en détail

agréé dans le cadre d une personne morale (Moniteur belge, 16 mars 2005) Chapitre II Inscription d une personne morale au tableau tenu par l Institut

agréé dans le cadre d une personne morale (Moniteur belge, 16 mars 2005) Chapitre II Inscription d une personne morale au tableau tenu par l Institut Arrêté royal du 15 février 2005 relatif à l exercice de la profession de comptable agréé et de comptable-fiscaliste agréé dans le cadre d une personne morale Source : Arrêté royal du 15 février 2005 relatif

Plus en détail

CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA

CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA DEUXIEME EDITION 2001 L assureur est tenu, avant la conclusion du contrat de fournir une fiche d information sur le prix, les garanties et les exclusions.

Plus en détail

MODELE DE CONVENTION DE DEPOT

MODELE DE CONVENTION DE DEPOT MODELE DE CONVENTION DE DEPOT La présente convention est conclue entre: 1. l'entreprise d'assurances / le fonds de pension... dont le siège social est établi à..., ci-après dénommée l'entreprise d'assurances

Plus en détail

II. ASSURANCE ANNULATION EN CAS D'INSOLVABILITE FINANCIERE DE L'ORGANISATEUR ET/OU INTERMEDIAIRE DE VOYAGES

II. ASSURANCE ANNULATION EN CAS D'INSOLVABILITE FINANCIERE DE L'ORGANISATEUR ET/OU INTERMEDIAIRE DE VOYAGES EXTRAIT DES CONDITIONS GÉNÉRALES DU FONDS DE GARANTIE VOYAGES Définitions Assurance annulation Assurance assistance Domicile Compétence I. DEFINITIONS ASSUREUR: l'association d'assurances mutuelles " Fonds

Plus en détail

le droit de retrait ne peut être exercé qu à concurrence de 100.000 EUR, compte tenu du prix auquel s exerce le retrait.

le droit de retrait ne peut être exercé qu à concurrence de 100.000 EUR, compte tenu du prix auquel s exerce le retrait. 1 FORMULAIRE RELATIF A L EXERCICE DU DROIT DE RETRAIT ETABLI EN APPLICATION DE L ARTICLE 77 DE LA LOI DU 12 MAI 2014 RELATIVE AUX SOCIÉTÉS IMMOBILIÈRES RÉGLEMENTÉES Le présent document est un formulaire

Plus en détail

en Île-de-France l Ordre des architectes

en Île-de-France l Ordre des architectes l Madame, Mademoiselle, Monsieur, Nous sommes heureux que vous nous ayez fait part de votre volonté d enregistrer ou de renouveler votre prestation de services à l Ordre des Architectes d Île-de-France.

Plus en détail

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés Champ d'application 1. La présente norme doit être appliquée à la préparation et à la présentation des états financiers consolidés d'un groupe

Plus en détail

Circulaire CBFA_2008_06 du 11 mars 2008

Circulaire CBFA_2008_06 du 11 mars 2008 Circulaire _2008_06 du 11 mars 2008 Application de l'article 15bis, 3, de la loi du 9 juillet 1975 relative au contrôle des entreprises d'assurances: acceptation par la de la prise en considération de

Plus en détail

Norme comptable relative aux provisions techniques dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC 29

Norme comptable relative aux provisions techniques dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC 29 Norme comptable relative aux provisions techniques dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC 29 Objectif de la norme 01 L activité d assurance et/ou de réassurance se caractérise par : une

Plus en détail

NC 29 Les provisions techniques dans les entreprises d assurances et / ou de réassurance

NC 29 Les provisions techniques dans les entreprises d assurances et / ou de réassurance NC 29 Les provisions techniques dans les entreprises d assurances et / ou de réassurance Objectif 01. L'activité d'assurance et/ou de réassurance se caractérise par : une inversion du cycle de la production:

Plus en détail

Dossier de demande de subvention pour l année 2015. Date limite de dépôt des dossiers : lundi 1 er décembre 2014

Dossier de demande de subvention pour l année 2015. Date limite de dépôt des dossiers : lundi 1 er décembre 2014 Dossier de demande de subvention pour l année 2015 Date limite de dépôt des dossiers : lundi 1 er décembre 2014 Ce dossier est à adresser à : Monsieur le Maire de Bayonne Direction des finances et du contrôle

Plus en détail

La collectivité (nom de la collectivité, adresse) représentée par (nom du Président de la collectivité), dûment habilité.

La collectivité (nom de la collectivité, adresse) représentée par (nom du Président de la collectivité), dûment habilité. 2MODELE DE CONVENTION GENERALE ENTRE UNE COLLECTIVITE ET UNE ASSOCIATION (Convention obligatoire lorsque le montant de la subvention dépasse 23 000 ) (Suivant la nature du cosignataire de la convention,

Plus en détail

Pour les actions nominatives, la condition de propriété ininterrompue est établie par le registre des actions nominatives de la Société.

Pour les actions nominatives, la condition de propriété ininterrompue est établie par le registre des actions nominatives de la Société. 1 FORMULAIRE RELATIF A L EXERCICE DU DROIT DE RETRAIT ETABLI EN APPLICATION DE L ARTICLE 77 DE LA LOI DU 12 MAI 2014 RELATIVE AUX SOCIÉTÉS IMMOBILIÈRES RÉGLEMENTÉES Le présent document est un formulaire

Plus en détail

- ASSOCIATIONS - L ANNEE 2016

- ASSOCIATIONS - L ANNEE 2016 Septembre 2015 Ville d EMBRUN - ASSOCIATIONS - DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR L ANNEE 2016 A REMETTRE EN MAIRIE AVANT LE 15 NOVEMBRE 2015 Composition du dossier : 1. Préambule page 2 2. Présentation

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement.

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement. boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : L assurance de groupe I QU EST UNE ASSURANCE DE GROUPE? Pour

Plus en détail

18. Correction résultant de l'affectation du bénéfice (à déduire) 120

18. Correction résultant de l'affectation du bénéfice (à déduire) 120 Tableau 41.70 - COMPOSITION DES FONDS PROPRES SUR BASE SOCIALE (Art. 14 et 15 du règlement) 1. Fonds propres sensu stricto (art. 14, 1er, 1 ) Valeur comptable Code 05 11. Capital libéré et primes d'émission

Plus en détail

IMMO MOURY. - Le droit de retrait ne peut être exercé qu à concurrence de 100.000 EUR, en ayant égard au prix auquel s exerce le retrait.

IMMO MOURY. - Le droit de retrait ne peut être exercé qu à concurrence de 100.000 EUR, en ayant égard au prix auquel s exerce le retrait. 1 IMMO MOURY FORMULAIRE RELATIF A L EXERCICE DU DROIT DE RETRAIT ETABLI EN APPLICATION DE L ARTICLE 77 DE LA LOI DU 12 MAI 2014 RELATIVE AUX SOCIÉTÉS IMMOBILIÈRES RÉGLEMENTÉES Le présent document est un

Plus en détail

- STATUTS - SOCIETE ANONYME UNIPERSONNELE

- STATUTS - SOCIETE ANONYME UNIPERSONNELE - STATUTS - SOCIETE ANONYME UNIPERSONNELE Le Soussigné: Si l actionnaire est une personne physique, sont indiqués le prénom, le nom et l'adresse. Si l actionnaire est une personne morale, sont indiqués

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement :

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement : boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : Le fonds de pension L Institution de Retraite Professionnelle

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

Arrêté du [ ] relatif aux conditions d agrément des centres de formation de conducteurs de voiture de transport avec chauffeur

Arrêté du [ ] relatif aux conditions d agrément des centres de formation de conducteurs de voiture de transport avec chauffeur RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de [ ] Arrêté du [ ] relatif aux conditions d agrément des centres de formation de conducteurs de voiture de transport avec chauffeur NOR : [ ] Publics concernés : centres

Plus en détail

ACTE D ENGAGEMENT. OBJET DU MARCHE : Marché de travaux destinés à la mise en place d une exposition 14/18 au musée de l air et de l espace.

ACTE D ENGAGEMENT. OBJET DU MARCHE : Marché de travaux destinés à la mise en place d une exposition 14/18 au musée de l air et de l espace. ACTE D ENGAGEMENT OBJET DU MARCHE : Marché de travaux destinés à la mise en place d une exposition 14/18 au musée de l air et de l espace. Pouvoir adjudicateur : Musée de l air et de l Espace Adresse :

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section K Division 65

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section K Division 65 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section K Division 65 65 ASSURANCE Cette division comprend la souscription de contrats d'assurance de rente et d'autres formes de contrat d'assurance ainsi que

Plus en détail

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le

Plus en détail

I. Il est inséré au titre quatrième du livre premier du code des assurances (partie législative) un chapitre ainsi rédigé :

I. Il est inséré au titre quatrième du livre premier du code des assurances (partie législative) un chapitre ainsi rédigé : Dispositions législatives de transposition de la directive n 2003/41 CE pour ce qui concerne les entreprises d'assurance Article 1 er I. Il est inséré au titre quatrième du livre premier du code des assurances

Plus en détail

COMPTES ANNUELS EN EUROS

COMPTES ANNUELS EN EUROS COMPTES ANNUELS EN EUROS Dénomination: Forme juridique: DE BOUCHE A OREILLE Association sans but lucratif Adresse: Verte Voie N : 13 Boîte: Code postal: 4890 Commune: Thimister-Clermont Pays: Belgique

Plus en détail

Dossier de demande de subvention pour les associations sportives affiliées à une fédération

Dossier de demande de subvention pour les associations sportives affiliées à une fédération Dossier de demande de subvention pour les associations sportives affiliées à une fédération Ce dossier est envoyé à : Communauté de communes des Portes de l Ile de France ZA le clos Prieur Rue Solange

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

Convention de mobilité européenne. Elève d un pays de l Union Européenne effectuant une mobilité en France

Convention de mobilité européenne. Elève d un pays de l Union Européenne effectuant une mobilité en France Convention de mobilité européenne. Elève d un pays de l Union Européenne effectuant une mobilité en France Préambule : Les présentes dispositions sont applicables aux périodes de formation effectuées durant

Plus en détail

DOSSIER TYPE DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER TYPE DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER TYPE DE DEMANDE DE SUBVENTION Volet territorial CPER 2015-2020 INTITULE DU PROJET (détaillé en annexe) : COÛT TOTAL DU PROJET : MONTANT DE SUBVENTION SOLLICITE : TOTAL DES AUTRES AIDES PUBLIQUES

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 Définitions

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 Définitions Arrangement administratif relatif à l application de la Convention sur la sécurité sociale entre le Royaume de Belgique et la République Fédérative du Brésil (Entrée en vigueur le 01-12-2014, publié au

Plus en détail

Plan de présentation à suivre & informations à rassembler pour formuler une offre de reprise dans le cadre d un projet de plan de cession

Plan de présentation à suivre & informations à rassembler pour formuler une offre de reprise dans le cadre d un projet de plan de cession 1 Plan de présentation à suivre & informations à rassembler pour formuler une offre de reprise dans le cadre d un projet de plan de cession Conformément au disposition de l article L642-2 du Code de Commerce

Plus en détail

LES AP INVEST CONDITIONS GÉNÉRALES. Référence IT26-05/2005 QUELLE SIGNIFICATION ACCORDONS-NOUS AUX NOTIONS SUIVANTES?

LES AP INVEST CONDITIONS GÉNÉRALES. Référence IT26-05/2005 QUELLE SIGNIFICATION ACCORDONS-NOUS AUX NOTIONS SUIVANTES? LES AP INVEST CONDITIONS GÉNÉRALES Référence IT26-05/2005 Article 1 QUELLE SIGNIFICATION ACCORDONS-NOUS AUX NOTIONS SUIVANTES? 1. Qu entendons-nous par «NOUS»? Les AP, une marque et un nom commercial de

Plus en détail

QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE

QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE Qu est ce qu une prime ou une cotisation d assurance? C est la somme à payer périodiquement à l assureur en contrepartie des garanties qu il accorde. Les primes (ou

Plus en détail

RECUEIL DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES TARIFICATION DES RISQUES ACTUARIAT

RECUEIL DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES TARIFICATION DES RISQUES ACTUARIAT RECUEIL DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES TARIFICATION DES RISQUES ET ACTUARIAT SOMMAIRE A. TEXTES RELATIFS A LA TARIFICATION DES RISQUES... 3 1. Ordonnance n 95-07 modifiée et complétée :... 4 2.

Plus en détail

COMMUNE DE BESSIERES. Marché Public 2015-10. Refonte du site internet de la ville de Bessières. Acte d Engagement. Dénomination exacte :.. Adresse :..

COMMUNE DE BESSIERES. Marché Public 2015-10. Refonte du site internet de la ville de Bessières. Acte d Engagement. Dénomination exacte :.. Adresse :.. Marché Public 2015-10 Refonte du site internet de la ville de Bessières Acte d Engagement CANDIDAT Dénomination exacte :.. Adresse :.. Tel : Fax :. Mail :. PARTIE RESERVEE AU POUVOIR ADJUDICATEUR Cet acte

Plus en détail

Professions immobilières - décret du 20 juillet 1972

Professions immobilières - décret du 20 juillet 1972 Professions immobilières - décret du 20 juillet 1972 DECRET N 2005-1315 du 21.10.2005 (EXTRAIT) ENTREE EN VIGUEUR : 1ER JANVIER 2006 Décret n 72-678 du 20 juillet 1972 fixant les conditions d application

Plus en détail

Guide méthodologique Utilisation de l état de contrôle de la participation aux bénéfices C22

Guide méthodologique Utilisation de l état de contrôle de la participation aux bénéfices C22 Guide méthodologique Utilisation de l état de contrôle de la participation aux bénéfices C22 Les montants sont exprimés en milliers d euros et arrondis au millier d euros le plus proche. I. Utilisation

Plus en détail

RÈGLEMENT DISPOSITIONS FINANCIÈRES ET SOCIALES DES MANDATS À DURÉE INDÉTERMINÉE (CQ, MR, DR) ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DU F.R.S.

RÈGLEMENT DISPOSITIONS FINANCIÈRES ET SOCIALES DES MANDATS À DURÉE INDÉTERMINÉE (CQ, MR, DR) ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DU F.R.S. RÈGLEMENT DISPOSITIONS FINANCIÈRES ET SOCIALES DES MANDATS À DURÉE INDÉTERMINÉE (CQ, MR, DR) ADOPTÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DU F.R.S.-FNRS DU 8 DÉCEMBRE 2015 Référence : FRS-FNRS_REGL_CQ_MR_DR_2_FR_CA20151208_2015.12.16_1_Final

Plus en détail