LOT N 3 CHAUFFAGE VENTILATION PLOMBERIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LOT N 3 CHAUFFAGE VENTILATION PLOMBERIE"

Transcription

1 Nota : Les entreprises, répondant au présent lot, sont tenues d avoir pris connaissance de l intégralité du chapitre «PRESCRIPTIONS GENERALES COMMUNES A TOUS LES LOTS». LOT N 3 CHAUFFAGE VENTILATION PLOMBERIE

2 3. - LOT N 3 : CHAUFFAGE VENTILATION PLOMBERIE GENERALITES ETENDUE DES TRAVAUX PRESCRIPTIONS GENERALES ENVIRONNEMENT INTERVENTION ET PROTECTION DANS LES LOCAUX PRECISION SUR L'INTERVENTION DE L'ENTREPRISE CADRE CONTRACTUEL REGLES ET NORMES DOCUMENTS A FOURNIR EN DEBUT DE CHANTIER PROCEDURE DE RECEPTION - MISE EN SERVICE - ESSAIS CONTROLE DE L'EXECUTION DES OUVRAGES EPREUVES PREALABLES A LA PRE-RECEPTION RECEPTION ESSAIS DE FIN DE CHANTIER ESSAIS EN EAU INFORMATION DU PERSONNEL D EXPLOITATION PRESCRIPTIONS GENERALES RELATIVES AUX MATERIELS ET A LEUR MISE EN OEUVRE EXECUTION DES MATERIELS ET EQUIPEMENTS GARANTIES DIVERSES QUALITE DES MATERIELS CHOIX DE MATERIEL GENERALITES SUR LES RESEAUX ET CANALISATIONS GENERALITES CARACTERISTIQUES MISE EN ŒUVRE POSE DES TUYAUTERIES VIDANGE ET PURGES FIXATIONS - SUPPORTS - PENTES - DILATATION FOURREAUX ROBINETTERIE ET ACCESSOIRES PROTECTION DES TUYAUTERIES REPERAGE ET PLANS SPECIFICATIONS GENERALES CONCERNANT LE MATERIEL ARMOIRES OU COFFRETS ELECTRIQUES MOTEURS CABLES MISE A LA TERRE VENTILATEURS GAINES REGULATION EQUIPEMENTS COMPLEMENTAIRES DE VENTILATION TRAVAUX DIVERS A LA CHARGE DE L'ENTREPRISE RESERVATIONS, PERCEMENTS, BAIES LIBRES SAIGNEES SCELLEMENTS LIMITE DE PRESTATIONS AVEC L'ELECTRICIEN AVEC LE PEINTRE PRECAUTIONS CONTRE LE BRUIT OBJET DE LA CONSULTATION BET : ICA Ingénierie Page 2 sur 22

3 3.5 - CHAUFFAGE DEPOSES CLIMATISATION REVERSIBLE PRINCIPE ET BASES DE CALCUL UNITE EXTERIEURE UNITES INTERIEURES MURALES UNITE INTERIEURE EN FAUX PLAFOND CIRCUIT FRIGORIFIQUE Circuit électrique VENTILATION (OPTION N 1) UNITE DE VENTILATION RESEAU DE GAINES BOUCHES SOUFFLAGE - REPRISE VMC SANITAIRES CREES PLOMBERIE RESEAU D'EAU FROIDE RESEAU D'EAU CHAUDE EVACUATIONS APPAREILS SANITAIRES WC LAVABO LAVE MAINS ENSEMBLE DOUCHE MEUBLE EVIER CURAGE CLIMATISATION LOCAL ENREGISTREMENT (OPTION N 2) BET : ICA Ingénierie Page 3 sur 22

4 3. - LOT N 3 : CHAUFFAGE VENTILATION PLOMBERIE GENERALITES ETENDUE DES TRAVAUX Les travaux concernent la restructuration de locaux et la création d une extension pour l aménagement de la police municipale. Sont prévus : - Dépose des installations. - Chauffage par multi splits réversibles et convecteurs - ventilation double flux - Alimentation en eau chaude et froide des appareils sanitaires - Mise en place d appareils sanitaires neuf - création de la VMC PRESCRIPTIONS GENERALES ENVIRONNEMENT INTERVENTION ET PROTECTION DANS LES LOCAUX L'entrepreneur prendra possession des bâtiments et des locaux dans l'état où ils se trouvent au moment de la consultation. Il est donc invité à les visiter avant de remettre son offre. L'entreprise devra intervenir dans un bâtiment existant. Il lui appartiendra donc : - de mettre en place toutes les protections nécessaires aux travaux, ou aux manutentions, - d effectuer un nettoyage journalier pendant son intervention et un nettoyage général après son intervention, - de faire éventuellement un constat des lieux, - le stockage des matériaux et matériels devra se faire dans des baraques. Aucun stockage ne sera toléré dans les locaux du bâtiment, autre que ceux du chantier PRECISION SUR L'INTERVENTION DE L'ENTREPRISE Les travaux décrits concernent une installation existante. L'entreprise prendra les moyens nécessaires en vue de sa parfaite connaissance avant la remise de l'offre. BET : ICA Ingénierie Page 4 sur 22

5 En conséquence, elle ne pourra pas arguer d'une description insuffisance, imprévus,... etc, pour demander des plus-values. Elle doit une garantie de bon fonctionnement CADRE CONTRACTUEL REGLES ET NORMES Les travaux seront exécutés en conformité avec les normes, DTU et règles en vigueur au moment de la remise des offres. Pour mémoire : D.T.U. 65 Installation de chauffage central D.T.U Chaufferies aux gaz et aux hydrocarbures liquéfiés D.T.U Canalisations d eau chaude ou froide sous pression et canalisations d évacuations des eaux usées pluviales à l intérieur des bâtiments. D.T.U. N Dispositifs de sécurité des installations de chauffage central concernant le bâtiment. D.T.U 68.2 Exécution des installations de ventilation mécanique. D.T.U Installations électriques des bâtiments à usage d habitation. Norme NFC Installations électriques à basse tension - Règles. Décrets relatifs à la protection des travailleurs dans les établissements mettant en oeuvre des installations électriques. Décrets N du concernant la limitation des niveaux sonores. Règlements contre l incendie (locaux recevant du public) Arrêtés du et décrets du relatif au renouvellement de l air dans les immeubles du bureau ou recevant du public. CCTG génie climatique Règlement sanitaire départemental des Bouches du Rhône Arrêté du 8 Mai 2007 modifié relatif aux caractéristiques thermiques des bâtiments nouveaux et des parties nouvelles des bâtiments Règles Th-U Détermination des caractéristiques thermiques utiles des parois, modalités de calculs de U bat et de U bat-ref DTU Th-C Règles de calcul du coefficient C DTU Th-E Règles de calcul de la température Tic Règles Th-I Caractérisation de l inertie thermique des bâtiments Règles Th-S Calcul du facteur solaire S des composants de bâtiments Règles Th-D Règles de calcul des déperditions de base des bâtiments DOCUMENTS A FOURNIR EN DEBUT DE CHANTIER L'entrepreneur doit les notes de calculs de dimensionnement de tout le matériel qu'il installera. Il devra s'assurer, dans sa réponse, que l'objectif fixé au paragraphe "BASE DE CALCUL" sera atteint par son installation. Fourniture de : BET : ICA Ingénierie Page 5 sur 22

6 - schémas de principe de l'installation, - notes de calcul, en particulier de déperdition pièce par pièce, de dimensionnement des réseaux, de dimensionnement thermique, hydraulique et électriques, - plans d'exécution ( vues en plan et élévation de la position des équipements avec leurs dimensions et leurs masses) - plans de réservations, d'incorporation et détails de passage, fourretage, massifs,... etc, - notice technique du matériel projeté, - schémas de câblages, schéma de distribution électrique, - schéma de principe de régulation avec un manuel explicatif manuscrit décrivant l'action de tous les organes de régulation soumis à la maîtrise d'œuvre avant sa mise en forme dactylographié PROCEDURE DE RECEPTION - MISE EN SERVICE - ESSAIS CONTROLE DE L'EXECUTION DES OUVRAGES Les installations enterrées ou encastrées feront l'objet d'une attention particulière. S'il est procédé aux fermetures, coulages ou remblaiements avant vérification (étanchéité en particulier), l'entrepreneur devra exécuter, à la demande du Maître d 'œuvre, toutes opérations d'ouverture et de fermeture, de démontage et de remontage des parties d'installations jugées essentielles. Avant la pose des calorifuges, et après raccordements des fluides (eau et électricité) une vérification générale de l'installation sera réalisée (jour à fixer en commun par le Maître d'œuvre et l'entreprise) EPREUVES PREALABLES A LA PRE-RECEPTION Avant les essais de réception, l'entreprise doit avoir réalisé : - le nettoyage intérieur des gaines de ventilation, - le nettoyage et le rinçage de la totalité des installations concernées (plomberie, chauffage), - la mise en eau et purge d'air, - ses propres essais de mise au point et de contrôle RECEPTION L'entreprise demandera la réception au Maître d'œuvre par lettre recommandée, signifiant par-là, l'achèvement de son chantier, avec ses essais concluants. Les frais de la réception sont à la charge de l'entreprise titulaire du lot ESSAIS DE FIN DE CHANTIER Les valeurs consignées sur les fiches d'essais de l'entreprise seront vérifiées par le bureau d'études pendant les opérations de contrôle des essais : l'entreprise prévoira le matériel et le personnel pour le faire. - vérification de la conformité du matériel installé avec les pièces du Marché, - les essais de mise en température, - mesure des débits d'air soufflé et d'air repris, - les essais d'étanchéité hydraulique à froid et à chaud, - la vérification des organes d automaticité, de régulation et de programmation (test de bon fonctionnement des organes de sécurité), - les essais des installations électriques, - test des niveaux sonores des appareils, BET : ICA Ingénierie Page 6 sur 22

7 - le bon fonctionnement des appareils mécaniques, électromécaniques ou électroniques, - vérification des dispositifs d'appoint d'eau, - contrôle des compteurs de temps, d'énergie, d'eau, avec repérage des valeurs initiales, - la vitesse des ventilateurs (puissance absorbée et compte-tours) ESSAIS EN EAU Tous les essais réglementaires devront être faits avant achèvement complet des installations. Les canalisations de distribution d eau froide et d eau chaude sanitaire, seront mises en charge sous une pression supérieure de 5 kg à la pression de service (sans dépasser en aucun point la pression d épreuve de chaque matériau). Tous les robinets de puisage et de vidange seront fermés après purge de l air dans les conduites. Les robinets d arrêts seront ouverts. Cette pression sera maintenue pendant 4 heures au moins, aucune fuite ne devra être décelée. Au cas où des fuites et malfaçons seraient constatées, l entrepreneur sera rendu responsable et devra déposer, changer et refaire les joints à ses frais. Les essais seront repris à nouveau. Tous les essais seront exécutés avant peinture ou encoffrement des canalisations INFORMATION DU PERSONNEL D EXPLOITATION Sauf modalités particulières décrites au CCAP, la mise en service intervient normalement après réception. Pendant cette période, l'entreprise doit procéder aux réglages définitifs et informer le personnel d'exploitation des modalités de mise en route, de conduite et d'arrêt des installations, en liaison avec les documents d'exploitation fournis à la réception. L'entreprise doit contractuellement la mise à disposition pendant 2 jours d'un technicien connaissant parfaitement l'ouvrage réalisé (y compris la régulation) lors de la réception PRESCRIPTIONS GENERALES RELATIVES AUX MATERIELS ET A LEUR MISE EN OEUVRE EXECUTION DES MATERIELS ET EQUIPEMENTS Les caractéristiques générales des matériels devront leur permettre de répondre aux conditions d'environnement, d'entretien et de dépannage, et de respecter de manière non-discutable, les contraintes résultant tant de l'environnement que des utilisations GARANTIES DIVERSES a) - Garantie concernant les fournitures : Le matériel fourni par l'entreprise est garanti contre tous les vices de construction et d'usure anormale pendant une durée d'au moins deux ans à dater de la réception. L'entreprise fournira les justificatifs relatifs aux garanties "fabricant" sur les matériels. BET : ICA Ingénierie Page 7 sur 22

8 b) - Garantie de fonctionnement : L'entrepreneur restera garant de l'étanchéité des circuits d'eau et d'air, pendant un an, à compter de la même date. Il assurera les réglages et mises au point pendant cette période, au cours de laquelle il devra toutes les réparations, y compris celles des désordres dus au dégât des eaux, ainsi que le remplacement des pièces défectueuses, y compris la main d'œuvre de montage et démontage QUALITE DES MATERIELS Toutes les fournitures, matériels, appareillages,... etc, seront neufs et reconnus de qualité. Ils devront être conformes aux normes homologuées au moment de l'exécution des travaux, au point de vus de la fabrication, des caractéristiques, du montage, de la mise en œuvre et de l'emploi. Les fournitures électriques porteront l'estampille USE et celles de chauffage l'estampille NF dans tous les cas où cette catégorie de matériel aura fait l'objet d'une réglementation et d'une attribution du label de qualité. Toute dérogation à cette règle devra faire l'objet d'un accord préalable du Maître d'œuvre. En l'absence de normes, les fournitures, matériels et appareillages..., devront être d'une fabrication suivie et courante. Pour le gros matériel, il devra être présenté une copie des certificats d'agréments ou procès verbaux de réception en usine. Il appartient à l'entreprise qui demeure seule responsable des travaux, de vérifier et de contrôler l'origine des matériels et des appareillages, selon les caractéristiques et les principes de fonctionnement. L'entrepreneur ne pourra présenter aucune réclamation pour approvisionnement de matériel non agréé. L'acceptation d'un matériel par le Maître d'ouvrage ou par le Maître d Œuvre ne pourra avoir pour effet de dégager la responsabilité de l'entrepreneur CHOIX DE MATERIEL Les marques et les types de matériel ont été définis en fonction de niveau de qualité et performance. L'entreprise ne pourra, de son propre chef, apporter aucun changement aux appareils prévus, de plus elle ne pourra pas faire état du refus des modifications proposées pour justifier d'un quelconque retard dans ses travaux. Faute de s'être conformée à cette clause, l'entreprise sera tenue, sur l'ordre du Maître d'ouvrage ou du Maître d'œuvre, de faire immédiatement remplacer ou de reconstruire, à ses frais, les installations qui ne seraient pas conformes aux dispositions demandées GENERALITES SUR LES RESEAUX ET CANALISATIONS GENERALITES Dans la traversée d'une paroi, plancher, etc..., une tuyauterie est rectiligne et ne porte aucun piquage ni assemblage mécanique. BET : ICA Ingénierie Page 8 sur 22

9 Elle est nécessairement faite sous fourreau. Les fourreaux et traversée de plancher sont arasés au nu inférieur du plancher et dépassent de 5 cm le niveau fini supérieur du plancher dans les pièces humides et de 1 cm dans les autres cas. Un fourreau doit éviter les transmissions de bruit et ne doit pas affaiblir un éventuel degré coupe-feu. Dans un parcours inaccessible, les canalisations ne comportent aucun raccord fileté, assemblage mécanique, compensateur, etc..., sauf indication contraire au C.C.T.P. Aucune canalisation n'est incorporée à des éléments porteurs du gros œuvre. Les piquages et les assemblages mécaniques sur les tuyauteries enrobées ou encastrées sont interdits. Les tuyauteries enterrées ne comportent pas de joint mécanique. Les débits mis en jeu dans les canalisations ne doivent jamais conduire à une vitesse supérieure à 1 m/s du fluide transporté CARACTERISTIQUES (cf tableau ci-après) Les canalisations utilisées répondront aux caractéristiques suivantes : ACIER NOIR ACIER GALVANISE CUIVRE PLASTIQUE TARIF 1 TARIF 10 TARIF 3 NORME NFE NFE NFE NFE NFE D.T.U FLUIDES LIMITES D'UTILISA- TION DES DIAMETRES E.C E.F 50/60 RACCORDS Fonte ou acier E.C E.F GAZ >50/60 Sauf gaz tous diamètres E.F 50/60 Acier galvanisé E.F GAZ = > 50/60 Sauf gaz tous diamètres E.C Sanitaires air comprimé Utilisation exceptionnel le MISE EN ŒUVRE Les tuyauteries en acier seront façonnées avec soin et placées avec un souci d'esthétique, parallèle et d'aplomb. Les coudes à faibles rayons sont interdits ainsi que les brusques changements de direction (rayon minimum : 5d). Les cintrages seront effectués à froid pour les diamètres inférieurs à 42 mm, pour les diamètres supérieurs, il sera fait appel aux courbes à souder. BET : ICA Ingénierie Page 9 sur 22

10 Les assemblages vissés seront réalisés par filetage conique et l'étanchéité des joints s'effectuera par enroulement de filasse de chanvre badigeonné de pâte à joint. Les pièces de raccordement utilisées seront des raccords en fonte malléable noire ou en acier galvanisé. Les assemblages à brides s effectueront par brides à collerette à souder PN IO PN 16. Aucun joint fileté ne devra être exécuté dans les parties non visibles. Dans les parcours dissimulés à demeure dans les gaines techniques ou vides de murs, plafonds, planchers, les tuyauteries inaccessibles seront soudées POSE DES TUYAUTERIES L'Entrepreneur doit la fourniture et le montage de toutes les tuyauteries munies de tous les accessoires tels que raccords, brides, vannes, supports, scellements, lyres de dilatation, manchons de dilatation, accessoires de contrôle de régulation et de sécurité indiqués dans les documents du dossier d'appel d'offres ou nécessaires au bon fonctionnement des installations VIDANGE ET PURGES Tout point bas sera équipé d'un robinet de vidange accessible. Les points hauts où une poche de gaz pourrait se former, comporteront des bouteilles de purges accessibles équipées d'un purgeur d'air à flotteur isolable par robinet à boisseau et d'un robinet de diamètre 15/ FIXATIONS - SUPPORTS - PENTES - DILATATION FOURREAUX Les canalisations seront installées avec les pentes suffisantes pour permettre les purges naturelles ainsi que les vidanges. La libre dilatation des tuyauteries sera composée par des dispositifs spéciaux (lyre ou compensateurs). Dans tous les cas, la dilatation devra s'effectuer sans fatigue des joints et raccords et sans bruit. Les canalisations seront fixées aux parois, à l'aide de supports ou colliers scellés ou montés sur trous tamponnés, facilement démontables et laisseront le jeu nécessaire à la dilatation. Ces supports seront en nombre suffisant pour éviter toutes flèches nuisibles. Tous les colliers seront à isolation phonique intégrée (de type MUPRO) pour toute les canalisations sauf celles de l'eau glacée. Pour les colliers d'eau glacée (voir paragraphe "calorifuge"). Les tuyauteries et les vannes seront regroupées et disposées de façon à limiter au maximum leur encombrement en hauteur et largeur. Il est préconisé pour ces regroupements, l'utilisation des supports constitués de rails avec suspension par étrier monté sur rotule et permettant le libre mouvement des tuyauteries. Les écartements maximums admis entre les supports de tuyauteries sont les suivants : ø 15/21 ø 26/34 1,80 m 2,00 m BET : ICA Ingénierie Page 10 sur 22

11 ø 33/42 à 50/60 ø 64/70 à 107/114 4,00 m 3,00 m Les supports seront fixés à la structure de manière à ne causer aucun dommage ou affaiblissement du fait des efforts exercés. L'écartement entre deux tuyauteries d'une nappe sera limité au maximum. Il ne devra pas excéder les valeurs suivantes, dans le cas de pose sans contraintes spéciales de resserrement : - 10 cm jusqu'au ø 107/114 Tous les passages à travers les murs, cloisons, planchers se feront dans les fourreaux en PVC, scellés au ciment. L'espace entre le fourreau et la tuyauterie sera remplie d'un matériau élastique résilient incombustible en règle générale. Dans les traversées d'éléments de construction coupe-feu, cet espace sera rempli de plâtre. Dans les traversées horizontales, les fourreaux seront arasés aux nus des parois. Dans les traversées verticales, ils seront arasés au niveau du plafond et dépasseront du plancher de 5 cm environ ROBINETTERIE ET ACCESSOIRES Tous les organes constituant la robinetterie devront être de même marque, sauf dérogation accordée par le Maître d'ouvrage. a) - ROBINETTERIE D'ARRET Les vannes et robinets d'arrêt seront prévus à tous les branchements pouvant permettre l'isolement éventuel d'une partie des installations, en particulier chaque colonne montante. Ces organes seront parfaitement étanches. Les vannes d'isolement seront de type 1/4 de tour taraudées à boisseau sphérique, passage intégral, corps 3 pièces en acier au carbone tige et bille en inox, jusqu'au 50, au-dessus il sera mis en place des robinets à soupape à brides corps et chapeau en fonte siège et clapet en acier inox PN 16, température admissible en continu 110 C. b) - ROBINETTERIE D'EQUILIBRAGE Les organes d'équilibrage ne devront plus pouvoir être manœuvrés après réglage définitif (à l'aide d'un plombage ou d'un outil spécial réservé à l'exploitant). La position de réglage devra être nettement indiquée. Les vannes d'équilibrage devront impérativement assurer les fonctions : d'isolement et de vidange. Elles seront munies en amont et en aval de prise de pression pourvues d'étanchéité métalliques avec joint torique caoutchouc. Elles seront toujours recouvertes pour les installations de chauffage et d'eau glacée d'un "kit" de calorifuge préfabriqué du même constructeur englobant le corps de vanne et permettant son accès rapide (2 attaches rapides maximum). BET : ICA Ingénierie Page 11 sur 22

12 Elles seront de la gamme STAF/STAD de TA Control ou équivalent. c) - ROBINETTERIE DE PURGE ET DE VIDANGE Les robinets de purge d'air et de vidange seront à tournant manœuvrés par carré. Ils seront prévus pour supporter la pression maximale d'épreuve de l'installation. Les diamètres des robinets de vidange seront : ø 20/27 pour les points de vidange courant ø 50/60 pour les points de vidange rapide. Ils seront toujours munis d'un bouchon mâle ou d'une bride pleine. d) - COMPENSATEURS ELASTOMERE POUR AMORTISSEURS ANTI-VIBRATILE Le raccordement de toute machine provoquera des vibrations, il sera prévu des compensateurs à soufflet en élastomère à onde profonde, moulé. Ils seront de marque STENFLEX de type et qualité adaptée au fluide transporté. Sauf cas particulier : - qualité E type AS pour le chauffage - qualité E type B pour la climatisation e) - MANOMETRES ET THERMOMETRES Les manomètres et thermomètres seront d'un modèle à soumettre à l'approbation. Ils auront un diamètre de 80 mm et seront munis de robinets d'isolement. Les thermomètres seront du type à alcool, droit de 200 mm, le boîtier sera en laiton. f) - VANNES DE REGULATION Les vannes de régulation, à commande électrique devront être soumises à l'approbation du Maître d Œuvre, elles seront du type à soupape. Toutes les vannes motorisées seront isolables par des vannes manuelles. Toutes les vannes porteront une étiquette pendante très solidement attachée, sur laquelle sera gravé un numéro de repérage. Ces numéros seront également reportés sur tous les plans, schémas et notices. Les dispositions adoptées seront soumises au Maître d Œuvre PROTECTION DES TUYAUTERIES Les tubes en acier des tuyauteries dissimulées et non-accessibles, des tuyauteries en ravoirage et des tuyauteries enrobées ou encastrées dont l'enrobage ou l'encastrement direct n'est pas possible reçoivent une protection externe au moyen de matériaux conformes aux normes NF P (bandes adhésives) ou P (bandes imprégnées). Les tuyauteries (en cuivre ou en acier) en ravoirage et les tuyauteries enrobées ou encastrées dont l'enrobage ou l'encastrement direct n'est pas possible, qu'elles aient ou non reçu la protection externe citée ci-dessus, sont placées dans une gaine assurant leur protection mécanique et leur isolation BET : ICA Ingénierie Page 12 sur 22

13 thermique et permettant leur libre dilatation. Cette gaine est à prévoir en plus de la protection par bande. Cette gaine dépasse le niveau d'enrobage d'au moins 0,05 m à chaque extrémité dans les locaux humides et 0,01 m dans les autres locaux. Peinture anti-rouille : Toutes les parties de l'installation en métaux ferreux non galvanisés, et non préteintées en usine et notamment les canalisations, sauf celles directement encastrées ou enrobées dans le béton, sont revêtues d'une peinture antirouille, d'elles doivent ou non être calorifugées ou placées sous fourreau, ou d'une protection externe conforme aux normes expérimentales : NF P (bandes adhésives) ou NF P (bandes imprégnées) REPERAGE ET PLANS L'installation comporte les plaques nécessaires au repérage des principaux organes et appareils, dont les indications doivent rester lisibles dans le temps (médaillon laiton gravé accroché par chaînette). Les numéros ou repères mentionnés sur ces plaques sont rappelés sur un schéma général de l'installation affiché en chaufferie ou sous-station. Ce schéma est réalisé de sorte à rester lisible dans le temps. Il sera disposé dans un cadre avec une protection plexiglas. Les différentes branches du réseau sont repérées aux vannes d'isolement soit en l'air, soit par les repères faisant références au schéma général. La chaufferie et sous-station et dans les bâtiments sur les réseaux principaux des bâtiments, les canalisations sont repérées par des bandes aux teintes conventionnelles et des flèches indiquant le sens de circulation de l'eau SPECIFICATIONS GENERALES CONCERNANT LE MATERIEL ARMOIRES OU COFFRETS ELECTRIQUES Coffret type PRISMA de MERLIN GERIN avec plastron, tôle supérieure et porte. S'il est installé en extérieur ou dans un local humide, il sera d'ip 559 (étanche). Le coffret sera dimensionné pour 30 % d'espace disponible. L'accès aux organes et câblage se fera sans l'utilisation d'un outil. Les plastrons seront montés sur une ossature sur charnière permettant un accès direct aux organes de protection. Tous les départs seront ramenés en bas de coffret sur un module "MULTI 9" réservé à cet effet. L'armoire devra avoir : - une coupure générale omnipolaire assurée par sectionneur avec bras de manœuvre latéral extérieur, - un interrupteur général gamme NS de MERLIN GERIN équipé de bobine MX, - la protection assurée par l'association : disjoncteur + contacteur + relais thermique pour chaque moteur, BET : ICA Ingénierie Page 13 sur 22

14 - la protection des circuits auxiliaires par fusible. En face-avant de l'armoire : - un arrêt d'urgence, - commutateurs automatique/manuel pour la régulation, - voyants marche/arrêt, défaut pour chaque moteur (pompes, ventilateur,... etc), - commutateurs de fonctionnement des voyants à 3 positions : marche normale, tous voyants éteints, test lampes, - une signalisation par voyant en face avant de l'état du sectionneur de proximité des appareils de ventilation en toiture. Tous les voyants seront en T.B.T 24 volts. Tous les organes seront repérés par étiquette dilophane gravée en correspondance avec le schéma d'armoire à inclure dans une pochette PVC sur une des portes de l'armoire. Chaque armoire regroupera ses défauts sur un bornier et un défaut de synthèse sera disponible pour être relayé. Les câbles pénétreront dans l'armoire par presse-étoupe MOTEURS Tous les moteurs comporteront une protection contre les échauffements par ipsotherme. Ils seront protégés dans le cas général par un discontacteur à relais thermique ou magnétothermique et seront protégés contre la marche en monophasé CABLES Les câbles employés seront sauf précisions contraires du lot "PRESCRIPTIONS PARTICULIERES", des câbles 1000 RO 2V à fixer sur chemins de câbles galvanisés à chaud ou sous fourreau IRO MISE A LA TERRE Toutes les parties métalliques de l'installation : moteurs, châssis, chemins de câbles, appareils de chauffage ou de conditionnement, tuyauterie E.F et E.C etc... seront mis à la terre par câble isolé de section adaptée. Cette prestation est à la charge du présent lot VENTILATEURS Les ventilateurs seront de type centrifuge. Leur vitesse de rotation ne dépassera pas 900 t/mn. La mesure de la vitesse de rotation doit pouvoir être possible avec un compte tour sans déposer le carter de protection. Ils seront choisis dans une plage de rendement optimum et de toute façon supérieur à 70 % GAINES BET : ICA Ingénierie Page 14 sur 22

15 Les gaines seront alors réalisées en tôle galvanisée assemblées par brides et cadres. Système de fixation et d'accrochage METU. Epaisseur minimum 6/10 mm. Les gaines de soufflage et de reprise de conditionnement d'air seront calorifugées : matelas de laine de roche de 25 mm d'épaisseur, maintenu par spitage et confection des joints par scotch aluminium (les pointes seront coupées et ébavurées) REGULATION Régulation par action progressive sur vanne 3 voies à siège motorisée 0/10 V de type exponentielle en fonction de la température de soufflage constante. Défauts de synthèse raccordés aux régulateurs afin de stopper les centrales de traitement d air EQUIPEMENTS COMPLEMENTAIRES DE VENTILATION - Tous les extracteurs seront prévus d'être montés sur feutre résilient (MUPRO) et les gaines seront toujours raccordées par joints souples. - Les extracteurs à l'extérieur seront prévus pour être IP 55 et pourront être mis hors tension depuis la terrasse par un interrupteur (avec report d'information sur l'armoire ventilation) TRAVAUX DIVERS A LA CHARGE DE L'ENTREPRISE RESERVATIONS, PERCEMENTS, BAIES LIBRES Sauf dérogations spécifiques dans les pièces particulières, elles sont toutes à la charge du présent lot. L'entrepreneur devra fournir à l'entreprise de Gros Œuvre toutes les réservations, percements à prévoir dans les planchers, dalles et murs crées d'épaisseur supérieure ou égale à 15 cm fini, pendant la période de préparation. Ceci afin que le lot GROS-OEUVRE ait connaissance d'éventuelles incidences avec ses propres réservations, mais en aucun cas pour qu'il les prenne à sa charge. Les percements dans les murs existants seront réalisés par le présent lot. Tous les rebouchages sont à la charge du présent lot, ils doivent être réalisés suivant les règles de l art et constitués à l'identique de l'existant sauf demande spécifique de la maîtrise d œuvre SAIGNEES Les saignées dans les voiles en B.A ou de maçonnerie pourront être demandées à l'entreprise de Gros Œuvre au moment de l'exécution, à la charge financière du demandeur. Les saignées pour mise en place de câbles électriques dans les cloisons sont à la charge de l'entrepreneur de chauffage qui devra ensuite en assurer le rebouchage soigné au mortier de ciment. BET : ICA Ingénierie Page 15 sur 22

16 SCELLEMENTS Les scellements de toutes natures sont à la charge de l'entreprise du présent lot qui pourra éventuellement en cas de difficulté d'exécution les faire exécuter en sous traitance par l'entreprise de Gros-Oeuvre après accord de cette dernière. L'entrepreneur a en particulier à sa charge tous les supports des tuyauteries et gaines et le scellement de ces supports LIMITE DE PRESTATIONS AVEC L'ELECTRICIEN Le lot ELECTRICITE laissera en attente dans chaque local des lignes électriques. A partir de ces attentes, toute la distribution électrique nécessaire à ses ouvrages est à la charge du présent lot AVEC LE PEINTRE A - Dans les parties visibles Le Chauffagiste doit le dégraissage de ces canalisations, le ponçage des soudures et une couche de peinture antirouille. Après ce travail, faire réceptionner les ouvrages par le Peintre qui doit faire la peinture définitive. B - Dans les parties non visibles L'intégralité de la prestation de peinture est à la charge du présent chapitre dans les parties non visibles qui doit pour les réseaux peindre suivant la nature des fluides transportés PRECAUTIONS CONTRE LE BRUIT Les différents appareils installés ne doivent pas produire de spectre sonore supérieur à celui fixé par la courbe ISO 40,35 DB maximum, mesuré en DB(A) à une distance supérieure ou égale à 1 m d'eux. Toutefois pour les appareils installés dans les locaux techniques, ce niveau sonore sera mesuré dans les locaux adjacents. Toutes les précautions seront prises par l'entrepreneur pour respecter ces conditions : mise en place de capots insonorisants, de panneaux absorbants, de pièges à sons etc... même si ces dispositifs ne sont pas explicités dans le CCTP ou sur les plans. Tous les appareils pouvant engendrer des vibrations seront montés sur plots antivibratiles et les tuyauteries seront fixées par des supports comportant un bourrelet résiliant et seront raccordées aux appareils. Les tuyauteries seront désolidarisées de la maçonnerie aux traversées des murs, cloisons, planchers. Il sera prévu dans tous les cas un manchon en PVC, l'espace entre manchon et tuyauteries étant rempli soigneusement par un matelas absorbant. Les ventilateurs devront tourner à une vitesse maximale de 900 tr/mn. Les moteurs devront tourner au maximum à 1500 tr/mn. Les bouches de soufflage ou de reprise d'air devront produire un niveau sonore au plus égal à 35 dba (y compris damper de réglage). L'obligation de résultats ainsi faite ne doit entraîner aucune demande de plus value. BET : ICA Ingénierie Page 16 sur 22

17 L'entrepreneur a obligation de respecter la réglementation du 5 MAI 1988 concernant les nuisances acoustiques OBJET DE LA CONSULTATION Le présent document a pour objet la description des ouvrages de chauffage, ventilation et de plomberie dans le cadre de la restructuration et de l extension de locaux pour la Police Municipale de St Martin de Crau (Bouches du Rhône) CHAUFFAGE Les installations existantes seront déposées en majorité. Les installations de VMC seront crées DEPOSES Les déposes de l ensemble des matériels existants seront réalisés par l entreprise. Les appareils existants de climatisation seront déposés avec récupération du gaz réfrigérant dans l unité extérieure. Ils seront remis au maître d ouvrage pour ré emploi sur un autre site. Le réseau gaz sera neutralisé puis déposé depuis le compteur sur la rue. L initiative est laissée à l entreprise pour apprécier sur place l importance des travaux évoqués dans ce paragraphe. Les autres matériels seront déposés et évacués par l entreprise CLIMATISATION REVERSIBLE PRINCIPE ET BASES DE CALCUL L'installation de chauffage, rafraîchissement sera de type MULTI SPLIT INVERTER type réversible. Les unités extérieures étant installées à l extérieur. La climatisation se fera par un système à débit de réfrigérant variable utilisant le fluide frigorigène R410A. L'installation sera composée des éléments suivants faisant l'objet d'un descriptif détaillé dans la suite de ce document : - Unités extérieures à condensation par air dont un des compresseurs, contrôlé par Inverter, permettra une modulation de la puissance globale de l'installation en fonction des variations de charges thermiques des locaux à traiter - Unités intérieures de puissance variable, contrôlées individuellement et sélectionnées en fonction des contraintes d'aménagement intérieur - Réseau de tuyauteries en cuivre de qualité frigorifique associés à des raccords de dérivation ou des collecteurs de type REFNET - Régulation électronique PID permettant un contrôle précis et individualisé de chaque unité intérieure Afin de réduire l'impact environnemental des équipements, les appareils installés devront respecter la directive "Limitation des substances dangereuses dans les équipements électriques ou électroniques" (Directive RoHS). Températures intérieures : hiver : + 22 C été : + 26 C BET : ICA Ingénierie Page 17 sur 22

18 Températures extérieures : hiver : - 5 C Eté : + 34 C UNITE EXTERIEURE Elle comportera les éléments principaux suivants : - carrosserie en tôle galvanisée revêtue d'une résine polypropylène imperméable - échangeur fluide frigorigène / air en cuivre et ailettes aluminium revêtues d'un film de résine anticorrosion - Moto-ventilateurs de type hélicoïdal à plusieurs vitesses disposant de 80 Pa de pression statique externe - Compresseur de type spiro-orbital de fabrication DAIKIN équipé de séparateur d'huile avec gestion per inverter - Ensemble de platines électroniques permettant le contrôle du système et la communication avec les unités intérieures - Ensemble de vannes d'arrêt frigorifiques pour le raccordement des canalisations - coupure par thermostat, - prévention soufflage d'air froid, - dégivrage, - témoin filtre, - programmation anti court-circuits cycles du compresseur, - contrôle de puissance fournie par compresseur, - volet motorisé, - pompe de relevage de condensats, - contrôle des températures des gaz de refoulement, - protections. Elle sera installés sur consoles à la charge du présent lot, sur la façade. L unité extérieure RDC sera de type 5MXS90, de marque DAIKIN, assemblée, testée et chargée en usine en fluide R410A. L unité extérieure Etage sera de type 5MXS90, de marque DAIKIN, assemblée, testée et chargée en usine en fluide R410A UNITES INTERIEURES MURALES Les unités intérieures seront toutes spécifiquement conçues pour fonctionner avec le fluide frigorigène R410A. Chacune sera équipée des éléments essentiels suivants : - un échangeur thermique fluide frigorigène / air en cuivre et ailettes en aluminium - un moto-ventilateur à entraînement direct - une vanne de détente électronique motorisée pas à pas - un filtre longue durée lavable - un dispositif d'évacuation des condensats - un système de contrôle électronique Les unités terminales seront de type murales marque DAIKIN type FTXG 35. La reprise se fera en façade et le soufflage par le haut par volet motorisé. Le ventilateur sera de type à courant transversal permettant d'obtenir un niveau sonore réduit. L'écoulement des condensats sera de type gravitaire ou réalisé avec une pompe fournie par l'installateur. Elles seront équipées d'une télécommande infrarouge. Il sera prévu les réseaux d évacuation des condensats vers les réseaux EU ou EP les plus proches avec mise en place de siphons à très grande garde d eau. BET : ICA Ingénierie Page 18 sur 22

19 UNITE INTERIEURE EN FAUX PLAFOND L unité intérieure sera spécifiquement conçues pour fonctionner avec le fluide frigorigène R410A. Chacune sera équipée des éléments essentiels suivants : - un échangeur thermique fluide frigorigène / air en cuivre et ailettes en aluminium - un moto-ventilateur à entraînement direct - une vanne de détente électronique motorisée pas à pas - un filtre longue durée lavable - un dispositif d'évacuation des condensats - un système de contrôle électronique Les unités terminales seront de marque DAIKIN type FBQG 50. Le ventilateur sera de type à courant transversal permettant d'obtenir un niveau sonore réduit. L'écoulement des condensats sera de type gravitaire ou réalisé avec une pompe fournie par l'installateur. Elles sera équipée d'une télécommande filaire. Il sera prévu les réseaux d évacuation des condensats vers les réseaux EU ou EP les plus proches avec mise en place de siphons à très grande garde d eau CIRCUIT FRIGORIFIQUE Le présent lot devra fournir un calcul de concentration de fluides réfrigérant selon la norme NF EN-378. Tous les raccordements seront réalisés par brasure (entre 5% et 15% d'argent), sous atmosphère neutre (azote). Lors de la fixation des tuyauteries frigorifiques, l'entreprise veillera à tenir compte de la dilatation linéaire du cuivre liée aux variations de température (de 0 à 55 C, +/- 0,85 mm/m). Les tuyauteries apparentes circuleront sous goulotte Le réseau frigorifique devra respecter les longueurs maximales de tuyauterie autorisées : L'installation terminée, le réseau seul sera mis sous pression de 38 bars d'azote. Ce test sera réalisé durant 24 heures avec les vannes de l'unité extérieure fermées. Une recherche de fuite sera éventuellement faite. L'installation sera soigneusement tirée au vide (12 heures minimum) et laissée au vide jusqu'à la mise en route CIRCUIT ELECTRIQUE L'unité extérieure sera alimentée en monophasé 230V + Terre. Chaque module extérieur disposera d'une protection électrique individuelle de calibre adapté. Les unités intérieures seront alimentées par le groupe en monophasé 220V + commande + Terre VENTILATION (OPTION N 1) Les locaux seront équipés d une ventilation double flux a récupération d énergie UNITE DE VENTILATION Les unités de ventilation seront de type CAD HR Flat de VIM, de caractéristiques suivantes : BET : ICA Ingénierie Page 19 sur 22

20 - Caisson à structure autoportante en acier galvanisé. Panneaux double peau épaisseur 20 mm avec isolation par plaques PSE ignifugées. - Accès aux fi ltres et à l échangeur par le dessous grâce à un panneau équipé de charnières. - Bac de récupération équipé d une pompe de relevage des condensats (raccordée d'usine) et tuyau d'évacuation (Ø 10 mm). - Ventilateur double ouïe à action. - By-pass 100% sur taille 600 uniquement, permettant le free cooling. - Moteur ECM basse consommation, à courant continu, monophasé 230 V : très haut rendement quelle que soit sa vitesse de rotation. - Échangeur haut rendement de type air/air à contre courant réalisé en aluminium «seawater resistant» pour une température d'utilisation jusqu à 80 C. Efficacité thermique jusqu'à 92%. - Protection antigel intégrée à la régulation. - Filtres G4 à l extraction et à l introduction d air. Facilement accessibles par le dessous RESEAU DE GAINES L ensemble des gaines de soufflage et de reprise seront de type acier galvanisé spiralé, calorifugées. Le dernier mètre du soufflage et la reprise en vrac dans le plenum seront équipé de gaine souple phonique type Aldes Algaine alu insonorisée BOUCHES SOUFFLAGE - REPRISE Les bouches de soufflage reprise seront de type ALDES AC 102 D, avec registre SGS et plenum de soufflage. La grille sera plus grande que le plenum et la deuxième partie servira à la reprise directe en vrac VMC Les sanitaires crées seront équipés d une VMC fonctionnant sur horloge. La VMC sera composée d un caisson d extraction en faux plafond, de réseaux de gaines en acier galvanisé spiralé, de bouches d extraction. Les bouches d extraction seront de type autoréglables. Elles seront de marque ALDES type BAP color, couleur de la grille au choix du maître d œuvre. Le caisson d extraction sera implanté en combles et sera de marque ALDES type VEC. La sortie d air existante sera récupérée SANITAIRES CREES PLOMBERIE RESEAU D'EAU FROIDE A partir de l arrivée d eau froide existante à proximité, alimentation en eau froide, des appareils sanitaires et du ballon ECS. Alimentation des appareils par un réseau cuivre ou PEX. BET : ICA Ingénierie Page 20 sur 22

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON LOCAUX VESTIAIRES- SANITAIRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT N 2 : STRUCTURE MODULAIRE Le 28 août 2014 GÉNÉRALITÉS Le présent Cahier des Clauses

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes.

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes. Notice de Montage T.Flow Activ Modulo Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo 11023718/A - RCS 956 506 828 - Imprimé en France/Printed in France

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

VMC. ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 FTE 103 131 B. Energy 150. Energy 250. Energy 100

VMC. ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 FTE 103 131 B. Energy 150. Energy 250. Energy 100 VMC ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 Energy 150 Energy 250 Energy 100 FTE 103 131 B Janvier 2008 Energy 100/125/150 Gamme habitat/tertiaire Energy 150 descriptif technique Déclaration du

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 08 Sanitaires, MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) 1) page 1 1) 0 CLAUSES COMMUNES Chap. 1 Clauses communes à tous les lots 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications communes à tous les lots 1 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41 1 S 31 1S 41 Domaines d application La cloison simple peau FERMACELL est une cloison de type distributif, non portante. Elle trouve son domaine d'application privilégié dans les cloisonnements pour la

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer construction d'une maison d'habitation impasse de la Vague 85340 Olonne-sur-Mer MAITRE D'OUVRAGE Allain Stéphane M. et Mme impasse des Vagues 85340 Olonne-sur-Mer ARCHITECTE : Deschamp Frédéric 9 Quai

Plus en détail

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes préventifs de protection incendie dans les bâtiments à étages Le but des mesures préventives de protection incendie est d'éviter la propagation

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION CENTRE HOSPITALIER 1, rue du Docteur Paul Martinais 37600 LOCHES 02 47 91 33 33 02 47 91 32 00 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MISE EN CONCURRENCE PORTANT SUR MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET

Plus en détail

LOT N 9 Plomberie Sanitaires

LOT N 9 Plomberie Sanitaires MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CCTP & devis estimatif LOT N 9 Plomberie Sanitaires COMMUNE DE NEUCHATEL URTIERE CONSTRUCTION D UNE MAIRIE Objet du marché : Construction d une Mairie 2eme Appel d offres 05.2013

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12 1 Synoptique de principe Chaufferie 8 7 5 2 6 3 4 Durée : 4h Coefficient : 3 Page 2 / 12 Plan d implantation Conduits de ventilation et de chauffage. Durée

Plus en détail

ventilation Caisson de ventilation : MV

ventilation Caisson de ventilation : MV ventilation Caisson de ventilation : MV FTE 101 148 C Septembre 2012 MV caisson de ventilation économique Descriptif technique Encombrement, réservation et poids Ø X Y Z H h A B Poids (kg) MV5-6P 248 450

Plus en détail

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP.

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP. 1 COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP Lot 3 MENUISERIES BOIS Février 2013 ATÉCO Economiste de la Construction

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 10 Chauffage gaz - VMC Maîtrise

Plus en détail

Centrale de Traitement de l Air. des locaux industriels et sportifs.

Centrale de Traitement de l Air. des locaux industriels et sportifs. Zeus Centrale de Traitement de l Air La gae ZEUS répond aux besoins de chauffage et de rafraîchissement des locaux industriels et sportifs. La gae compte tailles ayant des débits d'air compris entre 5.000

Plus en détail

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR Limiance Dimensions extérieures : 2206 X 1667 mm (habillage extérieur compris, hors prestation hva-concept) Largeur porte : 830 mm Surface utile : 2,95 m² Poids : 920 kg (+/- 5 %) Présentation avec finition

Plus en détail

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur 16 pompes à chaleur de 7 à 36 Géothermie CIAT : Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient et caleo une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur Nouveau design Haute température pour la rénovation

Plus en détail

guide lot CVC Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP

guide lot CVC Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP guide Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG lot CVC Avant-propos AVANT-PROPOS CHAUFFAGE... 1 CLIMATISATION... 2 GESTION TECHNIQUE CENTRALISÉE 3

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

Electrique / eau chaude. Discret. Rideaux d air ventilation seule. Simple - intelligent. Confortable - innovant

Electrique / eau chaude. Discret. Rideaux d air ventilation seule. Simple - intelligent. Confortable - innovant PW/PE en applique Electrique / eau chaude Esthétique soignée Commande intégrée ou à distance Barrière thermique de 1 m, 1,5 m et 2 m Confort intérieur ou appoint chauffage Hauteur de montage 2 à 3,5 m

Plus en détail

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES Durée : 6 jours Public : Plombiers, Electriciens, Chauffagistes Pré-requis : avoir suivi une formation climatisation

Plus en détail

Système à débit variable T.One

Système à débit variable T.One C H A U F F A G E E T R A F R A I C H I S S E M E N T Système à débit variable T.One Pompe à chaleur Air/Air Habitat Système T.One Chauffage thermodynamique individ Une source d énergie renouvelable Une

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques 8/FR www.caleffi.com Groupes de transfert pour installations solaires Copyright Caleffi Séries 8 9 MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE Fonction Avertissements Gamme de produits Caractéristiques

Plus en détail

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES NOUVELLES RÈGLES SOMMAIRES POUR LE STOCKAGE DES PRODUITS PÉTROLIERS Depuis septembre 2006, suivant le décret de Juillet 2004 STOCKAGE AU REZ-DE-CHAUSSEE OU EN SOUS-SOL D'UN BATIMENT Les réservoirs et équipements

Plus en détail

CCTP Lot 04 PLOMBERIE

CCTP Lot 04 PLOMBERIE CCTP Lot 04 PLOMBERIE Travaux d amélioration du Foyer Honoré Daumier Chemin Bescherelle 95760 Valmondois n 1-18 Sommaire 1.1 OBJET DU DOSSIER... 3 1.1.1 ALIMENTATION... 3 1.1.2 EVACUATION... 3 1.2 RECONNAISSANCE

Plus en détail

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS LOT N 05: PLOMBERIE SANITAIRE - VENTILATION - PRO FEVRIER 2013 1 GENERALITES ADMINISTRATIVES I.01) Objet du présent descriptif:

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

COMMUNE DE POULLAOUEN

COMMUNE DE POULLAOUEN MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX Maître de l'ouvrage COMMUNE DE POULLAOUEN Objet du marché Création d'un réseau d'eaux pluviales et pose de fourreaux en attente de l'effacement du réseau basse

Plus en détail

Carisma. Climatisation Ventilo-convecteur CRC ECM Carisma CRT ECM CRS ECM. www.eurovent-certification.com www.certiflash.com

Carisma. Climatisation Ventilo-convecteur CRC ECM Carisma CRT ECM CRS ECM. www.eurovent-certification.com www.certiflash.com Carisma Climatisation Ventilo-convecteur ECM Carisma CRT ECM CRS ECM Systèmes de management de la qualité ISO 900 Cert. n 04/4 www.eurovent-certification.com www.certiflash.com Les ventilo-convecteurs

Plus en détail

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 4 847 Vannes 2 voies VVP47.-0.25 à VVP47.20-4.0 Vannes 3 voies VXP47.-0.25 à VXP47.20-4.0 Vannes 3 voies avec Té de bipasse VMP47.-0.25 à VMP47.15-2.5 Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 VMP47... VVP47... VXP47...

Plus en détail

Aérotherme à eau chaude et glacée

Aérotherme à eau chaude et glacée Aérotherme à eau chaude et glacée Présentation Aérotherme à eau destiné au chauffage et au rafraîchissement des locaux industriels, commerciaux, hall logistique, salles polyvalentes ou gymnases. Le montage

Plus en détail

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer»

SCI SAPHIR. Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Département de la Gironde SCI SAPHIR 7 Allée de la Chapelle 33115 LE PYLA SUR MER Extension et restructuration de l EHPAD «Résidence du Pyla sur Mer» Architecte Maître d'œuvre BET Structure BET Fluides

Plus en détail

Plancher chauffant avec revêtement de sol

Plancher chauffant avec revêtement de sol Équipements E.2 1/6 Plancher chauffant avec revêtement de sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des planchers chauffants, à eau chaude ou électriques,

Plus en détail

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES collecteurs solaires 9.1 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES Le collecteur solaire CS 25

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

Fiche technique. Vannes thermostatiques à eau de refroidissement Type AVTA. Septembre 2002 DKACV.PD.500.A4.04 520B1429

Fiche technique. Vannes thermostatiques à eau de refroidissement Type AVTA. Septembre 2002 DKACV.PD.500.A4.04 520B1429 Fiche technique Vannes thermostatiques à eau de refroidissement Septembre 2002 DKACV.PD.500.A4.04 520B1429 Table des matières Page Introduction... 3 Caractéristiques techniques... 3 AVTA pour fluides neutres...

Plus en détail

Plomberie sanitaires

Plomberie sanitaires EXTENSION DE L ECOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 7 Plomberie sanitaires JEAN-YVES IMBERT ARCHITECTE D.P.L.G. INNOPARC - AVENUE MARC SEGUIN BP 434 07 004 PRIVAS TELEPHONE 04-75-65-82-72

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE VILLE DE GUIPAVAS 2 9 4 9 0 G U I P A V A S AMENAGEMENT D UN GARAGE EN UNE SALLE D ENQUETES + CREATION D UN POINT D EAU EXTERIEUR (BATIMENT A) A LA GENDARMERIE DE GUIPAVAS (Rue de Paris) Maître d ouvrage

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE A PROVENCHERES SUR MEUSE DECOMPOSITION GLOBALE ET FORFAITAIRE LOT N 9 : «PLOMBERIE SANITAIRE» MAITRE D ŒUVRE S.I.C.A.H.R DE L AUBE BUREAU

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX LYCÉE LYCÉE GÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE G ÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE PIERRE BROSSOLETTE 161 cours Émile Zola - 69628 VILLEURBANNE Cedex CRÉATION DE LOCAUX DE STOCKAGE ANCIEN SANITAIRES DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 09 : PLATRERIE ISOLATION Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Plâtrerie - Isolation - 1 / 12 9 LOT 09 PLATRERIE ISOLATION 9.1

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DESIGNATION Prix Option Montant total 1. COURANTS FORTS - COURANTS FAIBLES - VDI Plus value pour l'option réalisation d'un percement 2. CLIMATISATION - PLOMBERIE

Plus en détail

Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING. Guide du monteur

Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING. Guide du monteur Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING Guide du monteur Contenu Page Comment monter son installation?...3 Procédé...3 Planification...3 Positionnement des

Plus en détail

Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot

Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot CCTP DPGF LOT 08 CHAUFFAGE / PLOMBERIE / VMC..1 / 15 I - GENERALITES Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot

Plus en détail

Elegant ECM. Les aéro-conditionneurs ELEGANT ECM permettent, La gamme est composée de 12 modèles : Aéroconditionneur Plafonnier

Elegant ECM. Les aéro-conditionneurs ELEGANT ECM permettent, La gamme est composée de 12 modèles : Aéroconditionneur Plafonnier Elegant ECM Aéroconditionneur Plafonnier Les aéro-conditionneurs ELEGANT ECM permettent, pour un investissement limité, de chauffer et rafraîchir des locaux de petite et moyenne surface, tels que des magasins,

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON MAITRE D OUVRAGE MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON CREATION D UN GITE COMMUNAL ETUDE DE PROJET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT N 5 PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE 1 CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE PROJET DE CONSTRUCTION D UN BATIMENT ADMINISTRATIF Avenue Sadi Carnot 07500 GUILHERAND GRANGES DECOMPOSITION

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h30 à 2h00 Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire Introduction... 2

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Place Jean Marie Danel 80370 BERNAVILLE DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT n 04: SERRURERIE MAITRISE d ŒUVRE Antoine MAUGNARD Architecte 11 Avenue de

Plus en détail

Aménagement d'un point Multi-services

Aménagement d'un point Multi-services 1 MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Aménagement d'un point Multi-services (marché n 10.054 T) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) LOT N 2 SERRURERIE 2 SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE... 3 1.1

Plus en détail

Style 7T. Afficheur température

Style 7T. Afficheur température Style 7T Afficheur température INSTRUCTIONS D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE B.P. 1 49340 TRÉMENTINES FRANCE Tél. : 02 41 71 72 00 Fax : 02 41 71 72 01 www.bodet.fr Réf.: 606274 D S assurer à réception

Plus en détail

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques REGLEMENT D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ANNEXE PLANCHES DESCRIPTIVES Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques PLANCHES DESCRIPTIVES Etanchéité des installations ; protection

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

T.Flow Activ. Chauffer l eau. EXPERT

T.Flow Activ. Chauffer l eau. EXPERT E A U C H A U D E S A N I T A I R E T.Flow Activ Chauffer l eau. EXPERT T.Flow Activ Source inépuisable d eau chaude T.Flow Activ est un chauffe-eau thermodynamique qui révolutionne la production d eau

Plus en détail

Installations de plomberie

Installations de plomberie Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Installations de plomberie Guide à l intention des propriétaires pour l interprétation des règlements municipaux de la ville de Winnipeg concernant

Plus en détail

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT TECH - Page n 1 / 12 LOT N 5 - TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS

Plus en détail

Guide de choix. France Air propose un large choix de récupérateurs d énergie. Contre flux

Guide de choix. France Air propose un large choix de récupérateurs d énergie. Contre flux récupération d énergie > bâtiments tertiaires > guide de choix Guide de choix France Air propose un large choix de récupérateurs d énergie Trois types d échangeurs : Flux croisés Contre flux À roue Deux

Plus en détail

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1

LOT n 08 - PLOMBERIE. Vestiaires football DREUIL 08/ 1 LOT n 08 - PLOMBERIE Vestiaires football DREUIL 08/ 1 SOMMAIRE 08. 00 - GENERALITES - 08. 01 - Références aux normes - 08. 02 - Echantillons et modèles - 08. 03 - Diamètre des canalisations et réseaux

Plus en détail

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR MAITRES D OUVRAGE COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de SAINT-FLOUR Village d Entreprises - ZA du Rozier-Coren 15100 SAINT-FLOUR COMMUNE de SAINT-FLOUR Mairie 1, Place d Armes 15100 SAINT-FLOUR Projet d Extension

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux LOT n 16 ASCENSEUR SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES 1.1 DE FINITION DES OUVRAGES 1.2 LIMITE DES PRESTATIONS 1.2.1 Travaux à la charge de l entreprise 1.2.2 Travaux exclus 1.3 NORMES ET REGLEMENTS 1.4

Plus en détail

A.E.B. Livret d'apprentissage. 3 Plomberie Sanitaire. 4 Finitions Décoration. 1 Aménagement 2 Electricité

A.E.B. Livret d'apprentissage. 3 Plomberie Sanitaire. 4 Finitions Décoration. 1 Aménagement 2 Electricité Livret d'apprentissage A.E.B. 1 Aménagement 2 Electricité 3 Plomberie Sanitaire 4 Finitions Décoration 31 - Créer un réseau d évacuation eaux usées et eaux vannes 32 - Créer un réseau d alimentation 33

Plus en détail

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS MAITRE D OUVRAGE VILLE DE PERONNE-EN EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTI-ACTIVITE Rue de l Eglise MAITRES D ŒUVRES ARCHITECTE Sarl ARCHILILLE - Agence d'architecture 211, rue Jean

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

HYDROGAZ. BALLON ECS 750 À 6 000 Litres

HYDROGAZ. BALLON ECS 750 À 6 000 Litres HYDROAZ BALLON S 750 À 6 000 Litres L Hydrogaz est un système performant de production d eau chaude semi-instantanée, intégrant directement un équipement gaz à haut rendement. Ce concept original et unique

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville de Noisy-le-Sec Direction des Finances et le la Commande Publique Service des Marchés Publics Place du Maréchal Foch 93134 NOISY-LE-SEC Cedex Tél: 01 49 42 66 00 INSTALLATION

Plus en détail