CDi Thème : Epargne ALTERNATIVES ECONOMIQUES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CDi Thème : Epargne ALTERNATIVES ECONOMIQUES"

Transcription

1 THEME DE LA RECHERCHE Epargne SUPPORT Périodique DEMANDEUR Franck GARAIN, professeur d économie Recherche effectuée le 05/01/2011 par Nelly GACHET, professeure-documentaliste CDi ALTERNATIVES ECONOMIQUES Ravignan, Antoine de. Les banques doivent passer au vert. Alternatives économiques (Quétigny), 05/2006, 247, p Adresse, webographie. Résumé : Compte rendu, en 2006, d'une étude sur les performances environnementales des banques françaises : investissement dans le secteur énergétique et plus particulièrement dans les énergies renouvelables. Encadré : épargne écologique. Brender, Anton / Pisani, Florence. Printemps japonais. Alternatives économiques (Quétigny), 06/2006, 248, p Bibliographie, graphiques. Résumé : Analyse, en 2006, de la croissance économique au Japon : déflation, épargne des ménages, endettement et finances publiques. La finance va-t-elle tuer le capitalisme?. Alternatives économiques (Quétigny), 09/2006, 250, p Bibliographie, graphiques. Résumé : Débat, en 2006, entre Anton Brender, directeurs des études économiques chez Dexia AM et Patrick Artus, directeurs des études économiques chez Ixis-CIB, concernant l'impact de la finance et de l'exigence de rentabilité financière sur le capitalisme : rendements de l'épargne et des actifs financiers, pouvoir des d'actionnaires, profit à court terme, demande de rentabilité, politique macroéconomique, régulation du capitalisme. Seuret, Franck. Codéveloppement : une belle idée dévoyée. Alternatives économiques (Quétigny), 10/2007, 262, p Bibliographie, webographie. Résumé : Réflexion sur le rattachement de la politique du codéveloppement au ministère de l'immigration, de l'intégration et de l'identité nationale, en France en 2007 : transfert financier des immigrés vers leur pays d'origine, compte épargne codéveloppement, programme d'aide au retour volontaire, circulation des compétences, limitation des flux migratoires, politique de coopération. Encadré : entretien avec Gustave Massiah, président du Centre de recherche et d'information pour le développement (Crid). Parienty, Arnaud. Comment l'économie française se finance. Alternatives économiques (Quétigny), 10/2007, 262, p Bibliographie, graphique, lexique. Résumé : Analyse en 2007 du financement de l'économie française : besoin de financement de la France, épargne et investissement des ménages et des entreprises, endettement des ménages, impacts du déficit de l'etat et de la globalisation financière. Chavagneux, Christian. Une finance qui marche sur la tête. Alternatives économiques (Quétigny), 05/2008, 269, p.18. Statistiques. Résumé : Présentation cartographique de la finance internationale en 2008 : réserves de change, épargne mondiale, mouvement de capitaux internationaux. Vindt, Gérard. Livret A : 190 ans d'épargne populaire. Alternatives économiques (Quétigny), 01/2009, 276, p Bibliographie, webographie. Résumé : Présentation historique, en 2009, de l'expansion du Livret A en France, depuis 1818 : développement de l'épargne populaire dans les Caisses d'épargne, participation des fonds d'épargne au financement des grands projets nationaux et du logement social. Duval, Guillaume. Partage des bénéfices : la grande illusion. Alternatives économiques (Quétigny), 05/2009, 280, p Bibliographie, graphiques, webographie. Résumé : Point de vue, en France en 2009, sur la proposition de partager les bénéfices des entreprises en trois tiers entre les salariés, les actionnaires et l'investissement : part des profits dans la valeur ajoutée des sociétés. Encadré : dispositifs existants pour la redistribution des bénéfices aux salariés (participation, intéressement, plan d'épargne entreprise, plan d'épargne pour la retraite collectif).

2 Frémeaux, Philippe. Banques coopératives : qu'allaient-elles faire dans cette galère?. Alternatives économiques (Quétigny), 06/2009, 281, p Bibliographie, lexique, webographie. Résumé : Analyse, en 2009, de l'impact de la crise financière sur les banques coopératives en France : évolution des activités de la Caisse d'épargne et de la Banque populaire depuis les années 1980, création de la banque d'affaires Natixis, crise des "subprimes" (crédits à risque), rémunération des dirigeants, question de la gouvernance dans une banque coopérative démocratique. Duval, Guillaume. Le modèle français fait de la résistance. Alternatives économiques (Quétigny), 07/2009, 282, p Graphiques, statistiques, webographie. Résumé : Analyse, en 2009, de l'impact de la crise économique en France : l'efficacité du modèle économique français face à la récession économique, la dynamique démographique, les dépenses publiques et la redistribution des richesses, l'épargne et l'endettement des ménages français. Entretien avec l'économiste Gilles Le Blanc sur les conséquences de la crise économique pour l'industrie française. Adda, Jacques. Marché obligataire, le prochain krach?. Alternatives économiques (Quétigny), 07/2009, 282, p Bibliographie, graphique, webographie. Résumé : Analyse, en 2009, des risques induits par l'augmentation de l'endettement public américain : hausse du rendement des obligations du Trésor américain, épargne mondiale, risque de krach boursier sur le marché obligataire. Moatti, Sandra. Richesse, bien-être, progrès : comment refaire les comptes?. Alternatives économiques (Quétigny), 09/2009, 283, p Bibliographie, graphiques, statistiques, webographie. Résumé : Dossier, en 2009, sur les indicateurs économiques. Présentation du Produit Intérieur Brut (PIB) : caractéristiques, calcul, limites. Remise en cause du PIB. Présentation des autres indicateurs économiques intégrant des critères sociaux ; l'indice de développement humain (IDH), l'empreinte écologique, l'épargne nette ajustée. Les raisons qui retardent leur généralisation. Entretien avec la philosophe et sociologue Dominique Méda sur la notion de progrès. Entretien avec l'économiste Jean-Paul Fitoussi, membre de la commission Stiglitz, sur la prise en compte des phénomènes non mesurés par le PIB. Entretien avec l'économiste Jean Gadrey, membre de la commission Stiglitz, sur la nécessaire association des citoyens à l'élaboration des indicateurs de richesse. Dostaler, Gilles. David Hume, de la nature humaine à l'étalon-or. Alternatives économiques (Quétigny), 02/2010, 288, p Bibliographie, biographie, webographie. Résumé : Présentation, en 2010, du philosophe et économiste anglais du 18e siècle, David Hume. Ses positions philosophiques : la remise en cause du rationalisme dogmatique, la défense d'une méthode expérimentale de raisonnement. Ses principales oeuvres économiques consacrées à l'argent et au commerce. Principales idées : le caractère neutre à long terme de la monnaie après stimulation de l'activité économique, du commerce et de l'industrie, la détermination du taux d'intérêt par l'offre et la demande d'épargne, le fondement théorique du système d'étalon-or, la défense du libre-échange. Dostaler, Gilles. Turgot, théoricien du capitalisme, avocat du libéralisme. Alternatives économiques (Quétigny), 04/2010, 290, p Bibliographie, biographie, webographie. Résumé : Présentation de l'économiste Turgot, contrôleur général des finances de Louis XVI. Ses principaux apports : une théorie des rapports entre épargne, investissement, capital et intérêts, la subdivision de la société en deux sections, les entrepreneurs-capitalistes et les prolétaires. Un des premiers théoriciens du libéralisme qui met ses idées en application de 1774 à 1776 avant d'être contraint à la démission. Moatti, Sandra. Les déséquilibres sont-ils en train de se réduire?. Alternatives économiques. Hors-série (Quétigny), 04/2010, 084, p Graphique, lexique. Résumé : Le point, en 2010, sur l'évolution des déséquilibres extérieurs dans le monde. Réduction des déséquilibres globaux mais maintien d'une forte opposition entre la consommation américaine et l'épargne chinoise. LES CAHIERS FRANCAIS

3 Ressources et usages. Les Cahiers français (Paris. 1956), 03/2006, 331, p Bibliographie, graphiques, schéma, statistiques, tableaux, webographie. Résumé : Dossier, réalisé en 2006, sur le financement de l'économie dans les pays de l'union européenne : types de financement pour les entreprises, collecte et affectations de l'épargne des ménages français, endettement des particuliers et accès au crédit bancaire. Comportement et interdépendances. Les Cahiers français (Paris. 1956), 07/2008, 345, p Bibliographie, graphiques, statistiques. Résumé : Présentation, en 2008, des comportements des agents économiques et des interdépendances entre eux : circuit économique, comportements d'épargne et de consommation, investissement, financement de l'économie, balance des paiements. COURRIER INTERNATIONAL MacFarquhar, Neil. Microcrédits mais maxiprofits!. Courrier international (Paris. 1990), 22/04/2010, 1016, p Graphique, statistiques. Résumé : Dans The New York Times [presse américaine] en 2010, extraits d'une enquête sur les pratiques abusives dans le secteur de la microfinance dans le monde : le phénomène du microcrédit ; un succès ayant attiré les banques ; les dérives constatées ; des exemples au Mexique et au Nigeria ; les principales institutions financières et les taux d'intérêt pratiqués ; le principe de l'épargne forcée. Merci la crise. Courrier international (Paris. 1990), 12/02/2009, 954, p Graphique, statistiques. Résumé : Dossier de presse internationale, en 2009, sur les enjeux économiques et sociaux de la crise mondiale ainsi que sur les conséquences sur le mode de vie dans les pays occidentaux et sur l'évolution des mentalités : comment la récession peut inciter aux changements ; une modification des comportements des consommateurs ; la hausse de l'épargne et la baisse de la consommation ; le retour de la solidarité dans la société russe ; le financement de projets par des ONG au Japon ; une remise en cause du capitalisme ; l'exemple d'une Britannique appliquant la décroissance ; comment vivre selon un mode de vie "frugalista", économe. L HISTOIRE Fontaine, Laurence. Survivre. L'Histoire (Paris. 1978), 01/2010, 349, p Bibliographie. Résumé : Le point, en 2010, sur la vie des petites gens dans l'europe de l'ancien Régime. Les constats sur la pauvreté et la vulnérabilité du petit peuple, luttant pour sa survie. Les stratégies financières mises en place en l'absence d'institutions bancaires : prêt et crédit par le biais des réseaux sociaux, poly-activité, épargne. Les autres systèmes informels, utilisés notamment par les femmes. L'ambivalence vis-à-vis des usuriers, accusés d'excès et créateurs avant la lettre du "microcrédit solidaire". LE MONDE DIPLOMATIQUE Rémond, Antoine. L'épargne salariale ou comment flexibiliser les salaires. Le Monde diplomatique (Paris. 1954), 06/2006, 627, p.4-5. Bibliographie. Résumé : Retour, en 2006, sur l'historique de l'épargne salariale française et sur les facteurs d'inégalités qu'elle engendre. Les dispositifs en place : la participation et l'intéressement. Riesco, Manuel. Séisme sur les retraites en Argentine et au Chili. Le Monde diplomatique (Paris. 1954), 12/2008, 657, p.4-5. Bibliographie, webographie. Résumé : Le point, en 2008, par un économiste sur le retour à un régime de retraites par répartition en Argentine et sur la privatisation complète des retraites au Chili. Les conséquences de la crise financière sur l'épargne par capitalisation. Indignation de la population à l'annonce des sommes colossales perçues par les dirigeants des fonds de pension argentins et chiliens.

4 LE MONDE. DOSSIERS ET DOCUMENTS Michel, Anne. La Poste, banque sans Livret A. Le Monde. Dossiers et documents, 01/2006, 349 Suppl., p.2. Résumé : La commission européenne a donné son accord, en 2006, à la création de la Banque Postale (filiale de la Poste). La question du monopole de la Poste sur le livret d'épargne A. Les risques de concurrence pour les autres banques. Pacary, Catherine / Le Moël, Marie-Morgane. Incendies, canicule : l'australie suffoque. Le Monde. Dossiers et documents, 03/2009, 384 Suppl., p.8. Résumé : Bilan des catastrophes naturelles, en Australie, début 2009 : canicule et incendies dans un pays épargné par la crise économique mondiale. PHOSPHORE Viguier-Vinson, Sophie / Claquin, Aziliz. Argent de poche : l'autonomie à la carte. Phosphore (Paris), 01/2008, 319, p Bibliographie. Résumé : Enquête, réalisée en 2007, sur l'évolution du rapport des jeunes à l'argent : les moyens d'en gagner (argent de poche, petits boulots), la relation de dépendance ou d'autonomie vis-à-vis des parents, la gestion d'un budget (dépenses, épargne), le long chemin vers l'émancipation. Chiffres et témoignages de lycéens et d'étudiants. Interview de Thierry Gallois, auteur de "Psychologie de l'argent" paru en 2006, selon qui l'attitude à l'égard de l'argent est un bon indicateur de maturité. PROBLEMES ECONOMIQUES BID. La rivalité entre la Chine et l'amérique latine. Problèmes économiques (Paris), 10/05/2006, 2899, p Bibliographie, carte, graphiques, statistiques, webographie. Résumé : Analyse comparative, en 2006, de la croissance économique dans les pays d'amérique latine et en Chine : taux de croissance, taux d'épargne, investissement direct étranger (IDE), puissance commerciale, inégalités sociales et indice de développement humain (IDH). Encadré : intégration économique en Amérique latine. Landier, Augustin / Thesmar, David. Quel patriotisme économique au XXIe siècle?. Problèmes économiques (Paris), 05/07/2006, 2903, p Bibliographie, graphique, webographie. Résumé : Analyse, en 2006, du patriotisme économique en France : débat sur les prises de contrôle d'entreprises par des investisseurs étrangers, coût du protectionnisme financier, actionnariat et épargne des ménages. INSEE. Moindre croissance des revenus, maintien du bon niveau de la consommation des ménages. Problèmes économiques (Paris), 11/10/2006, 2908, p Bibliographie, graphiques, statistiques, webographie. Résumé : Analyse, en 2006, du revenu des ménages en France et de son impact sur la consommation : revenu disponible brut (RDB), revenu d'activité, prestations sociales, impôt, dépenses de consommations, investissements et épargne des ménages. Jorion, Paul. Les raisons de l'endettement excessif des ménages américains. Problèmes économiques (Paris), 06/12/2006, 2912, p Bibliographie, webographie. Résumé : Analyse, en 2006, de l'endettement des ménages aux Etats-Unis : épargne des ménages, déficit de la balance commerciale, système du crédit personnel, calcul du risque de défaillance, utilisation de la carte de crédit, régime et législation de la faillite personnelle. Dubaud, Didier / Gérardin, Arnaud. La consommation des ménages reste très solide et leur investissement dynamique. Problèmes économiques (Paris), 10/10/2007, 2932, p Graphiques, statistiques, tableaux, webographie. Résumé : Analyse des revenus et de la consommation des ménages en France en 2006 : revenu disponible brut (RDB), pouvoir d'achat, fiscalité, investissement, épargne.

5 Theil, Stefan. La frugalité ou l'envie de revenir à l'essentiel. Problèmes économiques (Paris), 24/06/2009, 2974, p.3-5. Article paru dans Newsweek du 26/01/2009 non reproduit dans son intégralité. Résumé : Analyse, en 2009, de l'impact de la récession économique sur les modes de consommation dans les pays industrialisés : développement de l'épargne, baisse des dépenses de consommation. Les dispositifs relatifs à l'épargne salariale. Problèmes économiques (Paris), 30/09/2009, 2979, p Résumé : Présentation, en 2009, des dispositifs d'épargne salariale en France : intéressement, participation aux bénéfices, plans d'épargne entreprise (PEE). Prasad, Eswar. Le principal défi pour l'asie en développement : rééquilibrer sa croissance. Problèmes économiques (Paris), 14/04/2010, 2993, p Graphiques, statistiques, tableau. Article paru dans Finances et Développement de 12/2009 non reproduit dans son intégralité. Résumé : Analyse, en 2009, de la stratégie de croissance des pays émergents asiatiques : une stratégie basée sur les exportations, épargne des ménages et épargne des entreprises dans ces pays, une stratégie responsable de déséquilibres économiques internationaux, mesures pour réduire ces déséquilibres. Encadré : la crise économique dans les pays d'europe centrale et orientale (PECO). VOCABLE ALLEMAND Seibel, Karsten / Stocker, Frank. Die Deutschen und ihr zweiter Nationalfeiertag. Vocable (Deutsche Ausg.), 11/12/2008, 554, p.6-8. Résumé : Pour les Allemands, l'épargne est érigée en cause nationale. Dès leur plus jeune âge, on leur apprend à épargner et pour eux, la Journée mondiale de l'epargne, le 31 octobre, est presque une fête nationale.

DEVOIR N 1 économie générale

DEVOIR N 1 économie générale PROGRAMME : DEVOIR N 1 économie générale L économie et son domaine Le circuit économique comme méthode d'analyse La production marchande et non marchande Le travail Le capital et le progrès technique Le

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 Pages 38 à 41. Pourquoi on a fait l'euro. Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 - situe en 1970 le projet de créer une monnaie unique au sein de la Communauté économique européenne

Plus en détail

1 les mécanismes de la crise financière

1 les mécanismes de la crise financière De la crise financière à la crise économique Michel Husson, 2009 1. Les mécanismes de la crise financière 2. les canaux de transmission à l économie réelle 3. les deux racines de la crise 4. les perspectives

Plus en détail

QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO?

QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO? QUELLES SERAIENT LES CONSEQUENCES D UNE SORTIE DE LA GRECE DE LA ZONE EURO? Tous les documents sont tirées de «La Grèce peut-elle se sauver en sortant de la zone euro?», Flash éco Natixis, 08 novembre

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

3e question : Qui crée la monnaie?

3e question : Qui crée la monnaie? 3e question : Qui crée la monnaie? INTRO : Sensibilisation Vidéo : Comprendre la dette publique en quelques minutes (1min à 2min 27) http://www.youtube.com/watch?v=jxhw_ru1ke0&feature=related Partons de

Plus en détail

L Épargne des chinois

L Épargne des chinois L Épargne des chinois (Patrick ARTUS Johanna MELKA) Colloque Cirem-Cepii-Groupama AM 29 septembre 25 Indicateurs de «qualité de vie» en Chine 199 1995 2 22 23 Nombre d'écoles par 1 habitants 9,1 7,82 6,48

Plus en détail

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES 4 mars 1996 FRANCAIS Original : RUSSE COMMISSION DE STATISTIQUE et COMMISSION ECONOMIQUE POUR L'EUROPE CONFERENCE DES STATISTICIENS EUROPEENS OFFICE STATISTIQUE DES COMMUNAUTES EUROPEENNES (EUROSTAT) ORGANISATION

Plus en détail

et Financier International

et Financier International MACROECONOMIE 2 Dynamiques Economiques Internationales PARTIE 2 : Le Système Monétaire et Financier International UCP LEI L2-S4: PARCOURS COMMERCE INTERNATIONAL PLAN DU COURS I - LE SYSTEME MONETAIRE INTERNATIONAL

Plus en détail

Bulletin Economique CIRCUIT ET AGENTS ECONOMIQUES APPLIQUES A LA HAUSSE DES SALAIRES. «Théorie & Analyse économique» - 15 Juin 2015 -

Bulletin Economique CIRCUIT ET AGENTS ECONOMIQUES APPLIQUES A LA HAUSSE DES SALAIRES. «Théorie & Analyse économique» - 15 Juin 2015 - Bulletin Economique CIRCUIT ET AGENTS ECONOMIQUES APPLIQUES A LA HAUSSE DES SALAIRES «Théorie & Analyse économique» - 15 Juin 2015 - L'ECONOMISTE France Tel: +33.(6).98.70.49.15 - Fax: +33.(8).26.99.74.01

Plus en détail

Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie

Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie I. Le financement de l'économie Financement = fait d'apporter des fonds à un individu, une entreprise, ou à soi-même. A) Les différents types de financement

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

Quelle relation entre transferts et développement?

Quelle relation entre transferts et développement? MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Quelle relation entre transferts et développement? Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières 15 décembre 2006 Plan 1. Introduction.

Plus en détail

Monnaie, chômage et capitalisme

Monnaie, chômage et capitalisme Franck Van de Velde Monnaie, chômage et capitalisme Presses Universitaires du Septentrion internet : www.septentrion.com Sommaire Introduction Générale 7 1. Monnaie 7 2. Monnaie et capitalisme 10 3. Monnaie,

Plus en détail

Chapitre 3. La répartition

Chapitre 3. La répartition Chapitre 3. La répartition 1. La répartition de la valeur ajoutée La valeur ajoutée (1) Valeur ajoutée : solde du compte de production = > VA = P CI = > Richesse effectivement créée par les organisations

Plus en détail

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions

Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions 27 novembre 213 N 5 Le RMB chinois comme monnaie de mesure internationale : causes, conditions La Chine semble vouloir développer le poids du RMB comme monnaie internationale, aussi bien financière que

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

Epargne et investissement

Epargne et investissement Epargne et investissement Nature du sujet : Sujet de type «mise en relation». Mots-clés / Définitions : Tous! «Epargne» : Part du revenu qui n est pas consommée Epargne des ménages : - Concept le plus

Plus en détail

Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1

Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1 Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1 Problématique : Existe-t-il un modèle de développement pour les pays du Sud? Page 2 Document 1 Evaluation : 1. Présentez le document.(x

Plus en détail

Une circulaire "Technique" sur la syndicalisation et la trésorerie mais qui ne concerne pas que les trésoriers

Une circulaire Technique sur la syndicalisation et la trésorerie mais qui ne concerne pas que les trésoriers Paris, le10/11/2009 46, avenue d Ivry 75647 PARIS cedex 13 01 40 63 27 31 Fax: 01 40 63 29 09 Secrétariat : Claudine CAUQUIS : 01 40 63 27 10 tresor.enretraite@snes.edu Aux secrétaires et Trésoriers de

Plus en détail

Épargne et investissement. L épargne...

Épargne et investissement. L épargne... Épargne et investissement Les marchés financiers en économie fermée V2.3 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile L épargne... Une personne désire se lancer en affaires (bureau de services comptables)

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2)

Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2) Réduire l effet de levier des banques, un impact néfaste sur notre économie? (2/2) Une précédente analyse 1 a introduit le concept d'effet de levier, procédé visant à s'endetter pour chercher à accroître

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Débat participatif. La vie chère. «Les Français n ont pas seulement le sentiment, mais la démonstration, que leur pouvoir d achat baisse»

Débat participatif. La vie chère. «Les Français n ont pas seulement le sentiment, mais la démonstration, que leur pouvoir d achat baisse» Débat participatif La vie chère «Les Français n ont pas seulement le sentiment, mais la démonstration, que leur pouvoir d achat baisse» Ségolène ROYAL Les enjeux de notre débat : Réconcilier les Français

Plus en détail

STRICTEMENT CONFIDENTIEL

STRICTEMENT CONFIDENTIEL STRICTEMENT CONFIDENTIEL Tableau de bord de l Epargne en Europe Janvier 2008 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droits,

Plus en détail

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE Partie 3: Quelle est la place de l'union Européenne dans l'économie globale? Être capable de définir Notions à acquérir

Plus en détail

Comment caractériser la crise financière internationale de 2007-2008? La double origine de la crise financière internationale

Comment caractériser la crise financière internationale de 2007-2008? La double origine de la crise financière internationale JOURNEES DE L ECONOMIE DE LYON UNE CRISE À FACETTES MULTIPLES Session Histoire des crises financières 21 novembre 28 Comment caractériser la crise financière internationale de 27-28?! Crise immobilière

Plus en détail

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change

Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change Exposé sous le thème: L instabilité des taux de change I- Introduction générale: 1 -La montée de l instabilité des taux de change. 2- L'instabilité du SMI au cours du 20 ème siècle. 1 - Illustration sur

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques :

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques : LES BANQUES I. Les différents services proposés par les banques : Les services bancaires représentent l ensemble des produits proposés par une banque. Les services bancaires les plus connus sont : Epargne

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE > LANCEMENT DU «MANIFESTE POUR UNE SOCIÉTÉ POSITIVE»

CONFERENCE DE PRESSE > LANCEMENT DU «MANIFESTE POUR UNE SOCIÉTÉ POSITIVE» CONFERENCE DE PRESSE > LANCEMENT DU «MANIFESTE POUR UNE SOCIÉTÉ POSITIVE» > PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE L INDICE DE LA PERFORMANCE ÉCONOMIQUE POSITIVE 2014 UNE INITIATIVE DE DÉROULÉ DE LA CONFÉRENCE

Plus en détail

1. Les fluctuations économiques : une dynamique heurtée de développement économique

1. Les fluctuations économiques : une dynamique heurtée de développement économique COMMENT EXPLIQUER L INSTABILITE DE LA CROISSANCE? 1. LES FLUCTUATIONS ECONOMIQUES : UNE DYNAMIQUE HEURTEE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE... 1 1.1 DES CHOCS ECONOMIQUES PERTURBENT REGULIEREMENT LA CROISSANCE...

Plus en détail

Mécanismes monétaires et financiers

Mécanismes monétaires et financiers Mécanismes monétaires et financiers Département IG, 1ère année (IG3) Polytech Montpellier Cours et TD : Marie MUSARD-GIES Introduction au cours (1/2) Marchés financiers (cf cours économie) Plus grande

Plus en détail

ELEMENTS DE COMPTABILITE NATIONALE

ELEMENTS DE COMPTABILITE NATIONALE ELEMENTS DE COMPTABILITE NATIONALE Cours de M. Di Roberto Université Victor Segalen Bordeaux 2 Bibliographie Ce cours s inspire largement des ouvrages essentiels suivants. Merci à leurs auteurs. BOSSERELLE

Plus en détail

N 313 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 19814982. Annexe au procès-veriml de la séance du 4 mai 1982. PROPOSITION DE LOI

N 313 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 19814982. Annexe au procès-veriml de la séance du 4 mai 1982. PROPOSITION DE LOI N 313 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 19814982 Annexe au procès-veriml de la séance du 4 mai 1982. PROPOSITION DE LOI de développement de {'actionnariat, de {'épargne et de {'emploi, PRÉSENTÉE Par MM.

Plus en détail

2.2.4. La courbe en J et la condition de Marshall-Lerner

2.2.4. La courbe en J et la condition de Marshall-Lerner 224 file:///fichiers/enseignement/site%20web/impression/rmi/fiches/rmi224... 2.2.4. La courbe en J et la condition de Marshall-Lerner Introduction Paragraphe au format pdf L'exemple de l'italie comme les

Plus en détail

La crise de 1929. Lionel Artige. Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège

La crise de 1929. Lionel Artige. Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège La crise de 1929 Lionel Artige Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège Expliquer la crise de 1929? La crise de 1929 a été l objet de nombreuses publications tentant d expliquer ses causes,

Plus en détail

A Comment passe-t-on des revenus primaires au revenu disponible?

A Comment passe-t-on des revenus primaires au revenu disponible? 32 LES FACTEURS ECONOMIQUES DE LA CONSOMMATION A Comment passe-t-on des revenus primaires au revenu disponible? 1 De la production aux revenus primaires 1. Une fois la richesse produite dans les entreprises

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans COMMUNIQUÉ DE PRESSE 14,7% de la population belge sous le seuil de pauvreté 1 La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans Forte hausse des demandes de microcrédits

Plus en détail

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011

ECONOMIE. DATE: 16 Juin 2011 BACCALAUREAT EUROPEEN 2011 ECONOMIE DATE: 16 Juin 2011 DUREE DE L'EPREUVE : 3 heures (180 minutes) MATERIEL AUTORISE Calculatrice non programmable et non graphique REMARQUES PARTICULIERES Les candidats

Plus en détail

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010

Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Économie : Un retour à la normale? Spectre - 2010 Présenté par Daniel Denis Associé, SECOR 4 décembre 2009 Une croissance mondiale forte Au cours de la dernière décennie Évolution du PIB mondial Croissance

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne?

ANGERS Le 12 novembre 2009. L'économie et les finances solidaires. - le réseau des CIGALES - les finances solidaires - à quoi sert mon épargne? ANGERS Le 12 novembre 2009 L'économie et - le réseau des CIGALES - - à quoi sert mon épargne? - Aujourd'hui, est-ce que je sais à quoi sert mon épargne? Me produire des intérêts (réponse factuelle) Financer

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE

LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE sont accessibles à tous les salariés L épargne salariale offre à toutes les entreprises l opportunité de motiver et fidéliser leurs collaborateurs avec des dispositifs

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

Le Plan d Epargne Interentreprises

Le Plan d Epargne Interentreprises Le Plan d Epargne Interentreprises Sommaire Qu est ce qu un Plan d Epargne Interentreprises (PEI)? page 3 Que pouvez-vous verser dans le PEI? page 4 Comment votre épargne est-elle investie? page 6 Pouvez-vous

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

Laure DELAHOUSSE Directrice Epargne Retraite. Epargne Retraite, l heure des choix FIER Paris avril 2012

Laure DELAHOUSSE Directrice Epargne Retraite. Epargne Retraite, l heure des choix FIER Paris avril 2012 Laure DELAHOUSSE Directrice Epargne Retraite Epargne Retraite, l heure des choix FIER Paris avril 2012 Epargne retraite, l heure des choix > L épargne retraite en France : l histoire d un non choix l exception

Plus en détail

Soirée d'information sur la crise financière

Soirée d'information sur la crise financière Soirée d'information sur la crise financière 6 ème Sciences Economiques 18 novembre 2008 Questions abordées I. Quelle est l'origine de la crise? II.Comment les subprimes se sont retrouvées dans nos banques

Plus en détail

Les incitants à l'épargne sont-ils équitables en Belgique?

Les incitants à l'épargne sont-ils équitables en Belgique? Les incitants à l'épargne sont-ils équitables en Belgique? Fiscalité de l'épargne (1/2) Le Belge est, d'après les statistiques disponibles, un des meilleurs épargnants d'europe. Pourtant, plus d'un quart

Plus en détail

Quel est le "bon" système de Bretton-Woods?

Quel est le bon système de Bretton-Woods? aoűt 9 - N 359 Quel est le "bon" système de Bretton-Woods? Le Système Monétaire International de Bretton-Woods "normal" est un système où le pays dont la monnaie s'affaiblit doit passer à une politique

Plus en détail

Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe "Retraites : qu'en disent nos voisins européens?" Le 7 octobre 2010

Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe Retraites : qu'en disent nos voisins européens? Le 7 octobre 2010 Compte rendu du colloque organisé à la Maison de l'europe "Retraites : qu'en disent nos voisins européens?" Le 7 octobre 2010 Face au vieillissement de la population et aux déficits publics aggravés par

Plus en détail

Consommation et investissement : une étude économétrique

Consommation et investissement : une étude économétrique Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Consommation et investissement : une étude économétrique Décembre 1996 Document de travail n 14 Consommation et Investissement : Une

Plus en détail

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS)

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) La Contribution Sociale Généralisée (CSG) sur les revenus d'activité et de remplacement a été instituée par

Plus en détail

Sciences, guerre, et développement

Sciences, guerre, et développement Sciences, guerre, et développement E. Zaccai (partie 2) 2012-2013 PREPARATION 3 Pole Berhneim Paix et Citoyenneté de l'ulb Définitions du développement, évolution des richesses et de la santé dans le monde

Plus en détail

Epargner à long terme et maîtriser les risques financiers

Epargner à long terme et maîtriser les risques financiers Epargner à long terme et maîtriser les risques financiers Olivier GARNIER David THESMAR 2 juin 2009 Le champ du rapport Point de vue des ménages-épargnants, plutôt que celui du financement de l économie

Plus en détail

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance

L équilibre Ressources Emplois de biens et services schématisé par une balance IV) l équilibre ressources - emplois et son interprétation Cet article fait suite à ceux du 19 janvier et du 18 février 2013. Il en est le complément logique sur les fondamentaux macro- économiques d un

Plus en détail

La Transparence des Coûts en Microfinance Mise en oeuvre de la Transparence en Afrique de L Ouest

La Transparence des Coûts en Microfinance Mise en oeuvre de la Transparence en Afrique de L Ouest La Transparence des Coûts en Microfinance Mise en oeuvre de la Transparence en Afrique de L Ouest MicroFinance Transparency Initiative sur la Transparence des Coûts en Afrique de l Ouest Juillet 2010 Plan

Plus en détail

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation.

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation. Épreuve composée Cette épreuve comprend trois parties. 1. Pour la partie 1 (Mobilisation des connaissances), il est demandé au candidat de répondre aux questions en faisant appel à ses connaissances personnelles

Plus en détail

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier

Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Luxembourg, le 21 avril 211 Publication de comptes financiers du secteur privé non-financier Dans la mesure où le Service Central de la Statistique et des Etudes Economiques (STATEC) n'est pas encore à

Plus en détail

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse

Compte d exploitation 2013. Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Compte d exploitation 2013 Prévoyance professionnelle Swiss Life Suisse Editorial Chère lectrice, cher lecteur, En 2013, Swiss Life a une nouvelle fois fait la preuve éclatante de sa stabilité financière,

Plus en détail

Et si l économie sociale créait une mutuelle d épargne solidaire?

Et si l économie sociale créait une mutuelle d épargne solidaire? Et si l économie sociale créait une mutuelle d épargne solidaire? Les entreprises d'économie sociale placent encore souvent leurs réserves dans des banques classiques. Aujourd hui, la crise financière

Plus en détail

FCPR Mandarine Capital Solidaire

FCPR Mandarine Capital Solidaire FCPR Mandarine Capital Solidaire 1 Historique Depuis le 01/01/2010*, les entreprises proposant des Plan Epargne Entreprise à leurs salariés ont l'obligation d'inclure un FCPE Solidaire dans leur offre

Plus en détail

Des attentes irréalistes qui mettent en péril le secteur

Des attentes irréalistes qui mettent en péril le secteur Des attentes irréalistes qui mettent en péril le secteur Adrian Gonzalez, Chercheur, Microfinance Information Exchange Dans un récent article du New York Times, Muhammad Yunus a proposé que les gouvernements

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

Infos, Intox et Alternative pour le financement des retraites et de la protection sociale et la compétitivité

Infos, Intox et Alternative pour le financement des retraites et de la protection sociale et la compétitivité Infos, Intox et Alternative pour le financement des retraites et de la protection sociale et la compétitivité Contribution au débat Daniel SANCHIS Paris mai 2010 La part de la richesse nationale produite

Plus en détail

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES

CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale Date de diffusion : 26 janvier 2015 N 422 CAMPAGNE ANNUELLE DES EPARGNES ACQUISES Dans une démarche d accompagnement auprès de vos clients, plusieurs communications

Plus en détail

SPF Sécurité Sociale DG Indépendants

SPF Sécurité Sociale DG Indépendants SPF Sécurité Sociale DG Indépendants NOTE CONCERNANT LE NOUVEAU STATUT DES CONJOINTS AIDANTS Depuis le 1er juillet 2005 les conjoints aidants doivent s'affilier au statut social complet (maxi-statut).

Plus en détail

Italie. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Italie. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Italie Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants

Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants IStock - FredFroese Source de croissance de d opportunités, le vieillissement de la population française constitue cependant un défi pour notre pays.

Plus en détail

PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES

PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES SO00BM24 Introduction aux politiques économiques PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES CHAPITRE 2 : LA POLITIQUE MONETAIRE I. Préambules sur la Monnaie II. 1. La création monétaire A. Comment

Plus en détail

Risques Financiers Réforme de Bâle II Crise du Subprime Séminaire Master FAB N. Roucoux P. Bizet

Risques Financiers Réforme de Bâle II Crise du Subprime Séminaire Master FAB N. Roucoux P. Bizet Risques Financiers Réforme de Bâle II Crise du Subprime Séminaire Master FAB N. Roucoux P. Bizet 1 Jeudi 25 Octobre 2007 Crises financières et Risques Bancaires Réforme de Bâle II I. Définitions des risques

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements

La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements La comptabilité nationale en économie ouverte (rappels) et la balance des paiements Identité fondamentale: Y= C + I + G + EX - IM Y: PIB (Produit Intérieur Brut) C: Consommation I: Investissement G: Dépenses

Plus en détail

Quels sont les grands déséquilibres macroéconomiques? Durée : maximum 4h30

Quels sont les grands déséquilibres macroéconomiques? Durée : maximum 4h30 Quels sont les grands déséquilibres macroéconomiques? Durée : maximum 4h30 Raphaël Pradeau (Académie de Nice) et Julien Scolaro (Académie de Poitiers) Programme : NOTIONS : Demande globale, inflation,

Plus en détail

Dette publique : la France est-elle en faillite? L'intégralité du débat avec Jean-Paul Fitoussi, président de l'ofce

Dette publique : la France est-elle en faillite? L'intégralité du débat avec Jean-Paul Fitoussi, président de l'ofce Dette publique : la France est-elle en faillite? L'intégralité du débat avec Jean-Paul Fitoussi, président de l'ofce LEMONDE.FR, mercredi 11 janvier 2006. e_citoyen : Est-il possible de parvenir à résorber

Plus en détail

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010

ENSAE, 1A Maths. Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr. Septembre 2010 Initiation à l économie ENSAE, 1A Maths Roland Rathelot roland.rathelot@ensae.fr Septembre 2010 Les ménages (1/2) Les ressources des ménages La consommation L épargne Les ménages comme agents économiques

Plus en détail

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 :

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 : 11.05 Valeo : résultat net de 365 millions d euros en 2010, soit 3,8 % du chiffre d affaires ; performance opérationnelle en avance sur le plan stratégique présenté en mars 2010 Au second semestre 2010

Plus en détail

Coup de projecteur : Transferts d'argent des migrants et produits financiers associés

Coup de projecteur : Transferts d'argent des migrants et produits financiers associés Coup de projecteur : Transferts d'argent des migrants et produits financiers associés BIM n - 19 février 2008 Ce BIM est réalisé en partenariat avec le Portail francophone de la microfinance : www.lamicrofinance.org.

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Le présent communiqué est publié en application de l article 6 du règlement 2002-04 de la Commission des opérations de bourse.

Le présent communiqué est publié en application de l article 6 du règlement 2002-04 de la Commission des opérations de bourse. 12 mars 2004 Le présent communiqué est publié en application de l article 6 du règlement 2002-04 de la Commission des opérations de bourse. L Offre et la diffusion au public de la note d information restent

Plus en détail

Résumé. La transformation du système de crédit du Brésil. Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil?

Résumé. La transformation du système de crédit du Brésil. Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil? Que peuvent apprendre les pays africains de la croissance et du développement du Brésil? Résumé de recherche : Affectation de crédit pour l'investissement, la stabilité et la croissance : Leçons tirées

Plus en détail

1er thème: comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs?

1er thème: comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? Ménages et consommation 1er thème: comment les revenus et les prix influencent-ils les choix des consommateurs? question 1: comment le revenu des ménages est-il réparti? question 2: quelle est l influence

Plus en détail

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013

BTS FINANCIERS ÉCONOMIE GÉNÉRALE ET ÉCONOMIE D ENTREPRISE SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

Fiche d approfondissement du séminaire de Dakar n 4. Le taux d intérêt en question

Fiche d approfondissement du séminaire de Dakar n 4. Le taux d intérêt en question Fiche d approfondissement du séminaire de Dakar n 4 Le taux d intérêt en question Sources : Séminaire de Dakar et travaux de l ATP Cirad-Cerise. Fiche Mémento de l Agronome Version Multimédia CNEARC, CIRAD

Plus en détail

Créer son propre emploi

Créer son propre emploi Vous souhaitez voir intervenir, au sein de votre établissement, un de nos conseillers régionaux : prenez contact avec lui pour établir, ensemble, une proposition adaptée à vos besoins et à votre public.

Plus en détail

Royaume du Maroc. La masse salariale et ses impacts sur les équilibres économiques et financiers

Royaume du Maroc. La masse salariale et ses impacts sur les équilibres économiques et financiers Royaume du Maroc La masse salariale et ses impacts sur les équilibres économiques et financiers Table des Matières 1. Données sur la masse salariale...2 1.1. Importance de la masse salariale...2 1.2. Aggravation

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

LA LETTRE DE L EPARGNE ET DE LA RETRAITE DU CERCLE DE L EPARGNE. N 3 juillet 2014

LA LETTRE DE L EPARGNE ET DE LA RETRAITE DU CERCLE DE L EPARGNE. N 3 juillet 2014 LA LETTRE DE L EPARGNE ET DE LA RETRAITE DU CERCLE DE L EPARGNE N 3 juillet 2014 L Edito de Philippe Crevel L épargnant des temps nouveaux frappe à la porte En 2017, les «digital natives» auront pris le

Plus en détail