Réglementation prudentielle. en assurance. Plan. - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réglementation prudentielle. en assurance. Plan. - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance"

Transcription

1 Réglementation prudentielle en assurance Principes de comptabilité : comment lire les comptes des entreprises d assurance? Franck Le Vallois Commissaire-contrôleur des assurances Plan - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance - II - Les spécificités du plan comptable des assurances

2 Les principes de la comptabilité Restituer une image fidèle et sincère de la situation patrimoniale de l entreprise (PCG) Les grands principes : fidélité prudence => notamment, comptabilisation au coût historique spécialisation des exercices permanence de l activité La nomenclature comptable (comptes de classe 1 à 9) Le compte de résultat Le compte de résultat de l année N rend compte de tous les mouvements ayant affecté le patrimoine de l entreprise au cours de cet exercice Il est présenté sous la forme de produits (classe 7) et de charges (classe 6)

3 Le bilan Le bilan au 31/12/N rend compte de la situation patrimoniale de l entreprise à cette date Il est présenté sous la forme d actif (créances de l entreprise) et passif (dettes de l entreprise) Les différents postes sont classés par ordre d exigibilité Rappel : les spécificités du secteur de l assurance L assurance est un secteur d activité au cycle de production inversé En conséquence, l activité dérive de son passif (de ses dettes), l actif (les placements) permettant essentiellement l adéquation Les assurés sont des créanciers privilégiés ==> rôle central des provisions (dette de l assureur envers les assurés) Dans ces conditions, le rôle des provisions et des placements est central Il en résulte une nomenclature comptable différente Par ailleurs, depuis 1995, le compte de résultat (et dans une certaine mesure le bilan) est analytique

4 Bilan d une société d assurance : principaux éléments ACTIF placements (représentation des engagements réglementés) provisions à charge des réassureurs comptes courants (assurés, intermédiaires, réassureurs) autres créances et comptes de régularisation PASSIF capitaux propres (la marge de solvabilité) provisions techniques (les engagements réglementés) comptes courants (assurés, intermédiaires, réassureurs) autres dettes et comptes de régularisation Bilan d une société d assurance Actif 1. Capital souscrit non appelé ou compte de liaison avec le siège Actifs incorporels Placements (Terrains et constructions, Placements dans des entreprises liées et dans des entreprises avec lesquelles existe un lien de participation, Autres placements, Créances pour espèces déposées auprès des entreprises cédantes) 4. Placements représentant les provisions techniques afférentes aux contrats en unités de compte Part des cessionnaires et rétrocessionnaires dans les provisions techniques (Provisions pour primes non acquises (Non-vie), Provisions d assurance-vie, Provisions pour sinistres, Provisions pour participation aux bénéfices et ristournes, Provisions d égalisation, Autres provisions techniques, Provisions techniques des contrats en unités de compte) 6. Créances : 6a. Créances nées d opérations d assurance directe (Primes restant à émettre, Autres créances nées d opérations d assurance directe) 6b. Créances nées d opérations de réassurance... 6c. Autres créances (Personnel, État, organismes de sécurité sociale, collectivités publiques, Débiteurs divers) 6d. Capital appelé non versé Autres actifs (Actifs corporels d exploitation, Comptes courants et caisse, Actions propres) 8. Comptes de régularisation - Actif (Intérêts et loyers acquis non échus, Frais d acquisition reportés, Autres comptes de régularisation) 9. Différence de conversion... Passif 1. Capitaux propres (Capital social ou fonds d établissement et fonds social complémentaire ou compte de liaison avec le siège, Primes liées au capital social, Réserves de réévaluation, Autres réserves, Report à nouveau, Résultat de l exercice) 2. Passifs subordonnés Provisions techniques brutes (Provisions pour primes non acquises (Non-vie), Provisions d assurance-vie, Provisions pour sinistres, Provisions pour participation aux bénéfices et ristournes, Provisions d égalisation, Autres provisions techniques) 4. Provisions techniques des contrats en unités de compte Provisions pour risques et charges Dettes pour dépôts en espèces reçus des cessionnaires Autres dettes (nées d opérations d assurance directe, nées d opérations de réassurance, Emprunts obligataires, Dettes envers des établissements de crédit, Autres dettes (Titres de créance négociables émis par l entreprise, Autres emprunts, dépôts et cautionnements reçus, Personnel, État, organismes de Sécurité sociale et collectivités publiques, Créanciers divers)) 8. Comptes de régularisation - Passif Différence de conversion...

5 Compte de résultat synthétique d une société d assurance Compte technique + Primes - Prestations - Variations de provisions - Frais + Solde financier + Solde de réassurance Compte non-technique + Produits financiers sur fonds propres - Impôt sur les sociétés + Eléments exceptionnels = Résultat technique = Résultat 9 Résultats technique et non technique Compte technique de l assurance vie 1. Primes 2. Charges des prestations 3. Charges des provisions d assurance vie et autres provisions techniques 4. Ajustement A.C.A.V. A - Solde de souscription ( ) 5. Frais d acquisition 6. Autres charges de gestion nettes B - Charges d acquisition et de gestion nettes (5 + 6) 7. Produit net des placements 8. Participation aux résultats C - Solde financier (7-8) 9. Primes cédées 10. Part des réassureurs dans les charges des prestations 11. Part des réassureurs dans les charges des provisions d assurance vie et autres provisions techniques 12. Part des réassureurs dans la participation aux résultats 13. Commissions reçues des réassureurs D - Solde de réassurance ( ) Résultat technique de l assurance vie (A - B + C + D) Compte non technique 1. Résultat technique de l assurance non-vie 2. Résultat technique de l assurance vie 3. Produits net des placements affectés au non technique 4. Résultat non technique 5. Résultat exceptionnel 6. Participation des salariés 7. Impôt sur les bénéfices Résultat de l exercice ( )

6 Le chiffre d affaires Les différentes notions de primes : primes émises (annulations de primes) (ristournes sur prime) (primes restant à émettre) primes non acquises Primes acquises Les charges techniques Prestations et frais payés vie : échéances, décès, rachats ; non-vie : sinistres (en principal et en frais, net des prévisions de recours) Charge des provisions pour sinistres et autres provisions techniques Frais d acquisition ou d administration Ajustement ACAV (contrats d assurance vie en unités de compte) Participation aux résultats (essentiellement en assurance vie)

7 Les frais de gestion et autres charges nettes (1) Les charges sont enregistrées par nature en classe 9, puis affectées par destination (au moins tous les trois mois) Principes de l affectation : L enregistrement des charges aux comptes par destination doit être effectué individuellement et sans application de clés forfaitaires pour ce qui concerne les charges directement affectables à une destination Une clé de répartition est appliquée lorsqu une charge a plusieurs destinations ou n est pas directement affectable Les clés retenues doivent être fondées sur des critères quantitatifs objectifs, appropriés et contrôlables, directement liés à la nature des charges, et justifiées au moins une fois par an Les frais de gestion et autres charges nettes (2) Les principales destinations : règlement des sinistres. acquisition. administration. charge des placements. charges non techniques. En compte de résultat, la nature des charges n apparaît plus.

8 Les produits des placements Les placements sont affectés en compte technique ou en compte non technique, en proportion des provisions techniques nettes de réassurance par rapport aux capitaux propres : Placements techniques = Placements * PTnettes / (FP + PTnettes) Placements non techniques = Placements * FP / (FP + PTnettes) Différences de traitement comptable selon la nature juridique de la société société d assurance non-vie (placements affectés au non technique, puis allocation d une partie au technique) société d assurance-vie (placements affectés au technique, puis transfert d une partie au non technique) La participation aux résultats (1) = Intérêts techniques + Participation aux bénéfices Intérêts techniques : garantis par l assureur, se déduisent du taux technique Minimum réglementaire de participation aux résultats (art. A à A 331-8) : 90 % du résultat technique (100 % s il est négatif) 85 % du résultat financier

9 La participation aux résultats (2) Dans le contexte actuel, le respect du minimum réglementaire ne constitue pas un enjeu majeur les dispositions contractuelles en matière de PB sont souvent plus contraignantes que le minimum réglementaire (actifs cantonnés ) la concurrence entre organismes assureurs se mesure fréquemment à partir des taux de participation aux résultats servis L assureur peut sous certaines conditions garantir un taux minimum de participation aux résultats, taux fixé de manière absolue ou par rapport à une référence externe (par exemple livret A) La participation aux résultats (3) Le minimum réglementaire de participation aux résultats ne s applique pas aux contrats en unités de compte ni aux contrats dits «L 441» Le montant de participation aux bénéfices peut être : affecté en provision pour participation aux bénéfices (art.a 331-9) incorporé dans les provisions mathématiques restitué aux assurés sous forme de ristourne (contrats collectifs)

10 L annexe Toutes les informations d importance significative sur la situation patrimoniale et financière de l entreprise, notamment : informations sur les méthodes utilisées (amortissements, dépréciations, imputation des charges ) informations sur le bilan (mouvements relatifs aux placements, état détaillé et récapitulatif des placements, échéances des créances et dettes, informations concernant les entreprises liées, mouvements relatifs au capital et autres fonds propres) informations sur le résultat (ventilation des produits des placements, ventilation du résultat technique par catégorie, informations diverses) Plan - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance - II - Les spécificités du plan comptable des assurances les différentes provisions les éléments d actif (traitement des obligations, traitement des dépréciations)

11 Les provisions techniques en assurance vie - Article R Provision mathématique ; 2 Provision pour participation aux excédents ; 3 Réserve de capitalisation ; 4 Provision de gestion ; 5 Provision pour aléas financiers ; 6 Provision pour risque d exigibilité des engagements techniques ; 7 Provision pour des frais d acquisition reportés ; 8 Provision pour égalisation. Provision mathématique Définition Différence entre les valeurs actuelles des engagements respectivement pris par l assureur et par les assurés La notion de valeur actuelle de l engagement utilise deux notions : la notion de valeur actuelle d un flux financier (mathématiques financières) la notion d espérance (probabilités)

12 Provision mathématique Valeur actuelle probable Valeur actuelle d un flux financier VA = F 1 /(1+i) t 1 + F 2 /(1+i) t F n /(1+i) t n Espérance d une variable aléatoire E(X) = Σ i x i P(X=x i ) Probabilités viagères : probabilité de survie n p x = l x+n / l x probabilité de décès d ici n années n q x = 1- n p x probabilité de décès la n ième année n d x = n q x - n-1 q x Autres provisions techniques vie (1) Provision pour participation aux excédents : montant des participations aux bénéfices attribuées aux bénéficiaires de contrats lorsque ces bénéfices ne sont pas payables immédiatement après la liquidation de l exercice qui les a produits ; Réserve de capitalisation : réserve destinée à parer à la dépréciation des valeurs comprises dans l actif de l entreprise et à la diminution de leur revenu (plus ou moins values obligataires) ; Provision de gestion : destinée à couvrir les charges de gestion future des contrats non couvertes par des prélèvements futurs ;

13 Autres provisions techniques vie (2) Provision pour aléas financiers : destinée à compenser la baisse de rendement de l actif, si les rendements de l actif deviennent inférieurs au taux d actualisation moyen du passif ; Provision pour risque d exigibilité : destinée à faire face à une insuffisante liquidité des placements ; Provision pour frais d acquisition reportés : destinée à couvrir les charges résultant du report des frais d acquisition ; Provision pour égalisation : destinée à faire face aux fluctuations de sinistralité (assurance collective décès). Provisions techniques (Non-vie) Article R Provision mathématique de rente ; 2 Provision pour primes non acquises ; 2 bis Provision pour risques en cours ; 3 Réserve de capitalisation ; 4 Provision pour sinistres à payer ; 5 Provision pour risques croissants ; 6 Provision pour égalisation ; 7 Provision mathématique des réassurances ; 8 Provision pour risque d exigibilité.

14 Méthodes d évaluation de la PSAP en non vie Méthode dossier par dossier + évaluation d une provision pour tardifs (IBNR) Méthodes statistiques Méthode du coût moyen Méthode des cadences Méthode liquidative On retient le maximum des estimations Autres provisions techniques non vie (1) Provision mathématique de rente : valeur actuelle des engagements de l entreprise en ce qui concerne les rentes et accessoires de rentes Provision pour primes non acquises : part des primes émises et des primes restant à émettre se rapportant à un exercice futur ; Provision pour risques en cours : destinée à couvrir la charge des sinistres et des frais se rapportant à un exercice futur pour la part de ce coût qui n est pas couverte par la provision pour primes non acquises ;

15 Autres provisions techniques non vie (2) Provision pour risques croissants : différence des valeurs actuelles des engagements respectivement pris par l assureur et par les assurés (assurance maladie et invalidité) Provision pour égalisation : destinée à faire face aux charges exceptionnelles (catastrophes naturelles, risque atomique, RC pollution, risques spatiaux ; assurance-crédit ; assurance groupe dommages corporels) Provision mathématique des réassurances : provision à constituer en cas de réassurance des risques cédés par des entreprises d assurance vie Traitement des obligations (1) Les obligations sont comptabilisées au bilan à leur valeur d acquisition (principe du coût historique) Elles font ensuite l objet d un amortissement actuariel (la «surcôte-décôte»), comptabilisé en compte de régularisation (art. R ), pour tenir compte de la variation de valeur due à l écart entre le taux de rendement et le taux actuariel à l achat En fin d exercice, les intérêts courus sont comptabilisés en compte de régularisation

16 Traitement des obligations (2) Les comptes annuels comportent l état détaillé des placements, qui est public, et qui comprend les informations suivantes : valeur brute corrections de valeur (amortissement actuariel, voire provision pour dépréciation) valeur nette (valeur brute - corrections de valeur) valeur de réalisation (valeur de marché) valeur de remboursement Les plus-values de cessions réalisées sur obligation, par rapport à la valeur actuarielle calculée à partir du taux actuariel à l achat, ne sont pas dégagées en résultat, mais sont comptabilisées en réserve de capitalisation Le traitement des dépréciations d actif Les provisions pour dépréciation Selon la règle comptable usuelle, les placements sont évalués à leur coût d acquisition et une provision pour dépréciation est constituée dès que la valeur de réalisation d un placement donné est inférieure à sa valeur au bilan. En assurance, par dérogation, le provisionnement pour dépréciation emporte deux formes : provision pour dépréciation durable provision pour risque d exigibilité des engagements techniques

17 La provision pour dépréciation durable La provision pour dépréciation durable est «un actif soustractif», constitué lorsque la dépréciation de valeur d un élément d actif est considérée comme durable (R et R ) Cette provision est constituée ligne à ligne, et n est pas une provision technique (elle ne constitue pas un engagement réglementé) Les conditions de sa constitution sont appréciées par l entreprise. Sa constitution n a pas un caractère automatique La provision pour risque d exigibilité des engagements techniques (1) (art. R ) Elle est constituée lorsque la valeur globale inscrite au bilan des placements visés à l article (hors valeurs mobilières amortissables) est supérieure à la valeur de réalisation de ces mêmes placements Elle constitue une dérogation par rapport à cette règle générale puisqu elle n impose pas un provisionnement ligne à ligne mais seulement un provisionnement global

18 La provision pour risque d exigibilité des engagements techniques (2) Cette provision est une provision technique, portée au passif du bilan Cette provision doit être couverte par des éléments d actif (cf. infra, état C5) Sa constitution est automatique, dès que la valeur globale des titres concernés devient inférieure à la valeur globale d acquisition

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014. (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel)

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014. (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel) Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2014 (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel) Avril 2015 Le montant des émissions a atteint, en 2014 un total

Plus en détail

CIMA. Plan comptable particulier à l assurance et à la capitalisation

CIMA. Plan comptable particulier à l assurance et à la capitalisation Plan comptable particulier à l assurance et à la capitalisation Annexe au traité du 10 juillet 1992 [NB - Annexe au Traité instituant la Conférence Interafricaine des Marchés d Assurances () du 10 juillet

Plus en détail

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le

Plus en détail

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013

Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013 ROYAUME DU MAROC Direction des assurances et de la prévoyance sociale Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2013 (Les données de cette brochure seront développées dans le rapport annuel)

Plus en détail

Norme comptable relative aux provisions techniques dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC 29

Norme comptable relative aux provisions techniques dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC 29 Norme comptable relative aux provisions techniques dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC 29 Objectif de la norme 01 L activité d assurance et/ou de réassurance se caractérise par : une

Plus en détail

AVIS DES SOCIETES(*) La Société Tunisienne d Assurances et de Réassurances -STAR- Siège social : Square Avenue de Paris 1025- Tunis

AVIS DES SOCIETES(*) La Société Tunisienne d Assurances et de Réassurances -STAR- Siège social : Square Avenue de Paris 1025- Tunis BO N 4098 du Jeudi 03 Mai 2012 PAGE 1 ETATS FINANCIERS La Société Tunisienne d Assurances et de Réassurances -STAR- Siège social : Square Avenue de Paris 1025- Tunis La Société Tunisienne d Assurances

Plus en détail

AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE

AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE Avis portant plan et règles de fonctionnement des comptes et présentation des états financiers des entités d assurances et /ou de réassurances.

Plus en détail

Cours de contrôle de gestion appliqué à l'assurance. Partie 2. Cours complet, exercices d'application et bibliographie sur www.cours-assurance.

Cours de contrôle de gestion appliqué à l'assurance. Partie 2. Cours complet, exercices d'application et bibliographie sur www.cours-assurance. Cours de contrôle de gestion appliqué à l'assurance Partie 2 Cours complet, exercices d'application et bibliographie sur www.cours-assurance.org Partie 2 : Le suivi de l activité d une compagnie d assurance

Plus en détail

SOMMAIRE COMPTE DE RÉSULTAT DE L EXERCICE 2010 BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2010 ANNEXE DES COMPTES SOCIAUX TABLEAU DES RÉSULTATS DES CINQ DERNIERS EXERCICES

SOMMAIRE COMPTE DE RÉSULTAT DE L EXERCICE 2010 BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2010 ANNEXE DES COMPTES SOCIAUX TABLEAU DES RÉSULTATS DES CINQ DERNIERS EXERCICES COMPTES ANNUELS 20 3 SOMMAIRE COMPTE DE RÉSULTAT DE L EXERCICE 2010 Compte technique vie et non vie Compte non technique BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2010 Actif Passif Tableau des engagements reçus et donnés ANNEXE

Plus en détail

Comptes sociaux 2014 1 / 40

Comptes sociaux 2014 1 / 40 COMPTES SOCIIAUX Bilaann,, Hoorrss Bilaann & Coompptteess ddee Rééssuul lttaatt Exxeerrcci iccee ccl looss aauu 3311 ddéécceembbrree 22001144 1 / 40 BIILAN ACTIIF En milliers d'euros 31/12/2014 31/12/2013

Plus en détail

AUTORITE DE CONTRÔLE PRUDENTIEL

AUTORITE DE CONTRÔLE PRUDENTIEL AUTORITE DE CONTRÔLE PRUDENTIEL Instruction n o 2012-I-06 du 13 novembre 2012 relative à la composition du dossier d avenant à une convention de substitution L Autorité de contrôle prudentiel, Vu le Code

Plus en détail

Norme comptable relative aux charges techniques dans les entreprises d assurance et/ ou de réassurance NC 30

Norme comptable relative aux charges techniques dans les entreprises d assurance et/ ou de réassurance NC 30 Norme comptable relative aux charges techniques dans les entreprises d assurance et/ ou de réassurance NC 30 Objectif de la norme 01 L activité d assurance et/ou de réassurance se caractérise par l inversion

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC مديرية التأمينات واالحتياط االجتماعي ----------------------

ROYAUME DU MAROC مديرية التأمينات واالحتياط االجتماعي ---------------------- ROYAUME DU MAROC Direction des assurances et de la prévoyance sociale ------------------- مديرية التأمينات واالحتياط االجتماعي ---------------------- Note de présentation du projet d arrêté modifiant et

Plus en détail

NC 29 Les provisions techniques dans les entreprises d assurances et / ou de réassurance

NC 29 Les provisions techniques dans les entreprises d assurances et / ou de réassurance NC 29 Les provisions techniques dans les entreprises d assurances et / ou de réassurance Objectif 01. L'activité d'assurance et/ou de réassurance se caractérise par : une inversion du cycle de la production:

Plus en détail

ACTIF. Scmact2.doc [14]

ACTIF. Scmact2.doc [14] ACTIF I. Frais d'établissement... 20 II. Immobilisation incorporelles... 21 III. Immobilisations corporelles... 22/27 A. Terrains et constructions...22 B. Installations, machines et outillage...23 C. Mobilier

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 A-PARIS. Rentes de l Assistance Publique de Paris

RAPPORT ANNUEL 2014 A-PARIS. Rentes de l Assistance Publique de Paris LE RAPPORT DE GESTION RAPPORT ANNUEL 2014 A-PARIS Rentes de l Assistance Publique de Paris Le rapport annuel se présente comme suit : I. LE RAPPORT DE GESTION... 2 Il analyse l'activité du régime, les

Plus en détail

Lexique financier. Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise.

Lexique financier. Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise. Lexique financier Actif Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise. Actif circulant Partie de l actif du bilan qui comprend des actifs temporaires induits par l

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Exercice 2005 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE PREAMBULE 1 COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2005

Plus en détail

NC 30 Les charges techniques dans les entreprises d assurance et / ou de réassurance

NC 30 Les charges techniques dans les entreprises d assurance et / ou de réassurance NC 30 Les charges techniques dans les entreprises d assurance et / ou de réassurance Objectif 01. L'activité d'assurance et/ou de réassurance se caractérise par l'inversion du cycle de la production et

Plus en détail

ASSURANCE. Une promesse de prestation qui peut se réaliser comme elle peut ne pas se réaliser

ASSURANCE. Une promesse de prestation qui peut se réaliser comme elle peut ne pas se réaliser Les entreprises d'assurance et de réassurance se caractérisent par : Une inversion du cycle de production : Le prix de vente, la prime est encaissé immédiatement alors que la prestation et le règlement

Plus en détail

ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France

ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France Téléphone : +33 (0)4 37 64 78 00 Télécopie : +33 (0)4 37 64 78 78 Site internet : www.kpmg.fr

Plus en détail

CONFERENCE INTERAFRICAINE DES MARCHES D ASSURANCE

CONFERENCE INTERAFRICAINE DES MARCHES D ASSURANCE CONFERENCE INTERAFRICAINE DES MARCHES D ASSURANCE LES PLACEMENTS DES COMPAGNIES D ASSURANCES EN ZONE CIMA Fangman Alain Ouattara Commissaire Contrôleur en Chef à la CIMA ofangman@yahoo.fr SOMMAIRE 1. GENERALITES

Plus en détail

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2003-03 du 2 octobre 2003 relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances (Avis n 2003-09 du 24 juin 2003 du compte rendu CNC)

Plus en détail

3 - Impact sur la présentation des états patrimoniaux de l organisme d assurance gestionnaire

3 - Impact sur la présentation des états patrimoniaux de l organisme d assurance gestionnaire CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Note de présentation Recommandation R-01 du 23 juin 2004 Dispositions comptables relatives aux PERP (Plans d épargne retraite populaire) Sommaire 1 - Spécificités comptables

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 D-PARIS

RAPPORT ANNUEL 2014 D-PARIS LE RAPPORT DE GESTION RAPPORT ANNUEL 2014 D-PARIS Rentes du Département de Paris 0 Le rapport annuel se présente comme suit : I. LE RAPPORT DE GESTION... 2 Il analyse l'activité du régime, les évolutions

Plus en détail

LES CRÉANCES ET LES DETTES

LES CRÉANCES ET LES DETTES LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Définition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail

GROUPE DES ASSURANCES DE TUNISIE Siège Social: 92-94 Avenue Hédi Chaker, 1002 Tunis

GROUPE DES ASSURANCES DE TUNISIE Siège Social: 92-94 Avenue Hédi Chaker, 1002 Tunis ETATS FINANCIERS DEFINITIFS GROUPE DES ASSURANCES DE TUNISIE Siège Social: 92-94 Avenue Hédi Chaker, 1002 Tunis La société GAT publie, ci-dessous, ses états financiers arrêtés au 31 décembre 2012 tels

Plus en détail

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE

CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE CHAPITRE 1 - REVISIONS DES PRE REQUIS L ORGANISATION COMPTABLE La comptabilité financière d une entreprise s organise de la façon suivante : PIECES JUSTIFICATIVES Factures, pièce de caisse, livre de paye,

Plus en détail

Relatif au plan comptable des mutuelles relevant du code de la mutualité et assumant un risque d assurance

Relatif au plan comptable des mutuelles relevant du code de la mutualité et assumant un risque d assurance COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-06 du 12 décembre 2002 Relatif au plan comptable des mutuelles relevant du code de la mutualité et assumant un risque d assurance Le Comité de la

Plus en détail

COMPTES DE L EXERCICE 2010 DU REGIME DE RETRAITE DES AGENTS TITULAIRES

COMPTES DE L EXERCICE 2010 DU REGIME DE RETRAITE DES AGENTS TITULAIRES 2. Les comptes 2009 du régime de retraite des agents titulaires de la Banque de France établis conformément aux dispositions des articles L.114-5 et suivants du Code de la sécurité sociale Banque de France

Plus en détail

Newsletter N 7 - Nouvelle Réglementation des Assurances - Conditions applicables aux opérations de banque - Instruction COSOB

Newsletter N 7 - Nouvelle Réglementation des Assurances - Conditions applicables aux opérations de banque - Instruction COSOB Newsletter N 7 - Nouvelle Réglementation des Assurances - Conditions applicables aux opérations de banque - Instruction COSOB Sommaire Nouvelle Réglementation des Assurances 3 Constitution et détermination

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie Ordonnance sur l assurance directe sur la vie (Ordonnance sur l assurance-vie, OAssV) Modification du 26 novembre 2003 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 29 novembre 1993 sur l assurance-vie

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 M-PARIS

RAPPORT ANNUEL 2014 M-PARIS LE RAPPORT DE GESTION RAPPORT ANNUEL 2014 M-PARIS Rentes de la Mairie de Paris M A I R I E D E P A R I S - R A P P O R T A N N U E L - E X E R C I C E 2 0 1 4 0 Le rapport annuel se présente comme suit

Plus en détail

3. Des données financières globalement positives en 2010

3. Des données financières globalement positives en 2010 3. Des données financières globalement positives 3.1 Une nouvelle progression du bilan À fin 2010, le total de bilan agrégé de l ensemble des organismes d assurance et de réassurance contrôlés par l Autorité

Plus en détail

LE CADRE COMPTABLE GENERAL

LE CADRE COMPTABLE GENERAL LE CADRE COMPTABLE GENERAL Chaque plateforme est dans l obligation d établir des comptes annuels (bilan, compte de résultat et annexe) et de se référer au Plan Comptable Général. Quels sont les principes

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

Assurances Multirisques Ittihad -AMI ASSURANCES- Siège Social : 15, rue de Mauritanie -1002 Tunis-

Assurances Multirisques Ittihad -AMI ASSURANCES- Siège Social : 15, rue de Mauritanie -1002 Tunis- ETATS FINANCIERS Assurances Multirisques Ittihad -AMI ASSURANCES- Siège Social : 15, rue de Mauritanie -1002 Tunis- L Assurances Multirisques Ittihad -AMI Assurances- publie ci-dessous, ses états financiers

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES EN NORMES IAS/IFRS SAHAM ASSURANCE AU 30 JUIN 2015

COMPTES CONSOLIDES EN NORMES IAS/IFRS SAHAM ASSURANCE AU 30 JUIN 2015 Bilan consolidé IFRS Tableau de Flux de Trésorerie consolidé IFRS ACTIF Ecarts d'acquisition 1 321 628 1 321 628 Valeurs des portefeuilles de contrat des sociétés d'assurance acquis Autres immobilisations

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application avec corrigés Robert OBERT Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Robert OBERT Dunod,

Plus en détail

Chapitre I. Introduction L histoire et la normalisation de la comptabilité... 15

Chapitre I. Introduction L histoire et la normalisation de la comptabilité... 15 Sommaire Avertissement au lecteur....................................................... 11 Introduction générale........................................................... 13 Chapitre I. Introduction

Plus en détail

SOMMAIRE. Le mot du président page 5. Le conseil d administration page 6. Le rapport d activité page 6-8. Chiffres clés page 9

SOMMAIRE. Le mot du président page 5. Le conseil d administration page 6. Le rapport d activité page 6-8. Chiffres clés page 9 RAPPORT ANNUEL SOMMAIRE Le mot du président page 5 Le conseil d administration page 6 Le rapport d activité page 6-8 Chiffres clés page 9 Comptes annuels page 10-11 Bilan actif/passif page 12-13 3 LA DIRECTION

Plus en détail

SOMMAIRE. 3 BILAN 3 Bilan actif 4 Bilan passif 5 Tableau des engagements reçus et donnés

SOMMAIRE. 3 BILAN 3 Bilan actif 4 Bilan passif 5 Tableau des engagements reçus et donnés RAPPORT FINANCIER SOMMAIRE 3 BILAN 3 Bilan actif 4 Bilan passif 5 Tableau des engagements reçus et donnés 6 COMPTE DE RÉSULTAT 6 Compte de résultat technique de l assurance vie 7 Compte de résultat non

Plus en détail

Annexe : Comptes ouverts ou créés dans le projet de plan comptable particulier de l'unedic

Annexe : Comptes ouverts ou créés dans le projet de plan comptable particulier de l'unedic AVIS DE CONFORMITÉ N 95-01 RELATIF AU PLAN COMPTABLE PARTICULIER DE L'UNEDIC Annexe : Comptes ouverts ou créés dans le projet de plan comptable particulier de l'unedic Remarques: Dans la première colonne

Plus en détail

UE6 Finance d entreprise

UE6 Finance d entreprise 1210006 SESSION 2012 UE6 Finance d entreprise Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Aucun Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement autonome sans imprimante

Plus en détail

Rapport des auditeurs indépendants. Aux membres du conseil d administration de l Institut canadien d information sur la santé

Rapport des auditeurs indépendants. Aux membres du conseil d administration de l Institut canadien d information sur la santé Parlons chiffres États financiers Exercice clos le 31 mars Rapport des auditeurs indépendants Aux membres du conseil d administration de l Institut canadien d information sur la santé Nous avons effectué

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION

RECUEIL DE LEGISLATION MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2781 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N o 118 28 décembre 1994 Sommaire COMPTES DES ENTREPRISES D ASSURANCES

Plus en détail

ASSURANCE SALIM ACTIFS 30/06/2013 30/06/2012 30/06/2011 30/06/2010 30/06/2009 30/06/2008

ASSURANCE SALIM ACTIFS 30/06/2013 30/06/2012 30/06/2011 30/06/2010 30/06/2009 30/06/2008 Bilans (en Dinars) ACTIFS 30/06/2013 30/06/2012 30/06/2011 30/06/2010 30/06/2009 30/06/2008 Actifs incorporels 78 057 14 877 26 741 32 518 45 503 65 340 Actifs corporels d'exploitation 717 068 878 356

Plus en détail

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS La classe 1 comprend les comptes du capital propre, des réserves et provisions, et ceux des avances et emprunts à plus d un an, dont

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2012

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2012 8 RESIDENCE BEL AIR COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2012 Attestation des comptes 1 COMPTES ANNUELS Pages Bilan actifpassif 2 et 3 Compte de résultat 4 et 5 Annexe 6 à 12 DOSSIER DE GESTION Bilan synthétique

Plus en détail

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité.

GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES. Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. GLOSSAIRE TERMES ECONOMIQUES ET COMPTABLES Actif : (partie gauche d'un bilan) Ensemble des biens et des droits dont dispose une entreprise pour exercer son activité. Action : Titre de propriété d'une fraction

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Définitions. Les assurances de personnes. Les contrats et les garanties

Définitions. Les assurances de personnes. Les contrats et les garanties 86 Définitions Les assurances de personnes Les contrats et les garanties Les assurances en cas de vie et les bons de capitalisation Assurance en cas de vie Contrat d assurance, souscrit individuellement

Plus en détail

Plan Comptable Générale de France

Plan Comptable Générale de France Plan Comptable Générale de France Le plan comptable ou plan comptable général (PCG), appelé parfois cadre comptable, est un standard français de classification des événements économiques qui modifient

Plus en détail

ANNEXE XII DESCRIPTION DES ELEMENTS INCLUS DANS LE DES COEFICIENTS DE SOLVABILITE ET A. Fonds propres réglementaires (modèle S1000) 1) Références réglementaires - Arts. 8 à 11 du règlement n 14-01 du 16/02/2014

Plus en détail

Annexe à l article A. 114-4

Annexe à l article A. 114-4 Annexe à l article A. 114-4 Les renseignements généraux du compte rendu détaillé annuel sont les suivants : a) La raison sociale de la mutuelle ou de l union, son adresse, la date de sa constitution et

Plus en détail

Mise à jour 2006-2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Recueil de solutions commentées. Chapitre 18

Mise à jour 2006-2008 1 Comptabilité intermédiaire - Analyse théorique et pratique, Recueil de solutions commentées. Chapitre 18 Mise à jour 2006-2008 1 Chapitre 18 RSC/MAJ 2008 MGLBD Page 570 Les principales caractéristiques des travaux mis à jour Question N o 17 Exercices 1. Choix multiples 8. Une opération de refinancement 10

Plus en détail

Contenu: -Structure de l actif -Structure du passif -Bilan comptable et bilan financier -Evaluation du patrimoine

Contenu: -Structure de l actif -Structure du passif -Bilan comptable et bilan financier -Evaluation du patrimoine Contenu: -Structure de l actif -Structure du passif -Bilan comptable et bilan financier -Evaluation du patrimoine Actif (emplois) Actif immobilisé (biens utilisés sur plusieurs exercices) Immobilisations

Plus en détail

relatif aux opérations d assurance réalisées dans le cadre d un «patrimoine d affectation»

relatif aux opérations d assurance réalisées dans le cadre d un «patrimoine d affectation» COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2004-11 du 23 novembre 2004 relatif aux opérations d assurance réalisées dans le cadre d un «patrimoine d affectation» Le Comité de la réglementation comptable,

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Règlement de la Banque d n 92-08 du 17 novembre 1992 Le Gouverneur de la Banque d, Vu la Loi n 88-01

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... III CHAPITRE 1 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DE LA COMPTABILITÉ ET LE BILAN... 1

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... III CHAPITRE 1 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DE LA COMPTABILITÉ ET LE BILAN... 1 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... III CHAPITRE 1 LES CONCEPTS FONDAMENTAUX DE LA COMPTABILITÉ ET LE BILAN... 1 QU EST-CE QUE LA COMPTABILITÉ?... 2 Les grandes fonctions de la comptabilité... 2 La distinction

Plus en détail

Relatif aux opérations d assurance réalisées dans le cadre d un "patrimoine d affectation"

Relatif aux opérations d assurance réalisées dans le cadre d un patrimoine d affectation CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 2004-16 DU 27 OCTOBRE 2004 Relatif aux opérations d assurance réalisées dans le cadre d un "patrimoine d affectation" Sommaire 1 - Dispositions communes aux opérations

Plus en détail

Définitions LES ASSURANCES DE PERSONNES. Les contrats et les garanties LES ASSURANCES EN CAS DE VIE LES ASSURANCES EN CAS DE DÉCÈS, DE MALADIE

Définitions LES ASSURANCES DE PERSONNES. Les contrats et les garanties LES ASSURANCES EN CAS DE VIE LES ASSURANCES EN CAS DE DÉCÈS, DE MALADIE Définitions LES ASSURANCES DE PERSONNES Les contrats et les garanties LES ASSURANCES EN CAS DE VIE ET LES BONS DE CAPITALISATION Assurance en cas de vie Contrat d assurance, souscrit individuellement ou

Plus en détail

INSTRUCTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE M14 TOME 2 - ANNEXES

INSTRUCTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE M14 TOME 2 - ANNEXES 1 INSTRUCTION BUDGETAIRE ET COMPTABLE M14 TOME 2 - ANNEXES Version en vigueur au 1 er janvier 2014. 2 LISTE DES ANNEXES ANNEXE N 1 : Liste des chapitres budgétaires des budgets votés par nature... 3 ANNEXE

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER COMPTES ANNUELS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE

RAPPORT FINANCIER COMPTES ANNUELS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE RAPPORT FINANCIER COMPTES ANNUELS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du 03 septembre 2014 OEC-rapport2.indd 1 29/08/14 11:39 SOMMAIRE

Plus en détail

Prestations et frais 2011 2012 18 844,27 20 134,74 Prestations et frais payés 2011 2012 13 638,83 15 176,05

Prestations et frais 2011 2012 18 844,27 20 134,74 Prestations et frais payés 2011 2012 13 638,83 15 176,05 ROYAUME DU MAROC Direction des assurances et de la prévoyance sociale DOMOF/SSTAT / Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2012 Mai 2013 Le montant des émissions a atteint, en 2012,

Plus en détail

RAPPORT ANNUeL. LeS comptes consolidés DU GROUPe MAIF 2013

RAPPORT ANNUeL. LeS comptes consolidés DU GROUPe MAIF 2013 RAPPORT ANNUeL LeS comptes consolidés DU GROUPe MAIF 2013 Le RAPPORT DE GESTION DU GROUPE MAIF p. 4 L ORGANIGRAMME DU GROUPE MAIF p. 10 les états financiers p. 11 le rapport des commissaires aux comptes

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

RECOMMANDATION. n 2013-04 du 7 novembre 2013. Cette recommandation annule et remplace la recommandation 2009-R.04 du 2 juillet 2009.

RECOMMANDATION. n 2013-04 du 7 novembre 2013. Cette recommandation annule et remplace la recommandation 2009-R.04 du 2 juillet 2009. RECOMMANDATION n 2013-04 du 7 novembre 2013 Relative au format des comptes consolidés des établissements du secteur bancaire établis selon les normes comptables internationales Cette recommandation annule

Plus en détail

COMPTES ANNUELS. Fondation ifrap - 5 rue Cadet - 75009 PARIS. Tél. : 01 42 33 29 15 - www.ifrap.org

COMPTES ANNUELS. Fondation ifrap - 5 rue Cadet - 75009 PARIS. Tél. : 01 42 33 29 15 - www.ifrap.org Fondation ifrap - 5 rue Cadet - 75009 PARIS Tél. : 01 42 33 29 15 - www.ifrap.org SIRET : 519 556 013 00018 - APE : 7220Z COMPTES ANNUELS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012 EXERCICE DU 1 ER JANVIER 2012 AU 31

Plus en détail

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an Plan Comptable Minimum Normalisé (PCMN) des services résidentiels, d accueil de jour et de placement familial pour personnes handicapées Mise à jour au 01.01.2002 1. Fonds propres, provisions et impôts

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC 21 RUE HENRI DUPARC Dossier financier de l'eercice en Euros Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 Activité principale de l'association : Autres hébergements sociau Nous vous présentons ci-après le dossier

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 OBJECTIF DE LA NORME 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

CNC Groupe de travail IAS et PME. Présentation des normes sur les instruments financiers

CNC Groupe de travail IAS et PME. Présentation des normes sur les instruments financiers CNC Groupe de travail IAS et PME Présentation des normes sur les instruments financiers Concrètement, que sont les instruments financiers dans les comptes consolidés d un groupe industriel ou de service?

Plus en détail

NC 28 Les revenus dans les entreprises d assurances et / ou de réassurance

NC 28 Les revenus dans les entreprises d assurances et / ou de réassurance NC 28 Les revenus dans les entreprises d assurances et / ou de réassurance Objectif 01. L'activité d'assurance et/ou de réassurance se caractérise par : une inversion du cycle de la production : La prime

Plus en détail

Chapitre 1. La mise en œuvre du système d information comptable.

Chapitre 1. La mise en œuvre du système d information comptable. Chapitre 1 La mise en œuvre du système d information comptable. L analyse des opérations économiques Missions et rôle de la comptabilité Le système comptable Droit et comptabilité Une entreprise est une

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

ASSOCIATION FRAGIL LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS. du 01/09/2009 au 31/08/2010

ASSOCIATION FRAGIL LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS. du 01/09/2009 au 31/08/2010 ASSOCIATION FRAGIL Numéro SIRET : 48206926700029 LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS du 01/09/2009 au 31/08/2010 Sommaire Attestation de Présentation 1 Bilan

Plus en détail

SESSION 2010. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1

SESSION 2010. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 1010006 DCG SESSION 2010 Document autorisé : Aucun document autorisé. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement

Plus en détail

RÈGLEMENT. N 2015-01 du 2 avril 2015

RÈGLEMENT. N 2015-01 du 2 avril 2015 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RÈGLEMENT N 2015-01 du 2 avril 2015 Relatif aux comptes des comités d entreprise, des comités centraux d entreprise et des comités interentreprises relevant de l article

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Du provisionnement des emprunts à risques

GUIDE PRATIQUE. Du provisionnement des emprunts à risques Ministère de l Égalité des territoires et du Logement Ministère de l Économie et des Finances GUIDE PRATIQUE Du provisionnement des emprunts à risques Application aux Offices Publics de l Habitat à comptabilité

Plus en détail

GROUPE STAFF AND LINE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2005

GROUPE STAFF AND LINE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2005 GROUPE STAFF AND LINE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2005 S O M M A I R E Pages Bilan consolidé au 31 décembre 2005 2-3 Compte de résultat consolidé 4-5 Tableau de flux de trésorerie 6 Annexe

Plus en détail

Comptes consolidés résumés non audités

Comptes consolidés résumés non audités Comptes consolidés résumés non audités Au SOMMAIRE ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS... 3 Bilan consolidé... 3 Compte de résultat consolidé... 5 Autres éléments du résultat global consolidé... 6 Tableau de variation

Plus en détail

UNITÉ 3 THÈME 4. Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et produits. Cned Site de Lyon Page 1 / 9

UNITÉ 3 THÈME 4. Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et produits. Cned Site de Lyon Page 1 / 9 UNITÉ 3 THÈME 4 Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et produits Cned Site de Lyon Page 1 / 9 Thème 4 Unité 3 Thème 4 UNITÉ 3 THÈME 4...1 Régulariser les comptes à l'inventaire : charges et

Plus en détail

Norme comptable relative aux revenus dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC28

Norme comptable relative aux revenus dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC28 Norme comptable relative aux revenus dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC28 Objectif de la norme 01 L activité d assurance et/ou de réassurance se caractérise par : une inversion du

Plus en détail

Institut des Actuaires

Institut des Actuaires Institut des Actuaires Commission comptable Avis de l IA sur l application des nouvelles tables de mortalité Grégory Boutier Références, avis de l Institut des Actuaires Rentes viagères Contrats vie et

Plus en détail

CRD 4 Compte technique par pays 27/01/2003

CRD 4 Compte technique par pays 27/01/2003 CRD 4 Compte technique par pays 27/01/2003 Primes Produit Provisions Provisions Autres Autres produits Frais COMPAGNIE IARD émises net des pour primes pour sinistres provisions techniques d'acquisition

Plus en détail

SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF

SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF SECTION 3 : OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF 1 - DEFINITIONS DES OPERATIONS DE CESSION D ELEMENTS D ACTIF 2 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX CESSIONS PARFAITES 3 - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX PENSIONS

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX COLLEGE Réunion du mardi 1 er juillet 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE - NORME N 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE NORME

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 11 DETTES FINANCIERES (HORS EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES)

FICHE TECHNIQUE N 11 DETTES FINANCIERES (HORS EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES) FICHE TECHNIQUE N 11 DETTES FINANCIERES (HORS EMPRUNTS EN MONNAIES V2.0 1/103 DESTINATAIRES Nom Direction M. Litvan FCE 6 ème Sous-direction M. Soulié FCE 7 ème Sous-direction M. Nouvel FCE Bureau 6B Mme

Plus en détail

COMPTES ANNUELS 2013 / ARIAL ASSURANCE

COMPTES ANNUELS 2013 / ARIAL ASSURANCE COMPTES ANNUELS ARIAL ASSURANCE 2013 2 comptes sociaux D'ARIAL ASSURANCE les comptes sociaux, l'annexe aux comptes sociaux, le résultat technique par catégories, les rapports des commissaires aux comptes,

Plus en détail

1. Définition des composantes de la trésorerie

1. Définition des composantes de la trésorerie Avis n 2015-06 du 3 juillet 2015 relatif à la norme 10 «Les composantes de la trésorerie» du Recueil des normes comptables de l Etat Le Conseil de normalisation des comptes publics a adopté le 3 juillet

Plus en détail

9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN PASSIF. Du 01/07/2011 au 31/07/2012

9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN PASSIF. Du 01/07/2011 au 31/07/2012 19/10/2012 9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN ACTIF ACTIF Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISÉ Immobilisations incorporelles Frais d'établissement Frais de développement Concessions, brevets

Plus en détail

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25

Sommaire détaillé. Partie 1-Lemandat du trésorier CE... 25 Organisation de votre guide pratique du trésorier CE... 3 Guide de première connexion... 5 Accéder à votre publication sur : mode d emploi... 7 Rechercher un modèle sur www.editions-tissot.fr... 8 Sommaire

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

n 20 octobre 2013 La situation des mutuelles du code de la mutualité en 2012 n 23 novembre 2013 1

n 20 octobre 2013 La situation des mutuelles du code de la mutualité en 2012 n 23 novembre 2013 1 n 20 octobre 2013 La situation des mutuelles du code de la mutualité en 2012 n 23 novembre 2013 1 Sommaire 1. INTRODUCTION 5 1.1 Les mutuelles du code de la mutualité, des acteurs importants du secteur

Plus en détail

BILAN. (Exprimé en dinars)

BILAN. (Exprimé en dinars) BILAN (Exprimé en dinars) ACTIFS 31/12/2012 ACTIFS NON COURANTS Actifs immobilisés Immobilisations incorporelles 28 872,800 28 872,800 28 872,800 Moins : amortissement -28 872,800-28 872,800-28 872,800

Plus en détail