Séquence 2. Lire des contes de fées

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Séquence 2. Lire des contes de fées"

Transcription

1 Sommaire Lire des contes de fées Séance 1 Découvrir le conte de fées (Le schéma narratif) Séance 2 Visages et fonctions de la métamorphose dans le conte : aide ou obstacle? (quête ; épreuve ; adjuvants et opposants ; le merveilleux) Séance 3 Séance 4 Séance 5 Séance 6 Séance 7 Séance 8 Les temps du récit (1) : valeurs de l imparfait et du passé simple Les temps du récit (2) : maîtriser la conjugaison de l imparfait et du passé simple Le rôle du décor dans le conte merveilleux (valeur méliorative et valeur péjorative ; procédés de mise en valeur dans la description = champ lexical, comparaison, superlatif, répétition, hyperbole) Le vocabulaire du merveilleux : aux origines du conte (Étymologie ; dérivation ; sens propre et sens figuré ; suffixe, radical, préfixe) Le rôle majeur des adjectifs dans le conte : valeur narrative et accords orthographiques (Accord de l adjectif en genre et en nombre) Je m évalue 56 Cned, Français 6e

2 séance 1 Séance 1 Découvrir le conte de fées Prends ton cahier de français. Sur une nouvelle page, écris en rouge :, et souligne-le ; en dessous, écris le titre de cette séquence : Lire des contes, et souligne-le. Puis écris en rouge le numéro et le titre de cette séance : Découvrir le conte de fées. Dans cette séance, tu vas te plonger dans l univers des contes de fées. L année 1697 est vraiment l année des fées! Charles Perrault («La Belle au bois dormant», «Cendrillon») et Mme D Aulnoy («L oiseau bleu», «La belle aux cheveux d or») publient chacun, au même moment, un recueil de contes qui connaîtront un immense succès. Ainsi est créé un genre : le conte de fées. A Qu est-ce qu un conte de fées? Commençons par découvrir un des contes les plus célèbres, qui te permettra de comprendre quels sont les éléments traditionnels du conte de fées. Charles Perrault a mis par écrit, au XVII e siècle, des contes issus du folklore populaire, en leur ajoutant des «moralités». En voici un, «Les Fées». Lis-le entièrement, en t aidant, si besoin, des notes de vocabulaire. Écoute-le en même temps à la piste 2 de ton CD Les Fées Il était une fois une veuve qui avait deux filles ; l aînée lui ressemblait si fort d humeur 1 et de visage, que, qui la voyait, voyait la mère. Elles étaient toutes deux si désagréables et si orgueilleuses, qu on ne pouvait vivre avec elles. La cadette, qui était le vrai portrait de son père pour la douceur et l honnêteté, était avec cela une des plus belles filles qu on eût su voir. Comme on aime naturellement son semblable, cette mère était folle de sa fille aînée, et, en même temps avait une aversion 2 effroyable pour la cadette. Elle la faisait manger à la cuisine et travailler sans cesse. Il fallait, entre autres choses, que cette pauvre enfant allât, deux fois le jour, puiser de l eau à une grande demi-lieue 3 du logis, et qu elle rapportât plein une grande cruche. Un jour qu elle était à cette fontaine, il vint à elle une pauvre femme qui lui pria de lui donner à boire. «Oui-da 4, ma bonne mère», dit cette belle fille ; et rinçant aussitôt sa cruche, elle puisa de l eau au plus bel endroit de la fontaine et la lui présenta, soutenant toujours la cruche, afin qu elle bût plus aisément. La bonne femme, ayant bu, lui dit : «Vous êtes si belle, si bonne et si honnête, que je ne puis m empêcher de vous faire un don (car c était une fée qui avait pris la forme d une pauvre femme de village, pour voir jusqu où irait l honnêteté de cette jeune fille). Je vous donne pour don, poursuivit la fée, qu à chaque parole que vous direz, il vous sortira de la bouche ou une fleur, ou une pierre précieuse.» Lorsque cette belle fille arriva au logis, sa mère la gronda de revenir si tard de la fontaine. «Je vous demande pardon, ma mère, dit cette pauvre fille, d avoir tardé si longtemps» ; et, en disant ces mots, il lui sortit de la bouche deux roses, deux perles et deux gros diamants. Cned, Français 6e 57

3 séance «Que vois-je là! dit sa mère tout étonnée ; je crois qu il lui sort de la bouche des perles et des diamants ; d où vient cela, ma fille? (Ce fut là la première fois qu elle l appela sa fille). La pauvre enfant lui raconta naïvement tout ce qui lui était arrivé, non sans jeter une infinité de diamants. «Vraiment, dit la mère, il faut que j y envoie ma fille ; tenez, Fanchon, voyez ce qui sort de la bouche de votre sœur quand elle parle ; ne seriez-vous pas bien aise 5 d avoir le même don? Vous n avez qu à aller puiser de l eau à la fontaine, et, quand une pauvre femme vous demandera à boire, lui en donner bien honnêtement. - Il me ferait beau voir 6, répondit la brutale, aller à la fontaine! - Je veux que vous y alliez, reprit la mère, et tout à l heure 7.» Elle y alla, mais toujours en grondant. Elle prit le plus beau flacon d argent qui fût dans le logis. Elle ne fut pas plus tôt arrivée à la fontaine, qu elle vit sortir du bois une dame magnifiquement vêtue, qui vint lui demander à boire : c était la même fée qui avait apparu à sa sœur, mais qui avait pris l air et les habits d une princesse, pour voir jusqu où irait la malhonnêteté de cette fille. «Est-ce que je suis ici venue, lui dit cette brutale orgueilleuse, pour vous donner à boire? Justement j ai apporté un flacon d argent tout exprès pour donner à boire à madame! J en suis d avis, buvez à même 8 si vous voulez. - Vous n êtes guère honnête, reprit la Fée, sans se mettre en colère ; eh bien! puisque vous êtes si peu obligeante 9, je vous donne pour don qu à chaque parole que vous direz, il vous sortira de la bouche ou un serpent, ou un crapaud.» D abord que 10 sa mère l aperçut, elle lui cria : «Hé bien, ma fille! - Hé bien, ma mère! lui répondit la brutale, en jetant deux vipères et deux crapauds. - Ô ciel! s écria la mère, que vois-je là? C est sa sœur qui est en cause, elle me le paiera.» ; et aussitôt elle courut pour la battre. La pauvre enfant s enfuit et alla se sauver dans la forêt prochaine 11. Le fils du roi, qui revenait de la chasse, la rencontra et, la voyant si belle, lui demanda ce qu elle faisait là toute seule et ce qu elle avait à pleurer. - Hélas! Monsieur, c est ma mère qui m a chassée du logis.» Le fils du roi, qui vit sortir de sa bouche cinq ou six perles, et autant de diamants, lui pria de lui dire d où cela lui venait. Elle lui conta toute son aventure. Le fils du roi en devint amoureux, et, considérant qu un tel don valait mieux que tout ce qu on pouvait donner en mariage à un autre, l emmena au palais du roi son père, où il l épousa. Pour sa sœur, elle se fit tant haïr, que sa propre mère la chassa de chez elle ; et la malheureuse, après avoir bien couru sans trouver personne qui voulût la recevoir, alla mourir au coin d un bois. MORALITÉ Les diamants et les pistoles 12 Peuvent beaucoup sur les esprits ; Cependant les douces paroles Ont encor 13 plus de force, et sont d un plus grand prix. 58 Cned, Français 6e

4 séance 1 70 AUTRE MORALITÉ L honnêteté coûte des soins 14, Et veut un peu de complaisance 15 Mais tôt ou tard elle a sa récompense, Et souvent dans le temps qu on y pense le moins 16. Charles Perrault, «Les Fées», dans Histoires ou contes du temps passé (1697) Notes : 1. d humeur : de caractère 2. aversion : horreur et dégoût 3. une demi-lieue : deux kilomètres environ 4. oui-da : certainement 5. ne seriez-vous pas bien aise : ne seriez-vous pas contente 6. il me ferait beau voir : on n est pas prêt de me voir 7. tout à l heure : tout de suite 8. à même : à même la fontaine 9. si peu obligeante : si peu aimable 10. d abord que : dès que 11. prochaine : proche 12. pistoles : monnaie ancienne 13. encor : encore 14. coûte des soins : demande des efforts 15. et veut un peu de complaisance : nécessite d être aimable 16. dans le temps que : au moment où 1- La présentation des personnages. a) Quelle est la première phrase du texte? Surligne -la en bleu. Est-ce une formule traditionnelle pour un conte? b) Relis attentivement le premier paragraphe. - Quels sont les trois personnages évoqués? - Quel est le temps verbal utilisé? c) Afin d étudier les personnages, complète le tableau ci-dessous en : - relevant d abord les mots du texte qui décrivent le caractère de chaque personnage, - trouvant ensuite le mot qui évoque le sentiment de la mère envers chacune des filles (à la fin du paragraphe). Une aide t est proposée dans le tableau : Personnages La mère L aînée La cadette Traits de caractère... «désagréable» (l.3)... invivable («on ne pouvait vivre avec elles», l. 3)..... Sentiment de la mère pour chacune de ses filles X Folle adoration («cette mère était folle de sa fille aînée», l.5).. Cned, Français 6e 59

5 séance 1 La présentation des personnages que tu viens d étudier au début de ce conte s appelle la situation initiale. Elle précède en général le début de l action. 2- L action. a) Dans le deuxième paragraphe, repère l expression qui marque le début de l action. Quel est le temps utilisé dans la suite d actions? b) La rencontre entre la cadette et la femme. - Quelle est l apparence du personnage que rencontre la jeune fille? - Qui est-ce en réalité? Comment le lecteur en est-il informé? - Dans quel but le personnage s est-il métamorphosé? c) Dans les paragraphes 3 et 4, relève les adjectifs qui caractérisent chacun des personnages : lequel qualifie à la fois l une et l autre? Que penses-tu de ce rapprochement? Vérifie soigneusement tes réponses dans le corrigé. 3- Dons et métamorphoses. a) Quel don la vieille femme fait-elle à la cadette? Que veut-elle récompenser? b) Pourquoi la fille aînée se rend-elle à la fontaine? Coche la bonne réponse : pour rendre service à sa sœur. pour retrouver une amie avec qui elle a rendez-vous. parce que sa mère l y envoie afin qu elle obtienne le même don que sa sœur. c) L aînée rencontre-t-elle le même personnage que sa sœur? Que lui arrive-t-il? Tes réponses aux questions précédentes te permettent de bien comprendre l enchaînement du récit. L action est déclenchée par ce qu on appelle une perturbation. Les différents moments qui s enchaînent ensuite sont les péripéties. d) Relie par des flèches les objets ou animaux à ce qu ils symbolisent, à ce qu ils représentent. Un élément peut symboliser plusieurs choses. La beauté la fleur la perle le diamant le crapaud le serpent L orgueil La féminité La laideur La perfection morale La lumière La pureté Le dégoût La sagesse Les ténèbres Vérifie tes réponses dans le corrigé et corrige-les si nécessaire. 60 Cned, Français 6e

6 séance 1 La suite d actions (les péripéties) conduit peu à peu vers le dénouement, c est-à-dire le moment où les problèmes se trouvent résolus, à la fin du conte (c est la résolution puis la situation finale du conte). 4- La fin du conte. a) Qui la cadette rencontre-t-elle à la fin de l histoire? Cela te surprend-il dans un conte de fées? b) Pour bien comprendre le rôle joué par la fée dans la vie de chacune des filles, récapitulons ce qui oppose les deux sœurs dans le conte. Pour cela, complète le tableau suivant : Qualités ou défauts Apparence de la fée lors de la rencontre Comportement envers la fée Don de la fée Conséquences du don sur la vie de chaque jeune fille Sentiments de la mère cadette aînée c) As-tu bien compris les deux moralités? Pour le savoir, trouve l intrus parmi ces trois propositions. L honnêteté a plus de valeur que l argent. La bonté est toujours récompensée. Seul l argent fait le bonheur. Vérifie tes réponses sur «la fin du conte» dans le corrigé. Puis recopie et mémorise le Je retiens suivant. Écris en rouge les mots en gras. Relis plusieurs fois ce paragraphe pour bien le retenir. j e retiens Le conte merveilleux est organisé selon un schéma narratif qui comprend cinq étapes : 1- La situation initiale est le début du conte. Les personnages sont présentés, à l imparfait. 2- L élément de perturbation déclenche l action principale (on l appelle aussi l élément déclencheur). Le temps utilisé est le passé simple. 3- Les péripéties sont les différents événements qui s enchaînent dans le récit et font avancer l action (au passé simple). 4- L élément de résolution est la dernière action qui met fin aux épreuves et aux problèmes. 5- Le conte se termine sur une situation finale, heureuse ou malheureuse selon les personnages. Cned, Français 6e 61

7 séance 1 B Vocabulaire : être «honnête» au XVII e siècle 1- a) Comment comprends-tu le mot «honnêteté» dans le conte «Les Fées»? Coche les trois réponses possibles. fidélité bonté justice politesse intelligence valeur morale b) Que signifie le mot «honnête» aujourd hui? Pour t aider, lis la liste de mots cidessous et entoure cinq mots qui sont des synonymes de «honnête» (qui ont quasiment le même sens). Tu peux bien sûr t aider du dictionnaire. juste courageux discret loyal délicat influençable intègre respectueux émotif sincère 2- a) Trouve, dans le texte, le mot de sens contraire (l antonyme) de «honnêteté». b) À quel personnage est-il associé? Que lui reproche le narrateur? 3- La formation des mots. a) Relève dans le texte trois mots de la même famille, formés sur le radical «honnête». Coup de pouce : On repère facilement les mots d une même famille : ils sont construits sur le même radical, (la même racine), auquel sont ajoutés des éléments, soit avant (les préfixes), soit après (les suffixes). b) Décompose chacun des mots et complète le tableau suivant. Pour t aider, certaines cases du tableau sont déjà remplies. Mot du texte Préfixe + radical Radical + suffixe Classe grammaticale du mot (adjectif, nom, verbe, adverbe etc.)... X honnête.... honnête X honnête. adverbe Le tableau montre bien que le suffixe détermine la classe grammaticale du mot, tandis que le préfixe change le sens du radical (honnête/malhonnête sont deux mots de sens contraire). Tu reverras ces notions dans la séance 6 sur le vocabulaire des contes de fées. le coin des curieux Sais-tu que Charles Perrault ( ) est le contemporain de La Fontaine et de Molière (il a vécu à la même époque qu eux)? Ils ont exercé leurs talents sous le règne de Louis XIV, le roi Soleil. Charles Perrault écrivait sur La Fontaine ces mots que l on pourrait également lui appliquer : «Jamais personne n a mieux mérité d être regardé comme un original et comme le premier de son espèce. Non seulement il a inventé le genre de poésie où il s est appliqué mais il l a porté à sa dernière perfection ; de sorte qu il est le premier, et pour l avoir inventé, et pour y avoir excellé» (Hommes illustres qui ont paru en France pendant ce siècle) Les deux auteurs ont ce point commun d avoir pris des histoires qui existaient mais sans grâce (fables, récits populaires), d en avoir fait des petits chefs-d œuvre et ainsi d avoir inventé un nouveau genre! Deuxième point commun, essentiel, ils ont compris que pour instruire (par la morale), il faut divertir (par l histoire)! 62 Cned, Français 6e

8 séance 2 Séance 2 Visages et fonctions de la métamorphose dans le conte : aide ou obstacle? Prends ton cahier de français. Change de page. Puis écris en rouge le numéro et le titre de cette séance 2. Dans cette séance, tu vas comprendre le rôle attribué aux personnages d un conte, selon qu ils aident le héros ou s opposent à lui. Tu vas aussi étudier l intérêt narratif de la métamorphose (la façon dont elle fait avancer l action). A L incipit : la mise en place du récit Lisons le début de récit (l incipit) de «Cendrillon» puis de «Blanche-Neige». Sois tout particulièrement attentif/ve à la façon dont les héroïnes sont présentées Cendrillon Il était une fois un gentilhomme 1 qui épousa en secondes noces une femme, la plus hautaine et la plus fière qu on eût jamais vue. Elle avait deux filles de son humeur 2, et qui lui ressemblaient en toutes choses. Le mari avait de son côté une jeune fille, mais d une douceur et d une bonté sans exemple ; elle tenait cela de sa mère, qui était la meilleure personne du monde. Les noces ne furent pas plus tôt faites, que la belle-mère fit éclater sa mauvaise humeur; elle ne put souffrir les bonnes qualités de cette jeune enfant, qui rendaient ses filles encore plus haïssables. Elle la chargea des plus viles 3 occupations de la maison : c était elle qui nettoyait la vaisselle et les montées 4, qui frottait la chambre de madame, et celles de mesdemoiselles ses filles ; elle couchait tout au haut de la maison, dans un grenier, sur une méchante paillasse, pendant que ses sœurs étaient dans des chambres parquetées, où elles avaient des lits des plus à la mode, et des miroirs où elles se voyaient depuis les pieds jusqu à la tête. La pauvre fille souffrait tout avec patience, et n osait s en plaindre à son père qui l aurait grondée, parce que sa femme le gouvernait entièrement. Lorsqu elle avait fait son ouvrage 5, elle s allait mettre au coin de la cheminée, et s asseoir dans les cendres, ce qui faisait qu on l appelait communément dans le logis Cucendron. La cadette, qui n était pas si malhonnête que son aînée, l appelait Cendrillon; cependant Cendrillon, avec ses méchants 6 habits, ne laissait pas d être 7 cent fois plus belle que ses sœurs, quoique vêtues très magnifiquement. Charles Perrault, «Cendrillon ou la petite pantoufle de verre», dans Histoires ou contes du temps passé, 1697 Notes : 1. gentilhomme : homme de naissance noble 2. de son humeur : ayant le même caractère qu elle 3. viles : basses, méprisables 4. les montées : les escaliers 5. lorsqu elle avait fait son ouvrage : lorsqu elle avait fini de travailler 6. méchants : de mauvaise qualité 7. ne laissait pas d être : continuait à être Cned, Français 6e 63

9 séance 2 Blancheneige Jakob ( ) et Wilhelm ( ) Grimm, «Blancheneige», Contes, 1812, traduction de Marthe Robert, Gallimard Maintenant que tu as lu attentivement ces deux textes, tu vas approfondir ta lecture en répondant aux questions suivantes. 1- Tes premières impressions. Souviens-toi de ta lecture des «Fées» de Charles Perrault, à la séance précédente. a) Avec laquelle des deux héroïnes ci-dessus la cadette des «Fées» a-t-elle des points communs? Trouve au moins trois ressemblances en t appuyant sur les mots du texte choisis ci-dessus. b) Relis le deuxième paragraphe du texte 1. Relève les deux mots associés qui renvoient, comme un clin d œil au lecteur, au conte «Les Fées». 64 Cned, Français 6e

10 séance 2 2- La famille. a) As-tu bien compris la situation familiale de chaque jeune fille? Pour le savoir, complète le tableau suivant en : - cochant d abord la bonne réponse parmi les choix proposés, - trouvant ensuite, dans les extraits 1 et 2, l expression ou la phrase du texte qui justifie ta réponse. Compréhension de lecture Justification : citations relevées dans les textes 1 et 2 Cendrillon et Blancheneige ont perdu leur mère. Cendrillon et Blancheneige ont perdu leur père. Cendrillon a perdu son père et Blancheneige a perdu sa mère. Cendrillon et Blancheneige ont été accueillies gentiment par leur belle-mère. Les belles-mères de Cendrillon et de Blancheneige sont des femmes jalouses. Les belles-mères de Cendrillon et de Blancheneige sont indifférentes. Les belles-mères de Cendrillon et de Blancheneige sont les femmes : les plus intelligentes qu on ait jamais vues. les plus fières qu on ait jamais vues. les plus douces qu on ait jamais vues. Après son remariage, le père veille au bien-être de sa fille. Après son remariage, le père reste faible face à sa nouvelle épouse. Après son remariage, le père a un autre enfant. Texte 1 («Cendrillon») : Texte 2 («Blancheneige») : Texte 1 («Cendrillon») : Texte 2 («Blancheneige») : Texte 1 («Cendrillon») : Texte 2 («Blancheneige») : Texte 1 («Cendrillon») : Texte 2 («Blancheneige») : b) Complète la phrase suivante avec un des mots proposés : similaire (semblable) différente opposée Grâce à mes réponses, je peux dire que la situation familiale de Cendrillon et de Blancheneige est. Cned, Français 6e 65

11 séance 2 3- Un prénom pour un destin. a) Relis les passages évoquant l origine du prénom de Cendrillon et de Blancheneige et metsles entre crochets ([ ]). b) Quel est, selon toi, l effet que cherche à produire le narrateur sur le lecteur? B La métamorphose Voici le passage célèbre où les objets, les animaux et Cendrillon elle-même se trouvent métamorphosés pour aller au bal. Lis-le attentivement Enfin l heureux jour arriva, on partit, et Cendrillon les suivit des yeux le plus longtemps qu elle put ; lorsqu elle ne les vit plus, elle se mit à pleurer. Sa marraine qui la vit toute en pleurs, lui demanda ce qu elle avait : «Je voudrais bien... je voudrais bien...» Elle pleurait si fort qu elle ne put achever. Sa marraine, qui était fée, lui dit : «Tu voudrais bien aller au bal, n est-ce pas? - Hélas oui, dit Cendrillon en soupirant. - Eh bien, seras-tu bonne fille? dit sa marraine, je t y ferai aller.» Elle la mena dans sa chambre, et lui dit : «Va dans le jardin et apporte-moi une citrouille.» Cendrillon alla aussitôt cueillir la plus belle qu elle put trouver, et la porta à sa marraine, ne pouvant deviner comment cette citrouille la pourrait faire aller au bal. Sa marraine la creusa, et n ayant laissé que l écorce, la frappa de sa baguette, et la citrouille fut aussitôt changée en un beau carrosse tout doré. Ensuite elle alla regarder dans sa souricière 1, où elle trouva six souris toutes en vie; elle dit à Cendrillon de lever un peu la trappe de la souricière, et à chaque souris qui sortait, elle lui donnait un coup de baguette, et la souris était aussitôt changée en un beau cheval ; ce qui fit un bel attelage de six chevaux, d un beau gris de souris pommelé 2. Comme elle était en peine de quoi 3 elle ferait un cocher : «Je vais voir, dit Cendrillon, s il n y a point quelque rat dans la ratière 4, nous en ferons un cocher. - Tu as raison, dit sa marraine, va voir.» Cendrillon lui apporta la ratière, où il y avait trois gros rats. La fée en prit un d entre les trois, à cause de sa maîtresse barbe 5, et l ayant touché, il fut changé en un gros cocher, qui avait une des plus belles moustaches qu on ait jamais vues. Ensuite elle lui dit : «Va dans le jardin, tu y trouveras six lézards derrière l arrosoir, apporte-lesmoi.» Elle ne les eut pas plus tôt apportés que la marraine les changea en six laquais 6, qui montèrent aussitôt derrière le carrosse avec leurs habits chamarrés 7, et qui s y tenaient attachés, comme s ils n eussent fait autre chose toute leur vie. La fée dit alors à Cendrillon : «Hé bien, voilà de quoi aller au bal, n es-tu pas bien aise? - Oui, mais est-ce que j irai comme cela avec mes vilains habits?» 66 Cned, Français 6e

12 séance Sa marraine ne fit que la toucher avec sa baguette, et en même temps ses habits furent changés en des habits de drap d or et d argent tout chamarrés de pierreries ; elle lui donna ensuite une paire de pantoufles de verre, les plus jolies du monde. Quand elle fut ainsi parée, elle monta en carrosse; mais sa marraine lui recommanda sur toutes choses de ne pas passer minuit, l avertissant que si elle demeurait au bal un moment davantage, son carrosse redeviendrait citrouille, ses chevaux des souris, ses laquais des lézards, et que ses vieux habits reprendraient leur première forme. Elle promit à sa marraine qu elle ne manquerait pas de sortir du bal avant minuit. Charles Perrault, «Cendrillon», dans Histoires ou contes du temps passé, 1697 Notes : 1. souricière : piège à souris 2. pommelé : couvert de taches rondes grises ou blanches 3. Comme elle était en peine de quoi : comme elle ne savait pas 4. ratière : piège à rats 5. sa maîtresse barbe : ses très belles moustaches 6. un laquais : un valet 7. chamarrés : ornés et colorés de manière éclatante Afin de comparer les circonstances, les motivations et la description des transformations des personnages, lis maintenant l extrait de «Blancheneige», dans lequel la Reine, jalouse de la beauté de la jeune fille, cherche par tous les moyens à la supprimer. Écoute la lecture de cet extrait à la piste 3 de ton CD Cned, Français 6e 67

13 séance Jakob ( ) et Wilhelm ( ) Grimm, «Blancheneige», Contes, 1812, traduction de Marthe Robert, Gallimard Au fur et à mesure de ta lecture, tu as compris combien l histoire, et donc le destin des personnages, bascule précisément au moment de la métamorphose (de la transformation d un objet ou d une personne en quelque chose d autre). Mais quelle est la différence majeure entre l histoire de Cendrillon et celle de Blanche-Neige? Découvrons-le ensemble 1- Des transformations opposées. a) En quoi Cendrillon se transforme-t-elle (suite de l extrait 1)? En quoi la reine se transforme-t-elle (suite de l extrait 2)? b) La transformation de Cendrillon est-elle racontée avec détails? Et celle de la reine? Justifie ta réponse en t appuyant sur le texte. c) À ton avis, dans chaque texte, à quoi sert la métamorphose (quelle est sa fonction?) à ce moment précis du récit? d) Quel objet propre aux contes de fées aide la marraine à métamorphoser Cendrillon? Et dans Blancheneige, quel objet ne cesse de nuire à la jeune fille? Vérifie tes réponses dans le corrigé et corrige-les si nécessaire. 2- Adjuvants et opposants. Lis le Je retiens suivant, recopie-le et mémorise-le. Puis réponds aux questions qui suivent. 68 Cned, Français 6e

14 séance 2 j e retiens Quête, adjuvants et opposants Dans un récit, le héros souffrant d un manque entreprend une quête et affronte une série d épreuves. Les objets ou personnages qui aident le héros à aller au bout de sa quête sont les adjuvants, ceux qui constituent des obstacles sont les opposants. Trouve pour chaque conte au moins deux adjuvants et deux opposants aux héroïnes. Coup de pouce : l adjuvant et l opposant peuvent être un objet, une personne ou même un trait de caractère! 3- La valeur narrative de la métamorphose. La métamorphose constitue un moment fort du récit car elle le fait avancer voire basculer. Elle a donc une valeur narrative. Elle a également un autre intérêt, narratif lui aussi : le plus souvent elle révèle le cœur des personnages, elle en est le reflet. a) Les expressions ci-dessous, qui marquent les étapes des métamorphoses, ont été mélangées. prit la forme une des plus belles moustaches à l aide de tours magiques les plus jolies du monde leurs habits chamarrés chambre secrète et solitaire se déguisa en paysanne se farda le visage changée en un beau cheval un beau carrosse tout doré habits de drap d or et d argent empoisonné Ë Replace chacune d elles dans le tableau suivant, selon qu elle évoque la transformation de Cendrillon ou de la reine de Blancheneige. Ë Tu t aideras pour cela des champs lexicaux que tu auras identifiés. Coup de pouce : un champ lexical est un ensemble de mots ayant le même thème. ex. : «collège, professeur, élève, cahier, leçon, classe» sont des mots qui appartiennent au champ lexical de l école. Expressions du texte Champs lexicaux dominants La transformation des objets, des animaux et de la jeune fille dans Cendrillon La transformation de la reine dans Blancheneige Cned, Français 6e 69

15 séance 2 b) Cendrillon est-elle transformée en autre chose que ce qu elle est au fond d elle-même? Et la reine? c) Souviens-toi une fois encore du texte «Les Fées» : en quoi la fée s était-elle successivement transformée? Quels rapprochements peux-tu faire avec nos deux extraits? La dernière question était plus difficile, ne t inquiète pas si tu as eu du mal à trouver. Corrige bien tes réponses. 4- Vocabulaire : étymologie et formation des mots. Souviens-toi, lors de la première séquence, tu as appris l importance de l étymologie, de l étude de l origine d un mot, pour comprendre les mots et les orthographier correctement. En voici une nouvelle illustration! Le mot métamorphose est d origine grecque ; il est composé du préfixe méta- (le changement) et du radical morphè (la forme). Le mot transformation, d origine latine, a le même sens : a) Décompose le mot de façon à faire apparaître le préfixe, le radical et le suffixe. b) Quel est le sens de chaque élément? c) Parmi nos deux extraits, dans lequel peut-on parler de «métamorphose», et dans lequel peut-on parler de «transformation»? Sur quels éléments t appuies-tu pour répondre? Vérifie tes réponses dans le corrigé et corrige-les si nécessaire. Maintenant, lis et recopie le Je retiens suivant. Apprends-le avec soin. j e retiens Le merveilleux Le merveilleux désigne l intervention de personnages (humains ou animaux) ou d objets surnaturels, extraordinaires, dans le cours d une histoire. Certains objets ont une puissance magique : baguette, anneaux, bottes, clés, miroir Certains personnages sont dotés de pouvoirs hors du commun : ogres (leur nom vient du démon des enfers Orcus), sorcières, jeteurs de sorts, fées... Certains événements racontés ne se produisent jamais dans la réalité : métamorphoses, chat qui parle D Expression écrite Lis attentivement l extrait ci-dessous, qui est le début d un conte des frères Grimm. Tu vas trouver l atmosphère très différente des contes que tu as déjà étudiés! Celui-ci est en effet un conte réaliste, c est-à-dire qui présente des personnages, un décor, une action que l on pourrait trouver dans la réalité. 70 Cned, Français 6e

16 séance 2 Jakob ( ) et Wilhelm ( ) Grimm, «Le grand-père et le petit-fils», dans les Contes d enfants et du foyer, 1812, adaptés par Marie-Hélène Robinot-Bichet, d après la traduction de Max Buchon (1859), Paris, Hachette, 2003 Sujet : Écris la suite du texte en faisant basculer le conte dans le merveilleux. Conseils d écriture : Ton récit fera dix à vingt lignes. Relis bien ta leçon sur le merveilleux! Cela te donnera des idées. Le titre du conte peut également t aider à imaginer ta suite. La vie du vieillard doit basculer à ce moment de ton récit : tu peux commencer ton brouillon par «soudain» ou «tout à coup». Tu peux, par exemple, inclure une métamorphose. Utilise les consignes d écriture du tableau ci-dessous : Je vérifie que Fait À faire j ai écrit au moins une dizaine de lignes. j ai bien respecté le sujet de rédaction (une suite de texte). j ai inclus des éléments merveilleux dans mon récit. j ai bien écrit mon récit au passé. j ai respecté la ponctuation et mis majuscules après le point. mes phrases sont courtes et bien ponctuées. j ai utilisé un dictionnaire pour soigner l orthographe. Lis attentivement la fiche-méthode «Je travaille au brouillon» qui se trouve à la fin du cours : le brouillon te permet de travailler pas à pas et cela est indispensable pour t aider à écrire un texte correctement construit et correctement orthographié! Puis recopie ton texte corrigé, sur ton cahier. Enfin, regarde dans le corrigé ce qu il était possible d imaginer. Cned, Français 6e 71

17 séance 3 Séance 3 Les temps du récit (1) : valeurs de l imparfait et du passé-simple Prends ton cahier de français. Sur une nouvelle page, écris en rouge le numéro et le titre de cette séance 3. Cette séance a pour objectif de t aider à comprendre comment fonctionnent les temps du récit au passé, en lien souvent avec le schéma narratif, à tel ou tel moment de l histoire. Reprenons le texte de Cendrillon que tu as déjà étudié. Relis-le attentivement, puis réponds aux questions posées. Cendrillon Il était une fois un gentilhomme qui épousa en secondes noces une femme, la plus hautaine et la plus fière qu on eût jamais vue. Elle avait deux filles de son humeur, et qui lui ressemblaient en toutes choses. Le mari avait de son côté une jeune fille, mais d une douceur et d une bonté sans exemple ; elle tenait cela de sa mère, 5 qui était la meilleure personne du monde. Les noces ne furent pas plus tôt faites, que la belle-mère fit éclater sa mauvaise humeur ; elle ne put souffrir les bonnes qualités de cette jeune enfant, qui rendaient ses filles encore plus haïssables. Elle la chargea des plus viles occupations de la maison : c était elle qui nettoyait la vaisselle et les montées, qui frottait la chambre de madame, et celles de mesdemoiselles ses filles ; 10 elle couchait tout au haut de la maison, dans un grenier, sur une méchante paillasse, pendant que ses sœurs étaient dans des chambres parquetées, où elles avaient des lits des plus à la mode, et des miroirs où elles se voyaient depuis les pieds jusqu à la tête. La pauvre fille souffrait tout avec patience, et n osait s en plaindre à son père qui l aurait grondée, parce que sa femme le gouvernait entièrement. [ ] 15 Il arriva que le fils du roi donna un bal, et qu il en pria 1 toutes les personnes de qualité. Note 1. «il en pria» : il invita Charles Perrault, «Cendrillon ou la petite pantoufle de verre», dans Histoires ou contes du temps passé, 1697 A La mise en place du récit 1- Souligne en rouge les verbes conjugués des lignes 1 à 5, depuis «Il était une fois» jusqu à «du monde». 2- Observe bien la terminaison des verbes : quel est leur point commun? Tu ne tiendras pas compte des verbes «épousa» (l.1) et «eût jamais vue» (l.2). 3- À ton avis, l histoire est racontée : comme si elle se déroulait sous nos yeux, en ce moment présent. comme si elle s était déjà passée. comme si elle allait arriver dans un avenir proche. 72 Cned, Français 6e

18 séance 3 4- À quel moment du schéma narratif le premier paragraphe correspond-il? Relève, entre guillemets, une expression pour justifier ta réponse. 5- Quelles informations nous sont données? Sur qui? Réponds en rédigeant des phrases complètes. 6- Dirais-tu que le premier paragraphe met en place : une action? un dialogue? une description? B L avancée de l action 1- À l aide de quelle expression le récit bascule-t-il? 2- Entoure les verbes du deuxième paragraphe. Que remarques-tu par rapport aux terminaisons des verbes du premier paragraphe? C Récapitulons 1- Relis tout l extrait du conte, puis recopie dans trois colonnes différentes les verbes : - qui décrivent le décor ou les personnages, - qui rapportent les actions principales, qui n ont lieu qu une fois, à un moment délimité dans le temps, - qui rapportent des actions non délimitées dans le temps ou qui se répètent. Verbes qui décrivent le décor ou les personnages Verbes qui rapportent des actions non délimitées dans le temps ou qui se répètent Verbes qui rapportent les actions principales (moment délimité dans le temps) À quel temps les verbes placés dans les deux premières colonnes sont-ils conjugués? Et dans la troisième colonne? 3- Grâce à tes réponses aux questions précédentes, tu peux maintenant compléter la phrase suivante : La première étape du schéma narratif est la......, qui présente les... Le temps utilisé est souvent l... Puis l action se déclenche par un élément... Dans notre extrait, le récit bascule avec l expression «...». Dans les phrases qui suivent, je remarque que le temps utilisé est le......, qui permet d évoquer des actions qui se... Puis recopie le Je retiens suivant et apprends-le sur ce cours. Cned, Français 6e 73

19 séance 3 j e retiens L imparfait et le passé simple dans un récit au passé Dans un récit au passé, l imparfait et le passé simple sont les deux temps complémentaires les plus utilisés. Le passé simple est utilisé pour évoquer les actions de premier plan, c est-à-dire les actions principales du récit, qui font progresser l histoire et qui peuvent se succéder. ex. : Il arriva que le fils du roi donna un bal, et qu il en pria toutes les personnes de qualité. Il sert également à exprimer des faits qui se sont déroulés à un moment précis, délimité dans le temps et qui sont achevés. ex. : Il était une fois un gentilhomme qui épousa en secondes noces une femme ( ) L imparfait permet de présenter tout l arrière-plan de l histoire, c est-à-dire les circonstances et le décor dans lesquels se déroule l histoire. Il est donc utilisé pour : - les descriptions des personnages, des lieux ou des objets. ex. : Elle avait deux filles de son humeur, et qui lui ressemblaient en toutes choses. - les actions répétées ou habituelles. ex. c était elle qui nettoyait la vaisselle. - les actions non délimitées dans le temps, qui ne sont pas achevées. ex : elle couchait tout au haut de la maison. - les actions secondaires qui servent de cadre aux actions principales. ex. : elle ne put souffrir les bonnes qualités de cette jeune enfant, qui rendaient ses filles encore plus haïssables. D Entraîne-toi 1- J identifie les temps du récit. Lis attentivement l extrait de conte suivant Au bout de cent ans, le fils du roi qui régnait alors, et qui était d une autre famille que la princesse endormie, étant allé à la chasse de ce côté-là, demanda ce que c était que ces tours qu il voyait au-dessus d un grand bois fort épais ; chacun lui répondit selon qu il en avait ouï parler 1. (...) La plus commune opinion était qu un ogre y demeurait, et que là il emportait tous les enfants qu il pouvait attraper, pour les pouvoir manger à son aise, et sans qu on le pût suivre, ayant seul le pouvoir de se faire un passage au travers du bois. Le prince ne savait qu en croire, lorsqu un vieux paysan prit la parole, et lui dit : «Mon prince, il y a plus de cinquante ans que j ai ouï dire à mon père qu il y avait dans ce château une princesse, la plus belle du monde ; qu elle y devait dormir cent ans, et qu elle serait réveillée par le fils d un roi, à qui elle était réservée.» Le jeune prince, à ce discours, se sentit tout de feu ; il crut sans balancer 2 qu il mettrait fin à une si belle aventure ; et poussé par l amour et par la gloire, il résolut de voir sur-le-champ ce qui en était. Notes : 1. selon qu il en avait ouï parler : selon ce qu il avait entendu dire 2. sans balancer : sans hésiter Charles Perrault, «La Belle au bois dormant», dans Histoires ou contes du temps passé (1697) Pour chaque verbe en gras, complète le tableau ci-dessous, en indiquant le temps utilisé et en expliquant son emploi. 74 Cned, Français 6e

20 séance 3 Verbes Temps Valeur imparfait Exemple : le fils du roi qui régnait (l. 1) action non délimitée dans le temps Imparfait ou passé simple? Choisis la forme conjuguée qui convient pour compléter le texte ci-dessous. Attention, la forme «était» figure trois fois! était partit jeta s ennuyait faisait tomba vivait illuminait disparut était avait s assit voyait était suivit Dans des temps très anciens, alors qu il pouvait encore être utile de faire des vœux,... un roi dont toutes les filles étaient belles. La plus jeune... si belle que le soleil, qui en a cependant tant vu, s étonnait chaque fois qu il... son visage. Non loin du château du roi, il y... une grande et sombre forêt et, dans la forêt, sous un vieux tilleul, une fontaine. Un jour qu il... très chaud, la royale enfant... dans le bois, et... au bord de la source fraîche. Et comme elle..., elle prit sa balle en or, la... en l air et la rattrapa ; c... son jeu favori. Il arriva que la balle d or, au lieu de revenir dans sa main,... sur le sol et roula tout droit dans l eau. La princesse la... des yeux, mais la balle... : la fontaine était si profonde qu on n en... pas le fond. La jeune fille se mit à pleurer, à pleurer de plus en plus fort ; elle... inconsolable. D après «La Fille du Roi et la Grenouille», des frères Grimm, dans Contes de l enfance et du foyer, 1812, adaptés par Marie-Hélène Robinot-Bichet, d après la traduction de Max Buchon (1859) Paris, Hachette 2003 Vérifie ton travail dans le corrigé. Cned, Français 6e 75

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

************************************************************************ Français

************************************************************************ Français Ministère de l Education Centre National d innovation Pédagogique et de Recherches en Education Département d Evaluation ************************************************************************ Français

Plus en détail

Activité 3. Peux-tu répéter? Compression de texte. Résumé. Liens pédagogiques. Compétences. Âge. Matériels

Activité 3. Peux-tu répéter? Compression de texte. Résumé. Liens pédagogiques. Compétences. Âge. Matériels Activité 3 Peux-tu répéter? Compression de texte Résumé Puisque les ordinateurs disposent d un espace limité pour contenir les informations, ils doivent les représenter d une manière aussi efficace que

Plus en détail

LES PRONOMS INTERROGATIFS

LES PRONOMS INTERROGATIFS LES PRONOMS INTERROGATIFS 1) Le pronom interrogatif permet de questionner. Qui a le droit de vote dans cette assemblée? Il y a du camembert et du brie, lequel veux-tu? 2) Il y a deux catégories de pronoms

Plus en détail

C est dur d être un vampire

C est dur d être un vampire C est dur d être un vampire 1/6 Pascale Wrzecz Lis les pages 5 à 8. Tu peux garder ton livre ouvert. 1 Retrouve les mots dans ta lecture et complète les cases. C est une histoire de. Prénom du héros ;

Plus en détail

V3 - LE PASSE COMPOSE

V3 - LE PASSE COMPOSE CM1 V.3 LE PASSE COMPOSE DE L INDICATIF Il s agit de mettre en évidence la conjugaison des verbes en «er», en «ir-iss» des verbes être, avoir, faire, prendre, aller, pouvoir. On mettra en évidence le fait

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Et avant, c était comment?

Et avant, c était comment? 3 Et avant, c était comment? Objectifs de l unité Tâche La première partie de l évaluation comprend une tâche, QUELS CHANGEMENTS!, divisée en quatre phases. Dans la première phase, il s agit d écouter

Plus en détail

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline Fiche 1 Lecture orale 1 Je lis les lettres. c d q t g k s f v z b u è é e h c n k l m u b v S Z Q V T N C D O L P R 2 Je lis des mots outils. dessus dessous devant derrière qui que nous vous mon son pourquoi

Plus en détail

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE Le tout petit œuf. La toute petite chenille Le tout petit œuf vu à la loupe Il était une fois un tout petit œuf, pondu là. Un tout petit œuf, petit comme un grain de poussière.

Plus en détail

RECONNAÎTRE UN NOM. Tu vas apprendre à reconnaître un nom!!!!!!

RECONNAÎTRE UN NOM. Tu vas apprendre à reconnaître un nom!!!!!! NOM : Prénom : Classe : Date : Ecrire se faire comprendre RECONNAÎTRE UN NOM Dans ce dossier: Tu vas apprendre à reconnaître un nom!!!!!! Tu vas apprendre à différencier les noms propres des noms sales

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

J ai cinq sens JE FAIS LE POINT. Exercice

J ai cinq sens JE FAIS LE POINT. Exercice C est mon corps J ai cinq sens 4 5 6 > Comment es-tu renseigné sur ce qui t entoure? Que peux-tu répondre à cette question? Dessine ou note tes réponses sur ton cahier de sciences. > Comment donner la

Plus en détail

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman Les genres littéraires d un texte (1) Rappels Les genres littéraires sont une classifi cation qui permet de distinguer les textes en fonction de certaines caractéristiques d écriture. Voici les principaux

Plus en détail

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher?

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher? Unité 3 LEÇON 1 A Répète puis écoute et montre la bonne image! 21-22 10 Envie de bronzer? Nous avons des plages! Envie d explorer? Nous avons des grottes! Envie de pêcher? Nous avons des rivières! Envie

Plus en détail

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE PARTIE 1 Complétez les pointillés par une des réponses ci-dessus de manière que les phrases obtenues

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

SEQUENCE I : les Récits d'aventures

SEQUENCE I : les Récits d'aventures Cette séquence inaugurale sur les récits d aventures, a été réalisée par Mme Barbara LEPEU, Certifiée de Lettres Modernes, pour ses élèves de 5 ème du Collège Giono à Orange. Elle précède une lecture en

Plus en détail

peu peux/peut peut être peut-être

peu peux/peut peut être peut-être GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES PEU HOMOPHONES PEUX/PEUT PEUT ÊTRE PEUT-ÊTRE 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes peu peux/peut peut être peut-être peu : adverbe ; il a le sens de

Plus en détail

ces ses c est s est sais / sait

ces ses c est s est sais / sait GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES CES HOMOPHONES SES C EST S EST SAIS / SAIT 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes ces ses c est s est sais / sait ces : déterminant démonstratif pluriel

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

Archivistes en herbe!

Archivistes en herbe! Les archives c est quoi? Un archiviste travaille avec des archives. Oui, mais les archives c est quoi? As-tu déjà entendu ce mot? D après toi, qu est-ce qu une archive? 1. Les archives ce sont des documents

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin 6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin Des lunettes pour ceux qui en ont besoin De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes d erreurs de réfraction. Cela signifie que leurs yeux ne voient pas

Plus en détail

Le prince Olivier ne veut pas se laver

Le prince Olivier ne veut pas se laver Le prince Olivier ne veut pas se laver Il était une fois un roi, une reine et leurs deux enfants. Les habitants du pays étaient très fiers du roi Hubert, de la reine Isabelle et de la princesse Marinette,

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour,

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, Le loup et les sept chevreaux Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, comme elle voulait aller chercher de quoi manger dans la forêt, elle les appela tous

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

Le loup et les 7 chevreaux

Le loup et les 7 chevreaux CE Découpe et colle les morceaux de puzzle pour reconstituer la couverture de l album. Recopie le titre du livre lisiblement et sans faire aucune faute. Réponds par Vrai (V) ou Faux (F) Le livre parle

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

La cour de récréation

La cour de récréation FRANÇAIS Nom Prénom La cour de récréation Durée de la première partie : 60 minutes Matériel autorisé : Dictionnaire Le Robert Junior ou Larousse maxi débutants 1 TEXTE 1 2 3 4 Un coup d œil à ma montre,

Plus en détail

Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo

Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo Résumé du livre Marjo a toujours rêvé d avoir une grande maison avec des animaux. Après avoir épousé Daniel, elle réalise son rêve et devient fermière.

Plus en détail

Le monde du vivant : les dents

Le monde du vivant : les dents SEANCE 6 Evaluation SEANCE 5 L hygiène dentaire Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com SEANCE 4 Le différent rôle des dents SEANCE 3 Nos dents sontelles identiques? EANCE 2 Combien avonsnous

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS 1. Choisis et entoure l adjectif possessif qui convient. a Je ne trouve pas mon / ma / mes lunettes. b Tu veux venir à son / sa / ses fête d anniversaire? c Nous n

Plus en détail

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Session : 2005 Code : Page : 1/4 CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Epreuve de Français SESSION 2005 SUJET Ce sujet comporte 4 pages : de la page 1/4 à la page 4/4. Assurez-vous que cet exemplaire est complet. Si

Plus en détail

Quand j étais petit/petite

Quand j étais petit/petite Quand j étais petit/petite La nostalgie, tu connais? Voici une photo du professeur quand elle était enfant... Observe cette photo Et écoute le professeur, il va te raconter quelques souvenirs d enfance.

Plus en détail

Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/

Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/ Fiche pédagogique Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/ Le public : Adultes Niveaux intermédiaires avancés (B1 et +)

Plus en détail

Le loup et les 7 chevreaux

Le loup et les 7 chevreaux Episode 1 Il était une fois une chèvre qui avait sept jolis petits chevreaux. Un matin, elle voulut aller chercher de la nourriture pour elle et ses petits dans la pairie. Elle les rassembla tous les sept

Plus en détail

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce!

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce! SAUVÉE I Elle entra comme une balle qui crève une vitre, la petite marquise de Rennedon, et elle se mit à rire avant de parler, à rire aux larmes comme elle avait fait un mois plus tôt, en annonçant à

Plus en détail

❶ Écris le nom des auteurs de cette histoire. ❷ Écris le nom de l illustratrice. ❸ Comment se prénomme le personnage principal de cette histoire?

❶ Écris le nom des auteurs de cette histoire. ❷ Écris le nom de l illustratrice. ❸ Comment se prénomme le personnage principal de cette histoire? Léo adore sa maitresse. Surtout quand elle lui frotte la tête en disant : Bravo Léo, tu as encore bien travaillé. Il adore. Pour demain, elle a demandé à chacun de ses élèves de rapporter un objet ancien.

Plus en détail

Le conditionnel présent

Le conditionnel présent Le conditionnel présent EMPLOIS On emploie généralement le conditionnel présent pour exprimer: une supposition, une hypothèse, une possibilité, une probabilité ( certitude); Ça m'étonnerait! J'ai entendu

Plus en détail

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom :

1. Projet de lecture. Français 20-2. Médias : La pub. Cahier de l élève. Nom : 1. Projet de lecture Médias : La pub Français 20-2 Cahier de l élève Nom : La pub DESCRIPTION DU PROJET Tu vas lire des annonces publicitaires pour être en mesure de discuter des moyens utilisés par les

Plus en détail

La carte de mon réseau social

La carte de mon réseau social La carte de mon réseau social Avant de commencer Un réseau social, c est quoi? Dans ta vie, tu es entouré de plusieurs personnes. Certaines personnes sont très proches de toi, d autres le sont moins. Toutes

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

L étrange rencontre du Prince Aurélien

L étrange rencontre du Prince Aurélien Texte de Sylvine Ferrandis Ce texte est déposé à la SCALA, il ne peut être utilisé à des fins commerciales sans l autorisation de son auteur. Ce jour-là, le Prince Aurélien avait décidé de se promener

Plus en détail

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD.

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. est une bande dessinée publiée par les éditions Lombard. - scénario

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

EXERCICE 2. Pourquoi :

EXERCICE 2. Pourquoi : EXERCICE 2 1. cours : Verbe C est une action. On peut le conjuguer verbe courir (Tu cours pour aller à mon cours, Il court, Je courais, etc.) On peut le remplacer par d autres verbes tels que : Je marche

Plus en détail

Accompagnement personnalisé 6e

Accompagnement personnalisé 6e éduscol Accompagnement personnalisé 6e Accompagnement personnalisé en 6ème Problème pédagogique : l élève fait des erreurs dans la conjugaison du présent de l indicatif. Compétence 1 : Conjuguer les verbes,

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Homophones grammaticaux de catégories différentes. près prêt

Homophones grammaticaux de catégories différentes. près prêt GRAMMATICAUX DE CATÉGORIES DIFFÉRENTES PRÈS HOMOPHONES PRÊT 1 Homophones grammaticaux de catégories différentes près prêt près : adverbe. Il indique la proximité dans l espace ou dans le temps. Il a le

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Le petit bonhomme en pain d épices

Le petit bonhomme en pain d épices Le petit bonhomme en pain d épices Robert Gaston Herbert Le petit bonhomme en pain d épices Conte anglais Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour «Le Cartable Fantastique» Robert Gaston Herbert

Plus en détail

AN-ANG, EN-ENG, IN-ING, ONG

AN-ANG, EN-ENG, IN-ING, ONG Séance 1 LES SONS ET LES TONS DU CHINOIS Je vais travailler sur les finales AN-ANG, EN-ENG, IN-ING et ONG. Si tu as déjà travaillé le cours de niveau 1, cette révision te sera utile et importante. AN-ANG,

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

L enfant du toit du monde

L enfant du toit du monde Je découvre l album. 1) Observe bien la couverture de l album et réponds aux questions. Le!itre du"i#e$st L auteur% appelle L illustrateur$st L éditeur$st 2) Réponds par #ai ou faux. Le héros de l histoire

Plus en détail

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT Activité pédagogique autour du roman, de Danielle Malenfant ISBN 978-2-922976-38-0 ( 2013, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités autour du roman RÉSUMÉ DU

Plus en détail

GRAMMATICAUX DE MÊME CATÉGORIE AUSSI TÔT / BIENTÔT BIEN TÔT / PLUTÔT PLUS TÔT / SITÔT SI TÔT 1 Homophones grammaticaux de même catégorie

GRAMMATICAUX DE MÊME CATÉGORIE AUSSI TÔT / BIENTÔT BIEN TÔT / PLUTÔT PLUS TÔT / SITÔT SI TÔT 1 Homophones grammaticaux de même catégorie GRAMMATICAUX DE MÊME CATÉGORIE AUSSITÔT HOMOPHONES AUSSI TÔT / BIENTÔT BIEN TÔT / PLUTÔT PLUS TÔT / SITÔT SI TÔT 1 Homophones grammaticaux de même catégorie aussitôt aussi tôt aussitôt : Il signifie au

Plus en détail

Ariane Moffatt : Je veux tout

Ariane Moffatt : Je veux tout Ariane Moffatt : Je veux tout Paroles et musique : Ariane Moffatt Sony Music France Thèmes La relation amoureuse, les enfants gâtés. Objectifs Objectifs communicatifs : Exprimer un sentiment. Exprimer

Plus en détail

Séance 1 - Classe de 1 ère. Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style

Séance 1 - Classe de 1 ère. Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style Séance 1 - Classe de 1 ère Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style I) Rappel définition d une figure de style A) Définition d une figure de style. - Le langage

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE :

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION NOM : PRENOM : DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : Observations : Attention : toutes les consignes peuvent être adaptées dans leur formulation, pour permettre au sujet qui

Plus en détail

Déterminants possessifs

Déterminants possessifs POSSESSIFS MATÉRIEL POUR ALLOPHONES 1 Déterminants Déterminants référents Déterminants possessifs Le déterminant possessif indique une relation d appartenance, de possession, de parenté, d origine, etc.,

Plus en détail

Par. Sophianne Pierre-Louis. Cassandra Sauvé. Sabrina Turmel

Par. Sophianne Pierre-Louis. Cassandra Sauvé. Sabrina Turmel Par Sophianne Pierre-Louis Cassandra Sauvé Sabrina Turmel - 1 - Au Pôle Nord, en ce jour du 24 décembre, le Père Noël était bien occupé à fabriquer de beaux jouets. Les rennes gambadaient ou se reposaient.

Plus en détail

Handelsmittelschulen Bern Biel Thun. Aufnahmeprüfungen 2010. Datum: Montag, 22. März 2010. Lösungen. 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87

Handelsmittelschulen Bern Biel Thun. Aufnahmeprüfungen 2010. Datum: Montag, 22. März 2010. Lösungen. 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87 Handelsmittelschulen Bern Biel Thun Aufnahmeprüfungen 2010 Datum: Montag, 22. März 2010 Fach: Französisch Lösungen Zeit: 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87 NOTE : 1 Lisez ce texte: Logicielle

Plus en détail

La diablesse et son enfant (Étude réalisée par C. Blanchard, CPC Contres)

La diablesse et son enfant (Étude réalisée par C. Blanchard, CPC Contres) La diablesse et son enfant (Étude réalisée par C. Blanchard, CPC Contres) Auteur Marie Ndiaye Nadja Mouche de l école des loisirs, 39 pages, 2002 niveau 2 Mots clés : Différences, enfants, handicap, rumeur

Plus en détail

Fanny. (sur le thème du temps)

Fanny. (sur le thème du temps) Fanny Dans une petite maison, dans le bois de nénuphars, habitait Monsieur Piloge avec ses deux enfants : Paul et Laure. Ce jour-là, toute la famille partait chez des amis Avant de s en aller, les enfants

Plus en détail

Stratégies favorisant ma réussite au cégep

Stratégies favorisant ma réussite au cégep Source de l image :daphneestmagnifique.blogspot.ca Stratégies favorisant ma réussite au cégep par Services adaptés du Cégep de Sainte-Foy Table des matières UN GUIDE POUR TOI!... 2 STRATÉGIES DE GESTION

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Fiche d appréciation littéraire LE CHEVALIER QUI CHERCHAIT SES CHAUSSETTES

Fiche d appréciation littéraire LE CHEVALIER QUI CHERCHAIT SES CHAUSSETTES Fiche d appréciation littéraire LE CHEVALIER QUI CHERCHAIT SES CHAUSSETTES AUTEUR : CHRISTIAN OSTER Christian Oster est né en 1949. Il publie des romans aux éditions de Minuit (dont Mon grand appartement,

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Les contes de la forêt derrière l école.

Les contes de la forêt derrière l école. Circonscription de Lamballe EPS cycle 1 Les contes de la forêt derrière l école. Une proposition de travail en EPS pour les enfants de petite et moyenne section, ayant comme thèmes Les déplacements, les

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Méthode du commentaire de document en Histoire

Méthode du commentaire de document en Histoire Méthode du commentaire de document en Histoire I. Qu est-ce qu un commentaire de document? En quelques mots, le commentaire de texte est un exercice de critique historique, fondé sur la démarche analytique.

Plus en détail

CONSIGNE : Lis attentivement les textes suivants. Réponds aux questions en relisant chaque fois les textes.

CONSIGNE : Lis attentivement les textes suivants. Réponds aux questions en relisant chaque fois les textes. CONSIGNE : Lis attentivement les textes suivants. Réponds aux questions en relisant chaque fois les textes. Texte 1 La colombe et la fourmi Une fourmi se penche dans l'eau et tombe. Le ruisseau est pour

Plus en détail

Sommaire de la séquence 8

Sommaire de la séquence 8 Sommaire de la séquence 8 Séance 1........................................................................................................ Je prends un bon départ.......................................................................................

Plus en détail

Fiche pédagogique : ma famille et moi

Fiche pédagogique : ma famille et moi Fiche pédagogique : ma famille et moi Tâche finale de l activité : Jouer au «Cluedo» Niveau(x) Cycle 3 Contenu culturel : - jeux de sociétés Connaissances : Connaissances requises : - cf séquences primlangue

Plus en détail

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Ngoc-hoang, l empereur de Jade, le dieu suprême des cieux, vivait dans son royaume céleste où il possédait un palais

Plus en détail

Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris

Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris Tu rencontres Julie. Tu découvres des sons inconnus. Tu comprends des petits dialogues sur cassette. Tu identifies et tu décris Tu parles de toi, de tes goûts. Tu lis BD. Tu fabriques un poster pour te

Plus en détail

Les Jardins Butchart Promenade et Découvertes (6-7e Annee)

Les Jardins Butchart Promenade et Découvertes (6-7e Annee) Les Jardins Butchart Promenade et Découvertes (6-7e Annee) Cherche la pancarte qui dit Start Here (=Commencez ici) et continue de marcher jusqu à ce que ce que tu vois la pancarte Upsteps to Sunken Garden

Plus en détail

SOMMAIRE. PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3. PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5. MS 1 : L odorat en M.S. 1...

SOMMAIRE. PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3. PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5. MS 1 : L odorat en M.S. 1... SOMMAIRE PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3 PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5 MS 1 : L odorat en M.S. 1... 7 MS 2 : La semaine des 5 sens en Moyenne Section... 8 MS 3 : La

Plus en détail

Une nuit magique dans l hiver

Une nuit magique dans l hiver Patrick ALLEN Une nuit magique dans l hiver A magic night in Winter Conte pour le temps de Noël 2009 ne nuit magiqu dans l hive 1 Il était une fois, dans une lointaine province située au nord d un immense

Plus en détail

Octave MIRBEAU LA BAGUE

Octave MIRBEAU LA BAGUE Octave MIRBEAU LA BAGUE LA BAGUE Un matin, le vieux baron vint chez moi. Et, sans préambule, il me demanda : Est-ce vrai, docteur, qu il y a du fer dans le sang? C est vrai Ah! je ne voulais pas le croire

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : Es-tu plutôt roman, BD, conte ou poésie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

Les 100 plus belles façons. François Gagol

Les 100 plus belles façons. François Gagol Les 100 plus belles façons d'aimer François Gagol Les 100 plus belles façons d Aimer François Gagol François Gagol, 2003. Toute reproduction ou publication, même partielle, de cet ouvrage est interdite

Plus en détail

Dis-moi ce que tu as fait, je te dirai qui tu es 1

Dis-moi ce que tu as fait, je te dirai qui tu es 1 Dis-moi ce que tu as fait, je te dirai qui tu es 1 1. la lettre qu il A écrite A. Observez les phrases suivantes et soulignez les participes passés. Que remarquez-vous? Le CV qu il a envoyé. Le document

Plus en détail