La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française."

Transcription

1 La Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) en Communauté française. Dossier de presse rédigé par : Françoise de Viron, Présidente de la Commission Education tout au Long de la Vie (ETALV) du CIUF, professeur à l UCL. Arnaud Salmon, Coordinateur de la Plateforme Interuniversitaire pour la VAE au Conseil Interuniversitaire de la Communauté française (CIUF). Pour plus d informations voir la page web de la Commission ETALV : 1. Le processus VAE en Communauté française de Belgique : Depuis le décret du 31 mars , la Valorisation des Acquis de l Expérience (VAE) permet aux adultes désireux de s inscrire à l Université de valoriser leurs expériences acquises tout au long de la vie. En Communauté française, le terme de «Valorisation» a son importance. En effet, les Universités francophones ne pratiquent pas de «Validation» dans la mesure où elles ne délivrent pas de titre par exemple un diplôme universitaire - sur la seule base des acquis de l expérience, contrairement au système français 2. Il y a formellement deux types de procédures VAE en CfB, la VAE pour l admission et la VAE pour l octroi de dispenses. La VAE Admission permet aux Adultes en Reprise d Etudes (ARE), n ayant pas les titres requis, mais possédant cinq années d expériences professionnelles et personnelles en ce compris des années d études supérieures réussies, d accéder à un programme de Master ou de formation continue, à titre d exemple un Certificat universitaire. La VAE Dispense autorise les candidats à se voir dispenser d une partie des cours de programmes d études de 1 er ou de 2 ème cycle (ou de niveau 6 ou 7 dans le Cadre Européen de Certification 3 ). Cette procédure concerne tous les diplômes et programmes d études universitaires. Le jury, en charge de la valorisation des acquis du candidat, peut octroyer des dispenses sans dépasser le seuil minimum de 60 crédits par année d études. Dans un premier objectif d harmonisation de pratiques et de cohérence vis-à-vis des candidats, les Universités francophones ont adopté un modèle commun du processus VAE sur base des recommandations de la Commission ETALV du CIUF. Le tableau suivant présente ce modèle et ses différentes étapes, développé suivant le point de vue du candidat à la VAE 4. 1 Communauté française de Belgique, Décret définissant l enseignement supérieur, favorisant son intégration à l espace européen de l enseignement supérieur et refinançant les universités, 31 mars de Viron, F., 2008, «La Validation/Valorisation des acquis de l expérience dans les universités en France et en Communauté française de Belgique : Quelles spécificités? Quelles différences?», Cahier de la Fopes, n 7, pp Cadre Européen de Certification, 4 Commission ETALV, «Rapport d activité relatif à la subvention destinée à soutenir le développement de bonnes pratiques d accompagnement d adultes en reprises d études et la structuration des activités de validation des acquis de l expérience au sein des Académies», CIUF,

2 1 Information et accueil 2 Orientation et positionnement 3 Contractualisation 4 Evaluation 5 Accompagnement Communication des résultats 1. Information et accueil : pour que les ARE puissent entamer leurs démarches du bon pied, il est important de leur proposer une information correcte et, de préférence, centralisée au niveau de la Communauté française de Belgique et au niveau des universités. Des outils existent : services d accueil et d information sur les études pour les universités. Le CIUF est également un informateur de premier ordre par le biais de l édition de brochures et d un site web spécifique Orientation et positionnement : cette étape permet au candidat, éventuellement accompagné par les services d information/orientation, de préciser sa demande et le projet qu il envisage. Dans ce cadre, une première analyse pourrait être menée quant à la validité, la recevabilité de la demande du candidat. En cas d avis négatif, d autres pistes doivent pouvoir lui être proposées. 3. Contractualisation : la contractualisation est double. D un côté, l université s engage à examiner le dossier complet du candidat, à statuer sur son admission et, en cas de réponse favorable, à l accueillir pour la suite de sa formation. De l autre, le candidat fait preuve de sa ferme décision à s investir dans le processus. 4. Evaluation : étape lors de laquelle le jury du programme d étude choisi évalue les acquis de l expérience personnelle et professionnelle du candidat, considérés comme utiles en rapport avec sa demande d admission ou de dispenses. 5. Communication des résultats : le jury communique formellement au candidat sa décision ainsi que d éventuelles remarques et recommandations en particulier quant à son parcours de formation. Ce processus, décrit de façon linéaire, peut dans la réalité connaître des allers-retours entre certaines étapes. Une fois réussi, le candidat à la VAE peut alors s inscrire définitivement dans le programme d étude choisi. De façon transversale aux étapes décrites ci-dessus, la Commission ETALV a recommandé vu l innovation majeure que constitue la VAE et les résultats rapportés par d autres pays, qu un accompagnement spécifique puisse être mis en place 6. Cet accompagnement est double : il est important que les candidats VAE puissent être accompagnés tout au long de leur démarche par des acteurs compétents ; mais il est également important d aider les jurys et les responsables des programmes, à mettre en œuvre la VAE. La Commission ETALV a recommandé que cet accompagnement soit assuré par des «Conseillers VAE» au sein de chaque Académie ou université. Le financement de cette nouvelle fonction dans nos institutions a été demandé dans le cadre du projet VAE-Universités décrit ci-après Commission ETALV, op.cit., CIUF,

3 2. Contexte et Enjeux de la VAE Le cadre légal de la VAE est déterminé par le décret de la Communauté française de Belgique du 31 mars Ce décret s inscrit dans une perspective européenne qui vise la promotion de l éducation tout au long de la vie. La Commission européenne a communiqué à plusieurs reprises sur l importance et la nécessité de promouvoir l éducation tout au long de la vie 7 notamment, afin d atteindre les objectifs de la stratégie de Lisbonne qui vise, entre autres, à ce «que l Europe devienne, d ici 2010, l économie de la connaissance la plus dynamique du monde» 8. Les enjeux de la VAE peuvent être définis selon plusieurs logiques 9. La logique personnelle du candidat qui désire reprendre des études et se voir reconnaître son expérience de vie. A travers le processus de VAE, le candidat se forge une double reconnaissance. La reconnaissance de ses acquis par une instance universitaire et «une reconnaissance de soi par soi 10», c est-à-dire l impression positive que peut avoir une personne à finaliser un processus de valorisation de ses compétences. Les bénéfices engrangés par la VAE ne concernent pas uniquement les candidats. Selon la logique économique, les candidats à la VAE qui réussissent leurs études, peuvent prétendre à des fonctions plus importantes et de plus, l accroissement de leurs compétences est un bénéfice pour la sphère du travail global. De même, l employabilité des adultes ayant réussi les études entamées, augmente. Le rôle de l Université évolue également : à côté de ses missions traditionnelles, les jurys des programmes sont amenés à reconnaître les compétences acquises par les candidats hors des cercles académiques de transmission du savoir. La VAE constitue un changement majeur pour l université quant aux modes d apprentissage et aux lieux et aux temps d acquisition et de création de savoirs 11. C est ainsi l ensemble de l université qui est interrogée par cette innovation. La démocratisation de l enseignement supérieur universitaire se concrétise grâce à la VAE. Cette nouvelle voie d accès à l Université nécessite une adaptation de l institution académique. La traduction de cette adaptation voit le jour à travers une nouvelle fonction, le conseiller VAE. Le conseiller VAE va accompagner le processus VAE : soit les jurys et responsables de programmes, soit les candidats dans tout son parcours de valorisation de ses compétences et savoirs acquis tout au long de la vie. Enfin, le dispositif de la VAE s inscrit pleinement dans une logique d égalité des chances. La VAE permet aux adultes qui n ont pas eu l occasion d entamer des études universitaires de s inscrire à une formation universitaire sur base de leurs compétences et savoir acquis tout au long de la vie. Il 7 «Making a European Area of Lifelong Learning a Reality» Communication de la Commission Européenne de 2001 et «Adult learning : it is never too late too learn» Communication de la Commission Européenne du 23 octobre Conseil européen de Lisbonne, mars De Ketele, J.-M., 2008, «VAE : des logiques en tension», Cahier de la Fopes, n 7, pp De Ketele ; J.-M., op. cit. 11 De Viron, F., op. cit. 3

4 s agit là d une avancée manifeste dans le droit à la formation et à l éducation pour tous 12. L importance de ces enjeux, les innovations légales, l apport du décret du 31 mars 2004 et les résultats obtenus par des actions pilotes précédentes 13 ont amené la Commission ETALV à élaborer un projet de coordination de la VAE en CfB appelé «VAE Universités». 3. Le Projet «VAE Universités» - La plateforme Interuniversitaire pour la VAE Afin de promouvoir la VAE et d en garantir la qualité et l équité, la Commission ETALV du CIUF a proposé une coordination entre toutes les Universités francophones, appelée «plateforme interuniversitaire pour la VAE» 14. Pour assurer le lancement et le développement de cette plateforme, mais aussi l engagement de conseillers VAE dans les Académies Universitaires, un projet «VAE-Universités» a été introduit au Fonds Social Européen (FSE). Le projet cofinancé par le FSE et les Universités avec l accord des instances communautaires et régionales a été acquis pour la période de septembre 2008 à décembre 2013 à hauteur de 5,6 millions d euros. Cette plateforme pilotée par la Commission ETALV du CIUF, se compose d un coordinateur situé au CIUF, des conseillers VAE, actuellement au nombre de neuf, et des membres de la Commission ETALV. Les missions de cette plateforme interuniversitaire sont les suivantes : - Informer le public de la procédure de la VAE. - Veiller à l équité dans le traitement des candidats VAE par l harmonisation des procédures. - Mettre en œuvre un réseau de partenariats (Universités, Forem, opérateurs d insertion,...). - Favoriser l échange des pratiques entre les Universités. - Evaluer in itinere la pratique de la VAE en Communauté française. - Coordonner la progression de cette nouvelle voie d accès à l Université pour les adultes. La plateforme interuniversitaire développera les actions suivantes : - Campagne de diffusion auprès du public via un site internet, des dépliants, des séances d informations. - L organisation de l harmonisation des procédures par la rencontre régulière des Universités. - La mise en commun d outils, de pratiques. - L élaboration de nouveaux outils d accompagnement du candidat à la VAE. - La mise sur pied d un observatoire de la VAE en Communauté française chargé de construire et de récolter des indicateurs de suivi et de résultats de la VAE. - La rencontre avec les partenaires hors Universités, comme le FOREM, afin d informer et d accueillir des nouveaux candidats provenant du public des opérateurs d insertion. 12 Reman, P., 2008, «Introduction», Cahier de la Fopes, n 7, pp Commission ETALV, op.cit., CIUF, 2006 et 14 Dossiers validés par le FSE «VAE Universités Compétitivité» et «VAE Universités Convergence» 4

5 Sources : Communauté française de Belgique, Décret définissant l enseignement supérieur, favorisant son intégration à l espace européen de l enseignement supérieur et refinançant les universités, 31 mars Rapport d activité relatif à la subvention destinée à soutenir le développement de bonnes pratiques d accompagnement d adultes en reprises d études et la structuration des activités de validation des acquis de l expérience au sein des Académies, CIUF, 2006 Travaux de la Commission ETALV, 2003 à Dossiers validés par le FSE «VAE Universités Convergence» et «VAE Universités Compétitivité» (juin 2008) de Viron, Françoise, Présentation au séminaire Education et Formation 2010, Liège, G. Pirotton, Coord., «Valorisation des Acquis de l Expérience», Cahiers de la FOPES, n 7, Louvain-la-Neuve, juin 2008 Les projets VAE-Universités Convergence et Compétitivité : 5

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale,

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, Règlement de filière du Bachelor of Science HES-SO en International Business Management Version du 14 juillet 2015 Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la convention intercantonale

Plus en détail

Bienvenue à l UCL, dans une

Bienvenue à l UCL, dans une Bienvenue à l UCL, dans une des 9 universités de la Communauté française des 3300 universités de l Union européenne des 4000 universités européennes (4194 aux USA) des 17000 universités dans le monde Bologne

Plus en détail

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

DROIT ECONOMIE - GESTION. DROIT PUBLIC DROIT DES RESSOURCES HUMAINES DES FONCTIONS PUBLIQUES (DRH Fonctions Publiques)

DROIT ECONOMIE - GESTION. DROIT PUBLIC DROIT DES RESSOURCES HUMAINES DES FONCTIONS PUBLIQUES (DRH Fonctions Publiques) 202-206 0Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : Volume horaire étudiant : DROIT ECONOMIE - GESTION DROIT PUBLIC DROIT DES RESSOURCES HUMAINES DES FONIONS PUBLIQUES (DRH Fonctions Publiques)

Plus en détail

I. Démarches administratives et documents à produire

I. Démarches administratives et documents à produire UCL - Guide administratif du médecin assistant candidat boursier (MACB) porteur d un diplôme de médecine ou de spécialisation obtenu dans un pays hors Union Européenne. Ce petit guide reprend des informations

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AUX MASTERS OF ADVANCED STUDIES (MAS) INTERUNIVERSITAIRES

CONVENTION RELATIVE AUX MASTERS OF ADVANCED STUDIES (MAS) INTERUNIVERSITAIRES CONVENTION RELATIVE AUX MASTERS OF ADVANCED STUDIES (MAS) INTERUNIVERSITAIRES L Université de Fribourg ; L Université de Genève ; L Université de Lausanne ; L Université de Neuchâtel ; L Institut de hautes

Plus en détail

Financement et régulation des pensions

Financement et régulation des pensions Faculté de droit et de criminologie Faculté des Sciences (Institut de Statistique, Biostatistique et Sciences Actuarielles -ISBA) CERTIFICAT D UNIVERSITÉ (12 CRÉDITS ECTS) Financement et régulation des

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience. avec l IFPASS. www.ifpass.fr

La Validation des Acquis de l Expérience. avec l IFPASS. www.ifpass.fr La Validation des Acquis de l Expérience avec l IFPASS www.ifpass.fr Le Pôle Orientation et VAE de l IFPASS Le Pôle Orientation et VAE de l IFPASS est au service des professionnels de l assurance, qu ils

Plus en détail

REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES

REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES REGLEMENT D ETUDES GENERAL DE LA FACULTE DES SCIENCES Dans les articles 1 à 24 du présent règlement général, il faut entendre «section ou département directement rattaché à la Faculté» partout où il est

Plus en détail

Un cours d introduction à la démarche mathématique. Martine De Vleeschouwer, Suzanne Thiry

Un cours d introduction à la démarche mathématique. Martine De Vleeschouwer, Suzanne Thiry Aide à la transition dans une formation universitaire d un mathématicien en Belgique Un cours d introduction à la démarche mathématique Martine De Vleeschouwer, Suzanne Thiry Université de Namur, Unité

Plus en détail

Formulaire de demande de bourse

Formulaire de demande de bourse CONSEIL INTERUNIVERSITAIRE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE DE BELGIQUE COMMISSION DE COOPERATION UNIVERSITAIRE AU DEVELOPPEMENT PROGRAMME DE COURS ET STAGES INTERNATIONAUX 2003-2004 Veuillez coller ici une

Plus en détail

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS Faculté des lettres et sciences humaines PRÉAMBULE Ce règlement facultaire sur la reconnaissance des acquis s inscrit dans le cadre de la Politique

Plus en détail

UNIVERSITE DES COMORES LA REFORME UNIVERSITAIRE A L UNIVERSITE DES COMORES MISE EN ŒUVRE DU LMD

UNIVERSITE DES COMORES LA REFORME UNIVERSITAIRE A L UNIVERSITE DES COMORES MISE EN ŒUVRE DU LMD UNIVERSITE DES COMORES LA REFORME UNIVERSITAIRE A L UNIVERSITE DES COMORES MISE EN ŒUVRE DU LMD Par KAMALIDDINE AFRAITANE Doyen de la Faculté des Sciences et Techniques HISTORIQUE Mise en place du Comité

Plus en détail

Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT. www.masterqsm.ch

Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT. www.masterqsm.ch Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT www.masterqsm.ch Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT 1. MAS QSM Le MAS QSM est une formation

Plus en détail

SCIENCES DE L ÉDUCATION

SCIENCES DE L ÉDUCATION UniDistance 1 Centre d Etudes Suisse Romande Formation universitaire SCIENCES DE L ÉDUCATION En collaboration avec L Université de Bourgogne à Dijon Centre de Formation Ouverte et A Distance CFOAD UniDistance

Plus en détail

«Airbag en détails» Objectif. Pour qui? Critères de sélection SERVICES DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES

«Airbag en détails» Objectif. Pour qui? Critères de sélection SERVICES DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES SERVICES DES CONSEILLERS EN RESSOURCES HUMAINES ARLON Espace Didier, Rue de Diekirch, 38-6700 ARLON Tel. 063/67 03 56 - Fax 063/67 02 99 «Airbag en détails» CHARLEROI Rue de l'ecluse, 16-6000 CHARLEROI

Plus en détail

1.1.2. La durée du stage officinal est légalement de 6 mois.

1.1.2. La durée du stage officinal est légalement de 6 mois. 1. REGLEMENT DU STAGE OFFICINAL 1.1. Du stage et des stagiaires 1.1.1. Le stage est accompli dans une officine ouverte au public ou dans une officine hospitalière, dirigée par un pharmacien comptant au

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

CHARTE DU REPERTOIRE DES INGENIEURS ET DES SCIENTIFIQUES

CHARTE DU REPERTOIRE DES INGENIEURS ET DES SCIENTIFIQUES CHARTE DU REPERTOIRE DES INGENIEURS ET DES SCIENTIFIQUES Préambule Le Conseil national des ingénieurs et des scientifiques de France (IESF), reconnu d utilité publique depuis le 22 décembre 1860, a vocation

Plus en détail

MASTER. BANQUE, FINANCE, ASSURANCE, parcours Fonds et Gestion privée DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR L'UNVERSITÉ PARIS OUEST-NANTERRE LA DÉFENSE

MASTER. BANQUE, FINANCE, ASSURANCE, parcours Fonds et Gestion privée DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR L'UNVERSITÉ PARIS OUEST-NANTERRE LA DÉFENSE Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MASTER BANQUE, FINANCE, ASSURANCE, parcours Fonds et Gestion privée DIPLÔME DÉLIVRÉ PAR L'UNVERSITÉ PARIS OUEST-NANTERRE LA DÉFENSE

Plus en détail

LICENCE Sciences humaines et sociales (SHS)

LICENCE Sciences humaines et sociales (SHS) Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu LICENCE Sciences humaines et sociales (SHS) mention travail, orientation, formation (TOF), parcours PSYchOLOGIE du travail ET

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Langues, Affaires, Interculturalité

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Langues, Affaires, Interculturalité www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Langues, Affaires, Interculturalité Se former à la culture de l autre et aux affaires internationales La mondialisation des relations et des marchés, la valorisation

Plus en détail

L apprentissage tout au long de la vie, une perspective européenne.

L apprentissage tout au long de la vie, une perspective européenne. L apprentissage tout au long de la vie, une perspective européenne. Erasmus + : enjeux et opportunités pour l Enseignement supérieur en Bretagne Brest, Rennes, 27 novembre 2013 Jean-Marie Filloque Vice-président

Plus en détail

Licence professionnelle Intégration des systèmes voix et données

Licence professionnelle Intégration des systèmes voix et données Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Intégration des systèmes voix et données Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et

Plus en détail

Master Former aux métiers de l enseignement et de la formation

Master Former aux métiers de l enseignement et de la formation Pour naviguer sur les différentes diapositives, cliquez sur les diapositives, les liens hypertextes et les boutons d action Université de Cergy-Pontoise IUFM de l académie de Versailles Préparer un Master

Plus en détail

Bourse de recherche Jeff Thompson. Politique et procédures

Bourse de recherche Jeff Thompson. Politique et procédures Bourse de recherche Jeff Thompson Politique et procédures Table des matières Objet et contexte... 2 Financement... 2 Candidats admissibles... 3 Processus de sélection et d attribution de la bourse... 4

Plus en détail

Processus de Bologne 2020 L espace européen de l enseignement supérieur au cours de la prochaine décennie

Processus de Bologne 2020 L espace européen de l enseignement supérieur au cours de la prochaine décennie -Version FR Processus de Bologne 2020 L espace européen de l enseignement supérieur au cours de la prochaine décennie Communiqué de la Conférence des ministres européens chargés de l Enseignement supérieur,

Plus en détail

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI),

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI), Accord de reconnaissance mutuelle d études et diplômes en vue de la poursuite d études supérieures dans les établissements d enseignement supérieur français et taiwanais Les associations : Association

Plus en détail

Master 120 en Sciences de Gestion Nouveau track «Financial Management» Programme membre du «CFA University Recognition Program»

Master 120 en Sciences de Gestion Nouveau track «Financial Management» Programme membre du «CFA University Recognition Program» Année académique 2014-2015 Master 120 en Sciences de Gestion Nouveau track «Financial Management» Programme membre du «CFA University Recognition Program» I. OBJECTIF Le monde de la finance connaît une

Plus en détail

*Ce Master peut donner accès au Doctorat en Études Internationales pour la Paix, les Confits, et le Développement. Il a été honoré de la mention de

*Ce Master peut donner accès au Doctorat en Études Internationales pour la Paix, les Confits, et le Développement. Il a été honoré de la mention de *Ce Master peut donner accès au Doctorat en Études Internationales pour la Paix, les Confits, et le Développement. Il a été honoré de la mention de qualité et d excellence Par le Ministère de l Éducation

Plus en détail

Doctorate of Business Administration Programme francophone

Doctorate of Business Administration Programme francophone Mis à jour le 11-10-13 Doctorate of Business Administration Programme francophone 1. Présentation du programme DBA(F) Le programme Doctorate of Business Administration (DBA) assuré à distance par l American

Plus en détail

LES ÉTUDES DE MASTER EN ISRAËL PLANIFIEZ VOTRE AVENIR

LES ÉTUDES DE MASTER EN ISRAËL PLANIFIEZ VOTRE AVENIR LES ÉTUDES DE MASTER EN ISRAËL PLANIFIEZ VOTRE AVENIR המינהל לסטודנטים עולים Israel Student Authority Ministry of Immigrant Absorption PARFAIRE SA FORMATION DANS L UNE DES PRESTIGIEUSES UNIVERSITÉS D ISRAËL

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu la convention intercantonale sur la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), du mai 011, arrête : I. Dispositions générales

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé d affaires en ingénierie électrique et électronique de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

REGLEMENT DE SCOLARITE DE l INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE PARIS. TITRE I : Principes généraux concernant la scolarité de l ensemble des élèves

REGLEMENT DE SCOLARITE DE l INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE PARIS. TITRE I : Principes généraux concernant la scolarité de l ensemble des élèves REGLEMENT DE SCOLARITE DE l INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE PARIS TITRE I : Principes généraux concernant la scolarité de l ensemble des élèves Article 1: Les obligations de scolarité Les élèves de l Institut

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale,

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale, Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale, vu la Convention intercantonale sur la haute école spécialisée de Suisse occidentale, du 26 mai 2011, vu le règlement relatif à la formation

Plus en détail

Licence professionnelle Lean manufacturing

Licence professionnelle Lean manufacturing Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Lean manufacturing Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie

Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie Art. E1 Objet 1. La Faculté des sciences de l Université de Genève décerne le diplôme de Maîtrise universitaire d études avancées en Microbiologie

Plus en détail

Conservatoire National des Arts et Métiers

Conservatoire National des Arts et Métiers Conservatoire National des Arts et Métiers Règlement de délivrance du diplôme d ingénieur En formation continue hors temps de travail Vu la loi du 10 juillet 1934 relative au titre d ingénieur diplômé,

Plus en détail

La réforme «Marcourt»

La réforme «Marcourt» La réforme «Marcourt» Le décret du 7 novembre 2013 définissant le paysage de l enseignement supérieur et l organisation académique des études (M.B. 18/12/2013) et autres mesures sociales Yves Roggeman

Plus en détail

Diplôme d expertise comptable (DEC)

Diplôme d expertise comptable (DEC) Futurexpert.com Février 2015 Le Master Comptabilité Contrôle Audit (CCA) Une filière universitaire d excellence pour accéder aux métiers de l expertise comptable, du conseil, de l audit, de la gestion

Plus en détail

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU CERTIFICATS POUR LES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU :: CERTIFICATS 4 dispositifs pour accompagner les sportifs de haut niveau dans leurs projets de vie : sport, étude, emploi & développement des compétences En

Plus en détail

Programme d études La Formation en Politiques Sectorielles et Gestion des Systèmes Educatifs est inscrite dans le cadre de la réforme LMD.

Programme d études La Formation en Politiques Sectorielles et Gestion des Systèmes Educatifs est inscrite dans le cadre de la réforme LMD. Master en éducation et formation (MEF) Spécialité : Pilotage et gestion des systèmes éducatifs Option : Politiques Sectorielles et Gestion des Systèmes Educatifs (PSGSE) Dispositif en ligne Année 2014-2015

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

VADEMECUM Masters internationaux Projets Masters conjoints Erasmus +

VADEMECUM Masters internationaux Projets Masters conjoints Erasmus + Dernière mise à jour : 09/12/14 Caroline Chu- DDR/Relations internationales VADEMECUM Masters internationaux Projets Masters conjoints Erasmus + Cette note s adresse aux enseignants de l EHESS qui souhaiteraient

Plus en détail

Délibération n 407/CP du 23 mai 1995 relative aux bourses territoriales de formation professionnelles continue

Délibération n 407/CP du 23 mai 1995 relative aux bourses territoriales de formation professionnelles continue Délibération n 407/CP du 23 mai 1995 relative aux bourses territoriales de formation professionnelles continue Historique : Créée par Délibération n 407/CP du 23 mai 1995 relative aux bourses territoriales

Plus en détail

APPEL A PROJETS. «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône»

APPEL A PROJETS. «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône» APPEL A PROJETS «Accompagnement renforcé vers l emploi des bénéficiaires du RSA du département du Rhône» PROJET BENEFICIANT DU CONCOURS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Préalable L appel à projets décrit ci-après

Plus en détail

Guide d utilisation ECTS

Guide d utilisation ECTS Guide d utilisation ECTS Europe Direct est un service destiné à répondre à vos questions concernant l Union européenne. Numéro gratuit (*) : 00 800 678 910 11 (*) Certains opérateurs de téléphonie mobile

Plus en détail

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine

La plateforme de propositions de la FNASEPH. Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine La plateforme de propositions de la FNASEPH Le Grenelle de la formation et de l accès à la vie sociale des Jeunes Handicapés Mercredi 25 janvier 2012 Université de Paris Dauphine De la scolarisation aux

Plus en détail

Objet : Demande d admission à l Université de Mons Année académique 2010-2011 (Etudiants hors Union Européenne)

Objet : Demande d admission à l Université de Mons Année académique 2010-2011 (Etudiants hors Union Européenne) Objet : Demande d admission à l Université de Mons Année académique 2010-2011 (Etudiants hors Union Européenne) Madame, Mademoiselle, Monsieur, Afin de permettre l examen de votre demande d admission à

Plus en détail

Charte des Thèses. Préambule

Charte des Thèses. Préambule Charte des Thèses Préambule Le cycle du doctorat est organisé au sein des centres d'études doctorales accrédités dans les établissements de l'université Moulay Ismaïl conformément à la loi 01-00 et aux

Plus en détail

Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine

Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine Formations et diplômes Rapport d évaluation Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

EXECUTIVE EDUCATION STRATÉGIES DIGITALES

EXECUTIVE EDUCATION STRATÉGIES DIGITALES STRATÉGIES DIGITALES > POURQUOI CRÉER UN SITE WEB? COMMENT DÉVELOPPER SA VISIBILITÉ ET SON AUDIENCE? COMMENT GÉNÉRER DU CHIFFRE D AFFAIRES GRÂCE AUX NOUVELLES TECHNOLOGIES? COMMENT UTILISER LES MEDIAS

Plus en détail

Experts de Bologne /////////// Guide pratique. pour la mise en place du Supplément au diplôme. 2e 2f.fr

Experts de Bologne /////////// Guide pratique. pour la mise en place du Supplément au diplôme. 2e 2f.fr Experts de Bologne /////////// Guide pratique pour la mise en place du Supplément au diplôme 2e 2f.fr POURQUOI CE GUIDE? > De nombreux établissements d enseignement supérieur désirent mettre en place

Plus en détail

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL

AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATION D INTERET AUPRES DE CONSULTANT INDIVIDUEL REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE SFAX FACULTE DES LETTRES ET SCIENCES HUMAINES CENTRE DE DOCUMENTATION NUMERIQUE ET DE FORMATION

Plus en détail

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 INSTITUT DE FORMATION SUPERIEURE DES CADRES DIRIGEANTS RESEAU DE CHERCHEURS DE L INSTITUT DE FORMATION SUPERIEUR DES CADRES DIRIGEANTS APPEL A PROJETS DE RECHERCHE 2015 La Fédération des Etablissements

Plus en détail

Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich

Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich (Ordonnance sur la formation continue à l EPF de Zurich) 414.134.1 du 26 mars 2013 (Etat le 1 er octobre

Plus en détail

Licence professionnelle Radioprotection, démantèlement et déchets nucléaires : chargé de projets

Licence professionnelle Radioprotection, démantèlement et déchets nucléaires : chargé de projets Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Radioprotection, démantèlement et déchets nucléaires : chargé de projets Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

LE SUPPLEMENT AU DIPLOME

LE SUPPLEMENT AU DIPLOME LE SUPPLEMENT AU DIPLOME Le présent supplément au diplôme suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise à fournir des données indépendantes

Plus en détail

Conditions d accès aux Master en Sciences économiques et Master en Sciences de gestion

Conditions d accès aux Master en Sciences économiques et Master en Sciences de gestion Faseg Facultés des Sciences Economiques, Sociales et de Gestion Namur Conditions d accès aux Master en Sciences et Master en Sciences de gestion Conditions de diplôme Enseignement supérieur Universitaire

Plus en détail

Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. Master of Science HES-SO in Engineering (ci-après HES-SO//MSE).

Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. Master of Science HES-SO in Engineering (ci-après HES-SO//MSE). Directives du Master of Science HES-SO in Engineering Version du février 01 Le Comité directeur de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu le protocole d accord entre la CUSO et la HES-SO relatif

Plus en détail

EMLYON Business School Préparer des entrepreneurs pour le monde

EMLYON Business School Préparer des entrepreneurs pour le monde EMLYON Business School Préparer des entrepreneurs pour le monde Mission EMLYON est une institution européenne dans la tradition des «Grandes Écoles Françaises» dédiée à l apprentissage du management entrepreneurial

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL À PROJETS «INNOVATION SOCIALE» Avise juin 2012

CAHIER DES CHARGES APPEL À PROJETS «INNOVATION SOCIALE» Avise juin 2012 CAHIER DES CHARGES APPEL À PROJETS «INNOVATION SOCIALE» Avise juin 2012 Cet appel à projets est cofinancé par les crédits du Fonds social européen du volet central. 1/9 1/ Diagnostic et contexte Au niveau

Plus en détail

TITRE I : Organisation générale

TITRE I : Organisation générale REGLEMENTATION CONCERNANT L EVALUATION DES CONNAISSANCES ET DES COMPETENCES ET LA VALIDATION DES PARCOURS DE LICENCE ET DE MASTER ANNEE UNIVERSITAIRE 2010-2011 VU - le code de l éducation, - le décret

Plus en détail

Commission de la Formation et de la Vie Universitaire

Commission de la Formation et de la Vie Universitaire Commission de la Formation et de la Vie Universitaire Séance du 11 mars 2014 Point 5 de l ordre du jour Règles générales relatives aux modalités d évaluation des étudiants en Licence et en Master pour

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Maintenance industrielle et sûreté des process de l Université Paris-Est Marne-la-Vallée - UPEM Vague E 2015-2019

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. un diplôme d une haute école (titre de bachelor ou équivalent).

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale. un diplôme d une haute école (titre de bachelor ou équivalent). Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu la convention intercantonale sur la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), du mai 011, arrête : Champ d application Article

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FSE

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FSE Programmes Opérationnels Européens Page 1 Mesure Axe 1 - Répondre aux nouveaux défis en développant une offre de formation innovante et ouverte sur l extérieur Service instructeur Conseil Général de la

Plus en détail

PRESENTATION COMMERCIALE

PRESENTATION COMMERCIALE PRESENTATION COMMERCIALE La solution globale et stratégique pour gérer votre établissement d enseignement La suite KAIROS est une plateforme de gestion intégrée spécialement conçue pour le monde de l'éducation,

Plus en détail

Master Droit 1 ère année Règlement des études

Master Droit 1 ère année Règlement des études PRES Université Lille Nord de France Faculté de Droit de Boulogne sur Mer Centre universitaire Saint Louis 21, rue Saint Louis BP 774 62327 Boulogne sur Mer Master Droit 1 ère année Règlement des études

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers du commerce industriel de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Master Gestion des Ressources Humaines

Master Gestion des Ressources Humaines Master Gestion des Ressources Humaines BAC+5 Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Management Organisation : Ecole Universitaire de Management Lieu de formation : ClermontFerrand Niveau d'entrée

Plus en détail

Newsletter 01. www.formationtitresservices.be

Newsletter 01. www.formationtitresservices.be Newsletter 01 www.formationtitresservices.be Avant-propos Cher lecteur, Le secteur des titres-services est toujours en pleine croissance. Avez-vous déjà parcouru l étude IDEA commandée par les autorités

Plus en détail

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre»

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» 1 Constats - diagnostic Etude du CSEF sur la mobilité des demandeurs d emploi (2011) et données

Plus en détail

Exigences spécifiques en matière de maîtrise des langues étrangères

Exigences spécifiques en matière de maîtrise des langues étrangères Règlement des études menant au Bachelor of Arts en enseignement pour les degrés préscolaire et primaire et au Diplôme d enseignement pour les degrés préscolaire et primaire (RBP) du 8 juin 00, état au

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : GESTION DES ETABLISSEMENTS SANITAIRES ET SOCIAUX www.managementpublic.univ-cezanne.fr Aix-en-Provence : 21,

Plus en détail

Dossier de candidature à l Executive Master Spécialisé Année académique 20.. 20..

Dossier de candidature à l Executive Master Spécialisé Année académique 20.. 20.. Dossier de candidature à l Executive Master Spécialisé Année académique 20.. 20.. Données personnelles O M O Mme O Mlle Emplacement photo NOM : Prénom : Lieu et date de naissance :. Nationalité : Domicile

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL LEA ANGLAIS-ITALIEN

MASTER PROFESSIONNEL LEA ANGLAIS-ITALIEN MASTER PROFESSIONNEL LEA ANGLAIS-ITALIEN Mention : Langues étrangères appliquées Spécialité : Langues, affaires, interculturalité Contacts Composante : UFR Langues et Civilisations Contact(s) administratif(s)

Plus en détail

CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE

CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE European University Association Association Européenne de l'université Copyright 2008 par l Association Européenne de l Université

Plus en détail

Le système français de Validation des Acquis de l Expérience. Glossaire

Le système français de Validation des Acquis de l Expérience. Glossaire Le système français de Validation des Acquis de l Expérience Glossaire ORGANISME CERTIFICATEUR (Ministère, branche professionnelle, organismes de formation privé). Ils évaluent les candidats et délivrent

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Administration publique de l Université Montpellier 1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Evaluation des cursus «Information & Communication» 2009-2010

Evaluation des cursus «Information & Communication» 2009-2010 Evaluation des cursus «Information & Communication» 2009-2010 RAPPORT FINAL DE SYNTHÈSE Université Catholique de Louvain (UCL) Comité des experts : M. Pascal LARDELLIER, président Mme Martine SIMONIS,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Entrepreneuriat de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Diplômes professionnels pour adultes

Diplômes professionnels pour adultes Diplômes professionnels pour adultes Quatre manières d obtenir le certificat fédéral de capacité ou l attestation fédérale de formation professionnelle Direction de l instruction publique du canton de

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MARKETING ET COMMUNICATION DES ENTREPRISES

Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MARKETING ET COMMUNICATION DES ENTREPRISES Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MAST ER MARKETING ET COMMUNICATION DES ENTREPRISES OCTOBRE 2013 L économie luxembourgeoise est dite fragile étant donné qu elle

Plus en détail

Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MASTER MARKETING ET COMMUNICATION DES ENTREPRISES

Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MASTER MARKETING ET COMMUNICATION DES ENTREPRISES Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MASTER MARKETING ET COMMUNICATION OCTOBRE 2015 L économie luxembourgeoise est dite fragile étant donné qu elle dépend surtout

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Politique linguistique Informations sur le soutien apporté par le Baccalauréat International en matière de langues, cours de langue et langues d enseignement Mise à jour en octobre 2014 Cette politique

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

Guide de l Etudiant en LMD de l Institut Supérieur des Technologies de l Information et de la Communication

Guide de l Etudiant en LMD de l Institut Supérieur des Technologies de l Information et de la Communication République Tunisienne Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique Université de Carthage Institut Supérieur des Technologies de l Information et de la Communication Guide de l Etudiant

Plus en détail

UNIVERSITE DE TOULON UFR FACULTE DE DROIT REGLEMENT D EXAMEN ANNEE 2012/2017 LICENCE DROIT MENTION DROIT GENERAL

UNIVERSITE DE TOULON UFR FACULTE DE DROIT REGLEMENT D EXAMEN ANNEE 2012/2017 LICENCE DROIT MENTION DROIT GENERAL UNIVERSITE DE TOULON UFR FACULTE DE DROIT REGLEMENT D EXAMEN ANNEE 01/017 LICENCE DROIT MENTION DROIT GENERAL Les présentes règles s inscrivent dans le cadre réglementaire national défini par les tetes

Plus en détail

PROGRAMME DE TRANSITION PROFESSIONNELLE GUIDE DE COLLABORATION. Guide de collaboration

PROGRAMME DE TRANSITION PROFESSIONNELLE GUIDE DE COLLABORATION. Guide de collaboration PROGRAMME DE TRANSITION PROFESSIONNELLE Guide de collaboration Table des matières I. Concernant la base de données PTP... 3 1. Modalités de transmission des informations... 3 2. Mise à jour... 3 II. Concernant

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration et gestion des entreprises de l Université de Versailles Saint- Quentin-en-Yvelines - UVSQ Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

SACRe Appel à candidatures 2015. Appel à candidature. Admission au programme doctoral SACRe 2015

SACRe Appel à candidatures 2015. Appel à candidature. Admission au programme doctoral SACRe 2015 Appel à candidature Admission au programme doctoral SACRe 2015 pour l École nationale supérieure des Arts Décoratifs Le programme doctoral Sciences, Arts, Création, Recherche (SACRe) est ouvert à tous

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES DOCUMENT D ORIENTATION Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles 2011-2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail