ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot PARIS Tél : Fax : EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux PARIS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS"

Transcription

1 MAITRE D'OUVRAGE : ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot PARIS Tél : Fax : EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux PARIS DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (D.C.E.) Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) LOT N 07 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION MECANIQUE MAITRE D'ŒUVRE ARCHITECTE Cabinet EQUATEUR 8 rue de Valois PARIS Tél : Fax : BET / ECONOMISTE SINCOBA Boulevard Soult PARIS Tél : Fax : Décembre 2011

2 SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU LOT OBJET INTERVENANTS Maître d ouvrage Architecte Bureau d Etudes Bureau de contrôle Coordonnateur - Sécurité - Protection - Santé MISSION DE LA MAITRISE D ŒUVRE MISSION DE L ENTREPRISE Principe PRESENTATION GENERALE Classement du bâtiment Présentation du bâtiment DESCRIPTION SOMMAIRE DES TRAVAUX SYNTHESE TECHNIQUE ENTRE LOTS LIMITES DES PRESTATIONS Généralités Curage Maçonnerie - Menuiseries extérieures - carrelage Menuiseries intérieures Peinture Equipements électriques - Chauffage CLAUSES TECHNIQUES PLOMBERIE SANITAIRE PREAMBULE PRINCIPE ORIGINE DES INSTALLATIONS Eau froide Eau chaude sanitaire Evacuations des eaux Electricité COMPTAGE DETERMINATION DES CANALISATIONS REGLES GENERALES D INSTALLATION DES CANALISATIONS Nature des canalisations Tracé des canalisations Joints diélectriques Soudures Trappes de visite Nuisances Fourreaux Traversées coupe-feu Dilatation des canalisations Calorifugeage des tuyauteries Vidange des appareils sanitaires... 19

3 Evacuations verticales EP DISTRIBUTION SANITAIRE Généralités Débit de puisage Diamètres des canalisations Raccordements des appareils SUPPORTS DES CANALISATIONS Supports des canalisations en cuivre Supports des canalisations en PVC Fixation Protections mécaniques DISTRIBUTION D EAU FROIDE Principe Canalisations Robinetterie PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE Principe Chauffe-eau Mise en œuvre Raccordements hydrauliques Groupe de sécurité Raccordements électriques DISTRIBUTION D EAU CHAUDE SANITAIRE Principe Canalisations Divers RINCAGE DES CANALISATIONS APPAREILS ET ROBINETTERIE SANITAIRES Généralités Caractéristiques générales des appareils Caractéristiques générales de la robinetterie Lavabos Lave-mains Receveur de douche Cuvettes de W-C Cuvettes de W-C surélevées Cuvette bébé Vidoir mural Poste change-bébé EQUIPEMENTS DE L OFFICE Généralités Evier Micro ondes Armoire chaude Armoire froide ACCESSOIRES SANITAIRES EVACUATIONS DES EAUX Evacuations des appareils Réseaux Eaux usées et Eaux vannes Evacuation des eaux de pluies PEINTURE... 38

4 2.18 IDENTIFICATION DES INSTALLATIONS Principe Etiquetage Repérage INSTALLATION DE CHANTIER CLAUSES TECHNIQUES VENTILATION PRINCIPE VENTILATION NATURELLE Zone existante Zone d extension VENTILATION SIMPLE FLUX DE LA ZONE EXISTANTE VENTILATION SIMPLE FLUX DE LA ZONE D EXTENSION Principe Débits Bouches d extraction Réseaux d extraction Isolation thermique des conduits Groupe d extraction Rejet d air vicié DISPOSITIONS CONTRE L INCENDIE Généralités Classement des matériels Protection coupe-feu Cartouches coupe-feu Clapets coupe-feu Identification Trappes d accès Dossier technique OBLIGATIONS DE L ENTREPRISE RECONNAISSANCE DES LIEUX DOCUMENTS D ETUDE VARIANTES ET OPTIONS NATURE DES MATERIELS Généralités Procès-Verbaux Présentation du matériel Mise en œuvre Matériel électrique QUALITE ACOUSTIQUE DES INSTALLATIONS RENSEIGNEMENTS ET DOCUMENTS A FOURNIR Avant l exécution des ouvrages Avant la réception des ouvrages Après la réception des ouvrages LIAISONS AVEC LES AUTRES CORPS D ETAT PROTECTION DES OUVRAGES ESSAIS DE FONCTIONNEMENT RISQUES DE L AMIANTE IDENTIFICATION DES INSTALLATIONS GESTION DES DECHETS... 54

5 4.13 NETTOYAGE CONTROLE ET ESSAIS Coprec Maître d œuvre RECEPTION DES INSTALLATIONS GARANTIE DES INSTALLATIONS ENTRETIEN DOSSIER DE MAINTENANCE REGLEMENTATION GENERALITES DECRETS ET ARRETES NORMES ET REGLEMENTS DOCUMENTS DIVERS * * * * * * *

6 1. PRESENTATION DU LOT 1.1 OBJET Le présent document a pour objet de préciser les conditions techniques d études, d installation, d essais et de mise en service des installations de plomberie sanitaire et de ventilation mécanique, dans le cadre de l aménagement d une crèche sis : 93, rue de Meaux PARIS 1.2 INTERVENANTS Maître d ouvrage Le Maître d ouvrage de l opération est : Architecte L architecte de l opération est : Bureau d Etudes Le Bureau d Etudes de l opération est : CRESCENDO 102, rue Amelot PARIS Tel : Fax : EQUATEUR 8, rue de Valois PARIS Courriel SINCOBA 65/67, boulevard Soult PARIS Courriel

7 1.2.4 Bureau de contrôle Il sera pris en compte dans l offre de l entreprise : la transmission, au bureau de contrôle, des notes de calculs de dimensionnement et de fonctionnement des installations ; le temps nécessaire pour sa participation aux réunions ordinaires et extraordinaires demandées par le bureau de contrôle ; le temps nécessaire pour accompagner le contrôleur technique lors de chacune de ses visites ; les modifications des pièces graphiques et écrites et tous les compléments d informations à fournir suites aux observations demandées par le bureau de contrôle. Conformément au code de la construction et de l habitation article R , l entreprise devra communiquer au contrôleur technique le programme de ses vérifications techniques Coordonnateur - Sécurité - Protection - Santé Il sera pris en compte dans l offre de l entreprise : le temps nécessaire pour sa participation aux réunions ordinaires et extraordinaires demandées par celui-ci conformément à la loi n du 31 décembre 1993 et définie par le décret n du 26 décembre 1994 relatif à la coordination de la sécurité et de la protection de la santé sur les chantiers ; le temps nécessaire pour accompagner le coordonnateur SPS lors de chacune de ses visites ; les modifications des pièces graphiques et écrites et tous les compléments d informations à fournir suites aux observations demandées par le coordonnateur SPS ; la prise en compte pour son personnel et celui de ses sous-traitants des observations émises par le coordonnateur SPS. 1.3 MISSION DE LA MAITRISE D ŒUVRE La Maîtrise d œuvre n ayant qu une mission de conception générale, le présent Cahier des Clauses Techniques Particulières ainsi que les autres documents, n ont pour objet que de définir, globalement : les principes de la réalisation ; les travaux annexes ; les systèmes techniques à mettre en œuvre ; le niveau de qualité recherché des prestations par le Maître d ouvrage. 1.4 MISSION DE L ENTREPRISE Principe L Entreprise prévoira l ensemble des prestations nécessaire à la réalisation des travaux, à savoir : la prise de connaissance des Cahiers des Clauses Techniques Particulières et des dossiers de consultations et d exécution de tous les corps d état ; les relevés des installations existantes ; la réalisation de toutes les notes de calcul ; l établissement des plans de percements, de réservations et de mise en œuvre avec toutes les indications nécessaires aux autres corps d états intervenants ;

8 la sélection des matériels ; l établissement de tous les documents d exécution ; la fourniture et le transport, le stockage, la mise en œuvre et les raccordements des divers composants et matériels des installations ; les essais, la mise en service et la mise au point des installations ; l établissement d un dossier de récolement complet conforme à la réalisation. Nota : Toutes les modalités décrites dans le Cahier des Clauses Administratives Particulières, le Cahier des Clauses Techniques Générales et les autres pièces liées au présent dossier sont applicables aux prestations dues par l Entreprise. Il ne sera admis aucune dérogation au présent Cahier des Clauses Techniques Particulières sans un accord écrit donné par le Maître d œuvre (soit par courrier, soit sur le compte rendu du chantier). L Entreprise s engagera à reprendre les travaux ne correspondant pas aux présentes prescriptions et à la réglementation en vigueur. Elle ne pourra arguer d un quelconque retard dans la demande de modification par le Maître d œuvre. En cas de contradiction, l ordre de prépondérance sera celui indiqué dans le Cahier des Clauses Administratives Particulières et, par rapport, au présent dossier technique, l Entreprise prendra : le Cahier des Clauses Techniques Particulières ; le Cadre de Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. 1.5 PRESENTATION GENERALE Classement du bâtiment Le bâtiment est soumis aux exigences : du Code de la Construction et de l Habitation ; du Code du Travail ; du règlement sanitaire départemental ; des prescriptions des services de sécurité ; de la réglementation sur la sécurité incendie pour les établissements recevant du public de type R de 5 ème catégorie Présentation du bâtiment Etat actuel L état actuel comprend : un local sommeil ; un local section 1 ; un local change ; des sanitaires ; un bureau ; une buanderie ; une cuisine.

9 Etat futur L état futur comprendra : deux locaux sommeil ; un local section 1 ; un local section 2 ; deux locaux change ; des sanitaires ; deux locaux motricité ; un vestiaire ; un local détente ; un local poussette ; un local tri ; un local vidoir ; un office ; un bureau ; une buanderie. 1.6 DESCRIPTION SOMMAIRE DES TRAVAUX Les travaux concernent : en plomberie sanitaire : la distribution d eau froide sanitaire, la production d eau chaude sanitaire pour le local change ; la distribution d eau chaude sanitaire, les appareils sanitaires et les équipements de cuisine, les alimentations spécifiques, les évacuations des eaux usées et des eaux vannes ; en ventilation mécanique : la création d une installation de ventilation simple flux dans la zone d extension, le remplacement des bouches d extraction dans la zone existante. L entreprise n aura aucune prestation à prévoir concernant les différentes ventilations naturelles. 1.7 SYNTHESE TECHNIQUE ENTRE LOTS Conformément aux prescriptions du marché, les plans d exécution des ouvrages sont dus et établis par les Entreprises. Avant l exécution des travaux, les plans des Entreprises seront coordonnés entre eux par groupe d ouvrage fonctionnel pour respecter le projet architectural et technique. Cette coordination sera assurée et coordonnée par l Entreprise de Gros-œuvre.

10 1.8 LIMITES DES PRESTATIONS Généralités Les limites des prestations définies entre les différents corps d état sont données ci-dessous à titre indicatif. Il est précisé que cette énumération n est pas limitative et que l Entreprise prévoira, à sa charge, tout le travail nécessaire à une parfaite exécution de l ensemble des ouvrages décrits ci-après. Nota : L Entreprise aura l obligation de prendre connaissance, avant d effectuer son offre, de l ensemble des plans et des Cahiers des Clauses Techniques Particulières des autres corps d état et ne pourra prétendre, au moment de l exécution, ignorer les prestations qui seront à sa charge. L Entreprise se mettra, pendant la période préparatoire du chantier, en rapport avec tous les corps d état dont les prestations auront une relation avec les siennes, afin d en effectuer les mises au point nécessaires et coordonner ses interventions. En cas de disparité entre plusieurs lots, l Entreprise prendra en compte «le cas le plus défavorable», c est-à-dire qu elle prévoira les prestations litigieuses, charge à elle, ensuite, de ne pas les réaliser et de présenter les moins values correspondantes Curage Maçonnerie - Menuiseries extérieures - carrelage Prestations à la charge du lot «Curage Maçonnerie Menuiseries extérieures - Carrelage» Les prestations prévues dans le lot «Curage Maçonnerie Menuiseries extérieures - carrelage» sont : les percements dans les parois neuves ; les canalisations d évacuation sous dallage ; les rebouchages à la traversée des parois en restituant les critères d atténuation phonique et de résistance au feu nécessaire. Prestations à la charge du lot «Plomberie sanitaire Ventilation mécanique» Les prestations prévues dans le lot «Plomberie sanitaire Ventilation mécanique» sont : l établissement des plans de réservations et de percements ; les percements liés aux réservations oubliées par l Entreprise ; les percements situés dans toutes les parois existantes dont l épaisseur est inférieure à 7cm les rebouchages et les lissages nécessaires à la bonne présentation des installations ; la mise en œuvre des fourreaux ; la mise en œuvre des matériaux de désolidarisation au niveau des traversées des parois. la fourniture et la mise en œuvre des grilles d amenée d air neuf et de rejet d air vicié des ventilations naturelles ; la fourniture et la mise en œuvre de toutes les pièces métalliques, tels que les supports, les fourreaux, etc., servant à la mise en place des matériels.

11 1.8.3 Menuiseries intérieures Prestations à la charge du lot «Menuiseries intérieures» Les prestations prévues dans le lot «Menuiseries intérieures» sont : les habillages des canalisations apparentes ainsi que les portes des gaines techniques ; la réalisation et la mise en œuvre des meubles de l office ; la fourniture du poste change bébé du local change ; les trappes de dimensions adaptées, donnant accès aux organes d isolement et de réglages situés dans les gaines techniques. Prestations à la charge du lot «Plomberie sanitaire Ventilation mécanique» Les prestations prévues dans le lot «Plomberie sanitaire Ventilation mécanique» sont : la fourniture, la mise en œuvre et les raccordements de tous les équipements de cuisine de l office ; la robinetterie du poste change bébé ; l alimentation eau froide, eau chaude et évacuation du poste change bébé ; Peinture Prestations à la charge du lot «Peinture» Les prestations prévues dans le lot «Peinture» sont : la peinture des canalisations apparentes d eau froide, d eau chaude sanitaire, de vidange et d évacuation. Prestations à la charge du lot «Plomberie sanitaire Ventilation mécanique» Les prestations prévues dans le lot «Plomberie sanitaire Ventilation mécanique» sont : la fourniture et l application de la peinture complète de toutes les pièces métalliques mises en œuvre (une couche de peinture anticorrosion et une couche de peinture de finition) sauf sur les pièces intérieures en acier galvanisé ou en acier inoxydable ; la peinture des canalisations non-apparentes d eau froide, d eau chaude sanitaire, de vidange, d évacuation, sauf sur celles en matière plastique, en cuivre, en acier galvanisé ou inoxydable Equipements électriques - Chauffage Prestations à la charge du lot «Equipements électriques - Chauffage» Les prestations prévues dans le lot «Equipements électriques - Chauffage» sont : la mise à la liaison équipotentielle des installations de plomberie sanitaire ; la mise à la liaison équipotentielle des installations de ventilation ; l alimentation des chauffe-eau électrique y compris la coupure de proximité ; les alimentations à proximité des équipements de cuisine de l office ; l alimentation de l extracteur de ventilation ; les percements et les découpes des composants des plafonds suspendus nécessaires au passage des canalisations hydrauliques, si nécessaire ; la réalisation et la mise en œuvre des trappes d accès aux canalisations ;

12 Prestations à la charge du lot «Plomberie sanitaire Ventilation mécanique» Les prestations prévues dans le lot «Plomberie sanitaire Ventilation mécanique» sont : le raccordement des chauffe-eau ; le raccordement des équipements de l office ; le raccordement de l extracteur de ventilation ; la fourniture et la mise en œuvre de toutes les installations (canalisations, robinetterie, etc.) nécessaires dans le plénum situé au-dessus des plafonds suspendus ; la vérification des caractéristiques des habillages et, en particulier, l accessibilité à la robinetterie, si nécessaire ; * * * * * * *

13 2. CLAUSES TECHNIQUES PLOMBERIE SANITAIRE 2.1 PREAMBULE L installation générale d eau froide sera réalisée conformément au Règlement Sanitaire complétée par les éventuelles indications et spécificités du règlement imposées par la ville de PARIS. Après curage des zones concernées, l entreprise exécutera un état des lieux approfondies, photos à l appui, des réseaux existantes et desservant les logements ou locaux avoisinants. En cas de défaut majeur, il en informera le Maître d œuvre pour prévenir tout désordre et recherche en responsabilité ultérieure et pour action auprès du gestionnaire de l immeuble. 2.2 PRINCIPE L entreprise prévoira : la modification des sanitaires de la zone existante avec la mise en œuvre d une douche et d un nouveau lavabo ; la mise en œuvre d un lavabo et d un WC dans le nouveau sanitaire de la zone d extension ; la mise en œuvre d un lave-mains dans le bureau de la zone d extension ; la mise en œuvre des équipements de cuisine de l office de la zone d extension ; l alimentation du poste change bébé et la mise en œuvre d une cuvette bébé dans le local change de la zone d extension ; la mise en œuvre d un déversoir mural dans le local vidoir. 2.3 ORIGINE DES INSTALLATIONS Eau froide L origine des installations en eau froide est les canalisations existantes à proximité de la zone de travaux Eau chaude sanitaire Les installations concernant la distribution d'eau chaude sanitaire auront pour origine les canalisations en eau chaude existantes à proximité de la zone de travaux. Pour le local change, l origine des installations en eau chaude sanitaire sera le chauffe-eau électrique mis en œuvre par le présent lot Evacuations des eaux Les installations d évacuation des eaux vannes et des eaux usées auront pour origine les canalisations d évacuation existante à proximité de la zone de travaux.

14 2.3.4 Electricité Les installations électriques auront pour origine le câble électrique laissé en attente par le lot «Equipements Electriques» à proximité des équipements du présent lot. 2.4 COMPTAGE Les comptages d eau froide et d eau chaude sont existants et seront les limites de prestation. Si ceuxci ne correspondent pas aux besoins ou sont manifestement hors service, l entreprise en informera, par écrit, le Maître d œuvre pour suite à donner par le gestionnaire de l immeuble. 2.5 DETERMINATION DES CANALISATIONS L'Entreprise du lot «Plomberie sanitaire» sera responsable du calcul et de la détermination des sections des diverses canalisations permettant d assurer la pression d utilisation souhaitable sur les appareils sanitaires et les équipements les plus défavorisés. Le Maître d œuvre pourra exiger la justification des sections retenues des canalisations par des calculs établis d'après la formule de FLAMANT pour les canalisations d eau sous pression et la formule de BAZIN pour les évacuations. En aucun cas, la vitesse de circulation d eau ne dépassera pas : V = 1,0 m/s. L Entreprise tiendra compte pour la détermination des sections des canalisations, conformément à la norme NF P : des coefficients d'utilisation de simultanéité ; des débits individuels d'eau froide sur ces appareils. Les diamètres des siphons et des tubulures de vidange des appareils sanitaires ne seront jamais inférieurs à ceux indiqués dans la norme NF P et les diamètres intérieurs des branchements de vidange seront au moins égaux à ceux des siphons qu ils recevront. Toutes les robinetteries et les autres équipements (réducteurs de pression, clapets anti-retour, etc.) placés sur les canalisations collectives d eau froide ou d eau chaude sanitaire seront certifiés NF - Robinetterie de bâtiment. 2.6 REGLES GENERALES D INSTALLATION DES CANALISATIONS Nature des canalisations Les canalisations hydrauliques seront de type : en cuivre pour la distribution d eau froide ; en cuivre pour la distribution d eau chaude sanitaire ; en PVC pour les conduits d évacuations des EU, EV. Nota : Les canalisations en acier (noir ou galvanisé) ne seront pas autorisées.

15 2.6.2 Tracé des canalisations Généralités Le tracé définitif des différentes canalisations sera établi par l Entreprise. Toutefois, le Maître d œuvre pourra y apporter toutes les modifications qu il jugera utile pour tenir compte des particularités de construction et de l esthétique souhaitée et donner suite aux arbitrages en cas de désaccords entre les différents lots intervenants. Distributions retenues Les canalisations seront installées, selon leur localisation : en apparent dans le plénum des plafonds suspendus ; en apparent pour les distributions terminales ; en encastré dans les chapes béton ; en encastré dans les murs pour des usages ponctuels tels que l alimentation du vidoir. Contraintes Le tracé des canalisations tiendra compte, des différentes contraintes, notamment : de la structure du bâtiment ; des installations techniques des autres lots ; du voisinage des canalisations d électricité ; du passage des conduits de ventilation ; des emplacements libres dans les espaces techniques ; des emplacements disponibles dans les plafonds suspendus ; des hauteurs de passage libre ; de la dissimulation maximum des canalisations dans les zones nobles. Distribution apparente Les parcours des canalisations apparentes seront écartés suffisamment des parois pour permettre l exécution des travaux : de peinture sur toute leur surface et leur longueur, pour les locaux nobles ; de calorifugeage dans les locaux non chauffés, les gaines techniques et dans les plafonds suspendus. Nota : Les canalisations ne seront placées, en aucun cas, sur les planchers ou touchant directement le sol, les plafonds ou les plafonds suspendus. Des dispositions seront prises pour que les canalisations d eau froide ne soient pas réchauffées inopportunément, en laissant un espace suffisant et permettant la mise en œuvre de calorifuge (de classe 2 au sens de la RT2005). L ouverture totale d une fenêtre, d une porte, d un vasistas, ne devra pas être gênée par une canalisation. Les canalisations ne devront jamais obturer un passage quelconque ou un conduit de ventilation statique ou mécanique. Les canalisations passant dans les gaines techniques, en caniveaux, en trous de hourdis ou en saignées, comporteront un minimum de joints de raccords ou de soudures. Les canalisations seront éprouvées à l eau sous une pression de 16 kg/cm².

16 2.6.3 Joints diélectriques Les raccordements des tuyauteries métalliques de nature différentes s effectueront par l intermédiaire de joints diélectriques. Toute canalisation en cuivre en amont des canalisations en acier galvanisé est interdite Soudures Toutes les soudures seront exécutées par un personnel qualifié. Elles seront réalisées avec des matériels et des matériaux adaptés aux canalisations. Il ne devra y avoir aucun apport de métal débordant à l intérieur des canalisations. La surface extérieure des soudures sera régulière et aura une bonne présentation. Le Maître d œuvre se réserve le droit, notamment : de procéder à des sondages par démontage ; de faire recommencer toutes soudures douteuses ; de faire mettre le réseau en épreuve pendant une durée de 48 heures. Tous les frais correspondants seront à la charge de l Entreprise, quel que soit le résultat des essais Trappes de visite Les gaines techniques, les plafonds suspendus, les habillages divers, etc., dissimulant des canalisations comporteront des trappes de visite de dimensions adaptées ou des éléments démontables permettant de localiser, à 3 mètres près, une fuite éventuelle Nuisances Les alimentations en eau fonctionneront sans bruit, sans son d'orgue, sans coup de bélier et sans vibration. Elles assureront l alimentation normale des appareils dans les conditions de débit et de simultanéité prévues par les normes. Pour les débits indiqués au DTU (référence AFNOR DTU P ), la vitesse de passage de l eau dans les canalisations pour obtenir un isolement phonique normal sera, suivant les cas, au maximum pour : les réseaux en apparent V = 1,00 m/s ; les réseaux en encastré V = 0,60 m/s. Les évacuations assureront les vidanges, mêmes simultanées des différents appareils sanitaires sans désamorçage, ni refoulement, ni bruits anormaux. Elles ne laisseront filtrer, à l intérieur des locaux, aucune mauvaise odeur. Les canalisations qui ne seront pas constamment remplies d eau, comporteront des orifices de surveillance, de dégorgement, de décrassage, etc. Elles seront obturées par des tampons ou des bouchons étanches. Ces tampons seront démontables à la main au moyen d outils courants.

17 2.6.7 Fourreaux Dans les traversées de plafonds, de planchers, de murs et de cloisons, l Entreprise placera un fourreau en tube PVC, ayant un diamètre égal à celui de la tuyauterie et de son calorifuge, augmenté de 10 mm. Ce fourreau sera arrêté, pour permettre une libre dilatation des canalisations : à 3 cm au-dessous du plafond ; à 3 cm au-dessus du sol fini ; à 2 cm de part et d autre du mur. Nota : Les fourreaux seront mis en œuvre avant la pose de la tuyauterie et non après. Tous les fourreaux fendus en plusieurs parties seront refusés et les canalisations concernées seront déposées pour effectuer la mise en place d un fourreau adapté. Toutes les précautions seront prises pour éviter les détériorations des canalisations par les eaux de lavage ou autres. Le scellement des fourreaux sera réalisé par le lot «Gros œuvre - Maçonnerie». Les espaces situés entre les fourreaux et les canalisations seront obturés par un mastic souple au silicone, résistant à la température moyenne de service de la tuyauterie et conforme au degré coupefeu des planchers traversés. Les calfeutrements permettront, également, de respecter les isolements phoniques entre les locaux. Les canalisations mises sous fourreaux et encastrées ne devront pas posséder de raccord et ne devront pas être placées à une profondeur tel que le matériau de recouvrement ait moins de 1 cm d épaisseur. Le fourreau devra émerger du plancher d au moins 5 cm Traversées coupe-feu Principe A la traversée de chaque paroi ayant une résistance au feu réglementaire par des canalisations en matériau de synthèse, l Entreprise placera à un mastic coupe-feu intumescent pour les canalisations dont le diamètre est inférieur à 50 mm et un collier coupe feu pour les diamètres supérieur ou égal 50 mm. Nota : Cette disposition sera en particulier appliquée entre le parking et le commerce et entre le commerce et les bureaux. Colliers coupe-feu L Entreprise prévoira la fourniture et la mise en œuvre de colliers spécifiques coupe-feu qui peuvent être montés en applique ou en encastré. Chaque collier sera placé autour du tuyau et clipser en appuyant fortement. Ces colliers seront de type CP 642 de marque HILTI ou équivalent. L Entreprise fournira les Procès-Verbaux d essais du CTICM n 95-P-206, 95-P-210, 01-V-126, 97-F- 296.

18 Mastic intumescent L Entreprise prévoira la fourniture et la mise en œuvre d un mastic intumescent pour les parois ou les planchers de faibles épaisseurs. Il sera effectué à l aide d un pistolet applicateur approprié. Ce mastic intumescent sera de type CP 611 A de marque HILTI ou équivalent. L Entreprise fournira les Procès-Verbaux d essais du CTICM n 95-P-198, 95-P-202, 95-P-208, 95-P Etiquettes L Entreprise prévoira la fourniture et la mise en œuvre d une étiquette autocollante conforme, au droit de chaque traversée de parois comportant un mastic intumescent ou un collier coupe-feu Dilatation des canalisations La dilatation des canalisations s opérera toujours librement, sans occasionner de dégâts. Toutes les dispositions seront prises pour éviter les effets d allongement sur les canalisations principales et aux points de raccordement ou pouvant entraîner un déplacement ou un forçage des appareils aux colliers. Des dispositions spéciales en compensation (exemple : manchon de dilatation) seront mis en place, si nécessaire Calorifugeage des tuyauteries Principe Toutes les canalisations d eau froide et d eau chaude situées dans les parties communes, dans les gaines techniques et jusqu à l entrée des locaux distribués, y compris dans les plénums des plafonds suspendus, seront calorifugées. Seules les distributions terminales situées en apparent dans les locaux chauffés et encastrées dans les parois ne seront pas calorifugées. Caractéristiques Le calorifuge employé sera de première qualité, non-détériorable par l humidité, les acides et les chocs. Il sera de classe 2 au sens de la RT2005. Le calorifuge sera réalisé avec un isolant flexible élastomérique à structure cellulaire fermée de type Armaflex AC de marque ARMACELL ou équivalent. Il aura un classement de résistance et de réaction au feu M1. Il aura un coefficient de perte exprimé en W/m.K égal à 2,6 x d + 0,20 ou d est le diamètre extérieur du tube sans isolant exprimé en m. Mise en œuvre Ce calorifuge sera mis en œuvre, dans la mesure du possible, de telle sorte qu il ne soit pas coupé sur la génératrice et en respectant son Avis Technique de mise en œuvre. Les raccords devront être exécutés avec soin et ne devront pas se décoller dans le temps. Pour ce faire, un adhésif très large faisant plusieurs fois le tour des raccords sera mis en œuvre.

19 Vidange des appareils sanitaires Les raccordements des vidanges des appareils aux canalisations existantes seront exécutés en canalisations de type tube PVC, ayant un classement de résistance et de réaction au feu M1, non inflammable et non propagateurs de flamme. En cas d évacuation de groupement d appareils sanitaires, l Entreprise respectera les prescriptions des contraintes de la norme AFNOR DTU P (DTU 60-11). Les diamètres intérieurs des canalisations pour raccorder les appareils sanitaires seront : lavabo / lave-mains Ø 40 mm ; évier Ø 40 mm ; douche Ø 40 mm ; poste de change pour bébé Ø 40 mm ; W-C Ø 100 mm ; déversoir mural Ø 40 mm ; chauffe-eau selon demande du fournisseur. La pente pour l évacuation des appareils individuels ou des appareils groupés sera, au minimum, de 1,5 cm/m. Les canalisations d évacuation apparentes des eaux usées et des eaux vannes situées dans les locaux passeront au-dessus des plinthes Evacuations verticales EP Sans objet. 2.7 DISTRIBUTION SANITAIRE Généralités Dans les conditions normales de soutirage, la pression au point de puisage le plus éloigné sera, au minimum, de 1,5 bar Débit de puisage Principe Les débits de puisage seront conformes au DTU d octobre 1988, référence AFNOR DTU P

20 Eau froide Le débit de base d eau froide, pour alimenter chaque type d appareil sanitaire, sera au minimum : lavabos / lave-mains D = 0,20 l/s ; évier D = 0,20 l/s ; déversoir mural D = 0,20 l/s ; W-C D = 0,10 l/s ; douche D = 0,20 l/s ; poste de change pour bébé D = 0,20 l/s ; chauffe-eau selon capacité et demande du fournisseur. Eau chaude sanitaire Le débit de base d eau chaude, pour alimenter chaque type d appareil sanitaire, sera au minimum : lavabos / lave-mains D = 0,20 l/s ; évier D = 0,20 l/s ; douche D = 0,20 l/s ; poste de change pour bébé D = 0,20 l/s ; Diamètres des canalisations Principe Les diamètres des tuyauteries pour alimenter les appareils sanitaires et les autres appareils sont définis dans le DTU Eau froide Les diamètres intérieurs des canalisations pour l eau froide seront, au minimum : lavabos / lave-mains Ø 12 mm ; évier Ø 12 mm ; W-C Ø 10 mm ; douche Ø 12 mm ; poste de change pour bébé Ø 12 mm ; chauffe-eau selon capacité et demande du fournisseur. Eau chaude sanitaire Les diamètres intérieurs des canalisations pour l eau chaude sanitaire seront, au minimum : lavabos / lave-mains Ø 12 mm ; évier Ø 12 mm ; douche Ø 12 mm ; poste de change pour bébé Ø 12 mm Raccordements des appareils L Entreprise prévoira, pour le raccordement en eau froide et en eau chaude sur chaque appareil : un raccord mâle démontable en laiton à la prise ; un raccord femelle en laiton sur le robinet ; un flexible de 0,20 m de longueur comportant des raccords à visser à chaque extrémité avec tresse en acier inoxydable garantie 10 ans. Le certificat de garantie devra être présenté lors de la demande de VISA du dossier d exécution puis joint dans le DOE.

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS MAITRE D'OUVRAGE : ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35 EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS DOSSIER PRO CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

DEFINITION DES TRAVAUX...2

DEFINITION DES TRAVAUX...2 SOMMAIRE Page 1 1 DEFINITION DES TRAVAUX...2 1.1 LES LIMITES DE CES PRESTATIONS SONT :...2 1.1.1 Pour la distribution d'eau froide...2 1.1.2 Pour la distribution d'eau chaude sanitaire...2 1.1.3 Pour les

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE

DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE DOSSIER DCE CCTP PLOMBERIE LOT N 011 PLOMBERIE mardi 20 octobre 2009 1/7 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons entre elles,

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 08 Sanitaires, MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC

LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot n 06 PLOMBERIE, CHAUFFAGE,

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

D.P.G.F. DECOMPOSITION PRIX GLOBAL FORFAITAIRE

D.P.G.F. DECOMPOSITION PRIX GLOBAL FORFAITAIRE ØØØØ SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES POUR LE CHAUFFAGE ET L'INDUSTRIE Société à responsabilité limitée au capital de 50 000 R.C Saint-Etienne 64 B 96 C/1 15, rue de l'eternité- 42.000 SAINT-ETIENNE Téléphone

Plus en détail

DESSIN D1 Séquence 17

DESSIN D1 Séquence 17 Consignes Après lecture du descriptif plomberie (pages 2 et 3), étude du plan (page 4), et des règles d implantation des appareils sanitaires (page 5): 1 : sur la page 7 (vue en plan de la cuisine à l

Plus en détail

LOT N 14 - PLOMBERIE

LOT N 14 - PLOMBERIE LOT N 14 - PLOMBERIE 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - les réseaux d'alimentation et de distribution eau froide

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

LOT N 5 PLOMBERIE - ELECTRICITE

LOT N 5 PLOMBERIE - ELECTRICITE PLOMBERIE - SANITAIRE 1 GENERALITES 11 PRESCRIPTIONS GENERALES 11 1 TEXTES GENERAUX Le présent document a pour objet de décrire et de définir les travaux afférents aux corps d état concernés par la Réfection

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Procédure adaptée article 28 et suivants du Code des Marchés Publics.

Procédure adaptée article 28 et suivants du Code des Marchés Publics. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) PLOMBERIE/SANITAIRE/CHAUFFAGE. PERSONNE PUBLIQUE : MAIRIE D HAILLICOURT OBJET DU MARCHE : Rénovation Plomberie/Sanitaire/Chauffage au Presbytère. PROCEDURE

Plus en détail

PLOMBERIE / SANITAIRES

PLOMBERIE / SANITAIRES SAINT QENTIN - Aménagement d'une crèche N DESIGNATION D MATERIEL té Qté 1 EA FROIDE PLOMBERIE / SANITAIRES NITAIRE 1.1 BRANCHEMENT Vanne d'arrêt Filtre avec isolement Disconnecteur Compteur à impulsion

Plus en détail

Lot n 8 Plomberie, sanitaire et chauffage.

Lot n 8 Plomberie, sanitaire et chauffage. 1 Lot n 8 Plomberie, sanitaire et chauffage. Documents de référence. 1 D.T.U applicables au présent lot. D.T.U n 60.1 Pour les travaux de plomberie et sanitaire. D.T.U n 60.2 pour les évacuations des E.U

Plus en détail

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 03.02 BASE DE CHOIX ET CALCUL...29 03.03 QUALITE DES INSTALLATIONS...29 03.03.01 Matériels...29 03.03.02 Installations électriques...30

Plus en détail

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE Lot N 13 : CHAUFFAGE GAZ- VENTILATION - PLOMBERIE SANITAIRE - DPGF - page 1 LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE 1 PRODUCTION D'EAU CHAUDE SOLAIRE 2 COMPTAGE 3 VENTILATION 4 PLOMBERIE SANITAIRE

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES

ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES ECOLE NATIONALE DE VOILE ET DES SPORTS NAUTIQUES BEG ROHU 56510 SAINT PIERRE QUIBERON RENOVATION DES VESTIAIRES-SANITAIRES CADRE DE DÉCOMPOSITION DU PRIX GLOBAL FORFAITAIRE C.D.P.G.F. LOT N 7 PLOMBERIE

Plus en détail

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE ----------- BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ---------- REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY DESCRIPTIF LOT 07 : PLOMBERIE SANITAIRE MODE D'EXECUTION

Plus en détail

Prestations Plomberie Sanitaires

Prestations Plomberie Sanitaires Entretien et maintenance des installations techniques de l Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Plomberie Sanitaires Sommaire 1. OBJET ET ÉTENDUE... 2 1.1 Nature des prestations...

Plus en détail

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes.

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes. Notice de Montage T.Flow Activ Modulo Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo 11023718/A - RCS 956 506 828 - Imprimé en France/Printed in France

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz

Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz FICHE TECHNIQUE Réseaux de plomberie de l immeuble : eau, gaz 2 4 5 CONNAÎTRE > Réseau d eau froide > Réseau d eau chaude > Réseau de gaz REGARDER > Réseau d eau ENTRETENIR - AMÉLIORER > Contrat d entretien

Plus en détail

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM

Construction d'un bâtiment de 4 logements collectifs à Joucas (84) DPGF lot 11 - Plomberie CCTP Description Type Qt Unitaire H.T. Total HT 1 OBJET PM 1 OBJET PM 2 GENERALITES 2.6.5 Renseignements et documents à fournir 2.6.5.2 Avant exécution Selon CCTP ENS 2.6.5.4 A la réception Selon CCTP ENS 1 2.6.8 Protection des ouvrages ENS 1 2.6.10 Contrôles

Plus en détail

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente MAITRE DE L OUVRAGE Commune de Mairie 62170 Tél. : 03 21 1 46 56 E-mail : mairie.beaumerie@wanadoo.fr Reconstruction de la Salle Polyvalente D.C.E. Juin 2015 LOT PLOMBERIE SANITAIRE CHAUFFAGE V.M.C. Décomposition

Plus en détail

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS MAITRE D'OUVRAGE : ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35 EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

Plus en détail

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS PLOMBERIE-SANITAIRE-CHAUFFAGE

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS PLOMBERIE-SANITAIRE-CHAUFFAGE REALISATION DE BUREAUX, REFECTION DE VESTIAIRES DE LA SALLE N 2. MISE EN SECURITE ET ACCESSIBILITE DE LA SALLE N 2, DE LA SALLE D EXPRESSION CORPORELLE ET DE LA SALLE DE COMBAT. Maître d ouvrage MAIRIE

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 1408 AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 14 rue de Lesquerde 66 220 SAINT PAUL DE FENOUILLET Maître d'ouvrage Architecte COMMUNAUTÉ

Plus en détail

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS LOT N 05: PLOMBERIE SANITAIRE - VENTILATION - PRO FEVRIER 2013 1 GENERALITES ADMINISTRATIVES I.01) Objet du présent descriptif:

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 6 PLOMBERIE

RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. CCTP Août 2008 LOT 6 PLOMBERIE RENOVATION DES SANITAIRES DU COLLEGE JULES VERNE. ROSIERES EN SANTERRE CCTP Août 2008 LOT 6 PLOMBERIE SOMMAIRE CHAPITRE I GENERALITES... 3 ARTICLE 1 - OBJET DES TRAVAUX... 3 ARTICLE 2 - DEFINITION DES

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

Travaux d Aménagement de la Mairie

Travaux d Aménagement de la Mairie Maître d'ouvrage COMMNE DE FRESNAY L EVÊQE 3, Rue de la Mairie 28 310 FRESNAY L EVÊQE Travaux d Aménagement de la Mairie 3, Rue de la Mairie 28 310 Fresnay l Evêque Phase PRO - DCE Lot n 5 : CHAFFAGE VENTILATION

Plus en détail

COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84).

COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84). COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84). CCTP LOT N 4: PLOMBERIE SANITAIRE Maître d œuvre Olivier FOULQUIER

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY

RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY SYNDICAT MIXTE D'AMENAGEMENT ET D'EXPANSION DE LA GATINE RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY CADRE DE DECOMPOSITION FORFAITAIRE Octobre 2006 22.06.070/FG/CP Suivant

Plus en détail

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar

La nouvelle génération de tuyauterie gaz jusqu à 100 mbar DOC_TP_F_06/08 - page 1 certifié N 03-070-6 résistant Haute Température (HTB) temps de pose réduit de 50 à 80 % montage facile sans outillage spécial Le système de tuyauterie TracPipe avec les raccords

Plus en détail

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer

Lot n 9. plomberie sanitaire CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer construction d'une maison d'habitation impasse de la Vague 85340 Olonne-sur-Mer MAITRE D'OUVRAGE Allain Stéphane M. et Mme impasse des Vagues 85340 Olonne-sur-Mer ARCHITECTE : Deschamp Frédéric 9 Quai

Plus en détail

Lot n 5 PLOMBERIE - SANITAIRE. Appel d'offre. Commune Mirabel & Blacons. Immeuble "les Cascades" 26400 MIRABEL ET BLACONS

Lot n 5 PLOMBERIE - SANITAIRE. Appel d'offre. Commune Mirabel & Blacons. Immeuble les Cascades 26400 MIRABEL ET BLACONS Commune Mirabel & Blacons Immeuble "les Cascades" 26400 MIRABEL ET BLACONS MAITRE D'OUVRAGE Commune de Mirabel et Blacons 26400 MIRABEL ET BLACONS Tél : 04 75 40 00 66 Lot n 5 PLOMBERIE - SANITAIRE Appel

Plus en détail

Personnes à Mobilité Réduite (PMR) SIPHON DE DOUCHE

Personnes à Mobilité Réduite (PMR) SIPHON DE DOUCHE Personnes à Mobilité Réduite (PMR) SIPHON DE DOUCHE GTPMR12 NOUVEAU BÂTIMENT SANITAIRE ENVIRONNEMENT SOLUTIONS SANITAIRES Le sanitaire, spécialité historique de Nicoll, a fait de la marque la référence

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR Limiance Dimensions extérieures : 2206 X 1667 mm (habillage extérieur compris, hors prestation hva-concept) Largeur porte : 830 mm Surface utile : 2,95 m² Poids : 920 kg (+/- 5 %) Présentation avec finition

Plus en détail

Devis Estimatif - Projet de maisons en bois - Estimatif des trvaux de maçonnerie et de second oeuvre

Devis Estimatif - Projet de maisons en bois - Estimatif des trvaux de maçonnerie et de second oeuvre L'estimation ci-après est établie suivant les plans du modèle "ANCA". Les prix sont donnés à titre indicatif et représentent le marché moyen en Ile de France à ce jour. Ils ne peuvent représenter une valeur

Plus en détail

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h30 à 2h00 Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire Introduction... 2

Plus en détail

Kit Douche à l italienne. La solution pour votre. douche plain-pied

Kit Douche à l italienne. La solution pour votre. douche plain-pied Kit Douche à l italienne La solution pour votre douche plain-pied Le Kit comprend Un caniveau inox et ses accessoires Une membrane d étanchéité Caniveau avec forme de pente intégrée Grille de protection

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) 1) page 1 1) 0 CLAUSES COMMUNES Chap. 1 Clauses communes à tous les lots 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications communes à tous les lots 1 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 Maison de retraite Les Hortensias Générateur d air chaud, type SOMAT puissance estimée 400 kw et équipé d un brûleur fioul SIGMA. Cuve fioul acier de 3000

Plus en détail

SANITAIRE / PLOMBERIE

SANITAIRE / PLOMBERIE SANITAIRE / PLOMBERIE ACCESSOIRES ROBINETTERIE RÉPARATION 292 ROBINETTERIE BÂTIMENT 292 TUBE (TUYAU) PVC 292 RACCORD Ø 32 PVC 293 RACCORD Ø 40 PVC 294 RACCORD Ø 50 PVC 296 AUTRES ACCESSOIRES (COLLES) 298

Plus en détail

Table des matières générale 1

Table des matières générale 1 Table des matières générale page 1 Table des matières générale 1 0 - Clauses communes Chap. 1 - Clauses générales pour opérations à lot unique 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications

Plus en détail

LOT N 8 - CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE

LOT N 8 - CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE LOT N 8 - CHAUFFAGE-VENTILATION-PLOMBERIE 1 LOT N 8 - CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE 8-3 - CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE 1 DEPOSE - Dépose et neutralisation des réseaux de chauffage,

Plus en détail

Cahier des clauses techniques Particulières

Cahier des clauses techniques Particulières Cahier des clauses techniques Particulières REMPLACEMENT DES GENERATEURS GAZ LOT N 1 secteur 401 - Fleury Les Aubrais (45400) : HP 0506-17 et 19 rue Gabriel Péri 12 logements collectifs LOT N 2 - secteur

Plus en détail

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes préventifs de protection incendie dans les bâtiments à étages Le but des mesures préventives de protection incendie est d'éviter la propagation

Plus en détail

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F. Communauté de Communes de la Plaine de l Ain 143 rue du Château 01150 CHAZEY SUR AIN Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD Décomposition du Prix Global et

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY COMMUNAUTE DE COMMUNES DU BASSIGNY CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE A PROVENCHERES SUR MEUSE DECOMPOSITION GLOBALE ET FORFAITAIRE LOT N 9 : «PLOMBERIE SANITAIRE» MAITRE D ŒUVRE S.I.C.A.H.R DE L AUBE BUREAU

Plus en détail

LOT N 9 Plomberie Sanitaires

LOT N 9 Plomberie Sanitaires MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CCTP & devis estimatif LOT N 9 Plomberie Sanitaires COMMUNE DE NEUCHATEL URTIERE CONSTRUCTION D UNE MAIRIE Objet du marché : Construction d une Mairie 2eme Appel d offres 05.2013

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION ET D UTILISATION MULTIWIND 5.3KW PAGE 1

NOTICE D INSTALLATION ET D UTILISATION MULTIWIND 5.3KW PAGE 1 MULTIWIND Réversible 5,3 kw Notice d installation et d utilisation NOTICE D INSTALLATION ET D UTILISATION MULTIWIND 5.3KW PAGE 1 Vous venez d acquérir pour votre plus grand confort un climatiseur MULTIWIND

Plus en détail

Commune de SAINT LEONARD - 88650

Commune de SAINT LEONARD - 88650 Commune de SAINT LEONARD - 88650 ------------------------------------------------------------------------ PROJET D EXTENSION DU CENTRE DE SECOURS & CREATION DE GARAGES COMMUNAUX ------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

Installations de plomberie

Installations de plomberie Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Installations de plomberie Guide à l intention des propriétaires pour l interprétation des règlements municipaux de la ville de Winnipeg concernant

Plus en détail

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DEFINITIONS DISPOSITIONS GENERALES SCHEMA DE RACCORDEMENT DIMENSIONNEMENT DES RACCORDEMENTS D APPAREILS 1 Les eaux usées sont d une manière générale les eaux qui, ayant

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES... 3

Plus en détail

Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur

Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur 1. GENERALITES L'ensemble doit satisfaire aux normes suivantes: NBN D 50.001 NBN EN 308 Exigences PEB NBN S 01-400-1 (confort acoustique) Réglementation

Plus en détail

COMMUNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOUX 41 400 PONTLEVOY

COMMUNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOUX 41 400 PONTLEVOY COMMNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOX 41 400 PONTLEVOY Lot n 07 PLOMBERIE SANITAIRE Société d Architecture BOITTE 10, rue de la

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS MAITRE D'OUVRAGE : ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35 EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

VILLE D AMIENS 1/1 CREATION D UNE CRECHE MUNICIPALE SQUARE FRIANT LES 4 CHENES 80000 AMIENS C.C.T.P. LOT : PLOMBERIE - SANITAIRE

VILLE D AMIENS 1/1 CREATION D UNE CRECHE MUNICIPALE SQUARE FRIANT LES 4 CHENES 80000 AMIENS C.C.T.P. LOT : PLOMBERIE - SANITAIRE VILLE D AMIENS 1/1 SOMMAIRE CHAPITRE 1 GENERALITES... 3 4 1.1 OBJET 1.2 PRESTATIONS INCLUSES AU PRESENT LOT 1.3 PRESTATIONS NON COMPRISES 1.4 DESINFECTION DU RESEAU CHAPITRE 2 BASES DE CALCULS... 5 6 2.1

Plus en détail

Salle de bains FICHE TECHNIQUE

Salle de bains FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Salle de bains 2 4 7 CONNAÎTRE > Une pièce humide > Les équipements > Production d eau chaude sanitaire > Les revêtements du sol et des murs > L installation électrique > Les réseaux d

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON

MAITRE D OUVRAGE. MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON MAITRE D OUVRAGE MAIRIE DE MOISSON 34 route de Lavacourt 78840 MOISSON CREATION D UN GITE COMMUNAL ETUDE DE PROJET CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT N 5 PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

Plus en détail

LOT N 05 - PLOMBERIE SANITAIRE - CHAUFFAGE

LOT N 05 - PLOMBERIE SANITAIRE - CHAUFFAGE Commune de La Chapelle de Guinchay (71570) - Mise aux normes accessibilité PMR de la Mairie -06-1 -6 LOT N 05 - PLOMBERIE SANITAIRE - CHAUFFAGE 6.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX - Dépose des existants - Alimentations,

Plus en détail

TWIDO T3-51W PRÉ REQUIS POUR L INSTALLATION

TWIDO T3-51W PRÉ REQUIS POUR L INSTALLATION TWIDO T3-51W PRÉ REQUIS POUR L INSTALLATION Objet du document : Ce document permet de positionner les connexions nécessaires avant l installation d un Twido modèle T3-51W. Document de référence : - Manuel

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION LOT N 8 : CHAFFAGE / VENTI LATION / PLOMBERIE SANITAIRE N ART DESIGNATION DES OVRAGES QTE P.. P.. x Q PARTIE A - CHAFFAGE / VENTILATION 1 GENERALITES 1.1à 1.9.2 Pour mémoire PM 2 DONNEES TECHNIQES 2.1

Plus en détail

thermique (m².k/w) Nombre de panneaux / palette Nombre de Résistance m²/ palette Epaisseur totale (panneau + 2 parements) Plaque standard

thermique (m².k/w) Nombre de panneaux / palette Nombre de Résistance m²/ palette Epaisseur totale (panneau + 2 parements) Plaque standard Panneau sandwich en laine de roche mono densité et plaques de plâtre standard ou hydrofugé. le + produit : des performances acoustiques testées en laboratoire. CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Performances

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

LE PVC. Introduction : Vous venez de vous laver les mains dans le lavabo ou bien, vous venez de laver votre assiette dans l évier de la cuisine.

LE PVC. Introduction : Vous venez de vous laver les mains dans le lavabo ou bien, vous venez de laver votre assiette dans l évier de la cuisine. LE PVC Introduction : Vous venez de vous laver les mains dans le lavabo ou bien, vous venez de laver votre assiette dans l évier de la cuisine. Que devient l eau que vous venez d utiliser? L eau usée s

Plus en détail

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR MAITRES D OUVRAGE COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de SAINT-FLOUR Village d Entreprises - ZA du Rozier-Coren 15100 SAINT-FLOUR COMMUNE de SAINT-FLOUR Mairie 1, Place d Armes 15100 SAINT-FLOUR Projet d Extension

Plus en détail

CHAPITRE 1 - GENERALITES - Mission exécution Ens 1 CHAPITRE 2 - BASES DES CALCULS. ens 2 0 - Tube PEHD en tranchée 0 DN50 ml 10 0

CHAPITRE 1 - GENERALITES - Mission exécution Ens 1 CHAPITRE 2 - BASES DES CALCULS. ens 2 0 - Tube PEHD en tranchée 0 DN50 ml 10 0 629 Logements ROBERTY DECAUVILLE 8413 LE PONTET Références au descriptif U Quantités Prix Produits Les quantités sont obligatoirement à vérifier sous la responsabilité de l'entreprise. CHAPITRE 1 GENERALITES

Plus en détail

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER <> I 30 à I 120/E 30 à E 120 5 E 160

Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER <<Exclusif>> I 30 à I 120/E 30 à E 120 5 E 160 Chemin de câbles coupe-feu AESTUVER I 30 à I 0/E 30 à E 0 E 0 Description Le système de chemin de câbles AESTUVER «Exclusif» se compose d éléments droits et d éléments de diverses formes.

Plus en détail

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique Présentation de votre chauffe-eau Poignées de préhension (haut et bas) Isolation thermique Protection intérieure par émaillage Canne de prise d eau chaude Doigt de gant du thermostat Anode magnésium Résistance

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C C T P )

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C C T P ) Maître d Ouvrage COMMUNE DE SAINT ETIENNE DE CROSSEY 134 Rue de la Mairie 38960 SAINT ETIENNE DE CROSSEY Tél : 04 76 06 00 11 - Fax : 04 76 06 00 73 Mise en accessibilité des toilettes publiques et d une

Plus en détail

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR 30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS 30.1.1. Bloc-porte métallique coupe-feu 1 heure à un vantail Dépose de l ancienne porte inutilisée Bâti métallique en tôle d acier pliée de

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES

DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DOSSIER EVACUATION DES EAUX USEES DEFINITIONS DISPOSITIONS GENERALES SCHEMA DE RACCORDEMENT DIMENSIONNEMENT DES RACCORDEMENTS D APPAREILS 1 Les eaux usées sont d une manière générale les eaux qui, ayant

Plus en détail