Notions fondamentales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Notions fondamentales"

Transcription

1 Notions fondamentales Segment Ethernet Deux stations appartiennent au même segment si elles sont connectés directement entre elles par un support de transmission Domaine de collisions Deux stations appartiennent au même domaine de collisions si deux trames émises simultanément par ces stations rentrent nécessairement en collision Domaine de broadcast Deux stations appartiennent au même domaine de broadcast si toute trame de broadcasts émise par l une est reçue par l autre Adresse MAC de broadcast = X FF-FF-FF-FF-FF-FF 1 Réseaux Ethernet 10 Mbps Différents types de réseaux Sur câble coaxial : 10b2 Sur paires torsadées : 10b-T Sur fibres optiques : 10b-FL, 10b-FB, 10b-FP Transmission de l information En bande de base selon le code Manchester

2 Réseaux Ethernet 10b2 Caractéristiques principales Paramètres Topologie physique Type de câblage Type de connecteurs Longueur maximale d un segment Temps de propagation aller / retour maximal Valeurs En bus Coaxial fin 50-ohm BNC 185 mètres 950 nanosecondes Nombre maximal de nœuds par segment 30 Distance minimale entre deux nœuds Diamètre maximal d un domaine de collision 0.5 mètre 925 mètres Nb. Max de segments entre destination et source 5 Nb. Max de répéteurs entre destination et source 4 Nb. Max de segments occupés entre destination et source 3 3 Réseaux Ethernet 10b2 La règle du 5 / 4 / 3 R R R A R R B R Entre A et B il y a : 1. 5 segments 2. 4 répéteurs 3. 3 segments occupés 4

3 Réseaux Ethernet 10b-T Caractéristiques principales Paramètres Topologie physique Type de câblage Type de connecteurs Longueur maximale d un segment Longueur maximale d un cordon de distribution Valeurs Arbre d étoiles 2 paires torsadées, cat. 3 ou plus RJ-45 jack and plug 100 mètres 10 mètres Nombre maximal de nœ uds par segment 2 Diamètre maximal d un domaine de collision 500 mètres Nb. Max de segments entre destination et source 5 Nb. Max de répéteurs entre destination et source 4 Nb. Max de segments occupés entre destination et source 3 5 Réseaux Ethernet 10b-T Contraintes de câblage Cordon de brassage Cordon de distribution Hub 1, Port A4 < 10 m Hub 2, Port A5 < 100 m 6

4 Réseaux Ethernet 10b-T Emission Tx+ Transmission sur paires torsadées Emission sur une paire de fils Tx+ et Tx- Réception sur une autre paire de fils Rx+ et Rx- Tx- Rx- Rx+ Réception 7 Types de câble Réseaux Ethernet 10b-T Un câble en paires torsadées possède au moins deux paires connectées sur les 4 broches «1, 2, 3 et 6» sur 8 des prises RJ-45 Câbles croisés (crossover) ou non croisés (straigh-through) Broche Signal Signal Broche 1 TX+ TX+ 1 2 TX- TX- 2 3 RX+ RX+ 3 6 RX- RX- 6 8

5 Réseaux Ethernet 10b-T Utilisation des différents types de câbles Deux types de ports Port MDI (Medium Dependent Interface) sur station, hub ou switch Port «Uplink» MDI-X (MDI crossover) sur hub ou switch Station Hub ou Switch MDI MDI-X Câble droit non croisé MDI MDI-X Câble droit non croisé MDI-X MDI-X Câble croisé 9 Ethernet 10 Mbps sur fibres Différents standards FOIRL (Fiber Optic inter-repeater link) : standard initial de b-FL (Fiber Link) : une nouvelle version de FOIRL 10b-FB (Fiber Backbone) : uniquement pour interconnecter des répéteurs Câble AUI Hub ou Switch Port AUI (15 broches) Tranceiver Emission Fibre optique Réception Sur carte réseau 10

6 Ethernet 10 Mbps sur fibres Contraintes de câblage Standard Contrainte sur domaine de collisions Longueur maximale 5 Segments, 4 Répéteurs, Liens entre répéteurs 4 Segments, 3 Répéteurs, Liens entre répéteurs 4 Segments, 3 Répéteurs, Liens répéteurs vers stations FOIRL 500 m 1000 m m 10b-FL 500 m 1000 m 400 m 2000 m 10b-FB 500 m 1000 m m 11 Ethernet 10 Mbps sur fibres Contraintes de câblage FOIRL 1000 m 10b-FL 1000 m 10b-FL 400 m 10b-FL 400 m 12

7 Ethernet 10 Mbps sur fibres Types de fibres optiques Fibres monomodes (SMF = Single Mode Fiber) Cœur de 2 à 8 micro-mètres de diamètre (un cheveux 80 micro-mètres) Bande passante de l ordre de 100 GHz * km Pour l émission, nécessite l utilisation de diodes laser (DL) Utilisation dans les WAN ou HSLAN Fibres multi-modes (MMF = Multi Mode Fiber) A saut d indice : cœur de 50 à 125 micro-mètres de diamètres dont la bande passante atteint 40 MHz * km A gradient d indice : cœur de 50 à 125 micro-mètres de diamètres dont la bande passante atteint 500 MHz * km Pour l émission de signaux lumineux» Utilisation de diode électroluminescente (LED) jusqu à 100 Mbps» Utilisation de diodes lasers particulières (VCSEL = Vertical Cavity Surface Emitting Laser) au delà de 100 Mbps Utilisation dans les HSLAN 13 Ethernet 10 Mbps sur fibres Types de connecteurs pour fibres optiques SMA = Sub Miniature Connector de type A MIC = Utilisation dans les réseaux FDDI ST = Straight Tip Connector (même système que les connecteurs BNC pour leur connexion à une prise) SC = Square Connector (le plus utilisé aujourd hui) SG = Le connecteur du futur (moins encombrant, moins cher, plus facile à utiliser) 14

8 Réseaux Ethernet 100 Mbps Le passage de 10 Mbps à 100 Mbps Solution retenue en pratique Résultat d une alliance de constructeurs (Fast Ethernet Alliance) Nouvelles spécifications compatibles avec Ethernet 10b-T et 10b-F Nouvelle norme IEEE 802.3u intégrée ensuite à la norme IEEE Autre solution concurrente Développée par Helwett-Packard Standard 100VG-anyLan norme IEEE Non retenue dans la pratique malgré ses possibilités d intégration des réseaux Ethernet et Token-ring 15 Réseaux Ethernet 100 Mbps Les constantes Les tailles minimales et maximales des trames Ethernet Le protocole de contrôle d accès au canal Garantit une compatibilité ascendante Les modifications apportées Les modes de transmission de l information (couche Physique) Le diamètre des domaines de collisions Te > 2. Tp v.l / 2D > d Débit * 10 d / 10 16

9 Réseaux Ethernet 100 Mbps Les différentes technologies développées Technologies Type de câble Longueur maximale de segment Mode d exploitation 100b-TX 2 paires Cat. 5 non blindées (UTP) 100 m Half ou full-duplex 100b-X (points communs) 100b-T4 100b-T2 (non commercialisée) 4 paires Cat. 3 non blindées (UTP) 2 paires Cat. 3 non blindées (UTP) 100 m 100 m Half-duplex seulement Half ou full-duplex 100b-FX 2 fibres multi-modes 412 m half-duplex et 2000 m full-duplex Half ou full-duplex 17 Réseaux Ethernet 100 Mbps Modes de transmission de l information Problèmes posés à 100 Mbps Synchronisation des horloges des émetteurs et récepteurs» Nécessité de générer artificiellement des transitions par un codage approprié Dérive en tension» Somme cumulée non nulle des niveaux de tension des signaux transmis» Correspond à une puissance du signal non nulle autour de la fréquence nulle» Nécessité de réduire artificiellement cette dérive par un codage approprié Solutions apportées Les codes blocs ou codes de type «mb/nb»» Toute suite de «m» bits à émettre est transformée en une suite de «n» symboles» Exemple : codage 4B / 5B, 8B / 6T, 8B / 10B Utilisation de symboles «Idle» (sans occupation)» Tous les standards 100 Mbps et 1 Gbps prévoient l envoi de symboles particuliers pendant les silences inter-trames» Permet de conserver la synchronisation des horloges» Permet de détecter des coupures de liaison 18

10 Réseaux Ethernet 100 Mbps Table de codage «4B / 5B» + «NRZI ou MLT-3» Développée initialement pour FDDI Utilisée par les réseaux 100BASE-X Données Symboles NRZI / 100b-FX MLT-3 / 100bTX signal inchangé 1 alternativement +V et -V 0 signal inchangé 1 alternativement +V, 0 et -V 19 Réseaux Ethernet 100 Mbps Code en bloc «8B / 6T» Utilisé par les réseaux 100b-T4 Produit un signal à trois niveaux (+V, 0 et -V) Fonctionne comme un automate à état fini Pour une entrée donnée, le symbole en sortie est fonction des symboles précédents Permet de réduire la dérive en tension S(n-1) X(n) = B / 6T S(n) Y(n) = « » ou Y(n) = « » 20

11 Réseaux Ethernet 100 Mbps Types de câblage utilisés Norme 100-bTX = deux paires comme en 10b-T Paire 1 Paire 2 Emission Réception Full-duplex possible Norme 100-bT4 = quatre paires Emission Paire 1 Paire 2 Paire 3 Paire 4 Réception Paire 1 Paire 2 (Ecoute) Paire 3 Paire 4 33 Mbps 33 Mbps 33 Mbps 33 Mbps 33 Mbps 33 Mbps 100 Mbps 100 Mbps Full-duplex impossible Norme 100b-FX = deux fibres optiques multi-modes 62.5 / Réseaux Ethernet 100 Mbps Types de connecteurs utilisés Norme 100-bTX = connecteur RJ-45 Norme 100-bT4 = connecteur RJ-45 Norme 100b-FX = connecteur SC ou ST Port MII des cartes réseaux ou répéteurs MII = Media Independent Interface (équivalent pour les réseaux Ethernet 100 Mbps des ports AUI des réseaux Ethernet 10 Mbps) Carte Réseau Tranceiver Interface MII (40 broches) 22

12 Réseaux Ethernet 100 Mbps Contraintes de câblage Fonction du type de répéteur / hub utilisé Hub de classe I» Permet de mixer des ports de différents types (100bT4 et 100b-X)» Nécessite des conversions de signaux des délais de traitement supplémentaires» En général, un seul hub de classe I doit être utilisé par domaine de collisions Hub de classe II» Tous les ports sont de même type (100bT4 ou 100bTX ou 100bFX)» Ne nécessite pas de conversions de signaux plus rapide» Deux hubs de classe II peuvent être utilisés dans un même domaine de collisions En pratique, la classe d un hub est indiquée par un I ou II encerclé 23 Réseaux Ethernet 100 Mbps Configurations standards : 1 hub de classe I Paires torsadées Hub de classe I < 100 m < 100 m Fibres optiques Hub de classe I Total < 272 m 100b-T4 + Fibres 100b-TX + Fibres Hub de classe I Hub de classe I Paires < 100 m Fibres < 131 m Paires < 100 m Fibres < m 24

13 Réseaux Ethernet 100 Mbps Configurations standards : 1 hub de classe II Paires torsadées Hub de classe II < 100 m < 100 m Fibres optiques Hub de classe II Total < 320 m Paires < 100 m 100b-TX + Fibres Hub de classe I Fibres < m 25 Réseaux Ethernet 100 Mbps Configurations standards : 2 hub de classe II Paires torsadées Hub de classe II Hub de classe II < 5 m < 100 m < 100 m Hub de classe II Fibres optiques Hub de classe II Total < 228 m Paires < 100 m Hub de classe II 100b-TX + Fibres optiques Total < m Hub de classe II 26

14 Réseaux Ethernet 100 Mbps Configurations particulières Comment calculer le délai aller-retour maximal d une configuration quelconque? Doit être inférieur à 512 temps bits (émission d une trame de taille minimale) Contribution Délai aller-retour induit en temps bits / mètre Nombre maximal de temps bits induits Entrée / sortie de deux DTE TX/FX N/ A 100 Entrée / sortie de deux DTE T4 N/ A 138 Entrée / sortie de un DTE T4 + un DTE TX/FX N/ A 127 Segment en paires torsadées de catégories 3 ou / 100 m Segment en paires torsadées de catégorie 5 blindé / 100 m Segment en fibres optiques / 412 m Hub classe I N / A 140 Hub classe II TX/FX N / A 92 Hub classe II T4 N / A Réseaux Ethernet 100 Mbps Exemple de configuration particulière Beaucoup plus difficile à maintenir : calcul à refaire à chaque fois qu un nouvel équipement est inséré dans le réseau 60 m Cat. 5 Hub de classe II TX TX FX 60 m Cat m 100 (2 DTE) + 92 (Hub) + 2*60*1.112 (paires) = < (2 DTE) + 92 (Hub) + 60*1.112 (paires) (fibres) = <

15 Réseaux Ethernet 100 Mbps Technologie 100 VG-AnyLAN Alternative proposée par Helwett-Packard Devenue un standard IEEE Echec commercial Principes de base Topologie : un arbre de répéteurs comportant au plus 5 niveaux Trame : format Ethernet ou Token-ring Un réseau Ethernet ou Token-ring peut être connecté à un réseau 100 VG- AnyLan par l intermédiaire d un pont Supports : paires torsadées (UTP ou STP) ou fibres optiques (MMF) 4 paires «UTP Cat. 3 ou 4» : segment < 100 m 4 paires «UTP Cat. 5» : segment < 200 m 2 paires «STP» : segment < 100 m 2 paires «MMF» : segment < 500 m (avec tranceiver 800-nm) ou segment < 2000 m (tranceiver 1300 nm) 29 Technologie 100 VG-AnyLAN Architecture d un réseau 100 VG-AnyLAN Pont vers Ethernet Répéteur racine de niveau 1 Répéteur de niveau 2 Répéteur de niveau 2 Répéteur de niveau 3 Répéteur de niveau 3 30

16 Technologie 100 VG-AnyLAN Initialisation des nœuds Quand un nœud démarre, il annonce à son père son adresse MAC son type (station ou répéteur) s il désire recevoir» uniquement les trames à destination de son adresse «unicast» ou» toutes les trames «unicast» (config. pour les stations de supervision) le type de trame qu il utilise (Ethernet ou Token-ring) En réponse, le père du nœud indique à son fils si la configuration demandée est compatible avec le reste du réseau si la connexion en tant que station ou répéteur est acceptée si son adresse MAC est un doublon ou non le type de trame qui sera utilisé après négociation Le répéteur père apprend les adresses MAC de ses fils au moment de leur initialisation 31 Technologie 100 VG-AnyLAN Bases du protocole d accès Avant transmission de données, tout nœ ud transmet au père dont il dépend une requête de demande de transmission Un répéteur invite à émettre à tour de rôle les nœ uds fils ayant effectué une demande de transmission Répéteur racine R R R S1 Répéteur (2) S2 S3 Répéteur (5) R R R S6 S7 S8 S9 S10 S11 1. Le répéteur racine invite S1 à émettre 2. Le répéteur racine invite le répéteur (2) à émettre 3. Le répéteur (2) invite successivement les stations S7 et S8 à émettre 4. Le répéteur racine invite le répéteur (5) à émettre 5. Le répéteur (5) invite la station S9 à émettre 32

17 Réseaux Gigabit Ethernet Processus de normalisation mi-1995 : 100 Mbps Ethernet devient un standard IEEE fin-1995 : un groupe de constructeurs (the Gigabit Ethernet Consortium) commence à travailler sur une version à 1000 Mbps fin-1996 : première spécification de Ethernet 1 Gbps sur fibres optiques et fils de cuivre (seulement 13 mois après le début des travaux!!) 1999 : spécification de Ethernet 1 Gbps sur paires torsadées catégorie 5 Compatibilité ascendante Respectée avec la version full-duplex de Ethernet 1 Gbps Difficile avec la version half-duplex de Ethernet 1 Gbps Le protocole CSMA / CS a du être modifié Problème : avec une taille minimale de trame de 64 octets, le diamètre maximal d un réseau Ethernet 1 Gbps devenait trop faible Solution : «extension» des trames à 512 octets En général, seule la version full-duplex de Ethernet 1 Gbps est commercialisée 33 Réseaux Gigabit Ethernet Exemple d architecture Switch 100/1000 Mbps 1000 Mbps «full-duplex» Switch 100/1000 Mbps 100 Mbps 100 Mbps Switches 10/100 Mbps 34

18 Réseaux Gigabit Ethernet Full-duplex Gigabit Ethernet Paramètres identiques à Ethernet 10 et 100 Mbps Excepté la possibilité de transmettre des trames «Jumbo» de grande taille Avantage : augmente le débit utile en réduisant le nombre d en-têtes transmis Problème : compatibilité entre cartes et répéteurs (non standardisé par l IEEE) Aucune collision possible : la longueur maximale des segments dépend du type de support utilisé Paramètres 10 Mbps 100 Mbps 1000 Mbps Délai inter-trames (96 temps bits) Longueur maximale de trame (sans VLAN) Longueur minimale de trame 9,6 µs 0,96 µs 0,096 µs 1518 octets 1518 octets 1518 octets ou 9018 octets (si trames «Jumbo») 64 octets 64 octets 64 octets 35 Réseaux Gigabit Ethernet Half-duplex Gigabit Ethernet Problème : avec une taille minimale de trame de 64 octets, le diamètre maximal d un réseau Ethernet 1 Gbps devient trop faible Solution proposée L augmentation de la fenêtre de collisions (slot-time) de 512 temps bits à 512 temps octets ou 4096 temps bits L ajout de symboles d extension de porteuse en fin de trames comprises entre 64 et 512 octets» Pour ne pas modifier la taille minimale des trames et rester compatible avec Ethernet 10 / 100 Mbps» Une station recevant des symboles d extension de porteuses ne peut émettre Le pipelining de transmission ou «frame bursting»» Problème : L émission de symboles d extension de porteuse réduit le débit utile ou rendement (seulement 12 % de la bande passante est utilisée avec des trames de 64 octets)» Solution : au cours d un accès au support de transmission, une station pourra transmettre une salve de trames de petites tailles 36

19 Réseaux Gigabit Ethernet Half-duplex Gigabit Ethernet Le pipelining de transmission Pour limiter la durée d une salve, un temporisateur est armé au moment de l émission de la première petite trame (moins de 512 octets) La durée du temporisateur correspond à la durée d émission d une trame de 8192 octets Après expiration du temporisateur, une station termine l émission de la trame courante, mais ne peut pas émettre de nouvelles trames Trame 1 (< 512 octets) Tr. 2 Trame 3 Trame 4 t temporisateur délai inter-trame rempli avec des symboles d extension de porteuse 37 Réseaux Gigabit Ethernet Half-duplex Gigabit Ethernet Solution rarement implantée Malgré l extension du slot-time à 512 octets Un seul hub Gigabit Ethernet par domaine de collisions Des segments de tailles très réduites : même avec la fibre optique Configuration UTP Fibres UTP + Fibres Un hub 200 ( ) ( ) 38

20 Réseaux Gigabit Ethernet Différents standards Type de câble Diamètre du cœur (µm) Bande passante modale (MHz km) Longueur de câble par segment (m) 1000BASE-CX 1000BASE-SX (S = Short wavelength entre 770 et 860 nm) 1000BASE-LX (L = Large wavelength entre 1270 et 1335 nm) 1000BASE-LH (High quality LX) 4 fils cuivre N / A N / A MMF MMF MMF MMF MMF MMF MMF SMF 10 N / A SMF 9 N / A 1000m-100km 1000BASE-T 4 UTP N / A N / A 100 Pour une bande passante modale de 160 MHz km et un câble de 500 m, on aura une bande passante de 160 * 0.5 = 80 MHz Liée à la dispersion modale dans les fibres multimodes (les rayons suivant différents chemins arrivent avec des décalages trop importants) 39 Réseaux Gigabit Ethernet Les différents standards Points communs Une phase d auto-négociation préalable est prévue pour négocier les paramètres de transmission Des signaux peuvent être transmis simultanément dans les deux directions (full-duplex toujours possible) Différences majeures Types de support» Fils de cuivre ou fibres pour les technologies 1000BASE-X» Paires torsadées de catégorie 5E (Enhanced) pour la technologie 1000BASE-T Types de codage utilisé» Code bloc 8B / 10B + NRZ pour les technologies 1000BASE-X» Code 8B1Q4 + 4DPAM5 pour la technologie 1000BASE-T 40

21 Réseaux Gigabit Ethernet Code bloc 8B / 10B + NRZ Code initialement utilisé par les réseaux «Fiber Chanel» et repris par les technologies 1000BASE-X Coût peu élevé des cartes Tout bloc de 8 bits est transformé en un bloc de 10 bits Pour faciliter la synchronisation des horloges et réduire la dérive en tension Pour 256 groupes de 8 bits, 1024 groupes de 10 bits disponibles Permet de réserver des groupes de 10 bits pour coder des symboles particuliers Permet de détecter des d erreurs de transmission X(n) : 5+3 bits S(n) 5B/6B R(n) 3B/4B Y(n) : 6+4 bits 41 Réseaux Gigabit Ethernet Code 8B1Q4 + 4DPAM5 Utilisé par la technologie 1000BASE-T Plusieurs étapes de codage Un bloc de 8 bit est d abord transformé en un bloc de 8+1=9 bits (8B1) Le bloc de 9 bits construit est ensuite transformé en un bloc de 4 symboles (Q4)» Avec 5 valeurs possibles par symbole : -2, -1, 0, +1, +2 Un bloc de 4 symboles (4D) est transmis» En parallèle sur les 4 paires constitutives du support de transmission» Un niveau de tension parmi 5 possibles (PAM5 = Pulse Amplitude Modulation) est associé aux 5 symboles possibles (-1V, -0.5V, 0V, 0.5V, 1V) Code sophistiqué Coût élevé des cartes 42

22 Auto-négociation Objectif de départ Faciliter le travail des administrateurs réseau Définir un protocole permettant à deux entités Ethernet de négocier leurs paramètres de transmission la vitesse de transmission : 10 Mbps ou 100 Mbps le mode de transmission : half-duplex ou full-duplex la mise en œuvre d un contrôle de flux Empêcher toute communication entre équipements incompatibles Par exemple 100BASE-T et 100BASE-T4 Pour ne pas perturber le réseau Solutions proposées Développement de solutions propriétaires Norme IEEE 803.u Auto-négociation optionnelle pour 10BASE-T, 10BASE-T4, 10BASE-TX Auto-négociation obligatoire pour les réseaux 1000BASE-X et 1000BASE-T 43 Auto-négociation Principes de base Chaque entité transmet à son partenaire la liste des technologies supportées En fonction d un ordre de préférence prédéfini, la technologie à utiliser est fixée Technologie 1000BASE-T full-duplex 1000BASE-T half-duplex *1000BASE-T2 full-duplex 1000BASE-TX full-duplex *1000BASE-T2 half-duplex 100BASE-T4 half-duplex 100BASE-TX half-duplex 10BASE-T full-duplex 10BASE-T half-duplex Câblage 4 paires torsadées catégorie 5 UTP 4 paires torsadées catégorie 5 UTP 2 paires torsadées catégorie 3 UTP 2 paires torsadées catégorie 5 UTP 2 paires torsadées catégorie 3 UTP 4 paires torsadées catégorie 3 UTP 2 paires torsadées catégorie 5 UTP 2 paires torsadées catégorie 3 UTP 2 paires torsadées catégorie 3 UTP 100BASE-T4 > 100BASE-TX car 100BASE-T4 nécessite une catégorie de câblage moins performante 44

23 Principes de base Auto-négociation Chaque entité transmet également à son partenaire le type de contrôle de flux qu elle souhaite mettre en œ uvre 00 : pas de contrôle de flux 10 : je souhaite transmettre des trames PAUSE mais ne souhaite pas en recevoir 01 : je souhaite transmettre et recevoir des trames PAUSE 11 : je souhaite transmettre et recevoir des trames PAUSE, ou bien seulement en recevoir Le type de contrôle de flux le plus complet possible est fixé Que se passe-t-il si un équipement ne supporte pas de mécanisme d auto-négociation? Certains équipements sont capables d analyser les signaux émis par un autre équipement pour déterminer la technologie de transmission utilisée (2 ou 4 paires) Certains équipements sont capables de déterminer la catégorie du câblage utilisé Solutions propriétaires, non normalisées à ce jour En pratique Parfois conseillé de désactiver les mécanismes d auto-négociation sur les hubs, commutateurs et serveurs Pour être certain de bénéficier au mieux de leurs performances 45 Auto-négociation La transmission des paramètres négociés Quand une entité 10BASE-T ne transmet pas de données utiles, elle transmet un signal périodique : des impulsions toutes les 16 ms (symbole «Idle») Des paramètres de transmission seront transmis sous la forme de «rafales» d impulsions toutes les 16 ms 33 impulsions au plus dont 17 pour la synchronisation des horloges et 16 pour transmettre des paramètres de transmission 16 ms 16 ms 16 ms Sans auto-négociation t 16 ms 16 ms 16 ms Avec auto-négociation t 46

24 Auto-négociation La transmission des paramètres négociés Format d une rafale «Ethernet standard» correspondant au numéro de page «00001» Codage des paramètres négociés Impulsions de synchronisation Numéro de page (cinq bits) Type de technologie (huit bits ) Bit RM Bit ACK Bit NEXT RM : Remote Fault Bit -> permet d indiquer un problème de liaison ACK : pour indiquer que plusieurs copies identiques des paramètres ont été reçues NEXT : permet d indiquer qu une autre «page» de paramètres suit 47

ETHERNET. 4 - Les différents Ethernet à 10 Mbit/s. AP ~ Réseau local Ethernet ~ 34

ETHERNET. 4 - Les différents Ethernet à 10 Mbit/s. AP ~ Réseau local Ethernet ~ 34 ETHERNET 4 - Les différents Ethernet à 10 Mbit/s ~ Réseau local Ethernet ~ 34 Dénomination des différents Ethernet Distance ou type de support Transmission (Base = Baseband) Vitesse de transmission

Plus en détail

ETHERNET FAST ETHERNET GIGABIT ETHERNET

ETHERNET FAST ETHERNET GIGABIT ETHERNET ETHERNET FAST ETHERNET GIGABIT ETHERNET Jean-François L haire Diapositives commentées AVANT... Câblage en coaxial 1980: Signature de l'accord entre: INTEL DIGITAL XEROX - Micro-processeurs - Ordinateurs

Plus en détail

Les réseaux Ethernet. Architecture protocolaire

Les réseaux Ethernet. Architecture protocolaire Les réseaux Ethernet Les origines 1970 : développement au centre de recherche Xerox de Paolo Alto 1980 : publication des spécifications Ethernet comme standard industriel 1983 : Ethernet 10 Mbps devient

Plus en détail

FastEthernet et GigaBit Ethernet. F. Nolot

FastEthernet et GigaBit Ethernet. F. Nolot FastEthernet et GigaBit Ethernet F. Nolot 1 FastEthernet et GigaBit Ethernet Rappel sur Ethernet F. Nolot 2 Ethernet? Regroupe 4 familles Ethernet et IEEE 802.3 : définition d'origine à 10 Mbps Fast Ethernet

Plus en détail

Supports de transmission

Supports de transmission Supports de transmission La paire torsadée 3-2 La paire torsadée - suite - L écrantage: on entoure toutes les paires d un même câble d une tresse métallique ou d un feuillard fin en aluminium Blindage:

Plus en détail

4. Les réseaux locaux

4. Les réseaux locaux 4. Les réseaux locaux 4.1 Types des réseaux 4.2 Modèle en couches et réseaux locaux 4.3 Topologie et câblage 4.4 Méthodes d accès au médium CSMA/CD Anneau à jeton Caractéristiques «Réseau» Réseau : ensemble

Plus en détail

Ethernet. Djoumé SALVETTI - djoume.salvetti@upmc.fr. 22 juin 2007. Problème : Comment faire pour communiquer à plus de 2?

Ethernet. Djoumé SALVETTI - djoume.salvetti@upmc.fr. 22 juin 2007. Problème : Comment faire pour communiquer à plus de 2? Ethernet Djoumé SALVETTI - djoume.salvetti@upmc.fr 22 juin 2007 Introduction Problème : Comment faire pour communiquer à plus de 2? Table des matières 1 Topologie de réseau 2 2 Adressage 3 3 Support physique

Plus en détail

Les cartes réseaux. II. Standards actuels III.Différentes cartes réseau IV. V. Adresses Physiques des cartes réseaux VI. LES. RESEAUX Doc Etudiant

Les cartes réseaux. II. Standards actuels III.Différentes cartes réseau IV. V. Adresses Physiques des cartes réseaux VI. LES. RESEAUX Doc Etudiant Les cartes réseaux PLAN I. Introduction II. Standards actuels III.Différentes cartes réseau IV. Cartes réseau spécialisées V. Adresses Physiques des cartes réseaux VI. Cartes Half Duplex et Full Duplex.

Plus en détail

Introduction à Ethernet, CSMA/CD, 802.3 16.12.13 1

Introduction à Ethernet, CSMA/CD, 802.3 16.12.13 1 Introduction à Ethernet, CSMA/CD, 802.3 16.12.13 1 Ethernet de Metcalfe Connexion de toutes les stations à un même câble 16.12.13 2 Ethernet et OSI Medium Access Control LLC Liaison MAC Couche 2 Physique

Plus en détail

Réseaux - Cours 3. Ethernet / IEEE 802.3 ou la star des LAN qui n a pas fini de grandir. Cyril Pain-Barre. IUT Informatique Aix-en-Provence

Réseaux - Cours 3. Ethernet / IEEE 802.3 ou la star des LAN qui n a pas fini de grandir. Cyril Pain-Barre. IUT Informatique Aix-en-Provence Réseaux - Cours 3 Ethernet / IEEE 802.3 ou la star des LAN qui n a pas fini de grandir Cyril Pain-Barre IUT Informatique Aix-en-Provence version du 11/2/2013 Cyril Pain-Barre Ethernet / IEEE 802.3 1 /

Plus en détail

Réseau. IUT Informatique Bordeaux1 ~ ASR2 Réseau [Janvier 2010]

Réseau. IUT Informatique Bordeaux1 ~ ASR2 Réseau [Janvier 2010] 4. Réseaux locaux Réseau Réseau : ensemble d ordinateurs/boîtiers reliés entre eux par des supports de transmission : ces éléments communiquent entre eux à partir de règles appelées protocoles. Caractéristiques

Plus en détail

Ethernet M1 Info Z. Mammeri - UPS 1. Ethernet en bref

Ethernet M1 Info Z. Mammeri - UPS 1. Ethernet en bref Réseau Ethernet M1 Info - Cours de Réseaux Z. Mammeri 1 1. Introduction Ethernet en bref Introduit par Metcalfe au début des années 70 (73-74) Commercialisé par Intel, Xeroc et Dec en 1976 Premier réseau

Plus en détail

Ethernet et ses évolutions

Ethernet et ses évolutions Ethernet et ses évolutions Ethernet et IEEE 802.3 (10 Mégabits par seconde) Très largement répandu (installations, équipements) Garder la compatibilité et la simplicité d'administration Fast Ethernet (100

Plus en détail

Les réseaux Ethernet: le câblage LP LAVOISIER. Le câblage. Page 1

Les réseaux Ethernet: le câblage LP LAVOISIER. Le câblage. Page 1 Les réseaux r Ethernet: Le câblage Page 1 A. Introduction Il existe trois noms utilisés pour désigner ces types de réseau: - Ethernet. -802.3. -CSMA/CD. 1. 802.3 802.3 est le nom que porte la norme qui

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 8 01 Quelle couche OSI est responsable de la transmission binaire, de la spécification du câblage et des aspects physiques

Plus en détail

Les bases de la commutation. A Guyancourt le 14/03/2013

Les bases de la commutation. A Guyancourt le 14/03/2013 Les bases de la commutation A Guyancourt le 14/03/2013 AGENDA Le modèle OSI (Open Systems Interconnection). Hub vs Switch. Le fonctionnement des commutateurs. Les Standards de câblage et les normes Ethernet

Plus en détail

CH13_5_Ethernet et Token Ring.pdf. Objectifs : - Etude des architectures réseaux - Structure des trames. 1] Les normes de réseaux

CH13_5_Ethernet et Token Ring.pdf. Objectifs : - Etude des architectures réseaux - Structure des trames. 1] Les normes de réseaux Contexte d information Titre du document Nom du fichier Cours AMSI Ethernet et Token Ring CH13_5_Ethernet et Token Ring.pdf Objectifs : - Etude des architectures réseaux - Structure des trames 1] Les normes

Plus en détail

LIAISON SERIE MODBUS

LIAISON SERIE MODBUS LIAISON SERIE MODBUS 1. INTRODUCTION AU BUS DE TERRAIN MODBUS :... 2 1.1. Généralités :... 2 1.2. Principe général :... 2 2. LIAISON SERIE RS485 :... 3 2.1. Transmission série asynchrone :... 3 2.2. Transmission

Plus en détail

Guide de l'utilisateur

Guide de l'utilisateur Guide de l'utilisateur MC100CM MC110CS Convertisseur média Fast Ethernet MC111CS MC112CS Convertisseur média Fast Ethernet WDM Rev:1.0.0 Page 7106500709 1 sur 13 Droits de reproduction et marque déposée

Plus en détail

Téléinformatique! Réseaux Locaux

Téléinformatique! Réseaux Locaux Téléinformatique! Réseaux Locaux AS - 2010/2011 Thomas Morsellino IUT Bordeaux 1 (Dépt. Info) Réseau 2 n Réseau : ensemble d ordinateurs/boîtiers reliés entre eux par un support de transmission : ces éléments

Plus en détail

Correction CCNA1 Chap4

Correction CCNA1 Chap4 Correction CCNA1 Chap4 1. Question Quelle couche du modèle OSI a la responsabilité de spécifier la méthode d encapsulation utilisé pour un type spécifique de media? physique transport application liaison

Plus en détail

Les réseaux Ethernet 1

Les réseaux Ethernet 1 Les réseaux Ethernet 1 Plan INTRODUCTION PRINCIPES TOPOLOGIE LA COUCHE PHYSIQUE LA COUCHE LIAISON La trame 802.3 La trame Ethernet La couche MAC La couche LLC 2 Introduction Norme 802.3 Conception originale

Plus en détail

Base Théorique. Transformation de Fourier : Réseaux Informatiques Alain Bouju (abouju@univ-lr.fr)

Base Théorique. Transformation de Fourier : Réseaux Informatiques Alain Bouju (abouju@univ-lr.fr) Base Théorique Transformation de Fourier : #" $! Nyquist Bande passante Limites Théoriques, sans bruit, niveaux, % &(' +* #" $! -, ) Shanon Bande passante, bruit blanc, &/.rapport signal sur bruit, % &('

Plus en détail

Des diodes (LEDs) indiquent l activité du convertisseur et peuvent faire un diagnostic en cas d erreur.

Des diodes (LEDs) indiquent l activité du convertisseur et peuvent faire un diagnostic en cas d erreur. Convertisseur de média Ethernet 100Base-FX/100Base-TX MICROSENS Généralités Le convertisseur de média 100Base-FX/100Base-TX de MICROSENS permet de connecter un segment câble paire torsadée (100Base-TX)

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 9 01 Convertissez le nombre binaire 10111010 en son équivalent hexadécimal. Sélectionnez la réponse correcte dans la

Plus en détail

Technologie Ethernet

Technologie Ethernet Philippe Latu Linux France philippe.latu@linux-france.org Ethernet est une technologie universelle qui dominait déjà les réseaux locaux bien avant le développement de l Internet. La clé de la longévité

Plus en détail

10 Gigabit-Ethernet sur la paire torsadée

10 Gigabit-Ethernet sur la paire torsadée 10 Gigabit-Ethernet sur la paire torsadée Plan présentation Va-t-on s arrêter un jour? 10 Méga 100 Méga 1 Giga 10 Giga pour quand les 40 et 100 Giga? 2 gros problèmes pour 10 Giga Stabilité des performances

Plus en détail

1. Introduction (3h) 2. Couche Physique (3h) 3. Couche Liaison (3h) 4. Couche d'accès au Médium (3h) 5. Couche Réseau (9h) 6. Couche Transport (6h)

1. Introduction (3h) 2. Couche Physique (3h) 3. Couche Liaison (3h) 4. Couche d'accès au Médium (3h) 5. Couche Réseau (9h) 6. Couche Transport (6h) Réseaux et Transmission de Données 4 - Couche MAC Maîtrise EEA Olivier Fourmaux Basé sur la 3éme édition du livre du Pr. A. S. Tanenbaum : Computer Networks Plan du cours de RTD 1. Introduction (3h) 2.

Plus en détail

INTRANETEXTRANET RÉSEAUX ET PROTOCOLES

INTRANETEXTRANET RÉSEAUX ET PROTOCOLES INTRANETEXTRANET RÉSEAUX ET PROTOCOLES Organisation matérielle et logicielle d un dispositif communiquant Anthony Médassi ADAPTATEUR RÉSEAU Filaire Wifi (Wireless Fidelity) Bluetooth USB CPL (Courant porteur

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 10 01 Lisez l exposé. Un participant aux travaux pratiques choisit un câble tel qu il est illustré. Quels raccordements

Plus en détail

Hainaut P. 2013 - www.coursonline.be 1

Hainaut P. 2013 - www.coursonline.be 1 Ethernet 802.3 But de cette présentation Le protocole Ethernet est le protocole de couche 2 (du modèle OSI) le plus utilisé actuellement, dans les réseaux locaux Il repose sur l emploi de matériel «Ethernet»

Plus en détail

CHAPITRE 5 - Tome 3 LAN - IEEE 802. Token-Ring. 5 - LAN - IEEE 802 - Tome 3 1

CHAPITRE 5 - Tome 3 LAN - IEEE 802. Token-Ring. 5 - LAN - IEEE 802 - Tome 3 1 5 - LAN - IEEE 802 - Tome 3 1 Token-Ring CHAPITRE 5 - Tome 3 LAN - IEEE 802 PLAN Réseau Token-Ring Préambule Caractéristiques Couche physique Méthode d'accès Contrôle du jeton Gestion des priorité Trame

Plus en détail

LMW : réseaux locaux et haut débit

LMW : réseaux locaux et haut débit LMW : réseaux locaux et haut débit Antoine FRABOULET antoine.fraboulet@insa-lyon.fr p. 1 Evolution des débits 6 ordres de grandeur entre 1970 et 2000 10 G ATM 1 G 100 M 10 M 1 M Ethernet Token ring FDDI

Plus en détail

Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) rziza@fsr.ac.ma

Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) rziza@fsr.ac.ma Cours des réseaux Informatiques (2010-2011) Rziza Mohammed rziza@fsr.ac.ma Les réseaux Locaux Un réseau local ou LAN en anglais (Local Area Network) permet la connexion d un ensemble de postes afin d échanger

Plus en détail

Les réseaux. Les protocoles Ethernet et IEEE 802. Resp: S. SALVA IUT 1ere année IUT d aubiere

Les réseaux. Les protocoles Ethernet et IEEE 802. Resp: S. SALVA IUT 1ere année IUT d aubiere Les réseaux Les protocoles Ethernet et IEEE 802 Resp: S. SALVA IUT 1ere année IUT d aubiere Les protocoles de réseaux locaux sont des protocoles de niveau 2 (couche 2 OSI) => Créer une liaison entre stations

Plus en détail

STI 21 Édition 4 /Septembre 2010

STI 21 Édition 4 /Septembre 2010 STI 21 Édition 4 /Septembre 2010 Spécifications Techniques d Interface pour le réseau de France Télécom Directive 1999/5/CE Caractéristiques des interfaces d accès au service Local Ethernet Résumé : Ce

Plus en détail

ARCHITECTURE ET COMPOSANTS DE RESEAUX

ARCHITECTURE ET COMPOSANTS DE RESEAUX ARCHITECTURE ET COMPOSANTS DE RESEAUX Dans ce chapitre, nous nous la description des et normes disponibles pour un administrateur afin d effectuer le d un local ou non. Les documents sont issus de la Transtec

Plus en détail

Ethernet. Futurs Ethernet et VLAN. Ethernet. Bernard Cousin - IFSIC - Université Rennes I 41. Ethernet

Ethernet. Futurs Ethernet et VLAN. Ethernet. Bernard Cousin - IFSIC - Université Rennes I 41. Ethernet Futurs et VLAN (Z:\Polys\Reseaux-locaux\2.-futurs et VLAN.fm- 11 octobre 2010 15:00) Bernard Cousin - IFSIC - Université Rennes I 41 PLAN Introduction L environnement Les prochains VLAN BIBLIOGRAPHIE.

Plus en détail

Exercices Réseaux : 1 partie

Exercices Réseaux : 1 partie Table des matières I. Exercices de base...3 1. Calcul de débit (D)...3 2. Calcul de temps de transmission (t)...3 3. Calcul de la taille des données (Q)...3 II. Protocole Ethernet Ethernet 802.3...4 1.

Plus en détail

Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. Un réseau est.. de tout types..

Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. Un réseau est.. de tout types.. Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. I Définitions Un réseau est.. de tout types... Les réseaux permettent d offrir des services aussi bien aux entreprises qu aux particuliers (gestion

Plus en détail

Ch3 Interconnexion des postes dans un réseau local Ethernet : couche 1 et 2 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007

Ch3 Interconnexion des postes dans un réseau local Ethernet : couche 1 et 2 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007 Ch3 Interconnexion des postes dans un réseau local Ethernet : couche 1 et 2 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007 I. ELEMENTS PHYSIQUES D INTERCONNEXION... 1 A. CABLE DE LIAISON PHYSIQUE... 2

Plus en détail

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission RESEAUX Câble coaxial Cœur de cuivre Isolant Tresse conductrice Gaine protectrice isolante Bonne résistance aux bruits Support encombrant. Télévision et téléphone. 1 Base 2 (1MHz sur 2m) 1 Base 5 (1MHz

Plus en détail

Covage Services Version du doc v1.1. Spécifications techniques d accès au Service. Page 1 sur 11

Covage Services Version du doc v1.1. Spécifications techniques d accès au Service. Page 1 sur 11 s Version du doc v1.1 Page 1 sur 11 Document : Date : STAS VPN IP v1.1 20/09/2011 s Version du doc v1.1 Page 2 sur 11 Sommaire 1. Description du «VPN IP»... 3 2. Périmètre géographique de l offre... 3

Plus en détail

Covage Services Version du doc v1.1. Spécifications techniques d accès au Service. Page 1 sur 11

Covage Services Version du doc v1.1. Spécifications techniques d accès au Service. Page 1 sur 11 Covage s Version du doc v1.1 Page 1 sur 11 Document : Date : STAS IP Transit v1.1 20/09/2011 Covage s Version du doc v1.1 Page 2 sur 11 Sommaire 1. Description du «IP Transit»... 3 2. Périmètre géographique

Plus en détail

Les réseaux Physiques Partie I

Les réseaux Physiques Partie I Les réseaux Physiques Partie I Frédéric Dumas Sommaire Semestre 1 Réseaux Locaux Ethernet, la star des réseaux locaux Token Bus, Token Ring et Les SAN Réseaux Etendues La commutation de circuit : Frame

Plus en détail

Licence Informatique SMI Université Mohammed-V Agdal Faculté des Sciences Rabat. Bouabid El Ouahidi ouahidi@fsr.ac.ma

Licence Informatique SMI Université Mohammed-V Agdal Faculté des Sciences Rabat. Bouabid El Ouahidi ouahidi@fsr.ac.ma Licence Informatique SMI Université Mohammed-V Agdal Faculté des Sciences Rabat Département informatique Bouabid El Ouahidi ouahidi@fsr.ac.ma NB: Certaines parties sont prises sur des documents internet

Plus en détail

Table des matières. Câblage paire torsadée...2 Test de câble coaxial...3 Liaison fibre optique...4. Réseaux de terrain

Table des matières. Câblage paire torsadée...2 Test de câble coaxial...3 Liaison fibre optique...4. Réseaux de terrain Table des matières Câblage paire torsadée...2 Test de câble coaxial...3 Liaison fibre optique...4 Exercices II: couche physique 1/5 2008 tv Câblage paire torsadée Le câblage d une installation est réalisée

Plus en détail

Couche physique Médias et équipements

Couche physique Médias et équipements Couche physique Médias et équipements Concepts de base - Unité de mesures Terminologie - Convention Différents types de média : Cuivre - Fibre Optique Hertzien Equipements des différentes couches : répéteur,

Plus en détail

Ethernet Industriel. Composants d une Infrastructure Ethernet

Ethernet Industriel. Composants d une Infrastructure Ethernet Ethernet Industriel Composants d une Infrastructure Ethernet Ethernet C est quoi Ethernet? Ethernet est une méthode de transmission d un signal entre deux appareils ou plus sur un média partagé. Cela ne

Plus en détail

Chapitre 4 : Equipements d interconnexion dans les LAN

Chapitre 4 : Equipements d interconnexion dans les LAN Chapitre 4 : Equipements d interconnexion dans les LAN 1 Média physique Copper Media and Connectors Fiber Media and Connectors Unshielded twisted-pair Coaxial RJ45 UTP Plugs RJ45 UTP Socket 2 Média physique

Plus en détail

Device Server pour la conversion d interfaces de série (RS-232/422/485) vers IP.

Device Server pour la conversion d interfaces de série (RS-232/422/485) vers IP. Entry Line Bridge Industriel Fast Ethernet 1x 10/100Base-TX, 1x 100Base-FX Avec Power over Ethernet MICROSENS Généralités Le protocole IP, leader des réseaux d intérieur, sort et conquiert les autres environnements

Plus en détail

Convertisseur Monomode 10/100Base TX vers 100Base Fx

Convertisseur Monomode 10/100Base TX vers 100Base Fx Description Le Convertisseur de media transforme le signal Ethernet de la sortie CAT5 vers la fibre optique. Il permet d étendre la distance de transmission de quelques kilomètres à plusieurs centaines

Plus en détail

Convertisseur multimédia 10/100 Base-TX vers 100 Base-FX

Convertisseur multimédia 10/100 Base-TX vers 100 Base-FX Convertisseur multimédia 10/100 Base-TX vers 100 Base-FX Manuel d utilisation 1. Présentation Le IEEE802.3u Ethernet prend en charge deux types de connexion réseau pour les médias, tels que 10/100Base-TX

Plus en détail

Réseaux locaux. Chapitre 5. Exercice

Réseaux locaux. Chapitre 5. Exercice Chapitre 5 Réseaux locaux Exercices No Exercice Ethernet, partage d un canal 1. Soit un groupe de N stations partageant un canal à 56 kb/s selon le protocole ALOHA pur. Chaque station émet une trame de

Plus en détail

Couche Accès réseau : Ethernet

Couche Accès réseau : Ethernet Couche Accès réseau : Ethernet Technologie Ethernet Principe de fonctionnement du Half Duplex Trame Ethernet Composition - Adresse matérielle Encapsulation des trames Ethernet Domaine de collision d un

Plus en détail

2 Quelle couche du modèle OSI couvre les médias physiques? La couche 1 La couche 2 La couche 3 La couche 4 La couche 5 La couche 6

2 Quelle couche du modèle OSI couvre les médias physiques? La couche 1 La couche 2 La couche 3 La couche 4 La couche 5 La couche 6 1 Dans quelle couche du modèle OSI la carte réseau est-elle classée? La couche physique La couche liaison de données La couche réseau La couche transport 2 Quelle couche du modèle OSI couvre les médias

Plus en détail

Fonctions de la couche physique

Fonctions de la couche physique La Couche physique 01010110 01010110 Couche physique Signal Médium Alain AUBERT alain.aubert@telecom-st-etienne.r 0 Fonctions de la couche physique 1 1 Services assurés par la couche physique Transmettre

Plus en détail

Les réseaux Token-ring

Les réseaux Token-ring Les réseaux Token-ring Les origines ½ Développés par IBM En 1981 : premier prototype En 1985 : ratification norme IEEE 802.5 à 4 Mbps En 1989 : ratification fonctionnement à 16 Mbps Les évolutions ½ Vers

Plus en détail

Chap.1: Introduction à la téléinformatique

Chap.1: Introduction à la téléinformatique Chap.1: Introduction à la téléinformatique 1. Présentation 2. les caractéristiques d un réseau 3. les types de communication 4. le modèle OSI (Open System Interconnection) 5. l architecture TCP/IP 6. l

Plus en détail

Chapitre 3 : Normalisation des LAN : IEE802

Chapitre 3 : Normalisation des LAN : IEE802 Chapitre 3 : Normalisation des LAN : IEE802 1 Réseaux locaux et modèle OSI Le modèle OSI est orienté réseau maillé La couche physique : Caractéristiques physique du support de communication. Communication

Plus en détail

III. Connectique et câblage réseaux

III. Connectique et câblage réseaux III. Connectique et Câblage des Réseaux Câblage et Connectique des Réseaux (1):L'application réseau est le programme informatique utilisant les capacités de communication du réseau : accès à des fichiers

Plus en détail

MICROSENS. Module Bridge Ethernet / Fast Ethernet. fiber optic solutions. Description. Construction

MICROSENS. Module Bridge Ethernet / Fast Ethernet. fiber optic solutions. Description. Construction Module Bridge Ethernet / Fast Ethernet MICROSENS fiber optic solutions Description Le Bridge permet de connecter entre eux des segments Ethernet et Fast Ethernet de norme IEEE802.3u en adaptant automatiquement

Plus en détail

Technologies Ethernet

Technologies Ethernet Technologies Ethernet Cisco CCNA 1 Campus-Booster ID : 705 www.supinfo.com Copyright SUPINFO. All rights reserved Technologies Ethernet Objectifs de ce module En suivant ce module vous allez : Apprendre

Plus en détail

Commandes utiles à connaître

Commandes utiles à connaître La commande ping Commandes utiles à connaître La commande ping sert à tester les fonctions de transmission et de réception de la carte réseau, la configuration TCP/IP et la connectivité réseau. Les différentes

Plus en détail

Transmission de donnée

Transmission de donnée Transmission de donnée Les réseaux locaux et Ethernet Mise en situation Les normes concernant les communications entre systèmes sont élaborés par un organisme international : l'iso (International Standard

Plus en détail

Notice technique. Carte ETH100 pour châssis ERC17

Notice technique. Carte ETH100 pour châssis ERC17 1 / 10 Notice technique Carte ETH100 pour châssis ERC17 Date Indice Nature des modifications Rédaction Nom/visa 27/06/06 A Première rédaction XI B Corrections mineures XI Vérification Nom/visa Approbation

Plus en détail

C. A. 1999/2000 Cours-Réseaux 2. Réseaux locaux (LAN) Standard 802.3 et Ethernet

C. A. 1999/2000 Cours-Réseaux 2. Réseaux locaux (LAN) Standard 802.3 et Ethernet C. A. 1999/2000 Cours-Réseaux 1 Réseaux locaux (LAN) Standard 802.3 et Ethernet Christian Attiogbé Christian.Attiogbe@lina.univ-nantes.fr www.sciences.univ-nantes.fr/info/perso/permanents/attiogbe/ (novembre

Plus en détail

Services fournis à la couche réseau. Couche Liaison de données. Equipements «Niveau 2» Equipements «Niveau 2»

Services fournis à la couche réseau. Couche Liaison de données. Equipements «Niveau 2» Equipements «Niveau 2» Services fournis à la couche réseau La couche liaison de données Découpage en trame Un transfert fiable: La détection/correction des erreurs Contrôle de flux et récupération d erreur 4 3 2 1 Transport

Plus en détail

Câbles de cuivre. Câbles symétriques

Câbles de cuivre. Câbles symétriques Câbles de cuivre Câbles symétriques La paire torsadée Est constituée de 2 conducteurs torsadés ensemble Impédance 1 caractéristique constante sur toute sa longueur Les quartes Une quarte est constituée

Plus en détail

Ethernet, bases. Sébastien Jean. IUT de Valence Département Informatique. v4.4, 4 février 2013

Ethernet, bases. Sébastien Jean. IUT de Valence Département Informatique. v4.4, 4 février 2013 Ethernet, bases Sébastien Jean IUT de Valence Département Informatique v4.4, 4 février 2013 Ethernet : l essentiel Ethernet(s) En bref Transmission de trames sur un support de communication à accès multiple

Plus en détail

Interconnexion et gestion des réseaux. Cours 3 : La relation couche Physique et couche Liaison

Interconnexion et gestion des réseaux. Cours 3 : La relation couche Physique et couche Liaison Interconnexion et gestion des réseaux Cours 3 : La relation couche Physique et couche Liaison Interconnexion et gestion des réseaux Plan du cours 1. La relation couche Physique et couche Liaison A. La

Plus en détail

Réseaux informatiques

Réseaux informatiques PC / Réseau Réseaux informatiques Ethernet, WiFi, Bluetooth Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Réseaux locaux et étendus Éléments du réseau local, topologie Réseau Ethernet Sous-couches

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau These materials are licensed under the Creative Commons Attribution-Noncommercial 3.0 Unported license (http://creativecommons.org/licenses/by-nc/3.0/)

Plus en détail

Covage Services Version du doc v1.1. Spécifications techniques d accès au Service. Page 1 sur 25

Covage Services Version du doc v1.1. Spécifications techniques d accès au Service. Page 1 sur 25 s Version du doc v1.1 Page 1 sur 25 Document : Date : STAS VPN Ethernet v1.1 20/09/2011 s Version du doc v1.1 Page 2 sur 25 Sommaire 1. Description du «VPN Ethernet»... 4 2. Périmètre géographique de l

Plus en détail

Réseaux informatiques

Réseaux informatiques Réseaux informatiques Définition d un réseau Objectifs des réseaux Classification des réseaux Normalisation des réseaux Topologies des réseaux Mise en œuvre des réseaux Le matériel Les normes logiciels

Plus en détail

Réseaux Wi-Fi Normes 802.11. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée

Réseaux Wi-Fi Normes 802.11. Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Réseaux Wi-Fi Normes 802.11 Dominique PRESENT Dépt S.R.C. - I.U.T. de Marne la Vallée Des WLAN utilisant les fréquences radio Ces réseaux sans fil (Wireless Local Area Network) utilisent des fréquences

Plus en détail

Mini-GBIC ProCurve. Utilisés avec les solutions suivantes

Mini-GBIC ProCurve. Utilisés avec les solutions suivantes Mini-GBIC ProCurve Utilisés avec les solutions suivantes Mini-GBIC ProCurve Gigabit SX-LC (J4858B) 1 port 1000Base-SX (IEEE 802.3z Type 1000Base-SX) Connecteur : LC Dimensions (P x L x H) : 5,69 x 1,37

Plus en détail

Couches physique et liaison RICM 4. Martin Heusse

Couches physique et liaison RICM 4. Martin Heusse Couches physique et liaison RICM 4 Martin Heusse Ligne série Utilisation d une broche pour la transmission, une pour la réception Transmission octet par octet (ou par groupes de 5, 6, ou 7 bits) Au repos,

Plus en détail

Convertisseur Multimode 10/100Base TX vers 100Base

Convertisseur Multimode 10/100Base TX vers 100Base Convertisseur Multimode 10/100Base TX vers 100Base 1 Description Générale Le Convertisseur de media transforme le signal Ethernet de la sortie CAT5 vers la fibre optique. Il permet d étendre la distance

Plus en détail

QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS. OM1, OM2 ou OM3, QUELLE EST LA FIBRE QU IL ME FAUT POUR MON INSTALLATION?

QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS. OM1, OM2 ou OM3, QUELLE EST LA FIBRE QU IL ME FAUT POUR MON INSTALLATION? QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS LE MATCH µm VS 62,5 µm Dans les années 70, les premières fibres optiques de télécommunications avaient un coeur de µm : ces dernières ont été remplacées

Plus en détail

* ESIL TP réseau n 1 Réseaux *

* ESIL TP réseau n 1 Réseaux * Dans ce TP il vous est demandé certains comparatifs ou études de matériel. Le but est de réaliser le coût du matériel et l'offre disponible sur le marché sans pour autant avoir les prix optimum et la gamme

Plus en détail

Adaptateur PCI Ethernet Gigabit EN-9230TX-32 Guide d'installation rapide (G.I.R.)

Adaptateur PCI Ethernet Gigabit EN-9230TX-32 Guide d'installation rapide (G.I.R.) Adaptateur PCI Ethernet Gigabit EN-9230TX-32 Guide d'installation rapide (G.I.R.) Version 3.0 / Octobre 2006 1. Introduction Version française. Merci d'avoir acheté notre adaptateur Ethernet Gigabit. Ce

Plus en détail

Administration des ressources informatiques

Administration des ressources informatiques 1 2 Cours réseau Supports de transmission Les câbles Coaxial Ethernet RJ45 Fibre optique Supports de transmission 3 Les câbles Ethernet RJ45 Supports de transmission 4 Les câbles Coaxial Type BNC Cours

Plus en détail

Les Réseaux Locaux Informatiques

Les Réseaux Locaux Informatiques Les Réseaux Locaux Informatiques Ethernet PLAN GENERAL Bibliographie Les principes des réseaux locaux informatiques (RLI) Les supports Les topologies Les techniques d accès Les RLI de 1ere génération Ethernet

Plus en détail

2A SI. 2 - Architecture des systèmes de communication. 2.3 Réseaux locaux. Stéphane Vialle

2A SI. 2 - Architecture des systèmes de communication. 2.3 Réseaux locaux. Stéphane Vialle 2A SI 2 - Architecture des systèmes de communication 2.3 Réseaux locaux Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle Support de cours élaboré avec l aide de l équipe pédagogique

Plus en détail

Partie 3 Les réseaux informatiques

Partie 3 Les réseaux informatiques Partie 3 Les réseaux informatiques EMI 10/11 1 Définitions Un réseau est un ensemble d équipements informatiques interconnectés On distingue les nœuds qui sont les équipement actifs des éléments d interconnexion

Plus en détail

RESEAUX D ENTREPRISE QUELLE FIBRE DANS VOTRE INFRASTRUCTURE?

RESEAUX D ENTREPRISE QUELLE FIBRE DANS VOTRE INFRASTRUCTURE? RESEAUX D ENTREPRISE QUELLE FIBRE DANS VOTRE INFRASTRUCTURE? 1. L EVOLUTION DES RESEAUX LAN Si les années 80 et 90 furent une période d explosion des débits, la généralisation des applications Gigabit

Plus en détail

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 TS Thème : Agir Activités Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 I. Transmission de l information 1. Procédés physique de transmission Une chaîne de transmission peut se schématiser

Plus en détail

Cours n 9. Trunking - VTP Inter-VLAN

Cours n 9. Trunking - VTP Inter-VLAN Cours n 9 Trunking - VTP Inter-VLAN 1 Sommaire Agrégation (Trunking) VTP Inter-VLAN routing 2 Définition L'apparition de l'agrégation (trunking) remonte aux origines des technologies radio et de téléphonie.

Plus en détail

Introduction aux réseaux locaux

Introduction aux réseaux locaux Chapitre 010 Introduction aux réseaux locaux A. Qu est ce qu un réseau local C'est un ensemble de moyens autonomes de calculs reliés entre eux pour s'échanger des informations et partager des ressources

Plus en détail

principales caractéristiques Codage physique des bits CAN Le réseau CAN Codage des informations Structure détaillée de la trame Trace d une trame CAN

principales caractéristiques Codage physique des bits CAN Le réseau CAN Codage des informations Structure détaillée de la trame Trace d une trame CAN Le bus CAN Le protocole CAN principales caractéristiques Codage physique des bits CAN Le réseau CAN Codage des informations Structure détaillée de la trame Trace d une trame CAN à l oscilloscope Réception

Plus en détail

Administration des ressources informatiques

Administration des ressources informatiques 1 2 La mise en réseau consiste à relier plusieurs ordinateurs en vue de partager des ressources logicielles, des ressources matérielles ou des données. Selon le nombre de systèmes interconnectés et les

Plus en détail

LES SUPPORTS PHYSIQUES

LES SUPPORTS PHYSIQUES LES SUPPORTS PHYSIQUES Dans le domaine des télécommunications et réseaux plusieurs types de supports physiques sont utilisés, les plus courants étant: 1. Le coaxial 2. La paire torsadée TP Twisted Pair

Plus en détail

NFC Near Field Communication

NFC Near Field Communication NFC Near Field Communication 19/11/2012 Aurèle Lenfant NFC - Near Field Communication 1 Sommaire! Introduction! Fonctionnement! Normes! Codage! Intérêts! Usages! Sécurité NFC - Near Field Communication

Plus en détail

Commutateurs De l architecture réseau dorsale à la commutation dédiée par poste

Commutateurs De l architecture réseau dorsale à la commutation dédiée par poste s De l architecture réseau dorsale à la commutation dédiée par poste Les commutateurs sont devenus aujourd hui des éléments inévitables à la construction d un réseau. Que ce soit pour allouer une bande

Plus en détail

Architecture Ethernet

Architecture Ethernet Architecture Ethernet 2. Introduction Caractéristiques principales 3. Lestrames802.3etEthernet_II 4. EthernetetlemodèleOSI 5. Lacouchephysique 6. LacoucheLiaison(sous couchesmacetllc) 7. Concentrateur(hub)etcommutateur(switch)

Plus en détail

Technologie Ethernet Philippe Latu philippe.latu(at)inetdoc.net

Technologie Ethernet Philippe Latu philippe.latu(at)inetdoc.net http://www.inetdoc.net Technologie Ethernet Philippe Latu philippe.latu(at)inetdoc.net Résumé Ethernet est une technologie universelle qui dominait déjà les réseaux locaux bien avant le développement de

Plus en détail

2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX

2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 2. GÉNÉRALITÉS 5 1. RÔLES DES RÉSEAUX 5 1.1. Objectifs techniques 5 1.2. Objectifs utilisateurs 6 2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX 7 2.1. Les réseaux locaux 7 2.2. Les

Plus en détail